Fibrose pulmonaire

Sans mécanismes d'auto-guérison, le corps humain ne pourrait pas résister à l'environnement agressif. Ces processus ont un effet secondaire si le facteur auquel ils résistent a un grand pouvoir destructeur. Ainsi, le tissu conjonctif protecteur qui se forme sur le site de l'inflammation chronique des alvéoles dans les poumons peut se développer dans la mesure où on vous diagnostique une fibrose pulmonaire, le risque de modifications pathologiques dépend des caractéristiques; par exemple, il peut s'agir d'une fibrose locale (interstitielle) développée sous l'influence de facteurs négatifs.

Quelle est la fibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire est une maladie qui crée une menace pour la fonction respiratoire en raison de la formation de tissu conjonctif dans les poumons, qui a tendance à accumuler une masse critique. La vitesse et le degré des effets dévastateurs dépendent des caractéristiques de la maladie. L'étendue de la propagation de la fibrose hépatique ou du poumon est divisée en:

  • focale à laquelle les zones locales sont exposées aux changements.
  • diffuse, dans laquelle la zone de croissance et de compactage du tissu conjonctif capture de grandes surfaces (sur la photo) et l’élasticité du tissu pulmonaire diminue.

La fibrose des racines pulmonaires est considérée comme une espèce distincte: les grands vaisseaux situés à la base des poumons sont en danger. Par nature, la fibrose ressemble au cancer, mais ces maladies ont une nature fondamentalement différente et il est faux de les mélanger. Le cancer est un conglomérat croissant de cellules d’un organe endommagées par l’ADN, la fibrose est un tissu cicatriciel ordinaire, mais en expansion. Le processus de croissance du tissu fibreux est irréversible mais subit une correction.

Les symptômes

Selon l'ampleur de la fibrose, la gravité des symptômes varie. Dans une forme focale, le patient peut ne pas remarquer la maladie du tout au début. Dans le type diffus, l'accès de l'air aux vaisseaux pulmonaires est fermé par le tissu fibreux et les symptômes ne tardent pas à:

  • toux sèche;
  • dyspnée accompagnée d'un effort même léger;
  • pâleur de la peau et des muqueuses jusqu'à la cyanose (cyanose);
  • gonflement des phalanges des ongles des doigts;
  • dans les stades sévères - insuffisance cardiaque.

Causes de la maladie

En raison de l'origine de la fibrose est divisé en interstitiel et idiopathique. Le premier type est dû à une exposition à des facteurs indésirables des poumons externes. Les causes du second type de fibrose ne sont pas encore élucidées de manière fiable par les médicaments, mais ce type se distingue par la propagation agressive du tissu pulmonaire. Le type interstitiel est la fibrose, causée par:

  • inhalation de fractions de poussières nocives avec du béryllium et du dioxyde de silicium;
  • médicaments: antibiotiques, chimiothérapie;
  • maladies infectieuses: tuberculose (conduisant à une cirrhose du poumon), pneumonie atypique, emphysème pulmonaire.

Classification

La fibrose pulmonaire est classée selon plusieurs critères. Les manifestations de la maladie sont différents symptômes, gravité et localisation:

Par la nature de la propagation

Défaite linéaire unilatérale

Un poumon est atteint

Affecte les deux poumons

Un petit centre de l'orgue est sujet à changement.

Étonné tout poumon

Pour des raisons d'éducation

Maladie causée par des facteurs environnementaux négatifs

Cause non identifiée du développement

La ventilation altérée affecte les organes supérieurs.

Dommages causés à des zones restreintes près des racines des poumons

Se produit à la racine

Diagnostics

Les plaintes sont prises en compte pour évaluer l'état du patient. Le médecin écoute et frappe à la poitrine, vérifie la fonction respiratoire et le volume pulmonaire. La détermination de la fonctionnalité est effectuée avec un test spécial - vérifier la force expiratoire. L'oxymétrie mesure le niveau d'oxygène dans le sang. Pour comprendre le tableau clinique complet, le pneumologue effectue des diagnostics instrumentaux - rayons X, imagerie par résonance magnétique.

La tomodensitométrie est utilisée pour déterminer les manifestations kystiques, l’obscurité. Un échocardiogramme est utilisé pour détecter l'hypertension artérielle pulmonaire. La bronchoscopie est utilisée pour étudier la surface interne et la fonction des bronches. Une biopsie pulmonaire (prélèvement d'un tissu) est réalisée par chirurgie peu invasive ou lavage broncho-alvéolaire.

Traitement de la fibrose pulmonaire

Les patients reçoivent un traitement complexe comprenant des médicaments et des mesures de rééducation. La fibrose totale des racines et d'autres zones des poumons est traitée avec une thérapie à l'oxygène, qui combat l'essoufflement et améliore l'état pendant l'effort physique. Si la maladie s'est arrêtée à un stade grave, le patient se voit prescrire des procédures de plasmaphérèse et d'hémosorption. La fibrose ne peut pas être complètement guérie, mais vous pouvez ralentir le processus de remplacement du tissu fibreux.

Traitement de la toxicomanie

La pharmacothérapie comprend l’utilisation des médicaments suivants pour soulager l’état du patient:

  1. Glucocorticoïdes - La prednisolone est prescrite pendant 12 semaines et le traitement symptomatique pendant deux ans. La dose est de 0,5 à 1,2 g / jour.
  2. Cytostatiques - arrêter la croissance du tissu conjonctif. Prescrit si la prednisolone ne donne pas l'action souhaitée. L'azathioprine et le cyclophosphamide sont prescrits, le traitement dure six mois. Réception sur 1,5-2 mg / kg en 3-4 réceptions.
  3. Médicaments antifibreux - La colchicine empêche la formation de fibrilles amyloïdes, l’accumulation de protéines. Veroshpiron réduit le taux de formation de tissu conjonctif.
  4. Antitussifs et expectorants - réduire les symptômes. Traiter Eufillin, Salbutamol, Ambroxol.
  5. Antibiotiques - éliminent les effets de la bronchite et de la pneumonie. Appliquez la streptomycine, le métronidazole, le mébendazole.
  6. Vaccins - pour prévenir le déclin de l’immunité. Tous les cinq ans, il est recommandé de recevoir un vaccin contre le pneumocoque.
  7. Glycosides cardiaques - Le strofantin et le méthotrexate sont prescrits pour prévenir l’insuffisance cardiaque.

La fibrose pulmonaire - qu'est-ce que c'est? Types, photos, symptômes et comment traiter la fibrose

Transition rapide sur la page

Le tissu pulmonaire est élastique - il est nécessaire pour un échange gazeux complet. Les alvéoles doivent être remplies librement d'un tel volume d'air, ce qui procure au corps une quantité suffisante d'oxygène.

Si, pour une raison ou une autre, le tissu pulmonaire est compacté, une fibrose pulmonaire se développe. Qu'est-ce que c'est et comment traiter cette maladie?

La fibrose pulmonaire - qu'est-ce que c'est?

La fibrose pulmonaire est la compaction du tissu pulmonaire en train de le remplacer par du tissu conjonctif, la formation de cicatrices. En raison d'une diminution de l'élasticité des alvéoles, la fonction respiratoire est altérée. L'oxygène et le dioxyde de carbone traversent à peine les parois alvéolaires.

La privation d'oxygène se développe en raison du fait que les alvéoles ne peuvent pas être réduites lors de l'expiration et fissurées par l'inspiration, comme avant. En conséquence, peu d'oxygène pénètre dans le corps et l'air évacué n'est pas complètement éliminé.

Photo de radiographie pulmonaire avec fibrose

Causes de la fibrose pulmonaire:

  • atmosphère polluée, inhalation de poussières, copeaux, silicates, moisissures et autres substances nocives;
  • allergies aux médicaments ou à la radiothérapie des tumeurs;
  • fumer;
  • pathologies internes affectant les tissus conjonctifs (rhumatismes, sclérodermie, lupus érythémateux systémique, arthrite);
  • infections et maladies inflammatoires (tuberculose, vascularite, pneumonie et autres);
  • diabète sucré;
  • si la cause ne peut pas être découverte, ils parlent de fibrose pulmonaire idiopathique.

Les facteurs qui déclenchent la fibrose pulmonaire chez les enfants sont similaires à ceux chez les adultes. Dans ce cas, jusqu'à trois ans, cette maladie est extrêmement rarement diagnostiquée.

Les parents doivent savoir que le tabagisme passif, ainsi que la pneumonie ou d’autres maladies respiratoires, peuvent être à l’origine du développement de la fibrose dans l’enfance.

La pathologie a une gravité différente, en fonction de cela, il existe de tels stades de fibrose pulmonaire:

  1. Fibrose pulmonaire - le tissu conjonctif alterne avec des zones de poumon en bonne santé.
  2. Cirrhose - remplacé la majeure partie du tissu alvéolaire, les bronches sont déformées.
  3. Sclérose en plaques - le tissu est complètement remplacé, le poumon est fortement compacté.

Symptômes et types de fibrose pulmonaire

Par distribution dans le tissu de la maladie est divisé en deux types:

  • Fibrose focale des poumons, dans laquelle une petite partie de l'organe est affectée. Ses symptômes peuvent apparaître dans quelques mois ou quelques années. Ce type se produit souvent dans la sarcoïdose.
  • Fibrose diffuse des poumons ou totale - le processus pathologique affecte tous les tissus de manière uniforme, ce type est plus dangereux. Les signes se développent rapidement et le pronostic est mauvais.

La pathologie peut aussi être unilatérale (fibrose du poumon droit ou gauche) ou bilatérale. Ce dernier type affecte les deux poumons, mais peut être confondu avec une lésion unilatérale diffuse. Par exemple, lorsque la fibrose totale du poumon gauche se propage aux racines des poumons, situés des deux côtés.

La maladie peut se développer longtemps sans se manifester. Les symptômes sévères dans les premiers stades se produisent dans une petite proportion de patients. Avec la fibrose pulmonaire, les symptômes sont les suivants:

  • essoufflement grave;
  • légère augmentation de la température;
  • toux persistante - sèche ou avec une petite quantité d'expectorations, selon la cause sous-jacente de la fibrose;
  • cyanose (cyanose) des mains et de la muqueuse buccale;
  • la respiration retombe, devient superficielle et fréquente;
  • les poches;
  • faiblesse générale;
  • palpitations cardiaques.

Tous ces signes n'apparaissent pas nécessairement en même temps. Au début, seules la dyspnée et la toux peuvent être présentes et la personne n'y prête pas attention. Les symptômes restants se développent avec la progression de la maladie.

Dans la fibrose pulmonaire apicale, qui touche la partie supérieure des poumons, et aux stades avancés de la fibrose, les manifestations peuvent être les suivantes:

  • essoufflement grave;
  • palpitations cardiaques;
  • douleur à la poitrine;
  • enflure grave des jambes;
  • épaississement des doigts et des ongles;
  • léthargie, faible tonus musculaire et le corps dans son ensemble;
  • augmentation des veines du cou.

Si vous portez une attention particulière aux symptômes, que vous êtes immédiatement examiné et que vous commencez le traitement, vous pouvez éviter de dangereux changements irréversibles dans les poumons.

Comment traiter la fibrose pulmonaire - médicaments et méthodes

La pathologie étant souvent une complication d'autres maladies, il est tout d'abord important d'identifier et de corriger la cause pathologique sous-jacente afin de traiter efficacement la fibrose pulmonaire.

Le changement des tissus fibreux est un processus irréversible. Par conséquent, il n’existe aucun traitement spécifique pour la fibrose pulmonaire. L'approche doit être individuelle, complexe et viser à arrêter la croissance du tissu conjonctif et à prévenir le développement d'une infection secondaire.

Les méthodes de traitement de la fibrose sont les suivantes:

  1. Traitement médicamenteux, en fonction de la cause sous-jacente et des médicaments hormonaux.
  2. Exercices de respiration, jogging facile, marche.
  3. Inhalation d'oxygène.
  4. Une alimentation saine, le mode de travail et de repos correct, le manque d'effort physique élevé.
  5. L'intervention chirurgicale est utilisée pour la fibrose en phase terminale totale et consiste en une greffe de poumon.

Pour le traitement de la fibrose pulmonaire, le médecin peut prescrire de tels médicaments:

  • cytostatiques (cyclophosphamide);
  • glucocorticoïdes (prednisolone 0,5 à 1 g par jour, puis diminution progressive de la posologie);
  • immunosuppresseurs (azathioprine 20-50 mg 3 fois par jour);
  • antibiotiques en présence d'un processus infectieux-inflammatoire;
  • bronchodilatateurs avec une forte toux;
  • glycosides cardiaques dans le développement de l'insuffisance cardiaque;
  • vitamines, agents fortifiants.

Exemple d'exercices de respiration:

1. Tapez de l'air dans vos poumons et maintenez-le pendant 5-15 secondes.

2. Les lèvres serrent fortement mais ne gonflent pas les joues.

3. Soufflez de l'air dans vos poumons.

4. Expirez lentement l'air restant.

Effectuez cet exercice 3 à 4 fois par jour et 1 à 2 fois pour la prophylaxie.

Si le processus fibreux ne peut pas être arrêté, alors une greffe de poumon ou le retrait des zones touchées est indiqué.

Prévisions

Dans la fibrose pulmonaire, l'espérance de vie dépend du type de maladie, de son stade et du début du traitement.
Complications courantes de la maladie:

  • cœur pulmonaire;
  • développement d'une infection secondaire;
  • insuffisance respiratoire chronique.

La forme diffuse est le plus souvent fatale. Un pronostic relativement favorable, s'il n'y a pas de conséquences dangereuses, est une fibrose pulmonaire focale. Combien vivent avec cette maladie?

Dans les cas de fibrose chronique, évoluant lentement et sans traitement, l’espérance de vie n’est pas supérieure à 3 à 5 ans. Transplantation du poumon ou de ses tissus, un traitement adéquat en temps voulu prolonge cette période à 8-10 ans ou plus.

Fibrose pulmonaire comment traiter?

Les ARVI transférés, l'environnement pollué du lieu de résidence, des conditions de travail nocives et d'autres facteurs négatifs peuvent provoquer des modifications fibrotiques des poumons. Qu'est-ce que c'est - le concept de fibrose pulmonaire est interprété comme un changement irréversible du tissu pulmonaire sain dans la cicatrice, ce qui complique la fonction respiratoire de l'organe.

Symptômes de fibrose pulmonaire

Le développement de modifications fibrotiques est caractérisé par une perte d'élasticité des parois des alvéoles, ce qui perturbe la circulation de l'oxygène et d'autres processus métaboliques dans les poumons. Le mécanisme de remplacement du tissu normal du connectif, de structure plus grossière, est lancé.

Le tissu conjonctif (cicatrice) résultant dans les poumons est appelé fibreux.

En observant un ou plusieurs de ces symptômes pendant une longue période, il est nécessaire de subir un examen médical, car Une forme négligée de la maladie peut entraîner une invalidité et, ce qui est encore plus désagréable, la mort.

Le danger de la maladie est l'absence de symptômes à un stade précoce de la maladie ou avec une petite zone de lésions du système respiratoire. Les signes de troubles du système respiratoire apparaissent au stade de progression de la fibrose. Les symptômes de changement fibreux sont les suivants:

  • douleur à la poitrine, respiration sifflante;
  • une toux qui n'est pas associée à un rhume, d'abord sec, puis à une expectoration visqueuse;
  • essoufflement au cours de l'effort physique et plus tard - et dans un état calme;
  • la tachycardie;
  • gonflement des membres;
  • pâleur ou cyanose de la peau;
  • tonus réduit et invalidité;
  • transpiration excessive.

Types de modifications fibrotiques dans les tissus pulmonaires

Selon l’aire de répartition, on distingue ces formes de la maladie:

  • fibrose unilatérale lorsqu'un seul poumon est atteint;
  • à deux côtés - les deux côtés de l'organe sont affectés;
  • foyer (local) - zone de tissu pulmonaire endommagé (lésion);
  • diffuse - le cas le plus grave dans lequel il y a des dommages importants aux deux poumons.

La localisation de la fibrose dans les poumons détermine la classification suivante:

  • fibrose des racines des poumons;
  • dommages radicaux au système respiratoire;
  • apical, lorsque le tissu conjonctif se développe dans la partie supérieure des poumons.

En fonction de la gravité, les modifications fibreuses sont divisées en:

  • fibrose pulmonaire - présence modérée de tissu conjonctif dans les poumons;
  • pneumosclérose - on observe une compaction des poumons due au remplacement volumétrique d'une cicatrice et d'un tissu conjonctif sains;
  • La cirrhose est l’option la plus difficile lorsque les tissus sains sont totalement remplacés par des tissus conjonctifs, entraînant des lésions concomitantes des vaisseaux sanguins et des bronches.

Également introduit la classification par causes de la maladie:

  • La fibrose idiopathique est difficile à diagnostiquer et à traiter, car il est impossible d’établir la source de la maladie;
  • interstitiel - une large catégorie de la maladie, qui repose sur des facteurs négatifs spécifiques.

Une maladie respiratoire différée peut causer une fibrose pulmonaire linéaire.

Causes de la fibrose pulmonaire

La croissance du tissu conjonctif peut être causée par les raisons suivantes:

  • contact fréquent avec de fines particules d'origine organique et inorganique (poussière de construction et de charbon, farine, moisissure, etc.);
  • pneumonie antérieure, maladie infectieuse, tuberculose;
  • vascularite;
  • radiothérapie en oncologie, à la suite de quoi une fibrose post-radiologique se produit;
  • maladies auto-immunes et immunodéficience;

Méthodes de diagnostic des modifications fibreuses

Le diagnostic de la fibrose pulmonaire est un processus fastidieux qui implique un examen approfondi du patient. Pour exclure des maladies présentant des symptômes similaires, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Écoute et écoute des zones spécialisées des poumons droit et gauche.
  2. Radiographie Selon le fluorogramme, où les zones sombres de la partie supérieure ou du lobe inférieur du tissu pulmonaire sont également visibles, le médecin peut suggérer une fibrose. Pour s'assurer qu'il s'agit bien d'une maladie, il est nécessaire de poursuivre l'étude.
  3. Pour confirmer la présence de formations fibreuses après radiographie, un scanner et une IRM des poumons sont prescrits.

Le diagnostic est réalisé en plusieurs étapes.

Exceptionnellement, après un examen approfondi, un traitement est prescrit.

Traitement de la maladie pulmonaire fibrotique

La progression des modifications fibrotiques affecte le bien-être, la qualité et la longévité. Oui, le processus de remplacement du tissu élastique du poumon par une cicatrice rugueuse est irréversible et la pathologie ne peut être guérie. Cependant, toutes les actions doivent viser à arrêter le processus pathologique, sinon l'indifférence à l'égard de soi peut être le résultat d'un cancer ou d'une défaillance complète du système respiratoire.

Le cancer du poumon est diagnostiqué 12 fois plus souvent chez les patients atteints de fibrose que chez les personnes ayant un système respiratoire en bonne santé.

Tout d'abord, il est nécessaire de faire preuve de volonté, de rejeter les mauvaises habitudes et de soustraire aux influences négatives externes qui ont provoqué l'apparition de la fibrose. La pratique médicale utilise un traitement médical avec des produits pharmaceutiques en conjonction avec des procédures physiothérapeutiques, et la chirurgie n'est prescrite que dans les cas graves.

Les médicaments comprennent les glucocorticoïdes (par exemple, la prednisoline), les cytostatiques (cyclophosphamide ou azathioprine) et les antifibroses (Veroshpiron). Le traitement avec ce complexe donne une tendance positive, cependant, en raison des effets secondaires possibles, vous devez régulièrement subir un examen par votre médecin.

La physiothérapie s'applique à des procédures telles que l'oxygénothérapie et les exercices de respiration. Ces méthodes aident à augmenter le volume pulmonaire, à améliorer la circulation de l'air et du sang dans les tissus pulmonaires.

De grandes zones de tissus affectés nécessitent une intervention chirurgicale. Une élimination partielle du poumon altéré, à gauche et à droite, est appliquée avec succès. En cas de fibrose totale avec perte de la fonction respiratoire, une transplantation pulmonaire est recommandée, après quoi les patients vivent, selon les données, pendant au moins 5 ans.

Médecine traditionnelle pour la fibrose

Après avoir diagnostiqué la fibrose pulmonaire, la principale question à traiter est celle de la traiter. Le scepticisme de la médecine traditionnelle vis-à-vis du traitement des remèdes populaires est compréhensible, mais il existe encore plusieurs recettes pour améliorer la condition dans une pathologie aussi complexe.

  1. Cette infusion aidera à dégager les voies respiratoires et à réduire l’essoufflement. Versez 0,25 litre d'eau bouillante, une cuillère à soupe de graines de lin, filtrez et buvez après 20 minutes. La procédure est effectuée dans la soirée. Dans les mêmes proportions est préparé et une décoction d'anis, mais il devrait être bu deux fois par jour pendant une demi-tasse.

Mesures de prévention des modifications fibreuses pulmonaires

Il n'est pas toujours possible d'éviter les modifications fibreuses du tissu pulmonaire, mais il est possible de réduire le risque de développer cette maladie par des mesures préventives:

  • Lorsque vous travaillez dans des conditions dangereuses, rappelez-vous des précautions de sécurité et des moyens de protection contre la poussière et les toxines;
  • n'oubliez pas de marcher pendant au moins 30 minutes;
  • un exercice modéré augmente le volume des poumons et contribue à la saturation des tissus en oxygène;
  • certains médicaments, y compris les antiarythmiques, peuvent être utilisés sans nuire à la santé pendant une période limitée, après quoi une pause est nécessaire;
  • un examen périodique après une pneumonie ou une tuberculose est nécessaire;
  • après tout, arrêtez de fumer.

La fibrose pulmonaire n'est pas une phrase, une attitude sensible à son état permettra d'identifier une maladie aussi grave. La médecine moderne peut réduire les dommages pour la santé et améliorer la qualité de vie d'une personne chez qui on a diagnostiqué des modifications fibrotiques.

Fibrose pulmonaire: espérance de vie et traitement des remèdes populaires

Qu'est-ce que la fibrose pulmonaire? La fibrose est en cicatrisation; La fibrose pulmonaire est une formation et un remplacement irréversibles du parenchyme pulmonaire par du tissu fibreux. La fibrose pulmonaire entraîne toujours une altération de la fonction respiratoire, du fait que l'élasticité du tissu pulmonaire diminue considérablement.

En conséquence, cela complique l'échange d'oxygène dans les alvéoles. À savoir, dans les alvéoles et les échanges gazeux se produisent: au contact du sang, l'oxygène de l'air y passe et le dioxyde de carbone s'en échappe. La fibrose pulmonaire ne guérit pas car il n'y a pas de régénération de la fibrose dans le tissu pulmonaire.

L'essence du problème

En cas de fibrose dans les poumons, le tissu conjonctif dans les septa situés entre les alvéoles et leurs parois est compacté; les alvéoles deviennent non élastiques, inextensibles et imperméables à l'air et tombent en dehors des échanges gazeux. Les poumons eux-mêmes grossissent en raison de la croissance de ce tissu dense. Le processus progresse régulièrement et est mortel s'il n'est pas traité.

Étiologie du phénomène

La croissance du tissu conjonctif dans les poumons peut être causée par divers facteurs:

  • contact avec des particules organiques et inorganiques de structure finement dispersée (poussières anthracites, laine minérale, moisissures, farine, amiante, silicium);
  • inflammations pulmonaires chroniques (sarcoïdose, tuberculose, pneumonie);
  • vascularite;
  • la cirrhose, les allergies;
  • radiothérapie (gaz ionisants), après quoi on diagnostique une fibrose pulmonaire post-radiologique;
  • les états d'immunodéficience et les processus auto-immuns (lupus, rhumatisme);
  • la fibrose kystique est une pathologie héréditaire dans laquelle la fibrose kystique se développe;
  • fumer;
  • usage à long terme de certains médicaments.

Tout ce qui précède s'applique aux cas de fibrose interstitielle. Mais dans plus de la moitié des cas de fibrose, son étiologie est inconnue et certains considèrent même que la fibrose est une maladie idiopathique.

Les cas idiopathiques ne sont pas traitables du tout. Ils surviennent plus chez les hommes âgés de 50 à 60 ans. Bien que les causes exactes soient inconnues, le rôle de l'hérédité et de la mauvaise étiologie a été prouvé.

Différents types de fibrose pulmonaire peuvent être appelés différemment dans la littérature médicale: alvéolites diffuses, fibreuses, cryptogènes, idiopathiques fibrosantes, pneumonies chroniques, etc.

La fibrose avec silicose la plus courante est l'inhalation de poussières de quartz. Il contient de l'acide salicylique, qui a la capacité de provoquer la croissance du tissu conjonctif dans le tissu pulmonaire.

Cette pathologie professionnelle se retrouve chez les ouvriers des usines métallurgiques. Les métiers de la construction impliquent l'inhalation de poussières d'aluminium, de talc, de gaz de soudage et de ciment.

Des études récentes montrent que l’apparition de la fibrose contribue au manque de sommeil, ce qui explique pourquoi la fatigue s’accumule constamment et que l’oxygène est constamment perdu. Les patients atteints de fibrose pulmonaire présentent presque toujours des pathologies cardiovasculaires.

Types de fibrose

Les causes de la fibrose sont nombreuses et se divisent en:

  • Fibrose médicamenteuse - prise de médicaments prescrits pour l'oncologie et les arythmies;
  • fibrose pulmonaire idiopathique (primaire);
  • pathologies pulmonaires dues à la poussière - pneumoconiose: silicose, silicatose, kaolinose, talcose, métallooniose (sidérose, aluminose, baritose).
  • fibrose dans les pathologies auto-immunes;
  • fibrose infectieuse (tuberculose, pneumonie bactérienne, etc.).

Selon la zone de distribution, la fibrose est une fibrose locale ou focale des poumons et diffuse (totale); fibrose simple et bilatérale.

Par localisation dans les poumons: fibrose apicale - dans le haut du poumon; défaite de la zone racinaire, fibrose des racines des poumons. L'intensité et le degré de croissance du tissu fibreux produisent:

  • la cirrhose - tissu cicatriciel diffus et complet au lieu du tissu pulmonaire et lésions des vaisseaux sanguins et des bronches.
  • fibrose pulmonaire - le tissu cicatriciel est exprimé en croissance modérée, il est entrecoupé de pulmonaire;
  • pneumosclérose - le tissu conjonctif grossit et se développe grossièrement et prend la place du poumon; les phoques apparaissent dans les poumons.

Séparation en fonction de facteurs étiologiques: interstitielle (elle comprend un grand groupe de pathologies avec manifestation de causes négatives spécifiques) et fibrose pulmonaire idiopathique.

Manifestations symptomatiques

Au début, les manifestations ne se produisent souvent pas, puis le symptôme principal est l’essoufflement, qui survient tout d’abord à l’effort, puis au repos, à la toux - avec des crachats de mauvaise qualité, mais plus souvent une peau sèche et pâle et des acrocyanoses.

La progression de la fibrose entraîne un épaississement des phalanges des doigts et une altération des ongles - doigts - baguettes et ongles - verres de montre. Un «cœur pulmonaire» se forme alors que la HF augmente. Manifesté par la croissance de la dyspnée, un œdème périphérique, un gonflement des veines jugulaires, des palpitations, une douleur derrière le sternum. En outre, il y a une faiblesse constante, la fatigue, le patient est physiquement incapable d'accomplir des charges normales.

À propos de la présence de changements fibreux dit:

  • respiration sifflante, douleur à la poitrine;
  • toux avec expectoration visqueuse;
  • dyspnée au repos;
  • la tachycardie;
  • gonflement et cyanose;
  • l'hyperhidrose;
  • une bronchite;
  • essoufflement et peu profond.

Fibrose (apicale) des poumons: symptômes - le segment apical des poumons est en train de changer; Ses symptômes ressemblent à une bronchite et sont facilement détectables par radiologie. Aux stades avancés, tous les symptômes sont prononcés.

Qu'est-ce que la fibrose (fibrose kystique) des poumons? Il s’agit de la fibrose kystique, une pathologie héréditaire systémique caractérisée par un défaut du gène régulant le métabolisme du sel. De ce fait, le travail des glandes à sécrétion externe, qui produisent la sueur et le mucus, est perturbé partout. Le mucus est nécessaire dans les organes pour les protéger du dessèchement et des agents pathogènes; les hydrater.

Des dommages aux poumons, au pancréas, aux intestins et aux sinus se produisent. Lorsque le mucus de fibrose kystique s'épaissit et obstrue les canaux excréteurs.

En plus des symptômes de la fibrose pulmonaire, cette fibrose kystique se manifeste par une toux prolongée, un retard de croissance, une perte de poids, une poitrine gonflée, des ballonnements, une stérilité masculine, une colite, une pancréatite, des polypes au nez, des sinusites, etc.

Méthodes de diagnostic

Première auscultation et percussion pulmonaire;

  • Rayon X - les zones fibreuses apparaissent sombres sur le fluorogramme.
  • En cas de fibrose de la partie radiculaire, la racine est lourde en augmentant les ganglions lymphatiques locaux; les symptômes sont donc pris en compte.
  • Après radiographie, IRM et TDM sont prescrits;
  • Bronchoscopie conductrice - insertion de la sonde dans les bronches et étude de celles-ci.

Spirographie - révèle les différents aspects de la fonction respiratoire et détermine la capacité vitale des poumons (VC):

  • déterminé par la fréquence de la respiration (RR) - le nombre de cycles respiratoires par minute;
  • TO - volume courant - la quantité d'air inspirée par heure;
  • MOD - le même volume, mais par minute;
  • VC - après le calme maximum inspirant le volume d'air expiré;
  • VC forcé (FZHEL) - idem, mais après une expiration complète;
  • ventilation maximale des poumons (MVL) - BH multipliée par l'amplitude des mouvements respiratoires.

Une biopsie est également prescrite - la biopsie est prélevée dans la zone de fibrose de la radiographie. La fibrose kystique nécessite une analyse de la sueur, des fèces pour détecter la chymotrypsine et les acides gras, ainsi que des diagnostics par PCR.

Principes de traitement

Il n'y a pas de traitement spécifique; il n'y a que des recommandations générales que le patient doit suivre strictement.

Les objectifs du traitement sont:

  • Exclusion de facteurs dommageables; cela inclut un changement de travail, sans options.
  • Inhalation régulière d'oxygène; tenue sur une base ambulatoire.
  • Fibrose locale - ne nécessite pas de traitement, seulement une observation dynamique; processus diffus nécessite une greffe de poumon. Après la chirurgie, les patients vivent encore au moins 5 ans.

Bien que vous ne puissiez pas vous débarrasser complètement de la fibrose, vous pouvez améliorer de manière significative la qualité de vie des patients, ce qui va également suspendre le processus de pathologie. Le traitement de la fibrose est vraiment unique.

La réception des médicaments est toujours associée à la physiothérapie. Des médicaments peuvent être appelés traitement complexe des corticostéroïdes, des médicaments cytotoxiques, des médicaments antifibrosis. GCS - Prednisolone, Dexamethasone, etc. GCS est pris pendant 3 mois, puis 2 autres années sont prises comme traitement d'entretien.

Cytostatiques - Azathioprine, Cyclophosphamide. Antifibreux - Colchicine, Veroshpiron. Ils réduisent le taux de croissance du tissu conjonctif. Cette combinaison donne un changement positif, mais vous devez tenir compte des effets secondaires et être constamment sous la surveillance d'un médecin. Régime No9.

Fibreux kystique (FC) - ne bénéficie d'aucun traitement spécial. Il est traité avec des antibiotiques, des inhalations d'une solution hypertonique de sel et de salbutamol, d'Ambroxol, etc. Le pronostic est défavorable.

Physiothérapie

La physiothérapie consiste dans ce cas en oxygénothérapie et en exercices de respiration. Ils améliorent la circulation sanguine, les échanges gazeux, augmentent la CV (capacité vitale des poumons).

La gymnastique respiratoire est un type de traitement auxiliaire. En outre, le cyclisme, le jogging matinal et la marche rapide sont également recommandés. La fibrose (des poumons) double la charge des muscles intercostaux et du parenchyme restant, ce qui provoque la fatigue du patient.

Exercices thérapeutiques de respiration pour la fibrose pulmonaire et vise à minimiser la tension et la fatigue. De plus, l'exercice aide à la décharge des expectorations.

La gymnastique respiratoire consiste en une alternance constante de respiration abdominale, pulmonaire et complète:

  • Debout, respirant dedans et dehors, mais seulement dans l'estomac. La cage thoracique adhère au contrôle de la main et reste immobile. En inspirant - en tirant profondément l'abdomen.
  • Seule la cage thoracique fonctionne, l'estomac est immobile. Vous devez respirer profondément et en douceur.
  • Souffle complet. Ceci est l'exercice final. La respiration commence par une saillie de l'abdomen; avec une protrusion maximale, il faut pousser quelques soupirs de plus jusqu'à l’échec. Ensuite, une exhalation douce est faite par la poitrine.

Répétez chaque exercice 5 à 6 fois par jour. L'exercice empêche la stagnation dans les poumons.

Pour normaliser les échanges gazeux, l'expiration est effectuée avec résistance. L'inhalation nasale est faite, l'exhalation par la bouche dans un verre d'eau à travers une paille est répétée 10 fois par jour.

Pour enlever les expectorations pulmonaires, on se couche. En position ventrale, inspirez et, tout en expirant, appuyez vos genoux contre votre poitrine et pressez-les. À la fin de l'exercice tousse.

Médecine populaire

Fibrose pulmonaire: traitement et traitement des remèdes populaires? La médecine traditionnelle est une méthode auxiliaire, utilisée après consultation d'un médecin. La phytothérapie est efficace dans les premiers stades de la maladie.

La réception d'une infusion de graines de lin soulage la toux, réduit l'essoufflement, elle est prise plusieurs fois par jour. Décoction appliquée et anisée - améliore bien le bien-être général du patient. Thé thérapeutique pour la purification du tissu pulmonaire à partir du mucus - une infusion de violette et d’origan - 3 doses par jour.

Il est utile de faire des compresses le soir de feuilles de chou froissées ou de bardane. Les patients atteints de fibrose pulmonaire sont bien aidés en prenant la décoction de racines d’élécampane et d’églantine - elle est prise dans les 2 mois. Bouillon aide à se débarrasser des expectorations, du mucus, aide à la régénération du tissu pulmonaire.

Le romarin est un antioxydant: ses branches fraîches puisées à l'eau puis mélangées à du miel. N'acceptez que les tsp. quotidiennement - on pense que le remède aide à prévenir le cancer.

Des extraits d'herbes sont également utilisés: aubépine, gui, églantier, elecampane.

Complications possibles et prévention

  • HLN;
  • augmentation de la pression dans la circulation pulmonaire;
  • «Cœur pulmonaire»;
  • pneumonie à la suite d'une infection secondaire;
  • dégénérescence maligne (risque de cancer du poumon, la fibrose est multipliée par 12).

Pour la prévention il faut:

  • utiliser des masques de protection, des respirateurs dans les industries dangereuses; strict respect de la tuberculose;
  • traitement complet des pathologies pulmonaires inflammatoires;
  • exclusion du tabagisme;
  • contrôle des poumons pendant le traitement et utilisation à long terme de médicaments;
  • marche quotidienne d'une demi-heure;
  • activité modérée et thérapie par l'exercice.

Fibrose pulmonaire: combien de temps vivent-ils et combien de temps sont-ils? Le pronostic dépend directement de l'âge de la fibrose, de l'âge, du degré de dommage et de l'état de l'immunité. En général, le taux de survie des patients ne dépasse pas 3-5 ans.

2 types de fibrose pulmonaire - quelles sont les chances de mourir?

La fibrose pulmonaire est une pathologie caractérisée par l'apparition de tissu fibreux dans l'organe. Ce dernier est autrement appelé fibreux. Il est assez durable et, au cours de la maladie, remplace le tissu pulmonaire. La maladie se caractérise également par une obstruction des mouvements d'oxygène à travers les alvéoles. Un patient atteint de fibrose a de graves problèmes respiratoires.

Les conséquences de cette maladie sont assez imprévisibles. Le patient doit bien comprendre ce qu’est la fibrose pulmonaire, quels en sont les symptômes et comment le traiter.

Variétés de la maladie

La classification de la pathologie dans les poumons est extensive.

La forme idiopathique de la maladie survient le plus souvent. De plus, les causes spécifiques de son apparition restent un mystère. Selon les statistiques, on ne peut juger que de l’influence de la génétique et de conditions environnementales défavorables.

La fibrose idiopathique affecte généralement les poumons des représentants masculins. La catégorie d'âge de ce dernier est 50-60 ans. Le traitement repose sur la prise de ninededib (le médicament Vargatef), que seul un médecin est habilité à prescrire.

Les facteurs négatifs servent de catalyseur pour le développement de la fibrose interstitielle. Cette forme de la maladie a sa propre sous-espèce. Vous pouvez voir les raisons de leur apparition dans le tableau ci-dessous.

Nom de la maladie

Fibrose pulmonaire postradiation

Maladie infectieuse transmise

Médicament systématique

Processus inflammatoires au stade chronique

  • Pneumofibrose. Pour la maladie est caractérisée par une alternance modérée de tissu conjonctif avec le poumon.
  • Pneumosclérose En plus du remplacement évident, le phoque est un organe diagnostiqué.
  • Cirrhose du poumon. Le tissu fibreux a complètement remplacé le poumon. Les vaisseaux et les bronches sont endommagés.

La fibrose pulmonaire des poumons peut être une espèce locale ou diffuse. La pneumofibrose locale est caractérisée par la présence de foyers distincts dans l'organe affecté. En cas de pathologie de type diffus, il y a violation de la ventilation des poumons, la densité de ceux-ci augmente, ainsi que leur forme et leur structure.

Une autre classification de la maladie - linéaire et basale. La fibrose linéaire des poumons se développe à la suite d'infections, de tuberculose, etc.

Pourquoi la fibrose des racines des poumons se produit n'est pas entièrement compris. Il est généralement diagnostiqué sur fond de pneumonie ou de bronchite. En tant que maladie indépendante, elle est assez rare.

Remarque: peu importe le type de malaise, il est impossible de reconvertir le tissu fibreux en tissu pulmonaire.

Signes de pathologie

Avec la fibrose pulmonaire, les symptômes apparaissent progressivement, au fur et à mesure que la maladie progresse. Si la fibrose affecte une zone spécifique (gauche ou droite), la pathologie se déroule sans aucun signe. Dans les cas restants, le principal symptôme pouvant être diagnostiqué presque immédiatement est l'essoufflement. Au début, des difficultés respiratoires surviennent après un exercice. Au fil du temps, même au repos, le patient atteint de fibrose pulmonaire est difficile à respirer.

  • Toux (d'abord sec, puis commence la séparation du secret).
  • Cyanose de la peau (principalement sur les doigts et la muqueuse buccale).
  • Déformation des doigts (occasionnellement).

Certains symptômes se manifestent également lorsque le cœur et les vaisseaux sanguins évoluent au long cours.

  • Puffiness des membres inférieurs.
  • Le rythme cardiaque renforcé.
  • Le renflement des veines sur le cou.
  • Douleur dans la région thoracique.
  • Écoute des rumeurs pulmonaires.
  • Transpiration excessive.
  • Fatigue excessive, fatigue.

À un stade précoce, la fibrose pulmonaire n'est diagnostiquée que chez 20% des patients. Si vous constatez l'un de ces symptômes, consultez un spécialiste compétent.

Méthodes de diagnostic

  • Recueillir et analyser l'histoire.
  • Affiner les signes disponibles.
  • Évaluez l'état actuel du patient.
  • Effectuer une inspection complète.

Pas le dernier rôle est joué par les tests de laboratoire. Pour vérifier la quantité d’oxygène contenue dans le sang du patient, un spécialiste effectuera une oxymétrie. Une numération globulaire complète aidera à identifier la leucocytose qui s'est développée en raison d'une infection secondaire.

Le tableau clinique de la maladie deviendra plus prononcé si différentes méthodes de diagnostic sont utilisées.

  • Rayons X.
  • IRM
  • Biopsie de l'organe affecté.
  • Tomographie par ordinateur.

Le même médecin effectue l'auscultation du thoracique. La fluorographie permet d’identifier l’amplification focale ou diffuse du schéma pulmonaire. Parfois, les images ont une illumination kystique. L'hypertension artérielle pulmonaire peut être détectée au moyen de CG ECHO.

Vidéo

Vidéo - fibrose pulmonaire idiopathique

Absence de pathologie

Le traitement de la fibrose pulmonaire doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. À la première étape, une approche intégrée comprenant médicaments, thérapie physique et régime est nécessaire. Toutes les activités sont menées dans le but de mettre fin aux signes de fibrose pulmonaire et de faciliter la vie du patient. Si la maladie est détectée à un stade avancé, le pronostic est décevant. Il est important de comprendre qu'il est impossible de guérir complètement ce type de pathologie.

Expliquer comment traiter un pneumovirus, ne peut être qu'un spécialiste. Si le problème est dû à des processus inflammatoires, des antibiotiques et des médicaments pour traiter l’inflammation sont prescrits au patient. Pour réduire le taux de survenue de tissu conjonctif, nommer Veroshpiron. Sa réception est conçue pour une longue période. Un examen attentif des instructions d'utilisation est nécessaire.

Le traitement de la fibrose pulmonaire se résume parfois à une intervention chirurgicale, à savoir une greffe de poumon.

Veillez à réduire l'impact des facteurs susceptibles de provoquer une détérioration. Le lieu de travail du patient doit être équipé d’une ventilation de haute qualité.

Exercices de respiration

L'exercice physique dans des limites raisonnables contribuent au soulagement rapide des symptômes de la maladie.

  • cyclisme régulier;
  • le matin court;
  • marcher à l'extérieur;
  • exercices de respiration.

Ce dernier remplit le sang en oxygène et normalise le travail du système respiratoire. Une série d'exercices aide à améliorer la décharge des expectorations et à détendre les muscles impliqués dans la respiration.

La gymnastique respiratoire dans la fibrose pulmonaire est réalisée en position debout.

  1. Il est nécessaire d'inhaler lentement, en dépassant l'estomac. Sur l'expiration, il devrait être aspiré autant que possible. La poitrine est calme.
  2. Inspirez profondément et doucement pour que l'abdomen reste immobile. Lorsque vous expirez, le sternum descend, tandis que vous inspirez, il se lève.
  3. L'exercice pour une respiration complète est la finale. L'inhalation commence par engager le péritoine. Avec un abdomen complètement en saillie, continuez à inhaler en utilisant la poitrine. L'expiration se produit de la même manière: d'abord la région abdominale, puis le sternum. Toutes les transitions sont lentes et régulières.

Pour obtenir l'effet souhaité, répétez chaque exercice 5 à 6 fois par jour.

Remèdes populaires

En plus du traitement médicamenteux, il est logique d'essayer des méthodes à la maison. Le traitement des remèdes populaires est efficace dans de nombreuses maladies. Il est important de ne pas oublier la nécessité des médicaments parallèles.

Le moyen de marquage du traitement adjuvant ne peut être qu'un médecin. Sinon, il est possible que des réactions allergiques apparaissent, ce qui ne fera que rendre la fibrose pulmonaire encore plus dangereuse.

Le traitement repose sur l'élimination maximale des expectorations et du mucus du système respiratoire. Cela peut aider les infusions et décoctions d'herbes.

Il est conseillé de se débarrasser de la pneumosclérose à l'aide des hanches et des racines d'elecampane, ce qui aidera à nettoyer les poumons et à restaurer le tissu pulmonaire. Pour préparer le bouillon doit être mélangé des herbes dans des proportions égales (1 cuillère à soupe. L) et versez de l'eau (environ 1,5 tasse). Faire bouillir le mélange résultant pendant 10-20 minutes, laisser refroidir et filtrer. Prenez le bouillon quotidiennement pendant au moins 2 mois.

Normaliser le poumon et prévenir le cancer chez le romarin. Vous devriez couper les brindilles et les remplir avec de l'eau propre (en quantités égales). Maintenez le mélange au four pendant environ 45 à 60 minutes, puis ajoutez un peu de miel. Prendre deux fois par jour pendant 1 c.

Il est possible de se débarrasser de l'essoufflement et de réduire la toux à l'aide de graines de lin. Il est nécessaire de mélanger en quantités égales l'ingrédient principal et l'eau bouillante, laisser infuser 30 minutes. Prendre pendant une semaine trois fois par jour pour 1/3 tasse.

L'efficacité de la thérapie populaire a été prouvée exclusivement au stade précoce de la pathologie pulmonaire. Dans les cas plus avancés, seuls les médicaments peuvent améliorer la situation.

Combien vivent avec la maladie

La dureté de la maladie permet de juger du pronostic général. Chez un patient atteint de fibrose pulmonaire, l'espérance de vie dépend du stade auquel la pathologie a été détectée.

La forme aiguë de la maladie ne se prête presque pas à un traitement conservateur. Une issue fatale se produit littéralement après quelques mois.

Pathologie chez un enfant

La fibrose pulmonaire chez les enfants de moins de 3 ans est assez rare. Les causes du développement de la maladie sont similaires à celles qui provoquent la maladie chez l’adulte.

Il est possible de diagnostiquer une pathologie dans les poumons en utilisant les méthodes habituelles (radiographie, biopsie, IRM, scanner). Parfois, en outre, vous devrez peut-être consulter un pneumologue pédiatrique.

L'autotraitement ne peut être basé que sur l'élimination des principaux irritants (poussière, sable, etc.). Le médecin recommandera une antibiothérapie pour prévenir les infections pulmonaires.

Les procédures d’inhalation qui augmentent la teneur en oxygène du sang du patient sont également importantes. Ce qui peut être utilisé inhalateurs, seul le médecin décide.

Candidose pulmonaire

C'est le nom de la lésion du tissu organique provoquée par des champignons ressemblant à la levure. La maladie survient souvent sur le fond du cancer du poumon.

Pour la maladie est caractérisée par la formation de petits foyers d'inflammation. Leur localisation principale est les parties centrale et inférieure de l'organe. Il y a une lésion des petites bronches, l'accumulation de liquide inflammatoire leucocytaire.

  • Toux sévère (généralement sèche).
  • Essoufflement.
  • Augmentation de la température basale.
  • Douleur de la région thoracique.

L'élimination de la maladie repose sur l'utilisation de médicaments anti-mycotiques.

Plus sur les médicaments

Le traitement de la forme idiopathique de fibrose pulmonaire est généralement basé sur l'utilisation d'un médicament tel que Vargatef. Ce médicament est un inhibiteur triple de l'angiokinase. Un certain nombre d'études cliniques ont confirmé l'efficacité de cet outil.

Après un certain temps, Vargatef s’est imposé comme un médicament contre le cancer du poumon. Cependant, le nintedanib doit être utilisé en association avec le docétaxel. L’évaluation de l’efficacité de Vargatef a été réalisée sur la base de nombreuses études auxquelles environ 1 500 patients ont participé. Selon les résultats, l'espérance de vie et le taux de survie globale des patients ont considérablement augmenté.

Bien entendu, seul un spécialiste compétent est habilité à prescrire un tel médicament, sur la base des résultats de l'enquête.

Remarque: Vargatef appartient à la catégorie des médicaments assez coûteux. Trouver dans les pharmacies dans notre pays n'est pas toujours possible.

Dans la fibrose pulmonaire, le traitement ne peut être prescrit que par un médecin qualifié, en tenant compte de l'âge et des symptômes du patient. Le travail indépendant est extrêmement inacceptable! La clé du succès du traitement réside dans l’accès rapide à un médecin.

Fibrose pulmonaire: qu'est-ce que la pathologie?

La fibrose pulmonaire est une maladie dans laquelle le tissu fibreux se forme dans les poumons et la fonction respiratoire de cet organe est altérée. Avec cette maladie, une diminution de l'élasticité du tissu pulmonaire et une pénétration compliquée de l'oxygène et du dioxyde de carbone à travers les alvéoles sont observées.

Cette maladie peut avoir des conséquences très graves, alors tout le monde devrait savoir ce qu’est la fibrose, quels en sont les symptômes et les méthodes de traitement.

Les principaux symptômes et méthodes de diagnostic

Le premier et principal symptôme est l'essoufflement. Tout d'abord, il ne commence à se manifester que pendant le travail physique et peut ensuite se produire au repos.

Puis, à mesure que la maladie progresse, le patient commence à se plaindre d’une toux sèche. La peau du patient acquiert une teinte bleuâtre. Dans les cas graves, le patient peut remarquer des changements dans la forme des doigts.

En outre, si la maladie dure longtemps, le patient atteint de fibrose pulmonaire peut également présenter des symptômes du côté du système cardiovasculaire. Ceux-ci comprennent:

  • gonflement des jambes;
  • palpitations cardiaques;
  • veines enflées dans le cou;
  • douleurs à la poitrine;
  • fatigue et faiblesse générale.

Lorsqu'il se rend à l'hôpital, le médecin examine d'abord les antécédents du patient, pose des questions sur ses symptômes et son état général, puis procède à son diagnostic. Pour ce faire, il écoute et frappe la région thoracique, vérifie le fonctionnement des organes respiratoires et détermine le volume des poumons. En outre, le médecin doit vérifier le niveau d'oxygène dans le sang. Cela peut être fait en utilisant une procédure telle que l'oxygénométrie.

Les méthodes modernes de diagnostic peuvent rendre plus claire l’image du développement de la maladie. Un patient suspecté de fibrose pulmonaire peut recevoir:

  • Radiographie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • biopsie pulmonaire;
  • tomographie par ordinateur.

Sur la radiographie pulmonaire, un spécialiste peut détecter une augmentation du motif pulmonaire de nature focale ou diffuse dans la zone supérieure ou inférieure de l'organe. Parfois, cette étude peut montrer la présence d’éclaircissements kystiques de petite taille. Le scanner permet d'identifier différents types d'obscurcissement dans les poumons et d'en dire plus sur le processus de formation de modifications fibreuses.

Si le médecin soupçonne des complications de fibrose, un échocardiogramme peut être prescrit. C'est l'occasion d'identifier l'hypertension pulmonaire. De plus, dans certains cas, un spécialiste peut attribuer une bronchoscopie à un patient, ce qui déterminera avec précision l'ampleur des modifications du tissu pulmonaire.

Classification de la fibrose pulmonaire

La fibrose est classée selon plusieurs critères. Par la nature de la propagation de la maladie, il est:

  • unilatérale, c’est-à-dire qu’un seul poumon est touché;
  • bilatérale, affectant les deux poumons;
  • focal (seulement une petite partie des changements d'organes);
  • diffuse (affecte tous les poumons).

Pour des raisons de formation de pathologie, la fibrose interstitielle et idiopathique est isolée. La forme idiopathique a une cause non identifiée de développement. C'est le type le plus facile à diagnostiquer, parmi d'autres types de fibrose. Le plus souvent, il survient chez les hommes de 50 à 60 ans. Les raisons exactes du développement de cette pathologie n'ont pas été identifiées, mais les scientifiques ont prouvé que cela pouvait être dû à l'influence négative de facteurs génétiques et environnementaux.

Récemment, j'ai lu un article qui parle de l'outil Intoxic pour le retrait des parasites du corps humain. Avec ce médicament, vous pouvez TOUJOURS vous débarrasser des rhumes, des problèmes respiratoires, de la fatigue chronique, des migraines, du stress, de l'irritabilité constante, de la pathologie du tube digestif et de nombreux autres problèmes.

Je n'avais pas l'habitude de ne faire confiance à aucune information, mais j'ai décidé de vérifier et de commander l'emballage. J'ai remarqué les changements une semaine plus tard: les vers ont littéralement commencé à s'envoler. J'ai ressenti une poussée de force, j'ai arrêté de tousser, des maux de tête constants m'ont laissé partir et au bout de 2 semaines, ils ont complètement disparu. J'ai l'impression que mon corps se remet de l'épuisement parasitaire débilitant. Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, alors le lien vers l'article ci-dessous.

La fibrose interstitielle est une maladie causée par des facteurs négatifs.

Il est à son tour divisé en:

  • la fibrose pulmonaire postradiation, qui résulte de la radiothérapie;
  • poussières résultant de l'inhalation de poussières;
  • fibrose conjonctive, dont les causes sont la pathologie du tissu conjonctif;
  • infectieux, qui est une complication des maladies infectieuses;
  • médicament, résultant de l'utilisation à long terme des médicaments;
  • fibrose péribronchique résultant d'une inflammation chronique;

La fibrose est également classée en fonction de la gravité de la formation du tissu conjonctif. Dans cette classification se distinguent:

  1. Pneumofibrose. Il s’agit d’une prolifération de tissus fibreux de gravité modérée alternant avec des tissus normaux.
  2. Pneumosclérose En cas de pneumosclérose, il y a un remplacement grossier de bon tissu avec une modification et une compaction des poumons.
  3. Cirrhose des poumons. Elle se caractérise par le remplacement complet du tissu pulmonaire et par des lésions des bronches et des vaisseaux pulmonaires.

Par localisation, la fibrose pulmonaire est divisée en:

  1. Apical, qui affecte la partie supérieure de l'organe.
  2. Fibrose radicale, qui affecte les zones proches des racines des poumons.
  3. Fibrose racinaire, qui se produit à la racine du poumon.
au contenu ↑

Causes, méthodes de prévention et complications possibles

De tels changements pathologiques dans les poumons se produisent souvent lorsque le patient a des maladies infectieuses, des allergies, mais également suite à une radiothérapie et à une inhalation prolongée de poussière. Les personnes travaillant avec de la farine, de la moisissure, du sable et d'autres poussières organiques et inorganiques sont à risque.

En outre, les causes de la fibrose pulmonaire peuvent être des maladies du tissu conjonctif, une vascularite et le tabagisme.

Les scientifiques ont découvert que les fumeurs malins présentaient un risque beaucoup plus grand de développer une pathologie que les non-fumeurs.

Afin d'éviter cette maladie, il est nécessaire d'éviter les facteurs qui causent cette maladie. Les méthodes de prévention les plus élémentaires sont:

  • bonne nutrition;
  • effectuer des exercices de respiration;
  • Évitez tout contact prolongé avec de la poussière.
  • respect des règles de sécurité lors du travail avec des substances nocives;
  • refus strict de fumer.

Il est également très important de vérifier l’état des poumons chaque année et de détecter rapidement les signes de maladie pulmonaire.

La fibrose pulmonaire est une maladie très grave et comporte un certain nombre de complications. Les plus communs d'entre eux sont:

  • insuffisance respiratoire;
  • coma de type hypoxiamic;
  • pneumothorax;
  • la pleurésie.

En outre, les patients peuvent présenter une embolie pulmonaire et une maladie cardiaque pulmonaire chronique. En outre, des experts ont constaté que le risque de cancer était 14 fois plus élevé chez les patients atteints de cette maladie que chez les personnes non diagnostiquées. Ces maladies sont très graves. Par conséquent, si les modifications fibreuses dans les poumons ne sont pas traitées, cela peut être fatal.

Traitement de la maladie

Un patient présentant ce diagnostic se voit prescrire un traitement complexe, qui comprend un traitement médicamenteux et un traitement non médicamenteux assorti de mesures de rééducation. Dans les cas graves, la transplantation pulmonaire est également utilisée. L'objectif principal des mesures thérapeutiques est d'améliorer la qualité de vie du patient.

Le traitement médicamenteux de la fibrose comprend nécessairement des glucocorticoïdes, des cytostatiques et des antifibrotiques. Le glucocorticostéroïde le plus prescrit est la prednisolone. Le traitement avec ce médicament est généralement de 12 semaines. Mais ce médicament est également utilisé pour le traitement d'entretien, dont la durée est d'au moins 2 ans.

Si la prednisolone ne donne pas l'effet souhaité, le complexe comprend des cytostatiques. En leur capacité, les médecins peuvent prescrire de l’azathioprine et de la cyclophosphamide. La prise combinée de prednisolone et de cytostatiques dure généralement environ six mois.

Il est nécessaire de prendre en compte le fait que l'utilisation à long terme de glucocorticoïdes peut nuire à l'organisme, par exemple causer l'ostéoporose, l'ulcère gastrique, des troubles du système nerveux, la myopathie. Par conséquent, pendant toute la durée de la prise du médicament, le patient doit consulter régulièrement son médecin et suivre le régime 9.

Dans la plupart des cas, la colchicine est prescrite comme médicament antifibreux. Les substances contenues dans cette préparation ne permettent pas la formation de fibrilles amyloïdes. Veroshpiron est également un médicament efficace. Il a tendance à réduire le taux de formation de tissu conjonctif. Ce médicament doit être pris pendant longtemps.

La fibrose des racines des poumons et d'autres parties du corps est également traitée à l'aide d'un traitement non médicamenteux. Il comprend une oxygénothérapie pour combattre la dyspnée et améliorer la condition physique lors d'efforts physiques. Si la maladie est à un stade sévère, le patient doit subir des procédures telles que la plasmaphérèse et l'hémosorption.

Les programmes de rééducation avec exercice ont également un effet positif. Ils sont sélectionnés, chaque personne individuellement, en tenant compte de l'état général et des caractéristiques de l'organisme.

Dans certains cas, le patient peut nécessiter une greffe de poumon. Les indications pour une telle opération sont:

  • hypoxie pendant l'exercice;
  • diminution du volume pulmonaire;
  • insuffisance respiratoire grave;
  • diminution sévère de la capacité diffuse du poumon.

Selon les statistiques, le taux de survie à 5 ans après cette opération est d'environ 60%. Une fibrose entièrement pulmonaire ne peut être guérie, mais vous pouvez essayer de suspendre la formation de tissu fibreux. Pour ce faire, vous devez constamment consulter des spécialistes et suivre toutes leurs recommandations.