Pilules pour commotion cérébrale

En frappant la tête avec un objet dur ou des secousses soudaines du corps, le cerveau, lavé par le liquide, se décale sur le côté en quelques secondes et revient. Si le coup de poing est fort, la moelle épinière frappe l'os du crâne. À ce moment, il se produit un étirement ou une rupture des fibres nerveuses, des vaisseaux sanguins dans les structures cérébrales et une série de symptômes neurologiques indiquant une commotion cérébrale. Après une telle blessure, une personne a besoin d'un repos complet et d'un traitement médical sous la surveillance d'un spécialiste. On lui prescrit des médicaments, des pilules pour commotion cérébrale avec une action visant à éliminer les symptômes pathologiques.

Comment déterminer la commotion, les symptômes et les signes

Une commotion cérébrale se caractérise par des symptômes aigus, se manifestant immédiatement après l'impact et retardés, qui commencent à déranger 2 à 3 heures après la blessure. Au cours des premières minutes de la commotion cérébrale, la victime peut développer les symptômes suivants, selon la forme de la blessure:

  • confusion de conscience durant plusieurs minutes;
  • perte de mémoire dans une partie des événements précédant la blessure;
  • maux de tête débordant;
  • des vertiges;
  • vomissements uniques et nausées atroces;
  • l'apparition d'un flash ou des taches clignotantes dans les yeux;
  • les acouphènes;
  • l'arythmie;
  • perte d'équilibre;
  • perte de conscience de quelques minutes à 5-6 heures, en fonction du degré d’impact.

Au bout d'une heure, l'intensité des symptômes décrits diminue dans la plupart des cas et la victime ressent un certain soulagement. Au cours de cette période, il est important de reconnaître une commotion et de commencer un traitement afin de prévenir l'apparition de symptômes retardés se manifestant sous forme d'excitabilité psycho-émotionnelle, de troubles du sommeil et de faiblesse.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Avant de traiter une commotion avec des pilules, il est nécessaire de diagnostiquer sa gravité. Pour ce faire, le neurologue effectue une enquête auprès de la victime ou de ses proches et découvre en même temps les détails de la blessure et les symptômes apparus immédiatement après.

Les personnes proches de la victime au moment de la blessure doivent se souvenir de tous les symptômes qui l’inquiétaient pendant les 15 premières minutes, car lors de son accouchement à l’hôpital, les signes pathologiques changeaient en général de caractère. Si la victime subit une perte de conscience immédiatement après l’impact, il est nécessaire de spécifier le moment où il se trouve dans cet état afin d’en informer le médecin ultérieurement.

En l'absence de lésions osseuses et intracérébrales, la commotion cérébrale est diagnostiquée par des signes visuels, des échantillons tactiles et les résultats des études instrumentales suivantes:

  • Échographie Doppler;
  • électroencéphalographie;
  • ophtalmographie.

Si la nature de la blessure et les symptômes indiquent une violation de l'intégrité du crâne ou la formation de tumeurs intracrâniennes et d'hématomes, la victime devra faire l'objet d'un examen complémentaire à l'aide d'un ordinateur ou d'une imagerie à résonance magnétique.

En fonction des résultats de l'examen et du degré de commotion cérébrale diagnostiqué, le patient se voit prescrire un traitement, qui peut inclure les méthodes suivantes:

  • traitement médicamenteux sous forme de compte-gouttes intraveineux, d'injections et de comprimés pour commotion cérébrale;
  • procédures physiothérapeutiques - prescrites après le retrait des symptômes aigus d'une commotion cérébrale;
  • intervention chirurgicale - en cas de lésion cérébrale grave ou si le coup provoquait la formation d'hématomes volumineux.

Au cours du traitement, la victime devrait être au repos et au lit. Cela permettra de réduire la durée du séjour à l'hôpital, de récupérer rapidement et de réduire les risques de conséquences désagréables.

Secouer les comprimés

Dans le traitement des commotions cérébrales légères à modérées, les injectables sont remplacés par des comprimés pour commotion cérébrale avec une concentration plus faible en principes actifs dans la composition. Ainsi, selon la nature et l'intensité des symptômes manifestants, le patient peut être prescrit:

  1. Analgésiques (Aspirine, Baralgin, Pentalgin). Il a été démontré que les analgésiques purs soulagent les maux de tête de divers types provoqués par le tremblement des structures cérébrales. Les médicaments combinés en fonction de l'action des excipients non seulement éliminent la douleur, mais ont également un effet antispasmodique ou sédatif.
  2. Substances nootropes (Piracetam, Nootropil, Glycine). Les comprimés sont prescrits pour restaurer les fonctions cérébrales altérées. Leur réception contribue à l'amélioration de l'activité mentale, de la mémoire, de la parole et de la perception.
  3. Pilules antiémétiques (métoclopramide, reglan). Les médicaments sont conçus pour soulager les crises persistantes de nausées et de vomissements causés par une violation des centres vestibulaires. Les comprimés sont prescrits symptomatiquement par l'apparition de sensations désagréables.
  4. Médicaments diurétiques (diacarbe, furosémide). Un traitement médicamenteux est nécessaire dans les cas où la victime d'une commotion cérébrale diagnostiquée souffre d'hypertension artérielle ou présente un risque d'œdème cérébral.
  5. Comprimés contre les vertiges (Betaserc, Tanakan). Il est nécessaire de prendre avec le syndrome de vertige persistant pour réduire l'intensité des symptômes.
  6. Sédatifs à effet sédatif (Sedalgin, Valerian, Valocordin). Attribuez des signes clairs d'excitabilité psycho-émotionnelle pour assurer un repos et un sommeil correct.
  7. Tranquillisants (Phenazepam, Sibazon). Ils sont utilisés sous la surveillance d'un médecin dans un hôpital si les préparations du groupe précédent n'apportent pas de soulagement. Les tranquillisants entraînant une dépendance, le traitement est effectué dans un court laps de temps, jusqu'à la disparition du stress et de l'humeur dépressive.
  8. Complexes de vitamines. La vitamine B, E, A et l'acide folique sont prescrits en tant que traitement adjuvant pour nourrir le cerveau et réparer les fibres nerveuses endommagées.

La combinaison des groupes de médicaments décrits et de leur posologie optimale doit être déterminée par le neurologue traitant, que le traitement soit effectué à l'hôpital ou à la maison.

Quelles pilules pour commettre une commotion cérébrale?

La commotion cérébrale occupe la première place parmi les TBI non seulement chez les enfants, mais aussi chez les adultes. Le danger n'est pas l'incident lui-même, mais les conséquences qui peuvent en découler après un certain temps. Les pilules pour commotion cérébrale, que seul un médecin peut prescrire, peuvent aider à prévenir une pathologie grave après une blessure et à éliminer les symptômes. En fonction de l'état du patient, les caractéristiques des symptômes indiqués prescrivent un ensemble de médicaments à boire avec une commotion cérébrale.

Selon les symptômes de la médecine, les dommages sont les suivants:

Le stade 1 est causé par une perte de conscience à court terme, pendant une période ne dépassant pas 5 minutes, ou un évanouissement peut être totalement absent. La victime se plaint de désorientation dans l'espace, de temps, de vertiges, de sensations de "mouches noires" devant ses yeux, la peau change de couleur et devient pâle.

Étape 2 - l'évanouissement dure de 10 à 30 minutes. Le patient parle de vision double, de bourdonnements dans les oreilles, de maux de tête. Il peut y avoir une perte d’orientation prononcée dans l’espace et un engourdissement des doigts.

Étape 3 - la victime perd conscience pendant une longue période, une inconscience à court terme apparaît - la personne ne se souvient pas de ce qui s'est passé avant la blessure. Il se plaint que sa tête tourne, il a des acouphènes, des nausées et des vomissements, ses yeux sont devenus sombres. Les membres deviennent engourdis, le travail de l'appareil vestibulaire est perturbé.

Les symptômes liés au stade modéré ou sévère peuvent survenir plus tard, tous les deux jours ou toutes les semaines. Par conséquent, même si la blessure à la tête était mineure, vous devriez consulter un médecin. Une ecchymose à la tête peut être dangereuse, une commotion cérébrale et même la mort peut survenir.

Traitement médicamenteux

La principale condition dans le traitement des lésions du crâne est le rejet de l'utilisation de médicaments agressifs. L'objectif principal de la thérapie est la restauration de l'efficacité du médulla, l'élimination des maux de tête, l'irritabilité, le veritigo et d'autres conditions anormales. Si le médecin prescrit un traitement, il prescrit des médicaments du groupe des sédatifs, des hypnotiques et des analgésiques. Ceux-ci peuvent être des capsules ou des injections. Quels médicaments et quel régime faut-il prendre?

Analgésiques

Les analgésiques pour commotions cérébrales sont prescrits si la victime se plaint d'un mal de tête grave, principal symptôme de la blessure.

En cas d'inconfort mineur, l'utilisation d'analgésiques est recommandée:

Si un patient souffre de douleurs intenses, vous devez prendre les médicaments combinés:

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent aider à soulager la douleur après une commotion cérébrale:

Attention! Quelles pilules sont prises pour TBI? Sélection d'analgésiques, dirige seulement un spécialiste. Si la victime suit un traitement à domicile et souffre de graves maux de tête, il est nécessaire de demander de l'aide à l'hôpital.

Médicaments nootropes

Le traitement de la commotion repose sur la restauration du fonctionnement normal des cellules nerveuses.

Les médicaments neurotropes soutiennent le pouvoir de la matière grise, normalisent le métabolisme dans le cerveau. Buvez-les exclusivement à des fins de spécialiste. Ceux-ci comprennent les médicaments suivants:

  • Piracetam.
  • Cérébrolysine.
  • Pantogan.
  • Pantocalcin
  • La cinnarizine.
  • Nootropil
  • Stugeron.
  • Ceraxon.
  • Glycine.

Ces médicaments améliorent la circulation cérébrale, soulagent les vertiges, réduisent la fréquence des maux de tête.

Agents vasotropes

Afin de renforcer les vaisseaux de la victime, de les rendre élastiques, le médecin prescrit des médicaments vasotropes. Ils régulent la viscosité du sang, favorisent l'activation du métabolisme dans les parois vasculaires. Avec l'aide de ces médicaments, les spasmes vasculaires sont éliminés. Quels médicaments sont dans ce groupe? Voici leur nom:

Pourquoi prendre ces médicaments n'est autorisé qu'à l'hôpital? Cela est dû au fait que seul un spécialiste peut sélectionner le dosage exact et calculer correctement le rapport nootropes et vasotropes.

Diurétiques

Très souvent, lors de commotions cérébrales, les maux de tête provoquent une augmentation de la pression intracrânienne provoquée par un accident vasculaire cérébral. Pour prévenir le gonflement des tissus, le médecin prescrit des diurétiques pour aider à réduire la pression intracrânienne lors d’une commotion cérébrale modérée à grave. Ceux-ci comprennent:

La diurétine est prise sous surveillance médicale. L'utilisation excessive de diurétiques entraîne une perturbation de l'équilibre eau-sel de l'homme.

Prévention des vertiges, des nausées

Après une lésion cérébrale chez l'adulte, le patient se plaint souvent de nausée et de vertiges. Dans ces cas, on lui prescrit des médicaments tels que:

Ces médicaments contre les commotions cérébrales aident à normaliser le cerveau, à éliminer les vertiges et à réduire l'anxiété.

Médicament sédatif

Après le TCC et en particulier la commotion cérébrale, le patient peut se plaindre d’un problème de sommeil, d’insomnie, du développement de peurs sans fondement. Pour réduire la tension nerveuse, éliminer la névrose, les experts recommandent de prendre des sédatifs:

  • Motherwort.
  • Corvalol.
  • Comprimés de valériane.

Les agents apaisants agissent sur les patients souffrant de charges nerveuses après une blessure à la tête. À ces fins, vous pouvez utiliser une décoction de camomille, thé vert.

Tranquillisants

Ces médicaments sont prescrits pour arrêter un mal de tête, normaliser le sommeil, améliorer l'état nerveux général d'un patient souffrant d'irritabilité et de larmoiement après une blessure à la tête:

C'est important! Les tranquillisants attribués ne doivent être prescrits que sur décision du neurologue et doivent être approuvés par le médecin traitant. Étant donné que les drogues provoquant des commotions cérébrales peuvent avoir un effet déprimant sur la psyché, il est interdit de prendre des tranquillisants aux femmes enceintes.

Vitamines

Pour permettre à la victime de retrouver rapidement son mode de vie habituel, elle doit également prendre des vitamines du groupe B pour le traitement des commotions cérébrales.

  • Thiamine
  • Acide nicotinique.
  • Pyridoxine.
  • Acide folique

Au moment du traitement, il faut aussi de la vitamine C, du phosphore et du magnésium.

La combinaison de ces outils protège les cellules cérébrales de la destruction et favorise la régénération des tissus. Prenez des complexes de vitamines et de minéraux pendant longtemps et après avoir traité une commotion cérébrale.

Pour améliorer l’immunité, le neurologue recommande aux patients de boire un extrait d’Eleutherococcus, de racine de ginseng, de citronnelle ou de Pantocrine.

Des médicaments anti-sclérotiques sont également prescrits aux patients âgés, et il est important de veiller à la prévention des autres pathologies pouvant résulter d'une commotion cérébrale.

Un traitement aux anticonvulsifs peut parfois être nécessaire si le patient a des crises d'épilepsie. Mais s'il n'y a pas de telles anomalies et si le diagnostic EEG ne confirme pas cette maladie, alors aucune mesure préventive n'est nécessaire.

Pour prévenir la survenue d'effets indésirables après un traitement, il est nécessaire de consulter régulièrement un médecin pendant un an.

Récupération

Un remède contre la commotion devrait être pris après la sortie de l'hôpital. Pour exclure les conséquences négatives, il est recommandé au patient d’adhérer à un certain mode:

  • dormir au moins 8-10 heures;
  • accès constant à l'oxygène;
  • la température de l'air devrait être 18-20 °;
  • éliminer du régime le chocolat, le café, les boissons gazeuses et le buveur devrait renoncer à l'alcool;
  • ne pas utiliser de tabac.

Charges mineures recommandées sous la forme de cyclisme, natation, thérapie d'exercice.

C'est important! Après une commotion cérébrale, le spécialiste continue à prescrire le médicament au patient et après le traitement à l'hôpital, et prescrit également une thérapie physique. Il comprend une chambre de pression, massage, thérapie manuelle, acupuncture. Au moment de sa rééducation, le patient devrait abandonner le stress physique et mental accru pour se protéger du stress.

Conclusion

Le traitement des lésions cérébrales traumatiques est autorisé à la maison, mais uniquement après un examen approfondi et une consultation avec un neurologue. Sur la base des données obtenues, le médecin prescrit la thérapie nécessaire, y compris la prise de médicaments et d’autres procédures visant à restaurer la santé du cerveau, ses principales fonctions.

La tête est une partie importante de tout le corps et de l’organisme dans son ensemble, sans travail approprié, qu’une personne ne peut mener une vie normale. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent après la blessure, il est nécessaire d’appeler l’équipe d’ambulances dès que possible et de les soumettre à un examen approfondi, après quoi un traitement approprié sera prescrit.

Ne tirez pas avec le diagnostic et le traitement de la maladie!

Quels médicaments prendre pour une commotion cérébrale?

Selon les statistiques, les commotions cérébrales viennent en tête des blessures graves au crâne, non seulement chez l'enfant, mais aussi chez l'adulte. Toutefois, l’incident lui-même n’est pas aussi dangereux que ses conséquences, qui peuvent survenir avec le temps. Afin d’empêcher l’élaboration de scénarios possibles, il est nécessaire de comprendre quels médicaments doivent être pris, en quelles quantités et ce qu’ils entraînent par la suite.

Selon les données des centres américains de contrôle des maladies, environ 3,8 millions de personnes subissent chaque année une commotion cérébrale.

Qu'est-ce qu'une commotion cérébrale?

Les causes de cette blessure peuvent être à la fois un foyer et un accident. La commotion cérébrale peut survenir à la suite d'une négligence, après un combat, des événements sportifs et à tout âge. Mais il est particulièrement dangereux d’être transféré aux personnes âgées, car il est presque impossible de prédire les conséquences. Chez les personnes âgées, une commotion cérébrale entraîne une démence, la maladie d'Alzheimer, des problèmes de pression artérielle, une amnésie. En règle générale, chez les enfants, l'amnésie ne se produit pas, mais la blessure elle-même est beaucoup plus facile à obtenir. Même après un long bouleversement, vous pouvez être victime d'une commotion cérébrale, bien que légère.

Alors, quand ils parlent d'une maladie similaire? Le tissu cérébral est-il endommagé par le contact avec quelque chose ou non? Puisque notre cerveau est constitué de coquilles et de tissus mous, ainsi que de la totalité de la liqueur remplie de liquide, un mouvement brusque, des tremblements, un coup au sens littéral provoquent une "chute". Outre les modifications de la structure du cerveau, il existe un risque d'hématome, de rupture des vaisseaux sanguins et de cessation de l'apport sanguin normal. C'est pourquoi, afin de prescrire quels médicaments boire, le médecin établit un diagnostic complet et révèle tous les effets d'une commotion cérébrale.

Les personnages de dessins animés voient souvent "des astérisques dans les yeux" quand ils se frappent la tête. Et ceci est un symptôme direct de la commotion, résultant d'une déficience visuelle.

Par conséquent, tout d’abord, au moindre soupçon de blessure (maux de tête, vertiges, problèmes de coordination, de vue, d’ouïe, de nausée, etc.), vous devez contacter le neuropathologiste ou le traumatologue du service. Des détails sur les symptômes et les premiers secours en cas de commotion cérébrale, nous l'avons déjà écrit. Si une personne proche de vous a reçu un crâne et est inconsciente ou est assommée, vous ne devriez pas lui donner de pilules. Appelez une ambulance, attendez l'arrivée du médecin et essayez de décrire l'incident en détail.

Traitement médicamenteux

Après l'hospitalisation et l'examen initial, le médecin prescrira à un patient une série d'examens pour établir le diagnostic:

  • CT et imagerie par résonance magnétique.
  • Électroencéphalogramme.
  • Examen par un ophtalmologue.
  • Échographie.
  • Radiographie du crâne et du col utérin et ainsi de suite.

Tout d'abord, les médicaments utilisés pour traiter les tremblements devraient inclure les neuroprotecteurs. Les formes de dosage les plus populaires sont le nootropyl et le piracétam. La posologie pour un adulte est de 1200 mg au maximum, une fois par jour, qui prend des médicaments 2 à 3 fois par jour. Et aussi les médecins prescrivent souvent:

  1. Cerebrolysin ou Somazin - administration intraveineuse sous forme de solution saline.

Ci-dessus, nous avons énuméré les moyens de traiter une commotion cérébrale, mais il convient de l'avertir: le faire soi-même, choisir des doses au hasard, peut mettre la vie en danger. La première chose à faire est d'être complètement examiné dans une clinique professionnelle.

Autres recommandations pour le traitement et la prévention

Il est possible qu’après une commotion cérébrale, des maux de tête se produisent périodiquement. Ils peuvent être localisés, donner une pulsation, mais si leur nature n'est pas liée à une douleur vasculaire, des migraines, des néoplasmes, des analgésiques ordinaires aideront à les éliminer. Par exemple, les médicaments Analgin, Pentalgin, Citramon, en fonction de l'efficacité de l'action, sont sélectionnés individuellement.

Venez aussi choisir des pilules pour traiter les vertiges. Par exemple, Belloid, Papaverin, Tanakan. En ce qui concerne les sédatifs à base naturelle, il est recommandé de boire après le shake la teinture habituelle de motherwort, la valériane, associée à des tranquillisants.

En plus du traitement médical, le médecin prescrira définitivement un traitement vasculaire et neurologique pour accélérer les processus de métabolisme, la régénération des neurones et restaurer les fonctions perdues. Souvent, après une blessure, apparaissent des manifestations asthéniques, que Pantog peut prescrire à raison de 50 mg trois fois par jour, Kogitum à raison de 20 ml une fois par jour ou de Vazobral à raison de 2 ml deux fois par jour. En ce qui concerne les préparations toniques, par exemple le ginseng, l’éleuthérocoque, la citronnelle, le saparal, elles peuvent également être prises, mais en très petites quantités, afin de ne pas causer de maux de tête.

Il n'est pas recommandé aux personnes ayant subi une commotion cérébrale de consommer du café fort, de l'alcool, de la nicotine et en particulier des drogues.

Afin de prévenir le développement de processus sclérotiques chez les personnes âgées et les personnes ayant subi une commotion cérébrale à un âge avancé, le médecin prescrit souvent un traitement contre la sclérose en plaques. Parallèlement au traitement des lésions, il est nécessaire de contrôler l'évolution et, si nécessaire, d'éliminer les maladies chronologiques concomitantes.

Important: si une personne a tendance à souffrir d'épilepsie avant ou après une blessure, vous devriez toujours être au contrôle du dispensaire! En général, après une blessure, il est recommandé de prendre des vacances à long terme et de consacrer du temps à la guérison d'une maladie du cerveau. Il est souvent recommandé de se détendre à l'air frais, de faire des promenades et de dormir autant qu'il le devrait (sans verser plus de 8 à 9 heures par jour).

Si un athlète lors d'une commotion cérébrale n'est pas prêt à abandonner sa carrière, il devra le faire, transformant ce sport de gains en passe-temps. Parce que d'une manière ou d'une autre, les conséquences d'une blessure affecteront la santé et peuvent conduire à des résultats inattendus pendant les compétitions. Même à votre guise, tout en pratiquant un sport actif, protégez votre tête avec un casque et utilisez des lunettes de protection des yeux. Inutile de dire que vous devez conduire prudemment au volant en respectant les règles. Et non seulement après une commotion cérébrale, mais aussi comme mesure d'alerte.

Pilules pour commotion cérébrale

La commotion cérébrale occupe la première place parmi les blessures du crâne, non seulement chez les enfants, mais aussi chez les adultes. Mais le danger, c’est l’accident lui-même et les conséquences qui peuvent avoir une vengeance après un certain temps. Les pilules pour commotion cérébrale, qui ne peuvent être prescrites que par un médecin, aideront à prévenir le développement de maladies graves après une blessure et à éliminer les symptômes.

La pathologie cérébrale, c'est quoi?

La matière grise n'entre pas en contact avec les parois du crâne, en raison d'une protection spéciale - la liqueur (liquide). À la suite d'une blessure grave, le cerveau interagit avec le tissu osseux et reçoit une poussée du mur opposé. En conséquence:

  1. L'échange dans les tissus est cassé.
  2. Des microfissures se forment dans le cortex cérébral, matière grise.
  3. Les navires sont blessés.
  4. Les nutriments cessent de circuler dans le cerveau.
  5. Hémorragie possible.

Une commotion cérébrale peut tomber sur une surface dure, provoquer des blessures pendant le sport, des accidents de voiture. Ces pathologies sont diagnostiquées même chez les nourrissons, qui sont bercés avec beaucoup de zèle dans la poussette.

Les principaux signes de blessure

L'état pathologique du cerveau s'accompagne de symptômes sévères qui se manifestent immédiatement après la lésion, ainsi que de symptômes mineurs se manifestant en quelques heures.

Pour la première fois, en fonction de la gravité de la blessure, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • conscience vague, durant 2-3 minutes;
  • perte de mémoire - en relation avec les événements survenus avant la blessure;
  • des spasmes qui se propagent dans la tête et créent un inconfort désagréable;
  • des vertiges, des nausées intolérables et des vomissements sévères;
  • clignote devant les yeux ou les taches chatoyantes;
  • sons étranges dans les oreilles;
  • désorientation dans l'espace;
  • évanouissements de 2-3 minutes, ce qui peut durer jusqu'à 5 heures en fonction de la gravité de la tête blessée.

Au bout d'une heure, l'intensité des symptômes diminue et le soulagement survient. Il est important d'identifier la pathologie à temps pour commencer à prendre des pilules pour commotion cérébrale, maladie du cerveau. Seul un traitement adéquat permettra d'éviter l'apparition de symptômes tardifs: faiblesse, irritabilité accrue, insomnie.

Premiers secours en cas de blessure à la tête

En cas de commotion cérébrale, c’est-à-dire de symptomatologie manifeste, l’équipe SPM doit être appelée. Avant l’arrivée des médecins, si nécessaire, ils peuvent fournir une assistance qualifiée à la victime:

  1. Posez le patient sur une surface dure, uniquement horizontale.
  2. Tournez la tête sur le côté, cela empêchera d'avaler la langue, la pénétration de liquide émétique dans les poumons.
  3. S'il n'y a pas de fracture, pliez la jambe droite, placez votre main sous la tête.
  4. En cas de dommages évidents, traitez l'endroit lésé avec un antiseptique, de l'iode.

Les premiers secours visent uniquement à soulager l’état grave du patient. Il est impossible de vous prescrire des médicaments vous-même, seul un médecin qualifié, après un examen hospitalier complet, peut déterminer les meilleures pilules à boire.

Diagnostic d'une lésion cérébrale traumatique

Les premiers signaux d'alarme après une commotion cérébrale peuvent se rappeler même dans un mois. En raison de la complexité de l'examen, y compris l'échographie, la tomodensitométrie, l'IRM, les rayons X et l'électroencéphalogramme, un diagnostic précis est établi.

La gravité de la lésion cranio-cérébrale est déterminée en fonction de plusieurs facteurs:

  • nature de la conscience;
  • signes vitaux;
  • signes focaux neurologiques.

Les changements de l'état général du patient et de sa perception mentale et émotionnelle de tout ce qui l'entoure dès les premiers jours sont déterminés toutes les 2 à 3 heures.

Soins aux patients

Après une légère commotion cérébrale après le traitement et l'observation, le médecin renvoie le patient à la maison dans la journée. Pour une récupération rapide, il est recommandé au patient de suivre quelques règles:

  1. Repos au lit
  2. La pièce dans laquelle repose le patient doit être assombrie.
  3. En regardant la télévision, tablette et lecture devront être abandonnées.
  4. Vous pouvez écouter de la musique calme, mais uniquement sans utiliser de casque.
  5. Éliminer les situations stressantes.

Les médicaments ne sont indiqués que pour les lésions cérébrales traumatiques modérées ou graves. Le traitement est effectué dans un hôpital sous la supervision d'un neurologue.

Médicament pour commotion cérébrale

La principale condition dans le traitement des lésions du crâne est le rejet de l'utilisation de drogues agressives, l'objectif du traitement étant de restaurer la capacité de travail de la matière grise, d'éliminer les maux de tête, l'irritabilité accrue, les vertiges et d'autres conditions pathologiques. Les médicaments les plus couramment prescrits appartiennent au groupe des sédatifs, des somnifères et des analgésiques sous forme de gélules ou d'injections intramusculaires.

Les médicaments pour éliminer le syndrome douloureux sont prescrits individuellement, en tenant compte de l'état général du patient. La liste principale des médicaments comprend:

  • médecine "Sedalgin";
  • médicament prouvé "Analgin";
  • Pentalgin;
  • le médicament "Maksiganom";
  • "Baralgin".

La restauration de la circulation cérébrale après une blessure à la tête aidera à raffermir les médicaments tonifiants et les complexes multivitaminiques - racine de ginseng ou eleutherococcus.

Pour les vertiges, le médecin peut vous prescrire l'un de ces médicaments, tels que:

  1. "Bellaspon".
  2. médecine "Tanakan".
  3. "Betaserk" ou "Papaverin".
  4. médicament efficace "Belloid".
  5. "Microzero".

Pour rétablir le sommeil, les patients boivent du «phénobarbital» ou «reladorm», bien que certains patients ne prennent que des comprimés de dimédrol.

En tant que médicament sédatif utilisé:

  • Corvalol (comprimés ou gouttes);
  • teinture de valériane ou d’agripaume médicinales;
  • gouttes de "Valoserdin".

Parallèlement à l'élimination des symptômes de commotion cérébrale, il est recommandé de prendre des mesures supplémentaires visant à traiter les systèmes métabolique et vasculaire de l'organisme. Cela accélérera non seulement la récupération de la matière grise, mais empêchera également l'apparition de perturbations post-commutation.

Les meilleures options sont Cavinton, Nootropil, Sermion, Aminalon ou le médicament Stugeron.

Avec une anxiété accrue, les tranquillisants sont utilisés:

Pour éliminer la maladie asthénique, le médicament peut être prescrit à Pantogam, Kogitum ou à l’un des complexes multivitamines Centrum, les vitamines Unicup-T et Vitrum. Pour le ton général, prenez la teinture de ginseng, citronnelle.

Premiers soins en cas de lésion cérébrale traumatique ou de suspicion de lésions cérébrales - assurant un repos complet, des lotions froides et des compresses de glace. Des médicaments contre la douleur sont indiqués en l'absence de vomissements graves.

Secouer la récupération

Prendre des médicaments pour les lésions cérébrales traumatiques et devrait être après la sortie de l'hôpital. Pour exclure les conséquences possibles, il est recommandé au patient de suivre un certain schéma thérapeutique:

  • sommeil complet 8-10 heures;
  • apport constant d'oxygène;
  • température optimale de l'air - 18-20 degrés;
  • éliminer les aliments lourds, le chocolat, le café et les boissons gazeuses;
  • ne buvez pas de boissons alcoolisées;
  • arrêter de fumer;
  • Pour maintenir le tonus musculaire, des charges légères sont recommandées (cyclisme, natation, thérapie par l'exercice).

Après une commotion cérébrale, le médecin prescrit des médicaments et après un traitement à l'hôpital, ainsi qu'une thérapie physique - chambre de pression, thérapie manuelle, massage, acupuncture. Le patient doit abandonner le stress mental et physique accru pour se protéger des situations stressantes.

Le traitement des lésions cérébrales traumatiques peut être effectué à domicile, mais uniquement après un examen approfondi et une consultation avec un neurologue. Sur la base des résultats obtenus, le médecin prescrit un traitement approprié, notamment la prise de pilules et d’autres procédures efficaces pour restaurer la santé du cerveau, ses principales fonctions.

La tête est une partie importante de tout le corps et de l’ensemble de l’organisme dans son ensemble, sans un travail approprié pour lequel une personne ne peut mener une vie normale. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes inquiétants apparaissent après un accident vasculaire cérébral, la blessure doit être signalée au plus tôt à une ambulance, faire l’objet d’un examen approfondi et commencer un traitement approprié.

Comprimés pour traiter une commotion cérébrale

Une commotion cérébrale survient à la suite d'un traumatisme crânien causé par un accident vasculaire cérébral, une chute, un accident ou une autre cause. Bien qu’il soit considéré comme une forme légère de lésion cérébrale, il peut être dangereux et insidieux et se manifester avec de nombreuses complications même après plusieurs années. Afin de soulager l'état de la personne blessée, immédiatement après l'accident, les comprimés pour commotion cérébrale devraient être traités plus avant.

Signes de commotion cérébrale

Les manifestations de commotion cérébrale sont évidentes et cachées, faibles. En cas de blessure grave, le blessé:

  • perdre conscience et coordination;
  • ne peut pas bouger à cause du vertige;
  • se sent nauséeux jusqu'à vomissements excessifs;
  • se plaint de maux de tête atroce et de déficience visuelle.

L'amnésie se développe chez les patients graves après une commotion cérébrale. Ils ne se souviennent pas de leur nom, de leur adresse et ne peuvent pas en dire plus sur les événements qui ont précédé l'accident ou la blessure. Les syndromes de douleur s’intensifient sur le fond des conversations fortes des autres, en pleine lumière, en essayant de bouger, en manque de sommeil.

Les patients constatent souvent un hématome grave, une rupture des vaisseaux sanguins, un manque d'approvisionnement en sang. Si les os de la base et du calvarium sont endommagés jusqu'à la fracture, la condition est aggravée par une éventuelle hémorragie sous-arachnoïdienne, car le sang s'accumule sous la matière arachnoïdienne.

Pour commotion cérébrale dans les blessures légères sont caractérisées par:

  • transpiration excessive de la victime;
  • palpitations cardiaques (tachycardie avec fréquence cardiaque> 80 battements / minute ou bradycardie - ralentissement de la fréquence cardiaque à 60 battements / minute);
  • respiration accélérée - tachypnée (plus de 20 mouvements respiratoires par minute) dans le respect du rythme respiratoire;
  • acouphènes, maux de tête;
  • augmentation de la pression artérielle.

La substance du cerveau, ses membranes et ses tissus mous sont endommagés, même avec des blessures apparemment mineures. Ils surviennent surtout chez les jeunes enfants, car ils ne craignent toujours pas de tomber et la motricité est imparfaite. La chute des personnes âgées et des enfants entraîne une modification de la structure de la substance cérébrale, qui se caractérise par la maladie d’Alzheimer, la démence, des troubles mentaux, une irritation des membranes, une parésie des membres et une altération des mouvements des pupilles et des yeux. Chez les victimes la parole et la sensibilité sont perturbées, la pression du liquide céphalorachidien augmente, la substance du cerveau est comprimée.

Un jeune enfant ne peut pas encore décrire ses symptômes. Les parents doivent donc se préoccuper des points suivants:

  • perte de conscience;
  • refus de manger;
  • pleurs constants;
  • fortes fluctuations de température;
  • vomissements fréquents;
  • manifestations de nystagmus oculaire (contractions musculaires).

Diagnostics

Des signes indiquant une commotion cérébrale peuvent survenir pendant 20 à 35 jours. Lors du diagnostic, ils sont pris en compte et complétés par un scanner, une IRM, une échographie, un électroencéphalogramme et une radiographie.

Trois indicateurs sont importants pour évaluer la gravité d’une période aiguë:

  1. Etat de conscience.
  2. Fonctions vitales.
  3. Symptômes neurologiques focaux.

Les changements de gravité et les troubles de la conscience dès le premier jour sont enregistrés toutes les 2 heures.

Traiter une commotion cérébrale

Est important. Le traitement d'urgence en cas de traumatisme crânien et de suspicion de commotion cérébrale consiste à donner au patient le repos nécessaire en lui appliquant un sac de glace sur la tête ou des lotions fraîches. S'il n'y a pas de vomissement abondant, administrer un anesthésique.

L'activité motrice du patient, en particulier d'un enfant ou d'une personne âgée, est limitée à une période de 3 à 10 jours. La victime reçoit des médicaments contre les tremblements causés par des douleurs à la tête et dans la région touchée, des somnifères, des remèdes contre l'hypertension.

Les blessures graves et complexes nécessitent une surveillance constante de la pression intracrânienne.

Si elle augmente, la thérapie de déshydratation est utilisée, par exemple, par des moyens osmotiques: Mannitolum ou urée et, en tant que diurétique, Lasix. Si la pression est réduite, une thérapie par perfusion adéquate est réalisée en administrant du chlorure de sodium isotonique et du glucose.

Une trépanation d'urgence est effectuée lorsque le crâne est comprimé, car une intervention chirurgicale tardive peut causer des lésions cérébrales irréversibles. Une plaie ouverte sur le crâne nécessite un traitement immédiat avec les techniques chirurgicales disponibles et une réanimation afin de maintenir l'activité fonctionnelle du cerveau importante pour la vie humaine.

Que devriez-vous boire avec une commotion cérébrale en premier lieu? Tout dépend du degré de pathologie, de ses signes. Si les symptômes sont clairement visibles dans les 15 à 20 minutes sans perturber la conscience, un léger degré est diagnostiqué. Le médecin peut prescrire un repos au lit jusqu’à 3 jours, des analgésiques analgésiques, des hypnotiques et des médicaments diurétiques lorsque la pression augmente. Parfois, le traitement n'est pas prescrit, mais l'inspection est effectuée et le repos recommandé en silence.

Le degré moyen est diagnostiqué avec des symptômes de désorientation pendant 20 minutes après une blessure au crâne, mais sans perte de conscience. En plus du repos au lit, par application à froid, le traitement est effectué:

  • médicaments diurétiques avec commotion cérébrale: "Diakarbom", "Furosémide" - simultanément aux moyens contenant du calcium, tels que "Panangin" ou "Asparkam", afin de prévenir le gonflement de la substance grise du cerveau;
  • les sédatifs: «Corvalol», «Valocordin», «Nozepam», «Phénazépam», «Elenium», teinture d'Agripaume ou de Valériane;
  • antihistaminiques: «Diazolin», «Suprastin», «Dimedrol», pour la nuit - «Phénobarbital» ou «Reladorm»;
  • avec des maux de tête - "Sedalgin", "Baralgin", "Pentalgin", "Analgin", "Maksigan";
  • avec vertiges - «Platifillin» avec «Papaverin», «Belloid», «Tanakan», «Betaserk», «Bellaspon» ou «Mikrozerom»;
  • pour stimuler les processus métaboliques - vasculaires: «Sermion», «Stugeron», «Cavinton» - et les médicaments nootropes: «Aminalon», «Nootropil» ou «Pikamilon» (pendant 3-4 jours).

Quels médicaments et gouttes faut-il prendre en cas de grave commotion cérébrale? Un état grave est diagnostiqué, si la conscience est altérée, il existe des symptômes pathologiques à long terme, l'amnésie. Prescrire les mêmes médicaments que dans un état modéré. Ajouter un traitement d'hypnotiques et de sédatifs (sous forme de comprimés - Valériane, sous forme de gouttes - "Corvalol", "Valocordin", teinture motherwort). Le traitement est également effectué par des tranquillisants ("Sibazon"). Pour les vertiges, prenez les pilules "Belloid", "Betaserk". Dans les cas graves, les blessures à la tête sont traitées et des vitamines et une oxygénothérapie sont effectuées.

Restauration de la fonction cérébrale

Afin de prévenir le développement de crises d'épilepsie et de rétablir le plus rapidement possible les fonctions du GM, le traitement est effectué avec «Aminalon» ou «Encephabol» en association avec des médicaments vasotropes: «Sermion» ou «Cavinton».

Dans le cas d'un crâne blessé et d'une commotion cérébrale grave, le traitement est effectué selon le schéma suivant, en l'espace de 1 à 2 mois:

  • Cavinton;
  • "Nootropil" ou "Stugeron";
  • "Encephabol".

Pour éliminer les syndromes asthéniques, prenez des pilules: "Vazobral", "Pantogam", "Kogitum". Augmentez le ton des teintures d'Eleutherococcus, fruits de citronnelle, racine de ginseng.

Est important. Les personnes âgées atteintes de tremblements doivent prendre des comprimés antisclérotiques. Si des crises d'épilepsie n'ont jamais été observées et qu'il n'y a aucune manifestation convulsive, aucun traitement anticonvulsivant n'est effectué chez ces patients.

Antioxydants, médicaments contenant des oligo-éléments et des vitamines du groupe B, de l'acide folique et du phosphore s'ajoutent au traitement des tremblements violents.

Pour prévenir d'éventuelles anomalies de l'état du cerveau et de la psyché, le patient doit, après le traitement, consulter un neurologue pour un examen 1 à 2 fois par semestre, puis 1 à 2 fois par an. Il faut se rappeler qu'avec un traitement intempestif ou le non-respect du repos au lit, l'auto-annulation des comprimés, le syndrome post-communautaire peut se développer même après 6 mois ou 1 à 3 ans.

Quels médicaments pour commotion cérébrale peuvent être pris par les adultes

Selon des études statistiques, la commotion cérébrale est l’un des principaux diagnostics de blessures à la tête chez les personnes âgées et les enfants. Les médecins estiment que la chose la plus dangereuse dans cette situation n’est pas la blessure en elle-même, mais les conséquences d’une commotion cérébrale. La prise de médicaments pour commotion cérébrale chez l’adulte est nécessaire pour prévenir la détérioration de la santé après une blessure. Et en général, il est nécessaire de traiter de manière responsable la procédure de traitement.

Comment aider avant l'arrivée des médecins

Lorsque les premiers signes d’une lésion cérébrale apparaissent, vous devez appeler immédiatement l’équipe d’urgence. Pour aider une personne avant l'arrivée d'une ambulance, procédez comme suit:

    1. Lay blessé sur une surface horizontale avec une base rigide.
    2. Étendez le visage le plus près possible du sol pour empêcher la langue de tomber, de vomir ou d’autres liquides physiologiques pénétrant dans le système respiratoire.
    3. Si vous pouvez exclure en toute sécurité les fractures de la colonne vertébrale et des jambes, il est préférable de coucher la victime d'un côté, en pliant la jambe droite à 90 degrés et de placer votre main sous la tête.
    4. Si des lésions ouvertes se trouvent sur le cuir chevelu, elles doivent être traitées avec un antiseptique et les bords doivent être enduits d'iode.

Indications de traitement

Avant de prescrire un traitement pour une telle blessure, comme une commotion, il est important d'analyser les raisons de son apparition. Cela peut arriver à cause de:

  • blessure domestique;
  • un accident

Des conséquences particulièrement graves de tels dommages peuvent survenir chez les personnes âgées sous forme de:

  • la démence;
  • perte de mémoire;
  • La maladie d'Alzheimer.

Le cerveau étant entièrement composé de tissus mous, un changement brusque de la position de la tête ou l'impact d'un impact peuvent modifier sa structure. Il y a un risque de formation d'hématome en raison de la rupture des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne des interruptions de l'apport sanguin aux zones du cerveau.

Dans cette condition, un adulte peut manifester des symptômes tels que:

  • douleur à la tête;
  • déficience visuelle;
  • des vertiges;
  • des nausées;
  • violation de la coordination.

Si après un accident ou une blessure familiale une personne présente ces symptômes, il est urgent de consulter un neuropathologiste ou un traumatologue pour une consultation. Pour établir le diagnostic correct, le médecin vous prescrira de telles études:

  • Tomodensitométrie (CT);
  • Échographie (échographie);
  • Radiographie;
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • Électroencéphalogramme (ECG).

Traitement de la commotion cérébrale

L'essentiel dans le traitement de la commotion cérébrale est l'absence de drogues agressives, l'objectif de toutes les mesures thérapeutiques étant de stabiliser le cerveau, de soulager la douleur, les vertiges, les troubles du sommeil, les sensations d'anxiété et d'autres conditions potentiellement malsaines. Les médicaments les plus couramment prescrits sont un groupe d'analgésiques, de somnifères et de sédatifs sous forme de comprimés, parfois par injection intramusculaire.

Les médicaments contre la douleur doivent être adaptés individuellement. Néanmoins, vous pouvez supprimer la douleur:

  • Analginom;
  • Sedalgin;
  • Pentalginum;
  • Baralgin;
  • Maksigan.

Il en va de même pour les vertiges. Pour les supprimer, il est nécessaire de choisir l'un de ces médicaments:

  • Tanakan;
  • betaserk;
  • Bellaspon;
  • Mikrozer;
  • Belloïde;
  • la platifilline;
  • papavérine.

Pour un effet sédatif, vous pouvez boire:

  • Teinture Agripaume;
  • Gouttes ou comprimés de Corvalol;
  • teinture de valériane;
  • Valocordonner.

Si l'anxiété devient une alarme constante, des tranquillisants peuvent être prescrits. Vous pouvez supprimer la condition d'alarme en utilisant:

Mesures supplémentaires pour le rétablissement après le préjudice

Les préparations multivitaminiques et les remèdes toniques, tels que l'éleuthérocoque ou la racine de ginseng, peuvent aider à accélérer la guérison d'une commotion cérébrale.

Pour établir un sommeil, on leur prescrit une dose de Reladorm ou de phénobarbital, bien que la majorité des blessés consomment suffisamment de Dimedrol régulier.

Les meilleures options sont les complexes de stimulants neurométaboliques (aminalone, picamilon, encéphabol, nootropyl) et de vasotropes (stugerone, cavinton, sermion, théonicol). Parfois, ils prescrivent de la gliatiline, qui est également un médicament très efficace. Différentes options de traitement peuvent être prescrites: Cavinton 1 comprimé 5 mg 3 fois par jour et Nootropil 2 gélules 0,7 mg par jour ou Stugeron 1 comprimé 25 mg et Encephabol 1 comprimé 0,1 mg, de 30 à 60 jours.

Pour éliminer la maladie asthénique, comme conséquence de la commotion cérébrale, il est possible de prescrire un complexe de cohitum à 20 mg par jour, 0,5 mg de pantogam trois fois par jour, 2 ml de vazobral deux fois par jour, ainsi que l'une des préparations multivitaminiques suivantes. Unicap-T ”,“ Centrum ”ou“ Vitrum ”1 fois par jour.

Pour augmenter le tonus général du corps, on consomme souvent de l'extrait de ginseng, de la teinture d'Eleutherococcus, de la citronnelle, du pantocrin et du saparal.

Lorsqu'une personne âgée subit une telle blessure, il est impératif que le traitement soit complété par des anti-sclérotiques. Il est également important d'accorder toute l'attention voulue à la prévention d'autres maladies pouvant survenir à la suite d'une commotion cérébrale.

Un traitement anticonvulsivant peut parfois être nécessaire si le patient a des crises d'épilepsie. Mais s'il n'y a pas de telles attaques et si le diagnostic d'EEG ne confirme pas l'état pré-convulsif, des mesures préventives ne sont pas nécessaires.

Afin d'éviter le développement d'effets secondaires possibles d'une telle blessure après le traitement, il est nécessaire de consulter périodiquement un médecin pendant un an pour observation.

Réadaptation après une commotion cérébrale

La prise de la pilule commence généralement à la maison après la sortie de l'hôpital. Pour un meilleur impact et une exclusion des complications possibles dans la période post-traumatique, le schéma suivant est montré au patient:

  1. Durée du sommeil de 8 à 10 heures.
  2. Aérer la pièce pour dormir et maintenir la température de 18 à 20 degrés.
  3. Évitez les aliments lourds, le café, le chocolat et les boissons gazeuses.
  4. Prévenir la consommation d'alcool et de tabac.
  5. Charges corporelles possibles pour l'exercice physique: randonnées pédestres ou cyclistes, natation.
  6. Effectuer des exercices de culture physique thérapeutique.

Si la victime ignore le traitement et le mode post-traumatique, elle risque d'augmenter la période de récupération des fonctions cérébrales et la possibilité d'effets secondaires de lésion tels que l'asthénie, les troubles affectifs, comportementaux, cognitifs et la dystonie vasculaire. Les personnes qui boivent de l'alcool peuvent développer l'épilepsie.

Pilules pour commotion cérébrale

Une blessure à la tête, un coup au cou peut provoquer une commotion cérébrale. Dans de telles situations, le principal moyen de traitement est de fournir du repos si la victime est légèrement blessée et est traitée à domicile. À des stades graves de l’hôpital, le médecin prescrit des médicaments pour la commotion cérébrale. En fonction de l'état du patient, des caractéristiques des symptômes manifestés, un complexe de médicaments est sélectionné.

Comment se passe la commotion cérébrale?

Pourquoi le cerveau est blessé? Après tout, la matière grise ne touche pas le crâne, il est protégé des contacts par un liquide spécial du cerveau, le liquide céphalo-rachidien. À la suite d'un coup, un cerveau contusionné entre en contact avec l'os et reçoit une contre-attaque sur le mur opposé. Avec ceci:

  • Le métabolisme cellulaire est altéré.
  • Il y a des micro-fractures dans la matière grise, le cortex cérébral.
  • Navires endommagés.
  • Matière grise perturbée.
  • Développement possible d'hémorragie.

Blessures sportives, une chute au sol d'une hauteur de leur hauteur, un accident de voiture peut entraîner une commotion cérébrale. Ces lésions sont diagnostiquées même chez les nourrissons trop secoués ou secoués.

Les symptômes

En se concentrant sur les symptômes d'une commotion cérébrale, le médecin choisit des médicaments. Selon la symptomatologie, on distingue les niveaux de sévérité suivants:

Étape 1 Elle se caractérise par une perte de conscience à court terme, ne dépassant pas 5 minutes. Ou évanouissement totalement absent. Une personne peut se plaindre de désorientation dans l'espace, de temps, de vertiges, de sensations de "mouches" devant ses yeux, la peau devient pâle.

Étape 2 La perte de conscience dure 10-30 minutes. La victime constate une vision double, des bourdonnements dans les oreilles et des maux de tête. Il peut y avoir une perte d’orientation prononcée dans l’espace et un engourdissement des doigts.

Étape 3 La victime perd conscience pendant une longue période de temps, une perte de conscience à court terme apparaît - la personne ne se souvient pas de ce qui s'est passé avant la blessure. Les patients se plaignent de nausées, de vomissements, de vertiges, d'assombrissement des yeux et d'acouphènes. Apparaît engourdissement des membres, perturbation de l'appareil vestibulaire.

Les symptômes caractéristiques de sévérité modérée ou grave peuvent survenir plus tard, après un certain temps: jour ou semaine. Par conséquent, même après une blessure mineure à la tête, consultez un médecin.

Premiers secours

Remarqué que l'homme est tombé, frappé et a perdu connaissance? Au premier signe de commotion, une ambulance doit être appelée. Les premiers secours à une personne peuvent être fournis avant l'arrivée des médecins.

  1. La victime est placée sur une surface horizontale rigide.
  2. Pour éviter que la langue ne tombe, des vomissements, du mucus, la tête avec les premiers secours de la victime est placée dans les voies respiratoires, la face tournée vers le sol.
  3. Si les fractures de la colonne vertébrale, des jambes et de la position confortable du corps humain sont éliminées - sur le côté, avec la jambe droite pliée à 90 degrés et la main sous la tête.
  4. Il y a des blessures visibles sur la tête? La plaie est lavée avec un antiseptique, les bords de la plaie sont traités avec de l'iode.

Les premiers secours servent uniquement à améliorer l'état de la victime. Prescrire un médicament contre la commotion cérébrale à la maison est impossible. Le neuropathologiste décidera du traitement le plus efficace à l’issue du diagnostic à l’hôpital.

Caractéristiques de soins pour la victime

Si le médecin diagnostique chez le patient une légère lésion de substance grise, il est renvoyé chez lui après observation au cours de la journée. Pour une récupération rapide à la maison, traiter une commotion cérébrale implique de suivre un régime spécial:

  • Repos au lit: à partir de deux jours et plus.
  • Assombrissement de la pièce, à la lumière du soleil - rideaux d'obscurcissement.
  • Exception de sons forts et coupants.
  • Interdiction stricte de regarder la télévision, de jouer à des jeux sur un téléphone portable, de travailler devant un ordinateur, de lire.
  • Vous pouvez écouter de la musique douce, mais pas au casque.
  • Il est interdit d'être nerveux, d'entrer dans des scandales.
  • Ne fumez pas, buvez de l'alcool.

Les médicaments pour commotion cérébrale sont prescrits si le stade modéré ou grave de la substance grise est diagnostiqué. Les victimes du traitement sont à l'hôpital.

Traitement médicamenteux

Si le patient présente des symptômes graves, le mal de tête ne s’arrête pas, des saignements aux oreilles, le nez apparaît, il est hospitalisé. La victime est diagnostiquée:

  • Radiographie
  • IRM
  • tomographie par ordinateur;
  • ophtalmographie;
  • EEG.

Analgésiques

Les analgésiques pour commotions cérébrales sont prescrits si le patient se plaint d’un mal de tête grave, symptôme courant d’une blessure. Pour les douleurs rares, les analgésiques sont recommandés:

Si la victime souffre de graves maux de tête, vous devez prendre les médicaments combinés:

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent réduire les maux de tête après une commotion cérébrale:

Attention! La sélection des analgésiques est effectuée uniquement par un spécialiste. Si le patient suit un traitement à domicile, il souffre de maux de tête graves, il est donc logique de demander de l'aide à l'hôpital.

Médicaments nootropes

Traiter une commotion cérébrale consiste à rétablir le fonctionnement normal des cellules nerveuses. Les médicaments neurotropes soutiennent la nutrition des cellules cérébrales, normalisent le métabolisme cérébral:

  • Piracetam.
  • Nootropil
  • La cinnarizine.
  • Stugeron.
  • Pantogan.
  • Glycine.
  • Cérébrolysine.
  • Ceraxon.
  • Pantocalcin

Ces médicaments améliorent la circulation cérébrale, aident à se débarrasser des vertiges, réduisent la fréquence des maux de tête.

Agents vasotropes

Pour renforcer les vaisseaux de la victime, pour les rendre souples, le médecin prescrit des médicaments groupe vazotropnogo. Ils normalisent la viscosité du sang, favorisent l'activation du métabolisme dans les parois vasculaires. Avec l'aide de ces médicaments élimine les spasmes vasculaires. C'est:

Pourquoi est-il possible de prendre ces pilules uniquement dans un hôpital? Seul un médecin peut choisir le dosage exact et calculer correctement le rapport nootropes / vasotropes.

Diurétiques

Parfois, les maux de tête peuvent provoquer une augmentation de la pression intracrânienne causée par un accident vasculaire cérébral. Pour prévenir le gonflement des tissus, le médecin vous prescrit des pilules avec un effet diurétique, qui aident également à réduire la pression intracrânienne lors de commotions cérébrales modérées ou graves:

L'acceptation des médicaments diurétiques doit être effectuée sous surveillance médicale. L'utilisation excessive de diurétiques entraîne une perturbation de l'équilibre eau-sel dans le corps humain.

Prévention des vertiges, des nausées

Si la victime après une lésion cérébrale se plaint souvent de nausée et de vertiges, on lui prescrit les médicaments suivants:

Les médicaments contre les commotions aident à normaliser le cerveau, à réduire l'anxiété et à éliminer les vertiges.

Drogues sédatives

Après une commotion cérébrale, le patient peut se plaindre de troubles du sommeil, d'insomnie, de l'apparition de peurs déraisonnables. Pour réduire la tension nerveuse, éliminer le développement de la névrose, les médecins recommandent de prendre des sédatifs:

Il a un effet calmant sur les patients souffrant de charges nerveuses après une blessure à la tête, de décoction de camomille et de thé vert.

Tranquillisants

Ces médicaments sont prescrits pour éliminer les maux de tête, normaliser le sommeil du patient, améliorer l'état nerveux du patient, lequel peut, après une blessure à la tête, souffrir d'irritabilité, de larmoiement:

Attention! La réception de ces médicaments doit être coordonnée avec le médecin. La nomination de tranquillisants n’est effectuée que sur décision d’un neurologue. Les médicaments peuvent avoir un effet déprimant sur la psyché, il est interdit de prendre des tranquillisants aux femmes enceintes.

Vitamines

Afin que la victime se rétablisse rapidement, elle doit prendre des vitamines B au cours de la période de traitement: thiamine, acide nicotinique, pyridoxine, acide folique, ainsi que vitamine C, phosphore et magnésium. La combinaison de ces médicaments protège les cellules du cerveau de la destruction et favorise la régénération des tissus.

La consommation de complexes de vitamines et de minéraux après une commotion devrait être longue, non seulement pendant l'hospitalisation, mais également à la maison. Pour améliorer l'immunité, les neurologues recommandent aux patients d'extraire de l'Eleutherococcus, de la racine de ginseng, de la citronnelle, de Pantocrinum. Des médicaments anti-sclérotiques sont prescrits chez les patients âgés.

Caractéristiques de la période de rééducation

Prendre des pilules pour commotion cérébrale devrait être après la sortie de l'hôpital, à la maison. De plus, pour exclure d'éventuelles complications, le patient doit observer le régime:

  • Dormez au moins 8-10 heures par jour.
  • Ventilez la pièce pour dormir dans la pièce afin de maintenir la température de 18 à 20 degrés.
  • Abandonnez les aliments lourds, la limonade, le café, le chocolat.
  • Ne buvez pas d'alcool, ne fumez pas.
  • Permettez-vous de faire de l'exercice: randonnée pédestre, vélo, natation.
  • Effectuer des exercices de thérapie physique.

Si nécessaire, après une blessure à la tête et un traitement à long terme des blessés à l'hôpital, un neurologue peut recommander de continuer à prendre le médicament à la maison. Et aussi pour prescrire le passage de procédures physiothérapeutiques, chambres de pression, séances de massage, thérapie manuelle, acupuncture, etc.

Le traitement sera efficace si la personne touchée par une commotion respecte scrupuleusement les recommandations du médecin et adhère à un régime doux. Il est également important de maintenir l'équilibre psycho-émotionnel, d'éviter les situations stressantes et de réduire le stress physique et mental.