Symptômes dans l'œsophagite de l'œsophage, complications possibles

L'œsophagite de l'œsophage est une maladie inflammatoire dont souffre l'œsophage humain. S'il n'est pas traité, le patient peut développer un cancer de l'œsophage. Par conséquent, il est important de faire attention aux symptômes de la maladie et de commencer le traitement.

Les causes de la maladie

Qu'est-ce que l'oesophagite? C'est une maladie grave de l'œsophage. L'œsophage est le tube musculaire qui relie la gorge et l'estomac. L’inflammation de la membrane muqueuse de cet organe est une oesophagite. Il semble que, pour diverses raisons, il puisse être causé par une infection ou une irritation des muqueuses.

Les infections

Toutes les bactéries et tous les virus, les champignons qui frappent l’estomac et l’œsophage, peuvent déclencher l’apparition de la maladie. Parfois, l'œsophagite est due à une infection à levures, la candidose. Candida peut s'installer dans l'œsophage. Parfois, la cause de la maladie devient l'herpès. La propagation de l'infection contribue à l'affaiblissement du système immunitaire.

Le risque de tomber malade est élevé chez les patients diabétiques ou chez ceux subissant une chimiothérapie, chez les patients atteints du SIDA, etc. Oesophagite causée par le mycélium fongique, appelée "oesophagite mycotique".

Les principales causes d'irritation des muqueuses

La cause la plus fréquente de la maladie est l'irritation de la muqueuse œsophagienne. De nombreuses raisons contribuent à l'apparition de l'œsophagite, notamment le reflux gastro-oesophagien et l'intoxication chimique.

Le reflux gastro-oesophagien est également appelé oesophagite par reflux. Cela semble être dû au fait que les muscles situés entre l'œsophage et l'estomac s'affaiblissent et que la section cardiale de l'estomac ne se ferme pas complètement, ce qui entraîne l'entrée du contenu de l'estomac dans l'œsophage. Ceci est un écart par rapport à la norme car les parois délicates de l'œsophage, contrairement à celles de l'estomac, ne tolèrent pas les effets de l'acide chlorhydrique et son excès dans l'estomac peut provoquer une gastrite. Il irrite les parois de l'œsophage, provoquant une inflammation et un gonflement.

L'empoisonnement chimique est une autre cause fréquente. Si une personne qui a l'intention de se suicider accidentellement ou spécifiquement, par exemple, a bu de l'alcali, de l'acide, de l'essence ou d'autres produits chimiques, elle provoque une brûlure de la membrane muqueuse. Parfois, la maladie apparaît chez les alcooliques qui boivent constamment de l'alcool éthylique.

Autres causes d'irritation des muqueuses

Mais la muqueuse de l'œsophage peut être enflammée pour d'autres raisons:

  1. Un corps étranger entre dans l'œsophage. Cela peut arriver si une personne a mangé un poulet ou un poisson et avalé un os coincé dans l'œsophage. C'est très dangereux, surtout si l'os a transpercé. Souvent, un corps étranger pénètre dans le corps de l'enfant, par exemple lorsqu'un enfant avale un petit jouet, une pièce de monnaie, qui reste coincé dans son œsophage. C'est extrêmement rare, mais il arrive que l'œsophage soit endommagé par un endoscope lors de l'examen d'un estomac, si le patient a une gastrite ou d'autres maladies gastro-intestinales.
  2. Mauvaise nutrition. L'inflammation peut se produire si une personne mange constamment des aliments très chauds. Ou il préfère les plats épicés, gras, frits, fumés qui ont un effet direct sur les parois de l'œsophage, car ils contiennent de nombreuses épices et agents de conservation. Les produits allergiques au patient peuvent également être affectés.
  3. Certaines maladies. Si le patient a une hernie hiatale, une partie de l'estomac se déplace, ce qui provoque la pénétration du suc gastrique dans l'œsophage. Le patient peut être diagnostiqué et achalasia. C'est une maladie à cause de laquelle la partie inférieure de l'œsophage ne s'ouvre pas bien, de sorte que la nourriture y reste ou crache.

Les symptômes

Symptômes de l'œsophagite et le traitement caractéristique, il est difficile de confondre avec d'autres maladies, mais toujours pour le diagnostic final nécessite un examen.

Si vous présentez les signes suivants d'œsophagite, contactez un médecin.

  • douleur qui se concentre dans le sternum, brûlures d'estomac, avec empoisonnement chimique - la douleur est aiguë, grave;
  • le patient a du mal à avaler des aliments, en particulier s'il est solide, il est obligé de le boire avec de l'eau et, dans les cas graves, il est également difficile d'avaler des aliments mous et des liquides;
  • le patient crache constamment, c'est-à-dire que la nourriture est rejetée de l'œsophage dans la gorge. Ce symptôme apparaît immédiatement ou plusieurs heures après avoir mangé. Il est également tourmenté par un rot, ou a un goût amer ou amer;
  • en cas de comorbidités telles que la gastrite ou l'ulcère gastrique, les nausées ou les vomissements peuvent être troublants.

Ce sont des symptômes communs de la maladie. Mais parfois, leur manifestation dépend du type d'œsophagite.

Types d'oesophagite

L'œsophagite est de deux types: aiguë ou chronique (XP). La forme aiguë est une inflammation qui ne dure pas plus de trois mois. Mais le plus souvent, la maladie passe dans quelques jours ou quelques semaines. La plupart des patients sont des patients immunodéprimés.

Très rarement, une œsophagite chronique survient et, selon les statistiques, pas plus de 5% de la population en souffre. Il est diagnostiqué chez l'adulte et apparaît en raison d'un reflux gastro-œsophagien. Les patients à risque sont ceux qui ont de mauvaises habitudes, ceux qui mangent mal, qui souffrent d'allergies, qui travaillent dans des industries dangereuses, etc.

S'il s'agit d'une forme aiguë de la maladie, tous les symptômes sont prononcés, le patient ne peut pas y faire attention, va immédiatement chez le médecin. Si c'est l'heure. œsophagite, les symptômes sont effacés, le patient ne fait pas attention à eux ou l’automédication, ce qui n’est pas correct, car des complications peuvent apparaître.

Stades de la forme aiguë de la maladie

L'œsophagite aiguë comporte 4 stades de développement:

  1. Le premier Le patient semble gonfler, il y a hyperémie des muqueuses.
  2. La seconde L'érosion commence à se former, mais ils sont toujours isolés.
  3. Troisième. L'œdème est clairement prononcé, l'érosion devient importante, la membrane muqueuse peut saigner.
  4. Le quatrième. Des foyers de saignement apparaissent si vous touchez la membrane muqueuse, par exemple avec un endoscope.

Types d'œsophagite aiguë

Comme la gastrite, qui est une inflammation de la muqueuse gastrique, l'œsophagite est de plusieurs types:

  1. Catarrhal C'est la forme la plus courante, qui est considérée comme la plus simple. Seule la muqueuse œsophagienne en souffre. Les symptômes suivants indiquent que la maladie est apparue: une sensation de brûlure derrière le sternum, parfois la douleur devient brûlante. La douleur est pire après avoir mangé. Ça arrive et rot.
  2. Érosif. Si l'œsophagite catarrale n'est pas traitée, la maladie progresse, des érosions apparaissent à la surface de la muqueuse œsophagienne, elles peuvent être de tailles différentes. Le patient s'inquiète de la douleur et des brûlures, éructations.
  3. Hémorragique. Se produit souvent avec des maladies infectieuses graves. Sur la membrane muqueuse de l'œsophage, le sang coule de nombreuses plaies. Les symptômes caractéristiques du saignement se font sentir: le vomissement devient sanglant, le patient crache du sang, ses selles deviennent noires.
  4. Pseudo-membraneux. Ce type de maladie survient chez les patients atteints de scarlatine ou de diphtérie. Un film gris apparaît sur la membrane muqueuse. Si, au cours des vomissements, elle est séparée, la surface devient exposée et le saignement commence.
  5. Exfoliatif Il se développe à la suite d'une brûlure chimique de l'œsophage. On voit également des films épais dont le rejet provoque l'apparition d'ulcères.
  6. Phlegmonous. Cela se produit si l'œsophage a été endommagé par un corps étranger. À ce stade, la membrane muqueuse devient enflammée, des formes de pus et un décollement de la membrane muqueuse sont possibles. Maladie grave, perforation de l'œsophage possible. Le patient souffre de vomissements, un gonflement apparaît sur le cou, sur le site de la blessure.
  7. Nécrotique. La forme la plus grave de la maladie, les personnes dont l'immunité est affaiblie, tombent malades. Des foyers de nécrose apparaissent, qui sont finalement rejetés et à la place desquels subsistent de longs ulcères non cicatrisants.

Oesophagite chronique

En plus des symptômes aigus, ils émettent également une œsophagite chronique (xp), auquel cas les symptômes du patient le gênent depuis plus de 6 mois. Il se développe souvent dans le contexte d'autres maladies: gastrite chronique, ulcère gastrique, tuberculose, etc. Ses symptômes caractéristiques sont la douleur lors de la déglutition et la douleur au sternum. Le patient les décrit parfois comme une boule dans la gorge, se serrant la gorge. Douleurs à l'heure. l'œsophagite n'apparaît qu'après un repas. Il peut y avoir des éructations ou des vomissements.

Diagnostics

Si ces symptômes apparaissent, vous devez consulter un gastro-entérologue. Il demandera à subir une série d'examens, parmi lesquels une œsophagoscopie, lorsqu'un médecin examinera l'œsophage de l'intérieur avec un œsophagoscope, ainsi que des rayons X, l'œsophagomanométrie et autres.

Il est nécessaire ou non de subir tel ou tel examen, décide le médecin. Ainsi, si le patient a une brûlure chimique, le médecin peut reporter l'œsophagoscopie pendant 8 à 10 jours afin de ne pas blesser la membrane muqueuse. En outre, il peut être demandé au patient de donner du sang et de l’urine pour une analyse générale ou une analyse de sang du VIH, de la diphtérie et d’autres maladies.

Si le patient a xp. œsophagite, radiographie et œsophagoscopie, pH-métrie intra-œsophagien sont nécessairement prescrits. Le médecin peut également demander un test des selles pour voir s’il contient du sang. Si le diagnostic a été posé, le patient est vraiment xp. l'oesophagite, il a besoin d'un traitement, ainsi que d'une visite chez le gastro-entérologue tous les six mois, au cours de laquelle une œsophagoscopie sera réalisée. Dans les cas graves, le patient peut recevoir une invalidité.

Traitement

Si un patient a besoin d'un traitement de l'œsophagite, sans cela, la situation pourrait s'aggraver, des complications de la maladie apparaîtront. Le schéma thérapeutique dépend de la forme de la maladie.

Forme aiguë

Quels médicaments sont nécessaires pour le patient, le médecin décide. Donc, si la paroi de l'œsophage a été endommagée par un corps étranger, des antibiotiques sont prescrits. Si un patient infecté est détecté, des médicaments antiviraux ou antifongiques, des agents antimicrobiens sont administrés.

Si l’inflammation est causée par l’acide chlorhydrique qui pénètre dans l’œsophage, le médecin peut vous prescrire des médicaments réduisant sa formation (oméprazole, Pantoprazole) ou des antiacides neutralisant l’acide chlorhydrique (Almagel, Rennie).

Une nutrition tout aussi importante et appropriée. Dans les cas graves, on prescrit au patient de jeûner pendant au moins les 2 premiers jours. Parfois, des solutions nutritives sont administrées par voie intraveineuse, par exemple avec une œsophagite phlegmoneuse ou nécrotique. On prescrit également aux patients le régime numéro 1, dans lequel il est nourri uniquement avec des aliments en purée et semi-liquides.

Si le traitement n'a pas aidé, de nombreux saignements ou perforations sont apparus, une intervention chirurgicale est nécessaire. Si un patient a une forme catarrhale ou érosive, il peut récupérer en quelques jours. Certaines formes mettent la vie en danger, le risque de complications est élevé.

Forme chronique

Si un patient a l'œsophagite chronique, alors les antiacides, les antisécréteurs, les procinétiques sont également utilisés pour le traitement. Le médecin peut vous prescrire des analgésiques ou des sédatifs. Suivre un régime est très important, le bon régime. Il est également nécessaire de traiter le reflux gastro-oesophagien, c’est à cause de cette maladie que le xp se développe le plus souvent. oesophagite.

Des complications

Si les complications oesophagites non traitées tôt ou tard se feront sentir. Le patient souffrira de maladies graves qui aggraveront sa qualité de vie:

  1. Ulcère peptique de l'œsophage. Un défaut profond se forme dans la paroi de cet organe, qui guérit finalement. Les cicatrices peuvent être rugueuses et provoquer un raccourcissement de l'œsophage.
  2. Sténose de la lumière de l'œsophage, c'est-à-dire son rétrécissement, ce qui rend la nourriture plus difficile à pénétrer dans l'estomac. De ce fait, le patient peut perdre du poids de manière significative.
  3. Perforation de la paroi de l'œsophage dans laquelle se forme un trou traversant. Condition dangereuse pour la vie.
  4. Complications purulentes. Apparaître si l'oesophage est affecté par un corps étranger.
  5. La maladie de Barrett. C'est une pathologie dangereuse, une condition précancéreuse dans laquelle se produit une métaplasie épithéliale.

L'œsophagite est une maladie dangereuse qu'il est important de détecter et de soigner à temps. Si vous ressentez une douleur au sternum, si vous avez de la difficulté à avaler, vous devez consulter un gastro-entérologue pour un examen et un traitement.

Et un peu sur les secrets.

À en juger par le fait que vous lisez actuellement ces lignes, la victoire dans la lutte contre les maladies du tractus gastro-intestinal ne vous appartient pas. Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Il est compréhensible que le bon fonctionnement du tractus gastro-intestinal soit une garantie de santé et de bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, altération des selles. Tous ces symptômes vous sont familiers. C'est pourquoi nous avons décidé de publier une interview avec Elena Malysheva, dans laquelle elle révèle le secret en détail. Lire l'article >>

Oesophagite par reflux: symptômes et traitement par des pilules, un régime et des remèdes populaires

Les brûlures d'estomac et une sensation de gêne dans la gorge sont parmi les principaux signes de processus inflammatoires de la membrane muqueuse de l'œsophage et nécessitent un traitement par des spécialistes qualifiés. De plus, les symptômes et le traitement de l'œsophagite par reflux doivent toujours être sous le contrôle des médecins. C’est le seul moyen d’éviter des modifications irréversibles dans les tissus de l’œsophage et le développement de complications nécessitant une intervention chirurgicale.

Oesophagite par reflux: qu'est-ce que c'est?

Essayons de comprendre ce qu'est l'œsophagite par reflux. "Oesophagite" est un ancien mot grec signifiant oesophage. Le terme "reflux" est emprunté au latin et est traduit par "reflux".

Ainsi, les deux concepts reflètent le processus qui se produit pendant le développement de la maladie - les masses alimentaires, le suc gastrique et les enzymes se déplacent en arrière de l'estomac ou des intestins, pénètrent dans l'œsophage, irritant les muqueuses et provoquant une inflammation.

En même temps, le sphincter oesophagien inférieur, qui sépare l'œsophage et l'estomac, n'entrave pas de manière adéquate le mouvement des masses acides.

En médecine officielle, l'œsophagite par reflux est une complication du reflux gastro-oesophagien, caractérisé par le fait que le contenu acide de l'estomac ou des intestins est projeté dans l'œsophage.

Des effets agressifs répétés périodiquement détruisent progressivement la membrane muqueuse et l'épithélium de l'œsophage, contribuant ainsi à la formation de foyers d'érosion et d'ulcères - des formations pathologiques potentiellement dangereuses qui risquent de dégénérer en tumeurs malignes.

Les causes

Dans certaines circonstances, le reflux gastro-oesophagien peut également survenir chez des personnes en bonne santé. Les cas fréquents de survenue de la maladie indiquent le développement de processus inflammatoires dans la région gastroduodénale.

Parmi les causes possibles de reflux, les gastro-entérologues distinguent les modifications pathologiques suivantes de la structure et de la fonctionnalité du tractus gastro-intestinal:

  • tonus réduit et potentiel de barrière du sphincter oesophagien inférieur;
  • violation du nettoyage de l'œsophage, de la redistribution et de la production de fluides biologiques de l'intestin;
  • violation du mécanisme de formation d'acide de l'estomac;
  • réduction de la résistance des muqueuses;
  • rétrécissement de la lumière de l'œsophage (sténose);
  • augmentation de la taille de l'ouverture œsophagienne du diaphragme (hernie);
  • violation de la vidange gastrique;
  • pression intra-abdominale élevée.

Le plus souvent, l'œsophagite par reflux survient à la suite d'un affaiblissement du tonus musculaire de l'œsophage au fond d'un estomac surpeuplé.

Facteurs provocants

Il existe plusieurs variétés de facteurs étiologiques qui provoquent le transfert de masses acides dans l'œsophage: les caractéristiques physiologiques du corps, les conditions pathologiques, le mode de vie.

Le développement du reflux contribue à:

  • la grossesse
  • allergique à certains types de produits;
  • trop manger;
  • l'obésité;
  • le tabagisme et l'alcool;
  • empoisonnement;
  • alimentation déséquilibrée;
  • le stress;
  • travail lié à la flexion fréquente du corps;
  • maladies auto-immunes;
  • médicaments pour affaiblir les muscles du sphincter cardiaque.

En outre, le reflux peut survenir à la suite d'une utilisation prolongée de la sonde nosogastrique.

Le reflux gastro-oesophagien est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes, bien que la science n'établisse pas de relation directe entre la maladie et le sexe d'une personne.

Symptômes et signes de la maladie

Lorsque les masses gastriques atteignent la surface de la muqueuse, une sensation de brûlure se produit dans l'œsophage, car l'exposition à l'acide provoque des brûlures des tissus.

Au cours de la maladie, les symptômes de l'oesophagite par reflux deviennent plus prononcés et d'autres manifestations pathologiques s'ajoutent aux brûlures d'estomac:

  • éructation aigre. Peut indiquer le développement d'une sténose oesophagienne sur le fond des lésions érosives et ulcéreuses de la membrane muqueuse. L’apparition d’une éructation nocturne nuit à la pénétration de masses acides dans les voies respiratoires;
  • douleur dans le sternum, s'étendant souvent jusqu'au cou et à la région située entre les omoplates. Se produit généralement lorsque vous vous penchez en avant. Selon ses caractéristiques cliniques, il ressemble aux symptômes de l’angine de poitrine;
  • l'apparition de difficultés à avaler des aliments solides. Dans la plupart des cas, le problème se pose dans le contexte d’un rétrécissement de la lumière de l’œsophage (sténose), considéré comme une complication de la maladie;
  • saignements - signe d'un degré extrême de développement de la maladie, nécessitant une intervention chirurgicale urgente;
  • mousse dans la bouche - le résultat de la productivité accrue des glandes salivaires. Rarement observé.

En plus des signes cliniques standard, des symptômes non œsophagiens peuvent indiquer le développement de la maladie.

Signes de la nature extra-oesophagienne

L'apparition de processus pathologiques dans des zones du corps qui ne sont pas directement liées aux organes du tube digestif n'est pas toujours associée à des processus pathologiques de l'œsophage - en particulier en l'absence de brûlures d'estomac graves.

En l'absence d'études diagnostiques à part entière, un traitement adéquat de l'œsophagite par reflux n'est pas possible.

Les symptômes extra-oesophagiens de processus inflammatoires dans la membrane muqueuse de l'œsophage diffèrent non seulement par la nature de leur gravité, mais également par leur localisation:

  • Organes ORL. Une rhinite, une laryngite et une pharyngite se développent aux premiers stades de la maladie, provoquant une sensation de nodules ou de spasmes dans la gorge. Au fur et à mesure que la pathologie se développe, des ulcères, des granulomes et des polypes peuvent se développer dans les cordes vocales, entraînant un changement de la voix du patient, lui donnant un enrouement et une grossièreté. Aux stades avancés de la maladie, le cancer des organes ORL est possible.
  • cavité buccale. Sur les tissus de la cavité buccale en contact avec le suc gastrique, des foyers érosifs apparaissent, une parodontite, des caries et une salivation se développent. Les processus pathologiques s'accompagnent d'une odeur désagréable de la bouche;
  • les bronches. Il peut y avoir étouffement nocturne ou toux sévère;
  • sternum, coeur. La douleur dans le sternum est identique aux manifestations de la maladie coronarienne. Il peut y avoir des signes supplémentaires indiquant une pathologie cardiaque - hypertension, tachycardie. Sans études de diagnostic spéciales, il est presque impossible d'établir la cause de la maladie.
  • le dos. Les douleurs dorsales sont causées par l'innervation du tube digestif, dont la source est située dans la colonne vertébrale sternale.

En outre, des symptômes peuvent indiquer une violation de la fonctionnalité de l'estomac - nausées, vomissements, distension abdominale, sensation rapide de satiété.

Le degré d'oesophagite par reflux

Le niveau de complexité de la maladie est déterminé par les stades de son développement. Dans la plupart des cas, le développement du reflux gastro-oesophagien prend environ trois ans, au cours desquels la pathologie acquiert l'une des quatre formes classées par l'OMS.

L'œsophagite par reflux 1 degré est caractérisée par une rougeur intense de l'épithélium de l'œsophage et par une zone de la lésion muqueuse relativement petite, atteignant 5 mm, avec érosion ponctuelle.

Le second degré de la maladie est diagnostiqué en présence d'érosions et de sites ulcératifs sur le fond de l'œdème, des nodules et des ecchymoses de la membrane muqueuse. Avec vomissement possible rejet partiel de fragments mineurs de la muqueuse. La surface totale des lésions représente environ 40% de la surface de l'œsophage.

Pour le troisième degré de l'œsophagite par reflux se caractérise par une augmentation de la surface de la lésion jusqu'à 75% de la surface de l'œsophage. Dans le même temps, les ulcères se confondent progressivement.

Le développement du quatrième degré de la maladie s'accompagne d'une augmentation de la taille des sites ulcératifs. Les formations pathologiques occupent plus de 75% de la surface de la muqueuse et affectent les plis œsophagiens.

En l'absence de traitement, des processus nécrotiques se développent dans les tissus de l'œsophage, entraînant la transformation de cellules en cellules malignes.

Types de maladie

Le développement de l'oesophagite par reflux peut être aigu ou chronique.

Le reflux aigu est le résultat de brûlures du mucus sous l'influence du suc gastrique. Le plus souvent observé dans le bas de l'œsophage et répond bien au traitement.

La forme chronique peut se produire à la fois sur le fond d'une exacerbation non guérie, ainsi que sous la forme d'un processus primaire indépendant. Pour le cours chronique de la maladie, des exacerbations et des rémissions périodiques sont caractéristiques.

Mesures de diagnostic

Malgré la gravité possible des manifestations cliniques de l'œsophagite par reflux, des informations supplémentaires sont nécessaires pour établir un diagnostic précis, obtenu par un examen.

Les études suivantes sont considérées comme les plus informatives:

  • test sanguin;
  • analyse d'urine;
  • radiographie des cellules de sternum;
  • endoscopie - procédure permettant d'identifier les formations érosives et ulcéreuses, ainsi que d'autres modifications pathologiques de l'état de l'œsophage;
  • biopsie;
  • analyse manométrique de l'état des sphincters;
  • la scintigraphie - une méthode d'évaluation de l'autoépuration de l'œsophage;
  • pH-métrie et impédance pH-métrique de l'œsophage - méthodes permettant d'évaluer le niveau de péristaltisme normal et rétrograde de l'œsophage;
  • surveillance quotidienne de l'acidité dans le bas de l'œsophage.

L’œsophagite par reflux est diagnostiquée en présence de modifications histologiques et morphologiques de la muqueuse oesophagienne.

Traitement de l'oesophagite par reflux

Le traitement efficace de l'œsophagite par reflux implique une approche globale - l'utilisation d'un traitement médicamenteux dans le contexte de changements dans le mode de vie du patient.

Traitement de la drogue

Les médicaments pour le reflux gastro-oesophagien ont plusieurs objectifs: améliorer l'auto-nettoyage de l'œsophage, éliminer les effets agressifs des masses gastriques, protéger la muqueuse.

Les médicaments les plus efficaces pour le traitement du reflux sont:

  • antiacides - Phosphalugel, Gaviscon, Maalox;
  • agents antisécrétoires - Oméprazole, Esoméprazole, Rabéprazole;
  • Prokinétique - dompéridone, motilium, métoclopramide.

En outre, des préparations vitaminées sont indiquées - l'acide pantothénique, qui stimule le péristaltisme et favorise la restauration de la membrane muqueuse, ainsi que le chlorure de méthylméthionine sulfonium, qui réduit la production de sécrétion gastrique.

Intervention chirurgicale

Avec le développement de l'œsophagite par reflux du troisième et du quatrième degré, des méthodes de traitement chirurgicales sont présentées - une opération qui rétablit l'état naturel de l'estomac, ainsi que le port d'un bracelet magnétique sur l'œsophage empêchant la coulée de masses acides.

Remèdes populaires

Pour le traitement du reflux, il est recommandé d’utiliser des décoctions et des infusions de matériel végétal.

Une cuillerée à thé de graines d'aneth moulues, bouillies avec de l'eau bouillante, élimine efficacement les brûlures d'estomac et stoppe l'inflammation de l'œsophage.

Pendant la journée, prenez des tisanes aux rhizomes de l'alpiniste, des feuilles de plantain, de l'achillée millefeuille, de la marjolaine et de la camomille. Au coucher, des thés de feuilles de menthe, de l’épilobe, des fleurs de calendula et de la racine de calamus sont présentés.

La règle de la cuisson des décoctions - une cuillère à soupe de mélange de légumes est versée avec un verre d'eau bouillante et maintenue au bain-marie pendant 15 minutes.

Régime alimentaire

La nutrition médicale est conçue pour éliminer du régime les aliments qui ont un effet irritant sur les muqueuses, tout en améliorant la production de sécrétion gastrique.

De bons résultats sont apportés par un régime alimentaire avec oesophagite par reflux, constitué de ces produits:

  • œufs à la coque;
  • produits laitiers faibles en gras;
  • céréales liquides et semi-liquides;
  • poisson et viande à la vapeur;
  • pommes cuites au four;
  • chapelure

En vertu de l'interdiction - café, alcool, sodas, toutes les boissons acides, haricots et pois, plats épicés, frits, fumés et salés, chocolat et pain noir.

Prévention

Le mode de vie correct est d’une grande importance pour le rétablissement et la prévention de la rechute du reflux. Il est conseillé aux patients de maintenir une activité physique, de surveiller leur poids, de ne pas trop manger et, après avoir mangé, de faire des promenades en plein air.

En outre, toute contrainte sur l’estomac, y compris les vêtements et les sangles étroites, doit être exclue. Se pencher après avoir mangé n'est pas autorisé. La tête du lit pour un repos de nuit devrait être surélevée de 10-15 cm.

Et surtout, vous devez consulter régulièrement un gastro-entérologue et réussir tous les examens prévus.

Oesophagite

L'œsophagite est une lésion de la membrane muqueuse de l'œsophage de nature inflammatoire. Les manifestations de l'œsophagite peuvent être une douleur brûlante derrière le sternum, des troubles de la déglutition, des brûlures d'estomac, une augmentation de la salivation. Une complication de l'œsophagite peut être un ulcère peptique, une sténose, une perforation de l'œsophage, la maladie de Barrett. Le minimum diagnostique comprend l'œsophagoscopie, la biopsie endoscopique et les rayons X de l'œsophage. Le traitement est prescrit en tenant compte de l'étiologie de l'œsophagite; comprend le régime alimentaire, la pharmacothérapie, la physiothérapie; si nécessaire, traitement chirurgical du rétrécissement de l'œsophage (bougienage, dissection de sténoses cicatricielles, etc.).

Oesophagite

L'œsophagite est une maladie inflammatoire de la paroi de l'œsophage au cours d'un cours aigu ou chronique. Dans l'œsophagite, le processus inflammatoire se développe dans la membrane muqueuse interne de l'œsophage et, au cours de sa progression, peut toucher les couches plus profondes. Parmi les maladies de l'œsophage, l'œsophagite est la plus fréquente, dans 30 à 40% des cas, la maladie peut survenir sans symptômes graves.

L'œsophagite peut résulter de divers types de lésions de la membrane muqueuse de l'œsophage ou se développer à la suite d'une lésion infectieuse, d'une gastrite ou d'un reflux gastrique acide (parfois accompagné de bile) de l'estomac. L'œsophagite due au reflux du contenu gastrique est libérée en tant que maladie distincte - le reflux gastro-œsophagien.

Classification de l'oesophagite

L'œsophagite au cours de l'écoulement peut être aiguë, subaiguë et chronique. Par la nature du processus inflammatoire et sa gravité en gastro-entérologie, on distingue l'œsophagite catarrhale, œdémateuse, érosive, pseudomembraneuse, hémorragique, exfoliative, nécrotique et phlegmoneuse.

L'œsophagite catarrhale et œdémateuse (les formes les plus courantes) se limite à l'hyperémie et à l'œdème des muqueuses. Dans les processus infectieux aigus, ainsi que dans les brûlures chimiques et thermiques de l'œsophage, il est possible que des érosions de la membrane muqueuse (œsophagite érosive) se développent. Avec une infection grave développe souvent une forme nécrotique. L'œsophagite hémorragique est accompagnée d'hémorragies dans la paroi de l'œsophage. Dans la forme pseudomembraneuse, l'exsudat fibreux n'est pas collé au tissu sous-muqueux, contrairement à l'œsophagite exfoliative. Le phlegmon dans l’œsophage se développe généralement lorsque la paroi de l’œsophage est endommagée par un corps étranger.

En fonction de la localisation et de la prévalence du processus inflammatoire, on distingue les œsophagites distale, proximale et totale.

La classification de l'œsophagite en fonction du degré de dommage présente des différences pour l'évolution aiguë et chronique de la maladie. L'œsophagite aiguë et les brûlures de l'œsophage sont divisées en trois degrés:

  1. lésion superficielle sans défauts érosifs et ulcératifs;
  2. défaite de toute l'épaisseur de la muqueuse avec ulcères et nécrose;
  3. la lésion s'étend jusqu'aux couches sous-muqueuses, des défauts profonds sont formés avec la possibilité de perforation de la paroi de l'œsophage et de saignement. Après guérison, la formation de sténoses cicatricielles est possible.

L'œsophagite chronique est divisée en 4 degrés selon la classification de Savary et de Miller (classification des signes endoscopiques d'œsophagite chronique):

  1. hyperémie sans défauts érosifs dans le distal;
  2. défauts érosifs mineurs épars de la membrane muqueuse;
  3. l'érosion des membranes muqueuses se confondent;
  4. lésion ulcéreuse de la membrane muqueuse, sténose.

Étiologie et pathogenèse

L'œsophagite aiguë se développe en raison du facteur dommageable des actions à court terme:

  • processus infectieux aigus (grippe, infection fongique, diphtérie, etc.);
  • dommages physiques (brûlures, blessures lors de l'insertion de la sonde, dégâts causés par des corps étrangers);
  • brûlure chimique (dégâts caustiques);
  • réaction allergique aux aliments (généralement associée à d'autres signes d'allergie).

Les dommages les plus graves à l'œsophage après des brûlures.

Dans la pathogenèse de l'œsophagite infectieuse, le principal facteur de développement de l'inflammation est une diminution des propriétés immunitaires de l'organisme.

Les causes de l'œsophagite chronique sont également diverses:

  • oesophagite alimentaire (consommation très chaude d'aliments épicés, alcool fort);
  • oesophagite professionnelle (travail impliquant l'inhalation de vapeurs de produits chimiques caustiques);
  • oesophagite congestive (irritation de la muqueuse par les restes de nourriture accumulée avec divers types de difficultés évacuation fonction de l'oesophage);
  • œsophagite allergique (développée en raison d’allergies alimentaires);
  • œsophagite dysmétabolique (associée à des troubles métaboliques - hypovitaminose, carences en micronutriments et hypoxie tissulaire, intoxication prolongée du corps, etc.);
  • œsophagite ulcéreuse idiopathique (forme particulière d'inflammation chronique de l'œsophage d'étiologie inconnue, morphologiquement similaire à la colite ulcéreuse et à la granulomatose oesophagienne (œsophagite sténotique régionale non spécifique).

En tant que maladie distincte, l'œsophagite peptique ou reflux est isolée. Il se développe à la suite d'un reflux gastro-oesophagien (reflux du contenu gastrique dans l'œsophage). Parfois combiné avec le reflux gastrique duodénal. Un reflux de l'estomac dans l'œsophage peut survenir pour les raisons suivantes: insuffisance du cardia (sphincter inférieur de l'œsophage); hernie hiatale (hernie hiatale); longueur insuffisante de l'œsophage.

Symptômes de l'œsophagite aiguë

La gravité des symptômes de l'œsophagite aiguë dépend directement de la gravité du processus inflammatoire de la muqueuse œsophagienne. Sous la forme catarrhale, l’œsophagite peut se manifester sans symptômes cliniques, mais elle se manifeste parfois par une sensibilité accrue de l’œsophage aux aliments chauds ou froids. Les formes sévères d'œsophagite se manifestent par un symptôme douloureux prononcé (douleur aiguë, grave, brûlante derrière le sternum, irradiant au cou et au dos), un trouble de la déglutition (dysphagie) dû à une douleur intense, des brûlures d'estomac, une salivation accrue.

Dans des cas extrêmement graves - vomissements sanglants jusqu'à un état de choc. Une œsophagite sévère après une semaine peut être remplacée par une période de bien-être imaginaire (toux symptomatique abrupte, peut-être même manger des aliments solides), mais en l'absence de traitement adéquat après quelques semaines (jusqu'à 3 mois), la guérison de graves défauts de la paroi œsophagienne peut entraîner la formation de cicatrices et de sténose, conduisant à la progression de la dysphagie et à la régurgitation alimentaire.

Symptômes de l'oesophagite chronique

Lorsque l'œsophagite par reflux est la principale manifestation clinique des brûlures d'estomac (brûlures dans l'épigastre et derrière le sternum). En règle générale, les brûlures d'estomac augmentent après l'ingestion d'aliments gras et épicés, de café et de boissons gazeuses. Trop manger contribue également au développement des symptômes. Les autres symptômes possibles peuvent inclure: éructations (air, acide, amer avec un mélange de bile); la régurgitation peut se produire la nuit. Adhérence fréquente à des troubles respiratoires, laryngospasme, asthme bronchique, pneumonie fréquente. Les symptômes d'insuffisance respiratoire se manifestent généralement la nuit, en position horizontale du corps.

Une œsophagite chronique peut survenir avec une douleur derrière le sternum lors du processus xiphoïde, irradiant vers le dos et le cou. L'œsophagite chronique est caractérisée par une sévérité modérée du symptôme douloureux.

Chez les enfants de la première année de vie, une insuffisance du sphincter œsophagien peut être diagnostiquée par une régurgitation modérée répétée immédiatement après avoir été nourrie en position horizontale. Avec une régurgitation persistante, des symptômes de malnutrition peuvent apparaître.

Complications de l'oesophagite

Les complications de l'œsophagite peuvent être les maladies et affections suivantes:

  • L'ulcère peptique de l'œsophage (qui se développe souvent avec la maladie de Barrett), caractérisé par la formation d'un défaut profond dans la paroi de l'œsophage, peut entraîner de graves cicatrices et un raccourcissement de l'œsophage;
  • rétrécissement (sténose) de la lumière de l'œsophage (perturbation du passage des aliments dans l'estomac, perte de poids);
  • La perforation de la paroi de l'œsophage (perforation) est une complication pouvant mettre la vie en danger et qui nécessite une intervention chirurgicale urgente.
  • complications purulentes de l'œsophagite - abcès, phlegmon (résultent généralement de lésions de l'œsophage par un corps étranger);
  • Maladie de Barrett (avec œsophagite par reflux prolongé sans traitement adéquat, dégénérescence de l'épithélium de l'œsophage - métaplasie). L'œsophage de Barrett est une affection précancéreuse.

Diagnostic de l'oesophagite

Si l'œsophagite aiguë se manifeste par des symptômes cliniques, le diagnostic de cette maladie ne pose généralement pas de problème - l'emplacement du symptôme de la douleur est très spécifique et caractéristique. L'enquête vous permet d'identifier la cause probable du développement de l'œsophagite. Pour confirmer le diagnostic, on utilise un examen endoscopique de l'œsophage (œsophagoscopie), qui montre les modifications de la muqueuse, leur gravité. L'examen endoscopique de l'œsophage est effectué au plus tôt le sixième jour après la manifestation d'un tableau clinique grave. Les indications pour l'examen endoscopique sont identifiées individuellement. Si nécessaire, effectuez une biopsie endoscopique de la membrane muqueuse et examinez-la histologiquement.

Les anomalies de la fonction motrice de l'œsophage sont détectées à l'aide de l'oesophagomanométrie. La radiographie de l'œsophage permet d'identifier les modifications des contours de l'œsophage, les ulcérations, le gonflement de la paroi et l'accumulation de mucus.

Traitement de l'oesophagite aiguë

L'œsophagite aiguë due à une brûlure chimique nécessite un lavage gastrique urgent pour éliminer l'agent chimique. Pour le traitement des formes bénignes d'œsophagite aiguë, il est conseillé aux patients de s'abstenir de prendre leurs repas pendant un à deux jours, le traitement médicamenteux consistant à prendre des antiacides et le groupe famotidine. Après le début de l’alimentation, excluez les produits pouvant endommager les muqueuses (alcool, café, aliments chauds, épicés et grossiers) et les aliments qui activent la production de suc gastrique (chocolat, aliments gras). Tous les patients atteints d'œsophagite ont recommandé de cesser de fumer.

En cas d'évolution sévère de la maladie - nutrition soignée jusqu'au rejet de la nutrition entérale, des antiacides enveloppants et gélifiés. En cas d'intoxication grave - traitement par perfusion avec des solutions de détoxification. Pour supprimer le processus infectieux - antibiothérapie.

Dans l'œsophagite ulcéreuse accompagnée d'un symptôme douloureux prononcé, une anesthésie est prescrite et un lavage gastrique est contre-indiqué. Avec l'échec du traitement antibiotique massif des foyers d'inflammation purulente (cellulite, abcès) - débridement chirurgical. Une indication pour le traitement chirurgical de l'œsophagite est le développement d'un rétrécissement sévère de l'œsophage, qui ne se prête pas à une dilatation.

Traitement de l'oesophagite chronique

Dans le traitement de l’œsophagite aiguë, l’élimination du facteur de survenue est primordiale. La composante la plus importante du traitement est le strict respect du régime alimentaire et du mode de vie. Recommandations pour l’alimentation en période de manifestations cliniques aiguës: utilisation de quantités modérées d’aliments moelleux à la température ambiante. Exception au régime alimentaire des produits irritants pour les muqueuses - produits coupants, gras, frits, carbonatés, contenant de l’alcool. Excluez également les aliments contenant de grandes quantités de fibres.

Les patients atteints d'œsophagite doivent cesser de fumer et de prendre des médicaments qui affectent le tonus du sphincter oesophagien (sédatifs, tranquillisants, théophylline, prostaglandines, etc.).

Vous devez également abandonner les repas au moins une heure et demie à deux heures avant le coucher, ne prenez pas la position horizontale après avoir mangé, ne passez pas trop de temps à vous pencher. Il est recommandé de dormir sur une tête de lit surélevée. Ne traînez pas à la taille.

Traitement médicamenteux de l’œsophagite chronique:

  • médicaments qui réduisent l’acidité du suc gastrique (antiacides - les antiacides en gel avec anesthésiques, les inhibiteurs de la pompe à protons, les antagonistes des récepteurs de l’histamine H2 sont le meilleur choix);
  • médicaments qui améliorent le tonus du cardia (sphincter inférieur de l'œsophage et accélèrent le mouvement de la grosseur d'aliments de l'estomac au duodénum (inhibiteurs de la fonction des récepteurs et cholinomimétique).
  • dans le cas de l’œsophagite par reflux, la thérapie par amplipulse donne de bons résultats;
  • réduction de la douleur par électrophorèse gangliobloquante;
  • thérapie de boue et balnéothérapie.

La physiothérapie est contre-indiquée dans l'œsophagite à reflux grave avec sténoses, ulcères et sténose. La chirurgie pour la sténose oesophagienne consiste en une dissection endoscopique des sténoses, une expansion ou une bougienage de l'œsophage. Selon le témoignage de la résection et de l'œsophage plastique.

Pronostic et prévention de l'oesophagite

En l'absence de complications (sténose, perforation, saignement, inflammation du médiastin, etc.), le pronostic est favorable. Un facteur important dans la perspective de la guérison de l’œsophagite est le strict respect du régime alimentaire, du mode de vie et des recommandations diététiques.

La prévention de l'œsophagite consiste à éviter les causes de son développement - brûlures dues à la nourriture chaude, produits chimiques, dommages aux corps étrangers, etc. La prévention de l'œsophagite chronique consiste en un examen de suivi régulier par un gastro-entérologue et, si nécessaire, un traitement. Les patients souffrant d'œsophagite chronique en tant que mesure préventive des exacerbations bénéficient d'un traitement en sanatorium.

Oesophagite de l'oesophage: qu'est-ce que c'est, traitement, symptômes, signes, causes

Oesophagite (oesophagite) - inflammation de l'œsophage (non spécifique).

Qu'est-ce que l'oesophagite?

L'œsophagite est une maladie inflammatoire aiguë ou chronique de la muqueuse œsophagienne. Il survient souvent chez les hommes âgés de 25 ans et plus. La présence d’érosions érosives sur le sol de l’œsophagite chronique est dangereuse en raison du développement de saignements et de rétrécissements (rétrécissement cicatriciel), réduisant la lumière de l’œsophage.

Se développe le plus souvent en raison d'un reflux gastro-oesophagien, mais il y a d'autres raisons à retenir. Le diagnostic repose sur un examen endoscopique, mais 30 à 40% des patients atteints de RGO ne présentent pas de signes endoscopiques d'inflammation. Le plus souvent utilisé la classification de Los Angeles de l'œsophagite.

Causes de l'oesophagite

La maladie est causée par des irritations locales (brûlures avec acides alcalins et caustiques, vomissements prolongés, sensation), une infection focale (amygdales, dents, vésicule biliaire, appendice) et générale (scarlatine, sepsis). Il est nécessaire de distinguer l’œsophagite aiguë (ulcéreuse), subaiguë et chronique.

Les causes de l'œsophagite peuvent être les suivantes:

  • Infections: fongiques (Candida, Aspergillus), bactériennes (staphylocoques, streptocoques) et virales.
  • Maladies systémiques: pemphigus, syndrome de Behcet.
  • Réaction tph.
  • Maladie inflammatoire chronique de l'intestin: l'œsophage est rarement atteint de la maladie de Crohn.
  • Oesophagite d'origine médicamenteuse.
  • Exposition aux allergènes alimentaires et atmosphériques.
  • Chimiothérapie et radiothérapie: développement de modifications inflammatoires des muqueuses. L'irradiation à une dose de 30 Gy entraîne une œsophagite, potentialisée par la chimiothérapie.

L'œsophagite est appelée inflammation de la membrane muqueuse de l'œsophage. Elle peut être causée par des effets chimiques (acides, bases, etc.), thermiques (principalement des aliments chauds et des boissons) ou mécaniques (égratignure des parois de l'œsophage par un objet pointu avalé au hasard, tel que des arêtes de poisson, etc.) sur la muqueuse œsophagienne. En outre, l'œsophagite peut se développer dans les maladies infectieuses aiguës, la septicémie. L'œsophagite est souvent associée à une pharyngite et une gastrite aiguë.

L'œsophagite subaiguë et chronique survient généralement à la suite d'une action répétée ou prolongée et de la membrane muqueuse d'irritants moins graves, pouvant être trop chauds, d'aliments grossiers et épicés, de boissons fortement alcoolisées, de produits chimiques et de médicaments. L'œsophagite chronique peut accompagner les maladies inflammatoires chroniques du nasopharynx, de l'estomac et peut parfois survenir lors de maladies infectieuses chroniques telles que la tuberculose et la syphilis. Une cause fréquente d’œsophagite subaiguë ou chronique est le reflux du contenu gastrique dans l’œsophage. Cela se produit avec la hernie hiatale, qui est très commune; l'obésité, les excès alimentaires, l'augmentation de la pression abdominale et l'exercice excessif, ainsi que les opérations sur l'estomac et l'œsophage prédisposent à leur survenue.

L'œsophagite provoquée par des produits chimiques conduit souvent à couper l'œsophage et à entraver la progression du bol alimentaire. Dans de tels cas, effectuez un traitement chirurgical. Le choix de chaque opération dépend du cas spécifique.

Les effets agressifs des aliments peuvent endommager la membrane muqueuse de l'œsophage. La raison peut être l'abus de nourriture épicée, acide, chimiquement agressive, de boissons alcoolisées fortes et de substituts d'alcool. Un autre facteur est l'utilisation d'aliments extrêmement chauds ou grossiers.

L'œsophagite peut être une composante de certaines maladies systémiques du tissu conjonctif, telles que la sclérodermie systémique. Ensuite, il est même inclus dans les critères de diagnostic de la maladie.

Des agents chimiques, tels que des acides et des alcalis forts, provoquent également des lésions de la muqueuse et le développement d'une œsophagite aiguë ainsi qu'une nécrose de la muqueuse œsophagienne. L'acceptation de telles substances se fait par négligence, parfois dans le but de se suicider. Il est nécessaire que le patient sache quelle substance a été prise, car le mécanisme d’action, le déroulement et les soins d’urgence sont différents. Lorsqu'il est exposé à une boisson alcaline acide est présenté, et avec une combustion alcaline - acidifié. Les acides provoquent souvent une nécrose de la coagulation avec formation d'une croûte, et les alcalis, au contraire, provoquent une nécrose de colliquation, qui n'a pas tendance à être limitée.

Facteur professionnel peut également causer cette maladie. Beaucoup de patients travaillant au contact de vapeurs d’acides, d’alcalis, de poussières de divers types commencent, après un certain temps, à présenter les symptômes caractéristiques de l’œsophagite chronique.

Des plaintes similaires sont possibles dans le contexte d'autres maladies de l'œsophage associées à une stagnation prolongée des aliments dans l'œsophage et à une traumatisation de sa paroi (par exemple, en cas de diverticulose ou d'achalasie de l'œsophage cardiaque).

L'œsophagite, observée sur un fond de traumatisation de la membrane muqueuse de l'œsophage par un corps étranger, le plus souvent un os de poisson, un os de fruit, un fragment d'un corps solide, devient l'élément moteur du début du processus inflammatoire.

Infection

La candidose de l'œsophage se produit chez les personnes affaiblies et les patients prenant des antibiotiques à large spectre ou des médicaments cytotoxiques. Ceci est un problème particulier chez les patients atteints du SIDA qui sont également sensibles à d'autres infections de l'œsophage.

Substances caustiques

Les tentatives de suicide utilisant de l'eau de Javel ou du liquide de batterie s'accompagnent de l'apparition de brûlures douloureuses de la cavité buccale et du pharynx et d'une œsophagite érosive généralisée. L'œsophagite est compliquée par une perforation de l'œsophage avec le développement d'une médiastinite et la formation de sténoses. Dans la phase aiguë, un traitement conservateur est indiqué, basé sur une anesthésie et une alimentation adéquate. Après la phase aiguë, il est nécessaire de mener une étude radio-opaque avec du sulfate de baryum pour visualiser la sévérité des sténoses. Une dilatation endoscopique de l'œsophage est généralement nécessaire. Cependant, cette procédure est associée à des difficultés techniques et est dangereuse, car les sténoses sont généralement longues, tortueuses et facilement perforées.

Des médicaments

Le potassium et les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent provoquer des ulcères si les comprimés s’attardent sur le rétrécissement de l’œsophage. Chez ces patients, il est nécessaire d'utiliser les formes liquides de ces médicaments. Les bisphosphonates, en particulier l'alendronate, provoquent une ulcération de l'œsophage et doivent donc être utilisés avec prudence chez les patients présentant un diagnostic de maladie oesophagienne.

Pathogenèse de l'oesophagite

Dépend du facteur étiologique qui a provoqué le processus. Dans le même temps, la muqueuse œsophagienne est toujours endommagée.

Classification de l'oesophagite

Avec le flux de l'oesophagite est aiguë, subaiguë et chronique.

Morphologiquement distinguer les formes suivantes de l'oesophagite:

  • catarrhal;
  • enflée;
  • érosif;
  • pseudomembraneux;
  • hémorragique;
  • exfoliatif;
  • nécrotique;
  • flegmoneux.

Par zone de lésion - œsophagite focale et diffuse.

Selon l'évolution de la maladie sont classés:

  • oesophagite aiguë (durée ne dépassant pas 2 à 2,5 mois);
  • œsophagite subaiguë (durée de 3 à 6 mois);
  • oesophagite chronique (durée supérieure à 6 mois).

Symptômes et signes de l'oesophagite

Triade clinique - douleur, dysphagie, vomissements, souvent sanglante, bien que des modifications inflammatoires se produisent souvent sans symptômes subjectifs.

Les douleurs derrière la poitrine sont brûlantes et ne sont pas soulagées par des ulcères peptiques par ingestion ou par des alcalis. Avaler, en particulier les aliments durs, augmente la douleur. Saignements fréquents, même importants. Peut-être perforation de l'œsophage avec l'apparition de signes de stinite moyenne aiguë.

L'inflammation aiguë de l'œsophage se manifeste par une douleur lors de la déglutition le long de l'œsophage, une salivation excessive et parfois une dysphagie - des troubles de l'acte de déglutition, des sensations désagréables, des douleurs et une douleur derrière le sternum.

L’œsophagite hémorragique se caractérise par l’apparition de vomissements mélangés à du sang frais. Et avec l'œsophagite, qui accompagne la diphtérie et la scarlatine, on trouve des pellicules de fibrine dans les vomissures.

L'abcès de l'œsophage se présente comme une intoxication septique: augmentation de la température corporelle jusqu'à 39–40 ° C, faiblesse générale, frissons et sueurs torrentielles; parfois, une coloration ictérique de la peau et diverses éruptions cutanées apparaissent. Dans ce cas, vous devez immédiatement consulter un médecin ou appeler une ambulance. Souvent, à la suite de l'apparition d'une oesophagite aiguë, les patients sont totalement incapables de manger, même sous forme liquide.

L'œsophagite subaiguë et chronique se caractérise par des brûlures d'estomac et une sensation de brûlure, dans de rares cas - une douleur à la poitrine, qui ressemble parfois à celle du cœur. S'il y a une hernie dans l'ouverture œsophagienne du diaphragme, le patient se plaint de éructations, en plus de brûlures d'estomac, qui s'aggravent particulièrement lorsque le corps est incliné vers l'avant et lorsqu'il se couche. Seul un examen spécial - œsophagoscopie - permet d’évaluer la gravité de la maladie, sa prévalence, sa nature; L'examen radiographique permet d'identifier une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme.

La douleur survient dans toutes les maladies de l'œsophage. Premièrement, la douleur apparaît dans l'œsophage et est interprétée par les patients comme rétrosternale. Les patients se plaignent de "compter" dans la poitrine. En conséquence, un diagnostic différentiel avec des maladies du système cardiovasculaire est requis. La douleur est perceptible pendant ou après un repas et son intensité est beaucoup plus forte lorsque vous mangez des aliments épicés, chauds ou froids ou grossiers. Il peut rayonner vers le dos, entre les omoplates et vers la mâchoire inférieure. Le soulagement de la douleur, en particulier lors de l’œsophagite par reflux et de l’œsophagite alimentaire, survient après l’utilisation d’antacides.

La dysphagie est un symptôme caractéristique de la maladie. Généralement associée à une douleur dans l'œsophage et déclenchée par les mêmes facteurs. La dysphagie est un trouble de la déglutition, dans lequel les patients sentent que la grosseur de la nourriture est bloquée à un certain niveau et ne va pas plus loin, ce qui s'accompagne d'une douleur arquée derrière le sternum. La perturbation de la déglutition lors d'une inflammation de la membrane muqueuse de l'œsophage est souvent associée à l'utilisation d'aliments liquides ou chimiquement agressifs.

Régurgitation - jeter le contenu de l'œsophage avec œsophagite congestive dans la cavité buccale.

Les éructations dans l'œsophagite chronique ne sont pas un symptôme fréquent et obligatoire. Il y a un souffle d'air, ainsi que de la nourriture. Les vomissements sont typiques de l'oesophagite alcoolique, il y a des vomissements matinaux.

Diagnostic de l'oesophagite

Les méthodes de recherche clinique générales pour les lésions indépendantes de l'œsophage n'ont pas une certaine valeur. L'œsophagoscopie joue un rôle important dans lequel on note un gonflement, un épaississement et une hyperémie de la muqueuse œsophagienne, ainsi que la présence de mucus à sa surface. Dans le cas d'une évolution plus sévère, des érosions simples, puis multiples et des saignements au toucher avec un endoscope apparaissent d'abord. L'examen radiographique est effectué en utilisant le sulfate de baryum comme contraste et est effectué le matin. À la veille du patient ne doit pas manger plus de 18 heures le jour précédent. L'examen radiographique permet d'identifier les modifications caractéristiques de la forme et du contour de l'organe. Sur la radiographie de l’œsophagite, vous pouvez voir le contour irrégulier de l’œsophage, l’épaississement des plis et le gonflement de la membrane muqueuse.

Le diagnostic avec la plus grande précision est établi par œsophagoscopie avec l'étude de matériel biopsié pour exclure un cancer ou une lésion spécifique (tuberculose, syphilis). L'œsophagite doit être distinguée de la cholécystite, des ulcères peptiques de l'estomac, de la duodénite, de la péritonite aiguë, donnant parfois des symptômes similaires.

Œsophagite à éosinophiles

La maladie est plus fréquente chez les hommes. Les facteurs étiologiques peuvent être des allergènes alimentaires et aériens. La nature auto-immune de la maladie n'est pas exclue. On pense qu'une réaction allergique dans l'œsophagite à éosinophiles est une réaction de type IV. En plus des symptômes typiques du RGO (brûlures d'estomac, éructations, dysphagie), les patients peuvent présenter des douleurs épigastriques et d'autres signes d'allergie: rhinite allergique, bronchospasme, dermatite.

Traitement: régime d'élimination, corticostéroïdes systémiques ou locaux. L'utilisation de ce dernier est préférable (deux pulvérisations dans la bouche, suivies d'une déglutition pendant six semaines).

Oesophagite officinale

On sait que de nombreux médicaments peuvent provoquer des lésions de l’œsophage. Dans 90% des cas, il s'agit des AINS, des antibiotiques (en particulier de la tétracycline), des antiviraux, du chlorure de potassium, des préparations à base de fer, de la quinidine et des bisphosphonates.

Les patients atteints de sténoses et de tumeurs oesophagiennes, d'achalasie, de sclérodermie doivent prendre les médicaments en position debout, en les buvant avec beaucoup d'eau.

L'œsophagite, causée par la chimiothérapie, provoque l'adriamycine, le fluorouracile, le méthotrexate, la vincristine. Tous ces médicaments provoquent une lésion oropharyngée, se manifestant par une dysphagie. En l'absence de changements dans la région de la bouche, l'œsophage ne souffre généralement pas.

Traitement de l'oesophagite

Le traitement de l'œsophagite dépend des causes de la maladie et de la gravité du processus pathologique.

Ainsi, si des produits chimiques pénètrent dans l’œsophage, c’est-à-dire en cas d’intoxication acide et alcaline, il est nécessaire de laver l’estomac avec une sonde dès que possible, puis de laisser la victime boire une solution faible d’acide borique en cas d’intoxication par les alcalins ou de magnésie brûlée, mélangé avec de l'eau en cas d'intoxication acide. Le patient doit être étendu, mettre une vessie sur la poitrine. Pour soulager la douleur, il peut être administré pour ingérer des morceaux de glace ou de crème glacée, ainsi que des émulsions de crème froide, de lait ou d'huile.

En cas d'abcès et de cellulite, ainsi que dans certaines autres situations (hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme, obstruction de l'œsophage), le médecin renvoie le patient à l'hôpital pour traitement et lui prescrit des antibiotiques, et en cas d'échec de ce traitement, amorce de l'œsophage ou chirurgie. Au même endroit, le patient est nourri avec des mélanges nutritionnels soit par une sonde, soit par un lavement goutte à goutte, soit à l'aide de liquides intraveineux pour la nutrition parentérale.

Lorsqu'il traite à la maison une œsophagite aiguë et chronique, le médecin lui prescrit un régime d'épargne n ° 1, parfois à jeun. Le régime alimentaire comprend des plats de type gelée enveloppante muqueuse, de l'huile végétale, des œufs crus, de la gelée.

Avant un repas, il est nécessaire de prendre des astringents, par exemple du nitrate de bismuth basique ou du nitrate d'argent, ainsi que de l'hydroxyde de magnésium et d'aluminium, du carbonate de calcium précipité, etc.). En cas d'oesophage, le médecin peut prescrire et antispasmodique (gaglefen).

Pour la nutrition de la sonde, libérer le mélange nutritif sec. Ils répondent aux besoins physiologiques du corps en protéines, lipides, glucides, minéraux et vitamines. Leur composition comprend également des ingrédients alimentaires indispensables à l'homme (certains acides aminés, acides gras polyinsaturés, etc.).

Les hydroxydes d'aluminium et de magnésium sont des agents anti-acides, absorbants et de revêtement. Par conséquent, utilisé avec succès dans le traitement de l'œsophagite. Ils sont nommés à l'intérieur par 1-2 c. À thé. 4 fois par jour pendant 30 minutes avant les repas et avant de se coucher.

En cas de hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme, les patients doivent en particulier suivre strictement les recommandations du médecin. Par exemple, vous devez rester exclusivement debout pendant 20 à 30 minutes après un repas, vous en tenir à une alimentation fractionnée et éviter les fortes tensions dans la presse abdominale. Par conséquent, tout type de travail physique intense est contre-indiqué chez les patients. Les médecins recommandent à ces patients de dormir avec la moitié supérieure du corps surélevée, c'est-à-dire dans une position semi-assise, ce qui évite la pénétration de contenu gastrique dans l'œsophage.

Le non respect des prescriptions du médecin peut avoir des conséquences très tristes. En tant que complication de cette pathologie, une perforation de la paroi œsophagienne peut entraîner une péritonite; l'œsophagite aiguë et chronique grave peut provoquer le raccourcissement des cicatrices de l'œsophage, ce qui contribue en outre à l'augmentation de la hernie existante de l'ouverture de l'œsophage.

le traitement de l'oesophagite chronique implique un régime strict avec sparing mécanique, chimique thermique, élimination complète du tabac et de l'alcool, un changement de carrière, si la maladie a un caractère professionnel.

Le traitement médicamenteux comprend les médicaments du groupe des antiacides en gel qui forment un film protecteur à la surface de l'œsophage. Dans ce cas, immédiatement après la prise du médicament, vous devez prendre une position horizontale pendant 10 minutes et vous tourner d'un côté à l'autre. La posologie est standard et la durée du médicament est déterminée par la gravité de la maladie.

Complications de l'oesophagite

Phlegmon et abcès de l'œsophage et, par conséquent, perforation de la paroi avec apparition de médiasthénite ou de péritonite; saignements oesophagiens, rétrécissements et modifications cicatricielles de l'œsophage, œsophage de Barrett, pathologie oncologique de l'œsophage.

Pronostic de l'oesophagite

Avec l'oesophagite compliquée grave, avec l'oesophagite chronique, le pronostic dépend de la rapidité et de l'adéquation du traitement et de la prévention.

Prévention de l'oesophagite

Le traitement prophylactique de l'œsophagite chronique comprend la prise d'antiacides et d'astringents, ainsi que l'évitement du travail et de l'effort physique.

Comme un moyen auxiliaire peut être utilisé traitement de l'eau minérale, qui vise à réduire l'acidité gastrique, une opération de normalisation de l'œsophage et de l'estomac, la diminution dans le processus inflammatoire de la muqueuse de l'oesophage. Dans ce cas, il est généralement prescrit de l'eau minérale alcaline, chauffée à 38-40 ° C, 45 à 60 minutes après avoir mangé un verre 3 fois par jour.

Dans les sanatoriums et les spas, les physiothérapeutes prescrivent des bains minéraux à une température de l'eau de 36 à 37 ° C; un cours de traitement - 8-10 procédures en l'absence de contre-indications bien connues. Également porté boue en présence de maladies concomitantes (telles que la maladie de l'ulcère peptique, la cholécystite, la colite, etc.) et en l'absence de contre-indications communes (y compris l'anémie, saignement gastro-intestinal et ainsi de suite.).

Afin d'empêcher l'inflammation de l'oesophage ne doit pas être autorisé vomissements persistants, des lésions de l'œsophage, ou à la détection de fréquence grossière de la sonde et t. D. Dans aiguë brûle les substances corrosives, un lavage gastrique précoce (de l'excrétion de substances caustiques). Nourriture non irritante; avaler des morceaux de glace, la crème glacée, dans la phase aiguë de la glace sur le cou et la poitrine, vers l'intérieur donne l'huile d'olive, le lait d'amande, et de carbonate de bismuth, le bicarbonate, enveloppant Medicine (Mixtura gummosa) avec l'addition de morphine par voie orale. Le glucose intraveineux est administré sous la peau - atropine, morphine. Dans les cas chroniques, la solution de lapis à l'intérieur. Dans le rétrécissement secondaire de l'œsophage, bougienage.