Mictions fréquentes chez les hommes

La douleur, les envies régulières et les mictions fréquentes chez les hommes nécessitent un traitement rapide, mais il est d'abord nécessaire d'identifier la cause principale de la pathologie et de l'éliminer rapidement. Un symptôme aussi désagréable peut être observé avec une inflammation des reins ou un adénome de la prostate. Par conséquent, un diagnostic différentiel et une référence opportune à un spécialiste pour une assistance qualifiée sont nécessaires. Les mictions fréquentes chez les hommes sont un écart évident par rapport à la norme et une correction opportune est nécessaire.

Quelle est la fréquence urinaire chez les hommes?

C'est un symptôme qui se traduit par des envies fréquentes d'aller aux toilettes, particulièrement aiguës la nuit. Lorsqu'il urine, le patient s'inquiète de douleurs, de brûlures ou d'un inconfort interne. Au fil du temps, d'autres signes de malaise progressif peuvent apparaître. Idéalement, 6 à 10 aller aux toilettes peuvent prévaloir par jour, mais il s’agit d’un processus purement individuel, dû à un certain nombre de facteurs (habitudes alimentaires, doses quotidiennes de fluide et pathologie rénale). Il n’existe pas d’indicateur spécifique de la norme, de sorte que l’homme ne se tourne pas immédiatement vers l’urologue présentant un symptôme caractéristique.

Raisons

L'envie constante d'uriner chez les hommes est un signal alarmant sur le déséquilibre interne du corps masculin. Un symptôme aussi désagréable d’une maladie n’apparaît pas à lui seul, le tableau clinique développé, caractérisé par des symptômes graves et intenses, prévaut souvent. Déterminer les causes des mictions fréquentes chez les hommes sans douleur est possible après un diagnostic détaillé. Si vous refusez l'examen prescrit, l'effet thérapeutique sera temporaire ou totalement absent. Les facteurs pathogènes qui prédominent avec une excrétion fréquente de l'urine sont présentés ci-dessous.

Pas de douleur

Si la douleur est absente, mais que le besoin d'aller aux toilettes ne cesse pas, il existe des facteurs physiologiques non dangereux. Parmi eux - l'augmentation du volume de fluide consommé par jour. Par exemple, les changements caractéristiques dans la routine habituelle de la vie prévalent en été, avec des efforts physiques et sportifs intenses. Un homme boit plus de liquides. Aller aux toilettes devient donc fréquent, mais reste indolore. Les autres causes non dangereuses d’augmentation de la miction sont les suivantes:

  • boire de l'alcool, de la bière;
  • l'utilisation dans l'alimentation de plats gras, épicés, salés et fumés;
  • prendre des médicaments diurétiques;
  • consommation excessive de sucre;
  • consommation régulière d'aliments végétaux.

Miction douloureuse

La présence d'une crise aiguë de douleur est considérée comme un signe caractéristique de la cystite chez la femme. La présence et l'augmentation de l'activité des infections urinaires dans le corps de l'homme sont possibles. La flore pathogène de l'urètre irrite la membrane muqueuse, contribue à l'inflammation et le désir de ne plus avoir besoin d'un homme devient une obsession pour une séparation relativement petite de l'urine. Si aller aux toilettes est accompagné de rezami, voici les facteurs pathogènes potentiels:

  • la prostatite;
  • adénome de la prostate;
  • hyperactivité vésicale;
  • la pollakiurie;
  • pyélonéphrite;
  • infections génitales (blennorragie, chlamydia, trichomonase);
  • l'urétrite;
  • diabète insipide.

La nuit

Si, avant de s'endormir, un homme refuse de consommer de façon excessive de liquides, la prostate peut provoquer des mictions fréquentes. Son inflammation s'accompagne d'une augmentation de la taille de l'organe spécifié. Il en résulte une pression accrue sur le système urinaire et une envie de toilettes nettement plus fréquente. Cela se produit avec une maladie rénale, une prostatite chronique, une inflammation de l'urètre. Le désir de constamment aller aux toilettes rend la nuit des hommes sans sommeil et un comportement diurne - nerveux et irritable. Les symptômes sont souvent aggravés la nuit.

Complications et conséquences

Comme l'homme ne prête pas immédiatement attention à un tel symptôme, il se tourne déjà vers le médecin au cours d'un tableau clinique compliqué. L'essentiel est de différencier correctement l'affection et de déterminer l'efficacité du traitement. Sinon, les conséquences pour la santé des hommes ne sont pas les plus favorables. Les complications potentielles avec des mictions fréquentes sont énumérées ci-dessous:

  • pyélonéphrite progressive;
  • modification de l'adénome de la prostate en tumeur maligne;
  • urolithiase;
  • épisodes de coliques néphrétiques;
  • dysfonction érectile.

Diagnostics

Ce symptôme peut être de nature physiologique et pathologique, mais nécessite dans tous les cas un diagnostic opportun et adéquat. En premier lieu, le médecin s'interroge sur le moment de l'apparition des plaintes et les circonstances qui l'accompagnent, étudie ensuite les autres changements survenus du patient en général. Il est important de déterminer correctement le diagnostic, car les mictions fréquentes sont caractéristiques de nombreuses maladies chroniques. D'après les études de laboratoire, les éléments suivants sont requis:

  • analyse générale et biochimique du sang;
  • analyse d'urine pour la détection des protéines et le pH du liquide biologique.
  • Des examens instrumentaux, un homme doit passer:
  • Échographie des reins et des organes pelviens;
  • bakposev de l'urètre;
  • Échographie de la prostate;
  • TDM et IRM des reins.

Traitement des mictions fréquentes

Afin de guérir complètement le mal caractéristique, il est nécessaire d'identifier et d'éliminer rapidement le facteur pathogène, de prendre les médicaments prescrits par le médecin. L'automédication est exclue. Les méthodes de soins intensifs peuvent être conservatrices et fonctionnelles, et les médecins insistent particulièrement sur les recommandations suivantes pour un patient clinique:

  1. effectuez régulièrement une série d'exercices spéciaux pour réduire l'hyperactivité de la vessie;
  2. lorsque les pathologistes infectieux sont autorisés à utiliser les médicaments antibactériens complets prescrits;
  3. pour améliorer la circulation sanguine locale dans les organes pelviens, n'oubliez pas les avantages de la physiothérapie.

Pilules

Le choix des médicaments appropriés dépend entièrement de la nature de la pathologie progressive et de l'étiologie du facteur pathogène. Par exemple, avec une activité accrue de la flore infectieuse, les antibiotiques sont appropriés, pour les virus, les antiviraux, la prostatite progressive ou les adénomes, les bloqueurs des α-adrénorécepteurs. Lorsque la miction est fréquemment provoquée par la chlamydia ou l’ureaplasma, on ne peut pas se passer de l’achat et de l’utilisation de médicaments antiprotozoaires. Les pilules suivantes sont efficaces dans une direction donnée:

  1. Carbamazépine. Ces comprimés sont supposés prendre 200 mg 2 à 3 fois par jour pendant 2 à 3 semaines. Affecté au diabète insipide, réduire la quantité d'urine. Avantages - efficacité élevée, inconvénients - saturation des effets secondaires.
  2. Minirine. Un agent antidiurétique, qui ne peut être pris sur ordonnance que par un cours individuel. En général, il est nécessaire de boire 1 à 2 comprimés 3 fois par jour pendant la semaine. L'avantage est un résultat rapide, les inconvénients sont les crampes, les migraines.
  3. Vesicare Le médicament réduit l'hyperactivité de la vessie. Prenez une seule dose le matin - 5 mg à la fois. La durée du traitement est individuelle. L'avantage est une réduction de la dose de décharge de l'urine, les inconvénients sont une bouche sèche, des signes de dyspepsie.

Antibiotiques

Si la difficulté à vider la vessie est due à une activité accrue de la flore pathogène, les médecins prescrivent un traitement antibactérien. Plus souvent, il s’agit d’antibiotiques fluoroquinolones et pénicillines, les céphalosporines, destinés à une administration orale. Dans les scènes cliniques compliquées, la nomination de représentants de la série des nitrofuranes est appropriée. La durée du traitement antibiotique est de 5 à 10 jours, la dose moyenne est de 1 comprimé trois fois par jour. Les antibiotiques systémiques suivants ont fait leurs preuves dans le corps:

  • Nitrofurantoïne;
  • Augmentin;
  • Amoxiclav;
  • La moxifloxacine;
  • Lévofloxacine.

Homéopathie

Si vous avez une infection, vous pouvez vous débarrasser de l'incontinence urinaire avec des préparations à base de plantes qui agissent rapidement, mais sans effets secondaires ni complications pour la santé. Ils peuvent également être prescrits par le médecin traitant lors de visites individuelles. L’administration orale de remèdes homéopathiques contribue à la réduction du volume urinaire et au contrôle de la miction jour et nuit. Il est recommandé d'utiliser de tels médicaments:

  1. Argentum nitricum. Il est commode de prendre sous forme de comprimés jusqu'à la disparition complète des symptômes alarmants. Buvez 1 comprimé 3 fois par jour, toujours l'estomac vide. Avantages - composition naturelle, inconvénients - action sélective.
  2. Kantaris. Assign, si des mictions fréquentes sont associées à des pathologies de la prostate et que les crises provoquent des problèmes lors des rapports sexuels. Les comprimés doivent être bus indépendamment de la prise alimentaire pendant 7 à 14 jours, avec une pause supplémentaire.
  3. Medorrinum Le médicament est recommandé si les mictions fréquentes sont associées à une douleur aiguë, un gonflement de la prostate. La prescription est efficace, mais auxiliaire, peut être utilisé à titre prophylactique pour les organismes sains. L'inconvénient est le prix élevé.

Mictions fréquentes chez les hommes souffrant de douleur

Contenu:

Mictions fréquentes chez les hommes souffrant de douleur

Les mictions fréquentes chez les hommes souffrant de douleur peuvent être causées par des causes externes et ne sont pas toujours dangereuses pour la santé. C'est peut-être pour cette raison que beaucoup de gens ne font pas attention à ce phénomène et ne vont pas chez le médecin. Pendant ce temps, le besoin fréquent, accompagné d'une sensation de brûlure, de coupures et de douleurs, peut être un symptôme d'une maladie des organes internes, le plus souvent du système génito-urinaire.

Chez les personnes en bonne santé, jusqu'à 1,5 litre d'urine est sécrété par jour. L'envie d'apparaître 6 à 8 fois par jour et la nuit ne devient pas une cause d'éveil. Des mictions fréquentes accompagnées d'hypothermie ou de grandes quantités de liquide buvant sont un phénomène physiologique normal, mais si cela provoque une sensation douloureuse, il y a lieu de consulter un médecin et d'examiner le système urinaire. L'urologue s'occupe du traitement de la maladie, qui s'accompagne d'un symptôme similaire, dans le cas des maladies vénériennes, le vénéréologue.

Causes de la miction fréquente chez les hommes souffrant de douleur

Besoin fréquent d'uriner plus de 10 fois par jour et plus de 2 fois la nuit avec un régime alimentaire normal et d'utiliser une quantité modérée de liquide. Avec des mictions fréquentes, une attention particulière est accordée à la quantité, à l'odeur et à la couleur de l'urine sécrétée, ainsi qu'à d'autres signes importants pour le diagnostic de la maladie.

Causes de la miction fréquente chez les hommes souffrant de douleur

  • Inflammations et infections génitales - urétrite, cystite, trichomonase, chlamydia, lymphogranulomatose, etc. Ce sont les causes les plus courantes de mictions fréquentes chez l'homme. Les microorganismes pathogènes qui pénètrent dans le système génito-urinaire irritent les muqueuses et augmentent l’envie.
  • Le diabète. La perturbation du pancréas entraîne un dysfonctionnement du métabolisme des sels d'eau et accélère le processus d'élimination des fluides du corps. Les mictions fréquentes dans le diabète sucré sont accompagnées de brûlures et de douleurs lors de la vidange, de maux de tête fréquents et de soif.
  • Fonction rénale incorrecte. Elle se caractérise par une filtration déficiente de l'urine, accompagnée d'une sensation de soif constante, de mictions fréquentes avec douleur et d'un écoulement important d'urine par miction.
  • Urolithiase. Le sable et les pierres qui se forment dans le système urogénital bloquent les uretères, l’urine s’accumule dans la vessie. Quand il est vidé, il y a une sensation de brûlure et une douleur, un sentiment d'inachèvement. En raison des dommages causés à la membrane muqueuse, l'urine peut être sanglante.
  • Prostatite La cause la plus fréquente de mictions fréquentes chez les hommes âgés. Une prostate enflammée située autour de la vessie irrite ses récepteurs et provoque des envies fréquentes.
  • Adénome de la prostate. Les néoplasmes autour de la vessie exercent une pression sur l'urètre et gênent l'écoulement de l'urine. Cette maladie est accompagnée par des mictions fréquentes la nuit.

La miction douloureuse fréquente chez les hommes interfère avec la vie normale, nécessite un traitement immédiat chez le médecin et un traitement adéquat.

Traitement des mictions fréquentes chez les hommes souffrant de douleur

Le traitement de la miction fréquente est d'éliminer la cause, diverses méthodes sont utilisées pour cela. Le plus souvent - il s'agit d'un traitement médicamenteux, complété par des procédures de physiothérapie - des massages et de l'exercice pour renforcer la vessie. Si de telles méthodes ne vous aident pas, une intervention chirurgicale est nécessaire. Il s'agit d'injections de médicaments sclérosants, d'opérations laparoscopiques, d'interventions sus-pubiennes et d'opérations sous bandelette.

En cas de miction fréquente chez les hommes souffrant de douleur, le traitement à domicile ne donnera pas le résultat souhaité et peut entraîner des complications graves. Par conséquent, avec des envies fréquentes et des douleurs pendant la miction, vous devriez immédiatement consulter un médecin et vous faire examiner.

Mictions fréquentes chez les hommes souffrant ou non de douleur - causes et méthodes de prévention. Traitement des mictions fréquentes chez les hommes

De nombreux hommes confrontés à une telle pathologie, telle qu'une miction fréquente, ne sont pas pressés de se rendre à l'hôpital.

Surtout si tout s'en va sans signes évidents de douleur, de démangeaisons et de brûlures.

Mais il faut tenir compte du fait que la présence d'une maladie n'est pas toujours une sensation de douleur.

Des visites fréquentes aux toilettes peuvent indiquer qu'il se passe quelque chose dans le corps, sans parler d'un malaise.

Naturellement, si un homme boit beaucoup de liquide au cours des dernières heures, les visites fréquentes aux toilettes s’expliquent facilement.

Il est possible que de tels désirs aux toilettes résultent d'une maladie grave. Tous les représentants masculins affectés par ce facteur désagréable peuvent trouver des réponses à toutes les questions d’intérêt de cet article, à savoir: les causes des mictions fréquentes, du traitement et du diagnostic.

Mictions fréquentes chez les hommes souffrant ou non de douleur - causes

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles le temps d'aller aux toilettes pour les hommes peut être réduit, certaines d'entre elles sont absolument sans danger et ne nécessitent pas de traitement:

• excitation et stress intense;

• rester dans le froid pendant une longue période;

• utilisation de médicaments à effet diurétique.

Une autre cause de miction fréquente chez l'homme n'est pas associée aux maladies - c'est l'âge de la personne. Avec le début de la vieillesse dans le corps, il y a de grands changements. La peau cesse d'être si élastique et une violation du tonus se produit dans les organes internes. Les parois de la vessie n'ont plus la même élasticité. Ils s'étirent, provoquant un désir d'uriner.

Des mictions fréquentes chez les hommes souffrant et sans douleur apparaissent sur le fond du développement d'infections. Les micro-organismes peuvent irriter tous les récepteurs du système urinaire. C'est pourquoi la fréquence des visites aux toilettes commence à augmenter.

1. Prostatite. Ce facteur est le plus commun, affecte les hommes de moins de 50 ans. Une inflammation de la prostate se produit. À cet égard, les récepteurs nerveux sont irrités. En même temps, le patient ressent une sensation de brûlure, des douleurs et des crampes en urinant.

2. Adénome de la prostate. Chez les personnes âgées, il s'agit de la deuxième cause de mictions fréquentes. Aux stades initiaux, le tissu de la prostate se développe, irritant ainsi les récepteurs nerveux situés à l'intérieur et sur les parois de l'urètre. Les glandes commencent à produire un mucus spécial capable de protéger la paroi de l'urètre des dommages. Si le traitement ne commence pas à temps, le résultat sera que l'homme ne peut tout simplement pas uriner tout seul.

3. Infections génitales. Des mictions fréquentes chez les hommes souffrant et sans douleur se développent en raison de la présence de maladies vénériennes. Cela est particulièrement vrai chez les jeunes hommes. Ceux-ci incluent: la trichomonase, la chlamydose, la gonorrhée. La maladie est provoquée par des micro-organismes qui, lorsqu'ils pénètrent dans l'organisme, commencent à infecter les vésicules séminales et la prostate.

La trichomonase. L'un des symptômes est une inflammation de l'urètre. Les pulsions les plus fortes aux toilettes se produisent précisément le matin. Mais après avoir visité les toilettes, chaque patient sera en mesure de constater que l’excrétion d’urine est très rare et qu’il se distingue par des écoulements mousseux blancs avec des impuretés du sang.

Chlamydia Des microorganismes spéciaux provoquent une maladie infectieuse - Chlamydia trachomatis. La localisation se produit dans les organes génitaux et les voies urinaires. Comprenez que la maladie a lieu, vous pouvez ressentir une forte douleur dans le processus d'excrétion de l'urine. L'agent causal de cette maladie étant situé à l'intérieur des cellules, la maladie ne peut se développer que si le système immunitaire est fortement affaibli. Par conséquent, les mictions fréquentes ne se produisent que si une exacerbation de l'infection se produit.

Gonorrhée La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible. Bactria affecte non seulement l'urètre, mais aussi le rectum. L'envie d'aller aux toilettes s'accompagne d'une petite quantité d'urine, ainsi que de douleurs et de coupures.

4. Pyélonéphrite. Cette maladie provoque une inflammation de la vessie et du pelvis rénal. Chez les hommes, cette pathologie n'est pas aussi commune. Mais, néanmoins, son apparition peut entrer dans une phase chronique et causer constamment un inconfort.

5. L'uréthrite est une modification de l'urètre par rapport au processus inflammatoire. Le symptôme de la maladie - douleur aiguë et crampes. Quelque chose d'incompréhensible est périodiquement attribué à l'urètre. Dans le même temps, la fréquence des mictions augmente chez les hommes souffrant ou non de douleur.

6. Hyperactivité de la vessie. Les envies fréquentes d'aller aux toilettes sur fond de pathologie sont accompagnées d'une envie d'excréter l'urine principalement la nuit et l'après-midi. Aucun changement pathologique ne se produit dans la paroi de l'organe. La moindre expérience ou le moindre stress conduit au fait que la contraction de la vessie augmente. Il est impératif de traiter cette maladie dans le corps.

7. Diabète insipide. Ceci est une cause rare de mictions fréquentes chez les hommes souffrant ou non de douleur. En cas de pathologie du système endocrinien, il se produit une violation de la fonction de concentration des reins. Cela conduit au fait que pendant la journée une grande quantité de liquide pénètre dans la vessie, ce qui signifie qu'il devient nécessaire de la faire sortir.

La muqueuse de la vessie peut devenir soudainement vulnérable en raison de causes apparemment triviales, telles qu'un régime alimentaire inapproprié. Si un patient prend une grande quantité d'épices, fumée, marinée, salée, l'acidité de l'urine changera. La muqueuse douloureuse commencera à envoyer de faux signaux au cerveau indiquant que la vessie est pleine.

La violation à la miction est souvent accompagnée de symptômes désagréables tels que brûlures, douleurs. L'urine prend une couleur et une odeur différentes. Si soudainement au moins une de ces raisons est remarquée, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Les mictions fréquentes chez les hommes souffrant ou non de douleur peuvent parfois résulter de la consommation de grandes quantités de liquide. Par conséquent, aux premiers soupçons que quelque chose ne va pas, il est préférable de procéder à un examen.

Si des facteurs physiologiques entraînent des mictions fréquentes, la libération de l'urine n'est accompagnée d'aucun symptôme. Mais avec l’une des maladies décrites par la vôtre, il est probable que le patient se plaint des éléments suivants:

• douleur intense et crampes lors de la répartition de l'urine;

• jet intermittent. Et après avoir secoué ou changé la position du corps, il reprendra de nouveau;

• fausse envie d'aller aux toilettes. Une personne sent qu'elle veut beaucoup aller aux toilettes, y va mais ne peut pas uriner à cause de l'obstruction du conduit;

• écoulement de l'urètre. Leur couleur et leur caractère dépendent de la maladie infectieuse;

• fièvre, frissons;

• sensation de douleur dans la région lombaire. Si le patient se plaint du fait que, parallèlement à l'écoulement de l'urine, le rein commence à faire mal et un peu plus haut, vous devez appeler une ambulance dès que possible.

Mictions fréquentes chez les hommes souffrant ou non de douleur - Diagnostic de maladies possibles

Toutes les procédures de diagnostic ne peuvent commencer qu'après un examen complet du patient et une anamnèse. Le médecin vous posera des questions sur votre style de vie. Ce qui compte, c'est ce que vous mangez, ce que vous buvez. Il est possible que le spécialiste s'intéresse à certains aspects de votre vie intime. Surtout si les mictions fréquentes sont accompagnées d'une décharge de l'urètre. Le plus souvent, un diagnostic ne peut être posé qu'après les résultats des études suivantes:

1. Prise de sang avec la définition de la formule. Grâce à cela, il sera possible de savoir s’il existe un processus inflammatoire dans le corps, mais aussi de savoir s’il est infectieux. Selon les données obtenues, il est également possible de juger de la présence d'un saignement interne ou d'une déshydratation.

2. Analyse biochimique. Avec des mictions fréquentes, les spécialistes sont toujours préoccupés par l'état des reins: acide urique, créatinine.

3. Analyse clinique de l'urine. C'est l'une des analyses indicatives de cette pathologie. Grâce à lui, le médecin découvre la quantité de sel, de mucus et de sang. Ce sont des processus pathologiques qui indiquent que des maladies graves ont lieu dans le corps.

4. Échographie de la vessie et des reins. Vous pouvez voir clairement s'il y a des calculs dans ces organes et s'il y a un processus inflammatoire. Une heure avant la réalisation de l'étude, le patient doit boire au moins un litre d'eau pure.

5. Frottis prélevés dans l'urètre, suivis de bakposevom. Ainsi, il est possible de vyvit l'agent causatif de l'infection.

6. tomographie par ordinateur. Appliquez-le uniquement si l'échographie n'a montré aucun résultat. La procédure est effectuée de la même manière si le traitement de la maladie implique une intervention chirurgicale.

Mictions fréquentes chez les hommes souffrant ou non de douleur - traitement

La miction dans notre corps est un processus physiologique complexe. Contribuer à sa violation de diverses raisons. Mais le traitement ne sera efficace que si une augmentation de la miction chez les hommes souffrant et sans douleur est le symptôme d'une maladie. Sinon, il vous suffira de modifier votre régime alimentaire, d'abandonner l'alcool et les drogues, si elles sont prises.

Pour qu'un spécialiste soit en mesure de prescrire le traitement approprié, il est nécessaire de subir une série d'examens décrits ci-dessus. Après cela, le spécialiste effectuera les actions suivantes:

1. Conversation avec vous personnellement. Au cours de celle-ci, des questions sur le diagnostic de la maladie vous seront posées.

2. Passez en revue les résultats de l'analyse d'urine.

3. Examen neurologique.

4. Etude des résultats de l'échographie.

Un traitement individuel est attribué à chaque patient en fonction des résultats du test. En médecine, les mictions fréquentes chez les hommes souffrant ou non de douleur sont généralement traitées avec des méthodes conservatrices.

Ils comprennent les éléments suivants:

1. Exercice, ou plutôt gymnastique. Ils aident à renforcer les muscles de la vessie hyperréactive. Cela est particulièrement vrai pour les adolescents. Faire des exercices à un jeune âge est nécessaire à titre préventif, cela aidera à éviter les problèmes de miction à l'avenir.

2. La consommation de drogues. Ils visent le traitement du processus inflammatoire, ainsi que l'élimination des infections bactériennes.

3. procédures de physiothérapie. L'approvisionnement en sang dans le système génito-urinaire s'améliore. Les foyers d'inflammation disparaîtront beaucoup plus rapidement.

Pour soigner une pathologie, les médicaments suivants sont prescrits:

1. médicaments diurétiques. C'est mieux si elles sont basées sur des matières végétales. Cela contribuera à la décharge rapide du calcul.

2. septiques Uronic. Les médicaments ont un effet bactéricide sur le corps, ainsi que sur tous les processus pathologiques et les micro-organismes du système urinaire.

3. Antibiotiques - destinés au traitement des infections urogénitales.

4. antiviral. Sera efficace que si la pathologie a été provoquée par des infections.

5. Antiprotozoaire - capable de guérir certaines maladies, dont la source est la plus simple (chlomidia).

Si les méthodes de traitement conservatrices ne donnent aucun résultat positif, les spécialistes passent aux interventions chirurgicales.

Traitement des remèdes populaires

Tout le monde a des grands-parents qui ont probablement partagé leurs expériences sur la façon de traiter une maladie particulière. Les mictions fréquentes chez les hommes souffrant ou non de douleur ne font pas exception. Vous pouvez cuisiner diverses tisanes et herbes à base d'herbes médicinales:

1. Thé à base de tiges de cerisier et de poils de maïs. Le médicament n'est pas limité en dose. Au contraire, il est recommandé de le boire aussi souvent que possible. Mettez les ingrédients dans une casserole et remplissez-les d'eau bouillante, laissez reposer pendant 5 minutes, filtrez et buvez tout au long de la journée.

2. Décoction de menthe. Pour le préparer, vous devez prendre 20 grammes de menthe et 0,5 litre d’eau bouillie. Faire bouillir pendant 10 minutes et boire un verre trois fois par jour.

3. Il est recommandé de brasser les boutons de bouleau.

4. Couper le dessus des carottes et du persil. Tranchez le plus petit possible. Séparez une cuillère à soupe et versez 0,5 litre d'eau bouillante. Insister pour que le bouillon ait besoin d'au moins deux heures. Il est pris 4 fois par jour dans un verre, quelque temps avant les repas.

5. Une compresse d'oignon râpé (frais) aide beaucoup. Une fois que l'oignon est râpé sur une râpe, mettez-le sur une étamine, appliquez une fois par jour sur le bas de l'abdomen. L'inconfort et la douleur disparaissent rapidement.

Mais malgré toute l'efficacité des méthodes populaires, il n'y a rien de mieux qu'une aide qualifiée. Si vous envisagez toujours d'utiliser ces méthodes, il est préférable de le faire après avoir consulté un médecin. Peut-être lui-même vous recommandera-t-il de recourir à des herbes médicinales, mais parallèlement à un traitement général.

Prévention

La prévention est exactement la même chose, le traitement n'a lieu que s'il est symptomatique d'une maladie. S'il s'agit d'une réaction du corps à la quantité de liquide consommée, c'est même bon. Après tout, le corps lui-même est nettoyé des toxines et des toxines.

Afin de prévenir le développement de maladies urologiques à l'avenir, vous devez suivre quelques règles simples:

• Si des relations sexuelles ont lieu avec un partenaire non régulier, il est nécessaire d'utiliser des contraceptifs. Cela permettra d'éviter l'infection par des maladies sexuellement transmissibles;

• suivre un régime alimentaire sain. Cela réduira le risque de concrétion dans les reins.

• ne pas abuser des boissons alcoolisées, il est préférable de les refuser si possible;

• il est conseillé d'aller aux toilettes avant les rapports sexuels;

• avant d'aller au lit, vous n'avez pas besoin de boire beaucoup de liquide;

• Il est important de vider la vessie immédiatement après le premier besoin d'aller aux toilettes.

• hygiène. C'est l'un des points forts. Les organes génitaux en ont le plus besoin. Par conséquent, besoin quotidien de prendre une douche.

Vous devriez également consulter régulièrement l'urologue. Une fois par an, vous pouvez être testé pour les infections. Ce n’est pas exclu que cela puisse être, mais jusqu’à présent, ou comment cela ne se manifeste pas. Par conséquent, afin d'éviter cela, vous pouvez être examiné à l'avance.

Les mictions fréquentes chez les hommes souffrant et sans douleur constituent un phénomène assez dangereux. Bien sûr, ce n'est pas toujours le résultat de maladies, mais la probabilité est toujours élevée. Ne négligez pas l'examen médical à titre préventif. Après tout, parfois, les patients sont traités avec tout un tas de maladies comme celles qui en sont aux derniers stades. Cela complique et ralentit le traitement.

Mictions fréquentes chez les hommes souffrant de douleur

Les mictions fréquentes sont un symptôme assez commun chez les hommes. Normalement, un homme adulte devrait recevoir environ un demi-litre d'eau par jour. Le nombre de sorties aux toilettes varie entre 6 et 10, mais cet indicateur est purement individuel et varie considérablement en fonction du régime alimentaire, du régime hydrique et de la présence de maladies chroniques.

L'envie fréquente d'uriner est un sentiment subjectif; les patients ne consultent donc pas toujours rapidement un médecin qui présente de telles plaintes. Il est à noter que la plupart des maladies associées à des mictions fréquentes sont traitées avec succès et détectées à un stade précoce.

Causes de mictions fréquentes chez l'homme

Toutes les raisons qui poussent les hommes à se rendre souvent aux toilettes peuvent être divisées en deux catégories: physiologiques et pathologiques.

Les causes physiologiques comprennent des modifications de l’alimentation et une consommation accrue de liquides. La quantité de diurèse quotidienne moyenne peut augmenter les produits tels que les fruits crus et les légumes non féculents. Les fortes propriétés diurétiques ont le café et l'alcool. Le coupable le plus évident dans les mictions fréquentes est la bière, une boisson que beaucoup d'hommes consomment beaucoup et souvent.

Si l'augmentation de la diurèse est associée à la nutrition, la miction normale est rétablie dans les jours qui suivent la correction du régime. De plus, les erreurs nutritionnelles et les abus individuels de boissons alcoolisées ne provoquent aucune sensation pathologique liée à la toilette, par exemple des douleurs et des crampes, contrairement à certaines maladies, dont le principal symptôme est une miction fréquente.

Prostatite

La prostatite est une maladie inflammatoire de la prostate. Elle survient le plus souvent à cause d'une infection bactérienne et peut se développer même à un âge relativement jeune. En l'absence de traitement opportun, il peut devenir chronique et tourmenter un homme pendant longtemps. La chronisation du processus est également facilitée par un cours de thérapie qui n'est pas complètement enseigné. Les hommes disparaissent souvent après avoir reçu une liste d'ordonnances d'un médecin et ne se présentent pas au contrôle, ce qui peut révéler la nécessité d'ajuster le schéma thérapeutique.

En plus des mictions fréquentes pendant la prostatite, un homme peut se plaindre d’un mauvais écoulement d’urine - c’est-à-dire que le besoin urgent sera fréquent, mais non productif. Il est possible que le patient éprouve des difficultés lors de la coupe ou de tout autre inconfort.

Adénome de la prostate

L'adénome est une tumeur bénigne de la prostate qui, de plus en plus grande, serre l'urètre. En même temps, l'homme éprouvant de fréquents envies d'aller aux toilettes ne peut toutefois pas vider complètement sa vessie. Malgré le fait que le patient est sévèrement sollicité, le jet semble lent et intermittent. Parallèlement à cela, ces patients peuvent souffrir d'incontinence urinaire, surtout la nuit.

L'adénome de la prostate se trouve le plus souvent déjà chez les personnes âgées. Les jeunes hommes ne connaissent presque pas cette maladie.

Souvent, les mictions fréquentes chez les hommes peuvent être attribuées à des maladies du système urinaire - pyélonéphrite, cystite, urétrite et urolithiase. Dans de tels cas, la miction devient non seulement fréquente, mais peut également être très douloureuse.

Pyélonéphrite

La pyélonéphrite est une maladie rénale de nature inflammatoire, dans laquelle les fonctions de formation et de séparation de l'urine peuvent être perturbées. En l'absence de traitement adéquat, cela peut entraîner des conséquences graves, telles que le dysfonctionnement rénal - l'insuffisance rénale. Avec la pyélonéphrite, un homme fera l'expérience d'un gonflement, de mictions douloureuses et fréquentes. Dans ce cas, le principal signe diagnostique sera la modification des paramètres de laboratoire de l'analyse sanguine biochimique et des analyses cliniques générales du sang et de l'urine.

La cystite

La cystite - inflammation de la vessie - un phénomène assez rare chez les hommes, peut toutefois aussi causer des mictions fréquentes. Il peut se développer à la suite d'une hypothermie ou de l'ingestion d'une infection urogénitale. Dans ce cas, de fréquentes habitudes de toilette peuvent être associées à divers types d'écoulement urétral, ainsi qu'à une température basse, à des symptômes de malaise général et à une éruption cutanée au niveau de l'aine.

Urétrite

Urétrite - le plus souvent gêne les hommes. Cela est dû à la longueur considérable de l'urètre - le canal urinaire - et à la généralité des fonctions exercées (miction et séparation de l'éjaculat). Cette caractéristique physiologique augmente le risque d'urétrite due aux infections urogénitales chez les hommes par rapport aux femmes.

Urolithiase

La lithiase urinaire ou sa version plus légère - la diurèse au sel entraîne également une augmentation du nombre de visites aux toilettes. Cela est dû au fait que les calculs urinaires irritent les voies urinaires, ce qui se manifeste dans le sentiment subjectif d’envie d’uriner. Un facteur supplémentaire est l'augmentation de la quantité de fluide prélevée, ce qui facilite le déchargement des calculs.

Outre les pathologies décrites ci-dessus, les médecins sécrètent des maladies vénériennes et des infections urogénitales qui, une fois dans le corps, provoquent une urétrite.

Infections urogénitales ou MST

Les infections urogénitales et les maladies sexuellement transmissibles incluent la gonorrhée, la syphilis, la chlamydia et d’autres. En raison des caractéristiques anatomiques du corps masculin, toutes ces infections peuvent provoquer une inflammation de l'urètre, accompagnée de sécrétions, de mictions fréquentes et de coupures.

Symptômes pouvant accompagner les mictions fréquentes chez l'homme

Si des facteurs physiologiques, tels qu'une augmentation de la quantité de liquide consommée ou un régime alimentaire particulier, sont à l'origine de fréquents aller aux toilettes, la miction plus fréquente ne s'accompagne généralement pas de symptômes supplémentaires. Si le patient a l'une des maladies décrites ci-dessus, il est tout à fait possible qu'il se plaint de:

  • Douleur ou crampes pendant la miction;
  • Sensation d'un jet discontinu, qui reprend après un changement de position du corps ou un tremblement;
  • Les soi-disant fausses envies, lorsqu'un homme ressent le besoin d'uriner, mais ne peut le faire en raison de l'obstruction du canal;
  • Décharge de l'urètre, dont la nature dépend de l'infection qui les a causés.
  • Fièvre, frissons, fièvre et symptômes de malaise général;
  • Douleur dans la région lombaire, ce qui peut être très important dans les sensations.

Si les visites fréquentes aux toilettes sont accompagnées des conditions décrites ci-dessus, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible. Si le patient se plaint de douleurs aiguës dans le dos juste au-dessus de la taille, il est recommandé de faire appel à une ambulance, car la décharge des calculs est très douloureuse et nécessite des soins médicaux immédiats.

Diagnostic de mictions fréquentes chez l'homme

Les procédures de diagnostic dans ce cas ne commencent qu'après la collecte des antécédents et l'examen externe du patient. Le médecin posera certainement des questions sur le mode de vie, le régime alimentaire, le régime hydrique et les médicaments pris. Il est probable que le spécialiste s’intéressera à certains aspects de la vie intime d’un homme, en particulier si des mictions fréquentes sont associées à un écoulement aigu et étrange de l’urètre. Le plus souvent, le diagnostic repose sur les résultats des études suivantes:

  • Un test sanguin avec la définition d'une formule suggère la présence d'un processus inflammatoire dans le corps et permet de tirer des conclusions sur sa nature (infectieuse ou non). Souvent, les données obtenues peuvent déterminer la déshydratation ou la présence de saignements internes.
  • Analyse biochimique du sang - le principal intérêt de l'augmentation de la miction réside dans des marqueurs de l'état du rein tels que la créatinine, l'urée et l'acide urique.
  • Analyse clinique de l'urine - le plus révélateur des maladies du système urinaire. Il vous permet de déterminer la présence de sels dans le matériel à l'étude, ainsi que de protéines, de sang et de mucus. Toutes ces inclusions sont pathologiques et indiquent que les mictions fréquentes chez l'homme sont causées par une maladie particulière.
  • Échographie des reins et de la vessie - démontre très clairement la présence de calculs dans ces organes, ainsi que la présence d'un processus inflammatoire ou d'autres modifications pathologiques. Avant de procéder à une échographie, il est nécessaire de boire au moins un litre d’eau pure non gazeuse pendant une heure pour une meilleure visualisation.
  • Un frottis urétral suivi d'un bakposevom vous permet d'identifier et d'identifier les infections urogénitales ou les MST. De même, les agents pathogènes du groupe TORCH peuvent être identifiés, ce qui peut également provoquer des mictions fréquentes dans certains cas.
  • La tomodensitométrie est utilisée dans les cas où les ultrasons ne permettent pas de déterminer avec précision la taille et la composition des calculs. Habituellement, une telle procédure est déjà effectuée aux stades avancés du diagnostic, en particulier si une lithotripsie ou une intervention chirurgicale sans contact est prévue.

Mictions fréquentes chez les hommes: traitement

Comme déjà mentionné, le traitement n’est efficace que si l’augmentation des mictions est un symptôme de la maladie. Sinon, il est recommandé d’apporter des modifications à votre régime alimentaire, d’abandonner l’alcool ou les médicaments diurétiques, le cas échéant.

Pour le traitement des pathologies dont le symptôme est une miction fréquente, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • Diurétiques - le plus souvent à base de matières végétales, qui augmentent doucement la diurèse, contribuant ainsi à la décharge de calculs ou de toxines bactériennes.
  • Les médicaments qui modifient le pH de l'urine dans une certaine direction sont nécessaires à la destruction des calculs et des cristaux, afin qu'ils puissent quitter le corps de façon naturelle.
  • Uroantiseptiques - médicaments ayant un effet bactéricide sur les microorganismes pathologiques vivant dans le système urinaire.
  • Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les infections urogénitales et les MST.
  • Remèdes antiprotozoaires - utilisés pour traiter certaines maladies causées par des protozoaires, telles que la chlamydia ou l’ureaplasma.
  • Les médicaments antiviraux sont efficaces si les mictions fréquentes sont causées par l'exacerbation d'une infection virale, par exemple le virus de l'herpès génital humain ou le papillome humain.
  • Bloqueurs sélectifs des alpha-adrénorécepteurs - utilisés pour traiter la prostatite et l'adénome de la prostate. Le plus souvent dans la thérapie complexe.

Prévention des mictions fréquentes

La prévention des mictions fréquentes ne doit avoir lieu que si elle est un symptôme de la maladie. S'il s'agit d'une réaction normale du corps à la quantité de liquide bue, il s'agit au contraire d'un aspect positif, car le corps est nettoyé naturellement.

Afin de prévenir le développement de maladies urologiques, il est nécessaire de suivre quelques règles simples:

  • Pratiquez le sexe protégé en utilisant des méthodes de barrière pour prévenir l'infection par les infections urogénitales, ainsi que les MST.
  • Suivez les principes d'une alimentation saine pour réduire le risque de calculs dans les reins. Refus de consommer de l'alcool ou d'être modéré à cet égard.
  • Se soumettre à un examen préventif opportun afin de pouvoir détecter la maladie à un stade précoce. Ceci est particulièrement important avec la lithiase urinaire. Le sable ou les monocristaux répondent bien au traitement et ne nécessitent pas d'extraction chirurgicale.

Miction douloureuse masculine

La miction douloureuse chez l'homme est l'un des symptômes les plus fréquents en urologie.

Une visite chez le médecin est nécessaire pour identifier les causes du processus pathologique et l'éliminer.

Miction douloureuse masculine - causes

Un processus de vidange de la vessie peut devenir douloureux pour de nombreuses raisons.

Considérons les 5 principaux groupes de facteurs étiologiques qui provoquent ce symptôme.

1. Infection.

La première chose à laquelle le médecin pense après avoir entendu les plaintes du patient est le processus infectieux.

L'infection peut être:

Les micro-organismes sexuellement transmissibles provoquent une infection spécifique.

Un autre nom: les maladies sexuellement transmissibles.

En cas d’urétrite, le médecin peut d’abord suspecter:

  • la gonorrhée;
  • la chlamydia;
  • la trichomonase;
  • la candidose;
  • la mycoplasmose;
  • l'herpès;
  • ureaplasmose

Le processus inflammatoire dans l'urètre provoque un gonflement de la membrane muqueuse. En conséquence, au moment du passage de l'urine, il y a une douleur. Il peut également être ressenti au repos, mais augmente avec la miction. La nature de la douleur peut être différente. Il peut s'agir d'une douleur sourde ou aiguë. Parfois, les patients se plaignent de démangeaisons ou de brûlures. Des symptômes similaires apparaissent lors d'infections non spécifiques, mais ils sont moins fréquents.

Symptômes supplémentaires:

  • écoulement de pus de l'urètre;
  • rougeur de la sortie de l'urètre;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • éruption sur les organes génitaux.

Des tests de laboratoire sont nécessaires pour déterminer quelle infection a provoqué une miction douloureuse.

2. Concretions.

Lors du diagnostic, il est très important de déterminer exactement où la douleur est marquée.

Ce peut être:

  • l'urètre;
  • vessie (en tant que localisation principale de la douleur, le patient pointe vers la région pubienne);
  • la longe;
  • entrejambe

L'urolithiase est l'une des pathologies urologiques les plus courantes. Aujourd'hui, c'est la raison la plus courante de rechercher un urologue. De plus, cette maladie survient plus souvent chez les hommes. Les calculs rénaux résultants migrent vers les structures du système urinaire.

Ils se coincent dans les uretères et pénètrent dans la vessie. Par conséquent, la miction peut être provoquée chez les hommes. S'ils ne recouvrent pas complètement l'uretère, la colique rénale ne se produit pas. Mais néanmoins, les calculs agissent mécaniquement sur la membrane muqueuse et provoquent son traumatisme. Par conséquent, le patient peut ressentir une douleur douloureuse d'intensité modérée, aggravée par le processus de vidange de la vessie.

3. Prostatite.

L'exacerbation de la prostatite s'accompagne souvent de phénomènes dysuriques. Le patient peut remarquer une miction trop fréquente, difficile ou douloureuse.

Dans ce cas, la douleur peut être localisée:

  • dans l'urètre - parce que l'urètre est pressé hypertrophié de la prostate;
  • dans le périnée, les testicules, le rectum - parce que c'est là que la douleur se produit dans la pathologie de la prostate.

La prostatite est souvent une complication d'infections urétrale ou urétrale qui n'ont pas été traitées à temps.

4. Nouveaux crus.

Le cancer peut causer de la douleur. Il peut gêner une personne et seul, mais augmente souvent avec la miction. La cause peut être une tumeur localisée dans les reins, la vessie ou la prostate.

Ce n'est pas nécessairement un cancer. Il existe également des tumeurs bénignes du système urinaire. Mais dans tous les cas, ils nécessitent un traitement chirurgical opportun.

5. Dommages mécaniques à la membrane muqueuse des organes urinaires.

L'urètre peut être endommagé pour un certain nombre de raisons. Le plus souvent, les procédures médicales mènent à cela.

Par exemple, le cathétérisme de la vessie ou le raclage de l’urètre pour diagnostiquer des infections. Dans ce cas, la douleur disparaît spontanément, sans traitement, en quelques jours.

Autres causes possibles de traumatisme à l'urètre:

  • blessures domestiques, sportives, criminelles et autres;
  • contact sexuel imprudent;
  • l'automédication (certaines procédures impliquent l'introduction de médicaments dans l'urètre);
  • décharge de calcul.

En cas de traumatisme, une personne observe généralement la libération d'une petite quantité de sang au début de la miction.

Miction douloureuse masculine

Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, environ 90 millions de personnes souffrent de chlamydia dans le monde. Dans 30% des cas, la dysfonction sexuelle et la stérilité chez les représentants du sexe fort se produisent précisément à cause de cette maladie. L'un des premiers symptômes de la chlamydia est une gêne lors de la vidange de la vessie. Bien sûr, la miction douloureuse chez les hommes est provoquée par un certain nombre de facteurs non infectieux. Cependant, ce symptôme devrait toujours être alarmant. Après tout, certaines maladies qu’il signale peuvent non seulement conduire à l’impuissance, mais aussi mettre la vie en danger.

Raisons

Les MST sont l’un des facteurs les plus courants pouvant provoquer l’apparition de mictions douloureuses chez les hommes. Cependant, les causes de ces symptômes peuvent également être cachées dans une grande variété d'autres pathologies:

  • urolithiase;
  • phimosis (rétrécissement du prépuce);
  • la cystite;
  • les polypes;
  • la prostate

En outre, de tels problèmes peuvent survenir avec une hypothermie banale. En outre, la douleur lors de la vidange de la vessie résulte souvent d’une inflammation de l’appendice. Une miction douloureuse peut également être un symptôme d'un cancer ou de polypes. Ce problème s'accompagne souvent d'autres signes, tels qu'un gonflement des tissus de la prostate et de la fièvre.

Diagnostics

Pour identifier la cause la plus probable de miction douloureuse chez l'homme, vous pouvez faire appel à un service spécialisé d'autodiagnostic. Il est facile à trouver en accès libre sur Internet. Cela vous permettra de savoir à quel point les causes de douleur lors de la vidange peuvent être graves et à quel point il est urgent d'aller à l'hôpital. Pour clarifier le diagnostic devrait être à la première occasion de consulter un médecin. L'urologue recueillera l'anamnèse et prescrira une série d'examens.

Le coût de telles enquêtes peut varier considérablement. Les plus accessibles sont les tests urinaires et sanguins généraux. Leur coût ne dépasse généralement pas 500 roubles. Ces procédures sont très précises (la fiabilité est proche de 100%) et c’est sur elles qu’elles déterminent l’orientation d’un examen plus approfondi.

Le prix des ultrasons de chacun des organes du système urogénital est quelque peu différent. Ainsi, le coût de l'examen du pénis est de 1000 à 2000 roubles. L'analyse de l'état de la vessie peut coûter entre 1500 et 2500 roubles. Et le prix de l'échographie des reins atteint 3000 roubles.

La fiabilité de l'échographie dépend du type d'équipement utilisé et des qualifications du médecin. La précision de cette procédure varie de 90 à 95%. Il suffit généralement en général d’identifier les néoplasmes pathologiques et les anomalies susceptibles de provoquer l’apparition d’une miction douloureuse chez l’homme.

L'analyse biochimique du sang et l'étude des MST coûteront en moyenne environ 2 500 roubles par procédure. La précision de telles enquêtes est également assez élevée. Lorsque vous utilisez un équipement moderne, il peut dépasser 96%.

Si un médecin soupçonne un cancer, un scanner peut également être nécessaire. C’est l’une des méthodes de diagnostic les plus instructives parmi la médecine moderne. Il vous permet d'identifier les changements pathologiques dans les tissus du système urogénital, même à un stade précoce. Le coût d'une telle enquête peut atteindre 10 000 roubles.

Les méthodes de diagnostic les plus courantes sont:

Causes et traitement de la miction douloureuse chez l'homme

La douleur pendant la miction est un type de dysurie (trouble urinaire). Ce symptôme peut indiquer des maladies dangereuses du système génito-urinaire (tumeurs, pathologie du rein, urolithiase).

Localisation et sensations de caractère

Le processus pathologique de la strangurie (douleur lors de la miction) peut être localisé au niveau des reins, de la vessie, des uretères et de l'urètre. La gêne se produit au début, à la fin ou dans toute la miccia. Avec une inflammation des voies urinaires au niveau des uretères, une douleur se fait sentir à l'aine. Lorsque la vessie est pathologique, il y a une douleur dans le bas de l'abdomen et des envies fréquentes. Si une personne a mal au dos ou au dos, ce symptôme peut indiquer une pyélonéphrite (inflammation des reins).

Raisons

Les maladies inflammatoires des organes urinaires sont la cause la plus courante de micci douloureux chez les hommes.

La douleur peut causer:

  • l'urétrite;
  • tumeurs de la vessie;
  • prostatite (inflammation de la prostate);
  • urolithiase (urolithiasis);
  • hyperplasie bénigne de la prostate;
  • les polypes;
  • rétrécissement (rétrécissement) de l'urètre;
  • pyélonéphrite;
  • la cystite;
  • la schistosomiase (une maladie parasitaire causée par les douves du sang);
  • le diabète;
  • lésion mécanique de l'urètre due à un cathétérisme, à une cystoscopie (inspection de la vessie) ou à un frottis;
  • phimosis (rétrécissement du prépuce);
  • balanoposthite (inflammation de la tête du pénis et du prépuce);
  • infections génitales;
  • allergie (latex, graisse, lessive, lin synthétique).

Les facteurs prédisposant aux lésions des voies urinaires sont:

  • sexe non protégé;
  • négligence des règles d'hygiène intimes;
  • l'hypothermie;
  • procédures médicales incorrectes;
  • immunité réduite;
  • foyers d'infection chronique;
  • violation du métabolisme des minéraux;
  • mode de vie sédentaire;
  • nourriture monotone.

Pathologie urologique et néphrologique

L'urétrite est la cause la plus fréquente d'apparition de ce symptôme au cours de l'administration de miccioe chez l'homme. Les microbes pénètrent dans l'urètre à partir de l'environnement externe. Contribuer à la vidange retardée de la vessie et au rétrécissement de l'urètre. L'urètre masculin de 18-25 cm de long et 4-7 mm de large, ce qui facilite la reproduction des bactéries.

Moins fréquemment, chez les hommes âgés et les hommes jeunes, l’infection pénètre dans l’urètre par les reins ou par le sang d’autres organes. Au cours de l'urétrite chez l'homme, la douleur durant le traitement par micci est associée à des démangeaisons, des brûlures et à une décharge du tractus génital. Une rétention urinaire aiguë, un mélange de sang (hématurie) et une douleur dans la région pubienne sont souvent observés. Violations possibles dans la sphère sexuelle.

Dans la pyélonéphrite, la strangurie est associée à l'excrétion de l'urine en petites portions, à des douleurs dans le dos, à des nausées et à des symptômes d'intoxication (fièvre jusqu'à 39 ° C, frissons). Dans la cystite aiguë chez les hommes, la douleur durant le traitement par micci est accompagnée d'un grand nombre d'actes d'excrétion de l'urine et d'un changement de l'urine elle-même (elle devient trouble).

En présence de lithiase urinaire, la strangurie est associée à une sensation de vidange incomplète de la vessie, de sensation de brûlure, de douleur à l'aine, au bas du dos ou à l'abdomen et à une dégradation du bien-être général. Lorsque le blocage de l'uretère est possible rétention urinaire aiguë. La douleur causée par la miccie est une irritation des cristaux de sel par la membrane muqueuse. La lithiase urinaire se développe le plus souvent chez les hommes menant une vie sédentaire, avec des quantités excessives de sel dans l'eau, un apport hydrique insuffisant et une nutrition monotone.

Maladies andrologiques

La varicocèle, parfois provoquée par une altération de la circulation sanguine, entraîne parfois des douleurs à la miction. La cause de cette pathologie est une augmentation de la pression intra-abdominale lors d'un effort physique excessif. Ce symptôme est rare et indique une évolution grave de la maladie.

La cause de la douleur chez les hommes peut être un adénome (hyperplasie bénigne) de la prostate.

Il comprime les voies urinaires, entraînant des difficultés à l'écoulement de l'urine. La même chose se produit avec la prostatite, lorsque l'urètre est comprimé par une glande dilatée.

Maladies endocriniennes

Dans de rares cas, ce symptôme survient à l’arrière-plan du diabète sucré de type 1 ou 2, aggravé par une néphropathie (lésion des reins). La miction de tels hommes devient non seulement douloureuse, mais aussi fréquente et abondante, même avec l'utilisation d'une petite quantité de liquide.

Causes neurologiques

De nombreux médecins attribuent la pathologie neurologique aux causes de la strangurie. Il peut s'agir de maladies du cerveau, de lésions de la moelle épinière et de troubles de l'innervation de la vessie. Dans ces hommes peuvent incontinence urinaire.

La douleur pendant la miction est causée par des MST (maladies sexuellement transmissibles). Ce groupe comprend la gonorrhée, la trichomonase, la chlamydia et l'uréeplasmose. Les hommes contractent l'infection lors de rapports sexuels non protégés. Le groupe à risque comprend les personnes qui changent fréquemment de partenaire. L'utilisation du préservatif réduit le risque de transmission.