La tachycardie cardiaque - de quoi s'agit-il et comment traiter?

La tachycardie est appelée palpitations cardiaques de toute origine. Cela se produit si la fréquence cardiaque devient supérieure à 100 battements par minute.

Dans ce cas, le rythme peut rester correct, c'est-à-dire que la durée des intervalles entre les contractions du cœur est constante. Une maladie dans laquelle une attaque de tachycardie commence soudainement et se termine tout aussi soudainement est appelée tachycardie paroxystique.

Il convient de noter qu'il n'y a pas de frontière claire entre l'absence de tachycardie et sa présence. Par exemple, l’American Association of Cardiologists diagnostique une tachycardie après un dépassement de la fréquence cardiaque de 100 battements / min. Ainsi, on peut considérer qu'un battement de coeur sur 90-100 battements est une condition limite, ce qui suggère un risque élevé de problèmes cardiaques dans le futur.

Le mécanisme de développement de la tachycardie

Le travail du cœur est régulé par le plexus nerveux, situé dans l'oreillette droite, appelée nœud sinusal. Il définit le rythme et la fréquence des contractions dues à la génération d'impulsions nerveuses qui, par l'intermédiaire du système conducteur, se propagent aux muscles (myocarde) du cœur et provoquent leur contraction.

Une augmentation du nombre d'impulsions dans le nœud sinusal ou dans d'autres parties du système de conduction, respectivement, provoque une augmentation de la fréquence cardiaque - tachycardie.

Raisons

Pourquoi la tachycardie cardiaque se manifeste-t-elle et en quoi consiste-t-elle? Il faut comprendre que la tachycardie est un symptôme et non une maladie. Ses causes résident dans un certain nombre d'autres maladies, notamment:

  • troubles du système nerveux autonome;
  • anomalies congénitales du coeur, par exemple, accords supplémentaires dans celui-ci;
  • troubles endocriniens (hyperthyroïdie);
  • troubles hémodynamiques;
  • arythmies diverses, etc.

La tachycardie peut se manifester par une réaction normale à un effort physique intense et émotionnel, à une température élevée, à la suite de la consommation d'alcool, du fait de fumer.

La tachycardie est divisée en 2 formes: physiologique et pathologique. Le premier peut apparaître chez une personne en bonne santé lors d'une fonction cardiaque normale en réaction à des facteurs externes, le second se produit en présence de certaines maladies.

La tachycardie pathologique est nocive pour le corps:

  1. Premièrement, dans ce cas, une attaque de tachycardie est dangereuse, ce qui représente un travail intensif du cœur: les ventricules n’ont pas le temps de se remplir de sang, ce qui entraîne une diminution de la pression sanguine et des écoulements sanguins des organes.
  2. Deuxièmement, une augmentation du pouls entraîne une détérioration de l'apport sanguin. Le cœur a besoin de plus d'oxygène, car il fonctionne plus, et la détérioration des conditions d'approvisionnement en sang entraîne le risque de développer une maladie ischémique et, par conséquent, de «gagner» une crise cardiaque.

La tachycardie pathologique est classée selon certains signes (localisation et causes) et peut être représentée comme suit:

  • Paroxystique, ayant une origine différente, attribue donc des formes: supraventriculaire ou supraventriculaire, ce qui produit 2 types (auriculaire et auriculo-ventriculaire) et ventriculaire ou ventriculaire.
  • Sinus avec une augmentation de la fréquence cardiaque supérieure à un certain indicateur par rapport à la norme d'âge (chez l'adulte -> 90 battements par minute), dans lequel l'impulsion provient du nœud sinusal, qui est un stimulateur cardiaque.

Symptômes de la tachycardie

Lorsque la tachycardie se développe, les principaux symptômes sont des palpitations fréquentes, une sensation de faiblesse, une sensation de vertige, une sensation de manque d'air, une sensation de perte de conscience imminente.

En l'absence de lésions cardiaques, les symptômes de la tachycardie sinusale ne sont pas prononcés et peuvent ne pas être ressentis subjectivement pendant une longue période. Une légère augmentation de la fréquence cardiaque à 100 battements / minute est généralement détectée de manière aléatoire lors de la mesure de la pression artérielle.

Les symptômes initiaux ne font généralement pas l'objet d'une attention particulière et font appel à des soins médicaux lorsque les crises ont une fréquence de 130-150 battements / min, ce qui est presque le double de la fréquence cardiaque normale.

Diagnostics

Avant de déterminer comment traiter la tachycardie, il est nécessaire de subir un examen et de déterminer les causes de son apparition.

Les tests courants pour le diagnostic sont:

  1. Etude électrophysiologique. La méthode vise à étudier les propriétés électriques du myocarde, à identifier le mécanisme et à déterminer la localisation des foyers de tachyarythmie.
  2. L'électrocardiogramme (ECG) est une méthode d'enregistrement des impulsions électriques du cœur. Grâce à l'ECG, le médecin découvre la fréquence et le rythme des contractions cardiaques, ainsi que les changements caractéristiques de diverses maladies cardiaques. L'ECG vous permet de spécifier le diagnostic de tachycardie sinusale (supraventriculaire) ou ventriculaire. Si nécessaire, l’ergométrie de vélo vous sera proposée - enregistrement du travail du cœur pendant un effort physique (travail sur le vélo d’exercice).
  3. Evaluation de la sensibilité du baroréflexe (étude de la régulation végétative).
  4. Imagerie par résonance magnétique (étude des foyers de tissus fibreux et adipeux du cœur).
  5. Examen aux rayons X du cœur (avec contraste).
  6. La formule sanguine complète vous permet de spécifier le nombre de globules rouges, d'hémoglobine et d'autres cellules sanguines, ce qui permet de détecter des maladies telles que l'anémie, la leucémie, etc.

Un traitement approprié est prescrit en tenant compte des résultats de tous les tests et des symptômes existants de la tachycardie.

Des complications

En plus des troubles de la conduction, la tachycardie du rythme cardiaque peut entraîner des complications telles que:

  • asthme cardiaque
  • thromboembolie vasculaire cérébrale,
  • choc arythmique,
  • œdème pulmonaire
  • embolie pulmonaire,
  • insuffisance circulatoire aiguë du cerveau.

La tachycardie ventriculaire associée à un infarctus aigu du myocarde peut provoquer la mort.

Traitement de la tachycardie

En cas de tachycardie, le traitement dépend des causes du développement et de son type spécifique. Dans un certain nombre de situations, aucun traitement n'est requis - il vous suffit de vous calmer, de vous détendre, de changer de mode de vie, etc. Le traitement de la tachycardie a pour objectif principal de prévenir ses attaques à l’avenir, en minimisant les complications et en ramenant le rythme cardiaque à un état normal.

Si nous parlons de la manière médicale d’éliminer les palpitations cardiaques, il s’agit principalement de médicaments sédatifs. Au cours des 10 à 15 premières minutes, si le rythme cardiaque n'est pas restauré au repos, vous pouvez prendre des médicaments tels que Volokardin, Corvalol, teinture de valériane. Également réduire le pouls aidera comprimé de glycine, qui doit être mis sous la langue.

En plus des médicaments sédatifs, les antiarythmiques peuvent également être utilisés. Il s'agit d'un groupe de médicaments assez étendu avec un mécanisme d'action différent sur le corps. Prescrit ces médicaments uniquement au médecin traitant sur la base de toutes les données relatives à votre santé. Les médicaments antiarythmiques sont, par exemple, la flécaïnide, l'adénosine, le propranolol, le vérapamil et d'autres médicaments.

Dans certains cas, lorsque le traitement médical ne donne aucun effet, les médecins ont recours à une intervention chirurgicale. Par exemple, en cas de troubles hormonaux graves, s’il est nécessaire de retirer une partie de la glande qui produit un excès d’hormones. En outre, l'opération est indiquée pour les malformations cardiaques graves et autres maladies cardiaques, lorsque le seul moyen d'en sortir est la chirurgie.

Prévisions

La tachycardie sinusale chez les patients cardiaques est le plus souvent une manifestation d'insuffisance cardiaque ou de dysfonctionnement ventriculaire gauche. Dans ces cas, le pronostic peut être assez grave, car la tachycardie sinusale est le reflet de la réponse du système cardiovasculaire à la réduction de la fraction d'éjection et au trouble de l'hémodynamique intracardiaque.

En cas de tachycardie sinusale physiologique, même avec des manifestations subjectives prononcées, le pronostic est généralement satisfaisant.

Prévention

Sous la prévention de la tachycardie sinusale se réfère au diagnostic précoce et au traitement opportun de la pathologie, ainsi que l'élimination des facteurs non cardiaques pour le développement de l'arythmie. Les conséquences graves de la tachycardie peuvent être évitées avec le strict respect des recommandations pour le maintien d'un mode de vie sain.

Comment guérir la tachycardie

Techniques de vagus

Pour soulager une tachycardie cardiaque, associée à la présence d’une voie supplémentaire, vous pouvez utiliser des techniques vagales. Lorsqu'elles sont effectuées, le tonus du système nerveux parasympathique augmente et, par conséquent, la fréquence cardiaque diminue nettement. Ceux-ci comprennent:

  • retenir le souffle;
  • essayer d'expirer avec une glotte fermée;
  • vomissements;
  • forcer;
  • toux
  • massage des sinus carotides situés dans la région de la bifurcation de l'artère carotide commune (effectué uniquement par un médecin);
  • lavage à l'eau glacée;
  • légère pression sur les globes oculaires.

Très souvent, ces techniques sont efficaces, auquel cas le patient peut faire face à une tachycardie à la maison.

Le massage du sinus carotidien est effectué par le médecin lors d’une attaque de tachycardie paroxystique.

Thérapie par électropulse

La thérapie par électropulse est justifiée dans des situations critiques urgentes où seule une décharge de courant peut sauver la vie d'un patient. Cette technique est particulièrement efficace dans les cas de tachycardie ventriculaire, qui s'accompagne d'une dépression de conscience et d'un arrêt respiratoire. Dans ce cas, la thérapie par électropulse fait partie de la réanimation et s’effectue sur le fond d’un massage cardiaque indirect. Selon le schéma standard, la décharge du courant augmente progressivement de 200 J à des valeurs maximales (360 J). Si vous effectuez cette manipulation dans les 30 premières secondes d'un arrêt cardiaque, son efficacité dépasse 95%.

Comment traiter la tachycardie à la maison

Votre cœur bat comme un fou, vous avez l’impression de vouloir vous échapper - vous êtes peut-être atteint de tachycardie. Comment reconnaître cette maladie, est-ce dangereux pour la santé et comment peut-on la traiter?

La tachycardie est un battement de coeur rapide. Sinon, on parle de tachyarythmie cardiaque. Cette maladie doit être discutée lorsque la fréquence cardiaque dépasse 100 battements / min. Parfois, la tachycardie survient pendant l'exercice ou l'excitation, lorsque le cœur est «accéléré» physiologiquement à un rythme rapide. Cependant, le diagnostic repose non seulement sur la fréquence cardiaque, mais également sur les modifications pathologiques du type de rythme, qui ne peuvent être observées que sur l'ECG. Au cours de la tachycardie, les pulsations cardiaques ne sont pas stimulées uniquement dans la région du nœud sinusal. mais aussi d'autres endroits. Les contractions rapides et souvent chaotiques empêchent le remplissage sanguin correct des ventricules entre les contractions, ce qui entraîne une diminution de la fonction cardiaque et, dans les cas graves, un arrêt général de la circulation sanguine.

Causes de la maladie

De nombreuses cellules du muscle cardiaque peuvent produire des impulsions électriques, mais la fréquence de ces impulsions est très faible - environ 30 à 40 / min. Une telle activité apparaît comme un rythme d'évacuation en l'absence d'un rythme sinusal normal. Au cours de la tachycardie, certaines cellules du cœur commencent à produire des impulsions beaucoup plus rapidement que les cellules du nœud sinusal et «prennent en charge» la fonction de contrôle du rythme cardiaque.

Les causes les plus courantes de la maladie sont:

  • hypoxie myocardique (maladie ischémique et insuffisance cardiaque);
  • hypertrophie du muscle cardiaque (appelée cardiomyopathie);
  • défauts structurels du coeur (par exemple, un chemin supplémentaire, défauts de la valve);
  • infarctus du myocarde (cicatrice post-infarctus);
  • l'hypertension;
  • processus de vieillissement naturel qui provoque des changements dégénératifs;
  • d'autres facteurs, tels que les effets secondaires de certains aliments (café, boissons énergisantes), les maladies de la thyroïde, les déséquilibres électrolytiques et certains médicaments.

Les symptômes

La tachycardie cardiaque, selon le type et le lieu d'origine, peut se manifester avec une grande variété de symptômes. Les symptômes les plus courants sont:

  • rythme cardiaque rapide, rythme irrégulier;
  • essoufflement;
  • respiration rapide et superficielle;
  • la faiblesse;
  • des vertiges;
  • évanouissement ou perte de conscience;
  • douleur à la poitrine ou à la poitrine;
  • sentiment de peur;
  • sueurs froides

Parfois, la tachycardie ne provoque aucun symptôme, ou les symptômes sont si mineurs qu’ils sont ignorés par la personne. Malheureusement, il n’est pas rare que les patients découvrent leur maladie uniquement lorsque des complications surviennent (par exemple, un accident vasculaire cérébral ou une fibrillation auriculaire).

Traitement

Le traitement de la tachycardie à domicile vise à réduire le nombre de battements de cœur et à normaliser le travail du cœur. Pour ce faire, utilisez divers outils et médicaments, ainsi que des massages.

Massages

Si vous avez une tachycardie, essayez de l'enlever avec un massage de l'artère carotide. Cet endroit est situé sur le bord du cou et de la tête, assez profondément sous la mâchoire. Dès que vous trouvez l'artère, commencez à la masser avec des mouvements doux. Cela devrait être fait pendant 2-3 minutes, jusqu'à ce que vous vous sentiez soulagé. Rappelez-vous que si le massage est mal effectué, la circulation sanguine vers le cerveau ralentit, ce qui peut provoquer des vertiges.

Immersion du visage dans l'eau froide

Chez les mammifères marins qui nagent dans l’eau froide, le rythme cardiaque est toujours un peu lent. Par conséquent, un conseil très judicieux est un bain froid. Tapez dans un bol d'eau froide, placez-le sur une plate-forme surélevée et plongez votre visage dans celui-ci pendant 1-2 secondes. Parfois, il est utile de supprimer rapidement l’attaque.

La teinture des ajoncs

Parmi tous les remèdes populaires contre la tachycardie, une plante comme le drow mourant se distingue. Il est prescrit dans les cas où la maladie est gravement négligée et où il n'y a plus d'espoir pour d'autres médicaments et médicaments.

Donc, nous vous suggérons de faire une telle infusion: 2 cuillères à soupe de blé dur dur séché versé avec 2 tasses d'eau bouillante, laisser reposer pendant 20 minutes et filtrer. Boire 3-4 fois par jour 100 ml.

Gorse épineux

Traiter les palpitations cardiaques peuvent être et avec l'aide d'un ajonc épineux. Les graines sèches de cette plante doivent être broyées dans un moulin à café et prises 3 fois par jour et 1/3 c. Vous pouvez diluer la poudre d’orne avec de l’eau ou mélanger avec du miel (cela adoucira le goût désagréable de la plante).

Voici une autre recette pour un gonflement épineux: versez 400 ml de vodka avec un demi-verre de gazon, couvrez bien et laissez dans un endroit sombre pendant 14 jours, puis égouttez. Prendre 3 fois par jour avec 10 ml de teinture alcoolisée, en le diluant avec 50 ml d’eau.

Certains herboristes conseillent de faire de la teinture alcoolique à partir des graines d'un ajonc épineux. Voici comment le préparer: 2 cuillères à soupe de graines, versez 100 ml de vodka et laissez infuser pendant 10 jours, puis filtrez. Prendre 3 fois par jour pendant 20-30 gouttes, jusqu'à ce que la tachycardie disparaisse complètement.

Hawthorn

Si vous êtes inquiet au sujet de la façon de traiter la tachycardie, gardez les fruits et les fleurs d’aubépine à portée de main. Ils aident à renforcer et à réguler le cœur, à éliminer les arythmies. La décoction d’aubépine est un excellent remède contre divers types de stress et de névrose, causés par l’insomnie, l’essoufflement, les palpitations. L'aubépine a également un effet diurétique, éliminant l'excès de liquide du corps, réduisant ainsi la pression artérielle.

Ainsi, dès les premiers signes de tachycardie, vous devez fabriquer un tel médicament: versez une poignée de fruits d’aubépine ou de fleurs avec 1 litre d’eau, faites bouillir pendant 5 minutes et laissez refroidir. Comment prendre? 0,5 verre de bouillon 3 fois par jour avant les repas.

Adonis

Si nous parlons de traitement de la tachycardie avec des remèdes populaires, il est absolument nécessaire de parler d'une plante aussi merveilleuse que l'adonis. Voici notre recette: faites bouillir 1 litre d’eau et ajoutez 2 cuillères à soupe d’adonis printanier. Sur un petit feu, vous devez faire bouillir la potion pendant 5 à 7 minutes, puis laisser refroidir et filtrer. Comment prendre? Adultes - 1 cuillère à soupe 3 fois par jour, enfants de moins de 12 ans - 1 cuillère à café une fois par jour avant les repas. En seulement un mois, ce médicament vous permettra de guérir complètement la tachycardie cardiaque.

Numéro de collecte d'herbe 1

Traiter les remèdes populaires de tachycardie peut utiliser cette collection:

  • Melissa Herb - 40 g
  • Fleurs de tilleul - 40 g
  • Ortie - 20 g
  • Camomille - 20 g

Bien mélanger tous les ingrédients. Prenez 1 cuillère à soupe de la collection et versez 1 tasse d'eau bouillante, laissez sous le couvercle pendant 5 minutes, puis buvez-le d'un trait. Cet outil doit être pris 3 fois par jour et chaque fois que vous devez créer un nouveau lot de perfusion. En seulement 2-3 mois, vous remarquerez que ces remèdes populaires vous débarrassent complètement des symptômes désagréables dans la région du cœur.

Numéro de collecte d'herbe 2

Voici une autre façon de traiter la tachycardie. Prenez ces herbes:

  • Menthe - 100 g
  • Melissa - 100g
  • Agripaume - 50 g
  • Lavande - 50 g

Tout cela doit être soigneusement mélangé. Ensuite, prenez 1 cuillère à soupe du mélange, versez 1 litre d’eau et faites bouillir à feu doux pendant 7 à 8 minutes. Une fois le bouillon refroidi, il doit être égoutté. Au cours de la journée, vous devriez boire 2 à 3 verres de ce médicament. Après quelques jours, vous remarquerez que cela est devenu beaucoup plus facile pour vous et qu'après quelques mois de traitement, la tachycardie disparaîtra complètement.

Numéro de collecte d'herbe 3

Voici une autre recette de tisane qui vous aidera à traiter efficacement votre tachycardie:

  • Fleurs de camomille - 100 g
  • Fleurs de tournesol - 100 g
  • Bruyère - 50g
  • Feuilles de cassis - 50 g
  • Feuilles de mélisse - 20 g
  • Feuilles de menthe - 20 g

Comment faire cuire: mélanger tous les ingrédients soigneusement. Prenez 2 cuillères à soupe du mélange et versez dans un thermos de 2 litres. Versez de l'eau bouillante sur le dessus de l'herbe, fermez le couvercle et laissez reposer pendant 4-5 heures. Ce liquide doit être pris sur 1 verre 3 fois par jour. Il peut être sucré avec du miel ou du sucre.

Tisane №4

Toute personne atteinte de tachycardie sait comment y remédier. Mais les herboristes connaissent des milliers de recettes pour lutter contre cette maladie. Par exemple, essayez ce remède:

  • Herbe d'ortie - 100 g
  • Feuilles de bouleau - 100 g
  • Ginkgo biloba - 15 g
  • Feuilles de citronnelle - 50 g
  • Gui - 100 g

Comment faire cuire: prenez 1 cuillère à café d'un mélange d'herbes et versez-le avec 1 tasse d'eau bouillante. Couvrir et attendre 5-10 minutes, puis boire à petites gorgées. Nous vous recommandons de prendre ce remède au coucher afin de stabiliser le rythme cardiaque et de vous endormir facilement.

Baume de guérison

Nos arrière-grands-mères savaient très bien comment traiter la tachycardie sans médecin et sans médicaments coûteux. Ils la traitèrent à l'aide d'un baume de guérison:

  • Ail - 10 têtes
  • Miel naturel - 1 litre
  • Citrons - 10 pièces

Prenez 10 têtes d’ail (pas de gousses), épluchez-les et frottez-les avec une râpe fine. Presser séparément le jus des citrons. Mélangez l'ail et le jus de citron avec du miel et laissez-les dans un récipient hermétique pendant 10 jours dans un endroit sombre et frais. Ensuite, utilisez 1 cuillère à café de ce baume 4 fois par jour. Avant de l'avaler, vous devez bien dissoudre le baume dans votre bouche, bien que ce soit désagréable. Avec ce médicament, vous pouvez guérir la tachycardie cardiaque pour toujours. À propos, de nombreux guérisseurs prétendent qu'un tel baume devrait être pris tout au long de la vie et qu'aucune maladie ne sera terrible pour vous.

Médecine savoureuse

Et maintenant, nous allons vous expliquer comment traiter la tachycardie avec un mélange très savoureux et utile de noix, de miel et de chocolat. Pas besoin d’être surpris: le fait est que les produits ci-dessus sont riches en magnésium, c’est-à-dire que cet élément fait partie intégrante des enzymes qui inhibent l’afflux de calcium dans les cellules atteintes de myocardite, qui affectent le rythme cardiaque normal. Alors, mélangez ces ingrédients dans un bocal:

  • Miel naturel - 1 l
  • Amandes hachées - 100 g
  • Noix hachées - 100g
  • Chocolat Noir Naturel Râpé - 100 g
  • Cacao - 100g

Essayez d’utiliser ce mélange tous les matins et 1 cuillère à soupe (à conserver au réfrigérateur), et vous remarquerez bientôt que vous n’avez plus de problèmes cardiaques.

Feuilles de vigne

Les feuilles de vigne contiennent le resvératrol, un antioxydant bien connu, qui renforce les veines et leur donne de la souplesse. Le fait est que le resvératrol empêche la dégradation des protéines - élastine et collagène - le matériau de construction à partir duquel les parois des vaisseaux sanguins sont fabriquées. En conséquence, les feuilles de vigne empêchent la formation de varices, soulagent tous les types d'œdèmes, améliorent la circulation sanguine dans les membres et protègent les vaisseaux de la destruction. Les substances actives contenues dans ces plantes ont également un effet antispasmodique, réduisent la pression artérielle et ralentissent le rythme cardiaque.

Préparez une telle décoction: versez 1 tasse de feuilles de vigne finement hachées avec 1 litre d’eau chaude et laissez bouillir pendant 5 à 7 minutes. Après cela, attendez que l’outil soit refroidi et tendez-le. Vous devriez boire une demi-tasse 2 fois par jour entre les repas. La durée du traitement dure 10 à 20 jours, en fonction de la négligence de la maladie.

Vera Yarovikova, une cardiologue, nous parle d'un cœur en bonne santé:

Prévention

Pour éviter la tachycardie, dont le traitement est très long et laborieux, il est préférable de prévenir la maladie. Pour ce faire, vous devez éliminer les facteurs de risque pouvant entraîner cette maladie. Ainsi, une prévention raisonnable comprend les actions suivantes:

  1. Nourriture saine. Il est important que votre régime alimentaire soit faible en gras, riche en fruits et légumes, ainsi que en grains entiers.
  2. Maintenir un poids santé. L'obésité ne fera qu'aggraver la tachycardie et entravera le fonctionnement normal du système circulatoire.
  3. Surveillez la pression artérielle et le taux de cholestérol.
  4. Arrêtez de fumer.
  5. L'alcool doit être consommé avec modération, dans certains cas, son exclusion complète est requise.
  6. Essayez de ne prendre aucun médicament pharmacologique, car même certains médicaments contre le rhume et la toux peuvent provoquer un rythme cardiaque accéléré.
  7. Limitez la caféine et les boissons gazeuses.
  8. La tachycardie augmente pendant le stress, il sera donc très important que vous appreniez certaines techniques de relaxation.

Comment et quoi traiter la tachycardie

La violation du rythme cardiaque affecte négativement le travail du cœur. Le développement de la tachycardie peut être dit quand le nombre de battements de coeur dépasse 90 battements par minute.

Comment et quoi traiter une tachycardie sous différentes formes?

En médecine, il existe deux types de cette maladie - la tachycardie pathologique et physiologique.

Raisons

Le cœur d'une personne en bonne santé fait environ 60-80 coupes à la minute. Une augmentation de la fréquence cardiaque de 10 à 20 battements est considérée comme l’un des premiers signes de la tachycardie. Les médecins notent que ce phénomène peut être causé par une détérioration de la conductivité électrique du cœur et des pathologies du système cardiovasculaire. Cependant, avant de traiter une tachycardie, vous devez connaître la cause exacte de son apparition. Parmi les facteurs possibles, les plus courants, selon les cardiologues, sont:

  • Carence en potassium et en magnésium, qui contribuent à la conduction des impulsions cardiaques;
  • Augmentation de l'activité physique;
  • Le stress et l'excitation;
  • Taux d'hémoglobine réduit dans le sang;
  • Augmentation de l'activité de la glande thyroïde;
  • Tumeurs malignes;
  • Diminution de la pression artérielle en raison d'un saignement;
  • Infections purulentes.

Il est à noter que la tachycardie n'est pas une maladie, mais plutôt une manifestation d'irrégularités dans le travail du muscle cardiaque. Cependant, les médecins notent que dans certains cas, une augmentation de la fréquence cardiaque peut agir comme une maladie indépendante. Les cardiologues identifient deux types de tachycardie. La tachycardie sinusale est considérée comme la réponse naturelle du corps à diverses situations de la vie. Avec l'anxiété, la peur ou l'effort physique, le rythme cardiaque augmente, mais après une courte période, il redevient normal. Avec la tachycardie sinusale, le nombre de battements de coeur augmente progressivement, dans ce cas, le traitement n'est pas nécessaire.

En revanche, la tachycardie pathologique est nocive pour le corps. L'attaque la plus dangereuse de la tachycardie, dans laquelle il y a un travail intense du coeur. En conséquence, les ventricules cardiaques n'ont pas le temps de se remplir de sang, ce qui entraîne une diminution de la pression sanguine et un écoulement de sang du cœur. Une forte augmentation du pouls perturbe l'irrigation sanguine du muscle cardiaque. Dans des conditions de stress accru, le cœur a besoin de plus d'oxygène. Dans le contexte de ces deux processus, une probabilité élevée de développer une maladie coronarienne et, par conséquent, la survenue d'une crise cardiaque.

Les symptômes

La tachycardie se caractérise par une augmentation soudaine de la fréquence cardiaque. Les contractions cardiaques deviennent plus prononcées. Cela se manifeste de manière externe: certaines personnes ont une pulsation des vaisseaux sanguins dans le cou. Les autres symptômes inquiétants de la tachycardie sont:

  • Des vertiges;
  • Manque d'air;
  • Respiration lourde intermittente;
  • Condition proche de la syncope;
  • Faiblesse prononcée;
  • Tremblement involontaire dans les membres;
  • Douleurs à la poitrine;
  • Assombrissement des yeux;
  • Augmentation de la fréquence cardiaque au repos;
  • Évanouissements répétés.

Avec des symptômes similaires, il est conseillé de consulter un médecin. Un cardiologue vous indiquera non seulement comment traiter la tachycardie, mais vous aidera également à en déterminer la cause.

Traitement

Dans la plupart des cas, les médecins sont confrontés au fait que des crises de tachycardie apparaissent chez des patients qui ont pris pendant longtemps des diurétiques, des sédatifs et des hormones. Le fait est que ces médicaments contribuent à la lixiviation du corps par le magnésium et le potassium, ce qui provoque des attaques de tachycardie. La réponse à la question de savoir comment traiter la tachycardie dans ce cas est évidente: arrêtez de prendre ces médicaments. Si les symptômes de la tachycardie ne disparaissent pas après cela, il faut en rechercher la cause ailleurs.

Le traitement des arythmies cardiaques est effectué dans des conditions stationnaires. Tout d'abord, les cardiologues recommandent de fournir au patient un repos complet, tant physiologique qu'émotionnel. En ce qui concerne le traitement de la tachycardie, les médecins suggèrent l’utilisation de médicaments - sédatifs et antiarythmiques.

La vidéo suivante - recettes populaires pour le traitement de la tachycardie:

Le premier groupe de médicaments comprend les remèdes à base de plantes (Agripaume, Valériane, etc.) et l’origine synthétique. Parmi les médicaments antiarythmiques utilisés dans la tachycardie, on trouve le flekainid, l'adénosine et leurs dérivés. Les patients atteints de tachycardie chronique doivent savoir comment réagir lors d’une attaque. Nous proposons plusieurs moyens:

  • Se libérer des vêtements serrés;
  • Allongez-vous sur le lit, expirez et tendez. Maintenez cet état pendant 40 à 60 secondes;
  • Fermez les yeux et poussez doucement vos doigts sur les globes oculaires;
  • Buvez de l'eau froide et lavez-vous;
  • Prenez un sédatif (Validol, Valokardin, Corvalol, Agripaume) que vous devriez toujours avoir sur vous.

Comment traiter la tachycardie cardiaque

✓ Article vérifié par un médecin

Dans un état calme, le rythme cardiaque d’une personne n’est pas supérieur à 80-100 battements par minute. Sous le stress, le dysfonctionnement du système cardiovasculaire et certaines autres pathologies, le pouls peut atteindre 140-160 battements par minute et plus. Cette affection s'appelle tachycardie et s'accompagne souvent non seulement d'une augmentation du pouls, mais également d'autres symptômes désagréables. La tachycardie qui survient dans des cas isolés (par exemple, après un effort physique) est considérée comme une norme physiologique, mais si cette affection se développe régulièrement, il s'agit d'une pathologie grave. Comment traiter la tachycardie cardiaque et est-il possible de se débarrasser définitivement de la maladie?

Comment traiter la tachycardie cardiaque

Causes et symptômes de la tachycardie

La tachycardie n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme qui accompagne certains états pathologiques et certaines maladies.

Les causes les plus courantes de tachycardie incluent:

  • malformations cardiaques congénitales ou acquises (malformations valvulaires, cardiomyopathie, etc.);
  • dysfonctionnement du système cardiovasculaire;
  • cicatrice sur le coeur après une crise cardiaque;
  • maladie de la thyroïde et troubles hormonaux;
  • prendre certains médicaments;
  • manger des aliments qui stimulent le travail du système nerveux central;
  • violations de l'équilibre hydrique et électrolytique;
  • processus dégénératifs naturels dans les tissus du cœur, causés par le vieillissement.

Causes de la tachycardie

Un symptôme caractéristique de la tachycardie est un pouls fréquent, parfois irrégulier et intermittent. Une augmentation du rythme cardiaque peut être accompagnée d'un essoufflement, d'une sensation de peur, de vertiges et d'une faiblesse. Parfois, les signes de la maladie sont si forts qu’une personne peut perdre conscience, et dans certains cas, ils ne sont presque pas ressentis et le patient apprend la violation suffisamment tard.

Classification de la tachycardie

La maladie est divisée en plusieurs signes, notamment la cause et la localisation de son foyer. Selon l'endroit où se situe le foyer de la génération d'impulsions pathologiques, il est divisé en une forme nodulaire, supraventriculaire et ventriculaire.

  1. Tachycardie nodale. Dans ce cas, le foyer pathologique est situé dans le nœud sinusal. L'état se développe lors d'un stress émotionnel ou d'une émotion forte, le pouls ne dépasse pas 90 battements par minute, le rythme cardiaque reste inchangé.

Tachycardie réciproque AV-nodale

Tachycardie paroxystique supraventriculaire - Tachycardie supraventriculaire paroxismale

Tachycardie ventriculaire - Tachycardie ventriculaire

Selon la cause de la maladie, la tachycardie peut avoir des formes médicinales, toxiques, neurogènes et autres.

Tableau Les formes de tachycardie dépendant de la cause de l'apparition.

C'est important! Chaque forme de tachycardie nécessite un traitement spécifique, qui est prescrit après un diagnostic précis.

Caractéristiques du traitement de la tachycardie

Qu'est-ce qu'une tachycardie dangereuse?

Le danger de cette affection est que le cœur s'habitue au mauvais mode de fonctionnement, à cause duquel ses tissus s'usent rapidement. En conséquence, des complications graves telles qu'une insuffisance cardiaque, des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques se développent. Une impulsion trop fréquente provoque une hypoxie (manque d'oxygène) dans les tissus, augmente la charge sur les vaisseaux, entraînant un risque accru de blocage. Enfin, une personne souffrant de tachycardie, ressent de la fatigue et de la faiblesse, se fatigue rapidement et ne peut mener une vie normale.

Comment surmonter une attaque?

Une attaque de tachycardie peut toucher une personne n'importe où et à tout moment, et le plus important dans son développement est de normaliser le rythme cardiaque. Le patient doit être allongé ou assis, il faut suffisamment d'air frais, desserrer les vêtements autour du thorax et du cou et, si possible, ouvrir une fenêtre ou une fenêtre. Il devrait respirer calmement et avec mesure - une respiration profonde, une brève retenue de souffle, une expiration lente. Pour réduire le pouls, vous pouvez utiliser des médicaments ou des techniques simples, mais s’ils ne fonctionnent pas, vous devez consulter un cardiologue le plus tôt possible.

Une attaque prolongée de tachycardie peut même provoquer un infarctus du myocarde.

Médicaments

Les médicaments utilisés pour combattre la tachycardie et stabiliser le rythme cardiaque sont naturels ou synthétiques. Pour une utilisation à la maison ne conviennent que des préparations apaisantes à base de plantes, qui peuvent être achetés sans ordonnance. Les médicaments appelés antiarythmiques ne peuvent être bus qu'après avoir consulté un spécialiste, car ils ont un mécanisme d'action différent et, s'ils sont pris isolément, peuvent nuire gravement.

  1. Extrait de racine de valériane Le sédatif le plus courant qui dilate les vaisseaux sanguins, ralentit le pouls et calme le système nerveux. La valériane est produite sous différentes formes et est peu coûteuse, mais présente une caractéristique: l’effet thérapeutique n’est obtenu qu’après un usage prolongé (au moins 1,5 mois).

Extrait de racine de valériane

Les substances synthétiques les plus couramment utilisées pour traiter la tachycardie comprennent le diazépam (nom commercial "Relanium") et le phénobarbital, qui fait partie de "Corvalol" et "Valocordin". Lors de la prise des médicaments ci-dessus, vous devez savoir que chacun d'entre eux présente un certain nombre de contre-indications et d'effets secondaires, qui peuvent être trouvés en lisant les instructions.

Techniques de vagus

Les techniques vagales sont des activités simples qui tonifient le système nerveux parasympathique, à la suite de quoi le pouls ralentit et devient uniforme.

Vous pouvez arrêter l'attaque de tachycardie en massant la région où se trouve l'artère carotide, entre le cou et la tête, dans la région de la mâchoire. Une autre méthode consiste à laver à l'eau froide ou à plonger la personne dans un récipient contenant du liquide. En outre, avec des palpitations cardiaques, une légère pression sur les globes oculaires, la rétention de la respiration et une légère tension (tousser, expirer fortement plusieurs fois) aide également. Si, après ces méthodes, le pouls ne se stabilise pas, vous devez utiliser d'autres méthodes et consulter un médecin.

Traitement de tachycardie avec gymnastique

Traitement de la tachycardie

Pour se débarrasser de la tachycardie, il est tout d'abord nécessaire d'éliminer la cause de la maladie, pour laquelle vous devez subir un examen complet du corps. En association avec une thérapie visant à combattre la maladie d'origine, les patients ont besoin de mesures qui ralentissent la fréquence cardiaque et normalisent la fonction cardiaque. Il convient de noter que, parfois, pour se débarrasser de la tachycardie, un repos normal suffit, en abandonnant les habitudes néfastes et en réduisant le stress psycho-émotionnel. Seul un médecin peut toutefois vous conseiller des méthodes de traitement spécifiques.

Traitement médicamenteux

Les antiarythmiques sont utilisés pour le traitement de la tachycardie, qui sont pris par voie orale ou par voie intraveineuse. Les antiarythmiques les plus courants comprennent «Verapamil», «Flécainide», «Kordanum», «Anaprilin» - ils sont vendus sur ordonnance et le traitement est effectué sous la supervision d'un médecin. Avec les médicaments antiarythmiques, les bêta-bloquants, les bloqueurs des canaux calciques et d'autres médicaments sont souvent attribués aux patients. Une telle thérapie normalise le rythme cardiaque, stabilise le cœur et protège le myocarde contre l'usure prématurée.

Traitement chirurgical

Si le traitement médicamenteux de la tachycardie ne porte pas ses fruits, les médecins ont recours à un traitement chirurgical. La méthode dépend du stade et de la cause de la pathologie - par exemple, l'ablation par cathéter est efficace dans certaines formes de la maladie. Il consiste en la destruction de petites sections de tissu myocardique générant des foyers d’activation pathologique.

Ablation par cathéter à radiofréquence (RFA) d'un composé AV (noeud AV)

Pour les attaques fréquentes de tachycardie ventriculaire, l'installation de stimulateurs cardiaques ou de défibrillateurs cardiaques est recommandée. Ils contrôlent le rythme cardiaque du patient et génèrent, avec les perturbations du rythme, une décharge de courant électrique qui rétablit le rythme normal. Dans les cas difficiles, une chirurgie à cœur ouvert ou même une greffe est nécessaire, mais de telles mesures ne sont utilisées que lorsque les autres méthodes de traitement sont inefficaces.

Recettes folkloriques

Les méthodes traditionnelles de traitement de la tachycardie ne peuvent être utilisées qu’après consultation d’un spécialiste et dans les formes les moins graves de la maladie. En cas de pathologies graves du système cardiovasculaire, l’automédication peut être sérieusement aggravée.

  1. Hawthorn Fruits et fleurs d’aubépine - l’un des remèdes populaires les plus efficaces contre les arythmies. La plante renforce les vaisseaux sanguins et le myocarde, apaise et élimine les insomnies et a également un effet diurétique, réduisant ainsi la pression accrue. Vous devez verser une poignée de matières premières broyées dans un verre d'eau bouillante, laisser reposer 20 minutes et prendre une demi-tasse trois fois par jour jusqu'à disparition des symptômes cliniques.

C'est important! Pour réduire les symptômes de la tachycardie, buvez de la rose, de la mélisse et de la menthe à la place du thé, introduisez de l'ail, des noix, des agrumes et du miel dans l'alimentation. Ces aliments renforcent les vaisseaux sanguins et ont un effet bénéfique sur le cœur.

La tachycardie est une affection dangereuse, qui peut être la première «cloche» signalant une perturbation grave du système cardiovasculaire. Aux premiers symptômes de la maladie, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible et de commencer le traitement. Pour que la thérapie produise l’effet souhaité et que la tachycardie ait complètement disparu, il est nécessaire de maintenir un mode de vie sain, d’abandonner les mauvaises habitudes et de contrôler son poids.

Tachycardie

La tachycardie est un type d’arythmie caractérisé par une fréquence cardiaque supérieure à 90 battements par minute. Une variante de la tachycardie normale est considérée avec un stress physique ou émotionnel croissant. La tachycardie pathologique est une conséquence de maladies du système cardiovasculaire ou autres. Il se manifeste par des palpitations, des pulsations des vaisseaux du cou, de l'anxiété, des vertiges, des évanouissements. Peut conduire au développement d'une insuffisance cardiaque aiguë, d'un infarctus du myocarde, d'une cardiopathie ischémique, d'un arrêt cardiaque.

Tachycardie

La tachycardie est un type d’arythmie caractérisé par une fréquence cardiaque supérieure à 90 battements par minute. Une variante de la tachycardie normale est considérée avec un stress physique ou émotionnel croissant. La tachycardie pathologique est une conséquence de maladies du système cardiovasculaire ou autres. Il se manifeste par des palpitations, des pulsations des vaisseaux du cou, de l'anxiété, des vertiges, des évanouissements. Peut conduire au développement d'une insuffisance cardiaque aiguë, d'un infarctus du myocarde, d'une cardiopathie ischémique, d'un arrêt cardiaque.

La base du développement de la tachycardie est l'automatisme accru du nœud sinusal, qui détermine normalement le rythme et le rythme des contractions cardiaques, ou les centres ectopiques de l'automatisme.

Le fait qu'une personne ressente son rythme cardiaque (augmentation et augmentation du rythme cardiaque) n'indique pas toujours une maladie. Tachycardie apparaît chez les personnes en bonne santé au cours de l'exercice, le stress et l'excitabilité nerveuse, avec un manque d'oxygène et d'air élevé de température, sous l'influence de certains médicaments, l'alcool, le café, avec un brusque changement de position du corps à l'horizontale à la verticale, et ainsi de suite. D. Tachycardie chez les enfants de 7 ans est considéré comme une norme physiologique.

L'apparition de la tachycardie chez les personnes en bonne santé en raison des mécanismes de compensation physiologiques: l'activation du système nerveux sympathique, la libération d'adrénaline dans le sang, ce qui conduit à une augmentation de la fréquence cardiaque en réponse à un facteur externe. Dès que l'action du facteur externe cesse, la fréquence cardiaque revient progressivement à la normale. Cependant, la tachycardie accompagne souvent une série de conditions pathologiques.

Classification de la tachycardie

Compte tenu des causes de l’augmentation du rythme cardiaque, la tachycardie physiologique survient au cours de la fonction cardiaque normale en tant que réponse adéquate du corps à certains facteurs, et pathologique, se développant au repos en raison d’un cœur congénital ou acquis ou autre.

La tachycardie pathologique est un symptôme dangereux, car elle entraîne une diminution du flux sanguin et d'autres troubles de l'hémodynamique intracardiaque. Avec des palpitations trop fréquents ventricules n'ont pas le temps de remplir de sang une diminution du débit cardiaque, une diminution de la pression artérielle, affaibli le flux sanguin et l'oxygène aux organes, y compris au cœur. Le déclin à long terme de l'efficacité du cœur conduit à arythmogène cardiopathy, contractilité cardiaque et augmenter son volume. Un mauvais apport sanguin au coeur augmente le risque de maladie coronarienne et d'infarctus du myocarde.

Selon la source qui génère des impulsions électriques dans le cœur, une tachycardie est libérée:

  • sinus - se développe avec une augmentation de l'activité du nœud sinusal (sino-auriculaire), qui est la principale source d'impulsions électriques, qui règle normalement la fréquence cardiaque;
  • tachycardie ectopique (paroxystique), dans laquelle le générateur de rythme est situé à l'extérieur du nœud sinusal - dans les oreillettes (supraventriculaire) ou les ventricules (ventriculaire). Se produit généralement sous la forme d'attaques (paroxysmes), qui commencent et s'arrêtent brusquement, durent de quelques minutes à plusieurs jours, tandis que le rythme cardiaque reste constamment élevé.

Pour la tachycardie sinusale, une augmentation de la fréquence cardiaque à 120–220 battements par minute, un début progressif et un rythme cardiaque correct des sinus sont caractéristiques.

Causes de la tachycardie sinusale

La tachycardie sinusale survient dans différents groupes d’âge, plus souvent chez les personnes en bonne santé, ainsi que chez les patients souffrant de maladies cardiaques ou autres. Des facteurs étiologiques intracardiaques (cardiaques) ou extracardiaques (extracardiaques) contribuent à l'apparition d'une tachycardie sinusale.

La tachycardie sinusale chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires est souvent un symptôme précoce de l'insuffisance cardiaque ou d'un dysfonctionnement ventriculaire gauche. Pour les causes intracardiaques de tachycardie sinusale comprennent: l'insuffisance cardiaque chronique aiguë et congestive, l'infarctus du myocarde, l'angine de poitrine grave, la myocardite rhumatismale, les origines toxiques, infectieuses et les autres, la cardiomyopathie, cardio, les maladies cardiaques, l'endocardite bactérienne, péricardique et la péricardite adhésives.

Parmi les causes physiologiques extracardiaques de la tachycardie sinusale, on peut citer l’activité physique, le stress émotionnel, les caractéristiques congénitales. tachycardie neurogènes constituent les arythmies majoritaires et extracardiaques associés à un dysfonctionnement primaire du cortex cérébral et des noyaux gris centraux, ainsi que les troubles du système nerveux autonome: les névroses, les psychoses, affectif (tachycardie émotionnelle), neuro dystonie. Les tachycardies neurogènes touchent le plus souvent les jeunes ayant un système nerveux labile.

Parmi d'autres facteurs tachycardie extracardiaques surviennent des troubles endocriniens (hyperthyroïdie, une production accrue d'adrénaline dans le phéochromocytome), l'anémie, insuffisance circulatoire aiguë (effondrement de choc, la perte de sang aiguë, syncope), l'hypoxémie, les attaques douloureuses aiguës (par exemple, la colique rénale).

L’apparition d’une tachycardie peut provoquer une fièvre, qui se développe dans diverses maladies infectieuses et inflammatoires (pneumonie, mal de gorge, tuberculose, sepsis, infection focale). Une augmentation de la température corporelle de 1 ° C entraîne une augmentation du rythme cardiaque, par rapport à la normale, de 10-15 battements par minute chez l'enfant et de 8 à 9 battements par minute chez l'adulte.

Pharmacologique (médicament) et une tachycardie sinusale toxiques se produisent à l'impact sur la fonction des médicaments sinusal et produits chimiques: sympathomimétiques (adrénaline et noradrénaline) vagolitikov (atropine), aminophylline, les corticostéroïdes, les hormones stimulant la thyroïde, les diurétiques, les médicaments gipotenzivyh, la caféine (café, thé), l'alcool, la nicotine, les poisons (nitrates) et d'autres. Certaines substances ont aucune action directe sur la fonction du nœud sinusal et provoquer la soi-disant tachycardie réflexe en augmentant le tonus agréable yo matique du système nerveux.

La tachycardie sinusale peut être adéquate et inadéquate. Une tachycardie sinusale inadéquate peut être maintenue au repos, ne dépendant pas de la charge, de la prise de médicaments, accompagnée de palpitations et d'un manque d'air. C'est une maladie rare et peu étudiée d'origine inconnue. Vraisemblablement, il est associé à une lésion primaire du nœud sinusal.

Symptômes de tachycardie sinusale

La présence de symptômes cliniques de tachycardie sinusale dépend de sa gravité, de sa durée et de la nature de la maladie sous-jacente. Avec la tachycardie sinusale, les symptômes subjectifs peuvent être absents ou insignifiants: palpitations, inconfort, sensation de lourdeur ou douleur dans la région du cœur. Une tachycardie sinusale inadéquate peut entraîner des palpitations persistantes, une sensation de manque d'air, un essoufflement, une faiblesse, des vertiges fréquents. Il peut y avoir fatigue, insomnie, perte d'appétit, performance, détérioration de l'humeur.

Le degré de symptômes subjectifs est dicté par la maladie sous-jacente et le seuil de sensibilité du système nerveux. En cas de maladies cardiaques (par exemple, l'athérosclérose coronaire), une augmentation du nombre de contractions cardiaques peut provoquer des crises d'angine, aggravant les symptômes de l'insuffisance cardiaque.

Avec la tachycardie sinusale, il y a un début et une fin graduels. En cas de tachycardie sévère, les symptômes peuvent refléter une diminution de l'apport sanguin dans divers organes et tissus en raison d'une diminution du débit cardiaque. Vertiges, parfois des évanouissements; avec des dommages aux vaisseaux cérébraux - troubles neurologiques focaux, convulsions. Avec la tachycardie prolongée, on observe une diminution de la pression artérielle (hypotension), une diminution de la diurèse, un refroidissement des extrémités.

Diagnostic de la tachycardie sinusale

Des mesures diagnostiques sont effectuées pour identifier la cause (dommage cardiaque ou facteurs extracardiaques) et différencier la tachycardie sinusale et ectopique. L'ECG joue un rôle de premier plan dans le diagnostic différentiel du type de tachycardie en déterminant la fréquence et le rythme des contractions cardiaques. La surveillance quotidienne de l'ECG selon Holter est extrêmement informative et absolument sûre pour le patient. Elle identifie et analyse tous les types de perturbations du rythme cardiaque, ainsi que les modifications de l'activité cardiaque lors de l'activité normale du patient.

EchoCG (échocardiographie), IRM du cœur (imagerie par résonance magnétique) permettent de détecter une pathologie intracardiaque causant une tachycardie pathologique avec EPI (étude électrophysiologique) du cœur, en étudiant la propagation d'une impulsion électrique le long du muscle cardiaque, permettant de déterminer le mécanisme de tachycardie et de troubles de la conduction cardiaque. Des méthodes de recherche complémentaires (numération globulaire complète, détermination du contenu en hormones stimulant la thyroïde dans le sang, EEG cérébral, etc.) permettent d’exclure les maladies du sang, les troubles endocriniens, l’activité pathologique du système nerveux central, etc.

Traitement de la tachycardie sinusale

Les principes de traitement de la tachycardie sinusale sont déterminés en premier lieu par les causes de sa survenue. Le traitement doit être effectué par un cardiologue en collaboration avec d'autres spécialistes. Il est nécessaire d’éliminer les facteurs contribuant à l’augmentation du rythme cardiaque: exclure les boissons contenant de la caféine (thé, café), la nicotine, l’alcool, les aliments épicés, le chocolat; protégez-vous de la surcharge psycho-émotionnelle et physique. Avec la tachycardie sinusale physiologique, le traitement n'est pas nécessaire.

Le traitement de la tachycardie pathologique doit viser à éliminer la maladie sous-jacente. En cas de tachycardie sinusale extracardiaque de nature neurogène, le patient doit consulter un neurologue. Le traitement utilise une psychothérapie et des sédatifs (luminal, tranquillisants et antipsychotiques: mebicar, diazépam). En cas de tachycardie réflexe (avec hypovolémie) et de tachycardie compensatoire (avec anémie, hyperthyroïdie), il est nécessaire d'éliminer les causes qui les ont provoquées. Sinon, une thérapie visant à réduire le rythme cardiaque peut entraîner une forte diminution de la pression artérielle et aggraver les troubles hémodynamiques.

En cas de tachycardie sinusale provoquée par une thyrotoxicose, en plus des préparations thyréostatiques prescrites par l'endocrinologue, des bloqueurs β-adrénergiques sont utilisés. La préférence est donnée aux β-bloquants des groupes hydroxyprénolol et pindolol. S'il existe des contre-indications aux β-adrénobloquants, des médicaments alternatifs sont utilisés - les antagonistes du calcium de la série non hydropyridine (vérapamil, diltiazem).

En cas de tachycardie sinusale provoquée par une insuffisance cardiaque, des glycosides cardiaques (digoxine) sont prescrits en association avec des bloqueurs β-adrénergiques. La fréquence cardiaque cible doit être sélectionnée individuellement, en fonction de l'état du patient et de sa maladie principale. La fréquence cardiaque cible de l'angine de repos au repos est généralement de 55 à 60 battements par minute; avec dystonie neurocirculatoire - 60 - 90 battements par minute, en fonction de la tolérance subjective.

Avec la tachycardie paraxystique, le nerf vague peut être élevé à un massage spécial - pression sur les globes oculaires. En l'absence d'effet, un agent antiarythmique est administré par voie intraveineuse (vérapamil, amiodarone, etc.). Les patients atteints de tachycardie ventriculaire ont besoin de soins d'urgence, d'une hospitalisation d'urgence et d'un traitement antiarythmique antiarythmique.

En cas de tachycardie sinusale insuffisante, d’inefficacité des bloqueurs b-adrénergiques et de détérioration significative de l’état du patient, on a recours à une RF du cœur transveineuse (rétablissement du rythme cardiaque normal en brûlant la partie affectée du cœur). En l'absence d'un effet ou d'un patient mettant la vie en danger, une opération chirurgicale est réalisée lors de l'implantation d'un stimulateur cardiaque (EX), un stimulateur artificiel.

Pronostic et prévention de la tachycardie sinusale

La tachycardie sinusale chez les patients cardiaques est le plus souvent une manifestation d'insuffisance cardiaque ou de dysfonctionnement ventriculaire gauche. Dans ces cas, le pronostic peut être assez grave, car la tachycardie sinusale est le reflet de la réponse du système cardiovasculaire à la réduction de la fraction d'éjection et au trouble de l'hémodynamique intracardiaque. En cas de tachycardie sinusale physiologique, même avec des manifestations subjectives prononcées, le pronostic est généralement satisfaisant.

La prévention de la tachycardie sinusale consiste en un diagnostic précoce et en un traitement rapide de la pathologie cardiaque, en une élimination des facteurs extracardiaques contribuant au développement de violations de la fréquence cardiaque et de la fonction du nœud sinusal. Afin d'éviter de graves conséquences de la tachycardie, il est nécessaire de suivre les recommandations pour un mode de vie sain.