Mictions fréquentes la nuit

Une grande partie de la population connaît un problème aussi désagréable que celui des mictions fréquentes la nuit. Les femmes souffrent davantage de cette affection en raison des particularités de la structure de leur système urogénital. Premièrement, des visites fréquentes aux toilettes la nuit ne doivent pas susciter de suspicion quant à la progression des maux. Mais malgré tout, au bout d’un moment, ce comportement nocturne commence à perturber beaucoup la personne qui s’adresse alors à un médecin pour lui expliquer la cause de cette affection.

La miction nocturne fréquente chez les hommes et les femmes dans le domaine médical a son propre terme - la nycturie. La progression d'une telle affection est indiquée dans le cas où la diurèse nocturne l'emporte largement sur la diurèse diurne (les 2/3 de l'urine sont libérés la nuit, 1/3 le jour). Comme le processus d'isolement de l'urine est intime et personnel, peu de femmes ou d'hommes se tournent vers un spécialiste pour obtenir un diagnostic. Mais il est important de comprendre que la honte dans un tel domaine est inappropriée, car la nycturie peut indiquer la progression de maladies dangereuses, non seulement dans le système génito-urinaire, mais également dans le corps dans son ensemble.

À ce jour, les médecins n’ont pas établi de normes strictes de fréquence de miction chez les femmes et les hommes depuis un jour. Certains experts pensent que normalement une personne va aux toilettes jusqu'à 10 fois par jour. La fréquence d'excrétion de l'urine dépend de ces facteurs:

  • taux métabolique dans le corps humain;
  • caractéristiques physiologiques de l'organisme d'un individu particulier;
  • régime alimentaire;
  • le niveau de consommation d'eau par jour;
  • la présence de maladies dans le corps déjà connues.

Espèces

Sur la base de facteurs étiologiques, les cliniciens distinguent deux types de mictions fréquentes chez les hommes et les femmes:

Une forme simple de miction fréquente chez les femmes et les hommes se manifeste par la consommation d'un grand nombre de boissons différentes ayant un effet diurétique prononcé. Ceux-ci incluent la bière, les tisanes et plus. En outre, cette forme peut survenir au cours des derniers mois de la grossesse lorsque l’utérus élargi commence à exercer une forte pression sur la vessie.

Dans tous les autres cas, des mictions nocturnes fréquentes sont le signe d'une pathologie progressive. C'est déjà une forme symptomatique.

Facteurs étiologiques

Les facteurs étiologiques d’un symptôme aussi désagréable, tels que l’augmentation du nombre de mictions, peuvent être différents. Et chez les femmes et les hommes, ils sont un peu différents.

Les facteurs physiologiques et étiologiques de la nycturie chez la femme sont les suivants:

Causes pathologiques de la nycturie chez les femmes:

  • échec du fond hormonal dû à la progression de certaines pathologies, telles que le diabète, le syndrome ménopausique, etc.
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • les pathologies du système génito-urinaire, telles que la cystite, les annexites et autres;
  • maladies des organes et systèmes vitaux.

Les raisons de la manifestation de la nycturie chez les représentants d’une forte moitié de l’humanité:

  • les pathologies de la vessie et du canal urinaire, telles que l'urétrite, la cystite, etc.
  • insuffisance rénale;
  • troubles intestinaux et de la prostate;
  • maladies du système nerveux central.

Diagnostics

La manifestation de la nycturie est une raison sérieuse d'aller chez un urologue qualifié. Il est important de comprendre que l'augmentation de la sécrétion urinaire est le symptôme d'une certaine pathologie du corps humain. Et c'est précisément ce qui doit être identifié par un spécialiste. À cette fin, des méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire sont utilisées:

  • biochimie sanguine;
  • test sanguin;
  • analyse pour déterminer la concentration de glucose dans le sang;
  • l'urine selon Zimnitsky;
  • radiographie des reins avec contraste;
  • Échographie des reins et du système urinaire. Pour les femmes - échographie d'organes localisés dans le bassin.

Événements médicaux

Éliminer la nycturie ne peut qu'éliminer la véritable cause de sa manifestation. Ainsi, à des fins thérapeutiques, de telles préparations pharmaceutiques peuvent être prescrites:

  • les diurétiques;
  • produits pharmaceutiques diurétiques;
  • des antibiotiques;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • probiotiques;
  • antispasmodiques;
  • analgésiques et autres.

"Miction nocturne fréquente" est observée dans les maladies:

L'adénome de la prostate (adénome de la prostate) est par son essence un terme quelque peu dépassé, et est donc utilisé aujourd'hui sous une forme légèrement différente - sous la forme d'hyperplasie bénigne de la prostate. L'adénome de la prostate, dont nous considérons ci-dessous les symptômes, est plus familier dans cette définition. La maladie se caractérise par l'apparition d'un petit nodule (éventuellement de quelques nodules), qui augmente progressivement avec le temps. La particularité de cette maladie est que, contrairement au cancer dans cette région, l'adénome de la prostate est une croissance bénigne.

L'apnée est un processus pathologique causé par l'un ou l'autre facteur étiologique conduisant à un arrêt momentané de la respiration pendant le sommeil. L'apnée du sommeil nocturne chez les nouveau-nés est assez courante - jusqu'à 60% des cas. Chez les prématurés, ce chiffre atteint 90%. Dans ce cas, il est possible comme une violation du processus de respiration et son arrêt, mais pas plus de 10 secondes. Dans la plupart des cas, l'apnée du sommeil disparaît après 3 à 5 semaines.

L'inflammation rénale est une maladie caractérisée par la progression de l'inflammation dans l'appareil pectoral-pelvis, les glomérules, les tubules et les vaisseaux des reins. Cette maladie affecte également les femmes et les représentants du sexe fort. Il est possible que l'inflammation des reins se produise et chez les enfants de différents groupes d'âge. En tant qu'agent pathogène, agissez sur des micro-organismes pathogènes conditionnels qui vivent dans le corps humain.

L'hyperactivité vésicale est une maladie caractérisée par une envie fréquente d'uriner, souvent accompagnée d'une incontinence. Étant donné que la vessie est complètement composée de muscles, cela signifie qu’avec cette affection, une personne ne peut pas supprimer elle-même l’émission d’urine. Avec ce trouble, le tissu musculaire commence à réagir même à une légère accumulation de liquide, tandis que la personne ressent une plénitude constante de la vessie et se rend à plusieurs reprises dans les toilettes. En dépit de cet inconfort, un patient souffrant d'une telle maladie prend une très petite quantité d'urine à la fois, et parfois quelques gouttes.

L'hyperuricémie est une pathologie caractérisée par une teneur élevée en acide urique dans l'organisme. Cette maladie est l'une des raisons qui augmentent le risque de goutte chez une personne (un type d'arthrite qui affecte les reins et les articulations). Cette affection est causée par une violation du métabolisme de la purine et est diagnostiquée chez presque chaque cinquième adulte de la population entière du globe. Chez les enfants, ce trouble est extrêmement rare. Dans la classification internationale des maladies (CIM-10), l'hyperuricémie a sa propre signification - E79.0.

L'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est un processus pathologique caractérisé par la prolifération des tissus d'un organe donné. Il convient de noter que ce type de maladie n'appartient pas au groupe oncologique et n'a pas tendance à dégénérer en processus malin.

La cystite interstitielle est une inflammation non infectieuse caractérisée par des lésions de la vessie, dans lesquelles la muqueuse n'exerce pas pleinement ses fonctions protectrices. Cela est dû à la violation de l'intégrité des tissus situés sous la membrane muqueuse, ce qui provoque un processus chronique d'inflammation. Avec ce désordre, les parois de cet organe sont compactées, ce qui entraîne une diminution de sa taille. La maladie est souvent diagnostiquée chez les femmes de plus de quarante ans.

La néphrosclérose est une pathologie des reins caractérisée par la mort progressive des néphrons - cellules responsables du fonctionnement de l'organe - et remplace leur tissu de croissance qui n'est pas responsable du fonctionnement du rein. La maladie se caractérise par le fait que les reins sont compactés, se contractent et perdent respectivement leur volume et leurs performances normaux, ce qui entraîne une insuffisance rénale.

La nycturie est une maladie du système génito-urinaire dont le principal symptôme est une augmentation des mictions de nuit. Les personnes atteintes de cette maladie vont souvent aux toilettes la nuit, ce qui perturbe leur sommeil, leur fait ressentir de la fatigue et leur rend leur performance plus faible. Il convient de noter que l'on ne peut parler de nycturie que lorsqu'une personne va aux toilettes la nuit au moins deux fois et qu'il n'existe aucun facteur prédisposant, tel qu'une quantité excessive de liquide avant d'aller au lit.

L'insuffisance rénale à elle seule implique un tel syndrome dans lequel toutes les fonctions pertinentes pour les reins sont altérées, entraînant la rupture de divers types d'échanges entre eux (azote, électrolyte, eau, etc.). L'insuffisance rénale, dont les symptômes dépendent de l'évolution de ce trouble, peut être aiguë ou chronique, chacune des pathologies se développant sous l'effet de circonstances différentes.

L'urétérohydronephrose est une expansion pathologique du pelvis et des cupules rénaux, ainsi que de l'uretère. Il se développe en raison d'une violation du flux naturel de l'urine. À la suite de ce processus, les cellules fonctionnelles du rein meurent.

La cystite est une maladie assez commune résultant d'une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. La cystite, dont les symptômes sont dans la très grande majorité des cas chez les représentants du sexe faible âgé de 16 à 65 ans, peut également être diagnostiquée chez les hommes - dans ce cas, la maladie se développe le plus souvent chez les personnes de 40 ans et plus.

La cystite chez la femme est un processus inflammatoire qui affecte la couche muqueuse de la vessie. Cette maladie se caractérise par une envie fréquente et douloureuse d'émettre de l'urine. Après le processus de vidange de la vessie, une femme peut ressentir des crampes brûlantes et aiguës, une sensation de vidange insuffisante. Souvent, l'urine sort avec du mucus ou du sang. Le diagnostic et le traitement de la cystite chez la femme comprennent toute une gamme d’outils. Pour mener de telles activités, ainsi que pour expliquer comment traiter la cystite chez les femmes, il ne peut s'agir que d'un urologue hautement qualifié. En outre, la prévention de cette maladie est possible indépendamment à la maison.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Mictions nocturnes fréquentes chez les femmes

Les mictions fréquentes la nuit ou la nycturie ne constituent pas seulement une perturbation du sommeil et de l’inconfort, mais également un signal du corps quant à la perturbation du travail de tous les organes et systèmes. Certaines femmes essaient de faire face aux inconvénients qui sont apparus, et certaines considèrent cela comme une raison d'aller voir un médecin. Essayons de déterminer quand une miction fréquente chez les femmes la nuit peut être considérée comme physiologiquement justifiée, et quand il s'agit d'une raison pour consulter immédiatement un médecin.

Norme physiologique et sujets de préoccupation

Chaque jour, environ 2 à 2,5 litres de liquide sont excrétés du corps humain par les reins, et un tiers du volume total tombe en diurèse nocturne. Mais lorsque le travail du système excréteur change pour une raison quelconque, alors la diurèse nocturne peut représenter les 2/3 de la diurèse quotidienne. Les raisons de ce déplacement du volume principal d'urine libéré la nuit peuvent être tout à fait physiologiques et peuvent être associées au développement de processus pathologiques dans les organes et les systèmes.

Dans la clinique de cette miction nocturne fréquente chez les femmes, il existe des situations où elles sont la norme:

  • La grossesse Aux dernières conditions, l'utérus exerce une pression sur la vessie, ce qui entraîne une diminution de l'urine qu'il contient.
  • Au cours de la période prémenstruelle, il existe une rétention hydrique à la suite de modifications du fond hormonal dans le corps. Après la fin de la menstruation, l'équilibre entre diurèse de jour et de nuit est rétabli.
  • Point culminant. Au cours de cette période, l’élasticité des tissus, y compris des muscles de la vessie, diminue progressivement, ce qui déstabilise son travail. Il ne peut pas contenir une quantité d'urine suffisamment importante, ce qui crée le besoin urgent d'uriner la nuit.

Naturellement, dans la vie de chaque personne, il y a des situations où il est inévitable d'avoir de fréquentes mictions nocturnes. Elle est causée par la consommation excessive de thé chaud, de café ou de boissons à effet diurétique la nuit (boissons aux fruits, compotes). La pastèque, le raisin ou d'autres fruits mangés la nuit peuvent avoir le même effet. Mictions fréquentes chez les femmes causées par des causes physiologiques, passe sans douleur, contrairement aux situations causées par des processus pathologiques dans le corps. Mais si vous excluez les raisons ci-dessus, des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes peuvent être le signe de graves problèmes de santé.

C'est ce qui peut provoquer une nycturie chez la femme:

  • Maladies infectieuses des voies urinaires. Processus pathologique dans l'urètre, les uretères, la vessie provoque une irritation des muqueuses de ces organes, ce qui provoque des envies fréquentes d'uriner.
  • Insuffisance rénale chronique.
  • Sucre et diabète insipide.
  • Maladies du système cardiovasculaire.

Pour déterminer les causes des mictions fréquentes chez les femmes, ce problème doit être abordé individuellement. Après tout, il n’existe pas de taux clair de miction par nuit. Et si, pour une personne, la régularité des sorties nocturnes aux toilettes est normale - toutes les 3 à 3 heures, pour une autre personne, les sorties nocturnes ne sont pas du tout la norme. Par conséquent, il est important de collecter correctement autant d'informations que possible afin que le médecin puisse déterminer quelle est la norme pour ce patient et ce qui constitue un écart. En plus d'une enquête approfondie, le médecin doit procéder à un diagnostic différentiel afin d'exclure le patient de la présence de pathologies telles que le diabète sucré ou les maladies cardiovasculaires, les maladies de la thyroïde et la cirrhose du foie.

Diabète et Nocturie

Le diabète sucré est une maladie associée à un travail insuffisant du pancréas, qui synthétise de l'insuline. Cette maladie est associée à une augmentation de la consommation d'eau, ce qui conduit à la nycturie. L'urine est excrétée la nuit et le jour en grandes quantités. Lorsque des symptômes tels que la soif persistante sévère, les muqueuses sèches dans la bouche, une grande quantité de liquide et de liquide libéré par jour, doivent immédiatement consulter un médecin et faire l'objet d'un test de dépistage du diabète.

Pathologie du système génito-urinaire et nycturie

Les maladies du système génito-urinaire - cystite, néphrosclérose, cystopélite, urétrite, pyélonéphrite - peuvent être accompagnées de mictions fréquentes la nuit. Le plus souvent, ce phénomène est observé dans les cas d'insuffisance rénale chronique et de glomérulonéphrite. Dans l'urolithiase, l'envie d'uriner la nuit est provoquée par un blocage des voies urinaires par du sable ou des cailloux. La cause de la nycturie chez les femmes âgées est l’atrophie des tissus du plancher pelvien, qui entraîne un prolapsus de la vessie et des mictions fréquentes.

Climax et nycturie

Le processus normal de rétention d'urine chez la femme est associé au tonus des muscles du plancher pelvien, à l'état de collagène dans les ligaments pelviens et aux muscles des diffuseurs de la vessie. La fonction normale de la rétention d’urine est également associée au trophisme de tous ces systèmes. Leur état physiologique est maintenu par des œstrogènes, dont le niveau doit correspondre à certains paramètres. Avec le début de la ménopause, les femmes connaissent un déséquilibre hormonal important, qui affecte l’état de tout le système urogénital et l’état du tonus des muscles du plancher pelvien et de la vessie. Avec un ton faible des muscles du plancher pelvien, le risque de nycturie chez les femmes âgées augmente.

Insuffisance cardiaque chronique

Le développement de la nycturie chez les femmes atteintes d'ICC s'explique par une stagnation du sang et un dysfonctionnement du système urogénital. En position couchée, plus de sang coule dans les reins, entraînant une augmentation de la production d'urine. Et comme les reins ne traitent pas avec une grande quantité de sang, il y a un gonflement des jambes, un essoufflement et une toux. Par le biais de la nycturie, le corps essaie de faire face à la charge sur les reins, compensant ainsi l’oligouria (débit urinaire réduit) pendant la journée.

Diagnostic de la Nocturie

Pour la différenciation de la nycturie, les études suivantes sont attribuées au patient:

  • test rénal selon Zimnitsky;
  • test sanguin biochimique;
  • test de glycémie;
  • Échographie ou radiographie des reins (en cas de suspicion de lithiase urinaire).

Traitement de la nycturie

Le traitement de cette maladie n’est pas universel, ses causes pouvant être différentes. Par exemple, le traitement hormonal substitutif est un traitement hormonal substitutif. Les infections urogénitales sont traitées avec une antibiothérapie et d’autres médicaments qui aident à éliminer la maladie sous-jacente. En présence de CHF, un traitement approprié est prescrit. Si la nycturie est causée par des phénomènes atrophiques du plancher pelvien, on prescrit à la femme un ensemble d'exercices qui renforcent les muscles du périnée, de la paroi abdominale et des muscles pelviens. Des médicaments antimuscariniques sont prescrits en cas d’hyperactivité des parois de la vessie.

Prévention de la nycturie

Les femmes aideront à éviter les situations désagréables liées aux mictions fréquentes la nuit avec quelques astuces simples:

  • vous ne devez pas boire de liquides ayant un effet diurétique la nuit;
  • essayez de ne pas trop refroidir, surtout s'il y a des problèmes avec le système urogénital;
  • visiter régulièrement le gynécologue, malgré son âge avancé;
  • surveillez votre glycémie;
  • Si nécessaire, effectuez un traitement hormonal substitutif, mais uniquement avec la nomination d'un endocrinologue.

Et surtout, si une femme remarque qu'elle urine souvent la nuit, elle doit contacter un médecin expérimenté. Pourquoi Elle peut avoir besoin d'un traitement d'urgence.

Causes de mictions fréquentes et indolores chez les femmes la nuit

Parfois, les femmes manquent souvent les mictions fréquentes chez les femmes sans douleur la nuit, dont les causes ne sont pas délibérées du fait qu’elles ne causent pas d’inconfort ni de douleur. Ces derniers croient que le problème passera d’eux-mêmes. Il arrive que les déplacements fréquents aux toilettes s'accompagnent de douleur et d'autres conséquences. Ce signal est dérangeant et les femmes comprennent alors qu’elles doivent consulter un médecin. Néanmoins, la première option ne doit pas non plus être ignorée, car une telle maladie n'est pas si inoffensive. Par conséquent, il est conseillé de connaître les causes, le traitement et les conséquences pouvant découler de la négligence.

Étiologie des envies fréquentes

Les désirs peuvent avoir différentes raisons: physiologiques, pathologiques et autres. Ainsi, la miction chez les femmes peut survenir en raison de:

  • changements hormonaux;
  • rétrécissement anatomique de l'urètre;
  • la grossesse
  • consommation de liquides lourds;
  • changements corporels liés à l'âge;
  • période de menstruation chez les femmes;
  • prendre des diurétiques (médicaments à effet diurétique);
  • corps d'hypothermie;
  • stress, dépressions nerveuses;
  • mauvaise alimentation (surabondance de corps avec du sel).

Toutes ces raisons sont complètement naturelles. À partir de la menstruation et se terminant avec le mauvais régime. En eux-mêmes, ces facteurs sont inoffensifs.

Cependant, ils peuvent avoir d'autres conséquences graves, se manifestant dans diverses maladies. Ce dernier peut être le résultat de mictions fréquentes et peut en être la cause. En voici une liste:

  1. Cystite (la maladie implique une vessie enflammée due à une infection qui se propage très rapidement d'un court urètre aux organes situés plus haut, généralement accompagnée de boutures dans le bas de l'abdomen).
  2. Diabète sucré (violation du taux de glucose dans le corps; avec cette maladie, les mictions fréquentes ne sont pas accompagnées de douleur).
  3. Prolapsus de l'utérus. Un tel défaut peut survenir pour différentes raisons, la détection se faisant lors de l'échographie. L'utérus exerce une pression sur la vessie, raison pour laquelle les envies d'uriner sont fréquentes. En règle générale, la douleur est douloureuse dans la nature.
  4. Fibromes utérins - la formation sur les parois ou dans la cavité d'un organe d'une tumeur bénigne, qui, de plus en plus grande, exerce une pression sur la vessie. Comme dans le cas précédent, accompagné d'une douleur douloureuse.
  5. Urétrite - inflammation de l'urètre due à une chute dans le canal d'infection ou à diverses causes mécaniques, telles que le port de sous-vêtements synthétiques inconfortables. Avec cette maladie, la miction est moins fréquente que douloureuse.
  6. La pyélonéphrite implique une inflammation des reins, peut provoquer des mictions fréquentes mais indolores, mais la douleur peut se manifester dans la région lombaire.
  7. La diurèse au sel ou la lithiase urinaire - des pierres bloquent le canal de l'urètre menant à la vessie, de sorte que le débit urinaire peut être incomplet, accompagné d'un inconfort.

Parmi toutes les raisons ci-dessus, vous ne pouvez sélectionner que celles qui provoquent des mictions fréquentes, mais non douloureuses. Par conséquent, les femmes souffrant de ce problème ne devraient pas enregistrer à leurs frais une liste énorme de maladies graves possibles.

Symptômes supplémentaires

Les raisons des mictions fréquentes ont déjà été indiquées, mais il existe également des symptômes qui, associés au premier problème, peuvent donner un tableau clinique plus clair et signaler les maladies:

  • augmentation de la température;
  • frissons, indisposition;
  • saignements de l'utérus (sans compter les menstruations);
  • inconfort dans la région pelvienne, une sorte de sensation de corps étranger;
  • la diarrhée

Donc, si les mictions fréquentes la nuit ne sont pas accompagnées de tels symptômes, elles sont indolores, alors, très probablement, il n’ya aucune raison sérieuse. Cela peut être dû à la consommation de grandes quantités de liquide, au refroidissement excessif du corps, etc. Néanmoins, pour confirmer l'innocuité de ce phénomène et son calme, une visite chez le médecin sera nécessaire.

Comment est le diagnostic

Quel médecin devrait être consulté si la raison de la visite était la miction nocturne chez les femmes? Une option incontestable est un voyage chez le thérapeute. C'est ce spécialiste qui pourra prescrire tous les tests nécessaires, en passant des diagnostics. Tout d'abord, une analyse clinique de l'urine est présentée, qui montrera toute déviation par rapport à la norme (la présence de protéines, de leucocytes et de globules rouges dans l'urine indiquant des maladies diverses). Le don de sang (analyse clinique et biochimique) est une étape essentielle de l'examen. Vous pouvez ainsi identifier une possible inflammation, infection, taux de glucose (diabète), etc.

Pour exclure d'autres infections, vous devez contacter votre gynécologue qui, en effectuant un frottis, sera en mesure de déterminer la présence de maladies infectieuses pouvant causer des mictions fréquentes. En outre, une échographie des organes pelviens, les reins.

Événements médicaux

Après l'examen, le spécialiste prescrira le traitement nécessaire en fonction de ses résultats. Le traitement peut inclure des médicaments, des procédures hospitalières et parfois une intervention chirurgicale.

Si les mictions fréquentes chez les femmes la nuit sont dues à la présence de maladies infectieuses, le traitement inclut des antibiotiques, des antifongiques, des médicaments qui protègent l'estomac des effets nocifs des antibiotiques ainsi que des médicaments anti-allergiques (le cas échéant).

Avec les changements liés à l’âge (point culminant), il suffira de normaliser les hormones et le problème disparaîtra de lui-même. Lorsque des médicaments contre la lithiase urinaire sont prescrits, rétablit l'hydrobalance optimale, soit la teneur normale en sels de l'urine.

Parfois, le patient doit suivre un certain régime, abandonner tout aliment spécial, éliminer l’alcool. Si l'envie fréquente d'aller aux toilettes est liée à la grossesse, une telle période doit simplement être vécue, car dans ce cas, la correction n'est pas nécessaire, il s'agit d'un phénomène tout à fait naturel.

Recettes de médecine traditionnelle

Lorsque la cause est établie, vous pouvez recourir à un traitement.

S'il n'est pas possible de consulter un médecin ou s'il existe d'autres bonnes raisons, vous pouvez vous tourner vers des thérapies traditionnelles qui ont été testées par le temps. Ensuite, le plus fondamental.

Infusion d'écorce de chêne. Ce produit peut être acheté dans n'importe quelle pharmacie. L’écorce de chêne est le moyen le plus courant de traiter divers types d’infections, car ses substances, qui interagissent avec les protéines, forment une barrière protectrice sur les tissus corporels et suppriment les microbes pathogènes. La recette est la suivante: pour 1 litre d'eau, 2 tspl sont nécessaires. écorce; verser la matière première avec de l'eau bouillante, laisser infuser pendant environ une heure, filtrer à travers une gaze, l'utiliser deux fois par jour (une demi-heure avant ou après le repas principal).

Thé à base de menthe et d'hypericum. Cette collection est non seulement saine, mais aussi excellente en goût. Vous pouvez brasser des herbes comme du thé ordinaire: environ une petite grappe de menthe et du millepertuis pour 1 tasse d'eau. Vous pouvez ajouter du miel ou du sucre au goût. Une telle boisson élimine les substances toxiques du corps, inhibe les centres d’inflammation, lutte parfaitement contre le rhume.

En plus du traitement avec des décoctions, un enveloppement à l'oignon frais est populaire. Cette méthode aidera à normaliser le processus de miction, car la plante est riche en énormes quantités de vitamines et d’autres substances utiles. Pour une compresse, vous devez hacher l'oignon râpé, mettre le gruau sur la gaze, que vous devez ensuite attacher au bas-ventre. La compresse doit être laissée pendant 1 heure ou 2.

Causes probables de mictions fréquentes chez les femmes sans douleur la nuit et traitement des comorbidités

Le taux d'appels de la miction est impossible. En tout, cet indicateur est purement individuel. Si vous prenez la valeur moyenne, alors la norme pour les femmes est d'aller aux toilettes jusqu'à 9 fois par jour. De tels indicateurs sont pertinents en l’absence de facteurs provoquant une diurèse (apport diurétique, apport liquidien important).

Visiter les toilettes la nuit 1 ou 2 fois n’est pas considéré comme une déviation. Les mictions fréquentes d'uriner sont généralement chez les femmes, en raison des caractéristiques physiologiques du système urinaire. Si ce processus n'est pas accompagné de douleur, il est fort possible qu'il soit causé par des raisons physiologiques et non par la présence d'une maladie quelconque. Un tel phénomène devrait alerter et devenir un motif de visite chez le médecin et un examen approfondi.

Les causes de la pathologie

Chaque jour, lorsqu'un adulte adulte urine, jusqu'à 2 à 2,5 litres de liquide sont excrétés. Environ 30% du volume total tombe la nuit. Lorsqu’il est exposé à certains facteurs, la proportion de diurèse nocturne augmente. Les raisons de la nycturie chez les femmes peuvent être à la fois des facteurs physiologiques et des processus pathologiques.

Physiologique

Causes physiologiques de mictions fréquentes chez les femmes:

  • Grossesse - à un stade précoce, des modifications hormonales se produisent et, par la suite, l’augmentation du volume de l’utérus comprime la vessie, perturbant ainsi le processus de miction. Si la nycturie chez la femme enceinte n’est pas accompagnée de douleur, de fièvre ou d’autres symptômes, ne vous inquiétez pas.
  • Utilisation excessive de liquides et de boissons à effet diurétique (café, alcool).
  • Prendre des diurétiques qui sont diurétiques.
  • Avant la menstruation, rétention d'eau due à un ajustement hormonal du corps. Par conséquent, changez l'équilibre entre l'urine de jour et la nuit. Après la menstruation, le processus de miction revient à la normale.
  • Ménopause - progressivement, les tissus et les muscles de la vessie perdent leur élasticité. Son travail est déstabilisé. Le corps perd la capacité de retenir l'urine dans un volume important, ce qui conduit à des mictions fréquentes la nuit.
  • Stress, anxiété

En savoir plus sur le symptôme caractéristique et le traitement de l'urosepsie chez les hommes et les femmes.

Qu'est-ce que l'anurie et comment traiter cette maladie? Lisez la réponse dans cet article.

Pathologique

Les mictions fréquentes peuvent être le jour et la nuit, leurs causes peuvent être différentes. La nycturie sans douleur est un syndrome spécifique qui se manifeste par un nombre limité de pathologies. En général, en présence de maladies entraînant une augmentation des mictions nocturnes, il existe d'autres symptômes.

Une diurèse nocturne fréquente est souvent due à une inflammation des reins ou de la vessie - pyélonéphrite, cystite. La néphrose, qui s'est développée sur le fond d'un métabolisme protéique inapproprié, peut également se manifester par la nycturie.

Les voyages de nuit aux toilettes peuvent se produire dans le contexte de lésions infectieuses:

La nycturie se développe dans l’insuffisance cardiaque chronique en raison du sang stagnant et de la défaillance du système urinaire. En position couchée, l'irrigation sanguine des reins augmente, ce qui produit plus d'urine. Mais le corps ne peut pas assumer pleinement sa fonction. Grâce à la miction nocturne fréquente, le corps réduit la charge sur les reins.

En cas d'insuffisance cardiaque, d'autres symptômes apparaissent également:

  • gonflement des membres;
  • essoufflement;
  • respiration sifflante dans les poumons;
  • toux
  • transpiration accrue.

Diagnostics

Avec des mictions fréquentes sans douleur la nuit, une femme doit consulter un médecin pour savoir si ce processus est une pathologie ou s'il est provoqué par des raisons physiologiques. Il est nécessaire de déterminer la quantité d'urine excrétée par jour, la quantité d'urine nocturne, si la patiente prend des diurétiques, combien de fois elle boit.

Une fois le patient interrogé, le médecin vous prescrira un certain nombre de tests de diagnostic:

  • analyses d'urine et de sang;
  • échantillon d'urine selon Zimnitsky;
  • biochimie sanguine;
  • les femmes plus âgées doivent étudier les taux d'hormones antidiurétiques.

Tout écart par rapport à la norme des indicateurs d'urine (présence de protéines, de mucus, de leucocytes) indique la présence d'un processus infectieux dans le système urinaire. Un processus inflammatoire dans le corps peut montrer un test sanguin. Une glycémie élevée peut être un signe de diabète.

Pour exclure les infections des voies génitales, vous devez consulter un gynécologue pour lui faire passer une analyse des frottis.

De plus, des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées pour évaluer l’état des organes et des systèmes:

Événements médicaux

Le traitement est prescrit lorsque les résultats du test sont prêts et que la cause des mictions nocturnes fréquentes est révélée. Il n'y a pas de schéma thérapeutique universel pour la nycturie. Cela peut comprendre des médicaments, de la physiothérapie, une correction de l'alimentation et un régime de consommation d'alcool et, dans certains cas, une intervention chirurgicale.

Médicaments

Pour vous débarrasser des envies fréquentes d'uriner la nuit, vous devez éliminer la cause fondamentale de ce phénomène. Si une nycturie survient dans le contexte d'inflammations infectieuses du système urinaire, une cure d'antibiotiques et de préparations antiseptiques est prescrite.

Les médicaments antibactériens pour le traitement des mictions fréquentes:

Avec les antibiotiques, vous devez prendre des médicaments qui protègent le tractus gastro-intestinal de leurs effets. Il est également nécessaire de restaurer la microflore à l'aide de probiotiques (Linex, Acidolact).

Les antimuscarines sont prescrits pour la vessie hyperactive. Le schéma thérapeutique comprend souvent des bloqueurs des alpha-adrénorécepteurs, des inhibiteurs de la 5-alpha réductase.

Si des mictions fréquentes résultent de situations stressantes, une sédation est nécessaire:

Des suppléments de vitamines et de minéraux sont nécessaires pour améliorer le bien-être général et augmenter le tonus.

Pendant le traitement, il est nécessaire de réduire la consommation de liquide avant le coucher, d'abandonner le café, l'alcool, les plats frits, épicés et fumés. Ne surchargez pas le corps avec un effort physique accru.

Augmentation de la bilirubine urinaire chez l'adulte: qu'est-ce que cela signifie? Nous avons la réponse!

Les méthodes de traitement et les complications possibles de la glomérulonéphrite aiguë chez les enfants sont décrites sur cette page.

Rendez-vous sur http://vseopochkah.com/anatomiya/patologii/podkovoobraznaya-pochka.html et découvrez ce qu'est un rein en fer à cheval et comment traiter une pathologie.

Moyens et recettes de la médecine traditionnelle

Recourir à la médecine traditionnelle comme mesure supplémentaire de traitement, sans exclure les méthodes traditionnelles prescrites par le médecin.

Recettes efficaces:

  • Dissoudre 2 cuillères à soupe d'écorce de chêne dans 1 litre d'eau. Faire bouillir et infuser pendant environ une heure. Le bouillon filtré boit 100 ml deux fois par jour pendant une demi-heure avant ou après les repas. Les substances actives du cortex contribuent à supprimer la microflore pathogène et à soulager l’inflammation.
  • Préparez le thé à partir d'une cuillère d'hypericum ou de menthe dans un verre d'eau. Pour goûter, vous pouvez ajouter du miel. Le thé accélère l'élimination des toxines et des produits de décomposition du corps, a un effet sédatif.
  • Râpez 1 oignon. Plier la bouillie dans une étamine. Appliquez une compresse sur le bas-ventre pendant 1 heure. L'outil normalise le processus de miction.

Recommandations utiles

Conseils pour les patients souffrant de troubles de la miction:

  • Pour réduire l'utilisation de liquide pour la nuit, en particulier possédant une action diurétique.
  • Vider rapidement et complètement la vessie, ne retenez pas l’envie d’uriner.
  • Ne surchargez pas, surtout s'il y a des problèmes avec les organes de la sphère excrétrice.
  • Contrôler la glycémie.
  • Effectuez régulièrement un examen chez le gynécologue (au moins 2 fois par an).
  • Ne mangez pas d'aliments, après quoi il y a une forte soif.
  • Évitez les situations stressantes et les soucis.

Apprenez-en plus sur les causes et le traitement des mictions nocturnes fréquentes et indolores. Découvrez-le après avoir regardé la vidéo suivante:

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur jour et nuit

Un symptôme tel que des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur est associé à de nombreuses causes. Ainsi, chez certains patients, cela se produit même dans la petite enfance, alors que chez d'autres, il apparaît sur le fond de certaines maladies ou sous l'influence de facteurs externes. Sur cette base, la pollakiurie est divisée en:

  1. Acquis - dans ce cas, une condition désagréable n'est pas toujours un signe de maladie. La nécessité d'aller aux toilettes peut être associée à un excès du volume quotidien de consommation de liquides, en prenant des médicaments diurétiques. De tels facteurs conduisent à une miction physiologique et ne nécessitent donc pas de correction.

Examinons plus en détail les principales causes du syndrome dysurique sans douleur:

  • Boire de grandes quantités de liquide
  • Utilisation de boissons diurétiques (café, thé, alcool).
  • Grossesse et changements hormonaux.
  • Ménopause et autres changements liés à l'âge.
  • Expériences psychologiques.
  • Réception d'herbes médicinales.
  • Maladies endocriniennes (sucre, diabète insipide).
  1. Congénital est une variété d'anomalies et de défauts dans la structure du système urinaire. Le plus souvent, les patients présentent une sténose des valvules de l'urètre ou des contractures du col de la vessie. Si une infection s’attache aux facteurs ci-dessus, cela entraîne une cystite, une urétrite, une pyélonéphrite et d’autres maladies avec douleur intense.

Dans tous les cas, si la fréquence des mictions quotidiennes dépasse la quantité habituelle pendant plusieurs jours ou plus, gêne la vie normale, vous devez alors consulter un médecin et en déterminer la raison.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes sans douleur

Le fait de se rendre régulièrement aux toilettes de manière modeste affecte négativement non seulement l'état de santé général, mais laisse une empreinte sur l'état psycho-émotionnel.

Mictions fréquentes chez les femmes la nuit

La nycturie ou les mictions fréquentes chez les femmes la nuit sont une cause fréquente de troubles du sommeil et un signe concernant les problèmes de fonctionnement de tous les organes et systèmes. Chaque jour, les reins sécrètent environ 2,5 litres de liquide, tandis que la diurèse nocturne représente environ 1/3 de ce volume. Si le travail du système urinaire change, la diurèse nocturne représente environ les deux tiers de la quantité d'eau quotidienne. Les causes de cette affection peuvent être à la fois physiologiques et associées à des processus pathologiques dans le corps.

Facteurs physiologiques nikturii:

  • Grossesse - Aux dernières étapes de la grossesse, l'utérus élargi commence à exercer une pression sur la vessie, ce qui entraîne une diminution du volume d'urine qui s'y adapte.
  • La période prémenstruelle est caractérisée par une rétention hydrique dans le corps due à des changements hormonaux. Après la menstruation, l'état redevient normal.
  • Point culminant - ce processus s'accompagne d'une diminution de l'élasticité des tissus, y compris de la structure musculaire de la vessie. Cela provoque une déstabilisation de son travail. Le corps ne peut pas contenir un grand volume de liquide, ce qui provoque une envie nocturne d'aller aux toilettes.

En plus des facteurs susmentionnés, la pollakiurie nocturne est inévitable si vous buvez beaucoup avant de vous coucher ou si vous buvez des boissons diurétiques.

Causes pathologiques de la nycturie chez les femmes:

  • Lésions infectieuses des voies urinaires. Les processus pathologiques de l'urètre, des uretères et de la vessie provoquent une irritation de la membrane muqueuse de ces organes, ce qui entraîne un besoin urgent d'uriner.
  • Diabète - cette maladie endocrinienne est causée par une mauvaise performance du pancréas, qui synthétise de l'insuline. Pour cette raison, le patient boit beaucoup de liquide, ce qui provoque une dysurie. L'urine est excrétée en grandes quantités, de jour comme de nuit. Dans ce contexte, il y a une sécheresse accrue des muqueuses et, bien sûr, une grande soif.
  • Maladies de l'appareil génito-urinaire - il peut s'agir de la cystite, de l'urétrite, de la pyélonéphrite, de la néphrosclérose, de la cystopélite et d'autres pathologies.
  • Insuffisance cardiaque chronique - dans ce cas, la nycturie chez la femme est associée à une stagnation du sang et à un dysfonctionnement du système urogénital.

Pour déterminer les causes du trouble, une approche individuelle intégrée est nécessaire. Cela est dû au fait qu'il n'y a pas de taux de miction clairement établi la nuit. Une attention particulière est portée à la présence de symptômes concomitants et à l'état général du patient.

Mictions fréquentes chez les femmes pendant la journée

Le problème de la pollakiurie est familier à beaucoup de gens. Les mictions fréquentes chez les femmes pendant la journée peuvent être associées à la fois à des processus naturels dans le corps et à divers troubles. Le désir fréquent de faire un petit trajet est considéré comme tout à fait normal pendant la grossesse et à un âge avancé, avant la menstruation ou avec des modifications du niveau hormonal.

Une condition désagréable peut indiquer le développement d'un diabète sucré ou d'un diabète insipide. Dans le premier cas, la maladie est associée à une altération du métabolisme des glucides dans le corps, qui se manifeste par un complexe de symptômes divers. Dans le second cas, le patient souffre d'une soif sévère, ce qui explique le fait d'aller aux toilettes parce qu'il boit beaucoup. Le problème se pose avec les maladies rénales et l'insuffisance cardiaque, ainsi qu'avec le prolapsus de l'utérus et de nombreuses maladies gynécologiques.

Le syndrome dysurique peut survenir avec des symptômes supplémentaires indiquant des problèmes tels que:

  • Pyélonéphrite - dans l'urine, il y a des impuretés de pus et de sang, des douleurs dans le bas du dos, des frissons, de la fièvre, une faiblesse générale.
  • Lithiase urinaire - douleur au pubis, interrompant le processus de miction avant de vider le corps, incontinence due à un effort physique, toux, rire.
  • Cystite - brûlure et crampes dans l'urètre, sensation de vessie incomplètement vide.
  • Infections génitales - décharge vaginale de nature différente, gonflement et rougeur des organes génitaux externes, augmentation des ganglions inguinaux.
  • Urétrite - brûlures, douleurs et démangeaisons dans l'urètre, écoulement muqueux de l'urètre.
  • Fibromes utérins - troubles menstruels, douleurs abdominales, saignements utérins.

Si le besoin incessant d'aller aux toilettes provoque de l'anxiété et des symptômes douloureux, consultez immédiatement un médecin. Le médecin diagnostique l'état pathologique et prescrit son traitement.

Mictions fréquentes le matin pour les femmes

Les indicateurs importants de la santé sont la fréquence et la nature de la vidange de la vessie. Leurs changements nous permettent de tirer des conclusions sur l'état du système urinaire et d'identifier diverses maladies. Normalement, pendant la journée, une personne urine environ 7 à 10 fois. Dépasser ce montant devrait être une préoccupation.

Les mictions fréquentes chez les femmes peuvent être dues à des facteurs tout à fait anodins. Par exemple, si une grande quantité de liquide a été bue avant d'aller se coucher, une pastèque ou d'autres produits diurétiques ont été consommés. Ceci est observé chez les femmes enceintes, avec divers changements hormonaux dans le corps et avec l'utilisation de médicaments dysuriques avant le coucher.

Si le dysfonctionnement s'accompagne de symptômes supplémentaires, cela peut indiquer des maladies telles que: cystite, urétrite, vessie hyperactive, annexite, pathologies du système cardiovasculaire et bien plus encore. Le traitement d'un état pathologique dépend entièrement de sa cause. Ainsi, les maladies infectieuses et inflammatoires sont traitées avec des antibiotiques et un traitement de substitution est indiqué pour les troubles hormonaux.

Démangeaisons et mictions fréquentes chez les femmes

Des démangeaisons et des mictions fréquentes chez les femmes surviennent dans de nombreuses pathologies inflammatoires et infectieuses. Considérez les causes possibles du désordre.

  • Infections fongiques - le plus souvent les femmes font face à la candidose. L’infection survient en violation de la microflore vaginale à cause d’antibiotiques, de sous-vêtements synthétiques étroits, de serviettes hygiéniques irritantes ou de changements réguliers de partenaires sexuels.
  • Maladies vénériennes - il peut s’agir d’une infection à herpès ou d’une maladie de jardin. Les deux pathologies provoquent une dysbiose du vagin, des démangeaisons et une envie régulière d'uriner.
  • La vulvovaginite est une lésion inflammatoire des organes génitaux par des gonocoques ou des trichomonas.

Si des démangeaisons se produisent immédiatement après la vidange de la vessie, cela peut indiquer de telles pathologies:

  • La cystite est diagnostiquée chez plus de 25% des femmes et dans 10% des cas, elle se présente sous une forme chronique.
  • Urolithiase - le calcul et le sable irritent la membrane muqueuse du canal urinaire. À cause de cela, il y a une sensation de brûlure, de la douleur, des saignements.
  • Urétrite - lésion inflammatoire du canal urinaire provoquant des démangeaisons, des brûlures, des douleurs.

Une pathologie des organes internes, un refroidissement excessif du corps et diverses blessures peuvent provoquer une affection douloureuse. Il existe également des causes non infectieuses de la maladie: expériences psycho-émotionnelles, non-respect des règles d'hygiène intime ou allergies aux cosmétiques, infection par les oxyures, diabète. Le diagnostic final est établi par le médecin après un examen gynécologique, un frottis et des tests.

Mictions fréquentes chez les femmes après un rapport sexuel

Pour beaucoup de personnes, le sexe est une source de détente émotionnelle et de plaisir, mais dans certains cas, il peut avoir des conséquences désagréables, voire douloureuses. Beaucoup ignorent l'inconfort après un rapport sexuel, considérant que cet état n'est pas dangereux. Dans ce cas, l'un des symptômes du processus pathologique dans le corps est une miction fréquente chez la femme après un rapport sexuel. Son apparence indique un dysfonctionnement du système urinaire.

Considérez les causes principales du désordre:

  • La cystite post-coïtale est un processus inflammatoire assez fréquent chez les femmes ayant une vie sexuelle active. Les symptômes apparaissent peu de temps après les rapports sexuels. L’état douloureux est associé à l’introduction de microorganismes nuisibles provenant de l’urètre masculin dans l’urètre et la vessie de la femme.
  • Rapports sexuels agressifs au cours desquels les membranes muqueuses des organes génitaux externes et de l'urètre sont blessés. Dans ce cas, les microtraumatites ouvrent la voie à la pénétration d'agents pathogènes et au développement de réactions inflammatoires.
  • Le non-respect des règles d'hygiène intime est un risque élevé de développer diverses pathologies infectieuses de la vessie et du vagin, l'appendice utérin.
  • Perturbation de la microflore normale du vagin - la vaginose bactérienne est accompagnée de troubles dysuriques et d'autres symptômes douloureux.
  • Système immunitaire affaibli - une violation des propriétés protectrices permet aux bactéries et aux virus de pénétrer dans l'organisme, provoquant diverses maladies et réactions inflammatoires.
  • Troubles métaboliques - diabète, maladie de la thyroïde, obésité et plus.
  • Troubles hormonaux - en violation de la sécrétion d'hormones sexuelles féminines, des problèmes apparaissent avec le système reproducteur et de nombreuses maladies inflammatoires.

La pollakiurie peut survenir non seulement après un rapport vaginal, mais également après un rapport sexuel oral ou anal. Lors de caresses buccales, il existe un risque de transmission de l'agent pathogène des muqueuses de la cavité buccale aux organes urogénitaux et au dos. Dans ce contexte, une inflammation des gencives et des amygdales peut se développer. En règle générale, les patients présentant des troubles d'immunodéficience sont confrontés à ce problème. Le rapport anal peut provoquer le développement de la cystite, mais aussi de la pyélonéphrite.

Pour prévenir un état douloureux, vous devez suivre des méthodes préventives: maintenir une hygiène intime, améliorer les propriétés protectrices du système immunitaire, utiliser des contraceptifs barrière (préservatifs) pour les relations sexuelles avec un partenaire inconnu ou développer une inflammation des organes génitaux permanente et faire régulièrement des examens préventifs chez le gynécologue.

Démangeaisons, brûlures et mictions fréquentes chez les femmes

La structure anatomique du système de reproduction féminin contribue à l'apparition de réactions inflammatoires dans l'urètre et la vessie. Ce complexe de symptômes, tel que démangeaisons, brûlures et mictions fréquentes chez les femmes, est dû aux raisons suivantes:

  1. Facteurs infectieux (inflammation de la vessie, de l'urètre, des organes génitaux externes et internes).
  • La cystite
  • Urethrite.
  • Urolithiase.
  • Chlamydia urogénitale.
  • Gonorrhée
  • Candidose.
  • Uréoplasmose.
  • La trichomonase.
  • Infections herpétiques.
  • Vaginose bactérienne.
  • Vulvovaginite atrophique.
  1. Facteurs non infectieux (irritation mécanique, chimique).
  • Manque d'hygiène intime ou mauvaise conduite.
  • L'utilisation de produits cosmétiques qui modifient le niveau normal d'acidité et inhibent la microflore saine du vagin.
  • Hypersensibilité aux contraceptifs chimiques.
  • Utilisez des tampons ou des serviettes hygiéniques.
  • Lésions urétrales (lithiase urinaire, introduction inappropriée d'un cathéter, rapports sexuels brutaux).
  • Invasions de vers.
  • Abus de produits irritants pour la vessie ou de médicaments.

Outre les raisons susmentionnées, les démangeaisons et les brûlures, associées à la pollakiurie, peuvent indiquer un état pendant la grossesse, avant / après la menstruation ou des troubles endocriniens.

Pour établir la cause de l'état pathologique, il est nécessaire de subir un examen gynécologique et de passer une série de tests de laboratoire. En fonction des résultats du diagnostic, le médecin établit le plan de traitement le plus optimal.

Diarrhée et mictions fréquentes chez la femme

En règle générale, la diarrhée et les mictions fréquentes chez les femmes ne sont bien sûr pas le signe d'une pathologie, à condition qu'il n'y ait pas de symptômes supplémentaires. Cela peut être une réaction normale du corps à certaines violations de son fonctionnement.

Si la combinaison de la diarrhée et de la polyurie se fait sentir pendant une longue période, cela peut indiquer des pathologies telles que:

  • Maladies du système cardiovasculaire (insuffisance cardiaque, crise cardiaque).
  • Maladies endocriniennes (diabète, diabète).
  • Des concrétions dans les voies urinaires ou les reins.
  • Insuffisance hépatique ou rénale.
  • La cystite
  • Infections virales ou bactériennes.
  • Faiblesse des muscles du plancher pelvien.
  • Vessie hyperactive
  • Blessures diverses.

Quant aux causes physiologiques de la diarrhée et de la diurèse, elles peuvent être:

  • La grossesse
  • Condition avant ou après la menstruation.
  • Intoxication alimentaire ou médicamenteuse.

Une attention particulière doit être portée aux infections des voies urinaires (UTI), car elles sont la cause typique du dysfonctionnement de la vessie et de la diarrhée. Le mécanisme de développement de l’état pathologique est associé à la pénétration de bactéries dans le corps par l’urètre. Selon les statistiques médicales, environ 50 à 60% des femmes au moins une fois dans leur vie, mais ont déjà eu une infection urinaire.

Il existe certains facteurs de risque de cette pathologie: irritation et inflammation du vagin, modifications de la structure du système urinaire pendant la grossesse, maladies chroniques diverses, essuyage inadéquat après la toilette, lésions sexuelles, hydratation et rétention prolongée de l'urine.

Pour diagnostiquer la cause de l’état désagréable et l’éliminer, il faut consulter un médecin. Après un ensemble de divers examens, le médecin vous prescrira le traitement correct et efficace.

Constipation et mictions fréquentes chez les femmes

Il existe de nombreuses causes de problèmes tels que la constipation et les mictions fréquentes. Les femmes diagnostiquent le plus souvent des troubles tels que:

  • Diabète sucré (type 1 et 2).
  • Infection des voies urinaires.
  • Des bétons dans la vessie.
  • Vessie hyperactive.
  • Lésions infectieuses des reins.
  • Cystite Interstitielle
  • Maladies de la glande thyroïde.
  • L'utilisation de laxatifs et de médicaments diurétiques.
  • Stress et détresse émotionnelle.
  • Carence en fibres dans le régime alimentaire.
  • Maladies du tractus gastro-intestinal.
  • Troubles de l'alimentation.
  • Les hémorroïdes.
  • Certains médicaments.

Des symptômes similaires surviennent pendant la grossesse. Les altérations hormonales dans le corps entraînent un syndrome dysurique et des difficultés pour le transit intestinal. Une autre cause possible du trouble est le dysfonctionnement urinaire. Le plus souvent, il est diagnostiqué dans l'enfance. Le problème se pose en raison de dommages aux muscles qui contrôlent la vessie et les selles. Diverses maladies neurologiques peuvent endommager les fibres nerveuses qui alimentent la vessie et sont responsables des intestins.

Si la toilette habituelle et la constipation persistent pendant une période prolongée, consultez immédiatement un médecin. Sans traitement opportun, il existe un risque de réaction inflammatoire aiguë et d'intoxication du corps par des masses fécales.

Nausées et mictions fréquentes chez les femmes

Selon les statistiques médicales, une femme va aux toilettes tous les jours de 3 à 6 fois, alors que le nombre de voyages dépend entièrement de la quantité de liquide consommée, du taux métabolique et de plusieurs autres facteurs physiologiques. Des symptômes tels que nausées et mictions fréquentes chez les femmes sont le plus souvent associés à de telles causes:

  • La grossesse
  • L'état avant la menstruation.
  • Période climatérique.
  • Intoxication du corps.
  • Abus de caféine ou de boissons alcoolisées.
  • Trop manger des aliments avec des propriétés diurétiques (concombres, canneberges, airelles, melon d'eau).
  • Expériences nerveuses.
  • La surfusion du corps.
  • Maladies du système cardiovasculaire.
  • Pathologie du tractus gastro-intestinal.
  • Violations du système génito-urinaire.
  • Troubles endocriniens

Tous les facteurs ci-dessus nécessitent un diagnostic minutieux et une différenciation. Si vous quittez cette affection sans soins médicaux, cela peut entraîner une progression et une aggravation des symptômes douloureux.

Ballonnements et mictions fréquentes chez les femmes

Beaucoup de gens sont confrontés au problème de la flatulence et de la pollakiurie. Les causes de cette condition sont considérées comme plusieurs facteurs. Une distension abdominale et des mictions fréquentes chez la femme sont dans la plupart des cas associées à des modifications pathologiques du système génito-urinaire.

  • Boire beaucoup de liquides, en particulier des boissons gazeuses, du café ou de l'alcool.
  • Grossesse - pendant la croissance, le fœtus commence à exercer une pression sur les organes urinaires, provoquant ainsi des symptômes désagréables.
  • Si la flatulence et l'envie d'aller aux toilettes sont accompagnées de douleur, de coupures ou de brûlures, cela indique un processus inflammatoire progressif.
  • Hémorroïdes - Les symptômes sont dus à une pression accrue sur les vaisseaux caverneux.
  • Maladies oncologiques.

Pour établir la cause de la maladie montre un diagnostic complet. Il consiste en une échographie, divers tests de laboratoire et frottis, une sigmoïdoscopie et une coloscopie. Selon les résultats des examens, un schéma thérapeutique est prescrit au patient.

Mictions fréquentes sur les nerfs chez les femmes

Pathologie périodiquement diagnostiquée chez les enfants et les adultes - névrose de la vessie ou miction fréquente sur la base des nerfs. Chez les femmes, cette affection est associée à une altération du fonctionnement des parties sympathique et parasympathique du système nerveux. La première section retient l'urine à l'aide de la contraction du sphincter et la seconde est responsable de la détente des parois de la vessie et du sphincter pour éliminer le liquide. Divers stress et expériences nerveuses conduisent à l'excitabilité de chacun des départements, ce qui explique l'apparition du syndrome dysurique.

Le trouble est associé à des facteurs tels que:

  • Augmentation de la tension musculaire. En état de stress, les muscles sont surchargés, ce qui exerce une pression sur la vessie. Cela provoque l'envie de toilettes.
  • Pensées et idées obsessionnelles. Les troubles neurologiques vous font vous concentrer sur vos sensations physiques. Le plus souvent ce désir d'uriner.

Une affection douloureuse peut être associée à des lésions des nerfs des voies urinaires, à savoir une vessie neurogène. Dans ce cas, outre le stress, la pollakiurie est provoquée par la maladie de Parkinson, une atrophie systémique, la sclérose en plaques, des tumeurs au cerveau, un accident vasculaire cérébral ou un zona, qui affecte les terminaisons nerveuses de la région sacrale.

La névrose se caractérise par les symptômes suivants:

  • La pararésie (facteur psychogène) est la difficulté ou l’incapacité d’aller aux toilettes avec des inconnus, même avec un fort désir.
  • Les patients ne sentent pas leur vessie. Pour cette raison, les déplacements aux toilettes deviennent réguliers. Ce symptôme peut être accompagné de douleur dans les zones lombaire et périnéale.

Les troubles névrotiques sont difficiles à diagnostiquer, mais ils sont faciles à traiter. En règle générale, divers médicaments antistress ou tranquillisants, physiothérapie et régimes thérapeutiques sont prescrits pour leur élimination.

Miction fréquente chez les femmes

En règle générale, les fausses envies fréquentes d'uriner chez les femmes indiquent le développement du processus inflammatoire. Mais n'oubliez pas que le système urinaire est à plusieurs niveaux, c'est-à-dire que ce n'est pas seulement la vessie et les neurones, cela et beaucoup d'autres organes. Sur cette base, la pollakiurie peut survenir à n'importe quel niveau en raison des effets de certains facteurs pathologiques.

Considérez les causes principales de la fausse pollakiurie:

  • Maladies inflammatoires.
  • La surfusion du corps.
  • Pathologie gynécologique.
  • Troubles du système immunitaire.
  • Ménopause.
  • La grossesse
  • Syndrome prémenstruel.
  • Nutrition déséquilibrée.
  • Urolithiase.
  • Maladies infectieuses vénériennes.

En plus des facteurs ci-dessus, le trouble peut survenir en raison de troubles du système nerveux, de maladies du système nerveux central, de constipation, de myomes utérins, d'anémie ferriprive.

Il existe d'autres raisons inoffensives: l'abus de café, thé, boissons gazeuses, alcool, plats épicés, sucreries. Dans tous les cas, si le malaise persiste pendant plusieurs jours et interfère avec une vie normale, vous devriez alors consulter un médecin.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"