Douleur musculaire et comment s'en débarrasser

Périodiquement, des douleurs musculaires apparaissent chez toutes les personnes. Ils peuvent être associés à un effort physique accru, au maintien prolongé d'une position inconfortable du corps ou à certaines maladies. La myalgie ou les douleurs musculaires ne sont pas dangereuses en elles-mêmes, mais peuvent causer de graves malaises et des souffrances. De plus, il s'agit parfois d'un signe d'une maladie grave. Par conséquent, il est important de savoir pourquoi les douleurs musculaires apparaissent, comment les gérer indépendamment, dans quels cas il est nécessaire de consulter un médecin.

Quelle est la myalgie

On appelle myalgie les douleurs musculaires qui se produisent périodiquement chez les personnes pendant l'exercice ou au repos. Elle peut être causée par diverses causes et s'accompagner d'autres symptômes. Habituellement, une telle douleur est observée dans tout le muscle et est aggravée par le mouvement ou la pression exercée sur le tissu musculaire.

Dans la plupart des cas, la myalgie ne nécessite un traitement spécial que si elle provoque une douleur intense ou restreint les mouvements. Mais le plus souvent, tous les symptômes disparaissent après un repos. Le traitement des douleurs musculaires, symptôme de maladies plus graves, doit commencer par l’élimination de leur cause.

La fibromyalgie est une variante de cet état pathologique. Ce syndrome est récemment devenu plus commun, en particulier parmi la population urbaine. Elle s'accompagne de douleurs et d'une faiblesse des muscles, de troubles du sommeil, de maux de tête et d'une diminution des performances.

Les myalgies associées au travail physique et aux sports touchent souvent les hommes. Les femmes et les enfants peuvent souffrir de spasmes musculaires dus à une surcharge émotionnelle ou à diverses maladies. Douleur localisée principalement dans les muscles des jambes ou des bras, ainsi que dans le dos. Souvent, à cause de cela, une personne ne peut pas bouger normalement. Par conséquent, il est important de savoir pourquoi la myalgie survient et comment y faire face.

Douleurs musculaires après l'exercice

Le plus souvent, ces sentiments sont ressentis par des personnes après un dur travail physique ou un entraînement sportif. Cela peut être dû à l'accumulation d'acide lactique - un produit des processus métaboliques dans les muscles. Cette douleur disparaît rapidement et n'apporte que des bienfaits au corps. L'acide lactique agit comme un antioxydant. Il accélère la régénération des tissus. Pour cette raison, le volume musculaire augmente.

Parfois, au cours d'un entraînement intense, des microtraumatismes de fibres musculaires se produisent. Pour cette raison, la douleur apparaît également. Si le corps n'a pas le temps de récupérer, le muscle est épuisé. La douleur devient permanente. Par conséquent, dans ce cas, vous devez réduire la charge et accorder plus d’attention aux exercices d’étirement. Pour que l'entraînement ne provoque pas de douleurs musculaires, il est nécessaire de s'échauffer avant les cours, d'augmenter progressivement la charge et de boire plus de liquides.

Pourquoi sinon il y a une douleur dans les muscles

La myalgie n'est pas toujours associée à une activité physique accrue. Les muscles fonctionnent correctement uniquement avec une circulation sanguine et un métabolisme normaux. Si ce processus est perturbé, un spasme provoque une douleur. Les douleurs musculaires peuvent avoir différentes causes. Par conséquent, les mesures prises pour les traiter doivent en tenir compte.

  1. Quand une personne est dans une position pendant une longue période, la circulation sanguine est perturbée. Dans les muscles accumulent des produits métaboliques, il y a donc une douleur. Cela se produit par exemple lorsque vous êtes assis dans une position inconfortable ou lorsque la posture est perturbée.
  2. Souvent blessé aux jambes en marchant avec des talons hauts, avec des pieds plats ou un excès de poids.
  3. Diverses maladies vasculaires entraînent une malnutrition des muscles. Cela provoque de la douleur. Cela peut être, par exemple, avec thrombophlébite, varices ou athérosclérose.
  4. Les maladies du système musculo-squelettique provoquent souvent des douleurs musculaires. Avec l'ostéomyélite, la scoliose, l'ostéochondrose, l'arthrite ou l'ostéoporose, les lésions musculaires sont épuisées après une lésion articulaire ou du cartilage.
  5. Des troubles des processus métaboliques dans le corps, tels que le diabète ou l'obésité, peuvent également être à l'origine de la myalgie.
  6. Les processus inflammatoires dans les articulations ou les ligaments provoquent souvent des douleurs musculaires. Les muscles eux-mêmes peuvent également devenir enflammés - cette maladie s'appelle myosite.
  7. Les blessures sont une cause fréquente de douleur musculaire: ecchymoses, entorses, lésions des os et des articulations. Dans ce cas, la douleur est vive ou pulsée.
  8. Diverses bactéries, virus ou parasites sont des sources d'intoxication. La douleur musculaire est souvent l'un des symptômes de cette maladie.
  9. La fatigue chronique, les tensions nerveuses, le stress peuvent également causer la myalgie. Par conséquent, les femmes et les adolescents nerveux et excitables souffrent souvent de ce symptôme.
  10. Les douleurs musculaires nocturnes peuvent être associées à un manque de vitamines et de minéraux. Cela se produit principalement en cas de manque de potassium, de magnésium et de vitamine B.
  11. Certains médicaments peuvent également provoquer des douleurs musculaires.

Quand voir un docteur

Dans la plupart des cas, les douleurs musculaires ne nécessitent pas de traitement grave, car elles disparaissent généralement après un repos. Mais il y a des situations où la myalgie indique une altération grave de la santé. Il est conseillé de consulter un médecin pour le diagnostic dans de tels cas:

  • si la douleur musculaire est constante ou se produit périodiquement;
  • si les sensations douloureuses deviennent saccadées;
  • si la douleur est apparue après l'entraînement, mais ne passe pas après le repos;
  • rougeur des tissus mous ou gonflement est apparu;
  • la douleur est accompagnée de symptômes alarmants: rétention urinaire, éruption cutanée, essoufflement ou fièvre élevée.

Que faire avec une douleur musculaire

Si la douleur survient peu fréquemment, le traitement peut être effectué indépendamment. Soulager la condition aidera de tels moyens:

  • dans tous les cas, pour la douleur dans les muscles, il faut leur donner du repos;
  • si, après une blessure, une compresse froide est immédiatement appliquée sur la zone touchée, cela arrêtera le processus inflammatoire;
  • avec des myalgies, des compresses chauffantes, un coussin chauffant ou un bain chaud sont efficaces;
  • diverses pommades aident également à soulager la douleur;
  • Vous pouvez prendre des médicaments, par exemple un anti-inflammatoire non stéroïdien: ibuprofène, diclofénac, nimésulide, nise ou kétorol, mais vous ne pouvez pas le faire souvent sans ordonnance médicale;
  • action plus sûre que les comprimés, ont une kinésioplastie avec un effet chauffant, par exemple, le poivre, Ketonal Thermo, Nanoplast Forte et d'autres;
  • si votre bras ou votre jambe vous fait mal, vous pouvez appliquer un bandage serré avec un bandage élastique;
  • le massage aide bien, il améliore la circulation sanguine dans les muscles et favorise leur relaxation;
  • exercices efficaces, meilleurs étirements, effectués à un rythme lent.

Traitement de la myalgie

Pour soulager les douleurs musculaires, appliquez diverses compresses, frictions et onguents. Ils contiennent généralement des composants anti-inflammatoires ou analgésiques. Mais pour le traitement de la myalgie souvent utilisé des médicaments avec un effet de réchauffement ou de distraction. Ce sont ceux qui contiennent du venin d'abeille ou de serpent, du camphre, de la térébenthine, de la capsaïcine, du menthol ou des huiles essentielles.

Il existe de nombreux médicaments efficaces contre la myalgie.

  1. La pommade "Apizartron" à base de venin d'abeille et d'huile de moutarde est utilisée pour les maladies inflammatoires, ainsi qu'après les blessures. Il convient bien au massage musculaire.
  2. Drogue très efficace "Vipratoks" contenant du camphre et du venin d'abeille.
  3. Soulage rapidement les douleurs musculaires après l'exercice "Gymnastogal".
  4. Aide à la pommade myalgique à base d'extraits de plantes et d'huiles essentielles. Ce sont "Sanitas", "Myoton" et d'autres.
  5. La pommade "Naftalgin" est très efficace en raison de l'action complexe de l'analgésique et de l'huile de Naftalan.
  6. Eh bien aide à frotter endroits douloureux teinture de poivre ou Menovazinom.
  7. Pommade anti-inflammatoire souvent utilisée et non stéroïdienne: "Voltaren", "Fastum", "Kétonal", "Diclofénac", "Indométacine" et autres.

Remèdes populaires

De nombreuses personnes aident à se débarrasser des douleurs musculaires, de diverses teintures et décoctions d'herbes, ainsi que des frottements et des compresses que l'on prépare soi-même. De tels outils ne peuvent être utilisés que si la myalgie survient rarement, mais il est toujours préférable de consulter d'abord votre médecin. Ces recettes folkloriques aident à soulager la douleur:

  • prendre des bouillons de trèfle, de gryzhnika nue, de thym, d'adonis, de baies de physalis, de boutons de saule;
  • pour les compresses, les bains et les irritations, on utilise de la teinture d'arnica de montagne, une décoction de brindilles de saule et des feuilles de menthe;
  • une pommade efficace à base d'huile végétale ou de vaseline de feuilles de laurier séchées et de brindilles de genièvre ou de poudre de prêle;
  • Vous pouvez faire une compresse à partir de feuilles de chou, barbouillées de savon et saupoudrées de soude;
  • si vous n’êtes pas allergique au miel, vous pouvez le frotter contre un point sensible. Pour plus d’effet, mélangez-le avec du raifort râpé ou du radis noir;
  • Prenez des bains chauds avec de l'extrait de pin ou du sel marin.

Comment pouvez-vous vous aider

Si la myalgie est associée à une intoxication corporelle, à une altération de la circulation sanguine ou à d'autres maladies, vous devez vous adresser à un traitement. Mais vous pouvez encore soulager les douleurs musculaires.

  • Dans les maladies infectieuses ou autres intoxications, la myalgie est due à l'accumulation de toxines et de produits métaboliques dans les tissus. Par conséquent, il peut être enlevé en les retirant du corps. Pour ce faire, vous devez boire plus de décoctions à base de plantes, de boissons aux fruits et de compotes, vous pouvez vous rendre au hammam.
  • Pour éliminer les douleurs musculaires après une maladie ou une blessure, il serait bon de suivre un cours de massage ou de physiothérapie. UV et électrophorèse particulièrement efficaces avec la novocaïne, ainsi que les bains de boue et de paraffine. En plus du massage habituel, vous pouvez essayer la réflexologie ou l'acupuncture.
  • Pour rétablir le travail normal des muscles, des exercices physiques sont utiles. Le meilleur de tous - marche, vélo, natation. Les exercices d'étirement sont également efficaces.

La douleur musculaire au moins une fois dans ma vie a été vécue par tout le monde. Parfois, ils ne sont pas remarqués, dans d’autres, ils causent de graves problèmes. Pour se débarrasser efficacement de la douleur, vous devez connaître les causes de la douleur. Après tout, il y a parfois des conditions dans lesquelles seul un traitement spécial prescrit par un médecin peut aider.

Douleur musculaire - causes et traitement

Douleur musculaire

De nos jours, la douleur musculaire est un syndrome très commun. Elle est ressentie non seulement par les hommes et les femmes adultes, mais également par les adolescents. La myalgie est d'origine différente.

Les douleurs qui se produisent dans les structures fibreuses - muscles, tendons, ligaments, etc., sont appelées fibromyalgie. La fibromyalgie est la forme la plus courante de syndromes myalgiques chroniques. Il est révélé que la fibromyalgie accompagne souvent un trouble du sommeil. Notez que l'association de la douleur, de la raideur matinale, de l'asthénie et des troubles du sommeil est observée chez plus de 75% des patients.

La fibromyalgie peut être de localisation différente, mais les zones suivantes sont le plus souvent touchées:

  • l'arrière de la tête;
  • bas du dos (lumbago);
  • le cou;
  • zone de l'épaule;
  • la poitrine;
  • hanches près de l'articulation du genou.

Une telle douleur survient principalement chez les femmes. Elle peut être provoquée ou exacerbée par une surcharge physique ou mentale, des troubles du sommeil, des traumatismes, l'humidité ou le froid, et parfois des maladies systémiques, généralement rhumatismales.

Le syndrome de fibromyalgie primaire se développe surtout chez les jeunes femmes en bonne santé, caractérisées par l’anxiété, la susceptibilité au stress et la dépression, ainsi que chez les adolescentes, en particulier les filles. Les hommes sont plus susceptibles à la fibromyalgie locale pendant le travail ou la surcharge sportive.

La fibromyalgie primaire est une forme de lésion des tissus mous extra-articulaires, caractérisée par une douleur musculo-squelettique diffuse et la présence de points douloureux spécifiques ou d'hypersensibilité, déterminés par la palpation.

De nombreuses études ont montré que 1 à 2% de la population des pays développés souffraient de fibromyalgie et il y avait une tendance à augmenter la proportion de cette pathologie parmi les autres maladies rhumatismales.

Une des caractéristiques du syndrome de fibromyalgie primaire est l’abondance et la variété des plaintes du patient présentant un petit nombre de signes objectifs de la maladie. Le principal symptôme de la fibromyalgie primaire est une douleur musculo-squelettique diffuse chronique, qui est généralement associée à des sensations désagréables dans les muscles.

Causes de la douleur musculaire

Les causes des spasmes musculaires sont différentes. Il peut s'agir de toutes sortes de blessures lorsque le muscle se contracte en réponse à la douleur. De plus, la cause du spasme musculaire peut être un stress statique prolongé, par exemple, lorsqu'une personne est assise de manière incorrecte devant l'ordinateur, qu'un étudiant est assis au bureau ou lorsqu'elle porte un sac sur une épaule.

Lorsqu'une telle tension est maintenue pendant longtemps, les myocytes semblent «s'habituer» à l'état de stress, ce qui entraîne une perturbation des processus métaboliques. Enfin, le stress émotionnel peut entraîner des spasmes.

Une autre cause fréquente de myalgie est la myosite, une inflammation des tissus musculaires. La myosite peut survenir comme complication de diverses maladies, telles que la grippe. Parmi les causes de son apparition figurent les blessures musculaires ou leur surmenage dû à un effort physique inhabituel.

Dans la période aiguë de la blessure, la douleur musculaire est réflexe et est associée à une excitation excessive des récepteurs situés au fond des tissus. La douleur musculaire peut être d'origine vasculaire et se produire avec un apport sanguin insuffisant.

Dans ce cas, les besoins accrus des muscles qui travaillent activement ne reçoivent pas la quantité nécessaire d'oxygène et de nutriments. Lorsque la myosite apparaît douleur douloureuse dans les muscles des bras ou des jambes, le corps, qui sont aggravés par le mouvement.

La myalgie est souvent le symptôme initial de la polymyosite, qui développe en outre une faiblesse musculaire. Connu pour sa polymyalgie rhumatismale, caractérisée par une douleur et une tension des muscles du cou, de la ceinture scapulaire, s’étendant ensuite à la ceinture pelvienne et aux muscles des jambes.

En outre, les douleurs musculaires peuvent être un symptôme des maladies suivantes:

Pourquoi les muscles font-ils mal après l'entraînement?

La douleur tardive survient lorsque des charges qui ne sont pas typiques chez l'homme. Le plus souvent, il est expérimenté par les débutants, qui tentent de réaliser de nombreux exercices le premier jour de leur entraînement.

Cela peut également se produire chez des athlètes expérimentés qui modifient considérablement le plan d'entraînement. Après de lourdes charges, tous les muscles font mal. Cet état atypique est immédiatement traité comme une fatigue physique. Nous devons nous rappeler que tous les exercices inhabituels provoquent toujours une telle réaction. De petites lacunes se produisent à l'intérieur de la fibre musculaire, c'est-à-dire que des plaies microscopiques se forment.

Ce sont eux qui causent la douleur sans cesse croissante. Des processus de régénération intensifs commencent à se produire dans le corps. Réaliser une synthèse protéique améliorée, un matériau pour la croissance musculaire et la libération d'hormones. L'inflammation musculaire n'est pas du tout un phénomène douloureux, car elle indique que vous avez commencé à augmenter le poids et le volume des muscles.

Deux ou trois semaines au gymnase aideront à éliminer complètement l’inconfort et à entrer dans le rythme. Un programme bien conçu vous aidera à planifier vos cours correctement. Le plan de formation ne doit être modifié qu'une fois tous les 3 à 5 mois.

S'il n'y a pas de douleur musculaire retardée, vous pouvez augmenter la charge et l'intensité de l'exercice. Si tous les muscles vous font mal, au contraire, vous devez réduire la charge et l'intensité des exercices.

Une douleur lancinante et aiguë peut indiquer que vous êtes blessé. Dans ce cas, vous devez contacter le centre de traumatologie pour obtenir un diagnostic.

L'hématome, des ecchymoses et diverses tumeurs peuvent également être un signe de blessure. Pour éviter les complications, vous devez faire attention à toute gêne des articulations, telle que le fait de casser ou de cliquer. La maladie musculaire peut être la cause d'autres maladies qui nécessitent un diagnostic.

Traitement de la douleur musculaire

Le traitement de la douleur musculaire dépend principalement de l’installation de la cause de la maladie.

Initialement, ils agissent avec des antipyrétiques, qui ont également un effet sédatif sur un malade. Il existe des cas où il est assez difficile de diagnostiquer avec précision la douleur musculaire.

Ensuite, les médecins utilisent la méthode de rétrécissement de la chaîne des symptômes, à savoir la prescription d’anti-inflammatoires sous forme de comprimés. Pour les douleurs aiguës et insupportables, un analgésique aux propriétés non narcotiques doit être pris, sous forme de comprimés et de pommades, dans les cas plus complexes d’injections intraveineuses.

Si les douleurs musculaires ne sont pas traitées pendant longtemps, elles peuvent déclencher le développement de maladies plus graves:

  • l'ostéoartose;
  • ostéochondrose;
  • hernie intervertébrale;
  • arthralgie et autres.

Mesures thérapeutiques pour la douleur dans les muscles

Traitement de la toxicomanie

Anti-inflammatoires et analgésiques: indométhacine, diclofénac, analgine. La pommade pour les articulations a d’excellentes propriétés chauffantes et anti-inflammatoires, leur choix se limite principalement à la forme finalegon, le gel fastum. Pour la mouture, la teinture de menovazine et de poivre a un bon effet.

Physiothérapie

Procédure obligatoire pour le traitement et la prévention. Un ensemble d'exercices est développé strictement par votre médecin.

Physiothérapie

Traitement par électrophorèse avec histamine, novocaïne, irradiation ultraviolette des zones musculaires touchées.

Thérapie manuelle

Le chiropracteur soulage la douleur, soulage les poches et améliore la circulation sanguine. Il est souhaitable que cette méthode de traitement soit supervisée par un spécialiste et vous pouvez rapidement oublier la maladie.

Remèdes populaires

Un bain chaud (avec diathèse goutteuse, radon, bains au sulfure d'hydrogène), un traitement à la paraffine et un enveloppement à la boue sont également très utiles.

Questions et réponses sur "Douleur dans les muscles"

Question: Bonjour. Les douleurs musculaires me tourmentent, vers quel spécialiste me tourner? Merci

Question: Bonjour! Sur la jambe gauche, un peu de tibial et de gros muscles sont devenus très malades. J'ai 42 ans, je vis au village, mon poids coïncide avec ma taille. Je mène une vie très active. Comment traiter et quoi et quelle est la cause de la douleur? Besoin de bouger, mais je ne peux pas à cause de la douleur, comment être, aider.

Question: Bonjour. Périodiquement, il y a des douleurs crampes aiguës dans les muscles des bras et des jambes de localisation différente. Principalement dans la région du gros muscle de la cuisse et dans la région de l'articulation du poignet. La douleur dure quelques secondes dans un muscle, puis commence dans un autre. Peut être quotidien, peut-être pas quelques jours. Tout a commencé avec la prise de Finlipsin, le médicament ne boit pas pendant 2 mois, la douleur ne disparaît pas. Qu'est-ce que c'est

Question: J'ai 26 ans. Mon mal de gorge est devenu douloureux et le deuxième jour, mes muscles du cou et de la taille, ma faiblesse, ma fièvre, mes vertiges ont commencé à me faire mal. Dis-moi s'il te plaît, est-ce que ce sont des complications?

Question: J'ai 21 ans et je suis tourmenté par la douleur dans les jambes pendant la course. Il y a un an, j'étais dans la salle de sport, je pesais environ 80 kg et ma taille était de 80 kg. J'ai arrêté de pratiquer dans la salle de sport et, avec le temps, j'ai commencé à prendre du poids. Il s'est arrêté à 93 kg et s'est rendu compte qu'il fallait perdre du poids. Je joue au football deux à trois fois par semaine, mais des douleurs sont apparues à l'intérieur de la jambe, près de l'os et des muscles antérieurs de la jambe. Quelque part après 1-2 minutes, les muscles commencent à être très fatigués et le pied devient difficile à soulever. Habituellement, après avoir fait du jogging, l'endroit commence à faire mal de l'intérieur de la jambe, même en marchant et au toucher, cela prend un temps assez long, environ 4 jours sans courir. Tout cela s'applique au pied droit et gauche. Je pense que cela est dû à beaucoup de poids. Peut-être que je ne cours pas de cette façon. Merci d'avance pour la réponse.

Question: Au début, tout a commencé avec un engourdissement du gros orteil après environ 15 minutes d'assise. Un mois plus tard, il y avait une légère douleur au mollet, avec une douleur qui a fonctionné pendant 2 mois, la douleur a commencé à s'intensifier, il n'y avait pas de douleur à plier, je ne pouvais pas obtenir beaucoup plus, arrêter pour que la douleur passe (seulement assis), tourné vers le médecin. Cela fait maintenant un mois que je suis sous traitement - injections (mydocalms), pilules (meloxicam) - cela est devenu un peu plus facile, mais la douleur ne disparaît pas, une douleur intense apparaît lorsque je marche, dans le muscle gastro-méningé, et tire lorsque je penche la tête en avant vers les muscles de la jambe. 1 mois à l'hôpital, était une opération en Septembre 2011 pour l'ablation de l'utérus. 44 ans. Comment puis-je supprimer une telle douleur?

Question: Bonjour! Mon oncle est à l'hôpital. Il a été pondu avec une gastrite, une pancréatite et une cholécystite alors que la température était de 37,6. La gastrite et la pancréatite sont guéries, la température persiste et augmente d'environ 3 heures de l'après-midi jusqu'au soir. Au matin, elle s'apaise et provoque toujours des douleurs musculaires. J'ai fait divers tests, notamment des numérations sanguines pour les vers et une ponction de la moelle osseuse - les résultats sont bons! Les médecins ne peuvent pas comprendre ce qui se passait et poser un diagnostic. Que pourrait-il être et quels tests devrais-je passer?

Myalgie (douleur musculaire)

Myalgie (douleur musculaire)

La myalgie est une pathologie caractérisée par la présence de fortes douleurs dans les muscles, souvent accompagnée de faiblesse et d’enflure. En règle générale, les patients myalgiques remarquent également l’apparition de sensations désagréables lors de la palpation des muscles ou lors des mouvements.

Les causes

Les principales causes de myalgie sont les suivantes: blessures musculaires, maladies inflammatoires, mode de vie sédentaire, effort physique intense. La myalgie peut également être causée par un stress chronique, des troubles névrotiques, une névrose, une insomnie et d'autres troubles du sommeil, une hypothermie prolongée, une concentration réduite en hormone somatotrope, des maladies auto-immunes, des prédispositions génétiques, l'haltérophilie, des pathologies neurologiques (en particulier des états convulsifs fréquents), des maladies infectieuses aiguës, réactions allergiques de type immédiat, exposition excessive aux rayons ultraviolets, maladies rhumatoïdes.

Symptômes de myalgie

La principale plainte des patients atteints de myalgie est la douleur, qui peut être de nature différente (le plus souvent oppressante, douloureuse). La myalgie se manifeste également par un œdème. Les symptômes de la myalgie dépendent principalement de son type. Dans la fibromyalgie, les patients signalent une douleur qui se propage de manière diffuse dans tout le corps. La douleur est plus prononcée dans la région lombaire et du cou, dans les extrémités inférieures et supérieures. Dans ce cas, l'intensité du syndrome douloureux peut varier en fonction du changement de temps. En outre, les patients présentent une diminution de l'endurance physique, de l'efficacité, une fatigabilité rapide, l'apparition de spasmes, des convulsions, un engourdissement, une sensation constante de lourdeur. En outre, l'insomnie, la dépression et les sautes d'humeur peuvent apparaître. Dans les cas graves, une altération persistante de la fonction musculaire et l'incapacité d'effectuer certains mouvements peuvent survenir.

Dans la myosite, la douleur survient dans un muscle particulier. Il y a un gonflement ou une rougeur du muscle affecté, une raideur ou une restriction nette du mouvement. La douleur dans la myosite peut s'aggraver avec une tension musculaire ou au repos; lorsque vous appuyez sur le muscle, il y a une forte réduction. L'intensité du syndrome douloureux peut varier en fonction du changement de temps. Avec la progression de la myosite, une atrophie musculaire peut se développer.

La poliomyélite se caractérise par un début aigu ou subaigu, avec une implication progressive dans le processus pathologique des muscles du bassin et de la ceinture scapulaire. Des douleurs musculaires sont également notées pendant la tension et au repos. Avec la poliomyélite, les articulations, le cœur, les poumons et le tube digestif sont endommagés. De plus, avec cette pathologie, le patient développe une faiblesse musculaire, il devient incapable d'effectuer des actions élémentaires (tenir l'objet, lever la main, se lever). Au fil du temps, les patients atteints de polymyosite développent une atrophie des muscles affectés.

Diagnostics

Le rhumatologue s'occupe du traitement des patients atteints de myalgie. Le diagnostic comprend l'anamnèse, l'examen médical, la palpation et la percussion, la numération globulaire complète, le test sanguin biochimique, les tests rhumatismaux, l'électromyographie, les rayons X, l'IRM, le scanner, la biopsie musculaire, suivie d'un examen histologique. La consultation d'un neuropathologiste ou de médecins d'autres spécialités est également requise, en fonction de la présence de complications.

Types de maladie

Il existe trois types de myalgies:

Actions du patient

En cas de telles plaintes, il est nécessaire de faire appel à un spécialiste qualifié.

Traitement de la douleur musculaire

La tâche principale est d'éliminer les causes profondes de la myalgie. Traitement complet des douleurs musculaires, qui comprend généralement l’utilisation de glucocorticoïdes, la prise d’AINS (Naiz, ibuprofène, cétonal, méloxicam) et d’analgésiques tels que la ménovazine et d’autres médicaments, des relaxants musculaires, l’utilisation de pommades et de gels externes. Il est également possible d'injecter des drogues dans le muscle touché.

En outre, myalgie est associée à des traitements de spa, à la physiothérapie (massages, exercices thérapeutiques, aquagym), à l’acupuncture.

Des complications

En l’absence de traitement opportun et bien choisi, on observe une progression de la myalgie, une atrophie des muscles affectés, une dégradation de la qualité de vie du patient, une invalidité et une incapacité.

Prévenir la douleur musculaire

La prévention de la myalgie peut être primaire et secondaire.

La prophylaxie primaire prévoit des activités pouvant prévenir l’apparition de cette pathologie. Cela inclut l’évitement de l’hypothermie, un stress physique et psycho-émotionnel grave, le traitement rapide des maladies infectieuses et le maintien d’un mode de vie actif et sain.

La prévention secondaire des myalgies repose sur la prévention de la récurrence de cette pathologie et consiste notamment à limiter les efforts physiques importants, les régimes amaigrissants, la réduction du temps passé au soleil ou au froid, la prise régulière de médicaments prescrits, la physiothérapie (massages, exercices thérapeutiques).

Douleur musculaire

  • Encyclopédie des maladies
  • Montrer tout
  • Un
  • B
  • Dans
  • R
  • D
  • Et
  • À
  • L
  • M
  • H
  • Oh
  • F
  • R
  • Avec
  • T
  • F
  • X
  • C
  • Euh

Les douleurs musculaires (myalgies) se manifestent le plus souvent aux épaules et au cou, dans le dos. Environ 75% des adultes en Europe souffrent de maux de dos, d’une manière ou d’une autre, d’origine musculaire. Les muscles sont divisés en squelette et lisse. Les muscles squelettiques comprennent les muscles qui permettent le mouvement humain et lient les structures osseuses. Très souvent, la douleur n'est pas causée par les muscles squelettiques, mais par les muscles lisses (par exemple, des problèmes au niveau des muscles lisses du cœur peuvent être une source de douleur thoracique). Les muscles lisses sont situés dans les parois des organes creux du corps, tels que l'estomac, la vessie et les vaisseaux sanguins, et jouent un rôle important dans le fonctionnement normal des organes. Le muscle cardiaque qui forme le cœur est responsable du pompage du sang dans tout le corps.

Les muscles répondent aux commandes du cerveau et du système nerveux ou à d'autres stimuli, par exemple par réflexe lorsqu'un examen neurologique est effectué avec un marteau. Les muscles se contractent pendant la stimulation et se relâchent après la contraction. Les muscles peuvent être une source de douleur en raison de diverses maladies et affections, notamment les infections, les blessures, les maladies auto-immunes, les maladies neurologiques et musculaires, les tumeurs malignes (cancer) et même après la prise de certains médicaments. Les douleurs musculaires peuvent également concerner les ligaments, les tendons et les fascias, qui sont des tissus mous qui relient les muscles, les os et les organes.

Une personne peut ressentir des douleurs musculaires dans certains muscles du corps, tels que les muscles du dos ou des jambes, ou la douleur peut être diffuse dans tous les muscles, tels que la grippe. Un patient souffrant de douleurs à la poitrine lors d'une crise d'angine est causé par des problèmes de myocarde. Les douleurs menstruelles sont des douleurs causées par le muscle lisse de l'utérus. Les douleurs temporaires des muscles squelettiques sont souvent dues à des tensions musculaires dues à des mouvements inconfortables ou à des efforts excessifs. Ce type de douleur affecte souvent un ou plusieurs muscles et, en règle générale, la douleur est aiguë et intense. L'abstinence d'activités qui provoquent des douleurs, du repos, du froid, des médicaments locaux et anti-inflammatoires contribue généralement à réduire la douleur associée au stress excessif sur les muscles. Les douleurs musculaires peuvent être causées par des maladies graves telles que la fibromyalgie, des infections ou une dermatomyosite.

La douleur musculaire peut être le symptôme d'une maladie grave, telle qu'une fracture musculaire ou une infection. Par conséquent, vous devez immédiatement consulter un médecin si la douleur musculaire est permanente ou augmente.

Non seulement la douleur dans les muscles, mais toute douleur est un signal important pour le corps. Divers stimuli peuvent provoquer des douleurs, telles que le chauffage ou le refroidissement, la pression ou un choc, ainsi qu'une stimulation électrique et des produits chimiques. Les récepteurs de la douleur sont responsables de la transmission de ces sensations stimulantes. Les récepteurs de la douleur sont des terminaisons nerveuses libres situées à la fois à la surface de la peau et en profondeur - dans les muscles, les tendons et les ligaments, ainsi que dans divers organes. Lors de la stimulation des récepteurs de la douleur, leur signal passe dans le système nerveux central, où il est analysé et où une réponse protectrice se produit, destinée à prévenir de nouveaux dommages.

Les symptômes

Des douleurs musculaires peuvent apparaître avec d’autres symptômes qui varient en fonction de la maladie sous-jacente. Par exemple, une douleur musculaire causée par un traumatisme peut être accompagnée d'ecchymoses et d'un gonflement dans la zone de la blessure. Les symptômes supplémentaires pouvant accompagner les douleurs musculaires incluent:

  • Déprimé
  • La diarrhée
  • Symptômes de maladie respiratoire aiguë (fièvre, frissons, maux de gorge, fatigue, maux de tête, toux)
  • Perturbation de la concentration
  • Perte d'appétit
  • Crampes musculaires
  • Engourdissement, fourmillements ou sensation de brûlure (appelées paresthésies)
  • Difficulté à marcher
  • Perturbation du sommeil
  • Gonflement au site de la blessure
  • Perte de poids nette
  • Vomissements

Symptômes graves pouvant indiquer une maladie mettant la vie en danger.

Dans certains cas, des douleurs musculaires peuvent survenir en association avec d'autres symptômes pouvant indiquer une affection grave ou représentant un danger de mort, comme une crise cardiaque (crise cardiaque) ou une méningite. Un besoin urgent de consulter un médecin s'il présente l'un de ces symptômes:

  • Modifications de la conscience ou de l'attention, telles que perte de conscience ou altération grave de la mémoire
  • Modifications de l'état mental, telles qu'une altération de la perception de l'environnement
  • Douleur thoracique irradiant au bras, à l'épaule, au cou ou à la mâchoire
  • Essoufflement, essoufflement
  • Incapacité de bouger dans aucune partie du corps
  • Violation (perte) de vision
  • Pas d'urine
  • Faiblesse progressive et engourdissement
  • Crise convulsive
  • Cou raide avec forte fièvre

Cause de la douleur

La douleur du muscle squelettique est le plus souvent causée par une blessure directe ou un traumatisme résultant d'une contrainte musculaire ou d'une contrainte musculaire. La tension musculaire se produit lorsque plusieurs fibres musculaires sont endommagées, tandis qu'un grand nombre de fibres musculaires se rompent lors de la rupture d'un muscle. Une rupture (déchirure) d'un tendon peut également entraîner des douleurs musculaires. Les muscles et les tendons ont la capacité de se régénérer, mais en cas de forte rupture d'un muscle ou d'un tendon, une restauration opérationnelle de l'intégrité des structures endommagées est nécessaire. Les douleurs musculaires peuvent être causées par des crampes dues à une surcharge ou à une impulsion nerveuse anormale, ce qui entraîne une contraction musculaire excessive. Dans certains cas, la douleur musculaire peut être le symptôme d'affections graves, voire mortelles, telles qu'une crise cardiaque, une méningite ou un cancer.

Causes traumatiques de douleurs musculaires

Les douleurs musculaires peuvent être associées à toute blessure, notamment:

  • Coup direct
  • Déformation ou rupture musculaire
  • Mouvements excessifs ou répétitifs
  • Compression nerveuse (due à une hernie discale, une sténose de la colonne vertébrale)

Maladies et états neuromusculaires

  • La sclérose latérale amyotrophique (SLA, maladie de Charcot) est une maladie neuromusculaire grave qui provoque une faiblesse musculaire et conduit à une invalidité.
  • Lésion cérébrale ou lésion médullaire
  • Dermatomyosite (affection caractérisée par une inflammation musculaire et une éruption cutanée)
  • Maladie de Lyme (maladie bactérienne inflammatoire transmise par les tiques)
  • Sclérose en plaques (maladie qui affecte le cerveau et la moelle épinière et provoque une faiblesse, une altération de la coordination, de l'équilibre et d'autres problèmes)
  • Dégradation musculaire (rhabdomyolyse)
  • Infections musculaires telles que les abcès
  • Maladie de Parkinson (maladie du cerveau entraînant des mouvements et une coordination médiocres)
  • Polymyalgie rhumatismale (une maladie caractérisée par des douleurs musculaires et une raideur musculaire)
  • Polymyosite (inflammation et faiblesse musculaire)
  • AVC

Autres causes possibles de douleurs musculaires

Les douleurs musculaires peuvent être causées par de nombreuses autres maladies et affections, notamment:

  • Le cancer
  • Déprimé
  • Fibromyalgie
  • Angine ou infarctus du myocarde
  • L'hypothyroïdie
  • Grippe ou autres maladies respiratoires
  • Insuffisance rénale
  • Troubles électrolytiques (violations du taux de potassium ou de calcium dans le sang).
  • La grossesse
  • Lupus érythémateux systémique
  • Carence en vitamine B12 ou en vitamine D

Les médicaments et les substances pouvant causer des douleurs musculaires incluent:

  • Inhibiteurs de l'ECA (utilisés pour abaisser la pression artérielle)
  • Cocaïne
  • Statines (médicaments pour réduire le cholestérol)

Les questions qui aident à déterminer la cause de la douleur musculaire incluent:

  • Existe-t-il d'autres symptômes, tels qu'un mal de gorge ou de la fièvre?
  • Vous sentez-vous la douleur dans un domaine particulier ou dans tout votre corps?
  • Combien de temps dure cette condition?
  • Dans quelles parties du corps la douleur est-elle présente?
  • Qu'est-ce qui réduit ou augmente la douleur?
  • Quels médicaments sont pris maintenant ou récemment

Complications potentielles de la douleur musculaire

Les complications associées à la douleur musculaire dépendent de la maladie ou de la condition sous-jacente. Par exemple, une douleur musculaire associée à la fibromyalgie ou à une maladie dégénérative peut entraîner une diminution de l'activité motrice et des complications associées. Cependant, de nombreuses douleurs musculaires squelettiques répondent bien au traitement. Toutefois, si la douleur musculaire persiste et est associée à une maladie systémique, elle peut entraîner les complications suivantes, notamment:

  • Douleur chronique
  • Immobilité et complications connexes (telles que escarres et thrombose)
  • Douleur persistante résistant au traitement
  • Atrophie musculaire
  • Contraction musculaire
  • Dommages persistants aux muscles ou aux nerfs (le plus souvent dus à la compression du nerf), y compris la paralysie.
  • Diminution de la qualité de vie

Diagnostics

Diagnostic de la douleur musculaire (myalgie), principalement basé sur l'historique de la maladie et ses symptômes. La plupart des douleurs musculaires sont associées à une tension musculaire (due par exemple à une posture inappropriée ou à un style de vie sédentaire) ou à des blessures (étirements, ecchymoses ou douleurs musculaires lors de la pratique d'un sport). Les méthodes de recherche instrumentales, telles que les ultrasons ou les rayons X, le scanner, l'IRM, aident à confirmer ou à différencier la cause de la douleur musculaire.

Antécédents médicaux (anamnèse).

Le médecin s'intéressera au type de douleur, à la localisation de la douleur et à l'intensité de la douleur musculaire. Cette information peut être essentielle pour déterminer les causes de la douleur à la jambe. Les informations sur la présence de blessures musculaires, d'ecchymoses, de facteurs qui entraînent une augmentation ou une diminution de la douleur musculaire ou de la douleur musculaire sont très importantes, par exemple en cas de hernie discale, au moment de la douleur (de jour ou de nuit).

Inspection. L’examen par un médecin vous permet de déterminer la présence de zones douloureuses, de décoloration de la peau, d’amplitudes de mouvement dans les muscles ou les articulations, la force musculaire, une douleur locale dans la région du tendon ou la détermination de points déclencheurs (par exemple, dans la fibromyalgie). En outre, l'activité réflexe, la sensibilité et d'autres tests neurologiques sont importants pour détecter la présence de troubles neurologiques. Le moment d'apparition de la douleur dans les muscles est également important, par exemple dans l'ostéoporose ou la spondylarthrite ankylosante. L'abus d'alcool et de drogues peut être une cause possible de douleur musculaire, et les informations à ce sujet sont importantes pour déterminer les causes de la douleur musculaire. Certains médicaments peuvent également avoir des effets secondaires de douleurs musculaires.

Méthodes de recherche en laboratoire.

Des analyses de sang peuvent déterminer la présence d'inflammation ou d'infections, de processus auto-immuns; Les analyses biochimiques peuvent déterminer des anomalies des organes internes (par exemple, le foie ou les reins).

Échographie (échographie). Cette méthode de recherche permet de visualiser la présence d'une inflammation musculaire (myosite), de ruptures musculaires et tendineuses.

Des méthodes de recherche telles que la tomodensitométrie ou l'IRM sont nécessaires pour visualiser les problèmes dans les muscles profonds, où l'échographie n'est pas informative ou s'il est nécessaire de visualiser les affections neurologiques ou les traumatismes. Les méthodes de recherche électrophysiologiques (EMG ou ENMG) permettent de déterminer la présence de maladies inflammatoires ou dégénératives des muscles ou de troubles de la conduction le long des nerfs dus à la compression des racines nerveuses ou à d'autres maladies neurologiques.

La biopsie musculaire est généralement utilisée en dernier recours pour diagnostiquer les maladies musculaires, et uniquement s'il existe des signes évidents de telles maladies.

Traitement

Le traitement de la douleur musculaire dépend de la cause de ce symptôme. Par conséquent, le facteur le plus important pour déterminer la tactique de traitement consiste à poser un diagnostic précis. Par exemple, si la douleur musculaire est causée par la prise de certains médicaments, il suffit dans ce cas d’arrêter de prendre ces médicaments ou de les remplacer par d’autres médicaments. Le traitement médicamenteux contre les douleurs musculaires peut inclure à la fois des AINS, des analgésiques et même des opiacés.

Douleur musculaire aiguë

En cas de douleurs musculaires aiguës apparues à la suite d'une blessure, il est nécessaire de garantir repos et décharge, dans certains cas d'immobilisation. De plus, un bon effet dans de tels cas donne un refroidissement local avec de la glace enveloppée dans une serviette, ce qui réduit l'inflammation causée par la douleur. En outre, il est nécessaire de mettre fin au stress qui a entraîné des douleurs musculaires. Le traitement des blessures musculaires prend beaucoup de temps, car une récupération précoce de charges normales peut entraîner un syndrome de douleur chronique et conduire à une cicatrisation excessive du tissu musculaire et, dans les cas graves, au développement d'une myosite ossifiante.

Douleur musculaire chronique

Le traitement de la douleur chronique peut inclure l'utilisation de procédures thermiques, ainsi que d'autres traitements, tels que:

  • Acupuncture et Acupressure
  • Électrothérapie (thérapie par l'électricité)
  • Électromyostimulation
  • Physiothérapie
  • Thérapie d'exercice
  • Thérapie manuelle

Les exercices systématiques (thérapie par l'exercice) sont particulièrement pertinents lorsque les causes de douleur chronique sont des maladies dégénératives de la colonne vertébrale, telles que l'ostéochondrose, la spondylose, la hernie discale.

Les méthodes de traitement chirurgical sont utilisées pour les lésions traumatiques graves des muscles ou en présence de compression des racines nerveuses.

La prévention des douleurs musculaires est régie par les règles suivantes: maintien d'un mode de vie sain, activité physique adéquate, alimentation équilibrée, bonne ergonomie du lieu de travail, exclusion de l'abus d'alcool, tabagisme.

L'utilisation de matériaux est autorisée lors de la spécification du lien hypertexte actif vers la page permanente de l'article.

Traitement de la douleur musculaire

Le traitement de la douleur musculaire dépend toujours de la cause identifiée, du type de maladie. Cependant, le plus souvent, les symptômes musculaires douloureux sont causés par le syndrome myofascial, dont le traitement est difficile. Cela est dû aux facteurs étiologiques inachevés qui font encore l’objet de vives discussions entre rhumatologues, orthopédistes, neurologues, phlébologues et autres spécialistes.

De toute évidence, la douleur musculaire causée par le polysymptome dicte la nécessité d'appliquer toutes les méthodes possibles et acceptées par le monde médical.

Nous proposons un schéma général qui définit le traitement de la douleur musculaire. Bien entendu, un plan d'action thérapeutique plus précis ne peut être établi que par le médecin traitant après un examen approfondi, en tenant compte de toutes les caractéristiques individuelles de votre corps.

  1. Les douleurs musculaires, les myalgies, les symptômes concomitants non compliqués (fièvre, inflammation purulente et autres) sont traités dans un premier temps sans traitement médicamenteux. Tout d'abord, le traitement concerne le déchargement musculaire, la correction de la posture corporelle lors d'activités professionnelles, la relaxation, la correction de la posture et éventuellement le poids corporel.
  2. Masser, frotter les muscles à l'aide d'agents chauffants externes (pommades, gels).
  3. Compression ischémique manuelle d'une zone de douleur spécifique (déclencheur) afin d'améliorer la circulation sanguine dans les tissus musculaires.
  4. Physiothérapie (thermique).
  5. Acupuncture, acupuncture.
  6. Thérapie physique complexe.

Si la douleur musculaire est intense, forte, aiguë, elle est arrêtée à l'aide d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, à la fois pour usage externe et sous forme de comprimé. En outre, des relaxants musculaires et certains types de médicaments psychotropes peuvent être prescrits pour neutraliser l'état dépressif.

Qui contacter?

Comment se débarrasser de la douleur musculaire?

Afin de se débarrasser de la douleur musculaire, une approche intégrée est nécessaire. Le traitement vise donc à affecter tous les systèmes du corps impliqués dans le syndrome de la douleur.

Un objectif typique de la première étape du traitement est constitué de pommades, gels, préparations topiques d’action locale. Leur tâche est de changer le lien pathologique «douleur musculaire». En règle générale, les agents du groupe des myélorelaxants, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et moins souvent les analgésiques sont prescrits. En outre, un bon effet est obtenu par le biais de pommades distrayantes, irritantes et chauffantes, souvent à base d'herbes médicinales et de poisons contenant des huiles essentielles. Parmi les produits les plus populaires, citons le Voltaren-gel, le Deep Heath, le Diclofenac-gel, l'Apizatron, le Myoton, le Vipratox et d'autres.

L'algorithme d'action thérapeutique pour la douleur dans le muscle:

  • Immobilisation de la zone du corps, des membres, assurant le repos musculaire.
  • Applications, frotter à l'aide de moyens externes.
  • But des relaxants musculaires.
  • Le but des AINS - anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  • Lorsque la douleur prescrit des injections (analgésiques) dans la zone de déclenchement.
  • L'acupuncture
  • Massages
  • Effectuer des exercices spéciaux d'étirement musculaire.
  • Si la douleur dans le muscle est secondaire, le traitement du symptôme principal provoquant des symptômes.

Pommade Douleur Musculaire

L'onguent pour douleurs musculaires est généralement le premier remède permettant de soulager un symptôme douloureux, un spasme. Les pommades peuvent avoir des effets différents:

  • Analgésiques, analgésiques.
  • Soulager l'inflammation.
  • Amélioration de la circulation sanguine, hyperémique.
  • Action chauffante et irritante.
  • Soulager le gonflement.

La liste des outils les plus populaires et les plus efficaces utilisés dans le traitement de la myalgie:

  • Viprosal à base de poison de gurzy, contenant également de l’huile essentielle de camphrier et d’autres substances actives. La pommade a des contre-indications - allergie à l'éther et peu de poison.
  • Kapsikam contenant beksilnikotinat, camphre, essence de térébenthine, dimexide. La pommade soulage bien les douleurs musculaires, mais elle ne peut pas être appliquée à la surface avec des plaies, des coupures.
  • Finalgon contenant l'ester de l'acide nicotinique, vanililamide d'acide nonylique. Bien active l'apport sanguin, dilate les vaisseaux sanguins, a un effet de réchauffement local.
  • Fort gel
  • Diklak-gel.
  • Denebol-gel.
  • Ben Gay.
  • Fastum gel.
  • Olfen.
  • Analgos.
  • Dolobene.
  • Tarflex.
  • Apisatron.
  • Finalgel.
  • Traumel.
  • Diclosan.
  • Veral.
  • Coup profond
  • Revma gel.
  • Espol

Une pommade pour la douleur musculaire peut être achetée sans ordonnance dans toutes les pharmacies, mais il est préférable que le médecin examine le muscle endommagé, détermine l'étendue de la lésion, la cause de la douleur et prescrive un médicament spécifique efficace.

Médecine de la douleur musculaire

Un remède contre la myalgie peut être un médicament externe, des pilules, des injections, des massages, de la physiothérapie, des exercices thérapeutiques.

Tout dépend de la gravité de la douleur, de la localisation du muscle et de la prévalence du symptôme.

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens, principalement à base de diclofénac, d’ibuprofène, d’indométhacine:

Pommade au Diclofenac:

  • Diklovit
  • Diklak.
  • Dicloran.
  • Voltaren.
  • Diclofenac.
  • Ortofen.
  • Diklobene.
  • Dicloran plus.

Pommade à l'ibuprofène:

  • Nurofen
  • Est long
  • Movalis, Nurofen, Nimid et d'autres moyens de ce groupe sont également efficaces.

Les pommades contenant des poisons, des extraits de poivron, tels que Viprosal, Docteur Theiss, Espol, Efkamon, Kamphotsin et autres ont un effet local irritant et atténuant la douleur.

Sur la zone des muscles endommagés, imposent des compresses avec alcool, camphre, baumes.

Les massages chauffants sont appliqués aux applications utilisant de la chaleur, des moyens externes chauffants, des coussins chauffants.

L'immobilisation avec un bandage serré est montrée.

Complexes efficaces d'exercices pour étirer un muscle spastique (relaxation post-isométrique).

Les analgésiques, les analgésiques et les antipyrétiques sont prescrits pour soulager les douleurs.

En cas de dépression concomitante (fibromyalgie), les antidépresseurs sont indiqués.

Dans le cas de la fibromyalgie, une psychothérapie donne de bons résultats, en particulier grâce à l’utilisation de techniques comportementales, de techniques de relaxation et de réingénierie autogène.

Soulager la douleur musculaire

Avant d'arrêter un symptôme douloureux, pour choisir un analgésique parmi une douleur musculaire, vous devez décider de la cause fondamentale et du type de dommage causé aux fibres musculaires. Si la myalgie est causée par des troubles vasculaires, l’analgésique doit être choisi en fonction de l’effet sur le système vasculaire. Si la douleur est provoquée par un microtraumatisme des fibres, un médicament complètement différent est choisi de la même manière que pour neutraliser la douleur dans la myosite - inflammation musculaire. Les analgésiques contre les douleurs musculaires devraient affecter les irritations excessives, la stimulation des récepteurs des tissus profonds qui réagissent aux dommages par réflexe.

En règle générale, les comprimés de formes AINS sont prescrits pour le soulagement de la douleur - médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, antipyrétiques et analgésiques qui aident à éliminer l’inflammation, réduisent l’enflure des tissus, anesthésient les symptômes. Il convient de noter que presque tous les AINS ont des effets indésirables sur les organes du système digestif. Par conséquent, lorsque des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits, ils prennent toujours en compte leur effet négatif et en tirent parti. L'indométhacine, le diclofénac, l'ibuprofène, le kétoprofène, l'analgine peuvent également avoir un effet négatif sur le corps. Afin d'éviter la gastropathie, les AINS sont toujours prescrits 30 à 40 minutes après un repas et uniquement par un traitement limité. En outre, il existe des traitements plus bénins pour les douleurs musculaires - ce sont des remèdes externes qui n'ont pas de propriétés toxiques et qui sont suffisamment efficaces pour soulager un symptôme douloureux.

Les risques de prescrire des analgésiques pour la myalgie:

  • Âge (enfants, personnes âgées).
  • Les maladies gastro-intestinales dans l'histoire.
  • Incompatibilité avec les glucocorticoïdes.
  • La grossesse
  • Utilisation à long terme (l'utilisation des AINS pendant plus de 7 à 10 jours est inacceptable).

Avantages des anesthésiques pour le traitement des AINS anti-myalgie:

  • L'application locale sous forme d'agents externes a un effet analgésique prononcé.
  • Effet anti-inflammatoire.
  • Diminution de l'enflure.
  • Revitalisation et amplitude de mouvement accrue.
  • Activation de la microcirculation locale.

Patch douloureux musculaire

L'hypertonus musculaire, les spasmes et les microtraumatismes des fibres musculaires provoquent des douleurs et peuvent restreindre les mouvements de la personne. Le traitement moderne de la myalgie comprend toutes les méthodes et types disponibles, mais la méthode la plus commune et la plus efficace d’effet thermique local sur la zone de douleur déclencheur. Les applications de réchauffement sont utilisées avec des pommades, des gels, des teintures, ainsi que des agents kinésioplasiques (de la kinésie - mouvement). Le patch pour les douleurs musculaires est facile à utiliser, efficace et aide à neutraliser rapidement le symptôme de la douleur, à soulager l’enflure et à soulager les spasmes. L'action locale est fournie par la pénétration transdermique des substances médicinales contenues dans le patch et le réchauffement des muscles des couches profondes.

Le patch pour les douleurs musculaires est également utilisé pour ces maladies et affections:

  • arthrite, arthrose.
  • ecchymoses (contusions).
  • étirement.
  • lumbodynie.
  • gonflement des tissus mous.

Le grand avantage du kinésioplaste est l'absence d'effets indésirables sur le tractus gastro-intestinal, comme lors de la nomination d'un AINS - anti-inflammatoires non stéroïdiens, antispasmodiques ou analgésiques. Le patch combine et complète parfaitement le traitement de base, réduisant considérablement le temps de récupération. Le patch chauffant au poivre, auparavant très prisé, contient de nouveaux types d'agents anesthésiques externes - Extraplast, des patchs à base d'herbes médicinales chinoises, Nanoplast Forte, Ketonal Thermo et d'autres patchs qui n'irritent pas la peau et possèdent des propriétés respirantes et hygroscopiques.

Bananes pour douleurs musculaires

La myalgie, surmenage musculaire, en particulier après l'entraînement, s'accompagne d'une diminution du taux de glycogène dans les fibres musculaires. Cela est dû au fait que le glycogène fournit de l'énergie aux tissus musculaires sous forme de glucose. S'il n'y en a pas assez, la nutrition est perturbée, le symptôme de la douleur devient spasme, le processus de catabolisme (dégradation) des cellules musculaires se développe. Il est possible de remédier à la situation de plusieurs manières, notamment en suivant un régime riche en glucides. Cependant, les aliments glucidiques habituels peuvent non seulement affecter les muscles, mais aussi apporter des kilocalories supplémentaires, et donc une augmentation du poids corporel.

Les bananes sont une autre option considérée à la fois diététique et nutritive.

Comment les bananes de douleurs musculaires peuvent-elles aider? Tout d'abord, en raison de la grande quantité de vitamines, de micro-éléments, de sucres naturels et d'un minimum de calories. En guise d'argument, nous donnons une liste de substances utiles pour 100 grammes de bananes: