Traitement des hémorroïdes internes à la maison

Les statistiques médicales indiquent que 60% des personnes sont atteintes d'hémorroïdes. Les facteurs d'occurrence sont l'hypodynamie, la sédentarité, une alimentation inadéquate et non systématique, des problèmes de motilité intestinale, une prédisposition génétique.

Ayant trouvé les premiers signes d'hémorroïdes, les gens ne se précipitent pas chez le médecin, hésitant à initier des personnes non autorisées à des problèmes délicats. En conséquence, la maladie progresse et atteint un stade où il est impossible de se passer d'une intervention chirurgicale. En visitant le proctologue aux premiers stades de la maladie, il sera possible de se passer de mesures drastiques avec un traitement à domicile.

Traitement des hémorroïdes à la maison

Les hémorroïdes sont en cours de développement. Les deux premiers sont caractérisés par des saignements intermittents et la formation de ganglions qui, après un prolapsus, retournent indépendamment au rectum. Ceci est une hémorroïdes internes. Dans la troisième étape, les nœuds sont réinitialisés indépendamment. La quatrième étape se produit lorsque les nœuds tombent et ne sont pas réinitialisés. Ceci est une hémorroïdes externes.

Les hémorroïdes externes génèrent beaucoup de souffrances et de désagréments. Le risque de complications est une thrombose veineuse élevée, des saignements abondants, des tumeurs. Nous vous recommandons de prendre rendez-vous d'urgence avec un coloproctologue. Pour le traitement des hémorroïdes internes, mesures et moyens dérivés pouvant être appliqués à la maison.

Nourriture pour les hémorroïdes

L'efficacité de la méthode de traitement des hémorroïdes n'est pas complète sans suivre le régime approprié. Mangez 5-6 fois par jour, de préférence au même moment. La quantité de liquide consommée au cours de la journée est d'au moins 2 litres. Le but des hémorroïdes alimentaires est de prévenir la constipation provoquant une exacerbation de la maladie. Produits utiles:

  • Les légumes et les fruits sont crus, bouillis et cuits au four. La préférence est donnée aux fruits enrichis en fibres - pommes, potiron, betteraves, carottes, chou. Fruits secs utiles - pruneaux, abricots secs, figues, prunes et abricots. Un effet laxatif aide à libérer les intestins.
  • Produits laitiers frais - kéfir, yaourt, ryazhenka, yaourt.
  • Kashi - orge, flocons d'avoine, sarrasin, millet.
  • Compotes, kissels, jus et boissons aux fruits. Le manque de liquide dans le corps affecte la constipation. Les médecins recommandent de boire de l'eau non bouillie en raison de la teneur élevée en oligo-éléments.

Liste des aliments interdits:

  • Pain blanc frais, pâtisseries, pâtisseries;
  • Pommes de terre, radis, radis;
  • Pâtes alimentaires, riz, semoule;
  • Produits fumés, sauces chaudes;
  • Aliments marinés et en conserve;
  • Boissons gazeuses sucrées, alcool.

Une nourriture bien organisée n'irrite pas la muqueuse intestinale et réduit l'inflammation.

Traitement médicamenteux des hémorroïdes

Pour les hémorroïdes internes à la maison, il est conseillé d’utiliser des médicaments topiques - bougies, onguents et crèmes. Avant d'utiliser le médicament, lisez l'annotation - Contre-indications et effets secondaires.

Dans le traitement des hémorroïdes internes, prescrire des bougies (suppositoires rectaux). Avantages par rapport aux drogues orales et injectables:

  • Action directe directement sur le point sensible - sur le rectum;
  • Ne nécessitent pas une administration répétée et une dose accrue du médicament. Le risque d'effets secondaires et de réactions allergiques est réduit;
  • La plupart des médicaments sont absorbés en une demi-heure, apportant un soulagement immédiat;
  • Facilité d'utilisation et pour les jeunes enfants et les personnes ayant une fonction de déglutition altérée.

Les suppositoires rectaux sur le mécanisme et la direction d'action sont divisés en:

  • Cicatrisation des plaies - Utilisé pour les plaies du rectum et de l'anus - Méthyluracile, Natalcide, bougies à la propolis.
  • Anti-inflammatoire - soulage le gonflement, les rougeurs, élimine le foyer inflammatoire - Ultraprokt, Posterizan, Relief.
  • Astringents - réduire les démangeaisons et les brûlures, guérir, sécher les plaies - Anuzol, Anestisol.

Le traitement des hémorroïdes à la maison est impossible sans l'utilisation de crèmes et de pommades. Ils sont appliqués sur la peau autour de l'anus et directement dans le rectum. La pommade à l'héparine, le lévomékol, la pommade à l'ichtyol et l'huile d'argousier aideront à prévenir la progression des hémorroïdes et à la guérir. Les crèmes éprouvées à effet cicatrisant Ultraprokt et Proktosedil soulagent les démangeaisons.

Avant de traiter les hémorroïdes internes à la maison, consultez un coloproctologue pour clarifier le diagnostic et vous mettre d'accord sur la liste des médicaments. Le médecin vous indiquera les moyens de la médecine traditionnelle, adaptés à chaque cas.

Traitement des remèdes populaires pour les hémorroïdes

La médecine traditionnelle aidera à guérir les hémorroïdes sans utiliser de médicaments. La médecine officielle ne nie pas les avantages de la phytothérapie, mais met en garde:

  1. L’effet de l’usage de drogues chez les guérisseurs traditionnels s’inscrit dans le temps. Pendant ce temps, la maladie entre dans une nouvelle phase.
  2. L'utilisation incontrôlée de ces fonds est source de surdose, de réactions allergiques et d'empoisonnement.
  3. Les effets secondaires n'ont pas été étudiés.
  4. Les recettes de la médecine traditionnelle sont applicables à la maison.
  5. Les bougies de pommes de terre crues traitent les hémorroïdes internes négligées. Sont introduits dans le rectum la nuit pendant plusieurs jours.
  6. Une collection d'herbes anti-hémorroïdaires sur les hanches, renforce les parois des vaisseaux sanguins, les feuilles de framboise avec une action anti-inflammatoire, la haute altitude avec la propriété hémostatique est utile. Brew - 1 cuillère à soupe dans deux verres d'eau bouillante. Prenez une demi-tasse trois fois par jour pendant deux à trois semaines.
  7. Les tampons contenant du jus de chélidoine ont différents effets apaisants, cicatrisants et anti-inflammatoires.
  8. Les bougies de miel confit aident à se débarrasser des nœuds internes d'hémorroïdes.
  9. Il est utile que les hémorroïdes internes visitent le bain et s’assoient pendant 15 minutes sur un balai en bouleau cuit à la vapeur.

Les hémorroïdes sont traitées à la maison à l'aide de bains. L'eau froide soulage la douleur et arrête les saignements. La décoction chaude d'herbes est caractérisée par une action anti-inflammatoire et astringente. Les plateaux sont préparés à base de marronnier d'Inde, d'écorce de chêne, de baies de viorne, d'argousier et de feuilles de bouleau. Un bain de bouillon fort de zeste d'oignon combat la douleur. Le patient est assis dans une cuvette d'eau ou une décoction d'herbes, en dehors des fesses. La durée de la procédure est de 15-20 minutes.

Lotions utilisées avec de l'huile d'argousier et des bougies glacées faites maison sur des herbes. Dans les moules en aluminium coulé infusions de camomille ou d'alpiniste pochuchnogo et mettre au congélateur. Utiliser trois fois par jour jusqu'à l'élimination complète du saignement et de la douleur.

Les lavements de décoctions d'herbes - camomille, feuilles de fraise, chélidoine aideront. Enema des feuilles de thé fortes supprime les brûlures et les démangeaisons, arrête le saignement.

Traitement des hémorroïdes pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le risque de contracter des hémorroïdes augmente à mesure que le fœtus, de plus en plus grand, exerce une pression sur les organes internes et provoque une stase veineuse du sang. L’approche du traitement des hémorroïdes internes chez la femme enceinte à la maison est prudente. Le but n'est pas de nuire au bébé avec des drogues. Ne prenez pas de bains sédentaires, ne buvez pas de décoctions d'herbes.

Buvez des infusions de baies d’argousier, de cendres de montagne, de viorne. Suivez la régularité de l'intestin. Les procédures effectuées sont en accord avec le gynécologue et le proctologue. Si vous êtes enceinte, commencez à traiter les hémorroïdes au stade initial - le résultat sera beaucoup plus élevé.

Conseils généraux pour le traitement des hémorroïdes

Le traitement des hémorroïdes internes à la maison apportera le résultat souhaité, si vous suivez les recommandations suivantes:

  1. S'abstenir de rester assis pendant une longue période, de s'échauffer périodiquement ou de faire un petit jogging.
  2. Respecter le régime alimentaire, éviter l'utilisation d'aliments interdits et exclure l'alcool.
  3. Le rhume et l'hypothermie accentuent le cours de la maladie. Ne vous asseyez pas sur des surfaces froides.
  4. Ne laissez pas la constipation et les selles incomplètes. Des thés laxatifs ou des décoctions de nerprun et de séné aideront à stabiliser le tractus intestinal. Il est recommandé de jeter le papier toilette - rincer à l'eau froide.
  5. Évitez les efforts physiques, menez une vie saine - faites des promenades, du jogging, de la natation.
  6. Les rectologues sont invités à suivre un cours de massage spécial visant à éliminer la stagnation des organes pelviens. Il est nécessaire d'effectuer quotidiennement une série d'exercices physiques visant à renforcer les muscles du rectum.

Seul un traitement complet avec des remèdes à base de plantes et des médicaments, y compris une nutrition adéquate et une gymnastique spéciale, aidera la maison à se débarrasser des hémorroïdes rapidement et de façon permanente.

Traitement des hémorroïdes internes

Les hémorroïdes internes sont cachées à l'intérieur du rectum. Cela ressemble à de petits phoques dans lesquels il y a une accumulation de sang. Pour déterminer la présence d'hémorroïdes internes peut être déterminée par l'apparition de sang et de pertes lors de la défécation. Le sang apparaît à cause de la constipation. Les selles serrées éraflent l'intestin et blessent les hémorroïdes. Ces blessures sont également douloureuses.

Il arrive que les nœuds internes tombent lors des selles ou lors du levage de poids. Cela provoque encore plus d'inconfort. Par conséquent, il est important de ne pas amener la maladie dans une situation aussi désagréable et assez difficile à traiter.

Causes des hémorroïdes internes

Tout d'abord, les hémorroïdes internes résultent d'une pression rectale interne, par exemple d'une constipation chronique. Chez les femmes, une cause fréquente d'hémorroïdes internes est la grossesse. Le fœtus exerce une pression sur les organes pelviens, ce qui augmente la charge sur les veines pelviennes et les vaisseaux sanguins. Pendant l'accouchement, la situation est exacerbée, car la femme doit être soumise à une contrainte, ce qui exerce une pression énorme sur les veines, ce qui aggrave les hémorroïdes.

Le développement d'hémorroïdes internes peut également conduire à:

  • l'embonpoint ou l'obésité,
  • développement de tumeurs dans la région pelvienne,
  • consommation fréquente de boissons alcoolisées, d'aliments épicés et salés,
  • mode de vie sédentaire et exercice excessif,
  • possible et le facteur de l'hérédité.

Les hémorroïdes internes peuvent se développer de manière presque asymptomatique pendant une longue période, car il y a peu de nerfs dans le rectum.

Symptômes d'hémorroïdes internes

Les hémorroïdes internes sont en fait des varices qui se produisent dans le rectum. Avec ce type de maladie, les hémorroïdes sont situées à l'intérieur de l'anus.

La maladie se développe pendant longtemps sans être remarquée et les symptômes ne commencent à apparaître qu'avec le temps. De plus, pendant et après une selle et dans le passage en arrière, il y a de fréquentes douleurs lancinantes, une gêne, des brûlures et des démangeaisons qui, avec le temps, s'aggravent.

Tout d’abord, le patient peut détecter les traces de sang sur du papier toilette.

Au stade final et assez avancé de la maladie, les ganglions hémorroïdaires se produisent souvent. À ce stade, une intervention urgente est déjà nécessaire des spécialistes.

Traitement des hémorroïdes internes avec des remèdes populaires et des remèdes traditionnels

Comment et quoi traiter les hémorroïdes internes? Existe-t-il un meilleur remède à cette maladie désagréable?

Aujourd'hui, il existe un grand nombre d'outils et de techniques pour le traitement des hémorroïdes internes. Un des moyens les plus simples et premiers sont des bougies. Avec leur aide, vous pouvez faire face à la douleur et à l’inconfort. Cependant, toutes les bougies ne sont pas conçues spécifiquement pour les hémorroïdes internes, vous ne devez donc pas les acheter vous-même sans consulter un proctologue. Des bougies telles que:

Les hémorroïdes internes sont un problème assez courant chez les femmes en travail. Environ 80% d'entre elles souffrent de cette maladie.

Avant de commencer le traitement des hémorroïdes internes chez une femme qui allaite, il est très important de consulter un médecin pour s’assurer que le médicament n’est pas nocif pour l’enfant. Par conséquent, les femmes qui allaitent utilisent souvent des recettes moins dangereuses de la médecine traditionnelle.

En cas d'hémorroïdes internes, le jus de rowan frais n'aide pas mal. Ils en boivent 50 grammes trois fois par jour, vous pouvez ajouter une cuillerée de miel.

L'inflammation aidera à éliminer les bougies faites à la maison des pommes de terre crues, du miel confit ou des feuilles de tremble tordues dans un tube.

Encore utile bain frais avec la décoction d'herbes: camomille, calendula, millepertuis, millefeuille.

Cependant, les hémorroïdes internes se retrouvent souvent aux deuxième et troisième étapes, lorsque les remèdes populaires n’aident plus et qu’il n’ya plus lieu de les espérer, et donc de perdre du temps.

Très efficacement, les méthodes de traitement des hémorroïdes internes sont utilisées à l'aide d'un équipement spécial moderne. Le premier est la ligature au latex des hémorroïdes. Cette méthode est effectivement utilisée aux deuxième et troisième étapes du développement de la maladie. Il s'agit d'une procédure indolore qui prend plusieurs minutes et ne nécessite ni anesthésie ni hospitalisation.

Des anneaux en latex spéciaux sont placés sur les noeuds, ce qui empêche la circulation du sang dans les noeuds et ils meurent. Des actions similaires ont des procédures telles que:

  • la cryodestruction,
  • sclérothérapie
  • photocoagulation infrarouge

Avec eux, les hémorroïdes sont brûlées avec des rayons froids ou infrarouges, collés avec une préparation spéciale.

Prévention des hémorroïdes internes

Les hémorroïdes internes ne doivent pas seulement être traitées. À l'avenir, il est important de maintenir un style de vie correct afin d'éviter la récurrence de la maladie.

Dans la prévention de cette maladie, l'essentiel à chaque minute libre est d'essayer de bouger: marcher, faire des exercices, s'échauffer. Cependant, ne portez pas d'objets lourds et ne faites pas de poids au centre de fitness.

Il est important de suivre un régime: prenez de petits repas 5 à 6 fois par jour. Essayez de manger plus de fruits et légumes frais. Un estomac vide chaque matin mérite de boire un verre d’eau pure et crue avec une cuillère de miel. De telles mesures aideront à éviter la constipation.

Il vaut mieux refuser les aliments lourds: macaronis, pommes de terre, pain, confiserie et farine. Il vaut la peine de manger des soupes, des céréales et des produits à base de lait aigre.

Avis sur le traitement des hémorroïdes internes: suppositoires et autres médicaments

Revue №1

J'ai eu un troisième stade d'hémorroïdes avec prolapsus externe des noeuds. Combien d'outils différents j'ai essayé. C'étaient des onguents et des huiles:

  • Proktozan,
  • Avance de secours,
  • Relief,
  • Forteresse postérisée,
  • Hépatrombine G.

Je ne dirai rien, les moyens sont assez bons, les nœuds ont été ramollis pendant un moment et anesthésiés. Mais seulement pour un moment. Et seulement après l'utilisation de l'émulsion du gel, la taille des nœuds de nifédipine est généralement réduite de manière significative. Depuis, six mois se sont écoulés et tout va bien. Et plus mes hémorroïdes ne me dérangent pas.

Examen numéro 2

J'ai eu ce problème après l'accouchement. Elle a commencé à remarquer le sang dans les toilettes - un spectacle qui ne va pas aux faibles de cœur. Et les douleurs étaient généralement juste infernales. J'avais même peur de manger pour ne pas aller aux toilettes plus tard. Et les bougies de secours m'ont aidé, en outre, assez rapidement. Il est relativement peu coûteux - environ 250 roubles. Et pour me remettre de ce malheur désagréable, j'en avais littéralement assez d'un cours, c'est-à-dire douze bougies.

Hémorroïdes internes

Les hémorroïdes internes sont une maladie dans laquelle les veines du rectum se dilatent.

Les patients ont souvent le temps de commencer la maladie avant de commencer à traiter les hémorroïdes internes. L'apparition de la maladie passe inaperçue, car on ne peut pas voir les changements dans les vaisseaux sanguins.

Dans le système circulatoire du rectum, il y a 2 plexus veineux. L'un est situé sous la peau dans l'anus et le second - sous la membrane muqueuse du rectum près du sphincter anal. Les hémorroïdes internes apparaissent lorsque les veines sont situées sous la muqueuse intestinale.

Pourquoi les hémorroïdes internes apparaissent-elles?

La cause principale des hémorroïdes est la marche droite. En raison du fait que la personne est constamment en position debout, le flux de sang provenant des organes situés dans la partie inférieure du corps est perturbé. La force d'attraction l'empêche.

Les hémorroïdes sont causées par une violation de la circulation sanguine dans les veines rectales. En conséquence, les veines sont étirées et des noeuds se forment dessus. Ce sont ces nœuds qui sont appelés hémorroïdaires, car ils se développent dans la lumière intestinale et sont blessés aux derniers stades de la maladie.

Pour l'apparition des hémorroïdes, 2 conditions sont nécessaires: une pression intra-abdominale élevée et une paroi vasculaire faible. Une pression élevée dans la cavité abdominale aide à serrer les veines rectales. Une paroi vasculaire faible s’étire facilement et ne peut pas revenir à la normale après une déformation.

Une augmentation de la pression intra-abdominale est observée lorsque:

  • la constipation;
  • la grossesse
  • mode de vie sédentaire;
  • travail physique pénible;
  • formations de volume dans la cavité abdominale et le petit bassin (fibromes, tumeurs);
  • l'obésité.

Sujet à étirer la paroi des vaisseaux sanguins se trouve dans diverses maladies, la grossesse. De plus, la violation de l'élasticité de la paroi veineuse est héritée.

Comment se renseigner sur les hémorroïdes internes?

Il y a plusieurs étapes au cours de cette maladie. La gravité de la maladie est déterminée par la magnitude des hémorroïdes. Plus ils sont grands et plus ils dépassent dans la lumière intestinale, plus les symptômes d'hémorroïdes internes sont prononcés.

  1. Aux premiers stades de la maladie, les veines sont dilatées, les ganglions sont petits. Le patient ne ressent pratiquement pas d'inconfort: une sensation d'objet dans le rectum et une vidange incomplète de l'intestin peuvent apparaître. De faibles saignements peuvent survenir lors des selles.
  2. Ensuite, les nœuds augmentent et font saillie dans la lumière intestinale. Il y a leur blessure constante aux masses fécales. Le patient est aggravé par la sensation d'un corps étranger, le saignement devient abondant et il y a une douleur dans les selles.
  3. Avec une augmentation subséquente des nœuds hémorroïdaires, leur perte survient lors de la levée de poids et des efforts. Premièrement, les nœuds sont fixés de manière indépendante dans l’intestin, puis, avec une croissance ultérieure, le patient est obligé de les ramener à la place à la main.

Il est difficile de diagnostiquer la maladie à ses débuts. La plupart des patients demandent de l'aide aux stades 2 et 3 de la maladie.

Diagnostic des hémorroïdes internes

Pour confirmer le diagnostic, le patient rend visite au proctologue. Au cours de l'examen, le médecin procède à un examen numérique du rectum. Cette procédure vous permet de sonder les hémorroïdes internes et d'établir leur taille.

Méthodes de recherche instrumentales:

  • L'anoscopie est réalisée à l'aide d'un appareil qui éclaire la zone à examiner et permet de voir la muqueuse rectale sur 10 cm;
  • la sigmoïdoscopie est réalisée avec des dispositifs à fibres optiques, il est possible d'inspecter 25 cm du rectum.

Avant tout examen, le patient doit subir un lavement nettoyant avec le proctologue. Si le rectum est rempli d'excréments, l'examen ne donnera aucun résultat.

En savoir plus sur les différentes méthodes de recherche:

La coloscopie est aujourd'hui l'une des méthodes les plus informatives pour le diagnostic de diverses maladies proctologiques, y compris les hémorroïdes. Une telle fiabilité de ce type d’étude En savoir plus.

Parmi les méthodes de diagnostic des maladies intestinales, et surtout des hémorroïdes, l’irrigoscopie occupe depuis longtemps une place de choix. Ce type de recherche est suffisamment informatif et permet de lire la suite.

Combien de fois une personne trouve-t-elle des symptômes d'hémorroïdes? En règle générale, il s'agit d'un sentiment d'inconfort lié au processus de transit intestinal. Mais même dans ce cas, la plupart Lire la suite.

Lorsqu'un patient présentant des symptômes laissant à penser qu'il souffre d'hémorroïdes franchit le seuil du bureau du proctologue puis, après un compte rendu détaillé des manifestations le perturbant, le médecin lira plutôt.

Lors de la détection de symptômes d'anxiété, la solution la plus sensée pour toute personne serait de consulter un médecin. Surtout lorsqu'il s'agit de maladies proctologiques. En particulier, les hémorroïdes. Hémorroïdes Continuer?

Cette question est posée par les personnes qui découvrent des hémorroïdes qui sont tombées ou qui ont des sensations douloureuses lors du passage des selles. La proctologie est un domaine distinct de la médecine, alors poursuivez votre lecture.

La rectoromanoscopie en tant que méthode de diagnostic des hémorroïdes vous permet d'inspecter visuellement la surface du rectum de l'intérieur et de distinguer les hémorroïdes d'autres maladies présentant des symptômes similaires. Cette étude fournit également En savoir plus.

En règle générale, la coloscopie est réalisée sans anesthésie. Chez la plupart des patients, seul un spray anesthésique spécial est utilisé lorsque l'anoscope est inséré dans le rectum. Le plus souvent, les patients éprouvent Lire la suite.

La médecine, comme les autres sciences, ne reste pas immobile. Des méthodes de diagnostic sont en cours d’élaboration et le traitement de diverses maladies est en cours d’amélioration. Aujourd'hui, dans l'arsenal des coloproctologues, un grand nombre de Read more.

La coloscopie est une procédure médicale moderne réalisée dans le but de diagnostiquer et d'examiner l'état de la muqueuse du gros intestin. Cette manipulation est effectuée par un endoscopiste avec un instrument spécial.

Comment traiter les hémorroïdes internes?

Dans le traitement des hémorroïdes internes, utilisez 2 approches: opérationnelle et conservatrice. Les opérations sont effectuées dans un hôpital selon les indications. Par exemple, pendant le prolapsus, le pincement, la thrombophlébite et les complications purulentes des hémorroïdes.

Le traitement conservateur est la nomination de divers médicaments. Les informations les plus complètes sur la manière de traiter les hémorroïdes internes appartiennent à un proctologue. Il choisit des médicaments en fonction de la présence d'inflammation, de saignements, d'infection bactérienne et du syndrome de la douleur.

Utilisez les groupes de médicaments suivants:

  1. Venotonics. Par exemple, detralex, phlebodia, vazoket sont utilisés dans des comprimés. Des pilules et des suppositoires, comprenant de l'extrait de marron d'inde, sont également disponibles. Ces médicaments augmentent l'élasticité de la paroi vasculaire et empêchent l'étirement des veines.
  2. Anti-inflammatoires. En règle générale, utilisez les moyens locaux: pommades et suppositoires. Ils peuvent être non stéroïdiens (suppositoires d'indométacine) ou stéroïdiens (onguents et suppositoires avec hydrocortisone).
  3. Thrombolytiques et correcteurs de la microcirculation. Ils empêchent la formation de caillots sanguins chez les hémorroïdes. Disponible sous forme de pommades et de suppositoires (héparine, troxevasine).
  4. Analgésiques Les analgésiques non stéroïdiens et les anesthésiques locaux sont utilisés pour l'anesthésie. Par exemple, des bougies à la belladone, au menthol.
  5. Antiseptiques. Ils inhibent le développement du processus d'infection chez les hémorroïdes. Ils peuvent être naturels (calendula, argousier) ou pharmaceutiques (ichtyol, phénol).
  6. Agents cicatrisants. Ces médicaments stimulent la régénération des tissus, notamment l'huile d'argousier, la propolis, le méthyluracile.
  7. Préparations hémostatiques. Utilisé sous forme de comprimés (vikasol) et de suppositoires (thrombine, adrénaline).

La plupart des médicaments provoquent diverses réactions indésirables, leur utilisation est effectuée sous contrôle médical.

La médecine traditionnelle a également une large gamme de traitements efficaces pour les hémorroïdes. Les décoctions et les teintures à base de plantes ainsi que les onguents et les suppositoires faits maison sont utilisés.

Recettes populaires pour les hémorroïdes internes:

Très souvent, vous entendez l'expression "mort blanche", qui fait référence au sel de table habituel. Le chlorure de sodium (à savoir, cette substance fait partie de la cuisson Lire la suite.

La médecine moderne peut offrir plusieurs options pour le traitement des hémorroïdes. Comme vous le savez, les principales causes de cette maladie sont un mode de vie sédentaire, une mauvaise alimentation, une constipation fréquente et des efforts constants.

L'ail est l'une des premières plantes que les gens ont cultivées et ont commencé à se développer. Ses propriétés curatives sont devenues connues dans un passé lointain, quand la culture agricole n'est plus.

Celandine est une petite herbe qui appartient à la famille du pavot. Il pousse principalement dans les friches, le long des clôtures, dans les parcs et les jardins. Si vous cassez un peu, lisez plus.

Le chêne est un grand, grand et beau arbre, dont la hauteur peut atteindre 50 mètres avec un diamètre de 2 mètres ou plus. Ceci est probablement l'un des Lire la suite.

Le traitement des hémorroïdes est nécessaire au niveau local et général. Vous pouvez faire les deux à l’aide d’une herbe, une plante médicinale, En savoir plus.

Kalina est un petit arbuste appartenant à la famille du chèvrefeuille. Sa hauteur atteint 4-5 mètres, les plantes les plus hautes sont moins communes. Kalina est connue depuis longtemps pour sa guérison En savoir plus.

Lorsque les hémorroïdes utilisent le chou blanc - une source importante de vitamines. Il contient tout le groupe des vitamines A, C, K et U, des sels de potassium, calcium, phosphore, manganèse, fer, en savoir plus.

La pomme de terre - la source la plus importante de vitamine C. Elle est riche en amidon, leucine, lysine, potassium, saccharose, glucose. Il contient 32 oligo-éléments, le plus important étant le potassium, pour en savoir plus.

Le marronnier est un arbre dont la hauteur peut atteindre 30 mètres. Cet arbre apparemment disgracieux est nettement transformé lors de la floraison - petites fleurs blanches collectées En savoir plus.

Comment prévenir les hémorroïdes?

Un traitement efficace de cette maladie est impossible sans mesures préventives. Chaque patient doit savoir non seulement comment traiter les hémorroïdes, mais aussi comment éviter son apparence.

  1. Éliminer la constipation. Cela aidera dans ce régime spécial, ainsi que des laxatifs.
  2. Éliminez les efforts physiques importants et soulevez les poids correctement.
  3. Mener une vie active: marche, gymnastique, éducation physique.
  4. Pendant la grossesse, utilisez plusieurs fois par jour pour prévenir la position genou-coude.
  5. Ne pas permettre le développement de l'obésité.

Si vous suivez ces recommandations, l’apparition d’hémorroïdes internes peut être évitée.

Pour plus d'informations sur la prévention des hémorroïdes internes et externes, consultez la section correspondante:

Cela peut sembler étrange à la personne moderne, mais le papier hygiénique n’a pas toujours été l’un des moyens de maintenir son hygiène personnelle après les actes de défécation et de miction. Lire la suite

Nous savons tous que la violation de l’activité du tractus gastro-intestinal peut être l’une des principales causes des hémorroïdes. Pour prévenir cette maladie, ainsi que pour en savoir plus.

Une nutrition normale et appropriée pour les hémorroïdes est extrêmement importante pour la prévention et le traitement. Après tout, tous les processus qui se produisent dans le système digestif, tels que Lire la suite.

Avec les hémorroïdes, la gymnastique thérapeutique aide beaucoup. Il vise à renforcer les muscles abdominaux, les fesses et le périnée, ce qui aide à normaliser le flux sanguin dans la région rectale. Il y a Lire la suite.

Cette question intéresse toutes les personnes atteintes d'hémorroïdes. Cette maladie est connue depuis longtemps. Elle est considérée comme chronique et s'accompagne d'exacerbations périodiques. En période de rémission à la personne Lire plus.

Dans les hémorroïdes, il est important de soulager le système circulatoire du pelvis et de rétablir le flux sanguin du rectum. Ce problème peut être résolu en utilisant un oreiller pour la prévention des hémorroïdes. Lire la suite

On pense que les hémorroïdes et une bicyclette sont des concepts incompatibles. Souvent, vous pouvez même entendre l'opinion que le cyclisme contribue au développement de la maladie. Mais dans l'environnement médical par Read more.

Un mode de vie peu actif est un facteur important pour le développement des hémorroïdes. Un faible niveau d'activité physique entraîne une stagnation du sang dans le système veineux pelvien et une perturbation du Read more.

En médecine traditionnelle, il est souvent possible de trouver des recommandations pour le traitement des hémorroïdes à l'aide de procédures à la vapeur. Il existe également des recettes pour des formulations et applications spéciales qui doivent être associées à En savoir plus.

Hémorroïdes - une maladie qui se développe en raison de violations de l'écoulement du sang du rectum et de la faiblesse des parois des vaisseaux sanguins. Les manifestations d'hémorroïdes qu'une personne ressent ont généralement le même sentiment sur En savoir plus.

Hémorroïdes internes: causes, signes et traitements de la maladie

La proctologie moderne classe les veines hémorroïdaires variqueuses en fonction de l'emplacement des nodules. Selon ce principe, il existe deux formes principales de maladie: les hémorroïdes externes et internes. Une fois combinés, nous pouvons parler du processus combiné.

Un traitement bien organisé pour une maladie dépend d'un diagnostic précis. Et bien que ce soit la prérogative des spécialistes, tout le monde devrait savoir quels sont les symptômes de la pathologie veineuse interne, d’où elle provient et, surtout, comment traiter les hémorroïdes internes.

Causes des hémorroïdes internes

Les hémorroïdes du rectum sont une maladie vasculaire dans laquelle les plexus veineux dilatés variqueux forment des nodules hémorroïdaires situés sous le tissu muqueux à l'intérieur du rectum.

Les scientifiques distinguent les maladies polyétiologiques dont l'apparition conduit à plusieurs facteurs à la fois. Ces maladies incluent les hémorroïdes internes, car les causes en sont multiples.

Ainsi, de nombreux médecins considèrent l'hérédité comme l'une des principales causes des nœuds internes.

Au cours du développement fœtal, des formations caverneuses (caverneuses) déjà élargies se forment dans la partie inférieure du rectum immédiatement avant la valve rectale.

Sous l’influence de «provocateurs», les formations caverneuses pénétrées par les vaisseaux veineux commencent à s’accroître et à redescendre vers l’anneau anal - c’est ainsi que se forment les nodules hémorroïdaires internes.

Les facteurs et causes pathogènes suivants peuvent provoquer le développement de varices anales:

  1. Nutrition déséquilibrée. La maladie hémorroïdaire est plus fréquente chez les amateurs de nourriture dense et savoureuse. L'abus de plats gras, fumés et sucrés, associé au manque de céréales, de légumes, de fruits et de "lait aigre" entraîne la constipation, augmentant la pression sur le plexus veineux des organes pelviens. Le résultat de l'effort est la stagnation dans le rectum et le débordement de veines avec du sang.
  2. Faible mobilité De nombreux habitants de la planète souffrent d'inactivité physique - limitation de l'activité motrice. Ce problème est particulièrement fréquent chez les habitants des villes qui voyagent en voiture et se livrent à un travail dit sédentaire. Tout cela conduit à la stagnation du sang dans l'anus.
  3. Activité physique excessive. Les hémorroïdes internes (ainsi que les externes) se retrouvent souvent chez les personnes qui ramassent constamment des objets lourds et sont soumises à de fortes charges. Ainsi, ils risquent de rencontrer un problème délicat d'haltérophiles, de bodybuilders, d'haltérophiles et de porteurs.
  4. L'alcool dans les hémorroïdes. La passion pour les boissons alcoolisées «frappe» de nombreux organes internes. Cependant, peu de gens savent que l'alcool peut provoquer l'apparition de varices hémorroïdaires en raison de l'expansion des vaisseaux rectaux et d'une augmentation du flux sanguin vers les plexus veineux du canal rectal.

Symptômes d'hémorroïdes internes

La principale différence entre la forme interne de la maladie et le processus pathologique localisé à l'extérieur est l'absence de symptômes manifestes, car les hémorroïdes rectangulaires sont une variante cachée de la maladie.

Les formations caverneuses élargies sont situées sous la membrane muqueuse du rectum au-dessus de la valve anale. Il est donc impossible de voir des masses hémorroïdaires élargies «à l'œil nu» dès les premiers stades.

Et au début, les signes d'hémorroïdes internes ne dérangent pas vraiment le patient. Les symptômes commencent à augmenter avec l'augmentation des hémorroïdes. Le tableau clinique dépend du stade du processus pathologique.

La première étape. Les formations caverneuses étant petites, la saillie de la membrane muqueuse ne gêne pas la personne. Une inflammation se produit seulement occasionnellement, lorsqu'elle est endommagée par les selles dures. Les tous premiers symptômes d'hémorroïdes sont:

  • brûlures et démangeaisons dans la région ano-rectale dues à l'exsudat inflammatoire (fluide) excrété par les vaisseaux sanguins;
  • inconfort dans le canal rectal après selles;
  • traces de sang parfois détectables sur le papier hygiénique après une visite aux toilettes.

La deuxième étape. Si le traitement des hémorroïdes n'est pas effectué, le processus pathologique du rectum ne fait que s'intensifier, passant à un stade plus sévère, caractérisé par:

  • une augmentation encore plus importante des nodules hémorroïdaires;
  • inconfort et sentiment de trouver un objet étranger dans le canal anal;
  • la libération des formations caverneuses élargies du rectum (généralement avec défécation) et leur retour indépendant à l'endroit habituel;
  • douleur lors de la visite aux toilettes;
  • saignement plus intense.

Troisième étape. Le tableau clinique "augmente", la gravité des symptômes négatifs ne fait qu'augmenter:

  • bosses hémorroïdaires dans toute activité physique hors de l'anus, et vous devez les insérer de nouveau vous-même;
  • les hémorragies du rectum augmentent et augmentent;
  • la douleur augmente également, surtout si les fissures anales et l'inflammation se joignent aux hémorroïdes.

Quatrième étape. Il s'agit d'une forme négligée de la maladie dans laquelle tous les signes de varices hémorroïdaires sont exprimés le plus clairement:

  • les formations caverneuses s'affaissent régulièrement et il n'est pas possible de les réinsérer seules dans l'anus;
  • le syndrome douloureux est constamment présent et des actions aussi simples que le mouvement et la position assise ne font qu’aggraver la douleur;
  • les saignements peuvent être si intenses qu'ils sont difficiles à arrêter.

Le taux d'augmentation des symptômes indésirables dans les hémorroïdes internes dépend en grande partie du nombre de facteurs pathogènes et des caractéristiques du corps humain.

Complications de la maladie

Qu'est-ce que les hémorroïdes chroniques internes dangereuses? Comme le processus pathologique se déroule souvent de manière secrète, les patients consultent un médecin, généralement lorsque la maladie est chronalisée et qu'elle passe au stade 2, voire au stade 3.

Les complications les plus courantes de la forme interne de la maladie incluent les conditions suivantes:

  1. Thrombose des veines. En raison de la stagnation dans les nœuds, le sang s'épaissit, des caillots se forment dans les veines, ce qui pince les terminaisons nerveuses. En conséquence, les nodules variqueux deviennent bleuâtres et gonflés, et le syndrome douloureux augmente considérablement (le coccyx entier peut être malade).
  2. Pincement des nodules. Une telle complication est assez rare, mais vous devez toujours le savoir. Dans les phases finales, la masse interne s'étend au-delà du canal rectal et est serrée par les muscles du sphincter anal. Les nœuds deviennent presque noirs, une nécrotisation et une thrombose peuvent survenir. Sur la façon de blesser l'anus, disons, peut-être, il n'y a aucun besoin.
  3. L'anémie En règle générale, un saignement persistant ou grave du canal rectal conduit à une anémie. Sur son fond, l'hémoglobine tombe, une personne se sent faible et se fatigue rapidement. Comme l'immunité diminue également, la probabilité d'adhérence aux hémorroïdes du processus infectieux est élevée.
  4. Faiblesse du sphincter. Avec un prolapsus constant et prolongé des formations caverneuses (en particulier chez les personnes âgées), la valve anale peut être affaiblie, ce qui entraîne une incontinence de gaz intestinaux et de selles liquides.

Si l'infection a pénétré dans le rectum ou la région périanale, le processus inflammatoire commence.

Si elle n'est pas traitée, l'inflammation se transmettra au tissu adipeux sous-cutané, ce qui peut entraîner le développement d'une condition dangereuse - un abcès pararectal et même une septicémie.

Mesures de diagnostic

L'absence de signes visibles et la faiblesse des symptômes rendent difficile l'établissement d'un diagnostic précis aux premiers stades du processus pathologique.

Si des lésions caverneuses rectales sont suspectées, le proctologue procède à la palpation. Le médecin insère l'index dans l'anus et recherche tous les nodules hémorroïdaires adjacents au sphincter, établit leur dureté, leur volume et leur douleur.

De plus, la palpation peut déterminer si le ton du sphincter est abaissé. Avec un fonctionnement insuffisant des muscles du sphincter, le risque de perte des masses internes et de la muqueuse rectale au cours de l'exercice augmente.

L'absence de palpation des doigts vient du fait que les nodules ne se trouvent que lorsqu'ils sont proches de l'anus. Dans une situation différente, des méthodes de diagnostic instrumentales seront nécessaires.

Les méthodes instrumentales d’examen du rectum avec localisation interne des hémorroïdes comprennent:

  • anoscopie. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil avec miroir, équipé en outre d'un système de rétroéclairage. L'appareil vous permet de "regarder" dans le canal rectal à une profondeur de 10-12 centimètres;
  • sigmoïdoscopie. Il s'agit d'une méthode endoscopique d'étude de l'état de la membrane muqueuse de l'intestin inférieur. Il vous permet de détecter des nodules hémorroïdaires à une profondeur de 30 centimètres. De plus, un appareil spécial vous permet de prélever un échantillon pour la biopsie, si le médecin soupçonne une tumeur de l'intestin.

Avant de se rendre au bureau de proctologie, le patient doit vider les intestins et effectuer un lavement nettoyant. L'examen ne montrera aucun résultat si le bas de l'intestin est rempli de selles.

Des tests de laboratoire sont également effectués: un test sanguin pour juger de la présence d'anémie, un coprogramme montrant le travail de l'intestin et un test de sang caché, indiquant un saignement invisible à l'oeil.

Comment traiter les hémorroïdes internes?

Les symptômes et le traitement sont établis par un proctologue spécialisé. En médecine traditionnelle, il existe deux approches pour le traitement des veines hémorroïdaires variqueuses: conservatrice et chirurgicale.

Le traitement (médical) conservateur démontre son efficacité uniquement aux stades initiaux du processus pathologique et est également utilisé pendant la période d'exacerbation des hémorroïdes.

Utilisation de médicaments

Le proctologue expliquera au patient comment traiter les hémorroïdes internes. Il existe de nombreux médicaments antihémorroïdaires sur le marché pharmaceutique, qui sont extrêmement difficiles à comprendre pour une personne non préparée.

Aux premiers stades, le traitement des hémorroïdes à domicile est autorisé avec les groupes de médicaments suivants:

  • Venotonics. Ces médicaments sont conçus pour lutter directement contre l’une des causes des hémorroïdes: les vaisseaux veineux faibles. Les comprimés de Detralex, Phlebodia 600, Venarus, etc., améliorent le tonus veineux, augmentent l'élasticité des parois vasculaires, normalisent le remplissage du sang des veines, éliminent la congestion dans le pelvis et soulagent les principaux symptômes de la maladie. Il existe également des veinotoniques locaux - par exemple, le gel Troxevasin.
  • Anti-inflammatoires. L'inflammation des hémorroïdes internes est généralement traitée à l'aide de préparations à action locale - pommades et suppositoires rectaux. Ils sont non hormonaux (suppositoires à l'indométacine, Relief, Levomekol, pommade de Vishnevsky) et hormonaux, par exemple à l'hydrocortisone (Ultraprokt, Relif Ultra, Proktosedil M). Il faut se rappeler que les médicaments contenant des hormones éliminent rapidement les hémorroïdes à la maison, mais ils ont plus de contre-indications et de réactions secondaires.
  • Anesthésiques. Pour réduire la douleur, le médecin peut prescrire des médicaments systémiques (Nise, Pentalgin, Ibuklin) et des suppositoires à effet anesthésique. Les bougies analgésiques les plus populaires: avec la belladone, le Novocain, le Relief Advance, l'Anestezol, le Néo-Anuzol, le Ginkor Prokto, le Procto-Glevenol, etc. Un autre remède local courant est l'onguent Besornil.
  • Antiseptiques. Ces médicaments sont conçus pour empêcher la propagation de l'infection dans les formations caverneuses. La composition des antiseptiques contient à la fois des composants naturels (propolis, argousier, calendula) et des ingrédients chimiques (bismuth, zinc). Les médicaments les plus populaires de ce groupe sont: les suppositoires d’ichtyol, les suppositoires d’huile d’argousier, Anuzol, Neo-Anuzol, Anestezol.
  • Médicaments cicatrisants. Ces fonds sont conçus pour stimuler les processus de régénération en raison du contenu d'ingrédients bioactifs. Le traitement des hémorroïdes avec localisation interne des nodules implique l'utilisation de bougies contenant du méthyluracile, de l'huile d'argousier, de la propolis et de l'huile de foie de requin (Relief).
  • Anticoagulants. Pour prévenir la formation de caillots sanguins dans les nodules hémorroïdaires, on utilise des médicaments anticoagulants dont le principal ingrédient actif est l'héparine. Le patient peut acheter de la pommade à l'héparine ou des suppositoires Gepatrombin G, Nigepan.
  • Hémostatique. Ces médicaments cessent de saigner du rectum. Vous pouvez utiliser des comprimés (par exemple, Vikasol) ou des suppositoires qui contractent les vaisseaux sanguins ou restaurent les zones touchées. Les préparations locales comprennent des bougies avec adrénaline, Relief, Relief Advance, Procto-Glevenol, Natalsid.

Sur la question de savoir comment guérir les hémorroïdes, les médecins répondent: notamment à l'aide de laxatifs. Les médicaments laxatifs les plus populaires sont Duphalac, Guttalax, Normase, Portalak, etc.

Intervention chirurgicale

Malheureusement, le traitement médicamenteux des nodules hémorroïdaires internes n’est pas toujours en mesure de vaincre la maladie. Le plus souvent, la prise de médicaments ne fait que prolonger la rémission.

En l'absence de résultats positifs, le proctologue peut prescrire un traitement plus radical - une opération classique d'hémorroïdectomie ou des méthodes de chirurgie mini-invasive.

Aux stades initiaux du processus pathologique, les techniques mini-invasives suivantes sont recommandées:

  • photocoagulation - implique l'impact sur le site interne de l'hémorroïde par un rayonnement thermique étroit, ce qui conduit à la coagulation de substances protéiques dans les vaisseaux;
  • durcissement - des substances spéciales sont injectées dans les formations caverneuses touchées - des sclérosants qui collent les vaisseaux sanguins et brisent les nodules;
  • ligature avec anneaux en latex - transport de la base de nodules hémorroïdaires avec une ligature spéciale en latex naturel;
  • cryodestruction - utilisation d'azote liquide pour geler les plexus veineux élargis.

Toutes ces techniques sont considérées comme à faible impact, impliquent une période de récupération courte, puisque l'opération est réalisée sans anesthésie générale et n'implique pas d'intervention profonde dans le corps.

Aux derniers stades, une excision nodulaire hémorroïdaire - une hémorroïdectomie est prescrite. Cette procédure est réalisée dans un hôpital sous anesthésie générale.

Après l'opération, le patient est dans la salle commune pendant plusieurs jours, après quoi une rééducation suffisamment longue doit avoir lieu.

Traitement des remèdes populaires d'hémorroïdes internes

La médecine alternative propose de nombreuses recettes assez efficaces pour le traitement des veines hémorroïdaires internes variqueuses.

Cependant, il est important de comprendre que les remèdes populaires ne pourront pas remplacer complètement les préparations pharmaceutiques. Les recettes des médecines douces doivent être associées à l’utilisation de médicaments, mais dans ce cas, les symptômes de la maladie peuvent être oubliés pendant longtemps.

Comment traiter les hémorroïdes chroniques internes à la maison, il est préférable d'apprendre d'un proctologue spécialiste. Cette règle doit être respectée, car de nombreux remèdes populaires ont de graves contre-indications.

Il est possible de traiter les hémorroïdes à la maison à l'aide de matériaux végétaux tels que:

  • fleurs de camomille;
  • écorce de chêne;
  • la sauge;
  • feuilles de fraise;
  • calendula

Parmi ces ingrédients, on prépare d’abord des décoctions de guérison, qu’il faut ensuite appliquer dans des microclysters. En outre, irriguez la membrane muqueuse du rectum, vous pouvez utiliser une solution de miel, jus de pomme de terre.

Tout forum proctologique offrira aux internautes à la recherche d'informations sur la manière de guérir rapidement une maladie hémorroïdaire interne et d'utiliser des suppositoires faits maison à partir de produits naturels, tels que:

  • pulpe de pomme de terre;
  • miel confit;
  • feuilles d'aloès;
  • bougies glacées à partir de décoctions de plantes médicinales congelées.

Prévention des hémorroïdes internes

De nombreux patients s'intéressent non seulement à la question du traitement des hémorroïdes, mais également au problème de la prévention des maladies. Quelles mesures aideront à prévenir l’apparition de la maladie ou à prolonger la période de rémission après le traitement?

Les mesures préventives les plus importantes sont:

  • élimination des problèmes de vidange rectale;
  • respect d'un régime optimal (légumes et fruits riches en fibres, céréales; élimination des aliments salés, fumés, gras, alcool);
  • respect du régime d'alcool;
  • exclusion d'effort physique intense;
  • augmentation de l'activité motrice (marche, natation, gymnastique);
  • suivi du poids (l'obésité est un autre facteur de provocation).

Ainsi, le respect d'un mode de vie sain aidera à réduire le risque de développer des veines hémorroïdaires variqueuses et à prévenir la rechute de la pathologie.

Les hémorroïdes internes, dont les symptômes et le traitement ont été discutés ci-dessus, est une maladie grave. Si vous ne consultez pas votre médecin à temps, le processus pathologique progressera.

Dès les premiers signes de maladie, vous devriez consulter un proctologue, qui vous prescrira les médicaments nécessaires ou vous recommandera des remèdes populaires sans danger.

Traitement des hémorroïdes internes

Les vaisseaux sanguins situés dans le canal anal peuvent souffrir des mêmes problèmes que toute autre veine. En termes simples, les varices se produisent également ici (dilatation, saillie des veines avec la formation de nœuds). La cause fondamentale est la faiblesse des parois veineuses. Habituellement, les personnes atteintes d'hémorroïdes ont une prédisposition congénitale à cette pathologie, mais celle-ci n'est «activée» qu'avec la participation de certains facteurs concomitants.

Selon le lieu de localisation, les hémorroïdes externes ou internes sont isolées (les deux formes sont souvent retrouvées, elles parlent alors d'un type combiné de la maladie).

Signes d'hémorroïdes internes

Les hémorroïdes internes ont trois stades, qui diffèrent par leurs manifestations cliniques.

  1. Dans le premier cas, des hémorroïdes se forment dans le rectum, mais leur présence ne peut être détectée que par hasard lors de l'examen. Même lors de tentatives prolongées lors de la défécation, elles ne sont pas démontrées. Les symptômes de la maladie dans ce cas sont extrêmement vagues. Le maximum qui puisse déranger une personne est un inconfort léger et inexpliqué, parfois le sentiment de la présence d'un objet étranger dans le rectum. Des traces de sang sur du papier toilette sont assez rares, mais elles peuvent encore l'être. Lorsque ce symptôme survient, il est impératif de consulter un proctologue. Des saignements mineurs de l'anus peuvent être le signe d'autres maladies, y compris des plus dangereuses, comme le cancer du rectum.
  1. Dans la deuxième étape, les nœuds deviennent plus grands, ils grossissent, rétrécissant la lumière du rectum. Cela provoque une douleur pendant l'acte de défécation. La gêne de la "présence d'un corps étranger" devient plus prononcée. Lorsque les ganglions deviennent enflammés, un liquide peut s'écouler de l'anus et provoquer une irritation de la peau. La maladie se fait sentir des pertes sanglantes, qui deviennent plus abondantes. Parfois, vous pouvez voir non seulement la marque écarlate sur du papier toilette, mais également des gouttelettes de sang sur les selles. Dans les cas où les hémorroïdes sont situées près du sphincter, elles peuvent tomber, mais après un certain temps, elles se rétractent.
  1. Au troisième stade, les douleurs deviennent encore plus vives, elles s’abandonnent dans l’estomac, les muqueuses peuvent s’ ulcérer et se fissurer, et des saignements réguliers peuvent conduire à une anémie. Les nœuds presque localisés apparaissent facilement à l'extérieur avec toute augmentation de l'activité physique, ils doivent être réinitialisés manuellement.

Les hémorroïdes internes peuvent être compliquées par une grave inflammation du rectum, des fistules purulentes, une thrombose ou une atteinte du ganglion. Chacune de ces conditions est très douloureuse et nécessite des soins médicaux immédiats.

Causes des hémorroïdes internes

  • L'apparition d'un problème peut provoquer à la fois la levée de poids trop lourds et le travail sédentaire, durant lequel une compression systématique des vaisseaux se produit. Il s'avère que non seulement les amateurs de sports motorisés, mais aussi les travailleurs du savoir, les employés de bureau et les conducteurs de véhicules à moteur font partie du groupe à risque.
  • Les hémorroïdes internes apparaissent souvent chez les femmes pendant la grossesse. Au cours de cette période, les vaisseaux situés dans la région pelvienne subissent une pression croissante.
  • La consommation régulière d'alcool affecte la motilité intestinale, ce qui entraîne également des modifications des parois veineuses.
  • Parmi les causes d'hémorroïdes internes, une place importante est occupée par les assaisonnements épicés, irritant la membrane muqueuse du tube digestif et par l'amour des plats "lourds" à l'origine de la constipation. Des études montrent que la nutrition des personnes atteintes d'hémorroïdes diagnostiquées n'est pas équilibrée: l'amour des sandwichs, des fast-foods et principalement des aliments protéinés est combiné à un manque de plats de légumes et de fruits frais.

Diagnostic des hémorroïdes internes

Comme les plaintes aux premiers stades de la maladie sont assez vagues, le rôle principal dans le diagnostic des hémorroïdes internes appartient aux méthodes d'examen par l'appareil.

  • Anoscopie - manipulation dans laquelle le pro-logologue a la possibilité d'examiner les parois du rectum jusqu'à 14 cm de profondeur. Elle est effectuée à l'aide d'un appareil spécial (anoscope), qui est doucement inséré dans l'anus. La procédure est simple et rapide, ce qui vous permet de poser un diagnostic avec une certitude absolue. Une anoscopie est généralement réalisée non seulement pour différencier les hémorroïdes internes des autres maladies du rectum, mais également après le traitement afin d'évaluer la dynamique. Une exacerbation aiguë de la maladie est considérée comme une contre-indication à cette manipulation - dans ce cas, la procédure peut être douloureuse en raison du gonflement extrême des ganglions. Il ne nécessite pas de préparation spéciale - il suffit de faire un lavement de nettoyage ordinaire avant l'examen.
  • Rectoromanoscopie - à l'aide d'un appareil spécial, le médecin a la possibilité non seulement d'évaluer visuellement l'état du rectum (jusqu'à 25 cm de profondeur), mais également d'effectuer la collecte de matériel biologique aux fins d'analyse. Ceci est particulièrement important dans les cas où il est nécessaire de confirmer ou d'infirmer les soupçons d'oncologie. Pour la rectoromanoscopie, il est nécessaire de procéder à une formation préalable comprenant un régime spécial (appelé "laitier") et à un nettoyage en profondeur du gros intestin avec quelques lavement. La procédure est pratiquement indolore (elle ne peut être gênante qu’au stade de l’aggravation des hémorroïdes internes) et absolument sans danger (autorisée même pour les enfants d’âge préscolaire). La seule contre-indication à la manipulation est un saignement abondant du rectum.
  • Aussi, dans certains cas, peut être tenu l'irrigoscopie (radiographie utilisant un agent de contraste) ou une coloscopie (cette étude peut être utilisée non seulement pour le diagnostic, mais également pour les manipulations chirurgicales mineures - par exemple, pour la cautérisation du saignement).
  • En plus des méthodes matérielles peuvent être utilisés test au doigt - les hémorroïdes sont bien définies au toucher. Le principal inconvénient est l'incapacité de palper les parties éloignées de l'intestin. Vous pouvez ainsi vous assurer que seuls les nœuds situés près du sphincter sont présents.

Comment traiter les hémorroïdes internes?

La méthode de traitement est choisie par le médecin en fonction du stade de la maladie, de l’état objectif et des principales plaintes du patient. Au début de la maladie, des méthodes conservatrices sont présentées. Il est généralement recommandé aux patients d'associer des médicaments qui ont un effet tonique sur les parois des vaisseaux sanguins (Phlebodia, Detralex, Vazoket) et des remèdes locaux conçus pour arrêter les symptômes désagréables.

Avec les hémorroïdes internes, il est plus pratique d’utiliser des suppositoires rectaux. Les anti-inflammatoires hormonaux ou non stéroïdiens (suppositoires à base d'hydrocortisone ou d'indométacine) sont utilisés pour lutter contre l'inflammation. Prévenir la thrombose aidera les bougies avec troksevazinom ou l'héparine.

Des médicaments à base de substances biologiquement actives naturelles sont souvent prescrits pour le traitement des hémorroïdes internes. Par exemple, les bougies à l'extrait de belladone peuvent être utilisées pour l'anesthésie, l'huile d'argousier ou le calendula sont utilisés comme antiseptiques et la propolis peut aider à stimuler la régénération des tissus endommagés.

Si les méthodes conservatrices n’aident pas, elles ont recours à une intervention chirurgicale.

1. La photocoagulation infrarouge est réalisée sous anesthésie locale et ne nécessite pas l'hospitalisation du patient.

Dans cette méthode, la zone touchée est traitée avec des ondes lumineuses du spectre infrarouge, ce qui entraîne l'arrêt de l'apport de sang et le séchage du site. L'inconvénient de cette méthode est le risque de formation de caillots sanguins au site de cautérisation.

2. La ligature avec des anneaux en latex est appliquée sur le deuxième (troisième) stade des hémorroïdes internes.

La procédure est réalisée en ambulatoire avec un anoscope. Le résultat final est que les hémorroïdes sont pincées avec des anneaux en latex spéciaux. En conséquence, le problème est résolu par lui-même - l’alimentation en sang des nodules est perturbée et ceux-ci meurent tout simplement. La procédure est efficace et peu coûteuse, mais plutôt douloureuse et longue: un seul nœud peut être traité en une seule session.

3. Selon les indications, la sclérothérapie, la coagulation au laser, la cryothérapie peuvent être utilisées. Cependant, l'hémorroïdectomie, l'élimination des hémorroïdes par une méthode chirurgicale conventionnelle, est considérée comme le moyen le plus efficace et le plus cardinal de résoudre un problème.

Méthodes traditionnelles de traitement et de prévention

Afin de ne jamais vous familiariser avec les hémorroïdes (ou d'éviter une rechute après un traitement réussi), vous devez reconsidérer votre mode de vie. Par exemple, faire du sport - jogging, natation ou gymnastique médicale spéciale. Pensez à la nutrition - augmentez la proportion de légumes, de fruits et de céréales dans votre alimentation, buvez plus de liquides, renoncez à l'alcool, aux épices piquantes et aux plats à base d'amidon.

Parfois, à titre de prophylaxie des hémorroïdes, les guérisseurs traditionnels recommandent de prendre un bain de vapeur. En fait, cette méthode d’entraînement des veines n’est autorisée que pour les personnes qui jusqu’à présent n’ont aucun problème. Si des nœuds internes (ou externes) sont présents, les procédures à la vapeur peuvent provoquer une exacerbation, voire une hémorragie.

Mais une goutte d'huile de ricin, qui appartient aux moyens populaires de la "grand-mère", profitera réellement à ceux qui ont des problèmes de transit intestinal. Un morceau de pulpe d'aloès introduit dans l'anus aura un effet anti-inflammatoire et analgésique. Microclysters avec sauge, camomille, calendula aideront à atteindre le même résultat.

Mais vous devez d’abord consulter votre médecin: l’utilisation de remèdes populaires ne doit pas être en contradiction avec le traitement prescrit officiellement.