Pancréatite - symptômes et traitement, signes d'une attaque

Au cœur de la pancréatite est un processus inflammatoire qui se produit dans les tissus du pancréas. En conséquence, l’effet néfaste entraîne une détérioration et une correction des fonctions de sécrétion interne et externe. Ce processus contribue aux troubles métaboliques.

En raison de la pancréatite, les enzymes produites par le pancréas par défaut pour la digestion des aliments ne commencent pas leur travail dans la lumière du duodénum, ​​mais dans le pancréas lui-même.

En conséquence, la glande commence à se digérer, ce qui donne une impulsion à l’apparition des symptômes de la pancréatite. Les enzymes sont produites dans le système circulatoire et se répandent dans tout le corps d'un adulte, provoquant une intoxication abondante du corps.

Le nombre de personnes souffrant de pancréatite augmente chaque année. Les personnes qui ont tendance à trop manger, les amateurs d'aliments gras et d'alcool sont dans la zone de danger et sont sujets à la pancréatite.

Causes de la pancréatite

Les calculs biliaires et l'alcoolisme sont à l'origine de près de 90% des hospitalisations dues à une pancréatite aiguë. Selon certaines informations, plus de 40% des patients seraient des alcooliques atteints de nécrose pancréatique ou de pancréatite destructive.

Si une personne a tendance à trop manger chronique, le risque de pancréatite augmente considérablement, en particulier avec l'abus d'aliments frits gras. Aussi au développement de la pancréatite peut causer des rhumes, grippe, herpès, allergies alimentaires, gastrite, appendicite.

En ce qui concerne les facteurs de risque, les personnes qui ont ces habitudes ou ces maladies sont les plus susceptibles de contracter une pancréatite:

  • alcoolisme et tabagisme;
  • traumatisme abdominal;
  • maladies vasculaires;
  • violation de l'écoulement de la bile;
  • consommation régulière de grandes quantités d'aliments gras, frits, fumés et épicés;
  • maladies du tissu conjonctif;
  • maladies de l'estomac et du duodénum (ulcère peptique, gastrite, tumeurs);
  • prédisposition génétique;
  • prendre certains médicaments (tétracyclines, sulfamides, cytostatiques);

Après avoir souffert de pancréatite aiguë, une forme chronique peut se développer, ce qui entraîne déjà l'apparition d'un diabète et d'autres conséquences graves, notamment le cancer du pancréas.

Symptômes de la pancréatite

La pancréatite et ses symptômes dépendent de la forme de la maladie; une pancréatite aiguë et chronique sont alors émises.

Au cours de la période de pancréatite aiguë, les symptômes se développent comme lors d’une intoxication grave. Tout d'abord, il s'agit de la douleur la plus intense dans le haut de l'abdomen (la région épigastrique, l'hypochondre droit ou gauche), généralement du zona. Après avoir pris des analgésiques ou des antispasmodiques, la douleur ne s'atténue pas. En cas d'accouchement tardif des soins médicaux et de soulagement de la douleur, le patient peut ressentir un choc douloureux.

Un tabouret mousseux pâteux, à l'odeur désagréable, contenant des particules d'aliments non digérés est également caractéristique. Dans la plupart des cas, des nausées, des vomissements répétés, il peut parfois être sans contenu gastrique. Le patient a un regard caractéristique: il est épuisé et couvert de sueur, son pouls s'accélère, sa respiration est superficielle et fréquente. À la suite d'une intoxication, d'une déshydratation du corps, d'une baisse de la pression artérielle, d'une perte de conscience. Un effondrement et un choc peuvent se développer.

La pancréatite aiguë se développe de manière inattendue et dure généralement peu de temps. Avec les symptômes de pancréatite susmentionnés chez une personne, l'état de santé s'aggrave d'une minute à l'autre, il est impossible de différer ce délai et vous devez appeler une ambulance dès que possible.

En ce qui concerne la forme chronique de la maladie, le syndrome douloureux est moins prononcé.

Symptômes de la pancréatite chronique

Dans le cas de la pancréatite chronique, les symptômes de troubles des fonctions digestives et endocriniennes de la glande apparaissent au premier plan. La pancréatite chronique peut prendre un certain temps sans symptômes visibles ou se masquer comme toute autre maladie des organes abdominaux.

Au cours de la pancréatite chronique, on distingue deux périodes: la première, qui peut durer des années et se manifester ensuite par des symptômes spécifiques, puis s'atténue, et une période au cours de laquelle les troubles et les lésions du pancréas se manifestent et agacent régulièrement une personne.

Dans la période initiale, la manifestation principale est le syndrome de la douleur. Douleur (moins intense que dans la forme aiguë de la maladie) zona, localisée dans le haut de l'abdomen. La douleur peut être un zona, une diminution de la position assise, lorsque le corps est incliné vers l'avant, survient souvent 20 à 40 minutes après un repas.

La pancréatite chronique se caractérise également par des troubles dyspeptiques du corps: perte d'appétit, éructations, diarrhée, nausées, vomissements, flatulences, grondements constants dans l'abdomen. Une personne perd l'appétit et perd rapidement du poids. Fondamentalement, l'apparition de douleurs caractéristiques est provoquée par une consommation excessive de graisses, d'aliments frits, d'alcool ou d'une abondance de boissons gazeuses, ainsi que de chocolat et de café.

Selon les divers complexes symptomatiques rencontrés par les patients atteints de pancréatite chronique, il existe plusieurs types de maladies, chacune ayant ses propres symptômes cliniques.

  1. Dyspeptique - ballonnement marqué, diarrhée, perte de poids.
  2. Asymptomatique - peut ne pas se manifester avant des années.
  3. Pseudo-tumoral - le signe principal de jaunissement de la peau, de la sclérotique et d’autres.
  4. Douleur - après avoir mangé et surtout de l'alcool, la douleur se produit.

À la suite d'une pancréatite chronique, la forme du pancréas peut tellement changer qu'elle commence à exercer une pression sur le duodénum et à entraver le passage des aliments. En outre, sa capacité à produire des enzymes et des hormones est réduite et une insuffisance de sécrétion se forme.

Dans la pancréatite chronique, on peut observer le symptôme de Tuzhilin, à savoir l'apparition de taches rouge vif sur l'abdomen, le dos et le thorax, qui sont des anévrismes et ne disparaissent pas lorsqu'elles sont pressées.

Traitement de la pancréatite

Les patients atteints de pancréatite aiguë sont soumis à une hospitalisation immédiate en unité de soins intensifs, où ils sont examinés en urgence et se voient prescrire le traitement nécessaire.

L'objectif principal du traitement est d'éliminer la douleur, de corriger le dysfonctionnement pancréatique, de prévenir et de traiter les complications. Les médicaments pour la pancréatite sont prescrits pour soulager le processus inflammatoire, éliminer les facteurs pathogènes, réduire la douleur, normaliser la digestion dans l'intestin grêle.

Dans les premiers jours du développement d'une pancréatite aiguë sévère, la question de la chirurgie peut se poser. Le traitement chirurgical est indiqué en cas de suspicion de pancréatite destructive et de signes d'inflammation péritonéale, ainsi qu'en cas d'échec du traitement conservateur.

La pancréatite sévère causée par des calculs biliaires est traitée par endoscopie ou par opération. L'intervention chirurgicale consiste à retirer la vésicule biliaire et à assainir (nettoyer) les conduits.

Comment traiter les remèdes populaires de pancréatite

Il est important de comprendre que les remèdes populaires peuvent être utilisés dans le traitement de la pancréatite à domicile uniquement en tant que thérapie supplémentaire avec l'autorisation du médecin traitant.

  1. Il est nécessaire de prendre une cuillère à soupe d'infusion d'agripaume, d'immortelle et de calendula. Tous ces mélanger et verser de l'eau bouillante. Laisser infuser 60 minutes, puis filtrer et boire 5 à 6 fois par jour. Le volume d'une seule portion est de 125 ml.
  2. Écrasez et mélangez l'infusion d'iris et d'absinthe dans des proportions égales. Tapez une cuillère à soupe du mélange et versez de l'eau bouillante. Après 50 minutes, vous pouvez boire, en pré-filtrant la décoction. Prendre 20 minutes avant les repas pour 1/3 tasse trois fois par jour.
  3. Décoction extensive d'herbes. Cela nécessitera de tels composants dans des proportions égales - une ficelle, du pain séché, des fleurs de prêle, de camomille et de calendula, du millepertuis, de l'absinthe et de la sauge. Tout moudre et mélanger. Cuire ainsi que la recette ci-dessus. La boisson doit être consommée 3 fois par jour, 125 ml, 30 minutes avant les repas.
  4. Décoction à plusieurs composants, composée de racines de bardane, de racines d'elecampane, de fleurs de camomille, de calendula, d'herbe d'absinthe, d'herbe de millepertuis, d'herbe séchée, d'herbe de prêle, d'herbe de succession et d'herbe de sauge. Deux cuillères à soupe de la collection versez 2 tasses d’eau bouillante, insistez dans un thermos fermé pendant 3 à 4 heures. Strain. Prendre 1 / 3-1 / 2 tasse de perfusion 30 minutes avant les repas 3 fois par jour.
  5. Sur un estomac vide pendant la semaine, vous pouvez boire du jus de carottes et de pommes de terre.
  6. Deux cuillères à café de graines de cumin, versez un verre d'eau bouillante et insistez 120 minutes. Filtrer et vous pouvez boire 2-3 fois par jour pour 1/2 tasse, avant les repas.

En général, le traitement populaire de la pancréatite comprend les régimes amaigrissants, les herbes médicinales et la gymnastique.

Pancréatite Diète

Le principe de base de la thérapie par le régime est la consommation d'aliments qui épargnent l'estomac, le pancréas et le foie. Et alors, que pouvez-vous manger avec une pancréatite, ainsi qu'une liste détaillée des produits ci-dessous:

  1. Légumes bouillis ou cuits au four - courgettes, betteraves, carottes, pommes de terre, chou-fleur, brocoli, concombres (sous forme de purée de pommes de terre).
  2. Produits laitiers - Les produits laitiers fermentés tels que le kéfir sont considérés comme les plus appropriés, mais il n'est pas recommandé de boire du lait lui-même. Vous pouvez manger 5-7% de fromage cottage. Mozzarella, Adyghe et Gouda sont autorisés à manger des fromages.
  3. La viande seulement bouillie, maigre. Pour les poissons les mêmes critères.
  4. Vous pouvez ananas, pommes douces, bananes, fraises, avocats.
  5. Diverses céréales sont recommandées - sarrasin, flocons d'avoine, riz, semoule.
  6. Il est nécessaire de manger lentement, en mâchant soigneusement les aliments, 4 à 6 fois par jour.

Dans la période d'exacerbation de la pancréatite chronique, la faim est prescrite pendant les 1-2 premiers jours. Seul le liquide est autorisé - décoction de rose musquée, thé léger et eau minérale alcaline sans gaz.

Prévention

Les règles de vie saines suivantes doivent être suivies:

  • consommation modérée d'alcool;
  • adhésion aux principes d'une bonne nutrition;
  • diagnostic et traitement rapides de la maladie des calculs biliaires.

Le but de la prévention est d’arrêter la progression de l’inflammation, de prévenir le développement de complications.

Gymnastique avec pancréatite

Il est recommandé d'effectuer des exercices de respiration spéciaux 2 à 3 fois par jour, ce qui a pour effet de masser les organes internes. La gymnastique doit être pratiquée après la disparition des symptômes d'une attaque de pancréatite.

  1. Inspirez, expirez et retenez votre souffle. Doucement, mais en même temps, il suffit de tirer de manière significative dans l'estomac et de compter jusqu'à trois, puis de relâcher les muscles abdominaux.
  2. Inspirez, expirez et retenez votre souffle. Pendant la pause respiratoire, «gonflez» l'estomac autant que possible, comptez jusqu'à trois. Expirer - se détendre.
  3. Au milieu de l'inhalation, retenez votre respiration pendant 1-2 secondes et continuez à inhaler davantage, comme si vous dirigiez l'air dans l'estomac tout en dépassant la paroi abdominale. À la fin d'une respiration avec un abdomen gonflé, retenez votre respiration, comptez jusqu'à trois. En continuant jusqu'à six heures, commencez à rétracter lentement la paroi abdominale. Expirez et relâchez les muscles abdominaux.
  4. Tirez fortement sur le ventre pour expirer. En retenant votre souffle pendant quelques secondes, détendez vos abdominaux. Pendant que vous inspirez, gonflez activement l'abdomen et, lorsque vous expirez, aspirez à nouveau.

Pour éviter l'apparition de symptômes désagréables de la pancréatite, vous devez revoir votre mode de vie, limiter votre consommation d'alcool et refuser les aliments trop gras. Faites de l'exercice, adoptez une alimentation équilibrée, prenez des mesures préventives contre la maladie des calculs biliaires et, dans ce cas, la pancréatite ne vous dérangera pas.

Comment traiter la pancréatite

Un travail inapproprié du pancréas procure un inconfort considérable à la personne. De plus, la maladie menace des complications graves si le temps ne passe pas à l'action. Par conséquent, la question de savoir comment traiter la pancréatite tourmente tous ceux qui sont confrontés à ce problème. Comment se passe le traitement des médicaments du pancréas et des méthodes non conventionnelles, vous apprendrez de la critique présentée.

Quelle est la pancréatite et comment la traiter

Une mauvaise nutrition est la principale cause des symptômes de la pancréatite. L'inflammation est due à la suralimentation fréquente, à la consommation d'aliments épicés et trop gras. En cas de respect fréquent de régimes stricts, le risque d'apparition de la maladie est également élevé. En raison du manque de protéines et de graisse, le corps ne fonctionne pas correctement. Avec l'adoption de boissons alcoolisées, augmente parfois les chances d'une personne pour l'apparition de la pancréatite.

Les femmes reçoivent un diagnostic de maladie secondaire à la suite de:

  1. Problèmes de vésicule biliaire.
  2. Ulcère peptique de l'estomac.
  3. Cholangite (travail incorrect des voies biliaires).
  4. Pierres dans la vésicule biliaire.
  5. Abus de cigarettes et d'alcool.

Comment traiter le pancréas dépend de l'étendue de la maladie. La maladie peut être chronique ou aiguë. L'absence de traitement entraîne inévitablement de tristes conséquences. Une personne peut contracter une nécrose pancréatique, une cholécystopancréatite, un diabète ou une nécrose pancréatique. Toutes les complications se retrouvent dans d’autres diagnostics, y compris le cancer.

Pointu

Une forme aiguë de la maladie est parfois difficile à diagnostiquer. Le patient ressent une gêne au niveau des omoplates, du cœur, des épaules et du côté gauche du corps. Dans ce cas, la condition humaine progresse dynamiquement pour le pire. Dans de tels cas, le traitement de la pancréatite est nécessaire à l'hôpital, de préférence le plus tôt possible. Souvent, vous devez recourir à une intervention chirurgicale sur le pancréas.

Chronique

Il existe une autre forme de maladie: la maladie chronique. Avec elle, le pancréas est constamment enflammé et ne fonctionne pas correctement. Les aliments sont mal absorbés dans les intestins, en raison d'un grand nombre de bactéries pathogènes. Symptômes d'exacerbation dans ce cas:

  • diarrhée (peut être répétée jusqu'à 7 fois par jour; une personne perd rapidement du poids si une exacerbation se produit fréquemment);
  • éructations;
  • vomissements;
  • ballonnements.

Le traitement de la pancréatite chronique comprend une nutrition appropriée, un traitement de soutien et un examen échographique régulier. Cela révélera les changements pour le pire au stade initial et évitera le développement de complications. Dans les formes sévères, en plus du traitement médical, on prescrit au patient la faim pendant 3-5 jours, et parfois la nutrition entérale.

Traitement des remèdes populaires du pancréas

Pour aider le corps à traiter la pancréatite à la maison est une méthode tout aussi efficace. Le traitement de la maladie avec des remèdes populaires n'apporte de bons résultats que s'il est correctement effectué. De nombreux produits dans le jardin et dans le réfrigérateur peuvent aider une personne s'ils sont appliqués correctement. Un régime strict ou même la famine, des recettes pour les grands-mères et les mères - pas de traitement moins efficace de l'inflammation du pancréas que des médicaments.

Herbes

La phytothérapie est l’un des moyens les plus populaires d’éliminer de nombreuses maladies utilisées depuis longtemps par les Russes. Il est efficace pour la prévention et aidera à traiter le pancréas. Comment traiter la pancréatite avec des herbes? Prenez régulièrement des décoctions et des infusions. Par exemple, la camomille, l'immortelle, la chélidoine et l'absinthe insistent et prennent un demi-verre avant les repas.

Recette de cuisine signifie:

  1. Les herbes sèches et les fleurs prennent 1 c. cuillères de chaque variété.
  2. Versez de l'eau bouillante (300 ml).
  3. Cool et boire 6 fois par jour.

L'avoine

L'un des moyens les plus simples et les plus efficaces de traiter la pancréatite à la maison consiste à inclure l'avoine dans le régime alimentaire. Cette plante est connue en médecine pour ses propriétés nettoyantes et est utilisée depuis des années pour éliminer les toxines et les toxines du corps. La farine d'avoine ou le lait sont utiles pour utiliser non seulement de la pancréatite, mais aussi pour restaurer le foie. Pour préparer le produit à la maison, brasser de l'avoine non raffinée (céréales à grains entiers).

Au miel

Les produits apicoles sont très utiles pour le corps. C'est un antiseptique, un anti-inflammatoire, un agent protecteur. Comment traiter la pancréatite au miel? Mélangez 100 g de miel avec le jus de radis noir (250 ml). Le produit résultant est utilisé pendant un mois tous les jours, 1 cuillère à soupe. cuillère avant les repas. Cela aidera à normaliser les processus métaboliques, à régénérer les cellules endommagées et à actualiser le sang.

Un régime

Pour ceux qui souhaitent apprendre à traiter la pancréatite avec un régime, il est important d’apprendre la règle: «Des produits moins nocifs et plus sains». Les premiers jours devraient refuser de manger. À ce stade, le tractus gastro-intestinal devrait se décharger complètement et le pancréas arrêtera la production d'enzymes en excès. Au premier stade du traitement, ils sont autorisés à prendre des décoctions à base de plantes, de l’eau sans gaz, du dogrose. En outre nommé environ deux semaines de nourriture séparée et augmenter progressivement le régime.

Traitement de médicament de pancréatite

Le traitement du pancréas chez un enfant ou un adulte repose sur une combinaison de plusieurs méthodes. Le schéma est le suivant:

  1. La faim
  2. Administration intraveineuse de vitamines.
  3. Antibiotiques.
  4. Si nécessaire, antispasmodiques, antihistaminiques, anticholinergiques.

Pilules

Après le diagnostic, les médecins prescrivent des médicaments au patient individuellement:

  1. Si un patient présente un développement secondaire de cholangite, des antibiotiques sont prescrits: «Cefspan», «Doxycycline», «Ampioks».
  2. Les médicaments antispasmodiques pour la pancréatite utilisent les médicaments suivants: "No-spa", "Gastrotsepin", "Platyphylline", "Atropine".
  3. Si la maladie est accompagnée d'un gonflement, des diurétiques supplémentaires sont prescrits.
  4. Lorsque des violations de la fonction secrètement externe du pancréas sont prescrites, des préparations enzymatiques sont prescrites: "vigératine", "pancréatine", "Nigedaz".
  5. Des anesthésiques peuvent être prescrits: «Baralgin», «Pentazocine», «Ibuprofène».

Préparations pour le traitement du pancréas

Outre les comprimés pour le traitement de la pancréatite, des solutions pour injection, des suspensions, des microsphères sont utilisés:

  1. La préparation enzymatique «Creon» ne contient pas d'acides biliaires. La composition comprend des ingrédients naturels qui contribuent à la dégradation des graisses et des protéines.
  2. "Gentamicin" - un antibiotique de la classe des aminosides. Il est utilisé par voie intramusculaire pour prévenir les complications.
  3. «Zerukal» est administré par voie intramusculaire pour prévenir les spasmes des vomissements.

Homéopathie

Le traitement de la pancréatite par l'homéopathie est prescrit aux patients en association avec un régime alimentaire strict, parfois avec de l'insuline (enzymes ou hormones). La procédure est effectuée dans un hôpital. Il s'agit d'une méthode thérapeutique conservatrice qui définit un cadre rigide pour le patient. Le traitement permet d'obtenir une rémission stable de la pancréatite chronique, afin d'éviter les complications. Parfois, avec l'observance du régime et des exigences du médecin, la personne est complètement guérie.

Est-il possible de guérir complètement la pancréatite

Quiconque a rencontré un problème se demande: «Une pancréatite chronique peut-elle être complètement guérie?». Il existe un avis selon lequel il est impossible de se débarrasser de l'inflammation du pancréas pour toujours. Cela empêche les gens de poursuivre le traitement. La pancréatite peut guérir ceux qui ne renoncent pas à essayer et réussissent, se débarrasser de la maladie.

Le traitement de la pancréatite chronique au stade aigu est prolongé jusqu'à la guérison complète. Sinon, les signes de la maladie réapparaîtront. L'inflammation du pancréas est préjudiciable à l'organisme. Pour prévenir les complications graves, il est important de commencer le traitement au tout début. En commençant par quelques jours de faim, en poursuivant un régime strict et en prenant des médicaments, il est parfois possible de vaincre la maladie. Le succès de la procédure dépend du patient, de sa volonté et de sa responsabilité. Le médecin aide à soulager la douleur aiguë et donne des instructions. Récupération ultérieure dans les mains du patient.

Si une personne aime la santé, elle suivra les directives suivantes pour le traitement de la pancréatite:

  • Abandonnez les mauvaises habitudes.
  • Mangez bien.
  • Éviter le stress.

Quel médecin traite la pancréatite

Pour un traitement efficace du pancréas, il est important de consulter un spécialiste. Cette maladie est la responsabilité d'un certain nombre de spécialistes et nécessite un examen de chacun:

  1. En cas de douleur aiguë, consultez le chirurgien.
  2. Après cela - au gastro-entérologue.
  3. L'endocrinologue doit vérifier si le patient présente des complications dans le profil.
  4. Après la sortie - observation par un thérapeute.

Vidéo: comment traiter le pancréas à la maison

Les méthodes modernes de traitement de la pancréatite contribuent à la lutte contre les complications, la douleur aiguë, préviennent les exacerbations fréquentes. Une approche intégrée de la lutte contre la maladie, un mode de vie correct et des médicaments efficaces permettront de soulager l'inconfort et l'inconfort. Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez des recommandations pour la thérapie à domicile.

Avis de traitement

Amour, 47 ans: Je vis depuis sept ans avec une pancréatite. Je prends régulièrement de la pancreatine et de l'oméprozole pour améliorer les performances du tube digestif. Pour cette raison, le pancréas n'est pas particulièrement inquiet. J'aime les médicaments peu coûteux et efficaces.

Inga, 27 ans: Ma mère a une pancréatite chronique depuis plusieurs années. Le traitement des exacerbations à l'hôpital est prescrit et à la maison, elle boit du jus de chou. Il contient des enzymes qui aident le pancréas.

Ivan, 43 ans: Un médecin m'a recommandé un traitement homéopathique contre la pancréatite. Le problème avec le pancréas a commencé à être moins gênant, mais une éruption cutanée est apparue. En raison de complications, il n'était pas satisfait du traitement.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Astuce 1: Comment traiter la pancréatite

Contenu de l'article

  • Comment traite-t-on la pancréatite?
  • Comment traiter une crise de pancréatite
  • Comment traiter les gaz

Causes de la pancréatite

Symptômes de la pancréatite

Traitement de la pancréatite

  • Pancréatite: traitement

Astuce 2: Comment traiter la pancréatite

La pancréatite aiguë est une inflammation aiguë du pancréas. Les enzymes pancréatiques sont activées, puis elles pénètrent dans les cellules du tissu interstitiel de la glande elle-même, augmentant ainsi la perméabilité des vaisseaux sanguins, provoquant un gonflement de l'organe. Les manifestations de la pancréatite aiguë sont un peu agréables: les douleurs aiguës dans la région épigastrique de l'abdomen ont le plus souvent un caractère de zona. Entre autres choses, l'évolution de la maladie est souvent accompagnée de vomissements, d'un collapsus, de troubles des selles. En règle générale, le développement de la pancréatite chronique est directement lié à la pancréatite précédemment aiguë du patient, mais il existe également un certain nombre de causes connexes: maladie du foie, maladie de la thyroïde, athérosclérose, colite ulcéreuse, hémochromatose. Les manifestations de maladies aiguës et chroniques peuvent être caractérisées comme faibles douloureuses et très fortes, jusqu’à des états de choc.



  1. Prenez le jus de pomme de terre carotte, le jus de choucroute.
  2. Boire une infusion de calendula, de menthe poivrée, de soie de maïs, de camomille et de plantain (uniquement en présence d'une faible acidité).
  3. Buvez une infusion d’alcool de racine d’épicéa
  4. Faites une décoction de moustaches d’or, insistez et buvez environ 50 ml (avec une dose, prenez soin de vous, choisissez individuellement et avec soin).
  5. Consommer un bouillon d'avoine frais (verser l'avoine sur l'eau et, après 30 à 40 heures, jeter les grains «vides», sécher le reste, broyer et brasser, laisser bouillir environ 2 minutes), etc.

Médicaments contre la pancréatite chez l'adulte: médicaments pour la prévention de la toxicomanie

Le développement de la pancréatite chez l'adulte n'est pas rare. Une maladie similaire du pancréas peut survenir non seulement avec un régime alimentaire inadéquat, l'abus d'alcool, mais aussi à cause d'un mode de vie malsain et de nombreuses autres raisons. La présence des facteurs ci-dessus en conjonction avec des maladies chroniques telles que, par exemple, le diabète, conduit à l'apparition d'une maladie nécessitant un traitement.

Symptômes de la pancréatite

Quels symptômes peuvent être observés chez les adultes avec l'apparition de la maladie? En cas d’inflammation du pancréas, le patient peut ressentir des douleurs circulaires fréquentes et graves dans le dos et l’abdomen. La douleur peut être accompagnée de vomissements et de nausées. Y compris le patient peut se plaindre de fatigue, de somnolence et de faiblesse.

Pour détecter une pancréatite, le médecin prescrit une analyse de sang et d'urine ainsi qu'une échographie du pancréas afin de déterminer le degré d'agrandissement de l'organe interne. En outre, si nécessaire, le patient subit un examen aux rayons X et sur la base des résultats obtenus, le médecin déterminera quels médicaments doivent être pris pour traiter le pancréas.

Il est nécessaire de subir un examen et de commencer le traitement non seulement pendant le processus inflammatoire, mais également si une augmentation de la taille du pancréas est observée.

Cela peut être le résultat de tout processus inflammatoire de l'organe interne. La taille standard d’un pancréas sain chez l’adulte est de 15 à 22 cm de long et 3 cm de large. Mais dans le cas où une déviation est détectée, l'organe affecté doit être traité.

Traitement de la pancréatite

Lorsque la pancréatite chez les adultes est nécessaire de suivre strictement un régime thérapeutique. Mais si la maladie a acquis une forme chronique, les aliments de régime deviennent un mode de vie pour les patients, sans quoi, à la moindre déviation, des complications graves peuvent se développer, qui doivent être traitées pendant une longue période.

Aux premiers signes de pancréatite chez l'adulte, le médecin prescrit généralement un jeûne de trois jours. À ce stade, lorsque le pancréas se rétablit, il est nécessaire de boire beaucoup d'eau potable afin non seulement de compenser complètement le manque de liquide dans le corps, mais également d'éviter que la pancréatite ne s'aggrave.

Le traitement de la pancréatite chez l'adulte est un processus très long, auquel vous devez vous préparer. Pour traiter cette maladie du pancréas, il est nécessaire non seulement de prendre les médicaments prescrits par un médecin, mais également de suivre un régime alimentaire thérapeutique. Des mesures préventives aideront à éviter la progression de la maladie en cas de processus inflammatoire.

Le traitement vise principalement à restaurer la fonctionnalité du pancréas et sa capacité à produire du suc pancréatique normal. Mais le patient doit prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir la violation de la tolérance au glucose, qui conduit au développement du diabète.

Restaurer la capacité d'excréter le suc pancréatique aide à éviter les troubles de l'alimentation et les allergies alimentaires, qui peuvent se développer chez un patient en raison de la pénétration insuffisante d'éléments nutritifs dans les vaisseaux sanguins. La destruction du pancréas et les cicatrices peuvent être prévenues en restaurant le tonus musculaire normal du tube digestif et en arrêtant la production active d'enzymes du suc digestif.

Le traitement de la pancréatite chez l'adulte n'est autorisé que sous la surveillance d'un médecin, lorsque la maladie est diagnostiquée avec précision. Le fait est que les symptômes de la pancréatite ressemblent souvent aux signes d'autres maladies.

Mais si une pancréatite est détectée, le traitement et la prévention de la maladie s’effectuent tout au long de la vie. Il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin en matière de nutrition, de prendre régulièrement les médicaments prescrits pour éliminer les symptômes de la maladie, d’effectuer le traitement approprié de la pancréatite avec des médicaments.

Ainsi, les médicaments contre la pancréatite aident les patients:

  • Soulager la douleur;
  • Éliminer l'insuffisance pancréatique;
  • Traiter le processus inflammatoire dans l'organe endommagé;
  • Prévenir le développement de complications.

Si l'état du patient s'aggrave, le traitement avec des médicaments augmente et le régime devient strict. En cas d'amélioration de l'état du patient, il est autorisé à élargir le régime alimentaire, à augmenter l'activité physique, à réduire le traitement et à remplacer les médicaments par des médicaments plus faibles.

Caractéristiques de régime et de traitement

Suivre strictement un régime thérapeutique peut réduire la charge sur l'organe touché lors d'une inflammation du pancréas et aider à récupérer de la maladie.

  • Dans toutes les formes de pancréatite, le patient ne doit pas manger d’aliments épicés, gras, fumés, salés, d’aliments à forte teneur en épices, de colorants alimentaires, ni de saveurs. Y compris vous ne pouvez pas boire de boissons alcoolisées de toute force.
  • Dans la forme chronique de la pancréatite, il est nécessaire de refuser de manger de grandes quantités de graisses et de protéines. Il est souvent nécessaire de manger en petites portions, la nourriture est souvent frottée. Dans le cas du développement de la forme aiguë de la nutrition, le patient est administré par voie intraveineuse, le médecin prescrit le jeûne.
  • Le patient reçoit également des préparations enzymatiques qui inhibent la production de suc pancréatique. Cela réduit la douleur dans l'hypochondre gauche et améliore l'état général du corps. En cas d'amélioration, le régime alimentaire peut changer, mais les préparations enzymatiques continuent à être prises pendant un temps assez long, en plusieurs prises.
  • Pour éliminer la douleur de la pancréatite chronique chez l'adulte, un rhume est placé dans la région de l'hypochondre gauche, ce qui contribue à éliminer l'œdème pancréatique. Le médecin prescrit également des médicaments spéciaux, notamment des anti-inflammatoires, des analgésiques, des médicaments qui soulagent les crampes et des antagonistes des récepteurs de l'histamine dans la muqueuse gastrique.
  • Le patient lui-même ne peut boire que des médicaments tels que le shpa, la papaverine et d'autres antispasmodiques connus. Les médicaments restants ne peuvent être pris qu'après avoir consulté un médecin.

Médicaments contre la pancréatite

Les médicaments suivants sont prescrits pour éliminer les symptômes et la douleur:

  1. Médicaments antispasmodiques. En cas de douleur aiguë à l'abdomen, le patient prend des antispasmodiques et des analgésiques, y compris mais shpa, analgine, paracétamol, baralgin. Si la douleur lors de l'exacerbation de la maladie est très intense, il est recommandé de ne pas boire les comprimés mais d'injecter le médicament par injection.
  2. H2-bloquants des récepteurs d'histamine. Pour réduire la production d'enzymes pancréatiques, des médicaments tels que la ranitidine et la famotidine sont utilisés.
  3. Médicaments antiacides. Si une insuffisance exocrine est observée, pouvant entraîner un dysfonctionnement du duodénum, ​​le médecin vous prescrit de boire des médicaments ou des mélanges tels que Fosphalyugel, Almagel et d'autres médicaments.

Les préparations enzymatiques comprennent la lipase, l'amylase et la trypsine. Les médicaments les plus connus sont Creon 8000, Creon 25000, Mezim, Pancréatine, Festal, Enzym Forte et Ferestal.

Étant donné que tous ces outils ont une composition similaire et des fonctions identiques, vous devez consulter un médecin avant de prendre des médicaments. Cependant, de nombreux patients choisissent des médicaments moins coûteux, tels que la pancréatine, fabriqués en Russie.

Les médicaments pour la pancréatite doivent généralement être consommés pendant plusieurs années. Les premiers résultats positifs du traitement seront perceptibles dans un mois ou deux. Débarrassez-vous des principaux symptômes au plus tôt six mois. Pour cette raison, le patient peut décider indépendamment des médicaments à acheter. Basé sur leurs capacités financières - plus chères ou moins chères.

Dans le traitement de la pancréatite sont attribués:

  • médicaments sédatifs;
  • médicaments cholérétiques;
  • des agents hormonaux;
  • le calcium;
  • drogues enveloppantes.

Y compris efficace dans le traitement des vitamines B, A, D, K, E, qui permettent de compenser le manque de nutriments dans le corps du patient. Pour arrêter le processus inflammatoire, l'aspirine ou le diclofénac est prescrit.

Ils aident également à réduire la douleur et à se débarrasser des spasmes de la même manière que Shpat.

À quel médecin consulter pour le traitement de la pancréatite

En cas de premiers signes de pancréatite chez l'adulte, vous devez immédiatement faire appel à un médecin. Pour ce faire, vous devez tout d'abord vous rendre au bureau du thérapeute. Celui-ci procédera à un examen primaire, rédigera une demande de consultation auprès de spécialistes et nommera les tests nécessaires.

Pour que le traitement soit efficace, vous devez consulter un gastro-entérologue, qui vous prescrira des recommandations sur les médicaments à boire en cas de maladie. La nutritionniste aidera à déterminer ce qui peut être mangé pendant la pancréatite, à élaborer un menu, à indiquer quels fruits et légumes peuvent être utilisés pour la pancréatite.

Le médecin vous prescrira un régime thérapeutique, vous indiquera quels aliments doivent être exclus du régime et dresse une liste des plats recommandés. En outre, le patient pourra apprendre à manger afin d’ajuster le travail du pancréas.

Ce qui traite la pancréatite

La pancréatite est une maladie caractérisée par une inflammation aiguë ou chronique du pancréas. Au cours des 10 dernières années, il a commencé à se produire chez l'adulte 3 fois, et chez l'adolescent 4 fois plus souvent qu'auparavant.

Structure et fonction du pancréas

Le pancréas est oblong et se situe plus près de la colonne vertébrale, derrière et juste en dessous de l'estomac. Pour plus de commodité, il distingue 3 sections: la tête, le corps et la queue (partie caudale).

Au microscope dans le pancréas, il y a 2 sections principales:

  1. La partie endocrine est constituée des îlots de Langerhans, qui contiennent des cellules qui produisent de l'insuline et certaines autres hormones.
  2. La partie exocrine produit le suc pancréatique, qui est ainsi gazé, constitué des enzymes nécessaires à la digestion des protéines, des graisses et des glucides: lipase, trypsine, amylase, maltase, collagénase, etc. Beaucoup de ces enzymes sont déjà activées dans le duodénum, ​​où elles entrent par le canal pancréatique. Si, pour une raison quelconque, la sortie dans l'intestin est bloquée et que les enzymes reviennent, l'auto-digestion du pancréas (pancréatite aiguë) commence par le développement ultérieur d'un diabète sucré insulino-dépendant.

Types de pancréatite

Actuellement, il existe de nombreuses classifications de la pancréatite. Par la nature du flux distinguer la pancréatite:

Pancréatite aiguë chez l'adulte

La pancréatite aiguë est une inflammation aiguë du pancréas, au cœur de laquelle se trouve le ligament des cellules des glandes, due à la digestion spontanée des enzymes du suc pancréatique. Par la suite, une infection purulente peut se joindre.

La pancréatite aiguë est une maladie très grave qui, malgré le traitement moderne, entraîne souvent la mort d'un patient: en moyenne, 15% des personnes décèdent et des formes destructrices de pancréatite aiguë atteignent 70%.

Raisons

La pancréatite aiguë se développe le plus souvent dans les cas suivants:

  • en cas de consommation d'alcool - jusqu'à 70% de tous les cas de la maladie (principalement chez les hommes jeunes et matures),
  • en présence de calculs biliaires - jusqu'à 25% ou 30% (plus souvent chez les femmes),
  • chirurgie à l'estomac ou à d'autres organes abdominaux - environ 4% ou un peu plus.

Des cas isolés de pancréatite aiguë sont observés en raison de:

  • des blessures
  • infections virales (par exemple, quand la parotidite chez les enfants et les jeunes),
  • les allergies
  • ulcère duodénal et autres maladies de la région gastro-duodénale,
  • intoxication par les sels de métaux lourds, peintures et vernis, certains médicaments ou autres substances,
  • anomalies congénitales de la structure du pancréas.

En général, la pancréatite aiguë est plus fréquente après 30 ans et chez les femmes.

Classification

En règle générale, on distingue la pancréatite aiguë:

  1. Interstitiel (oedémateux).
  2. Pancréatonécrose:
  • limité ou commun
  • hémorragique, gras, mélangé.

Des complications

Les complications de la pancréatite aiguë sont nombreuses, parmi lesquelles les plus courantes et les plus graves sont:

1. complications locales:

  • formation d'infiltration autour du pancréas,
  • reflux aseptique ou septique de fibres rétropéritonéales, par exemple, pelviennes, autour des reins, etc.,
  • inflammation du péritoine due à l'action du suc pancréatique ou à l'ajout d'une infection (péritonite non bactérienne ou fibro-suppurative),
  • la formation d'un pseudokyste pouvant également être infecté,
  • saignements dans la cavité du péritoine ou des intestins,
  • abcès pancréatogène avec localisation dans le tissu rétropéritonéal,
  • l'émergence de diverses fistules pancréatiques: gastrique, intestinale.

2. complications générales:

  • développement du choc pancréatique,
  • développement du diabète
  • l'apparition du syndrome de défaillance multiviscérale
  • mort du patient.

Caractéristiques de la maladie

La pancréatite aiguë comporte 4 stades principaux:

1) Stade précoce (premiers 5 à 7 jours). Pendant cette période, développez:

  • gonflement et mort des cellules du pancréas,
  • inflammation aseptique des organes adjacents à la glande, le péritoine,
  • intoxication du corps par la succion de produits de désintégration du pancréas, entraînant des lésions ultérieures d'organes distants: cerveau, reins, cœur et poumons (à ce stade, le patient peut mourir en raison de son état grave).

2) période réactionnelle (deuxième semaine après le début de la pancréatite aiguë). A ce stade, le plus souvent observé:

  • la formation d'un infiltrat pancréatique dense,
  • fièvre
  • l'apparition d'ulcères gastriques aigus,
  • jaunisse.

3) Stade de complications purulentes (se joint à la fin de la deuxième semaine du début de la maladie). À ce stade, les événements suivants se produisent:

  • formation de phlegmon, abcès, fuite purulente vers d'autres organes, fistules,
  • saignement interne
  • empoisonnement du sang (septicémie).

4) période de récupération:

  • pancréatite légère - récupération après 2 à 3 semaines, aucune complication n’est observée;
  • gravité modérée - l'infiltration disparaît au bout de 1 à 2 mois et environ la moitié des cas de pancréatite deviennent chroniques;
  • pancréatite sévère à ce stade passe nécessairement par 2 phases:

a) la phase d'appauvrissement - diminution de l'immunité globale et altération de la cicatrisation des tissus, par exemple perte de cheveux, escarres, maladies infectieuses, thrombophlébite, dépression, syndrome asthénique;

b) la phase de récupération - le développement de kystes pancréatiques, le développement de diabète sucré ou de pancréatite chronique.

Les symptômes de la pancréatite aiguë chez les adultes

Les symptômes de la pancréatite aiguë dépendent du stade du processus ainsi que de la gravité de la maladie. Considérez certains d'entre eux:

1. Colique pancréatique. Cette douleur aiguë au cours des 3 premiers jours a un caractère de «zona» et se ressent dans la partie supérieure de l'abdomen, qui peut s'étendre dans la clavicule gauche ou les deux omoplates, les sections postérieures des côtes inférieures à gauche. Progressivement, l'intensité de la douleur diminue, elles deviennent ternes et durent environ une semaine.

2. Vomissements. Dans la pancréatite aiguë, il est répété, douloureux, n'apporte pas de soulagement. Peut survenir au début de la maladie, en même temps que la colique pancréatique, et à un stade ultérieur.

3. Palpitations cardiaques. Il se produit à la suite d'une intoxication générale du corps dans les stades ultérieurs.

4. Augmenter la température. Il est généralement observé à partir du 3ème jour de la maladie, bien que dans certains cas il puisse survenir plus tôt. En général, on observe le schéma suivant: plus la température est élevée, plus les dommages au pancréas sont graves.

5. Ballonnements. Il est noté dans la période initiale, peut être combiné avec des selles retardées, une accumulation de gaz ou être un signe du développement de la péritonite dans les stades ultérieurs.

6. Formation d'infiltrat. Ce symptôme peut être déterminé par le médecin lors de l'examen et de la palpation de l'abdomen, en moyenne, à partir du 5ème jour de la maladie.

7. Modifications de la numération globulaire totale:

  • Épaississement du sang - augmentation de l’hémoglobine à 150 g / l, du nombre d’érythrocytes, diminution de la RSE jusqu’à 1-3 mm / h.
  • Aux stades ultérieurs - une image de l'inflammation: ESR augmente, la leucocytose.
  • En cas de complications graves - réduction de l'hémoglobine, des lymphocytes et des leucocytes sanguins.

8. Analyse d'urine:

  • Dans les formes plus douces, les changements dans l'urine ne sont pas observés.
  • Augmentation de la diastase dans les urines à partir de 160 ml / (mg) et plus au cours de la période initiale de la maladie.
  • En cas d'atteinte aux reins: présence de sucre dans les urines, apparition de protéines, de globules rouges, de cylindres et d'épithélium rénal.
  • Augmentation de la concentration des enzymes pancréatiques - trypsine, amylase, lipase.
  • Augmentation de la glycémie, de la bilirubine, de la concentration en urée.

Diagnostics

Le diagnostic de pancréatite aiguë est établi par le chirurgien sur la base des données suivantes:

  • examiner et parler avec le patient
  • analyses de sang en laboratoire, urine,
  • Échographie du pancréas.

Si nécessaire, un médecin peut être nommé:

  • FGD,
  • ponction diagnostique de la paroi abdominale,
  • laparoscopie
  • IRM ou scanner
  • radiographie des poumons, de l'estomac, etc.

En général, dans la pancréatite aiguë, il est nécessaire d'identifier le plus rapidement possible les complications possibles, puis de les éliminer afin de minimiser l'aggravation du processus pathologique.

Traitement de la pancréatite aiguë

Les patients atteints de pancréatite aiguë sont soumis à une hospitalisation immédiate en unité de chirurgie ou de soins intensifs, où ils sont examinés de toute urgence et reçoivent un traitement approprié.

Actuellement, le traitement repose sur les principes suivants:

1. Une pancréatite aiguë bénigne nécessite un traitement dans un volume plus petit que ses formes graves.

2. Plus le traitement commence tôt, meilleurs sont les résultats et moins les complications (cela s'applique également aux formes modérées à sévères).

  • faim absolue pendant les 3-5 premiers jours,
  • boire beaucoup d'eau alcaline sans gaz à 2 litres par jour - à partir de 2 jours,
  • à la fin de la faim - bouillies liquides,
  • expansion progressive du régime.

En général, dans la pancréatite aiguë, la nutrition devrait être faite en petites portions, mais avec une concentration élevée de substances bénéfiques. Habituellement autorisé par jour:

  • 200 g de fromage cottage,
  • 10–50 ml de crème
  • côtelettes de vapeur,
  • 1-2 bananes
  • yaourt,
  • poisson bouilli faible en gras,
  • bouillon faible,
  • fromage,
  • pain au beurre.
  • légumes crus,
  • lait entier
  • frit
  • épicé, épicé,
  • bouillon fort, café,
  • kéfir acide,
  • des oeufs,
  • saucisse
  • alcool

Ce régime est observé pendant au moins trois mois et, dans le cas d'une pancréatite grave, jusqu'à un an.

1. En fonction du stade de la maladie:

  • La période précoce est la désintoxication, l'hémosorbtion, la plasmaphérèse, le «lavage» des reins, des intestins et du péritoine par dialyse.
  • La période de complications infectieuses est une chirurgie.

2. Préparations médicinales:

  • réduire la production d'hormones par le pancréas (platifilline, atropine),
  • inhiber la fonction pancréatique (fluorouracile, ribonucléase),
  • anti-enzyme (gordox, contrycal),
  • autres: dalargin, somatostatine, antibiotiques et autres moyens.

Après sa sortie de l'hôpital, le patient est examiné par un gastro-entérologue et le traitement consiste à prévenir la récurrence d'une pancréatite aiguë ou d'une exacerbation de la maladie chronique.

Prévention

Dans de nombreux cas, le développement d'une pancréatite aiguë peut être évité. Pour cela, vous avez besoin de:

  1. Ne pas trop manger.
  2. Ne bois pas d'alcool.
  3. Traiter rapidement la maladie des calculs biliaires (retirer la vésicule biliaire).
  4. N'utilisez pas de produits et de médicaments de qualité douteuse.
  5. Ne pas abuser du médicament.
  6. Mener une vie saine

Pancréatite chronique

La pancréatite chronique est caractérisée par la présence d'une inflammation persistante ou périodique du pancréas, ce qui conduit progressivement au développement d'une défaillance fonctionnelle de cet organe.

La pancréatite chronique peut être presque asymptomatique, ainsi que sous le masque de diverses autres maladies, par exemple: cholécystite chronique, dyskinésie biliaire, ulcère peptique, etc.

Raisons

1. l'alcool. Ceci est un facteur majeur dans le développement de la pancréatite. Il est insidieux que dans la plupart des cas, il ne provoque pas l'apparition de la maladie immédiatement, mais après quelques années d'utilisation régulière (de 8 à 18 ans). Pour ce faire, il suffit d'utiliser 1 bouteille de bière à faible teneur en alcool d'un demi litre par jour.

2. Maladie biliaire. Bien que cette maladie provoque le plus souvent une pancréatite aiguë, des formes chroniques de la maladie se développent également.

3. Pancréatite idiopathique sénile et jeune. Dans ce cas, la raison est inconnue. La forme juvénile d'une telle pancréatite est souvent accompagnée de douleur, de diabète sucré et d'insuffisance pancréatique exocrine. La forme sénile est caractérisée par la présence de calcifications dans le pancréas, ainsi que de diabète sucré et de stéatorrhée (matières fécales grasses), mais la douleur n’est pas caractéristique.

4. Insuffisance de certains micro-éléments, mauvaise nutrition (par exemple, pancréatite tropicale).

5. Pathologie du soi-disant sphincter d'Oddi.

6. Certains médicaments, par exemple:

  • azathioprine
  • AINS
  • métronidazole,
  • les corticostéroïdes,
  • les sulfamides,
  • paracétamol
  • estrogènes
  • tétracycline,
  • la sulfasalazine,
  • le furosémide,
  • hypothiazide.

7. Lipides sanguins élevés, en particulier les triglycérides.

8. Hérédité et certaines maladies génétiques:

  • l'hémochromatose,
  • la fibrose kystique et quelques autres.

9. Lésion ischémique du pancréas. Observé avec une athérosclérose prononcée des vaisseaux respectifs.

10. Infections virales. Par exemple, avec l'hépatite ou la parotidite infectieuse.

12. Augmentation du calcium dans le sang.

Classification

Pour la cause prédominante du développement de l'inflammation, on distingue la pancréatite chronique:

  • toxique métabolique (y compris alcoolique),
  • idiopathique,
  • héréditaire
  • auto-immune,
  • récurrent
  • obstructive.

Des complications

Les complications les plus courantes de la pancréatite chronique sont les suivantes:

  • violation de l'écoulement de la bile,
  • développement de l'hypertension portale,
  • l'apparition d'infection (abcès, para-éphrite, etc.),
  • saignements
  • diabète sucré.

Comment se développe la maladie?

En règle générale, au fil du temps, les modifications du tissu pancréatique se détériorent, ce qui se reflète aux stades suivants de la maladie:

  1. Le stade initial. Dure environ 10 ans, caractérisé par une alternance de périodes d'exacerbation et de rémission. Dans une situation typique, le symptôme principal est une douleur d'intensité et de localisation variables, ainsi qu'un syndrome dyspeptique, qui disparaît au fur et à mesure du traitement.
  2. La deuxième étape. Dix ans après le début de la pancréatite chronique, les symptômes d'insuffisance pancréatique exocrine apparaissent et la douleur s'atténue progressivement.
  3. Stade de développement des complications. En plus de l'apparition de complications, des modifications de la localisation, de l'intensité du syndrome douloureux et du syndrome dyspeptique persistant sont inhérents à ce stade.

Symptômes de la pancréatite chronique chez l'adulte

La pancréatite chronique peut être asymptomatique pendant un certain temps ou déguisée en autres maladies des organes abdominaux.

Dans ce cas, seul un médecin peut établir un diagnostic précis.

Les principaux symptômes de la pancréatite chronique classique sont les suivants:

1. douleur abdominale. C'est sans localisation claire, irradiant vers l'arrière, ce peut être des bardeaux:

  • avec un blocage partiel ou complet de la lumière du canal - survient après avoir mangé, paroxystique, arrêté par la pancréatine ou des médicaments antisécrétoires;
  • à la suite d'une inflammation - ne dépend pas de la nourriture, l'irradiation de l'épigastrie au dos a lieu après la prise d'analgésiques;
  • en raison du manque d'enzymes pancréatiques - douleurs de nature principalement arquée, associées à une augmentation de la formation de gaz.

2. Signes de déficience exocrine (exocrine). Il se développe en raison de troubles digestifs et de l'absorption de substances essentielles de l'intestin. Il est caractérisé par:

  • troubles des selles (jusqu'à 6 fois par jour),
  • excréments huileux (stéatorrhée),
  • nausée, vomissement,
  • perte de poids
  • ballonnements, flatulences,
  • grondant dans l'estomac, éructations,
  • symptômes de carence en divers minéraux et vitamines.

3. Syndrome d'intoxication. Dans ce cas, apparaissent:

  • faiblesse générale
  • perte d'appétit
  • tachycardie
  • augmentation de la température
  • abaisser la pression artérielle.

4. Hypertension biliaire. Les principales caractéristiques du syndrome:

  • jaunisse obstructive
  • en échographie: augmentation de la tête du pancréas, le cholédoque.

5. Troubles endocriniens. Rencontre chez 1/3 des patients:

  • acidocétose
  • diabète sucré
  • tendance à l'hypoglycémie.

Dans la pancréatite chronique, on peut observer le symptôme de Tuzhilin, à savoir l'apparition de taches rouge vif sur l'abdomen, le dos et le thorax, qui sont des anévrismes et ne disparaissent pas lorsqu'elles sont pressées.

Diagnostics

Dans un premier temps, il est nécessaire de contacter un gastro-entérologue pour poser et clarifier le diagnostic. Il s'entretiendra avec le patient, procédera à son examen et désignera certains types d'examens supplémentaires de laboratoire et d'instrument, tels que:

  1. Échographie du pancréas. Vous permet de déterminer la taille, la densité et la structure du corps, d'identifier les pseudo-kystes, les calcinats et d'autres types d'éducation.
  2. Échographie endoscopique. Le capteur est placé non sur la paroi abdominale antérieure, mais dans l'œsophage, l'estomac et le duodénum.
  3. Tomographie par ordinateur. Nommé en cas de mauvaise visibilité de la glande à l'échographie.
  4. IRM Bien visualise les canaux pancréatiques.
  5. Méthodes par rayons X: identification des calcifications dans la région de l'organe.

Des méthodes de laboratoire sont généralement attribués:

  1. Test sanguin général: on peut observer une accélération de l'ESR, une anémie, une leucocytose.
  2. Amylase dans le sang, urine: teneur élevée.
  3. Elastase 1 dans les matières fécales. Déterminé par ELISA, il constitue le «gold standard» pour la détection de la pancréatite.
  4. Détermination de la tolérance au glucose, détermination de la glycémie.
  5. Coprogramme: teneur élevée en graisse (stéatorrhée) et fibres musculaires non digérées (créorrhée).
  6. Tests, par exemple: benthiramide, test de Lund, imine sécrétine-pancréatique, iodolipol, dilaurate de fluorescéine, etc.

Traitement de la pancréatite chronique

Pendant l'exacerbation de la pancréatite chronique

1. Le jeûne. Plus la douleur est intense, plus la période de jeûne devrait être longue.

Pour maintenir la force du patient ces jours-ci, on lui prescrit une nutrition parentérale supplémentaire. Au fur et à mesure que la douleur s'atténue, une alimentation fractionnée en petites portions est autorisée, avec restriction de la graisse.

2. Froid. Si vous mettez une bulle de glace sur la zone de projection du pancréas, la sécrétion d'enzymes diminuera légèrement.

3. Préparations médicinales:

  • Production réduite d'enzymes - somatostatine, octréotide.
  • Antiacides pendant 2-3 semaines - ranitidine, oméprazole, famotidine.
  • Enzymes (commencent à prendre après que la faim a cessé) - Mezim Forte, Pancréatine. Les préparations contenant de la bile lors d'une exacerbation de pancréatite chronique sont interdites (par exemple, festive, enzymatique, digestive).
  • Analgésiques et antispasmodiques - analgine, novocaïne, aminophylline, nitroglycérine, atropine, divers "cocktails lytiques", etc.
  • Inhibiteurs de l’enzyme protéolytique - contrôle, gordox, méthyluracile, acide aminocaproïque (ne peuvent pas être utilisés en médecine étrangère).
  • Prokinetics pour la réduction de la nausée - tsirukal, motilium.
  • Antibiotiques pour complications infectieuses - céphalosporines, pénicillines, carbénicillines, aminoglycosides, fluoroquinolones.

Étape de rémission

En dehors de l'aggravation à la pointe des mesures thérapeutiques, préconise le régime alimentaire. Les recommandations pour la pancréatite chronique en rémission sont les suivantes:

  1. Rejet complet de l'alcool sous n'importe quelle forme.
  2. Nutrition fractionnée en petites portions 5 à 6 fois par jour.
  3. Interdit: marinades, bouillon fort, frites, plats épicés, épices, boissons gazéifiées, café, thé.
  4. Augmentation de la quantité de protéines: variétés de viande et de poisson faibles en gras, fromage cottage faible en gras, fromage à pâte molle.
  5. Limiter les graisses animales, ainsi que les glucides raffinés.

La nourriture devrait être servie tiède.

Si un patient présente une perte de poids, une diarrhée périodique, une perte d’appétit, remplacez le traitement par les médicaments suivants:

On pense que les enzymes sont attribués en quantité suffisante. Si les selles diminuent jusqu'à 3 fois par jour, les phénomènes de flatulence diminuent et la masse corporelle augmente.

Traitement chirurgical

Dans certains cas, la pancréatite chronique chez l’adulte est traitée rapidement:

  • avec douleur insoluble,
  • le développement de complications (par exemple, la survenue de saignements)
  • en cas de suspicion de cancer.

Les principaux types d'opérations sont:

  • résection partielle du pancréas,
  • opérations de drainage pour réduire la pression dans les conduits,
  • intersection de certains troncs nerveux avec douleur intense, non traitable

Physiothérapie

  • Électrophorèse avec novocaïne ou magnésie.
  • Diadynamics.
  • Thérapie par ultrasons.
  • Thérapie SMT

Prévention

Les recommandations suivantes aideront à prévenir le développement de la pancréatite chronique:

  1. Cesser de fumer, l'alcool.
  2. Le bon régime (petits volumes, fractionnaires).
  3. Utilisation d'aliments naturels et sains.
  4. Traitement opportun des maladies du foie, du duodénum et de l’estomac.

Caractéristiques de la pancréatite chez les femmes enceintes

Malheureusement, la pancréatite chronique peut s'aggraver pendant la grossesse. Cela est dû à certaines caractéristiques de l'état général et du comportement des femmes enceintes:

  1. Maladie biliaire.
  2. Changements dans le stéréotype de la nourriture.
  3. Hypertriglycéridémie et hyperlipidémie (augmentation des triglycérides et des lipides dans le sang).
  4. Hyperparathyroïdie (métabolisme du calcium).
  5. L'alcoolisme, le tabagisme.
  6. Caractéristiques du comportement d'une femme enceinte.
  7. Altération de la motilité du système digestif.
  8. Diminution de l'activité physique.

Les symptômes suivants peuvent indiquer l’exacerbation de la pancréatite chez la femme enceinte:

  • Vomissements répétés dans la première moitié de la grossesse à 17-22 semaines.
  • L'apparition de signes de dyspepsie après 12 semaines de grossesse.

Les signes restants sont similaires à ceux de l’exacerbation habituelle de la pancréatite.

Les principaux symptômes de la pancréatite chronique chez la femme enceinte

  1. Douleur épigastrique.
  2. Nausée, vomissements.
  3. Mauvais appétit.
  4. Humeur diminuée.
  5. L'insomnie.
  6. Peau et sclérotique jaunes.
  7. Mal de tête
  8. Battements de coeur lents.
  9. Abaisser la pression artérielle.
  10. Augmentation de la température.
  11. Flatulences et ballonnements.

Le traitement des femmes enceintes atteintes de pancréatite chronique est traité selon un schéma thérapeutique standard, mais seuls les médicaments non contre-indiqués pendant la grossesse sont prescrits.