Herpès génital: caractéristiques de la manifestation chez l'homme et la femme, traitement

L'herpès est répandu dans la population humaine. Cette infection virale est un problème médical et social important.

Le virus de l'herpès simplex (HSV) est présent chez 9 personnes sur 10 dans le monde. Chaque cinquième personne, il provoque des manifestations externes. Le HSV étant caractérisé par un neurodermotropisme, il préfère se multiplier dans les cellules nerveuses et la peau. Les sites préférés du virus sont la peau près des lèvres, le visage, les muqueuses qui tapissent les organes génitaux, le cerveau, la conjonctive et la cornée de l’œil. Le VHS peut entraîner une grossesse et un accouchement anormaux, entraînant la mort du fœtus, des fausses couches et une maladie virale systémique chez les nouveau-nés. Il existe des preuves que le virus de l'herpès simplex est associé à des tumeurs malignes de la prostate et du col de l'utérus.

La maladie est plus fréquente chez les femmes, mais elle survient aussi chez les hommes. L'incidence maximale se produit à l'âge de 40 ans. Cependant, il n'est pas rare que l'herpès génital se produise pour la première fois chez les jeunes hommes et femmes lors des rapports sexuels. Chez les jeunes enfants, l'infection des organes génitaux provient le plus souvent de la peau des mains, de serviettes contaminées dans les groupes d'enfants, etc.

HSV est instable dans l'environnement, meurt sous l'action des rayons solaires et ultraviolets. Il persiste longtemps aux basses températures. Dans la forme séchée de HSV peut exister jusqu'à 10 ans.

Comment l'herpès génital est-il transmis?

La maladie est due à deux types de virus de l’herpès simplex (Herpessimplex), principalement le HSV-2. Le premier type de virus était auparavant associé à une maladie de la peau, la cavité buccale. HSV-2 provoque l'herpès génital et la méningo-encéphalite. Il existe maintenant des cas de maladie causés par le premier type de virus ou par leur combinaison. Souvent, le porteur ne présente aucun symptôme de la maladie et ne soupçonne pas qu’elle est à l’origine de l’infection.

Comment pouvez-vous contracter cette maladie? Les modes de transmission de l'herpès génital les plus fréquents sont le sexe et les contacts. L'infection la plus courante survient lors d'un contact sexuel avec un porteur du virus ou avec une personne malade. Vous pouvez être infecté lorsque vous vous embrassez, ainsi que lorsque vous utilisez des articles ménagers courants (cuillères, jouets). Le virus peut également être transmis par des gouttelettes aéroportées.

De la mère, l’agent pathogène pénètre dans le corps de l’enfant à la naissance. Le risque d'une telle transmission dépend du type de lésion chez le patient. Cela fait jusqu'à 75%. En outre, une infection fœtale est possible par le sang lors d'une virémie (libération de particules virales dans le sang) lors d'une maladie aiguë chez la mère.

Dans la plupart des cas, les enfants sont infectés par le HSV-1 au cours de leurs premières années de vie. À l'âge de 5 ans, l'infection à HSV-2 se développe. Pendant la première moitié de leur vie, les bébés ne tombent pas malades, ceci est dû à la présence de leurs anticorps maternels. Si la mère n'a pas été infectée auparavant et ne lui a pas administré d'anticorps protecteurs, les enfants d'un si jeune âge en souffrent très sérieusement.

Classification

D'un point de vue médical, cette maladie s'appelle «infection virale herpétique anogénitale causée par le virus HerpesSimplex». Il existe deux formes principales de la maladie:

Infection des organes urinaires:

  • l'herpès génital chez les femmes;
  • l'herpès génital chez les hommes;

Infection du rectum et de la peau autour de l'anus.

Le mécanisme de développement (pathogenèse) de l'herpès génital

Le virus pénètre dans le corps par les muqueuses et la peau endommagées. Dans la zone de la "porte d'entrée", il se multiplie, provoquant des manifestations typiques. Ensuite, l'agent pathogène ne se propage généralement pas, pénètre rarement dans les ganglions lymphatiques et pénètre encore moins souvent dans le sang, provoquant une virémie. Le destin du virus dépend en grande partie des propriétés du corps humain.

Si le corps dispose d'une bonne défense immunitaire, il se forme un vecteur de virus qui n'exclut pas la récurrence de l'infection dans des conditions défavorables. Si le corps ne résiste pas à l'infection, le virus de l'herpès via le sang pénètre dans les organes internes (cerveau, foie et autres) et les affecte. Les anticorps sont produits en réponse à l'infection, mais ils n'empêchent pas le développement d'exacerbations et de rechutes.

En cas d'affaiblissement du système immunitaire, le virus précédemment conservé dans les cellules nerveuses est activé et passe dans le sang, ce qui provoque une aggravation de la maladie.

Symptômes de la maladie

Pour la plupart des porteurs, le VPH ne provoque aucune manifestation au fil du temps. La période d'incubation de l'herpès génital chez des personnes non infectées auparavant est de 7 jours. Chez les hommes, le virus persiste dans les organes du système génito-urinaire, chez les femmes - dans le canal cervical, le vagin, l'urètre. Après infection, le virus de l'herpès génital se développe tout au long de la vie. La maladie a tendance à persister avec des rechutes.

Raisons contribuant au développement de signes d'infection externes:

  • diminution permanente ou temporaire de l'immunité, y compris infection par le VIH;
  • sur-refroidissement ou surchauffe;
  • des comorbidités telles que le diabète, une infection respiratoire aiguë;
  • interventions médicales, y compris l'avortement et l'introduction d'un contraceptif intra-utérin (coil).

Sous l'influence de ces facteurs, une période prodromique se produit - "pré-maladie". Premiers signes d'herpès génital: sur le site d'une future épidémie, les patients remarquent une démangeaison, une douleur ou une sensation de brûlure. Après un moment, des éruptions apparaissent dans le focus.

Localisation des éruptions cutanées chez les femmes et les hommes

À quoi ressemble l'herpès génital?

Les éléments de l’éruption cutanée sont situés séparément ou en groupes, se présentent sous la forme de petites bulles d’un diamètre de 4 mm. Ces éléments sont situés sur la base œdémateuse et rougie (érythémateuse) - la peau du périnée, la zone périanale et la membrane muqueuse des organes urogénitaux. L'apparition de vésicules (vésicules) peut être accompagnée d'une fièvre modérée, de maux de tête, de malaises, d'insomnie. Les ganglions lymphatiques régionaux (inguinaux) deviennent plus gros et plus douloureux. L'épisode primaire est particulièrement prononcé chez les personnes n'ayant jamais été infectées par un virus et dépourvues d'anticorps.

Quelques jours plus tard, les vésicules s'ouvrent d'elles-mêmes, formant une érosion (lésion superficielle de la membrane muqueuse) aux contours irréguliers. À ce stade, les patients se plaignent de fortes démangeaisons et d'une sensation de brûlure dans la zone d'érosion, de pleurs, de douleurs intenses, qui s'aggravent encore davantage lors des rapports sexuels. Au cours des dix premiers jours de la maladie, de nouvelles éruptions cutanées apparaissent. Les particules virales en sont activement libérées.

Progressivement, l'érosion se creuse et guérit, laissant de petits foyers de faible pigmentation ou une peau plus claire. Le délai entre l'apparition de l'élément irritant et son épithélialisation (cicatrisation) est de deux à trois semaines. L'agent pathogène pénètre dans les cellules du tronc nerveux, où il persiste longtemps dans un état latent.

Les symptômes de l'herpès génital chez les patientes sont exprimés dans la région des lèvres, de la vulve, du périnée, du vagin, du col de l'utérus. Chez les hommes, la tête du pénis, le prépuce, l'urètre sont touchés.

Les nerfs pelviens sont souvent impliqués dans le processus. Cela entraîne une altération de la sensibilité de la peau des membres inférieurs, des douleurs au bas du dos et au sacrum. Parfois, la miction devient fréquente et douloureuse.

Chez les femmes, le premier épisode d'herpès se produit plus longtemps et de manière plus visible que chez les hommes. La durée de l'exacerbation sans traitement est d'environ 3 semaines.

Herpès génital récurrent

Environ 10 à 20% des personnes atteintes ont un herpès génital récurrent. La première manifestation de l'infection est généralement plus rapide. La récurrence de l'herpès génital est moins intense et plus rapide que les premiers signes. Cela est dû aux anticorps déjà présents dans le corps, qui aident à combattre le virus. L'herpès génital de type 1 récidive moins fréquemment que le second.

L'exacerbation de la maladie peut entraîner des symptômes mineurs - démangeaisons, éruptions cutanées rares. Parfois, l’image de la maladie est représentée par des érosions douloureuses qui se confondent, des ulcérations de la membrane muqueuse. L'isolement du virus dure 4 jours ou plus. Une augmentation des ganglions inguinaux apparaît, une lymphostase et un gonflement prononcé des organes génitaux dû à une stagnation de la lymphe (éléphantiasis) ne sont pas exclus.

Les rechutes se produisent aussi souvent chez les hommes que chez les femmes. Les hommes ont des épisodes plus longs et les femmes ont un tableau clinique plus clair.

Si le taux de récidive est supérieur à six par an, ils parlent d'une forme grave de la maladie. La forme modérée est accompagnée de trois à quatre exacerbations au cours de l'année et de la lumière par un ou deux.

Dans 20% des cas, l’herpès génital atypique se développe. Les manifestations de la maladie sont masquées par une autre infection du système urogénital, par exemple la candidose (muguet). Donc, pour le muguet caractérisé par une décharge, ce qui est presque absent dans l'herpès génital ordinaire.

Diagnostics

Le diagnostic de l'herpès génital est réalisé à l'aide des tests de laboratoire suivants:

  • méthodes virologiques (isolement de l'agent pathogène par embryon de poulet ou culture cellulaire, le résultat peut être obtenu après deux jours);
  • réaction en chaîne de la polymérase (PCR), qui détecte le matériel génétique du virus;
  • détection d'antigènes pathogènes (ses particules) à l'aide d'un dosage immunoenzymatique et d'une analyse d'immunofluorescence;
  • détection d'anticorps dans le sang produits par le corps humain en réponse à l'influence du HSV, à l'aide d'un dosage immunoenzymatique;
  • méthodes cytomorphologiques évaluant les dommages causés aux cellules lors d’une infection par le HSV (formation de cellules géantes avec de nombreux noyaux et inclusions intranucléaires).

Il est recommandé d’analyser l’herpès génital de manière répétée avec un intervalle de plusieurs jours, de 2 à 4 études de différentes lésions. Les femmes ont recommandé un échantillonnage du matériel tous les 18 à 20 jours du cycle. Cela augmente les chances de reconnaître une infection virale et de confirmer le diagnostic.

Les plus informatifs sont des tests tels que la PCR dans l’étude de l’urine et les écorchures des organes urinaires (vagin, urètre, col de l’utérus).

Traitement

Le régime alimentaire des patients atteints d'herpès génital n'a pas de particularités. Il doit être complet, équilibré, riche en protéines et en vitamines. La nourriture pendant l'aggravation est préférable de faire cuire au four ou ragoût, cuisiner pour un couple. Le lait fermenté et les produits végétaux, ainsi que la consommation en abondance en bénéficieront.

Le traitement de l'herpès génital, son intensité et sa durée dépendent de la forme de la maladie et de sa gravité. La manière de traiter l'herpès génital chez chaque patient est déterminée par le vénéréologue sur la base d'un examen complet et d'un examen du patient. L'auto-traitement dans ce cas est inacceptable. Pour déterminer comment guérir un patient, des données provenant de ses immunogrammes sont nécessaires, c’est-à-dire une évaluation de l’état du système immunitaire.

Il est recommandé au patient d’utiliser un préservatif lors des rapports sexuels ou de s’abstenir jusqu’à la guérison. Le partenaire est également examiné, s'il a des signes de la maladie, un traitement est prescrit.

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement de la maladie:

  • médicaments antiviraux systémiques;
  • agents antiviraux à usage topique;
  • substances immunostimulantes, analogues des interférons, qui ont un effet antiviral;
  • moyen symptomatique (fébrifuge, analgésiques).

Thérapie à l'Acyclovir

Le schéma thérapeutique pour l'herpès génital aigu et ses rechutes inclut principalement l'Acyclovir (Zovirax). Avec des indicateurs d'immunogramme normaux, il est prescrit en une dose quotidienne de 1 gramme, divisée en cinq doses, pendant dix jours ou jusqu'à récupération. En cas d'immunodéficience significative ou de lésions rectales, la dose quotidienne est augmentée à 2 grammes en 4 à 5 doses. Plus le traitement est commencé tôt, plus son efficacité est grande. La meilleure option pour commencer le traitement, dans lequel le médicament est le plus efficace, est la période prodromique ou le premier jour de l'apparition de l'éruption cutanée.

Comment se débarrasser de la récurrence de la maladie? À cette fin, un traitement suppressif (suppressif) à base d'acyclovir est prescrit à une dose de 0,8 g par jour. Les comprimés sont pris pendant des mois et parfois des années. Les médicaments quotidiens aident à éviter les rechutes chez presque tous les patients et chez un tiers d'entre eux, on n'observe pas d'épisodes répétés de la maladie.

Acyclovir est publié sous les noms commerciaux, y compris ce mot, ainsi qu'Atsiklostad, Vivoks, Virolex, Gerperaks, Medovir, Provirsan. Parmi ses effets secondaires, il existe des troubles digestifs (nausées, douleurs abdominales, diarrhée), maux de tête, prurit, fatigue. Les effets indésirables très rares du médicament sont des troubles de la formation de sang, une insuffisance rénale, des lésions du système nerveux. Il n'est contre-indiqué qu'en cas d'intolérance individuelle au médicament et doit également être utilisé avec prudence chez les patients présentant une insuffisance rénale. L'utilisation est possible pendant la grossesse et l'allaitement, ainsi que chez les enfants, mais seulement après avoir évalué le risque possible.

Au cours de la période prodromique et aux premiers stades de la maladie, la crème d’Acyclovir à 5% est efficace. Cela aide mieux si l'éruption est située sur la peau. Appliquez-le plusieurs fois par jour pendant la semaine.

Il existe des préparations d’Acyclovir de deuxième génération, plus efficaces. Ceux-ci incluent le valacyclovir (Vairova, Valavir, Valvir, Valtrex, Valcikon, Wirdel). Il est bien absorbé dans les organes digestifs, sa biodisponibilité est plusieurs fois supérieure à celle de l'Acyclovir. Par conséquent, l'efficacité du traitement est supérieure de 25%. L'exacerbation de la maladie se développe moins fréquemment de 40%. Le médicament est contre-indiqué en cas d’infection par le VIH, de greffe de rein ou de moelle osseuse, ainsi que chez les enfants de moins de 18 ans. L'utilisation pendant la grossesse et quand nourrir un enfant est possible dans l'évaluation du risque et des bénéfices.

Drogues alternatives

Comment traiter l'herpès génital s'il est provoqué par des virus résistants à l'Acyclovir? Dans ce cas, des moyens alternatifs sont prescrits - Famciclovir ou Foscarnet. Famciclovir est publié sous des noms tels que Minaker, Famikivir, Famvir. Le médicament est très bien toléré, occasionnant occasionnellement des maux de tête ou des nausées. Une contre-indication n'est qu'une intolérance individuelle. Comme ce médicament est nouveau, son effet sur le fœtus a été peu étudié. Par conséquent, son utilisation pendant la grossesse et l’alimentation d’un enfant ne sont possibles que selon des indications individuelles.

Préparations locales

Certains médicaments antiviraux pour traiter les lésions sont une pommade. Parmi eux figurent les suivants:

  • Foscarnet, appliqué sur la peau et les muqueuses;
  • Alpizarin, le médicament est sous forme de comprimés;
  • Thromantadine, plus efficace dès les premiers signes d’herpès;
  • Helepin; existe aussi sous forme orale;
  • Oxolin;
  • Tebrofen;
  • Le ryodoxol;
  • Bonafton

La fréquence d'application, la durée du traitement avec les médicaments locaux est déterminée par le médecin. Ils sont généralement nommés plusieurs fois par jour pendant la semaine.

Thérapie de l'herpès génital avec interféron

Ces dernières années, l'intérêt pour les interférons ou les inducteurs d'interféron a augmenté, aidant l'organisme à faire face à l'infection elle-même, souvent avec des effets antiviraux directs. Ceux-ci comprennent ces fonds:

  • Allokin-alpha;
  • L'amixine;
  • Wobe-Mugos E;
  • Galavit;
  • Giaferon;
  • La groprinosine;
  • L'isoprinosine;
  • L'imunofan;
  • Polyoxidonium;
  • Cycloferon et beaucoup d'autres.

Ils peuvent être nommés à la fois à l'intérieur et local. Certains de ces médicaments sont des bougies. Ainsi, les suppositoires rectaux Viferon sont souvent prescrits dans le cadre du traitement complexe de l'herpès génital.

Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que le paracétamol ou l'ibuprofène, peuvent être pris pour soulager les symptômes.

Les antibiotiques pour l'herpès génital ne sont pas prescrits, car ils agissent uniquement sur les bactéries et non sur les virus. L’efficacité de domaines thérapeutiques tels que l’homéopathie, les méthodes traditionnelles, n’a pas été prouvée.

Prévention

Développé la prévention spécifique de l'herpès génital, c'est-à-dire un vaccin. Le polyvaccin de fabrication russe doit être administré plusieurs fois par an en 5 injections. C'est un vaccin de culture inactivé. L'efficacité d'une telle prévention est à l'étude.

La prévention non spécifique est l'hygiène sexuelle, le rejet des rapports sexuels occasionnels.

Une personne infectée par l'herpès génital ne doit pas trop refroidir, éviter le stress émotionnel, le stress intense et les autres causes d'exacerbation.

Infection et grossesse

On pense que la grossesse n'est pas un facteur d'aggravation de l'herpès génital. Cependant, certains scientifiques ont un avis différent.

La grossesse et l'accouchement dans le port du VHS sans manifestations cliniques sont généralement normaux. Le traitement d'une femme enceinte est effectué en cas de développement de ses manifestations systémiques, telles que la méningite, l'hépatite. Cela se produit généralement quand une femme rencontre un virus pendant sa grossesse. Pour le traitement prescrit acyclovir.

Si ce traitement n’est pas effectué en raison de l’introduction de particules virales dans le sang du bébé par le placenta (endommagé ou même en bonne santé), l’infection intra-utérine se développera. Au premier trimestre de la grossesse, des malformations se forment. Aux deuxième et troisième trimestres, les muqueuses, la peau de l'enfant, les yeux, le foie et le cerveau sont touchés. La mort foetale peut survenir. Le risque d'accouchement prématuré augmente. Après la naissance d'un tel bébé, il peut avoir de graves complications: microcéphalie (sous-développement du cerveau), microophtalmie et choriorétinite (lésions oculaires conduisant à la cécité).

La livraison est effectuée de manière naturelle. La césarienne n'est prescrite que dans les cas où la mère a une éruption sur les parties génitales, ainsi que si le premier épisode d'infection s'est produit pendant la grossesse. Dans ces cas, la prévention prénatale de la transmission du virus de l'herpès à l'enfant à l'aide d'acyclovir, prescrite à partir de la semaine 36, est recommandée. Le valcicon (valacyclovir) est un médicament encore plus pratique et économique pour la préparation prénatale d'une femme malade. L'utilisation d'antiviraux avant l'accouchement contribue à réduire la fréquence des exacerbations de l'herpès génital et à réduire le risque de libération asymptomatique de particules virales infectant l'enfant.

Lors de la naissance d'une femme malade, il est dangereux de libérer de l'eau prématurément, un décollement du placenta, une faiblesse du travail. Par conséquent, il nécessite une attention particulière du personnel médical.

Qu'est-ce qu'un herpès génital dangereux pour un nouveau-né?

Si l'enfant entre en contact avec le VHS par le canal génital, l'herpès néonatal se développera 6 jours après la naissance. Ses conséquences sont une sepsie généralisée, c'est-à-dire une infection de tous les organes internes de l'enfant. Le nouveau-né peut même mourir d'un choc toxique.

En ce qui concerne la menace potentielle pour l'enfant, chaque femme enceinte est examinée pour le transport de HSV et, si nécessaire, est traitée par un médecin. Après la naissance du bébé, il est également examiné et, si nécessaire, traité. Si l’enfant ne présente aucun signe d’infection, il convient de le surveiller pendant 2 mois, car les manifestations de la maladie ne sont pas toujours immédiatement visibles.

Pour éviter les effets désagréables de la maladie pendant la grossesse, une femme infectée doit suivre une formation spéciale, appelée «prégravure». En particulier, les agents antiviraux et immunostimulants d'origine végétale (Alpizarin) sont prescrits par voie orale et en pommade lorsque des aggravations se produisent chez un patient. Simultanément, l'immunité est corrigée à l'aide d'inducteurs d'interféron. Dans les trois mois précédant la grossesse prévue, un traitement métabolique est également prescrit, ce qui améliore le métabolisme cellulaire (riboflavine, acide lipoïque, pantothénate de calcium, vitamine E, acide folique). Dans le même temps, il est possible d'utiliser la vaccination passive, c'est-à-dire l'introduction dans le corps de la femme d'anticorps antiviraux prêts à l'emploi - des immunoglobulines - qui réduisent le risque d'exacerbation.

La planification de la grossesse ne doit être effectuée qu'en l'absence de rechute dans les six mois. Le diagnostic et le traitement de l'herpès génital avant la grossesse peuvent réduire la fréquence des complications de la mère et de l'enfant, réduire le risque de récurrence pendant la grossesse, minimiser le risque d'infection intra-utérine ou d'herpès néonatal. Tout cela contribue à réduire la morbidité et la mortalité infantiles.

Herpès génital: causes, symptômes et traitement, voies d'infection, photo

Qu'est ce que c'est L'herpès génital est une maladie infectieuse courante chez les personnes âgées de 15 à 49 ans. Les patients souffrent de démangeaisons et de brûlures, qui se produisent lors de la formation d'ulcères herpétiques et de cloques douloureuses sur la peau et les organes génitaux muqueux (voir photo).

Les porteurs d'herpèsvirus constituent la majorité de la population mondiale. Le virus "reste" dans la cellule et une longue période ne se manifeste pas cliniquement. L'infection causée par le virus herpevirus est aiguë, puis passe au stade latent et ne se manifeste pas avant un certain temps.

Dès que le patient a eu un rhume, une surchauffe, un choc nerveux, le virus rappelle le surmenage physique. Les éruptions de bulles sur la peau des lèvres en sont un exemple. Le virus interagit efficacement avec le système immunitaire, de sorte qu'il se propage le plus possible dans le corps humain et dure toute la vie. Des rechutes périodiques surviennent avec un tableau clinique caractéristique.

photo d'herpès génital chez l'homme

Un patient atteint d'herpès génital ne peut qu'être conscient de son infection. Elle ne se laissera pas oublier. La maladie est complexe et débute avec des symptômes caractéristiques. L'herpès génital génital provoque un virus. En médecine, 8 types de virus de l'herpès ont été identifiés, dont deux sont à l'origine de la défaite des organes génitaux.

Les deux virus de l'herpès simplex infectent le corps et se retrouvent des éruptions cutanées sur les lèvres et les organes génitaux. L'herpèsvirus -1 est une cause de lésions buccales et génitales, mais le plus souvent il est localisé sur les lèvres et la bouche. L'herpevirus-2 provoque également une infection buccale et génitale; dans presque tous les cas, les organes génitaux et le vagin sont touchés.

Le premier représente environ 20% des infections, le second respectivement 80%. Le virus entre en contact avec les muqueuses du corps humain. Ce sont des couches minces et délicates de tissus qui tapissent les ouvertures du corps (nez, bouche, organes génitaux).

En entrant dans le sang et la lymphe, le virus pénètre dans les cellules, se multiplie et s’adapte rapidement à l’environnement, ce qui rend difficile la suppression de son activité. Les premier et deuxième types d'herpès génital se retrouvent dans les fluides corporels des personnes infectées:

Moyens de facteurs de risque d'infection

La maladie est plus sensible aux femmes qu'aux hommes. Cela est compréhensible, car les femmes ont une grande surface muqueuse des organes génitaux. Ils sont ouverts et le virus est plus facile à pénétrer dans le corps. Porter un enfant augmente le risque de transmission du virus par la mère.

L'infection primaire est possible par les gouttelettes aéroportées dès l'enfance. L'infection secondaire se produit lors d'un contact sexuel. Les femmes courent un risque d'infection par l'herpès génital:

  • avec immunité réduite;
  • avec les maladies sexuellement transmissibles;
  • avec un dispositif intra-utérin établi;
  • après des avortements chirurgicaux.

Signes de l'herpès génital, photo

photo d'herpès génital chez la femme

Les signes courants d'infection par l'herpès génital sont:

  • Éruption des vésicules sur la peau des organes génitaux;
  • Des bulles remplies de liquide apparaissent dans la bouche, près des lèvres, sur le visage, c’est-à-dire là où il y avait une infection locale par un virus;
  • Un endroit infecté démange, une sensation de brûlure et des picotements accompagnés d'une ampoule;
  • Les bulles éclatent, le liquide s'écoule. Il se forme à cet endroit des ulcères qui sécrètent constamment du fluide;
  • Après 7 jours, une croûte se forme sur le site des plaies;
  • Les ganglions lymphatiques augmentent;
  • Maux de tête et fièvre.

Symptômes de l'herpès génital chez les femmes

photo gros plan

À quoi ressemble un herpès génital, une femme peut le découvrir le deuxième jour après avoir été infectée par le virus, ou dans presque un mois. Avant que la première éruption cutanée n'apparaisse sur la peau, il y a une douleur dans le corps, il est possible que la température augmente.

Des cloques se forment près de l’entrée du vagin, de l’anus et au bas des fesses. Ces éruptions sont accompagnées de douleurs et de brûlures. Il est difficile pour une femme d'aller aux toilettes à cause de douleurs pendant la miction. Peu à peu, les plaies deviennent sèches et en croûte. Une exacerbation ne dure pas plus d'une semaine, puis la peau est nettoyée et reprend son aspect d'origine.

L'herpès génital chez les femmes peut affecter les organes génitaux internes. Des colpites, une leucoplasie cervicale ou une maladie affectant l'épithélium de l'utérus sont détectés.

L'évolution de la maladie chez différents patients sera légèrement différente. Les signes et les symptômes peuvent réapparaître pendant de nombreuses années. Certaines femmes auront de nombreux épisodes chaque année, d'autres moins avec le temps. Pendant la rechute, peu de temps avant l'apparition des ulcères, le patient ressentira:

  • des brûlures, des picotements et des démangeaisons à l'endroit où l'infection apparaît sur le corps;
  • douleur dans le bas du dos, les fesses et les jambes.

Les rechutes sont généralement moins douloureuses que la manifestation initiale et les plaies cutanées guérissent plus rapidement.

En période d'exacerbation, une femme est sujette à l'insomnie, à l'irritabilité. Pour certains, il devient impossible de visiter des lieux publics et d'aller au travail.

L'herpès et la grossesse. Quel est le risque?

Si une femme est enceinte - l'herpès génital est un danger sérieux - il est confronté à des avortements spontanés et à des fausses couches du fœtus au cours des dernières périodes. Si une femme souffre d'une récidive d'herpès génital au cours des derniers mois de sa grossesse, cela augmente les chances de donner naissance à un bébé infecté. La probabilité est de 5%.

Au cours de la première infection des femmes enceintes, le chiffre est significativement plus élevé - 70% et plus. Les bébés nés avec l'herpès génital ont un risque d'éducation:

  • la cécité;
  • lésions cérébrales;
  • mort subite.

Les femmes enceintes doivent informer le gynécologue de la présence de la maladie. Le médecin prendra des mesures au moment de l'accouchement, minimisant ainsi le risque d'infecter le nourrisson. Une césarienne sera très probablement prescrite. Les femmes occupant ce poste ont prescrit une analyse déterminant la présence d’anticorps dirigés contre le virus de l’herpès.

Diagnostics

Le médecin diagnostique l’herpès par examen visuel du patient. De plus, effectuez des tests de laboratoire pour confirmer le diagnostic:

  • frottis vaginal;
  • sang pour immunoenzymes (titre IgG, IgM);
  • le liquide des bulles est testé pour la réaction en chaîne de la polymérase;
  • détermination de la culture par semis et étude du matériel obtenu au microscope électronique.

Traitement de l'herpès génital chez les femmes

Le traitement vise à réduire l’épidémie d’herpès génital, mais il n’est malheureusement pas possible de guérir le virus. Les médicaments réduisent les symptômes et la durée de l'inflammation aiguë.

Des antiviraux sont prescrits: valaciclovir, cycloféron, panavir, acyclovir, etc. L’action vise à supprimer la reproduction du virus dans le corps. Le médecin choisit un schéma thérapeutique en fonction de la nature du flux d'herpès génital.

L'utilisation d'un traitement antiviral au début, lorsque seuls les premiers symptômes de l'herpès apparaissent, réduit le nombre de lésions cutanées. Pour augmenter les défenses de l'organisme, prenez des vitamines et des médicaments immunomodulateurs. Montrant durcissement, physiothérapie.

Pour réduire le risque de rechute, il est conseillé aux patients de suivre un régime enrichi en vitamines, d’éviter le stress, de ne pas fumer et d’éviter les rhumes.

Lorsque vous suivez les recommandations du médecin, le pronostic est favorable.

Les femmes doivent être responsables vis-à-vis de leurs partenaires sexuels et prévenir leur éventuelle infection, ce qui constitue une forte recommandation d'utiliser un préservatif lors des rapports sexuels. Bien que son utilisation ne soit pas protégée à 100%, la transmission du virus se fait par les muqueuses et il y a un risque d'infection même en l'absence de signes évidents d'herpès génital de la part du partenaire.

Femmes herpès pisyule

Herpès sur les lèvres génitales: symptômes et traitement

L'herpès est l'une des maladies virales les plus courantes dans le monde. Au total, il existe 8 types d'herpès pouvant frapper une personne. Le plus commun est l'herpès du premier type ou en d'autres termes, les éruptions cutanées qui apparaissent sur les lèvres. Les porteurs de ce type d'herpès représentent plus de 95% des habitants de la Terre.

L'herpès, apparaissant sur les lèvres génitales, se réfère au deuxième type.

Comment identifier l'herpès sur les lèvres génitales?

Dans le corps humain, 2 types d'herpès, le premier et le second, peuvent vivre parfaitement. Le plus souvent, ce sont les deuxième et premier types de virus de l’herpès qui infectent une personne et se manifestent lorsque son système immunitaire est affaibli. La maladie, l'hypothermie, la consommation d'alcool ou le stress peuvent entraîner une diminution des défenses de l'organisme.

La maladie de l'herpès génital, comme on l'appelle officiellement herpes aux lèvres, ne survient pas par des gouttelettes en suspension dans l'air, mais seulement par le sexe.

Après infection après 3-7 jours, des lèvres douloureuses apparaissent sur les lèvres génitales. Quand ils commencent à percer, il y a des blessures non cicatrisées à leur place. Pour diagnostiquer l'herpès sur les lèvres, il suffit que le médecin procède à une inspection visuelle.

Parfois, pour déterminer le virus de l'herpès génital, des tests de laboratoire sont effectués. Le résultat le plus précis consiste à gratter avec une érosion ou une chute du contenu de la bulle d'herpès sur les lèvres génitales. Le résultat de ces études est prêt en 24 heures.

Symptômes de l'herpès sur les lèvres génitales

Les principaux symptômes de l'herpès qui affectent les muqueuses sont les suivants:

  1. Éruption cutanée dans la région des lèvres génitales. Dans les zones adjacentes et les muqueuses groupées apparaissent de petites bulles avec du liquide, autour desquelles on observe des rougeurs. Après 3 jours, les bulles deviennent troubles et éclatent, formant une érosion ou des plaies.
  2. Il y a une augmentation de la température de 38 0 C, il y a une faiblesse générale, des maux de tête, une augmentation douloureuse des ganglions lymphatiques. situé dans la région de l'aine, miction fréquente, douleur de l'éruption cutanée, douleur musculaire.
  3. Sensation de démangeaisons et de brûlures avant l'apparition des éruptions cutanées sur la membrane muqueuse.

La période aiguë de l'herpès dure 3 semaines. À ce stade, tous les symptômes s'intensifient.

Types d'herpès sur les lèvres génitales

L'herpès sur les lèvres génitales est primaire ou récurrent, cela dépend du moment de l'infection du patient par le virus. C'est pourquoi les signes et les symptômes de l'herpès génital peuvent différer.

L'herpès primaire sur les lèvres génitales se déroule sans aucun symptôme, conduisant ensuite au développement d'un herpès récurrent. Il se manifeste généralement 10 jours après la période d'incubation, se différenciant des exacerbations par une évolution longue et sévère. Dans certains cas, l'herpès sur les lèvres génitales peut causer des complications, affecter les articulations, les organes pelviens et le système nerveux. Parfois, il y a des fissures ou un gonflement des organes génitaux.

Des rechutes de cette maladie peuvent survenir à des intervalles de 4 p. par mois à 1 p. dans quelques années. Ils surviennent généralement pendant les périodes d'exacerbation, au cours desquelles la résistance de l'organisme diminue, ce qui se produit après un stress, un effort physique et psychologique et des maladies. Chez la femme, une rechute peut survenir pendant la grossesse ou l’apparition de la menstruation.

Lorsque l'herpès récurrent apparaît également sur les lèvres génitales, comme avec la primo-infection, mais progresse plus facilement. Il n'y a pas de mal de tête, indisposition ou température. Il y a moins d'éruptions cutanées sur la récurrence de l'herpès sur les lèvres génitales et elles guérissent après 10 jours.

Les symptômes de l'herpès secondaire peuvent varier en fonction de l'état du patient, de la présence d'infections et de certains autres facteurs.

En outre, l'herpès sur les lèvres génitales peut se présenter sous une forme atypique. Elle se manifeste par une inflammation chronique des organes génitaux, sans formation d'érosions ni d'éruptions vésiculaires, accompagnée d'une légère rougeur des organes génitaux, de démangeaisons sans bulles ni de fissures douloureuses.

Comment traiter l'herpès sur les lèvres génitales?

À ce jour, aucun médicament ne peut complètement détruire l'herpès. Son traitement ne permet que de se débarrasser des manifestations cliniques de l'infection herpétique, mais le virus lui-même continue à parasiter l'organisme, passant d'une forme aiguë à une forme latente. Par conséquent, il est seulement possible d'empêcher sa réapparition.

Le traitement de l'herpès commence à un moment où la maladie est exacerbée. Pour le traitement de l'herpès génital, les pommades Acyclovir, Foscarnet ou Valacyclovir sont couramment utilisées. Ces médicaments se présentent sous différentes formes: suppositoires, pommades, solutions intraveineuses, comprimés, crèmes. Plus le traitement commence tôt, plus il sera efficace. Immédiatement prescrit des médicaments immunostimulants.

Ces médicaments augmentent la quantité de leurs propres composants antiviraux produits par le corps. Le médicament Viferon est désormais l’un des médicaments les plus efficaces pour restaurer la quantité d’interférons dépensée dans la lutte contre l’herpès des lèvres. Amiksin, Poludan appliqué localement, en le diluant dans de l'eau distillée et en l'injectant par voie sous-cutanée pendant 10 jours. Aussi avec les médicaments antiviraux sont prescrits et les vitamines du groupe B, et en grandes quantités C.

Pendant la rémission, la vaccination est réalisée avec un vaccin contenant les virus de l’herpès tués. Cette vaccination contre l'herpès doit être effectuée 2 p. par an Le nombre de rechutes après la vaccination est réduit à 1 fois par an. Lors de la lubrification avec des onguents antiviraux, les vésicules d'herpès ne sont pas comprimées afin de ne pas infecter l'infection.

Pour prévenir l'apparition d'herpès sur les lèvres génitales, vous devez bien manger, prendre divers micro-éléments et vitamines, traiter rapidement d'autres maladies de la région génitale, ne pas utiliser d'appareils intra-utérins pendant longtemps et utiliser des préservatifs. Le meilleur traitement pour l'herpès sur les lèvres génitales est la prévention, qui comprend une forte immunité et la loyauté envers votre proche.

Lire d'autres rubriques intéressantes

L'herpès sur les lèvres

On pense que 90% des gens sont porteurs du virus de l'herpès simplex dans leur corps. Le plus souvent, le virus de l'herpès affecte la membrane muqueuse des lèvres et du nez, ainsi que la peau autour de celle-ci. Parfois, lors d'un examen gynécologique, le médecin détecte chez le patient des éruptions herpétiques caractéristiques. Il existe 8 types de virus de l'herpès simplex, mais les types suivants de virus de l'herpès - HSV de types 1 et 2, ainsi que le virus de l'herpès Zoster, capable d'infecter toutes les couches de la peau et les nerfs, sont pathogènes. Ensuite, nous examinons pourquoi l'herpès génital apparaît sur les petites lèvres et les grandes lèvres, les symptômes caractéristiques et les caractéristiques du traitement.

Herpès sur les lèvres génitales - causes

La cause de l’infection par le virus de l’herpès simplex est la transmission sexuelle (par contact vaginal, oral et anal) et domestique (à l’aide d’articles de toilette personnels). Même si le partenaire sexuel porteur du virus de l'herpès simplex ne présente pas de manifestations externes, la probabilité d'infection est de 50%. Une fois dans le corps d'une femme, le virus peut ne pas apparaître immédiatement, mais uniquement dans certaines circonstances. Ainsi, les facteurs qui contribuent à l'apparition de l'herpès génital sur les lèvres sont les suivants:

  • diminution de l'immunité, qui peut être causée par une hypovitaminose printanière, une hypothermie, des stress fréquents, un effort physique excessif;
  • changement fréquent de partenaires sexuels, ce qui contribue à la réinfection;
  • le rejet des méthodes de contraception de barrière lors des rapports sexuels avec différents partenaires sexuels augmente le risque de réinfection et les symptômes cliniques du virus de l'herpès simplex.

Herpès des lèvres pendant la grossesse

Je voudrais porter une attention particulière à l'infection de l'herpès chez les femmes enceintes. En cas d'infection intra-utérine par le virus de l'herpès du fœtus, des lésions graves du système nerveux, de la peau et des organes de la vision, ainsi que la mort du fœtus peuvent survenir. La probabilité d'infection intra-utérine est assez rare (5% des cas). En présence d'herpès sur la lèvre génitale, la membrane muqueuse du périnée et du vagin, une infection périnatale est possible (lors de l'accouchement, lorsque le fœtus passe dans le canal utérin affecté). L'examen du virus de l'herpès chez la femme enceinte est obligatoire, il est inclus dans l'association des infections dites à TORCH. Le traitement du virus de l'herpès simplex pendant la grossesse est effectué avec une extrême prudence uniquement sur les conseils d'un médecin.

Signes d'herpès sur les lèvres

Les premières manifestations cliniques de l'herpès sont des éruptions cutanées caractéristiques sous la forme de petites bulles groupées remplies d'un liquide peu clair. Les éruptions cutanées peuvent se situer sur les lèvres génitales, dans l'anus, à la surface interne des cuisses. Ces éruptions cutanées sont localisées sur la surface œdémateuse et rougie (peau ou muqueuse) et s'accompagnent de brûlures graves et de démangeaisons. Les ganglions lymphatiques régionaux peuvent augmenter. La température corporelle peut augmenter, perturber la faiblesse et les douleurs musculaires.

Comment traiter l'herpès des lèvres génitales?

Les médicaments de première ligne sont des médicaments anti-herpétiques antiviraux spécifiques (Acyclovir, Zovirax, Valtrex). Ils sont prescrits en association avec des immunomodulateurs (Timalin, Timogen) et des vitamines. La durée du traitement antiviral est déterminée par le médecin.

En présence de lésions sur les lèvres, prescrit un traitement local. Pour réduire l'inflammation locale, les démangeaisons et les brûlures, on recommande la pâte de zinc et la pommade à l'hydrocortisone.

Le diagnostic d'infection par l'herpès ne pose pas de difficultés. Cependant, le traitement ne garantit pas une délivrance à 100% du virus, mais ne fait que réduire la fréquence des manifestations cliniques.

Comment guérir l'herpès génital?

L'infection virale la plus répandue sur la planète est l'herpès. L'agent causal est une famille de virus de l'herpès, composée de huit espèces, chacune causant des maladies pour le corps humain.

L'herpès est transmis par le porteur de deux manières: par gouttelettes et par contact, et par contact sexuel.
La défaite de l'herpès affecte la cellule, restant dans sa mémoire génétique, et donc la propagation du virus et l'impossibilité de le guérir complètement. L'herpès peut être à l'état latent et en sortir lorsqu'il est exposé à des stimuli externes, au stress, aux menstruations ou à la grossesse.

Manifestations de l'herpès génital

La période de maturation de l'herpès peut durer jusqu'à 10 jours, après quoi des bulles apparaissent dans la région de la bouche, membrane muqueuse des organes génitaux, sur les joues. Parfois, l'herpès provoque une éruption cutanée sur la peau. qui peut être accompagné de démangeaisons et de brûlures, voire de douleurs.

La symptomatologie peut inclure une mauvaise santé en général, de la fièvre, une faiblesse générale. Après quelques jours, les vésicules éclatent et des plaies pleurantes se forment à leur place.

Chez la femme, les manifestations atypiques de l'herpès génital sont plus courantes que chez l'homme. Forme œdémateuse, touchant les organes génitaux, l'herpès se caractérise par un gonflement et une rougeur.

Une forme de démangeaisons est l’agent responsable des démangeaisons ou des brûlures récurrentes et graves dans la région de la lésion des organes génitaux externes.

Forme atypique d’infection par l’herpès HSV, se manifestant par des fissures dans la membrane muqueuse et les tissus des lèvres et par de fortes sensations douloureuses.

La forme de l'herpès peu symptomatique peut apparaître une éruption cutanée à court terme dans un petit nombre de fissures et peu de démangeaisons. Parfois, les symptômes de cette forme n'apparaissent pas du tout.

La principale caractéristique de l'herpès génital chez une femme est plusieurs foyers de sa manifestation. Le rectum et le fond de l'urètre sont infectés. Tout cela est accompagné de démangeaisons, de brûlures et de sensations douloureuses.

Diagnostic de l'herpès

Un diagnostic précis est établi sur la base de l'analyse des débris de la zone touchée. Chez les femmes, la libération de l'herpès peut être associée à la phase de la menstruation. Dans un tiers des patients, l'herpès est sécrété dans la phase lutéale, au tout début, accompagné d'une manifestation accrue de l'infection. Les autres jours, le virus de l'herpès peut être réduit à 5%.

L'herpès peut également être détecté par une analyse sanguine, mais l'exactitude des données dépend dans ce cas de la forme de l'infection.

Traitement de l'herpès génital

Il n'y a pas une seule méthode ou un médicament qui pourrait complètement fournir le traitement d'un patient pour le virus de l'herpès. Tous les moyens et traitements modernes ne font que réparer les dommages, c'est-à-dire que les conséquences de l'herpès sont traitées, mais pas l'herpès lui-même. Fondamentalement, tous les médicaments visent à rompre le lien entre le virus et la cellule du corps. Ce n'est que de cette manière qu'il est possible d'éliminer l'interaction et la propagation de l'herpès.

Parmi les médicaments antiviraux qui peuvent améliorer le cours de l'herpès peuvent être identifiés:

  • Acyclovir Le traitement est conçu pour 5 jours, en prenant 5 fois par jour, la dose - 0,2 g pour usage interne;
  • Valaciclovir. La durée du traitement est de 5 jours, à raison de 2 fois par jour, à raison de 0,5 g par voie orale;
  • Famciclovir. Le cours est de 5 jours, en prenant 2 fois par jour, la dose - 0,25 g par voie orale.

Immunothérapie

C'est une violation de l'immunité est le facteur principal dans le développement et la propagation de l'herpès.

Le traitement de l'herpès génital implique l'utilisation d'une immunoglobuline humaine. Dans cette préparation, il y a une quantité suffisante d'anticorps anti-herpès, ce qui permet d'obtenir l'effet thérapeutique souhaité. Et le premier médicament présentant d'excellents indicateurs antiviraux est devenu l'interféron.

La production d'interféron est stimulée dans le corps par l'utilisation de dibazol, pyrogène, vitamine B12.
Dans le traitement de l'herpès génital, l'interféron alpha-2 recombinant, utilisé sous la forme d'injections intramusculaires, a fait ses preuves. Pour stimuler et renforcer l’immunité cellulaire, vous pouvez utiliser timogen, tactivin, myelopid, thymalin.

Dans le contexte de l’étude, qui comprenait de nombreuses années d’observation de la manifestation de l’herpès génital, on peut conclure que l’effet le plus positif du traitement ne peut être obtenu qu’avec une approche globale lors du traitement de l’herpès. Et cela peut être décrit en plusieurs étapes de traitement:

  • Traitement antiviral associé à une immunocorrection et à un traitement par interféron. Tout cela est réalisé dans le contexte d'une réponse positive à l'interféron;
  • Le vaccin, spécialement créé contre l'herpès, en association avec des immunomodulateurs;
  • Adaptogènes, lemongrass, eleutherococcus, ginseng, ainsi que des médicaments antiviraux et antiherpétiques.

Herpès vaginal: traitement efficace, causes et principaux symptômes

Herpès génital chez la femme: photo, symptômes, traitement

La spécificité de l'infection par le virus de l'herpès

La démonstration de l'herpès génital chez les femmes montre un grave trouble bactérien, qui se produit souvent de manière cachée et apparaît de manière inattendue.

Lésions de la muqueuse

Le traitement des symptômes de l'herpès chez les femmes de la zone intime, comme sur la photo, est nécessaire pour une activité sexuelle précoce ou à la suite de rapports sexuels non protégés avec un partenaire infecté.

Bulles d'eau

Les photos des symptômes de l'herpès chez les femmes de la zone intime montrent que la manifestation visuelle du virus de l'herpès est initialement caractérisée par une éruption multiple ou des cloques remplies de manière transparente.

Apparence des excroissances

Le traitement de l'herpès dans les organes génitaux de la femme, une photo similaire, ne peut être effectué qu'après un examen complet du corps, car une telle maladie est souvent déclenchée par un problème vénérien concomitant.

Manifestations du virus de l'herpès

La photo, qui ressemble à l'herpès génital chez les femmes, montre que ce type de maladie peut se développer de manière asymptomatique pendant une longue période.

Symptômes défavorables

L'herpès des organes génitaux chez les femmes - la photo ci-dessus - peut provoquer des effets secondaires. Ce symptôme se manifeste généralement par une forme négligée d'inflammation infectieuse.

Pousse les bulles

L'herpès général chez les femmes, comme sur la photo, se manifeste initialement par une éruption cutanée à bulles multiples, qui se transforme ensuite en plaies et en provoquant un inconfort pour la femme.

Se sentir infecté

IMPORTANT À SAVOIR!

L'herpès génital pendant la grossesse, comme le montre la photo ci-dessus, peut être plus symptomatique. Surtout si l'infection a une forme enflammée ou est accompagnée d'un affaiblissement des défenses de l'organisme.

Symptômes associés

Comme le montre la photo, l'herpès dans l'intimité de la femme est un problème complexe et dangereux. Il en résulte souvent une augmentation de la température corporelle, une inflammation de la zone des lèvres, des démangeaisons et une rougeur de la peau.

Complications du virus de l'herpès

Comme le montre la photo, l'herpès sur les lèvres des organes génitaux de la femme peut provoquer la propagation du virus de l'herpès en endommageant les tissus du vagin et du col de l'utérus. Pour cette raison, il y a de multiples pertes et douleurs.

Propagation du virus de l'herpès

L'herpès de la partie pubienne de la femme - la photo ci-dessus - peut provoquer la propagation de l'infection et l'apparition de douleurs dans la région de l'anus et des fesses.

Système lymphatique

Les photos des symptômes de l'herpès génital chez les femmes montrent qu'une telle maladie peut également provoquer une inflammation des ganglions lymphatiques, une augmentation de la température corporelle et un malaise général.

Plaies et inflammations

Lorsque les symptômes de l'herpès chez les femmes apparaissent sur la photo, l'éruption brûlante au fil du temps se décompose et se transforme en plusieurs ulcères de sang.

Inflammation pendant la grossesse

Une photo de l'herpès sur les petites lèvres de la femme montre qu'au moment de porter un enfant, une telle maladie peut provoquer une inflammation importante et un gonflement de la région génitale.

Herpès génital chez les femmes gros plan photo

L'herpès des organes génitaux chez la femme - la photo ci-dessus - ne peut être guéri qu'après un diagnostic approfondi de tout le corps et la recherche dans le sang d'autres infections cachées de nature vénérienne.


NOUS CONSEILLONS LOOK:

À quoi ressemble l'herpès génital?: Traitement de l'infection par l'herpès

Des gonflements, des rougeurs, des démangeaisons, des brûlures et des éruptions cutanées au niveau du périnée, de la région périanale et de la muqueuse génitale sont les signes d’une maladie virale causée par le virus de l’herpès du deuxième type, moins souvent du premier type. Le tableau clinique des lésions herpétiques sur les organes génitaux dépend du stade de son développement et de la forme sous laquelle la maladie se manifeste.

Causes de l'herpès génital

Facteurs qui provoquent le développement de l'herpès sur les organes génitaux:

  1. Utilisation excessive d'aliments épicés, salés, frits et fumés.
  2. Abus de boissons alcoolisées.
  3. Conduire une vie sexuelle promiscuous.
  4. Non-respect des règles de base d'hygiène intime.
  5. Porter des sous-vêtements synthétiques.
  6. L'utilisation de tampons pour femmes avec revêtement synthétique.
  7. Immunité réduite.
  8. Carence en vitamine.

Même l'herpès "négligé" peut être guéri à la maison. N'oubliez pas de boire une fois par jour.

Assez souvent, l'herpès génital se développe chez les femmes enceintes. Ceci s’explique par le fait qu’au cours de la grossesse, le fond hormonal de la femme change tout en réduisant la résistance de son corps à l’activité de bactéries pathogènes.

Comment est l'herpès génital chez les hommes et les femmes

Le tableau clinique de la maladie peut être très différent dans chaque cas individuel, tout dépend du sexe, des caractéristiques individuelles de l'organisme et du mode de vie d'une personne.

Les symptômes communs de l'herpès à l'aine chez les hommes et les femmes se caractérisent par des démangeaisons et des brûlures dans la région génitale. De plus, le développement de la maladie commence par la rougeur habituelle. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, il se forme de petites cloques qui se confondent par la suite, formant ainsi de grands groupes de vésicules dans lesquelles se trouve un liquide transparent, principale source d’infection.

Les étapes et leurs symptômes

L'herpès génital comporte 4 stades principaux, chacun d'entre eux étant différent des autres par ses symptômes et ses modes de manifestation.

  1. Le stade initial ou le développement du stade 1. Au cours de cette période, il se produit un léger rougissement de la membrane muqueuse des organes génitaux externes. Bientôt des démangeaisons, des brûlures, un inconfort apparaissent. Si le traitement ne commence pas de manière urgente, la maladie passe au deuxième stade.
  2. La deuxième étape. Caractérisé par l'apparition de bulles avec un liquide clair à l'intérieur. Ils provoquent des démangeaisons et des malaises. Les presser ne vaut pas la peine d'éviter l'infection d'autres parties du corps.
  3. Troisième étape. À ce stade, les vésicules commencent à s'ouvrir spontanément, soulignant le contenu infecté. Après cela, des ulcères se forment sur la zone de peau touchée et ne guérissent pas pendant longtemps, provoquant une douleur intense.
  4. La quatrième ou dernière étape. La période de cicatrisation complète de la plaie est un processus long qui peut durer de 2 semaines à 1,5 mois (tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme et de sa capacité à régénérer les cellules). À ce stade, une personne doit faire extrêmement attention, car le risque de récurrence de la maladie est particulièrement élevé.

L’herpès génital peut être confondu avec des maladies de nature infectieuse et d’étiologie non infectieuse:

Herpès génital chez l'homme (photo)

Les manifestations cliniques peuvent être divisées en 2 phases:

  1. Maladie primaire. Dans le premier cas de la maladie chez l'homme, les principaux symptômes sont la rougeur des organes génitaux externes, leur gonflement, leur sensation de brûlure et leur douleur, suivies d'une éruption cutanée sur le pénis et le prépuce.
  2. Rechute Avec manifestation répétée des symptômes de la maladie ne sont pas aussi prononcés. Les premiers signes ressemblent davantage à la grippe - fièvre, faiblesse, malaise. Après 1-2 jours, des éruptions cutanées apparaissent.

Vous pouvez voir à quoi ressemble l'herpès génital chez les hommes sur la photo.

Herpès génital chez la femme (photo)

Chez les femmes, la maladie est plus aiguë et provoque beaucoup de gêne et de douleur. Il leur est parfois difficile de marcher, de s’asseoir et même de faire les tâches ménagères quotidiennes. Sur le fond de sensations douloureuses, le patient devient plus irritable et agressif, et des signes de fatigue sont perceptibles.

Herpès génital primaire

La durée de développement de l'incubation part de 2 jours à 2 semaines et est asymptomatique.

  1. Au cours de la période prodromique, les symptômes généraux et locaux tels que fièvre, malaise, frissons et pertes blanches augmentent progressivement.
  2. Lorsque les éruptions cutanées forment un groupe de vésicules de 1 à 3 mm, elles se propagent parfois dans des zones saines.
  3. La période de développement inverse et de stabilisation est caractérisée par la turbidité des bulles et leur ouverture, à la place desquelles se forment une érosion en suintement et des ulcères d’une profondeur de 1 mm.
  4. La période de guérison. L'extinction de tous les signes et symptômes. Les érosions se recouvrent d'une croûte qui tombe et ne laisse pas de cicatrices après moi.

Toutes les étapes de développement durent jusqu'à 1,5 mois.

On dirait que l'herpès génital chez les femmes peut être vu sur la photo.

Récurrent

Il se présente sous une forme typique - formation de vésicules et érosion dans la région des organes génitaux externes, et atypique - gonflement et augmentation de la vulve, démangeaisons de la membrane muqueuse. Si une femme a déjà été vaccinée contre l’herpès, certaines phases de la maladie peuvent être exclues et des papules peuvent être présentes pendant environ 3 jours. En outre, l'herpès dans la zone intime peut limiter les microsymptomatiques - démangeaisons et fissures superficielles.

Symptômes de maladies accompagnées en parallèle:

  • écoulement abondant;
  • radiculite lombo-sacrée;
  • douleur chronique et brûlante dans la vulve;
  • condylomes de la vulve et du vagin;
  • l'hépatite;
  • rétention d'urine.

Forme atypique de l'herpès génital est le plus caractéristique des rechutes, l'évolution chronique de la maladie.

Quel docteur traite?

Si vous présentez des symptômes désagréables dans les organes génitaux masculins et féminins (éruptions cutanées sur les lèvres, le pubis, l'analité, l'urètre, le vagin), la consultation d'un spécialiste est requise.

Chez les femmes, il est examiné par un obstétricien-gynécologue. Pour les hommes, l'urologue-andrologue aidera à identifier la maladie et à prescrire un traitement. Vous pouvez également demander l’aide d’un dermatovénérologue ou d’un immunologiste.

L'herpès dans l'intimité: photo

Diagnostics

Pour confirmer ou infirmer le diagnostic d'herpès génital, une histoire est recueillie et les zones touchées sont examinées.

Les hommes montrent leur pénis, leurs testicules, leur anus et exposent leur tête. L'examen gynécologique de l'urètre et du vagin chez la femme est effectué à l'aide d'un miroir.

Pour le diagnostic utiliser:

  1. Étude virologique. Détermination de l'ADN du virus par analyse PCR.
  2. Tests sérologiques spécifiques au type. La recherche sérologique est basée sur l'identification de glycoprotéines IgG-1, IgG-2 spécifiques du virus de l'herpès simplex. Pertinent pour les rechutes et les formes atypiques d'herpès génital, mais avec la PCR négative qui en résulte.

Comment traiter l'herpès génital chez les enfants et les adultes?

Le traitement se déroule en 2 étapes:

  1. Identifier la cause.
  2. Nomination de médicaments antiviraux à usage externe, ainsi que de médicaments neutralisant d’autres facteurs provoquant la progression de la maladie (carence en vitamines, allergies alimentaires, etc.).

Ce n'est que dans ce cas que le traitement sera efficace, car l'herpès est une maladie dangereuse pouvant entraîner un certain nombre de complications conduisant au développement de maladies génitales et urinaires graves (cancer du col de l'utérus et de la prostate).

L'herpès des organes génitaux est traité à l'aide de pommades spéciales. Parallèlement, des antihistaminiques et des préparations vitaminées peuvent être prescrits. Dans certains cas, il est nécessaire d'imposer des restrictions à certains aliments qui sont devenus la principale cause du développement d'une infection herpétique dans le corps humain.

Traitement médicamenteux

Les médicaments les plus efficaces pour lutter contre les virus de l’herpès sont les pommades et les antiviraux antiviraux qui ont un effet hautement sélectif sur les virus de l’herpès et dont le composant actif est l’acyclovir, le valacyclovir, le famciclovir, le penciclovir, l’allostatine:

  • Acyclovir;
  • Acyc;
  • Zovirax;
  • Herpevir;
  • Fenistil Pentsivir;
  • Famvir;
  • Valtrex;
  • Gerperax.

Les pommades pénètrent profondément dans les tissus sous-jacents, agissant directement sur l'agent responsable de la maladie. Les médicaments sous forme de comprimés combattent le virus dans le corps.

Les pommades, les gels et les crèmes sont appliqués en couche mince 3 à 5 fois par jour, mais seul le médecin traitant peut prescrire le dosage et la quantité exacts de pommade appliquée sur les parties affectées des organes génitaux.

Pour les érosions et les plaies, il est recommandé d’utiliser des antiseptiques (chlorhexidine, solution de furaciline, Miramistin) pour traiter les zones endommagées.

Dans les cas plus graves, le médecin peut vous prescrire des immunomodulateurs qui renforcent le système immunitaire.

Traitement des remèdes populaires

Les méthodes populaires de traitement de l'herpès génital sont très populaires. Souvent, ils sont utilisés pour prévenir le développement ultérieur de la maladie (c'est-à-dire au stade initial) et donnent d'assez bons résultats.

Dentifrice

L'utilisation de cet outil est recommandée dans le cas de la manifestation des principaux symptômes de l'herpès génital (rougeurs, démangeaisons, sensation de picotements légers et de picotements).

Pâte appliquée exclusivement sur la peau. Si des signes de la maladie ont été observés sur la membrane muqueuse des organes génitaux, l'utilisation de cette méthode de traitement est dangereuse!

Étendez le dentifrice avec une fine couche, puis attendez qu'il soit complètement sec et retirez-le délicatement à l'aide d'un coton-tige ou d'un disque cosmétique humidifié avec une solution antiseptique. Effectuer la manipulation jusqu'à la disparition des panneaux d'avertissement.

Jus d'ail

Couper une gousse d'ail en deux et frotter la peau rougie dans la zone intime jusqu'à ce que les symptômes primaires disparaissent.

Il ne peut pas être utilisé pour le traitement de l'herpès s'il se manifeste sur la tête du pénis chez l'homme et sur la membrane muqueuse du vagin chez la femme.

Tanaisie de bouillon pour administration orale

Tansy soulage l'inflammation, favorise la guérison et prévient l'apparition de nouvelles éruptions cutanées.

Comment faire cuire une décoction:

  • 2 cuillères à soupe l plantes sèches broyées verser 1 c. eau bouillante;
  • faire un petit feu et laisser bouillir pendant un quart d'heure;
  • après refroidissement, filtrez le bouillon obtenu.
  • prendre 3 fois par jour, 50 ml.

Jus de citron

Utilisé pour essuyer les zones touchées. Fonctionne également bien dans la première étape du développement de l'herpès génital.

Infusion de trèfle médicinale

Un bon remède pour les éruptions cutanées dues à l'herpès lourd.

  • 1 cuillère à soupe l herbe fraîche (1,5 séchée) versez 500 ml d’eau bouillante;
  • insister 2 heures;
  • filtrer le gâteau;
  • prendre trois fois par jour, 50 ml.

Nutrition pour l'herpès génital

Les patients sont invités à faire attention à leur régime alimentaire. Il est important d’exclure de votre régime les boissons alcoolisées, les plats épicés, les viandes fumées, la salsa, les sucreries et les frites.

La préférence devrait être donnée aux fruits de mer, produits laitiers, légumes et herbes (oignons, citron, ail, gingembre, pommes de terre), à ​​la viande, au poisson, aux œufs, au soja et au blé, ainsi qu'au chou marin.

Les femmes enceintes sont encouragées à consommer davantage d'aliments riches en vitamines, en oligo-éléments utiles et en lysine.

Recommandations supplémentaires

N'essayez pas d'ouvrir les vésicules vous-même. Dans certains cas, il est effectivement possible de récupérer rapidement, mais cela augmente le risque d'infection d'autres parties du corps.

Si vous avez néanmoins recours à une technique similaire, vous devez immédiatement appliquer de la laine de coton ou une serviette stérile spéciale imprégnée d'alcool ou de teinture à base d'alcool de plantes médicinales (menthe, camomille, amarante, aubépine) sur la plaie et effectuer l'opération avec des gants.

Conséquences possibles et complications

Les complications courantes incluent:

  • affaiblissement de l'immunité;
  • sensibilité des organismes aux virus, champignons, bactéries;
  • dysfonctionnement du système nerveux périphérique;
  • problèmes de transit intestinal.

L'herpès génital a un effet négatif sur le système excréteur et sur la fonction de fertilité:

  1. Pour les femmes. Dommages à l'utérus, appendices, vessie, intestins, pertes purulentes avec fièvre. Les rechutes fréquentes conduisent à un cancer des organes internes.
  2. Pour les hommes. La défaite de l'urètre, de la tête, du prépuce du pénis, du scrotum et de la partie interne de la cuisse. Il existe des problèmes de transit intestinal, de constipation tourmentée.
  3. Pour les femmes enceintes Pendant la grossesse, l'herpès primaire est particulièrement dangereux pour le fœtus. Cela conduit à un avortement et à une infection prénatale du fœtus, suivie d'une lésion des organes internes et du système nerveux central. Dans les formes chroniques, la mère produit une immunité.

Prévention de l'herpès génital

Pour éviter que ce phénomène désagréable ne devienne le compagnon constant d'une personne, il est nécessaire d'aborder avec soin et de manière responsable la question de sa prévention. Il est beaucoup plus facile de prévenir que de guérir la maladie, alors prenez quelques conseils simples:

  1. Surveillez votre système immunitaire. Si nécessaire, suivez un cours d'immunothérapie.
  2. Exclure de l'alimentation (ou réduire au minimum) l'utilisation d'aliments frits épicés, salés, fumés.
  3. Buvez de l'alcool aussi rarement que possible (surtout de la bière).
  4. Utilisez des moyens ménagers d’hygiène intime (gels et shampooings spéciaux pour le soin des organes génitaux).
  5. Portez des sous-vêtements confortables fabriqués à partir de tissus naturels.
  6. L'herpès génital féminin peut être causé par l'utilisation de coussinets avec un revêtement synthétique. Vous devez donc préférer les produits d'hygiène intime à base d'ingrédients naturels.
  7. Traiter en temps opportun l'avitaminose et l'anémie, car ils entraînent une diminution de l'immunité.
  8. Avec le temps, passez à la prévention du SRAS et de la grippe. Ne pas permettre une augmentation significative de la température corporelle dans aucune maladie.

Les périodes d'exacerbation du virus de l'herpès se situent au printemps et à l'automne; essayez donc de faire très attention à votre santé, car personne ne peut le faire mieux que vous.