Syndrome de malabsorption: causes et traitement

Malabsorption est un terme «collectif», par lequel nous comprenons la totalité des signes du trouble de l’absorption des vitamines, des micro-éléments et d’autres nutriments dans l’intestin grêle, ce qui finit par entraîner de graves perturbations des processus métaboliques. Par conséquent, un autre nom pour la maladie est «syndrome de trouble de l'absorption».

Ceci peut être un syndrome induit génétiquement. Cependant, l'hérédité n'est à l'origine de la maladie que chez 10% des patients. Dans ce cas, les symptômes de la maladie sont déterminés immédiatement après la naissance ou au cours des 10 premières années de la vie. Les 90% restants des patients développent le syndrome dans le contexte d'autres pathologies intestinales.

Symptômes du syndrome

Le degré de manifestation de malabsorption dépend de la gravité de la maladie:

  • 1 cuillère à soupe - forme légère: légère diminution du poids corporel, faiblesse générale, signes d'hypovitaminose visibles;
  • 2 cuillères à soupe - forme moyenne: le poids diminue fortement de plus de 10 kilos, un déséquilibre eau-électrolyte, une augmentation des signes de polyhypovitaminose et d'anémie;
  • 3 cuillères à soupe - forme sévère: le poids du patient diminue fortement, souvent à des valeurs critiques, et il apparaît des signes évidents de polyhypovitaminose, d'ostéoporose, d'œdème et de convulsions, qui sont généralement la conséquence de troubles métaboliques.

En règle générale, le syndrome de malabsorption se manifeste par une altération de la fonction intestinale. La diarrhée est l'un des premiers signes précurseurs. La chaise devient fréquente, parfois jusqu'à 15 fois par jour. Les masses fécales acquièrent une odeur fétide spécifique et la consistance devient kashytsepodobnoy ou aqueuse.

En raison d'une absorption réduite des graisses, la nature des matières fécales peut changer (une plaque graisseuse brillante apparaît). La décoloration des matières fécales est également possible. Ce phénomène est appelé de manière scientifique "stéatorrhée". En outre, le patient peut se plaindre de flatulences fréquentes et de douleurs abdominales, localisées dans sa partie supérieure, mais peut également "se fatiguer" dans le bas du dos.

Une diarrhée persistante entraîne une grave déshydratation, qui provoque une sensation de soif inexpliquée et une faiblesse générale. Comme la polyhypovitaminose est un «compagnon» fréquent de malabsorption, ses signes apparaissent immédiatement sur l'apparence du patient: les cheveux commencent à tomber, les ongles sont stratifiés, la peau devient douloureuse, une desquamation et des démangeaisons peuvent survenir, une glossite ou une inflammation de la langue est souvent constatée. Des pétéchies (taches rouge vif sur la peau) et de multiples hémorragies sous-cutanées indiquent une carence en vitamine K. De plus, les symptômes de l'ostéoporose (augmentation de la fragilité osseuse) et parfois même de l'ostéomalacie (ramollissement des os) augmentent.

Le déséquilibre hydroélectrolytique, les carences en vitamines et les carences nutritionnelles nuisent particulièrement à l’état du système nerveux. D'où faiblesse constante, perte d'attention, fatigue et apathie. En l'absence de traitement, il y a gonflement et ascite (le liquide libre s'accumule progressivement dans la cavité abdominale), palpitations cardiaques (tachycardie), hypotension artérielle.

Tous les patients qui ont été diagnostiqués avec "malasorption", il y a une perte de poids rapide:

  • 1 cuillère à soupe - le patient devient "plus facile" de 5 à 7 kg;
  • 2 cuillères à soupe - jusqu'à 10 kg;
  • 3 cuillères à soupe - plus de 10 kg, parfois une cachexie est possible, c'est-à-dire que le patient "atteint" le stade extrême d'épuisement.

Les patients subissent toujours des modifications du système endocrinien, ce qui entraîne des troubles menstruels chez les femmes et chez les hommes - impuissance.

Raisons

Cette condition peut être primaire (provoquée génétiquement) ou secondaire (acquise). Le syndrome primaire résulte souvent de pathologies héréditaires de la structure de la muqueuse intestinale et de la fermentopathie intestinale, c'est-à-dire de l'absence ou du déficit de certaines enzymes digestives (alpha-glucosidase, bêta-glactosesase, manque d'acides biliaires).

La forme secondaire d'absorption altérée dans l'intestin grêle se développe après le transfert de certaines maladies qui entraînent des pathologies structurelles de la muqueuse intestinale. Il s'agit notamment de la maladie de Crohn (lésions séquentielles de toutes les couches sous-muqueuses de l'intestin entraînant un ralentissement du tube digestif), de l'entérite par rayonnement (inflammation de l'intestin grêle causée par un rayonnement), de l'entérite infectieuse, des invasions helminthiques (ascariose, entérobiose, opisthorchiasis, giardiase).

Les autres causes d'absorption altérée dans l'intestin grêle incluent:

  • neuropathie autonome - une maladie rare du système nerveux qui se caractérise par
  • l'incapacité à gérer le travail du tube digestif;
  • hyperthyroïdie - production excessive d'hormones par la glande thyroïde, ce qui entraîne une stimulation, puis un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  • Syndrome de Zollinger-Ellison - néoplasme du pancréas, qui produit une hormone qui stimule la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac (gastrine);
  • utilisation incontrôlée de certains médicaments (par exemple, antibiotiques, médicaments anticancéreux).

Mesures de diagnostic

Le gastro-entérologue recueille d'abord l'anamnèse, déterminant à quel moment les symptômes apparaissent, s'il existe ou non des maladies chroniques du tractus gastro-intestinal. Cependant, le diagnostic doit nécessairement tenir compte des résultats des tests de laboratoire sur les liquides biologiques et les excréta (urine, fèces et sang):

  • La numération globulaire complète confirme les signes d’une possible anémie due à une absorption insuffisante de fer, de cyanocobalamine (vitamine B12) et d’acide folique (vitamine B9) et indique également une carence en vitamine K;
  • Un test sanguin biochimique est nécessaire pour détecter rapidement d'éventuels problèmes des reins, du foie et du pancréas. déterminé par la concentration de vitamines essentielles;
  • un médecin peut prescrire une analyse de fèces pour la recherche de sang occulte en cas de suspicion de saignement interne;
    Le coprogramme aide à détecter les fibres alimentaires sous-digérées, les grains d’amidon, les grandes quantités de graisse; mesurer le pH des matières fécales, dont la valeur varie avec le déficit en enzyme;
  • analyse de la stéatorrhée (confirme l'absence d'absorption des acides gras):
  • le patient ne doit pas consommer plus de 100 g de graisse par jour pendant plusieurs jours, après quoi il est nécessaire de collecter les selles pendant la journée et de déterminer la masse de graisse (la normale est considérée comme ne dépassant pas 7 g), si plus de 7 g de graisse sont détectés dans les selles recueillies, confirme le diagnostic de «malabsorption ";
  • si la masse grasse est supérieure à 14 g, cela indique la pathologie du pancréas;
    si plus de la moitié de la graisse est enlevée, cela peut indiquer une forme grave de malabsorption ou de maladie coeliaque.
  • afin de confirmer l'insuffisance de l'absorption dans l'intestin grêle, un test de Schilling est effectué, lequel reflète le degré d'absorption de la cyanocobalamine et du D-xylose;
  • analyse des matières fécales sur les œufs de vers.

Comme méthodes instrumentales, utilisez:

  • Une échographie des organes du tube digestif permet d'identifier les pathologies susceptibles de déclencher un développement ultérieur de la malabsorption;
  • L'examen radiographique aide à détecter les premiers symptômes d'affections de l'intestin grêle (diverticules, boucles borgnes);
  • L'œsophagogastroduodénoscopie permet d'examiner la membrane muqueuse de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum, ​​ainsi que de réaliser une biopsie des zones enflammées.
  • Une radiographie osseuse et une densitométrie sont effectuées pour déterminer le degré d'altération des processus métaboliques;

La tomodensitométrie et l'IRM sont les méthodes de diagnostic les plus sensibles et les plus informatives. Elles peuvent être utilisées pour identifier les néoplasmes difficiles à diagnostiquer et les lésions muqueuses.

Traitement de malabsorption

Le premier traitement est attribué à la maladie sous-jacente, qui a été à l'origine du développement de la malabsorption. Le gastro-entérologue recommande souvent un certain régime alimentaire (tableau numéro 5). Dans le même temps effectué une thérapie de vitamine. Si une dysbactériose est détectée, des probiotiques et des prébiotiques (hilak forte, formes bifi) sont nécessairement prescrits.

Comme la malabsorption révèle souvent un manque d'activité enzymatique, on prescrit souvent aux patients des médicaments pour stimuler la digestion dans l'intestin grêle et des enzymes pancréatiques (pancréatine, festive, panzinorm).

En tant que traitement symptomatique, il est possible de prendre des médicaments antidiarrhéiques (intrix) et des enterosorbents (bilignine).

Pour corriger les processus métaboliques, il est recommandé de prendre des vitamines et des préparations à base de fer. En cas de douleur intense, des médicaments contre la douleur et des antispasmodiques peuvent être pris. Il est également important que la durée du traitement limite l'activité physique.

Ajouter un commentaire Annuler la réponse

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Syndrome de malabsorption: développement, formes et symptômes, diagnostic, traitement

Le syndrome de malabsorption est un complexe symptomatique provoqué par la perturbation des processus métaboliques normaux due à l'insolvabilité de l'absorption dans l'intestin grêle. Ce dysfonctionnement digestif chronique se manifeste par une combinaison de signes cliniques: diarrhée, stéatorrhée, douleurs abdominales, perte de poids, signes asthéno-végétatifs, altération du statut acido-basique, anémie.

Malabsorption est un terme médical désignant les signes de trouble de l'absorption des macro et des micronutriments dans l'intestin grêle, entraînant un dysfonctionnement métabolique grave. Le syndrome de malabsorption survient chez les adultes et les enfants, quel que soit leur sexe. Le diagnostic de la pathologie repose sur les résultats d'études de laboratoire et d'instruments: hémogrammes, coprogramme, rayons X et tomographie de l'intestin grêle, échographie des organes abdominaux. Traitement du syndrome etiotropique, visant à éliminer la cause première de la maladie. La correction de l'hypovitaminose, des troubles électrolytes-protéiques, de la dysbiose intestinale est démontrée aux patients.

Classification

Le syndrome de malabsorption est divisé en trois types principaux:

  • Le syndrome congénital est rare, transmis de parents à enfants, en raison de mutations géniques, se manifeste cliniquement immédiatement après la naissance et se caractérise par des taux de mortalité élevés. Chez les bébés, il se manifeste sous la forme de fibrose kystique, d'alactasie, de phénylcétonurie ou de maladie cœliaque.
  • La forme acquise du syndrome se développe dans le contexte des maladies existantes du foie, de l'estomac, des intestins: cirrhose, gastrite, pancréatite, colite, tumeurs et états d'immunodéficience.
  • La malabsorption iatrogène est créée artificiellement par la chirurgie pour traiter l’obésité alimentaire.

Il existe trois types de syndrome de malabsorption:

  1. Un degré modéré se caractérise par une perte de poids allant jusqu'à 10 kg, des signes d'asthénie et d'hypovitaminose, un développement physique peu harmonieux.
  2. Degré moyen - symptômes de polyhypovitaminose prononcée, perte de poids soudaine, déséquilibre hydrique et électrolytique.
  3. Sévère - cachexie, ostéoporose, œdème, convulsions, endocrinopathie, retard psychomoteur chez les enfants.

La classification étiologique de la malabsorption, développée par les gastro-entérologues et approuvée au VIIIe Congrès mondial:

  • Malabsorption intracavitaire;
  • Forme postcellulaire;
  • Type entérocellulaire.

Par type d'absorption:

  1. absorption partielle de certaines substances,
  2. perturbation totale - l'impossibilité d'absorber absolument tous les nutriments.

Raisons

  • Pathologie infectieuse de l'intestin - entérite bactérienne, à protozoaire ou helminthique;
  • Maladies non infectieuses du tractus gastro-intestinal - gastrite atrophique, colite ulcéreuse, dysbiose intestinale, diverticulite, atrophie congénitale des microvillosités intestinales, entéropathie allergique ou auto-immune, syndrome de la boucle aveugle;
  • Endocrinopathie - hyperthyroïdie, violation de la motilité intestinale, développement dans le diabète sucré, tumeur active hormone carcinoïde;
  • Oncopathologie - lymphosarcome, lymphogranulomatose, lymphome;
  • Neuropathie végétative avec perte totale du contrôle de la digestion;
  • Antibiothérapie à long terme et AINS;
  • Modifications dyscirculatoires au niveau du cœur, du foie et des intestins: lymphangiectasie, périartérite nodeuse, ischémie mésentérique, insuffisance cardiaque, hypertension portale;
  • L'absence d'enzymes pancréatiques dans les maladies génétiques - fibrose kystique, maladie cœliaque;
  • Maladie des radiations;
  • Chirurgie de l'intestin avec l'imposition d'une anastomose ou d'une gastro-entérostomie;
  • L'anorexie, la cachexie,
  • Troubles métaboliques - hypovitaminose, anémie, ostéoporose.

Les maladies de l'intestin grêle entraînent la défaite des entérocytes et des microvillosités, une altération du transport des nutriments à travers la paroi intestinale. Ces processus contribuent au développement de la dystrophie alimentaire, à une perte de poids importante, à des troubles métaboliques et à un dysfonctionnement des organes internes.

Symptomatologie

Le syndrome de malabsorption chronique se manifeste par les symptômes suivants: diarrhée, stéatorrhée, flatulence, grondement, douleur abdominale, asthénie du corps.

  1. La douleur est concentrée dans la région épigastrique et irradie dans le bas du dos. Il a la nature des crampes ou du zona et ressemble à une colique intestinale ou à une douleur dans la pancréatite chronique. Des sensations douloureuses se manifestent après avoir mangé, accompagnées de ballonnements et de grondements brusques, ne cessez pas de prendre des antispasmodiques. Une douleur légère devient souvent intense dans l'après-midi.
  2. Les matières fécales sont abondantes, fétides, liquides ou kashchetseobrazny. La fréquence des selles est souvent supérieure à 15 fois par jour. Polyfecalia est caractéristique - une excrétion anormalement importante des matières fécales du corps: de 200 à 2500 grammes par jour. Une mauvaise absorption des glucides se manifeste par une diarrhée aqueuse et des lipides par des selles fétides, grasses et pâteuses. La maladie de Crohn se caractérise par des matières fécales mélangées à du sang et des restes d'aliments non digérés.
  3. Les masses fécales contiennent des inclusions de graisse, ont un lustre caractéristique, se décolorent, il est difficile de laver les parois de la cuvette des toilettes.
  4. Dyspepsie - nausées, vomissements, éructations, régurgitations, perte d’appétit, sensation de transfusion de liquide dans l’abdomen.
  5. La formation de gaz peut être déclenchée par l'utilisation de haricots, de pain frais et de pommes de terre. Il est amélioré le soir et la nuit.
  6. La faiblesse musculaire et la soif constante sont des signes de diarrhée prolongée.
  7. Le syndrome asthénique se manifeste par une léthargie, une fatigue, une indifférence, une diminution des performances, une somnolence.
  8. La peau est sèche et pigmentée, les ongles sont cassants et ternes. Les patients développent souvent une dermatite, un eczéma, une alopécie. L'apparition d'ecchymoses et de pétéchies est associée à l'hypovitaminose. Détecter les chéilites, glossites, stomatites, saignements des gencives.
  9. L'œdème périphérique et l'ascite sont associés à une altération du statut acido-basique et à une hypoprotéinémie.
  10. Une perte de poids est observée chez tous les patients, même ceux qui mènent une vie sédentaire et qui sont complètement nourris.
  11. Troubles du système nerveux - paresthésie et neuropathie, «cécité nocturne», troubles mentaux.
  12. Le dysfonctionnement des glandes du système endocrinien se manifeste par un dysfonctionnement érectile, une diminution de la libido, une aménorrhée, une hyperparathyroïdie secondaire.
  13. Développement physique altéré.
  14. La palpation est déterminée par la plénitude de l'abdomen et la "testosité" due à une diminution du tonus de la paroi intestinale.

Figure: Effet du syndrome de malabsorption sur les systèmes corporels

Des complications

En l'absence de traitement approprié et opportun, le syndrome de malabsorption peut entraîner le développement de complications graves:

  • l'anémie,
  • faiblesse sexuelle
  • troubles neuro-végétatifs
  • la dystrophie, la cachexie,
  • défaillance multiviscérale
  • polyhypovitaminose,
  • malformations squelettiques
  • tumeurs malignes
  • eunoiléite ulcéreuse,
  • hyposplénisme,
  • hypotension,
  • saignements massifs.

Diagnostics

Actuellement, il existe un grand nombre de prescriptions et de recommandations cliniques pour les gastro-entérologues qui décrivent de nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement du syndrome de malabsorption.

Pour poser un diagnostic correct, il est nécessaire de procéder à un examen complet des patients. Au début, ils sont interrogés et les premiers signes de pathologie sont clarifiés, leur intensité, le moment de leur apparition, leur lien avec la prise alimentaire. Puis recueillez une histoire de famille et une histoire de vie.

L'examen du patient et la palpation de l'abdomen révèlent sa tension et ses douleurs.

  1. hémogramme - signes d'anémie;
  2. coprogramme - la présence de muscle et d'amidon dans les matières fécales, les inclusions grasses, la détection des invasions helminthiques;
  3. la biochimie sanguine permet de détecter les dysfonctionnements des organes internes.
  • L'échographie des organes abdominaux permet d'évaluer leur état et la présence d'une pathologie.
  • L’examen radiographique révèle des signes de maladie de l’intestin grêle: relief irrégulièrement épaissi et déformé de la membrane muqueuse, plis aplatis, accumulation de liquide et de gaz, motilité accrue ou diminuée de l’intestin grêle.
  • Le scanner et l'IRM permettent de visualiser les organes abdominaux et de diagnostiquer leurs pathologies à l'origine de ce syndrome.
  • L'examen endoscopique de l'intestin grêle détermine la pathologie existante, permet de collecter du matériel biologique pour des tests histologiques et bactériologiques au moyen d'une biopsie par ponction.
  • La densitométrie est une méthode moderne qui permet d’étudier les structures osseuses, d’évaluer la densité osseuse et de déterminer le contenu de la partie minérale qui y est située.
  • Techniques auxiliaires - FGD, rectoscopie, irrigoscopie, coloscopie.

Traitement

Le traitement du syndrome de malabsorption vise à éliminer la pathologie qui en est devenue la cause fondamentale. La thérapie combinée de la maladie est la nomination d'un régime, de médicaments, d'une chirurgie.

Régime alimentaire

La thérapie par le régime vise à corriger le régime alimentaire des patients. Il leur est interdit d'utiliser des confiseries, des sauces, du thé et du café forts, de l'oseille, des épinards, des aliments frits, des aliments en conserve, des plats cuisinés, des haricots, des saucisses, de l'alcool, des crèmes glacées et des fast food. Les bouillies en vrac, les fruits et les baies, les légumes bouillis, les tisanes, les produits à faible teneur en acide lactique, le pain d'hier, la viande de lapin, le poulet et la dinde sont autorisés. Les patients ont besoin de manger fractionné et souvent toutes les 2-3 heures.

Médecine traditionnelle

La pharmacothérapie est la nomination de:

  1. médicaments antimicrobiens - "tétracycline", "ceftriaxone", "co-trimoxazole",
  2. médicaments qui fluidifient et éliminent la bile - «Allohol», «Hofitol»,
  3. produits enzymatiques - “Créon”, “Mezim”, “Pancréatine”,
  4. antalgiques et antispasmodiques - «No-shpa», «Spazmalgon»,
  5. complexes multivitaminiques
  6. pré- et probiotiques - Laktofiltrum, Atsipol, Bifiform,
  7. entérosorbants - Polysorb, Enterol, Bilignin,
  8. les glucocorticostéroïdes - "bétaméthasone", "hydrocortisone",
  9. antiacides - Smekta, Gastal, Reni,
  10. médicaments antidiarrhéiques - "Loperamide", "Intetrix".

Le traitement chirurgical comprend:

  • colectomie avec placement de stomie,
  • résection des vaisseaux lymphatiques affectés,
  • durcissement ou ligature des veines,
  • manoeuvre intra-hépatique portocavale.

Médecine populaire

Il existe des voies de la médecine traditionnelle, permettant de traiter la violation de l'absorption dans l'intestin grêle. Avant de les utiliser, vous devriez consulter un spécialiste.

  1. La graine de lin améliore la motilité intestinale, enveloppe la membrane muqueuse, protège les extrémités sensibles des fibres nerveuses gastro-intestinales des irritations et empêche le développement de processus inflammatoires. Préparer une décoction de graines de lin, insister sur le produit obtenu et, sans égoutter, prendre trois fois par jour.
  2. L'écorce de chêne et de zeste de grenade enveloppe la muqueuse intestinale et l'infusion d'aneth et de menthe réduit la formation de gaz.
  3. Les graines d'anis sont ajoutées à un verre de lait, portées à ébullition, refroidies et chauffées deux fois par jour. Ce remède élimine les nausées, la diarrhée et autres signes de malabsorption.
  4. Les épices sont bonnes pour la digestion. L'aneth, le cumin et la cardamome favorisent la sécrétion d'enzymes et améliorent les processus d'absorption dans l'intestin.
  5. Papaye, kaki, myrtille - des guérisseurs naturels pour le système digestif.
  6. Absinthe amère, écorce de châtaignier, huile de camomille, feuilles de noix - sans exagération, un moyen unique pour l'estomac et les intestins.

Prévention et pronostic

La prévention du syndrome de malabsorption vise à prévenir les maladies qui contribuent à son apparition.

Les principales mesures préventives sont:

  • restauration des fonctions gastro-intestinales,
  • éliminer les signes d'inflammation des organes digestifs,
  • prévention de l'endocrinopathie,
  • détection et correction rapides du déficit enzymatique,
  • visites périodiques chez un gastro-entérologue,
  • bonne nutrition
  • observance du régime de jour
  • administration prophylactique de préparations enzymatiques en cas de troubles digestifs,
  • respect du mode de travail et de repos optimal,
  • éducation physique,
  • lutter contre l'obésité et l'inactivité physique,
  • apport prophylactique de vitamines et microéléments,
  • la lutte contre l'alcoolisme et le tabagisme,
  • limiter le stress psycho-émotionnel.

Les formes bénignes du syndrome de malabsorption ont un pronostic favorable. La diététique et un mode de vie sain peuvent éliminer la maladie existante. La malabsorption progressive est caractérisée par une altération marquée des processus d'absorption et des changements patho-fonctionnels, qui sont basés sur une hypoxie croissante de tous les tissus, entraînant la mort.

Le syndrome de malabsorption est une pathologie courante qui peut être contrôlée par les médecins et les patients. La réponse rapide à des modifications mineures du fonctionnement du système digestif rend le pronostic de la pathologie extrêmement favorable.

Syndrome de malabsorption: traitement et mesures de prévention

La malabsorption est une affection caractérisée par une violation de la fonction d'absorption dans l'intestin grêle. Dans de rares cas, la maladie en question peut être héréditaire, le plus souvent une malabsorption se développe dans le contexte de pathologies du tractus gastro-intestinal - par exemple, une cirrhose du foie, une gastrite, une pancréatite, etc.

Types de malabsorption

Il existe deux formes principales du syndrome considéré:

  1. Malabsorption, qui est déclenchée par des troubles digestifs. De plus, dans cette forme de la maladie, une digestion des glucides uniquement ou exclusivement des protéines peut se produire, mais en cas de problèmes avec le fonctionnement du pancréas, une malabsorption complète peut alors se développer lorsque toutes les substances digestibles ne sont pas absorbées.
  2. Malabsorption causée par une diminution de l'absorption intestinale. Cette forme de syndrome en question peut survenir dans le cadre de troubles circulatoires, de lésions mécaniques de la paroi intestinale ou de l’influence négative de bactéries pathogènes.

Causes du syndrome de malabsorption

Divers facteurs peuvent provoquer le développement de la maladie en question. Ceux qui ont été identifiés et différenciés par les scientifiques et les médecins comprennent:

  • invasions helminthiques - ascaridiose, opisthorchiase, entérobiose, giardiase;
  • la neuropathie autonome est une pathologie du système nerveux dans laquelle le contrôle des fonctions du système digestif est perdu;
  • l'hyperthyroïdie est une maladie de la glande thyroïde dans laquelle il se produit une formation accrue d'hormones;
  • Gastrite atrophique - processus inflammatoire dans l'estomac caractérisé par des lésions de la membrane muqueuse;
  • Syndrome de Zollinger-Ellison - une tumeur pancréatique qui produit activement l'hormone gastrine;
  • utilisation à long terme de certains médicaments - antibactériens, anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • circulation sanguine altérée - insuffisance cardiaque, hypertension portale (pression artérielle élevée dans la veine porte), circulation sanguine altérée dans les vaisseaux intestinaux;
  • Maladie de Whipple, entérite d'étiologie infectieuse, syndrome de croissance bactérienne accrue;
  • Maladie de Crohn, entérite du type à rayonnement, lymphome - conditions qui entraînent des lésions de la paroi intestinale;
  • carence en sels biliaires - une affection qui se produit dans un contexte de stagnation de la bile dans les canaux et la vessie;
  • l'absence de l'enzyme bêta-galactosidase;
  • l'absence de l'enzyme alpha glucosidase;
  • manque d'enzyme entérokinase;
  • manque de certaines enzymes pancréatiques.

Symptômes du syndrome de malabsorption

En général, la maladie en cause se caractérise par des symptômes prononcés - le médecin peut établir un diagnostic préliminaire dès la première visite chez le patient. Les médecins ont mis en évidence une liste de symptômes caractéristiques de la malabsorption:

  1. Diarrhée (diarrhée). Les selles deviennent très fréquentes, il peut y avoir 10 à 15 selles par jour, les matières fécales - offensantes, pâteuses, peuvent être liquides.
  2. Stéatorrhée (selles grasses). Les matières fécales deviennent grasses, à l'œil nu il y a une floraison brillante, les patients notent qu'il est difficile de laver les matières fécales des parois de la cuvette des toilettes.
  3. Douleur abdominale. Ils surviennent généralement après avoir mangé des aliments, toujours accompagnés d'un grondement fort, ne disparaissent pas après la prise de médicaments ayant un effet antispasmodique ou analgésique.
  4. Faiblesse musculaire, soif constante. Ce symptôme se produit dans le contexte d'une diarrhée prolongée - le corps perd trop de liquide, ce qui se manifeste par ces symptômes.
  5. Changement d'apparence. Une personne note la fragilité et la tendance à la stratification de la plaque à ongles, les poils sur la tête tombent activement, la peau devient terne et devient grise.
  6. Perte de poids. La perte de poids se fait sans aucun effort du patient. Dans le même temps, il continue à bien manger, son style de vie est hypodynamique.
  7. Fatigue accrue. Cela se traduit par une diminution de la capacité de travail, une somnolence constante (et l'insomnie le soir perturbe le patient), la faiblesse générale.
  8. Carence en vitamines, fragilité accrue des os. Cela est dû à la non-entrée dans le corps des vitamines et des minéraux nécessaires.
  9. Intolérance du lait et des produits laitiers. En outre, avant qu'un tel phénomène ne puisse se produire, mais avec le développement du syndrome de malabsorption, la consommation de lait / de produits laitiers est accompagnée par une augmentation de la formation de gaz, une douleur à l'estomac.
  10. Anémie de fer. Le taux sanguin d'hémoglobine diminue en raison d'une violation du processus de consommation de fer.

Diagnostic de malabsorption

Les symptômes de la maladie en question peuvent indiquer le développement d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal - en cas de perturbation de la digestion de divers types, les symptômes seront presque les mêmes. Par conséquent, pour diagnostiquer et différencier les médecins effectuent un examen complet du patient.

Dans le cadre des activités de diagnostic sont réalisées:

  1. Enquête auprès des patients. Il s’agit essentiellement de l’apparition des premiers signes de malabsorption, avec quelle intensité les symptômes apparaissent, à quelle heure de la journée ils s’inquiètent le plus pour savoir s’ils sont liés à la prise de nourriture. Ils collectent également des données sur des maladies précédemment diagnostiquées, sur les pathologies rencontrées dans la famille proche.
  2. Examen du patient. Le médecin peut palper la paroi abdominale et révéler sa tension, et le patient avec de telles manipulations se plaindra de douleur.
  3. Tests de laboratoire:
  • test sanguin clinique;
  • test sanguin biochimique;
  • analyse des matières fécales pour la présence de sang dans celles-ci;
  • coprogramme - les matières fécales peuvent être trouvées dans les matières fécales non digérées
  • détection d'invasions d'helminthes;
  • échographie de la cavité abdominale;
  • oesophagogastroduodénoscopie;
  • mesurer le niveau d'acidité du suc gastrique;
  • Rayons X des os;
  • coloscopie - inspection du côlon;
  • Examen aux rayons X du côlon;
  • tomographie calculée du côlon;
  • imagerie par résonance magnétique de la cavité abdominale.

Traitement du syndrome de malabsorption

Pour se débarrasser des symptômes de la maladie en question et rétablir l'activité normale de tout le tractus gastro-intestinal, les médecins procèdent à un traitement complet.

Régime alimentaire

Tout d'abord, lors du diagnostic du syndrome de malabsorption, vous devez adapter votre régime alimentaire. Le patient doit suivre le régime numéro 5:

  1. Il est interdit d'utiliser de la pâtisserie, du poisson gras, tous les assaisonnements et les sauces (mayonnaise), les viandes grasses, le café noir, le saindoux, l'oseille et les épinards, la viande rôtie, tout produit de conservation et tout produit semi-fini.
  2. Il est permis d'entrer dans le menu des compotes et de la gelée de fruits et de baies, de thé faible, de fromage cottage faible en gras, de pain de blé légèrement séché, de bouillies en vrac, de fruits frais et de baies non acides, de bœuf / lapin / poulet maigre.
  3. Il est nécessaire de manger souvent et fractionné. Entre les repas ne devrait pas prendre plus de 2 heures, mais les portions devraient être petites - 250 grammes maximum.
  4. Assurez-vous d'augmenter l'apport en vitamines - il existe des aliments riches en acide folique, les vitamines des gammes B et C.

Traitement de la toxicomanie

Les médicaments ne sont prescrits que par un médecin et après avoir reçu les résultats de l'examen. Pour vous débarrasser des signes du syndrome de malabsorption, vous devez vous débarrasser des causes qui provoquent un tel état. Dans le cadre de ce traitement, des préparations antibactériennes, des agents pour diluer et éliminer la bile et des agents enzymatiques peuvent être prescrits.

Si un patient se plaint d'un syndrome de douleur intense, on peut également lui prescrire un anesthésique - il s'agit généralement des antispasmodiques les plus courants (par exemple, No-spa).

S'il vous plaît noter: pendant le traitement médical et en général dans le diagnostic du syndrome de malabsorption, le stress physique est contre-indiqué chez le patient. Mais cela ne signifie pas pour autant que vous devez être dans un état hypodynamique - vous devez absolument vous promener et faire les exercices les plus simples dans le cadre des exercices du matin.

Complications possibles

Le traitement du syndrome de malabsorption doit être effectué! Il est à noter qu'au tout début du développement de la maladie, le patient constate juste une diminution de l'appétit et une perte de poids - cela plaît même à beaucoup! Mais en réalité, vous devez "écouter" attentivement votre corps - par exemple, vous pouvez ressentir des brûlures d'estomac et des éructations actives, des grondements réguliers dans l'estomac et des douleurs récurrentes dans l'intestin. Tout cela devrait être une raison pour visiter des spécialistes. Sinon, la malabsorption peut avoir des conséquences graves:

  • l'anémie;
  • déformation du squelette;
  • l'hypovitaminose;
  • perte de poids catastrophique, jusqu'à la cachexie;
  • chez les hommes, développement de l'impuissance;
  • chez les femmes - violations graves d'origine hormonale, cessation de la menstruation, incapacité de concevoir, de porter et de mettre au monde un enfant, manque de désir sexuel.

Prévention de la malabsorption

De nombreux patients pensent qu'il est tout simplement impossible d'empêcher le développement de la maladie en question. Et les médecins disent qu’il existe un certain nombre de mesures préventives qui «fonctionnent».

Premièrement, il est nécessaire de diagnostiquer et de traiter rapidement les maladies du tractus gastro-intestinal. Si de tels diagnostics existent dans les antécédents, le patient devrait subir périodiquement des examens de prophylaxie / suivi avec le médecin traitant.

Deuxièmement, vous devez suivre le bon régime - vous ne pouvez pas trop manger, il est préférable de limiter la consommation de plats gras, épicés et épicés, vous devez manger des aliments en petites portions et à peu près au même moment.

Troisièmement, en cas de troubles digestifs (par exemple, problème d'estomac «lourd», sensation de calculs dans l'estomac après avoir mangé), il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue et de prendre des médicaments à base d'enzymes. N'oubliez pas l'utilisation saisonnière des complexes de vitamines et de minéraux.

Il est impératif qu'une personne ait un mode de vie actif. S'il n'y a pas de contre-indications, vous devez faire de l'exercice, surveiller votre poids et éviter l'obésité et l'inactivité physique.

Le syndrome de malabsorption est une maladie assez souvent diagnostiquée, mais assez contrôlée par les médecins et le patient. Il est nécessaire de réagir promptement aux petits changements dans le travail du système digestif, de ne pas se soigner soi-même, et le pronostic sera alors extrêmement favorable.

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, médecin généraliste de la catégorie de qualification la plus élevée.

5,283 vues au total, 2 vues aujourd'hui

Malabsorption: symptômes et traitement

Malabsorption - les principaux symptômes:

  • Éruption cutanée
  • Faiblesse
  • Douleur articulaire
  • Crampes
  • Perte de poids
  • Des ballonnements
  • Faiblesse musculaire
  • La diarrhée
  • Peau sèche
  • Fatigue accrue
  • Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen
  • Saignement des gencives
  • La fragilité des ongles
  • Apathie
  • L'anémie
  • Flatulence
  • Douleur osseuse
  • Accumulation dans la cavité abdominale fluide
  • Hémorragie sous-cutanée
  • Fèces avec odeur désagréable

La malabsorption est une maladie de nature chronique, caractérisée par une violation de l'absorption des nutriments dans l'intestin. En conséquence, de graves troubles métaboliques apparaissent. Le syndrome de malabsorption comprend un certain nombre de manifestations cliniques différentes - allant de la douleur à l'abdomen à la diarrhée, en passant par la perte de cheveux, l'anémie et plus encore. Cet état pathologique peut se développer chez l'adulte et l'enfant. Restrictions concernant le sexe, la maladie n'a pas.

Le syndrome de malabsorption peut être congénital ou acquis. Le type de pathologie congénitale est diagnostiqué dans 10% des cas. Habituellement, il peut être identifié dans les premiers jours de la vie de l'enfant. La malabsorption acquise chez les enfants peut commencer à progresser à tout âge, dans le contexte des pathologies existantes de l'intestin, de l'estomac et du foie.

Il convient de noter que les symptômes d'une maladie chez un enfant peuvent se manifester progressivement, ce qui rend dans une certaine mesure le diagnostic difficile (une maladie peut être «masquée» par d'autres pathologies). Le syndrome de malabsorption chez les enfants se manifeste souvent par un déficit en disaccharidase ou une maladie cœliaque.

Étiologie

Causes de progression du syndrome de malabsorption chez les enfants et les adultes:

  • déficit enzymatique;
  • carence en sels biliaires;
  • dommages à la paroi intestinale;
  • circulation sanguine altérée dans le corps humain;
  • divers dommages résultant de l'activité pathogène d'agents microbiens;
  • la présence de maladies parasitaires est une cause fréquente de la progression de cette maladie intestinale;
  • neuropathie autonome;
  • l'hyperthyroïdie;
  • Syndrome de Zollinger-Ellison;
  • gastrite atrophique;
  • La consommation à long terme de certains produits pharmaceutiques peut également entraîner une progression de la malabsorption.

Espèces

Le syndrome de malabsorption chez les enfants et les adultes est classé en fonction de la gravité de l'évolution de la maladie:

  • premier ou facile. Une personne perd jusqu'à 10 kg de son poids. Il a noté une diminution de l'efficacité, une faiblesse générale ainsi que des symptômes d'hypovitaminose.
  • deuxième ou modéré. Une personne perd du poids plus de 10 kg. Le patient présente les symptômes suivants: anémie, multivitaminose, altération de l'homéostasie eau-électrolyte. Le niveau d'hormones sexuelles est réduit;
  • troisième ou dur. Le patient perd beaucoup de poids, car les nutriments dans l'intestin ne sont pratiquement pas absorbés. Il existe également un déséquilibre électrolytique important, une ostéoporose, une anémie sévère, un œdème et des convulsions.

Symptomatologie

Le syndrome de malabsorption a des symptômes communs et spécifiques. Habituellement chez les enfants et les adultes, ils apparaissent progressivement.

Symptômes communs des troubles de l'absorption intestinale:

  • réduction de poids. Puisqu'une quantité suffisante de nutriments n'est pas absorbée dans l'intestin, le corps ne reçoit pas une nutrition adéquate.
  • douleur dans la partie supérieure de l'abdomen. Peut donner à la région lombaire;
  • des ballonnements;
  • flatulences;
  • syndrome asthenovegetative. Avec la progression de la malabsorption chez l'homme, il y a augmentation de la fatigue, de la faiblesse, de l'apathie. Tout cela est dû au manque de nutriments si nécessaires au système nerveux central;
  • une fois que le patient a mangé, les gaz partent immédiatement. Ce symptôme est dû au fait que trop d’aliments non digérés se sont accumulés dans le petit et le gros intestins;
  • la diarrhée Ceci est un symptôme caractéristique de malabsorption chez les enfants et les adultes. Le volume des excréments est considérablement augmenté. Ils deviennent malodorants et humides. Si la cholestase est devenue la cause du développement de la malabsorption, le lustre sera alors gras (graisses non digérées);
  • défaite de la peau. Le patient a les ongles cassants, la peau sèche, la glossite, la séborrhée, la dermatite. Il est également possible que de petites hémorragies apparaissent dans la peau et les muqueuses.

Symptômes spécifiques d'absorption altérée:

  • formation d'œdème périphérique. L'absorption des protéines étant perturbée dans l'intestin, il apparaît un gonflement des jambes et des pieds. Dans les cas graves, il y a accumulation d'exsudat dans la cavité abdominale;
  • hypovitaminose. Puisque le corps ne reçoit pas les vitamines dont il a besoin, une personne peut commencer à progresser dans de tels états: cécité nocturne, neuropathie, douleurs aux articulations et aux os, hémorragies sous-cutanées, saignements des gencives et autres;
  • dysfonctionnement des glandes endocrines. Aménorrhée, la dysfonction sexuelle (dans le sexe fort) se développe;
  • violation du métabolisme minéral. En cas de déficit en calcium, le patient a des douleurs et des crampes aux os. En cas de carence en potassium, une faiblesse des structures musculaires est constatée. Avec une carence en zinc et en fer, l'anémie progresse et diverses éruptions cutanées apparaissent sur la peau.

Malabsorption du glucose et du galactose

La malabsorption du glucose et du galactose est une maladie transmise au niveau des gènes. Sa principale raison est une violation de la structure du gène responsable de la production d'une protéine spécifique qui transporte le galactose et le glucose à travers les parois intestinales.

En règle générale, cette pathologie chez les enfants est diagnostiquée dans les premières semaines de leur vie. Il est à noter que la malabsorption du glucose-galactose a des conséquences très graves. En raison de la violation de la respiration des tissus, le développement mental et physique de l'enfant est considérablement ralenti. Peu à peu, les métabolites du galactose commencent à s'accumuler dans les organes vitaux - le cerveau, le foie, le cœur - entraînant une perturbation de leur fonctionnement.

Diagnostics

Lorsque les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez contacter immédiatement un établissement médical pour consulter un gastro-entérologue afin d'obtenir un diagnostic complet de la pathologie. Le diagnostic de malabsorption comprend les activités suivantes:

  • prise d'histoire et évaluation des symptômes;
  • inspection primaire. À l'aide de la palpation, le médecin a la possibilité d'identifier la tension de la paroi abdominale antérieure, ainsi que les zones de l'abdomen dans lesquelles le patient ressent des sensations douloureuses;
  • test sanguin. Avec la malabsorption, il y a une diminution de l'hémoglobine, ainsi que des globules rouges;
  • biochimie sanguine;
  • coprogramme. Dans les excréments se trouvent des fibres alimentaires, des particules d'aliments non digérés, des graisses, etc.
  • Échographie;
  • oesophagogastroduodénoscopie;
  • coloscopie;
  • Scanner;
  • IRM

Thérapie

Le traitement de la malabsorption vise principalement à éliminer la maladie qui a provoqué la progression de cette maladie dangereuse. Par exemple, si une pancréatite provoque une violation de l'absorption de substances, des antispasmodiques et des préparations enzymatiques sont prescrits. Si la cholécystite est à l'origine du développement de la malabsorption, des antispasmodiques et des cholérétiques complètent le déroulement du traitement.

Traitement de malabsorption:

  • thérapie de régime. Le patient doit respecter scrupuleusement le numéro de régime 5. Le régime alimentaire comprend du kéfir, du fromage cottage faible en gras, des fruits non acides, des légumes cuits à l'eau et des fruits cuits. Il est interdit de manger des conserves, des légumineuses, des saucisses, des aliments gras, des aliments fumés, des glaces, des boissons alcoolisées, du poisson salé, etc. Il est nécessaire d'augmenter la quantité de protéines - jusqu'à 150 grammes par jour. La nourriture doit être prise de manière fractionnée.
  • thérapie de vitamine;
  • probiotiques;
  • analgésiques;
  • des antibiotiques;
  • astringents;
  • les entérosorbants.

Des complications

Si, dans les meilleurs délais, le traitement de la maladie n’est pas intégralement traité, le corps humain ne recevra pas la quantité nécessaire de nutriments. En conséquence, de telles complications vont bientôt commencer à progresser:

  • anémie sévère;
  • les os deviennent plus fragiles et avec un léger impact physique peuvent se briser;
  • le manque de vitamines affecte de manière significative le travail des organes, la condition des cheveux, des ongles;
  • diminution de la fonction sexuelle chez l'homme, jusqu'à l'impuissance.

Mesures préventives

  • prévention et traitement opportuns des maladies du tube digestif;
  • visites régulières chez le médecin pour des examens de routine;
  • diagnostic précoce de la présence de pathologies héréditaires;
  • l'utilisation de suffisamment de vitamines;
  • exclusion du tabagisme et de la consommation d'alcool.

Si vous pensez que vous avez une malabsorption et les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre gastro-entérologue pourra vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

Le syndrome de fatigue chronique (SHU) est une affection caractérisée par une faiblesse mentale et physique due à des facteurs inconnus et qui dure six mois ou plus. Le syndrome de fatigue chronique, dont les symptômes sont supposés être associés dans une certaine mesure à des maladies infectieuses, est également étroitement associé à l’accélération du rythme de la vie de la population et à l’accroissement du flux d’informations qui incombe littéralement à une personne.

Les processus inflammatoires qui se produisent dans la muqueuse intestinale constituent une maladie grave du tube digestif, appelée entérocolite. L'inflammation peut toucher à la fois l'intestin grêle (entérite) et le côlon (colite); ensuite, si aucune mesure thérapeutique n'est prise, la membrane intestinale entière est affectée. L'entérocolite la plus courante chez les enfants, mais les adultes connaissent également les symptômes de cette maladie, communément appelée «indigestion».

Une maladie caractérisée par une lésion des muscles avec des manifestations de fonctions motrices anormales et la formation d’un érythème sur la peau et d’un érythème est appelée maladie de Wagner ou dermatomyosite. S'il n'y a pas de syndromes cutanés, la maladie s'appelle polymyosite.

La néphrite en médecine est appelée l'ensemble des diverses maladies inflammatoires des reins. Tous ont une étiologie différente, ainsi qu'un mécanisme de développement, des caractéristiques symptomatiques et pathologiques. Dans ce groupe, les cliniciens incluent les processus locaux ou communs, au cours desquels le tissu rénal se développe, partiellement ou complètement détruit.

Les helminthiases sont un groupe de maladies parasitaires qui progressent en raison de la pénétration de divers types de vers parasites dans le corps. Ces maladies n'ont aucune restriction quant au sexe et à l'âge. Il convient de noter que les helminthiases sont plus souvent diagnostiquées chez les enfants. Cela est dû au fait que les enfants respectent moins les règles d'hygiène, utilisent des aliments non lavés et jouent plus souvent à l'air libre (bac à sable, jardin, etc.).

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Malabsorption

La malabsorption est un trouble chronique des processus de digestion, de transport et d’absorption des nutriments dans l’intestin grêle. Les symptômes de malabsorption incluent la diarrhée, la stéatorrhée, les douleurs abdominales, l'hypovitaminose, la perte de poids, le syndrome asthénovégétatif, le déséquilibre électrolytique, l'anémie. Le diagnostic du syndrome de malabsorption est basé sur des tests de laboratoire (OAK, coprogramme, biochimie sanguine) et des méthodes instrumentales (radiographie de l'intestin grêle, tomodensitométrie, échographie abdominale). Le traitement vise à éliminer les causes de malabsorption, la correction des carences en vitamines, en microéléments, en protéines et en électrolytes, la dysbactériose.

Malabsorption

La malabsorption (altération de l'absorption dans les intestins) est un syndrome caractérisé par un ensemble de manifestations cliniques (diarrhée, stéatorrhée, polyhypovitaminose, perte de poids) se développant en raison de fonctions altérées de la digestion et du transport de l'intestin grêle, lesquelles entraînent des modifications pathologiques du métabolisme. Le syndrome de malabsorption congénitale est diagnostiqué dans 10% des cas; ses manifestations se manifestent peu après la naissance ou au cours des 10 premières années de la vie d’un enfant. La fréquence de la malabsorption acquise est en corrélation avec la prévalence de maladies à causalité significative (gastrogénique, hépatobiliaire, pancréatogène, entérogène, etc.).

Classification de malabsorption

En gastro-entérologie, le syndrome de malabsorption est classé en fonction de sa gravité: le premier degré (léger) (perte de poids allant jusqu'à 10 kg, faiblesse générale, diminution des performances et quelques signes d'hypovitaminose), le second degré (modéré) (perte de poids de plus de 10 kg, polyhypovitaminose prononcée). violation de l'homéostasie électrolytique de l'eau, anémie, diminution du niveau d'hormones sexuelles), troisième degré (sévère) (déficit pondéral important, carence sévère en multivitamines et en électrolytes, ostéoporose, grave tions, l'enflure, des convulsions, des troubles endocriniens graves).

Par origine, distinguer le syndrome de malabsorption congénitale (chez les patients atteints de maladies congénitales du système enzymatique - syndrome de Shwachman-Diamond, fibrose kystique, maladie de Hartnup et autres pathologies associées au déficit en enzyme et au transport perturbé de substances dans les cellules de la muqueuse intestinale) et au syndrome de malabsorption acquis (résultant, Maladie de Whipple, syndrome de l’intestin court, pancréatite chronique, cirrhose du foie et autres maladies acquises du tractus gastro-intestinal).

Symptômes de malabsorption

Chez les patients atteints du syndrome de malabsorption, des modifications de l’intestin sont observées: diarrhée, stéatorrhée, ballonnements et grondements, et parfois douleurs abdominales. La douleur est généralement localisée dans la partie supérieure de l'abdomen, peut irradier vers le bas du dos ou présenter un zona si une pancréatite chronique survient. Chez les patients présentant un déficit en lactase, la douleur est crampes.

Lorsque la malabsorption, la quantité de matières fécales augmente généralement de manière marquée, les matières fécales ont une consistance mousseuse ou aqueuse, offensante. Avec la cholestase et une absorption réduite des acides gras, les matières fécales prennent une brillance grasse (parfois entrecoupées de graisse) et se décolorent (stéatorrhée). Du système nerveux se manifeste le syndrome astenovegetative - faiblesse, fatigue, apathie. Cela est dû à la violation de l'homéostasie eau-électrolyte et à l'insuffisance de substances nécessaires au système nerveux.

Les changements pathologiques de la peau: sécheresse, taches de vieillesse, dermatite, eczéma, perte de cheveux, fragilité et opacification des ongles, ecchymose - sont associés à une carence en vitamines et en micro-éléments. Pour les mêmes raisons, on note souvent une glossite (inflammation de la langue). Les carences en vitamine K se manifestent par des pétéchies (taches rouges sur la peau) et des hémorragies sous-cutanées.

Lorsque de graves violations du métabolisme électrolytique et une faible teneur en protéines dans le sang des patients marquent un œdème périphérique, une ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale). Tous les patients atteints du syndrome de malabsorption sont sujets à une perte de poids progressive. La carence en vitamines E et B1 conduit à de graves troubles du système nerveux - paresthésies, divers types de neuropathies. L'hypovitaminose A conduit à la "cécité nocturne" (trouble de la vision au crépuscule). L’anémie mégaloblastique (qui se développe souvent chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn et du syndrome de l’intestin court) est une conséquence de la carence en vitamine B12.

La perturbation du métabolisme électrolytique se manifeste par des convulsions et des douleurs musculaires (carence en calcium associée à une carence en vitamine D conduisant à l'ostéoporose), avec hypocalcémie, associée à une hypomagnésémie, les patients présentent des symptômes positifs de la queue et du trousseau, et le symptôme Muscle Roller est caractéristique de l'atteinte nerveuse conduction musculaire. En cas d'insuffisance de zinc et de cuivre, une éruption cutanée se produit. Chez les patients atteints du syndrome de malabsorption secondaire, les symptômes caractéristiques de la maladie qui a provoqué son développement sont également notés.

Complications de malabsorption

Les principales complications du syndrome de malabsorption sont associées à une carence en nutriments dans le sang: anémie (carence en fer et mégaloblastique vitaminique), troubles de la fertilité, troubles neuro-végétatifs, dégénérescence et pathologies multiorganes associées à une polyhypovitaminose et à des carences en micronutriments.

Diagnostic de malabsorption

Dans le syndrome de malabsorption, les principaux signes sont détectés par des analyses de sang, de selles et d’urine effectuées en laboratoire.

En général, une analyse de sang peut montrer des signes d'anémie (carence en fer et en vitamine B12), une carence en vitamine K affecte le temps de prothrombine (allongement possible). Lorsque l'analyse biochimique a noté le niveau d'albumine dans le sang, le calcium et la phosphatase alcaline. Une étude est menée sur la quantité de vitamines.

L'étude des matières fécales montre une augmentation de son volume quotidien (à jeun, une diminution). Le coprogramme détecte la présence de fibres musculaires et d'amidon dans les matières fécales. Avec certaines carences en enzymes, le pH des matières fécales peut varier. Si vous soupçonnez une violation de l'absorption des acides gras, un test de stéatorrhée est effectué.

Avant de commencer la collecte des matières fécales à des fins de recherche, il est nécessaire que le patient consomme environ 100 grammes de graisse par jour pendant plusieurs jours. Ensuite, collectez les calories quotidiennes et déterminez la quantité de graisse qu'il contient. Normalement, il ne devrait pas dépasser 7 grammes. Si la teneur en matières grasses dans les fèces dépasse cette valeur, une malabsorption peut être suspectée. Lorsque la quantité de graisse est supérieure à 14 grammes, des troubles fonctionnels dans le pancréas sont probables. En cas de malabsorption grave et de maladie cœliaque avec excréments, au moins la moitié des graisses grasses provenant des aliments est excrétée.

Tests fonctionnels pour détecter une absorption anormale dans l'intestin grêle - test D-xylose et test de Schilling (évaluation de l'absorption de B12). Une mesure diagnostique supplémentaire consiste à effectuer un examen bactériologique des matières fécales. À l'examen aux rayons X, il est possible de détecter des signes de maladie de l'intestin grêle: des boucles aveugles de la petite taille peuvent se former dans certaines boucles, des niveaux horizontaux de liquide ou de gaz peuvent se former, des anastomoses inter-intestinales, des diverticules, des rétrécissements et des ulcérations peuvent être observés.

Lors d'une échographie abdominale, d'un scanner MSCT et d'une imagerie par résonance magnétique, les organes abdominaux sont visualisés et leurs pathologies sont diagnostiquées, ce qui peut être la cause première du syndrome de malabsorption développé. L'endoscopie de l'intestin grêle révèle la maladie de Whipple, l'amylose et la lymphoangioectasie intestinale, permet la collecte de matériel pour l'examen histologique, l'aspiration du contenu de l'intestin pour l'examen bactériologique (pour la dissémination excessive de l'intestin grêle par des microorganismes et la présence d'une flore pathologique).

En tant que mesure de diagnostic supplémentaire, l’état de la sécrétion externe du pancréas (tests à la sécrétine, à la bentriamine, à la LUND et à la PABK, détermination du taux de trypsine immunoréactive) est évalué; révéler le syndrome de croissance bactérienne excessive (tests respiratoires de l'hydrogène et du dioxyde de carbone); diagnostic de déficit en lactase (test du lactose).

Traitement de malabsorption

Dans le traitement du syndrome de malabsorption, la priorité est le traitement de la maladie qui a provoqué le développement de cette maladie.

En fonction de la gravité et de la gravité des symptômes cliniques, le gastro-entérologue prescrit un régime alimentaire spécial au patient. Des injections de vitamines et de micro-éléments, des mélanges d'électrolytes et de protéines sont injectés par voie parentérale. La dysbactériose est corrigée par les pro- et les eubiotiques, une réhydratation est effectuée (restauration du liquide perdu par l'organisme). Si la maladie sous-jacente nécessite une intervention chirurgicale, les patients subissent un traitement chirurgical pour la pathologie sous-jacente. Les chirurgies sont souvent prescrites aux patients atteints de la maladie de Crohn, de la lymphangiectasie intestinale, de la maladie de Hirschsprung ainsi que des complications graves de la maladie intestinale inflammatoire.

Prévention de la malabsorption

Les mesures préventives contre le développement du syndrome de malabsorption doivent viser principalement à prévenir les maladies qui contribuent à son apparition - troubles du tube digestif, inflammation intestinale, pancréas, foie, troubles endocriniens. En cas d'anomalies congénitales du système enzymatique, les mesures préventives consisteront à détecter en temps utile tel ou tel déficit enzymatique et à le corriger médicalement.

Pronostic pour malabsorption

Parfois, dans les cas bénins, le syndrome de malabsorption est ajusté par le régime alimentaire. Dans d'autres cas, le pronostic de cette maladie dépend directement de l'évolution de la pathologie sous-jacente, de la gravité des troubles de malabsorption et de l'insuffisance de substances pénétrant dans le sang.

Si le principal facteur à l'origine de ce syndrome est éliminé, la correction des effets d'une dystrophie prolongée peut prendre beaucoup de temps. La progression de la malabsorption menace le développement d'états terminaux et peut être fatale.