Champignon de chimiothérapie

La chimiothérapie est souvent utilisée pour traiter le cancer. Ses effets secondaires rendent la vie beaucoup plus difficile, par exemple, un champignon apparaît pendant la chimiothérapie. Des médicaments anticancéreux puissants sont administrés par voie intraveineuse, mais malgré le fait que leur action vise à la destruction des cellules cancéreuses, les cellules saines sont détruites et l'immunité est réduite. Par conséquent, après la chimiothérapie, les patients tombent souvent malades, en particulier s'ils contractent une mycose.

Quels sont les effets secondaires de la chimiothérapie?

Les effets secondaires de la chimiothérapie sont plus de 20 et ce sont ceux qui sont officiellement confirmés. Ceux-ci incluent les champignons.

Il est difficile de prédire la réaction du corps humain à la chimiothérapie. Il ne peut pas donner de complications ou plusieurs effets secondaires apparaîtront à la fois. Souvent, les complications disparaissent avec le temps et certaines peuvent perturber le patient pendant plusieurs années. Toutes les complications sont classiquement divisées en 2 types: léger et lourd. Les poumons incluent la perte de cheveux, les champignons. Souffre souvent du tissu des pieds et des mains. Les conséquences graves incluent:

  • dommages au système sanguin;
  • l'apparition de problèmes rénaux;
  • problèmes d'estomac et d'intestin;
  • dommages au système nerveux;
  • immunodéficience;
  • température, faiblesse, intoxication;
  • engourdissement des membres;
  • un champignon apparaît.
Retour à la table des matières

La cause des infections fongiques pendant la chimiothérapie

La chimiothérapie a un effet puissant sur les cheveux, la peau et les ongles. Il sèche la peau et les ongles deviennent cassants. En conséquence, les plaies et les fissures apparaissent, l'immunité locale est réduite, ce qui rend la peau et les ongles sensibles à diverses infections, y compris le mycose. La candidose est une plainte fréquente des patients cancéreux après une chimiothérapie. La principale cause de son développement - la granulocytopénie - est une maladie caractérisée par une diminution du nombre de cellules sanguines des granulocytes, qui combattent l'inflammation. De plus, l'immunité humaine est affaiblie et incapable de combattre le champignon. Il se multiplie rapidement et devient la cause du muguet. L'aspergillose est une autre infection fongique. Il se développe chez les patients atteints de neutropénie - une diminution du nombre de cellules de défense neutrophiliques dans le sang du patient. Une telle infection fongique est classée en 3 types:

Que faire

Comme le champignon se développe plus rapidement avec une immunité affaiblie, les vitamines sont d'une grande aide après la chimiothérapie. Pour les anémies et les mycoses, prescrire des vitamines des groupes B - B12, B9, B6 et B2. Mais la vitamine A (carotène) et la vitamine C aideront à lutter contre la thrombocytopénie. La vitamine E et les minéraux - cyanine, rutine, iode, zinc, sélénium aideront à restaurer la peau pendant les moisissures. Les suppléments améliorent le bien-être du patient. Compléments alimentaires - Compléments alimentaires contenant des vitamines et des oligo-éléments. Aucun supplément n'est considéré comme un médicament. Exemples de tels additifs:

  • "Nutrimaks +" - pour nourrir le corps et soulager la douleur;
  • "Antiox", "48 Liver" - améliore l'état du foie en éliminant les lésions.
Un apport hydrique suffisant aidera à éliminer la cystite à candidose.

La chimiothérapie affecte l'urètre, qui propage également le champignon. Pour éliminer la cystite à Candida, vous devez boire au moins 2 litres d’eau par jour et des jus de fruits frais fraîchement pressés issus de fruits, de légumes et de baies non sucrés. La candidose peut être traitée avec des médicaments spéciaux prescrits par un médecin, en tenant compte de l'état du corps après la chimie. Les pommades et les crèmes à effet antifongique sont sélectionnées par le médecin en fonction de l'état du patient atteint de cancer, car tous les médicaments, même locaux, ne sont pas autorisés. Il est important de surveiller de près l'hygiène personnelle, ce qui ne permettra pas au champignon de se multiplier activement.

Mesures auxiliaires dans la lutte contre les champignons

Pour aider à soutenir l'immunité, les forces qui sont lancées pour lutter contre les complications de la chimie, en particulier avec le champignon, sont les suivantes:

  • exercice léger;
  • repos fréquent et complet;
  • respect des habitudes de sommeil.
Retour à la table des matières

Prévention des champignons

Étant donné que la chimiothérapie affecte la peau, les ongles et les cheveux, il est important de prévenir d’autres effets traumatiques. Pour renforcer les ongles, il est permis d'utiliser des vernis spéciaux contre les champignons. Lorsque vous effectuez des tâches ménagères, en particulier lorsque vous lavez la vaisselle, il est important d’utiliser un équipement de protection (gants) et des détergents naturels. La peau des mains et du corps doit être surveillée et traitée à l'aide de crèmes spéciales, l'empêchant de se dessécher, de se craqueler et de se peler.

En cas d'inflammation de la peau, de desquamation excessive, il est important de consulter un médecin à temps, qui vous prescrira une pommade ou une crème appropriée pour la guérison et la prévention des moisissures.

Tout doit renforcer le système immunitaire de différentes manières. Après tout, si le système immunitaire est affaibli, non seulement la teigne, mais également le muguet. Vous devez prendre des vitamines, éviter le contact avec les malades, manger des légumes et des fruits non sucrés. À titre préventif, la chimiothérapie nécessite de prendre Ambizom ou l'Amphotéricine B aux doses prescrites par un médecin. Assurez-vous de surveiller le niveau de granulocytes dans le sang. Si des abcès sont apparus dans certaines infections, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire.

Changements de la peau et des ongles pendant la chimiothérapie

La chimiothérapie a un effet marqué sur les cellules du corps, provoquant des effets secondaires prononcés de degrés divers et de complexité. Parmi les effets courants de la chimiothérapie figurent divers troubles de la peau, des ongles et des muqueuses. Il convient de rappeler que la peau et les ongles se rétablissent généralement assez rapidement - après la fin du dernier traitement de chimiothérapie, le problème est généralement résolu avec succès. Toutefois, dans tous les cas, l’assistance compétente d’un médecin est nécessaire pour procéder à une évaluation complète de l’état de la peau et des ongles, en prenant les mesures nécessaires pour les protéger jusqu’au rétablissement complet.

Les effets sur les ongles et la peau pendant la chimiothérapie peuvent être différents. Les problèmes communs incluent la rougeur et la peau sèche après la chimiothérapie, une sensibilité accrue au soleil. Parfois, il est possible que les ongles s'assombrissent ou se détachent après la chimiothérapie, ce qui constitue une violation de l'état de santé de la peau. Dans tous les cas, ces problèmes nécessitent une consultation immédiate avec un oncologue.

Assombrissement ou desquamation des ongles pendant la chimiothérapie et autres effets secondaires - les principales raisons La chimiothérapie peut être accompagnée d’effets secondaires sur l’état des ongles, de la peau et des muqueuses des yeux et de la bouche. Des spécialistes expérimentés de la clinique Vitamed proposeront des recommandations et des techniques efficaces pour minimiser ce problème. Cependant, le risque de complications persiste.

Il convient d'ajouter que les cellules de la peau et des ongles sont restaurées assez rapidement. Cependant, leur état après le traitement nécessite l'attention appropriée du médecin traitant afin d'éviter d'éventuelles complications à l'avenir.

Signes et symptômes de modifications des ongles et de la peau pendant la chimiothérapie

  • Augmente la sensibilité de la peau aux effets du soleil.
  • Problèmes de sécheresse, rougeur, desquamation de la peau.
  • Le paquet de clous, devenant côtelé.
  • Les yeux deviennent secs, une irritation se produit. Problèmes de lèvres sèches, les narines, la cavité buccale.

Recommandations pour changer de peau et d'ongles après une chimiothérapie

En cas de démangeaisons cutanées graves et inattendues, d'apparition d'urticaire ou d'éruptions cutanées, un appel urgent est nécessaire pour obtenir l'avis d'un médecin ou d'une infirmière. Informez votre médecin ou votre infirmière des problèmes suivants:

  • Rougeur sévère ou peau sèche en cas de démangeaisons ou de douleurs.
  • Lors du pelage ou du jaunissement des ongles.

Si vous avez de petits problèmes de peau, vous devez faire attention à la peau:

  • De préférence l'utilisation de lotions et de crèmes, demandez les solutions appropriées à l'infirmière.
  • Travailler uniquement avec des crèmes douces qui fournissent un effet doux sur la peau.
  • Abandonnez les produits de soin de la peau contenant du parfum et de l'alcool.
  • Renseignez-vous sur les marques les plus appropriées de produits de soin de la peau.

N'oubliez pas de protéger votre peau de l'exposition au soleil:

  • Évitez les rayons directs du soleil.
  • Avant de sortir, appliquez un rouge à lèvres et un écran solaire hygiéniques.
  • Portez des pantalons, des vêtements à manches longues.
  • Refuse de visiter le solarium.

Il faut prendre soin de soigner l’état de la peau:

  • Procédure rapide pour prendre un bain ou une douche avec de l’eau chaude.
  • Jeter les bains d’eau chaude.
  • Inutile de frotter la peau avec un gant de toilette, prenez-en soin le plus doucement et le plus soigneusement possible.
  • Parfois, cela aide l’application d’amidon de maïs sur les plis.
  • Essayez de vous raser moins souvent ou d'abandonner complètement cette procédure en cas de gêne.

Si vous rencontrez des problèmes mineurs avec vos ongles:

  • Coupez-les, n'oubliez pas de vous en occuper régulièrement.
  • Demandez à l'infirmière de l'acceptabilité d'une manucure.
  • Lors de la vaisselle, du nettoyage de l'appartement ou de tout autre travail, n'oubliez pas les gants.
  • Des outils choisis individuellement qui aideront au soin des ongles délicats.

Traitement de la peau et des ongles pendant la chimiothérapie sous Vitamed

Le diagnostic complet et le traitement des problèmes constituent une priorité dans le travail des spécialistes de la clinique Vitamed. Notre expérience vous permet de choisir les outils de diagnostic appropriés pour évaluer le problème, son stade et sa complexité.

Le principal taux d’élimination du problème des modifications de la peau et des ongles après la chimiothérapie a été conçu pour la sélection individuelle du traitement et du régime alimentaire du patient. En particulier, il sera proposé de mettre au point un régime alimentaire adapté, avec un contenu équilibré de tous les composants et oligo-éléments nécessaires pour une peau et des ongles en bonne santé.

De plus, individuellement pour le patient, des recommandations seront préparées pour le traitement, avec une protection de la peau et des ongles contre l'exposition directe au soleil, les facteurs invasifs, le stress et d'autres problèmes typiques. Des conditions favorables sont créées pour la peau et les ongles jusqu'au rétablissement complet de la beauté et de la santé après un traitement de chimiothérapie.

Pied oncologique

Oncologie. Soins des pieds.

Tout le monde sait et comprend que l'oncologie, la maladie,
Pour le dire gentiment, pas simple.
Mais qu'est-ce que c'est, quels changements se produisent dans le corps,
Nous indiquerons dans cet article quelles sont les méthodes de traitement offertes par notre médicament, à quoi peuvent-elles aboutir et pourquoi il est nécessaire d'obtenir les recommandations du podologue avant de commencer une chimiothérapie.

Une tumeur maligne est la division incontrôlée de cellules anormales.
Quelle est la différence entre les cellules malignes et bénignes?
Les cellules malignes perdent leur forme et leur fonction,
élargir et envahir d'autres organes et tissus.

Méthodes utilisées de traitement des tumeurs malignes:


  • Chirurgie - ablation chirurgicale de la tumeur. La complication est le stress, la formation de nouveaux tissus, la cicatrisation insuffisante des plaies;
  • La radiothérapie - utilisée pour réduire la taille de la tumeur, pour son exploitation future.
  • Effets secondaires: la peau peut devenir très sèche, brûlure, détérioration de l'état général du corps;
  • L'hormonothérapie. Effets secondaires: poitrine chez l'homme, ménopause, fatigue, changement d'humeur, thrombose.
  • Traitement de la tige - utilisation de cellules humaines;
  • Immunothérapie - stimulation de la défense naturelle de la personne.
  • Thérapie dirigée (chirurgie, radiothérapie) - n'affecte pas les autres organes. Les cytostatiques utilisés ralentissent la croissance des cellules cutanées et des vaisseaux sanguins à division rapide, ainsi que des tissus sains adjacents.
  • Chimiothérapie.
Effets secondaires: la chimiothérapie détruit non seulement les * mauvaises * cellules, mais également les cellules saines (à division rapide).
De ce fait, le travail de la moelle osseuse est inhibé,
la cause de ce qui peut être l'anémie, les infections, la perte de cheveux,
alopécie à partir du jour 10, début de la chimiothérapie, onycholyse, fatigue et lésion du système nerveux.
En outre, l’immunité du client se dégrade.
qui ne peut plus résister aux bactéries, champignons, virus.
La réparation de la peau et la cicatrisation des plaies sont également plus lentes

Pendant et après la chimiothérapie, des complications du pied apparaissent:

1. Partout où il y a une pression accrue sur la peau (sur les mains et les pieds), se forment:
- cors,
- des fissures
- des bulles,
- calleux
- taches de vieillesse,
- des démangeaisons;

2. Problèmes d'ongles:

- onycholyse (séparation de la plaque de l'ongle du lit de l'ongle),
- la plaque à clous peut tomber,
- champignon,
- infection bactérienne
- l'hématome se forme facilement

Alors, comment les podologues peuvent-ils éviter les complications s’ils découvrent que l’un de nos patients va subir une chimiothérapie?

Il existe trois étapes pour maintenir le pied oncologique:

1. Soins préventifs avant la chimiothérapie.

  • Pied de plomb en parfait état! Pendant la période du cancer, la peau ne se protège pas elle-même, elle devient mince, comme le papier parchemin, les risques de dommages par lesquels l'infection peut pénétrer sont importants. La tâche de ce traitement est d’éliminer tous les endroits où il peut y avoir une pression accrue, la prévention des plaies, des ongles incarnés, des fissures.

  • Prévention des maladies fongiques! Les callosités subunguales, l'espace sous les ongles, la substance subungualique est un terrain fertile pour les bactéries, et comme toutes les fonctions du corps en présence de cancer, les maladies fonctionnent au ralenti, elles NE repoussent PAS complètement le traitement de l'infection et du mycose après chimiothérapie, malheureusement sans résultat.

  • Avant le début de la chimiothérapie, ils traitent le champignon, enlèvent les zones lâches des ongles et pansent les plaies. Pour pouvoir auto-régénérer la peau, il est nécessaire de la stimuler en appliquant des crèmes / pommades / lotions régénérantes.

  • Inspection des chaussures. Chaussures spacieuses, semelle orthopédique bien adaptée et attelle supplémentaire.
    aider à corriger la position des doigts et des pieds pour éviter les complications lors de la chimiothérapie.

    2. Pendant le traitement thérapeutique.

    Pendant cette période, il est TRÈS important de "garder le doigt sur le pouls" et d'éviter
    aucun dommage à la peau.
    Le traitement du cancer est un traitement à long terme qui dure des années.
    Et le soin des pieds et des mains est une procédure ORDINAIRE,
    qui, en pleine compréhension de toute la responsabilité
    ne peut effectuer de véritables podologues qu’avec une formation médicale.
    Ils suivent les dommages mécaniques sur la peau, l'exactitude des chaussures sélectionnées,
    superviser les soins de soutien à domicile.


    3. Activités de soutien à la fin de la chimiothérapie.

    Malheureusement, on ne sait pas quelle réaction l'organisme va donner à la chimiothérapie dans chaque cas individuel.
    Par conséquent, avant, à l'heure et après, vous avez besoin d'un QUALIFIED
    surveiller l'état du pied et des mains est l'une des règles principales!
    Ce n'est que dans le cas où votre podologue contrôle la situation qu'il affecte EN TEMPS la situation et
    aide à éviter les complications en modifiant le traitement prescrit des pieds et des ongles.

      L'article utilise des photographies de la podologue Viktoria Lommen, Gehlen, Pays-Bas
  • Pédicure médicale. Traitement podologique intégré.

    Méthodes de récupération efficaces après une chimiothérapie intensive

    La chimiothérapie intensive ne passe pas pour les patients sans trace. Pratiquement tous les systèmes intra-organiques subissent de graves perturbations et défaillances. Sans aucun doute, un tel traitement entraîne une amélioration de l'état du patient atteint de cancer, mais son corps subit le choc des réactions indésirables le plus puissant, perdant ainsi son statut immunitaire déjà réduit.

    Par conséquent, après le traitement, il est nécessaire de suivre un traitement de rééducation, qui peut être effectué non seulement à la clinique, mais aussi à la maison.

    Comment restaurer le corps après une chimiothérapie à domicile?

    Après des séances de chimiothérapie, la plupart des structures cellulaires malignes meurent, mais elles ne quittent pas le corps par elles-mêmes, mais se transforment en tissus nécrotiques.

    Les cellules mortes pénètrent dans le sang et dans toutes les structures organiques, ce qui se traduit par une détérioration grave du bien-être général.

    Des médicaments

    Pendant la période de récupération, divers médicaments sont prescrits aux patients.

    • Depuis la chimiothérapie, en raison de sa toxicité, provoque des nausées et des vomissements chez tous les patients, des médicaments antiémétiques tels que Cerucal, Tropisetron, Dexamethasone et Navoban, Gastrosila et Torekan, Métoclopramide, etc. sont recommandés pour soulager les symptômes des patients.
    • Les structures hépatiques doivent également être restaurées et les hépatoprotecteurs Gepabene, Essentiale, Karsil, Heptral, etc. sont indiqués.
    • Un effet secondaire caractéristique de la chimiothérapie est la stomatite, qui nécessite également un traitement. Des lésions inflammatoires apparaissent sur les joues, les gencives, la langue. Pour les éliminer, il est prescrit aux patients de se rincer par la bouche avec des solutions médicamenteuses telles que Hexoral et Corsodil, l’éludrril et la chlorhexidine. Si la stomatite est ulcéreuse, il est recommandé d’utiliser Metrogil Dent.
    • Le sang doit être restauré. Pour augmenter le niveau de globules blancs, il est indiqué des médicaments tels que Filgrastim et des médicaments génériques tels que Neupogen, Leucostim, Granogen, Granocyte, etc., qui sont prescrits pour augmenter la leucopoïèse. En cas de diarrhée, le lopéramide, Smecta, Neointesthopan, Octreotide, etc. sont prescrits.
    • L'anémie hypochromique est également un effet secondaire de la chimiothérapie, car les toxines des médicaments anticancéreux inhibent la production de globules rouges. Pour éliminer cet effet secondaire, il est nécessaire de restaurer les fonctions de la moelle osseuse hématopoïétique. Les médicaments prescrits qui accélèrent la formation de globules rouges, par exemple Recormon, Erythrostim, Epogen et Epoetin. Tous ces outils sont fabriqués à base d'érythropoïétine - une hormone rénale synthétique qui stimule la formation de globules rouges.

    Pouvoir

    Une attention particulière après la chimiothérapie nécessite la ration du patient cancéreux. Il devrait être basé sur les principes d'une alimentation saine, contenir plus de vitamines et de minéraux nécessaires à la restauration rapide de toutes les structures organiques.

    Chaque jour, les produits des catégories suivantes devraient être sur la table du patient atteint de cancer:

    1. Produits laitiers;
    2. Plats de fruits et légumes à la coque, cuits, frais;
    3. Œufs, viande maigre, poisson maigre et volaille;
    4. Céréales et céréales.

    Après le traitement de chimiothérapie, le patient devra abandonner les produits en conserve, marinés et fumés. En outre, pour éliminer plus rapidement les toxines du corps, il est recommandé d’augmenter le régime d’alcool. Un patient doit boire au moins 2 litres de liquide par jour.

    Amélioration de l'immunité

    La tâche la plus importante de la rééducation après une chimiothérapie consiste à augmenter le statut immunitaire.

    Pour renforcer la défense immunitaire prescrit des médicaments antioxydants et des vitamines. Excellente immunité renforce le médicament Immunal.

    Survivre au traitement du cancer chimiothérapeutique n’est que la moitié du combat et une aide psychothérapeutique est également nécessaire. Le patient doit créer toutes les conditions pour un retour rapide à la vie normale.

    La thérapie par l'exercice visant à renforcer le corps élimine les poches et la douleur et accélère l'élimination des cellules cancéreuses. Les procédures de drainage lymphatique contribuent au soulagement de l'inflammation, renforcent les forces immunitaires et restaurent le métabolisme physique.

    Vitamines

    Après la chimiothérapie, le corps a terriblement besoin de vitamines, qui accélèrent la récupération et normalisent l'activité organique.

    Des vitamines telles que l'acide ascorbique et l'acide folique, le carotène et la vitamine B sont nécessaires pour accélérer la récupération des tissus muqueux et lutter contre la thrombocytopénie.9

    Par conséquent, on prescrit aux patients des médicaments tels que le folinate de calcium, le pangamata de calcium et le Neurobex.

    En outre, pour accélérer la récupération, vous pouvez utiliser des suppléments bioactifs contenant des oligo-éléments et des vitamines, par exemple, Nutrimaks, Antiox, Liver-48, Coopers et Flor Essen, etc.

    Remèdes populaires

    La médecine traditionnelle dispose de tout un arsenal de recettes pour restaurer le corps et éliminer les réactions indésirables après la chimiothérapie. Pour éliminer les troubles intestinaux et la diarrhée, il est recommandé d’utiliser la collection d’achillée millefeuille et d’hypericum.

    Les herbes sont mélangées en quantités égales, puis 1 grande cuillerée du mélange est versée avec 0,2 l d’eau bouillante et laissée à infuser, puis prise deux fois par jour à chaud.

    Il est bien établi dans le traitement de restauration post-chimiothérapie et cette collection:

    • Pyrei;
    • Trèfle des prés;
    • Millepertuis et menthe;
    • Framboise blanche et origan;
    • Ortie.

    Toutes les herbes sont mélangées en quantités égales, puis brassées à raison d'une grosse cuillerée du mélange par tasse d'eau bouillante. Ce bouillon est pris 30-40 minutes avant les repas pour 2 grandes cuillères trois fois par jour. Ce remède à base de plantes nettoie bien le sang et augmente le taux d'hémoglobine.

    Restauration des veines

    Comme la chimiothérapie implique l’injection intraveineuse de médicaments toxiques anticancéreux, l’effet indésirable est une phlébite toxique ou une inflammation veineuse, qui se manifeste par des brûlures et des douleurs dans les veines.

    En outre, au niveau des épaules et des coudes, les parois s'épaississent et les lumières des vaisseaux se rétrécissent, ce qui entraîne le développement de la phlébosclérose, laquelle interfère avec l'irrigation sanguine. Une telle complication nécessite l'imposition obligatoire d'un bandage élastique et d'un membre au repos.

    Les préparations de pommade externes locales telles que Troxevasin, Indovazin ou Hepatrombin sont largement utilisées pour traiter les veines. La pommade est appliquée, sans frotter, sur la peau au-dessus de la veine trois fois par jour. La prise de comprimés Humbix associés à des agents thrombolytiques est également prescrite.

    Traitement du foie

    Les anticancéreux endommagent assez les cellules du foie. C'est le foie qui doit neutraliser les toxines et les composants médicinaux.

    Pour faciliter l'activité hépatique après la chimiothérapie, il est recommandé d'utiliser de l'avoine.

    Les flavonoïdes et les composés polyphénoliques qu'il contient améliorent le métabolisme des lipides, normalisent le fonctionnement des structures gastro-intestinale et hépatique.

    La décoction d'avoine dans le lait est considérée comme le meilleur remède populaire pour restaurer la fonction hépatique. Une grande cuillerée de grains d’avoine doit être bouillie pendant un quart d’heure dans 250 ml de lait, puis infusée pendant une demi-heure. Avec la bonne approche en matière de rééducation, le foie se régénère rapidement.

    Comment perdre du poids après une chimiothérapie?

    De nombreux patients cancéreux après une chimiothérapie, malgré le syndrome de nausée-vomissements qui dérange constamment, prennent rapidement du poids.

    Mais même dans cette situation, vous ne pouvez pas vous accrocher à des kilos en trop et chercher toutes sortes de méthodes pour perdre du poids. Si le patient réduit la quantité de nourriture consommée, le corps s'affaiblira et s'épuisera encore plus.

    Pour que le poids soit revenu à lui-même et sans conséquences pour le corps, il est recommandé d'abandonner les sucreries et de limiter la farine.

    Il est nécessaire d'augmenter le nombre de légumes dans le régime et de marcher davantage. Lorsque les forces du corps seront complètement rétablies, ces kilos en trop disparaîtront.

    Vidéo sur la guérison après la chimiothérapie, déclare Olga Butakova:

    Quel devrait être le traitement après la chimiothérapie

    Le traitement après la chimiothérapie est une compensation pour les dommages subis par le corps lors d’une chimiothérapie. La liste des dommages étant différente pour chaque groupe de médicaments, la restauration s'effectue selon un schéma individuel. Au cours de la rééducation et du traitement des maladies émergentes, vous pouvez prendre:

    • dans l'unité d'hospitalisation;
    • en ambulatoire;
    • dans un sanatorium.

    Si l'état du patient est jugé grave, il est préférable de choisir l'unité d'hospitalisation. Les patients âgés, affaiblis et affaiblis ont besoin d’une surveillance médicale 24 heures sur 24. Si l'état de santé de la personne n'inspire pas le médecin traitant de ses peurs, vous pouvez vous rendre à un sanatorium ou suivre une rééducation ambulatoire.

    Chimiothérapie pour les cheveux et les ongles

    Habituellement, les patients cherchent avant tout à améliorer leur bien-être physique et, deuxièmement, à récupérer les cheveux épais. Mais comme les cheveux, les ongles et la peau peuvent voir, les complications disparaissent. La cytotoxicité et les cytostatiques endommagent les cellules qui se divisent le plus rapidement. Par conséquent, au cours de la chimiothérapie, la plupart des patients ont:

    • perte de cheveux, seulement sur la tête ou sur tout le corps;
    • ongles amincissants et cassants;
    • sécheresse, desquamation et irritabilité de la peau.

    Pour traiter rapidement ces effets, votre médecin vous recommande:

    1. Utilisez une brosse douce pour les cheveux, coupe courte. Après la chimiothérapie, le traitement prend toujours des vitamines qui ont un effet bénéfique sur l'apparence du patient. Les cheveux poussent entre 1 et 6 mois après le dernier traitement. Il est possible de renforcer la structure du cheveu avec n’importe quel masque médical, shampooing et baumes spécialisés. Si les cheveux poussent dans la mauvaise couleur ou dans la curiness, ce qui était avant, vous devez attendre jusqu'à la normalisation des follicules pileux. Il n'est pas souhaitable de teindre les cheveux ou la permanente dans l'année suivant la rééducation après la chimiothérapie. L'alopécie disparaît d'elle-même, même si le patient ne se soucie pas des cheveux.
    2. Utilisez le bain pour les ongles avec des vitamines, limez les ongles avec une lime à ongles souple. S'il y a plus de 10 cycles de chimiothérapie, la chimiothérapie après la chimiothérapie est effectuée sur les ongles des mains, mais aussi des jambes. Même le refroidissement, utilisé pour réduire les dommages, ne permet pas de protéger complètement les ongles. Les cellules de la zone de croissance de l'ongle retournent à la division active dans les 1-3 mois suivant la date de la dernière administration du médicament de chimiothérapie. Mais toute la plaque à ongles s'allonge. Pas besoin de blesser le lit, pas besoin d'enlever un ongle ondulé ou faible. Il suffit de faire patiemment une manucure en coupant soigneusement la partie repoussée.

    Suivre les recommandations pour le soin des cheveux et des ongles est important, car de mauvaises actions peuvent causer des complications. Il faut se rappeler que le système immunitaire est toujours affaibli, la coloration des cheveux peut provoquer des allergies et une manucure inexacte - une inflammation de la cuticule. Le traitement après la chimiothérapie aidera à renforcer les cheveux et à rendre les ongles plus durables.

    Santé de la peau et nutrition après la chimiothérapie

    Pour adoucir et soigner la peau, il est conseillé de choisir des produits cosmétiques spécialisés. Les pharmacies vendent des shampooings, des crèmes et des savons pour les patients souffrant de dermatite atopique, de psoriasis ou d'allergies cutanées. Ces fonds ont un pH neutre, n'irritent pas la peau, ne provoquent pas de sécheresse et de démangeaisons, donc propices à la guérison d'un cancer.

    Après la douche, veillez à utiliser le lait pour le corps. Le traitement après la chimiothérapie comprend des vitamines bénéfiques pour la peau, mais la récupération après la chimiothérapie de la structure normale de l'épithélium ne passe toujours pas rapidement. Les patients se plaignent de fissures, de desquamation et d'inconfort de 3 à 12 mois après la fin de l'administration des médicaments de chimiothérapie.

    Pendant cette période, vous n'avez pas besoin de bronzer au soleil, d'aller au solarium ou à la piscine avec de l'eau chlorée. Les femmes ne sont pas encouragées à utiliser des produits cosmétiques décoratifs et les patientes des deux sexes doivent choisir une crème hypoallergénique. L'état de la peau est étroitement lié à la digestion. Les complications après un traitement cytotoxique et cytostatique incluent:

    • violation des intestins, souvent - dysbiose;
    • sensibilité aux allergies alimentaires;
    • gastrite, colite, gastroduodénite, oesophagie et autres maladies du système digestif.

    Le traitement après la chimiothérapie a toujours lieu avec le choix d'un régime. Certains patients, pour la première fois de leur vie, font face à cette période après une chimiothérapie avec intolérance alimentaire, éruptions cutanées, urticaire ou trouble des selles après certains plats. Il y a des fissures dans les coins des lèvres, un mauvais goût dans la bouche, après avoir mangé des brûlures d'estomac, des éructations, des nausées, des vomissements. Une surveillance attentive des aliments et du régime alimentaire vous aidera à vous sentir mieux.

    Recommandations pour le régime après la chimiothérapie

    Une bonne nutrition joue un rôle important dans le traitement des lésions des muqueuses. En chimiothérapie, les muqueuses sont endommagées pour deux raisons:

    • la division cellulaire ralentit, la capacité de régénération diminue;
    • Certains médicaments de chimiothérapie sont excrétés, notamment à travers la membrane muqueuse.

    La thérapie après la chimiothérapie vise à normaliser le travail des glandes muqueuses, la cicatrisation du tégument et le retour de la capacité de régénération rapide. Régime de restauration recommandé par les oncologues après la chimiothérapie:

    1. Pour prendre du poids, vous devriez manger 5 à 7 fois par jour, choisir un aliment qui stimule l'appétit. Après la chimiothérapie, certains patients se plaignent d’un manque d’appétit, d’une hypersensibilité aux odeurs de viande, de poulet et de pâtes. Si un plat n'est pas aimé, vous ne devriez pas essayer de le manger, même s'il est sain.
    2. Pour soulager les nausées après la chimiothérapie, les aliments doivent avoir une température de 40 à 50 degrés. Manger de petits repas aidera à éviter les éructations, la lourdeur de l'estomac et l'indigestion. Parfois, les oncologues recommandent de manger un morceau de citron ou un morceau de glace. Lorsque la gastrite ne doit pas faire cela, vous devez protéger la muqueuse des substances irritantes.
    3. Si le patient ne présente aucune maladie du système digestif, le traitement après la chimiothérapie consiste à utiliser des aliments contenant des aliments riches en calories sans aucune restriction. Tous les plats que vous voulez cuisiner et manger feront l'affaire.
    4. Si des maladies de l'estomac et des intestins surviennent après la chimiothérapie, vous ne pouvez pas manger épicé, gras, trop cuit, ni trop assaisonné. Dans ce cas, les aliments doivent être bouillis ou cuits à la vapeur. Les tables diététiques peuvent être utilisées pour une maladie spécifique du patient, par exemple un régime pour la colite.
    5. Pour faciliter la digestion après la chimiothérapie, vous pouvez prendre des enzymes. Il existe des produits à base d'acide lactique vivants à courte durée de vie. Il n'est pas nécessaire d'abuser des laxatifs et des fixatifs. Pour la constipation et la diarrhée, contactez votre médecin.

    En oncologie, il n'y a pas de restrictions nutritionnelles, mais il vaut mieux s'abstenir de consommer de l'alcool.

    Un régime de restauration et une thérapie après la chimiothérapie aident à réhabiliter la membrane muqueuse, les plaies dans la bouche guérissent, la digestion se normalise, les éructations et les nausées disparaissent.

    Soutien immunitaire après chimiothérapie

    Le traitement après la chimiothérapie vise à améliorer le statut immunitaire. Les patients souffrent d'une multitude de maladies bactériennes, virales et fongiques associées. Probabilité particulièrement élevée de tomber malade chez les personnes qui suivent un traitement prophylactique après une chimiothérapie, dirigées contre la formation de métastases.

    Les possibilités du diagnostic moderne ne révèlent pas la présence des plus petites métastases, qui donneraient ensuite une rechute du processus oncologique. Par conséquent, les médecins tentent d’empêcher le retour du cancer et prennent des mesures préventives. La radiothérapie ou la pharmacothérapie est nécessaire après la chimiothérapie par un oncologue.

    Ce que le patient peut faire pour restaurer le système immunitaire (thérapie immunitaire):

    1. Ne pas surcharger, ne pas entrer en contact avec des personnes malades. Pour vous protéger pendant les épidémies, vous devez utiliser un masque et prendre des immunostimulants selon les directives du médecin traitant.
    2. Ne pas trop travailler, dormir pendant 6-8 heures, manger régulièrement. La plupart des personnes touchées par le cancer ont une performance réduite, se plaignent de faiblesse et de fatigue constante. Une partie des tâches ménagères doit être laissée à la famille, prendre soin de la force et avoir des émotions plus positives.
    3. Reposez-vous suffisamment, marchez à l'air libre, rendez-vous dans un sanatorium de rééducation ou à la mer.
    4. Prenez de l'interféron ou tout autre médicament choisi par l'oncologue.

    Les vitamines et les suppléments minéraux pendant la chimiothérapie après la chimiothérapie doivent être sélectionnés sous la supervision du médecin traitant. Il n'est pas nécessaire dans tous les cas de stimuler le système immunitaire avec des doses de vitamine C; les suppléments ne sont pas toujours nécessaires dans le traitement du cancer. Les remèdes populaires pour le traitement et la réadaptation ne peuvent être appliqués qu'après approbation de l'oncologue. Des actions correctes du patient dépendent des progrès de la récupération.

    Anémie et restauration du sang après chimiothérapie

    Les médicaments de chimiothérapie provoquent l’apparition d’une anémie ferriprive et, au cours de travaux prolongés, la moelle osseuse est perturbée. Afin de normaliser la composition du sang, le traitement après la chimiothérapie est généralement effectué avec des médicaments:

    1. Sorbifer Durules. Comble le manque de fer, normalise le taux d'hémoglobine. La durée du cours est de 1 à 5 mois.
    2. Ferrum Lek. Contient du fer sous une forme accessible, aide à faire face à l'anémie dans les plus brefs délais. Il est utilisé en traitement ambulatoire et dans les hôpitaux de cliniques privées.
    3. Totem En plus du fer, le cuivre et le manganèse sont inclus. Attribué à des patients âgés, des femmes enceintes et des enfants pour un traitement après une chimiothérapie. Le cours dure de 3 mois à six mois.
    4. Filgrastim Sert à prévenir la neutropénie fébrile, les injections sont effectuées à l'hôpital. Le traitement après la chimiothérapie avec le filgrastim prend de 2 semaines à 1 mois. Ce temps est suffisant pour rétablir le niveau de granulocytes neutrophiles.
    5. Leucogène. Le médicament stimule la production de leucocytes, n'est pas toxique. Utilisé après la radiothérapie et la chimiothérapie. La récupération des taux de leucocytes se produit dans les 1-3 semaines.
    6. Neupogen. Il est prescrit après la fin de la chimiothérapie, il aide à la formation du sang. Utilisé dans les unités d'hospitalisation, le plus souvent le premier jour après l'administration d'un médicament de chimiothérapie. Il est mélangé avec une solution de glucose à 5% et injecté par voie intraveineuse.

    En plus du support médicamenteux, les produits alimentaires contenant des vitamines D, E, du fer, du magnésium, du calcium et du potassium sont recommandés. Les patients dont le métabolisme est altéré se voient attribuer des complexes de suppléments minéraux.

    Renforcement du foie après chimiothérapie

    Dans le traitement post-chimiothérapie, le soutien du foie est important. Les agents chimiothérapeutiques toxiques sont affichés:

    • le foie et les reins;
    • muqueuse et la peau.

    Par conséquent, le foie est endommagé, jusqu’à l’hépatite. Pour améliorer le fonctionnement du foie, une thérapie après la chimiothérapie est administrée avec la nomination des médicaments suivants:

    1. Essentiale. La composition comprend des phospholipides et des vitamines du groupe B. De bons résultats peuvent être obtenus si Exsentiale est utilisé et si de l'huile de poisson, des haricots, du beurre sont consommés. Le médicament aide avec l'hépatite, est la prévention des changements nécrotiques dans les tissus du foie.
    2. Legalon. Phytopreparation, contient l'extrait de Mill. Sert d’hépatoprotecteur, l’action vise à renforcer les membranes des hépatocytes.
    3. Rezalut. Phytopréparation, contient des phospholipides. Utilisé comme hépatoprotecteur à long terme.
    4. Ovesol. Des extraits d’avoine, de menthe, d’immortelle, de curcuma et d’autres plantes sont inclus. Le médicament soutient le foie et la vésicule biliaire, aide à éliminer les toxines.
    5. L'hépatamine. Hepatoprotector, utilisé en thérapie après la chimiothérapie, comme moyen de régénération rapide des hépatocytes. Durée du cours de 3 mois à 1 an, selon les indications.

    Le foie affecte l'efficacité de la digestion, est impliqué dans le métabolisme. Le fonctionnement normal du foie est nécessaire au rétablissement de l’immunité et de la composition du sang.

    Autres domaines de thérapie après la chimiothérapie

    Le processus et le traitement oncologiques provoquent certains changements dans le comportement et le psychisme du patient. Beaucoup de ceux qui sont malades depuis longtemps souffrent de dépression et de comportements suicidaires. Souvent noté:

    • troubles du sommeil, somnolence, fatigue, insomnie;
    • humeur basse, larmoiement;
    • anxiété, forte peur de la mort et douleur physique;
    • apathie, manque de motivation;
    • perte d'appétit, refus de manger;
    • réticence à communiquer avec d'autres personnes, isolement;
    • perte d'intérêts, de passe-temps et de passe-temps;
    • perte de performance et motivation au travail.

    Ces conséquences concernent non seulement les personnes âgées, mais également les jeunes patients. La dépression est particulièrement fréquente chez ceux qui, au cours de la maladie, ont dû divorcer, à l’indifférence de leurs proches et à la perte de leurs amis. En oncologie, l’aide psychologique n’est pas toujours proposée, de nombreux hôpitaux publics n’étant pas en mesure de prêter attention à chaque patient.

    Les oncologues soulignent que le taux de récupération du corps dépend de l'état mental d'une personne.

    S'il n'y a pas de psychothérapeute dans un établissement médical, il est recommandé de contacter un spécialiste privé ayant l'expérience du cancer ou d'autres patients difficiles. Si nécessaire, le médecin après la chimiothérapie est administré sur rendez-vous avec des antidépresseurs et / ou des tranquillisants. Les statistiques de suicide élevées chez les patients cancéreux sont associées à une dépression généralisée.

    Le rôle des exercices de physiothérapie après la chimiothérapie

    Une perte de poids et une mauvaise santé prolongée entraînent un affaiblissement du corset musculaire. Les patients âgés perdent leur activité particulièrement rapidement. Lorsque le cancer recule, l'atrophie musculaire force la personne à marcher, à bouger et à effectuer un travail physique. Un séjour prolongé à l'hôpital en position assise ou couchée entraîne une fatigue rapide. Les patients se plaignent que:

    • douleurs musculaires, crampes, tremblements;
    • douleurs articulaires, sensation de douleurs dans les os;
    • le dos se fatigue vite, il est impossible de marcher ou de rester debout longtemps;
    • bras et jambes affaiblis, vous ne pouvez plus soulever le même poids qu’avant, vous ne pouvez pas marcher pendant de longues périodes.

    Une thérapie compétente après la chimiothérapie a lieu par étapes. Le patient ne doit prendre aucune mesure sans consulter votre médecin. Recommandations générales sur la façon de rétablir la santé et d'accélérer la récupération:

    1. Pour réaliser les joints de réchauffement les plus simples, faites-le tourner en mouvements circulaires doux. Vous pouvez exercer en position couchée ou assise pendant 5-15 minutes par jour. Assurez-vous de faire attention aux articulations de la colonne cervicale.
    2. Ceux qui peuvent déjà se lever doivent renforcer leurs jambes. Les squats ou les muscles statiques du mollet feront l'affaire. Avec les crampes, vous devez boire de l'eau et faire une pause, étirer le muscle avec vos mains.
    3. Pour renforcer les muscles des bras est bien adapté sur la barre, des pompes du sol, des exercices avec des haltères. Mais la plupart des patients ne sont pas prêts pour une charge aussi grave. Ils peuvent être recommandés tension statique des muscles des mains, des complexes légers d'échauffement.
    4. Le renforcement des muscles du dos est important pour le bon fonctionnement du cœur et des poumons. La plupart des patients après 45 ans se plaignent de maux de dos, même ceux ayant passé moins de 3 mois à l'hôpital. Les rouleaux, les coudes, les tractions et les tractions sur le dos ont une incidence positive sur l'état du dos. Le patient doit effectuer uniquement les exercices avec lesquels il peut faire face.

    S'il y a une salle de gymnastique dans le service de réadaptation, la thérapie après la chimiothérapie est d'abord menée sous la direction d'un instructeur, puis de manière indépendante. Un entraîneur en kinésithérapie vous aidera à choisir la série d'exercices optimale ou vous recommandera la meilleure activité physique à suivre.

    Appui cardiaque après chimiothérapie

    Le traitement après la chimiothérapie comprend nécessairement la normalisation du cœur et des vaisseaux sanguins. Conséquences de la prise de médicaments de chimiothérapie pour le système circulatoire:

    • l'hypertension;
    • dystonie vasculaire;
    • lors de la prise de médicaments stéroïdes - DIC;
    • insuffisance cardiaque.

    En raison de changements dans la composition du sang, une coagulation réduite ou pendante se produit souvent. Un système immunitaire faible ne pouvant pas réagir rapidement aux dommages vasculaires, une phlébite se développe. Un long séjour en décubitus dorsal des patients conduit à un affaiblissement des parois des vaisseaux sanguins, dès leur sortie de l'hôpital, des troubles se manifestent:

    • vertiges, faiblesse et noircissement des yeux;
    • pour les nausées, conditions pré-inconscientes;
    • pour les baisses soudaines de la pression artérielle, pour les acouphènes;
    • maux de tête, sensibilité à la lumière et aux sons forts.

    Pour obtenir de l'aide, vous devez contacter non seulement un oncologue, mais également un cardiologue, selon les indications, un phlébologue. La thérapie physique ou la marche améliorent grandement l'état des vaisseaux. La thérapie après la chimiothérapie comprend également:

    • préparatifs pour la normalisation du coeur;
    • des moyens pour prévenir la thrombophlébite;
    • médicaments pour abaisser la tension artérielle.

    Il est nécessaire de prendre des médicaments en tenant compte des maladies associées. Si possible, le médecin choisit des remèdes locaux, des pommades, des vêtements de compression. Une charge excessive sur le foie et le tractus gastro-intestinal doit être évitée.

    Comment aider les reins après la chimiothérapie

    Dans certains cas, la prise de médicaments de chimiothérapie provoque des lésions rénales. La réduction de l'immunité locale de la membrane muqueuse de l'urètre et de la vessie conduit à des statistiques élevées sur l'incidence de l'urétrite et de la cystite chez les patients cancéreux. Le traitement après la chimiothérapie prend parfois avec la nomination d'une action dirigée par des antibiotiques, pour éliminer l'infection du système urinaire.

    La pyélonéphrite est un grave danger pour les patients âgés et affaiblis, car cette maladie entraîne une insuffisance rénale. La chimiothérapie viole également la fonction des glandes surrénales, diminue la production d'hormones du groupe adrénaline et de noradrénaline. Le niveau d'acide urique augmente dans le sang, ce qui entraîne des douleurs articulaires et une néphropathie de l'acide urique. En cas de maladie grave, l'aide d'un oncologue mais également d'un néphrologue est nécessaire. Thérapie après chimiothérapie est la nomination de:

    • Canephron;
    • Hofetopa;
    • Nephrofit ou des moyens similaires.

    Parfois, des médicaments diurétiques sont nécessaires, et parfois une restriction de la consommation de liquide, selon les indications. Le traitement des reins en thérapie après la chimiothérapie est accompagné de recommandations sur le régime alimentaire:

    • limiter les agrumes, les aliments corrosifs et irritants;
    • s'abstenir de l'alcool;
    • n'abusez pas des plats salés et épicés.

    Le temps de récupération des reins dépend de la capacité des tissus à se régénérer. Assurez-vous de faire attention à la prévention des infections urinaires.

    Protection muqueuse après chimiothérapie

    Avec une immunité affaiblie de la muqueuse besoin de traiter soigneusement l'hygiène personnelle. La thérapie après la chimiothérapie n'interdit pas la vie sexuelle, mais fait des recommandations aux patients des deux sexes:

    • prendre une douche avec du savon pour une hygiène intime 2-3 fois par jour;
    • après un rapport sexuel, traiter les organes génitaux à l’extérieur avec un antiseptique doux, au besoin, les doucher;
    • ne pas porter de sous-vêtements synthétiques et, pour les femmes, ne pas utiliser de protège-slips.

    La chlorhexidine ou la miramistine est un antiseptique léger. Si les muqueuses apparaissent des plaies, des larmes, des microfissures, vous ne pouvez pas les traiter avec de l'iode, vert brillant, Fukartsinom. La plupart des patients atteints de cancer souffrent de candida. Prenez des médicaments antimycotiques, s’il apparaît:

    • plaque blanche sur la langue, à l'intérieur des joues;
    • écoulement de fromage blanchâtre chez les femmes;
    • plaque blanche sur le gland du pénis et sous le prépuce des hommes.

    Pour l'examen, les hommes doivent consulter un urologue et les femmes - un gynécologue. Avec la maladie de la candidose orale aidera le dentiste. Une infection fongique peut survenir immédiatement, même au cours du premier cycle de chimiothérapie, et peut attendre une visite au cours du traitement après la chimiothérapie.

    Approche intégrée

    Tous les effets du traitement du cancer se divisent en effets à court et à long terme. Habituellement, pendant son séjour à l'hôpital, le patient peut compenser les conséquences à court terme:

    • les cheveux sont restaurés;
    • les ongles s'améliorent;
    • la peau devient plus saine;
    • l'appétit se normalise, la prise de poids commence.

    Si le traitement après la chimiothérapie nécessite des traitements prophylactiques de médicaments de chimiothérapie, la régénération est plus lente. Environ dans les 1-2 ans, des changements favorables se produisent:

    • la digestion s'améliore;
    • le système immunitaire est renforcé;
    • la numération sanguine est normale;
    • le foie et les reins font face à leur fonction;
    • les vaisseaux et le coeur fonctionnent bien.

    Chez les patients âgés ou ayant suivi plus de 40 à 50 cycles de chimiothérapie, certaines des conséquences ne sont pas compensées par elles-mêmes. Les maladies chroniques contractées après la chimiothérapie ne sont pas rares. La thérapie après la chimiothérapie vise à rétablir toutes les fonctions vitales qui ne peuvent être restaurées que. Si les symptômes suivants apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin sans attendre l'examen prévu:

    • perte d'appétit, aversion pour la nourriture, changement de goût;
    • vomissements et nausées, faiblesse, diminution des performances;
    • brusques changements d'humeur, perte de contrôle de leur comportement;
    • douleur dans n'importe quelle partie du corps, apparition de gonflement, rougeur;
    • perte de poids.

    Ces affections peuvent indiquer que certains médicaments ont des effets indésirables ou qu'une rechute du cancer a commencé. Une observation attentive de leur bien-être aidera à résoudre le problème à temps.

    Informations détaillées sur le traitement de l'anémie en Israël et de l'anémie aplasique http://centerctc.com/

    Poser une question à l'oncologue

    Si vous avez des questions pour les oncologues, vous pouvez les poser sur notre site Web dans la section de consultation.

    Informations détaillées sur le diagnostic et le traitement de l'oncologie dans les centres médicaux israéliens

    Inscrivez-vous à la Newsletter oncologie et restez au courant de tous les événements et actualités du monde de l'oncologie.

    Comment récupérer de la chimiothérapie à la maison? Comment augmenter l'immunité et le traitement des remèdes populaires

    La chimiothérapie est une technique de traitement du cancer assez courante. La récupération après la chimiothérapie est une procédure indispensable, car elle inhibe fortement le travail de l’organisme dans son ensemble, ce qui peut provoquer un malaise chez le patient.

    Le traitement chimique améliore l'état du patient, mais en même temps le corps est épuisé, l'immunité s'affaiblit. La chimiothérapie entraîne de nombreuses conséquences pour le corps. Il est donc nécessaire de suivre un traitement de récupération après l'intervention, sous la surveillance d'un médecin ou à domicile.

    Comment récupérer de la chimiothérapie à la maison?

    Les cellules cancéreuses décédées au cours de la chimiothérapie ne peuvent pas être excrétées indépendamment du corps, mais forment des tissus morts. Des cellules de tissus morts pénètrent dans le sang et d'autres structures du corps, ce qui entraîne une détérioration de la santé du patient.

    Après avoir suivi une chimiothérapie, les gens ressentent habituellement des nausées, des vomissements et des vertiges, leur température corporelle augmente et leur performance diminue. En outre, le patient peut remarquer que sa voix a disparu, que ses yeux s’arrosent, que ses cheveux tombent et que ses ongles s’affaiblissent.

    Combien de temps dure la chimiothérapie et combien de cours une personne peut-elle endurer?

    En moyenne, la durée du cours de chimie est de 3 mois. Le nombre de cures est déterminé par le médecin en fonction de l'état du patient et du stade du cancer. Dans certains cas, le traitement doit être interrompu, le patient pouvant se sentir mal ou même tomber dans le coma.

    Médicaments après la chimiothérapie

    Afin de restaurer et d'entretenir le corps après une chimiothérapie chez des patients cancéreux, un certain nombre de médicaments sont prescrits, en fonction des conséquences de la procédure.

    Après la procédure, le corps est empoisonné par des toxines, entraînant des nausées et des vomissements.

    Les médicaments toxoïdes aident notamment:

    Souffrant de thérapie et du foie. Les hépatoprotecteurs sont prescrits pour la restauration des cellules hépatiques:

    Une autre conséquence désagréable de la chimie est la stomatite. L'inflammation affecte la muqueuse buccale et la langue. Pour les éliminer, il est recommandé de procéder à un rinçage de la bouche avec des solutions médicinales. Ceux-ci comprennent:

    Dans une forme plus avancée, la pommade Metrogil Dent est prescrite.

    Le sang devrait également être restauré. Après le traitement, une leucémie peut se développer. Pour augmenter le niveau de globules blancs, aidez des médicaments tels que:

    Si vous avez des problèmes avec le tractus gastro-intestinal, l'apparition de la diarrhée, les médicaments Smecta, Loperamide, Octreotide sont prescrits.

    Collection du monastère du père George. La composition de 16 herbes est un outil efficace pour le traitement et la prévention de diverses maladies. Contribue à renforcer et à restaurer l’immunité, à éliminer les toxines et à de nombreuses autres propriétés utiles.

    L'anémie est l'un des effets secondaires courants de la chimiothérapie. Elle est due à une réduction de la production de globules rouges au cours de la procédure. La myélosuppression peut être la cause de l'anémie - la moelle osseuse cesse de produire la quantité adéquate de globules rouges. Pour l'éliminer, une thérapie par hémostimulation est nécessaire.

    Pour augmenter le niveau de globules rouges, il est prescrit des médicaments tels que:

    Vidéos connexes

    Nutrition après chimiothérapie

    Une bonne nutrition aidera également à éliminer la chimie du corps d'une personne malade. Le régime devrait inclure des aliments contenant toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires pour renforcer l’immunité. La nourriture devrait inclure la quantité requise de protéines, de lipides et de glucides.

    Pour revenir rapidement au formulaire précédent, vous devez respecter les règles suivantes:

    • Nourrissez-le en petites portions;
    • Suivre les aliments consommés en calories;
    • Consommez plus de fruits et de légumes;
    • Marchez plus dehors pour augmenter votre appétit;
    • Éliminer autant que possible les bonbons;
    • Ne pas trop manger et mourir de faim.

    La diarrhée est souvent la première chose qui arrive à une personne après une séance de chimie. Les toxines provoquent un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal. Soulager les symptômes et ramener les intestins à un fonctionnement normal aidera les aliments cuits à la vapeur et le rejet des légumes et des fruits crus.

    Parfaitement aider les soupes de bouillie et de purée.

    Les produits suivants améliorent la fonction corporelle et rétablissent la force:

    • Fruits et légumes;
    • Viande maigre, galettes cuites à la vapeur;
    • Poisson maigre;
    • Produits laitiers;
    • Produits à base de farine, à l'exception de divers gâteaux;
    • Omelette;
    • Beurre naturel

    La consommation de légumineuses, de noix, de protéines, de vitamines et de fer contribue à améliorer la santé des patients atteints de cancer.

    Le corps aide également à récupérer la consommation d'eau. L'eau aide à éliminer les toxines plus rapidement. Il est recommandé de boire entre 1,5 et 2 litres d'eau par jour, ou de le remplacer par un thé faible, une compote.

    Refuse devrait de la soude, des boissons alcoolisées et du café.

    Amélioration de l'immunité

    Pour restaurer toutes les fonctions du corps, il est nécessaire de renforcer l'immunité. La rééducation devrait inclure une gymnastique thérapeutique et une séance de physiothérapie, si possible un séjour dans un centre de rééducation, un sanatorium ou un centre de villégiature.

    Ces mesures aident le patient à récupérer plus rapidement, éliminent les problèmes de santé, les faiblesses, donnent au corps la possibilité de travailler comme avant.

    Quels médicaments prendre pour renforcer le système immunitaire? Améliorer l'immunité contribuer aux médicaments antioxydants et complexes de vitamines. Immunal a également un effet positif sur l’élévation de l’immunité.

    La chimie est excrétée de l'organisme lorsque le patient exerce une thérapie physique. Vous devez exercer régulièrement. La gymnastique thérapeutique soulage l'enflure, la douleur chez les patients cancéreux et aide à se débarrasser de l'intoxication.

    Avant de commencer à faire du sport, vous devriez consulter votre médecin, car après la chimiothérapie, une tachycardie peut survenir - une augmentation de la fréquence cardiaque, qui inhibe l'activité du système cardiovasculaire sans effort physique.

    Vitamines après chimiothérapie

    Après avoir terminé une chimiothérapie, le corps a besoin de vitamines qui augmentent sa force. Avec l'apport de vitamines, le corps récupère plus rapidement, normalise son activité précédente.

    L'apport en vitamine B9, acide folique, carotène contribue à la restauration rapide des muqueuses. Ils éliminent également la thrombocytopénie. À cette fin, il est habituellement prescrit des complexes vitaminiques tels que Neurobex, le folinate de calcium.

    En cas de thrombocytopénie, il est urgent de prendre des mesures pour l’éliminer, car elle peut entraîner un accident vasculaire cérébral.

    Les suppléments peuvent également aider le corps à récupérer - Coopers, Antiox, Nutrimax, etc.

    Médecine traditionnelle pour restaurer le corps après une chimiothérapie

    La thérapie d'entretien n'exclut pas le traitement avec des remèdes populaires à la maison. Pour aider à nettoyer les intestins des toxines, des remèdes populaires tels que la collecte d'herbes du millepertuis et de l'achillée millefeuille. L'infusion se fait comme suit: il est nécessaire de mélanger les herbes dans des proportions égales, versez une cuillère à soupe du mélange avec un verre d'eau bouillante et utilisez-le deux fois par jour.

    Le nettoyage de la chimie s'effectue également en recueillant des herbes d'ortie, d'herbe de blé, de menthe poivrée, de millepertuis, de trèfle des prés et d'origan. Toutes les herbes sont mélangées dans des proportions égales, puis versez une cuillerée du mélange avec un verre d'eau bouillante. L'infusion est prise trois fois par jour pendant une demi-heure avant un repas, 2 cuillères à soupe.

    Les graines de lin excrètent les cellules mortes et leurs produits. La graine de lin est riche en acides gras, en thiamine et en de nombreux éléments. Il est nécessaire de remplir 60 g de graines avec de l'eau bouillante et d'insister toute la nuit. L'infusion finie est diluée avec un verre d'eau bouillante et prise 1 litre par jour. Durée du cours 14 jours.

    Restauration des reins après chimiothérapie

    Après un cours de chimie, les reins ont particulièrement besoin d'un traitement. Effet néfaste de la chimiothérapie sur leur travail, il y a une suspension de la production d'hormones. Sans traitement médical ne suffit pas.

    La thérapie de nettoyage est réalisée avec des médicaments tels que:

    • Canephron - soulage l'inflammation et les crampes. Prendre 1 comprimé deux fois par jour;
    • Nephrin - un sirop qui rétablit le travail des reins. Est pris une fois par jour pour une cuillère à café;
    • Nephrofit - un médicament à base d'ingrédients à base de plantes. Il a un effet diurétique. Il est utilisé pour traiter les inflammations des voies urinaires.
    • Trinefron - traite la cystite, la lithiase urinaire et normalise le travail des reins. Accepté 1 capsule deux fois par jour.

    Avant de prendre des médicaments, vous devriez consulter votre médecin car chaque patient peut avoir une réaction certaine au médicament ou à ses composants.

    Récupération et protection du foie après chimiothérapie

    Après les séances de chimiothérapie, le foie et la rate sont touchés car il s’agit d’une sorte de filtres corporels qui éliminent les toxines. Le nettoyage du foie est souvent effectué avec de la décoction d'avoine, ce qui favorise la régénération des cellules du foie en peu de temps.

    L'avoine peut être cuite en la faisant bouillir dans du lait. Pour ce faire, verser un verre de lait dans une cuillère à soupe de graines et faire bouillir pendant 25 minutes. Puis le bouillon insiste environ un quart d’heure.

    Traitement de l'estomac après chimiothérapie

    L'échec du tractus gastro-intestinal est un effet secondaire assez commun de la chimiothérapie. Il y a la diarrhée ou la constipation - que faire dans cette situation? Protéger l'estomac de ces conséquences désagréables est possible à la fois avec l'aide de médicaments et avec l'aide de médicaments traditionnels.

    Des probiotiques les plus couramment utilisés:

    • Linex est un probiotique qui rétablit la microflore et élimine la diarrhée. Il est appliqué trois fois par jour, 2 comprimés;
    • Actovegin - renforce les vaisseaux de l'estomac et le conduit à un fonctionnement normal. Il est appliqué trois fois par jour, 1 comprimé;
    • Oméprazole - améliore le travail de l'estomac, est également utilisé dans la maladie de l'ulcère peptique. Le médicament est pris 2 comprimés par jour;
    • La bifidumbactérine est un probiotique disponible en poudre. Quant à la posologie, il est préférable de consulter un médecin.

    Parmi les moyens de la médecine traditionnelle pour éliminer la constipation et la diarrhée, appliquez des recettes telles que:

    • Une décoction de panais, de fenouil, d'anis et de séné de vache contre la constipation;
    • Décoction de racine d'oeillet, de badan et de cuvette de marais de diarrhée.

    En outre, après la chimiothérapie, une pancréatite est possible - une inflammation du pancréas. Vous devriez consulter un spécialiste à propos de son traitement. Le charbon actif aidera également à éliminer les toxines du tractus gastro-intestinal et à améliorer le travail de la microflore intestinale. Il est nécessaire de consulter votre médecin sur le médicament à utiliser pour le traitement des effets de la chimiothérapie, car il peut être allergique aux médicaments.

    Renforcement veineux après chimiothérapie

    Après la chimie survient souvent phlébite - inflammation des parois des vaisseaux sanguins. Cela se produit lorsque, au cours d'une procédure, les médecins ont accidentellement brûlé une veine avec une solution chimique. La chimiothérapie rend les veines moins visibles, ce qui entraîne des problèmes de tests. Il est également difficile de mettre un compte-gouttes avec une solution saline, avec laquelle le corps est vidé de la chimie. Des ecchymoses apparaissent au site d'injection, provoquant des démangeaisons et une gêne.

    Pour éliminer ce problème, des compresses d’alcool sont fabriquées et des feuilles de chou et de plantain sont appliquées à l’emplacement des vaisseaux. Dans certains cas, il est possible d'utiliser des pommades en l'absence d'allergies.

    Routine quotidienne après la chimiothérapie

    Un mode de vie sain, le sport et une nutrition adéquate aideront à récupérer de la chimiothérapie.

    Les règles suivantes doivent être suivies:

    • Manger 5 fois par jour en 3-4 heures. Ceci établira bientôt les activités du tractus gastro-intestinal;
    • Se conformer au sommeil, se reposer. En cas d'insomnie, vous devriez consulter un médecin.
    • Faites de l'exercice si vous avez le cœur en santé et la pression, et regardez votre bien-être général;
    • Avant de manger et avant de se coucher, il est recommandé de se promener.

    Si possible, vous pouvez vous rendre dans un sanatorium.

    Comment perdre du poids après le traitement?

    Vous devez réviser votre régime alimentaire et l'enrichir de fruits et de légumes. Ne pas interférer avec les promenades quotidiennes dans l'air frais. L'excès de poids disparaît immédiatement après que le corps ait retrouvé sa force.

    Dans tous les cas, lorsque vous prenez un excès de poids après une chimiothérapie, vous ne pouvez pas faire de régime.

    Puis-je mourir après une chimiothérapie? Combien vivent après la procédure?

    La chimiothérapie facilite la vie des patients atteints de cancer. La chimie doit être traitée le plus tôt possible car, au stade terminal, la chimiothérapie ne peut que prolonger la vie du patient. En cas de détection tardive du cancer à l'aide de la chimie, le patient peut vivre en moyenne 5 ans.

    L'utilisation de la radiothérapie en complément du cours de la chimie est considérée comme un phénomène fréquent. L'irradiation permet de maîtriser encore plus rapidement la croissance de la formation oncologique et de ramener le patient à sa vie antérieure. Il est nécessaire de consulter un médecin pour combiner deux méthodes de traitement.

    Pendant la période où le patient subit une chimiothérapie en oncologie, il a besoin de l'aide et du soutien de ses proches. Peut nécessiter des soins aux patients.

    De ce qui précède, on peut conclure que, bien que la chimiothérapie soit efficace et que le patient se sente soulagé après celle-ci, il est nécessaire de rétablir la santé après. La rééducation peut avoir lieu à la fois à la clinique et à la maison. Les proches doivent aider le patient pendant sa convalescence, l'attitude psychologique jouant un rôle important dans le traitement de la maladie.