Dépression nerveuse et accès de colère. Causes et comment surmonter?

Qu'est-ce qu'une dépression nerveuse et une hystérie à des degrés divers, familiers à tout le monde, car tout le monde est stressé. Cependant, peu de gens comprennent de quoi il s'agit et comment le gérer.

La dépression nerveuse est un trouble nerveux associé à une surcharge psychologique, à un stress prolongé ou à une sorte de traumatisme psychologique. Par exemple, inquiétudes au sujet du licenciement du travail, de la fatigue intense, de la vie quotidienne qui n’est pas heureuse, du ressentiment, des désirs non réalisés.

Les raisons peuvent être différentes, mais le principal critère de surmenage nerveux est un long séjour dans une certaine situation, qui ne plaît pas à une personne, épuise sa force et son énergie.

Les crises de colère sont un état incontrôlable, exprimé par des rires ou des sanglots, auquel une personne ne peut pas se résoudre. Elle est causée par une forte tension nerveuse pendant longtemps et finalement par une dépression nerveuse.

Signes et causes d'une dépression nerveuse

Signes et causes:

  1. Fatigue chronique et faiblesse dans tout le corps.
  2. Entourer de leurs conseils et de leur désir d’aider à causer de l’irritation et parfois de la colère.
  3. Auto-flagellation.
  4. Le sentiment qu'il y a des ennemis autour et un complot contre une vie bonne et confortable.
  5. Les mots et les actions auxquels vous avez déjà réagi sont complètement dépourvus d'émotion. Lorsqu'une dépression nerveuse approche, vous faites tout sauter à l'intérieur et il est très difficile d'arrêter vos émotions et vos sentiments.
  6. Avant l'apparition d'une dépression nerveuse, vous commencez à avoir de graves maux de tête, ainsi qu'une violation de la digestion.
  7. L'insomnie devient un compagnon constant.
  8. Souvent, un sentiment d'impuissance recouvre, la situation se complique du fait que vous avez peur de partager cette maladie avec quelqu'un ou de faire appel à un psychologue.
  9. Les changements de poids se produisent très souvent. Bien que le mode de vie apparemment tu n’as pas changé.

Si vous avez trouvé au moins un indice, veillez à améliorer votre immunité psychologique et il n’est pas trop tard pour contacter un psychologue. Les signes d'une dépression nerveuse ne se produiront tout simplement pas.

Après tout, il s'agit de causes externes d'hystérie et de dépression nerveuse, mais que se passe-t-il à l'intérieur? Dans cet article, je vais essayer de vous expliquer les mécanismes qui se produisent au moment où quelque chose commence à vous déranger.

En réponse à une situation stressante, votre système nerveux envoie un signal d’avertissement qui se traduit par un sentiment inexplicable d’anxiété, de peur ou d’anxiété.

Vous pouvez même vous rendre compte que vous perdez le contrôle de vos émotions. Extérieurement, cela ressemble à une explosion soudaine de colère, à un rire ou à des larmes inattendus. Ce comportement peut déranger votre partenaire ou même le mettre en colère si de telles réactions se produisent constamment. Il est également possible que lorsque vous tombez dans une stupeur - ne rien bouger et ne rien bouger.

Cela signifie que l'équilibre biochimique est perturbé dans le cerveau et qu'il manque certaines substances, telles que la sérotonine, l'adrénaline et la noradrénaline. La sérotonine, hormone régulant la vigueur et le sommeil, crée une humeur bonne et vigoureuse. L'adrénaline est une hormone de stress et est produite uniquement dans des conditions stressantes, forçant soit à "se battre", à faire face au problème, soit à "fuir", à se replier sur soi-même, à pleurer.

En conséquence, un cerveau surchargé cherche une occasion de "fermer ses portes". Vous devenez bavard (les émotions coupent la pensée logique et il est donc difficile de prouver votre argument) audacieux ou insouciant, vous voulez éteindre la télévision, la radio et vous assurer que personne ne vous dérange, ou vice-versa. De plus, atteindre par tous les moyens jusqu’à la suppression physique d’un stimulus ou d’un combat.

Toute bagatelle peut servir de raison visible pour une telle condition. Par exemple, un embouteillage, la perte de clés ou une querelle avec une femme ou un mari. Mais en soi, une situation stressante n'est pas capable de provoquer une panne. Les irritants doivent accumuler une masse critique suffisante pour que le système nerveux ne puisse plus les gérer.

La catégorie d'âge la plus vulnérable est celle des 30 à 40 ans, ce que l'on appelle l'âge de "la plus grande anxiété". A cette époque, les enfants sont généralement encore jeunes, les parents vieillissent et ont besoin de soins, et le travail prend beaucoup de temps.

Comment surmonter une dépression nerveuse

Astuce 1

Si la tension nerveuse diminue, il est nécessaire de calmer les passions de toute urgence. Nous utilisons des techniques de respiration profonde: nous effectuons dix respirations lentes et autant de respirations aiguës. Nous allons utiliser la méthode de relaxation éprouvée: nous tendons fortement les muscles, maintenons la tension pendant quelques secondes et nous relaxons complètement.

Astuce 2

Le compagnon d'une dépression nerveuse - colère, colère, agression. Nous devons de toute urgence nous libérer de ces sentiments négatifs. Le moyen le plus simple - exercice vigoureux. Cela peut être une course ou nager pour une longue distance, fitness ou danser. S'il n'y a pas une telle possibilité à la maison, vous pouvez battre désespérément les oreillers.

Astuce 3

Un moyen disponible instantanément pour refroidir la chaleur - eau froide. Dès que vous ressentez une vague d'hostilité, buvez un verre de liquide refroidi, puis prenez une douche avec de l'eau glacée.

Astuce 4

Dès que nous ressentons la fin d'une vague d'indignation, notre tâche est de déplacer l'attention des expériences internes vers les événements externes. Nous avons choisi des phénomènes brillants et extraordinaires, par exemple: assister à un match de votre équipe de football préférée, à un concours de karaoké, regarder un nouveau blockbuster.

Astuce 5

Le soir, lorsque nous sommes dérangés par des pensées troublantes, nous sommes certains de prévoir un procédé de détente: plonger dans un bain chaud en ajoutant quelques gouttes d'huile de lavande ou d'extrait de pin à l'eau.

Astuce 6

Sans lequel il est impossible de surmonter une dépression nerveuse? Sans établir les véritables auteurs du stress psycho-émotionnel. Nous devrions analyser soigneusement nos propres expériences. Définissez la chaîne: cause - effet. S'il n'est pas possible de déterminer les facteurs qui ont provoqué vous-même une dépression nerveuse, vous devez contacter un psychologue professionnel.

Astuce 7

Une fois que nous avons pu détecter les instigateurs du trouble mental, nous devrions «recharger» notre cerveau, en remplaçant les composants destructeurs de la pensée par des éléments fonctionnels. Nous devons consciemment faire l'expérience de l'événement psycho-traumatique dans nos pensées. Cependant, maintenant, ne pas agir en tant que protagonistes, mais être des observateurs extérieurs. Une vue de côté nous permettra d'interpréter le drame différemment et de réduire l'urgence du problème.

Astuce 8

La réduction de l'anxiété sur un morceau de papier est capable de réduire l'importance des circonstances stressantes. Divisez la page en trois colonnes. Dans la première colonne, nous essayons d’énoncer la tragédie aussi honnêtement que possible. Dans la deuxième colonne, nous écrivons nos sentiments et les conséquences de la catastrophe.
La troisième colonne est réservée pour indiquer les émotions et le comportement de la "personne idéale".

C’est-à-dire que nous décrivons comment, à notre avis, notre héros parfait a agi dans une situation aussi stressante: que ressentirait-il, que dirait-il, comment agir. Ensuite, nous spéculons sur le résultat de ce comportement. Après cela, nous essayons d'agir comme notre idéal: la pratique quotidienne d'un nouveau comportement changera la vision du monde.

Astuce 9

Accepte, à titre d’axiome: tout événement de la vie a une raison d’être. Même la catastrophe la plus terrible donne des acquisitions. Au début, tenter de reconnaître un tel fait suscite une résistance interne désespérée. Ensuite, un aperçu divin apparaît et vous commencez à comprendre que la tragédie n’était pas si catastrophique. Le drame a permis de découvrir de nouvelles qualités en soi, stimulées pour certaines actions, motivées pour acquérir d'autres valeurs.

Astuce 10

Si le bénéfice du malheur ne peut pas être détecté, nous reconnaissons le drame accompli comme un test envoyé d'en haut. Nous comprenons que les événements destinés par le destin, nous ne pouvons pas prédire et changer. Il est en notre pouvoir de changer notre attitude à l'égard de ce phénomène, d'apprendre une leçon, de développer en nous-mêmes de telles qualités qu'à l'avenir, nous serons évités par la mauvaise ironie de l'action. La règle principale n'est pas de vous culpabiliser, mais de trouver en vous de tels traits qui vous permettront de sortir du marais avec la tête haute.

Astuce 11

Comment se débarrasser d'une dépression nerveuse? Il est nécessaire de réduire la gravité de leurs expériences. Pour ce faire, nous devenons des caricaturistes: nous attirons notre offense, notre colère, notre haine, notre désespoir et les transformons en personnages drôles.

Que notre chagrin soit dans la photo un petit crumble rugissant, à côté duquel s’avère un petit garçon courageux et gai. Dans le quartier avec une vieille femme indignée et en colère, nous plaçons le gentil et vieux vieillard. Ainsi, nous allons nous prouver de façon éclatante que le chagrin côtoie toujours le bonheur. Et il est en notre pouvoir de changer notre perception de la réalité.

Astuce 12

Si nous avons trouvé des symptômes de stress nerveux, nous devrions absolument parler cœur à cœur avec la personne en qui nous avons confiance. Notre silence, la fermeture de soi-même, la solitude ne font qu’aggraver la santé et causer la dépression. Cela ne signifie pas que nous devrions nous entourer d'une foule d'amis et rester en public 24 heures par jour. Cependant, une conversation amicale dans un café agréable sauvera notre monde intérieur des expériences. Même s'il nous semble qu'il n'y a aucune force pour rencontrer des amis, il est nécessaire de nous maîtriser et de consacrer au moins une heure à la communication.

Astuce 13

Si, dans le passé, il y a déjà eu de graves dépressions nerveuses auxquelles vous ne pouviez pas faire face par vous-même, alors avec les premiers messagers de la crise, mieux vaut faire appel à un psychologue ou à un psychothérapeute. Le médecin choisira le meilleur schéma pour corriger la situation problématique et suggérera les moyens les plus efficaces de se débarrasser de ce trouble.

Astuce 14

Toute personne sujette à un dysfonctionnement du système nerveux doit reconsidérer son alimentation, y compris au menu des aliments contenant des vitamines et des minéraux essentiels. Pour la plupart d'entre nous, l'appétit s'aggrave à cause des taux élevés de cortisol, ce qui est typique dans un état de stress. En retour, une mauvaise nutrition nuit au travail de l’organisme et exacerbe les réactions de stress.

Astuce 15

La condition la plus importante pour la prévention du stress nerveux: ne pas permettre les surcharges. Apprenez à vous détendre et à vous détendre complètement. Faites attention en temps opportun à la détérioration de l'état psycho-émotionnel et éliminez les problèmes qui conduisent à la tension nerveuse. Vous devriez avoir une bonne habitude: répondre «non» aux demandes qui nous sortent des sentiers battus. Définir clairement les limites de leurs capacités et délibérément ne pas dépasser la limite, privant ainsi la stabilité morale.

Que faire si quelqu'un a une hystérie près de chez vous?

Bien sûr, il est souvent impossible de tout comprendre par vous-même: l'acteur en face de vous «casse la comédie» ou le malade souffre. Et cela confirme encore une fois le fait. Quoiqu'il en soit, vous ne pouvez rien faire pour le calmer. Mais il y a quelques recommandations générales concernant ce qui aidera à arrêter rapidement l'attaque ou la scène du match.

  1. Ne le persuadez pas de se calmer, ne regrettez pas et ne tombez pas dans l'hystérie vous-même - cela ne fera que podsoderit hystéroïde. Soyez indifférent ou même aller quelque part avant la fin de la scène.
  2. Si la scène se déroule à tous les égards et que les enfants le voient, par exemple, vous pouvez essayer de mettre fin à l'attaque par une action dramatique: verser un verre d'eau sur une personne, donner une légère gifle, appuyer sur le point douloureux du bras juste en dessous de la fosse cubitale.
  3. Après une crise, donnez à la personne un verre d'eau froide ou persuadez-vous de sentir l'odeur d'ammoniac. Assurez-vous de demander l'aide de médecins si cela concerne votre parent - la maladie peut évoluer.

Si vous connaissez vous-même derrière vous le besoin d'organiser des scènes laides uniquement pour soulager votre décharge, et que vous y trouvez encore plus de «charme», essayez de diriger votre énergie dans une direction différente - par exemple, pour vous détendre, faire du sport, danser, promener votre chien.

Une dépression nerveuse se produit soudainement, mais cette condition ne dure pas éternellement. N'oubliez pas que chaque personne peut prévenir une dépression nerveuse et est capable de gérer ses symptômes désagréables. La croyance en soi et le travail déterminé font des merveilles.

Quelles sont les causes d'irritabilité et d'agressivité constantes chez l'homme?

L'irritabilité et l'agressivité sont les effets qui nuisent toujours à leur entourage, principalement à leurs proches et à leurs proches. Cela peut avoir un impact à la fois physique et moral. Les gens souffrent et l'homme lui-même, qui ne sait pas se retenir, en souffre.

On croit que le comportement agressif est plus caractéristique des hommes. Ce n'est pas tout à fait vrai, l'agression est différente. Les hommes sont plus inhérents à l'agression directe, exprimée par des actions physiques. Ce n'est pas nécessairement le fait de frapper qui que ce soit, il peut s'agir de menaces, de cris, de mouvements brusques, de destruction d'objets. Mais il existe aussi une agression verbale indirecte, cachée, qui caractérise davantage les femmes (commérages, calomnies, calomnies, humiliations voilées).

Syndrome d'irritabilité masculine - nouveau diagnostic?

Le sujet de l'agression, de la violence et de l'incontinence chez les hommes est très pertinent ces derniers temps. Un terme tel que le syndrome d'irritabilité masculine (CMR) est apparu récemment et est largement discuté sur Internet.

Il n’existe pas de définition exacte de ce syndrome, comme il n’en existe pas dans la classification des maladies par ICD. Probablement, il a été inventé à l'origine par le type d'analogie avec la ménopause chez les femmes: chez les hommes également à un certain âge (après 40 ans), la production d'hormones sexuelles commence à diminuer. En effet, durant cette période, des changements d'humeur et de comportement se produisent.

Mais si nous tapons maintenant dans la recherche du "syndrome d'irritabilité masculine", nous pouvons voir que tout épisode de "mauvais" comportement masculin à tout âge a été abandonné là-bas, et tout cela est expliqué par la testostérone.

D'une part, c'est plus facile. D’un autre côté, c’est une honte pour les hommes. Ils sont exposés par des créatures absolument primitives. Bien que notre comportement provienne des instincts des animaux, après tout, tout leur est accumulé: éducation, culture, éducation, prise de conscience de leur rôle dans la société, capacité de se contrôler. De plus, notre système nerveux est une chose très compliquée et n'est pas réglementé uniquement par la testostérone.

En fin de compte, diverses maladies, somatiques et mentales, doivent être traitées et non cachées derrière un syndrome inexistant.

Les causes les plus probables d'irritabilité chez l'homme

Absolument, toutes les causes d’irritabilité et d’agressivité chez l’homme ne peuvent être démontées en un seul article. Nous indiquons les causes les plus probables et les recommandations les plus générales.

Type naturel de tempérament

Chacun connaît quatre types de tempérament: flegmatique, sanguin, mélancolique et colérique. Le type le plus excitable est, bien sûr, le colérique. Impétueux et impulsif, il réagit très rapidement à la situation, sans réfléchir, parfois avec une extrême violence.

Dans le même temps, la vanité et la nécessité de prendre des décisions rapides peuvent irriter les mélancoliques.

Que faire

Le tempérament naturel ne peut pas être changé, le résultat ici n’est qu’en auto-éducation. L’auto-formation, les cours de yoga et diverses techniques de relaxation vous aideront dans cette tâche. Conseil très efficace: si vous voulez "exploser", respirez à fond et comptez jusqu'à 10.

Troubles hormonaux physiologiques

Le niveau de l'hormone sexuelle masculine affecte vraiment la stabilité mentale. La testostérone est une hormone qui fait de l'homme un homme: elle assure la formation des organes génitaux, des caractéristiques sexuelles secondaires, stimule la croissance musculaire, l'excitation sexuelle et la production de sperme.

Les niveaux de testostérone affectent également les processus mentaux dans le cerveau. Avec une diminution du taux de testostérone, l'homme devient irritable, se fatigue rapidement et peut provoquer des accès de colère. Le niveau de production de testostérone est influencé par divers facteurs; ses fluctuations importantes au cours de la journée sont connues.

Son déclin naturel est observé dans la période d'andropause (âge après 40-45 ans). Outre les changements de comportement, d'autres signes seront visibles: gain de poids, diminution du désir sexuel, diminution de la force musculaire.

Que faire

Le traitement à la testostérone n'est prescrit que dans les cas graves. Il est donc possible d’ajuster sa production par des méthodes non médicamenteuses. L'essentiel est de passer à un mode de vie parfaitement sain, avec une activité physique suffisante, en éliminant les mauvaises habitudes. Passez en revue les médicaments utilisés, peut-être que certains d'entre eux affectent la production de testostérone.

Changements biochimiques dans le cerveau

Ceci est principalement une diminution des niveaux de sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur. Il est responsable de nombreux processus dans le corps, y compris l'humeur. On sait que, de mauvaise humeur, le niveau de sérotonine est réduit et, dans le cas d’une bonne humeur, il est augmenté.

Le mécanisme de régulation de cette hormone dans le corps n'est pas complètement compris. Mais deux facteurs naturels qui augmentent les niveaux de sérotonine dans le cerveau sont bien connus: la lumière du soleil et les aliments glucidiques. Un homme est en colère quand il a faim - c'est un manque de sérotonine. Dépendances (nicotine, alcool, drogues) - c’est aussi principalement la sérotonine.

En outre, il est nécessaire de rechercher des émotions positives. Dans la relation "sérotonine - humeur", on ne sait pas quelle est la cause et quel - le résultat.

Une diminution prolongée et persistante du taux de sérotonine dans le cerveau peut entraîner une dépression. Et c'est une raison pour contacter un psychiatre.

Que faire

Les niveaux de sérotonine ne sont pas systématiquement mesurés. Intuitivement, vous devez vous efforcer d’obtenir les activités qui rehausseront votre humeur: le sport, un bon film (comédie), la musique préférée, le sexe, la communication avec des personnes que vous aimez. Plus de promenades au soleil, plus de lumière en général. À l'heure de manger, il n'y avait donc pas de forte faim. Les aliments doivent être riches en glucides, mais vous devez savoir que des glucides rapides en grande quantité peuvent entraîner une dépendance aux sucreries. L'alcool peut être en quantité très modérée.

Augmentation du stress

Nous savons tous ce qu'est le stress. Pour beaucoup, il est synonyme de changement et d'anxiété. Tout ce qui nous inquiète, c'est le stress. Dans le même temps, le corps augmente le niveau d'hormones de stress - cortisol, catécholamines et autres. Ce sont les hormones qui ont obligé notre corps à courir et à échapper au danger.

De nos jours, le stress n'est pas la faim, le froid ou les animaux sauvages, vous n'avez pas besoin de courir n'importe où. Le stress, c'est le surmenage, ce sont les transports en commun, les embouteillages, des patrons inadéquats. On peut attribuer au stress et à la différence entre nos capacités et nos désirs. Pour les hommes, il s'agit souvent de la perte de leur rôle de «leader», de soutien de famille, d'échec de la vie personnelle et intime.

Que faire

Eviter le stress ne réussit pas. Nous devons apprendre à éliminer l'irritation interne constante. C'est le repos, le sommeil complet, la marche, le sport, la musique préférée, un film léger, le sexe, les loisirs. Pendant les vacances il vaut mieux partir, changer la situation.

Asthénie, syndrome de la faiblesse irritable

Selon les prévisions de l'OMS, l'asthénie et la dépression occuperont la deuxième place après les maladies cardiovasculaires d'ici à 2020. Le syndrome de faiblesse irritable est un type particulier d'asthénie. Caractérisé par une combinaison d'excitabilité accrue, d'irritabilité avec faiblesse, de fatigue. Chez de telles personnes, de courtes bouffées de colère sont remplacées par un épuisement dramatique des émotions ou des larmes, un regain d'intérêt rapide - une apathie, un début d'activité rapide - une nette baisse d'efficacité.

Ces personnes sont incapables de tensions à long terme, elles s'énervent pour une raison insignifiante, délicates, difficiles. En plus des sautes d'humeur, ils présentent également des troubles somatiques: maux de tête, douleurs cardiaques, palpitations, transpiration, troubles gastro-intestinaux.

L'asthénie est déjà un diagnostic, ce qui justifie le traitement par un psychothérapeute ou un psychiatre.

Maladies somatiques

Certaines maladies s'accompagnent de troubles hormonaux et, par conséquent, d'une irritabilité accrue. Le plus souvent, il s'agit d'une maladie de la thyroïde, du diabète, de maladies infectieuses, d'adénomes hypophysaires, de glandes surrénales.

Toute douleur dans le corps ne donne pas non plus la tranquillité d'esprit. La prise de certains médicaments contre la douleur peut également réduire la production de testostérone.

Par conséquent, si un homme n'est pas simplement irritable et qu'il présente les symptômes d'une maladie ou d'une douleur, vous devez être examiné et traité.

Maladie mentale

Outre l'asthénie, l'incontinence, l'irritabilité, l'agressivité peuvent être des symptômes d'autres maladies mentales ou limites. Les énumérer ici ne sera pas, nous disons seulement: n'ayez pas peur d'aller voir un psychothérapeute ou un psychiatre. Si vous réalisez que votre état ne correspond pas tout à fait au comportement normal et que votre entourage en souffre, cela signifie que, dans le langage des psychiatres, la «critique est préservée» et tout cela peut être corrigé avec des médicaments spéciaux (pas nécessairement antipsychotiques).

Raison de contacter des spécialistes:

  • sentiment d'anxiété interne constante et de tension;
  • troubles du sommeil;
  • le désir fréquent de causer des dommages physiques à quelqu'un (frapper, battre);
  • réactions végétatives (attaques de panique);
  • trop longue période de dépression;
  • incapacité à faire leur travail habituel.

Quand le monde entier n'est pas beau. Comment se débarrasser de l'irritabilité, de la nervosité et de l'agression chez les femmes

Le système nerveux féminin est un mécanisme subtil. Les cordes d'acier des nerfs du beau sexe ne font que rêver, et toute bagatelle peut parfois déséquilibrer. Le magazine «Ensemble avec vous» a expliqué comment faire face à la colère et à l'irritabilité chez les femmes et est prêt à partager des informations qui rendront votre vie plus heureuse.

Irritabilité et agressivité chez les femmes: les causes de la maladie

La nature sage a fait en sorte que le comportement agressif soit plus caractéristique des hommes. L'hormone testostérone, responsable de l'agression, leur a permis de repousser les attaques de leurs adversaires, de résister aux prédateurs et d'obtenir de la nourriture. Chez les femmes, le niveau de testostérone est minime, puisqu'elles n'ont pas à remplir ces fonctions et que le gardien du foyer doit être gentil et affectueux.

L’évolution n’a pas permis de prendre en compte les particularités de la vie d’une femme moderne, dans laquelle la charge qui s’exerce sur elle n’est rien de moins qu’un homme, et il existe suffisamment de raisons pour que se manifestent des émotions négatives. Les causes d'irritabilité chez les femmes sont divisées en trois groupes principaux: psychologiques, physiologiques et pathologiques, dont nous allons discuter ci-dessous.

Raisons psychologiques

Photo de http://rosa-tv.com

De grandes et petites expériences s'accumulent et relâchent le système nerveux, à la suite de quoi une vague d'émotions peut provoquer une cause mineure qui, dans un état normal, ne recevrait même pas l'attention. L'irritabilité et l'agressivité chez les femmes se produisent dans de tels cas:

  • Le stress. Les bouleversements émotionnels, la captivité du patron, la piètre performance des enfants, le divorce ou la grossièreté de la vendeuse dans le magasin sont des facteurs de stress plus que suffisants. Dans l'échelle d'évaluation du stress utilisée par les psychothérapeutes, l'impact total de toutes les situations stressantes est évalué, et même les plus petits stress additionnent la force d'impact. Les sédatifs, un psychothérapeute ou une conversation à cœur ouvert avec un ami aideront toujours.
  • Fatigue Peu importe si vous êtes chargé mentalement, physiquement ou émotionnellement. La fatigue accumulée prive complètement de force et ne fait penser qu’à la possibilité d’une pause. Au cours de cette période, une explosion de facteurs négatifs provoque toutes les raisons, pas toujours réelles. Apprenez à vous détendre, sans cette compétence simple, personne n’apprécierait tous vos efforts.
  • Insatisfaction envers vous-même. Le plus souvent, les dames ne sont pas satisfaites de leur apparence. Des plis supplémentaires, des rides sournoises ou des boucles pas assez épaisses... la raison de ces expériences sera trouvée dans chacune d'elles, si vous cherchez soigneusement. Rappelez-vous que l’imperfection n’existe que dans votre tête et rejoignez le mouvement corporel positif. Mais s'inscrire dans le gymnase ou une esthéticienne n'est également pas interférer.
  • Insatisfaction envers les êtres chers. Tout peut être une cause de mécontentement, du petit salaire à la violence domestique, et le degré de nervosité ne correspond pas au poids de la cause fondamentale. Dans ce cas, vous devez d’abord décider si vous souhaitez rester avec cette personne et, le cas échéant, vous devrez vous ressaisir et exprimer vos émotions, en cherchant un moyen de sortir ensemble.

Ne confondez pas la fatigue habituelle avec le syndrome de fatigue chronique. Cette pathologie, qui se forme après la maladie, se caractérise par des troubles du sommeil, une diminution de l’immunité, un changement de comportement, une faiblesse grave et une perte de force. Le fait que l'État ne s'améliore pas même après un long repos constitue une particularité. Les psychothérapeutes et les thérapeutes sont engagés dans le traitement de la CXP.

Causes physiologiques

Photo de http://health-ambulance.ru

La particularité du fonctionnement du corps féminin est qu'il se caractérise par un fond hormonal stable. Ses fluctuations accompagnent une femme toute sa vie, jusqu'au début de la ménopause, et nuisent au calme et à l'équanimité. Les orages hormonaux intensifs sont typiques pour les périodes suivantes:

  • Syndrome prémenstruel. La deuxième phase du cycle est caractérisée par la supériorité de la progestérone et une diminution de la quantité d'œstrogènes, qui inhibent les effets de la testostérone. Cela crée une atmosphère favorable aux sautes d'humeur et il est presque impossible de contrôler ses émotions. La gravité du syndrome prémenstruel augmente généralement avec l'âge. En outre, les médecins notent un lien entre l'irritabilité de la période prémenstruelle et le poids, et les personnes minces sont à risque.
  • La grossesse Porter un enfant s'accompagne de modifications colossales du taux d'hormones dans le sang, particulièrement intenses au cours du premier trimestre, lorsqu'il est très difficile pour une femme de faire face à l'irritabilité. La prochaine période critique est la période prénatale, au cours de laquelle l'anxiété liée au déroulement normal du travail et à la maternité future se manifeste.
  • Point culminant. Aux sauts brusques d'hormones dans la période pré-ménopausique, une mauvaise santé est ajoutée, ce qui ne contribue en aucune manière à la complaisance. Il est presque impossible de lutter seul contre la colère et l'irritabilité, mais à l'heure actuelle, les préparations à base de plantes contenant des phytoestrogènes fonctionnent bien, ce qui permet de soulager plus facilement les réarrangements difficiles.
  • Allaitement Les femmes à cette époque sont particulièrement sensibles et vulnérables, sensibles à la moindre confusion. Un sens des responsabilités envers le bébé, dans lequel nuits sans sommeil, manque de repos et de temps libre, interfèrent avec une tranquillité d'esprit absolue.

Bien que l'irritabilité pour ces raisons soit tout à fait normale, vous ne devriez pas supporter cette situation. Les techniques sûres et efficaces décrites ci-dessous aideront à rétablir un sentiment de confiance en soi et une relation harmonieuse avec ceux qui vous sont chers.

Causes pathologiques

Photo de http://naromed.ru

Un certain nombre de maladies s’accompagnent d’un changement de la stabilité émotionnelle de la femme. Les manifestations spécifiques dépendent des traits de caractère et peuvent entraîner des pleurs, de la nervosité, de l'agressivité ou de l'irritabilité. Si l'irritabilité vous dérange, il faut en rechercher les raisons dans les pathologies suivantes:

  • Thyrotoxicose. L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde s'accompagne toujours d'une détérioration du caractère. Autres manifestations de la maladie: perte de poids, augmentation de la pression artérielle, pouls rapide, transpiration, pouvant éventuellement modifier la forme du cou. Dans ce cas, les nerfs et l'irritabilité devront être traités par l'endocrinologue et peut-être même par le chirurgien.
  • L'intoxication. La faiblesse et la fatigue réduisent la résistance au stress psychologique. Il faut donc tenir compte de l'état de la santé humaine pendant la période de convalescence après une maladie infectieuse, après une intoxication alcoolique ou une maladie du foie.
  • Troubles mentaux. La dépression, le trouble bipolaire et la névrose s'accompagnent d'une instabilité émotionnelle accrue. Ces maladies sont traitées avec des médicaments, sous la supervision d'un médecin.

Seul est une forte irritabilité, dont les causes se trouvent dans le régime alimentaire. Les régimes pauvres en glucides réduisent la quantité d'endorphines à un niveau critique, ce qui rend une personne franchement malheureuse. Même avec un régime alimentaire très strict, offrez-vous régulièrement une tranche de chocolat noir.

Comment se débarrasser de l'irritabilité sans médicament

Photo de https://www.crimea.kp.ru

Après avoir remarqué les signes d’agressivité et d’irritabilité, il faut tout d’abord repenser le mode de vie. Le corps vous signale qu'il a besoin de soutien, alors reprenez-vous et agissez:

  • Normaliser le sommeil. Quoi qu'il arrive, vous devriez dormir suffisamment. 8 heures par jour - les besoins du corps et les réunions du vendredi entre amis ne valent pas la peine de trembler.
  • Être à l'air frais. Votre cerveau a absolument besoin de plus d'oxygène, alors commencez à courir le matin ou trouvez un compagnon agréable pour la randonnée ou le cyclisme.
  • Repose toi. Dans l’horaire quotidien, allouez exactement 1 heure à une classe qui vous procure du plaisir. Il peut être en train de lire un livre, de bavarder sur votre forum préféré, de rester dans la salle de bain, de tricoter - peu importe.
  • Mangez bien. Mettez de côté un régime affamé! Votre régime alimentaire doit être équilibré, car si vous ne dépassez pas le taux quotidien de calories, vous perdrez tout de même votre poids. Laissez la perte de poids être lente, mais n’ayez pas à faire face à l’irritabilité.
  • Organisez-vous. Apprenez la gestion du temps et apprenez à planifier des choses de manière à avoir du temps pour vous-même. Tenez un journal dans lequel vous noterez les plus petits plans, jusqu'à "reconstituer le compte au téléphone". Cela n'accumulera pas des affaires et ne prendra pas plus que ce que vous pouvez faire.

En fait, toutes ces activités visent à prévenir le stress et la fatigue. En plus de la normalisation du fond émotionnel, vous remarquerez une amélioration du bien-être et de la performance.

Activité physique pour la bonne humeur

Photo de http://im-ho.com.ua

Le travail musculaire vous permet de soulager les tensions, de retrouver une apparence normale, de restaurer la confiance en soi, nécessaire à la paix et au bonheur. Le sport ne joue pas de rôle particulier, mais de telles disciplines ont un effet calmant:

  • Yoga La concentration sur la performance des asanas, en particulier lorsqu'elle est associée à des pratiques méditatives, a un effet bénéfique sur le système nerveux.
  • Pilates Des mouvements lisses et mesurés, combinés à des techniques de respiration, aident à éliminer la nervosité et l'irritabilité.
  • Étirement En ouvrant pour vous-même les nouvelles possibilités de votre corps, vous écartez tous les facteurs non essentiels et gênants.
  • Cyclisme Le cyclisme à long terme s'apparente à la méditation: des mouvements musculaires monotones, la rue grondante et des paysages étincelants devant vos yeux parfaitement calmes.
  • Natation L'effet calmant de l'eau est bien connu, car il procure une sensation de légèreté et de purification, indispensable dans les périodes de stress de la vie.
  • Sports de contact. Pour encadrer, en présentant un visage de patron inadéquat au lieu d'une poire - quel meilleur moyen de laisser tomber l'agression accumulée?

Dans le sport, la systématique est importante. La séance du samedi au gymnase est mieux que rien, mais essayez quand même de faire attention aux exercices physiques 3 à 4 fois par semaine.

Nervosité et irritabilité chez les femmes: traitement médicamenteux

Photo de https://myfamilydoctor.ru

N'ayez pas peur de prendre des médicaments, dans l'espoir de faire face aux tempêtes mentales uniquement par un effort de volonté. Les médicaments vont rendre votre système nerveux plus stable et vous aider à survivre dans les périodes les plus difficiles. Il est nécessaire de choisir parmi ces groupes de médicaments:

  • Sédatifs - il est préférable de choisir des médicaments à base de plantes, tels que glycine, novopassit, phyto-berline, deprim, etc. En l'absence d'effet, l'artillerie lourde, par exemple Phenibut, adaptol, tenoten ou afobazole, sera utilisée.
  • Les vitamines des médicaments du groupe B - neurovitan, neurobion, neuroubine sont le traitement standard des maladies psychogènes.

Et assurez-vous de vous offrir quelque chose d'agréable. Inscrivez-vous à un cours de massage aux huiles aromatiques, partez en vacances ou achetez un sac à main de longue date, maintenant ce n'est plus un caprice ni une complaisance, mais un élément de traitement complexe.

Pannes fréquentes et agressivité

On appelle souvent dépression nerveuse une dépression nerveuse qui peut être provoquée par une surcharge psychologique, un stress prolongé ou une sorte de traumatisme psychologique. Par exemple, cette condition se développe souvent chez les personnes à la suite d'une expérience forte, du surmenage, de l'absence de satisfaction de la vie quotidienne, du ressentiment et des désirs non réalisés. Les raisons peuvent être différentes, mais le critère principal de la dépression nerveuse est un séjour prolongé dans une situation qui ne plaît pas à l'individu, épuise son énergie et sa force.

Le terme "dépression nerveuse" n'était pas officiellement reconnu dans les systèmes de diagnostic tels que le DSM-IV, ainsi que dans le CIM-10, et de fait, la littérature scientifique moderne est absente. Et bien que la dépression nerveuse n’ait pas de définition précise, des études non professionnelles montrent que ce terme désigne spécifiquement un trouble temporaire, réactif et aigu, accompagné de symptômes de dépression et de névrose, souvent favorisé par des stimuli externes.

Parfois, les cas décrits comme une dépression nerveuse se rapportent à un individu qui perd son sang-froid dans la vie de tous les jours.

Causes des dépressions nerveuses

Les psychologues affirment que les causes courantes de dépression nerveuse sont les suivantes:

- divorce ou séparation des époux;

- problèmes au travail;

- problèmes de santé;

- stress et stress psychologique à long terme;

- lourde adaptation dans la nouvelle équipe;

- se séparer d'un être cher;

- immense préoccupation pour quelqu'un ou votre santé;

- situations conflictuelles et concurrence;

- la nécessité de traiter ou de travailler avec des collègues, des clients et des gestionnaires émotionnellement instables.

Facteurs provoquant le développement de cet état:

- la consommation d'alcool, de drogues;

- maladies associées à un dysfonctionnement de la thyroïde;

Symptômes d'une dépression nerveuse

Les symptômes de ce trouble peuvent être comportementaux, physiques et émotionnels.

- migraines, maux de tête fréquents;

- changements prononcés de l'appétit, problèmes digestifs;

- les troubles du sommeil caractérisés par de longues périodes d'insomnie et de longues périodes de sommeil;

- violations du cycle menstruel;

- attaques de panique stables, état d'anxiété;

- symptômes associés à une problématique respiratoire sous diverses manifestations.

- troubles du système nerveux autonome et troubles du travail du système cardiovasculaire;

- des sautes d'humeur prononcées;

- comportement étrange pour les autres;

- le désir de commettre des actes de violence;

- colère soudaine.

Les symptômes émotionnels en tant que précurseurs d'une future crise:

- l'émergence de pensées sur la mort,

- anxiété et indécision;

- une dépendance accrue aux stupéfiants et à l'alcool;

- pensées de contenu paranoïaque;

- perte d'intérêt pour le travail et la vie publique;

- l'émergence de pensées sur leur propre grandeur et leur invincibilité.

Signes d'une dépression nerveuse

Ce trouble survient à la fois chez les femmes et les hommes, mais les femmes sont plus sujettes aux problèmes émotionnels. Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de faire face à des situations stressantes et ne sont pas en mesure de faire face efficacement à ces expériences négatives. Souvent prédisposé aux fortes dépressions nerveuses chez les femmes âgées de 30 à 40 ans.

Les psychologues distinguent trois phases d'une dépression nerveuse. Au début, l'individu est enthousiaste. Il se consacre complètement à une activité et est plein d’énergie. Une personne n'écoute pas les signaux du corps qui dépensent excessivement ses forces nerveuses.

Dans la deuxième étape, on ressent la fatigue, on note l'épuisement névrotique, l'irritabilité et la colère.

Au troisième stade, le pessimisme et l'apathie apparaissent. Une personne devient fâchée, pas décisive, léthargique.

Les principaux signes d'une dépression nerveuse:

- stress interne, constamment présent chez l'homme;

- le manque d'intérêt pour diverses activités, les divertissements et le désir de profiter de la vie;

- les demandes des personnes provoquent un comportement agressif;

- perte ou gain de poids;

- état de fatigue, dépression

- irritabilité et ressentiment;

- attitude hostile envers les autres;

- l'émergence de pessimisme, dépression, apathie;

- obsession d'une situation ou d'une personne désagréable; difficulté à passer à autre chose.

Conséquences d'une dépression nerveuse

Il peut y avoir beaucoup de conséquences pour cette condition. Ceux-ci comprennent:

- détérioration de la santé physique (sauts de pression, troubles du rythme cardiaque, apparition d'ulcères, maux de tête, phobies, dépression, troubles mentaux ou de troubles anxieux);

- certaines personnes ont des conflits et détériorent leurs relations avec la société, entraînant des dépendances - alcool, nicotine, stupéfiants, nourriture (boulimie);

- Une personne est capable de commettre des actes téméraires, d'être plus susceptible et plus en colère, des tentatives de suicide sont possibles.

Traitement d'une dépression nerveuse

Dépression nerveuse, que faire? Souvent, les gens ne comprennent pas comment sortir de cet état et continuer à vivre si, par exemple, ils ont été licenciés de leur travail, si une situation difficile s'est présentée, a changé (a) la personne aimée, soudainement rattrapée par la maladie.

En cas de dépression nerveuse, il sera conseillé de faire appel à un bon spécialiste pour résoudre vos problèmes: un psychothérapeute, un psychologue ou un neuropathologiste (neurologue).

Comment faire face à une dépression nerveuse?

Le traitement de la dépression nerveuse est effectué en fonction des raisons spécifiques qui l'ont provoquée, ainsi que de la gravité des manifestations actuelles. Vous ne pouvez pas soigner votre état sans soin, car le visage de la psyché est plutôt fragile et une dépression nerveuse peut entraîner de graves conséquences pour la vie ultérieure du patient.

Vous devez également faire attention aux mesures préventives, car il serait préférable de ne pas permettre de telles situations que de les traiter plus tard. Chaque personne pourra éviter un mal émotionnel s’il apprend à suivre certaines recommandations.

Prévenir une dépression nerveuse comprend:

- observance du régime quotidien et d'un régime équilibré;

- l'alternance du stress physique et mental avec le repos;

- il n'est pas recommandé de travailler pour l'usure et à cause de tout nerveux;

- éviter les activités professionnelles avec des clients ou des employés en conflit;

- Vous devez constamment améliorer votre estime de soi.

Peu de gens pensent que lors du choix d’une profession, certains domaines d’activité seront associés à un stress constant, ce qui signifie qu’il sera assez difficile d’éviter une dépression nerveuse. Bien sûr, personne ne garantira que certains travaux pourront se passer de situations stressantes qui affectent négativement la psyché humaine, mais il existe néanmoins des domaines dans lesquels vous pouvez choisir une activité confortable pour vous-même.

Ces professions incluent: mathématicien, archiviste, agent de voyage, spécialiste dans le domaine de la protection de l'environnement, forestier et autres. Le niveau de stress dans ces domaines d'activité est minime et l'avantage de ces professions réside dans l'absence d'un besoin constant de contacter d'autres personnes qui aiment créer des situations de stress et de conflit. L'activité d'un agent de voyages est particulièrement requise. Bien que ce secteur d'activité comprenne la communication avec un grand nombre de personnes, la probabilité de conflits dans ce secteur est relativement faible. Un avantage important de cette profession est également un rythme de travail tranquille.

Résumant les données obtenues dans les études, les psychologues recommandent de choisir la durée de la semaine de travail, de peser le risque de concurrence et la possibilité de situations de conflit, ainsi que la nécessité de traiter avec des clients émotionnellement instables (patrons ou employés).

Plus d'articles sur ce sujet:

29 commentaires sur “Dépression nerveuse”

Bonjour Je voulais préciser: mon collègue au travail est très ennuyé par son avidité, son ennui, sa voix, son discours incohérent et, en général, à la vue de cette personne, je commence à être visiblement énervé. Je ne peux pas le supporter. S'il vous plaît aidez-moi avec quoi? Je n'étais pas comme ça

Bonjour J'ai besoin d'aide Mon père a 76 ans. Il vit dans le village avec ma mère, qui a 75 ans. Je vis séparément d’eux, en ville. Quelque part dans les chiffres du 10 au 11 janvier, mon père a eu un stress nerveux ou une dépression, je ne le sais pas avec certitude, mais il y a eu une sorte de choc. Il a l'apathie de tout, ne veut rien, dort maintenant beaucoup. Devenu léthargique, confond les mots, ne les prononce pas complètement. Que faire avec et que faire dans de tels cas? Comment aider

Bonjour Katya. Dans une situation avec papa, vous devez consulter un neurologue.

Bonne journée! Dites-moi à qui s'adresser - un psychologue ou un neurologue?
La situation est difficile sur le plan émotionnel - pendant 1 an, 2 êtres chers ont quitté la vie, une grande responsabilité a été placée sur le travail (même avec qui consulter, les décisions me concernant), dans la vie personnelle une panne complète (ensemble, cela fait presque deux ans et demi, mais il ne veut pas pas de famille, je suis avec le courant, et moi, avec lui, un sentiment de dégradation complète, je veux m'en séparer), dans la famille - problèmes (la mère reste seule, malade, le frère est alcoolique, ne veut pas commencer le traitement), il n'y a pas d'argent (mais le besoin pour résoudre les problèmes tranquillement). Il n'y a aucun soutien de personne, le sentiment d'être complètement fatigué est émotionnel, je peux m'arrêter et crier pour quelque raison que ce soit, une démangeaison nerveuse est apparue, je ne suis pas content de rien, je peux dormir pendant 12 heures, je peux tourner autour de la moitié de la nuit, je peux sortir du travail sans raison, dans les toilettes, sans émettre le moindre bruit. Même la nourriture n'est pas heureuse. Le sport a abandonné, n'apporte aucune émotion, seulement une irritation, je ne vois pas de résultats, bien que je travaille dans la salle en pleine force. Il n'y a pas d'amis non plus non plus, ils sont tous allés dans des villes différentes, il est difficile de maintenir la communication. Alors maintenant je peux l'obtenir. Les émotions positives manquent, je ne peux que regarder la télévision et vouloir acheter un billet, loin de tout le monde. Mais je comprends que ce problème ne sera pas résolu.

Bonjour, Anna. Le psychologue est un spécialiste des arts libéraux en psychologie qui étudie la psyché humaine. L'activité d'un psychologue ne concerne pas les maladies.
Les neurologues se spécialisent dans les maladies dites nerveuses, les étudient, diagnostiquent et choisissent les meilleures options de traitement. Les médecins de ce profil aident à la dépression et à la névrose, mais le sujet principal de l’étude de la neurologie concerne les lésions fonctionnelles, dégénératives, inflammatoires et vasculaires du système nerveux. La neurologie est située à la jonction de plusieurs spécialités. Il est très étroitement lié à la psychiatrie. Ces branches de la médecine ont beaucoup en commun et très souvent le traitement est effectué de manière globale, avec l'interaction des médecins. Par conséquent, dans votre cas, il est logique de contacter un psychoneurologue.

Bonjour, il y a six mois, il avait eu des relations très mauvaises, il a fait une très mauvaise chose, mais je l'ai toujours suivi jusqu'à ce qu'il m'humilie enfin, etc. Après cela, la dépression nerveuse, les crises de colère et les pleurs constants ont commencé. Maintenant, de nouvelles relations et pas de gros problèmes en elles, et l'hystérie est de retour.Que faire avec cela, vous devrez peut-être boire de la drogue, parce que la psyché est gravement perturbée, si je comprends bien, ce n'était pas avant.

Bonjour, j'ai 14 ans et je suis tourmenté par des attaques de panique. Il y a encore quelques craintes. Par exemple, j'ai le sentiment que je serai très blessé et que je mourrai sur place dans une agonie, une agonie et des convulsions.
Tous les jours, je vais à des pensées hypocondriaques (au moment où je suis malade de sinusite. J'avais très peur du passage du pus dans les sinus frontaux, car cela peut provoquer une méningite ou, par exemple, un abcès du cerveau)
J'ai presque récupéré et cela ne me menace pas, mais je pense toujours à de telles choses * il y a encore beaucoup de telles pensées moche *
C’est un sentiment étrange, comme si on me criait dessus (pas d’hallucinations sonores), mais c’est comme une pression, ça me semble une pression, mais ça ne me tourmente pas autant que des attaques de panique. Plus récemment, j'attaque souvent la tristesse.
Habituellement, chaque fois que je fais la queue à l'hôpital ou en médecine dentaire, je me sens très mal et il fait froid * la mère dit que des problèmes de vaisseaux sont possibles *
+++ Je suis devenu irritable et je me fâche facilement (mais je me rappelle facilement que je dois me calmer) +++ absence et esprit d'inattention.
Soit dit en passant, c’est la raison de mes attaques de panique / musique agressive ou forte, parfois cela ne vient pas de quelque chose, mais juste comme ça / lorsque les invités sont à la maison, une crainte aiguë commence à ce que tout le monde s’entre-assassine. Les attaques de panique durent environ 30 secondes à 3 minutes.

Bonjour Lando. Nous vous recommandons de vous familiariser avec votre problème:
http://psihomed.com/panicheskie-ataki/

Bonjour J'ai besoin de ton conseil. Dernièrement, mes parents ont commencé à m'énerver beaucoup: ils ne m'écoutent pas, ils ne s'intéressent ni à mon état émotionnel ni aux événements les plus brillants de ma vie (uniquement si cela n'a rien à voir avec mes études). Ils ne s'intéressent qu'à mes études et aux travaux ménagers. Criez-moi constamment et gouttez sur mon cerveau. En conséquence de cela, je tombe constamment en panne sur eux, sur le chien et sur ceux qui sont autour de moi, il est devenu très piquant et agressif, bien que cela n'ait pas été observé auparavant. De plus en plus, l'idée de se suicider, de tuer ses parents ou du moins de perdre quelqu'un lui tombe dans la tête. Tout m'agace et me fait chier. La condition physique s'est détériorée: j'avais déjà assez de 6 heures pour dormir, mais maintenant 8-9 ne suffisent plus. Constamment un mal de tête. Dis moi ce qui ne va pas avec moi? Est-ce que tout va mal ou est-ce que ça va bientôt passer?
P.S. J'ai 16 ans

Bonjour Anastasia. Les parents sont donnés aux enfants pour l'édification, ils devront être patients jusqu'à leur majorité. Votre état est normalisé, il est souvent associé à des changements hormonaux à l'adolescence.
Il n’ya pas assez de temps de nuit pour se reposer - prolongez-vous, vous pouvez entrer un repos supplémentaire pendant la journée. Il est impératif de respecter un régime alimentaire équilibré avec l’inclusion de tous les micro et macro éléments, des complexes de vitamines.
Nous vous recommandons de lire:
http://psihomed.com/meditatsiya/
http://psihomed.com/relaksatsiya/

Bonjour Je m'appelle Anara. J'ai 31 ans Elle s'est mariée par avion. Avant de me rencontrer pendant 3 ans, il a divorcé de son épouse à cause de sa tricherie. Il y a un fils commun. Il est venu dans notre ville uniquement pour des raisons de carrière. Bien sûr, au début, nous étions amis, après avoir commencé à sortir ensemble, et je suis tombée enceinte. Nous sommes enregistrés. Au début, tout allait bien, j'ai donné naissance à une copie de ma fille, j'ai pris un congé de maternité, j'ai tout fait à la maison, tout prêt pour le dîner, le matin, tout était nettoyé et repassé jusqu'à ce jour et je servais le petit déjeuner comme il se doit. A commencé à remarquer ses appels et sa correspondance avec personne, mais avec plusieurs filles. Bien sûr, à cause de cela, nous avons eu de forts conflits avant l'assaut. Nous vivons presque 4 ans, j'ai donné naissance à un autre fils. À ce moment-là, la fille a trois ans et demi, son fils, un an et demi. Bien sûr, il aime beaucoup les enfants, il est prêt à tout faire pour eux, mais pendant ce temps, il n’a pas cessé de parler, de voir les femmes et de tricher après lequel nous étions tous deux timides. À cause de mon mécontentement, il m'a battu tout le temps, menaçant même de me tuer et de m'enterrer. J'ai toujours dit lors d'un conflit et lors d'une conversation calme avec lui que je demanderais le divorce, que je le laisserais partir, mais qu'il quittait toujours la maison que me donnaient les parents où nous vivions tout le temps et qu'il revenait. Dit ne peut pas vivre sans enfants. Mais pendant tout ce temps, je suis devenu nerveux, je ne peux pas me contrôler, je jure avec tout le monde, même avec mes parents, je m'offusque de chaque petite chose, de casser des enfants. Pour la quatrième année, je suis à la maison, je vais très rarement au monde, toujours à la maison avec des enfants et des bytovuha. À chaque dispute, il ramasse des objets et laisse un mois qui n'apparaît pas, puis commence à reconstruire des ponts entre nous. Je l'aime, je veux que mes enfants aient un père. Mais quand je reviens la tête baissée, j'accepte, mais je vous rappelle toujours ses erreurs. Il ne se relève pas encore des feuilles. Encore une fois, ces trahisons. Et j'ai la dépression, la douleur dans le ressentiment de la déception, même si je savais pour quel genre de personne je vivais. Que dois-je faire, les enfants voient nos conflits, nous essayons de revivre sans succès, et encore!

Bonjour Les derniers jours ont été remplacés de joie en tristesse, puis en un événement joyeux, et ensuite triste. Hier, je me suis habillé toute la journée et j'étais complètement apathique, je ne faisais que penser et un peu, et le soir, il s'est avéré que je me suis battu avec un être cher (et non selon ma volonté) et que je me suis battu avec un gars que j'aime. Et, incapable de supporter tout cela, j'ai décidé de faire une promenade, il m'a semblé que mes nerfs se sont calmés un peu, puis sont rentrés chez moi. Là encore, elle s’est battue et elle était déjà inflexible - elle a pris un paquet de valériane et a bu ce qu’elle était (environ 14 tables). Mais cela ne m'a pas calmé, mais pire. C'était très douloureux mentalement et physiquement (mon cœur me faisait mal), à la fin je me suis gratté, j'ai essayé de me percer la peau avec mes ongles et, pendant tout cet état, des pensées de mort sont souvent apparues dans ma tête. Je ne sais pas comment caractériser cet état, et en général quoi faire.

Bonjour Gulnaz. Les comprimés de valériane peuvent être bus, cela aide à faire face à un degré élevé d'excitation nerveuse. Mais prendre 1-2 comprimés trois fois par jour immédiatement après un repas. Si l'état ne change pas dans les deux semaines, contactez votre neuropsychiatre ou votre psychothérapeute.
«À la fin, je me suis gratté, j'ai essayé de me percer la peau avec mes ongles» - c'est de l'auto-agression. Nous vous recommandons de lire à ce sujet:
http://psihomed.com/autoagressiya/
«En conflit avec un être cher» - Essayez de répondre plus calmement au monde extérieur, même s'il y a lieu de vous quereller. Une émotivité excessive apporte des problèmes supplémentaires à la vie.
"C'était très douloureux et moral..." - Mais ce n'est pas une raison pour boiter, pour perdre courage. Pour qu’il n’y ait pas de déception, il ne faut rien attendre de l’environnement, personne ne vous doit rien. Aimez-vous, soyez attentif aux personnes qui vous sont chères et évitez les conflits.
Tout ira bien, nous vous recommandons de lire:
http://psihomed.com/kak-perestat-obizhatsya/
http://psihomed.com/kak-perestat-sebya-zhalet/

Bonsoir! J'ai vraiment besoin de vos conseils. J'ai récemment rompu avec un jeune homme. Nous sommes ensemble depuis 4 ans, l’un d’eux a été l’année de notre forte amitié. Au cours de la dernière année, nous avons commencé à nous calmer un peu. Il m'a appelé à la réunion et m'a dit qu'il avait décidé de partir, qu'il ne m'aime plus et qu'il n'avait plus aucun sentiment. Quand j'ai pris mes affaires chez lui, j'ai demandé comment il se sentait après sa rupture - il a dit qu'il était meilleur et plus calme. Nous n'avons pas communiqué pendant une semaine, mais nous avons ensuite commencé à correspondre sur des sujets lointains et lui, par exemple, ne m'a pas jeté dans la liste noire. Dites-moi, s'il vous plaît, est-il possible de tout recommencer après des mots aussi forts que «je ne t'aime pas» ou de laisser tomber. Je l'aime, oui.

Bonjour Alexandra. À ce stade, il est préférable de laisser partir le jeune homme. Il existe un tel avis «si vous voulez le garder - laissez-le aller», mais cela ne donne pas une garantie de retour si le gars y a pensé.
Si vous avez besoin de communication - communiquez, mais ne vous intéressez pas à ce qu'il ressent après avoir rompu. Trouvez des sujets communs que vous aurez plaisir à discuter. Adaptez-vous progressivement au fait que votre communication sera vaine.

Bon après midi Je suis tout le temps dans une dépression nerveuse après avoir quitté une fille et perdu mon travail. La santé est devenue 3. Aller fréquemment aux toilettes. Et faiblesse générale. Il n'y a aucune envie de manger et de s'amuser. Déjà 3 mois. Je vous demande d'aider avec des conseils.

Bonjour Denis.
Le conseil est simple - quelque chose qui manque dans la vie - vous devez remplir. Commencez à vous familiariser avec les filles et lancez-vous dans des recherches adaptées à un emploi. Pensez aux problèmes personnels et professionnels comme temporaires. Nervous devrait essayer le moins possible, car lorsque vous êtes nerveux, des sauts hormonaux se produisent. Les troubles hormonaux peuvent se manifester par une irritabilité, une irritabilité excessive et des sautes d'humeur inexpliquées.
Votre perte de poids soudaine peut indiquer la présence de pathologies endocriniennes.
“Aller souvent aux toilettes. Et faiblesse générale. Il n'y a aucune envie de manger et de s'amuser. »- Votre état est traîné - vous devez consulter un neuropsychiatre et un endocrinologue.
«Je suis tout le temps dans une dépression nerveuse après avoir quitté une fille et perdu mon travail» - Adaptez-vous de cette façon - toutes les bonnes choses seront battues et les mauvaises actions seront repoussées. Une étape de la vie est terminée, une autre aussi intéressante commence, mais pour cela, je dois abandonner le passé. Vous ne pouvez plus changer la situation, mais vous pouvez changer votre attitude envers le passé.
Nous vous recommandons de lire:
http://psihomed.com/kak-otpustit-situatsiyu/

Bonjour, je vous demande votre aide avec des conseils. Ma mère a toujours été une personne très émue, elle a consacré toute sa vie à la danse, à son ensemble, elle est déjà à la retraite. Les problèmes ont commencé il y a longtemps, après la mort de sa mère, l'horreur de l'hystérie a commencé, des crises de panique, elle sanglotait tous les jours. À cette époque, j'étais encore petite et je ne savais pas trop comment elle avait été traitée, je sais ce que le neurologue et le psychothérapeute avaient fait. les pilules dont elle a commencé à disparaître complètement, nous ne l'avons pas vue, elle gisait comme un légume. Ensuite, apparemment, il a été retiré de ces pilules. Mais rien n’a cessé, seule quelque chose qui va la contrarier devient hystérique, et déjà depuis 15 ans. Et maintenant, tout est encore pire, elle est seulement bouleversée et tout peut l’énerver (ils ne lui ont pas répondu de la sorte, la chose la plus douloureuse est son ensemble, elle a pris sa retraite et ne va plus qu’à eux ou ils la visitent, tout se termine de terribles crises de colère) elle va acheter de l’alcool pour elle-même, elle ne se saoule pas, elle boit des pilules. J'ai trouvé tout un paquet de Dimedrol en elle, une fois que je l'ai emmenée à l'hôpital après avoir emballé du phénazépam. Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas comment l’emmener chez un psychiatre, ou un narcologue est déjà nécessaire ici, elle refuse catégoriquement. Elle pense qu’elle a quelque chose avec la tête et ne va que chez un neurologue. Le lendemain, elle se comporte comme si de rien n'était, mais je reviens par la porte une heure plus tard. Toutes les maisons sont ouvertes et toutes les fenêtres sont endormies. Si elle marche avec des yeux de verre disant la même chose, je vous prie de me dire quoi faire. pour aider?

Bonjour, j'espère. Invitez le psychiatre à la maison en présentant votre mère comme votre bonne amie neurologue.

Bonjour Tout a probablement commencé lorsque mon homme bien-aimé a essayé de s’éloigner de moi pour la première fois. Après a de nouveau accepté, mais cela n'a fait qu'empirer. J'étais très irritable, je pensais que ça passerait si je commençais à travailler et à dormir normalement, je n'avais pas l'un ou l'autre. Absolument tout était hors de soi, ma moitié était limitée à un espace si étroit qu'elle ne respirait pas, mais la relation se poursuivait. En sanglotant à cause de bagatelles, elle doutait de tout, et lorsque cela se produisait, la relation était détruite. Maintenant, je tombe dans des crises de colère et j'oublie ce qui est arrivé à cause d'un léger irritant. Se souvenir, honte des paroles et des actes commis. Comment rendre un être cher et ne plus faire de telles erreurs?

Bonjour Catherine Les relations sont un travail quotidien important. Vos émotions vous permettent de gérer et de maîtriser l’art de transformer les émotions négatives en quelque chose de créatif (nettoyage, lavage des mains, tricot, sports, etc.).
Nous vous recommandons de lire:
http://psihomed.com/sekret-lyubvi/
http://psihomed.com/kak-vernut-muzhchinu/
http://psihomed.com/kak-stat-idealnoy-zhenoy/

Bonjour Constamment dans un état de stress. Le travail exige une communication constante avec les gens. Le soir j'ai envie de pleurer. Il y avait une anxiété constante, la peur. Maintenant, le sentiment de matité complète et l'apathie. Je ne veux rien faire. Je comprends très bien si je me comporte de la sorte, alors je perds mon travail et puis la fin. L'aide Dis-moi comment te ressaisir! Cordialement Natalia.

Bonjour Natalia Si vous ne pouvez pas changer la situation - par exemple, changer de travail, vous devez aimer ce que vous faites actuellement. Cela signifie que vous devez changer votre attitude envers le travail et aimer être parmi les gens. Comment faire ça? Après avoir eu recours à la suggestion de soi et à des déclarations verbales: «J'aime communiquer avec les gens», «je prends du plaisir quand je suis parmi les gens au travail».
Si cela vous est impossible à cause du fait que vous (supposez) un introverti, vous devriez alors penser en perspective à un changement d'emploi, où vous seriez à l'aise pendant la journée de travail. Ceci est important pour que le conflit intrapersonnel ne se développe pas et que les états énumérés par vous cessent: l'apathie, l'anxiété, la peur.
Nous vous recommandons de lire:
http://psihomed.com/introvert-i-ekstravert/
http://psihomed.com/vnutrilichnostnyiy-konflikt/
http://psihomed.com/samovnushenie/

Il y a trois ans, j'ai été opéré d'une scoliose. Une construction en titane a été installée sur presque toute la colonne vertébrale et la bosse a été retirée. Je suis devenue mince, comme une fille. Mais la douleur débilitante, intense et persistante après une opération à la jambe m'a complètement épuisée. Je suis constamment engagé dans la rééducation, mais les résultats ne sont pas encore très réconfortants. Par conséquent, j'ai une dépression sévère, des dépressions nerveuses constantes. Un peu d'engourdissement dû aux analgésiques, avant l'opération, je travaillais comme avocat. Et je ne vois pas le moyen de s'en sortir, les psychologues ne permettent pas de supprimer cette douleur. Et de l'état mental de la douleur ne fait que s'intensifier. La panique, la peur, l'inquiétude constante ne font qu'aggraver tout le monde. Je ne sais pas quoi faire. Je ne pense qu'à la douleur, il n'y a pas d'autre vie. Que faire ??

Bonjour Vera. Vous devez être surveillé en permanence par un neurologue et suivre toutes les recommandations d'un spécialiste. Physiothérapie, massage des pieds, nager dans la piscine sous la supervision d'un instructeur, applications de boue et vitamines du groupe B sont nécessaires pour soulager la douleur.
La natation aidera également à lutter contre la dépression. Pendant l'exercice, des hormones de joie sont produites, alors ne vous sentez pas désolé pour vous-même.
Le plus important est de croire en soi et de ne pas cesser de le faire. Regardez les leçons vidéo en ligne sur le tableau Evminova. Choisissez vous-même des exercices acceptables pour détendre les muscles du dos et des jambes. Alternez le chargement (marche, debout pendant longtemps) et reposez-vous (asseyez-vous, allongez-vous le plus tôt possible).

Très bon article, informatif. J'ai moi-même de tels problèmes: l'anxiété envers les enfants. Je m'inquiète toujours pour eux, car le moment est venu… Et ils ne les garderont pas près de moi. J'étais complètement épuisé, je ne savais pas quoi faire, mais ma mère a conseillé à Valoserdin de se calmer. Et effectivement aidé, soulager le stress. Ils ne coûtent pas cher et les attrapent longtemps. Mais je n'aime pas le goût, mais cela peut être expérimenté. Si quelqu'un a les mêmes problèmes, alors faites attention à ces gouttes.

Le traitement d'une dépression nerveuse est déterminé en tenant compte des raisons spécifiques qui l'ont provoquée, ainsi que de la gravité globale des manifestations réelles. En cas de psychose réactive, un traitement est nécessaire dans les cliniques et les hôpitaux spécialisés. Il consiste en la mise en place d’un traitement médicamenteux comportant l’utilisation de neuroleptiques, ainsi que l’utilisation de tranquillisants.