Éperon du talon: symptômes, photo, traitement et prévention

L'éperon de talon est une affection désagréable et très douloureuse. Il peut être accompagné d'infection ou être non infectieux.

Toute personne confrontée à un tel problème essaie de le résoudre le plus rapidement possible, car la croissance du talon provoque une douleur lors de la marche, c'est-à-dire qu'elle interfère avec les activités quotidiennes d'une personne. Par conséquent, beaucoup s’intéressent à ce qu’est l’éperon de talon et à la façon de le traiter à la maison. Un éperon sur le talon est autrement appelé fasciite plantaire.

Qu'est ce que c'est

L'éperon de talon est une pointe en forme de pointe dans la zone de l'os du talon ou près du tendon d'Achille. Le plus souvent, la pathologie est détectée chez les personnes âgées et chez les femmes, la prédisposition est plus élevée.

Les causes

L'épine à talon, ou fasciite plantaire, appartient au groupe des maladies dégénératives inflammatoires. Les tissus mous du tubercule calcanéen sont touchés au niveau de la fixation du tendon musculaire. Parfois, le tissu périoste devient enflammé.

Sur le site de l'inflammation et la croissance des os sont formés, appelés éperons. Ils exercent une pression sur les tissus mous, ce qui provoque des douleurs. La douleur augmente avec la charge sur le talon ou après une période de repos (la douleur dite de départ).

Les causes les plus courantes d'éperons sont les suivantes:

  1. Surpoids;
  2. Pied plat longitudinal;
  3. Blessures;
  4. Charge athlétique intense;
  5. Changements vasculaires ou neurodystrophiques dans la région du talon;
  6. Violations du métabolisme de l'eau et du sel dans l'organisme, entraînant une accumulation de sels en excès dans les tissus;
  7. Ostéochonodrose dans la colonne vertébrale lombo-sacrée, créant une répartition incorrecte de la charge sur le pied.

Tous ces facteurs entraînent une contrainte excessive au talon. Avec une surcharge constante et un traumatisme des tendons et des tissus du périoste, une inflammation chronique se produit, ce qui provoque une ossification partielle des tendons et l'apparition d'éperons de talon.

Les symptômes

Il s’agit généralement de douleurs lors de la marche (surtout le matin, au lever ou après une position assise prolongée), le plus souvent provoquées par une inflammation chronique du fascia plantaire et, moins souvent, dans les cas graves, la douleur est directement liée au traumatisme des muscles mous. les tissus des excroissances osseuses, communément appelés «éperons de talon» et qui exercent une pression sur les tissus mous.

Un autre symptôme important est une douleur vive et inattendue dans la région du talon, qui se manifeste sans cause apparente ni blessure.

A quoi ressemble l'éperon de talon: photo

La photo ci-dessous montre comment la maladie se manifeste chez l'homme.

Diagnostics

L'éperon de talon peut être suspecté sur la base de plaintes de douleur typiques lors de la marche et de l'inspection du pied avec palpation de l'os du talon. Mais pour confirmer le diagnostic, il faut procéder:

  • radiographies du pied avec identification d'une croissance typique,
  • échographie,
  • analyses de sang et biochimie sanguine pour éliminer d’autres maladies de la région du talon - syndrome de Reiter, polyarthrite rhumatoïde ou maladie de Bechterew.

Traitement de l'épine au talon

Le traitement des talons est long et s'effectue à la maison. À ce jour, il existe les méthodes suivantes pour se débarrasser de la maladie:

  1. La thérapie par ondes de choc est une méthode moderne et efficace pour le traitement des éperons. Le principe de fonctionnement consiste à agir sur l'éperon des ondes ultrasonores, qui sont pulsées. La méthode a des contre-indications: grossesse, troubles de la coagulation, cancer.
  2. Utilisation d'anti-inflammatoires et d'analgésiques: hydrocortisone, novocaïne, iodure de potassium. Pour faciliter la délivrance du médicament sur le site de l'inflammation en utilisant l'électrophorèse.
  3. Radiothérapie: effets sur le foyer de l'inflammation à l'aide de rayons X. Dans le même but, utilisation de courants haute fréquence (UHF), thérapie au laser, thérapie magnétique.
  4. L'utilisation de pommades anti-inflammatoires, de compresses, de bains, etc.
  5. Modification de la charge du pied, massages réguliers, physiothérapie, port de semelles orthopédiques, coussins de talon souples.
  6. Blocage médicamenteux, en injectant des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques directement sur le site de l'inflammation. La procédure doit être effectuée par le chirurgien, car il existe un risque élevé de blessure par l'aiguille des ligaments du pied ou du tendon du muscle gastrocnémien ou d'infection. La méthode permet d'obtenir une rémission stable pendant plusieurs années.

Le traitement complexe de «l'épine de talon», qui est généralement assez difficile, aide le mieux. Dans les cas les plus avancés, la chirurgie est possible.

Préparations pour le traitement des éperons de talon

Il s’agit d’une maladie très douloureuse - l’éperon de talon - dont le traitement peut être retardé pour ceux qui ne font pas confiance à la médecine moderne. Ceux qui respectent toutes les prescriptions du médecin ont de bonnes chances de récupérer rapidement et efficacement, car les anti-inflammatoires associés à un régime alimentaire, une gymnastique et une physiothérapie soigneusement sélectionnés peuvent faire des merveilles. Le traitement conservateur de l'épine dorsale implique l'utilisation de fonds liés aux AINS (médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens).

Il s’agit d’une vaste catégorie dont les représentants les plus célèbres sont le diclofénac, le dimexide et le diprospan. Cependant, ces outils ne peuvent pas être utilisés pendant longtemps, ils sont interdits aux personnes souffrant de gastrite et d'ulcère gastroduodénal. De plus, les AINS ne soulagent pas la douleur instantanément, cela devrait prendre un certain temps. Si le patient ne peut pas arrêter son activité, il doit administrer à l'anesthésique un effet à long terme, appelé blocage.

Complexe de physiothérapie

Le complexe des exercices de gymnastique, des massages, des bains de boue et minéraux, une thérapie par ultrasons peut réduire l’exacerbation. Pour améliorer les effets des médicaments sur les zones des tissus affectés sont utilisés:

  1. Sonophorèse - la pénétration de médicaments en utilisant des ondes ultrasonores.
  2. Électrophorèse - les médicaments pénètrent profondément dans les tissus mous sous l'influence du courant galvanique (impulsions électriques à basse tension).

Le complexe de physiothérapie peut également inclure des injections de corticostéroïdes - des stéroïdes anti-inflammatoires en mélange avec un anesthésique sont injectés dans la plante du pied ou du talon. Un large éventail d'activités vous permet de choisir les moyens pour presque tous les patients.

Besoin de trouver les bonnes chaussures.

La première chose à faire avec l'inflammation du fascia plantaire est de trouver les bonnes chaussures. Sans cela, il est inutile de commencer le traitement. Les chaussures présentant une fasciite plantaire doivent être placées sur un petit talon - jusqu'à 5 cm (pour les femmes) et des semelles intérieures ou des inserts sous le talon avec un trou sous la zone douloureuse.

Le talon est plus haut ou plus bas que 5 centimètres - c'est le facteur d'augmentation de la douleur lorsque la charge sur le pied est incorrecte et que le fascia est tendu. Le meilleur de tous - les chaussures orthopédiques, qui soutient la voûte plantaire, corrige la mauvaise position.

Semelles Orthopédiques

Pendant la journée, il est important de répartir la charge corporelle sur tout le pied. Afin de répartir correctement la pression sur tout le pied, une semelle orthopédique est nécessaire. Mais pas la semelle en plastique dur, mais une semelle souple individuelle.

Lors d'une rencontre avec une semelle intérieure rigide, la douleur ne diminue pas, mais augmente! Des semelles mal choisies peuvent provoquer une exacerbation de la maladie. Une autre chose - une semelle souple individuelle. Le chirurgien orthopédiste a un blanc qui s'échauffe et la personne, pour ainsi dire, y trace l'empreinte de son pied. Grâce à cette impression, la pression est intelligemment répartie sur tout le pied. Dans la semelle il y a une chaussure pour décharger sous le talon.

En outre, les coussins de talon en forme d'arc peuvent être achetés séparément et insérés comme inserts dans les chaussures. Les semelles intérieures et les coussins de talon avec un contrefort au talon sont fabriqués par les médecins orthopédistes eux-mêmes, mais il existe également une production de masse de semelles intérieures et de coussins de talon.

Traitement des éperons du talon à la maison

Différentes méthodes sont utilisées pour le traitement des éperons au foyer, mais elles ne doivent pas être remplacées par un traitement médical prescrit par un médecin. Les éléments suivants sont efficaces en tant que fonds supplémentaires:

  1. Coupez l'oignon (amer) en deux et déposez une goutte de goudron sur la surface coupée. Attachez la moitié de l'ampoule au talon douloureux pendant quelques heures. Répétez la procédure 2-3 fois par semaine.
  2. Bains chauds avec sel de mer ou sel de table à raison de 3 c. l par litre d'eau. La procédure est effectuée quotidiennement avant d'aller au lit pendant 25-30 minutes. Après ne pas vous laver les pieds, essuyez votre peau et enfilez des chaussettes en tissu éponge ou en laine pendant la nuit.
  3. Avant de vous coucher après avoir cuit les jambes à la vapeur, vous pouvez appliquer une compresse contenant de la bile médicale. Moyens lubrifier le talon et le fermer avec un film plastique. Le cours est mené jusqu'à ce que le soulagement arrive.
  4. Les feuilles ou les racines de raifort doivent bouillir pendant 5 minutes (par litre d’eau, 100 grammes de matières premières). Ensuite, refroidissez légèrement le bouillon et mettez-y la partie douloureuse de la jambe jusqu'à ce que l'eau soit froide. La procédure est répétée deux fois par semaine.
  5. Un pot de litre sur 3/4 du volume rempli de baies fraîches de la plante, ajouter de l'alcool à usage médical et laisser infuser le mélange pendant 1 semaine. Dans l'infusion résultante, humidifiez une toile de gaze et appliquez-la la nuit sur le talon douloureux. Appliquer une ou deux fois par semaine.
  6. Réchauffer le talon avec une solution de bischofite, qui doit humidifier la gaze, l'appliquer pendant une nuit et l'enlever le matin en lavant soigneusement la peau des restes d'une compresse. Le cours est 10-15 procédures.

Le pronostic est favorable avec l'éperon de talon si le traitement est commencé à l'heure et est prescrit par un spécialiste. Le développement à long terme de la fasciite entraîne non seulement une gêne et une douleur tangibles dans la vie quotidienne, parfois avec la nécessité de rester au lit pendant 3 à 4 mois ou plus, mais il est parsemé de complications telles que des lésions des fibres nerveuses, une mobilité réduite et la rupture de l'ostéophyte.

Exercice

Avant de commencer à effectuer une série d'exercices, il est nécessaire de vous échauffer. Si elles sont effectuées régulièrement, l'éperon peut devenir plus résistant et la douleur diminuer.

  • Vous devez d’abord reposer vos paumes sur le mur et poser les pieds les uns après les autres, comme lorsque vous marchiez sur une bûche ou une corde. Et la jambe malade devrait être derrière. Ensuite, vous devez vous asseoir lentement et verrouiller cette position pendant 15 secondes. Cet exercice est idéal pour réchauffer les muscles. Répétez l'opération pour chaque jambe 10 fois.
  • Pour cet exercice, vous devez vous tenir sur un seuil bas pouvant aller jusqu'à 5 cm avec deux jambes (avec des talons pendantes). Puis commencez à vous pencher vers le mur, en tenant vos paumes, jusqu'à sentir la tension dans les muscles de votre mollet. Après cela, vous devez rester immobile pendant 15 secondes. Effectuer 10 fois, puis faire une pause et faire les mêmes actions, debout sur une jambe.
  • L'exercice suivant est effectué à l'aide d'une balle, d'une bouteille en plastique ou d'un rouleau. Il est nécessaire de placer l'objet sous le pied et de le rouler environ 5 minutes.
  • Il est nécessaire de prendre divers petits objets (pièces de monnaie, cailloux, noix) et de les disperser sur le sol. Puis asseyez-vous sur une chaise et récupérez-les avec n'importe quelle capacité avec vos orteils. L'exercice aide non seulement à se débarrasser de l'éperon de talon, mais l'empêche également de revenir.
  • En conclusion, vous devriez effectuer des exercices pour étirer la croissance. Avec l'aide d'un ruban adhésif ou des mains, il est nécessaire de serrer les pieds pour vous-même, après avoir atteint le pli maximum. Après cela, fixez-les dans cette position pendant 15 secondes. Courez 10 fois.

Quel médecin contacter

Pour le traitement des talons, il est nécessaire de contacter un orthopédiste. Il prescrira des produits orthopédiques qui aident à la marche (semelles spéciales), des préparations médicales et, si nécessaire, orientera le patient vers un traitement par la méthode des ondes de choc. Vous pouvez également contacter un ostéopathe, un rhumatologue. Pour les personnes en surpoids, un endocrinologue ou un nutritionniste sera utile.

Prévention des talons

Les mesures préventives doivent être observées par les personnes sujettes à la formation d'éperons sur les talons. Observer un ensemble de règles simples au stade initial du fascia plantaire aidera à éviter le développement de la maladie:

  • porter des chaussures confortables, dont la hauteur du talon ne dépasse pas 5 cm;
  • prévenir les blessures et les surcharges de pieds pendant le sport;
  • maintenir un poids corporel optimal, ne pas trop manger;
  • effectuer des exercices pour les ligaments et les muscles du pied;
  • traiter en temps opportun les maladies des articulations et du tissu conjonctif;
  • traiter en temps voulu les maladies du système musculo-squelettique (pied plat, pathologie de la colonne vertébrale).

Et rappelez-vous que la gymnastique, un mode de vie actif et des examens préventifs chez le médecin vous aideront à oublier l'éperon de talon une fois pour toutes.

Éperon de talon - photos, symptômes et traitement

L'éperon de talon est ce qu'on appelle le processus inflammatoire-dégénératif dans les tissus mous entourant le talon. L'éperon de talon lui-même n'est pas une maladie distincte, c'est un syndrome qui se produit dans certaines conditions pathologiques. Son essence réside dans la croissance du tissu osseux du calcanéum.

Nares a une localisation bien définie - la surface plantaire du calcanéum, dans la zone de fixation du long ligament du pied. La taille de la croissance peut varier légèrement et la forme ressemble à un éperon.

Les raisons peuvent être une infection, un traumatisme aigu ou chronique, des rhumatismes, un pied plat longitudinal, des troubles vasculaires, qui se transforment au fil des années en une croissance osseuse ressemblant à un bec ou à une pointe. Les épines à talon se trouvent le plus souvent chez les personnes d'âge moyen et âgées.

Dans cet article, nous verrons comment remédier à l'éperon, c'est-à-dire quelles méthodes de traitement seront les plus efficaces et les plus rapides. On trouvera des commentaires sur le succès du traitement dans les commentaires.

Les causes

Pourquoi l'éperon de talon se développe et qu'est-ce que c'est? La formation d'un éperon sur le calcanéum commence par l'apparition d'une fasciite plantaire. Premièrement, le fascia est enflammé - le tissu conjonctif de la plante du pied située près du tubercule calcanéen et atteignant les orteils du pied. Ensuite, si le processus est retardé, il se produit une calcification - imprégnation de la zone enflammée avec des sels de calcium. C'est ainsi que se forme l'ostéophyte qui, en raison de son apparence caractéristique, a reçu le nom d'éperon chez le peuple.

Facteurs provocateurs qui contribuent au développement de l'éperon sur place:

  • tous les types de pieds plats avec une forte augmentation de la charge dans la région du talon, une tension aiguë et des blessures permanentes des tendons dans la région de la voûte plantaire;
  • une force physique et une intensité d'exercice considérables, au cours desquelles des charges importantes tombent sur la zone du pied;
  • surpoids, lorsque le corps a besoin de redistribuer son poids;
  • modifications des ligaments et des os liées à l'âge;
  • les effets des blessures au pied, en particulier dans la région du talon;
  • rhumatisme;
  • troubles vasculaires;
  • dommages aux nerfs dans la zone des membres inférieurs.

Souvent, la maladie de l'éperon de talon n'a pas de raison apparente, en particulier chez les personnes âgées. Une idée fausse commune est que la douleur est associée à la croissance osseuse du talon osseux ou "éperon". Beaucoup de gens ont des «éperons» du calcanéum, mais tout le monde ne développe pas une inflammation du fascia.

Symptômes de talons éperons

En cas d'éperon de talon, le symptôme principal est une douleur aiguë au talon. Les gens décrivent la douleur comme un forage, un perçage, une brûlure.

Il est permanent, mais son intensité peut varier au cours de la journée, en augmentant ou en diminuant. Chez certains patients, la douleur la plus grave peut se manifester le matin et diminuer avec l'effort. D'autres patients ont noté une augmentation de la douleur à l'approche de la nuit, après un long séjour debout. Parfois, la douleur peut se propager à tout le pied.

En raison de la douleur constante, parfois douloureuse, de la démarche d'une personne. Cela est dû au fait qu'une femme ou un homme épargne un talon douloureux et tente de marcher sur le pied en marchant.

Éperon au talon: photo

Comme pour l’éperon de talon, nous proposons des photos détaillées.

Comment se débarrasser des éperons?

Le traitement des éperons doit être complet et effectué dans plusieurs directions à la fois.

Il existe plusieurs moyens de se débarrasser de l’éperon du talon: les méthodes non médicamenteuses, les méthodes médicamenteuses, la physiothérapie et les exercices thérapeutiques, ainsi que le traitement chirurgical. Considérez ces méthodes plus en détail.

Traitement des éperons du talon à la maison

Lorsque le premier symptôme de l'éperon de talon apparaît, un traitement est nécessaire. En règle générale, des tissus tels que les «ligaments», les «fascias» guérissent plutôt lentement. Cela peut prendre plusieurs mois jusqu'à ce que la douleur disparaisse complètement. Cependant, les procédures suivantes peuvent aider à accélérer la récupération.

Une combinaison de différentes méthodes pour traiter les épines de talon à la maison peut aider. Ensemble, ces procédures sont connues sous le nom de thérapies conservatrices de la fasciite plantaire.

  1. Avant de traiter un éperon à la maison, vous devez réduire la charge (ou l’enlever complètement) de la semelle, là où il y a un éperon. Faites simple, il faudra un rouleau en caoutchouc ou "forgeage", taillé dans du caoutchouc. De tels accessoires sont empilés ou collés sur les chaussures afin qu'il y ait un espace entre le talon et les chaussures. Cela réduira considérablement le fardeau et soulagera la douleur.
  2. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce sont des médicaments comme le kétorol, niz soulageant souvent la douleur et soulageant temporairement l'inflammation. Vous pouvez prendre le médicament sur 1 comprimé pas plus de deux fois par jour, toujours après les repas, car Ce groupe de médicaments a un effet négatif sur la muqueuse gastrique. Les AINS ne doivent pas être pris plus de 5 jours.
  3. En plus des médicaments pour l'épine dorsale, pris par voie orale, souvent utilisés et divers moyens externes sous la forme de pommades et de gels, qui aident à réduire davantage la douleur, mais en raison d'une action locale, ne donnent pas à l'organisme les mêmes effets indésirables que les AINS.

En plus des méthodes décrites ci-dessus, il est important de porter des chaussures avec des semelles orthopédiques spéciales et des coussinets de talon. Grâce à ces accessoires, la charge sur les pieds sera uniformément répartie, ce qui atténuera les sensations douloureuses.
Si l'apparence de l'épine calcanéenne est à la base de toute maladie, il est non seulement nécessaire de procéder à un traitement direct de cette maladie, mais également de suivre un traitement de la maladie sous-jacente.

Blocus médicinal

Injections de glucocorticoïdes au lieu de localisation de l'éperon. Les injections de diprospan et de phostérone sont les plus efficaces. La méthode est la suivante: le médicament est injecté au point de la douleur la plus intense, le syndrome de la douleur est réduit, l'inflammation diminue et l'accumulation de sels de calcium disparaît progressivement.

Dans certains cas, vous aurez besoin de 1-2 réinjections. La procédure ne doit être effectuée que par un spécialiste expérimenté, car il est nécessaire de déterminer avec précision le nombre de médicaments, ainsi que le lieu et la profondeur de leur introduction.

Radiothérapie

Effets sur l'inflammation avec les rayons X. Dans le même but, utilisation de courants haute fréquence (UHF), thérapie au laser, thérapie magnétique.

Thérapie par ondes de choc éperons de talon

La méthode de thérapie par ondes de choc pour cette maladie a été mise au point par des médecins suisses il y a plus de dix ans. Il s’agit aujourd’hui du moyen le plus efficace de soigner un éperon de talon avec un minimum d’effets secondaires et son efficacité est de 85%.

Avantages de la thérapie par ondes de choc:

  • la procédure est facilement tolérée par les patients de tout âge;
  • pas besoin d'hospitalisation;
  • la plus haute performance.

Les principales contre-indications à l'UVT:

  • la grossesse
  • maladies infectieuses aiguës, intoxication du corps;
  • troubles du système nerveux;
  • troubles de la coagulation;
  • maladies du système cardiovasculaire, hypotension artérielle.

Sous l'influence des impulsions ultrasoniques, les dépôts de calcium sont «décomposés» en minuscules particules qui sont extraites du corps du patient par le biais du sang. Dans le même temps, la thérapie par ondes de choc active le processus de régénération des tissus mous, réduisant ainsi l’inflammation et le gonflement.

L'utilisation de la thérapie par ondes de choc au stade initial vous permet de retirer complètement l'éperon de talon. L'utilisation de la technique dans les cas avancés soulage l'inflammation, ralentit ou arrête complètement le processus de croissance de la croissance du calcium.

Remèdes populaires

En plus des préparations médicinales avec des éperons, les remèdes traditionnels se portent très bien, ce qui peut facilement être préparé à la maison.

Comme parmi les recettes de la médecine traditionnelle il y a beaucoup de conseils sur la façon de se débarrasser des éperons, nous ne considérerons que les plus efficaces:

  • Selon d'anciens traités chinois sur la santé, la présence de métal réduit la croissance des os. Pour l’application, il est préférable d’utiliser du cuivre ou de l’argent, mais en leur absence, vous pouvez utiliser du papier aluminium. Il doit être enroulé en plusieurs couches et attaché avec un pansement au talon. La durée du traitement est de 30 à 45 jours.
  • À la jambe peuvent être attachées des compresses de Kombucha. Un préalable - pendant la semaine, ne pas verser dans le pot où le champignon, le sucre. Après avoir fixé le kombucha sur la jambe à l'aide de cellophane, d'en haut la compresse est attachée avec une serviette et laissée toute la nuit. Cette recette est appliquée pendant 10 jours et, après une courte pause, 10 autres procédures.
  • Les fruits de noix non mûres hachés doivent être versés dans un litre de vodka et mis au soleil pendant 14 jours, puis filtrés. Faites cette infusion des compresses la nuit.
  • Pour le traitement, vous aurez besoin de 10 cuillères à café de miel, 10 c. À thé, des flocons d'avoine et un peu de patience.Nous faisons la procédure pour la nuit. Prenez 1 cuillère à café de miel et 1 cuillère à café de flocons d'avoine, mélangez, il s'avère un petit gâteau plat. Avant de nous envoler les jambes, essuyez-les et appliquez-les sur le talon douloureux. Fixez le gâteau avec un bandage, du polyéthylène et mettez des chaussettes. Faites cela 10 fois. Après un cours complet de douleur passera.
  • Les racines écrasées de l'iris du jardin sont coulées dans un endroit sombre avec de l'alcool un à un dans un rapport de deux semaines, puis des compresses quotidiennes sont fabriquées à partir de la teinture pendant deux à trois semaines.
  • Chaque soir avant d'aller au lit, nettoyez l'éperon à la vapeur, nettoyez-le au maximum avec une pincette, puis 50 à 50 g de sel avec du miel (n'importe lequel), mélangez-le (dose 1 fois), placez-le sur la plaie, enveloppez-le bien et mettez la chaussette sur le dessus pour que le bandage ne s'envole pas. Le matin, vous tirez et faites vos affaires. Tous les soirs, répétez la procédure.
  • Un kilogramme de sel de table mélangé à cinq litres d'eau bouillante. Quand il bout, refroidissez un peu et vaporisez dans la solution résultante. La durée du traitement avec de tels bains est de 10 jours. La solution de sel préparée chauffe simplement et cuit à la vapeur les jambes. La douleur disparaîtra déjà lors de la quatrième procédure, mais il est important de terminer le traitement jusqu'au bout.
  • Pour éliminer les excroissances, les bosses, etc., mettez en poudre 6 comprimés d’aspirine, diluez-les avec 50 mg d’iode à 5% et lubrifiez les points douloureux matin et soir. Le cours de traitement pendant un mois. Pour les cônes, les excroissances et les éperons sont complètement résorbés, vous devez boire du silicium activé par eau. Utilisez-le pour la cuisine, le thé, etc. Les sels disparaîtront progressivement et vos jambes cesseront de vous gêner. Faites également des lotions sur les points douloureux avec un bandage de gaze trempé dans de l’eau de silex.
  • Mélanger l'ail écrasé avec la craie pilée dans des proportions égales. Après avoir cuit le pied dans le bain, appliquez le produit sur le pied. Lay cellophane et le tissu chaud sur le dessus. Quelques séances d'une telle compresse aideront à soulager la douleur au talon.
  • Un œuf en coquille est soigneusement nettoyé et versé avec du vinaigre, après quoi il est placé au réfrigérateur pendant 10 jours. Après la dissolution complète de la coquille, l'œuf est retiré, libéré de la coquille restante, pilé dans un pot en émail et rempli à nouveau d'essence. Dans le mélange, ajoutez 40 grammes de beurre, après quoi la pommade est complètement prête à l'emploi. La durée de conservation de ces fonds à 3 ans (sous réserve de stockage dans le réfrigérateur). Les talons sont lubrifiés avant le coucher, après quoi vous devez porter des chaussettes en coton.

Les remèdes traditionnels aideront peut-être à traiter les épis de talon à la maison, mais restent la meilleure option pour les utiliser en association avec la physiothérapie et les méthodes médicales prescrites par un spécialiste.

Quel médecin contacter

Lorsqu'un éperon de talon apparaît, il est nécessaire de contacter un orthopédiste. Il vous conseillera non seulement des médicaments pour soulager l'inflammation, mais vous aidera également à choisir des semelles spéciales et d'autres dispositifs facilitant la marche.

Traitement efficace de l'épine au talon

L'une des causes les plus courantes de douleur au pied est l'éperon de talon. Cette maladie peut faire face à une invalidité à long terme et même à une invalidité. La connaissance des causes et des conditions de l'éperon de talon peut déterminer la méthode de traitement la plus efficace. Après tout, il est nécessaire d’éliminer la cause de la maladie et pas seulement de traiter ses symptômes. Seulement dans ce cas, nous pouvons nous attendre à ce que la maladie ne revienne pas après le prochain traitement.

Les auteurs de l'article: Candidat en sciences médicales, orthopédiste et traumatologue Akimov G.V.

Académie de médecine militaire. S.M. Kirov, Saint-Pétersbourg;

biophysicien, membre à part entière de l'Académie des sciences médicales et techniques V.A. Fedorov

Contenu:

Qu'est-ce qu'un éperon au talon?

Un «éperon de talon» est une inflammation du fascia du côté plantaire du pied. En médecine, cette maladie est appelée fasciite plantaire (plantaire).

L'aponévrose plantaire est une puissante plaque de tissu conjonctif qui s'étend du haut du calcanéum (tubercule) sur toute la plante des muscles et est fixée par quatre rayons aux os métatarsiens des orteils. L'aponévrose est dans un état tendu, semblable à un arc, et soutient la voûte longitudinale du pied, régulant la charge sur la jambe lors de la marche. Il protège les os et les articulations en mouvement du pied contre les blessures et les dommages. La moitié du poids du corps humain tombe sur la zone du talon et crée une pression sur le fascia plantaire.

En raison de contraintes excessives sur cette zone, des lésions microscopiques du fascia peuvent survenir, principalement à la place de sa fixation au calcanéum. Dans un corps sain (surtout chez les jeunes), ces microdamages guérissent de manière imperceptible. Si le corps n'a pas le temps de restaurer le tissu du fascia plantaire à temps, il entame le processus inflammatoire aseptique (sans germe). Il y a gonflement et douleur.

Lorsque la douleur au talon se produit, «l'éperon» (croissance osseuse) lui-même peut ne pas exister. La douleur survient initialement en raison de la réaction inflammatoire dans les tissus mous environnants et du processus de destruction du fascia plantaire.

Les cellules du fascia plantaire sont riches en calcium et, en cas de décès important (principalement dans le talon du talon, où la charge est la plus importante), ce calcium se dépose. L'ossification de la zone enflammée se produit et une formation osseuse se forme ressemblant à un éperon. Ce phénomène a commencé à s'appeler "l'éperon de talon".

Cependant, ce nom de la maladie peut être trompeur. Dans son étude, le médecin américain DuVries a noté [1] qu’un épi de talon étendu (croissance osseuse) est souvent observé, ce qui ne provoque aucune sensation douloureuse et est découvert par hasard dans le diagnostic d’autres maladies. Souvent, l'ossification en elle-même n'est pas une maladie, mais plutôt une normale pour les changements tissulaires liés à l'âge du corps. Un éperon peut être présent et il peut ne pas y avoir de pathologie, et inversement, il peut ne pas encore en avoir, et il y a un processus d'inflammation douloureuse.

Symptômes et signes d'éperons

La fasciite plantaire du pied se manifeste par une douleur au talon. La douleur survient plus souvent à la surface plantaire, moins souvent - à la surface arrière de l'os, peut être administrée aux orteils, aux muscles des jambes. Ces symptômes peuvent augmenter le soir ou pendant les longues marches en position debout.

En dépit de la douleur et de la tension ressenties dans le pied, le début du traitement est souvent retardé, car ils blâment la sensation sur les jambes fatiguées. Cependant, avec le temps, la douleur dans la semelle s'intensifie après le repos. Les soi-disant "douleurs de départ" s'observent au début du mouvement après le repos ou le matin au lever, après le sommeil.

La douleur du talon peut survenir soudainement ou augmenter progressivement. Souvent, il y a une douleur aiguë immédiatement lorsque la charge sur le pied, il semble que quelque chose de tranchant a frappé le talon. Si la maladie devient chronique avec la formation de l’éperon de talon, la personne essaie de marcher sur la pointe des pieds ou de s’appuyer uniquement sur la partie externe du pied, mais pas sur le talon.

En cas de douleur au pied, il est important de consulter rapidement un médecin (orthopédiste-traumatologue ou chirurgien). Un certain nombre de maladies présentent des symptômes similaires. L'auto-traitement peut entraîner des complications graves, notamment la violation de la fonction du pied, la formation de contractures (immobilité des articulations) et la survenue d'un handicap.

Le médecin sera également en mesure d'identifier d'autres facteurs ayant contribué au développement d'éperons et de douleurs au talon. Dans ce cas, tout d'abord, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente. En savoir plus sur ces facteurs ici.

L'élimination de la douleur n'est pas l'essentiel!

"L'éperon du talon" se produit lorsque le processus de dégradation du fascia plantaire commence à prévaloir sur le processus de restauration.

La douleur dans la fasciite plantaire (éperon du talon) est une réaction protectrice du corps. Ainsi, le corps «encourage» une personne à protéger les tissus endommagés des lésions ultérieures du fascia, afin de donner le temps nécessaire à la reproduction de nouvelles cellules dans le foyer de la nécrose.

L'introduction d'analgésiques (par injection (blocage), phonophorèse, électrophorèse), l'utilisation de la radiothérapie (radiothérapie), le blocage rapide des terminaisons nerveuses signalant la douleur, permettent un soulagement rapide. En conséquence, le patient a l'illusion de "guérir de la maladie". Cependant, le prix de cette illusion est un dommage supplémentaire pour le fascia et la progression de la maladie. Dès que l'effet du médicament ou de la radiothérapie prend fin, les symptômes réapparaissent.

Nettoyez le tissu du talon et non pas «geler» la réaction!

Comme toute autre partie du corps, le fascia plantaire est constitué de cellules. Les dommages au fascia plantaire sont la mort des cellules correspondantes. Les cellules mortes sont absorbées (utilisées) de manière naturelle en raison de réactions immunitaires. Cependant, ce processus peut ne pas être en mesure de suivre l’apparition de nouvelles cellules mortes à la suite de micro-blessures constantes causées par des charges permanentes (il est impossible d’aller immédiatement et d’arrêter de marcher).

La douleur survient lorsque les cellules mortes s'accumulent trop et que le corps entame un processus de régénération actif (inflammatoire). L'éperon de talon dans les tissus mous augmente la pression interstitielle. Cela est nécessaire pour augmenter le flux de cellules immunitaires et assurer leur passage plus rapide dans les tissus. Plus le nombre de cellules mortes est élevé, plus la réaction et la douleur seront fortes.

En pratique, les médicaments anti-inflammatoires (en particulier hormonaux) sont utilisés dans le traitement de l'éperon calcanéen, dont le but est de "geler" les réactions immunitaires. En d’autres termes, le médicament agit de telle sorte que le corps inhibe son action lors du nettoyage des tissus situés au niveau du talon. En conséquence, le processus inflammatoire s'atténue et la personne se sent soulagée. Cependant, l'accumulation de cellules mortes, à cause de laquelle "l'éperon de talon" se développe, reste. À cet égard, une rechute est probable, car tôt ou tard le médicament prendra fin, le corps se «réveillera» et le processus inflammatoire recommencera. Cette méthode est également dangereuse car l'introduction de médicaments hormonaux conduit souvent à une nécrose (mort) du calcanéum [2, p. 660].

Par conséquent, un traitement approprié devrait être d'aider le corps à nettoyer le tissu du talon afin d'empêcher la formation d'éperons. La préférence est préférable de donner des méthodes qui améliorent la microcirculation dans les tissus, augmentent le flux sanguin et le flux lymphatique (par exemple, le retour à la maison, la thérapie par ondes de choc en clinique). Le processus inflammatoire prendra fin si, parallèlement, des mesures sont prises pour réduire la charge sur l'aponévrose plantaire.

La cause fondamentale de l'éperon de talon

Le fascia plantaire est constamment sous le choc en marchant, en courant ou en sautant. Le degré de cette charge dépend de la justesse de la démarche, de la coordination du travail de l’ensemble du système musculo-squelettique, ainsi que de la chaussure choisie. Ce n’est pas un hasard si, selon les statistiques, les éperons de talon sont plus fréquents chez les femmes, car elles préfèrent souvent les belles chaussures «malsaines» (à l’étroit, à talons). Plus la charge est importante, plus le fascia est correspon- dant et endommagé.

Une charge excessive sur le pied se produit, par exemple, dans les cas où une jambe a été blessée et que la personne a commencé à boiter sur l'autre jambe. Cependant, ce n'est pas un cas typique de formation d'éperons de talon. Beaucoup plus souvent, la charge sur le pied augmente avec l'âge en raison de la détérioration progressive de tout le système de dépréciation neuromusculaire, responsable de la démarche correcte et douce.

Le système d’amortissement neuromusculaire s’entend du système de gestion du travail du muscle squelettique (d’abord les jambes et le dos). De nombreux mécanorécepteurs qui contrôlent la position des articulations permettent au système nerveux de contrôler les muscles de manière à assurer des mouvements fluides et à réduire les chocs lors de la marche et de la course des dizaines de fois. Sans cet amortissement, les articulations et la colonne vertébrale se dégraderaient en quelques mois. C'est la défense neuromusculaire qui "plie les jambes" en essayant de sauter sur des jambes tendues, nous rend mous, en essayant de protéger l'articulation douloureuse de la surcharge.

Causes de la dépréciation neuromusculaire altérée:

  1. Gaspillage musculaire en raison de la malnutrition cellulaire. Les conditions les plus favorables pour le fonctionnement des muscles - est une activité physique uniforme. Par conséquent, en tant que style de vie sédentaire et, inversement, une activité sportive excessive nuit au travail des cellules musculaires.
  2. Mauvaise performance rénale. Dans ce cas, nous ne parlons pas de maladies rénales, telles que la pyélonéphrite et d’autres. Les reins peuvent être en bonne santé, mais ne doivent pas supporter la filtration (nettoyage) du sang en raison de sa "contamination" forte. En conséquence, l'équilibre électrolytique et hydrique du sel dans le sang est perturbé, ce qui affecte directement la performance de tous les muscles.
  3. Les maladies de la colonne vertébrale - ostéochondrose de la colonne vertébrale, hernie discale entraînent un gonflement des tissus, une insuffisance de l'apport sanguin et un pincement de la moelle épinière et des racines nerveuses. En conséquence, le passage d'une impulsion nerveuse le long des voies nerveuses conductrices est ralenti ou perturbé, ce qui entraîne un désalignement du travail musculaire et une diminution de la dépréciation neuromusculaire.

Les muscles affaiblis n'entraînent pas une dépréciation suffisante des chocs quotidiens lors de la marche, de la course et du saut, ce qui endommage le fascia plantaire et la colonne vertébrale. Le travail de la moelle épinière, caché dans la colonne vertébrale, à partir duquel des signaux sont envoyés aux muscles, est altéré. Les muscles dus à une mauvaise conduction de l'influx nerveux commencent à ne plus être alignés correctement, ne se groupent pas correctement pour une absorption des chocs maximale, le fascia plantaire et la colonne vertébrale sont endommagés.

En raison de la douleur dans le talon, la démarche d'une personne change, il commence à boiter ou à marcher sur la pointe des pieds. La charge sur les muscles est inégalement répartie, la charge dommageable sur la colonne vertébrale augmente.

Ainsi, un cercle vicieux se forme lorsque la faiblesse des muscles entraîne des lésions de la colonne vertébrale, du fascia plantaire et que des problèmes de la colonne vertébrale aggravent encore le travail des muscles. Il est très difficile pour le corps de briser ce cercle vicieux, raison pour laquelle il est si important de changer votre mode de vie et de fournir une assistance compétente aux muscles, aux reins et à la colonne vertébrale.

Principes de traitement efficace des éperons de talon

Sur la base de ce qui précède, le traitement efficace des épines de talon comprend les mesures clés suivantes:

  • réduire la charge sur le talon en sélectionnant les chaussures adéquates et confortables, en utilisant des semelles orthopédiques et / ou des coussins de talon, ainsi qu'en effectuant des exercices thérapeutiques sur l'étirement du muscle gastrocnémien et du fascia plantaire. La gymnastique est très importante, mais malheureusement, dans la plupart des cas, elle n’est pas suffisante pour la récupération;
  • nettoyage des tissus de l'excès de cellules mortes formé dans la région du talon en augmentant le flux sanguin et le flux lymphatique;
  • restauration du système de dépréciation neuromusculaire, tout d'abord, amélioration des muscles.

Le respect de ces principes vous permet d’éviter les rechutes (récurrence de la maladie).

Actuellement, il existe de nombreuses méthodes médicales pour traiter les éperons de talons, dont l'efficacité, le coût et la disponibilité varient. Malheureusement, la plupart du temps, ils ne respectent pas les trois principes du traitement efficace des éperons. La plupart des méthodes ne concernent que la région du talon et visent uniquement à réduire / éliminer la douleur au talon, à éliminer l'œdème et à détruire la croissance osseuse. À cet égard, quelque temps après le traitement, il y a souvent une rechute (récurrence de la maladie).

Une exception est la méthode de téléphonie. La vibration (thérapie vibroacoustique) est la transmission d'une microvibration sonore (gamme de fréquences (30-20 000 Hz) au corps humain à l'aide d'un appareil médical spécial).

À l'heure actuelle, il s'agit de l'une des méthodes les plus efficaces pour traiter les éperons de talon pour les raisons suivantes:

1. La téléphonie améliore le flux sanguin et lymphatique, facilite le nettoyage des tissus dans la région du talon et la résorption naturelle de la croissance osseuse. Grâce aux microvibrations sonores, les cellules immunitaires traversent les tissus plus rapidement et plus activement. En conséquence, le processus inflammatoire est plus facile, avec moins d'intensité et de douleur, et l'éperon de talon est absorbé en une période plus courte sans chirurgie.

En cours de conversation téléphonique, les dommages aux cellules sont exclus: l’amplitude de la microvibration est comparable à la taille de la cellule (0,0001-0,05 mm), et la fréquence est dans la plage de la parole, c’est-à-dire similaire aux microvibrations qui se produisent lorsque les cordes vocales sont excitées pendant le chant ou la lecture. parlant

2. La méthode a prouvé son efficacité dans la réduction de la douleur. Habituellement, la douleur disparaît en 2-3 semaines. Conformément à l'étude européenne, la thérapie vibroacoustique (phoning) réduit plus efficacement la douleur que la thérapie par ultrasons et laser [3].

Graphique d'intensité de la douleur de McGill

Ce graphique montre que l’efficacité de la phonation dans la réduction de l’intensité de la douleur est 30% plus élevée que celle des traitements au laser et aux ultrasons.

L'efficacité de la phonation est comparable à la thérapie par ondes de choc (thérapie par ondes de choc), tandis qu'un résultat similaire est obtenu plus rapidement - en 2-3 semaines. Comme le montrent de nombreuses études sur la thérapie par ondes de choc, un effet prononcé (diminution de l'intensité de la douleur) n'est observé qu'après 3 mois ou plus, et avant cela, une personne doit marcher avec une douleur intense. En pratique, téléphoner donne de meilleurs résultats avec une utilisation plus fréquente (2-3 fois par jour).

3. Restaure l'élasticité du fascia plantaire en améliorant la nutrition dans cette zone et en accélérant les processus de régénération. Renforce l'effet de la gymnastique médicale visant à étirer le muscle gastrocnémien et le fascia plantaire.

4. La téléphonie peut être appliquée dès la naissance. L'effet thérapeutique repose sur la microvibration sonore de la plage audible (parole) naturelle du corps, contrairement aux ultrasons et aux infrasons. A une liste limitée de contre-indications.

5. Vise à rétablir la dépréciation neuromusculaire. Contrairement aux autres types de thérapie, la méthode de téléphonie comprend l'impact non seulement sur l'éperon de talon, mais également sur les muscles de la jambe et des reins.

  • La sauvegarde des reins améliore l’état de toutes les ressources musculaires en accélérant la production d’acide urique et en améliorant la composition électrolytique du sang (PH). De ce fait, le corset musculaire résiste mieux à la fonction de protection du système musculo-squelettique contre les chocs.
  • Le phing de la région de la jambe améliore directement le tonus de ces muscles.
  • Une phonation longue et quotidienne de la région problématique de la colonne vertébrale (hernie intervertébrale, ostéochondrose) soulage l'œdème et améliore en conséquence la conductivité des impulsions nerveuses.

6. Est la prévention des maladies des articulations et de la colonne vertébrale.

Avantages supplémentaires de cette méthode:

7. Accessibilité. Les appareils de téléphonie peuvent être achetés dans les pharmacies, les magasins de matériel médical, sur le site Web du fabricant, ainsi que dans les magasins en ligne livrés dans toute la Russie.

8. La possibilité d'utiliser à la maison et la facilité d'utilisation de l'appareil. Vous pouvez téléphoner chez vous à l'aide de dispositifs médicaux «Vitafon». C'est-à-dire qu'il n'y a pas besoin de douleur douloureuse au talon pour aller à la procédure. Après la fin du traitement, à tout moment, vous pouvez prévenir les éperons.

La vibration (thérapie vibroacoustique) est l’un des nouveaux domaines prometteurs dans le traitement des maladies du système musculo-squelettique. L’efficacité de la phonation est confirmée par un certain nombre d’études scientifiques.

À Roszdravnadzor, plusieurs modèles d'appareils de téléphonie sont enregistrés. Tous sont produits sous la marque "Vitafon". Aujourd'hui, ce sont les seuls dispositifs au monde permettant de transmettre au corps humain une énergie de microvibration semblable à celle des microvibrations biologiques. Depuis plus de 25 ans d'utilisation chez plus de 2 millions de personnes, il n'y a pas eu un seul cas d'effets indésirables.

La méthode officielle de traitement de l'éperon de talon à la maison à l'aide de dispositifs médicaux "Vitafon" est disponible ici.

Il est possible que votre médecin ne connaisse pas cette nouvelle méthode de traitement moderne (téléphonie) et les appareils correspondants. Nous vous suggérons donc, avant de vous rendre à la réception, d’imprimer un dépliant contenant des informations sur les contre-indications et les méthodes de traitement des éperons.

Problèmes du système musculo-squelettique: «épine de talon», caractéristiques du traitement

Le système musculo-squelettique du pied humain est un système complexe. Il résiste à un stress énorme tout au long de la vie. Évidemment, avec une telle charge, dans certaines conditions, le système musculo-squelettique est défaillant. Une des pathologies affectant le pied - le soi-disant. "Éperon de talon". Le plus souvent, cette maladie se développe chez les patients âgés, mais les jeunes ne peuvent pas non plus être considérés comme sans danger. Qu'est-ce que vous devez savoir pour ne pas reconstituer les statistiques des "affligés"?

Qu'est-ce que “l'épine de talon” et comment se développe-t-il?

L'éperon de talon est le résultat d'un processus inflammatoire dégénératif affectant le fascia du talon (ligament). Cet ensemble joue un rôle majeur dans la rétention du pied et de la voûte plantaire. Des charges statiques et dynamiques prolongées provoquent des micro-déchirures dans la structure du fascia. La partie où l'aponévrose se fixe au talon (à l'os du talon) est le plus souvent touchée.

Habituellement, ces lésions guérissent rapidement d'elles-mêmes, mais dans le cas d'un long processus dégénératif, le ligament n'a pas le temps de récupérer. Dans le tissu conjonctif, une inflammation et un dépôt de sels de calcium se produisent. La calcification constante entraîne la prolifération des structures osseuses ostéophytes dans la région du tubercule calcanéen, appelées «éperons de talon».

Raisons pour le développement de "talons"

Il existe de nombreuses causes à «l'éperon de talon», également appelé fasciite plantaire. Certaines d'entre elles sont directement responsables du développement de la maladie, tandis que d'autres augmentent le risque de survenue de celle-ci.

  • Hypertonus des muscles du mollet. Une tension prolongée de la jambe dans le muscle gastrocnémien entraîne une augmentation de la charge sur le pied; ainsi, une calcification du fascia calcanéen est possible et la formation d'excroissances ostéophytes marginales.
  • En surpoids. L’obésité est l’un des facteurs de risque pour «l’éperon de talon», car plus le poids est élevé, plus la charge sur les jambes est forte.
  • Porter des chaussures à talons hauts. Les chaussures à talons hauts (plus de 4 cm) augmentent la charge sur l'ensemble du système musculo-squelettique, y compris les pieds.
  • Porter des chaussures trop basses. L'optimum est considéré comme un talon de 2-4 cm.
  • Arthrite goutteuse dans l'histoire.
  • La présence d'arthrose des articulations du pied.
  • Activité physique excessive.

Il existe d'autres raisons pour le développement de "l'éperon de talon", mais elles sont les plus courantes.

Facteurs et groupes à risque

Les personnes à risque sont près de 50% plus susceptibles de développer une fasciite plantaire. Les groupes suivants sont distingués:

  • Personnes professionnellement engagées dans un travail physique. Ce sont des constructeurs, des travailleurs des services publics, des porteurs, des athlètes.
  • Patients âgés. Ils constituent le plus grand pourcentage de cas.
  • Patients en surpoids. Plus le surpoids est élevé, plus la probabilité de développer la maladie est élevée.
  • Personnes menant une vie excessivement active (toujours debout).
  • Appartenir au sexe masculin. Le plus souvent, souffrent de fasciite représentant une forte moitié de l’humanité.

Astuce! Si une personne se trouve à risque, il est nécessaire au moins une fois par an de se soumettre à des examens préventifs avec un chirurgien.

Symptômes de la maladie

Les manifestations de «l'épine de talon» varient d'un patient à l'autre. Tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, de la durée de la maladie, de sa gravité. Le tableau clinique "classique" comprend:

  • Syndrome de douleur Les douleurs tirent, brûlantes ou douloureuses dans la nature. La gêne est localisée dans le talon et à l'arrière du pied. En état de repos, ne dérange pratiquement pas le patient. Lorsque vous modifiez la position du corps, le début de la marche, appelé "Douleurs de départ". Des sensations désagréables peuvent irradier (donner) aux muscles du mollet.
  • Gonflement du talon. Manifesté en raison d'un processus inflammatoire actif.
  • Rougeur du talon. Cela apparaît rarement.
  • Formation d'ostéophytes distincts le long du bord du tubercule calcanéen. Il se produit dans les stades avancés de la maladie.

Si le processus dure longtemps, la douleur est plus intense. Peut-être une réduction de l'activité physique en raison d'une manifestation trop vive des symptômes: le patient perd simplement la capacité de marcher normalement.

Diagnostic "éperons de talon"

Le diagnostic commence par la sélection du "bon" spécialiste. La première chose qu'un patient doit faire est de consulter un chirurgien. Il aidera à déterminer la tactique du sondage et à donner les instructions nécessaires. Vous pouvez également visiter un médecin généraliste. Le spécialiste du traitement des maladies du système musculo-squelettique est un orthopédiste.

Au premier rendez-vous, le médecin pose des questions sur l'état du patient, ses plaintes, la nature et la durée des symptômes, etc. C'est le soi-disant. collection d'anamnèse. Cela permet au médecin de déterminer le diagnostic principal. Heureusement, le diagnostic de fasciite plantaire n’est pas particulièrement difficile.

Après l'examen initial, le médecin procède à la palpation - un examen physique. À ce stade, il est important d'identifier la taille de la zone douloureuse, ainsi que les éventuels problèmes de mobilité des articulations du pied. À la fin des mesures de diagnostic primaires, le médecin détermine le diagnostic principal et envoie le patient aux tests instrumentaux et de laboratoire.

Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent:

  • IRM Norme de référence reconnue dans l'identification des problèmes du système musculo-squelettique. Malheureusement, en Russie et dans les pays de la CEI, cette méthode n’est pas répandue. La raison en est le coût élevé et, par conséquent, la faible disponibilité pour la population en général.
  • Radiographie du pied. L'étude principale qui permet de déterminer "l'éperon de talon".
  • Échographie. L'étude la moins informative. Cependant, il permet le diagnostic dans les cas où les rayons X et l'IRM sont contre-indiqués.

Dans l’enquête, il est important non seulement d’identifier «l’épine de talon» elle-même, mais également de nommer la cause première de la maladie. Les méthodes de laboratoire conviennent pour cela. Ils comprennent:

  • Analyse d'urine. Il permet de détecter une augmentation de la concentration de sels d’urate et, en conséquence, d’évaluer la probabilité d’un processus arthritique.
  • Biochimie sanguine.

Ces méthodes de laboratoire sont une partie importante du diagnostic.

Traitement de l'épine au talon

La thérapie «à l'épine» doit être complexe, car il est important non seulement d'éliminer les symptômes pathologiques, mais également d'éliminer les causes profondes de la maladie. À ces fins, le patient est affecté:

  • Traitement médicamenteux.
  • Traitement orthopédique.
  • Traitement des remèdes populaires.
  • Physiothérapie
  • Thérapie d'exercice.
  • Traitement chirurgical.

Traitement médicamenteux

Cela implique un traitement avec des médicaments spéciaux. Ceux-ci comprennent les groupes de médicaments suivants:

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Assigné comme le traitement symptomatique principal. Si la douleur vous inquiète, mais pour le moment, vous ne pouvez pas consulter un médecin, disons un médicament à court terme de ce groupe (Ketorolac, Nise, Ibuprofen, Ksefokam, Diclofenac). Pendant longtemps d'utiliser ces médicaments ne peuvent pas, parce que l'effet opposé se produit et les effets secondaires se développent.
  • Analgésiques Appelé pour soulager la douleur (Analgin, Tempalgin).
  • Anti-inflammatoires stéroïdiens. Assigné à l'inefficacité du premier.
  • Aussi souvent prescrit des compresses avec des médicaments chauffants, tels que Dimexide, etc.

Les méthodes de traitement «semi-médicales» comprennent l'utilisation de divers dispositifs, tels qu'Almag, Vitafon, etc. Leur efficacité n'a pas été suffisamment prouvée, mais leur utilisation ne présente aucun danger. Les méthodes d'utilisation sont indiquées dans les instructions détaillées de ces appareils.

Dans le processus de la goutte, les médicaments uricosuriques et diurétiques sont également indiqués.

Traitement orthopédique

Il est conçu pour éliminer la charge excessive sur le pied. Le moyen principal - l'utilisation de semelles orthopédiques spéciales.

Traitement des remèdes populaires

Tous les remèdes populaires ne sont pas aussi efficaces et utiles dans la fasciite plantaire. Internet contient beaucoup de recettes. Ce devrait être le plus efficace.

  • Bile compresse. La bile médicale peut être trouvée dans presque toutes les pharmacies. Humidifiez un morceau de tissu propre, de gaze ou de bandage avec de la bile, fixez-le au talon touché. Fixez la compresse avec un pansement, puis enveloppez le point sensible avec un foulard ou dans un sac en plastique. Top pour porter des chaussettes. C'est un agent de chauffage efficace.
  • Bain au sel. Prendre 3 c. sel de mer. Versez cette quantité avec un litre d'eau. La quantité totale d'eau et de sel de mer est déterminée dans la même proportion, en fonction de la taille du réservoir. Placez le pied dans un récipient avec de l'eau, prenez un bain pendant au moins une demi-heure. À la fin de la procédure, placez les pieds dans un endroit chaud.
  • Compresse de pomme de terre. Hacher ou broyer les pommes de terre. Mettez un bandage ou de la gaze. Il est important que le pansement soit imbibé du jus de pommes de terre. Placez la compresse sur le point sensible, réparez. La durée de la procédure est de 24 heures.
  • Compresse complexe de farine et de miel. Mélanger la farine d'avoine (cuillère à soupe) avec une cuillère à soupe de miel. Moyens de faire tremper la gaze ou un bandage, mis sur le talon dans la zone touchée. Il est recommandé de faire la compresse la nuit et de la garder jusqu'au matin.
  • Graisse de blaireau. La graisse, frotter le talon douloureux et porter des chaussettes chaudes sur le dessus. La procédure dure 3-6 heures.
  • Compresse de radis râpé. La recette et la technologie sont similaires avec l'utilisation de compresse de pomme de terre.
  • Compresser avec de l'iode. Écrasez deux comprimés d’aspirine et mélangez-les avec une solution d’iode (concentration de 5%). Faire tremper la gaze et fixer sur un point sensible.

C'est important! Les remèdes populaires ne peuvent en aucun cas remplacer une pharmacothérapie, mais ils deviendront une bonne méthode de traitement auxiliaire.

Physiothérapie

La thérapie physique joue un rôle énorme dans le traitement. Les principales méthodes de thérapie ne sont sélectionnées que par un médecin. Parmi eux se trouvent:

  • Thérapie par ondes de choc. Elle consiste en la destruction d'ostéophytes à l'aide d'ondes spéciales.
  • Traitement magnétique. Il aide à restaurer la nutrition du fascia calcanéen, soulage l'inflammation et la douleur.
  • Électrophorèse. Nécessaire pour l'introduction de médicaments spécialement sélectionnés dans la structure du pied.
  • UHF
  • Traitement thermique.
  • Traitement au laser.

Toutes les procédures à la fois, bien sûr, ne s'appliquent pas. En règle générale, une combinaison de 2 ou 3 méthodes suffit.

Des exercices spécifiques sont sélectionnés par un médecin. Vous pouvez les exécuter à la fois en groupe et à la maison. Il existe un ensemble d'exercices adaptés à tous les patients:

  • Squats. Posez vos mains sur le mur, les jambes parallèles. Un pied endolori devrait être derrière. La distance entre les jambes est d’environ 30 à 50 cm et commence à s’accroupir lentement jusqu’à sentir une tension dans les jambes. Maintenir la tension statique des jambes pendant 10-15 secondes (geler dans une posture de demi-assise).
  • Debout pour des concessions. Un escalier, un bar, une couverture roulée, de vieux livres, etc. conviendront.La hauteur de la commande est de 4 à 5 cm.Les talons doivent être dans une position libre et pendre. Mettez vos mains sur le mur. Quant au «temps» de se lever sur les orteils, au détriment de «deux» - de revenir à la position de départ. Courir 10-15 fois.
  • Prenez un rouleau à pâtisserie, un rouleau ou une bouteille en verre. Mettez sous le pied affecté. Commencez à faire rouler l'objet sur tout le pied.
  • Mettez 5-10 petits objets sur le sol. Celles-ci peuvent être des stylos, des crayons, etc.
  • Asseyez-vous sur le sol. Les jambes se redressent et légèrement écartées. Sans plier le plus possible le dos, tirez le pied vers vous. Répétez 10-15 fois.

Ensemble, ces exercices peuvent normaliser la nutrition du fascia, éliminer l’inflammation et détendre les muscles.

Traitement chirurgical

Nommé dans des cas extrêmes, lorsque toutes les méthodes ci-dessus sont inefficaces. L'essence du traitement est l'élimination directe de la croissance osseuse.

Complications de "l'éperon de talon"

La fasciite plantaire présente deux complications majeures:

  • Inflammation de l'os du talon et des structures musculaires environnants.
  • Restriction de la mobilité de la jambe dans le pied.

Ces complications se manifestent en cas de traitement tardif de "l'éperon de talon".

Prévention

La prévention de "l'épine dorsale" comprend l'élimination des facteurs de développement de la maladie. Peut recommander:

  • Contrôler le poids corporel. L'obésité est un terrible ennemi du système musculo-squelettique.
  • Régime complet. Pour restaurer les structures musculo-squelettiques, vous devez manger correctement et complètement. Le régime devrait être équilibré.
  • Rejet des talons hauts. La hauteur maximale du talon est de 4 cm, elle est également recommandée.
  • Éviter les efforts physiques inutiles.
  • Il est extrêmement important d’abandonner les mauvaises habitudes telles que le tabagisme.
  • Contrôles réguliers d'un chirurgien ou d'un orthopédiste. Au moins une fois par an. Les personnes de plus de 45 ans devraient subir des examens préventifs deux fois par an.

"Heel Spur" - la maladie est calme et ne se manifeste que dans les stades avancés. Il est important de ne pas rater le moment et de commencer un traitement complexe à temps. Heureusement, la médecine moderne est capable de résoudre ce problème.