Pneumosclérose

En cas de pneumosclérose, le tissu conjonctif se développe dans les poumons avec la formation de tissu cicatriciel. La pneumosclérose peut être focale, c'est-à-dire se propager dans un foyer spécifique des poumons. Ou diffuse dans les deux poumons.

Dans les tissus pulmonaires, un processus pathologique se produit. À savoir, le développement de la fibrose dans le tissu pulmonaire. Y compris l'inflammation du tissu pulmonaire. Ce processus peut être appelé chronique.

À la suite de ces conditions pathologiques, des complications surviennent. Ces complications incluent:

Dans certains cas, des processus importants affectant les poumons et le cœur. Le soi-disant cœur pulmonaire. C'est aussi un processus pathologique difficile.

Qu'est ce que c'est

La pneumosclérose est une inflammation des poumons qui entraîne le remplacement du tissu pulmonaire par du tissu conjonctif. Le tissu conjonctif conduit à des processus irréversibles. Au cours de ces processus inflammatoires, des modifications déformantes se produisent dans la compaction des bronches et des poumons.

Les poumons varient considérablement en taille. À la suite de changements de taille, ils deviennent sans air. La maladie progresse. C'est-à-dire augmente considérablement les symptômes.

Il existe plusieurs stades de pneumosclérose. Le premier type concerne la fibrose pulmonaire. Lorsque cela se produit, les changements dans le parenchyme pulmonaire. Puis la pneumosclérose elle-même, après le processus pathologique le plus grave - la pneumocirrose.

Raisons

Quelle est l'étiologie principale de la maladie? Les principales causes de pneumosclérose sont les maladies pulmonaires. Le plus souvent, la pneumosclérose est associée aux états pathologiques suivants:

Ainsi que les causes de la maladie peuvent être des corps étrangers des bronches. Y compris les dommages mécaniques. Par exemple, blessures et blessures à la poitrine. Il y a aussi une maladie pulmonaire congénitale.

Mais le plus souvent, les raisons principales sont en pathologie acquise. Des anomalies congénitales sont observées dans certains cas. Les raisons peuvent aussi être des médicaments, une insuffisance cardiaque.

Les symptômes

Dans les symptômes de la pneumosclérose est une lésion importante. Par exemple, dans la sclérose en plaques, le processus pathologique se limite à des signes cliniques mineurs. Dans ce cas, les manifestations cliniques incluent:

  • toux
  • écoulement insignifiant de sécrétions bronchiques;
  • rétraction de la poitrine.

La fibrose pulmonaire commune se caractérise par des symptômes plus importants. Depuis le patient est caractérisé par un essoufflement, une cyanose de la peau. La dyspnée est généralement observée lors d'une activité physique. En outre, à mesure que les symptômes augmentent, on observe un essoufflement au repos.

Le patient présente également des symptômes associés à des signes externes. Dans ce cas, c'est la forme des doigts. Les doigts sont généralement sous la forme de baguettes.

Il convient de noter que la pneumosclérose commune est caractérisée par des symptômes de bronchite chronique. Ce qui dans ce cas conduit aux caractéristiques suivantes:

  • toux
  • sécrétion de crachats purulente.

Sur les symptômes de la pneumosclérose d'une grande importance est la maladie sous-jacente. Dans ce cas, le patient ressent une faiblesse accrue, une douleur à la poitrine. Dans certains cas, perte de poids significative, fatigue.

Déformation de la poitrine observée, atrophie des muscles intercostaux, déplacement du cœur. La fonctionnalité des poumons est altérée. Une insuffisance respiratoire chronique peut en résulter. Cela provoque un emphysème des poumons.

Plus d'informations sur le site: bolit.info

Consultation obligatoire d'un spécialiste!

Diagnostics

Dans le diagnostic de la pneumosclérose attribuer l'histoire. Dans cette collection d'informations relatives au développement de la maladie. Y compris les causes possibles de pneumosclérose.

Questions dans le diagnostic de l'examen physique de fibrose pulmonaire. Il suggère la présence de certains signes cliniques. Mais cette inspection n’est pertinente qu’à la réception d’un spécialiste.

L'écoute des poumons joue un grand rôle. Dans le même temps, on entend une respiration affaiblie. Un cas fréquent est celui des râles humides et secs. Un diagnostic plus détaillé de la méthode permet la radiographie.

La radiographie détecte les changements pathologiques dans le tissu pulmonaire. Il est important dans le diagnostic de la fibrose pulmonaire lors de la bronchoscopie. Cette technique permet de poser un diagnostic plus précis, de déterminer la lésion.

La méthode de scanner et d'IRM des poumons est largement utilisée, ce qui permet d'étudier plus en détail les phénomènes pathologiques du tissu pulmonaire. Dans la méthode de diagnostic utilisée pour vider les bronches, ce qui permet d'établir les causes de la pneumosclérose. Le diagnostic repose sur l'utilisation de la spirométrie.

La spirométrie vous permet de déterminer la fonction de la respiration externe. Dans le même temps, on constate une diminution de la capacité des poumons. Les études de laboratoire ne permettent pas d’établir un diagnostic précis.

Le diagnostic de la fibrose pulmonaire repose également sur la consultation d'un spécialiste. Le pneumologue joue un rôle important. Ce médecin est capable de faire un diagnostic basé sur la recherche assignée. Aussi, s'il y a un certain tableau clinique.

Prévention

Est-il possible de prévenir la pneumosclérose? Bien sûr que oui. La prévention vise à traiter la maladie sous-jacente. Ce qui est une maladie pulmonaire.

La prévention vise également le traitement des maladies conduisant à la pneumosclérose. Y compris les maladies catarrhales et les maladies infectieuses. Par exemple, bronchite, pneumonie, tuberculose.

Dans la prévention est d'une grande importance la prise de médicaments. Les médicaments doivent être appliqués strictement selon le schéma, assurez-vous de consulter un spécialiste. Un dosage incorrect peut entraîner des effets irréversibles.

Afin de prévenir la pénétration de substances toxiques nocives dans le corps, il est important de respecter les précautions de sécurité. Par exemple, dans la production, il est nécessaire d’utiliser des méthodes de protection. Y compris les respirateurs, masques et similaires.

S'il existe des cas de morbidité chez les travailleurs de la production, il est urgent de transférer les travailleurs dans des conditions plus bénignes, sans l'influence de substances nocives. Une condition préalable à la prévention est de renforcer le système immunitaire. Il est également important d'éliminer les mauvaises habitudes, surtout s'il existe une prédisposition héréditaire ou congénitale.

La prévention vise à renforcer, l'exercice. Ces méthodes peuvent non seulement renforcer le système immunitaire, mais également prévenir une maladie infectieuse. Y compris prévenir les rhumes.

La prophylaxie est également associée aux méthodes d'examen annuel des poumons. Cela permet non seulement de prévenir la pneumosclérose, mais également d'identifier la pathologie pulmonaire à un stade précoce. L'examen médical est toujours d'actualité.

Traitement

La pneumosclérose est guérie sous la surveillance de spécialistes. Ces spécialistes sont un pneumologue et un thérapeute. La présence de symptômes aigus est une indication pour un traitement hospitalier. L’élimination des causes étiologiques est une méthode importante de traitement de la pneumosclérose.

Si une fibrose pulmonaire focale est détectée, le traitement n'est pas amélioré. S'il y a des exacerbations, il est nécessaire d'appliquer les types de traitement suivants:

  • médicaments antimicrobiens;
  • expectorants;
  • médicaments mucolytiques;
  • bronchodilatateurs.

Si une insuffisance cardiaque est détectée, des glycosides cardiaques sont utilisés. Y compris les préparations de potassium, les glucocorticoïdes. Dernier moyen très pertinent en présence d'un processus allergique.

Des méthodes de traitement non spécifiques sont largement utilisées. Y compris la physiothérapie. Massage, physiothérapie, oxygénothérapie, physiothérapie ont un effet positif.

En cas de suppuration étendue et de cirrhose, une intervention chirurgicale est nécessaire. Depuis une technique conservatrice ne suffit pas. L'intervention chirurgicale vise la résection de la partie affectée du poumon.

Des formes plus sévères de fibrose pulmonaire sont également traitées à l'aide de certaines techniques. Par exemple, les cellules souches sont utilisées. Si la déformation des poumons est la plus grave, une transplantation pulmonaire est nécessaire. Sinon, réaliser l'effet est impossible!

Chez les adultes

La pneumosclérose chez l'adulte est une maladie assez commune. Ses caractéristiques concernent non seulement les lésions focales, mais également des options plus courantes. La pathologie acquise revêt une importance particulière.

Curieusement, la pneumosclérose est plus fréquente chez l'homme que chez la femme. Quelle est la raison? Cela est dû au fait que les hommes après cinquante ans sont les plus susceptibles à la pneumosclérose. Et la cause de la maladie chez les hommes âgés est liée:

  • la tuberculose;
  • une pneumonie;
  • immunité réduite;
  • la présence d'une pathologie chronique (y compris une maladie cardiaque);
  • mode de vie malsain.

Tous ces processus pathologiques, d'une manière ou d'une autre, contribuent à l'apparition de la pneumosclérose. Les hommes sont moins préoccupés par leur santé. Et à cinquante ans, divers processus pathologiques commencent à se manifester.

Le plus souvent, cependant, chez les adultes en raison d'une pathologie acquise, une pneumosclérose diffuse se produit. En conséquence, les complications suivantes surviennent:

  • insuffisance respiratoire;
  • l'emphysème;
  • bronchite chronique.

Les femmes peuvent également développer une pneumosclérose. Mais les raisons peuvent être à la fois congénitales et acquises. Des symptômes pour tout de même. Mais cela dépend du déroulement du processus pathologique et de la nature du dommage.

En cas de pneumosclérose focale, les symptômes sont mineurs. Peut se manifester par une toux non permanente. Y compris la faiblesse, la performance réduite. En outre, les causes de maladie chez les adultes peuvent être:

  • travailler dans une production dangereuse;
  • blessures et blessures à la poitrine.

En emploi, toute personne passe une commission médicale. Si vous avez des antécédents de maladie pulmonaire chronique, il est nécessaire d’exclure l’emploi dans une production dangereuse. Comme les équipements de protection sont parfois inutiles, la personne reste malade.

La pneumosclérose chez les personnes âgées est particulièrement difficile. Et ce n'est pas grave le sexe. S'il y a des maladies concomitantes, le processus conduit à la mortalité.

Chez les enfants

La pneumosclérose chez les enfants est une maladie rare. Si la maladie se développe chez les enfants, elle peut survenir à tout âge. Y compris les nourrissons. S'il s'agit de nourrissons, il existe des cas d'insuffisance respiratoire.

Chez les enfants plus âgés, il existe divers signes cliniques. Ils ressemblent à la manifestation chez les adultes. Ces signes cliniques incluent:

Souvent, une infection est associée. Ce qui conduit à des résultats défavorables. Y compris la mortalité de cet état pathologique. Les causes n'ont pas d'étiologie claire. Mais il semblerait que les causes de la pneumosclérose chez les enfants soient:

  • anomalie congénitale;
  • maladies catarrhales;
  • bronchite non traitée.

Il est très important, en particulier dans l'enfance, de commencer un traitement thérapeutique à un stade précoce du développement de la maladie. Les parents doivent faire attention aux symptômes de la fibrose pulmonaire chez les enfants et demander de l'aide de toute urgence. Le diagnostic de pneumosclérose chez les enfants ne diffère pas presque du diagnostic chez les adultes.

Le traitement chez les enfants se résume dans la plupart des cas à un traitement symptomatique. C'est-à-dire l'exclusion des symptômes aigus. Ceci est particulièrement important en présence d'une fibrose pulmonaire pathologique diffuse et aiguë.

Prévisions

Avec la pneumosclérose, le pronostic dépend de nombreuses circonstances. Par exemple, de la localisation du processus pathologique. En cas de fibrose pulmonaire focale, le pronostic est plus favorable. Si la pneumosclérose diffuse, le pronostic est mauvais.

Le pronostic dépend de l'âge du patient. Chez les personnes âgées, le pronostic est mauvais. À un plus jeune âge, de bonnes prévisions sont possibles.

Sur la prévision de la pneumosclérose est d'une grande importance la présence d'un traitement médicamenteux. Si un patient est soigné dans un hôpital et observe toutes les règles du traitement médical, le pronostic est bon. Si le patient est en auto-traitement, les prévisions sont déplorables.

Exode

Dans la pneumosclérose, le résultat dépend de l'évolution de la pneumosclérose. Dans le cours grave de la maladie, qui s'accompagne de complications, la mort est possible. Avec un cours plus facile de la maladie, le résultat est favorable.

La pneumosclérose peut entraîner une insuffisance respiratoire. Surtout avec une déformation sévère des poumons. S'il n'y a pas de complications sous la forme d'emphysème, le résultat est favorable.

Le résultat dépend de la maladie sous-jacente. Si vous n'éliminez pas la maladie sous-jacente, il existe une complication. À leur tour, les complications peuvent entraîner non seulement une invalidité, mais également la mort.

Durée de vie

Plus le traitement est efficace dans la pneumosclérose, plus la durée de vie est longue. L'état du patient, son attitude attentive à l'égard de sa santé ont également une influence sur l'espérance de vie. C'est un mode de vie malsain et une immunité réduite qui entraîne une dégradation de la qualité de la vie.

Il est important de suivre non seulement des méthodes préventives, mais également un traitement complexe. Il est impératif de ne pas utiliser de préparations médicamenteuses incontrôlables. Puisque cela ne conduit pas seulement à des maladies, cela aggrave également le cours de la pathologie sous-jacente.

L’espérance de vie est plus longue si le patient se conforme à la prescription du médecin. En aucun cas, ne peuvent être traités indépendamment. Cela raccourcit non seulement la durée de vie, mais entraîne également des complications irréversibles!

Pneumosclérose

La pneumosclérose est un remplacement pathologique du tissu pulmonaire par du tissu conjonctif, résultant de processus inflammatoires ou dystrophiques dans les poumons, accompagné d'une violation de l'élasticité et des échanges gazeux dans les zones touchées. Les changements locaux sont asymptomatiques, diffus - accompagnés d'essoufflement progressif, de toux, de douleur thoracique, de fatigue. La radiographie et le scanner multispiral / pulmonaire, la spirographie, la biopsie pulmonaire avec vérification morphologique du diagnostic sont utilisés pour identifier et évaluer la lésion. Dans le traitement de la pneumosclérose, des GCS, des cytostatiques, des médicaments antifibrotiques, de l’oxygénothérapie, des exercices de respiration sont utilisés; si nécessaire, la question de la transplantation pulmonaire est soulevée.

Pneumosclérose

La pneumosclérose est un processus pathologique caractérisé par le remplacement du parenchyme pulmonaire par du tissu conjonctif non fonctionnel. La fibrose pulmonaire se développe généralement à la suite de processus inflammatoires ou dystrophiques dans les poumons. La prolifération du tissu conjonctif dans les poumons provoque une déformation des bronches, un durcissement net et une ride du tissu pulmonaire. Les poumons deviennent sans air et rétrécissent. La pneumosclérose peut se développer à tout âge. Cette maladie pulmonaire survient plus souvent chez les hommes de plus de 50 ans. Étant donné que les modifications sclérosées dans le tissu pulmonaire sont irréversibles, la maladie évolue progressivement et peut entraîner une invalidité profonde et même la mort du patient.

Classification de la pneumosclérose

Selon le degré de sévérité de remplacement du parenchyme pulmonaire par le tissu conjonctif, il est isolé

  • fibrose pulmonaire - tyazhisty modifications limitées du parenchyme des poumons, alternant avec le tissu pulmonaire de l'air;
  • pneumosclérose (pneumosclérose elle-même) - compactage et remplacement du parenchyme pulmonaire par du tissu conjonctif;
  • La pneumocirrhose est un cas extrême de pneumosclérose caractérisé par le remplacement complet des alvéoles, des vaisseaux et des bronches par du tissu conjonctif, une consolidation pleurale, un déplacement des organes médiastinaux vers le côté touché.

En termes de prévalence dans les poumons, la pneumosclérose peut être limitée (locale, focale) et diffuse. La pneumosclérose limitée est une petite et une grande focale. La pneumosclérose limitée représente macroscopiquement la zone du parenchyme pulmonaire comprimé avec une diminution du volume de cette partie du poumon. La carnification est une forme particulière de pneumosclérose focale (postpneumonitis sclerosis, dans laquelle le tissu pulmonaire dans le centre de l'inflammation ressemble à la viande crue en apparence et en consistance). Examen microscopique du poumon peut être déterminé sclérose en foyers suppuratif, fibroatélectasie, exsudat fibrineux, etc.

La pneumosclérose diffuse affecte tout le poumon et parfois les deux poumons. Le tissu pulmonaire est compacté, le volume pulmonaire est réduit, leur structure normale est perdue. La pneumosclérose limitée n’affecte pas de manière significative la fonction d’échange gazeux et l’élasticité des poumons. Avec les lésions pulmonaires diffuses avec pneumosclérose, on observe l'image d'un poumon rigide et une diminution de sa ventilation.

Selon la lésion prédominante de diverses structures des poumons, il existe une fibrose pulmonaire alvéolaire, interstitielle, périvasculaire, périlobulaire et péribronchique. Selon les facteurs étiologiques, on distingue la fibrose pulmonaire postnécrotique et circulatoire, ainsi que la sclérose du tissu pulmonaire, résultant de processus inflammatoires et dystrophiques.

Les causes et le mécanisme du développement de la pneumosclérose

La pneumosclérose accompagne généralement l'évolution ou résulte de certaines maladies pulmonaires:

  • pneumonie infectieuse, virale et par aspiration non résolue, tuberculose, mycoses;
  • MPOC, bronchite chronique et péribronchite;
  • atélectasie du poumon, pleurésie massive prolongée;
  • pneumoconiose causée par l'inhalation de gaz et de poussières industriels, lésions par rayonnement;
  • alvéolite (fibrosante, allergique);
  • sarcoïdose pulmonaire;
  • corps étrangers bronchiques;
  • blessures et blessures à la poitrine et au parenchyme pulmonaire;
  • maladie pulmonaire héréditaire.

Le développement de la pneumosclérose peut être causé par un volume insuffisant et l'efficacité du traitement anti-inflammatoire de ces maladies.

La pneumosclérose peut également se développer à la suite de perturbations hémodynamiques du système de circulation pulmonaire (sténose mitrale, insuffisance cardiaque ventriculaire gauche, embolie pulmonaire), de radiations ionisantes, de la prise de médicaments pneumotropes toxiques, chez les patients à réactivité immunitaire réduite.

La pneumosclérose après pneumonie se développe à la suite d'une résolution incomplète de l'inflammation dans les poumons, ce qui conduit à la croissance du tissu cicatriciel conjonctif et à l'oblitération de la lumière des alvéoles. La pneumosclérose survient surtout après une pneumonie à staphylocoques, accompagnée de la formation d'une nécrose du parenchyme pulmonaire et de la formation d'un abcès, dont la guérison est accompagnée par la croissance de tissu fibreux. La pneumosclérose post-tuberculeuse est caractérisée par la prolifération du tissu conjonctif dans les poumons et par le développement du péri-emphysème.

La bronchite chronique et la bronchiolite sont à l'origine du développement d'une pneumosclérose diffuse péribronchique et périlobulaire. Avec la pleurésie actuelle à long terme, les couches superficielles du poumon sont impliquées dans le processus inflammatoire, l'exsudation du parenchyme est comprimée et le développement d'une pneumosclérose pleurogène se produit. Les alvéolites fibrosantes et les dommages dus aux radiations entraînent le développement d'une pneumosclérose diffuse avec formation de "poumon cellulaire". Avec des symptômes d'insuffisance ventriculaire gauche cardiaque, de sténose de la valve mitrale, une partie fluide du sang pénètre dans le tissu pulmonaire avec le développement ultérieur d'une pneumosclérose cardiogénique.

Les mécanismes de développement et les formes de pneumosclérose sont dus à ses causes. Cependant, les violations de la fonction de ventilation des poumons, la capacité de drainage des bronches, la circulation sanguine et la lymphe dans les poumons sont communes à toutes les formes étiologiques de fibrose pulmonaire. La violation de la structure et la destruction des alvéoles conduisent au remplacement des structures morphofonctionnelles du parenchyme pulmonaire par du tissu conjonctif. La violation de la lymphe et de la circulation sanguine accompagnant une pathologie vasculaire et broncho-pulmonaire contribue également à l'apparition d'une pneumosclérose.

Symptômes de pneumosclérose

La pneumosclérose limitée ne gêne généralement pas les patients; parfois, il y a une légère toux avec des expectorations pauvres. Lorsqu'elle est vue sur le côté de la lésion, une rétraction thoracique peut être détectée.

La pneumosclérose diffuse est symptomatique de l'essoufflement - au début, lors d'un effort physique, puis au repos. Peau avec une nuance cyanotique en raison de la ventilation réduite du tissu alvéolaire des poumons. Le symptôme des doigts d'Hippocrate (sous forme de baguettes) est un signe caractéristique d'insuffisance respiratoire dans la pneumosclérose. La pneumosclérose diffuse est accompagnée de symptômes de bronchite chronique. Les patients s’inquiètent de la toux - d’abord rare, puis intrusive, avec écoulement de crachats purulents. L'évolution de la pneumosclérose est la principale maladie: bronchectasie, pneumonie chronique. Douleur éventuelle à la poitrine, faiblesse, perte de poids, fatigue.

Il y a souvent des signes de cirrhose du poumon: déformation grossière de la poitrine, atrophie des muscles intercostaux, déplacement du cœur, des gros vaisseaux et de la trachée dans la direction de la lésion. Dans les formes diffuses de pneumosclérose, une hypertension de la circulation pulmonaire et des symptômes du cœur pulmonaire se développent. La gravité de la fibrose pulmonaire est déterminée par le volume du tissu pulmonaire affecté.

Les modifications morphologiques des alvéoles, des bronches et des vaisseaux sanguins dans la pneumosclérose entraînent une altération de la ventilation des poumons, une hypoxémie artérielle, une réduction du lit vasculaire et sont compliquées par le développement d'un cœur pulmonaire, une insuffisance respiratoire chronique et l'ajout de maladies pulmonaires inflammatoires. L'emphysème des poumons est un compagnon constant de la pneumosclérose.

Diagnostic de la pneumosclérose

Les données physiques sur la fibrose pulmonaire dépendent de la localisation des modifications pathologiques. Une respiration fortement affaiblie, des rales humides et sèches et des sons de percussion sont sourds au-dessus de la zone touchée ou de manière diffuse.

Identifier de manière fiable la pneumosclérose permet la radiographie des poumons. La radiographie révèle les modifications du tissu pulmonaire avec pneumosclérose asymptomatique, leur prévalence, leur nature et leur gravité. Pour détailler l'état des zones touchées par la pneumosclérose, une bronchographie, une tomodensitométrie des poumons et une IRM sont réalisées.

Les signes radiologiques de la pneumosclérose sont variés, car ils reflètent non seulement des modifications scléreuses des poumons, mais également un tableau des maladies associées: emphysème, bronchite chronique, bronchectasie. Les radiographies montrent une diminution de la taille de la partie affectée du poumon, ainsi qu'un renforcement, une réticulation et une boucle du motif pulmonaire le long des branches des bronches en raison de la déformation de leurs parois, de la sclérose en plaques et de l'infiltration du tissu péribronchique. Souvent, les champs pulmonaires des divisions inférieures prennent la forme d'une éponge poreuse («poumon cellulaire»). Sur les bronchogrammes - la convergence ou la déviation des bronches, leur rétrécissement et leur déformation, les petites bronches ne sont pas déterminées.

La bronchoscopie révèle souvent une bronchectasie, signe de bronchite chronique. L'analyse de la composition cellulaire des lavages des bronches permet de préciser l'étiologie et le degré d'activité des processus pathologiques dans les bronches. Dans l’étude de la fonction respiratoire (spirométrie, mesure du débit de pointe), on a mis en évidence une diminution de la capacité vitale des poumons et un indicateur de la perméabilité des bronches (indice de Tiffno). Les changements sanguins dans la pneumosclérose ne sont pas spécifiques.

Traitement de la pneumosclérose

La pneumosclérose est traitée par un pneumologue ou un thérapeute. Une inflammation aiguë dans les poumons ou l'apparition de complications peuvent être une indication du traitement en hospitalisation dans le service de pneumologie. Dans le traitement de la pneumosclérose, l’accent est mis principalement sur l’élimination du facteur étiologique.

Les formes limitées de pneumosclérose, qui ne se manifestent pas cliniquement, ne nécessitent pas de traitement actif. Si la pneumosclérose survient avec des exacerbations du processus inflammatoire (pneumonie et bronchite fréquentes), des médicaments antimicrobiens, expectorants, mucolytiques et bronchodilatateurs sont prescrits et une bronchoscopie thérapeutique est effectuée pour améliorer le drainage bronchique des arbres (lavage bronchoalvéolaire). En cas de symptômes d'insuffisance cardiaque, appliquez des glycosides cardiaques et des préparations à base de potassium en présence d'un composant allergique et d'une pneumosclérose diffuse - les glucocorticoïdes.

L’utilisation d’un complexe médico-physique-physique, de massages thoraciques, d’oxygénothérapie et de physiothérapie donne de bons résultats en cas de pneumosclérose. La pneumosclérose limitée, la fibrose et la cirrhose, la destruction et la suppuration du tissu pulmonaire nécessitent un traitement chirurgical (résection de la partie affectée du poumon). Une nouvelle technique de traitement de la pneumosclérose consiste à utiliser des cellules souches, permettant de restaurer la structure normale des poumons et leur fonction d’échange gazeux. Pour les modifications globales diffuses, la transplantation pulmonaire devient le seul traitement.

Prévision et prévention de la pneumosclérose

La prédiction ultérieure de la fibrose pulmonaire dépend de la progression des modifications dans les poumons et du taux de développement d'insuffisance respiratoire et cardiaque. Les pires options pour la pneumosclérose sont possibles à la suite de la formation d’un «poumon cellulaire» et de l’ajout d’une infection secondaire. Au cours de la formation du «poumon cellulaire», l'insuffisance respiratoire devient plus lourde, la pression dans l'artère pulmonaire augmente et le cœur pulmonaire se développe. Le développement d'une infection secondaire, de mycose ou de processus de tuberculose dans le contexte de la pneumosclérose entraîne souvent la mort.

Les mesures de prévention de la pneumosclérose comprennent la prévention des maladies respiratoires, le traitement rapide du rhume, des infections, de la bronchite, de la pneumonie et de la tuberculose pulmonaire. Il est également nécessaire de prendre des précautions lors de l’interaction avec des substances pneumotoxiques lors de la prise de médicaments pneumotoxiques. Dans les industries dangereuses associées à l'inhalation de gaz et de poussières, il est nécessaire d'utiliser un appareil respiratoire, d'installer une ventilation aspirante dans les mines et sur les lieux de travail des coupe-verre, des broyeurs, etc. Lorsqu'un employé est diagnostiqué avec des signes de pneumosclérose, il est nécessaire de le transférer sur un autre substances pneumotoxiques. Améliorer l'état des patients atteints de pneumosclérose, d'abandon du tabac, de durcissement et d'exercices légers.

Pneumosclérose: causes, symptômes, diagnostic, traitement

La pneumosclérose (pneumofibrose, sclérose des poumons) est une maladie pulmonaire chronique, accompagnée de la propagation du tissu conjonctif dans les poumons, due à l'apparition d'un processus dystrophique ou inflammatoire. Cela arrive local et diffus. Accompagné d'une diminution de l'élasticité des tissus et d'une fonction d'échange de gaz altérée. Lorsque cela se produit, lors de la déformation des bronches, le poumon est compacté et fortement réduit en taille. Selon la zone touchée, la pneumosclérose est divisée en alvéolaire, périvasculaire, interstitielle, périlobulaire et péribronchique.

Le plus souvent, la pneumosclérose survient chez les personnes âgées, parfois chez les enfants, à la suite d'une coqueluche, de la rougeole ou d'une bronchopneumonie.

Les facteurs contribuant au développement de la pneumosclérose locale comprennent:

  • hémodynamique altérée - insuffisance cardiaque ventriculaire gauche, sténose mitrale, thromboembolie pulmonaire;
  • pneumonie (causée par des mycoplasmes, legonelles, pneumocystes, etc.) résultant de l'aspiration de corps étrangers, tuberculose, mycoses, paragonimose, syphilis;
  • une conséquence de maladies professionnelles causées par l'action sur le corps de la saleté, la poussière, le dégagement de substances toxiques;
  • inhalation de gaz de guerre chimique et de liquides aspirés;
  • avec alvéolite, maladies diffuses, granulomatose;
  • maladies héréditaires et génétiques;
  • rayonnement ionisant;
  • médicaments ayant des effets pneumotropes toxiques, tels que dérivés du nitrofurane, ganglioblokatora, cytostatiques;
  • reflux gastro-oesophagien prolongé et aspiration du contenu gastrique;
  • conséquence de l’allotransplantation de moelle osseuse.

La pneumosclérose péribronchique et périlobulaire diffuse est causée par une bronchite ou une bronchiolite.

La pneumosclérose locale ne se manifeste pas cliniquement. En ce qui concerne la pneumosclérose diffuse, le seul signe est un essoufflement progressif (au début uniquement après l'exercice, avec une période de repos), accompagné d'une toux sèche et persistante avec une petite quantité d'expectorations purulentes. Il y a des douleurs à la poitrine, une perte de poids, les patients sont inquiets de leur faiblesse et de leur fatigue accrue. La cyanose est parfois observée en raison d'une diffusion altérée de l'oxygène et d'une hypoventilation alvéolaire pulmonaire. L'un des signes importants est la configuration caractéristique des doigts en forme de baguettes (les «doigts d'Hippocrate»). Les symptômes de la maladie ressemblent beaucoup aux symptômes de l’emphysème.

Les conséquences de la pneumosclérose peuvent être un cœur pulmonaire, une augmentation de la pression dans l'artère pulmonaire, une insuffisance respiratoire. La mort peut survenir avec l’apparition d’une infection secondaire, mycose, sclérodermie, lupus érythémateux disséminé, tuberculose.

Le plus souvent, la fibrose pulmonaire est détectée par hasard lors d'un examen radiologique de routine, principalement chez les personnes à risque. Cela peut être lors d'un examen médical ou lors d'un examen pour d'autres maladies. C’est la raison pour laquelle les principales méthodes de diagnostic sont considérées comme un examen aux rayons X et, plus récemment, la tomographie et l’IRM. L'examen radiographique fournit un tableau assez objectif des modifications sclérotiques, aide à déterminer le degré de lésion du tissu pulmonaire, distingue les modifications cicatricielles et infiltrantes et différencie la pneumosclérose des modifications tumorales. Les patients sont affectés à la radiographie générale en projection directe et latérale, à la radiographie ciblée et au scanner. Sur la photographie aux rayons X, une zone sombre est clairement distinguée, avec des bords déchiquetés qui coïncident avec les limites des changements pathologiques. Les changements fibreux ont également des manifestations distinctes. Le tissu conjonctif est agrandi en volume, on observe une cellularité, ce qui est particulièrement visible dans la projection latérale.

L'auscultation révèle une crépitation (crunching) au plus fort de l'inhalation en raison de l'implication des petites bronches et des bronchioles dans le processus pathologique. Lorsque le processus est très avancé, le son ressemble à un couinement, comme lorsque vous frottez un bouchon.

L'évaluation de la respiration externe est réalisée par pneumotachographie et spirographie. La pneumotachographie n'est pas recommandée.

En cas de suspicion de pneumosclérose, la consultation d'un pneumologue est nécessaire. Bien qu’à l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement efficace contre la pneumosclérose.

Dans la forme locale du traitement n'est pas fourni du tout, sauf dans le cas de la maladie pulmonaire inflammatoire destructive, qui est très difficile.

En principe, dans le cas de la pneumosclérose, il est nécessaire de traiter non pas l'effet, mais la cause. Comme la pneumosclérose est principalement causée par une pathologie chronique des poumons ou des bronches, il est recommandé de prendre des préparations hormonales. Ceux-ci incluent Pulmicort, sérétide, symbicort et les médicaments bronchodilatateurs Erespal, ACC, bronholitin, bronchikum, bromhexin, mukaltin. Les patients atteints de fibrose pulmonaire, souffrant de maladies cardiovasculaires, conduisant à une stagnation des poumons, il est nécessaire d'utiliser des diurétiques et des médicaments antihypertenseurs. Si vous avez une toux avec des expectorations, l'utilisation d'iodure de potassium est recommandée.

L'administration du médicament peut également inclure l'administration de petites doses de glucocorticoïdes (prednisone, dexaméthasone). Une forte dose de ces médicaments ne peut qu'aggraver l'état du patient. Traitement à long terme - au moins un an. En même temps que des glucocorticoïdes, on prescrivait de la pénicillamine, des médicaments à base de potassium, des hormones anaboliques, des angioprotecteurs, des vitamines E et B6.

Avec une forme diffuse qui se produit lorsqu’elle est exposée à la poussière et à la saleté, il faut d’abord éliminer les facteurs défavorables. Les patients ont indiqué un traitement pour insuffisance respiratoire à l'aide d'exercices de physiothérapie et d'un massage thoracique.

L’oxygénothérapie, c’est-à-dire l’oxygénothérapie, est un bon effet dans le traitement de la pneumosclérose. Récemment, une méthode de traitement des cellules souches a été mise au point, à l'aide de laquelle la structure pulmonaire et ses fonctions d'échange de gaz sont restaurées.

Les méthodes de traitement chirurgical sont rarement utilisées et uniquement en cas de destruction, en cas de cirrhose, de fibrose, de suppurations et consistent en une résection de la partie affectée du poumon.

Le traitement des remèdes populaires est similaire au traitement de la bronchite et de la pneumonie chronique.

La prévention de la pneumosclérose revêt une grande importance et vise le traitement et le suivi appropriés des maladies pouvant entraîner une pneumosclérose, telles que la bronchite, la pneumonie, l’insuffisance cardiaque. Les personnes qui ont eu une pneumonie devraient être examinées par un médecin pendant un an. En présence d'exacerbations de bronchite chronique, la tetracycline est prescrite avec la nystatine, l'olététrine et la lévomycétine. En cas de risques professionnels liés au travail dans des conditions dangereuses, il est recommandé de respecter les consignes de sécurité et d'utiliser des équipements de protection lors de travaux avec des agents pneumotoxiques. Parmi les autres méthodes de prévention, citons le durcissement du corps, des exercices de thérapie physique, des exercices de respiration, la marche au grand air, une alimentation adéquate, l'arrêt du tabac et l'alcool. S'il y a une possibilité - reposez-vous dans des stations spécialisées.

Pneumosclérose pulmonaire: causes, symptômes et méthodes de traitement

Les maladies pulmonaires et bronchiques prolongées conduisent à la formation de cicatrices du tissu conjonctif. Les mêmes changements se produisent lorsque de la poussière et des substances toxiques sont inhalées, une pneumonie stagnante et une insuffisance cardiaque.

Cela provoque un durcissement du tissu pulmonaire et l'apparition d'un certain nombre de maladies chroniques.

Pneumosclérose des poumons: de quoi s'agit-il?

La pneumosclérose pulmonaire est un processus pathologique consistant à remplacer un tissu pulmonaire normal par un tissu conjonctif.

Dans ce cas, la fonction respiratoire est perturbée, la taille de la surface respiratoire diminue. La maladie survient à tout âge, les hommes tombent plus souvent malades.

Pneumosclérose des poumons Photo radiographique

La pneumosclérose pulmonaire est classée selon plusieurs signes.

Selon la prévalence émettre:

  • Fibrose Dans ce cas, le tissu pulmonaire et conjonctif sont présents simultanément.
  • Sclérose Le tissu pulmonaire se connecte.
  • Cirrhose Le stade le plus grave, est le sceau de la plèvre, les vaisseaux sanguins, le processus respiratoire est perturbé.

Partagez également cette maladie en fonction de l'emplacement de la lésion:

  • Pneumosclérose apicale - le tissu conjonctif se développe sur la partie supérieure de l'organe.
  • Pneumosclérose basale - dans ce cas, il y a une prolifération de tissu dans la racine du poumon.
  • Pneumosclérose basale - le tissu pulmonaire est remplacé par du tissu conjonctif dans les parties basales de l'organe.

En outre, il existe deux degrés de propagation de la maladie - focale et diffuse.

Si la maladie se propage aux deux organes, on peut alors parler de fibrose pulmonaire pulmonaire diffuse. En règle générale, cette forme peut causer des formations kystiques, le tissu pulmonaire reçoit moins de nutriments et les poumons sont réduits.

Les causes de la fibrose pulmonaire pulmonaire

Cette maladie se développe dans la plupart des cas à la suite de maladies pulmonaires ou de complications ultérieures.

Les causes les plus courantes sont:

  • Infection qui enflamme le tissu pulmonaire, la tuberculose;
  • Bronchite chronique et inflammations;
  • Long séjour dans des pièces à air pollué, par exemple au travail;
  • Inflammations causées par divers allergènes;
  • Maladie du Beck pulmonaire;
  • Lésion pulmonaire;
  • L'hérédité.

Une cause fréquente du développement d'une telle maladie n'est pas guérie des processus inflammatoires dans les poumons: bronchite, pneumonie.

Symptômes de fibrose pulmonaire pulmonaire

La clinique dépend de la forme: diffuse ou focale. Ce dernier est caractérisé par un essoufflement modéré et un état satisfaisant.

Les symptômes suivants sont caractéristiques de la fibrose pulmonaire pulmonaire diffuse:

  1. Essoufflement. Dans la forme diffuse, il n'apparaît pas immédiatement, au stade initial, il ne se produit que lors d'un effort physique. Lorsque la maladie progresse, l'essoufflement est présent même au repos.
  2. Toux, très forte, avec écoulement, comme les expectorations mélangées avec du pus.
  3. Faiblesse constante, fatigue, sensation de vertige.
  4. Il y a une douleur constante dans la poitrine.
  5. La peau devient de couleur bleuâtre.
  6. Une personne peut perdre du poids sans changer son régime alimentaire.
  7. La poitrine se déforme progressivement et les phalanges des doigts s'épaississent aux extrémités et deviennent semblables à des baguettes de tambour.
  8. Insuffisance pulmonaire.

La présence de bronchiectasie s'accompagne d'hémoptysie et de crachats purulents. Les modifications fibreuses du tissu pulmonaire se manifestent par une respiration superficielle et rapide, une position haute du diaphragme (due à une diminution de la taille des poumons) et une déformation de l'arbre bronchique.

La progression de la maladie entraîne une congestion des poumons et une expansion du cœur droit. Le développement de l'insuffisance cardiaque se manifeste par une augmentation de l'œdème et de l'essoufflement.

S'il n'y a pas beaucoup de symptômes et s'ils sont flous, on peut alors parler d'une forme bénigne de pneumosclérose.

Diagnostic de la maladie

Cette maladie est diagnostiquée par rayons X. Il montre clairement les changements dans les tissus de l'organe. Dans les premières étapes, les modifications ne sont visibles que dans un domaine.

Les tests pulmonaires fonctionnels sont satisfaisants, mais avec une fibrose pulmonaire diffuse, ils s'écartent considérablement de la norme et ne permettent pas de correction thérapeutique.

De type obstructif (emphysème, bronchite chronique) - la conduction aérienne est perturbée, entraînant une hypoxémie (diminution de la saturation en oxygène du sang).

Type de restructuration (réduction du poumon) - conduit à une diminution de la capacité vitale du poumon, la conductivité est légèrement cassée.

Les pneumologues pour le diagnostic utilisent l'examen externe du patient, la bronchoscopie, la bronchographie. Si nécessaire, désigner un IRM.

Traitement de la fibrose pulmonaire pulmonaire

La maladie est traitée par un pneumologue ou un thérapeute. Les méthodes de traitement utilisées dépendent du stade auquel la maladie est localisée.

Le traitement spécifique n'existe pas, la thérapie vise à éliminer la cause qui a provoqué le développement de la maladie. Dans la forme légère, la règle de base est la prudence et le soutien du corps, afin d'éviter l'apparition de foyers d'inflammation.

Le traitement de la fibrose pulmonaire pulmonaire diffuse comprend les points suivants:

  • Médicaments antimicrobiens;
  • Des bronchodilatateurs et des médicaments ayant des propriétés expectorantes sont prescrits;
  • Les médecins peuvent procéder à un drainage bronchique.
  • Les médicaments cardiologiques sont également utilisés pour prévenir les symptômes de la myocardite.

En l'absence d'insuffisance pulmonaire, le spécialiste peut prescrire des procédures spéciales de physiothérapie. Dans les cas particulièrement difficiles, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Méthodes traditionnelles de traitement

Dans les cas non commencés, utilisez les moyens de la médecine traditionnelle. En règle générale, la plupart d'entre eux sont utilisés pour traiter la bronchite. Voici quelques recettes:

  • Dans un thermos, vous devez préparer 1 cuillère à soupe de graines d’avoine avec un demi-litre d’eau bouillante. Quitter la nuit, filtrer le matin et boire par petites portions pendant la journée.
  • Les fruits secs bien lavés doivent être trempés pendant la nuit. Ils ont besoin de manger l'estomac vide le matin. Grâce à ses propriétés diurétiques et laxatives, cet outil aide à débarrasser les poumons de la stagnation.
  • Il existe un autre excellent outil: les oignons. Une chose que vous devez faire cuire et moudre avec du sucre. Prenez ce mélange à une cuillère à soupe toutes les deux heures.

Il existe de nombreuses recettes, mais n'abusez pas de l'auto-traitement - utilisez des méthodes traditionnelles en plus du traitement médical, et uniquement après avoir consulté / prescrit un médecin.

Conséquences et complications

Bien sûr, une personne aura une question: quel est le risque de pneumosclérose des poumons? Si vous ne traitez pas cette maladie, il est possible que des insuffisances cardiaques et pulmonaires se manifestent.

Dans les stades ultérieurs, la partie inférieure du poumon peut progressivement devenir semblable à une éponge poreuse (le poumon dit en nid d'abeille). Il en résulte des problèmes respiratoires et l’infection se développe une seconde fois, ce qui entraîne une détérioration de la condition humaine.

L'espérance de vie dans la fibrose pulmonaire pulmonaire dépend du stade auquel la maladie est détectée, de la rapidité du traitement, du respect de toutes les prescriptions du médecin et de la prévention. Si la maladie ne commence pas, la probabilité d'une issue favorable est très élevée.

Toutes les maladies de nature pulmonaire doivent être opportunes et complètement guéries. Pour ce faire, il est préférable de faire appel à des spécialistes plutôt qu’à l’automédication.

Si la cause de la maladie est devenue l'air pollué sur les lieux de travail, pensez à changer vos activités professionnelles.

Code 10 de la CIM

Section (J84) - Autres maladies respiratoires interstitielles

Qu'est-ce que la fibrose pulmonaire pulmonaire: symptômes et traitement

La pneumosclérose des poumons est une pathologie grave des organes du système respiratoire, au cours de laquelle le tissu pulmonaire en état de fonctionnement est modifié, ce qui l’empêche de réaliser son travail principal. Le processus étant irréversible, il est impossible de récupérer la partie perdue du poumon à l'aide de médicaments.

Les patients se demandent souvent s'ils peuvent vivre avec un diagnostic similaire et ce qu'il faut faire pour que leur état ne s'aggrave pas davantage. Pour ce faire, vous devez comprendre les causes originales de la maladie.

Qu'est-ce qui se passe dans le corps

La maladie a de nombreuses causes de développement et une proportion importante de facteurs contributifs de l’histoire de l’homme. Presque toujours, l'apparition d'une pneumosclérose est influencée par une infection interne prolongée du corps. Pour une raison ou une autre, le tissu pulmonaire commence à se déformer, ce qui l’empêche de remplir ses fonctions de base.

Les alvéoles dans les lieux de la défaite ne sont pas remplies d'air, il n'y a pas d'échange de gaz. Si la pathologie se développe dans une zone non étendue, la maladie ne s'accompagne pas de symptômes graves. Les problèmes commencent lorsqu'une grande partie du tissu pulmonaire a subi une sclérose pulmonaire.

Beaucoup de gens s'inquiètent de la question de savoir si une personne est atteinte de pneumosclérose, qu'elle soit contagieuse ou non. La réponse est simple: il convient de s’inquiéter quand elle est causée par une infection, la maladie elle-même ne pose pas de danger pour les autres.

Classification

Il existe plusieurs types de cette maladie, en fonction desquels un pronostic ultérieur peut être supposé. Les méthodes de diagnostic modernes aideront à identifier exactement quelle pneumosclérose chez un patient particulier. En fonction de la forme de la maladie, le traitement médicamenteux le plus approprié est sélectionné.

Selon le degré de dommage, il y a:

  1. Pneumofibrose - Au cours de celle-ci, le parenchyme change, ce qui recouvre l'espace sans air. Les alvéoles sont intacts.
  2. Pneumosclérose - remplacement complet du parenchyme.
  3. Pneumocirrhose - le processus pathologique capture tout le tissu pulmonaire ainsi que les vaisseaux et les bronches. La plèvre s'épaissit, il se produit un déplacement du médiastin.

La maladie est également divisée en fonction de la prévalence de la lésion. Si une petite zone est endommagée, on parle de pneumosclérose locale (focale). Lorsqu'une grande surface de tissu de revêtement est impliquée dans des changements pathologiques, on peut parler d'une forme diffuse.

  1. La fibrose pulmonaire focale ne provoque pas de gêne importante pour le patient. Affecte une petite partie des organes du système respiratoire. N'affecte pas les processus d'échange de gaz ni l'élasticité du tissu pulmonaire.
  2. La pneumosclérose diffuse est une affection dans laquelle tout le poumon est touché, moins souvent les deux. Il y a une violation de leur ventilation.

La maladie est également divisée en fonction de la localisation de la lésion et de sa cause.

La sclérose pulmonaire des poumons est une maladie grave qui nécessite un suivi à vie par un pneumologue. C'est pourquoi vous ne devriez pas reporter la visite à un spécialiste.

Causes de la pneumosclérose

Les modifications pneumosclérotiques dans les poumons se développent pour différentes raisons. Souvent, ils ne sont pas des processus infectieux guéris dans le corps à temps. La présence de facteurs prédisposants dans la vie du patient joue un rôle important.

Maladies pouvant provoquer un remplacement du tissu pulmonaire:

  • bronchite chronique, pneumonie, atélectasie, alvéolite, pleurésie, pneumopathie par aspiration et autres problèmes liés au système respiratoire;
  • blessures graves à la poitrine;
  • maladies héréditaires du système broncho-pulmonaire.

La pneumosclérose est souvent causée par des virus, des infections ou des champignons qui sont actifs dans les poumons depuis longtemps, par exemple lors de la tuberculose. Il peut aussi être causé par l'emphysème.

Facteurs prédisposants

Même en présence des maladies ci-dessus, la pneumosclérose ne se développe pas dans tous les cas. Les facteurs prédisposants auxquels le patient est exposé quotidiennement jouent un rôle important. Plus ils sont nombreux, plus le risque d'endommager le parenchyme est élevé.

Ce qui peut affecter la survenue de dommages:

  • maladies du système cardiovasculaire;
  • fumer, même passif, boire de l'alcool;
  • thrombose pulmonaire;
  • rayonnement ionisant;
  • usage à long terme de certains médicaments;
  • affaiblissement de l'immunité;
  • prédisposition génétique à la maladie pulmonaire.

Le patient en pneumologie doit se rappeler que le besoin impérieux d'alcool sape considérablement le système immunitaire, de sorte que le corps n'est pas en mesure de lutter pleinement contre l'infection. Le tabagisme, en plus de ses effets nocifs, peut provoquer un spasme broncho-pulmonaire, qui provoque des perturbations des échanges gazeux. Dans 70% des cas, le développement d'un pneumothorax aurait pu être évité si la personne n'avait pas fumé.

Symptômes de la maladie

Si la lésion est focale, le patient peut ne pas ressentir les signes de la maladie. Ils ne se développent qu'avec des modifications diffuses du tissu pulmonaire.

Symptômes de la fibrose pulmonaire pulmonaire:

  1. Toux Au début, le piratage de la toux, qui s’aggrave, augmente avec le temps. La toux devient productive, les expectorations purulentes visqueuses commencent à se séparer.
  2. Essoufflement. Au stade initial de la maladie apparaît uniquement pendant l'exercice. Cependant, au fur et à mesure de sa progression, il est également observé au stade du repos.
  3. Cyanose et pâleur de la peau. La perturbation de la microcirculation sanguine dans les tissus se développe en raison d'un échange de gaz altéré, ce qui entraîne une pâleur de la peau sur le visage, le triangle nasolabial est de couleur bleuâtre.
  4. L'incapacité à effectuer des mouvements respiratoires complets provoque un gonflement des veines du cou.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, le patient peut ressentir une détérioration générale de son état de santé, associée à une insuffisance de ventilation. Dans les formes sévères de fibrose pulmonaire pulmonaire, une luxation médiastinale est observée visuellement, le thorax s’effondre partiellement à l’intérieur.

Diagnostics

Il est plus facile de détecter la pneumosclérose aux rayons X, mais le médecin utilise également des méthodes d'auscultation et de percussion, de bronchographie et de tomodensitométrie des poumons. Le rôle principal dans le diagnostic est joué par l'histoire de la vie du patient, la présence de maladies concomitantes. L’avènement de la clinique de bronchite chronique ou d’emphysème est un signal alarmant.

Au cours de l'examen, le pneumologue observe:

  • son de percussion raccourci;
  • la respiration vésiculaire peut être altérée;
  • beaux râles bouillonnants;
  • la mobilité de la marge pulmonaire est limitée.

Si la pneumosclérose est passée à un stade sévère, une atrophie musculaire apparaît dans la région thoracique avec une nouvelle déformation de la poitrine et de tous les organes situés dans celle-ci.

Souvent, un spécialiste a recours à des méthodes de spirométrie lui permettant d’identifier le niveau de capacité vitale des lobes pulmonaires, ainsi qu’une altération de la perméabilité bronchique.

Radiographie

L’étude la plus importante, qui concerne le diagnostic et la nomination d’un traitement supplémentaire, est la radiographie des poumons. Il aide à identifier la pneumosclérose à tous les stades de son développement, ainsi qu'à détecter les maladies associées (bronchite, emphysème, tuberculose et autres).

Le radiologue voit dans l'image la déformation du motif pulmonaire, qui devient un maillage, avec une couleur accrue. Les voies respiratoires elles-mêmes peuvent être réduites. Il y a des signes de cellules pulmonaires dans les parties inférieures, conséquence des modifications de la structure du tissu de revêtement.

La présence de tous les signes ci-dessus au cours de l'examen indique une pneumosclérose pulmonaire. À l'avenir, le patient est assigné à un traitement d'entretien.

Traitement

En cas d'aggravation des maladies concomitantes d'une personne, un hôpital est placé en vue de commencer le traitement de la pneumosclérose pulmonaire le plus tôt possible. Les étapes du processus de soins infirmiers comprennent la mise en œuvre d'un traitement médicamenteux, ainsi que des mesures préventives de soutien. Guérir la maladie n’est possible qu’à l’aide d’une approche intégrée, indispensable à la vie.

Traitement de la fibrose pulmonaire pulmonaire avec des médicaments

Les médicaments qui doivent être utilisés ne peuvent être décidés que par un pneumologue qui observe un patient. Il ne vaut pas la peine de prendre une décision quant à la prise de médicaments par vous-même, car une pharmacothérapie mal choisie peut aggraver la situation.

Le médecin prescrit les groupes de fonds suivants:

  • les médicaments qui aident à liquéfier et à éliminer les mucosités des poumons;
  • bronchodilatateurs;
  • vitamines.

Si le patient est atteint de pneumocardiose, des glucosides cardiaques, des diurétiques ou des glucocorticoïdes peuvent être nécessaires. Une maladie causée par une infection nécessite des antibiotiques ou des médicaments ayant un effet antimicrobien.

Autres méthodes de thérapie

  • Physiothérapie

Montré si non observé des signes d'insuffisance pulmonaire. L'iontophorèse ou l'échographie est utilisée pour le traitement, qui est effectué avec l'introduction de médicaments. Parfois, des traitements thermiques, une électrophorèse ou un rayonnement ultraviolet sont prescrits.

C'est une oxygénothérapie sous forme de bouteilles sous pression. Le patient les respire à travers un masque spécial pendant 5-15 minutes. Cette méthode aide à restaurer le métabolisme dans les tissus, à saturer chaque cellule du corps en oxygène.

  • Culture physique médicale

C'est un complexe de certains exercices dans lesquels le haut du torse est impliqué. L’exercice d’exercices de respiration n’est pas moins utile.

L'opération est indiquée pour les processus purulents sévères, ainsi que pour les cirrhoses étendues ou les lésions fibreuses. La procédure implique l’expiration de la partie endommagée du poumon ou de l’organe entier, dans certains pays, le transfert de tissus sains. Selon certaines critiques, après une telle opération, le patient reprendra une vie bien remplie sans avoir de problèmes respiratoires.

Plus l'impact sur la maladie est important, plus il est probable que ses progrès cesseront. Après un traitement médical de haute qualité, une personne doit prendre des mesures préventives pour éviter la récurrence des symptômes.

Prévention

La pneumosclérose est dangereuse car elle peut toucher une grande partie du tissu pulmonaire. Ceci est lourd de complications sérieuses qui peuvent conduire à la mort d'un malade. Si une prédisposition génétique ou une maladie pulmonaire est déjà présente, il sera utile de procéder à une prévention quotidienne de cette maladie.

Que peut-on faire pour prévenir la pneumosclérose?

  • arrêter de fumer, minimiser l'utilisation de boissons alcoolisées;
  • traiter en temps opportun les maladies des poumons et du rhume;
  • changer le travail associé à l'inhalation de substances étrangères (poussière, gaz, moisissure, etc.);
  • plus souvent pour aérer la pièce, pour être régulièrement en plein air, pour marcher dans les bois ou sur la mer, pour tempérer le corps à l'aide de frottements;
  • Ne prenez pas de médicaments toxiques sans ordonnance du médecin.

Toute personne âgée de plus de 14 ans est obligée de subir un examen fluorographique chaque année, ce qui permet d’identifier tout changement de la structure broncho-pulmonaire et de commencer rapidement le traitement. Les rayons X sont également indiqués en présence de dyspnée persistante ou de toux.

Si vous avez déjà une maladie pulmonaire, vous ne devez pas exacerber l’état du corps par l’influence constante de facteurs prédisposants. Un tel pneumologue doit être examiné une fois par an par un pneumologue.

Complications possibles et pronostic

Chez les personnes atteintes de fibrose pulmonaire pulmonaire diffuse, l’espérance de vie peut être considérablement réduite. La maladie se caractérise par le développement rapide de complications graves entraînant la mort du patient. Les lésions focales sont beaucoup plus susceptibles d'être traitées.

Pour éviter toute déformation de la poitrine due au remplacement complet du tissu pulmonaire, il est nécessaire de consulter un médecin à temps en cas de changement de l'état de santé.

Sur la fluorographie annuelle, toutes les pathologies des organes du système respiratoire et du cœur sont clairement visibles, ce qui permet de détecter la pneumosclérose au stade précoce.

Conséquences possibles de la maladie:

  • cœur pulmonaire;
  • l'emphysème;
  • un abcès;
  • insuffisance respiratoire chronique;
  • hypoxémie artérielle.

La pneumosclérose des poumons ne se développe pas à partir de zéro. Dans presque tous les cas, la personne est au courant des maladies pouvant précéder cette maladie. Il est nécessaire de les traiter rapidement et d'éviter les complications. La mise en œuvre de ces règles simples permettra à une personne de toujours respirer profondément.