Traitement de la maladie inflammatoire de l'intestin


Le processus inflammatoire dans les intestins peut être causé par une infection, un empoisonnement, une malnutrition, une pathologie auto-immune, une dysbiose et d'autres facteurs.

Le traitement de l'inflammation de l'intestin est prescrit en tenant compte de la cause de la maladie et des symptômes prédominants. Il comprend:

  • les drogues;
  • aliments santé;
  • phytothérapie.

En cas d'inflammation auto-immune sévère, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Traitement médicamenteux

Les médicaments pour l'inflammation intestinale ont un effet étiotrope, pathogénétique ou symptomatique. Le médecin peut prescrire les médicaments suivants:

  • antibiotiques
  • hormones et cytostatiques,
  • préparations de sulfasalazine et de ses analogues,
  • probiotiques
  • solutions salines à usage oral ou parentéral,
  • antispasmodiques et procinétiques,
  • les enzymes.

Les remèdes étiotropes éliminent la cause de la maladie. Ainsi, dans l'inflammation infectieuse des intestins, on utilise des antibiotiques, qui sont mal absorbés par le tractus gastro-intestinal et agissent principalement localement. Si une infestation de ver est détectée, des médicaments antihelminthes sont utilisés.

Pour le traitement de l'inflammation intestinale, les médicaments normalisant la composition de la microflore sont presque toujours indiqués. Ceux-ci peuvent être pro-, pré et eubiotiques. L'entérocolite chronique nécessite parfois l'administration de vitamines par voie parentérale, car elles ne se forment pas ou sont mal absorbées dans l'intestin.

Pour normaliser le tonus et la motilité de l'intestin, un médecin peut prescrire des prokinétiques et des antispasmodiques. Ces derniers ont un effet analgésique. Selon ce qui prévaut dans la clinique - constipation ou diarrhée - ils utilisent des laxatifs ou des antidiarrhéiques. Les Enterosorbents sont utilisés pour réduire la formation de gaz et éliminer les toxines du tractus gastro-intestinal. Dans l'inflammation de l'intestin grêle, le traitement implique généralement l'administration d'agents enzymatiques, car la digestion et l'absorption des nutriments se produisent principalement dans cette partie du système digestif.

Si l'inflammation est aiguë et s'accompagne de déshydratation et d'une intoxication grave (léthargie, fièvre), la perfusion est administrée par voie intraveineuse. Les solutions salines aident à éliminer les problèmes d'eau et d'électrolytes et à éliminer les substances toxiques du corps.

Important: les médicaments prescrits pour la colite ou l’entérite doivent être pris régulièrement, conformément aux recommandations du médecin, afin d’assurer un prompt rétablissement.

Régime alimentaire

Le traitement médicamenteux des maladies inflammatoires de l'intestin est nécessairement effectué sur le fond d'un régime. Si l'inflammation est accompagnée de diarrhée, le menu comprend du riz, des bananes et du pain de blé, qui aident à éliminer la diarrhée. Si la constipation prévaut, vous devez manger plus de fruits secs, de boissons au lait aigre, de fruits et de légumes.

Tous les aliments doivent être préparés à partir d'ingrédients naturels. En ce qui concerne le traitement thermique, les plats doivent être cuits à la vapeur, bouillis, braisés et cuits au four. Frits et fumés ne peuvent pas être mangés, ainsi que d'ajouter diverses épices. Les aliments épicés et salés vont irriter les intestins déjà enflammés. Les repas doivent être fractionnés - il faut manger souvent et petit à petit. Des informations détaillées sur la nutrition dans cette pathologie peuvent être obtenues à partir de l'article: Régime thérapeutique pour l'inflammation intestinale.

Méthodes traditionnelles de traitement

Les remèdes populaires pour l'inflammation des intestins ont souvent un effet positif prononcé. Pour leur préparation utilisant des plantes aux propriétés anti-inflammatoires, antimicrobiennes, régénérantes et antispasmodiques - camomille, millepertuis, millefeuille, chicorée, sauge. Pour la diarrhée, on utilise des astringents et des agents d'enrobage - écorce de chêne, graines de lin, etc. Vous trouverez ci-dessous quelques recettes populaires éprouvées.

Infusion de chicorée au lait

10 g de chicorée ou 1 cuillère à soupe versez un verre de lait chaud et laissez reposer pendant 1 heure. Filtrez l'outil et buvez-le dans un quart de tasse 4 fois par jour. Pour améliorer le goût et les qualités médicinales de la boisson, vous pouvez ajouter un peu de miel naturel. Les fleurs et les herbes de chicorée présentant une inflammation de l'intestin ont un effet antimicrobien, anti-inflammatoire et tonique.

Infusion de myrtilles

3 cuillères à soupe de baies versez l'eau bouillante (½ litre). Si possible, il est utile d'ajouter des feuilles de myrtille. Au bout de 8 heures, la perfusion de myrtille est prise dans 150-170 ml 4 fois par jour.

Décoction de sauge

Feuilles de sauge (10 g) verser de l'eau bouillante (½ litre). Après 1-2 heures, la décoction est prête. Utilisez le produit 100 ml 4 fois par jour. Si vous avez une inflammation intestinale et comment la traiter, vous n'avez pas encore choisi, commencez par une décoction de sauge. Cet outil est non seulement très efficace, mais également simple en termes de préparation.

Collection d'herbe


Tous les ingrédients sont pris en quantités égales et mélangés. À 1 litre d'eau bouillante nécessaire 2 cuillères à soupe de mélange de légumes. Pour mieux dire infusé, il est enveloppé avec une serviette et laissé toute la nuit. Prendre une tasse ou une tasse 4 fois par jour pendant ½ heure avant les repas. Le traitement de l'inflammation intestinale avec ce remède traditionnel doit être poursuivi pendant au moins 2 semaines.

Graines de lin

Les graines de lin sous forme de bouillon enveloppent la muqueuse intestinale et accélèrent sa récupération. 15 g de graines sont versés avec de l'eau chaude (1 tasse) et infusés pendant plusieurs heures. Boire sous forme de chaleur en ajoutant une petite quantité d'huile d'olive (1-2 cuillères à café) le matin à jeun pendant 1 tasse.

Une décoction de grains de blé

Les gruaux de blé (3 c. À soupe) sont lavés à l'eau froide, placés dans une casserole et additionnés d'eau (1 litre). Cuire à feu doux pendant 1 heure. Filtrer et boire sous forme de chaleur pendant la journée.

Important: avant d'éliminer l'inflammation intestinale à l'aide de la phytothérapie, il est nécessaire de subir un examen. Après tout, les symptômes de l’entérocolite peuvent apparaître dans de nombreuses maladies graves.

Traitement chirurgical

La chirurgie est généralement nécessaire dans les cas graves de maladie de Crohn et de colite ulcéreuse, ainsi qu'en cas de complications (perforation, rétrécissement de l'intestin). Dans ces cas, la partie affectée de l'intestin est enlevée, rétablit l'intégrité et la perméabilité de l'intestin.

Parfois, lorsqu'une grande partie du côlon est retirée, une colostomie est créée sur la paroi de l'abdomen, à travers laquelle se produit l'écoulement des selles. Une colostomie est un anus artificiel qui relie la lumière du côlon à la surface extérieure de la paroi abdominale. Utilisé pour endommager le tractus intestinal sous-jacent.

Heureusement, en cas d'inflammation du côlon, le traitement chirurgical n'est effectué que dans de rares cas.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Maladie de l'intestin

Il existe de nombreuses maladies intestinales, et la plupart d'entre elles sont directement liées aux processus inflammatoires. En présence d'inflammation, la muqueuse intestinale est touchée en premier. La lésion survient soit dans une certaine partie de l'intestin, soit complètement sur toute sa longueur.

Ainsi, la duodénite est un processus inflammatoire de la membrane muqueuse du duodénum, ​​entérite - inflammation dans l’intestin grêle, colite - processus inflammatoire dans le gros intestin, proctite - inflammation du rectum. Les processus inflammatoires dans une certaine partie du gros intestin sont également diagnostiqués. Tiflit - inflammation du caecum, appendicite - inflammation de l'annexe, sigmoïdite - inflammation du côlon sigmoïde. Dans le processus d'inflammation, la muqueuse intestinale se gonfle de manière notable, le mucus est activement libéré. Dans certains cas, l'exsudat séreux ou le pus peuvent être excrétés. Si le processus inflammatoire prend une forme sévère et développe une fièvre typhoïde, une tuberculose, une dysenterie, des ulcères peuvent apparaître sur la membrane muqueuse, qui saignent parfois.

Dans le processus d'inflammation, non seulement des changements d'un point de vue anatomique, mais également des troubles fonctionnels. Les maladies de l'intestin perturbent le cours naturel de la digestion des aliments, une absorption insuffisante de l'eau et des nutriments se produit et l'élimination des déchets alimentaires de l'intestin est perturbée. La fonction excrétrice de l'intestin est également altérée en raison de la libération de volumes de mucus trop importants et, dans certains cas, d'un fluide exsudatif.

Diarrhée et constipation

Grâce à la contraction réflexe des muscles présents dans la paroi intestinale, les aliments se déplacent le long des intestins. Le péristaltisme intestinal diminue, si l'intestin est vide, il peut également diminuer ou augmenter en cas d'affection intestinale. En mode normal, les selles humaines se produisent une ou deux fois par jour. Si le péristaltisme est trop fort, les selles sont plus fréquentes et la décharge devient liquide. Cela est dû au mouvement trop rapide des aliments et, par conséquent, à l'impossibilité d'aspirer le contenu liquide dans le sang. Cette condition est caractéristique de la diarrhée.

L'excitation nerveuse peut aussi être la cause d'un trop grand péristaltisme. Ainsi, la peur, l’anxiété peuvent augmenter considérablement le péristaltisme et provoquer la diarrhée. Ce processus et certains aliments sont visiblement excités - par exemple, les produits d'origine végétale, le pain au son, les aliments difficiles à digérer. Dans certains cas, la diarrhée peut constituer une réaction protectrice du corps pour éliminer les produits nocifs. En outre, la diarrhée peut survenir en raison d'une absorption réduite des nutriments et de l'eau des aliments. Et à condition que la membrane muqueuse enflammée se dégage de l'exsudat, la quantité de liquide dans l'intestin devient encore plus grande. La diarrhée est souvent observée en présence d'une inflammation de la muqueuse intestinale, apparue à la suite de processus pathologiques provoqués par des micro-organismes pénétrant dans l'intestin. Afin de prescrire un traitement efficace, il est impératif qu'un spécialiste détermine la nature de la diarrhée.

La constipation est une selle lente qui ne se produit pas avant plusieurs jours. La cause de la constipation est un affaiblissement significatif du péristaltisme des intestins. Il peut provoquer une faiblesse des muscles intestinaux, ainsi qu'une atonie des intestins et des muscles du péritoine. La constipation provoque un mode de vie sédentaire permanent. Il existe également une soi-disant constipation habituelle. Dans de tels cas, le réflexe normal de la défécation est intentionnellement supprimé pour cause de hâte ou pour d'autres raisons, et cela se produit régulièrement. Les aliments bien digérés peuvent également affecter la constipation. Ainsi, les produits protéiques intestinaux sont pratiquement non irritants et fonctionnent très lentement et très lentement.

Un autre type de constipation est la constipation spastique. Ils sont provoqués par des contractions toniques des muscles circulaires de l'intestin. En conséquence, le péristaltisme cesse. La constipation peut être un symptôme de maladies intestinales, telles que la colite chronique. Les obstructions mécaniques - tumeurs, cicatrices, hémorroïdes, peuvent également provoquer cette maladie. S'il n'y a pas de changements morphologiques dans les intestins, alors la diarrhée et la constipation sont guéries en éliminant la cause de leur survenue, en règle générale, sans médicament supplémentaire.

Flatulence

Il s'agit d'un ballonnement dans l'abdomen, dû à l'accumulation d'une grande quantité de gaz. L'intestin est fortement étiré, il y a une douleur palpable. Des gaz sont formés à la suite de bactéries, ainsi qu'après la consommation de produits laitiers, aliments carbonés, qui provoquent des processus de fermentation. Si, en raison d'une certaine maladie, les gaz de l'intestin sont mal absorbés, des flatulences peuvent également se produire. Ce phénomène est également possible avec une obstruction intestinale.

Douleur dans les intestins

La maladie intestinale peut causer des douleurs très différentes. Il peut s'agir d'une douleur constante et douloureuse, ainsi que d'une douleur paroxystique aiguë, appelée colique intestinale. Si une personne s'inquiète d'une maladie de l'intestin grêle, la douleur se produira au milieu de l'abdomen, s'il y a une maladie du caecum, elle fera mal dans la région iléale à droite, avec une maladie sigmoïde - à gauche. La douleur est généralement bien définie au cours du processus de palpation. Des sensations douloureuses de nature aiguë se produisent lorsque le gaz s'accumule. Si les symptômes des maladies intestinales sont des douleurs avant et pendant les selles, des manifestations de maladies du côlon descendant ou sigmoïde, ainsi que des affections rectales, sont possibles. Le plus grave sera la douleur dans les processus inflammatoires du péritoine. Cependant, l'apparition de douleurs dans l'abdomen peut également déclencher des maladies d'autres organes - le foie, les reins, la rate, le pancréas.

Saignements intestinaux

Les saignements peuvent également être observés en tant que symptômes de la maladie intestinale. Ces phénomènes sont caractéristiques en présence d'ulcères duodénaux, d'entérites ulcéreuses et de colites. Très souvent, les patients ne remarquent pas l’apparition de saignements de l’intestin grêle. Par conséquent, la présence de sang dans les fèces n’est détectée que lors d’études de laboratoire sur ce produit. Si le saignement est trop grave, les matières fécales seront noires. Si des saignements se produisent dans le bas de l'intestin, le sang contenu dans les selles sera visible sous une forme pure et non digérée. Un tel saignement se produit avec les hémorroïdes. En outre, une libération significative de sang est possible avec des maladies infectieuses graves - dysenterie, tuberculose intestinale, fièvre typhoïde.

Diagnostic des maladies intestinales

Tout d'abord, après avoir écouté les plaintes du patient, le médecin procède à une palpation complète de tout l'abdomen. Le spécialiste porte une attention particulière à la forme de l'abdomen, effectue une palpation superficielle pour déterminer la douleur de certaines zones et la tension musculaire. Si la palpation superficielle n'est pas douloureuse pour le patient, une méthode de palpation profonde est utilisée pour déterminer la taille des organes internes, leur emplacement et leur douleur.

La méthode de la percussion est utilisée pour déterminer les causes d'une augmentation de l'abdomen, en prêtant attention à la nature des sons. La méthode la plus importante pour déterminer la présence de maladies intestinales est un examen en laboratoire des matières fécales.

Les rayons X intestinaux vous permettent d'établir le diagnostic très précisément. Si nécessaire, quelques jours plus tard, une radiographie des intestins est effectuée à plusieurs reprises. Cette méthode permet de déterminer la présence de tumeurs, d'obstruction, d'étudier les contractions spastiques, la fonction motrice. La rectoromanoscopie est réalisée chez des patients présentant une pathologie du rectum et du côlon sigmoïde.

Entérocolite aiguë, gastro-entérocolite

En règle générale, l'entérite est associée à une colite et une gastrite. L'entérocolite provoque principalement E. coli. Il est constamment dans l’intestin, mais dans des conditions défavorables, il peut devenir pathogène et provoquer des processus inflammatoires de la membrane muqueuse. Les entérocolites excitent également les streptocoques, les entérocoques et un certain nombre d'autres bactéries. L'entérocolite toxique survient après avoir consommé des aliments de mauvaise qualité.

Le premier symptôme de la colite est la diarrhée. Avec la défaite de l'intestin grêle, les matières fécales seront abondantes avec la présence de mucus, mais les selles ne se produiront pas trop souvent. Avec la défaite des selles du gros intestin se produit fréquemment, le mucus sort, n'ayant pas le temps de se mélanger avec les matières fécales. La douleur survient dans tout l'abdomen. Parfois, la douleur n'est pas particulièrement prononcée, mais dans certains cas, une colique intestinale se produit également. En raison de la présence d'une infection qui a provoqué la maladie, la température du patient peut augmenter de manière significative. Les symptômes de la maladie sont également des maux de tête, une faiblesse, un manque d'appétit, des vomissements, des nausées.

Avec la bonne approche pour le traitement de la maladie, ses symptômes peuvent disparaître en une à deux semaines. Si tous les symptômes décrits sont graves, le patient doit alors rester au lit. Sous réserve d'entérocolite infectieuse aiguë, un traitement par antibiotiques et sulfamides est prescrit au patient. En cas de déshydratation notable du corps, une injection de solution saline et de glucose sous la peau et une solution intraveineuse est indiquée. Le patient dans les premiers jours ne devrait prendre que de la nourriture liquide.

Entérite chronique et colite

L'entérite et la colite chroniques sont dues à une nutrition irrationnelle et irrégulière, à une congestion veineuse de l'intestin, à un abus de laxatifs et de lavements. Par conséquent, la première étape consiste à éliminer la cause de la maladie. La colite chronique peut causer une constipation régulière. Comme les symptômes de la maladie peuvent manifester une constipation, au moins - la diarrhée. En cas de fermentation, les intestins gonflent, la lourdeur abdominale se manifeste. En raison de l’empoisonnement par les produits de désintégration, il existe une faiblesse générale, des maux de tête et un malaise. Dans ce cas, une maladie chronique peut durer plusieurs années.

Dans le processus de traitement d'une forme chronique de la maladie, il est important d'adopter une approche appropriée en matière d'alimentation. Traiter la maladie en veillant particulièrement à surmonter les problèmes de constipation et de diarrhée. Il est possible d'utiliser des laxatifs pour la constipation et des astringents pour la diarrhée. Si la maladie s'aggrave, le médecin vous prescrit des sulfamides et des antibiotiques.

Prévention des maladies intestinales

Pour prévenir les maladies intestinales, tout d'abord, il est important d'adopter un mode de vie sain, d'adopter une bonne nutrition et d'éviter le stress. Ainsi, la consommation de nourriture devrait être régulière, les produits - variés et utiles. Il est également important de suivre les règles d'hygiène. Il existe des vaccins contre les infections intestinales aiguës et les intoxications qui peuvent être utilisés à titre préventif.

Intestins humains: les maladies et leur traitement

L'intestin humain, qui se trouve dans la cavité abdominale, pendant la vie de son propriétaire (en raison d'une tension tonique) a une longueur de 4 à 5 mètres; après la mort - avec la disparition de la tension - elle augmente trois fois.

L'intestin ressemble à un tube souple avec des parois minces constituées de muscles lisses, recouvert à l'extérieur d'un épais réseau de fibres nerveuses et de vaisseaux sanguins.

Anatomie

Dans sa structure anatomique, il existe deux entrailles: épaisse et fine. L'intestin grêle, qui occupe une position intermédiaire entre l'estomac et le gros intestin, tire son nom en raison du diamètre plus petit (en comparaison de l'épaisseur) de la lumière interne et de l'épaisseur et de la résistance plus faibles des parois.

L'intestin grêle est constitué de trois intestins:

Le gros intestin, qui est la partie inférieure du tube digestif, comprend également trois intestins:

  • Aveugle, ayant un processus en forme de ver.
  • Le côlon, dont les divisions sont représentées par le côlon ascendant, l'obstruction transversale, le côlon descendant et le côlon sigmoïde.
  • Droit, dans la structure desquels ils émettent: une ampoule et un canal anal se rétrécissant progressivement, se terminant par l'anus.

Pourquoi une personne a-t-elle besoin d'intestins?

Le processus digestif principal se produit dans l'intestin grêle, bordé de l'intérieur par un grand nombre de protubérances minuscules - les villosités, qui absorbent les substances bénéfiques contenues dans les aliments digérés.

De l'estomac (sous forme de bouillie concassée et partiellement digérée), il pénètre dans le duodénum, ​​relié au foie et au pancréas. Le foie sécrète de la bile, une substance capable de décomposer les graisses en glycérol et en acides gras.

Son accumulation se produit dans la vésicule biliaire attachée au foie. Simultanément à l'entrée des aliments dans le duodénum, ​​la bile est automatiquement poussée dans le canal biliaire, conduisant à l'intestin grêle. Le pancréas est responsable de la production du suc pancréatique, conçu pour traiter les glucides, les protéines et les graisses.

La digestion finale des aliments se produit dans les structures du jéjunum et de l'iléon. C'est ici - à travers les parois intestinales - que l'absorption et l'entrée des nutriments dans le sang, les transmettant à chaque cellule du corps, ont lieu.

Le travail du gros intestin consiste en l'absorption d'eau, la formation de masses fécales à partir de restes non digérés de gruau alimentaire et leur élimination de l'organisme accompagnées par la libération de gaz intestinaux.

L'intestin humain est un refuge pour diverses bactéries: bénéfiques, impliquées dans le processus de digestion et pathogènes, capables d'activer les processus de fermentation et de pourriture. Une déficience en microflore bénéfique entraîne une dysbactériose.

Les principales maladies intestinales: de quoi s'agit-il?

De nombreuses maladies de l'intestin peuvent être: infectieuses, médicamenteuses, toxiques, congénitales, traumatiques, radiologiques - en fonction de l'étiologie d'une affection particulière.

Ainsi, le groupe des maladies intestinales infectieuses est représenté par:

Les maladies intestinales d'étiologie parasitaire sont présentées:

  • la trichinose;
  • l'ascaridiase;
  • l'entérobiose;
  • l'ankilostomiase;
  • mias intestinaux;
  • scarabiase.

Parmi les maladies du gros intestin sont les plus courantes:

  • La colite ulcéreuse est une pathologie qui s'accompagne d'une inflammation des muqueuses du gros intestin et conduit à l'apparition d'ulcères et d'érosions pouvant provoquer un saignement interne. Le principal danger de la colite ulcéreuse est une forte probabilité de renaissance avec la formation de polypes et de tumeurs malignes.
  • La maladie de Crohn est une affection chronique dans laquelle les muqueuses de tous les organes du tractus gastro-intestinal peuvent souffrir. Si le processus inflammatoire devient responsable du rétrécissement de la lumière intestinale, le patient ressent une douleur intestinale sévère. En l'absence de traitement rapide chez les patients présentant l'apparition de fistules, des lésions du foie, de la peau et des articulations.
  • Tumeurs bénignes et malignes.
  • La diverticulose est une maladie dont la manifestation distinctive est l’apparition de nombreuses protrusions des muqueuses du côlon.

Les maladies les plus courantes de l'intestin grêle sont:

  • Duodénite chronique - une maladie inflammatoire qui affecte les muqueuses du duodénum, ​​toujours accompagnée d'un trouble de la chaise et conduisant à la survenue de troubles du système autonome.
  • L'entérite chronique est une maladie dont les symptômes dépendent de l'étiologie de son origine. Les manifestations les plus caractéristiques de l'entérite sont: la présence de diarrhée, de flatulences, de douleurs abdominales spasmodiques, d'une immunité affaiblie et d'une digestibilité réduite des aliments.
  • Maladie adhésive, caractérisée par la présence de formations (adhérences), fixant entre elles les membranes séreuses des anses intestinales. S'écoulant dans un contexte de douleur persistante et très intense, mettant parfois en péril la vie du patient, elle peut être accompagnée d'une constipation persistante et d'une obstruction intestinale.

Comment diagnostique-t-on la maladie intestinale?

Un patient qui a une maladie intestinale doit immédiatement subir un examen médical complet afin de commencer le traitement de la maladie développée dans les meilleurs délais. Les techniques endoscopiques sont utilisées pour l'examen intestinal:

  • La sigmoïdoscopie flexible, qui permet d'évaluer l'état de toutes les parties du côlon à l'aide de la sigmoïdoscopie.
  • Endoscopie supérieure. Au cours de cette procédure, le spécialiste examine les tissus de la trompe oesophagienne, de l’estomac et de l’intestin grêle à l’aide d’un appareil spécial - un endoscope équipé d’éclairages et de fibres optiques.
  • L'irrigoscopie est une technique à rayons X impliquant l'introduction d'une substance radio-opaque dans la cavité de l'organe à tester. Lors de l'examen de l'intestin grêle, le patient doit avaler une suspension de sulfate de baryum. Lors de l'examen du médicament du côlon est administré par le canal anal.
  • Coloscopie.
  • Endoscopie capsulaire - une technique moderne, offrant la possibilité d'examiner l'état du tractus gastro-intestinal sur toute sa longueur. Après avoir avalé un minuscule récipient équipé d'une caméra vidéo, d'un émetteur, de DEL et d'une batterie, le patient peut effectuer en toute sécurité des activités familières, tandis que l'appareil, fixé sur son corps, enregistrera les informations entrantes dans les 24 heures. Après avoir terminé sa mission, la capsule elle-même passe par l'anus. Un dossier établi au cours de la procédure est analysé par le médecin traitant.
  • Fibrogastroscopie

En plus des examens endoscopiques, le patient peut être référé à:

  • tomographie par ordinateur;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • échographie.

Le bloc d’essais de laboratoire obligatoires comprend la livraison de:

  • test sanguin général;
  • analyse des matières fécales;
  • grattage pour la détection des invasions helminthiques.

Les principales méthodes de traitement

Les maladies intestinales peuvent être traitées à la fois médicalement et chirurgicalement: cela dépend des données obtenues lors de l’étude diagnostique. Après les avoir soumis à une analyse approfondie, le spécialiste traitant établira un diagnostic précis et commencera à développer des tactiques de traitement individuelles.

En choisissant de vous ou un autre médicament, le médecin se concentre sur la gravité des manifestations cliniques, la nature et la localisation du processus pathologique et l'inadmissibilité de sa récurrence. Dans certains cas, il est conseillé de combiner médecine traditionnelle et médecine traditionnelle.

Les maladies intestinales d'étiologie inflammatoire et infectieuse traitent:

  • médicaments anti-inflammatoires (corticostéroïdes, aminosalicylates);
  • agents modificateurs de la maladie;
  • médicaments antibactériens;
  • immunostimulants.

La durée de prise de certains médicaments dans le traitement de maladies chroniques peut être d’au moins six mois.

Si indiqué, certaines maladies intestinales sont traitées chirurgicalement. La méthode la plus courante d’intervention chirurgicale est la résection visant à retirer l’intestin touché.

Inflammation intestinale: symptômes et traitement

L'intestin est considéré comme l'un des éléments les plus importants du tractus gastro-intestinal, constitué du gros et de l'intestin grêle, le duodénum.

L'objectif principal de cet organisme est de digérer les aliments et de les décomposer en composés élémentaires au moyen d'enzymes digestives. L'inflammation intestinale, dont les symptômes et le traitement sont extrêmement désagréables et prolongés, est considérée comme l'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal, indépendante du sexe et de l'âge.

Raisons

Les processus inflammatoires dans l'intestin résultent de diverses causes, divisées en plusieurs groupes:

  • Les infections. L'inflammation résulte de l'ingestion de diverses bactéries dans l'intestin - salmonelles, shigelles, E. coli; les virus, ainsi que les protozoaires;
  • Les parasites;
  • Processus de type auto-immun. Il s’agit d’une situation particulière dans laquelle le système immunitaire voit les cellules muqueuses intestinales comme des cellules étrangères et commence à produire des anticorps pour lutter contre elles, ce qui entraîne une inflammation;
  • Localisation génétique. Certaines maladies intestinales et certaines déficiences congénitales en enzymes peuvent être héréditaires.
  • Non-respect du régime. Une consommation excessive d’aliments fumés, salés et gras, une consommation excessive de nourriture peut provoquer une inflammation de l’ensemble du tractus gastro-intestinal, en particulier de l’intestin grêle et du duodénum;
  • Un apport sanguin insuffisant aux vaisseaux traversant les parois intestinales à la suite de modifications athérosclérotiques et d'un amincissement du lit artériel;
  • Changements dans la microflore en bonne santé. L'inflammation de la muqueuse intestinale est due à la dominance de la flore pathogène.

Types d'inflammations

Les processus inflammatoires dans les intestins, en fonction de leur durée, des causes d'occurrence et du lieu de formation sont divisés en plusieurs types.

Au lieu de la formation de l'inflammation, distinguent ce qui suit:

  • Le rectum;
  • Gros intestin;
  • Le duodénum;
  • Cecum;
  • Sigmoïde

La durée de l'inflammation varie:

  • Inflammation aiguë pouvant durer jusqu'à 1 mois;
  • Chronique, pouvant durer jusqu'à six mois.

En raison de la formation de l'inflammation sont divisés en:

  • Infectieux, dont la cause peut être n'importe quel agent pathogène;
  • Non infectieux, dont les causes sont tous les autres facteurs.

Le rectum

Une maladie aussi désagréable qu'une inflammation du rectum ou une rectite peut résulter des raisons suivantes:

  • Manger des plats épicés et salés, des boissons alcoolisées, fasciner par le fast-food, ne pas respecter un certain régime alimentaire;
  • Des maladies telles que les hémorroïdes et la constipation régulière;
  • Maladies vénériennes et affections des organes pelviens;
  • Immunité affaiblie.

Pour rétablir et maintenir le niveau d'immunité au niveau approprié, vous devez surveiller votre santé, éviter le stress et prendre des vitamines.

Les lavages à la proctite peuvent être détectés sous deux formes: aiguë et chronique. Dans la rectite aiguë, seule la partie superficielle de la muqueuse est atteinte. Si le traitement est ignoré, la forme aiguë de la proctite devient chronique et affecte toute la muqueuse rectale.

Si une inflammation du rectum est détectée, les symptômes et le traitement de ses différentes espèces sont différents.

Les manifestations symptomatiques suivantes sont caractéristiques de la proctite aiguë:

  • Douleur à l'aine et au rectum, particulièrement manifeste lors de la vidange;
  • Présence dans les selles de sang et de pus;
  • La fièvre;
  • Détérioration de la santé;
  • Diarrhée régulière ou constipation.

La proctite chronique se manifeste de la manière suivante:

  • Douleur intermittente dans le rectum et l'anus;
  • Constipation persistante;
  • Présence de mucus sur les selles.

Duodénum

La cause de la formation d'inflammation dans le duodénum (duodénite) est une lésion de la membrane muqueuse qui se produit lorsque le contenu de l'estomac, avec une acidité accrue, entre dans l'intestin.

Inflammation du duodénum due aux facteurs suivants:

  • Intoxication alimentaire;
  • Fascination excessive pour la nourriture épicée et l'alcool;
  • Dommages causés à la membrane muqueuse d'un objet étranger.

Inflammation chronique causée par des maladies du système digestif:

  • Hépatite aiguë et chronique;
  • Cholécystite;
  • Gastrite et ulcères d'estomac;
  • Maladie intestinale chronique d'étiologie inconnue;
  • La giardiase;
  • Tumeurs du pancréas;
  • Syndrome de Whipple;
  • Ischémie intestinale;
  • Inconfort dans l'estomac, nausée, ballonnements.

L'une des principales causes de la duodénite devrait être appelée infection bactérienne due à Helicobacter pylori - un micro-organisme spécial qui provoque également une gastrite et des ulcères peptiques.

L'inflammation du duodénum peut ne pas se manifester avant longtemps, se déroulant sans aucun symptôme gênant pour l'organisme. Cependant, certains symptômes de la maladie apparaissent périodiquement:

  • Diminution de l'appétit et mauvaise digestion;
  • Sensation de lourdeur dans l'estomac, sentiment déraisonnable de trop manger;
  • Manifestation de flatulences, éructations, diarrhée;
  • Anémie, en tant que preuve de saignement interne;
  • Douleur dans le haut de l'abdomen et au milieu;
  • Vomissements et nausées périodiques;
  • Douleur sur un estomac vide et la nuit, laissant la place au sternum.

Côlon sigmoïde

La principale cause d'inflammation du côlon sigmoïde (sigmoïdite) doit être recherchée dans les spécificités de l'anatomie intestinale. Le risque de formation de processus inflammatoires est d'autant plus élevé que les bobines ont un intestin, car son contenu peut stagner et empêcher le passage des matières fécales. Les causes de l'inflammation peuvent être la proctite, la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, ainsi que la dysbiose et diverses infections intestinales. La plupart des cas sont associés à une mauvaise circulation sanguine dans certaines parties du côlon. La sigmoïdite peut avoir des conséquences graves sous la forme de maladies gastro-intestinales graves.

Un traitement sérieux est nécessaire si une inflammation du côlon sigmoïde est détectée, dont les symptômes sont les suivants:

  • Douleur aiguë sur le côté gauche de la poitrine;
  • Douleurs lancinantes s'étendant à la jambe gauche et au bas du dos;
  • Grondement régulier dans l'estomac et ballonnements;
  • Défécation fréquente avec des selles liquides à forte odeur, présence de pus dans les selles;
  • Les nausées et les vomissements ne passent pas;
  • Fièvre accompagnée de symptômes d'empoisonnement.

La sigmoïdite chronique se caractérise par une sensation constante de ballonnements et de selles douloureuses, d'insomnie, de fatigue rapide et d'irritabilité du patient.

Les symptômes de la sigmoïdite chronique peuvent s'atténuer pendant un moment, puis s'aggraver. Les causes de rechute peuvent être:

  • Stress physique, stress;
  • Défaut de suivre le régime;
  • Hypothermie du corps;
  • Blessures;
  • Les infections.

Cecum

L'inflammation du caecum (tiflit) avec ses manifestations symptomatiques est très similaire à l'appendicite, à l'exception du moment de l'apparition de la douleur. Lorsque la typhilite apparaît, la douleur survient quelques heures après le repas dans la région iliaque.

Le patient doit prendre au sérieux son mode de vie si une inflammation est détectée dans le caecum, dont les symptômes sont les suivants:

  • L'apparition de sang dans les masses de selles;
  • Fatigue et faiblesse générale;
  • L'anémie;
  • Changer l'horaire habituel de la défécation;
  • Perte de poids nette;
  • Flatulence accrue;
  • Douleur abdominale régulière.

Gros intestin

L'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal est l'inflammation du côlon ou la colite. Les causes de colite sont considérées comme des infections, des aliments malsains, ainsi que l’ingestion de poisons utilisés dans la vie quotidienne et dans l’industrie.

Ce type de maladie peut survenir séparément, en raison de troubles du système immunitaire ou être le résultat de certains dysfonctionnements de l'estomac et de l'intestin grêle.

La médecine distingue quatre types d'inflammations du côlon:

Si un diagnostic d'inflammation du gros intestin est posé, ses symptômes et son traitement diffèrent selon les types.

Symptômes de l'inflammation du côlon

La colite aiguë présente les symptômes suivants:

  • Douleurs abdominales périodiques accompagnées de selles instables;
  • L'apparition dans les masses fécales de mucus et d'impuretés du sang;
  • La léthargie et la fièvre sur le fond de la maladie générale du patient;
  • Douloureux envie de déféquer.

Avec une thérapie inadéquate ou son absence, la colite aiguë peut se transformer en maladie chronique, dont les symptômes ressemblent à de nombreux égards à la maladie aiguë, mais le traitement est beaucoup plus long et plus difficile. Les principaux signes de colite chronique sont:

  • Crampes de douleurs abdominales;
  • Faiblesse et nausée;
  • Manque de désir de manger;
  • Augmentation abdominale et flatulences.

La colite ulcéreuse est une inflammation de la muqueuse intestinale avec l'apparition d'ulcères. Une telle inflammation peut se développer sur une longue période avec des exacerbations occasionnelles. Le symptôme le plus commun de cette maladie est la douleur abdominale basse, se manifestant par des attaques périodiques. Après une courte période, les selles traversent le sang et la quantité de sang libéré atteint souvent 300 ml à la fois.

Pendant les exacerbations, le sang peut couler comme un flux complet, ce qui entraîne une forte diminution de la pression artérielle. Probablement et la distension du côlon avec la formation de péritonite.

Dans les cas de colite spasmodique, les pertes fécales du patient se présentent sous la forme de petites masses denses. Avec ce symptôme, il est nécessaire d'effectuer les tests nécessaires et l'examen du patient à l'aide d'un équipement spécial.

Traitement de l'inflammation intestinale

Pour l'inflammation intestinale, un traitement est prescrit en fonction des causes de la maladie et des symptômes exprimés. Le traitement peut être effectué par ces méthodes:

  • Les médicaments;
  • Aliments santé;
  • Photothérapie

Dans le traitement de l'inflammation, les médicaments ont un effet pathogénique, étiotropique et symptomatique.

Traitement de l'inflammation intestinale

Les médicaments étiotropes sont prescrits pour éliminer la cause de la maladie. Pour les causes infectieuses, les antibiotiques sont administrés localement. Les médicaments anthelminthiques sont prescrits pour la détection de l'invasion helminthique. Si une colite ulcéreuse ou une maladie de Crohn est détectée, des agents hormonaux glucocorticoïdes cytostatiques sont prescrits. Pour éliminer les processus inflammatoires, on utilise des sulfa- et mésalazines sous forme de mousse, de comprimés et de bougies. Avec la nomination de bougies, l'efficacité de la substance active est considérablement accrue et le risque d'effets secondaires est minimisé. Le médecin a également prescrit des suppositoires et des microclysters à base d’huile d’argousier pour la guérison rapide des érosions et des ulcères.

Le traitement médicamenteux doit être associé au strict respect du régime alimentaire. Si l'inflammation est accompagnée de diarrhée, bananes, pain de blé, riz doivent être inclus dans le menu. En cas de constipation, les fruits secs, les légumes, les fruits et les boissons à base de lait fermenté sont inclus dans le régime alimentaire.

Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale implique la préparation d'aliments pour un couple, et uniquement à partir d'ingrédients naturels. Il est également permis de manger des plats mijotés, bouillis et cuits au four. De l'alimentation, il est nécessaire d'exclure strictement les plats frits et fumés, ainsi que l'utilisation de diverses épices dans leur préparation, puisque les intestins durcissables ne peuvent en aucun cas être irrités. Il est nécessaire d'organiser des repas séparés - manger souvent et en petites portions.

Régime alimentaire pour l'inflammation intestinale

Lorsque l'inflammation de l'intestin, les symptômes et le traitement des remèdes populaires sont également appropriés. Ils ont un effet bénéfique sur la muqueuse intestinale, en particulier dans la colite ulcéreuse. Pour la préparation de ces outils, des plantes aux propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires, antispasmodiques et régénérantes ont été utilisées. Le millepertuis, la chicorée, la sauge, l'achillée millefeuille, la camomille et la sauge ont été largement utilisés. Si la diarrhée est l'un des symptômes, il est nécessaire de prendre des produits à base de graines de lin et d'écorce de chêne - ils ont un effet enveloppant et astringent.

Maladie de l'intestin

L'intestin humain remplit non seulement la fonction de conducteur de la masse alimentaire, de l'estomac à l'anus, mais joue un rôle important dans le traitement et l'absorption des nutriments essentiels dans le sang.

Prouvé sa participation à la synthèse des hormones, composantes du système immunitaire. Les maladies intestinales sont difficiles à tolérer, surtout pendant l’enfance. Pour beaucoup de chroniqueurs, soigner les intestins signifie retourner à l’état de travail.

Dispositif intestinal

L'intestin est un tube creux du tractus gastro-intestinal (TIG). Une partie mince de 5 à 6 m de long part de l'estomac, puis passe dans 2 m du gros intestin. Division des départements en parties conditionnellement. Mais la structure de la paroi et l'épithélium de la couche interne affectent la fonction.

Le duodénum le plus proche de l'estomac reçoit la masse traitée et poursuit le processus de digestion. Les conduits du pancréas et de la vésicule biliaire s'y écoulent. Ils apportent un grand nombre d'enzymes pour la décomposition des composants alimentaires en acides aminés, acides gras et glucose.

Les principales caractéristiques distinctives entre le petit et le gros intestin:

  • le diamètre de la lumière est de 5–8 cm d'épaisseur, 2 fois plus mince déjà;
  • Les chirurgiens se distinguent par leur couleur - rose intense mince, épais - gris cendré;
  • selon l'emplacement des fibres musculaires - dans la paroi de l'intestin grêle, elles sont uniformes sur toute la circonférence, dans l'épaisse - elles ne passent que par un côté sous la forme de trois larges bandes;
  • sur le côlon, il y a des sillons circulaires, processus de l'épiploon avec le tissu adipeux;
  • si l'intestin grêle constitue un processus actif d'absorption par les villosités de la membrane muqueuse, alors, dans le côlon, le processus de digestion des aliments ne se produit pas, seules les vitamines liposolubles sont absorbées.

Fonctions principales

L'intestin grêle continue à traiter le morceau de nourriture délivré par l'estomac. Les conditions d'absorption sont ici les plus favorables: beaucoup de plis et de peluches augmentent la surface de contact, la couche membranaire ne laisse passer que de petites molécules d'acides aminés, monosaccharides, sels minéraux, vitamines, acides gras. La présence d'une flore intestinale constante fournit aux intestins des enzymes supplémentaires pour la dégradation des particules alimentaires.

Les mouvements ondulés "entraînent" le contenu vers un caecum. Voici une valve qui laisse dans les restes de nourriture digérée. En annexe, il y a une absorption supplémentaire de liquide. Le travail du colon est:

  • dans l'élimination des résidus alimentaires non digérés, principalement de la cellulose, des substances ayant des effets toxiques (indole, phénol, skatole), de la créatinine, de l'urée, de l'acide urique;
  • digestion finale à l'aide de ses enzymes et des enzymes de l'intestin grêle;
  • production de vitamines B6 et B12, E, K;
  • utiliser sa propre microflore pour détruire les agents pathogènes;
  • consommation de liquide;
  • la formation de matières fécales solides provenant de fibres, de mucus, de bactéries, d'enzymes de désintégration de la bile.

L’important est que le processus de digestion et de transport du contenu vers l’anus de l’intestin soit réflexif, indépendant de la volonté de la personne. Mais le régime alimentaire, l'état d'excitabilité du système nerveux, revêt une grande importance. Lorsque des contraintes surviennent des problèmes avec les intestins, des contractions spastiques des zones individuelles.

Causes des maladies du tractus intestinal

La maladie intestinale survient pour les raisons suivantes:

  • troubles de l'alimentation - alimentation irrégulière, fascination pour les plats gras, frits et épicés, consommation de boissons gazeuses, alcool, café fort, chips;
  • non-respect des techniques d'hygiène pour se laver les mains avant de manger, la transformation des légumes et des fruits conduit à une infection par des agents pathogènes infectieux;
  • ignorer les règles de transformation des aliments, la durée de conservation et les conditions de congélation provoque le plus souvent des épidémies massives de maladies intestinales infectieuses dans les établissements pour enfants;
  • déséquilibre de la flore intestinale sous l'influence de médicaments (antibiotiques, cytostatiques);
  • dysfonctionnement intestinal causé par l'innervation avec facultés affaiblies dans les maladies du système nerveux, la moelle épinière;
  • le travail des intestins chez la femme est très sensible aux changements de l'équilibre hormonal pendant la grossesse, la ménopause, à l'inactivité physique;
  • Les propriétés toxiques ont: la nicotine (chez les fumeurs expérimentés), l'alcool, les risques professionnels (sels de métaux lourds, alcalins et acides), les champignons toxiques, ils irritent les muqueuses, affectent le système d'innervation.

Des signes de maladie intestinale peuvent apparaître lorsque la production d'hormones dans le système endocrinien est défaillante, ainsi que de substances actives aux effets analogues aux hormones (histamine, bradykinine, sérotonine, cholécystokinine, pancréozymine). Ils affectent le processus de digestion et peuvent provoquer des maladies intestinales.

Quelles sont les maladies intestinales les plus courantes?

Les maladies de l'intestin grêle incluent les pathologies suivantes. L'entérite est une inflammation aiguë et chronique causée par des agents pathogènes infectieux qui suppriment la flore normale. Perturbé la production d'enzymes intestinales, la motilité.

Intolérance alimentaire - la réaction la plus courante aux glucides est due à l'absence congénitale des enzymes nécessaires dans le corps du patient (sucre de canne, lait, champignons). Lorsque des problèmes de carence en lactose avec les intestins surviennent sur tous les produits laitiers.

Maladies vasculaires - une altération du débit sanguin dans les vaisseaux d’alimentation est associée au processus athérosclérotique, à la thromboembolie de l’artère mésentérique, ce qui en fait les patients âgés.

Il y a habituellement une combinaison d'ischémie myocardique, de lésions des vaisseaux du cerveau et des jambes. En raison d'une carence en oxygène, des zones d'ischémie se forment, l'intestin malade réagit par des crises convulsives, appelées "crapaud abdominal".

Les tumeurs dans l'intestin grêle sont rares. Les tumeurs bénignes prévalent, les lymphomes et les carcinomes sont détectés lors de la transformation en cancer. Les maladies rares incluent la maladie de Whipple. Appelé par les corinobactéries. En plus de l'intestin, les vaisseaux et les ganglions lymphatiques sont touchés, ainsi que les articulations.

Des réactions allergiques peuvent survenir au niveau de la muqueuse intestinale, elle est associée à des allergènes alimentaires, propriétés négatives des médicaments. Les maladies du colon sont souvent associées à une inflammation (colite) et à des néoplasmes. Le plus important:

  • La colite ulcéreuse - commence dans le rectum et se propage au-dessus. Manifesté par une ulcération et des saignements.
  • Ischémique - survient chez les personnes âgées, est associé à une insuffisance de l'apport sanguin dans l'athérosclérose, le diabète, la thrombophlébite, les varices. Zone enflammée de l'intestin avec un régime alimentaire altéré.
  • Pseudomembraneux - provoqué par la multiplication de Clostridia et la suppression de la flore bénéfique. Se produit avec l'utilisation prolongée de laxatifs, le traitement avec des antibiotiques, les médicaments cytotoxiques. Les agents pathogènes sécrètent des toxines qui détruisent la membrane muqueuse et forment des plaques (pseudomembranes) à la surface.

Les tumeurs malignes ont 5 fois plus de risques d'affecter la partie descendante (75% des tumeurs) du gros intestin. Grandir dans la lumière intestinale. La fréquence augmente chez les individus après 40 ans et dans le cas d'une prédisposition héréditaire. Ils se caractérisent par un long parcours asymptomatique.

Syndrome du côlon irritable - dysfonctionnement intestinal associé à une altération de la motilité. Peut se développer avec d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. Diverticula - la formation de sections de paroi étirées sous la forme d'un "sac", plus souvent localisé dans le côlon descendant et le sigmoïde, accompagnée d'une constipation chronique. Avec la stagnation et l'infection enflammée (diverticulite).

Des anomalies de la structure du côlon, il suffit de révéler:

  • dolichosigma - caractérisé par l'allongement du côlon sigmoïde;
  • mégacôlon - forme un épaississement (hypertrophie) des murs en sections ou sur toute la longueur.

Un signe de maladie est la constipation chronique.

Le mécanisme de développement des principaux troubles intestinaux

Considérons le mécanisme de l'origine des symptômes de maladies intestinales pour les syndromes les plus significatifs.

Syndrome d'insuffisance entérale

Il se forme par une diminution de l'activité de la microflore du petit intestin, du processus d'absorption, de la synthèse d'hormones et d'immunoglobulines, du manque d'enzymes. Le résultat est une violation des processus d'hydrolyse, d'absorption, dans la cavité de l'intestin des masses alimentaires non traitées s'accumulent.

Les causes sont les suivantes: maladies intestinales inflammatoires chroniques, infections (salmonellose, yersiniose), infections à helminthiques et parasitaires. Les manifestations sont divisées en intestinales et générales. Pour intestin - douleur "tardive" typique au nombril, dyspepsie, déséquilibre de la microflore. De par sa nature, la douleur peut être spasmodique ou cambrée. Selles liquides fréquentes, fétides.

Les symptômes communs incluent:

  • perte de poids avec un appétit normal ou accru;
  • l'apparition d'irritabilité, d'humeur instable;
  • peau sèche et squameuse;
  • atrophie musculaire, œdème;
  • l'anémie;
  • hypovitaminose.

Syndrome de colite

Il caractérise la défaite du gros intestin. Elle est causée par des maladies inflammatoires, ulcéreuses-nécrotiques, une altération de la motilité, une dysbiose. Caractérisé par des douleurs abdominales, ballonnements, constipation ou diarrhée, fausses envies (ténesme). Souvent dérangé en courant, agitant dans les transports, le matin, après la défécation.

La motilité avec facultés affaiblies se manifeste:

  • Obstruction intestinale dynamique - douleur accrue à l’abdomen, flatulences, vomissements, retard des gaz et des matières fécales. Il diffère de type (spastique et paralytique).
  • Dyskinésie - se manifestant par une altération du tonus, un péristaltisme, une constipation atonique, une augmentation de la formation de gaz, les patients se plaignent de ce que «l'intestin ne fonctionne pas».

Syndrome de saignement

Les hémorragies intestinales sont le plus souvent les suivantes: ulcère gastroduodénal (estomac et duodénum), gastrite érosive, tumeurs, varices de l'œsophage, colite ulcéreuse, hémorroïdes, pathologies rares (syndrome de Mallory-Weiss, thromboembolie mésentère).

Sur le plan clinique, les symptômes de maladie intestinale se manifestent par les symptômes courants: faiblesse, acouphènes, vertiges, tachycardie, hypotension artérielle, pâleur de la peau, refroidissement, sueurs glacées et collantes. Avec une perte de sang aiguë importante, un choc se développe.

Les vomissements avec du sang sont caractéristiques des saignements de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum. Dans ce cas, le sang est souvent associé à de l'acide chlorhydrique et forme de l'acide chlorhydrique brun hématinique, le type de vomissement est appelé "marc de café".

Les symptômes d'hémorragie avec des problèmes d'intestin dans les parties inférieures du côlon et du rectum ressemblent à des veines et à des caillots au-dessus des matières fécales. Le sang hémorroïdal sous forme de gouttelettes recouvre les matières fécales, peut être libéré sans défécation.

Syndrome de dyspepsie intestinale

Les signes de dyspepsie sont les suivants: flatulences, grondements et douleurs abdominales sans localisation précise, alternance de diarrhée et de constipation. Ils accompagnent des maladies intestinales (entérocolite, tumeurs), peuvent apparaître avec la défaite du foie, de l'estomac, du pancréas. Les symptômes ne dépendent pas de l'heure des repas.

Comment détecte-t-on la maladie intestinale?

Une personne est confrontée au problème de savoir quoi faire lorsque l'estomac fait mal, la chaise est cassée, la température augmente. Une variété de symptômes de la maladie intestinale ne permet pas de déterminer la cause de la pathologie immédiatement lors de l'examen, l'examen rectal, de sorte que le médecin prescrit un examen.

Des tests généraux obligatoires aident à identifier les effets de la maladie: anémie, réaction inflammatoire (leucocytose, augmentation de l'ESR), sensibilité allergique (éosinophilie).

Un examen coprologique des matières fécales est nécessaire pour déterminer la nature de la violation de la digestion des aliments.

Une analyse positive du sang occulte dans les selles permet de suspecter le processus ulcératif, même en l'absence de signes visibles de saignement. L'identification de la flore intestinale est importante pour le diagnostic de la dysbiose. Lors de l'examen d'infections intestinales, prenez vos selles pour une analyse bactériologique complète. Identifier le type d'agent pathogène est important pour décider comment traiter les intestins.

L'examen radiographique avec l'utilisation de suspension de baryum reste pertinent dans les établissements médicaux. Vous permet d'identifier la gastrite dans les plis endommagés, d'examiner le duodénum, ​​de suspecter une dyskinésie et des tumeurs intestinales. Irrigoscopie - Pour le diagnostic de tumeurs, de malformations et de passages fistuleux, le gros intestin subit un lavement.

La valeur de la recherche sur le matériel moderne

La section initiale de l'intestin grêle (duodénum) peut être inspectée visuellement lors d'un examen duodénogastroscopique œsophagien. La technique endoscopique permet également de prélever du matériel pour l'analyse cytologique et d'effectuer un diagnostic morphologique de l'épithélium suspect.

L'utilisation d'une capsule vidéo spéciale est la méthode la plus informative et la plus indolore. Le patient avale une capsule équipée d'une caméra vidéo. L'enregistrement vidéo est fixé à l'aide d'un appareil spécial fixé au corps du patient.

La procédure prend environ 8 heures. Le patient peut vaquer à ses occupations. À l'avenir, la capsule est dissoute et excrétée dans les matières fécales. L'étude est coûteuse. Les capsules sont fabriquées au Japon et en Israël.

Les méthodes endoscopiques consistent à introduire une sonde à ultrasons dans l’intestin nettoyé. Examinez les parois sur toute la longueur de l'intestin. Possible de collecter du matériel pour l'histologie. La coloscopie est réalisée avec un appareil spécial appelé fibrocolonoscope. C'est une sonde souple avec un système optique.

Les oncologues de l'étude recommandent de procéder à des fins de prévention pour les personnes après 40 ans, en particulier avec prédisposition héréditaire. En raison du possible inconfort et de la douleur, les médecins préfèrent procéder à la procédure sous anesthésie générale. La méthode est utilisée pour traiter les maladies intestinales telles que les polypes, les adhérences. La durée de la procédure est de 40 minutes maximum. Le patient reçoit le résultat immédiatement.

Traitement des problèmes intestinaux

Dans le traitement des maladies intestinales, un régime alimentaire et des changements de mode de vie raisonnables sont toujours utilisés. Une personne malade doit cesser de fumer et de boire de l'alcool, apprendre à réduire le stress ou à changer d'attitude vis-à-vis des situations nerveuses, à marcher davantage, à faire des exercices spéciaux pour normaliser la motilité et à effectuer un auto-massage de l'abdomen.

Nourriture diététique

Les patients présentant une carence en lactose ne doivent pas utiliser de lait ni de produits dérivés. Les étiquettes doivent choisir des produits sans lactose. Avant les repas, prenez le produit fini à partir de l'enzyme contenue dans les pilules.

Les besoins nutritionnels communs sont:

  • repas 5–6 fois par jour en petites portions;
  • l'exclusion des aliments frits, des viandes grasses, des aliments en conserve, des plats cuisinés;
  • utilisation de la méthode de cuisson à la vapeur, d'ébullition et de cuisson;
  • les légumes et les fruits sont recommandés en fonction de l’acidité de l’estomac, de la fonction motrice des intestins - avec une augmentation, il faut des variétés de pommes douces, de la citrouille, tout en réduisant - les variétés aigres, prunes, melon d’eau, cantaloup;
  • vous ne pouvez pas utiliser de légumineuses, chou, noix en raison de ballonnements;
  • les gâteaux, pâtisseries, chocolat sont interdits dans la confiserie, les craquelins, les biscuits, les beignets peuvent être consommés;
  • montrant des ragoûts de céréales, de la bouillie de riz, du sarrasin et du gruau;
  • convient pour bouillon de poulet non cuit, bouillon de légumes;
  • les plats de viande doivent être bouillis, faire défiler le hachoir à viande lors d'une exacerbation et cuire les boulettes de viande, boulettes de viande;
  • on peut boire les jus à moitié dilués avec de l’eau, il faut éviter les raisins et les jus, attention aux agrumes.

Traitement des médicaments intestinaux

Chaque cas nécessite une approche individuelle de la thérapie. Les principaux groupes de médicaments utilisés dans la pathologie de l'intestin:

  • médicaments anti-inflammatoires (antibiotiques, antiparasitaires, corticostéroïdes, médicaments anti-inflammatoires non hormonaux);
  • antispasmodiques pour contractions douloureuses (spazgan, no-shpa, atropine), suppositoires rectaux avec belladone;
  • la méthode cinétique pour améliorer la fonction motrice (Motilium, Peristil, Kalimin);
  • si nécessaire, des laxatifs dotés d'un mécanisme d'action différent;
  • des cytostatiques (azathioprine, méthotrexate) sont prescrits pour la croissance tumorale;
  • les inhibiteurs d'hypersensibilité (Infliximab, Adalimumab) sont indiqués pour l'inflammation auto-immune;
  • en fonction du degré de troubles généraux, vous aurez peut-être besoin de vitamines B12, acide folique, D avec calcium, préparations de fer;
  • Les probiotiques et les prébiotiques sont prescrits pour restaurer la flore intestinale.

Dans les processus tumoraux, les traitements de chimiothérapie sont prescrits en association avec la radiothérapie. Traitement infructueux, saignement, désintégration de l'intestin - une indication pour un traitement chirurgical. Certaines maladies ne peuvent être traitées que chirurgicalement.

L'objectif principal est la résection du site avec une tumeur dans la plage optimale pour éviter les récidives. Dans les cas graves, la chirurgie du côlon est réalisée en 2 étapes. Tout d'abord, la tumeur est retirée et une stomie intestinale est formée pour le cathéter. Ensuite, retirez la fistule et préparez les articulations intestinales en plastique.

Remèdes populaires

Utilisez les conseils du guérisseur avec prudence. Les herbes agissent également différemment sur la fonction de sécrétion de l'intestin. Les plus sûrs sont les plus: le miel le matin, arrosé d'eau, de dogrose, de camomille et de lin. Pour une action directe sur l'intestin inférieur montre des lavements médicamentés avec de l'huile d'argousier, décoction d'avoine.

Seul le respect des règles d'hygiène, une alimentation saine et des contrôles réguliers permettent de prévenir les maladies intestinales graves. Vous ne pouvez pas supporter les symptômes désagréables de la douleur. En faisant une demande de soins médicaux, une personne a la possibilité de préserver sa santé.