Astuce 1: Comment éliminer l'inflammation du pancréas

Lorsque la maladie est à ses balbutiements, la personne peut être perturbée par des douleurs au côté gauche et au haut de l'abdomen. La douleur la plus commune après avoir mangé. Ces sensations commencent en raison du fait que les enzymes pancréatiques cessent d'être produites, ce qui est essentiel pour une digestion correcte. Si une personne ne fait pas appel à un spécialiste à temps, l'État ne fera qu'aggraver ses conséquences.

Au cours de l'exacerbation de la maladie du pancréas, la douleur dans la partie supérieure de l'abdomen devient aiguë. Souvent, ces douleurs ne permettent pas d'éliminer les antalgiques ou les antispasmodiques. Cette phase de la maladie se caractérise également par l’apparition de troubles digestifs - vomissements et sensation constante de nausée.

Dans certains cas, la diarrhée peut être observée, ayant une texture mousseuse avec des morceaux d'aliments non digérés. Une personne atteinte de pancréatite du pancréas peut ressentir en permanence une faiblesse générale et une fatigue. Également caractérisé par des sentiments accrus de faim et de soif.

Dans tous les cas, il est nécessaire qu'un spécialiste établisse un diagnostic correct, car il est possible d'observer les mêmes symptômes dans d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. Le spécialiste vérifiera la présence de douleur et sa nature, l'absence ou la présence d'appétit et la manifestation de la soif, et déterminera en conséquence la conduite de recherches ultérieures.

Maladies du pancréas

Informations générales

Le pancréas est situé profondément dans la cavité abdominale, au sommet. Cette glande est d’une importance primordiale dans le processus de la vie humaine. Il produit des enzymes qui participent directement au processus de digestion des protéines, des glucides et des graisses.

La structure du pancréas

D'abord, ces enzymes pénètrent dans le canal pancréatique commun, puis dans le duodénum. Il y a leur impact sur la nourriture. De plus, c'est dans le pancréas qu'il y a des cellules particulières qui produisent l'insuline, une hormone vitale. Les hormones du pancréas, entrant dans le sang, régulent le métabolisme du sucre dans l'organisme. Si le pancréas ne produit pas assez d'insuline, le résultat d'un tel échec devient une maladie du diabète sucré.

Symptômes de maladies du pancréas

Les symptômes de la maladie pancréatique associée à divers maux sont relativement similaires. Tout d'abord, dans les cas de dysfonctionnements du pancréas, des douleurs et des troubles dyspeptiques se manifestent chez l'homme. Douleur dans l'abdomen, dans la région épigastrique. En outre, la douleur peut être administrée dans l'hypochondre gauche, dans le dos ou dans l'omoplate gauche, pour prendre un zona. Parfois, la douleur est permanente, dans d’autres cas, elle se manifeste par des convulsions. Après qu'une personne transmette, consomme beaucoup d'aliments gras, épicés ou frits, de boissons alcoolisées, la douleur augmente considérablement.

La douleur diminue après l'application du froid, dans le même temps, la chaleur ne fait qu'augmenter la douleur. Vous pouvez également soulager la douleur en prenant une certaine posture: pour ce faire, vous devez vous asseoir et vous pencher en avant, vous pouvez également vous allonger sur le côté et tirer vos genoux contre votre poitrine.

Au cours de la palpation de l'abdomen, une douleur peut survenir dans l'hypochondre gauche. En tant que symptômes dyspeptiques des maladies du pancréas, les vomissements et les nausées se manifestent le plus souvent. La diarrhée est également possible.

Si les fonctions du pancréas sont altérées, la personne peut sensiblement réduire son appétit, ce qui entraîne une perte de poids. Des données plus détaillées sur les maladies donnent les résultats des ultrasons, de la tomodensitométrie et de nombreuses études par rayons X.

Inflammation du pancréas

Pancréatite aiguë

L'inflammation soudaine du pancréas chez l'homme est appelée pancréatite aiguë. L'abus d'alcool, les maladies duodénales et de la vésicule biliaire sont les principales causes de cette maladie. En liaison avec ces raisons, le processus de sécrétion dans les canaux pancréatiques est perturbé. En conséquence, la pression augmente dans les conduits. Les enzymes pancréatiques, très actives, sont absorbées par le tissu pancréatique. Ainsi, un processus particulier "d'auto-digestion" des cellules se produit. Très rapidement développer une inflammation sévère du pancréas.

Dans la pancréatite aiguë, des modifications diffuses du pancréas se produisent souvent. Des hémorragies et des œdèmes surviennent dans les tissus jusqu'à l'apparition d'une nécrose du pancréas. La maladie débute presque toujours de manière aiguë, son principal trait distinctif étant la douleur dans les deux hypochondries, sous la cuillère, parfois la douleur s’étouffe.

Les manifestations de la douleur sont très fortes et il est difficile de supprimer de telles attaques. En outre, les convulsions sont accompagnées de vomissements fréquents et de nausées constantes. L'état général du corps est également très mauvais: la pression artérielle est basse, le pouls est augmenté. Dans ce cas, urgence urgente. En règle générale, le patient est hospitalisé.

Pancréatite chronique

Parfois, la forme aiguë de la maladie devient une pancréatite chronique.

Dans l'inflammation chronique du pancréas, la maladie évolue lentement. Les premiers stades de la maladie peuvent être exprimés par un œdème et une hémorragie. En outre, à mesure que la maladie se développe, le tissu glandulaire diminue en volume et son tissu conjonctif le remplace. Les causes de la pancréatite chronique sont l’abus d’alcool, la présence de cholélithiase, l’ulcère peptique et d’autres affections du duodénum. Une pancréatite chronique peut également se développer chez les patients atteints d'athérosclérose en raison de troubles circulatoires dans le pancréas.

L'emplacement du pancréas dans le corps

Au début de la maladie, une personne présente de temps à autre des périodes d'exacerbation; son symptôme principal est une douleur intense, comme dans la pancréatite aiguë. Les médicaments ne soulagent pas toujours la douleur. Au cours de l'évolution de la maladie, le volume du tissu glandulaire diminue et des signes apparaissent, entraînant une diminution du nombre d'enzymes pancréatiques. La nourriture est mal digérée, le patient gronde constamment dans son estomac, son appétit diminue, la diarrhée et la constipation sont possibles. Il est également possible de réduire la production d'hormones pancréatiques, de sorte que le taux de sucre dans le sang peut augmenter de manière significative.

Le diagnostic de la pancréatite chronique est assez difficile, car la plupart des signes de la maladie ressemblent aux symptômes de nombreuses maladies gastro-intestinales. Les données les plus précises sur la maladie du pancréas peuvent être obtenues dans le processus de recherche par ultrasons, tomodensitométrie et rayons X des conduits pancréatiques.

Lors du traitement d'une pancréatite chronique, il est important de faire preuve de suffisamment de patience, de suivre un régime et de suivre toutes les recommandations des spécialistes.

Traitement de l'inflammation du pancréas

Lors du traitement du pancréas, il est nécessaire parallèlement de mener un traitement approprié pour les maladies pouvant causer une inflammation chronique du pancréas. Il est très important d'abandonner complètement la consommation d'alcool. S'il y a des calculs dans la vésicule biliaire du patient, ils doivent être retirés.

Lors de l’exacerbation de la maladie ou dans sa forme aiguë, le médecin prescrit généralement des médicaments réduisant la sécrétion de suc gastrique, ainsi que des produits de type enzymatique ne contenant pas de composants de la bile. Il est recommandé de ne pas manger du tout au cours des premiers jours de traitement du pancréas. Dans le même temps a permis l'utilisation d'eau minérale alcaline non gazeuse, thé faible.

Si la maladie est passée à un stade chronique ultérieur, l'enzyme doit être pris pendant une période plus longue. Les médicaments doivent être changés périodiquement. Si l'état du patient s'améliore, vous pouvez faire une pause pendant un certain temps lors du traitement du pancréas.

Tumeurs Pancréatiques

Une tumeur pancréatique peut être de deux types: le cancer du pancréas, qui survient aujourd'hui relativement fréquemment, et les tumeurs hormono-actives, se développant à partir de cellules spéciales. Ces tumeurs en grande quantité sécrètent des hormones du pancréas.

Le cancer du pancréas peut manifester une variété de symptômes. Les symptômes de la maladie peuvent être différents, en fonction de l'endroit où se trouve exactement la tumeur, à l'endroit de la glande. Donc, s'il y a un cancer de la tête de l'organe, alors la personne développe une jaunisse en raison du fait que le canal biliaire commun est comprimé. Si le cancer se manifeste dans le corps ou la queue de la glande, le patient évolue rapidement vers un diabète.

Le plus souvent, les symptômes du cancer du pancréas sont identiques à ceux du développement progressif de la pancréatite chronique. De plus, cette maladie maligne se produit souvent à la suite d'une inflammation prolongée du pancréas. Dans le même temps, une personne ressent une très forte douleur, perd beaucoup de poids, son appétit diminue. Aujourd'hui, grâce à une étude par ultrasons, une tumeur pancréatique est détectée au tout début.

Les tumeurs hormonalement actives sont à la fois bénignes et malignes. Les symptômes initiaux de telles maladies sont des signes de troubles métaboliques, dans lesquels une trop grande quantité d'une certaine hormone apparaît dans le sang. Il s'agit d'une augmentation du contenu de l'hormone dans le sang et est l'une des méthodes de diagnostic des tumeurs de ce type. En outre, une tumeur similaire peut être reconnue dans le processus de tomodensitométrie et d'examen par ultrasons. Dans ce cas, un traitement chirurgical possible, ainsi que le recours à la chimiothérapie.

Kyste pancréatique

Un kyste pancréatique est une capsule limitée dans laquelle le liquide s'accumule sous la forme de cavités. Le kyste peut être situé directement dans la glande et dans les tissus qui l'entourent. Cette maladie avec la même fréquence se produit chez les hommes et les femmes à différents âges. Il est admis de distinguer deux types de kystes: congénital et acquis. À leur tour, les kystes acquis sécrètent ce qui suit: rétention, dégénérescence, prolifération, parasite.

De plus, le patient est parfois diagnostiqué avec un faux kyste. Cette formation se manifeste par le développement d'une pancréatite aiguë ou d'une nécrose pancréatique, qui s'est formée à la suite de blessures. En règle générale, dans la cavité d'un faux kyste, il y a un tissu fluide et nécrotique. Le faux kyste du pancréas peut être situé dans n'importe quelle partie de celui-ci et atteindre une grande taille: il contient parfois environ 1 à 2 litres de contenu.

Si le kyste pancréatique est petit, le patient peut ne présenter aucun symptôme. Des signes évidents de la maladie apparaissent lorsque le kyste atteint une taille particulièrement grande et serre ou déplace les organes situés à proximité. En présence d'un gros kyste dans le corps, une personne peut ressentir une douleur au sommet de l'abdomen, une perte de poids, des sauts périodiques de la température corporelle, des symptômes dyspeptiques. La douleur peut être permanente et paroxystique. Dans ce cas, le traitement d'un kyste est effectué chirurgicalement et le choix de la méthode dépend de la taille et de l'emplacement de la formation dans le pancréas.

Pierres pancréatiques

Les pierres dans le pancréas se forment relativement rarement. L'apparition de calculs dans les canaux de la glande ou la déposition diffuse de sels dans le parenchyme de la glande peuvent se manifester sous la forme d'une maladie indépendante ou d'une maladie antérieure du pancréas. Si nous considérons la composition chimique des calculs dans le pancréas, ils sont le plus souvent formés de carbonates de calcium et de phosphore. Les pierres de sels de magnésium, de silicium et d'aluminium sont moins fréquentes. Ils peuvent avoir différentes tailles, être multiples et se produire un à la fois. Les pierres se trouvent le plus souvent dans la tête de la glande, moins souvent dans les autres parties.

Jusqu'à présent, les causes de l'apparition de calculs ne sont pas claires, mais il est supposé que les calculs sont dus à une violation du métabolisme calcium-phosphore dans le corps. Prédisposer à l'apparition de calculs dans le pancréas, la stagnation du suc pancréatique dans le pancréas et l'inflammation, qui sont causés par une infection secondaire.

Pas toujours exprimé les symptômes de cette maladie. Souvent, les calculs sont détectés aléatoirement par des calculs radiologiques. En cas de symptômes sévères, le patient ressent une douleur intense et constante au sommet de son abdomen, qui s’étend dans le dos. Il arrive que la douleur se transforme périodiquement en forme paroxystique. La douleur devient plus prononcée plusieurs heures après un repas.

Si la maladie progresse, le patient alterne constipation et diarrhée, perte d'appétit. En cas de migration de calculs dans le canal biliaire principal à partir du canal pancréatique principal, le patient peut présenter un ictère mécanique.

Pour le diagnostic, le médecin est guidé par les résultats d'une enquête et d'un examen du patient, ainsi que par des données d'études par rayons X. La méthode de traitement est choisie en fonction de la gravité de l'état du patient, des complications éventuelles. Si la maladie est bénigne, il suffira d'un régime thérapeutique, d'un traitement symptomatique et d'un traitement substitutif. Si la maladie est grave, des attaques fréquentes sont enregistrées, puis dans ce cas, un traitement chirurgical est prescrit.

Régime alimentaire pour les maladies du pancréas

Lors du traitement du pancréas, il est très important de respecter strictement un régime alimentaire spécial pour le pancréas. Il existe un ensemble de produits recommandés pour les personnes atteintes de maladies du pancréas. Le pain blanc et le pain noir d’hier devraient être inclus dans le menu.

Un régime pour le pancréas implique l'inclusion régulière dans le régime de premiers plats - soupes aux légumes et au lait, bortsch, soupe aux choux. Sur la seconde, si un tel régime est observé, vous pouvez utiliser un rideau maigre, du bœuf, de la viande de lapin, du poisson bouilli ou sous la forme de boulettes de viande cuites à la vapeur, boulettes de viande, ragoûts. Légumes autorisés dans toutes les formes, à l'exception des frits. Le régime alimentaire du pancréas comprend une consommation régulière de céréales, de pâtes, de produits laitiers et de plats. Il faut s'abstenir de matières grasses, le beurre en petites quantités et l'huile végétale est autorisée. Il est également permis de consommer un œuf par jour. Comme boisson, compote appropriée, gelée, thé faible.

Dans le régime, il est interdit de manger des plats trop chauds et froids, des viandes fumées, du poisson, des bouillons de viande, du poisson gras, de la viande, des épices, du chocolat, des glaces, des pommes aigres, des champignons et de l'alcool. Il est important de considérer que les plats doivent être cuits à la vapeur ou bouillis, vous ne pouvez pas leur ajouter d'épices.

Prévention des maladies du pancréas

Les méthodes de prévention des maladies du pancréas doivent tout d'abord respecter certaines règles importantes. Il faut toujours se rappeler que l’alcool, le tabagisme, les repas irréguliers et les aliments trop gras affectent le fonctionnement de la glande plus négativement. Tout cela devrait être évité autant que possible. Une bonne méthode prophylactique consiste à utiliser périodiquement des tisanes à base de myrtilles, orties, airelles, pissenlits, églantines. Au moindre problème avec le pancréas, vous devriez abandonner les aliments épicés et frits, les aliments trop gras, éviter les collations «à emporter» et l’abus d’alcool.

Il est nécessaire de diversifier le régime alimentaire et de le rendre plus sain. Idéalement, vous devriez manger des aliments en quantités fractionnées, quatre ou cinq fois par jour, et les intervalles entre les repas doivent être approximativement égaux. Pas moins important est la modération dans la nourriture.

Si une personne a d'autres maladies du tractus gastro-intestinal, vous devriez régulièrement faire des recherches et consulter un médecin.

Inflammation du pancréas: symptômes et traitement

La tâche la plus importante du pancréas est la digestion des protéines, assure la digestion, contribue à la régulation du taux de glucose et participe au métabolisme énergétique. L'inflammation du pancréas, le malaise et la douleur peuvent conduire au diabète et même à la nécrose des tissus.

Pour savoir ce qui inquiète exactement le pancréas n’est pas si facile, vous devez immédiatement consulter votre médecin et vérifier son état.

Comme la glande est située derrière l'estomac et près de la vésicule biliaire, la maladie se confond facilement avec l'ostéochondrose ou la pyélonéphrite. Le début de sa maladie provoque toujours une douleur aiguë, donc un médecin expérimenté le déterminera immédiatement.

Symptômes d'inflammation

  • Douleur intense dans l'hypochondre, douleur encerclante
  • Douleur au dos, plus près des cuisses.
  • Vomissements (parfois avec bile) et nausée
  • Bouche sèche
  • Manque d'appétit
  • Éructations fréquentes
  • Dans un état courbé, la douleur est réduite
  • Augmentation de la température (rare)
  • Faiblesse et transpiration excessive (sueur collante)
  • Blanchissement de la peau
  • Diminution de la pression artérielle
  • Palpitations
  • Parfois, jaunissement de la peau et du blanc des globes oculaires.

Une crise aiguë de douleur dans le pancréas peut entraîner une consommation d'alcool à long terme, une consommation excessive ponctuelle, ainsi que le tabagisme, des calculs biliaires et une obsession des aliments gras.

Tous ces facteurs réunis augmentent considérablement le risque d'inflammation soudaine. Fondamentalement, le traitement d'une telle maladie est effectué à l'aide de médicaments. Tout d'abord, vous devez suivre un régime alimentaire spécial pour la pancréatite. Une inflammation aiguë exclut complètement de manger avant que les symptômes ne soient soulagés.

Il vaut la peine d'obéir au médecin, car Ne prenez pas de pilules ou de surdosage avec des médicaments peuvent entrer dans la forme aiguë d'une autre maladie - la pancréatite avec des complications graves!

La pancréatite aiguë peut entraîner une nécrose du pancréas. Avec une telle aggravation, il est impossible de se passer d'une opération et, dans le cas d'une assistance ponctuelle, une issue fatale est possible, y compris par un choc douloureux!

Cela est dû au fait que le pancréas est situé dans la zone du "plexus solaire" et que l'inflammation de la glande passe à un grand nombre de nœuds nerveux de son environnement, provoquant de multiples douleurs aiguës graves.

Maladies associées à l'inflammation

  • Le diabète est une maladie qui ne peut être guérie.
  • Cancer - tumeurs bénignes ou malignes
  • Pierres - nutrition inadéquate
  • La fibrose kystique est une maladie génétique rare.
  • Pancréatite - inflammation du pancréas
  • Kystes - Formation à la surface dans laquelle le fluide est formé

Les raisons de l'apparition de tous ces maux associés au mode de vie. Le plus souvent, détruire ce corps aidera à une nutrition erronée et inadéquate, ainsi qu’à l’alcool et au tabac.

Mais non seulement ce facteur peut ruiner la glande, mais il faut tenir compte d'autres facteurs dans le traitement. Maladie gastro-intestinale, calculs dans les voies biliaires ou maladie du foie.

Le traitement est effectué à l'hôpital, un compte-gouttes, un régime et un soulagement de la douleur. Un traitement antibiotique est mis en œuvre pour soulager l'inflammation et prévenir les complications: un spasme de la région pancréatique est éliminé avec des médicaments.

À la fin du cours, son état est évalué et, en l'absence d'amélioration, une intervention chirurgicale est effectuée.

Vidéo: le professeur Ogoulov à propos des symptômes

Professeur A. T. Ogulov.

Caractéristiques d'alimentation

Ce qui ne peut pas être dans l'inflammation et la pancréatite

  • Alcool et cigarettes - catégoriquement
  • Restauration rapide, plats cuisinés et aliments en conserve - tous
  • Nourriture frite - tout
  • Nourriture grasse, agneau, porc
  • Beurre, saindoux, fromage.
  • Sel, épices, aigre et épicé
  • Ail, oignon, raifort, radis, radis, oseille
  • Orge perlé, gruau de maïs, légumineuses - pois, haricots, lentilles
  • Chou blanc et choucroute
  • Toutes les viandes fumées, saucisses
  • Soupes et bouillons riches
  • Café, thé fort
  • Toutes les boissons gazeuses, y compris les eaux minérales gazeuses
  • Bonbons, gâteaux, tartes, dumplings, pâtisseries à la crème, sablés sucrés
  • Pain blanc frais et tout noir.

Le régime alimentaire principal pour la pancréatite aiguë et l'inflammation est la faim, le froid et le repos

Que pouvez-vous manger avec une inflammation et une pancréatite?

  • Bouillie uniquement sur l'eau
  • Poisson bouilli, viandes maigres, dinde ou poitrine de poulet, lapin, veau
  • Boulettes de viande à la vapeur et boulettes de viande maigre
  • Huiles raffinées
  • Fromage cottage et yaourt, pudding au fromage cottage
  • Au lieu de pain frais - biscuits, craquelins blanc, pain blanc séché (non frais)
  • Soupes - bouillons en purée non saturés
  • Purée de pommes de terre, légumes bouillis
  • Gruau, semoule, sarrasin,
  • Kissel (meilleur gruau), compote, gelée
  • Eau minérale sans gaz - uniquement alcaline
  • Poires et pommes au four
  • Thé faible, bouillon hanches

Vidéo: Santé avec Elena Malysheva

Comment prendre soin du pancréas: Elena Malysheva

Remèdes populaires

(Traitement du pancréas avec des herbes et des remèdes populaires.)

Avec l'aide de la médecine alternative, un traitement actif et un soulagement des symptômes causés par une inflammation et une pancréatite aiguë sont réalisés.

Pour entretenir le pancréas, de nombreuses herbes sont utilisées - bardane, prêle, renouée, manchette, camomille et même chicorée.

Traitement systématique recommandé des infusions et des décoctions. De ce fait, le fer revient rapidement à la normale, rétablissant ses fonctionnalités.

Cela facilite grandement l'état du patient et l'aide à retrouver son mode de vie habituel. Si le traitement avec des remèdes populaires à la maison est appliqué régulièrement et pendant une longue période, le pancréas peut être complètement guéri.

Traitement d'avoine

Il est bien soutenu par un remède universel pour de nombreuses maladies - l'avoine. Il améliore le fonctionnement de l'organe affecté après plusieurs étapes. Cet outil éprouvé a fait ses preuves.

Il suffit d'inclure la bouillie dans l'alimentation quotidienne. Le "lait" à l'avoine est inclus dans le traitement du pancréas - un plat spécial a plus d'effet qu'une simple bouillie.

Le traitement est effectué uniquement sur les grains non traités. Ils sont lavés et bouillis dans de l'eau à feu doux. Après 40 minutes, la croupe est retirée et hachée en bouillie. Ensuite, il est mis à feu à nouveau et bouilli pendant 20 minutes.

Le liquide obtenu après la deuxième ébullition, boire 100 ml trois fois par jour. Le mélange ne peut pas être conservé plus de deux jours au réfrigérateur. Il est conseillé de cuisiner du "lait" frais tous les jours.

  • Une décoction d'avoine. L’avoine est bien lavée et remplie d’eau jusqu’à couverture complète des grains. Le récipient contenant les gruaux et les liquides est placé dans un endroit chaud et recouvert d’un chiffon lâche. Après la germination des grains, ils sont séchés et broyés à la consistance de la farine. La poudre obtenue est diluée dans de l’eau froide, remplie d’eau bouillante et bouillie pendant trois minutes à feu doux. Le bouillon préparé pour le pancréas se boit avant de manger.
  • Pudding à l'avoine vivant. Encore plus efficace est le "kissel à l'avoine vivante" fabriqué à partir d'avoine germée, lisez: Recette pour kissel à l'avoine vivante.

Le pancréas ne nécessite pas moins de régénération que le foie. Même une petite consommation de sucre peut nuire au travail du corps lors d'une exacerbation. Pour éviter cela, le sucre est remplacé par un produit naturel - le miel. Le traitement peut être répété en continu.

  • Le produit est dilué dans du lait tiède ou de l'eau. La technique implique une augmentation progressive de la quantité de miel. Tout d'abord, prenez une demi-cuillère à café sur un estomac vide. Si le pancréas ne répond pas, la dose est progressivement augmentée à un demi-verre.

Jus de légumes

Le pancréas commence à mieux fonctionner grâce au flux de sucs naturels. Les boissons aux légumes les plus courantes. Ils doivent être frais et ivres à jeun.

  • Jus de betterave Le jus de betterave frais est particulièrement efficace, mais avant de l'utiliser, il est nécessaire de le conserver environ une heure pour le sédimenter.
  • Jus de pommes de terre et de carottes. Le traitement de la pancréatite est effectué avec du jus de pomme de terre. Il boit à jeun 50 ml. Le traitement de la pomme de terre dure au moins deux semaines avec la même pause. Dans le complexe, vous pouvez prendre du jus de carotte.
  • Jus de chou. Le pancréas est progressivement nettoyé et augmente la production d'enzymes. Le jus de chou de Bruxelles est également utile. Une partie de la boisson est mélangée à cinq parties de jus de carotte.
  • Jus de concombre. Le jus de concombre traite le cancer du pancréas. Je bois après trois heures, quand il est debout. Dose unique - 100 ml avec un petit morceau de pain.

Buvez du liquide jusqu'à cinq fois par jour. Le pancréas après avoir pris du concombre rétablit le travail actif.

Chardon marie

Le traitement de nombreux organes et du pancréas est effectué à l'aide de chardon-Marie.

  • Pour le nettoyage, faites la décoction ou l'huile de graines habituelle. La douleur soulage la racine de la plante.
  • Les feuilles, les racines et les tiges sont remplies d’eau bouillante et infusées pendant 24 heures. Dose unique - 150 ml. L'huile de chardon-Marie élimine le processus inflammatoire, ce qui entraîne une diminution de la charge des canaux dans le pancréas.

Mumiyo

En prenant la momie, le pancréas normalise la production d'enzymes.

  • Le moyen le plus efficace est le moyen nettoyé. Il est pris dans un traitement de 20 jours le matin et le soir, une capsule.
  • Le traitement avec mumiyo peut être combiné avec du jus d'aloès.

Herbes et Frais

Grâce aux préparations à base de plantes, le pancréas est rapidement restauré et améliore son fonctionnement. Les plantes éliminent les gaz, le gonflement, les crampes et l'inflammation.

Utilisé pour préparer la collection

  • la chicorée;
  • pharmacie à l'aneth;
  • soie de maïs;
  • anis racine et bardane;
  • plantain et Tchernobyl

La collection Spoon a versé 0,5 litre d'eau bouillante. La perfusion doit être perfusé au moins 45 minutes. Ensuite, il est filtré et bu avant de manger 40 jours de suite.

Moustache d'or

Cette plante est indispensable pour la restauration du pancréas. Cela fonctionne bien s'il y a une pancréatite. Est pris sous forme d'infusion ou de décoction.

  • On broie trois feuilles de moustache dorée et verse 600 ml d’eau bouillante.
  • ensuite, la plante doit être bouillie pendant 15 minutes à feu doux.
  • Le bouillon est retiré de la cuisinière, enveloppé avec un chiffon chaud et infusé pendant 12 heures.
  • l'outil est stocké pendant une longue période. Il ne perd pas ses propriétés. Une portion est de 50 ml.
  • si le pancréas et la pancréatite provoquent une douleur intense, une dose unique peut être augmentée.
  • Pour une autre méthode de fabrication des moustaches d'or, une longue feuille est prise. Il est broyé dans le récipient et rempli d'eau bouillante. Le conteneur est hermétiquement fermé et emballé. L'outil est infusé jusqu'à la teinte cramoisie. La réception est effectuée avant les repas.

Immortelle

Le pancréas se régénère rapidement après avoir pris l'herbe.

  • Les fleurs séchées de la plante dans la quantité de 5 grammes sont écrasées et mélangées avec 500 ml d'eau froide. L'agent doit être perfusé pendant 8 heures. Buvez le médicament dans une tasse une fois par jour. Le cours dure 20 jours.
  • Immortelle peut être mélangé avec de la camomille, du calendula et de l'argousier. Verser la collection sur 200 ml d’eau bouillante, insister et passer à travers la gaze. Prenez la perfusion pendant environ deux semaines, à raison de trois portions par jour.

Racine de chicorée

  • Moulez la racine de manière à obtenir 2 c. À thé, versez l'herbe avec un verre d'eau, laissez bouillir pendant 5 minutes sur la cuisinière. Laisser le bouillon refroidir et passer à travers une passoire. Boire toute la journée pour une gorgée. Prenez une décoction 21 jours. Vous pouvez faire une pause d'au moins 7 jours. Et recommencez le cours.
  • Le lait au miel peut être pris à jeun, ces deux composants enveloppent les parois de l'estomac et soulagent la douleur. Prenez ce cocktail devrait être dans la matinée, après sa réception ne doit pas manger pendant 2-3 heures.

Le pancréas nécessite un soutien constant. Le traitement du pancréas avec des remèdes populaires aidera à éviter de nombreuses complications et le développement de cas graves - coma de diabète sucré et nécrose pancréatique.

Vidéo: une recette pour traiter les flocons d'avoine

Recette de kissel à l'avoine Momotov. Un moyen efficace de traiter la pancréatite.

Types de médicaments pour le traitement

Avec l'aide d'un traitement médicamenteux spécial, il est possible de réduire les symptômes des maladies du pancréas, d'améliorer leur fonctionnalité et de prévenir le développement de complications dans le contexte de la pancréatite.

Pour le traitement du pancréas est utilisé plusieurs groupes de médicaments:

  • Moyens enzymatiques pour le pancréas

Avec leur aide, le traitement et l'accélération des conduits sont effectués. En conséquence, le métabolisme des nutriments augmente, les processus de digestion s’améliorent.

Le pancréas produit des enzymes. Sans assez d'entre eux, une personne peut se sentir gonflée, avoir l'estomac lourd et également souffrir de diarrhée ou de constipation. Un changement dans la consistance des selles provoque un inconfort important. (Pancréatine, Mezim, Créon, Festale.)

  • Antispasmodiques pour le pancréas

La tâche de ces médicaments est d'assouplir les muscles lisses des muscles abdominaux et d'éliminer les douleurs d'intensité variable. Le traitement aux antispasmodiques est rapide et efficace. (Papaverine, No-Spa, Spazgan, Spazmalgon).

Les médicaments antimicrobiens traitent une co-infection. Les médicaments ne sont prescrits qu'après consultation d'un médecin. Le pancréas doit être complètement examiné.

La principale tâche des neutralisants d'acide chlorhydrique est de réduire l'acidité, d'améliorer la digestion et d'exercer un effet enveloppant sur la muqueuse gastrique. Le pancréas après les antiacides normalise le travail. Le traitement peut être effectué pendant une longue période.

  • Analgésique pour le pancréas

Avec la pancréatite, il y a une forte compression des canaux, accompagnée d'une douleur vive et pulsée. Ces comprimés deviennent les premiers secours. L'analgésique est utilisé pour soulager une douleur soudaine.

La douleur du pancréas peut être très grave. Dans ce cas, un traitement immédiat est requis. (Baralgin et autres analgésiques).

Ils sont utilisés pour réduire la production d'enzymes acides et glandes en excès. Le pancréas ne peut pas se passer de médicaments antisécrétoires, indispensables en pratique gastro-entérologique. Ce traitement supplémentaire a un effet positif sur tous les organes du tractus gastro-intestinal. (Ranitidine, famotidine).

Utilisation de médicaments

Le traitement du pancréas ne repose pas sur la réception d'un médicament en particulier.

Le traitement doit être complet et comprendre des moyens non seulement de soulager les symptômes, mais également de traiter l'organe touché. Cela aidera à éviter l’acquisition de nombreuses maladies chroniques et complications.

Le pancréas pendant l’exacerbation est soumis à un spasme aigu qui, dans la plupart des cas, provoque une douleur lancinante intense. Il ne peut pas s’arrêter longtemps, épuisant le patient.

À ce stade, il est important de commencer à traiter une attaque à domicile avant l’arrivée d’une ambulance.

Antispasmodiques

Le traitement de la douleur pancréatique spastique est effectué par des antispasmodiques. Après leur réception, les canaux des glandes sont dilatés.

Ensemble avec eux, vous pouvez corriger l'action en prenant n'importe quelle préparation enzymatique. Le pancréas se débarrassera de la charge supplémentaire et entrera dans le mode de travail habituel.

Même après avoir pris des médicaments actifs, le pancréas peut conserver une sensation de douleur sourde. L'inflammation qui cause la pancréatite y contribue.

Pour éliminer l’impact négatif sur le côté gauche, une bouteille d’eau chaude avec de l’eau froide est appliquée sur la région du pancréas. Vous ne pouvez pas abuser de cette technique, la procédure ne se fait pas plus de 15 minutes.

Avant de commencer un traitement, vous devriez demander l'aide de spécialistes!

Causes, symptômes, traitement de l'inflammation du pancréas

Le pancréas est un organe interne nécessaire à l'absorption du glucose, qui pénètre dans le corps humain avec les aliments. La glande sécrète des hormones telles que le glucagon et l'insuline, ainsi que les enzymes nécessaires à la digestion correcte des aliments. L'inflammation de cet organe s'appelle la pancréatite. Si les enzymes stagnent dans le pancréas et ne pénètrent pas dans l'intestin, elles peuvent provoquer une irritation et un gonflement de la membrane muqueuse tapissant la surface interne de cet organe important du système digestif. L'inflammation peut se développer soudainement et peut durer des années. Et au fil du temps, le pancréas est progressivement détruit.

Causes de l'inflammation du pancréas

Les facteurs les plus fréquents de la pancréatite sont l’abus d’alcool et la formation de calculs dans la vésicule biliaire. En outre, cette maladie peut se développer à la suite de blessures, d’infections et de l’utilisation incontrôlée de certains médicaments. Il arrive parfois que les causes ayant conduit à des processus inflammatoires dans le pancréas restent idiopathiques (inexpliquées). À l'état normal, le pancréas et ses canaux ne permettent pas aux enzymes de détruire les cellules muqueuses. Mais parfois, la sortie d'enzymes dans l'intestin grêle est défaillante et les sucs digestifs commencent à avoir un effet destructeur sur les tissus de la glande.

Pancréatite aiguë

Le plus souvent, un blocage des calculs biliaires du canal pancréatique ou une consommation excessive d'alcool entraînent une crise de douleur aiguë. Une attaque soudaine de pancréatite et provoquer des crises de frénésie prolongée.

Les autres raisons incluent:

Triglycérides élevés dans le sang;

Certains médicaments (stéroïdes, antibiotiques, médicaments pour le traitement de l'hypertension).

Pancréatite chronique

Les experts estiment que le développement de la pancréatite chronique entraîne une fascination excessive pour les aliments gras, le tabagisme et l’abus d’alcool. Il n'est pas précisé précisément comment l'alcool affecte le travail du pancréas. Vraisemblablement, il peut empêcher la libération des sucs digestifs du pancréas ou modifier considérablement leur composition chimique, de sorte qu'ils commencent à provoquer un processus inflammatoire.

Symptômes de l'inflammation du pancréas

Le symptôme le plus évident de l'inflammation du pancréas est une douleur assez intense dans l'hypochondre gauche ou dans la partie supérieure de l'abdomen. Parfois, la douleur est rendue et est le zona. Lorsque vous vous assoyez ou que vous vous penchez légèrement vers l'avant, la douleur diminue progressivement et devient insignifiante.

Les symptômes incluent également:

Jaunissement du blanc des yeux et de la peau;

Douleur dans le dos, cependant, ce symptôme est parfois provoqué par des maladies telles que l'ulcère peptique, l'appendicite, la cholécystite, l'obstruction intestinale et la diverticulose.

Qu'advient-il de l'inflammation du pancréas?

Pancréatite aiguë

La pancréatite peut être légère ou grave. La pancréatite légère aiguë la plus communément diagnostiquée. Une telle maladie n'affecte pas les organes voisins et est guérie assez rapidement. Lors de la prescription du traitement correct, les symptômes de la maladie disparaissent une semaine après le début du traitement.

Le traitement est effectué directement à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin qui, en fonction des caractéristiques du corps humain, prescrit des analgésiques et des anti-inflammatoires et élabore un système de prise de ceux-ci. Dès que l'inflammation est éliminée, le patient guérira immédiatement.

Mais parfois, une nécrose du tissu pancréatique ou de graves lésions de ses cellules peuvent survenir. Dans ce cas, il y a un risque de défaillance complète du corps. Dans les cas avancés, les processus inflammatoires dans le pancréas peuvent être fatals.

Pancréatite chronique

Habituellement, la maladie devient chronique après une série d'attaques de pancréatite aiguë et en l'absence de traitement adéquat. Les experts disent que la cause la plus probable d'inflammation chronique est l'abus constant de boissons alcoolisées.

Cette forme de la maladie se déroule de différentes manières. La pancréatite chronique est souvent accompagnée de douleurs régulières et de complications associées. Ils comprennent des manifestations répétées de tous les symptômes de la pancréatite, le blocage des vaisseaux sanguins, l’intestin grêle, les voies biliaires, l’accumulation d’air et de liquides.

Lorsque la plupart des tissus pancréatiques meurent, le corps cesse de produire les enzymes nécessaires à la digestion qui aident à digérer les protéines et les graisses. Le corps ne peut pas absorber les graisses et celles-ci sont simplement excrétées avec les selles. Il devient liquide, pâle et malodorant en raison du développement de la stéatorrhée.

Les dommages aux cellules responsables de la production d'insuline (insulacytes) conduisent à l'impossibilité d'assimilation des glucides et du sucre d'origine alimentaire, ce qui menace le développement du diabète. La forme chronique du processus inflammatoire du pancréas augmente le risque de cancer. Il survient dans environ 4 cas sur 100 chez des personnes atteintes de pancréatite chronique.

Facteurs de risque

Les facteurs suivants augmentent considérablement le risque de pancréatite:

L'abus d'alcool. Tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme. La quantité d'alcool pouvant entraîner la destruction des cellules pancréatiques est différente pour chaque personne. En moyenne, les médecins spécialistes suggèrent que les hommes ne peuvent pas boire plus de deux verres d'alcool fort par jour et que, pour les femmes, cette règle ne devrait pas dépasser un verre;

Pierres dans la vésicule biliaire. La maladie biliaire peut entraîner un blocage du canal pancréatique, ce qui perturbe la sortie des sucs digestifs.

Triglycérides élevés dans le sang;

Déviation de la structure des canaux biliaires ou pancréatiques et pathologie congénitale lorsque le pancréas est divisé et comporte deux canaux principaux.

Important à savoir! Il faut immédiatement faire appel à une assistance médicale en cas de douleur aiguë dans l'abdomen, de vomissements dans les heures qui suivent ou de douleur légère pendant plusieurs jours. Il n'est pas nécessaire que ces symptômes indiquent des maladies du pancréas, mais pour exclure le diagnostic, il est nécessaire d'effectuer une série de tests. Vous ne devez pas tolérer pendant longtemps et attendre que les symptômes disparaissent d'eux-mêmes. C’est particulièrement vrai dans le cas de douleurs abdominales intenses, car cette maladie peut gravement menacer la vie d’une personne.

Diagnostic de l'inflammation du pancréas

Si une inflammation du pancréas est suspectée, les médecins spécialistes suivants peuvent prendre part au diagnostic de cette maladie: thérapeute, chirurgien, médecin de famille, gastro-entérologue. Un examen visuel est effectué, un test sanguin est attribué, ce qui peut indiquer la présence de canaux bloqués ou leur infection. Ensuite, d'autres tests sont également prescrits, y compris l'échographie, qui est la procédure de diagnostic sans douleur la plus courante.

Examen primaire. Pour commencer, le médecin procède à une inspection visuelle et pose des questions sur les symptômes. Découvrez également toutes les maladies qui ont précédé ce problème de santé. En cas de suspicion de cholélithiase, le médecin attire l’attention sur la teinte jaunâtre de la peau et le blanc des yeux, en effectuant un examen numérique de l’abdomen. S'il y a des épisodes de nausée ou de vomissement, il est nécessaire de rechercher leurs causes. Pour ce faire, vous devez décrire aussi précisément que possible vos sentiments chez le médecin. Il est nécessaire de spécifier le nombre d'attaques et leur durée. Pour une étude plus approfondie peut être attribué à des tests détaillés de sang, d'urine, ainsi que des rayons x.

Analyses. Commencer à nommer une étude du niveau d'enzymes dans le sang. D'après les résultats des données obtenues, le médecin diagnostique la maladie et décide de la nomination d'un traitement pour l'inflammation du pancréas.

Pour brosser un tableau plus clair, deux tests sanguins de base sont prescrits:

Niveau de lipase. Une augmentation des taux sanguins peut indiquer une crise de pancréatite aiguë;

Niveau d'amylase Un taux élevé d'amylase est un signe d'inflammation.

En outre, en plus des tests ci-dessus, des tests supplémentaires peuvent être prescrits:

Analyse de la bilirubine. Une augmentation du niveau de cette protéine se produit lorsque les voies biliaires sont bloquées;

Numération globulaire complète. Si le pancréas est enflammé, un grand nombre de globules blancs seront présents dans le sang;

Des tests sanguins pour les enzymes hépatiques. Dans la pancréatite aiguë, provoquée par des calculs biliaires, on observe une augmentation de l'activité de l'alanine transférase et de la phosphatase alcaline.

Les techniques matérielles suivantes sont utilisées:

Echographie de la cavité abdominale. Il peut être utilisé pour déterminer l'étanchéité du conduit et l'emplacement des calculs biliaires.

CT avec contraste. À l'aide de la tomodensitométrie avec l'ajout d'un agent de contraste, les autres causes de douleur abdominale sont exclues. En outre, cette procédure permet d’éliminer l’obstruction intestinale, de rechercher les complications, d’identifier les tissus morts (nécrose pancréatique), de voir le blocage des veines;

MRHT (cholangiopancréatographie par résonance magnétique). Réalisé pour identifier les calculs biliaires dans le canal biliaire principal;

ERCP Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique. Permet au spécialiste de voir la structure du canal pancréatique principal. Il s'agit du seul test de diagnostic pouvant être utilisé simultanément pour éliminer les calculs des voies biliaires principales et pour traiter les voies biliaires rétrécies;

IRM Cette procédure est utilisée pour détecter une inflammation et compléter les informations obtenues par tomographie par ordinateur;

Échographie endoscopique. Cette procédure est effectuée à l'aide d'un endoscope spécialement conçu, qui est inséré directement dans l'estomac par l'œsophage. Avec l'aide de cette étude a révélé la présence dans les canaux biliaires de calculs biliaires;

Ponction. Une procédure similaire est prescrite dans les cas où un spécialiste n’est pas sûr de l’infection du tissu pancréatique. Ponction prise dans la zone enflammée du corps. Ensuite, un échantillon de tissu ou de fluide est examiné en laboratoire pour détecter la présence de micro-organismes pathogènes qui provoquent une inflammation. Si la pancréatite survient sous une forme chronique complexe, il est nécessaire de procéder à une analyse des matières fécales afin de détecter la présence de graisse dans celles-ci. S'ils y sont présents, cela indique que les graisses ne sont pas digérées et absorbées par l'organisme. Cela signifie que le pancréas ne libère pas assez d'enzymes digestives.

Traitement de l'inflammation du pancréas

Le plus souvent, le traitement est effectué dans un hôpital. Les analgésiques sont prescrits aux personnes malades et un régime médicamenteux spécial est en cours d’élaboration pour éliminer l’inflammation. Avec la pancréatite, de l'air et des liquides s'accumulent parfois dans l'estomac, ce qui peut provoquer des vomissements sévères. Pour éliminer ce symptôme, un tube est introduit dans l'estomac par le nez, ce qui conduit le fluide et l'air à l'extérieur.

Le choix du traitement de la pancréatite dépendra de la nature de la maladie: crise aiguë ou évolution chronique. Le traitement initial de la pancréatite aiguë doit être effectué en milieu hospitalier. On prescrit au patient des fluides par voie intraveineuse pour remplacer la perte de liquide et normaliser la pression artérielle. Les AINS sont prescrits pour éliminer l’inflammation. Pendant cette période, un régime strict est maintenu de trois jours à une semaine.

En présence de calculs biliaires provoquant des attaques d'inflammation du pancréas, il est prescrit une CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique) pour les retirer du canal biliaire. Après l'élimination des processus inflammatoires, la vésicule biliaire est parfois retirée chirurgicalement.

Dans le cours chronique de la maladie, lorsque des crises aiguës de pancréatite apparaissent, un traitement similaire est prescrit. Si nécessaire, l'expansion des canaux pancréatiques, l'enlèvement de calculs ou de kystes, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale. Après cette procédure, le médecin traitant doit surveiller en permanence une personne pendant environ six mois afin d’éviter les complications. À la maison, vous devez constamment suivre un régime alimentaire approprié, éviter de trop manger et de consommer des boissons alcoolisées.

Médicaments pour le traitement de l'inflammation chronique du pancréas

Dans le traitement de la pancréatite chronique, des analgésiques, des enzymes qui améliorent la digestion des aliments et, si nécessaire, des médicaments contenant de l'insuline sont prescrits.

Les principaux types de médicaments pour le traitement de la pancréatite:

Analgésiques Si les crises de douleur sont tolérables, elles peuvent alors être arrêtées avec de l'ibuprofène ou de l'acétaminophène. Avec des douleurs plus intenses et plus vives prescrites par un médecin, utilisez des analgésiques plus puissants;

L'insuline Si l'inflammation entraîne la mort des cellules pancréatiques responsables de la production d'insuline, le patient reçoit des injections d'insuline à vie;

Les enzymes Dans les formes graves de processus inflammatoires du pancréas, cet organe peut arrêter la production d'enzymes digestives, essentielles à la digestion et à la bonne absorption des graisses, des glucides et des protéines. Dans ce cas, l'utilisation d'enzymes est prescrite au patient. En entrant dans le corps, ils aident la nourriture à bien digérer.

L'utilisation d'enzymes pour le traitement de la pancréatite chronique peut provoquer des effets indésirables. Par exemple, douleur dans l'anus ou la bouche. La plupart des enzymes sont fabriquées à partir de protéines porcines. Par conséquent, elles ne doivent pas être prises si vous êtes allergique au porc.

Avec prudence et sous la supervision directe d'un médecin, prenez les enzymes pendant l'enfance, car un grand nombre d'entre elles peuvent entraîner une obstruction intestinale.

Quand une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

Le pancréas est un organe très délicat qui peut être facilement endommagé pendant une intervention chirurgicale, les médecins préférant ne pas prescrire autant que possible des interventions. Cependant, parfois, la chirurgie est simplement nécessaire car le risque de complications dues au tissu pancréatique nécrotique est beaucoup plus élevé que le risque de complications du traitement chirurgical.

Si la pancréatite est causée par la présence de calculs biliaires, elle est généralement choisie parmi deux types d’opérations:

Opération ouverte de la vésicule biliaire.

En présence de calculs dans la vésicule biliaire, on utilise une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique. Il est également fait appel à s'il est nécessaire d'élargir ou de drainer le canal pancréatique étroit.

Différentes méthodes sont utilisées pour éliminer les tissus pancréatiques morts:

Nécrotomie laparoscopique, qui est réalisée avec une nécrose limitée du tissu pancréatique. Une telle opération est importante pour préserver la vie du patient, bien que le volume des enzymes et des hormones sécrétées par l’organe diminue ensuite.

Nécrotomie ouverte. Il est montré avec la propagation étendue de processus nécrotiques dans les tissus pancréatiques. Une excision de cellules nécrotiques est réalisée, suivie de l'élimination de l'exsudat inflammatoire, du drainage du tissu rétropéritonéal et du lavage des cavités purulentes.

La nécrotomie du pancréas est une opération qui préserve les organes et consiste à enlever tous les tissus morts.

Que faire si les complications du processus inflammatoire commencent?

Les attaques de pancréatite ne vont pas sans laisser de traces et sont souvent accompagnées de complications. Ceux-ci comprennent:

Nécrotisation du tissu pancréatique;

Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer les calculs de la vésicule biliaire ou la résection de la partie endommagée du pancréas. Si les perturbations sont critiques, le patient devra probablement prendre de l'insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang. Et pour la digestion normale des protéines et des graisses prescrits, les médicaments qui contiennent des enzymes digestives.

Si l'inflammation du pancréas est chronique, une personne malade doit adhérer à un régime alimentaire permanent, ce qui élimine complètement la consommation de boissons alcoolisées, notamment à faible teneur en alcool. Il est également nécessaire de prendre constamment des analgésiques. Le patient doit développer un système d'alimentation en collaboration avec le médecin traitant. Il est très difficile de changer vos habitudes gustatives, en particulier pour les personnes qui ont une faible volonté, mais avec la bonne approche, une bonne planification et le soutien de la famille, tout devient possible.

Les complications de la pancréatite chronique incluent:

Accumulation de liquide en excès autour du pancréas;

Blocage des vaisseaux sanguins;

Épisodes de douleur constants;

Sténose des voies biliaires et de l'intestin grêle;

Traitement avec un patient qui s'aggrave

Le résultat d'une longue inflammation chronique du pancréas est une diminution de la quantité d'enzymes digestives sécrétées par celui-ci. Par conséquent, le corps ne peut pas digérer complètement les graisses. La synthèse réduite des enzymes entraîne une stéatorrhée. Cette sélection de selles liquides et grasses.

Puisque la nourriture n'est pas absorbée par les protéines et les graisses, la personne commence à perdre du poids. Résoudre ce problème à l’aide de médicaments contenant des enzymes. Si la pancréatite a entraîné la cessation de la libération de l'hormone insuline par le pancréas, l'injection appropriée est administrée à la personne malade.

Au cours du traitement, lors du développement d'un processus inflammatoire infectieux, on prescrit des antibiotiques au patient ou on retire chirurgicalement du tissu pancréatique atteint de nécrose. Cependant, les médecins tentent de traiter cet organe sans recourir à une intervention chirurgicale car le pancréas est très sensible et vulnérable.

Prévention de l'inflammation du pancréas

Garanti de prévenir l'inflammation du pancréas, comme toute autre maladie, est impossible.

Cependant, il est possible de réduire les facteurs de risque et, ainsi, de minimiser la probabilité de nouvelles attaques:

Étant donné que les attaques de pancréatite les plus courantes se produisent dans le contexte de l'abus de boissons alcoolisées, alors en présence d'une telle maladie, l'alcool doit être complètement exclu de votre vie. Même une petite quantité peut déclencher une crise de douleur ou de complications. De fortes doses d'alcool peuvent être dangereuses pour la vie d'une personne atteinte de pancréatite;

Étant donné que la pancréatite chronique est accompagnée d’attaques douloureuses, des médicaments contre la douleur ainsi que des enzymes digestives sont prescrits;

Les aliments gras, frits, fumés et épicés sont limités, car ils irritent le pancréas et causent des douleurs;

Si les calculs biliaires déclenchent une pancréatite, vous devez surveiller votre alimentation et mener une vie saine et active.

Le tabagisme provoque également le développement de maladies du pancréas, vous devriez donc songer à cesser de fumer;

Dans la nourriture, vous devez manger plus de fruits et de légumes frais, de viandes maigres, de produits de boulangerie à base de farine complète, de bouillie, bouillie dans de l'eau.

Seul l'accès en temps opportun à un médecin en présence des premiers symptômes de la pancréatite, ainsi que le respect de toutes ses recommandations pour le traitement et la prévention de la maladie, contribueront à maintenir le fonctionnement normal d'un organe de digestion aussi indispensable que le pancréas.

Qui dois-je contacter le médecin?

Pour diagnostiquer l'inflammation et traiter l'inflammation du pancréas peuvent:

Gastro-entérologue (spécialiste des maladies du tractus gastro-intestinal);

Auteur de l'article: Gorshenina Elena Ivanovna, gastro-entérologue