Comment le traitement des remèdes populaires pour les maladies coronariennes peut améliorer l'état du patient

Les méthodes de la médecine traditionnelle sont utilisées pour traiter de nombreuses maladies. Tous les outils ont une haute sécurité. Mais l'efficacité d'un tel traitement n'est pas toujours élevée.

Pour le traitement de maladies du système cardiovasculaire, et en particulier des cardiopathies ischémiques, un certain nombre de recettes à partir de composants d'origine végétale sont utilisées.

Devrais-je utiliser

Au début de la cardiopathie ischémique, les remèdes traditionnels à base de plantes médicinales peuvent devenir la principale méthode de traitement des symptômes de son développement.

Pour que le traitement soit efficace, il est nécessaire de consulter un médecin afin de sélectionner la collection de médicaments nécessaire. La composition à plusieurs composants permettra d'obtenir une action complexe, affectant tous les symptômes de la maladie.

La particularité de prendre des plantes médicinales, par rapport aux préparations médicales, est qu'elles doivent être prises pendant une longue période. Les composants actifs des plantes n'ont pas d'action instantanée. Mais ils peuvent s'accumuler dans le corps, empêchant ainsi l'apparition des symptômes.

Risques possibles

L'automédication dans les cas d'ischémie cardiaque est inacceptable. La médecine traditionnelle ne peut être prescrite que par un médecin et, si nécessaire, complétée par des médicaments traditionnels.

Recettes sûres pour l'ischémie

La phytothérapie améliore la qualité de vie du patient. Avec une ordonnance appropriée, cela augmente la sécurité du traitement et renforce l'effet des médicaments.

Ail et bruyère

L'ail est capable d'élargir les vaisseaux sanguins et d'augmenter l'amplitude des contractions. En outre, il empêche la formation de plaques d'athérosclérose, car il affecte le métabolisme, contribuant à l'élimination du cholestérol.

Pour la préparation des médicaments, l'ail doit être écrasé, mélangé avec une quantité égale de miel et insisté pendant une semaine. Prenez ce médicament trois fois par jour, une cuillère à soupe, une demi-heure avant les repas.

Heather a un effet positif sur les manifestations de l'arythmie. Il est utilisé sous la forme d'une décoction, pour laquelle 50 grammes d'herbes bouillent dans 500 ml d'eau. La solution obtenue est infusée pendant un autre jour. Filtrer le bouillon, l'ajouter au thé à raison de 50 ml par tasse.

Restaurer la circulation sanguine

Un mélange de mère d'eau, d'aubépine et de camomille en proportions égales broyé et versé de l'eau bouillante. Proportion d'infusion: 50 grammes de mélange pour 500 ml d'eau. La solution est prête après trois heures de perfusion. Prenez cet outil avant les repas.

Choisir un tonomètre au poignet: lequel est-il préférable d'acheter, en quoi diffèrent les modèles, comment l'utiliser? Ils ont demandé - nous répondons!

Comment fonctionne le dispositif automatique de mesure de la pression artérielle, comment il se distingue des systèmes semi-automatique et mécanique, lisez ici.

Si les tests ont montré une augmentation de la RSE dans le sang, qu'est-ce que cela signifie? Devrais-je avoir peur ou ne rien attendre de terrible? Apprenez tous les détails.

Pour la douleur au coeur

Un verre d'eau bouillante verse une cuillère à soupe du mélange de ces ingrédients:

  • mélisse - 15 grammes;
  • Cumin - 10 grammes;
  • pervenche - 10 grammes;
  • valériane - 15 grammes;
  • aubépine - 20 grammes;
  • Gui - 30 grammes.

Prévention de la maladie coronarienne

Préparer une décoction d'avoine. Pour ce faire, versez 50 grammes d'avoine 500 ml d'eau, amenez à ébullition puis retirez du feu. La décoction doit être perfusé pendant plusieurs heures. Le bouillon résultant verse 70 grammes de racines d'élecampane hachées.

Amener le mélange à ébullition, puis insister 2 heures. Filtrer la solution et ajouter 30 grammes de miel. Prendre 2 à 3 fois par jour avant de manger un demi-verre de bouillon.

Améliorer le travail du coeur. Pour ce faire, mangez à jeun un mélange de deux blancs d'œufs, une cuillère à café de miel et deux cuillères de crème sure.

Comment traiter l'aubépine

Les remèdes populaires les plus utilisés pour le traitement de la maladie coronarienne. On peut en prendre tout le temps, en prenant de petites pauses.

Infusion de boisson aux fruits 1 à 2 cuillères avant les repas. Pour sa préparation, une cuillère à soupe d'aubépine est versée avec un verre d'eau bouillante. Le processus d'insister devrait avoir lieu dans un endroit chaud. Vous pouvez utiliser un thermos.

Pour prévenir les attaques de sténocardie sur l’aubépine, ajoutez une quantité égale d’agripaume. 12 cuillères à soupe de mélange de légumes verser 7 tasses d'eau bouillante, envelopper et insister jour. La solution obtenue est bien conservée dans un endroit frais. Buvez trois fois par jour pour un verre d'infusion, sans ajouter de bonbons.

Elixir de coeur à la maison

Remède efficace contre les maladies cardiaques. Pour sa préparation nécessite deux mélanges:

  1. 500 g de miel liquide sont mélangés à 500 g de vodka. Chauffer à feu doux en remuant jusqu'à ce qu'un film se forme à la surface. Retirer du feu et laisser reposer.
  2. Dans un litre d'eau bouillante brassée pendant une demi-heure avec une pincée d'herbes suivantes:
    • liseron des champs;
    • renouée;
    • Motherwort;
    • la valériane;
    • camomille.
  3. Après le mélange est filtré à travers une étamine.

Après avoir combiné les deux mélanges, le médicament est mis de côté pendant trois jours dans un endroit sombre. Le traitement avec cet élixir dure un an. Prenez l'outil selon ce schéma:

  • la première semaine - une cuillère à café le matin et le soir;
  • la deuxième semaine - une cuillère à soupe le matin et le soir;
  • la troisième semaine est une pause.

Examinez les premiers signes d’une crise cardiaque chez une femme pour savoir exactement quand commencer à agir pour aider. C'est important!

Comment se comporter après un infarctus du myocarde? Pour tout savoir sur le traitement de suivi, consultez notre publication.

Quel est le traitement médical de l'angine de poitrine, les médicaments nécessaires et leurs doses - tous les détails que vous trouverez ici.

Compatibilité avec la thérapie traditionnelle

L'approche de traitement de l'ischémie cardiaque doit être globale. La combinaison de méthodes traditionnelles et non traditionnelles donne les meilleurs résultats. Avec l'aide de phytopreparations, soutenez le muscle cardiaque. Et les produits pharmaceutiques arrêtent les conditions aiguës.

La phase obligatoire du traitement est l'observance du régime alimentaire et la restriction des facteurs contribuant au développement et à la progression de l'ischémie. Il est nécessaire de réduire l'impact des facteurs de stress et d'augmenter l'activité motrice.

La nutrition médicale implique un régime:

  1. Produits recommandés:
    • les raisins secs;
    • les noix;
    • chérie;
    • citrouille et ses graines;
    • fromage cottage;
    • soja, huile de soja et farine;
    • agrumes avec zeste;
    • chou marin;
    • fraises;
    • les pois;
    • chien a augmenté;
    • canneberges;
    • groseille
  2. Produits à exclure:
    • viande grasse;
    • la margarine et le beurre.

Prévisions

Les méthodes traditionnelles de traitement des maladies coronariennes ne produisent d'effet positif que si vous respectez les principes de la nutrition et éliminez les facteurs de risque.

Un traitement prolongé peut améliorer considérablement l'état du patient. Souvent, le nombre de crises et d'exacerbations de la maladie est réduit, voire même dans certains cas.

Pour améliorer l'état d'ischémie du muscle cardiaque, il est nécessaire de mener un ensemble d'actions visant à adapter le mode de vie et la nutrition. Avec cette approche, l'efficacité du traitement avec des remèdes populaires augmente.

Les plantes médicinales correctement choisies abandonneront progressivement les produits pharmaceutiques et resteront en bonne santé grâce à des remèdes naturels.

Traitement des remèdes populaires pour les maladies coronariennes

La maladie coronarienne est considérée comme une pathologie courante, accompagnée de troubles circulatoires dans le myocarde. Le manque d'oxygène et de nutriments nécessaires au fonctionnement normal des organes entraîne son développement.

Chez les femmes, la pathologie est diagnostiquée beaucoup moins souvent que chez les hommes. Ceci est dû à la présence de certaines hormones qui empêchent le développement de l'athérosclérose. Le risque de maladie augmente avec l’apparition de la ménopause.

Dans tous les cas, avec l'apparition de la pathologie, il est utile de contacter un médecin qui discutera des symptômes et du traitement de la maladie coronarienne à l'aide de remèdes populaires.

L'essence de la pathologie

Beaucoup de gens s'intéressent à ce qu’il est: la cardiopathie ischémique et son traitement. Sous ce terme, comprenez la défaite du myocarde, qui est causée par un manque ou un arrêt complet de l’approvisionnement en sang du cœur.

Le code pour la CIM-10 est I20-I25. Maladie coronarienne.

La pathologie peut être exprimée sous la forme d'affections aiguës - crise cardiaque ou arrêt cardiaque. Des manifestations chroniques sont également possibles - insuffisance cardiaque, angine de poitrine, cardiosclérose post-infarctus. Les symptômes de la pathologie dépendent de la forme et de la gravité de la maladie.

Raisons

L'ischémie du coeur se développe sous l'influence des facteurs suivants:

  • Athérosclérose Cette maladie est caractérisée par des artères obstruées. Ceci est dû à la formation de plaques de cholestérol qui interfèrent avec le mouvement normal du sang. Au stade initial, la maladie coronarienne se manifeste sous la forme d'un angor à l'effort. Progressivement, les processus métaboliques dans le myocarde s'aggravent et la douleur augmente. En conséquence, une insuffisance cardiaque se développe. Si le sang cesse de couler vers le cœur en raison d'une plaque rompue, il se produit une crise cardiaque pouvant entraîner la mort.
  • Mauvaise nutrition. L'apparition de plaques sur les parois des vaisseaux sanguins entraîne un excès de cholestérol qui pénètre dans le corps avec les aliments.
  • Situations stressantes. En cas de surcharge émotionnelle, on observe la synthèse d’une substance spéciale qui contribue au dépôt de cholestérol dans les vaisseaux.
  • Mauvaises habitudes Boire des quantités excessives d'alcool et fumer nuit au bon fonctionnement du cœur.
  • Pas assez de style de vie actif et des charges élevées. Lorsqu'une activité motrice inégale crée des charges excessives sur le cœur. Par conséquent, une hypodynamie et une activité physique excessive peuvent être à l'origine d'une maladie coronarienne. Les médecins conseillent de pratiquer systématiquement un sport en déterminant l'intensité individuellement.
  • En surpoids. De nombreux chercheurs ont confirmé la relation entre l'obésité et la mortalité par maladie cardiaque.
  • Le diabète. Avec un tel diagnostic, il est très important de normaliser le métabolisme des glucides. Cela aidera à minimiser tous les risques.
  • Causes psychosociales. On pense que les personnes ayant une éducation et un statut social élevé souffrent moins d'ischémie.
  • Tableau clinique

    Comment se manifeste cette pathologie? La maladie coronarienne présente un certain nombre de symptômes:

  • Le symptôme principal est la douleur. Il peut avoir un caractère différent - perçant, comprimant, cuisant. Cependant, aux stades initiaux du développement de la maladie, le patient peut ne ressentir qu'une légère gêne derrière le sternum, qui survient pendant un effort physique et passe dans un état calme. Le syndrome douloureux peut être localisé non seulement dans la poitrine, mais également dans le bras gauche, l'omoplate et le cou gauche.
  • En plus d'augmenter la douleur, les patients s'inquiètent souvent de l'essoufflement. Au début, cela se produit uniquement avec des charges élevées, puis apparaît avec des actions simples, par exemple, lorsque vous marchez. Dans les cas avancés, les gens se sentent à bout de souffle et au repos.
  • Avec le développement de l'ischémie, le rythme cardiaque est souvent observé, ce qui se manifeste sous la forme de rythme cardiaque augmenté et rapide. Il peut également y avoir des interruptions dans le travail du corps, qui se caractérisent par une sensation de décoloration de la poitrine. Ces processus peuvent être vus à l'aide d'un électrocardiogramme.
  • En plus des symptômes principaux, les personnes avec ce diagnostic peuvent ressentir une faiblesse générale et une fatigue. La maladie est souvent accompagnée de vertiges. Dans des cas plus rares, des évanouissements sont observés.

    L'angine est considérée comme l'une des principales formes d'ischémie. Cette condition est caractérisée par des attaques périodiques qui commencent soudainement avec un stress physique ou émotionnel.

    Dans ce cas, le patient ressent un manque d'air, une sensation d'oppression thoracique, une douleur qui donne à l'omoplate, au cou ou au bras.

    Maladie coronarienne. Pourquoi "frappe le moteur"

    Règles de secourisme

    Premiers soins dans le développement d'une crise d'angine de poitrine consiste à effectuer les actions suivantes:

  • Si vous avez des plaintes, vous devez d'abord éliminer les facteurs qui causent une attaque. Pour ce faire, calmez-vous, arrêtez la charge.
  • Après cela, vous devez fournir un accès à l'air frais et boire un sédatif - il peut s'agir d'une infusion de valériane ou de tout autre médicament sédatif.
  • Mettez sur la langue 1 comprimé de nitroglycérine. Avec l'aide de cette substance, il est possible d'obtenir une expansion des vaisseaux coronaires - c'est leur spasme qui conduit à l'apparition d'une attaque.
  • Après avoir pris le remède, la douleur devrait disparaître assez rapidement - dans les 5 minutes. Si cela persiste, vous devez boire 1 autre comprimé.
  • Si au bout de 5 minutes l'état ne s'est pas amélioré, vous devez à nouveau boire de la nitroglycérine et mâcher 500 mg d'acide acétylsalicylique. Puis appelez immédiatement une ambulance. Si une personne n’aide pas à temps, une partie des cellules du muscle cardiaque mourra d’un déficit nutritionnel. Dans une telle situation, l’infarctus du myocarde se développe.
  • Méthodes de traitement

    Est-il possible de guérir cette maladie? Les médecins disent qu'il est impossible d'éliminer complètement la pathologie, mais avec l'aide de médicaments bien sélectionnés, il est possible d'arrêter son développement et d'améliorer significativement le pronostic.

    Pour obtenir ces résultats, vous devez choisir un traitement complet. Il devrait inclure les méthodes traditionnelles de traitement et les recettes folkloriques.

    L'élimination des facteurs de risque est un élément essentiel du traitement. Pour ce faire, il est important de s’adapter au mode de vie d’une personne, d’éliminer l’hypodynamie, de se débarrasser des mauvaises habitudes et d’établir le bon régime alimentaire.

    L'élimination des situations stressantes et de la surcharge émotionnelle est tout aussi importante.

    Traitement médicamenteux

    Les méthodes médicinales consistent en l’application de 2 grandes catégories de fonds. Ceux-ci incluent la nitroglycérine et ses dérivés, qui ont un effet plus long.

    Grâce à l'utilisation de tels médicaments peut éliminer le spasme et élargir les vaisseaux coronaires. Cela aide à faciliter la circulation du sang et de l'oxygène dans le cœur.

    La deuxième catégorie comprend les médicaments qui améliorent la composition du sang. Avec l'ischémie, vous devez utiliser des outils permettant de réduire la coagulation et de prévenir l'apparition de caillots sanguins.

    L'aspirine, qui est prescrite selon un régime spécifique, est considérée comme le remède le plus simple de ce groupe.

    En outre, pour le traitement de l'ischémie peuvent être utilisés des outils qui réduisent la formation de cholestérol et inhibent son absorption dans l'intestin. Parfois, des médicaments sont nécessaires pour accélérer les processus métaboliques et favoriser l'élimination des lipides du corps.

    Vitamines très utiles pour les maladies coronariennes. Les médecins prescrivent généralement une combinaison de vitamines E et P avec de l'acide ascorbique.

    Remèdes populaires

    En complément de la thérapie traditionnelle, les méthodes traditionnelles sont activement utilisées pour lutter contre les maladies coronariennes. Les recettes les plus efficaces sont les suivantes:

  • Fenouil Pour préparer une composition utile, vous devez prendre 10 g des fruits de cette plante, verser 250 ml d’eau bouillante et la faire chauffer au bain de vapeur. Ensuite, la composition doit être refroidie, filtrer et presser. Amenez ensuite le volume à 200 ml et prenez une grande cuillère. Cela devrait être fait 3-4 fois par jour.
  • Œuf et crème sure. Pour ajuster le travail du cœur, il suffit de mélanger 2 blancs d'œufs, 2 petites cuillères de crème sure et 1 petite cuillère de miel. La composition résultante est prise à jeun.
  • Raifort au miel. Pour la préparation d'un produit thérapeutique, il est recommandé de mélanger 1 cuillère à café de raifort haché et de miel de tilleul. Le mélange résultant est pris le matin 1 heure avant les repas. Ensuite, vous pouvez boire de l'eau. Il faut être traité par ce moyen 1-1,5 mois. Il est préférable de faire cela à l'automne et au printemps.
  • Butin des marais. Lorsque l’angine apparaît, il vaut la peine de préparer une composition à base de 10 g d’herbe et de 250 ml d’eau bouillante. Ce produit doit être chauffé au bain de vapeur pendant 15 minutes, puis refroidi, égoutté et pressé. Ajoutez de l'eau pour obtenir 200 ml et prenez une demi-tasse après un repas.
  • L'aneth Pour fabriquer un produit utile, vous devez couper l'herbe ou les graines de fenouil. Après cela, une cuillère à soupe de matières premières mélangée avec 1,5 tasse d'eau bouillante et laisse infuser. Accepter les moyens préparés dans la journée. Il traite efficacement de l'angine.

  • Hawthorn Prendre 1 grande cuillerée de fruits secs, mélanger avec 200 ml d’eau bouillante et laisser infuser quelques heures dans un endroit chaud. Infusion filtrée à boire 1-2 cuillères à soupe. Il est recommandé de le faire 3-4 fois par jour avant les repas.
  • Hawthorn et Motherwort. Prenez 6 grandes cuillères de fruits d’aubépine et de l’herbe de l’androie, ajoutez 7 tasses d’eau bouillante et laissez infuser pendant une journée. Strainned signifie prendre un verre trois fois par jour. Pour améliorer le goût du mélange, vous pouvez ajouter un bouillon de hanches.
  • Ail au citron et au miel. En cas d'angine de poitrine avec dyspnée, il est recommandé de prendre 1 l de miel, 5 têtes d'ail, 10 citrons. Épluchez et hachez l'ail, faites sortir le jus des citrons. Tous les composants sont mélangés et placés dans un endroit frais pendant une semaine. Utilisez 4 petites cuillères 1 fois par jour. Cette composition est nécessaire lentement, en prenant des pauses.
  • Gymnastique thérapeutique

    Pour faire face à l'ischémie, il est nécessaire d'effectuer des exercices thérapeutiques spéciaux.

    Aux premiers stades du développement de la maladie, il est utile de faire du jogging ou de la natation. Les skis et les vélos sont tout aussi efficaces. Dans ce cas, la charge n'est autorisée que pendant la période de rémission de la pathologie.

    Dans les cas plus complexes d'ischémie, des exercices thérapeutiques sont indiqués. Le médecin-kinésithérapeute doit choisir le complexe spécifique en tenant compte du tableau clinique.

    Les cours devraient être dirigés par un instructeur. Ceci est effectué dans un hôpital ou une clinique sous la supervision d'un spécialiste. Assurez-vous de mesurer le pouls.

    En règle générale, les exercices incluent debout et assis. La marche et le mouvement des membres supérieurs et inférieurs sont également représentés.

    Il est très utile de faire des exercices de respiration. Tous les exercices doivent être effectués lentement et en douceur, en maintenant une faible amplitude de mouvement.

    Pour soulager la charge du cœur, vous pouvez effectuer un massage indépendant des membres. De ce fait, il est possible de faciliter l'écoulement du sang de la périphérie vers la partie centrale. Les méthodes les plus simples comprennent les caresses, le pétrissage et le frottement.

    Nourriture santé

    Le régime alimentaire pour les maladies coronariennes est tout aussi important.

    Avec le développement de cette pathologie, une personne doit manger du miel, des raisins secs et des noix. Les graines de citrouille, le fromage cottage, les citrons et les oranges sont également utiles.

    Assurez-vous de maintenir un équilibre entre protéines, lipides et glucides, en respectant le ratio 1: 1: 4.

    En cas d'excès de poids devrait réduire l'apport calorique. Pour ce faire, excluez du régime les viandes grasses - en particulier le porc et l'agneau. Vous devez également abandonner la margarine et le beurre.

    Il est important de s'assurer que le régime comprend suffisamment de vitamines et d'oligo-éléments.

    Prévisions

    Beaucoup de gens se demandent combien ils vivent avec une maladie coronarienne. Les prévisions dépendent d’un certain nombre de facteurs interdépendants.

    Un résultat défavorable est possible avec une combinaison d'ischémie avec une hypertension artérielle, un diabète sucré et des troubles complexes du métabolisme des lipides.

    Avec une thérapie adéquate, vous ne pouvez que ralentir la progression de la maladie. Si vous ne commencez pas le traitement, le patient risque une invalidité et la mort.

    Complications possibles

    La maladie coronarienne est considérée comme une pathologie grave. Comment est-elle dangereuse?

    • manque de métabolisme énergétique des cardiomyocytes - cellules du myocarde;
    • l'apparition de cardiosclérose post-infarctus;
    • Myocarde «assommé» et «endormi»;
    • problèmes de fonctions systoliques et diastoliques du myocarde;
    • violation de la contractilité, conduction, excitabilité myocardique.

    Tous ces changements qui se produisent dans le myocarde provoquent le développement d'une diminution stable de la circulation coronaire. Dans ce cas, nous parlons de l'apparition d'une insuffisance cardiaque.

    Mesures préventives

    Pour prévenir le développement de pathologies, il est très important de mener une vie saine. La prévention de la maladie coronarienne comprend les éléments suivants:

  • Prendre des vitamines C et E. Consommer du bêta-carotène est tout aussi utile.
  • L'utilisation d'agents non pharmacologiques qui apportent un soutien au coeur. Les médecins conseillent donc de mâcher 2 à 3 fois par semaine après avoir mangé un zeste de citron. Il contient de nombreuses huiles essentielles qui améliorent le fonctionnement des vaisseaux coronaires. Vous pouvez également manger de la viorne rouge et ajouter de la cardamome à la vaisselle.
  • Physiothérapie et natation.
  • Maîtriser les compétences de l'autorégulation mentale. Ceux-ci incluent la méditation, l'auto-formation.
  • Cesser de fumer.
  • Contrôler le poids corporel. Même un léger excès de poids crée une charge accrue sur le cœur.
  • La maladie coronarienne est considérée comme une maladie suffisamment grave pouvant provoquer la mort subite d'une personne.

    Pour éviter de telles complications, il est très important de maîtriser cette pathologie. Pour ce faire, vous devez dès que possible consulter un médecin qui sélectionnera des médicaments efficaces et vous recommandera des remèdes populaires utiles.

    Qu'est-ce qu'une maladie coronarienne et comment la traiter?

    Les maladies cardiovasculaires occupent depuis une dizaine d'années une position dominante et coûtent la vie à près de la moitié des décès - 48%. Parmi eux, les cardiopathies ischémiques touchent également 21% des hommes et des femmes âgés. Il convient de noter que l’ischémie du muscle cardiaque jusqu’à 45 ans est plus courante dans la moitié forte de l’humanité.

    Avec le début de la ménopause (ménopause) et l'atténuation de la production active d'oestrogènes, le corps de la femme devient sensible à une pathologie telle que l'ischémie et à partir de 55 ans environ, une cardiopathie ischémique survient chez la femme avec la même fréquence que chez l'homme. Le développement de la maladie coronarienne se produit souvent dans le contexte de maladies déjà existantes du système cardiovasculaire - l'hypertension (hypertension) et l'athérosclérose.

    Qu'est-ce qu'une maladie coronarienne et en quoi est-elle dangereuse?

    La maladie coronarienne est une violation de l'apport sanguin au muscle cardiaque ou une «privation d'oxygène» par nature. L'ischémie est due à une inadéquation entre la demande en oxygène du myocarde, les nutriments et la capacité des artères cardiaques à remplir leur fonction.

    Le cœur est un organe qui remplit tous les organes et systèmes du corps avec du sang artériel et oxygéné. En même temps, le muscle cardiaque ne reçoit ni nutriments ni oxygène lors du remplissage des oreillettes et des ventricules, car l'irrigation sanguine cardiaque est isolée et est représentée par deux artères coronaires (coronaires), qui sont des branches de l'aorte et la seule source de nutrition du muscle cardiaque.

    Les artères coronaires se ramifient en un riche réseau capillaire dans les trois membranes du cœur. Jusqu'à 20% du sang artériel éjecté passe à travers les artères coronaires, ce qui remplit les cellules cardiaques spécialisées - les cardiomyocytes et contribue au fonctionnement normal du myocarde.

    Le danger de cette maladie est en violation de l'apport sanguin cardiaque normal en raison du rétrécissement de la lumière des vaisseaux et, par conséquent, d'un manque d'oxygène et de nutriments, ce qui entraîne un déséquilibre électrolytique - l'absence de potassium, de magnésium (relaxation complète du cœur), de sodium et d'eau en excès (arythmie, œdème et troubles des contractions cardiaques - manifestations ischémiques sous la forme de spasmes du muscle cardiaque).

    Il en résulte une violation du travail des cardiomyocytes, fonctionnels et atypiques (composants du système de conduction cardiaque, qui permet une réduction rythmique coordonnée de diverses parties du cœur), ce qui est à l'origine du développement d'une cardiopathie ischémique aiguë ou chronique.

    La forme aiguë est accompagnée de:

    • arrêt cardiaque primaire - mort coronaire subite avec réanimation réussie et arrêt cardiaque ayant pour résultat une issue fatale;
    • angor instable - douleur sous forme de compression au centre de la poitrine, épaule gauche, bras, cou, parfois dans la mâchoire inférieure, qui ne disparaît pas après avoir pris de la nitroglycérine et se termine finalement par un infarctus du myocarde;
    • angine de repos, même au repos, couchée sujette à des accès de douleur au cœur.

    La forme chronique est exprimée par l'angine de poitrine à l'effort stable (apparaissant au cours d'un stress physique ou psycho-émotionnel), par l'hypertension, la cardiosclérose, l'arythmie et l'insuffisance cardiaque.

    La forme chronique peut être asymptomatique et indolore chez les personnes présentant un seuil de douleur élevé, ainsi que chez les patients atteints de diabète sucré, avec présence de tachycardie, hypotension.

    Selon la NYHA (New York Heart Association), il est courant de diviser la forme chronique de la maladie coronarienne en quatre groupes:

    1. La pathologie est présente, mais les problèmes de santé sont légers et surviennent pendant l'exercice.
    2. Il existe des symptômes d'essoufflement, de fatigue et de palpitations cardiaques lors de toute activité physique. Il n'y a pas de plaintes à lui seul.
    3. Symptômes de fatigue chronique, de fatigue, d’essoufflement, de palpitations cardiaques lorsqu’on exécute une charge élémentaire - marcher, monter les escaliers. Il n'y a pas de plaintes à lui seul.
    4. Il y a des plaintes même au repos. Avec tout effort physique, la douleur et l’inconfort ont tendance à s’aggraver.

    Les causes

    La maladie coronarienne a les causes suivantes:

    • Prédisposition génétique - syndrome métabolique (augmentation de la formation de graisse viscérale due à une violation du métabolisme des glucides, des lipides et des protéines (purine)), diabète sucré, hyperlipidémie (augmentation significative des lipoprotéines de basse et très basse densité - LDL et VLDL).
    • L'hypertension artérielle joue un rôle dans la réduction de l'élasticité des vaisseaux sanguins, la perte de leur capacité d'étirement, la formation de fissures et de déchirures.
    • Le développement de l'athérosclérose sur fond de modification de la fonction fonctionnelle des vaisseaux et l'introduction de LDL et de VLDL dans l'intima des vaisseaux, à partir desquels des plaques de cholestérol se forment au site de ruptures et de fissures, entravent le flux sanguin normal.
    • L'hypodynamie est un mode de vie sédentaire qui entraîne l'obésité et, par conséquent, une augmentation du stress sur le muscle cardiaque et le développement d'une maladie coronarienne.
    • Paul Jusqu'à 45 ans, cette maladie touche principalement les hommes.
    • Vieillesse - avec l’âge, l’appauvrissement des organes et des systèmes se manifeste, ce qui conduit immédiatement à tout un «tas» de maladies du système cardiovasculaire et de l’organisme dans son ensemble.
    • Habitudes néfastes - alcool, tabagisme, mauvaise alimentation: dans ce contexte, l’avitaminose (en particulier A, E et C) et une carence en minéraux (potassium, magnésium, etc.) se forment.
    • Stress, chocs nerveux.

    Dans certains cas, un effort physique excessif peut également être attribué aux causes, en particulier chez les athlètes et les personnes pratiquant un sport.

    Cardiopathie ischémique - Symptômes

    Les symptômes de la maladie coronarienne sont irréversibles et ne peuvent être guéris éternellement.

    La maladie coronarienne présente des symptômes similaires à ceux d’autres maladies du système cardiovasculaire. Ses premiers signes sont exprimés par des sensations douloureuses derrière le sternum, des rayonnements dans le dos, le bras gauche, un essoufflement, des symptômes d'angine de poitrine, d'arythmie, de battements de cœur rapides lors d'efforts physiques et de tensions psycho-émotionnelles.

    • Il peut y avoir une faiblesse, des nausées, des vertiges, une transpiration, un gonflement des membres. Des évanouissements et des signes d'hypertension, une peur inexpliquée et une anxiété sont possibles.
    • Les symptômes n'apparaissent pas tous en même temps, ce qui au début du développement est confus et difficile à diagnostiquer, ce qui retarde le traitement.

    Symptômes de l'infarctus du myocarde et de la maladie ischémique chez les femmes

    Hormones sexuelles féminines - les œstrogènes (estradiol, estriol, estrone) avant l’apparition de la ménopause "protègent" le corps de la femme du développement de l’athérosclérose et, par conséquent, des manifestations de la maladie coronarienne. De plus, une femme sur huit âgée de 45 à 55 ans présente des signes cliniques de maladie coronarienne. Les symptômes de la maladie se manifestent déjà dans 30% des cas à l’âge de 65 ans.

    • L'évolution de la maladie chez les femmes a un pronostic plus sombre - la probabilité de développement d'une invalidité et d'une mortalité dès le premier infarctus du myocarde (ou au cours de la première année suivant celui-ci) est d'un ordre de grandeur supérieur. Ceci est principalement dû à l'évolution asymptomatique de la maladie (forme chronique).
    • Deuxièmement, l’influence des facteurs de risque a un caractère plus agressif chez les femmes en raison des caractéristiques physiologiques de leur corps au cours de la période post-menstruelle, de l’émotivité et des niveaux hormonaux.
    • Troisièmement, le diagnostic n'est pas opportun en raison de l'absence de syndrome douloureux typique de l'angine de poitrine, de l'évolution fréquente de la maladie avec la présence d'attaques nocturnes et d'une santé normale pendant la journée.

    Symptômes chez l'homme

    Les symptômes de l'infarctus du myocarde et de la maladie coronarienne chez l'homme ont une image classique et sont exprimés en douleur pendant l'exercice, ils durent en moyenne de 30 secondes à une demi-heure. La douleur est concentrée à l'extérieur du sternum, dans l'estomac, ce qui peut être confondu avec des brûlures d'estomac.

    A l'aise, la douleur s'en va. Aide efficacement la nitroglycérine. Symptômes d'étouffement, de faiblesse grave, de transpiration.

    Pour les hommes, la cardiopathie ischémique est caractérisée par un décès coronaire, un infarctus du myocarde et une cardiosclérose post-infarctus.

    Diagnostics

    Le diagnostic de la maladie coronarienne comprend un certain nombre d'activités et de méthodes. Les activités comprennent:

    • surveillance quotidienne de la pression artérielle;
    • la nécessité d'un test sanguin et urinaire général;
    • analyse biochimique du sang pour la CPK (créatiniphosphokinase);
    • ALT (aspartate aminotransférase);
    • AST (alanine aminotransférase);
    • troponine-I et T;
    • aminotransférase;
    • LDH (lactate déshydrogénase);
    • myoglobine, électrolytes;
    • en particulier, N + et K +.

    Il est obligatoire d'analyser le niveau total de cholestérol total - lipidogramme, qui inclut toutes les fractions de lipoprotéines.

    Les méthodes de diagnostic comprennent l’ECG, les tests fonctionnels (enregistrement ECG avec course, marche, équitation), la surveillance de Holter (enregistrement ECG dans les 24 heures), l’angiographie (images d’un agent de contraste injecté dans la veine du patient), une échographie cardiaque (informations). sur les caractéristiques anatomiques du coeur du patient).

    Traitement des maladies cardiaques ischémiques

    Le traitement de la maladie coronarienne consiste en l'utilisation complexe de différents groupes de médicaments, en des modifications de l'activité physique, du régime alimentaire et du rejet des mauvaises habitudes qui provoquent une évolution aiguë de la maladie.

    Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte la forme de la maladie coronarienne dans chaque cas individuel et de coordonner le traitement avec le médecin traitant.

    Traitement du coeur avec des remèdes populaires - recettes

    Les cardiopathies ischémiques peuvent également être traitées avec des remèdes populaires, qui sont une méthode stimulante et réparatrice.

    Vous trouverez ci-dessous quelques recettes de remèdes traditionnels pour les maladies coronariennes. Tous les bouillons sont préparés à raison d’une cuillère à soupe d’herbes pour 200 à 250 ml.

    1. Recette pour le traitement de l'aubépine. L'herbe est versée avec de l'eau bouillante et exige un couvercle fermé pendant deux heures. Ensuite, filtrez et prenez un remède populaire pendant deux cuillères à soupe, trois fois par jour.
    2. Recette de mélisse, de valériane et de cumin. Les herbes et les graines sont mélangées, versées d'eau bouillante, filtrées. Boire le matin et le soir.
    3. Une recette pour l'inhalation de raifort. Pour ce faire, prenez 5 g de la racine et versez de l'eau bouillante, insistez environ deux heures, puis faites inhaler.
    4. Efficace est la recette pour la collecte des agripaume, des baies d'églantier et de l'aubépine. Tous les ingrédients prennent 6 cuillères à soupe et versez 1,5 litre d'eau bouillante, l'infusion enveloppée et insister jour. Filtrer et boire trois verres par jour.
    5. La recette pour traiter l'ischémie à l'ail. Écrasez 50 g d'ail et insistez dans un verre de vodka pendant trois jours. Buvez l’infusion de 8 gouttes par jour, diluée avec de l’eau bouillie. Si le goût est complètement désagréable, vous pouvez diluer une seule dose dans une tasse de lait. Le traitement dure sept jours.

    Drogues

    Les médicaments pour traiter les maladies coronariennes sont divisés en fonction du mécanisme d’action et du site de localisation de l’effet thérapeutique:

    • les antiagrégeants ont un effet dilutif sur les cellules sanguines, empêchent leur agrégation et leur collage les uns aux autres et aux vaisseaux (Aspirine, Atsekardol, Klopidogrel);
    • Les β-bloquants réduisent la fréquence cardiaque et la demande en oxygène du myocarde (Betalok, Concor, Acridilol);
    • Les médicaments hypocholestérolémiants - les statines (lovastatine, atorvastatine, rosuvastatine) et les fibrates (gemfibrozil, Liponor, Traykor), réduisent le risque de nouvelles plaques de cholestérol et aident à réduire le développement des personnes âgées en réduisant le niveau de LDL et de VLDL;
    • Les nitrates ont un effet sur la réduction du muscle lisse vasculaire, réduisant ainsi la charge sur le myocarde (nitroglycérine, mononitrate d'isosorbide).

    Outre ces médicaments, des anticoagulants (héparine), des diurétiques (Lasix, Indapamide), des inhibiteurs de l'ECA (réduction de la pression élevée affectant le système rénine-angiotensine des reins - Enalapril, Captopril) et d'autres sont utilisés dans le traitement.

    Nutrition et régime alimentaire pour les cardiopathies ischémiques

    Au cours du traitement de la maladie peut aider le corps et manger le "bon" aliment.

    Ceux-ci comprennent:

    • viande diététique faible en gras - poulet, bœuf, lapin, dinde;
    • huile d'olive ou de maïs;
    • tous les produits laitiers ne sont pas riches en graisse;
    • fruits et légumes frais - au moins 400 à 500 g de fibres fraîches dans l’alimentation quotidienne;
    • œufs de poule et de caille, mais pas plus de 3-4 œufs par semaine;
    • chou marin;
    • pain de grains entiers;
    • noix, légumineuses;
    • céréales - bouillie de sarrasin, d'avoine, de blé et d'orge;
    • soupes et bouillons maigres;
    • jus de fruits et compotes naturels;
    • mer et rivière, pas de poisson gras - saumon, saumon, truite, morue, perche, merlu, etc.

    Produits dont l'utilisation devrait être réduite ou totalement supprimée:

    • riz et semoule;
    • aliments épicés et salés;
    • plats à base de viande grasse et de poisson;
    • confiseries au beurre, chocolat, boissons gazeuses, miel, marmelade, bonbons, pain blanc, lait concentré;
    • café, thé;
    • boissons alcoolisées;
    • aliments frits;
    • sauce de soja;
    • saucisses, pâtés;
    • produits de restauration rapide, mayonnaise, produits laitiers gras.

    Le régime alimentaire pour l'ischémie devrait inclure:

    1. Obligatoire, copieux petit-déjeuner - flocons d'avoine, une tranche de pain de grains entiers, des œufs brouillés, une pomme, du jus de fruits fraîchement pressés.
    2. Le deuxième petit-déjeuner est composé d'un verre de kéfir, de yaourt et de fromage cottage aux fruits.
    3. Le déjeuner devrait comprendre des salades, des céréales recommandées, du poisson ou de la viande cuit à la vapeur, des pommes de terre au four, du lait ou des infusions, des jus de fruits.
    4. Entre le déjeuner et le dîner peut être un snack si vous le souhaitez.
    5. Le dîner doit comprendre des légumes, des soupes au lait, un ragoût de légumes avec de la viande bouillie ou cuite à la vapeur. Vous pouvez boire du yogourt faible en gras, du lait, des bouillons, des jus de fruits.

    L'intervalle entre les repas ne doit pas dépasser 4-5 heures. Mais manger avec une sensation de plénitude n'en vaut pas la peine.

    Prévention et recommandations

    En cas de maladie cardiaque ischémique, n'abusez pas des recommandations du médecin et aidez-vous à prévenir les complications de la maladie.

    1. La prévention consiste à respecter scrupuleusement le régime alimentaire prescrit par un médecin et à prendre les médicaments aux doses indiquées.
    2. Il est souhaitable d’exclure les mauvaises habitudes et l’influence des facteurs de stress provoquant des épisodes d’exacerbation de l’ischémie.
    3. La prévention consistera également à maintenir un poids corporel normal et une activité physique suffisante, à une surveillance constante de la pression artérielle et à des repas complets et fractionnés sains de 4 à 6 fois par jour.
    4. La charge principale sur la nutrition devrait être le matin, la deuxième moitié de la journée devrait être moins volumineuse et riche en calories. Il est préférable de cuisiner pour un couple, manger moins de sel et d'aliments salés.

    Cardiopathie ischémique

    La coronaropathie est une lésion organique et fonctionnelle du myocarde causée par un manque ou un arrêt de l'apport sanguin au muscle cardiaque (ischémie). L’IHD peut se manifester par des affections aiguës (infarctus du myocarde, arrêt cardiaque) et chroniques (angine de poitrine, cardiosclérose post-infarctus, insuffisance cardiaque). Les signes cliniques de la maladie coronarienne sont déterminés par la forme spécifique de la maladie. L’IHD est la principale cause de mort subite dans le monde, y compris chez les personnes en âge de travailler.

    Cardiopathie ischémique

    La maladie coronarienne est un problème grave de la cardiologie moderne et de la médecine en général. En Russie, environ 700 000 décès dus à diverses formes d’IHD sont enregistrés chaque année dans le monde, le taux de mortalité due à l’IHD étant d’environ 70%. La maladie coronarienne est plus susceptible d’affecter les hommes en âge de travailler (de 55 à 64 ans), entraînant une invalidité ou une mort subite.

    Au cœur du développement de la maladie coronarienne, il existe un déséquilibre entre la nécessité du muscle cardiaque dans l’approvisionnement en sang et le débit sanguin coronaire réel. Ce déséquilibre peut se développer en raison de la forte augmentation du besoin de myocarde dans l’approvisionnement en sang, mais de sa mise en œuvre insuffisante, ou de la nécessité habituelle, mais d’une forte diminution de la circulation coronaire. Le manque d'apport de sang au myocarde est particulièrement prononcé dans les cas où le débit sanguin coronaire est réduit et où le besoin de circulation sanguine du muscle cardiaque augmente considérablement. Un apport sanguin insuffisant dans les tissus cardiaques, leur insuffisance en oxygène se manifeste par diverses formes de maladie coronarienne. Le groupe des maladies coronariennes comprend les états d'ischémie myocardique à développement aigu et à évolution chronique, suivis de ses modifications ultérieures: dystrophie, nécrose, sclérose. Ces conditions en cardiologie sont considérées notamment comme des unités nosologiques indépendantes.

    Causes et facteurs de risque de maladie coronarienne

    La très grande majorité (97 à 98%) des cas cliniques de coronaropathie sont dus à l'athérosclérose des artères coronaires de gravité variable: du léger rétrécissement de la lumière d'une plaque d'athérosclérose à la complète occlusion vasculaire. À 75% de sténose coronaire, les cellules du muscle cardiaque répondent à un manque d'oxygène et les patients développent une angine de poitrine.

    Une autre cause de maladie coronarienne est la thromboembolie ou le spasme des artères coronaires, se développant généralement dans le contexte d'une lésion athéroscléreuse existante. Le cardiospasme aggrave l'obstruction des vaisseaux coronaires et provoque des manifestations de maladie coronarienne.

    Les facteurs contribuant à la survenue d'une cardiopathie congénitale comprennent:

    Contribue au développement de l'athérosclérose et augmente le risque de maladie coronarienne de 2 à 5 fois. Les plus dangereux en termes de risque de maladie coronarienne sont les hyperlipidémies de types IIa, IIb, III, IV, ainsi que la diminution du contenu en alpha-lipoprotéines.

    L'hypertension augmente la probabilité de contracter une maladie coronarienne de 2 à 6 fois. Chez les patients présentant une pression artérielle systolique = 180 mm Hg. st. et une cardiopathie ischémique plus élevée se produit jusqu'à 8 fois plus souvent que chez les personnes hypotensives et les personnes ayant une pression artérielle normale.

    Selon diverses données, fumer des cigarettes augmente l'incidence de la maladie coronarienne de 1,5 à 6 fois. La mortalité par maladie coronarienne chez les hommes de 35 à 64 ans, qui fument 20 à 30 cigarettes par jour, est deux fois plus élevée que chez les non-fumeurs du même groupe d’âge.

    Les personnes physiquement inactives risquent trois fois plus de développer une maladie coronarienne que celles qui mènent une vie active. Lorsque l’hypodynamie est associée à un excès de poids, ce risque augmente considérablement.

    • diminution de la tolérance aux glucides

    En cas de diabète sucré, y compris de diabète latent, le risque d'incidence de maladie coronarienne augmente de 2 à 4 fois.

    Les facteurs qui constituent une menace pour le développement des cardiopathies congénitales devraient également inclure l'hérédité accablée, le sexe masculin et les patients âgés. En combinant plusieurs facteurs prédisposants, le degré de risque de développement d’une maladie coronarienne augmente considérablement.

    Les causes et la vitesse de l'ischémie, sa durée et sa gravité, ainsi que l'état initial du système cardiovasculaire de l'individu déterminent la survenue de l'une ou l'autre forme de maladie coronarienne.

    Classification de la maladie coronarienne

    En tant que classification de travail, selon les recommandations de l'OMS (1979) et de l'ESCC de l'Académie des sciences médicales de l'URSS (1984), les systématiciens utilisent la systématisation suivante des formes de DHI:

    1. La mort coronaire soudaine (ou arrêt cardiaque primaire) est une affection soudaine et inattendue, probablement fondée sur une instabilité électrique du myocarde. Par mort coronaire soudaine, on entend instantané ou mort qui s'est produit au plus tard 6 heures après une crise cardiaque en présence de témoins. Allouer la mort coronaire soudaine à la réanimation réussie et au décès.

    2. Angine de poitrine:

    • angine de stress (charge):
    1. stable (avec la définition de la classe fonctionnelle I, II, III ou IV);
    2. instable: angine de poitrine apparue, progressive, postopératoire précoce ou post-infarctus;
    • angor spontané (syn. spécial, variant, vasospastique, angor de Prinzmetal)

    3. La forme indolore de l'ischémie myocardique.

    4. Infarctus du myocarde:

    • grande focale (transmural, Q-infarctus);
    • petite focale (pas d'infarctus Q);

    6. Violations de la conduction cardiaque et du rythme (forme).

    7. Insuffisance cardiaque (forme et stade).

    En cardiologie, il existe le concept de "syndrome coronarien aigu", combinant diverses formes de cardiopathie coronarienne: angor instable, infarctus du myocarde (avec onde Q et sans onde Q). Parfois, ce groupe comprend la mort coronaire soudaine causée par une maladie coronarienne.

    Symptômes de la maladie coronarienne

    Les manifestations cliniques de la maladie coronarienne sont déterminées par la forme spécifique de la maladie (voir infarctus du myocarde, angine de poitrine). En général, la cardiopathie ischémique a la forme d’une vague: les périodes d’état de santé normalement stable alternent avec des épisodes d’ischémie aiguë. Environ 1/3 des patients, en particulier ceux atteints d'ischémie myocardique silencieuse, ne ressentent pas du tout la présence d'un IHD. La progression de la maladie coronarienne peut se développer lentement au cours de décennies; cela peut changer la forme de la maladie et, par conséquent, les symptômes.

    Les manifestations courantes de la maladie coronarienne comprennent les douleurs à la poitrine associées à un effort physique ou au stress, des douleurs au dos, aux bras et à la mâchoire inférieure; essoufflement, palpitations cardiaques, ou une sensation d'interruption; faiblesse, nausée, vertiges, assombrissement de la conscience et évanouissement, transpiration excessive. Souvent, la maladie coronarienne est détectée au stade de développement de l'insuffisance cardiaque chronique avec l'apparition d'un œdème dans les membres inférieurs, un essoufflement grave obligeant le patient à se mettre en position assise par contrainte.

    Ces symptômes de maladie coronarienne ne surviennent généralement pas en même temps; avec une certaine forme de la maladie, certaines manifestations de l’ischémie prédominent.

    Les annonciateurs d'un arrêt cardiaque primaire chez les patients atteints de cardiopathie ischémique peuvent être un malaise épisodique survenant derrière le sternum, une peur de la mort et une instabilité psycho-émotionnelle. En cas de mort coronaire soudaine, le patient perd conscience, la respiration s'arrête, il n'y a pas de pouls sur les artères principales (fémorales, carotides), les bruits du coeur ne sont pas entendus, les pupilles se dilatent, la peau prend une teinte grisâtre pâle. Les cas d'arrêt cardiaque primaire représentent jusqu'à 60% des décès dus à une maladie coronarienne, principalement au cours de la phase préhospitalière.

    Complications de la maladie coronarienne

    Les troubles hémodynamiques du muscle cardiaque et ses dommages ischémiques entraînent de nombreux changements morpho-fonctionnels qui déterminent la forme et le pronostic de la maladie coronarienne. L'ischémie myocardique résulte des mécanismes de décompensation suivants:

    • manque de métabolisme énergétique des cellules du myocarde - cardiomyocytes;
    • Myocarde «assommé» et «endormi» (ou hibernant) - forme de contractilité altérée du ventricule gauche chez les patients atteints de coronaropathie de nature transitoire;
    • développement d'une cardiosclérose diffuse athéroscléreuse et focale post-infarctus - réduisant le nombre de cardiomyocytes en fonctionnement et le développement de tissu conjonctif à leur place;
    • violation des fonctions systoliques et diastoliques du myocarde;
    • un trouble des fonctions d'excitabilité, de conduction, d'automatisme et de contractilité du myocarde.

    Les modifications morpho-fonctionnelles énumérées dans le myocarde dans les cardiopathies ischémiques conduisent au développement d’une diminution persistante de la circulation coronaire, c’est-à-dire d’une insuffisance cardiaque.

    Diagnostic de la cardiopathie ischémique

    Le diagnostic de la maladie coronarienne est effectué par des cardiologues dans un hôpital ou un dispensaire cardiologique en utilisant des techniques instrumentales spécifiques. Lors de l'entretien avec un patient, les plaintes et les symptômes typiques d'une maladie coronarienne sont clarifiés. À l'examen, la présence d'un œdème, d'une cyanose de la peau, de souffles cardiaques et de troubles du rythme est déterminée.

    Les tests de laboratoire et de diagnostic impliquent l’étude des enzymes spécifiques qui augmentent avec l’angor instable et l’infarctus (créatine phosphokinase (pendant les 4-8 premières heures), la troponine-I (7-10 jours), la troponine-T (10-14 jours), la transaminase., lactate déshydrogénase, myoglobine (le premier jour)). Ces enzymes protéiques intracellulaires lors de la destruction des cardiomyocytes sont libérées dans le sang (syndrome de résorption nécrotique). Une étude est également menée sur le taux de cholestérol total, de lipoprotéines de densité faible (athérogène) et élevée (anti-athérogène), de triglycérides, de sucre dans le sang, d'ALT et d'AST (marqueurs non spécifiques de la cytolyse).

    La méthode la plus importante pour le diagnostic des maladies cardiaques, y compris les maladies coronariennes, est un enregistrement ECG de l'activité électrique du cœur, permettant de détecter les violations du mode de fonctionnement normal du myocarde. L'échocardiographie - une méthode d'échographie cardiaque permet de visualiser la taille du cœur, l'état des cavités et des valves, d'évaluer la contractilité du myocarde, le bruit acoustique. Dans certains cas, maladie coronarienne avec échocardiographie de stress - diagnostic échographique utilisant un exercice de dosage, enregistrant une ischémie du myocarde.

    Dans le diagnostic de la cardiopathie ischémique, les tests fonctionnels avec une charge sont largement utilisés. Ils sont utilisés pour identifier les stades précoces de la maladie coronarienne, lorsque les violations sont encore impossibles à déterminer au repos. Comme test d'effort, on utilise des marches, des escaliers, des charges sur des simulateurs (vélo d'exercice, tapis de course), accompagnés d'une fixation de la performance cardiaque par ECG. L'utilisation limitée des tests fonctionnels dans certains cas est due à l'incapacité des patients à effectuer la charge requise.

    La surveillance quotidienne de l'ECG par Holter consiste à enregistrer un ECG effectué pendant la journée et à révéler des anomalies récurrentes du cœur. Pour l’étude, on utilise un appareil portable (moniteur Holter), fixé sur l’épaule ou la taille du patient et effectuant des lectures, ainsi qu’un journal d’observation de soi dans lequel le patient note ses actions et son état de santé au fil des heures. Les données obtenues pendant le processus de surveillance sont traitées sur l'ordinateur. La surveillance ECG permet non seulement d'identifier les manifestations de la maladie coronarienne, mais également les causes et les conditions de leur apparition, qui sont particulièrement importantes dans le diagnostic de l'angine de poitrine.

    L'électrocardiographie extra-oesophagienne (CPECG) permet une évaluation détaillée de l'excitabilité électrique et de la conductivité du myocarde. L'essence de la méthode consiste à insérer un capteur dans l'œsophage et à enregistrer des indicateurs de performance cardiaque, en contournant les perturbations créées par la peau, la graisse sous-cutanée et la cage thoracique.

    La réalisation d'une angiographie coronaire dans le diagnostic de la maladie coronarienne permet de mettre en contraste les vaisseaux du myocarde et de déterminer les violations de leur perméabilité, du degré de sténose ou de l'occlusion. L'angiographie coronaire est utilisée pour traiter le problème de la chirurgie vasculaire cardiaque. Avec l'introduction d'un agent de contraste, il est possible que des phénomènes allergiques, y compris l'anaphylaxie.

    Traitement de la cardiopathie ischémique

    La tactique de traitement de diverses formes cliniques de coronaropathie a ses propres caractéristiques. Néanmoins, il est possible d'identifier les principales directions utilisées pour traiter les maladies coronariennes:

    • traitement non médicamenteux;
    • traitement médicamenteux;
    • revascularisation chirurgicale du myocarde (pontage aorto-coronarien);
    • l'utilisation de techniques endovasculaires (angioplastie coronaire).

    La thérapie non médicamenteuse comprend des activités visant à corriger le mode de vie et la nutrition. Avec diverses manifestations de la maladie coronarienne, une restriction du mode d'activité est montrée, car pendant l'exercice, l'apport sanguin du myocarde et la demande en oxygène augmentent. L'insatisfaction à l'égard de ce besoin de muscle cardiaque provoque en réalité des manifestations de coronaropathie. Par conséquent, dans toute forme de maladie coronarienne, le mode d'activité du patient est limité, suivi de son expansion progressive pendant la rééducation.

    Le régime alimentaire pour les cardiopathies congénitales prévoit de limiter la consommation d'eau et de sel avec de la nourriture afin de réduire la charge sur le muscle cardiaque. Un régime faible en gras est également prescrit pour ralentir la progression de l'athérosclérose et lutter contre l'obésité. Les groupes de produits suivants sont limités et, dans la mesure du possible, exclus: graisses d'origine animale (beurre, saindoux, viande grasse), aliments fumés et frits, glucides à absorption rapide (pâtisseries riches, chocolat, gâteaux, bonbons). Pour maintenir un poids normal, il est nécessaire de maintenir un équilibre entre l’énergie consommée et l’énergie consommée. S'il est nécessaire de perdre du poids, le déficit entre les réserves d'énergie consommées et consommées doit être d'au moins 300 kCl par jour, en tenant compte du fait qu'une personne dépense environ 2 000 à 2 500 kCl par jour avec une activité physique normale.

    Le traitement médicamenteux de la coronaropathie est prescrit selon la formule "A-B-C": agents antiplaquettaires, β-bloquants et hypocholestérolémiants. En l'absence de contre-indications, il est possible de prescrire des nitrates, des diurétiques, des antiarythmiques, etc. L'absence d'effet du traitement médicamenteux en cours sur la coronaropathie et la menace d'un infarctus du myocarde sont une indication pour consulter un chirurgien cardiaque afin de décider du traitement chirurgical.

    La revascularisation chirurgicale du myocarde (pontage coronarien - PAC) permet de rétablir l'apport sanguin dans la zone ischémique (revascularisation) avec résistance au traitement pharmacologique en cours (par exemple, avec un angor stable III et IV FC). L’essence du PAC est l’imposition d’une anastomose autoveineuse entre l’aorte et l’artère affectée du cœur au-dessous de la zone de rétrécissement ou d’occlusion. Cela crée un lit vasculaire de dérivation qui achemine le sang vers le site de l'ischémie myocardique. Les pontages cardio-respiratoires ou sur un cœur actif peuvent être effectués avec un pontage coronarien. L'angioplastie coronarienne transluminale percutanée (ACTP) est une intervention chirurgicale peu invasive pour la coronaropathie - «expansion» du ballonnet d'un vaisseau sténotique avec implantation ultérieure d'un stent squelette qui maintient la lumière du vaisseau suffisante pour le flux sanguin.

    Pronostic et prévention des maladies coronariennes

    La définition du pronostic pour les cardiopathies congénitales dépend de la corrélation de divers facteurs. Donc, affecte le pronostic d'une combinaison de maladie coronarienne et d'hypertension artérielle, de graves troubles du métabolisme lipidique et du diabète. Le traitement ne peut que ralentir la progression régulière de la maladie coronarienne, mais ne pas arrêter son développement.

    La prévention la plus efficace des maladies coronariennes consiste à réduire les effets néfastes des menaces: élimination de l'alcool et du tabac, surcharge psycho-émotionnelle, maintien d'un poids corporel optimal, activité physique, contrôle de la pression artérielle, alimentation saine.