Testicules hydroscopiques chez les hommes et les garçons: symptômes, diagnostic et traitement

L'hydrocèle (hydrocèle) est l'accumulation de fluide dans la formation sacculaire dans le scrotum autour du testicule. La maladie peut se développer à différents âges - l'œdème testiculaire est diagnostiqué même chez les garçons nouveau-nés.

Gouttes d'eau chez les hommes

Le plus souvent, la maladie ne se développe que d'un côté chez l'homme, mais il existe des cas où les deux testicules sont impliqués dans le processus pathologique. Selon les statistiques, la maladie chez les hommes âgés de plus de 40 ans est souvent diagnostiquée, mais un traitement rapide permet de se débarrasser du processus pathologique en 12 mois.

Causes de l'œdème testiculaire chez l'homme

Il convient de noter que le mécanisme de développement de la maladie considérée n’est pas entièrement compris. Mais il est bien connu que l'accumulation de fluide dans l'espace sacculaire est due à l'absence (ou à l'obstruction) de la sortie de ce fluide lui-même. À son tour, plusieurs facteurs contribuent à la violation de l'exutoire:

  • blessure au testicule;
  • gonflement des membres inférieurs et des organes rapprochés, quelles que soient les raisons de leur apparition;
  • maladies infectieuses;
  • tumeurs testiculaires bénignes / malignes.

Ces états entraînent le blocage des canaux excréteurs - ils sont responsables de la sortie rapide et complète du fluide de la poche. Par ailleurs, il convient de mentionner les facteurs de risque de développement d'un œdème testiculaire chez l'homme:

  • traitement chirurgical du périnée;
  • radiothérapie, avec un impact direct sur la région des organes génitaux masculins;
  • changements pathologiques dans la nature innée ou acquise du canal qui relie la cavité abdominale au scrotum.

Symptômes de l'hydrocèle chez l'homme

Le tableau clinique du développement de la maladie considérée est caractérisé par une faible intensité - les symptômes sont pratiquement absents. Dans de très rares cas, l'accumulation de liquide dans le scrotum est brutale - par exemple, en cas de maladie inflammatoire aiguë ou si le patient est au début de la période postopératoire.

Les symptômes prononcés n'apparaissent que lorsque le testicule est trop grand - ils peuvent atteindre plus de 10 cm de diamètre. Et puis le patient va se plaindre de:

  • difficulté à uriner;
  • incapacité de marcher normalement;
  • sensation constante de lourdeur dans le scrotum;
  • inconfort, dans de rares cas - douleur, pendant les rapports sexuels;
  • densité scrotale élevée;
  • perception claire des éclaboussures de liquide dans le scrotum lors de la palpation des testicules;
  • incapacité à déterminer le contour du testicule.

Si l'hydropisie du testicule chez l'homme s'accompagne d'une maladie infectieuse grave, l'exsudat accumulé dans l'espace sacculaire du scrotum devient purulent. Une condition similaire est classée en médecine comme une complication de l'hydrocèle et s'appelle la piocèle. Avec ce développement de la maladie, les symptômes suivants seront notés:

  • augmentation de la température corporelle jusqu'aux indicateurs critiques;
  • le bien-être général du patient se dégrade fortement - faiblesse, somnolence, vertiges apparaissent;
  • Le processus inflammatoire se propage aux tissus proches.

En l'absence de traitement adéquat, la piocèle peut entraîner les problèmes suivants:

  • altération de la fonction de reproduction - compression des vaisseaux sanguins situés dans le scrotum, ce qui entraîne une atrophie testiculaire;
  • hématocèle - accumulation dans le sacculaire de l'exsudat avec du sang, sur le fond de la lésion vasculaire;
  • rupture des membranes du testicule - en raison de l'étirement excessif de leurs parois avec le fluide accumulé;
  • progression de la hernie scrotale.

Diagnostic de l'hydrocèle chez l'homme

Avant de commencer le traitement de l'hydropisie des testicules chez l'homme, il est nécessaire de différencier la maladie de la hernie scrotale. Le spécialiste désignera le patient pour un examen complet. Les méthodes de diagnostic les plus importantes pour la maladie en question sont:

  1. Diaphanoscopie. L'essence de l'enquête: à travers le scrotum élargi laisser les rayons de lumière. Il est connu que le liquide dans l’hydropisie du testicule ne contient pas d’impuretés / composants étrangers / caillots, de sorte que la lumière le traverse sans entrave. C'est comment le diagnostic est confirmé.
  1. Échographie. Cette méthode est considérée comme la plus fiable - le médecin pourra non seulement confirmer le diagnostic, mais aussi déterminer la quantité de liquide dans l’espace sacculaire, évaluer la structure anatomique du scrotum.

S'il vous plaît noter: si, au cours de l'échographie, le médecin détecte des sceaux, des accumulations dans le liquide, des examens supplémentaires seront nécessaires pour exclure / confirmer les tumeurs malignes.

Principes de traitement de l'œdème du testicule chez les hommes

La maladie considérée peut être traitée par plusieurs méthodes. Les médecins ne prescrivent pas toujours une intervention chirurgicale. Le plus souvent, l'hydrocèle (hydrocèle) passe seule.

Traitement médicamenteux de l'hydrocèle masculine

Dans le cas du diagnostic d'un homme souffrant d'une maladie infectieuse ou d'une maladie inflammatoire chez l'homme, la thérapie visera à la guérir. En général, les médecins pensent que pour se débarrasser de la cause de l'hydrocèle, il est possible de le faire sans intervention chirurgicale. Dans le cadre du traitement médical des gouttes testiculaires chez les hommes peuvent être utilisés:

  • médicaments antibactériens (antibiotiques);
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • les moyens normalisant la circulation sanguine.

Traitement chirurgical - chirurgie de l'hydrocèle chez l'homme

L'intervention chirurgicale est utilisée uniquement en cas d'inefficacité du traitement thérapeutique. Dans les établissements médicaux utilisant deux méthodes chirurgicales:

Hydrocélectomie. Elle est réalisée sous anesthésie régionale, une incision est faite dans le scrotum ou le bas-ventre, le médecin évalue l'état du canal entre la cavité abdominale et le scrotum et l'hydrocèle elle-même est retirée. S'il vous plaît noter: dans la période postopératoire, le patient est établi drainage - il s'agit de la prévention du testicule hydrocèle postopératoire (rechute). Le drainage est retiré quelques jours après la chirurgie - cette période est définie individuellement. Froid appliqué localement pour réduire l'œdème postopératoire.

  • Ponction d'aspiration de fluide. Cette procédure implique l'introduction dans le scrotum de l'aiguille à travers laquelle le fluide accumulé est éliminé. Dans certains cas, je pratique l'introduction d'une substance sclérosante à travers la même aiguille, ce qui peut réduire considérablement la quantité de fluide produit.
  • S'il vous plaît noter: Cette méthode de traitement chirurgical est utilisée extrêmement rarement, car leur efficacité faible / courte est notée. La ponction du liquide est réalisée uniquement lorsqu'il existe des contre-indications évidentes à une intervention chirurgicale complète avec anesthésie.

    Le risque de ponction de fluide par aspiration est un risque élevé de développer une infection du site de ponction et un saignement. Mais avec une hydrocélectomie, le médecin contrôle personnellement l'emplacement de l'incision, sa taille et tout le travail à l'intérieur du corps du patient.

    La période postopératoire dans le traitement de l'hydropisie du testicule chez l'homme est presque absente - le patient immédiatement après l'opération est placé dans le service pour surveiller sa santé et le travail de tous les organes et systèmes. La déclaration est effectuée (avec une récupération sûre) le jour de l'opération - le patient reçoit des conseils sur l'emplacement de la consultation externe. Le patient doit faire une visite de contrôle chez le médecin dans quelques semaines - le médecin examine la plaie, exclut son infection et l'hydropisie testiculaire.

    Traitement des testicules d'hydrocèle

    Le diagnostic de la maladie en question implique la réalisation d'un traitement thérapeutique. Et si l'état du patient ne nécessite toujours pas la fourniture de soins chirurgicaux urgents, alors les méthodes traditionnelles peuvent être utilisées pour le traitement. Bien sûr, un homme devrait consulter son médecin, obtenir l’autorisation d’utiliser une ordonnance spécifique.

    Teinture de trèfle des prés. Vous devez prendre 200 g de fleurs fraîches de la plante ou 100 g de sec, verser 2 litres de vin sec (vous pouvez utiliser du blanc et du rouge) et laisser infuser pendant une semaine, en le secouant périodiquement avec précaution. Ensuite, on fait bouillir le mélange à feu moyen pendant 3 minutes, on l'éteint et on le refroidit dans des conditions naturelles (sans porter le vase au froid). La perfusion est prise dans 50 ml trois fois par jour avant les repas.

    Soie de maïs. Mélange de miel avec des stigmates de maïs (secs ou frais) dans un rapport de 2: 1. Le mélange est utilisé sur 1 cuillère à café de trois à cinq fois par jour.

    Ortie. Seules les racines de la plante sont utilisées; elles sont brassées sous forme de thé ordinaire (une cuillerée à thé de matière première sèche par tasse d'eau bouillante) et utilisées comme boisson (jusqu'à 500 ml par jour).

    Le traitement de l'hydropisie du testicule chez les hommes avec des remèdes populaires dure longtemps; pour quelques méthodes des mélanges ci-dessus, la santé ne peut pas être restaurée. Mais vous devez prendre des pauses dans les cours - par exemple, prenez 1 jour par jour un agent choisi, puis 5 jours - une pause.

    Prévisions

    La maladie considérée a un pronostic très favorable - même pendant le traitement chirurgical, le risque de complications est de 2% et aucun décès n'a été observé pendant toute la période de diagnostic et de traitement de l'hydrocèle.

    Dropsy chez les garçons

    La maladie dans l’enfance n’entre pas dans la catégorie de danger, mais il est impossible de retarder le traitement, il est nécessaire de préserver la fonction de reproduction du garçon. Dans l’enfance, l’hydropisie du testicule peut se présenter sous deux formes:

    • hydrocèle isolée - le fluide s’accumule dans un espace localisé;
    • hydrocèle rapporté - l'exsudat n'est pas dans un état constant, il est déversé de la cavité abdominale dans le testicule.

    S'il vous plaît noter: Les pédiatres affirment que le type de maladie à l'étude déclaré est plus dangereux que le type isolé, car il contribue à la formation et à la progression de la hernie inguinale. Mais cette pathologie est déjà assez grave et nécessite une intervention chirurgicale d'urgence.

    Symptômes d'Hydrocèle Enfant

    Les principaux signes de l'hydropisie dans les testicules chez les garçons sont un scrotum élargi et l'absence de sensations douloureuses. S'il existe un endroit pour constituer une hydrocèle isolée, une augmentation de la taille du scrotum sera observée en permanence. Dans le cas du développement d'un hydrocèle de liaison, le scrotum revient à la taille normale périodiquement, et après un certain temps, une augmentation.

    Causes de l'hydrocèle chez les garçons

    La maladie en question peut se développer pour diverses raisons. Dans l'enfance, nous ne parlons pas de maladies infectieuses ni de blessures, même si de tels facteurs sont en train de se produire. Les principales raisons incluent:

    • maladies de nature infectieuse et inflammatoire de la mère pendant la grossesse;
    • prématurité;
    • conditions pathologiques dans la période de porter un garçon;
    • augmentation de la pression abdominale chez un enfant;
    • l'hérédité.

    Principes de traitement de l'hydropisie du testicule chez l'enfant

    En fait, le traitement de la maladie considérée survenant dans l’enfance est absent. Selon les statistiques, dans 80% des cas, l'hydrocèle chez l'enfant passe immédiatement après le resserrement de l'anneau inguinal (processus naturel), et dans 10% des cas, cette maladie n'est pas du tout reconnue comme pathologie.

    La goutte du testicule chez les garçons et les hommes n'est pas une maladie dangereuse / grave. Mais vous ne pouvez pas l'ignorer - certaines complications qui nuisent à la vie du patient existent toujours. Seule une thérapie bien choisie et un traitement chirurgical prescrit en temps voulu préservera la fonction de représentation et de reproduction de l'homme, ainsi que le niveau de vie en général.

    Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, praticienne générale de la catégorie de qualification la plus élevée

    22.131 vues totales, 8 vues aujourd'hui

    Comment l’hydropisie se développe chez l’homme: effets et méthodes de traitement

    L'œdème testiculaire est une maladie caractérisée par l'apparition d'un excès de liquide dans la membrane testiculaire. La dropsie du testicule droit, et parfois de la gauche, s'accompagne d'un grave œdème, qui peut nuire à la santé des hommes. Lorsque l'hydropisie peut accumuler du liquide lymphatique, du sang et même du pus. Le volume de liquide accumulé peut varier de quelques millilitres à un litre.

    Le type de fluide et son volume déterminent la gravité de la maladie. Le plus souvent, l'œdème survient chez les enfants de moins d'un an et, dans certains cas, la maladie peut disparaître sans traitement. De plus, les hommes adultes âgés de 20 à 35 ans risquent de développer un œdème testiculaire. L'hydrocèle est plus sévère chez les hommes adultes. Si la maladie se développe chez l'homme adulte, une intervention chirurgicale est nécessaire. Les conséquences du développement de l'hydropisie chez les hommes adultes peuvent être extrêmement difficiles pour la santé des hommes en général.

    Pourquoi l'hydropisie testiculaire chez les hommes?

    Il n’est pas toujours facile de comprendre pourquoi le liquide a commencé à s’accumuler dans la cavité du testicule. L'accumulation de liquide dans la zone située entre les membranes peut être observée en raison d'une altération du débit lymphatique ou de l'irrigation sanguine, mais il peut y avoir d'autres raisons pour le développement de ce processus. Il est à noter que l'hydropisie testiculaire provient souvent d'un petit kyste, mais si un kyste testiculaire est généralement inoffensif, l'hydrocèle nécessite un traitement chirurgical, comme dans le cas de la hernie scrotale, ce qui indique clairement le degré de danger de cette maladie.

    Très souvent, le développement de l'hydropisie des testicules, comme des kystes, entraîne des lésions, entraînant une perturbation de la circulation naturelle des fluides dans la région des testicules. Dans certains cas, une infection des tissus, à l'origine du développement du processus inflammatoire, peut aboutir au même résultat, avec plusieurs facteurs spécifiques prédisposant à la formation et à l'accumulation de liquide dans les membranes entourant le testicule chez l'homme adulte.

    1. Maladies inflammatoires du système génito-urinaire. Ces maladies comprennent les orchites et les orchiepididymites, qui se développent souvent chez les hommes dans un contexte d'immunité réduite.
    2. Intervention chirurgicale. Le plus souvent, le développement de l'hydrocèle est observé après les opérations visant à corriger la hernie inguinale.
    3. La défaite des ganglions inguinaux et pelviens.
    4. Blessure.
    5. Insuffisance cardiovasculaire.

    La découverte des causes de la maladie est un point extrêmement important car, dans certains cas, il suffit d’éliminer la cause première. Lors du diagnostic de cette maladie chez les garçons jusqu'à l'âge de 1 an, aucun traitement n'est indiqué, car une augmentation de l'accumulation de scrotum et de liquides se produit en raison du sous-développement des organes génitaux et de la croissance excessive lente du canal vaginal. Si la cause du développement de l'hydropisie réside précisément dans les caractéristiques anatomiques, tous les symptômes de la maladie disparaissent dès la 2e année de la vie de l'enfant.

    Symptômes de l'hydrocèle chez l'homme

    Les symptômes de l'hydrocèle chez les hommes ne sont pas toujours clairement prononcés. Dans la plupart des cas, les hommes ne ressentent un inconfort évident que pendant la période d'exacerbation. Chez les hommes adultes, l'œdème du testicule droit est plus fréquent que l'œdème du poumon du testicule, bien que dans certains cas, les deux testicules puissent être touchés. La maladie peut survenir sous forme aiguë ou chronique. La forme aiguë se développe généralement sur le fond d'un processus inflammatoire, d'une tumeur ou d'une infection du système urogénital. La forme chronique est principalement due au traitement incorrect de la forme aiguë de l'hydrocèle du testicule.

    L’accumulation de liquide en excès dans la coquille du testicule gauche ou droit est un processus qui prend du temps et se caractérise par une augmentation progressive du volume du scrotum.

    Une évolution aussi lente de la maladie conduit au fait que le scrotum peut atteindre une taille supérieure à 10 cm et permet d'identifier un certain nombre de symptômes apparaissant au cours du développement de l'hydropisie chez l'homme adulte.

    1. L'apparition d'œdème.
    2. Augmentation progressive du scrotum en taille.
    3. Légères sensations douloureuses dans les cas particulièrement négligés.
    4. Compactage du scrotum.
    5. Le son des éclaboussures d'eau lors du déplacement du scrotum.
    6. Difficulté à marcher.
    7. Problèmes de miction.
    8. Sensation de gravité grave dans le scrotum due à une augmentation de la quantité de liquide.
    9. Modifications des contours des testicules dues à un excès de liquide.

    Le liquide est un excellent habitat pour de nombreux types de microorganismes pathogènes. Il existe donc de fréquents cas de suppuration dans la zone enflée, ce qui conduit en outre au fait que le fluide est transformé en pus.

    Quelles pourraient être les conséquences d'un testicule d'hydropisie?

    La dropsie du testicule peut être un tremplin pour des maladies et des pathologies plus graves. Par exemple, si le fluide accumulé héberge de nombreuses bactéries pathogènes et qu’il existe une suppuration et que la piocèle peut être diagnostiquée. La piocèle est une maladie très grave dans laquelle l’ancienne hydropisie se transforme en un abcès rempli de pus. Ce développement de la maladie est considéré comme une complication grave de l’hydropisie du testicule, dans laquelle non seulement tous les symptômes inhérents à la maladie initiale, mais aussi une détérioration de l’état général du patient, une augmentation de la température corporelle et la propagation du processus inflammatoire dans les tissus environnants du système urinaire. En outre, le processus inflammatoire et la suppuration s'accompagnent de l'apparition d'une douleur aiguë dans le scrotum.

    Les conséquences du développement de l'hydrocèle ne se limitent pas aux complications possibles de l'évolution de cette maladie. Le fait est qu’une augmentation de la quantité de liquide dans le scrotum entraîne une contraction des vaisseaux sanguins. En l'absence de traitement en temps voulu, l'irrigation sanguine des testicules peut être complètement interrompue, ce qui peut altérer la fonction de reproduction en raison de l'atrophie du tissu testiculaire.

    Si un hydrocèle se développe dans le testicule gauche ou dans le testicule droit, un hématocèle avec un saignement incontrôlé peut être observé en raison d'un traumatisme. Dans ce cas, le scrotum peut atteindre une taille critique très rapidement. Dans ce cas, le sang ne peut pas toujours s'arrêter de manière autonome et, en outre, le sang déjà entré dans la membrane ne peut pas sortir et se coagule à l'intérieur, ce qui peut entraîner un dysfonctionnement des testicules et devenir un facteur prédisposant au développement du processus inflammatoire.

    Lorsque le fluide s’accumule, les réservoirs sont soumis à une forte pression qui peut éventuellement conduire à sa rupture. L'étirement du tissu, observé lors de l'accumulation de liquide dans le scrotum, peut conduire au développement d'un kyste testiculaire ou d'une hernie du scrotum. Le scrotum étiré a une apparence très peu attrayante et même l'opération ne peut pas toujours le réparer.

    Méthodes de traitement de l'hydrocèle chez l'homme

    Pour un diagnostic précis, un examen externe du scrotum, une diaphanoscopie et une palpation sont nécessaires. Dans certains cas, une échographie est nécessaire pour poser un diagnostic afin d'exclure une hernie présentant des symptômes similaires. Lors de la confirmation, une hydrocèle est affectée à une opération.

    Il existe plusieurs types d'opérations, chacune permettant d'obtenir un effet positif dans des cas individuels. En règle générale, ces opérations sont effectuées sous anesthésie locale et, après 2-3 heures, un homme peut rentrer chez lui. Le rétablissement complet se produit dans environ 1-2 semaines, en fonction des capacités régénératrices du corps. Dans certains cas, en cas de suppuration ou de saignement, une petite incision peut être pratiquée pendant l'opération, à travers laquelle le fluide est éliminé, les parois de la cavité sont nettoyées et ensuite, les parois sont suturées. Le chirurgien choisit le type et la méthode de chirurgie plastique indépendamment en fonction du tableau clinique.

    S'il y a exsudat dans l'hydropisie, une opération est également prescrite, car les autres méthodes donnent généralement un effet temporaire. Dans certains cas, lorsque le patient ne tolère pas bien l'anesthésie, une ponction peut être administrée pour pomper le liquide, mais le problème est résolu temporairement. Plus tard, un kyste testiculaire ou une hernie peuvent apparaître à l'endroit de l'hydropisie.

    Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

    Œdème masculin du testicule: présentation clinique et symptômes

    La maladie des gouttelettes testiculaires chez l'homme est l'une des maladies les plus courantes des organes génitaux masculins.

    Il se manifeste par une accumulation de liquide entre les membranes d'un ou des deux testicules (cavité vaginale).

    La libération de fluide se produit des membranes séreuses.

    Le deuxième nom de cette maladie est hydrocèle.

    Le mot lui-même a une origine grecque ancienne et signifie «gonflement» et «eau», ce qui en fait détermine le principal symptôme de la maladie - l'accumulation de liquide et une augmentation de la taille du testicule.

    Le liquide dans les cavités des testicules peut avoir une nature différente:

    • du sang;
    • conséquences après la réparation d'une hernie: épanchement dans la cavité des testicules par suture de l'anneau inguinal externe et conséquence d'une rechute après une opération pour hernie inguinale;
    • exsudat - pus, épanchement dans la cavité des testicules de nature inflammatoire;
    • transsudat - la lymphe n'est pas inflammatoire;
    • épanchement dans la cavité des testicules dû à une stase veineuse après une intervention chirurgicale sur varicocèle.

    En l'absence de gêne et de douleur, un traitement spécial dans le traitement de la maladie n'est pas nécessaire, mais en cas d'augmentation significative de la taille du testicule, l'homme ne peut pas avoir de relations sexuelles, bouger et déféquer normalement, alors vous devriez consulter un spécialiste. Une maladie lymphocèle est étroitement liée à l'hydrocèle testiculaire, lorsque la lymphe s'accumule dans la membrane testiculaire en raison d'une augmentation des ganglions lymphatiques.

    Quel type de maladie testiculaire est l'hydropisie? À quelle catégorie de maladies appartient-il? L'hydrocèle du testicule, ou hydropisie, fait référence aux tumeurs bénignes d'un ou deux testicules.

    La goutte du testicule peut se développer à tout âge, les symptômes de la maladie sont principalement observés chez les jeunes de 20 à 30 ans et chez les nouveau-nés.

    Les questions et réponses les plus populaires sur le gonflement des testicules chez les hommes

    • Est-ce que le testicule d'hydropisie à l'accouchement? Tout dépend de la taille de l'hydropisie. Si l'hydrocèle est gigantesque, elle a bien sûr un effet sur la maternité et la puissance dans son ensemble. Dropsy de petite taille n'affecte pas la procréation.
    • Est-il possible de vivre avec un œdème? Oui, vous pouvez, si vous ne ressentez pas d'inconfort ou de douleur, si la maladie n'interfère pas avec la conduite d'un mode de vie normal.
    • À quoi ressemble l'hydropisie des testicules? L'œdème des testicules, dont la photo est présentée ci-dessous, a l'aspect d'une tumeur. Il peut se propager à un testicule, ou aux deux.
    • Qu'est-ce qu'une gouttelette testiculaire dangereuse chez l'homme? Dans la plupart des cas, l'hydropisie du testicule n'est pas dangereuse pour la santé. Lorsqu'il atteint de grandes tailles et en présence de douleur, d'inconfort et de sévérité, le patient doit immédiatement consulter un spécialiste.

    Œdème du testicule chez l'homme: causes et classification

    L'hydrocèle testiculaire peut être une maladie congénitale ou acquise, aiguë et chronique, unilatérale ou bilatérale.

    Jusqu'au début du 20ème siècle, la gonorrhée était la principale cause du développement de l'hydropisie. Actuellement, l'hydrocèle semble principalement due à des blessures tellement insignifiantes qu'une personne ne les remarque pas. Après 2-3 semaines, le scrotum gonfle et alors seulement, il est possible de diagnostiquer l'hydropisie.

    La fonction principale de l'une des membranes des testicules, appelée gaine vaginale, est la production de liquide, qui aide le testicule à se déplacer à l'intérieur du scrotum. Il existe un certain équilibre entre l'absorption de liquide par la membrane vaginale et sa production. Par conséquent, la cause principale de l'hydrocèle est un déséquilibre. Lorsque le processus d'absorption est perturbé, le liquide stagne dans la cavité du testicule.

    Forme congénitale de la maladie

    Cette forme d'hydropisie est détectée et diagnostiquée principalement chez les nouveau-nés lors d'une inspection de routine; elle survient dans près de 10% des cas. La cause de l'hydropisie congénitale des membranes du testicule est l'accumulation de liquide dans la cavité de la membrane du testicule en raison de son passage de la cavité abdominale le long du processus non infecté. Vous pouvez également classer l'hydropisie congénitale, déclarée ou non, en raison de la présence d'un message avec la cavité abdominale.

    L’hydropisie congénitale communicante disparaît dans la plupart des cas après la première année de la vie de l’enfant, car à ce moment-là le processus vaginal est fermé.

    Ce type d'hydrocèle est également appelé physiologique, car il est associé au mécanisme intra-utérin de la descente des testicules dans le scrotum.

    Causes de la forme hydrocèle acquise

    Les causes les plus courantes de l'hydropisie comprennent:

    • blessure au scrotum;
    • orchiépidimite, c'est-à-dire inflammation de l'épididyme ou du testicule lui-même;
    • insuffisance cardiaque grave;
    • filariose - processus au cours duquel le flux lymphatique est perturbé en raison de lésions des ganglions lymphatiques pelviens et inguinaux;
    • complications postopératoires pour varicocèle ou hernie inguinale.

    Les dimensions de l'hydrocèle dépendent directement de la quantité de fluide accumulée. Avec les grandes tailles, la maladie cause un grand inconfort et la quantité de liquide accumulée peut atteindre plusieurs litres.

    La cause de l'hydrocèle sous forme aiguë sont des maladies inflammatoires des testicules et du cordon spermatique. Dans ce cas, la maladie s'accompagne d'une forte augmentation de la moitié correspondante du scrotum, de fièvre, de douleurs dans le scrotum et d'un malaise général.

    En cas de traitement tardif de la forme aiguë de la maladie, celle-ci peut devenir chronique. La forme chronique de la maladie ne s'accompagne pas d'une douleur intense et ne cause pas d'inconfort particulier au patient avec de petits volumes.

    En outre, la maladie peut se manifester sous la forme d'un testicule et de deux à la fois. Il existe donc une classification par localisation: gauche ou droite (unilatérale) et bilatérale.

    Les principaux signes des testicules d'hydrocèle comprennent:

    • une augmentation uniforme ou nette du volume d'un ou de deux testicules à la fois, dans laquelle le testicule lui-même peut être palpé et la peau du scrotum se ramollissant de manière lâche en plis;
    • l'apparition d'une douleur sourde et douloureuse dans la région d'un testicule ou du scrotum entier;
    • augmentation de la température corporelle, mineure et significative dans la forme aiguë de la maladie;
    • un symptôme de fluctuation dans lequel, en raison de la pression exercée sur le testicule élargi, une saillie du testicule à partir du côté opposé du point de pression se produit;
    • violation du mode de vie habituel, inconfort lors du port de sous-vêtements, difficulté de mouvement;
    • syndrome de douleur et augmentation diffuse du scrotum, apparaissant en raison de la rupture de la paroi du testicule en raison de la grande quantité de fluide accumulé dans la cavité.

    Le code d'œdème testiculaire selon la CIM 10 est N43.0. Selon la CIM, le marsupial d'hydrocèle a la classification suivante:

    • N43.1 - la nature de l'hydrocèle est infectieuse;
    • N43.2 - autres formes d'hydrocèle;
    • N43.3 - forme non spécifiée d'hydrocèle;
    • N43.4 - spermatocèle.

    Selon la classification internationale des maladies, ils émettent également une hydropisie réactive, infectée, non spécifiée.

    Il n'y a pas de traitement conservateur pour l'hydrocèle. Sans chirurgie, la maladie ne peut être traitée que si un processus très rapide se produit après une inflammation ou une infection. Cette forme de la maladie est appelée réactif.

    Les remèdes populaires, tels que des compresses sur le testicule affecté à partir de préparations à base de plantes, constitueront également un excellent moyen de traiter la maladie à ses débuts.

    Les conséquences de l'hydrocèle testiculaire, son diagnostic et son traitement

    L’impuissance testiculaire est la complication la plus importante que peut provoquer l’hydropisie. Par conséquent, l'opération ne doit pas être retardée, même avec le moindre inconfort dans le scrotum.

    En soi, l'accumulation de liquide dans la cavité des testicules ne comporte pas de complications, mais la cavité aqueuse peut atteindre de grandes tailles, ce qui contribue à l'atrophie des testicules par compression, manque de circulation sanguine normale et altération de la production de spermatozoïdes, entraînant la stérilité.

    Si l'hydrocèle des testicules a provoqué une inflammation, le traitement doit commencer par ces affections.

    Le diagnostic de l'hydropisie des testicules peut être fait indépendamment, mais une visite à un andrologue spécialiste est obligatoire et souhaitable. L'examen primaire et la palpation du scrotum détermineront les premiers signes de l'hydropisie. Mais l'hydropisie doit être distinguée des autres affections inguino-scrotales, qui se manifestent par analogie avec une hydrocèle, par exemple une hernie. Le gonflement dans les deux cas disparaît lorsque le patient est horizontal et apparaît à la verticale.

    Le moyen le plus fiable de diagnostiquer la maladie est l'échographie, qui permet de déterminer la quantité de liquide dans le scrotum, l'intégrité des membranes testiculaires, la présence d'organes abdominaux dans le scrotum.

    Il est assez difficile de confondre l'hydropisie et l'inflammation du scrotum (orchite ou orchiepididymite), car l'inflammation provoque un gonflement douloureux du scrotum, épais au toucher, avec rougeur et fièvre. Il existe également un malaise général dans l'état du patient, une faiblesse, une température basse.

    Il existe à la fois un traitement médical et un traitement populaire de l’œdème testiculaire chez les hommes. Le seul traitement correct pour l’hydropisie chez l’homme est la chirurgie ou le plastique des testicules.

    Il existe trois types d'opérations, il n'y a pratiquement aucune différence fondamentale entre elles: Ross, Lord, Winkelman et Bergman. En l'absence d'inconfort et de petite taille de l'hydropisie, l'opération est réalisée à la discrétion du patient. Dans certains cas, la maladie disparaît d'elle-même.

    Le traitement par les méthodes traditionnelles d'œdème chez les hommes comprend les compresses et les bains à base de plantes, les médicaments - l'utilisation de médicaments appropriés. La durée du traitement est de 3 à 6 mois avec des examens réguliers chez le médecin et le respect de toutes les prescriptions.

    Œdème des testicules chez l'homme: causes, symptômes et traitement

    L'hydrocèle testiculaire, ou hydrocèle, est une maladie accompagnée d'une accumulation de liquide séreux entre les feuilles du revêtement testiculaire viscéral et pariétal. Le volume de liquide varie énormément et va de 20 à 200 ml, dans certains cas jusqu'à 3 litres. Les enfants et les adultes souffrent de cette pathologie. Une hydrocèle congénitale est diagnostiquée chez l'enfant, une affection physiologique caractéristique de la grande majorité des nouveau-nés, qui se développe en raison d'un prolapsus intra-utérin du testicule dans le scrotum. Chez les hommes adultes, cette maladie est acquise - il est question de lui qui sera discuté dans notre article. Examinons les causes, les symptômes et parlons du traitement de cette pathologie, habituellement prescrite par des experts.

    Classification, causes et mécanisme de développement de l'hydropisie du testicule

    Comme mentionné ci-dessus, on diagnostique généralement chez les hommes adultes une hydrocèle acquise. En fonction des causes d'occurrence, il se divise en maladies primaires - c'est-à-dire apparues seules, associées à d'autres maladies, et secondaires - qui se développent à la suite d'une pathologie de fond.

    Ainsi, les maladies suivantes peuvent être la cause de l'hydrocèle secondaire:

    • blessures traumatiques du testicule, par exemple, lors de sports (cyclisme, haltérophilie, lutte, etc.) ou à la suite de frappes sur la région génitale;
    • processus inflammatoire non spécifique dans la région du testicule et de son appendice - orchite, orchiepididymite, épididymite, inflammation du cordon spermatique;
    • certaines maladies infectieuses causées par une flore spécifique (tuberculose, gonorrhée et autres);
    • formation de tumeur du scrotum;
    • filariose - lésion des ganglions inguinaux par des parasites, ce qui perturbe le flux sortant des testicules de la lymphe et développe une hydrocèle;
    • insuffisance cardiaque grave;
    • insuffisance hépatique sévère, par exemple dans la cirrhose du foie, lorsqu’une ascite se forme, un liquide libre s’accumule dans la cavité abdominale et pénètre ensuite dans d’autres structures du corps, en particulier dans les testicules;
    • complications post-opératoires du scrotum, par exemple, après traitement chirurgical d'une hernie inguinale.

    Les facteurs de risque de développer un œdème testiculaire sont:

    • charges excessives prolongées sur le corps, par exemple lors de la pratique de sports;
    • ecchymoses du scrotum;
    • suture serrée de l'anneau externe du canal inguinal.

    Dans un organisme en bonne santé, la coquille du testicule synthétise en permanence une certaine quantité d'un fluide particulier. Les maladies énumérées ci-dessus entraînent un déséquilibre entre la production et la sortie de ce fluide. En outre, les maladies inflammatoires des structures du scrotum entraînent un compactage des membranes du testicule, entraînant une altération de la circulation sanguine et du drainage lymphatique, ce qui contribue également à l'accumulation excessive de liquide entre les membranes.

    Selon la révision de la Classification internationale des maladies X, l'hydrocèle est du type suivant:

    • ensaché
    • infecté;
    • autres formes d'hydrocèle;
    • non spécifié

    Symptômes et complications de l'hydropisie des testicules

    Tout d'abord, il convient de noter que l'hydropisie du testicule peut être à la fois unilatérale et bilatérale. La première variante se développe plus fréquemment dans les maladies inflammatoires aiguës des testicules et des appendices, et la seconde est une manifestation de la forme chronique de leur syndrome oedémateux commun ou commun, qui s'est développé à la suite d'une insuffisance cardiaque ou hépatique.

    L'hydrocèle peut être aiguë, mais souvent, en l'absence d'un traitement adéquat, cette forme de la maladie se transforme en une maladie chronique.

    Une hydropisie aiguë du testicule survient soudainement, commençant par une augmentation significative du volume de la moitié du scrotum touchée et par une douleur aiguë. Dans certains cas, les patients notent également l'apparition de symptômes d'intoxication (augmentation des valeurs fébriles (38-39 ° C) de la température corporelle, faiblesse, manque d'appétit et autres).

    Comme mentionné ci-dessus, en l'absence de traitement de la forme aiguë de la maladie, celle-ci se transforme initialement en une évolution chronique, mais souvent chronique. Dans ce cas, le patient se plaint d'une lourdeur du scrotum, d'une augmentation de sa taille pendant la journée et d'une diminution pendant le sommeil.

    Le liquide entre les membranes testiculaires dans la forme chronique de la maladie s'accumule lentement, progressivement, mais chez certains patients, s'ils ne reçoivent pas de soins médicaux pendant une longue période, son volume peut atteindre de grandes valeurs - jusqu'à la taille d'un ballon de football. Une telle hydrocèle affecte la qualité de vie du patient, l'empêchant de bouger, rendant difficile l'urination et les rapports sexuels, rendant difficile le port de sous-vêtements, entraînant également une malnutrition des structures du scrotum et une altération de la spermatogenèse. La douleur dans un processus chronique est légère (douleur sourde et sourde) ou est totalement absente.

    Si elles ne sont pas traitées ou sous l'influence d'un certain nombre d'autres facteurs, des complications de l'hydrocèle peuvent se développer:

    • sa suppuration: piocèle (se traduisant par une forte détérioration de l’état du patient, une augmentation de la température corporelle, la propagation du processus inflammatoire dans les tissus environnants);
    • accumulation de sang entre les membranes: hématocèle (due à une lésion vasculaire traumatique, à une diathèse hémorragique ou à une ponction infructueuse de l'hydrocèle);
    • atrophie du testicule (résultant de la compression des vaisseaux sanguins alimentant le testicule en sang, du fait que ses tissus reçoivent moins de nutriments);
    • rupture des membranes du testicule due à un étirement excessif sous pression de fluide
    • hernie scrotale;
    • infertilité masculine résultant d'une altération de la spermatogenèse provoquée par la compression des testicules;
    • dysfonction érectile.

    Diagnostic et diagnostic différentiel de l'hydrocèle testiculaire

    Le diagnostic d'hydrocèle n'est généralement pas difficile pour le médecin. Le diagnostic et le traitement sont généralement effectués par un urologue ou un chirurgien. Sur la base des plaintes du patient, des antécédents de la maladie (si elle est associée à un traumatisme) et de la vie (présence de maladies inflammatoires aiguës ou chroniques du système reproducteur, d'un traumatisme ou d'une intervention chirurgicale sur les organes du scrotum), le médecin soupçonnera le patient d'avoir un œdème testiculaire. Après cela, il procédera à un examen objectif du patient.

    Visuellement, faites attention à l'augmentation de la moitié du scrotum ou de l'ensemble du corps (le degré d'augmentation dépend des caractéristiques de la maladie et des causes qui l'ont provoquée chez un patient particulier). La palpation est déterminée par la formation d'une consistance élastique en forme de poire, fluctuante. Si le liquide pénètre dans le canal inguinal, la formation prend la forme d'un sablier. La peau du scrotum au-dessus de l'hydrocèle n'est pas modifiée visuellement, elle est facilement absorbée par le pli.

    La palpation de l'inconfort chronique ne donne pas au patient - il est indolore, lorsqu'il ressent la forme aiguë de l'hydrocèle, le patient ressent une douleur d'intensité différente.

    Si la quantité de liquide entre les membranes est petite, le testicule est palpé dans la partie inférieure de la formation. En cas d'hydropisie importante, la palpation du testicule est inaccessible ou non détectable.

    Après une étude objective pour confirmer le diagnostic, 2 méthodes d'investigation supplémentaires sont nécessaires: la diaphanoscopie et l'échographie scrotale.

    1. La diaphanoscopie (examen de la formation de scrotum en lumière transmise) est une méthode rapide de diagnostic de l'hydrocèle. Si le fluide qui se trouve entre les membranes du testicule est séreux, la lumière traversant le scrotum s'avère uniforme; dans le cas où la base de la formation est, par exemple, un organe quelconque (boucles intestinales, brin de glande), c'est-à-dire qu'il y a une hernie, la lumière ne la traverse pas.
    2. L’examen échographique du scrotum est la méthode la plus précise pour diagnostiquer la maladie décrite par nous. Avec son aide, il est possible de déterminer le fait de la présence de fluide de la part de l'augmentation du scrotum, d'estimer approximativement son volume; si la nature d'une hydrocèle est secondaire, une échographie peut déterminer la raison de son apparition (inflammation du testicule ou de l'épididyme, tumeur testiculaire).

    L'hydrocèle doit être différenciée de ces maladies:

    • varicocèle (varices du cordon spermatique);
    • hernie inguinale, inguinale-scrotale;
    • orchite, épididymite, épididymo-orchite;
    • tumeurs du cordon spermatique et du testicule.

    Traitement Hydrocèle

    Si l'hydropisie s'est développée sur le fond de la maladie inflammatoire des organes du scrotum et que le volume de liquide entre les membranes est faible, la direction principale du traitement consiste à éliminer la maladie sous-jacente: traitement antibactérien, anti-inflammatoire, anti-œdème. Dans ce cas, il est recommandé au patient de se reposer et de porter un pansement de soutien spécial pour les organes du scrotum - suspenseur. En cas de récupération complète de la pathologie de fond, la structure des tissus testiculaires est restaurée, l'irrigation sanguine et l'écoulement lymphatique sont normalisés - le volume de liquide entre les membranes diminue progressivement jusqu'à la quantité normale. De tels cas d'hydrocèle sont assez rares et, dans la plupart des cas, ce type de maladie ne nécessite pas de traitement chirurgical.

    Les indications directes de la chirurgie sont le syndrome douloureux marqué et la menace d’atrophie testiculaire.

    L'opération réalisée avec l'hydropisie du testicule s'appelle hydrocelelectomy, les options pour lesquelles il existe aujourd'hui plusieurs. Les principales méthodes d'intervention chirurgicale sont les opérations du Lord, de Bergman et de Winkelman. Ce sont toutes des interventions simples effectuées sous anesthésie locale et chacune d’entre elles est utilisée dans certaines situations cliniques. Le type de chirurgie est déterminé dans chaque cas directement pendant l'intervention chirurgicale.

    En cas d'hydropisie volumineuse et dans le cas d'une vieille hydrocèle, l'opération de Bergman est préférable: le chirurgien coupe le scrotum et les couches de la membrane testiculaire à la surface antérieure de la formation tumorale; Le testicule, ainsi que la membrane principale, mène à la plaie, après quoi le fluide qui s'est accumulé entre les feuilles de la membrane est pompé à l'aide d'une seringue. Après cela, ouvre la coquille, excisée, si nécessaire, et impose des points de suture sur ses restes.

    Le testicule s'enfonce à nouveau dans le scrotum, suture la plaie avec du catgut et, afin de prévenir l'hydropisie, rechute, laisse un léger drainage en caoutchouc, qui doit être retiré après quelques jours. Après l'achèvement de l'opération sur la plaie, imposer une bulle de glace.

    Les points de suture dans les 10 jours se dissolvent. Dix jours après l'opération, le patient reprend une vie bien remplie, mais il doit exclure tout contact sexuel et tout travail physique durs pendant encore un mois et demi, et il est recommandé de porter des vêtements fondant ou suspendu pendant un mois. De plus, le gonflement du scrotum peut persister plusieurs mois. Il s’agit d’un phénomène normal. Toutefois, si le patient constate une augmentation de la température corporelle, une détérioration de l’état général, une rougeur dans la zone du site de l’opération, il doit immédiatement consulter un médecin.

    Si le patient est contre-indiqué (par exemple, en raison de son âge avancé) ou refuse catégoriquement une intervention chirurgicale, afin de soulager temporairement son état, la ponction de l'hydropisie est réalisée par aspiration du contenu. Cette procédure n'a pas d'effet thérapeutique, car au bout d'un moment, le fluide entre les coquilles s'accumule à nouveau.

    Il est nécessaire de dire quelques mots sur une méthode relativement nouvelle de traitement de l'hydrocèle: la sclérose des membranes testiculaires. Son essence, de même que l’essence de la perforation, consiste à aspirer le contenu des membranes testiculaires, mais lorsqu’il s’agit de durcir après avoir retiré le fluide, des substances spéciales sont injectées dans la cavité sclérosante résultante, sous l’influence de laquelle la synthèse des membranes testiculaires de leur sécrétion est réduite.

    Une fois la procédure effectuée, l’effet recherché n’a pas d’effet, il est donc recommandé de l’effectuer plusieurs fois. Un effet secondaire de la substance sclérosante est un effet néfaste sur le tissu testiculaire. Par conséquent, cette méthode de traitement est contre-indiquée chez les patients jeunes et concerne principalement les hommes plus âgés qui refusent de se faire opérer.

    Pronostic pour l'hydropisie

    Dans la très grande majorité des cas, le pronostic de l'hydrocèle acquise est favorable - il passe seul ou après une intervention chirurgicale.

    Lorsqu'une hydrocèle de grande taille est retirée, la maladie peut réapparaître. Il n’ya pas eu de décès de patients à la suite d’un traitement chirurgical de l’hydropisie du testicule.

    Quel médecin contacter

    Avec l'augmentation et la douleur du scrotum besoin de contacter l'urologue. Si nécessaire, il référera le patient au thérapeute avant l'opération. Si l'hydrocèle est un signe de syndrome d'œdème, le patient est examiné par un cardiologue, un hépatologue, un néphrologue et un endocrinologue. De plus, une consultation sur les maladies infectieuses est parfois nécessaire. Lorsque varicocèle montre une enquête du chirurgien vasculaire. Pour améliorer la qualité de vie après la chirurgie, un homme aidera un sexologue, andrologue.

    Gouttes d'eau chez les hommes

    Il existe une telle maladie - l'hydropisie du testicule, qui résulte de l'accumulation de liquide séreux, de lymphe ou de sang. En pratique médicale, cette pathologie s'appelle hydrocèle, et dans un processus purulent, elle s'appelle piocèle. La maladie est plus souvent enregistrée chez les nouveau-nés et les petits garçons, moins souvent chez les jeunes hommes adultes, mais peut également survenir après 40 ans.

    Pourquoi l'hydrocèle testiculaire apparaît-elle?

    La dropsie, dans la plupart des cas, ne se développe que du côté gauche ou droit du scrotum. Le liquide dans les testicules chez l'homme s'accumule pour diverses raisons. Les plus fréquentes - blessures mécaniques des testicules et diverses infections, plombs, trichomonase, chlamydia. En conséquence de blessures chez les hommes, l'hydropisie sous forme aiguë devient plus courante et les maladies bactériennes - une affection chronique.

    En outre, l'hydropisie testiculaire chez l'homme devient parfois une complication de ces maladies et affections pathologiques:

    • orchiepididymite;
    • insuffisance cardiaque;
    • les tumeurs;
    • dommages aux ganglions lymphatiques lors de chirurgies pour hernie inguinale, varicocèle (varices du cordon spermatique);
    • cirrhose du foie.

    Comment est l'œdème du scrotum

    Souvent, les symptômes de cette maladie des testicules chez l'homme sont soit subtils, soit pas du tout. Une petite accumulation de liquide au stade initial de la pathologie ne provoque ni douleur ni inconfort. Cependant, le processus inflammatoire de l'hydropisie du testicule peut s'accélérer et entraîner une nette augmentation du scrotum. Autre caractéristique: les tissus mous du scrotum deviennent aussi denses qu’une bosse. Dans les cas avancés, le fluide stagnant suppure et l'hydrocèle se développe en piocèle.

    Symptômes avec lesquels le testicule d'hydropisie se fait sentir chez les hommes:

    • porter de la chaleur provoque une gêne lors de la marche;
    • augmentation marquée et induration du scrotum;
    • la miction devient difficile ou involontaire;
    • l'inconfort survient pendant les actes sexuels;
    • une douleur douloureuse ou douloureuse au niveau du périnée ou du testicule dont les contours ne peuvent pas être déterminés au toucher;
    • fièvre

    Si l'hydropisie survient chez l'homme sous forme aiguë, les symptômes peuvent alors apparaître très clairement. Dans l'hydrocèle chronique, les symptômes de la maladie sont atténués: gonflement se présentant sous la forme d'une poire, de la moitié gauche ou de la moitié droite, ou du scrotum en entier. Souvent, le gonflement diminue en décubitus dorsal, mais augmente à nouveau lorsque l'homme bouge. En marchant, des douleurs de tiraillement ou de déchirement apparaissent.

    Comment l'œdème est-il diagnostiqué chez les hommes?

    La maladie au stade préliminaire est détectée au cours de l'examen, de la palpation du scrotum et de la réalisation de tests visant à identifier l'état des veines. Les vaisseaux peuvent être gonflés mais invisibles, ou dilatés et saillants. Chez de nombreux hommes, la pathologie veineuse est visible visuellement lorsque le patient contracte les abdominaux. Les tests d'urine révèlent la fonction rénale dans l'hydropisie des testicules.

    Le médecin clarifie les données obtenues en effectuant une échographie, qui aide à déterminer si le patient souffre d'hypertension veineuse. Le balayage par ultrasons associé à la dopplerographie permet de connaître l'état de la circulation sanguine dans les testicules et les reins. Chez les hommes en bonne santé, le reflux veineux n’est pas observé (circulation sanguine inversée avec atteinte des valves). En analysant le liquide séminal, on peut juger de la viabilité du sperme. L'hydropisie n'est déterminée que par un médecin. Les rendez-vous indépendants sont exclus.

    Comment traiter un testicule chez un homme

    Argué que la maladie passera par elle-même, sans intervention médicale. En effet, cela arrive, mais pas toujours. Si le testicule ne guérit pas, la maladie progressera lentement. Les années passeront et la pathologie entrera dans une phase beaucoup plus difficile. Il existe deux options pour les soins médicaux: le traitement conservateur et la chirurgie.

    • Si l’hydropisie des testicules chez l’homme est de nature infectieuse, des antibiotiques et des anti-inflammatoires peuvent être utiles. Avec l'enflure du scrotum causée par une blessure, la tâche première est de rétablir la circulation sanguine et d'accélérer la résorption de l'hématome. Pour ce faire, en plus des médicaments, prescrire un massage de l'organe lésé et des exercices thérapeutiques. Avec l'aide de médicaments peut améliorer la production et la qualité du sperme.
    • Si l'hydropisie chez les hommes ne fonctionne pas, on tente parfois de remédier à la maladie avec des remèdes populaires. Mélangez la crème pour enfants avec la pommade au calendula, mélangez-la avec beaucoup de gaze et appliquez-la sur le scrotum la nuit. Un autre remède populaire pour les œufs d'hydropisie - la camomille de pharmacie aux fleurs fraîches. À l'aide du hachoir à viande, la matière première est transformée en bouillie et des compresses d'une demi-heure sont fabriquées. Tous les jours, buvez un verre de jus de citrouille à la même heure. Cependant, si les veines sont dilatées, ni thérapie ni remèdes populaires ne permettront de guérir complètement la maladie.

    Ablation chirurgicale des testicules d'hydrocèle

    Avec l'hydropisie congénitale des testicules chez l'homme, des opérations selon la méthode du Dr Ross sont pratiquées. Une perforation est faite dans les coquilles, ce qui permet au liquide de s'écouler à travers le trou formé. Au cours des opérations selon un schéma moins traumatique développé par le Dr Lord, le sac avec exsudat est excisé et un canal est formé pour son écoulement. Cependant, plus souvent, ils pratiquent des opérations selon Bergman ou Winckelmann. La première méthode diffère de la seconde en ce que les coques ne sont pas suturées mais excisées près du testicule du patient.

    Traitement non chirurgical de l'hydrocèle

    S'il y a des contre-indications à l'opération, l'aiguille est percée dans un sac contenant du liquide et pompée. Cependant, cette mesure apporte un soulagement temporaire, car l'exsudat s'accumule à nouveau. Méthode de sclérothérapie plus efficace. Une fois le liquide pompé, de l'alcool éthylique ou une solution de bétadine est introduit dans le sac. Les réservoirs coalescent avec le passage et l'exsudat ne s'accumule plus.

    Conséquences de l'œdème des membranes testiculaires

    Sans traitement adéquat, l'hydrocèle peut entraîner de graves complications. C'est:

    • la piocèle;
    • hernie inguinale;
    • l'impuissance;
    • atrophie testiculaire et infertilité masculine;
    • cancer

    Vidéo: Qu'est-ce qu'un testicule d'hydropisie?

    Les avis

    Alexey, 27 ans: Il y a un an, j'ai piloté un match de football et reçu un violent coup à l'aine. Le soir, la température a augmenté, le scrotum a enflé et j'ai dû appeler une ambulance. Le médecin a dit testicule hydropisie. Ils ont proposé une opération, mais j'ai refusé. Après quelques jours, la situation a empiré. Ensuite, j'ai accepté et regretté de ne pas l'avoir fait tout de suite. Maintenant je me sens bien.

    Kirill, 24 ans: Dès ma naissance, j'ai eu un testicule d'hydropisie. Au début, ils ont parlé de hernie inguinale, mais ensuite il s'est avéré que l'hydropisie. Les médecins ont dit à leurs parents, nous devons attendre jusqu'à ce que je grandisse jusqu'à 3 ans. Cet œdème est passé de moi même avant, de deux ans. Je me suis récemment marié, j'ai eu une fille, rien ne me dérange, en ce qui concerne le sexe, tout va bien!

    Vladimir, 34 ans: Il y a cinq ans, j'ai pris le trépak. Lorsque la douleur est devenue insupportable, des amis m'ont conseillé de prendre des antibiotiques. Je me sentais mieux, puis le scrotum a tellement gonflé que je devais encore aller chez le médecin. Il s’est avéré un testicule hydropique. Ils m'ont fait des crevaisons, mais leurs avantages sont temporaires - seule une intervention chirurgicale peut aider. Je l'ai expérimenté moi-même, il vaut mieux ne pas tarder.

    Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.