Kyste du sein - causes, symptômes et traitement

Un kyste du sein peut être une ou plusieurs formations cavitaires dans le tissu mammaire, remplies d'un liquide spécifique. Le contenu du kyste peut être du pus ou du plasma sanguin.

Pendant longtemps, un kyste du sein peut ne donner aucun symptôme, peut-être seulement une légère sensation de brûlure et de douleur dans la glande mammaire, qui augmente avant l’apparition de la menstruation.

Les causes

Qu'est-ce que c'est et comment traiter un kyste du sein? Les troubles hormonaux sont la principale cause de kystes dans le sein. C'est une violation du ratio d'oestrogène et de progestérone.

En outre, un effet négatif sur les hormones:

  • situations stressantes;
  • absence d'accouchement à l'âge de 30 ans et plus;
  • maladie de la thyroïde;
  • maladie ovarienne (polykystique);
  • le rejet de l'allaitement ou, au contraire, une période d'allaitement trop longue;
  • utilisation à long terme de contraceptifs;
  • procédures thermiques longues et intensives, insolation excessive;
  • séjour fréquent au soleil.

Une autre raison de la formation de kystes peut être d'autres maladies qui affectent l'équilibre des hormones dans le corps.

Qu'est-ce qu'un kyste du sein?

Pourquoi un kyste mammaire survient-il et de quoi s'agit-il? Un kyste est une cavité (simple ou multiple) dans ses canaux, qui est remplie d'un liquide non inflammatoire et limitée à la capsule de tissu conjonctif. Une telle pathologie pendant longtemps peut ne pas se manifester de quelque manière que ce soit, cependant, il existe une douleur et une sensation de brûlure dans la glande mammaire, dont l'intensité augmente de manière significative avant et pendant la menstruation.

Le kyste ne peut pas se transformer en cancer du sein, mais augmente considérablement le risque de sa formation. En outre, un kyste peut s'infecter et devenir enflammé, ce qui constitue une complication dangereuse et extrêmement désagréable. Souvent, l'éducation est déterminée chez les patients présentant des troubles hormonaux.

Les kystes sont les symptômes d'une mastopathie nodulaire. Ils se forment en raison de la dilatation de l’un des canaux de la glande mammaire. Une capsule de tissu conjonctif se forme, délimitant la cavité, puis un liquide non inflammatoire s’accumule dans la cavité. La forme de l'éducation peut être arrondie, ovale ou avoir une forme irrégulière.

La taille du kyste varie de quelques millimètres à 3 à 5 centimètres. La pratique de la mammologie confirme que des formations de très grand diamètre peuvent conduire à une déformation et à une modification de la forme du sein ou au remplacement complet de son tissu par lui-même.

Classification

Selon le nombre de kystes, il existe une seule formation (kyste solitaire) et de multiples formations (glande mammaire polykystique). En outre, en fonction du nombre de cavités, le kyste peut être à chambre unique ou à chambres multiples. Si la capsule du kyste de l'intérieur est étalée, un kyste atypique est alors indiqué.

En outre, il existe d'autres formes de kystes:

  1. Gras Formé dans les glandes sébacées de la peau, provoque souvent des processus inflammatoires. Cependant, le processus de lactation n'a pas d'effet spécial et n'a aucun rapport avec le tissu des glandes mammaires.
  2. Multichambre Diagnostic très désagréable. Au début, un kyste se développe, puis de nouveaux sont nés, côte à côte, après quoi ils se confondent. Cela forme un kyste à chambres multiples. La maladie est détectée par ultrasons.
  3. Ductal Le plus souvent, ce diagnostic est posé aux femmes pré-ménopausées, cette formation canalaire à l'intérieur du sein pouvant évoluer en tumeur maligne.
  4. Solitaire Cette éducation, forme ronde et consistance élastique. C'est un gonflement rempli d'un liquide de différentes couleurs. Plus le kyste est long, plus sa capsule est dense.

La taille de la tumeur peut aller de quelques millimètres (on ne peut alors les détecter que par ultrasons) à quelques centimètres (à la palpation du sein). Ce kyste qui peut être détecté par la palpation est appelé grand.

Symptômes de kyste du sein

Au début, le kyste de la glande mammaire peut ne donner aucun symptôme, si bien que la femme ne ressent aucune gêne au niveau du sein, elle peut en apprendre davantage sur son éducation grâce à un autodiagnostic détaillé ou au cours d'un examen par un spécialiste des seins.

Pour déterminer la présence d'un kyste peut être pour certains motifs:

  • diminution de la taille du kyste après la menstruation.
  • nodules mous, mobiles ronds ou ovales dans la poitrine sont palpables.
  • douleur ou hypersensibilité dans la région du kyste.
  • une augmentation de la taille des nodules et une sensibilité inhabituelle des seins peu de temps avant le début de la menstruation.

Lorsque la capsule atteint une taille moyenne ou grande, elle est facilement sentie et procure des sensations douloureuses avant la menstruation. De plus en plus grand, le kyste commence à exercer une pression sur les tissus environnants et à augmenter l'effet désagréable.

Diagnostic de kyste

Un kyste de taille moyenne peut être détecté par palpation, de petites formations peuvent être examinées en effectuant une mammographie ou une échographie du sein. Si les données sont douteuses, on montrera à la patiente une IRM du sein, mais cette méthode est rarement utilisée.

Pour un examen histologique plus approfondi, le médecin procède à une biopsie - à un échantillon de tissu afin de déterminer la nature de la tumeur.

Comment traiter un kyste du sein?

Avec un kyste mammaire diagnostiqué, le traitement dans la plupart des cas ne nécessite pas d'intervention chirurgicale.

Tout d'abord, lors du traitement des kystes, le médecin procède à la ponction de la formation. Pour ce faire, à l'aide d'une fine aiguille, le liquide accumulé est extrait de la cavité, après quoi de l'air est pompé dans la capsule, ce qui favorise la croissance cellulaire. Dans certains cas, pour garantir une accrétion rapide, de l'alcool est injecté dans la cavité de formation. Dans le même temps, la cicatrice qui se produit après le retrait d'un kyste du sein ressemble au cancer du sein sur une mammographie.

Les gros kystes contenant un grand nombre de cellules sont enlevés chirurgicalement - coupés du sein. Cela doit être fait pour que le kyste ne s'épaississe pas et ne se développe pas en tumeur maligne. Une intervention chirurgicale est également nécessaire en cas de récurrence d'un kyste. Il peut s'agir de petits kystes, mais ils réapparaissent quelque temps après leur retrait.

Le processus d'élimination d'un kyste mammaire n'affecte pas la fonctionnalité des glandes et n'interfère pas avec l'allaitement ultérieur.

Traitements additionnels

En outre, pour minimiser l’inconfort associé à un kyste du sein, suivez ces instructions:

  • prenez des analgésiques en vente libre si nécessaire;
  • manger moins de sel;
  • évitez la caféine;
  • porter un soutien-gorge de soutien.

Les remèdes populaires pour le traitement du kyste du sein offrent de nombreuses options. Les plus courantes sont la teinture de bardane ou d'hypericum.

Dans la liste de ces outils, soulagement de la douleur, compresses effectivement utilisées à base de feuilles de chou. Il peut s'agir de formulations thérapeutiques à partir du champignon du champignon, ou pour les créer, la gentiane à grandes feuilles et le mélilot sont utilisés.

Des complications

Un kyste mammaire en soi ne représente pas une menace immédiate ni une détérioration notable de la qualité de la vie (si elle n’est pas importante).

Des problèmes se posent lors de la fixation d'une inflammation, d'une infection et d'une suppuration du kyste, ainsi que dans le cas du développement de kystes géants qui déforment la glande et provoquent un inconfort nettement perturbant. Extrêmement rare, mais il existe des cas de dégénérescence du kyste en cancer. Cependant, la présence de mastopathie fibrokystique chez les femmes augmente le risque de cancer du sein.

Le kyste du sein se résorbe

Il est assez rare que l'auto-résorption du sein se produise. Par conséquent, la maladie ne devrait pas être déclenchée. Même les petits kystes ne se résolvent pas d'eux-mêmes, mais sont traités par une méthode conservatrice. Si le kyste a une taille de 1,5 cm, une ponction est effectuée pour recueillir le contenu et introduire de l'ozone ou de l'air dans la cavité. Avec cette taille du kyste, il est nécessaire de lisser ses parois.

Tout traitement avec des remèdes populaires (herbes et compresses), dans l'espoir que le kyste se résorbe, est inacceptable. Seul le médecin prescrit un traitement, en surveillant attentivement la dynamique de l'état des kystes. L'auto-traitement sans diagnostic est également inacceptable. Faire des expériences sur votre santé, dans l’espoir que le sceau disparaîtra, est inacceptable.

Est-il possible de masser la glande mammaire?

Dans les tissus mammaires très délicats de la glande mammaire et pour réaliser un massage intensif des seins afin de faire passer un fluide à travers le mamelon - ce n'est pas possible, cela est très dangereux, vous ne devez pas toucher la glande mammaire une fois de plus, ne pas la masser intensément. Cela ne devrait en aucun cas être fait.

Essayez de ne pas blesser les glandes mammaires avec des sous-vêtements avec des pierres, essayez d'éviter ses ecchymoses, comment traiter la peau du sein avec soin, vous pouvez la lubrifier avec de l'huile d'olive avec l'âge, elle sera plus élastique et moins sèche. Il en va tout autrement si une femme a accouché et que son sein est rempli de lait deux à trois jours après l'accouchement. Il s'agit d'une exception, lorsque le massage est simplement nécessaire pour éviter la stagnation et la mammite lactationnelle.

La dégénérescence kystique en tumeur maligne est-elle possible?

La pratique montre que la dégénérescence d'un kyste en une tumeur maligne ou en un cancer survient assez rarement. La seule exception est la présence de tumeurs dans le kyste, cystadénopapilom. Tôt ou tard, cette pathologie passera certainement dans l'intraductal, puis dans le carcinome canalaire infiltrant.

Les données épidémiologiques officielles confirment un risque accru d'apparition et de développement du cancer du sein chez les femmes atteintes de kystes mammaires.

Kyste du sein: causes, symptômes, traitement

Contenu de l'article

  • Kyste du sein: causes, symptômes, traitement
  • Douleur mammaire: causes, traitement, diagnostic des maladies du sein
  • Cancer du sein: quand il est temps de voir un médecin

Les statistiques médicales indiquent qu’à l’heure actuelle, les centres et les cliniques du sein sont surchargés. Les maladies des glandes mammaires sont souvent diagnostiquées effrayantes, et le seul point positif de cette tendance est que les femmes ont commencé à accorder plus d'attention à leur santé, à demander l'aide de spécialistes aux premiers stades de la maladie. L’émancipation des contemporains, l’absence de préjugés devant les médecins masculins jouent un rôle important à cet égard. Trouvant un phoque dans la poitrine, la femme se rend à la réception sans avoir honte de parler de leurs problèmes. Le diagnostic précoce d'un kyste du sein aide à enrayer sa croissance et à prévenir le développement de l'oncologie.

Symptômes et symptômes du kyste du sein

Un kyste du sein est une ou plusieurs capsules dans le corps de la poitrine, remplies de liquide. La maladie peut se développer à tout âge, dans le contexte de l'expansion d'un ou plusieurs canaux. Chaque femme doit comprendre que la tumeur ne peut pas se dissoudre, que ce soit de manière indépendante ou sous l’influence de moyens extérieurs ou de techniques populaires. Seul un médecin du sein est en mesure de prescrire un traitement adéquat pour un kyste du sein.

Un kyste peut se développer longtemps de manière asymptomatique et ne pas se manifester de manière externe. Le détecter à un stade précoce n’est possible qu’à l’aide d’un équipement médical spécial. C’est pourquoi il est recommandé à chaque femme de se rendre périodiquement au cabinet du mammologue. À mesure que la tumeur se développe, les symptômes apparaissent:

· Douleur et sensation de brûlure à la poitrine,

· Augmenter la taille des glandes,

· Décharge du mamelon vert, jaune, marron,

· Déformation et gonflement des glandes,

· Rougeur, cyanose de la peau,

· Avec le développement de l'inflammation - fièvre,

· Augmentation des ganglions lymphatiques aux aisselles.

Aux premiers stades du développement du kyste du sein, lorsque les cavités sont encore petites, la sensibilité des seins apparaît avant les règles. Lorsqu'un néoplasme atteint une certaine taille, la douleur qui l'accompagne accompagne constamment la femme, puis se transforme en une sensation de brûlure.

Causes de la formation de kystes mammaires

De nombreux facteurs peuvent provoquer la formation de kystes dans le canal mammaire. La raison principale est la perturbation hormonale dans le corps, qui peut causer n'importe quoi. La liste des raisons pour les professionnels de la santé comprend:

· Production excessive d'œstrogènes par les ovaires,

· Stress constant et dépression,

· Mauvaise alimentation et régime,

· Troubles métaboliques,

Surpoids, amas graisseux dans la poitrine,

· Maladies de l'appareil reproducteur

· Prise incontrôlée de contraceptifs oraux,

Ce n'est pas toute la liste des facteurs qui peuvent provoquer la formation et la croissance d'un kyste dans la poitrine. Il s’agit souvent de problèmes endocriniens, de diabète, de maladies de la thyroïde et de mauvaises habitudes - alcoolisme et tabagisme, mode de vie passif, grossesse et allaitement prolongé.

Absolument éliminer tous les facteurs de risque, prédire et prévenir un kyste du sein, une femme ne peut pas. Sa tâche consiste à prendre soin de sa santé et de sa vie en rendant régulièrement visite, au moins une fois par an, à un gynécologue, à un médecin généraliste et à un spécialiste du sein, si cela est recommandé. Il est possible de passer un examen mammaire de votre propre initiative et gratuitement. La médecine moderne donne ce droit à tout le monde.

Types de kyste du sein et méthodes de diagnostic

En médecine moderne, le principe en six étapes de la classification du kyste de la glande mammaire est utilisé - en fonction du principe de développement, du type de facteur provocateur et du type de contenu liquide de la cavité (conduit étendu):

Kyste atypique

Il s’agit d’une lésion bénigne, se présentant sous la forme d’une capsule fibreuse, ovale ou ronde. Elle se caractérise par des excroissances dirigées dans la cavité et l'apparition de calcinats - dépôts de sel. À un certain stade de développement, un kyste atypique s'enflamme nécessairement.

Kyste fibreux du sein

Ce type est caractérisé par la formation de joints de forme dans la glande mammaire, qui sont facilement palpables à la palpation. Une femme se plaint du fait qu’avant les menstruations, il est pratiquement impossible de toucher sa poitrine, tout mouvement provoquant une douleur.

Kyste solitaire

Il s’agit d’une tumeur ronde et élastique de type bénin dans le corps de la glande mammaire, qui finit par devenir dense et distincte. Douleurs thoraciques apparaissent dans les derniers jours de la menstruation sous la forme d'une brûlure ou des démangeaisons, ils peuvent donner à l'omoplate.

Kyste du canal mammaire

Ce sont de petits excroissances dans les conduits du sein, qui apparaissent généralement après 45 ans. Ils ne posent pas de danger grave, ils ne causent pas de gêne si un soutien médical adéquat est prescrit à la femme pendant la ménopause.

Formation kystique à chambres multiples dans la poitrine

Ceci est une fusion de plusieurs kystes. Il se forme et se développe sur fond de mauvaises habitudes, de négligence pour la santé ou de dépression nerveuse, d’utilisation prolongée de certains médicaments. Un tel kyste peut déclencher une oncologie.

Kyste adipeux

La raison principale de sa formation est le remplissage des canaux avec des contenus gras ou gras. Un tel kyste s'enflamme facilement et souvent, provoque anxiété et confort, réduit la qualité de vie, provoquant stress, dépression et conditions de panique.

Traitement du kyste du sein

Une femme qui a découvert une masse dans la poitrine doit comprendre qu'elle a besoin d'un avis médical et d'un diagnostic détaillé à l'aide de techniques modernes. La médecine traditionnelle est dans la plupart des cas inutile et parfois dangereuse. Seul un mammologue peut déterminer le type de kyste et attribuer un traitement adéquat qui bénéficiera, après une étude détaillée de la tumeur, de l’état général de la patiente et de son matériel biologique.

Le traitement d’un kyste du sein, quel que soit son type, doit être complexe. Les méthodes traditionnelles ne peuvent être que des méthodes auxiliaires et peuvent être utilisées après approbation du médecin traitant. Le cours comprend généralement:

· Vitamines et minéraux

Drogues à forte teneur en iode,

· Analgésiques et anti-inflammatoires,

· Médicaments antibactériens, si le contenu du kyste est purulent.

Dans les cas difficiles, le traitement chirurgical du kyste du sein est prescrit, mais seulement après qu'un traitement conservateur n'a pas donné les résultats souhaités.

Prévention de la formation de kystes dans la poitrine

La mesure préventive la plus importante est un mode de vie sain. Après 25 ans ou un accouchement, une femme devrait avoir pour règle de se faire examiner régulièrement par un spécialiste des seins et un gynécologue. Leur fréquence ne doit pas dépasser 1 an. En outre, la prévention de la formation de kystes dans les glandes mammaires comprend les mesures suivantes:

· Palpation régulière du sein gauche et droit,

· Mise en œuvre rapide de la fonction de reproduction,

· L'allaitement ne dure pas plus de six mois,

· Équilibre psychologique, manque de stress,

· Ne pas trop refroidir et ne pas abuser des bains de soleil,

· Des repas corrects et réguliers,

· Traitement opportun des processus inflammatoires,

· Prévention des traumatismes au sein,

· Porter des sous-vêtements confortables, en taille.

Le respect de ces règles simples réduira considérablement le risque de formation de kystes dans les conduits des glandes mammaires et le développement de l’oncologie sur fond, ce qui implique une ablation chirurgicale du sein, une instabilité émotionnelle, une insécurité et des dépressions nerveuses.

Une femme ne devrait pas devenir autonome, après avoir trouvé une grosseur dans sa poitrine, cacher le problème et son anxiété à ses proches. Il est important de diagnostiquer la maladie à temps, de commencer le traitement et d’empêcher des conséquences plus graves. La médecine moderne est capable de déterminer avec précision le type de maladie, d’éliminer les causes qui la provoquent et de traiter efficacement. Tout ce qu’une femme a à faire est de s’inscrire et de prendre rendez-vous avec un spécialiste.

Quel est le danger d'un kyste du sein: traiter ou supprimer?

Kyste du sein est l'une des manifestations de la maladie fibrokystique qui se développe chez les femmes. Cette condition est prétexte, c’est-à-dire qu’elle peut potentiellement servir de source de formation maligne de la glande mammaire.

Fibrocystique des glandes mammaires - ensemble de processus accompagnés d'un déséquilibre entre les composants épithéliaux et conjonctifs du tissu glandulaire. En conséquence, l'épithélium peut se développer, formant des nœuds ou du tissu conjonctif avec la formation de couches fibreuses ou de cavités limitées - kystes. Selon la propension des cellules à se reproduire (proliférer), les formes prolifératives et non prolifératives de la maladie sont isolées, les premières étant transformées en cancer dans un tiers des cas. L'incidence de la dégénérescence maligne du kyste non prolifératif est plus faible, elle est de 1-2%.

Pourquoi la maladie survient

Un kyste dans la poitrine se développe lors de troubles hormonaux dans le corps de la femme. La maladie survient chez 50% des femmes en âge de procréer et chez presque tous les patients atteints de maladies gynécologiques.

La formation des glandes mammaires, leurs modifications pendant le cycle menstruel, pendant la grossesse et l'allaitement, pendant la périménopause sont régulées par des interactions hormonales complexes. Dans l'une des parties du cerveau - l'hypothalamus - se produisent les soi-disant facteurs de libération qui stimulent la sécrétion d'hormones pituitaires.

L'hypophyse est la plus importante des glandes endocrines, également située à l'intérieur du tissu cérébral. Il sécrète de la prolactine, qui stimule la formation et la libération du lait. En outre, des hormones folliculostimulantes et lutéinisantes sont sécrétées dans la glande pituitaire, qui agit sur les glandes sexuelles. Elles sécrètent à leur tour des œstrogènes et des gestagènes qui affectent activement les glandes mammaires.

Pendant la grossesse, la gonadotrophine chorionique produite par le placenta affecte les glandes. En outre, les hormones surrénaliennes (corticostéroïdes et androgènes), le pancréas (insuline) et l'hormone stimulant la thyroïde affectent les tissus. Toute violation de ces processus interdépendants peut entraîner la formation de kystes des glandes mammaires.

Le rôle le plus important dans la formation de la dysplasie (développement anormal, changements) des cellules du sein est joué par les hormones ovariennes - œstrogènes et progestérone. L'un des œstrogènes, l'estradiol, se trouve dans les tissus de la glande à une concentration dépassant plusieurs fois son niveau dans le sang. Cette hormone provoque le développement et la reproduction de l'épithélium tapissant les canaux de la glande, stimule la formation de lobules (acinis), augmente l'apport sanguin au tissu.

La concentration de progestérone est également plus élevée dans les tissus des glandes que dans le sang. Il a l'effet inverse: inhibe le développement des lobules, prévient l'augmentation de la perméabilité vasculaire et de l'œdème.

Avec un déficit en progestérone ou un excès d'estradiol dans la glande mammaire, il se produit un gonflement et une augmentation du tissu conjonctif à l'intérieur des lobules, l'épithélium canalaire se dilate, ce qui conduit à la formation de kystes.

Les causes de kystes peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • situations stressantes, particulièrement fortes ou persistantes; parmi eux figurent l'insatisfaction à l'égard de la vie familiale, les conflits au travail et la dépendance matérielle;
  • troubles de la reproduction: grand nombre d'avortements, ménarche précoce, premier accouchement tardif, grand fœtus, absence d'allaitement ou d'une durée supérieure à un an, absence de grossesse et d'accouchement dans la vie d'une femme;
  • maladies gynécologiques: endométrite, salpingite, ovariose, ainsi que l'adénomyose et les conditions hyperplasiques de l'endomètre;
  • changements sexuels: anorgasmie, utilisation de rapports sexuels interrompus comme moyen de contraception;
  • les maladies de la glande thyroïde ou des glandes surrénales, le diabète;
  • maladies du foie et des voies biliaires, dans lesquelles l'inactivation des œstrogènes est perturbée - hépatite, cirrhose, cholélithiase, cholécystite, dégénérescence graisseuse du foie;
  • prédisposition génétique.

Variantes de kystes mammaires et leurs manifestations

La taille de la formation varie de quelques millimètres à 3 à 5 cm.Des cavités géantes se forment parfois, modifiant sensiblement la forme de la poitrine.

  • Kyste solitaire et maladie de Reclus

Les jeunes femmes sont plus susceptibles d'avoir de petites formations nombreuses qui provoquent une douleur intense. Le kyste mammaire solitaire est diagnostiqué à un âge plus avancé. La «maladie de Reclus», ou glande mammaire polykystique, dans laquelle se forme un kyste mammaire à chambres multiples est moins courante.

Les kystes, ou cavités de la glande, sont formés par la forme fibrocystique de la mammite, qui peut évoluer dans le temps en une autre variante, par exemple en une forme nodulaire. La cavité est formée par le blocage du conduit et l'accumulation de fluide dans celui-ci.

  • Kyste du canal mammaire

Un autre nom du cystadénopapillome est la prolifération du tissu épithélial qui tapisse les canaux et la formation d’une cavité contenant du sang. Il communique avec les conduits, de sorte qu'il peut être accompagné d'une décharge du mamelon. De plus, le cystadénopapillome est plus souvent infecté.

  • Kyste fibreux

Une seule longue cavité existante dans le tissu de la glande, remplie d'un contenu non inflammatoire, non directement liée aux canaux du lait et entourée d'un mur dense de tissu conjonctif. Une telle éducation peut exister pendant longtemps, presque sans déranger une femme, mais elle peut être facilement ressentie dans les tissus des glandes.

  • Kyste compliqué

Il diffère de la présence habituelle d'un mur épais, de cloisons à l'intérieur de la cavité, de renforts proches de la paroi ou de structures liquides marginales se formant comme des écoulements vers les parois du kyste. Une telle conclusion est donnée par le médecin spécialiste du diagnostic par ultrasons et, cliniquement, peut être un cancer, une papillomatose, un kyste présentant des signes d’inflammation.

Symptômes de pathologie

  • Douleur et engorgement de la glande avant la menstruation;
  • Douleurs constantes tirant dans la poitrine;
  • Phoque palpable;
  • Changer la forme de la poitrine.

Dans certains cas, il n’ya aucun signe de la maladie et la femme l’apprend par hasard, lorsqu’elle se rend chez un gynécologue ou effectue une mammographie.

Quels sont les kystes dangereux dans les glandes mammaires?

En plus de nuire à la qualité de la vie, ces formations peuvent causer une inflammation. Il survient lorsque des microorganismes pathogènes pénètrent dans la cavité fermée par les voies sanguine ou lymphatique et s'accompagne de fièvre, de douleurs aiguës dans la glande, de gonflement, de rougeurs et de bleuissement de la peau. Lorsque la fusion purulente des tissus environnants peut provoquer un abcès et un phlegmon menaçant la vie du patient.

Ne pas oublier la possibilité de malignité du kyste, ainsi que la complexité du diagnostic différentiel de cette maladie et du cancer du sein. Par conséquent, il est impossible de laisser la mastopathie suivre son cours, il est nécessaire d’être examinée et traitée à temps.

Diagnostics

Toute étude des glandes mammaires chez des patientes qui ne sont pas entrées dans la ménopause doit être réalisée dans la première moitié du cycle. A ce stade, les concentrations minimales d'hormones agissent sur le tissu glandulaire, il n'est ni lent ni douloureux.

Les glandes mammaires sont examinées et palpées par le médecin dans la position du patient debout, les bras baissés et levés, puis en position couchée. Évalué la symétrie des glandes, de la peau, la présence d'écoulement des mamelons, le compactage ou les mèches dans la structure du tissu. En même temps, les ganglions lymphatiques des zones axillaires situées au-dessus et au-dessous des clavicules sont palpés. Ce sont ces groupes de ganglions lymphatiques qui sont principalement touchés par les tumeurs du sein.

Toute femme devrait posséder les techniques d'auto-examen des glandes mammaires. Cela aidera à terme à identifier non seulement la mastopathie, mais également des maladies plus graves. Cet examen consiste en un examen approfondi des glandes situées devant un miroir avec une évaluation de leur symétrie, ainsi qu’en un tour de poitrine dans le cercle ou radialement du mamelon à la périphérie, jusqu’à la région axillaire. Ceci est particulièrement important pour les patientes ayant des antécédents héréditaires chargés de maladies des glandes mammaires.

L'examen et la palpation sont effectués à chaque visite par une femme gynécologue, généralement une fois par an au cours de l'examen médical. Si le médecin a révélé des phoques, passez à l'étape suivante du diagnostic.

Mammographie - étude des glandes mammaires à l'aide de rayons X. La photo est prise en deux projections, l'agent de contraste n'est pas utilisé. La mammographie permet d'identifier des formations dans l'épaisseur de la glande, qui ne sont même pas détectées par la palpation (jusqu'à 1 cm de diamètre), mais leur diagnostic différentiel est difficile.

Cette méthode est une méthode de dépistage, c’est-à-dire qu’elle est appliquée chaque année à toutes les femmes de plus de 40 ans afin d’exclure les stades précoces du cancer du sein. Les mammographies ne sont pas prescrites pendant la grossesse et l'allaitement. Chez les femmes jeunes, cela ne donne pas de résultat fiable en raison de la densité accrue des tissus des glandes.

L'échographie est de plus en plus populaire. Il peut être réalisé auprès de jeunes femmes, il est inoffensif et permet d’identifier une éducation d’un diamètre de 2 mm, par exemple de petits kystes. L'échographie aide à évaluer l'état des ganglions lymphatiques, ainsi que les signes de mastopathie diffuse. La seule limitation à l'utilisation de cette méthode est la mauvaise visualisation des tissus dans l'involution des glandes mammaires, qui vient avec l'âge.

Sur l'échogramme, vous pouvez voir la couche interne de la formation et détecter la différence entre le kyste et le fibroadénome du sein. Presque la seule caractéristique de ces conditions est leur consistance: un kyste est une cavité remplie de liquide et un fibroadénome est une tumeur bénigne (nodule) constituée de cellules glandulaires et conjonctives.

Si un kyste ou une tumeur est détecté, l'étape suivante du diagnostic est réalisée - ponction du kyste de la glande mammaire avec examen de son contenu au microscope. L'objectif principal de cette recherche est de s'assurer qu'une femme ne souffre pas d'une dégénérescence maligne de l'éducation. La ponction est réalisée avec une aiguille spéciale sous contrôle des ultrasons.

Si un médecin ne dispose pas d'un bon appareil à ultrasons, une aiguille de biopsie injecte de l'air dans la cavité du kyste, la redressant et une radiographie prenant un pneumocystogramme. Si les parois de la formation sont lisses, il n'y a pas de croissance, alors commencez le traitement médicamenteux. Si des irrégularités sont détectées dans la cavité, un traitement chirurgical est immédiatement prescrit.

Traitement

Comment traiter un kyste du sein? Un gynécologue et un mammologue vous aideront à résoudre ce problème.Si nécessaire, vous devriez également consulter un oncologue.

État psycho-émotionnel

Le traitement de toute maladie repose sur une nutrition et un mode de vie appropriés. Une femme devrait se protéger du stress physique et émotionnel excessif qui lui tombe souvent sur les épaules. À titre d'exemple, nous pouvons citer le prétendu «syndrome du sandwich», lorsque des femmes d'âge moyen sont obligées de prendre soin de leurs parents âgés et d'élever leurs enfants encore mineurs. Dans le même temps, on considère en société qu'il s'agit d'une responsabilité directe de la femme et elle ne devrait pas avoir d'émotions négatives à ce sujet.

Cependant, des études montrent que le "syndrome sandwich" est la cause de nombreuses maladies psychosomatiques, notamment le kyste du sein. N'hésitez pas à demander de l'aide, si vous en avez besoin, pouvoir refuser, si vous ne pouvez pas faire quelque chose sans vous sentir coupable. Cette ligne d'autodéfense psychologique vous permettra de rester en bonne santé plus longtemps.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire des femmes qui ont trouvé un kyste doit être ajusté. Il a été prouvé que chez certains patients, les kystes sont sensibles à la consommation de chocolat, de café, de thé et d’autres produits contenant des xanthines. Après leur exclusion du régime alimentaire, le bien-être de ces patientes s'est amélioré, en particulier, ils ont cessé de perturber la douleur dans les glandes avant la menstruation. Cependant, une autre partie des patients atteints d'un kyste n'a pas répondu à de tels changements. Par conséquent, il vaut la peine de limiter les produits énumérés pendant 2-3 mois, et si l’effet n’est pas satisfaisant, ils ne vous feront pas de mal, bien sûr, avec un usage modéré.

Les patients présentant un kyste de la glande mammaire doivent normaliser l’état du foie et des voies biliaires afin de perdre du poids. Il est recommandé de suivre le régime n ° 5 en limitant les aliments frits et gras, les graisses animales. La cuisson à la vapeur avec une prédominance de poisson, de produits laitiers et de légumes (à l'exception des légumineuses et du chou) est recommandée.

Il est nécessaire de normaliser les intestins, pour éviter la constipation. Cela aidera, par exemple, le son d'avoine, qui est très utile pour manger 100 grammes par jour. S'il n'est pas très agréable de les utiliser dans leur forme pure, vous pouvez ajouter du son à la bouillie ou à un verre de kéfir.

Il est nécessaire de limiter raisonnablement le nombre de calories, de réduire la teneur en sel alimentaire. Cela aidera à réduire la gravité du syndrome prémenstruel et des douleurs thoraciques.

Thérapie conservatrice

Le traitement d'un kyste du sein sans chirurgie est possible si l'éducation a une surface interne lisse et peut être traitée avec des médicaments. Dans le même temps, il est nécessaire que les cellules atypiques ne soient pas détectées dans le matériel d'aspiration après une biopsie à l'aiguille fine - signe d'une tumeur cancéreuse.

Les préparations pour le traitement du kyste du sein agissent sur les principaux liens de la pathogenèse de la maladie:

  • sédatifs (valériane, agripaume, Novo-Passit) et adaptogènes (lemongrass, Eleutherococcus, Rhodiola rosea) en cures de 4 mois avec une pause de 2 mois, la durée du traitement est de 2 ans;
  • vitamines A (anti-œstrogéniques), E (augmente les effets de la progestérone), B6 ​​(réduit la concentration de prolactine dans le sang), P et C (améliorent la microcirculation et soulagent le gonflement des tissus);
  • les hépatoprotecteurs, par exemple, la préparation à base de plantes Hofitol, qui protège et restaure les cellules du foie, améliore le métabolisme des graisses et augmente le fond émotionnel;
  • diurétiques une semaine avant l’apparition de la menstruation pour prévenir l’engorgement de la glande glandulaire - airelles, thé au rein, hypothiazide, triampur, petites doses de furosémide prescrites par un médecin;
  • hormonothérapie, notamment utilisation de progestatifs à usage local (Progestogel gel) et, le cas échéant, de médicaments sous forme de comprimés (Utrogestan), de formes implantables et injectables à action prolongée (Norplant, Depo-Provera);
  • selon les indications, le danazol, les contraceptifs oraux combinés, les agonistes de la gonadolibérine (Zoladex), les agonistes de la dopamine (Parlodel) peuvent être prescrits.

Auparavant, il était généralement recommandé d'utiliser des préparations à base d'iode. Toutefois, en raison de la propagation de maladies de la thyroïde dans lesquelles ces médicaments peuvent perturber l'équilibre des hormones thyroïdiennes, l'iode n'est ni utilisé ni prescrit uniquement après avoir consulté un endocrinologue.

Après six mois de traitement conservateur, on répète la mammographie ou l’échographie. En cas de sclérose du kyste mammaire, c'est-à-dire que ses parois se sont effondrées, qu'il n'y a pas de cavité et que le traitement conservateur est poursuivi. Si l'aspiration du kyste est inefficace et que le liquide s'est à nouveau accumulé, une opération est indiquée.

Ablation du kyste du sein

L’opération est généralement réalisée par résection sectorielle, c’est-à-dire par élimination de la formation et des tissus sains constituant le secteur (partie) de la glande avec le sommet dirigé vers l’aréole. Au cours de l'opération, un examen histologique urgent des tissus affectés est effectué afin d'exclure une tumeur maligne. Si des signes de cancer sont révélés, le volume du traitement chirurgical est augmenté.

Plusieurs kystes des glandes mammaires, qui ne peuvent pas faire l'objet d'un traitement médical, sont enlevés à l'aide d'interventions chirurgicales extensives, notamment une mastectomie sous-cutanée et des prothèses de la glande avec un implant en silicone ou autre.

Bien sûr, beaucoup de femmes veulent savoir si les kystes peuvent être résolus si rien n'est fait. Oui, cette possibilité existe, mais sa probabilité est faible. Souvent, les patients, dans l’espoir d’une disparition spontanée d’un kyste, ne consultent pas immédiatement un médecin, mais surviennent au stade avancé du cancer, où il est très difficile d’aider.

Dans certains cas, les femmes se plaignent d’un kyste à la poitrine. En même temps, son contenu était séparé du mamelon sous la forme d'un liquide clair ou verdâtre. Dans ce cas, vous devez consulter le médecin et déterminer ce qui s'est réellement passé. Si nécessaire, aspirez le contenu restant.

Que faire si une femme découvre une forme d’éducation dans sa poitrine? Tout d’abord, ne paniquez pas et contactez immédiatement un gynécologue et un mammologue. Les méthodes de diagnostic modernes sont efficaces et sûres. Le traitement est basé sur la conservation de l'organe, la préservation de la fonction esthétique du sein. Dans la très grande majorité des cas, le patient se débarrasse de la maladie après le traitement, bien que les kystes récidivent souvent s'il existe des facteurs prédisposants (stress, déséquilibre hormonal, etc.). Par conséquent, le traitement de cette maladie doit être associé au traitement de la pathologie principale.

Prévention

Pour prévenir la pathologie, il est nécessaire d'influencer les facteurs qui provoquent son apparition:

  • évitez les situations stressantes, ne vous chargez pas d'un fardeau insupportable, renoncez aux «délais», apprenez les bases de la planification du temps, détendez-vous complètement;
  • avoir une vie sexuelle raisonnablement active avec un partenaire régulier;
  • réaliser la fonction de procréer, éviter l'avortement;
  • être observé par un gynécologue et traiter des maladies gynécologiques;
  • après 40 ans, subir une mammographie chaque année;
  • ne pas fumer, ne pas boire trop d'alcool;
  • limiter les visites aux saunas;
  • maintenir sous contrôle la pathologie extragénitale, en particulier les maladies du foie;
  • suivre un régime hypocalorique riche en vitamines et en fibres, avec une teneur réduite en graisse animale et en sel.

Kyste du sein

Kyste mammaire est une cavité simple ou multiple avec une capsule et un contenu liquide dans les glandes mammaires, ayant une nature bénigne. Les kystes mammaires se retrouvent chez les patients de tout âge. Ces formations avec une capsule fibreuse bien marquée, remplie d'un liquide transparent non inflammatoire, ont souvent une forme arrondie et une petite taille (pas plus de 5 cm). La plupart des kystes mammaires se ressemblent et ne diffèrent que par leur taille. Parfois, les femmes peuvent développer un kyste mammaire atypique avec des excroissances dépassant dans la cavité.

Peut-être, il y a à peine deux femmes avec les mêmes glandes mammaires. Ils ont chacun des caractéristiques externes individuelles, mais leur structure interne est identique pour tous.

La glande mammaire est formée principalement par le tissu glandulaire, uniformément réparti sous la peau entourée de tissu adipeux. Les brins de tissu conjonctif, qui le divisent en plusieurs (environ 20) grands lobes, s'étendent à travers l'épaisseur de chaque sein. Chaque grande part se divise en segments plus petits. Dans les lobules, il y a de petites glandes (alvéoles) dans lesquelles se forme la formation de lait. Les canaux excréteurs des alvéoles à la surface du mamelon. Le tissu mammaire est abondamment alimenté en sang et en vaisseaux lymphatiques.

Le kyste mammaire se forme à la suite de l'expansion de son canal. Une sécrétion glandulaire accumulée se produit dans la cavité, elle obstrue le conduit et s’encapsule.

Parfois, les kystes gras se trouvent dans les glandes mammaires. Ils ne sont pas associés à la fonction de sécrétion du tissu glandulaire, mais sont formés en raison du blocage de la glande sébacée.

La plupart des kystes mammaires sont à chambre unique, c'est-à-dire qu'ils ont une cavité remplie de liquide. Si des septa sont formés à l'intérieur du kyste, un kyste mammaire isolé est formé de plusieurs cavités liquides.

Les causes du développement de kystes dans les glandes mammaires ne sont pas bien comprises. Un déséquilibre hormonal est une condition fiable pour leur développement.

Les petits kystes ne causent généralement pas de sensations subjectives et peuvent être identifiés au hasard. Avant la menstruation, lorsque les glandes mammaires gonflent et pressent un gros kyste, il peut y avoir une sensation de gêne ou une douleur légère.

La petite taille du kyste de la glande mammaire ne permet pas de l'identifier lors d'un examen général et d'une palpation. En règle générale, les femmes elles-mêmes découvrent les kystes moyens et gros. En raison du diagnostic initial, le kyste mammaire de grande taille peu fréquent et sa forme irrégulière sont difficiles à différencier, car de telles formations sont difficiles à différencier.

La présence d’un kyste du sein est confirmée par deux études simples et accessibles: l’échographie et la mammographie. Après avoir clarifié la localisation du kyste, une biopsie par aspiration de son contenu est effectuée, qui est envoyée pour examen cytologique.

Tout kyste mammaire atypique nécessite des mesures de diagnostic supplémentaires. Une biopsie par aspiration est nécessaire et le matériel obtenu est étudié dans le laboratoire d'histologie.

Il existe une opinion erronée selon laquelle un kyste du sein sans traitement approprié "va se résoudre tout seul". En effet, dans de très rares cas, le kyste lui-même s'ouvre et disparaît. Cependant, la capacité du kyste à continuer à accumuler et à augmenter la sécrétion glandulaire peut conduire au fait que, au lieu de simples mesures thérapeutiques avec une petite formation abdominale, le médecin devra enlever un gros kyste complexe. En outre, sans correction correspondante des troubles hormonaux, tout kyste peut revenir ou être accompagné de l'apparition de nouveaux.

Les petits kystes sont généralement traités de manière conservatrice. Avec les kystes de plus de 15 mm, il est conseillé de les enlever. Une ponction à l'aiguille fine du kyste de la glande mammaire et l'évacuation de son contenu sont effectuées.

Contrairement à l'opinion des patientes, le kyste du sein ne menace pas la santé ni la vie, le retrait du kyste du sein ne modifie pas sa fonction. Des problèmes surviennent en cas de kystes de grande taille, et si le kyste devient enflammé ou s'infecte.

Le terme kyste canalaire de la glande mammaire est utilisé moins souvent que son autre nom - papillome intra-canalaire. Extérieurement, un kyste canalaire ressemble à une cavité avec un contenu épais brun ou sanglant, rempli de croissances papillaires. Elle est isolée en tant qu'unité nosologique indépendante et est considérée comme défavorable en termes de développement du processus oncologique. Et, bien que la dangereuse dégénérescence d’un kyste canalaire soit extrêmement rare, elle doit être enlevée chirurgicalement.

Causes du kyste du sein

La plupart des kystes mammaires sont détectés chez les femmes âgées de plus de trente ans. Pour diverses raisons, les canaux lactifères commencent à se dilater de manière inégale, le secret glandulaire s’accumule et stagne dans les lieux de leur expansion. Selon la consistance, il peut être liquide ou épais et visqueux. Avec le temps, le contenu de la conduite cesse de s'écouler et une cavité contenant du liquide se forme dans celle-ci. Si un kyste s'est formé dans la partie terminale du canal laitier, il peut éventuellement s'en séparer et exister de manière autonome.

Plus le kyste est «ancien», plus sa capsule est épaisse. Le contenu du kyste de la glande mammaire peut avoir une couleur différente: brun, jaunâtre, vert foncé. Des inclusions denses peuvent apparaître dans la cavité kystique et, si le kyste dure suffisamment longtemps, elles peuvent se transformer en morceaux de chaux. La surface interne de la capsule du kyste est généralement lisse, à l'exception d'un kyste mammaire atypique avec la présence de tubercules sur la surface interne.

Le mécanisme de formation du kyste de la glande mammaire est étudié beaucoup mieux que ses causes. La dysfonction hormonale est la seule raison fiable pour la formation de kystes dans le tissu mammaire. On peut dire que toute condition impliquant une violation du ratio normal de stéroïdes sexuels augmente le risque de développer un kyste du sein.

Les situations prédisposant à la formation de kystes sont les suivantes:

- mastopathie fibrokystique. Des kystes dans les glandes mammaires sont détectés chez un patient sur trois atteint de mastopathie, se développant à la base d'un excès d'oestrogènes.

- Manque d'accouchement et d'allaitement.

- Réception non contrôlée à long terme (plus de cinq ans) de la contraception hormonale. Si le médicament est choisi correctement sur la base de l'étude des caractéristiques de la fonction hormonale du patient, il ne constitue pas une source de formation de kystes dans la glande mammaire. Le risque d'apparition de ces symptômes augmente dans les cas où les patientes choisissent leur propre contraceptif et le prennent pendant une longue période sans les interruptions nécessaires.

- Troubles endocriniens. La fonction hormonale des ovaires est étroitement associée au travail de toutes les glandes endocrines du corps. La dysfonction thyroïdienne, le diabète sucré et d’autres pathologies endocriniennes affectent le ratio normal de stéroïdes sexuels et peuvent conduire à la formation de kystes dans les glandes mammaires.

- situations stressantes. Lorsqu'un stress psycho-émotionnel excessif modifie la stabilité de l'équilibre hormonal et du métabolisme dans le corps.

- en surpoids. Le tissu adipeux est une source supplémentaire d'œstrogène. Avec l'augmentation du poids, leur nombre dans le corps peut augmenter.

- Troubles gynécologiques, accompagnés de troubles hormonaux.

Aucune des causes connues et aucun des facteurs de risque ne peuvent être considérés comme absolument fiables, car leur présence ne provoque pas toujours la formation d'un kyste dans les tissus du sein.

Symptômes de kyste du sein

La présence de signes cliniques de kyste mammaire, leur gravité dépend de la taille de la formation. Les petits kystes (et parfois leur taille ne dépasse pas 3 mm) en l'absence de croissance peuvent être asymptomatiques dans la glande mammaire pendant des années et se manifester par hasard. Les kystes moyens et gros (jusqu'à 5 cm ou plus) peuvent provoquer une gêne et une douleur légère, en particulier à la veille d'une menstruation régulière en raison de la rétention d'eau dans les tissus des glandes mammaires. Parfois, un kyste peut être accompagné d'une décharge périodique du mamelon, ceci est dû à la sortie du contenu du kyste dans le canal lacté de la glande, il a une consistance liquide ou épaisse, un aspect jaune, verdâtre ou presque transparent. D’autres maladies peuvent accompagner cet écoulement thoracique, le plus souvent - la mastopathie, donc le symptôme n’est pas significatif.

Les gros kystes sont souvent vus de l'extérieur lorsqu'une élévation ou une "bosse" est visualisée à la surface du sein.

Il a été observé que le kyste du sein droit est moins fréquent que celui du sein gauche chez les patientes jeunes.

Les kystes mammaires accompagnent souvent la mastopathie, à savoir sa forme fibrocystique, de sorte que le patient atteint de kyste présente souvent les symptômes de la mastopathie, véritable responsable de l'apparition de douleurs dans l'une ou les deux glandes mammaires et non le kyste lui-même. La nature de la douleur est très diverse et varie d’un inconfort léger à une douleur intense. En plus de la douleur en cas de mastopathie dans la glande mammaire, des zones douloureuses de compactage de différentes tailles, formes et densités sont palpées, ce qui rend difficile le diagnostic initial du kyste.

Les deux glandes mammaires ont une structure presque symétrique, de sorte que le kyste de la glande mammaire droite et le kyste de la glande mammaire gauche ne diffèrent pas par leurs caractéristiques cliniques et leur structure.

Lors de l'auto-examen des glandes mammaires, les femmes elles-mêmes peuvent souvent détecter un kyste de taille moyenne ou grande. Il est palpable comme une formation arrondie et lisse de consistance douce-élastique. Cependant, la nature exacte de toute formation palpable trouvée sans méthodes d'examen supplémentaires ne peut être déterminée.

La présence d'un kyste dans la glande mammaire est généralement confirmée par deux méthodes de diagnostic:

- Méthode de balayage par ultrasons des glandes mammaires. Conduit dans la première phase du cycle chez les femmes jeunes (jusqu'à 40 ans) avec une structure dense des glandes mammaires. Il vous permet d'identifier des kystes très petits (moins de 5 mm) et de déterminer leur structure interne, ainsi que la capacité de différencier la formation abdominale de la tumeur. Au cours de l'examen, un kyste ressemble à une formation arrondie, clairement délimitée, avec un contenu liquide, qui possède une capsule bien définie et un kyste mammaire isolé qui ressemble à une cavité divisée par des septa. Tous les segments de la glande mammaire sont examinés, l’état et la taille de ses conduits sont évalués et les ganglions lymphatiques entourant la glande sont balayés.

- examen aux rayons X (mammographie). Montré aux femmes a surmonté la quarantième année. C'est une méthode accessible et informative, elle peut détecter même les structures pathologiques les plus profondes de la glande mammaire. Vous permet de prendre des photos de la zone à problèmes de la glande dans plusieurs projections avec une augmentation.

Dans les situations cliniques difficiles, une IRM peut être réalisée.

Après la détection d’un kyste par échographie ou mammographie, il est nécessaire d’établir le mode de remplissage du kyste. Étant donné que certaines masses malignes dans la poitrine sont déguisées en kyste inoffensif, il convient de déterminer sa bénignité, c'est-à-dire de voir en quoi consistent ses cellules. Pour cela, la ponction du kyste est réalisée à l'aide d'une aiguille fine, puis évacuée de son contenu. Le matériel résultant est envoyé à l'étude.

Étant donné que le kyste de la glande mammaire est considéré comme un processus hormono-dépendant, les tests de laboratoire sur l'état de la fonction hormonale sont présentés à tous les patients. Si un fond défavorable à la formation de kystes n'est pas éliminé au cours du traitement, le kyste peut se reproduire ou se former à un autre endroit.

Les kystes des glandes mammaires sont capables d’enflammer, d’être infectés et de suppurer. Dans de telles situations, les patients présentent des signes d'inflammation infectieuse aiguë.

Des kystes volumineux, voire géants, perturbent la structure des glandes mammaires. En plus de la déformation visible de la glande mammaire, une douleur est observée en raison de la compression des tissus entourant la glande.

Traitement du kyste du sein

Lorsque le diagnostic d'un kyste de la glande mammaire devient définitif, la question de savoir comment l'éliminer est résolue.

Les petits kystes simples, ne dépassant pas 15 mm, nécessitent un traitement conservateur et une surveillance. Parfois, même pour éliminer complètement plusieurs kystes mammaires, il suffit de corriger le système endocrinien et de rétablir une fonction hormonale adéquate.

Le traitement hormonal des kystes du sein est effectué conformément à la nature du dysfonctionnement hormonal. L'objectif du traitement est un cycle normal en deux phases.

Il est recommandé à tous les patients de suivre un régime rationnel avec une quantité minimale de graisse animale et une teneur élevée en fibres végétales. Aucun régime spécial "pour la perte de poids" n'a pas besoin, juste assez pour ajuster le régime.

Des exercices appropriés aident à rétablir le tonus général du corps, accélèrent le métabolisme et améliorent l'humeur. Pour rétablir une activité physique normale, il suffit de marcher davantage, de faire le ménage ou de marcher dans le parc.

La glande mammaire est très sensible au stress. Les surcharges émotionnelles provoquent la formation de nombreuses pathologies dans la glande mammaire, y compris les kystes. Le complexe de mesures thérapeutiques inclut toujours la thérapie sédative.

Une ponction à l'aiguille fine d'un kyste de la glande mammaire (perforant sa cavité) est réalisée à leurs tailles moyennes et grandes en cas d'augmentation de la taille et de la présence d'une gêne. Après avoir perforé une capsule de kyste, son contenu est pompé avec une seringue. Les parois des kystes vides tombent et disparaissent. Cependant, si une petite quantité de liquide reste à la place du kyste, celui-ci peut revenir. Pour éviter un tel scénario, une sclérothérapie est effectuée après l'évacuation du contenu du kyste - la substance est introduite dans la cavité kystique, provoquant une adhérence dense de ses parois.

Si un kyste a des croissances anormales ou des cellules anormales, l’enlèvement du kyste de la glande mammaire est indiqué, quelle que soit sa taille. Les kystes à chambres multiples et multiples sont également sujets à un traitement chirurgical.

Après l’élimination du kyste du sein, la patiente doit faire l’objet d’une observation dynamique et d’un examen régulier.

Opération des kystes du sein

Le kyste mammaire est éliminé par résection sectorielle. Au cours de l'opération, non seulement le kyste est enlevé, mais également une section du tissu environnant est excisée (secteur). En fait, une petite partie de la glande mammaire est enlevée avec un kyste. Pour que les cicatrices postopératoires grossières ne déforment pas le sein et n'enfreignent pas son esthétique, la plaie est suturée avec des points de suture esthétiques.

Pendant plusieurs jours après le retrait d'un kyste, un drainage est laissé dans la plaie postopératoire - un tube spécial à travers lequel le liquide s'écoule de la plaie. Le drainage ne permet pas aux liquides de s'accumuler dans la cavité de la plaie et de causer des complications.

Lorsque le patient est toujours sur la table d'opération, le tissu prélevé par résection est envoyé pour un examen histologique urgent. Une demi-heure plus tard, lorsque la réponse du laboratoire est reçue, le résultat de l'opération est décidé. Si de «mauvaises» cellules ne sont pas détectées dans le matériau, le volume de l'intervention chirurgicale effectuée est considéré comme suffisant et la plaie est suturée. Dans un scénario négatif, l'ablation unilatérale de la glande mammaire et des ganglions axillaires adjacents est réalisée.

La résection du sein ne s'applique pas aux opérations complexes. En règle générale, cela passe sans conséquences négatives. Mais, comme toute intervention chirurgicale, elles peuvent être accompagnées de complications.

Après la chirurgie, une infection de la plaie peut survenir, suivie d'une suppuration. Cela se produit rarement, le patient se voyant prescrire un traitement antibiotique. La plaie doit s'ouvrir, nettoyer la cavité de pus et traiter avec des antibiotiques.

Si, au cours de l'opération, le saignement s'est arrêté de manière incorrecte, du sang peut s'accumuler dans la cavité de la plaie et un hématome peut se former. Il faut l'ouvrir.

Kystes du sein - que faire?

La peur de toute formation dans les glandes mammaires est associée à l'idée qu'il peut s'agir de processus malins. Pendant ce temps, dans le monde moderne, le cancer n'est pas toujours une condamnation à mort, mais peut être dépisté tôt et éliminé, laissant une femme en bonne santé pendant de nombreuses années.

Le kyste du sein n'est pas une maladie à craindre. Il ne se transforme presque jamais en cancer. Les petits kystes répondent bien à un traitement conservateur sans complication.

L'opinion selon laquelle seule la chirurgie ou l'hormonothérapie peut aider à traiter les kystes est incorrecte. Dans les schémas thérapeutiques, les remèdes à base de plantes ou homéopathiques mènent souvent. Contenant des composés d'iode (Mamoklam) ou des extraits de médicaments crucifères (Indinol) sont également très populaires.

Au lieu de la «vieille» liste de décoctions nécessitant du temps de préparation, des comprimés ou des extraits tout prêts sont apparus. Ils contiennent un ensemble optimal d'herbes médicinales ayant un effet positif sur le métabolisme et le système immunitaire. En outre, ces herbes mettent la sphère psycho-émotionnelle en ordre.

S'il vous semble qu'il y a un sceau incompréhensible dans la poitrine, ne restez pas à la maison et ayez peur, consultez un gynécologue ou un mammologue. Si vous avez moins de quarante ans, vous devrez passer une échographie des glandes mammaires (mammographie, si vous êtes plus âgé) pour vérifier le niveau des hormones et leur rapport.

La plupart des formations dans les glandes mammaires, en particulier si elles sont associées à une douleur et à un changement cyclique, sont un signe de détresse hormonale et émotionnelle, et leur traitement rapide contribuera au maintien d'une bonne santé.