Comment traiter l'inflammation rectale?

L'inflammation du rectum est non dangereuse pour les maladies de la santé humaine. Cette pathologie est caractérisée par des lésions de la membrane muqueuse du gros intestin, situées près du sphincter. Les symptômes d'inflammation du rectum se manifestent sous une forme légère. Dans le même temps, les conséquences de la proctite sont assez graves. C'est le principal danger de la maladie.

Les suppositoires anti-inflammatoires, les antibiotiques et d’autres médicaments, dont certains peuvent être utilisés à la maison, nous permettent de nous débarrasser de la pathologie. Le traitement de la proctite devrait déterminer le médecin. Lui seul sait comment traiter correctement l'inflammation rectale.

Les causes de la maladie

L'inflammation dans le rectum peut survenir pour diverses raisons, souvent non liées les unes aux autres. Les facteurs prédisposant au développement de la pathologie sont généralement divisés en deux grands groupes:

Le processus inflammatoire dans le rectum se produit en raison de:

  • Introduction à l'anus de substances irritant la muqueuse intestinale ou de corps étrangers. Ceux-ci peuvent être des suppositoires rectaux, créés à partir de recettes folkloriques, d'huiles essentielles et d'autres moyens. Habituellement, les symptômes d'inflammation de la muqueuse rectale s'intensifient dans de telles circonstances.
  • Dommages mécaniques. Se produit souvent en raison d'un auto-massage de la prostate, la région autour de l'anus.
  • Infection de l'intestin lors de la transition des bactéries des tissus voisins. Cela peut être une inflammation de la fibre près du rectum, des dommages au vagin et d'autres organes à proximité.
  • Tumeur maligne dans l'intestin.

Parmi les causes courantes de la formation de foyers d’inflammation dans la région du sphincter, figurent des maladies de nature différente:

  • Pathologies infectieuses (entérovirus, escherigios, salmonellose). L'apparition de foyers d'inflammation provoque souvent une diarrhée prolongée.
  • Pathologie auto-immune (maladie de Chagas).
  • Les parasites.
  • Infections sexuellement transmissibles (syphilis, gonorrhée).
  • Maladies entraînant une violation de la motilité intestinale. Des problèmes similaires peuvent être causés par une opération infructueuse d'un organe.
  • Forme intestinale de la maladie de radiation. Il survient après un traitement à long terme d'un cancer.
  • Mauvais régime
  • Constipation régulière.
  • Pathologie du tube digestif. L'intestin est également affecté en cas de processus congestif de longue durée dans les organes pelviens. Il peut s'agir d'hémorroïdes, de prostatite, d'adénome de la prostate, de varices. Un système immunitaire faible est un autre facteur important contribuant à la formation de foyers inflammatoires.

En plus des facteurs ci-dessus, les raisons suivantes peuvent provoquer l'apparition d'une proctite:

  1. rhumes fréquents;
  2. l'hypothermie;
  3. violation de l'intestin.

Symptômes de la maladie

La rectite se présente sous trois formes. À cet égard, les symptômes de la maladie peuvent différer les uns des autres. En forme aiguë, la présence de pathologie est indiquée par deux phénomènes principaux:

  • Sensations de douleur. La douleur est lancinante et se poursuit avec une intensité modérée. La gêne irradiant souvent dans la région abdominale, le patient ne peut pas indiquer avec précision sa localisation lors de l'examen. Le syndrome de la douleur est toujours pire pendant les selles.
  • Un inconfort prolongé provoque une irritation du patient.
  • Violation de la défécation.

Le deuxième symptôme lumineux indiquant des problèmes intestinaux. Dans les masses fécales, on trouve une grande accumulation de mucus. Son apparence est due au besoin croissant de déféquer. Dans certains cas, il y a libération de petits caillots sanguins. En raison de la barrière psychologique résultant de la peur de retourner aux toilettes, une constipation survient.

Motilité gastrique avec facultés affaiblies.

  • Augmentation de la température à 37,5 degrés.
  • Diminution de l'appétit.

La forme chronique de la pathologie considérée est caractérisée par le fait que les périodes d'exacerbation sont remplacées par une rémission prolongée. Le diagnostic n'est posé que si la maladie se manifeste pendant six mois ou plus.

Pendant les périodes de rémission, la présence de proctite est principalement mise en évidence par la gêne ressentie dans l'anus. En règle générale, la forme chronique de la maladie apparaît dans le contexte d'une longue série d'autres pathologies. Par conséquent, les problèmes rencontrés par le patient reflètent principalement la maladie sous-jacente.

Certains médecins distinguent la forme de radiation de la proctite sous une forme séparée. Le symptôme principal de la pathologie est une douleur intense qui dure assez longtemps. La médecine moderne ne peut pas encore offrir un moyen d'éliminer efficacement ce symptôme.

En plus de la douleur, le patient est confronté aux manifestations suivantes de la rectite radique:

  • faible immunité;
  • une forte diminution de l'appétit;
  • signes caractéristiques d'intoxication générale du corps;
  • diminution du poids corporel total du patient.

Parmi les symptômes caractéristiques de la proctite figurent également des modifications survenant dans la région de l'anus:

  • les parois du rectum deviennent rouges;
  • l'apparition de fissures et d'ouvertures des canaux fistuleux;
  • autour de l'anus, on observe une rougeur de la peau;
  • dans la forme chronique de la maladie, des nodules hémorroïdaires peuvent apparaître.

Types de pathologie

Selon la nature de la lésion de la membrane muqueuse, la pathologie en question est divisée en plusieurs types:

  • Catarrhal Il se produit principalement lorsqu'il est exposé au rectum de substances irritantes. La pathologie est caractérisée par un gonflement de la membrane muqueuse, la formation de petits hématomes, des pustules sur les parois. Il est également possible d'augmenter le volume de mucus sécrété. L'apparition de pustules provoque souvent des agents pathogènes.
  • Polypes. Le signe principal de la formation de la proctite polypeuse est l'apparition dans le rectum de polypes, ou excroissances bénignes.
  • Érosif. Il survient généralement avec un long cours de pathologie. L'apparence érosive est caractérisée par un amincissement de la couche superficielle de l'intestin.
  • Ulcératif. Pour cette forme de la maladie apparition d'une érosion profonde, affectant les fibres musculaires du rectum.
  • Mixte Cela est dû à l'influence de plusieurs facteurs provocants.

Diagnostics

Le diagnostic de la proctite implique un ensemble de mesures visant à établir la véritable cause de la maladie. Les méthodes suivantes sont fournies:

  1. Palpation du rectum. La palpation permet non seulement d'établir la présence d'une inflammation, mais également de détecter la cause qui a provoqué l'apparition de la maladie. Au cours de l'examen, le patient prend la position genou-coude et le médecin insère un doigt dans l'anus.
  2. En fin de procédure, sont analysés:
    écoulement de l'intestin;
    la présence de tumeurs dans la zone où la palpation a été réalisée;
    état de la paroi intestinale.
  3. Méthodes instrumentales. Les méthodes de recherche instrumentale fournissent une image la plus complète des processus pathogènes se produisant dans l'intestin. Le diagnostic est fait par:
  4. Anoscopie L'examen est effectué à l'aide d'un miroir proctologique. Cet appareil améliore la révision du rectum.
  5. Rectoromanoscopie. Un long tube élastique est inséré dans l'anus du patient jusqu'à une profondeur de 30 cm, ce qui permet d'évaluer l'état de la membrane muqueuse et d'établir la forme de la pathologie.
  6. L'anoscopie est réalisée le premier jour après le traitement du patient. Mais une sterno-manoscopie nécessite une préparation de trois jours au cours de laquelle le patient doit suivre un régime alimentaire déterminé, en éliminant les aliments riches en fibres de son alimentation. À l'avenir, le patient est mis plusieurs lavements pour vider les intestins.

Si une tumeur maligne est suspectée, une biopsie est prescrite. Elle consiste en la collecte d'une petite quantité de tissu et en son examen subséquent au microscope. De plus, des tests de selles, de sang et d'urine sont prescrits. Ces dernières méthodes sont recommandées dans les cas où des maladies concomitantes sont observées.

Traitement

Le traitement de l'inflammation rectale commence par la nomination d'un régime alimentaire spécial. Cela permet un délai d’élimination relativement court pour réduire la manifestation des principaux symptômes caractéristiques de la proctite.

L'alimentation implique d'éviter la consommation de ce qui suit:

  • plats gras et épicés;
  • les épices;
  • aliments acides.

Ils devraient être remplacés par des plats liquides cuits à la vapeur et des légumes. Il est également recommandé de faire de l'exercice physique tout en évitant de surcharger le corps. Ils empêchent la formation de processus stagnants dans la région pelvienne.

Le traitement de la proctite est effectué à la maison et en consultation externe. Les médicaments suivants sont utilisés dans le traitement de la maladie:

Antiviral et antibactérien. Ceux-ci incluent la lévomycétine, la pénicilline, le métronidazole.

Bougies pour l'inflammation du rectum. Ils aident à soulager la douleur. Médicaments antiallergiques. Ils sont utilisés pour détendre les fibres musculaires intestinales.

Bougies au méthyluracile. Nommé pour restaurer la membrane muqueuse.

Médicament hormonal. Appliquer seulement dans de rares cas. Ils vous permettent de soulager rapidement la douleur et la sensation de brûlure.

Les médicaments, ainsi que leur posologie et leur mode d'administration, doivent être prescrits par le médecin traitant sur la base des données obtenues lors du diagnostic.

Les mesures thérapeutiques visant à éliminer les foyers d'inflammation comprennent des procédures supplémentaires:

  • asseyez-vous avec l'ajout de permanganate de potassium;
  • lavements à base de plantes;
  • méthodes de balnéothérapie;
  • massage
  • physiothérapie;
  • traitement de boue.

Le traitement de la proctite doit être effectué rapidement. Un cours prolongé de la maladie peut provoquer les complications suivantes:

  1. paraproctite (inflammation du tissu intestinal);
  2. sigmoïdite (inflammation du côlon sigmoïde);
  3. tumeurs.

Prévention

Afin de prévenir la rectite, il est recommandé de respecter régulièrement un certain nombre de conditions:

  1. Traitement opportun des pathologies intestinales.
  2. Élimination des processus inflammatoires dans les organes situés à proximité immédiate de l'intestin.

Une bonne nutrition, impliquant une restriction dans le régime alimentaire des aliments frits et gras.
Refus des boissons alcoolisées et du tabagisme. Respect des règles d'hygiène relatives aux organes génitaux et à l'anus. L'utilisation de la contraception pendant les rapports sexuels.

Comment traiter le rectum à la maison

Le rectum est l'intestin le plus bas et final. C'est le rectum qui se termine dans l'anus et entre le plus souvent en contact avec des stimuli externes. En raison de sa fonction et de son emplacement, cette partie de l'intestin est le plus souvent soumise à divers maux et processus inflammatoires.

Il y a beaucoup de facteurs différents qui causent une variété de maladies intestinales. En général, la lésion de la membrane muqueuse est appelée proctite. Cet article se concentre sur l'inflammation de la muqueuse rectale et sur la façon de la traiter.

Causes et types d'inflammation

En règle générale, les symptômes d'inflammation du rectum et son traitement par des remèdes populaires dépendent directement des facteurs qui ont servi d'agents responsables de cette maladie. Parmi celles-ci figurent les raisons suivantes:

  • dommages mécaniques à la membrane muqueuse;
  • les hémorroïdes et les varices du rectum;
  • formation de fissure anale;
  • constipation et défécation avec facultés affaiblies;
  • mauvaise alimentation et troubles digestifs;
  • maladies infectieuses et inflammatoires d'autres organes à proximité;
  • maladies sexuellement transmissibles et maladies de l'appareil génito-urinaire;
  • passage de la radiothérapie.

Parmi les représentants de la flore pathogène qui provoque une inflammation du rectum, on peut citer les bactéries de la tuberculose, les spirochètes pâles, les gonocoques et les helminthes. La cause des processus inflammatoires dans l'intestin peut également être une intervention chirurgicale récente dans l'anus.

En fonction de l'évolution de la maladie, vous pouvez déterminer sa forme - aiguë ou chronique. En règle générale, l’inflammation aiguë se caractérise par des symptômes constants, qui finissent par disparaître, chronique caractérisée par un retour périodique des symptômes, mais moins prononcée.

La proctite aiguë peut être très différente, parmi les principaux types d'inflammation du rectum sont les suivants:

  • hémorragique;
  • purulent;
  • muqueux;
  • polypes;
  • érosif;
  • ulcératif;
  • ulcère nécrotique;
  • fibreux

La forme chronique présente des symptômes plus ternes, qui peuvent toutefois causer une gêne pendant de nombreuses années. L'évolution de la maladie sous cette forme comporte des périodes d'exacerbation et de rémission, et sert également de base aux différences d'autres infections chroniques, de maladies systémiques du corps, voire de cancer.

Avant de traiter le rectum, vous devez comprendre quel type d’inflammation vous devez suivre un traitement. La proctite chronique peut être divisée en plusieurs formes. De la première à la dernière forme, le niveau d'hyperhémie, de rougeurs et de poches se réduit progressivement:

  1. Hypertrophique Dans ce cas, la membrane muqueuse du rectum commence à grossir, formant des plis.
  2. Normotrophe. La muqueuse est enflammée, mais sa forme ne change pas.
  3. Atrophique. Les parois de la membrane muqueuse deviennent plus minces, les villosités se lissent, les muscles lisses des parois intestinales sont lents.

Symptômes et traitement

Les signes de diverses formes de processus inflammatoires dans l'intestin peuvent varier considérablement. La forme aiguë se caractérise par une douleur aiguë à certains endroits lors de la marche, de l’assise et du vidage des intestins. Du sang ou du pus apparaissent dans les selles, la température corporelle augmente de façon marquée.

Dans le cas de la forme chronique de la douleur n'est pas si forte et provoque moins de gêne. Cependant, la démangeaison de l'anus devient permanente, bien que moins vive. La température corporelle est toujours légèrement supérieure à la normale et du mucus du rectum apparaît périodiquement. Les saignements rectaux chroniques provoquent une anémie générale.

Si des signes négatifs apparaissent, vous devriez consulter le médecin dès que possible pour le diagnostic et le développement du traitement. En règle générale, un cours thérapeutique comprend l'utilisation de médicaments sous différentes formes: comprimés, pommades, gels, suppositoires rectaux.

Selon le stade de l'inflammation, différentes procédures physiothérapeutiques et d'hygiène spéciales peuvent être prescrites. En plus du traitement traditionnel, une attention particulière est accordée à un régime alimentaire équilibré. En d'autres termes, le médecin prescrit un régime alimentaire obligatoire pour soulager l'inflammation des intestins.

Le plus efficace des moyens reconnus suppositoires, qui sont introduits directement dans l'anus. Le traitement à l’inflammation du rectum avec des bougies est un moyen efficace d’éliminer rapidement l’inflammation, d’obtenir un effet antiseptique et d’obtenir un effet cicatrisant en présence de lésions mécaniques.

Il existe une variété de noms de bougies d'inflammation du rectum. Les suppositoires d’ichtyol et d’argousier sont considérés comme les plus efficaces. En outre, ils n'ont pas d'effets secondaires et de contre-indications autres que l'intolérance individuelle et peuvent donc être utilisés pour la prévention de la proctite, des hémorroïdes et d'autres maladies.

Méthodes folkloriques

Tant que la maladie ne passe pas au stade chronique, elle peut être guérie non seulement avec un traitement médical, mais également avec l’aide d’une médecine traditionnelle, bien que la meilleure option serait de combiner différentes méthodes. En outre, le médecin peut prescrire des microcoismes avec des fluides de guérison.

Parmi les remèdes populaires, on peut citer: la décoction réfrigérée de fleurs de calendula, une infusion chaude de fleurs de camomille, une décoction de racine d’oseille, une décoction de la collection de guérison de chardons, d’ortie, d’achillée et d’autres herbes, une décoction de feuilles d’armoise, une décoction d’écorce de chêne., ortie et racine de pissenlit, décoction de tanaisie, tiges de framboise, racine de valériane et train et bien plus encore.

Pour le traitement des maladies inflammatoires du rectum et de l'anus, on utilise souvent des bains sessiles, remplis de l'un ou l'autre bouillon ou infusion de guérison. Les liquides de guérison peuvent également être versés directement dans l'anus et y rester jusqu'à leur absorption complète par la muqueuse intestinale.

Une autre méthode populaire est le traitement de l'anus avec de l'huile d'argousier et divers gels et pommades. Certains des produits vendus dans une pharmacie, vous pouvez faire vous-même. Par exemple, suppositoires rectaux de propolis. En parlant de la façon de traiter le rectum à la maison, vous pouvez vous rappeler beaucoup de méthodes populaires.

Prévention

Afin d'éviter l'apparition ou le retour de processus inflammatoires, il ne faut pas compter uniquement sur les médicaments et toutes sortes de décoctions. Il est extrêmement important d’établir des normes nutritionnelles, de normaliser votre régime alimentaire et votre consommation alimentaire. Si votre alimentation contient suffisamment de fibres, de liquides et de vitamines, l'inflammation n'aura aucune chance.

Il faut refuser les aliments trop salés, gras, coupants et fumés. Les fruits et les légumes riches en fibres et en fibres, les céréales et le pain de grains entiers doivent être remplacés par des fruits et des légumes frais. Les produits à base de lait fermenté doivent faire l'objet d'une attention particulière.

Les abricots, les pruneaux, les autres fruits séchés, ainsi que les betteraves et les choux devraient faire partie intégrante du régime alimentaire s'il existe un risque de développer des maladies intestinales et un déséquilibre de la microflore.

Conclusion

Il est important de consommer une grande quantité de liquide pour fluidifier les selles et éviter la constipation. Un transit intestinal normalisé aidera à éviter de nombreuses blessures mécaniques et la dysbiose.

En outre, vous devriez mettre fin au mode de vie sédentaire et sédentaire et faire du sport. Cela renforcera la musculature intestinale et son apport sanguin, ce qui permettra à l'avenir d'éviter la masse de maladies.

Symptômes et traitement de l'inflammation du rectum

Causes de la maladie

De nombreux facteurs peuvent provoquer le développement de la maladie:

  • Erreurs nutritionnelles (prévalence de plats épicés dans le menu et utilisation fréquente de boissons alcoolisées);
  • l'avitaminose;
  • infections antérieures (maux de gorge, grippe, dysenterie), maladies sexuellement transmissibles et intoxications alimentaires;
  • dysbiose intestinale après les antibiotiques;
  • violation de l'équilibre acide du suc gastrique, qui se produit dans certaines maladies du système digestif;
  • pathologies du foie, du pancréas et de la vésicule biliaire;
  • chirurgie des maladies du rectum;
  • dommages mécaniques causés à la membrane muqueuse du rectum par des corps étrangers;
  • utilisation erronée de produits chimiques dans la formulation de lavements (arsenic, plomb, chlorure de calcium, acide carbolique, solution de chlorure de mercure);
  • les stimuli de la température, qui entraînent une brûlure de la membrane muqueuse;
  • processus inflammatoires dans les organes adjacents (paraproctite, endométrite, prostatite, paramétrite, cystite, vulvovaginite, etc.);
  • congestion des matières fécales (constipation chronique);
  • abus de laxatifs;
  • usage fréquent des lavements;
  • radiothérapie;
  • réaction allergique.

La cause la plus fréquente de la maladie est la pénétration dans la paroi rectale de toute infection intestinale (balantidia, entérocoque, trichomonas, bâtonnets intestinaux, dysentériques ou typhoïdes) ou de la microflore de certaines infections spécifiques (syphilis, tuberculose, gonorrhée, coccidioses, actinomycose ou candidose). Dans le même temps, une proctite aiguë se développe, qui peut au fil du temps se transformer en processus chronique.

L'inflammation chronique du rectum survient le plus souvent après une proctite ou une colite aiguë. C'est rarement la maladie primaire. Habituellement, il est précédé d'une série de pathologies. La plupart des patients qui ont subi une radiothérapie pour des affections malignes des organes pelviens développent souvent une évolution bénigne de la rectite qui se produit à un degré moindre.

Classification de la proctite

Par la nature de la maladie sont distingués:

  • pointu
  • subaiguë;
  • chronique (atrophique, hypertrophique et post-irradiation).

Selon les caractéristiques pathoanatomiques du processus, il y a:

  • catarrhal;
  • muqueux;
  • hémorragique;
  • fibreux;
  • purulent;
  • ulcératif.

La localisation du processus inflammatoire se distingue:

  • cryptite - inflammation des cryptes morganiques - dépressions dans la paroi du canal anal;
  • sphinctérite - inflammation des muqueuses et de la peau du canal anal;
  • La papillite est une inflammation des papilles anales.

Selon le processus de développement, distinguer les proctites primaire et secondaire.

Symptômes de la maladie

La proctite aiguë se développe rapidement et est assez difficile. Ses principales manifestations sont:

  • fièvre
  • frissons sévères;
  • une douleur aiguë dans le rectum, qui devient intense à chaque acte de défécation;
  • ténesme fréquent avec constipation persistante (chronique);
  • dans la diarrhée, du sang et du pus peuvent apparaître dans les matières fécales (en particulier dans la rectite gonorrhéique);
  • sensation de lourdeur dans le rectum;
  • douleur dans le périnée;
  • douleur lancinante dans le dos;
  • brûlures graves dans l'anus.


L'inflammation chronique du rectum semble passer inaperçue et ne présente pratiquement aucun symptôme général. Parmi les signes locaux lors de l'exacerbation du processus, les patients notent:

  • inconfort dans le rectum;
  • des démangeaisons;
  • tremper la peau;
  • brûlure dans la région anale;
  • apparition d'une petite quantité de mucus dans les fèces.

Les patients ignorent souvent ces signes. Ils évitent de consulter un médecin et tentent de le faire avec des remèdes maison pour le traitement. Mais le processus inflammatoire tout en progressant, contribuant à l'émergence de complications, telles que:

  • les hémorroïdes;
  • la paraproctite;
  • crack l'anus.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic est posé par un proctologue. Pour cela, en plus de l'enquête, le patient subit les types d'examens suivants:

  • Palpation - palpation de la main. Cela révélera la zone de douleur et la présence du processus inflammatoire.
  • La rectoromanoscopie est une méthode instrumentale d'examen du rectum, qui permet de voir visuellement les foyers d'inflammation, les modifications hypertrophiques ou atrophiques de la membrane muqueuse, la présence d'ulcères, de faux polypes, l'état de la couche sous-muqueuse, etc. Au cours de cette étude, une biopsie est réalisée - le matériel est collecté pour un examen histologique. Il est nécessaire pour un diagnostic différentiel, car des symptômes similaires peuvent apparaître au cours des stades initiaux des pathologies tumorales.
  • La culture bactériologique des matières fécales est une méthode d’examen en laboratoire qui permet de déterminer le type d’agent pathogène et sa sensibilité aux médicaments antibactériens.

Comment traiter la rectite

Le traitement de la maladie consiste à éliminer la cause de l'inflammation. Cela crée toutes les conditions nécessaires au succès du traitement, notamment le repos au lit, les antibiotiques, le traitement symptomatique et un régime alimentaire équilibré. De l'alimentation, il est nécessaire d'éliminer les aliments contenant des fibres, ainsi que les aliments épicés, épicés, salés, frits, gras et l'alcool. Médicaments utilisés dans le traitement de la proctite:

  • antibiotiques (colimycine, sulfate de néomycine);
  • sulfamides (Disulfan, Phtalazol, Sulfodimezin);
  • analgésiques-antiseptiques (bougies à l'extrait de belladone, Betiol, Anuzol).

En plus des médicaments, un certain nombre de procédures sont prescrites au patient:

  • lavements chauds avec addition de permanganate de potassium, infusion de camomille, huile de poisson, éthacridine, protargol ou collargol;
  • bains subaquatiques - lavage sous l'eau des intestins à l'aide d'outils spéciaux;
  • douche périnéale ou bains de siège chauds avec des désinfectants (par exemple, Tanin);
  • en présence d'un processus ulcératif, l'application d'antibiotiques ou de sulfamides sous la forme d'une poudre directement sur la surface muqueuse à l'aide d'un sigmoïdoscope ou d'un miroir rectal

Pour la constipation, il est recommandé d'utiliser périodiquement des laxatifs et des lavements, ainsi que de réguler les selles par l'alimentation. Pendant la rémission, un soin au spa peut être offert.

Traitement des remèdes populaires et des bougies à la maison

Les caractéristiques du fonctionnement du rectum sont un facteur favorisant le développement de maladies inflammatoires de la membrane muqueuse de l'intestin grêle. L'inflammation qui recouvre directement la paroi rectale est appelée proctite. Le plus souvent, la pathologie est combinée, affectant également le côlon sigmoïde (proto-sigmoïdite) et le tissu adipeux environnant (paraproctite). Les personnes d’âge et de sexe différents sont touchées par cette maladie; il n’existe aucune preuve d’une susceptibilité accrue à la survenue de la rectite dans certaines catégories de la population.

Caractéristiques de la structure et du fonctionnement du rectum

Le rectum est la dernière partie inférieure de l'intestin, qui se termine par l'anus. La tâche principale - l'élimination du tube digestif des produits de transformation des aliments - est assurée par la structure spéciale de la paroi intestinale.

Il possède une couche musculaire assez puissante qui pousse des masses fécales denses à la sortie et une muqueuse active qui produit une grande quantité de mucus, nécessaire au mouvement efficace des matières fécales.

Le mucus rectal dans sa composition a un contenu enzymatique qui aide à traiter partiellement les nutriments, et tout ce qui reste non digéré est transformé en matières fécales et évacué du corps.

Deux sphincters (internes et externes), qui sont des anneaux musculaires, maintiennent les selles à l'état contracté dans l'intestin et, à l'état détendu - le laissant sortir, permettent de contrôler la défécation. Ce processus complexe est assuré par une énorme accumulation de terminaisons nerveuses dans la membrane muqueuse.

Dans la cavité pelvienne, le rectum est adjacent au réseau veineux hémorroïdaire, aux parois vaginales et utérines chez la femme, à la prostate et à la vessie chez l'homme.

Causes de la proctite

Toute une masse de facteurs peut provoquer une inflammation du rectum allant du traumatisme aux processus malins. Examinez plus en détail les causes possibles de la proctite.

Proctite infectieuse

L'introduction d'agents infectieux dans la paroi intestinale est l'une des causes les plus courantes de proctite. Les agents responsables de l'inflammation peuvent être:

  • micro-organismes pathogènes intestinaux et conditionnellement pathogènes et ayant pénétré dans des foyers d'infection chroniques situés dans des organes voisins (E. coli, cocci, chlamydia, cytomégalovirus, herpès);
  • Mycobacterium tuberculosis - L’infection se caractérise par la formation d’ulcères et de fistules du rectum dans la muqueuse intestinale par des fissures et le long du flux sanguin;
  • gonocoques - s'infiltre à travers la paroi vaginale dans le rectum lorsqu'une femme a une vaginite à blennon;
  • spirochètes pâles - les agents pathogènes de la syphilis peuvent affecter les intestins (principalement chez les femmes), provoquant le chancre après l’infection, ainsi que dans les stades secondaire et tertiaire - les verrues larges et la gomme;
  • parasites - infestations de vers dans le rectum (ascaris, vers de pin et chaînes) et de protozoaires (amibes dysentériques, infusoires - balantidies).

Inflammation causée par des lésions du rectum

L'intégrité de la paroi intestinale peut être brisée à la suite de manipulations médicales, de maladies et de corps étrangers pénétrant dans le rectum. Les causes les plus courantes de blessure:

  • les hémorroïdes, la constipation, les diarrhées fréquentes provoquent une irritation, des fissures, des égratignures dans la région de l'anus;
  • Éléments tranchants et grossiers dans les matières fécales - os, morceaux d'aliments solides non digérés, objets avalés pouvant endommager la muqueuse;
  • opérations sur le rectum (élimination des hémorroïdes, traitement des fissures anales);
  • larmes chez les femmes pendant l'accouchement;
  • le sexe anal;
  • blessures accidentelles, l'introduction d'objets étrangers dans l'anus.
Malnutrition

Les matières fécales contenant des substances irritantes peuvent provoquer une rectite alimentaire. Dans cette forme d'inflammation, les cellules muqueuses sont exposées à une attaque chimique entraînant une sécrétion excessive de mucus. Cela se produit lorsque la nourriture est riche en alcaloïdes, en capsaïcines, en acides:

  • nourriture très épicée;
  • abus d'épices;
  • consommation excessive de cornichons, viandes fumées;
  • libations alcooliques fréquentes.

Pathologie gastro-intestinale

Dans le système digestif, tous les organes sont interconnectés les uns avec les autres et la violation des fonctions de chacun d'entre eux entraîne une défaillance de l'ensemble du tractus. De nombreuses maladies gastro-intestinales entraînent des aliments mal digérés entrant dans la région rectale, des problèmes de selles - et ces facteurs provoquent directement une irritation de la membrane muqueuse et son inflammation. Nous listons les pathologies les plus courantes contribuant à l'émergence de la proctite:

  • toutes les formes d'hépatite provoquent des perturbations dans le processus de digestion des graisses, ce qui, à son tour, est la cause de flatulences, de diarrhées, de retards dans les selles, qui provoquent des phénomènes inflammatoires dans le rectum;
  • Les lésions cirrhotiques du foie entraînent les mêmes conséquences que l'hépatite. Toutefois, la maladie se développe plus rapidement et plus activement, car les cellules du foie non seulement fonctionnent mal, mais meurent également complètement;
  • avec la cholécystite, la bile stagne dans la vésicule biliaire, ce qui entraîne une mauvaise transformation des aliments en raison du manque d’acides biliaires dans les sucs digestifs;
  • inflammation du pancréas - la pancréatite, forme un déficit en enzymes responsables de la dégradation des protéines et des glucides, ce qui crée les conditions propices aux processus de putréfaction dans l'intestin, au développement de la dysbiose;
  • ulcère gastrique, gastrite - violent la digestion dans l'estomac, une sécrétion excessive d'acide endommage la microflore et les muqueuses de toutes les parties de l'intestin.

Dysbiose intestinale

La violation de la microflore dans l'intestin n'est pas considérée comme une maladie. Il s'agit d'une affection réversible, conséquence d'erreurs dans la nutrition, d'abus d'antibiotiques et de la présence de diverses maladies.

Sous l'influence de facteurs négatifs, les bactéries bénéfiques présentes dans l'intestin meurent et les microbes pathogènes et préjudiciables à certaines conditions commencent à prédominer, ce qui entraîne finalement des diarrhées, de la constipation, une mauvaise digestion, des flatulences. Et tous ces facteurs, comme on le sait, constituent la voie directe vers le développement de la proctite.

Insuffisance veineuse

Les parois du rectum sont abondamment imprégnées de vaisseaux sanguins, qui nourrissent les intestins et adsorbent les nutriments contenus dans les aliments digérés. Une mauvaise circulation sanguine dans la région pelvienne entraîne une stagnation, qui se manifeste par un faible accès d'oxygène aux muqueuses, une régénération plus lente de la paroi intestinale, une diminution de l'immunité locale. Maladies pouvant provoquer une mauvaise circulation sanguine dans la région rectale:

  • hémorroïdes - en plus des troubles circulatoires généraux de la zone touchée, les ganglions peuvent causer une irritation, des éraflures, des ulcères au site des veines anales dilatées;
  • les varices - tôt ou tard, il se déverse dans les hémorroïdes, mais jusqu'à présent, ce n'est pas arrivé, le problème est exprimé en stagnation, ce qui empêche un flux sanguin normal dans l'anus;
  • thrombophlébite - défaite des veines avec formation de caillots sanguins (thrombus) - une maladie dangereuse non seulement au niveau local (en cas d'opération urgente de formation de thrombus dans les nœuds hémorroïdaires), mais pour tout l'organisme - tout thrombus peut se déchirer et bloquer la lumière des vaisseaux; les thrombi, situés principalement dans la région rectale, peuvent provoquer le développement d'une proctite;
  • Les troubles généraux du flux sanguin dans le corps, tels que l'insuffisance cardiaque et la faiblesse des valves veineuses, entraînent une congestion du sang dans la partie inférieure du corps, ce qui entraîne en fait des problèmes de la membrane muqueuse du rectum.
Oncologie

Malheureusement, le processus malin dans le rectum est l’une des premières causes suspectes du développement de la proctite. Les cellules cancéreuses, qui sont étrangères à l'organisme, provoquent une réaction sous forme de production d'anticorps appropriés.

En conséquence, en réponse à la croissance tumorale, des agents apparaissent, en interaction avec lesquels les cellules malignes sécrètent des toxines qui attaquent les cellules muqueuses intestinales. Si la proctite du cancer n'est pas détectée à temps, le processus malin est transféré au péritoine, entraînant une inflammation de la cavité abdominale - une péritonite.

L'intoxication

L'intoxication du corps résultant d'une intoxication par des agents chimiques, des métaux lourds, ainsi que pendant la radiothérapie, produit un processus inflammatoire dans la membrane muqueuse du rectum. La proctite est considérée comme l'une des complications les plus courantes des radiations utilisées dans le traitement des patients cancéreux.

Conditions auto-immunes

Les maladies dans lesquelles le corps infecte ses propres cellules sont appelées auto-immunes. Dans le même temps dans la zone touchée peut être une variété d'organes - des sinus articulaires au muscle cardiaque. Les muqueuses sont la cible la plus facile d'immunité rebelle. Par conséquent, avec la défaite des parois rectales, la rectite peut être l'une des manifestations de troubles tels que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Proctite provocatrice

En plus des causes directes de l'inflammation du rectum, de l'inflammation et du développement de facteurs communs auxquels les patients attachent rarement de l'attention pour contribuer au développement de:

  • faible immunité;
  • rhumes fréquents;
  • l'hypothermie;
  • problèmes de transit intestinal;
  • inflammations des organes en contact avec le rectum (vessie, urètre, utérus, vagin, ovaires, prostate, etc.).

Types d'inflammation du rectum

La rectite peut avoir deux formes de flux: aiguë et chronique. Dans le premier cas, l'inflammation est aiguë: malaise, fièvre, faiblesse et autres symptômes du processus inflammatoire. Dans la proctite chronique, les symptômes de la maladie sont flous, de légers symptômes d'inflammation peuvent être gênants pendant longtemps. En règle générale, l'évolution lente de la proctite avec exacerbations périodiques peut indiquer la présence des conditions les plus défavorables: processus auto-immuns, tumeurs, pathologies vasculaires.

Par la nature de la lésion de la muqueuse intestinale, les proctites sont divisés en types:

  • catarrhal-hémorragique - la muqueuse rectangulaire se gonfle, devient écarlate, de petits hématomes se forment sur les parois;
  • catarrhal-purulent - des foyers à contenu purulent se développent sur les parois du rectum;
  • catarrhe-muqueuse - par signes cette rectite est semblable à catarrhale-hémorragique, à l'exception de l'absence d'hémorragies, caractérisées par une sécrétion excessive de mucus;
  • polypose - la couche muqueuse de l'intestin renaît en excroissances bénignes - polypes;
  • érosif - une érosion et d’autres types de dommages se forment à la surface de la membrane muqueuse;
  • ulcératif - ulcération à la surface de la couche muqueuse;
  • ulcères nécrosants - ulcères de la paroi intestinale, aggravés par la nécrose des tissus environnants;
  • purulent-fibrineux - les parois du rectum de l'intérieur sont recouvertes d'un mince film constitué de tissus conjonctifs entrecoupés de contenu purulent.

Le développement de l'un ou l'autre processus pathologique dans le rectum peut s'effectuer selon différents scénarios: si, à la suite d'une inflammation, les parois intestinales réagissent avec un épaississement, cette forme de proctite est appelée hypertrophique. Lorsque la maladie entraîne un amincissement de l'intestin, lissant ses plis, on parle alors d'atrophie. L'épaisseur de paroi non modifiée indique le développement normotrophe de la rectite, lorsque les modifications de l'intestin ne sont pas critiques.

Symptômes de la proctite

Dans le cours aigu de l'inflammation, ses symptômes sont assez prononcés:

  • douleur dans le rectum, qui augmente en essayant de vider;
  • inconfort dans l'anus: sensation de brûlure, lourdeur, sensation de corps étranger;
  • sensations désagréables au périnée - des douleurs intestinales peuvent irradier les parties génitales chez les hommes et les femmes;
  • retirer la douleur;
  • écoulement de sang et de pus de l'anus;
  • hyperthermie jusqu'à 38 degrés;
  • signes généraux d'intoxication (faiblesse, frissons);
  • fréquentes pulsions désagréables "d'une grande manière";
  • problèmes de défécation (selles molles fréquentes ou, au contraire, constipation persistante);
  • traces de sang dans les matières fécales.

La survenue de tels symptômes devrait inciter les malades à se rendre d'urgence chez le proctologue. En règle générale, les signes de proctite aiguë se développent en quelques heures, au maximum 24 heures, et un diagnostic opportun permet de se débarrasser rapidement de l'inflammation rectale avec un effort minimal.

La rectite aiguë non traitée, ainsi que la présence de maladies graves peuvent donner une image d'inflammation chronique:

  • douleur légère dans le rectum, inconfort tolérable;
  • fièvre basse;
  • écoulement peu abondant muqueux ou purulent de l'anus;
  • impuretés sanglantes dans les matières fécales;
  • signes d'anémie en cas de saignement dans le rectum;
  • maigreur, épuisement du corps - dans les formes graves de rectite, lorsque le processus d'absorption des nutriments dans le rectum est perturbé ou qu'une intoxication se produit à la suite d'une maladie intestinale maligne.

Le processus inflammatoire dans le rectum peut couvrir les tissus et les organes environnants, entraînant le développement de pathologies étendues. Parmi les complications qui surviennent souvent à la suite d'une proctite, on peut noter:

  • paraproctite aiguë - transition de l'inflammation de l'intestin au tissu adipeux situé autour du rectum;
  • La paraproctite chronique avec formation de fistule est l’une des conséquences les plus désagréables; elle se manifeste par une inflammation purulente, qui provoque la fonte des tissus affectés et la formation de cavités entre l’intestin et les organes adjacents, y compris la libération à la surface de la peau;
  • pelviopéritonite - inflammation du péritoine;
  • colite, sigmoïdite - convulsions par le processus pathologique de l'intestin sus-jacent - sigmoïde et du côlon;
  • la proctite peut déclencher la croissance de polypes et de cellules cancéreuses;
  • En cas de proctite grave, la cicatrisation des tissus entraîne un rétrécissement de la lumière intestinale;
  • l'inflammation dans l'intestin modifie le ratio de microflore dans le tube digestif, ce qui est à son tour la cause de la dysbactériose, une diminution de l'immunité locale et générale.

Comment identifier la proctite? - diagnostic de la maladie

En se basant sur les plaintes du patient et les manifestations cliniques de la maladie, le proctologue peut suggérer une inflammation du rectum. Cependant, faire un diagnostic sans recherche objective est impossible. Pour le diagnostic de la proctite, le patient doit suivre les procédures suivantes:

  1. Examen manuel rectal - en insérant les doigts dans l'anus, le médecin évalue le fonctionnement des sphincters, l'état de la muqueuse rectale, la présence de sécrétions et révèle les déformations de l'intestin et des organes voisins.
  2. La rectoscopie est un examen endoscopique qui consiste à examiner le rectum à l'aide d'une microcamère insérée dans l'anus. Vous permet de détecter une pathologie sur les parois du rectum et du côlon sigmoïde, si nécessaire - pour prélever un échantillon de tissu pour une analyse de biopsie.
  3. Biopsie - en règle générale, le matériel est collecté pendant la rectoscopie. L'étude des tissus au microscope apporte une réponse aux questions relatives à la présence d'une pathologie de la membrane muqueuse et à la probabilité de sa malignité.
  4. Coprogramme - analyse des matières fécales, qui permet d'identifier les troubles digestifs et leur nature, la présence de sang dans les matières fécales.
  5. Bakposiv - analyse fécale de la composition bactérienne, détection des agents pathogènes et test de leur sensibilité aux médicaments antibactériens.
  6. Analyse des œufs de vers - aide à détecter les parasites susceptibles de provoquer une rectite.

Traitement et prévention de la proctite

Comme pour toute maladie du tractus gastro-intestinal, le traitement de la proctite nécessite une stricte observance du régime alimentaire. Tout d’abord, nous parlons du rejet des produits irritants pour les parois intestinales, notamment les plats épicés, épicés et acides; aliments gras et glucidiques, teneur élevée en fibres grossières.

Recommandé: plats muqueux chauds, consistance liquide et semi-liquide des produits, traitement thermique - principalement ébullition, cuisson à la vapeur. Par exemple, un patient souffrant de rectite aiguë peut recommander ce menu:

  • œufs brouillés, fromage cottage, porridge de riz ou de semoule sur de l'eau avec un morceau de beurre au petit-déjeuner;
  • bouillon de viande maigre, soupe de légumes en purée, boulettes de poulet à la vapeur, viande, poisson blanc, un verre de gelée - pour le déjeuner;
  • gruau bouilli sur l'eau, côtelette à la vapeur, fromage cottage, un pain grillé au pain de blé - dîner.

Lorsque la proctite, en plus de la nutrition appropriée, nommer un exercice faisable. Un mode de vie sédentaire provoque la stagnation dans le bassin et constitue une voie directe vers l'inflammation intestinale. L'exercice pour le tonus des muscles du bassin et de la presse est prescrit même pour les patients qui sont présentés en mode couché.

Traitement de la proctite à l'aide de médicaments: suppositoires, antibiotiques

Généralement, le traitement de la proctite est effectué en ambulatoire. Mais pour les formes sévères d'inflammation, il est recommandé de traiter le patient à l'hôpital: premièrement, il permet au patient de suivre un régime, deuxièmement, il aide à abandonner les mauvaises habitudes et à mener une vie saine, troisièmement, il fournit un traitement efficace sous la supervision de spécialistes.

Avec la proctite, les médicaments suivants peuvent être prescrits au patient:

  1. Antibactérien et antiviral, en fonction des résultats d'études bactériologiques (métronidazole, chloramphénicol, pénicillines, macrolides, etc.)
  2. Antispasmodiques (No-shpa) - pour soulager la douleur, éliminer les spasmes, faciliter les selles.
  3. Médicaments antiallergiques - détend les parois du rectum.
  4. Les moyens qui améliorent la régénération des tissus (suppositoires au méthyluracile, huile d’argousier) aident à restaurer la membrane muqueuse, améliorent les processus métaboliques et soulagent les symptômes de l’inflammation.
  5. Les médicaments hormonaux (dexaméthasone, hydrocortisone) sont prescrits pour certains types de proctite.

En complément, des lavements nettoyants sont recommandés (pour assurer la vidange intestinale), des lavements avec des solutions médicinales, des herbes (camomille, calendula, collargol). Les bains de sitty au permanganate de potassium ont un effet antiseptique local.

Traitement chirurgical de la proctite

Dans certains cas, avec une rectite, une intervention chirurgicale est indiquée:

  • transition de l'inflammation aux tissus adipeux (paraproctite), dans laquelle l'excision d'un abcès est nécessaire;
  • la cicatrisation des tissus sur le site de l'inflammation peut entraîner un rétrécissement de la lumière rectale - une intervention chirurgicale est recommandée pour restaurer le canal normal;
  • proctite, non susceptible d'un traitement par des moyens conservateurs;
  • inflammation causée par des néoplasmes dans les intestins;
  • diagnostiqué avec la colite ulcéreuse.

Traitement de la proctite chronique

La proctite chronique lente demande un traitement de soutien constant visant à renforcer le système immunitaire et à soulager les symptômes de l'inflammation. Recommandé:

  • thérapie de boue;
  • bains de radon;
  • balnéothérapie;
  • massage
  • physiothérapie;
  • Thérapie d'exercice.

Toutes les procédures ci-dessus sont indiquées au cours du traitement dans des conditions de sanatorium-resort.

Prévention de l'inflammation du rectum

Les mesures visant à prévenir la rectite et sa récurrence sont destinées à maintenir la santé générale et locale:

  • traitement opportun des maladies du tractus gastro-intestinal;
  • élimination de l'inflammation dans les organes adjacents;
  • bonne nutrition (limite frit, gras, épicé);
  • éviter l'alcool et le tabagisme;
  • respect d'une hygiène rigoureuse de l'anus et des organes génitaux;
  • utilisation de contraceptifs de barrière pour prévenir la transmission pendant les rapports sexuels.

Inflammation rectale - symptômes et traitement avec des remèdes traditionnels et folkloriques

La rectite est une maladie assez commune qui, au premier stade, ne se manifeste presque pas, mais dont l'évolution peut avoir des conséquences graves. Il est donc important de tout savoir sur les symptômes et le traitement de l'inflammation rectale.

Causes de la maladie

La rectite accompagne souvent l'entérocolite, la proctosigmoïdite et d'autres maladies. L'un des facteurs contribuant à son apparence est la microflore pathogène, qui pénètre dans les organes génitaux, l'anus ou le haut de l'intestin. L'inflammation du rectum commence pour les raisons suivantes:

  • utilisation fréquente de plats salés et épicés, restauration rapide;
  • mauvais régime;
  • maladies des organes pelviens;
  • système immunitaire faible;
  • dommages mécaniques à l'intestin;
  • constipation persistante et hémorroïdes;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • les infections;
  • effets de la radiothérapie.

Formes d'inflammation

La maladie peut se présenter sous plusieurs formes:

  1. Aiguë - affecte la membrane muqueuse. Se produit de façon dramatique, le processus inflammatoire peut durer plusieurs heures ou plusieurs jours. Dans ce cas, les symptômes d'inflammation du rectum apparaissent assez clairement.
  2. Chronique - la maladie affecte les couches profondes de la membrane muqueuse et dure pendant des années, des mois. Il est important de commencer le traitement à temps et de suivre toutes les recommandations des médecins.
  3. Catarrhal-hémorragique - hémorragie diffuse ponctuelle dans le rectum.
  4. Catarrhal-purulent - accompagné de la formation d'écoulement purulent à l'intérieur de l'intestin.
  5. Polypes - les polypes apparaissent dans l'organe.
  6. Érosif - cette forme est caractérisée par un grand nombre d'érosions et d'ulcères qui se produisent sur la muqueuse intestinale.

Signes de rectite aiguë

Cette forme de la maladie se manifeste par des symptômes tels que:

  • douleur dans le rectum, sensation de lourdeur;
  • démangeaisons dans l'anus;
  • une abondance de pertes purulentes et sanglantes, une gêne lors de la défécation;
  • tire constamment dans les toilettes.

En outre, il peut y avoir des douleurs dans le périnée, le bas du dos, une diarrhée sanglante, une constipation, une augmentation brutale de la température.

Symptômes d'inflammation chronique

La médecine attribue des processus chroniques atrophiques et hypertrophiques. Dans le premier cas, il y a un amincissement de la membrane muqueuse, les plis commencent à se lisser. Dans le second cas, leur épaississement se produit, avec le temps, le rectum acquiert une structure lâche. Au cours de l'exacerbation, le patient ressent une douleur intense lors de la défécation, une sensation de gêne. Lorsque la maladie s'atténue, il peut y avoir un écoulement incompréhensible de l'anus.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée lors d'une exacerbation. Le médecin peut prescrire une rectoscopie, une cytologie des matières fécales, une biopsie de la paroi intestinale. Le traitement de l'inflammation rectale doit être complet et inclure:

  • prendre des médicaments;
  • régime strict;
  • hygiène obligatoire.

La proctite aiguë est traitée à l'hôpital, le patient ayant besoin de repos au lit. Le traitement des maladies chroniques est possible en ambulatoire sous la stricte surveillance d'un médecin. Si le traitement conservateur n'apporte pas de résultats positifs, l'inflammation entraîne un rétrécissement de la lumière rectale, la formation de cicatrices, une opération urgente est nécessaire.

Régime avec proctite

Le patient doit suivre les règles recommandées par le médecin. L'alimentation vous permet d'éliminer rapidement l'inflammation et prévient les rechutes. Les aliments qui irritent les intestins doivent être exclus de l'alimentation. Buvez beaucoup d'eau minérale purifiée. Permet la consommation peu fréquente d'aliments contenant des fibres. Boissons alcoolisées fortement interdites. Le menu doit contenir des soupes légères, des bouillies de terre, des produits laitiers, du poisson et de la viande.

En plus d'une nutrition adéquate, on prescrit au patient un exercice modéré. Le travail par assis provoque la stagnation dans le bassin, ce qui entraîne une inflammation de l'intestin. Exercices pour le tonus musculaire prescrits même aux patients à qui on montre le repos au lit.

Traitement de la toxicomanie

Tout d'abord, le médecin prescrit des antibiotiques qui empêchent une infection ultérieure de l'intestin. Assurez-vous de mener une étude sur la flore pathogène, ainsi qu'un test spécial, qui est déterminé par la sensibilité à différents antibiotiques. Dans ce cas, le traitement sera plus efficace. Le plus souvent, les antibiotiques sont utilisés pour traiter les proctites telles que:

  • les macrolides;
  • les céphalosporines;
  • chloramphénicol;
  • les pénicillines;
  • métronidazole.

Pour soulager la douleur, le médecin peut prescrire des antispasmodiques - No-silo ou Riabala. Dans les cas graves, les corticostéroïdes sont prescrits - des médicaments hormonaux à action locale. Ils aident à soulager la douleur, les démangeaisons et les brûlures, à arrêter le processus inflammatoire dans l'anus et à faciliter grandement l'état général du patient.

Bougies pour l'inflammation du rectum

Le plus souvent, les patients souffrant de proctite se voient prescrire des suppositoires spéciaux - des suppositoires solides, qui se dissolvent au contact d'un milieu chaud.

Ils sont facilement introduits dans la région rectale et affectent localement le problème.

Les suppositoires rectaux pour l'inflammation du rectum sont divisés en plusieurs catégories en fonction du type d'effet. Il existe des médicaments hémostatiques, des analgésiques et des antispasmodiques. Habituellement, quand on prescrit une proctite, les bougies Anuzol, Proktozan, Relief, Aurobin, Ultraprokt, etc. Elles contiennent des extraits d’herbes médicinales et d’huiles végétales qui adoucissent les muqueuses, ainsi que divers antibiotiques, anti-inflammatoires et antidouleurs. Le traitement des symptômes d'inflammation du rectum avec des bougies donne le résultat maximum en combinaison avec des pilules orales.

Traitement chirurgical

Dans certains cas, une chirurgie de rectite est effectuée. Les indications pour la chirurgie sont:

  1. La transition de l'inflammation au tissu adipeux - nécessite l'excision d'un abcès.
  2. La proctite, qui ne se prête pas à un traitement médical.
  3. Cicatrisation des tissus dans la zone enflammée, ce qui peut conduire à un rétrécissement de la lumière rectale - l'opération est conçue pour restaurer le canal normal.
  4. La cause de l'inflammation sont les néoplasmes de l'intestin.

Traitement de la proctite chronique

Une forme lente et chronique de la maladie nécessite un traitement de soutien constant visant à renforcer le système immunitaire et à soulager les symptômes de l'inflammation. Le patient a été recommandé:

  • thérapie de boue;
  • bains de radon;
  • massage
  • balnéothérapie;
  • physiothérapie;
  • Thérapie d'exercice.

Toutes les procédures doivent suivre un cours, de préférence dans des conditions de sanatorium-resort.

Recettes de médecine traditionnelle

Pour éliminer les symptômes de la maladie, vous pouvez utiliser divers remèdes populaires. Ils aideront à se débarrasser des démangeaisons et des brûlures, à soulager la douleur et à arrêter les saignements rectaux. Parmi les moyens les plus courants sont:

  • Bougies artisanales à base d'huile de blaireau, de beurre, de produits de la ruche ou de pommes de terre crues.
  • Pommade à base d'huile d'olive ou de vaseline.
  • Lotions de décoctions d'herbes médicinales - camomille, écorce de chêne, calendula, etc.
  • Bouillon d'herbes médicinales pour administration orale.

Il est important de se rappeler que les ingrédients naturels peuvent provoquer des réactions individuelles. Par conséquent, le traitement des symptômes de l'inflammation des remèdes populaires du rectum n'est possible qu'après consultation avec votre médecin. Également recommandé des mesures d'hygiène spéciales - microclysters avec une décoction de camomille et d'autres médicaments.

Prévention

Pour prévenir la proctite ou sa rechute, vous devez suivre des recommandations simples:

  1. Élimination de l'inflammation dans d'autres organes.
  2. Traitement opportun des maladies du tractus gastro-intestinal.
  3. Nutrition rationnelle.
  4. Cesser de fumer et de l'alcool.
  5. Respect des règles d'hygiène des organes génitaux et de l'anus.
  6. Utilisation de contraceptifs pour éviter l’infection pendant les rapports sexuels.

L'inflammation du rectum est une maladie désagréable et insidieuse. S'il n'est pas traité, il peut se propager aux organes et tissus voisins, provoquer de graves complications et une diminution importante de l'immunité. La rectite est un problème grave avec lequel vous devez immédiatement consulter un médecin.