Qu'est-ce que la fasciite plantaire: symptômes et traitement du processus pathologique du système musculo-squelettique

La fasciite plantaire se développe lorsqu'un tissu conjonctif dense est endommagé dans la zone de fixation aux phalanges des orteils et du calcanéum. L'aponévrose plantaire se forme, soutient la voûte longitudinale du pied.

Avec des microtraumatismes fréquents du tissu conjonctif, une charge importante sur le pied, une inflammation aseptique se produit, l'état de l'aponévrose plantaire s'aggrave et une fasciite plantaire se développe. Les symptômes et le traitement de la pathologie, les mesures préventives sont décrites dans l'article.

Causes de la pathologie

L'aponévrose plantaire est fortement sollicitée. La plus grande pression est enregistrée sur le site de fixation à la cuspide du talon.

Les symptômes négatifs au niveau du pied sont plus fréquents chez les personnes d'âge moyen et plus avancé. Après quarante ans, beaucoup ont un "tas" de maladies chroniques, des problèmes aux articulations et à la colonne vertébrale. Les divisions du système musculo-squelettique affaibli sont plus vulnérables à l'action de facteurs négatifs.

La fasciite plantaire se développe dans le contexte de certaines pathologies, signes et conditions:

  • arthrose et arthrite des membres inférieurs;
  • l'obésité;
  • voûte plantaire haute;
  • ostéochondrose;
  • charge prolongée sur les pieds (une personne passe la majeure partie de la journée debout);
  • pathologies vasculaires (varices, thrombophlébite);
  • pieds plats;
  • pronation (déviation) du pied au-dessus de la norme.

Des chaussures inconfortables et étroites, usées du bord intérieur - un autre facteur négatif qui provoque des problèmes avec l'aponévrose plantaire. Les gens ignorent souvent ce que portent de vieilles chaussures ou des chaussures usées. Les microtraumatismes constants du fascia plantaire sous l'action de facteurs négatifs provoquent des processus dégénératifs et inflammatoires. Il y a souvent des ostéophytes marginaux ou des éperons de talon.

Apprenez les instructions d’utilisation de l’onguent Finalgon contre la douleur aux articulations et à la colonne vertébrale.

Découvrez les symptômes caractéristiques et le traitement de la myalgie avec des médicaments à cette adresse.

Signes et symptômes caractéristiques

La fasciite plantaire présente les caractéristiques suivantes:

  • Il est douloureux de marcher sur le talon et le pied après une longue position assise en position assise;
  • le syndrome douloureux augmente le soir, après une forte charge sur les membres inférieurs;
  • souvent des douleurs au niveau de la semelle et du talon apparaissent le matin;
  • la douleur gêne après les montées et les descentes sur les marches, lors de la marche sur une surface dure, si nécessaire pour rester longtemps au même endroit.

Si non traité, des symptômes supplémentaires apparaissent:

  • la douleur s'étend jusqu'aux chevilles, à la région du gros orteil, à la voûte plantaire;
  • le tyazh serré du tissu conjonctif dans l'aponévrose plantaire provoque la contracture des doigts;
  • le pied gonfle. La palpation manifeste une douleur, des formations denses se font sentir;
  • Les radiographies montrent une prolifération de tissu osseux dans la zone du talon - des éperons, qui provoquent une gêne notable.

Méthodes et principales directions de thérapie

Comment traiter la fasciite plantaire? Le patient doit demander de l'aide dès les premiers signes de la maladie. Le diagnostic est établi sur la base d'un examen de la zone touchée, d'une clarification des manifestations cliniques de la pathologie et d'une radiographie du pied. Reporter une visite chez un traumatologue orthopédique provoque la progression des processus dégénératifs et destructeurs dans la région du pied.

Une thérapie complexe aidera à se débarrasser des symptômes négatifs. Cela nécessite non seulement de prendre des pilules, d'appliquer des pommades, mais aussi d'éliminer les charges excessives sur les membres inférieurs. Il est important de revoir le régime alimentaire et de perdre ces kilos en trop: un poids élevé aggrave le pronostic de nombreuses pathologies des articulations et de la colonne vertébrale.

Les objectifs principaux de la thérapie:

  • réduire la charge sur l'aponévrose plantaire;
  • soulagement du processus inflammatoire.

Une thérapie compétente améliore le pronostic: une guérison complète des effets complexes du degré de pathologie précoce et modéré est possible. Dans les cas avancés, la fasciite est compliquée par la croissance d'ostéophytes, douleurs atroces dans la région du talon. La fracture de l’épine dorsale est une complication dangereuse qui augmente le risque d’invalidité du patient.

Gymnastique thérapeutique

Des exercices spéciaux étirent le tissu conjonctif de la partie inférieure du pied, augmentent l'élasticité de l'aponévrose plantaire. Une gymnastique régulière allonge le fascia plantaire, réduit le risque de mini-blessures, renforce le tissu conjonctif, prévient le développement de la fasciite. Un autre point positif - la charge mesurée sur l'aponévrose plantaire réduit la douleur de la zone à problème.

Le moment optimal pour diriger des cours est le matin. Tout d'abord, vous avez besoin d'un échauffement des articulations après que le patient a effectué une série d'exercices prescrits par le médecin.

Il est important de respecter scrupuleusement les règles, ne pas ajouter de nouveaux exercices sans l'autorisation du traumatologue orthopédique. Pendant les cours, il ne devrait pas y avoir de douleur intense: quand un malaise prononcé apparaît, vous devez réduire la charge dans le temps, réduire le nombre de répétitions.

Appareils orthopédiques

Pour fixer le pied à angle droit, les médecins prescrivent le port de dispositifs spéciaux - orthèses ou orthèses. Le patient les porte toute la nuit, pendant le jour, il est recommandé de porter des chaussures orthopédiques ou des semelles spéciales avec une encoche au niveau du talon.

Les orthèses ne permettent pas de raccourcir l'aponévrose plantaire, elles maintiennent l'élasticité du tissu conjonctif. La technique améliore le pronostic dans le traitement de la fasciite plantaire.

Schéma général de thérapie

Outre une gymnastique spéciale, des orthèses (orthèses) et des chaussures orthopédiques, le patient reçoit d'autres types d'effets thérapeutiques. Le choix des méthodes de traitement est effectué par un orthopédiste et traumatologue. La fasciite plantaire est traitée par un physiothérapeute et un massothérapeute.

Si vous avez des problèmes de poids, vous aurez besoin de l'aide d'un nutritionniste pour élaborer un menu contenant le nombre optimal de calories, un ensemble complet de vitamines et de minéraux. Le patient doit consommer régulièrement des produits bénéfiques pour la santé du tissu osseux, des muscles, du cartilage et des ligaments.

Pour éliminer les symptômes négatifs de l'aponévrose plantaire, un traitement complexe est effectué:

  • massage des pieds;
  • applications de boue;
  • plateaux avec décoction de camomille, élixir de conifère, sel de mer;
  • appliquer à froid;
  • appliquer des onguents et des gels ayant un effet réchauffant et anti-inflammatoire pour activer la circulation sanguine dans la zone touchée: Viprosal, Hondroksid;
  • l'analgésie avec l'utilisation d'analgésiques de différentes forces d'action - de l'aspirine au naproxène;
  • traitement des anti-inflammatoires non stéroïdiens des pieds pour utilisation locale: Fastum-gel, Voltaren-emulgel, Deep Relief, Diclofenac, Zinepar-active.

En savoir plus sur les avantages et les règles de la gymnastique Norbekov pour la colonne vertébrale et les articulations.

À propos de ces règles de rééducation après fracture de la cheville après le retrait du pansement est écrit à cette adresse.

Suivez le lien http://vseosustavah.com/bolezni/lechenie/almag.html et lisez le mode d'emploi du dispositif médical Almag 01 pour le traitement des pathologies articulaires.

Dans les cas avancés de fasciite plantaire, processus inflammatoire actif, des méthodes d'exposition supplémentaires sont utilisées:

  • thérapie par ondes de choc pour la destruction progressive des excroissances osseuses dans la région du talon;
  • thérapie par ultrasons et laser;
  • injection de médicaments puissants dans le pied (analgésiques + glucocorticoïdes).

Le manque de traitement compétent en temps opportun provoque la croissance des ostéophytes, un syndrome douloureux accru. Un moment désagréable est une diminution de la mobilité due à l'impossibilité de circuler librement sans l'utilisation de béquilles. Lorsque la gravité du cas, la faible efficacité du traitement conservateur, une opération est réalisée, au cours de laquelle le chirurgien supprime les excroissances osseuses et les zones touchées du fascia.

Directives de prévention

Protéger l'aponévrose plantaire des influences négatives est assez simple. Des mesures simples empêchent les microtraumatismes fréquents du tissu conjonctif.

Le risque de développer une fasciite plantaire diminuera plusieurs fois si les règles suivantes sont suivies:

  • porter des chaussures confortables. Se procurer des sandales, des chaussures, des bottes avec une bonne semelle intérieure, la bonne chaussure, en un matériau de qualité, avec une hauteur de talon raisonnable;
  • se conformer aux recommandations de l'orthopédiste et du traumatologue, porter des chaussures orthopédiques, ne pas abandonner les semelles correctrices spéciales;
  • posez la charge sur le pied, ne restez pas longtemps au même endroit. Il est nocif de s'asseoir sans se lever pour se réchauffer: l'activité physique est une condition préalable au fonctionnement normal du corps, un bon état du système musculo-squelettique;
  • suivre le régime, maintenir un poids normal. Les médecins sont sans équivoque dans leur opinion: ces kilos superflus sont la solution idéale aux problèmes du système musculo-squelettique. Une charge excessive sur la voûte plantaire augmente le risque de microtraumatismes, accélère la défaite de l'aponévrose plantaire;
  • temps pour traiter les maladies des articulations et de la colonne vertébrale, régulièrement examinées par des médecins traitant des problèmes de l'appareil articulaire-ligamenteux, du cartilage et du tissu osseux. Si des changements négatifs sont détectés, ne retardez pas le début du traitement, suivez un traitement complet. Il est important de prévenir la transition des maladies du système musculo-squelettique vers la forme chronique, afin de guérir à un stade précoce.

Regardez la vidéo dans laquelle Elena Malysheva donnera d'autres conseils utiles pour traiter la fasciite plantaire:

Fasciite plantaire. Symptômes, traitement, photo

Tout le monde ne le sait pas, mais il est très dangereux d'ignorer une douleur mineure au pied. Il est nécessaire de commencer à s'inquiéter dès que vous ressentez une gêne au lever du lit le matin.

Diagnostic du problème

Dans la plupart des cas, la douleur aux pieds est causée par une fasciite plantaire. Cette maladie inflammatoire peut entraîner des boiteries et, dans les cas avancés, les patients sans aide ne peuvent même pas se lever.

Vous pouvez indépendamment suspecter le développement de cette maladie si vous remarquez des douleurs matinales sur la plante des pieds dans la région du talon. Habituellement, le malaise disparaît et disparaît souvent complètement à la fin de la journée. Mais ils peuvent être renouvelés après un long repos des jambes. Ne sous-estimez pas la maladie, telle que la fasciite plantaire. Les symptômes, dont il est souhaitable de commencer le traitement immédiatement, deviennent chaque jour plus perceptibles. En conséquence, le lever du matin devient un véritable supplice et la douleur ne s’apaise pas tout au long de la journée.

Aux premiers problèmes, il est conseillé d'aller chez le médecin. Le chirurgien examinera la jambe douloureuse, l’enverra aux rayons X pour identifier l’éperon de talon et éliminer d’autres problèmes éventuels. Il sera également à l'écoute de toutes vos plaintes et clarifiera exactement quand la douleur se produira. Selon la description, l'examen visuel et les données radiographiques que vous avez soumis, le diagnostic final sera établi.

Les causes de la maladie

Dans la plupart des cas, la fasciite plantaire se développe pour une raison. Les personnes les plus exposées à cette maladie sont les personnes ayant les pieds plats, les pieds levés et le surpoids. En outre, des problèmes de fascia peuvent apparaître en raison de la coupure intense de la charge, du port régulier de talons hauts et d’autres chaussures inconfortables pour les pieds.

La fasciite de la semelle est due au fait que la mauvaise répartition du poids est due à la marche et aux autres charges sur le pied. Normalement, une personne devrait se pencher sur le bord extérieur du pied, puis se déplacer vers son côté intérieur. Mais avec le surpoids, le pied à terre et d'autres causes connexes, ce mécanisme est brisé. Il en résulte un étirement excessif du fascia, suivi de ses micro-fractures. Ils causent de la douleur.

Le développement du processus inflammatoire

En raison de la charge excessive sur l'aponévrose plantaire, qui relie le calcanéum à la partie antérieure du pied et soutient sa voûte longitudinale, tous les problèmes se posent. Les ligaments le plus souvent blessés à la place de leur fixation au talon. En conséquence, il se produit des micro-pauses qui constituent des moyens de guérir par eux-mêmes. Mais le traumatisme constant de ces zones fait qu’il ya à la place une inflammation accompagnée de douleur. Dans la plupart des cas, la fasciite plantaire s'accompagne également de la croissance des os du talon. En radiographie, croissance visible sous forme d'éperon.

Il convient de noter que les femmes sont le plus souvent touchées par la maladie et que les personnes de plus de 40 ans y sont principalement exposées. Le groupe à risque comprend tous les patients en surpoids, atteints de problèmes de la colonne vertébrale, de maladies des articulations, de lésions du talon, de la goutte, de troubles circulatoires, de la flat-footedness et d'autres problèmes similaires.

Prévention des maladies

Tout le monde veut savoir comment éviter des maladies telles que la fasciite plantaire. Le traitement des premiers stades de la maladie et les méthodes préventives sont très similaires. Ainsi, pour empêcher le développement du processus inflammatoire, vous pouvez utiliser une gymnastique simple et des exercices d'étirement. Mais il ne faut pas moins se préoccuper du choix des chaussures et des semelles intérieures. Il est conseillé d'utiliser des options orthopédiques dans lesquelles le pied est bien soutenu.

N'oubliez pas les exercices pour étirer uniformément le fascia plantaire. Chaque jour, il est souhaitable de rouler avec la pression du pied à travers tout seuil intérieur. Une bouteille ordinaire convient également à cette fin. L'étirement est un autre exercice qui peut prévenir la fasciite plantaire. Pour ce faire, étirez vos pieds quotidiennement pendant 10 secondes. Ceci doit être répété 20 fois pour chaque jambe. Une méthode efficace est également l'extension du muscle gastrocnémien.

Traitement des stades initiaux de la fasciite

Si vous avez négligé les méthodes préventives et que vous n'êtes pas allé chez le médecin lorsque les premiers symptômes se sont manifestés, vous aurez probablement besoin de médicaments. Bien sûr, le médecin recommandera d’abord d’utiliser des méthodes simples pour aider la majorité des patients atteints de fasciite plantaire. Les symptômes, pour lesquels un traitement sera efficace, ne doivent pas être exprimés trop clairement. C'est-à-dire que le patient peut avoir des problèmes de pieds pendant le lever du lit le matin. Mais pendant la journée, les sensations disparaissent et disparaissent complètement le soir. Dans ce cas, vous pouvez utiliser le froid: pour cela, vous pouvez rouler vos jambes avec une bouteille en plastique avec de la glace ou tout simplement de l'eau bien refroidie pendant 10 minutes plusieurs fois par jour. Cette méthode peut soulager l'enflure et réduire l'inflammation.

En outre, dans la plupart des cas, les médecins recommandent de réduire la charge sur les jambes, par exemple, pour cesser de marcher longtemps et de courir. La nuit, le médecin peut vous conseiller de porter des bottes spéciales qui empêchent le fascia de se contracter pendant le repos. Dans les conditions d'un hôpital, diverses procédures physiothérapeutiques peuvent être effectuées, ce qui donne également un effet notable. L'inflammation diminue après seulement quelques séances.

Traitement de la toxicomanie

Si des méthodes simples ne donnent pas le résultat souhaité et que la fasciite plantaire ne fonctionne pas, les chirurgiens peuvent alors recommander d'autres moyens pour se débarrasser des problèmes. Le médecin peut recommander des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce groupe comprend des produits comprenant l'ibuprofène, le naproxène ou l'aspirine ordinaire. Il peut s'agir de médicaments tels que "Motrin", "Advil", "Alive", "Diclofenac", "Indomethacin".

Dans les cas plus avancés, des injections de corticostéroïdes peuvent être administrées. Ce sont des préparations hormonales spéciales dotées d'un mécanisme d'action anti-inflammatoire prononcé. Seul un médecin peut les administrer, car la moindre erreur lors de l’introduction de ces médicaments peut causer des lésions au fascia. Et cela provoque des pieds plats et des douleurs chroniques.

Pied fascite

La fasciite plantaire est l’une des causes les plus courantes de douleur aux talons. C'est une large bande de tissu fibreux allant du talon à l'avant du pied. C'est le ligament qui relie l'os du talon aux orteils. Il sert à maintenir l’arcade, si elle est étirée, alors elle commence à s’affaiblir, à gonfler et à s’enflammer. Dans une telle situation, en marchant ou en se tenant debout, une personne ressentira de la douleur. La maladie survient dans la plupart des cas chez les personnes d'âge moyen, bien que son développement chez les jeunes ne soit pas exclu.

Diagnostics

L'inflammation du fascia plantaire commence en raison d'étirements et de surcharges excessifs et réguliers. Par conséquent, les coureurs et les personnes qui sont obligés de rester debout toute la journée sont plus exposés au développement de pathologies. Les facteurs de risque de fasciite comprennent également:

  • surpoids;
  • élévation physiologique du pied;
  • la présence de flatfoot;
  • porter des chaussures inappropriées;
  • maladies des articulations et des vaisseaux sanguins des jambes.

Le chirurgien doit diagnostiquer et prescrire le traitement de la fasciite plantaire. Bien que chacun puisse se douter de ces problèmes. Le premier signe est une douleur matinale dans les jambes au niveau de la voûte plantaire, qui diminue le soir. Un médecin peut confirmer le diagnostic après avoir examiné le tendon d’Achille et le triceps.

Les patients atteints de fasciite plantaire ne peuvent pas plier le pied au-delà de la position droite habituelle, ils ne peuvent pas le rapprocher.

Symptômes de fascite des pieds

Les signes les plus courants de la maladie comprennent une sensation de raideur et une douleur au talon, qui peut être à la fois terne et aiguë. La maladie présente des symptômes si caractéristiques qu’il est tout simplement impossible de ne pas la remarquer ou de la confondre avec une autre maladie.

Une douleur accrue survient:

  • le matin, lorsque le patient commence à faire ses premiers pas en sortant du lit;
  • en montant une échelle;
  • après être resté debout longtemps au même endroit;
  • à la suite d'une activité intense.

Aussi des symptômes:

  • sensation de brûlure avec soutien et transfert de poids au talon;
  • gonflement de la cheville et de la cheville;
  • douleur aux chevilles et dans la zone du tendon d’Achille.

La maladie est diagnostiquée par échographie des tissus mous du pied. Mais avant de consulter votre médecin, vous pouvez identifier vous-même la fasciite. C'est précisément cette maladie qui se manifeste par des douleurs aiguës le matin, qui s'atténuent progressivement et se renforcent de nouveau par la nuit.

Le talon commence à faire mal si vous vous levez brusquement après une longue séance. Et si vous appuyez sur la voûte plantaire, il sera doux et flasque.

Traitement de la fasciite plantaire

Comme le montre la pratique, le traitement efficace de la fasciite du pied permet à 8 personnes de se débarrasser de la maladie en l'espace d'un an. Si le traitement était efficace, il est possible d'éliminer la douleur au talon sans intervention chirurgicale dans 95% des cas.

  • L'utilisation d'analgésiques et d'anti-inflammatoires (ibuprofène, naproxène, pommades spéciales, corticostéroïdes).
  • Reste Il est nécessaire de limiter ou d’empêcher les activités quotidiennes qui provoquent l’apparition de sensations douloureuses au talon.
  • Mode marche douce. Chausser immédiatement après être sorti du lit, comme dans le cas de la marche pieds nus, la douleur commence à augmenter.
  • Porter des chaussures confortables. Vous devez porter des modèles qui absorbent parfaitement les impacts et soutiennent la voûte plantaire. La meilleure option serait des chaussures de sport, ainsi que des chaussures à semelles souples.
  • procédures physiothérapeutiques: exposition au laser, échographie, thermothérapie, thérapie par ondes de choc (avec des éperons prononcés);
  • Masser, effectuer des exercices spéciaux. Faites des exercices d'étirement simples plusieurs fois par jour, surtout le matin. Le traitement, qui comprend les exercices, vise à accroître la flexibilité des ligaments et à renforcer les muscles qui soutiennent la voûte plantaire.
  • L'utilisation d'appareils orthopédiques - semelles intérieures, serre-talons, pneus de nuit. Les inserts aident à ramollir la zone du talon. Vous pouvez les acheter dans de nombreux magasins vendant des chaussures de sport et des pharmacies.
  • Afin de réduire l'inflammation et la douleur, il est nécessaire d'appliquer de la glace sur la région du talon.

Ne pas abandonner les médicaments prescrits par un médecin s’il confirme que vous avez une fasciite plantaire. Les médicaments modernes peuvent réduire la douleur et empêcher le développement ultérieur de la maladie.

À ces fins, le médecin vous prescrira des semelles orthopédiques spéciales et vous expliquera comment faire de la gymnastique. Si ces recommandations ne sont pas respectées, l’espoir de récupérer n’en vaut pas la peine. L'utilisation de pneus orthopédiques spéciaux, superposés à la nuit, donne également de bons résultats. Pas mal influence les procédures physiothérapeutiques.

Une condition importante du traitement consiste à réduire autant que possible la charge qui pèse sur la zone touchée. À cette fin, convient pour porter des semelles orthopédiques, faites sur mesure, avec une doublure douce sous le talon. Les chaussures doivent également être aussi confortables que possible, ne pas appuyer, ne pas appuyer et ne pas charger le pied.

Pommade pour le traitement de la fasciite plantaire

L'un des moyens les plus efficaces d'application locale dans le traitement de la fasciite plantaire est la crème anti-fasciites.

Des anti-inflammatoires sont également prescrits pour soulager rapidement l’état du patient. Ils aident à soulager rapidement la douleur causée par la fasciite plantaire. Le traitement, qui peut également être prescrit, vise à réduire l'inflammation et à prévenir les micro-ruptures:

  • le soir, il peut être recommandé d'appliquer des crèmes à la crème de cortexone ou d'Ortofen sur le pied;
  • L'ibuprofène, le diclofénac ou le naproxène soulageront les médicaments;
  • dans les cas avancés, seules les injections de corticostéroïdes peuvent aider, mais elles ne procurent qu'un soulagement temporaire, au fil du temps, la douleur peut revenir.

Il est souvent impossible d'injecter des corticostéroïdes, car cela peut entraîner une rupture du fascia plantaire.

Remèdes populaires pour le traitement de la fasciite

  • Une compresse de nuit à partir de l’herbe du potentille est préparée comme suit: Versez 2 grandes cuillères de racine de cannelle hachée avec un quart de tasse d’eau et laissez infuser sous une lampe de table. Au bout de deux heures, ramollissez les racines pour les incorporer dans la bouillie et placez-les sur le talon touché, puis fixez-les avec une serviette et un bandage. Mettez le sac et la chaussette serrée. Gardez la compresse pendant au moins 10 heures.
  • Compressez à partir de graines de lin (vous aurez besoin de 2 poignées) et de pelures de pomme de terre lavées. Pour ce faire, ces composants sont mélangés, remplis avec 2 tasses d'eau et cuits jusqu'à la formation d'une boue épaisse. Le traitement de la fasciite plantaire commence dès que le mélange cuit est légèrement refroidi. Il faut tenir les jambes pendant 20 minutes. Après avoir rincé et essuyé vos pieds, vous pouvez étirer et masser les tissus chauffés affectés par la fasciite plantaire.
  • Pour te frotter les pieds, une teinture de sureau rouge fera l'affaire. Les baies s’imposent dans un bocal de 500 ml en laissant de l’espace sur le dessus. Versez de l'alcool et mettez de côté pour insister dans un coin sombre. Utilisez quotidiennement - comme un frottement ou une compresse.

Comment traiter la fasciite plantaire

Auteur: admin · Publié le 14/05/2017 · Mis à jour le 6 janvier 2018

Comprendre l'étiologie du problème et la direction du traitement, respectivement, est la clé du succès du traitement de la fasciite plantaire. Pendant l'examen et l'examen physique, une attention particulière doit être portée afin de ne pas rater d'autres causes possibles de douleur au talon. Une approche de traitement progressive, basée sur des preuves, aidera à obtenir de bons résultats. Cet article examinera comment traiter la fasciite plantaire.

Si les premiers pas du lit le matin provoquent une douleur intense au talon du pied, il est possible que vous ayez une fasciite plantaire, une lésion par excès qui affecte la plante du pied. Un diagnostic de fasciite plantaire signifie que vous avez enflammé des bandes de tissu fibreux et dures (fascia) reliant votre os du talon à la base de vos doigts.

Vous êtes plus susceptible de développer cette maladie si vous êtes une femme, si vous avez un excès de poids ou si vous travaillez de manière à marcher ou à vous tenir debout sur des surfaces dures. Vous courez également le risque si vous marchez ou courez, si vous avez des muscles mollets durs qui limitent la distance à laquelle vous pouvez plier vos chevilles. Les personnes aux jambes très plates ou aux arches très élevées sont également plus sujettes à la fasciite plantaire.

La maladie débute généralement progressivement avec une légère douleur dans le calcanéum, souvent appelée contusion de calculs. Vous le sentirez plutôt après l'entraînement (pas pendant). De manière classique, la douleur survient immédiatement après le lever du matin et après une période assise. Si vous ne traitez pas la fasciite plantaire, elle peut devenir une maladie chronique. Vous ne pourrez peut-être pas maintenir votre niveau d'activité et vous pourrez développer des symptômes de pieds, de genoux, de hanches et de dos, car la fasciite plantaire peut modifier les conditions de la marche. Causes de douleur intense aux pieds.

Comment traiter la fasciite plantaire

L'étirement est le meilleur traitement pour la fasciite plantaire. Essayez de garder le poids sur votre pied jusqu'à ce que l'inflammation initiale disparaisse. Vous pouvez également appliquer de la glace sur la région douloureuse pendant 20 minutes quatre fois par jour pour soulager vos symptômes. Souvent, le médecin prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l’ibuprofène ou le naproxène. Les exercices à la maison pour l’étirement du tendon d’Achille et du fascia plantaire constituent la base du traitement et réduisent le risque de rechute.

Dans un exercice, vous vous penchez en avant contre un mur avec un genou et un talon au sol. Votre autre genou est plié. Les ligaments de votre talon et vos jambes se tendent lorsque vous vous penchez. Maintenez la position pendant 10 secondes, puis détendez-vous et redressez. Répétez 20 fois pour chaque talon douloureux. Il est important que le genou soit complètement tendu du côté tendu.

Dans un autre exercice, vous vous penchez en avant sur la table, jambes écartées, un pied devant l'autre. Pliez vos genoux et asseyez-vous, en gardant les talons sur le sol aussi longtemps que possible. Les ligaments de votre talon et les arcs des jambes vont s'étirer. Maintenez la position pendant 10 secondes, détendez-vous et redressez. Répétez 20 fois.

Environ 90% des personnes atteintes de fasciite plantaire ont considérablement amélioré leur témoignage après deux mois de traitement initial. On vous conseillera peut-être d’utiliser des chaussures à semelles antichocs ou d’équiper un dispositif prêt à l’emploi à insérer dans les chaussures comme doublure en caoutchouc pour talons. Votre pied peut être collé en position.

Si votre fasciite plantaire persiste après plusieurs mois de traitement conservateur, votre médecin pourra vous injecter au talon des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Causes de douleur au pied lors de la marche.

Si vous avez toujours des symptômes, vous devrez peut-être porter un pansement pendant deux à trois semaines ou un pneu de maintien lorsque vous dormez. Dans certains cas, la chirurgie est nécessaire pour les tissus ayant des liens chroniques.

Comment traiter médicalement la fasciite plantaire

1. Prenez des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Des analgésiques, tels que l'ibuprofène, le naproxène et l'aspirine, peuvent aider à réduire l'inflammation et à soulager votre pied. Choisissez une forme de pilule ou de crème. Si vous décidez de prendre une pilule, assurez-vous de manger quelque chose à l'avance. Lorsque vous utilisez la crème, étendez simplement la zone touchée et laissez-la tremper.

2. Visitez un physiothérapeute. Avant de continuer à soulager les symptômes de votre fasciite plantaire, consultez un physiothérapeute pour déterminer si votre état peut être traité avec un programme d’étirement et de rééducation. La nomination d'un physiothérapeute doit être planifiée une fois que toutes les procédures non médicamenteuses énumérées ci-dessus sont épuisées et avant d'invoquer des procédures médicales telles que la chirurgie.

3. Injections de corticostéroïdes. Les injections de corticostéroïdes peuvent soulager les symptômes de la fasciite plantaire et réduire temporairement la douleur. Cependant, ces injections ne sont pas une solution durable pour corriger le problème. N'oubliez pas que, même si elles sont beaucoup moins invasives que la chirurgie, les injections peuvent quand même être douloureuses. Des injections excessives peuvent également causer des dommages au talon.

4. Thérapie complète par ondes de choc. Cette procédure envoie des ondes sonores à la zone douloureuse pour détendre les muscles de votre jambe. La thérapie par ondes de choc est généralement prescrite aux personnes qui ne voient aucun résultat de traitement à domicile depuis plus de six à douze mois. Les effets secondaires comprennent des ecchymoses, un gonflement, une douleur et un engourdissement.

5. Comment traiter une fasciite plantaire par une intervention chirurgicale. Chirurgie pour libérer le fascia plantaire. Si aucune des méthodes ci-dessus ne vous aide à soulager vos symptômes pendant un an, vous aurez peut-être besoin d'un traitement pour soulager le fascia plantaire et guérir vos symptômes. Ce processus chirurgical libère finalement la tension et l'inflammation dans le ligament fascial plantaire, coupant une partie du ligament lui-même.

  • Soyez patient avec des procédures non chirurgicales avant de choisir une intervention chirurgicale. Accordez-vous au moins six à douze mois pour essayer de faire un traitement non invasif avant de décider de poursuivre l'opération.

L'opération de libération du fascia plantaire comporte plusieurs risques. Ceux-ci incluent: dépression nerveuse ou syndrome de tunnel, développement de névrome, douleur et gonflement persistants au talon, infection, longue période de récupération et capacité retardée à guérir une plaie.

Programme d'étirement

  • Mettez une jambe douloureuse sur l'autre jambe.
  • À l'aide de la main du côté affecté, saisissez votre pied douloureux et ramenez les orteils vers le bas de la jambe. Cela crée des tensions et des tensions dans la voûte plantaire et le fascia plantaire.
  • Vérifiez la position correcte de l'étirement en frottant doucement le côté avec votre pouce sur la voûte plantaire touchée. L'aponévrose plantaire doit être aussi solide qu'une corde de guitare.
  • Maintenez la position pendant 10 secondes. 10 répétitions.

Faites au moins trois répétitions de vergetures par jour. Mais n'abusez pas des vergetures trop fréquentes. Le temps le plus important pour s'étirer est avant de faire le premier pas le matin et après une période de longue séance.

  • Les médicaments anti-inflammatoires peuvent aider à réduire l'inflammation de la voûte plantaire et du talon de votre pied. Anti-inflammatoires externes.
  • Utilisez le médicament comme indiqué sur l'emballage. Si vous êtes bien toléré, prenez-le quotidiennement pendant deux semaines, puis arrêtez-vous pendant une semaine. Si les symptômes s'aggravent ou se reproduisent, continuez pendant deux semaines, puis arrêtez.
  • Les inserts fournissent un support supplémentaire pour l'arc et un oreiller souple.
  • Comment traiter une fasciite plantaire en fonction des besoins individuels de votre pied, vous aurez peut-être besoin d'inserts personnalisés.

Étirement supplémentaire, étirement du tendon d'Achille:

  • Placez le support à chaussures sous la jambe touchée.
  • Placez la jambe affectée derrière votre jambe intacte avec vos orteils pointés vers le talon de l'autre pied.
  • S'appuyer contre le mur.
  • Pliez le genou avant, tandis que votre jambe arrière doit être droite, le talon doit être fermement appuyé sur le sol.
  • Maintenez la position pendant 10 secondes. Répétez 10 fois.
  • Étirez-vous au moins trois fois par jour. Les semelles orthopédiques aident-elles avec les pieds plats?

Fasciite plantaire

La fasciite plantaire est une maladie provoquée par des modifications dégénératives inflammatoires des tissus du fascia plantaire et s'accompagnant de douleurs au talon lors de l'exercice.

Le contenu

Raisons

L'aponévrose plantaire (aponévrose plantaire) est un tissu conjonctif dense qui s'attache au calcanéum et aux phalanges des doigts. Sa fonction principale est la formation et le soutien de la voûte plantaire longitudinale. Si une personne est debout, la moitié de son poids exerce une pression sur l'aponévrose plantaire. Une charge élevée provoque ses micro-coupures dans la zone, qui est attachée à la bosse du talon.

Dans de nombreux cas, en position verticale (pendant le sommeil), les blessures régressent elles-mêmes. Mais sous l'influence de facteurs défavorables, les larmes de fascia se reproduisent. Il en résulte une fasciite plantaire à l'origine du microtraumatisme constant de l'aponévrose, qui entraîne une inflammation des tissus aseptiques et l'apparition d'une douleur.

Les femmes de plus de 40 ans sont le plus souvent atteintes de fasciite plantaire du talon. La probabilité de développer la maladie est augmentée par les facteurs néfastes suivants:

  • surpoids;
  • sport, dans lequel il y a une longue charge sur le talon ou sur le tendon d'Achille;
  • pied plat ou voûte plantaire trop haute;
  • tourner le pied vers l'intérieur tout en marchant;
  • porter des chaussures inconfortables;
  • maladies du système musculo-squelettique;
  • les blessures;
  • la goutte.

La fasciite plantaire chronique peut, au fil du temps, conduire à la formation de l’épine dorsale du talon (ostéophyte), provoquée par le dépôt de sels de calcium.

Les symptômes

Le principal symptôme de la fasciite plantaire est la douleur au talon. Des sensations désagréables apparaissent ou augmentent avec la charge. Au matin, ils sont les plus prononcés, puis s'atténuent progressivement. Cela est dû à la déchirure du fascia pendant le sommeil nocturne. De plus, la douleur augmente après une longue position assise en position assise, lorsqu’une personne fait ses premiers pas.

La formation de l'épine de talon peut augmenter l'intensité des symptômes de la fasciite plantaire du pied, car les excroissances osseuses exercent une pression sur les tissus environnants. Dans de nombreux cas, l'ostéophyte ne se manifeste pas.

Diagnostics

La fasciite plantaire est diagnostiquée sur la base de l'analyse des plaintes et de l'examen. De plus, une radiographie est prescrite, ce qui permet de détecter l'éperon de talon.

Au cours de l'enquête, la fasciite plantaire est différenciée de maladies telles que:

  • syndrome du tunnel tarsien;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • Syndrome de Reiter et ainsi de suite.

Traitement

Le traitement de la fasciite plantaire est déterminé par la gravité de ses symptômes. Dans les cas bénins, le traitement consiste principalement à décharger l'aponévrose plantaire et à éliminer l'inflammation des tissus mous.

Le déchargement du fascia plantaire est obtenu en réduisant l’activité physique et le repos occasionnel pendant la marche. Les principales méthodes de thérapie sont la gymnastique, le ruban adhésif et l’utilisation d’appareils spéciaux pour le pied.

Les exercices avec fasciite ont pour but d'étirer, de renforcer et d'augmenter l'élasticité de l'aponévrose. Ils doivent être effectués tous les matins après un échauffement. Une gymnastique régulière aide à allonger le fascia plantaire. En conséquence, la douleur est réduite et les blessures évitées.

Après la thérapie physique, le pied est collé - l'application d'un ruban élastique (tap) ou d'un patch pour soutenir la voûte longitudinale et fixer l'aponévrose. Lors de l'application d'un ruban, il est nécessaire d'augmenter sa tension lorsqu'il se plie par le bas autour de la jambe.

Pour améliorer l'efficacité du traitement de la fasciite plantaire à domicile, on utilise des orthèses ou des orthèses - des dispositifs permettant de fixer le pied à angle droit. Ils sont mis toute la nuit et ne permettent pas de raccourcir l'aponévrose. Pendant la journée, il est conseillé aux patients atteints de fasciite de porter des chaussures orthopédiques ou des semelles intérieures avec un soutien de la voûte plantaire et un creux au centre du talon.

Pour soulager l'inflammation des tissus et réduire la douleur, on pratique:

  • massage
  • application de glace;
  • frotter avec des médicaments chauffants et anti-inflammatoires;
  • applications de boue;
  • bains de pieds chauds;
  • analgésiques - ibuprofène, acide acétylsalicylique, naproxène.

Comment traiter la fasciite plantaire dans les cas graves? Pour les désagréments prononcés et la croissance osseuse importante, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • injection de glucocorticoïdes dans le tissu du pied en association avec des anesthésiques;
  • thérapie par ondes de choc pour détruire les éperons de talon;
  • effets laser ou ultrason sur les tissus enflammés.

Avec l'inefficacité du traitement conservateur de la fasciite plantaire, une opération est réalisée, au cours de laquelle les ostéophytes et les parties altérées du fascia sont enlevés.

Prévisions

La fasciite plantaire a un pronostic favorable. Dans les cas avancés, l'évolution de la maladie peut être aggravée par une fracture de l'éperon de talon.

Prévention

Mesures préventives de base pour la fasciite plantaire:

  • porter des chaussures orthopédiques;
  • activité physique adéquate;
  • maintenir un poids normal;
  • traitement des pathologies du système musculo-squelettique.

Fasciite plantaire

Les pieds sont raides aux jambes, le talon est percé par la douleur dans la voûte plantaire - les symptômes indiquent une connaissance de la fasciite plantaire. La maladie est causée par une inflammation des ligaments surmenés, des fibres musculaires de la partie inférieure du pied.

Le développement de la pathologie sans hâte, initialement, à ses débuts, ne se déclare pas fort. Au fil du temps, l'intensité de la douleur augmente et la douleur s'intensifie le matin lorsque vous vous réveillez, levez-vous du lit et faites les premiers pas.

Le repos long n'apporte pas le soulagement attendu aux jambes fatiguées, la tension et la douleur continuent de «tourmenter» le patient.

Étiologie

Le terme fascia désigne une gaine fibreuse de tissu conjonctif recouvrant les fibres musculaires, les tendons, les ligaments, les os et les faisceaux nerveux.

L'aponévrose plantaire est un lien reliant le calcanéum (le plus grand «appareil osseux» du pied) au métatarse, fournissant ainsi la courbure nécessaire à la stabilité lors des mouvements.

Les inflammations du fascia provoquent l'apparition de douleurs à la voûte plantaire. Les attaques particulièrement inflammatoires sont soumises à la zone du talon - la zone de "fixation" du fascia plantaire (plantaire) à la bosse du talon.

Le résultat de tels désordres pathologiques est un changement évident dans la démarche, y compris le développement de boiteries. De plus, les douleurs commencent à être perturbées même dans un état de repos.

La liste des facteurs étiologiques (causaux) ayant servi de catalyseurs au développement de l'inflammation du fascia plantaire:

  • Surmenage excessif - marche longue, position debout prolongée, intensité accrue de l'exercice.
  • Surpoids - presque tous les deux kilogrammes de poids corporel, écrase, créant une charge accrue. Le résultat logique est la survenue d'une forte surtension, l'apparition de micro-discontinuités, capables de se transmettre sans qu'il soit nécessaire de relier des mesures thérapeutiques. Cependant, avec des surcharges systématiques, le début du processus inflammatoire autour du calcanéum (sans la participation de microorganismes pathogènes) est inévitable.
  • Âge - au fil des années, les processus de circulation sanguine se détériorent, la récupération des cellules est plus lente. L'épaisseur de la graisse sous-cutanée dans la région du talon diminue.
  • Prédisposition génétique - l'arche d'un haut par nature. L'aponévrose plantaire est «étirée comme une ficelle d'oignon» tout le temps; l'aplatissement du pied, causé par des charges excessives, entraîne des blessures, suivies d'une inflammation.
  • Difformité du gros orteil en valgus - un signal indiquant une fasciite plantaire «en approche».
  • L'inflammation peut être provoquée par des personnes portant des chaussures serrées et inconfortables, des talons hauts. La douleur peut commencer à cause des pieds plats, pliant le pied vers l'intérieur tout en marchant.

En plus de ce qui a été dit ci-dessus, les éléments suivants ont été reconnus comme étant impliqués dans l'apparition d'une douleur au talon:

  • Blessures physiques - fractures, lésions ligamentaires, entorses.
  • Maladies inflammatoires des articulations - la charge sur la jambe blessée est minime, la jambe en bonne santé subit une surcharge apparente, une inflammation se produit.

Maladies contre lesquelles la fasciite du pied est capable de se développer:

Les symptômes

Le signe de base qui signale les problèmes est la douleur au talon. La douleur est si intense que pour le médecin compétent (traumatologue, orthopédiste), le diagnostic ne pose pas de problèmes particuliers.

Les manifestations de la douleur sont possibles de différentes manières:

  • après une longue marche (niveau d'entraînement incommensurable)
  • particulièrement forte le matin, au moment de sortir du lit ou après un long repos, et le soir l'intensité croissante vous oblige à utiliser une canne
  • le talon est le point de localisation préféré, mais le recul (crampes) se fait sentir dans les muscles et les orteils du mollet

En outre, la liste des signes complète:

  • déformation du pied (due à des charges excessives, micro-blessures), qui perd partiellement sa mobilité
  • visuellement, sur le site de la lésion est fixée l'hyperhémie de la peau
  • l'aponévrose touchée est sujette aux manifestations œdémateuses, un gonflement est possible

La formation de croissance osseuse dans la région du talon, provoquant une inflammation des tendons "adjacents" - une conséquence négative de la fasciite plantaire.

Traitement de la fasciite des pieds

Il est compétent pour diagnostiquer le degré du problème, le médecin est capable de choisir le schéma de traitement approprié La sélection indépendante de mesures thérapeutiques est totalement inacceptable.

Le médecin prenant l'historique (après avoir entendu les plaintes du patient concernant l'état actuel), procédera à une inspection visuelle. Ensuite, afin de clarifier la zone de localisation de la douleur, un examen de palpation de la zone problématique est effectué. Le patient est envoyé pour une radiographie.

La tâche de tout processus thérapeutique est d'éliminer les causes qui sont devenues des catalyseurs d'un trouble pathologique.

Principaux objectifs du traitement:

  • minimisation de l'inflammation, soulagement de la douleur
  • réparation ligamentaire (cicatrisation de micro-larmes) de la membrane conjonctive plantaire attaquée par une fasciite
  • augmentation de l'élasticité des ligaments conjonctifs, élimination des défauts du pied (déflexion)
  • le retour à la vie quotidienne normale (sans limitation de la mobilité)

Un traitement de démarrage adéquat de la fasciite plantaire peut, après un an et demi à deux mois, apporter le résultat positif attendu.

Des procédures de traitement régulières, dans 90% des cas, entraînent une nette amélioration du bien-être du patient. Alors, que faut-il faire pour éliminer la douleur, réduire l'enflure et l'inflammation?

Pour aider les ligaments malades du pied, vous pouvez:

  • se reposer
  • glace
  • massage
  • chaussures confortables
  • semelles orthopédiques

Parlons d'eux plus en détail.

Minimiser la charge sur la zone problématique du pied, pas de course, mouvement intensif, sport actif. Donnez à vos jambes assez de temps pour se reposer.

Ensuite, quelques recommandations simples qui vous aideront.

  • Pré-congelez la bouteille en plastique remplie d'eau. Ensuite, placez le récipient gelé sous le pied. Commencez lentement à masser la région du talon en faisant rouler la bouteille vers l’avant ou l’arrière.
  • Congelez un gobelet en papier avec de l'eau. Puis, sans hâte, avec des mouvements circulaires uniformes, commencez à masser la région douloureuse avec l'extrémité de la «pyramide de glace». La durée de la procédure est de dix minutes.
  • Le bain thérapeutique utilisant de la glace nécessite un plateau de la taille appropriée. Remplissez avec de l'eau, puis ajoutez de la glace pilée et plongez le pied pendant dix minutes. La protection des doigts contre la sur-réfrigération est assurée par le bout des doigts en néoprène. En cas d'absence, la procédure est inacceptable.
  • Pour la prochaine recette, vous devez prendre un petit sac en plastique rempli de glace pilée. Avant d’envelopper une serviette, appliquez-le pendant un quart d’heure sur la zone à problèmes.

L'utilisation de bouillottes et de compresses chaudes pour soulager l'inflammation n'est pas appropriée car les procédures thermiques peuvent exacerber les manifestations douloureuses de la fasciite plantaire.

Pour une personne souffrant de douleurs musculaires aux talons, la question du choix des chaussures devient extrêmement pertinente.

Des chaussures confortables bien choisies soulageront la charge des ligaments musculaires affaiblis par la maladie.

Procurez-vous des semelles sur les supports de pied de pharmacie, ce qui vous permettra de maintenir une voûte plantaire déformée, empêchant ainsi le développement ultérieur du processus inflammatoire.

Les chaussures doivent choisir avec une semelle souple, capable d’absorber l’effet de choc par pied pendant la marche.

Chaussures de sport (baskets) - la meilleure option dans une situation similaire.

Pour la fasciite plantaire, l'utilisation de semelles orthopédiques (à commander individuellement) est illustrée, ainsi que leurs avantages:

  • niveler le pied
  • réduire la pression en marchant

Lorsque les efforts thérapeutiques n'apportent pas les améliorations escomptées, le schéma thérapeutique peut prendre d'autres formes pour lutter contre la fasciite plantaire.

Au coucher, une attelle spéciale est placée sur le patient, fixant le pied avec les orteils levés, créant un étirement confortable / doux des ligaments plantaires.

Un plâtre est appliqué à la cheville. Les inconvénients de cette méthode incluent le temps requis pour rétablir l'activité motrice après le retrait du gypse. Moment positif - le pied complet est fourni avec le pied affecté.

Si nécessaire, le médecin peut renforcer le traitement en administrant des anti-inflammatoires non stéroïdiens. La piqûre "apaisera" rapidement le processus inflammatoire, la douleur régressera, l'élasticité des ligaments augmentera.

En cas d'inflammation des tendons et des ligaments, une lutte complète est nécessaire. Par conséquent, outre les techniques non chirurgicales susmentionnées, il convient de mentionner l'utilisation de remèdes locaux contre la douleur:

  • des compresses
  • baumes
  • frottement
  • crème
  • bains médicaux

Parlons séparément des deux composants, dont l’utilisation a un effet curatif.

Huile de requin naturelle - aide à éliminer les manifestations œdémateuses, réduit l'inflammation. La composition comprend de la squalamine, une substance qui est un antibiotique «puissant» en raison de ses propriétés physiologiques.

Consoude - une plante médicinale (vivace), parmi les indications d'utilisation:

  • ecchymoses et entorses
  • des fractures
  • maladies articulaires
  • dépôts de sel dans le tissu cartilagineux

Une feuille de consoude pré-broyée est appliquée sur la zone touchée, bien qu'une crème soit considérée comme une option plus pratique et soit vendue en pharmacie. Frotté dans le talon, au moment du coucher, le pied est enveloppé d'un bandage chauffant et sec.

Parmi les remèdes populaires contre les éperons, citons:

  • sel de magnésium
  • bile médicale
  • mélange de cire de montagne avec de la paraffine

En l'absence de dynamique positive avec les options de traitement conservateur, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale.

Parmi les options offertes:

  • chirurgie endoscopique
  • dissection mini-invasive du fascia plantaire - traumatisme minimal

La période de rééducation varie de quelques jours à deux ou trois semaines.

Prévention

La douleur au talon, déclenchée par une inflammation des muscles, des ligaments, peut survenir chez toute personne. Les catalyseurs sont divers facteurs:

  • l'âge
  • le poids
  • mode de vie
  • prédisposition génétique

Il est garanti que «garantir» les pieds de tels troubles est impossible, cependant, réduire de manière significative les risques de développer une fasciite plantaire est une tâche réalisable.

  • Faites attention aux sols qui doivent marcher - la pierre, le béton affectent négativement le "bien-être" des jambes.
  • Assurez le confort du pied - portez des chaussures confortables.
  • Ne permettez pas un long séjour en position statique (assis / debout).
  • Abandonnez les sports qui surchargent les articulations, les ligaments des membres inférieurs. Une visite à la piscine est une bonne alternative.
  • Selon les recommandations du médecin, procurez-vous des semelles orthopédiques (silicone), utilisez des coussins de talon spéciaux. Une telle mesure réduira la charge, renforcera les ligaments, préviendra les microfractures, le développement du pied plat.
  • Condition préventive obligatoire pour la prévention de l'inflammation, considérez la gymnastique - une fidèle compagne de votre corps sur le chemin de la guérison.
  • En cas de surpoids, il faudra adapter le régime alimentaire.

La fasciite plantaire affecte souvent les personnes qui passent systématiquement la journée debout, créant ainsi un danger pour la santé de leurs pieds. Rappelez-vous que l’éperon de talon ne se déclare pas soudainement. Avec le temps et le bon diagnostic, le traitement en temps opportun démarré permettra de protéger les pieds de l'inflammation et de la douleur.

Fasciite plantaire: symptômes et traitement

Fasciite plantaire - principaux symptômes:

  • Douleur au pied
  • Spasmes des muscles gastrocnémiens
  • Propagation de la douleur à d'autres domaines
  • Rougeur de la peau au site de la blessure
  • Déformation du pied
  • Gonflement de la zone endommagée
  • Crampes des muscles du pied

Beaucoup de gens sont conscients du fait que la fasciite plantaire n'est pas par ouï-dire - on appelle cette pathologie un autre moyen que «l'épine à talon». Cette maladie se développe à la suite d'une surcharge ligamentaire qui recouvre la face interne de la fosse du pied. Ce ligament relie le calcanéum et le métatarse, créant ainsi la voûte plantaire nécessaire à la stabilité pendant la marche.

La fasciite plantaire ou autrement plantaire est un phénomène inflammatoire. Elle est initialement localisée dans la région du calcanéum et, avec le temps, des modifications déformationnelles se produisent sur le site de la lésion avec compactage des tissus et apparition d'une saillie osseuse due au dépôt de sels à cet endroit, appelé «éperon de talon».

Notez que ce fascia du pied est l’un des plus puissants du corps humain, de sorte que les processus inflammatoires qu’il entraîne entraînent une perturbation de la démarche, allant jusqu’au développement de boiteries permanentes. En outre, une personne atteinte d'une telle pathologie ressent une douleur intense en marchant, puis dans un état de repos.

Raisons

Le plus souvent, cette maladie affecte les personnes âgées, sa cause principale étant la surcharge prolongée et excessive des ligaments. En outre, certaines personnes ont une prédisposition professionnelle à une telle pathologie, par exemple les athlètes et les professionnels du ballet.

Les principales raisons sous l'action desquelles se produisent d'abord dans le fascia du pied des changements inflammatoires, puis dégénératifs, sont les suivantes:

  • poids excessif (et, par conséquent, une charge excessive sur les pieds);
  • ostéochondrose de la colonne lombaire;
  • des chaussures à talons hauts, des chaussures étroites et inconfortables;
  • maladies dégénératives inflammatoires des articulations;
  • pieds plats et autres troubles de la démarche;
  • altération de l'apport sanguin dans les membres inférieurs en raison d'une maladie telle que l'athérosclérose oblitérante.

Le traitement de cette maladie commence par l'établissement de la cause de son apparition, car «l'éperon de talon» est lui-même une conséquence de changements inflammatoires et dégénératifs du fascia. Si vous essayez de le traiter avec diverses méthodes, y compris une méthode populaire, vous ne pouvez obtenir le résultat. En agissant sur la cause de la pathologie, on peut la traiter avec succès, en outre avec des méthodes conservatrices.

Manifestations cliniques

Les symptômes d'une maladie telle que la fasciite plantaire sont prononcés, de sorte qu'il est généralement assez facile de poser un diagnostic. Le symptôme principal est la douleur, qui est:

  • augmente avec la marche prolongée;
  • se produit lorsque vous essayez de marcher sur le talon le matin et le soir il devient si fort que cela force une personne à utiliser une canne ou des béquilles;
  • localisé à l'arrière du pied, mais donne aux doigts et aux muscles de la jambe;
  • porte un caractère acéré, comme si un homme a marché sur une sorte d'objet tranchant.

Bien entendu, il existe d'autres symptômes de cette maladie, qui ne sont pas si évidents, mais permettent au médecin de se faire une idée complète de la cause de la pathologie chez l'homme. En particulier, il s'agit de symptômes tels que:

  • développement de déformations du pied avec formation de contractures, dues au raccourcissement du fascia et à la réduction de sa mobilité;
  • des crampes dans les muscles du mollet, ainsi que des muscles du pied, qui peuvent survenir la nuit et le matin lorsqu'une personne tente de se lever du lit après une longue période de repos.

Il faut également dire que les symptômes d’une pathologie telle que la fasciite plantaire peuvent être complétés par des manifestations visuelles. Dans la région de la lésion du fascia, un gonflement et une hyperémie de la peau peuvent survenir. L'état général de la personne n'est généralement pas cassé.

Tous ces symptômes aggravent la qualité de la vie humaine. Et si la maladie n’est pas traitée à temps, cela peut entraîner une invalidité du patient.

Diagnostic et traitement

Avant de commencer un traitement pour une maladie, il est nécessaire de poser un diagnostic. Une personne présentant les symptômes ci-dessus doit contacter le chirurgien orthopédique ou le traumatologue. Si une personne habite dans une petite ville où il n’ya pas de tels spécialistes, vous devez contacter le chirurgien, qui procédera à un examen visuel, testera le pied pour déterminer l’endroit de la douleur et lui prescrira une radiographie. Sur la photo, vous verrez des croissances osseuses dans l'os du talon.

Le traitement d'une maladie telle que la fasciite plantaire est conservateur et chirurgical. Heureusement, les médecins n'ont recours aux méthodes chirurgicales que dans des cas extrêmes, lorsque les méthodes conservatrices n'ont aucun effet ou lorsque la maladie est trop avancée. Dans la plupart des cas au cours de l'année, le traitement de cette maladie donne de bons résultats avec le rétablissement complet du patient.

Comme mentionné ci-dessus, le traitement d'une maladie doit commencer par l'élimination de sa cause. En particulier, s'il s'agit d'un excès de poids, vous devez adopter une nutrition appropriée et ajouter de l'activité physique à votre routine quotidienne. Si la maladie est apparue dans le contexte sportif, vous devez réduire le nombre de brassées ou abandonner complètement ce type d'activité sportive et la remplacer par une autre.

Vous devez parfois changer de profession, par exemple, si une maladie s'est développée en raison du fait qu'une personne passe beaucoup de temps debout en raison de la nature de son activité. En outre, il porte des chaussures orthopédiques spéciales ou des semelles orthopédiques spéciales réduisant la pression exercée sur le talon.

En outre, le traitement implique l'utilisation de longueurs de plâtre, pour la fixation des jambes pendant le sommeil, ou, en cas de déformation grave, l'utilisation d'un plâtre.

Le massage du fascia donne également un excellent résultat, vous permettant d’éliminer les zones à mobilité réduite et de développer un faisceau. Il existe également un certain nombre d'exercices pour étirer les extenseurs du pied, ce qui permet d'améliorer l'apport sanguin dans cette zone et d'augmenter la mobilité du fascia. Les exercices doivent être effectués tous les jours avant la récupération, pendant 10 minutes par jour, et après la récupération, pour éviter la réapparition de la pathologie.

Si vous pensez souffrir de fasciite plantaire et des symptômes caractéristiques de cette maladie, des médecins peuvent vous aider: médecin orthopédiste, traumatologue orthopédique, chirurgien.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

Pieds plats - C’est le genre de déformation du pied, dans lequel l’abaissement de ses arches entraîne une perte complète des fonctions inhérentes d’absorption des chocs et de ressort. Les pieds plats, dont les symptômes se manifestent dans des manifestations majeures telles que douleur aux muscles du mollet et sensation de raideur, fatigue accrue pendant la marche et la posture debout prolongée, douleur accrue aux jambes en fin de journée, etc., sont les maladies les plus courantes qui affectent les pieds.

La tendinite est une lésion inflammatoire aiguë des structures tendineuses ou musculaires. Le processus pathologique peut affecter n'importe quel tendon ou muscle. Mais le plus souvent, la maladie est diagnostiquée dans la région des grosses articulations. Selon les statistiques, la maladie est plus sensible aux hommes. Le plus souvent, la maladie est le résultat d'efforts physiques excessifs ou de blessures sportives réguliers. Restrictions relatives à l'âge, non. La tendinite peut provoquer d'autres affections plus complexes.

La lymphadénite est un processus inflammatoire localisé dans les ganglions lymphatiques. Dans de rares cas, il s’agit d’une pathologie indépendante; sa présence est le plus souvent une sorte de symptôme signalant la présence de réactions pathologiques dans le corps humain. Il est à noter que les symptômes de la lymphadénite peuvent être variés - tout dépend du type de pathologie qui évolue chez l'homme.

L'arthrose de la cheville est un état pathologique caractérisé par une lésion de l'articulation articulaire avec une perturbation ultérieure de son fonctionnement. Les personnes âgées souffrent principalement de la maladie, mais les personnes en surpoids peuvent être atteintes de cette pathologie même à un jeune âge. Cette maladie affecte non seulement l'articulation, mais aussi les tissus environnants - ligaments, cartilage, os, de sorte que la maladie cause de gros désagréments à une personne, car non seulement elle ressent de la douleur, mais elle présente également des troubles de la démarche dus à une malformation de la cheville - parler de l'arthrose déformante de la cheville.

La sialadénite est un processus inflammatoire des glandes salivaires. Peut être chronique et aiguë. Une maladie affecte souvent la glande parotide, beaucoup moins souvent une sous-maxillaire, une sublinguale ou une petite. Dans le corps humain, il existe un grand nombre de petites et trois paires de grosses glandes salivaires, qui remplissent de nombreuses fonctions. La maladie se forme dans le contexte de virus ou de bactéries pénétrant dans la cavité d’une glande salivaire.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.