Toxicose de grossesse - symptômes et traitement

La toxicose fait partie intégrante de la grossesse de chaque femme. Beaucoup de futures mères ressentent un inconfort important en raison de son apparence.

Quoi et comment traiter la toxicose pendant la grossesse, et pouvez-vous vous débarrasser de ses symptômes désagréables pour toujours?

Heureusement, les nausées, vomissements et autres symptômes désagréables peuvent être soulagés de plusieurs manières.

Raisons

Le plus souvent, la toxicose commence aux premiers stades de la grossesse. Pour beaucoup de femmes, les nausées, la mauvaise santé et la somnolence sont les premiers signes de la grossesse. Habituellement, après le premier trimestre, les symptômes disparaissent et la future mère ne s’inquiète plus. Qu'est-ce qui explique ce phénomène? Et pourquoi une femme ne souffre pas toujours de la toxémie?

À l'heure actuelle, on sait de manière fiable que ce phénomène a une prédisposition héréditaire. Cependant, les hormones sont le principal facteur affectant la présence de sensations désagréables pendant la grossesse. Les attaques fréquentes de toxicose sont directement liées au niveau de l'hormone HCG, qui atteint son apogée entre 8 et 12 semaines. Des facteurs tels qu'une alimentation déséquilibrée, le tabagisme et la consommation d'alcool, le stress et l'insomnie peuvent augmenter le sentiment de malaise.

Les symptômes

Dès que le processus de conception commence dans le corps de la femme, tous les systèmes commencent à se réorganiser à un rythme de travail accru. Tout d'abord, une femme souffre de léthargie, de somnolence et d'épuisement. Avec une toxicose précoce, se manifestant aux premiers stades de la grossesse, on peut observer des vomissements, une altération des papilles gustatives, une dermatose et une perte d’appétit. Ce cas est caractérisé par une légère perte de poids. Dans certains cas, une perte de poids importante (jusqu'à 10 kg sur une période de deux semaines), une envie de vomir fréquente (jusqu'à 20 fois par jour) et une diminution de la pression artérielle sont notées.

Comment se débarrasser

Comment traiter la toxicose pendant la grossesse? Malheureusement, il est peu probable que la maladie disparaisse complètement: le phénomène est naturellement ancré dans le corps de la femme. Cependant, rien n'empêche la future mère de se soigner à l'aide de plusieurs méthodes simples.

La nutrition

Les aliments qui pénètrent dans le corps d'une femme enceinte affectent directement son bien-être. C’est la raison pour laquelle les femmes qui occupent une position intéressante et veulent décider comment traiter la toxicose pendant la grossesse doivent s’occuper de leur régime alimentaire. Tout d'abord:

  • Manger de petits repas;
  • Mangez immédiatement lorsque vous avez faim, évitant ainsi le sentiment croissant de nausée;
  • Évitez les aliments gras et lourds;

La vidéo ci-dessous décrit les causes de la toxicose et les mesures pour l'éliminer:

  • Ne mangez pas de plats qui dégagent une odeur âcre et un goût prononcé.
  • Pendant un certain temps, ne mangez pas d'assaisonnements ni d'épices.
  • Choisissez des boissons acides et légèrement fraîches;
  • Ne pas manger avant le coucher. Il est souhaitable que le dernier repas ait été pris 3-4 heures avant d'aller au lit;
  • Au premier besoin de vomir, mangez une petite tranche de citron ou une cuillerée de miel.

Drogues

Avec des symptômes prononcés de toxémie qui ne donnent pas de repos à la femme, ni jour ni nuit, le médecin peut vous prescrire un médicament. La liste des moyens les plus sûrs pour les femmes enceintes d'atténuer les principaux symptômes de la toxicose:

  • La meklozine élimine le mal des transports dans les transports;
  • Le métoclopramide permet une meilleure digestion, réduit les nausées;
  • Hofitol améliore le fonctionnement du foie, soulage les symptômes de la toxicose. Cependant, malgré l'efficacité et l'innocuité prouvées de ces produits, consultez votre médecin pour savoir comment traiter une toxicose pendant la grossesse.

Remèdes populaires

En médecine traditionnelle, il existe plusieurs méthodes simples et éprouvées pour réduire les nausées, les vomissements et d'autres signes de toxicose:

  • Mettez une petite tranche de citron sur la langue et dissolvez-la jusqu'à ce que la nausée disparaisse;
  • Buvez du jus de canneberge ou du jus toute la journée;
  • Le thé de gingembre frais, bu à jeun, vous permettra de vous libérer de l'envie de vomir du matin. Si vous le souhaitez, vous pouvez y ajouter une tranche de citron frais ou une cuillère à café de miel.
En savoir plus sur le sujet.
  • Comment traiter les dents avec des bermes La santé du fœtus dépend de l'état du corps de la femme. Et la question concerne non seulement la santé des organes internes, mais aussi la cavité...
  • Comment traiter la cystite pendant la grossesse Très souvent, au début de la grossesse, les femmes sont confrontées à un problème tel que la cystite. La maladie a un certain nombre de symptômes caractéristiques, de ne pas remarquer que...
  • Comment le gingembre est-il utile aux femmes? Aujourd'hui, le gingembre est utilisé activement non seulement dans la cuisine, mais aussi dans la médecine traditionnelle. Cette épice est idéale pour les femmes aussi...
  • Comment traiter les infections virales respiratoires aiguës pendant la grossesse? Avec l'arrivée du froid, nous sommes nombreux à développer un rhume. L'infection ne contourne pas le côté et les filles enceintes. Pas toujours des méthodes traditionnelles,...
  • Comment traiter la bronchite pendant la grossesse Même le rhume pendant la grossesse peut entraîner des complications imprévues. Très souvent, le DRA non complètement guéri se termine par une bronchite.…
Des sections

Traitement de la toxicité pendant la grossesse

Le traitement de la toxémie pendant la grossesse offre de nombreuses options. Mais ils ne sont pas tous aussi inoffensifs, sûrs et donnent des résultats. Donc, vous devez toujours vous rappeler que la maladie est préférable de ne pas courir.

Traitement médicamenteux de la toxicité pendant la grossesse. Parmi toutes les préparations pharmaceutiques utilisées pour traiter la toxicose pendant la grossesse (il y en a environ deux douzaines), seul le bien connu no-shpa, précieuses vitamines, les oligo-éléments sont totalement inoffensifs pendant la grossesse. Les autres sont assez dangereux et toxiques. Mais certaines conditions rendent nécessaire le recours à leur aide dans les situations où le succès de ce traitement de toxicose pendant la grossesse pour une femme dépasse le risque probable pour le fœtus. Le traitement de la toxicose pendant la grossesse doit être alphabétisé, complet et contenir un certain nombre de médicaments différents. Le traitement de la toxémie pendant la grossesse n’est toujours pratiqué qu’à l’hôpital, mais n’est malheureusement pas toujours efficace.

Normalement, si le traitement de la toxicose au cours de la grossesse a été commencé à temps, la toxicose passe et la femme sort rapidement de l'hôpital. Mais dans certains cas: l’amélioration ne se produit pas et les vomissements ne cessent pas;

La déshydratation du corps augmente progressivement;

La réduction du poids corporel progresse activement;

L'acétonurie progresse sur plusieurs jours;

Il y a une tachycardie prononcée;

Les fonctions du système nerveux sont perturbées (apathie, faiblesse, délire, euphorie);

La jaunisse est caractéristique de la sclérotique, ainsi que de la peau.

Le traitement de la toxicité pendant la grossesse peut être effectué indépendamment.

Le traitement de la toxémie pendant la grossesse consiste à ne pas se lever brusquement le matin. Mangez d'abord une poignée de noix ou de biscuits cuits à l'avance près du lit le soir.

Le traitement de la toxicose pendant la grossesse consiste à manger tout au long de la journée, pendant un petit moment, de préférence toutes les quelques heures.

Le traitement de la toxicose pendant la grossesse procure une mastication fréquente - il aide bien aux nausées. Snacking est nécessaire citron, fruits secs, noix, menthe poivrée, mandarine. Bénéfique pour les nausées à mâcher également sur les graines de cumin ou le chewing-gum habituel.

Le traitement de la toxicose pendant la grossesse nécessite d'éliminer complètement de votre propre régime les marinades, les frites, le chocolat et les aliments difficiles à digérer.

Il est prouvé que la vitamine B6 réduit les manifestations de toxicité, pour cette raison, le régime devrait comprendre des aliments riches en ce comme le poisson, les œufs, le poulet (sans peau seulement), les noix et les légumineuses plus de légumes (pois, haricots, lentilles). Une grande quantité de vitamine B6 et contient avocat.

Le traitement de la toxicose pendant la grossesse sera utile si vous utilisez du gingembre. Il a un effet antiémétique. Il peut être ajouté au thé ou simplement à mâcher. Les aliments avec l'ajout de gingembre (par exemple, des biscuits au gingembre) aideront avec succès à surmonter l'envie de bâillonnement.

Le traitement de la toxicose pendant la grossesse exige que les aliments soient légers, tout en étant nutritifs et contiennent toutes les substances utiles: fruits, porridge frais cuit à l’eau, pain.

Mais si vous voulez vraiment manger ce que vous voulez.

Ça devrait être un peu allongé. Ou immédiatement après un repas, allongez-vous et reposez-vous pendant un moment.

Le traitement de la toxicose pendant la grossesse recommande de manger des aliments chauds ou réfrigérés.

Le traitement de la toxémie pendant la grossesse contient des conseils: habituez-vous tous les jours le matin, l'estomac vide, buvez un verre d'eau, cette procédure réduira considérablement la sensation de nausée et vous aidera à faire face à l'inconfort qui en résulte.

Buvez de l'eau minérale sans gaz (alcalin) avant de devoir la chauffer.

Consommez plus de liquide, mais en petites portions. Thé particulièrement bénéfique à base de camomille, jus de canneberge, jus de pomme frais, thé vert, infusion d'églantier, eau additionnée de jus de citron et de miel.

Lorsque saliver aide à rincer la bouche avec infusion de sauge, de camomille et de menthe.

Vous devez prendre des infusions de calendula, de valériane, de millefeuille, car ces plantes bloquent bien les spasmes, ont un effet bénéfique sur le tractus gastro-intestinal et les nerfs sont parfaitement apaisants.

Le traitement de la toxémie pendant la grossesse peut être effectué à la menthe. Sur cette base, vous pouvez préparer une teinture qui aide à lutter contre la toxicose. Vous devez prendre quelques cuillères à thé de menthe sèche, une cuillerée à thé de racine de valériane, deux cuillères à thé de fleurs de calendula et la même quantité d’herbes de millefeuille. Le mélange doit être versé 400 ml d'eau bouillante, il est nécessaire d'insister pendant une demi-heure, puis filtrer. Il est nécessaire de prendre deux ou trois cuillères à soupe (cuillères à soupe) six fois par jour en trois cours de vingt-cinq jours avec deux pauses de deux semaines.

Toujours aérer votre propre cuisine et utiliser la hotte pour vous faire sentir moins ennuyeux.

Ne désespérez pas, croyez un peu plus dans le meilleur et tout finira bientôt. La toxicose précoce, dans la très grande majorité des cas, prend fin au début du deuxième trimestre. Mais la vérité est qu'il y a des cas de toxicose tardive appelée gestose. Pour cette raison, toutes nos recommandations peuvent encore vous être utiles.

Toxicose pendant la grossesse

Si vous vous sentez malade même avant de vomir, si vous sentez des odeurs ou si vous avez mentionné certains produits, et si le test de grossesse révèle deux lignes - vous avez commencé une toxicose précoce chez la femme enceinte.

Les principaux signes de toxicose chez la femme enceinte sont les suivants:

Il existe également des formes rares de toxicose précoce: dermatoses de la femme enceinte, tétanie, ostéomalacie, atrophie jaune du foie aiguë, asthme bronchique de la femme enceinte.

Combien de temps commence la toxicose?

En général, les femmes souffrent de toxicose en début de grossesse. Le plus souvent, les symptômes de toxicose précoce apparaissent à 5-6 semaines, parfois déjà les jours de menstruation retardée, et dans certains cas même plus tôt - dès la première semaine de la conception.

Certaines femmes affirment avoir des nausées et même des vomissements dès le lendemain de rapports sexuels non protégés. Mais les experts sont sceptiques quant à de telles déclarations. La «toxicose» dans de tels cas, très probablement, a d'autres causes qui ne sont absolument pas liées à la grossesse: par exemple, un empoisonnement ou une indisposition due à une modification de la pression artérielle. Le facteur psychologique n'est pas exclu: la fille commence à ressentir, à s'inquiéter et à ressentir des «signes» de grossesse sur ses émotions.

Une toxicose au premier trimestre de la grossesse est observée le plus souvent. Mais il existe également une toxicose tardive beaucoup plus dangereuse. La toxicose est également appelée prééclampsie, mais le terme «prééclampsie chez la femme enceinte» est plus souvent utilisé pour désigner une toxicose tardive.

La toxicose pendant la grossesse est un phénomène physiologique et ne nécessite pas de traitement (contrairement à la gestose). Mais si vous vous sentez très mal, les vomissements sont répétés souvent et s'il y a une perte de poids, vous devez alors contacter un gynécologue pour obtenir de l'aide.

La norme absolue est également l'absence de toute toxicose et même le moindre soupçon. Opinion selon laquelle une femme enceinte se sentirait certainement malade, se tromperait.

Combien de temps dure la toxicose pendant la grossesse?

Tout est très individuel: des manifestations de la toxémie jusqu'au terme de sa durée. Certaines femmes ne ressentent qu'une légère nausée, d'autres sont forcées de se faire soigner à l'hôpital. Il en va de même avec la durée: on observe la toxémie pendant la grossesse chez différentes femmes pendant une période différente, mais le plus souvent, elle disparaît progressivement au début du deuxième trimestre.

La toxicose pendant la grossesse dure jusqu'à la période où le placenta est complètement formé, c'est-à-dire une semaine entre le 12 et le 14. Vient ensuite le deuxième trimestre, calme en termes de bien-être. À partir du troisième trimestre de la grossesse, la toxicose peut reprendre, elle s'appelle déjà gestose. Il arrive également que la toxicose au cours de la grossesse se manifeste d'abord à la fin du terme. La gestose étant beaucoup plus dangereuse que la toxicose précoce, le médecin doit être prévenu de son apparition.

Les symptômes de la prééclampsie sont également quelque peu différents. En particulier, il existe une formation accrue d'œdème et une augmentation de la pression artérielle.

Parfois, une toxicose tardive peut commencer au deuxième trimestre, ce qui n’est pas sans danger pour le fœtus et la future mère. Mais heureusement, tout se passe après l'accouchement, c'est sûr!

Causes de toxicité pendant la grossesse

On pense que la toxicose est une conséquence des modifications hormonales en cours dans le corps de la mère, nécessaires au développement normal et au port de l'enfant. Pourquoi la toxicose peste les femmes enceintes, pour répondre exactement échoue encore. Mais il a été établi que les femmes enceintes atteintes de maladies du tractus gastro-intestinal, du foie et de la thyroïde, ainsi que les femmes qui fument, qui travaillent beaucoup et souffrent de stress nerveux sont susceptibles de devenir toxicosiques.

Parmi les autres causes probables du développement d'une toxicose pendant la grossesse, divers chercheurs citent les suivantes:

  • maladies chroniques;
  • grossesse dès le plus jeune âge;
  • manque de préparation psychologique à la maternité;
  • prédisposition génétique.

Certains scientifiques pensent que la toxicose constitue la protection naturelle du fœtus contre les effets probables de facteurs négatifs (mauvaises habitudes et régimes malsains, par exemple).

Beaucoup pensent que les nausées et les vomissements sont tout à fait normaux pour une femme enceinte. Mais en réalité, un tel état peut être dangereux pour la mère et le fœtus. Eh bien, si vous voulez simplement dormir et que vous deveniez extrêmement irritable pendant une minute. Mais les vomissements débilitants, la famine systématique et la perte de poids rapide ne sont pas du tout ce que l’on peut appeler la normale. Même surtout pour une femme enceinte.

En principe, on considère comme normal si, pendant un certain temps, une femme enceinte ne ressent plus de nausées et de vomissements plus de deux fois par jour, le matin, la plupart du temps à jeun. Mais seulement à la condition que l'état général de la femme ne se détériore pas. Si vous empirez, vous ne pouvez pas manger et les attaques se produisent fréquemment, et en plus, il y a une perte de poids - c'est très dangereux. Par conséquent, il est préférable de ne pas tolérer une telle maladie, mais de commencer à traiter la toxémie à temps.

Remèdes contre la toxicose pendant la grossesse

Il existe de nombreux traitements différents pour la toxicose. Mais tous ne sont pas inoffensifs, sûrs et productifs. Nous répétons donc encore une fois: il vaut mieux ne pas commencer la maladie.

Traitement de la toxicomanie. Parmi tous les médicaments utilisés pour traiter la toxicose (il y en a environ 20), seuls les non-spas, les vitamines et les oligo-éléments sont inoffensifs dans une certaine mesure pendant la grossesse. Le reste est très dangereux et toxique. Mais dans certaines conditions, il faut recourir à leur aide, lorsque les avantages d'un tel traitement pour la mère l'emportent sur les risques potentiels pour le fœtus. Le traitement médicamenteux de la toxicose doit être complexe et inclure un certain nombre de médicaments différents. Un tel traitement est toujours effectué à l'hôpital, mais malheureusement pas toujours avec succès.

Habituellement, si le traitement a été commencé à temps, la toxicose est réussie et la femme est évacuée. Mais dans de rares cas, l'amélioration ne se produit pas:

  • les vomissements ne s'arrêtent pas;
  • l'acétonurie progresse dans les 3-4 jours;
  • une tachycardie sévère est observée;
  • les fonctions du système nerveux sont altérées (adynamie, apathie, délire, euphorie);
  • sclère ictérique caractéristique et peau.

Cet état de grossesse est une indication d'avortement. Mais heureusement, aujourd'hui, cela arrive très rarement.

fait référence aux traitements invasifs modernes. Cela consiste en ce que les lymphocytes de son mari sont injectés dans la peau de l'avant-bras d'une femme enceinte. L'amélioration de la santé de la femme enceinte intervient généralement dans les 24 heures. L’immunocytothérapie nécessite également une hospitalisation et même un examen approfondi du père de l’enfant pour rechercher des infections (hépatite B et C, VIH, Wasserman). Néanmoins, cette méthode reste dangereuse: il existe par exemple un risque d'infection par l'hépatite.

est absolument sans danger pour la femme enceinte et le fœtus et très efficace, et donc la méthode préférée de traitement de la toxicose. Il vous permet de sélectionner des médicaments individuellement et de traiter simultanément l'ensemble du corps, non seulement pour les femmes, mais également pour les enfants si nécessaire. La probabilité d'effets secondaires et de surdosage toxique est exclue, et les préparations homéopathiques elles-mêmes ne créent pas de dépendance.

La menthe poivrée peut aider à prévenir les nausées matinales: déposez une goutte de cette huile essentielle sur un oreiller ou sur un mouchoir que vous avez placé près de la tête du lit. Cet extrait a un effet sédatif bénéfique non seulement sur tout le corps, mais aussi spécifiquement sur votre estomac, empêchant ainsi ses «émeutes» matinales. Effectuez cette procédure plusieurs nuits de suite et vous remarquerez un soulagement net.

Apportez avec vous l'huile essentielle de gingembre: quand elle devient soudainement mauvaise et commence à vous sentir mal, mettez une goutte d'huile de gingembre sur votre paume, frottez-la, portez-la à votre nez et prenez une profonde respiration plusieurs fois. Cette huile aide également à vomir: déposez une goutte de 0,5 litre d’eau bouillante et respirez à la vapeur.

Pour prévenir les nausées et les vomissements pendant la journée, il est recommandé de frotter le mélange d’huile dans la zone très brillante le matin: ajoutez une goutte d’huile de gingembre à la cuillère à dessert (10 ml) de toute huile végétale.

Lorsque vous utilisez des huiles aromatiques, faites attention à leur qualité: vous pouvez acheter uniquement les huiles essentielles pour lesquelles il existe un certificat d'hygiène et un certificat de conformité. Mieux vaut le faire dans une pharmacie.

En plus des types de traitement décrits lors de la toxicose, la physiothérapie et la phytothérapie sont utilisées. En outre, recourir souvent à des méthodes de traitement plus exotiques: l'hypnose, l'électricité, l'acupuncture.

Cependant, avec de légères manifestations de toxicose, les femmes enceintes peuvent la maîtriser à la maison.

Comment traiter la toxicose pendant la grossesse à la maison

  1. Le matin, ne vous levez pas brusquement du lit. Mangez d'abord une poignée de noix ou de biscuits cuits près du lit le soir.
  2. Manger tout au long de la journée, petit à petit, mieux toutes les 2-3 heures.
  3. La mastication fréquente aide beaucoup avec la nausée. Snack sur citron, noix, fruits secs, menthe poivrée, mandarine. Il est utile en cas de nausée de mâcher du cumin ou du lait cud ordinaire.
  4. Essayez d’exclure de votre alimentation les aliments frits, les cornichons, le chocolat et les aliments difficiles à digérer.
  5. Il est prouvé que la vitamine B6 réduit les manifestations de la toxicose. Le régime alimentaire doit donc inclure des aliments riches en poisson: poisson, œufs, poulet sans peau, noix et légumineuses (haricots, pois, lentilles). Une grande quantité de vitamine B6 contient de l'avocat.
  6. Le gingembre a un effet antiémétique: il peut être ajouté au thé ou tout simplement mâché. Tous les produits avec l'ajout de gingembre (par exemple, des biscuits au gingembre) aideront à surmonter le besoin de haut-le-cœur.
  7. Les aliments doivent être légers, mais nutritifs et contenir toutes les substances utiles: fruits, bouillies fraîches sur l’eau, pain.
  8. Mais si tu veux vraiment, mange ce que tu veux.
  9. Il faut s'allonger légèrement. Ou immédiatement après un repas, reposez-vous pendant un moment.
  10. En cas de toxicose, vous devez manger des aliments chauds ou réfrigérés.
  11. Habituez-vous à boire un verre d'eau chaque matin à jeun - cela atténuera la sensation de nausée et aidera à faire face à l'indisposition.
  12. Buvez de l'eau minérale alcaline sans gaz en la préchauffant.
  13. Consommez généralement beaucoup de liquides, mais en petites portions. Le thé à la camomille, le jus de canneberge, le jus de pomme frais, le thé vert au citron, l’infusion de dogrose, l’eau additionnée de jus de citron et de miel sont particulièrement utiles.
  14. Il est bon de se rincer la bouche avec une infusion de camomille, de sauge et de menthe.
  15. Prenez également des infusions de calendula, de valériane, de millefeuille et de menthe poivrée: ces plantes arrêtent les spasmes, ont un effet bénéfique sur le tractus gastro-intestinal et calment parfaitement les nerfs.
  16. Un remède éprouvé pour lutter contre la toxicose est la menthe. Sur cette base, vous pouvez préparer une teinture de toxicose. Prenez deux cuillères à café de menthe séchée, une cuillère à café de racine de valériane, deux cuillères à café de fleurs de calendula et la même quantité d'herbe de millefeuille. Le mélange doit verser 400 ml d’eau bouillante, infuser pendant 30 minutes et filtrer. Prenez deux ou trois cuillères à soupe six fois par jour, trois cours de 25 jours avec des pauses de 15 jours.
  17. Plus dans l'air frais.
  18. Toujours aérer la cuisine et utiliser la hotte pour que les odeurs n'irritent pas.

Ne désespérez pas et croyez au meilleur: cela se terminera très bientôt. Toxicose précoce, généralement terminée au début du deuxième trimestre de la grossesse. Cependant, une toxicose - gestose tardive (aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse) se produit également. Par conséquent, tous nos conseils peuvent encore vous être très utiles. Et après la naissance, tout va certainement passer!

Toxicose pendant la grossesse

Si vous vous sentez malade même avant de vomir, si vous sentez des odeurs ou si vous avez mentionné certains produits, et si le test de grossesse révèle deux lignes - vous avez commencé une toxicose précoce chez la femme enceinte.

Les principaux signes de toxicose chez la femme enceinte sont les suivants:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • baver;
  • état dépressif;
  • se sentir mal;
  • irritabilité;
  • somnolence;
  • réduction de poids.

Il existe également des formes rares de toxicose précoce: dermatoses de la femme enceinte, tétanie, ostéomalacie, atrophie jaune du foie aiguë, asthme bronchique de la femme enceinte.

Combien de temps commence la toxicose?

En général, les femmes souffrent de toxicose en début de grossesse. Le plus souvent, les symptômes de la toxicose précoce apparaissent à 5-6 semaines, parfois déjà les jours de menstruation retardée, et dans certains cas même plus tôt - dès la première semaine de la conception.

Certaines femmes affirment avoir des nausées et même des vomissements dès le lendemain de rapports sexuels non protégés. Mais les experts sont sceptiques quant à de telles déclarations. La «toxicose» dans de tels cas, très probablement, a d'autres causes qui ne sont absolument pas liées à la grossesse: par exemple, un empoisonnement ou une indisposition due à une modification de la pression artérielle. Le facteur psychologique n'est pas exclu: la fille commence à ressentir, à s'inquiéter et à ressentir des «signes» de grossesse sur ses émotions.

Une toxicose au premier trimestre de la grossesse est observée le plus souvent. Mais il existe également une toxicose tardive beaucoup plus dangereuse. La toxicose est également appelée prééclampsie, mais le terme «prééclampsie chez la femme enceinte» est plus souvent utilisé pour désigner une toxicose tardive.

La toxicose pendant la grossesse est un phénomène physiologique et ne nécessite pas de traitement (contrairement à la gestose). Mais si vous vous sentez très mal, les vomissements sont répétés souvent et s'il y a une perte de poids, vous devez alors contacter un gynécologue pour obtenir de l'aide.

La norme absolue est également l'absence de toute toxicose et même le moindre soupçon. Opinion selon laquelle une femme enceinte se sentirait certainement malade, se tromperait.

Combien de temps dure la toxicose pendant la grossesse?

Tout est très individuel: des manifestations de la toxémie jusqu'au terme de sa durée. Certaines femmes ne ressentent qu'une légère nausée, d'autres sont forcées de se faire soigner à l'hôpital. Il en va de même avec la durée: on observe la toxémie pendant la grossesse chez différentes femmes pendant une période différente, mais le plus souvent, elle disparaît progressivement au début du deuxième trimestre.

La toxicose pendant la grossesse dure jusqu'à la période où le placenta est complètement formé, c'est-à-dire une semaine entre le 12 et le 14. Vient ensuite le deuxième trimestre, calme en termes de bien-être. À partir du troisième trimestre de la grossesse, la toxicose peut reprendre, elle s'appelle déjà gestose. Il arrive également que la toxicose au cours de la grossesse se manifeste d'abord à la fin du terme. La gestose étant beaucoup plus dangereuse que la toxicose précoce, le médecin doit être prévenu de son apparition.

Les symptômes de la prééclampsie sont également quelque peu différents. En particulier, il existe une formation accrue d'œdème et une augmentation de la pression artérielle.

Parfois, une toxicose tardive peut commencer au deuxième trimestre, ce qui n’est pas sans danger pour le fœtus et la future mère. Mais heureusement, tout se passe après l'accouchement, c'est sûr!

Causes de toxicité pendant la grossesse

On pense que la toxicose est une conséquence des modifications hormonales en cours dans le corps de la mère, nécessaires au développement normal et au port de l'enfant. Pourquoi la toxicose peste les femmes enceintes, pour répondre exactement échoue encore. Mais il a été établi que les femmes enceintes atteintes de maladies du tractus gastro-intestinal, du foie et de la thyroïde, ainsi que les femmes qui fument, qui travaillent beaucoup et souffrent de stress nerveux sont susceptibles de devenir toxicosiques.

Parmi les autres causes probables du développement d'une toxicose pendant la grossesse, divers chercheurs citent les suivantes:

  • maladies chroniques;
  • grossesse dès le plus jeune âge;
  • manque de préparation psychologique à la maternité;
  • prédisposition génétique.

Certains scientifiques pensent que la toxicose constitue la protection naturelle du fœtus contre les effets probables de facteurs négatifs (mauvaises habitudes et régimes malsains, par exemple).

Beaucoup pensent que les nausées et les vomissements sont tout à fait normaux pour une femme enceinte. Mais en réalité, un tel état peut être dangereux pour la mère et le fœtus. Eh bien, si vous voulez simplement dormir et que vous deveniez extrêmement irritable pendant une minute. Mais les vomissements débilitants, la famine systématique et la perte de poids rapide ne sont pas du tout ce que l’on peut appeler la normale. Même surtout pour une femme enceinte.

En principe, on considère comme normal si, pendant un certain temps, une femme enceinte ne ressent plus de nausées et de vomissements plus de deux fois par jour, le matin, la plupart du temps à jeun. Mais seulement à la condition que l'état général de la femme ne se détériore pas. Si vous empirez, vous ne pouvez pas manger et les attaques se produisent fréquemment, et en plus, il y a une perte de poids - c'est très dangereux. Par conséquent, il est préférable de ne pas tolérer une telle maladie, mais de commencer à traiter la toxémie à temps.

Remèdes contre la toxicose pendant la grossesse

Il existe de nombreux traitements différents pour la toxicose. Mais tous ne sont pas inoffensifs, sûrs et productifs. Nous répétons donc encore une fois: il vaut mieux ne pas commencer la maladie.

Traitement de la toxicomanie. Parmi tous les médicaments utilisés pour traiter la toxicose (il y en a environ 20), seuls les non-spas, les vitamines et les oligo-éléments sont inoffensifs dans une certaine mesure pendant la grossesse. Le reste est très dangereux et toxique. Mais dans certaines conditions, il faut recourir à leur aide, lorsque les avantages d'un tel traitement pour la mère l'emportent sur les risques potentiels pour le fœtus. Le traitement médicamenteux de la toxicose doit être complexe et inclure un certain nombre de médicaments différents. Un tel traitement est toujours effectué à l'hôpital, mais malheureusement pas toujours avec succès.

Habituellement, si le traitement a été commencé à temps, la toxicose est réussie et la femme est évacuée. Mais dans de rares cas, l'amélioration ne se produit pas:

  • les vomissements ne s'arrêtent pas;
  • augmente la déshydratation;
  • la perte de poids progresse;
  • l'acétonurie progresse dans les 3-4 jours;
  • une tachycardie sévère est observée;
  • les fonctions du système nerveux sont altérées (adynamie, apathie, délire, euphorie);
  • sclère ictérique caractéristique et peau.

Cet état de grossesse est une indication d'avortement. Mais heureusement, aujourd'hui, cela arrive très rarement.

Immunocytothérapie fait référence aux traitements invasifs modernes. Cela consiste en ce que les lymphocytes de son mari sont injectés dans la peau de l'avant-bras d'une femme enceinte. L'amélioration de la santé de la femme enceinte intervient généralement dans les 24 heures. L’immunocytothérapie nécessite également une hospitalisation et même un examen approfondi du père de l’enfant pour rechercher des infections (hépatite B et C, VIH, Wasserman). Néanmoins, cette méthode reste dangereuse: il existe par exemple un risque d'infection par l'hépatite.

Homéopathie est absolument sans danger pour la femme enceinte et le fœtus et très efficace, et donc la méthode préférée de traitement de la toxicose. Il vous permet de sélectionner des médicaments individuellement et de traiter simultanément l'ensemble du corps, non seulement pour les femmes, mais également pour les enfants si nécessaire. La probabilité d'effets secondaires et de surdosage toxique est exclue, et les préparations homéopathiques elles-mêmes ne créent pas de dépendance.

Aromathérapie. La menthe poivrée peut aider à prévenir les nausées matinales: déposez une goutte de cette huile essentielle sur un oreiller ou sur un mouchoir que vous avez placé près de la tête du lit. Cet extrait a un effet sédatif bénéfique non seulement sur tout le corps, mais aussi spécifiquement sur votre estomac, empêchant ainsi ses «émeutes» matinales. Effectuez cette procédure plusieurs nuits de suite et vous remarquerez un soulagement net.

Apportez avec vous l'huile essentielle de gingembre: quand elle devient soudainement mauvaise et commence à vous sentir mal, mettez une goutte d'huile de gingembre sur votre paume, frottez-la, portez-la à votre nez et prenez une profonde respiration plusieurs fois. Cette huile aide également à vomir: déposez une goutte de 0,5 litre d’eau bouillante et respirez à la vapeur.

Pour prévenir les nausées et les vomissements pendant la journée, il est recommandé de frotter le mélange d’huile dans la zone très brillante le matin: ajoutez une goutte d’huile de gingembre à la cuillère à dessert (10 ml) de toute huile végétale.

Lorsque vous utilisez des huiles aromatiques, faites attention à leur qualité: vous pouvez acheter uniquement les huiles essentielles pour lesquelles il existe un certificat d'hygiène et un certificat de conformité. Mieux vaut le faire dans une pharmacie.

En plus des types de traitement décrits lors de la toxicose, la physiothérapie et la phytothérapie sont utilisées. En outre, recourir souvent à des méthodes de traitement plus exotiques: l'hypnose, l'électricité, l'acupuncture.

Cependant, avec de légères manifestations de toxicose, les femmes enceintes peuvent la maîtriser à la maison.

Comment traiter la toxicose pendant la grossesse à la maison

  1. Le matin, ne vous levez pas brusquement du lit. Mangez d'abord une poignée de noix ou de biscuits cuits près du lit le soir.
  2. Manger tout au long de la journée, petit à petit, mieux toutes les 2-3 heures.
  3. La mastication fréquente aide beaucoup avec la nausée. Snack sur citron, noix, fruits secs, menthe poivrée, mandarine. Il est utile en cas de nausée de mâcher du cumin ou du lait cud ordinaire.
  4. Essayez d’exclure de votre alimentation les aliments frits, les cornichons, le chocolat et les aliments difficiles à digérer.
  5. Il est prouvé que la vitamine B6 réduit les manifestations de la toxicose. Le régime alimentaire doit donc inclure des aliments riches en poisson: poisson, œufs, poulet sans peau, noix et légumineuses (haricots, pois, lentilles). Une grande quantité de vitamine B6 contient de l'avocat.
  6. Le gingembre a un effet antiémétique: il peut être ajouté au thé ou tout simplement mâché. Tous les produits avec l'ajout de gingembre (par exemple, des biscuits au gingembre) aideront à surmonter le besoin de haut-le-cœur.
  7. Les aliments doivent être légers, mais nutritifs et contenir toutes les substances utiles: fruits, bouillies fraîches sur l’eau, pain.
  8. Mais si tu veux vraiment, mange ce que tu veux.
  9. Il faut s'allonger légèrement. Ou immédiatement après un repas, reposez-vous pendant un moment.
  10. En cas de toxicose, vous devez manger des aliments chauds ou réfrigérés.
  11. Habituez-vous à boire un verre d'eau chaque matin à jeun - cela atténuera la sensation de nausée et aidera à faire face à l'indisposition.
  12. Buvez de l'eau minérale alcaline sans gaz en la préchauffant.
  13. Consommez généralement beaucoup de liquides, mais en petites portions. Le thé à la camomille, le jus de canneberge, le jus de pomme frais, le thé vert au citron, l’infusion de dogrose, l’eau additionnée de jus de citron et de miel sont particulièrement utiles.
  14. Il est bon de se rincer la bouche avec une infusion de camomille, de sauge et de menthe.
  15. Prenez également des infusions de calendula, de valériane, de millefeuille et de menthe poivrée: ces plantes arrêtent les spasmes, ont un effet bénéfique sur le tractus gastro-intestinal et calment parfaitement les nerfs.
  16. Un remède éprouvé pour lutter contre la toxicose est la menthe. Sur cette base, vous pouvez préparer une teinture de toxicose. Prenez deux cuillères à café de menthe séchée, une cuillère à café de racine de valériane, deux cuillères à café de fleurs de calendula et la même quantité d'herbe de millefeuille. Le mélange doit verser 400 ml d’eau bouillante, infuser pendant 30 minutes et filtrer. Prenez deux ou trois cuillères à soupe six fois par jour, trois cours de 25 jours avec des pauses de 15 jours.
  17. Plus dans l'air frais.
  18. Toujours aérer la cuisine et utiliser la hotte pour que les odeurs n'irritent pas.

Ne désespérez pas et croyez au meilleur: cela se terminera très bientôt. Toxicose précoce, généralement terminée au début du deuxième trimestre de la grossesse. Cependant, une toxicose - gestose tardive (aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse) se produit également. Par conséquent, tous nos conseils peuvent encore vous être très utiles. Et après la naissance, tout va certainement passer!

Toxémie en début de grossesse: pourquoi et comment faciliter son évolution

La toxicose précoce des femmes enceintes est une pathologie courante associée à la grossesse, qui se développe au cours du premier trimestre et se caractérise par divers troubles multiples. Les plus permanents d'entre eux sont les désordres du système nerveux central, les désordres du fonctionnement du système vasculaire et les processus métaboliques. Comment soulager le cours de la toxémie et comment y faire face?

Causes de toxicose

Il n'y a pas de consensus sur les causes et la pathogenèse de la pathologie parmi les scientifiques. Personne ne met en doute un seul facteur étiologique - la présence et le développement de l'ovule et de ses composants individuels. Ceci est confirmé par le fait que dans les cas où ils sont supprimés pour quelque raison que ce soit, il se produit une cessation brutale de la toxicose aux stades précoces.

En ce qui concerne les mécanismes de développement de la toxicose précoce, différentes théories ont été proposées - neurogène, neuroendocrine, réflexe, allergique, immunitaire, corticoviscéral. La plus répandue est la notion de toxicose en tant que syndrome de déréglage du corps, résultant de l’évolution rapide de ses conditions de fonctionnement. Le développement du syndrome implique de multiples mécanismes qui, si possible, sont pris en compte pour décider quoi faire dans le développement d'une pathologie.

Au moins, une compréhension générale correcte des mécanismes de développement de la maladie nous permet de comprendre comment y faire face. L’état fonctionnel du système nerveux central et ses perturbations dans le fonctionnement des organes internes, en particulier du tube digestif, jouent un rôle important dans le développement de la toxicose précoce. Ces troubles sont exprimés dans la prévalence des processus d'excitation dans les structures sous-corticales du système nerveux central par rapport aux processus d'inhibition.

La prédominance des processus d’excitation, la plupart des auteurs associent la perturbation du fonctionnement de l’appareil récepteur des organes génitaux internes de la femme, provoquée par diverses interventions chirurgicales, intoxications et maladies inflammatoires, avortements antérieurs, fausses couches, etc.

L’influence sur le début de la gestation de la violation du lien physiologique entre le corps de la femme et le trophoblaste, dont les fonctions sont l’implantation de l’ovule, l’alimentation fœtale, la fixation des anticorps maternels et l’empêchant de pénétrer dans le sang fœtal.

Dans les structures sous-corticales du cerveau, dans la formation réticulaire, la médullaire oblongée sont des centres étroitement liés entre eux de l’odorat, de la salive, des vomissements, des centres respiratoire et vasomoteur.

En raison de modifications de l'appareil récepteur de l'utérus ou des voies nerveuses conductrices, les impulsions provenant du système nerveux périphérique vers le cerveau (dans le contexte de la prévalence des processus d'excitation) peuvent être perverties, ce qui entraîne une réponse inadéquate des autres centres cérébraux.

À cet égard, l'acte émétique est généralement précédé de signes tels que sensation de nausée, augmentation de la salivation et troubles végétatifs sous la forme d'un spasme des vaisseaux périphériques, se manifestant par une pâleur de la peau, une augmentation du rythme cardiaque et de la respiration.

Les perturbations de la régulation neuroendocrinienne de tous les types de métabolisme, ainsi que la famine partielle ou totale et la déshydratation du corps, sont considérées comme des maillons déterminants de la pathogenèse de la maladie.

En cas de progression de vomissements ou de salivation, il existe un trouble de l'équilibre eau-sel avec un déficit prédominant en ions potassium et la déshydratation augmente progressivement. Dans ce contexte, le métabolisme des protéines, des glucides et des lipides est également violé, les réserves de glycogène dans le foie et les muscles sont consommés, le catabolisme (décroissance) est activé, le poids corporel est réduit.

Dans ces conditions, l'oxydation physiologique des acides gras est impossible, ce qui entraîne l'accumulation du métabolisme des graisses oxydées, ce qui entraîne une augmentation du nombre de corps cétoniques dans le sang, une perturbation de la composition acido-basique du sang et une saturation en oxygène.

Ces modifications générales sont initialement fonctionnelles. Mais à mesure qu'ils grandissent, les fonctions du foie, des reins, des poumons, du cœur et du système nerveux central sont perturbées.

Les troubles végétatifs observés en début de grossesse peuvent être dus à des déséquilibres hormonaux dans le corps de la femme, dus en particulier à une augmentation de la concentration de gonadotrophine chorionique humaine (hCG). Ce fait est corroboré par une toxicose plus fréquente et plus forte en début de grossesse, associée à de multiples fœtus et à une dérive kystique, dans laquelle les indicateurs d'hCG dans le sang sont particulièrement élevés.

Ils provoquent le développement d'une toxicose précoce principalement:

  • maladies inflammatoires antérieures de l'endomètre et des appendices utérins;
  • maladies chroniques de l'estomac, des intestins, de la vésicule biliaire, du pancréas;
  • autres maladies chroniques (rein, foie, endocrinopathie, etc.);
  • invasions helminthiques;
  • manque de préparation psychologique à la grossesse, instabilité neuropsychique, augmentation de l'excitabilité, situations stressantes et états dépressifs (même légèrement prononcés), lésions cérébrales subies (commotion cérébrale, contusion);
  • prédisposition génétique;
  • tension artérielle instable;
  • maladies infectieuses aiguës;
  • en surpoids.

Comment se manifeste la toxicose à un stade précoce

La toxicose précoce pendant la grossesse peut se manifester sous différentes formes. Les plus fréquents d'entre eux sont les vomissements des femmes enceintes et le pitalizm (salivation abondante), moins souvent des dermatoses, principalement sous la forme de démangeaisons des femmes enceintes. D'autres formes de gestose précoce, telles que la dermatose sous forme d'eczéma, d'impétigo herpétiforme, etc., l'ostéomalacie (ramollissement des os), l'asthme gravide, la polynévrite, le syndrome convulsif et la dystrophie hépatique aiguë du foie sont extrêmement rares.

Quand la toxicose commence-t-elle en début de grossesse?

Les manifestations les plus fréquentes de cette maladie sous forme de vomissements et d’oiseaux accompagnent la grossesse de la 5e à la 6e semaine. Elles surviennent chez 50 à 60% des femmes enceintes, mais dans la plupart des cas, elles sont facilement tolérées et ne représentent aucune menace pour le corps. Parmi celles-ci, seules 8 à 10% des femmes ont besoin de soins médicaux pour la toxémie en début de grossesse.

Combien de temps dure la toxicose précoce de la grossesse?

Cela dépend des facteurs défavorables et des caractéristiques individuelles du corps de la femme. Plus tôt cet état pathologique se développe, plus il prend et dure plus longtemps. En règle générale, les nausées, les vomissements et les sécrétions excessives de salive cessent indépendamment à la 12ème ou 13ème semaine de grossesse, lorsque se termine le processus de formation du placenta. Dans de rares cas, la période d'adaptation de l'organisme à la grossesse dure un peu plus longtemps - jusqu'à la 14ème - 15ème semaine.

Vomissements enceintes

Pendant le cours normal de la grossesse, des nausées et des vomissements peuvent survenir 2 à 3 fois par jour, mais généralement le matin. Ces phénomènes ne perturbent pas l’état général. Certaines femmes remarquent la soi-disant "toxémie du soir", qui ne diffère pas des nausées, des vomissements ou de la salivation excessive le matin.

Ce terme n'est pas caractéristique d'une forme particulière de pathologie et n'a qu'une signification familiale. La symptomatologie du soir est due à une fatigue psychologique à la fin de la journée de travail, à des habitudes alimentaires, à un excès de nourriture le soir, à un manque de marche en plein air.

De nombreux médecins traitent ces symptômes comme physiologiques et ne nécessitent pas de soins médicaux spéciaux. Certains auteurs considèrent directement la prééclampsie comme un état dans lequel les nausées et les vomissements ne sont pas associés à la prise de nourriture, apparaissent plusieurs fois par jour et sont souvent accompagnés d'une hypersalivation, d'un changement du bien-être général, d'une diminution de l'appétit et du poids, d'une distorsion du goût et de l'odorat.

La sévérité de l'état pathologique vous permet de sélectionner différents degrés de sévérité, en fonction du choix du remède principal pour la toxémie dans les premiers stades. Il y a 3 degrés de vomissements chez les femmes enceintes:

  • Je suis degré - facile;
  • II degré - modéré;
  • Grade III - sévère (vomissements excessifs).

Degré doux

Les violations sont principalement fonctionnelles. La fréquence des vomissements pendant la journée ne dépasse pas 5 fois, mais il y a presque toujours une sensation de nausée. Les nausées et les vomissements sont généralement associés à une odeur désagréable ou à un apport alimentaire, mais ils surviennent moins souvent à jeun. Cette condition entraîne une diminution de l'appétit et de l'humeur dépressive, l'apathie, une diminution de la capacité de travail.

La diminution du poids corporel est en moyenne inférieure à 3 kg sur une semaine (jusqu'à 5% du poids corporel initial). Parfois, une très légère sécheresse de la peau et des muqueuses est possible. Dans le même temps, l'état général de la femme enceinte n'est pas altéré, les données de l'examen physique et des études cliniques sur le sang et l'urine restent généralement dans les limites admissibles.

Les vomissements du premier degré de gravité disparaissent souvent seuls ou sont faciles à traiter, mais chez 10-15% des femmes, cette pathologie devient plus grave.

Degré moyen

À ce stade, les dysfonctionnements du système nerveux central sont renforcés, les troubles autonomes et métaboliques sont plus prononcés, entraînant un basculement du statut acido-basique du sang vers l'acidose.

Les vomissements ne sont plus associés à la consommation de nourriture et se répètent jusqu'à 6 à 10 fois ou plus en une journée. Le poids corporel en 10-14 jours en moyenne diminue de 2 à 3 kg (de 6 à 10% du poids corporel initial). L'état général en souffre - l'apathie et la faiblesse apparaissent, parfois (dans de rares cas) la température corporelle s'élève à 37,5 °. La sécheresse modérée des phanères et des muqueuses visibles se développe. Dans 5 à 7% des cas, la sclérotique et la peau présentent un léger jaunissement, la langue est recouverte de fleurs blanches, une constipation survient, le volume d'urine est réduit à 700-800 ml.

En outre, l'instabilité de la fréquence cardiaque apparaît, la fréquence du pouls augmente à 90-100 battements par minute, la pression artérielle systolique diminue modérément (jusqu'à 110-100 mm Hg). Dans les analyses cliniques, une légère diminution du nombre d'érythrocytes et d'hémoglobine, une diminution de la teneur en chlorures et une cétonurie modérée (acétone dans les urines) sont possibles. Un traitement hospitalier adéquat est presque toujours efficace.

Si, au début de la grossesse, la toxicose ne diminue pas à ce stade, dysfonctionnement du système nerveux central et du système endocrinien (fonction du corps jaune, glandes surrénales, hypophyse), troubles de la composition hydro-électrolytique du sang et de tous les processus métaboliques, etc., ainsi que d'autres troubles métaboliques aggravants et le plomb à un cours plus grave de la maladie.

Vomissements excessifs

La toxicose précoce sévère est rare. Elle se caractérise par des symptômes d’intoxication grave et des troubles de tous les types de métabolisme, un dysfonctionnement de tous les systèmes et organes, jusqu’à des modifications dystrophiques chez ces derniers.

Les vomissements surviennent avec tous les mouvements du corps, en mangeant de la nourriture ou des liquides, répétés 20 fois ou plus par jour, accompagnés de nausées constantes et d'un flux de salive excessif. Le poids corporel diminue rapidement (en 1,5 semaine en moyenne de 8 kg). La condition est très grave - il y a une aversion pour la nourriture, une faiblesse grave, des vertiges et des maux de tête, une faiblesse et une euphorie parfois non motivée apparaissent.

Il y a une sécheresse marquée et une faible turgescence cutanée, près de 30% ont leur couleur jaune. On note également une sécheresse et un jaunissement des muqueuses, ce qui indique une intoxication du foie, une forte diminution et même une disparition de la couche adipeuse sous-cutanée, une couche épaisse sur la langue et, lors de l'inspection de la cavité buccale, une odeur d'acétone.

La fréquence du pouls est supérieure à 100 battements par minute, la pression artérielle systolique est réduite à 100 et en dessous, le volume quotidien d'urine est inférieur à 700 ml, une constipation prolongée est notée. La température corporelle est maintenue à des valeurs basses (40-80%), mais monte parfois jusqu'à 38 °. Dans l’analyse clinique de l’hémoglobine dans le sang (due à l’épaississement du sang), de la bilirubine et de la créatinine, une diminution des protéines totales et une violation du rapport de leurs fractions. Dans les analyses d'urine, on détermine un nombre accru de leucocytes, de cylindres et d'acétone.

Dans les cas graves, sans soins médicaux adéquats, une insuffisance rénale et hépatique aiguë, une confusion, un coma et le décès qui s'ensuit se développent.

Pétalisme

Occurrence de salivation excessive due aux mêmes mécanismes et stimulation du centre de salivation. En outre, les perturbations locales des glandes salivaires et de leurs canaux, associées aux modifications hormonales du corps, jouent un rôle important. En particulier, les œstrogènes ont un effet stimulant sur l'épithélium des glandes salivaires.

La salivation en tant que forme indépendante de prééclampsie précoce est relativement rare. Plus souvent, il accompagne les vomissements, conduit à la macération de la membrane muqueuse et de la peau des lèvres, a un effet négatif sur l'état mental, perturbe le sommeil. La perte de salive peut atteindre au cours de la journée 1 litre ou plus, ce qui entraîne une déshydratation modérée du corps, une diminution du nombre total de protéines et du poids corporel. Cette manifestation de toxicose précoce est relativement facile à traiter.

Qu'est-ce qui aide la toxémie dans les premiers stades?

Principes de traitement

Le traitement de la toxicose en début de grossesse (avec un degré modéré) est effectué en ambulatoire. Elle est accompagnée par la surveillance constante obligatoire par le gynécologue de l'état général du patient, du contrôle du poids, ainsi que par des études cliniques et biochimiques en laboratoire sur le sang et les urines. Il est recommandé à une femme de changer fréquemment de cadre (promenade au grand air, communication avec des amis, etc.).

Une nutrition adéquate est une des grandes priorités de la toxicose en début de grossesse. Il consiste en une prise alimentaire fréquente et fractionnée (par petites portions), qui ne devrait être que à volonté. Les aliments doivent être à la température ambiante, bien traités et moulus.

Il est souhaitable de le prendre en position horizontale avec la tête haute, surtout le matin et avec la toxicose "du soir", respectivement le soir. Même si l'odeur des aliments cuits provoque des nausées, des salissures et des vomissements, il est souhaitable d'observer la faim pendant environ 3 jours, mais en consommant des liquides minéraux non gazeux (Essentuki, Borjomi).

Le régime alimentaire contre la toxicose en début de grossesse devrait consister en une variété d’aliments riches en protéines et en oligo-éléments, faciles à digérer, à l’exception des épices. Les liquides sous forme d’eau minérale sans gaz doivent également être consommés en quantité limitée 6 fois par jour. Les aliments riches en vitamine A contribuent à réduire les nausées.6”- avocat, poitrines de poulet, haricots, poisson, noix.

Parmi les médicaments utilisés, on trouve des complexes de vitamines et de minéraux, des sédatifs légers d’origine végétale - teinture d’aubépine, d’agripaume, ainsi que des antihistaminiques tels que Diphenhydramine et Tavegil. En outre, il est recommandé d'utiliser des comprimés contre les nausées et les vomissements - Torekan, Tsirukal, Tietilperazin, Metoclopramide, Ondansetron et à l'hôpital - les mêmes médicaments par voie intramusculaire ou intraveineuse (jet ou goutte à goutte), ainsi que des antipsychotiques Droperidol ou Haloperidol. Avec une salivation abondante, une solution d’atropine en gouttelettes est recommandée.

Comprimés contre les nausées et les vomissements avec toxicose

Une psychothérapie, des séances d'acupuncture, des cours de physiothérapie sous forme d'ionophorèse avec ions calcium, d'électroanalgésie centrale, d'ionophorèse avec ions novocaïne ou de brome dans la région du col, etc. peuvent également être prescrits.

Pour le traitement à domicile, les remèdes populaires sont également utilisés pour traiter la toxicose précoce, notamment la décoction refroidie de racine de gingembre, de morceaux de gingembre ou de graines de fenouil, qui sont des agents anti-émétiques tout à fait efficaces, ou des infusions de feuilles de mélisse, de menthe, de graines d'aneth et de camomille.

Les préparations à base de plantes sont également recommandées et consistent, par exemple, en feuilles de citron avec des herbes, mélisse, thym, feuilles d'origan et fleurs de lavande. Réduire la sévérité des nausées et de la salivation contribuent au rinçage de la bouche avec des infusions de sauge, de camomille, de décoction d’écorce de chêne, de solution mentholée.

Les cas de sévérité modérée et grave, le maintien persistant de la température corporelle sous-fébrile, la présence d'acétone dans les urines sont une indication du traitement à l'hôpital. Au cours des premiers jours de traitement en hospitalisation, de repos, de régime alimentaire en cas de famine, seules les vitamines et les antiémétiques et autres médicaments sont prescrits par voie intraveineuse et intramusculaire, en raison de l'impossibilité de les utiliser à l'intérieur avec de fréquents vomissements. Le programme de traitement comprend également des stéroïdes glucocorticoïdes (avec une toxicose précoce sévère) par voie intraveineuse ou intramusculaire.

L'élimination des intoxications repose en grande partie sur le traitement des patients hospitalisés: la restauration du volume de liquide et la correction du statut acido-basique du sang par perfusion intraveineuse au moyen de solutions cristalloïdes (contenant du sel et du glucose) et de substituts de protéines, le cas échéant.

Un degré grave d'état pathologique est une indication de traitement en unité de soins intensifs, et l'absence d'effet ou le manque d'efficacité du traitement pendant trois jours constitue une indication directe de l'avortement provoqué.