La trachéobronchite peut-elle être pratiquement sans toux?

Cette situation peut se produire lorsque des modifications radiographiques dans les poumons caractéristiques de cette maladie sont détectées. Ils représentent les effets résiduels d'une toux antérieure avec toux. Les modifications dans les poumons persistent beaucoup plus longtemps que le tableau clinique typique de la maladie sous la forme d'une amélioration du schéma pulmonaire bronchique, une augmentation des ganglions lymphatiques paratrachéaux. Au fil du temps, ces manifestations radiologiques peuvent disparaître.

Par exemple, vous avez été traité par un thérapeute au sujet de la trachéobronchite. Au début du traitement, vous n'avez pas pris de photo des poumons (très souvent, ce n'est tout simplement pas nécessaire). En fermant la liste des malades, le thérapeute découvre soudain un défaut dans la carte: il n’ya pas d’examen de routine par le gynécologue, la fluorographie retardée est en retard. Vous dirige pour être projeté. Vous vous sentez complètement en bonne santé. Et, ici, le radiologue sur la photo dresse une conclusion de la trachéobronchite. Vous ne savez pas comment ça se passe, ils m'ont déjà guéri.

Il y a une trachéite sans toux

La trachéite (trachéite) est une lésion inflammatoire de la muqueuse trachéale, principalement de nature infectieuse, se manifestant par une irritation de l'épithélium, une toux sèche paroxystique ou des expectorations, des douleurs thoraciques, une température fébrile.

La trachéite survient rarement sous la forme d'une maladie indépendante. Dans la plupart des cas, une lésion complexe est diagnostiquée: avec la trachée, la membrane muqueuse du pharynx, du nasopharynx, du larynx ou des bronches est enflammée. Joignant bronchite, laryngite ou rhinite, les pathologies combinées se forment sous la forme de trachéobronchite, laryngotrachéite, rhinofaringotrachéite. La trachéite allergique se développe souvent en même temps qu'une rhinite et une conjonctivite de même nature.

Étiologie de la trachéite

Les agents responsables de la trachéite infectieuse sont des virus et des bactéries. L'inflammation de nature bactérienne est principalement provoquée par un staphylocoque, un streptocoque ou un pneumocoque, parfois des bâtons de Pfeyfer. Étant donné que la majorité des microorganismes responsables des lésions inflammatoires des voies respiratoires sont instables dans l'environnement extérieur, l'infection ne survient souvent que lors d'un contact direct avec une personne malade.

La trachée peut être enflammée à cause d'une infection virale aiguë, de la rougeole, de la grippe, de la scarlatine, de la rubéole ou de la varicelle. Bien que le plus souvent, la trachéite commence par l’activation de sa microflore conditionnellement pathogène, résidant en permanence dans les voies respiratoires.

Certains facteurs peuvent provoquer le développement de la trachéite:

  • être dans une pièce humide et mal chauffée pendant une longue période;
  • respirer dans l'air froid, trop sec ou humide;
  • irritation des voies respiratoires avec des vapeurs ou des gaz toxiques;
  • infectieux, contact, aliments et autres types d'allergènes;
  • l'hypothermie;
  • fumée de tabac en fumant;
  • augmentation de la poussière de l'air.

La réduction de l'immunité due aux foyers d'infection chroniques (amygdalite, otite, parodontite, sinusite, frontite), aux déficits immunitaires (dus à une irradiation, à une chimiothérapie, au SIDA, à l'infection par le VIH), à des maladies somatiques (diabète, rhumatisme, pathologies du rein) peut contribuer au développement de la trachéite infectieuse., cirrhose du foie), infections aiguës ou chroniques (amygdalite, tuberculose), administration involontaire à long terme d'immunosuppresseurs dans le traitement de maladies auto-immunes systémiques (sclérodermie, lupus rouge) Anki, vascularite).

La trachéite allergique est une sorte de réaction du corps à divers types d'allergènes: pollen de plante; poussière industrielle et plus souvent domestique; microparticules de peau et de poils d'animaux; produits chimiques qui sont nécessairement dans l'air dans diverses industries dangereuses.

Dans le contexte de la trachéite infectieuse peut développer des allergies. Cela devient possible en cas d'allergie aux agents microbiens. Dans ce cas, la trachéite est appelée allergie infectieuse.

Le mécanisme de développement de la trachéite

Normalement, l'air inspiré pénètre d'abord dans le nez où il se réchauffe, se nettoie et s'hydrate. Des particules de poussière se déposent sur les villosités de l'épithélium, puis, lors des éternuements ou du nettoyage hygiénique du nez, sont retirées mécaniquement des voies nasales. Certaines maladies ou déformations des structures du nez rendent difficile la respiration nasale et violent le mécanisme de purification. Il survient dans la rhinite, les végétations adénoïdes, la sinusite, diverses tumeurs, l'atrésie du choanal, la courbure du septum, les anomalies de la structure du nez. En conséquence, l'air inhalé passe immédiatement dans le larynx et plus loin dans la trachée, entraînant une hypothermie ou une irritation de la membrane muqueuse, provoquant le développement d'une inflammation de la trachée.

Le processus aigu se manifeste morphologiquement par une infiltration, une rougeur et un gonflement de l'épithélium cilié, à la surface duquel s'accumule une grande quantité de mucus. Dans les lésions virales, par exemple, la grippe, une ecchymose peut survenir - hémorragies mineures.

Dans la trachéite chronique, une hypertrophie et une atrophie de la muqueuse sont possibles. Un gonflement de l'épithélium, une dilatation des vaisseaux sanguins, l'excrétion de la sécrétion purulente sont observés avec la forme hypertrophique de la trachéite. Ceci est accompagné d'une toux avec des expectorations abondantes.

Les changements morphologiques dans la variante atrophique sont différents. Il se produit une atrophie de la membrane muqueuse, qui devient alors plus mince, devient brillante, lisse et change de couleur, passant du rose habituel au gris terne. Parfois, il se recouvre de petites croûtes sèches, à cause de quoi une personne commence à tourmenter une toux sèche débilitante.

La trachéite aiguë commence soudainement, en comparaison de chronique, tous les symptômes sont prononcés. Cela dure environ deux semaines, après quoi la récupération a lieu ou la maladie devient chronique. Cela dépend de la forme de la lésion inflammatoire, du fonctionnement du système immunitaire du patient, de la présence de maladies concomitantes, de l’adéquation et de la rapidité du traitement, ainsi que de son efficacité.

En phase chronique, les périodes de rémission alternent avec des rechutes. La maladie se prolonge. Les patients atteints d'une telle forme sont transférés un peu plus facilement en raison de l'aplatissement des symptômes, mais la période d'exacerbation s'allonge et il est difficile d'en prévoir la fin. Avec un traitement approprié, le rétablissement peut survenir au plus tard un mois plus tard.

Classification de la trachéite

En fonction du facteur étiologique de la trachéite est:

  • Infectieux:
  • bactérien;
  • viral;
  • mixte, ou bactérienne virale.
  • Allergique.
  • Infectieux-allergique.

L'évolution de la maladie peut être:

Symptômes de trachéite

Le principal signe d'inflammation aiguë de la trachée est une toux aiguë, aggravée la nuit et le matin. Tout d'abord, il sèche "aboiements", dans la suite avec la libération de crachats épais. Dans les premiers jours de la maladie, elle a un caractère gluant, puis devient purulente, en particulier dans les cas de trachéite bactérienne ou mixte. Une quinte de toux peut provoquer une respiration profonde, un mouvement brusque, des pleurs, parler, rire, pleurer ou un changement de la température ambiante. Lorsque la toux et après l'attaque est terminée, la patiente s'inquiète d'un mal de gorge et du sternum. Pour cette raison, il essaie de se protéger des virages brusques du corps, de ne pas rire, de respirer de manière uniforme et superficielle. Les enfants ont une respiration rapide et superficielle.

L’apparition aiguë de la maladie est accompagnée d’une élévation de la température, parfois jusqu’à atteindre un nombre fébrile (38,6–39,0 0 ° C), mais on observe plus souvent des lésions sous-fébriles (plus de 37,5 0 ° C). La température monte dans l'après-midi, vers le soir. Les symptômes d'intoxication sont absents ou non exprimés. Une personne se fatigue plus vite que d'habitude, ressent de la faiblesse, de la faiblesse. Mais le plus grand inconfort produit une toux douloureuse qui entraîne des troubles du sommeil et des douleurs à la tête.

Si la lésion trachéale est associée à une pharyngite, il y a un mal de gorge, une douleur lors de la déglutition, etc. La laryngite accompagnante est accompagnée d'un enrouement. Avec une lymphadénite réactive, les ganglions lymphatiques régionaux augmentent. La propagation du processus inflammatoire jusqu'aux grandes bronches conduit au tableau clinique de la trachéobronchite, exprimé en toux constante et à une température plus élevée. Lors de l'auscultation et de la percussion, on détecte des râles secs diffus dans la projection des bronches et la bifurcation de la trachée

Chez les jeunes enfants, les personnes âgées ou ayant des problèmes de système immunitaire, des complications peuvent se développer sous la forme d'une inflammation se propageant dans les alvéoles et les tissus pulmonaires. Dans ce cas, une bronchiolite ou une bronchopneumonie se développe.

Le processus chronique dans la trachée est une conséquence de aiguë. Le principal symptôme de la trachéite chronique est une forte toux permanente. Et pendant la journée, ce n'est peut-être pas le cas. Une toux atroce commence la nuit et le matin, ce qui rend difficile pour une personne de se détendre complètement et de rajeunir. Dans la forme hypertrophique, on observe une toux paroxystique avec écoulement de crachats, sous la forme atrophique - sèche et tenace, provoquée par une irritation des muqueuses formées sur celle-ci. Le processus chronique est accompagné par une condition sous-fébrile, une douleur dans la trachée.

La forme allergique manifeste une toux paroxystique persistante, une douleur intense dans la gorge et derrière le sternum. Chez les enfants au plus fort de l'attaque, des vomissements sont possibles. Souvent, cette forme de trachéite se développe simultanément à une lésion allergique de l'épithélium du nez (rhinite), de la conjonctive (conjonctivite) et de la cornée (kératite).

Complications de la trachéite

La trachéite en tant que maladie indépendante entraîne rarement des complications. À cet égard, ses formes combinées sont plus dangereuses. Ainsi, la laryngotrachéite peut être compliquée par une sténose du larynx, caractéristique des jeunes enfants. Lorsque la trachéobronchite due à un spasme et l'accumulation d'une grande quantité de décharge mucopurulent dans certains développe l'obstruction des voies respiratoires.

La propagation du processus inflammatoire de la genèse infectieuse aux organes respiratoires, situés ci-dessous, conduit au développement d'une pneumonie ou d'une bronchite. Il existe souvent une lésion combinée de l'épithélium de la trachée + bronches ou bronches, des alvéoles et du tissu pulmonaire interstitiel; une bronchopneumonie ou une trachéobronchite est diagnostiquée.

Les néoplasmes endotrachéaux malins ou bénins apparaissent à la suite d'un processus prolongé de la forme chronique de la trachéite, accompagné de modifications morphologiques de la membrane muqueuse.

Une exposition prolongée à des allergènes corporels en violation de la sensibilisation, associée à une trachéite allergique, entraîne l'apparition de maladies plus graves - une lésion allergique des bronches accompagnée d'un passage à un asthme bronchique, se manifestant par un asthme et un essoufflement grave.

Diagnostic de la trachéite

S'il y a des signes d'inflammation des voies respiratoires, vous devriez contacter votre médecin généraliste qui, après un examen physique, recommandera certainement de consulter un oto-rhino-laryngologiste. Le diagnostic de trachéite est établi sur la base de données cliniques et épidémiologiques. La collection d'anamnèse permet d'identifier la cause de la maladie, par exemple, en se basant sur la présence de maladies allergiques (pollinose, dermatite atopique), on peut supposer le caractère allergique de la trachéite.

  • CBC. Les indicateurs de cette étude aident à déterminer la nature de la lésion inflammatoire. Les réactions inflammatoires dans les trachéites de genèse allergique sont légèrement exprimées - la RSE et les globules blancs peuvent être normaux, mais une augmentation des éosinophiles est détectée - éosinophilie. Dans la trachéite infectieuse, l'analyse confirme l'inflammation - augmentation de la RSE, leucocytose.
  • Examen bactériologique des frottis nasaux et pharyngés pour déterminer le type d'agent pathogène.
  • Culture de crachats sur microflore suivie d'une analyse bactériologique et de la détermination de la sensibilité des microorganismes aux antibiotiques. Aide à identifier les agents microbiens ou autres et à choisir un traitement antimicrobien rationnel.
  • Test d'expectoration pour KUB (mycobactéries résistantes aux acides). Un examen microscopique peut assez rapidement confirmer ou infirmer la présence de Mycobacterium tuberculosis, bien que la méthode soit moins spécifique. Lors de recherches sur les cultures, l'identification des espèces de mycobactéries résistantes aux acides est réalisée.
  • Tests allergologiques. Différents types d'échantillons (qualitatifs, indirects, provocateurs et autres) ont pour but de déterminer la sensibilité individuelle du corps à divers allergènes.
  • Laryngotrachéoscopie est une méthode de diagnostic de premier plan. L’examen de la trachée au laryngoscope révèle une hyperhémie et un œdème de la membrane muqueuse, accompagnés de lésions virales de pétéchies - hémorragies ponctuelles multiples. Dans la forme atrophique de la trachéite chronique, on observe des muqueuses minces et sèches, ayant une couleur rose pâle avec une nuance grise. Les parois de la trachée sont richement couvertes de croûtes sèches. Une des caractéristiques de la forme hypertrophique est la cyanose de la membrane muqueuse avec son épaississement important, en raison duquel les limites entre les anneaux trachéaux ne sont pas visibles.
  • Rayon X des poumons prescrit pour suspicion de pneumonie ou de tuberculose.
  • Rhinoscopie avec examen instrumental de la cavité nasale est indiqué pour l'inflammation combinée des voies nasales et de la trachée.
  • Radiographie des sinus. Utilisé comme une étude supplémentaire pour confirmer les lésions inflammatoires des sinus paranasaux.
  • Pharyngoscopie nécessaire pour l'inspection de la membrane muqueuse du pharynx et du pharynx avec pharyngite, tumeurs ou la présence d'un corps étranger.

L'apparition de complications broncho-pulmonaires nécessite un traitement par un pneumologue, le développement de la tuberculose par un spécialiste de la tuberculose et un allergologue s'occupe du traitement de la trachéite allergique.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec la tuberculose, les néoplasmes malins dans les poumons, la diphtérie, la coqueluche, la sténose du larynx et les corps étrangers dans les voies respiratoires.

Traitement de la trachéite

Les objectifs du traitement:

  • identification et élimination du facteur étiologique - allergène, virus, bactérie;
  • soulagement des symptômes de la maladie;
  • prévenir le développement de complications ou le passage à la forme chronique.

La trachéite est généralement traitée en ambulatoire. Une hospitalisation dans un service spécialisé d'un hôpital est nécessaire uniquement dans le cas de complications graves. Le repos au lit n’est attribué qu’au moment de la conservation à haute température.

Le traitement étiotropique, sélectionné en fonction de l'agent pathogène, est considéré comme le traitement principal. La trachéite de la genèse bactérienne est traitée avec des antibiotiques à la pénicilline (amoxicilline, ampicilline), des céphalosporines (céphalexine, la ceftriaxone, la céfazoline) et des macrolides (azithromycine). En cas de trachéite virale, des médicaments antiviraux sont prescrits (arbidol, interféron, kagotsel, protéflazide). La lésion trachéale allergique est résolue à l'aide d'agents anti-allergiques (désoradotadine, suprastine, fenkarol).

La thérapie symptomatique aide à combattre les symptômes. Consiste à prendre des antipyrétiques (paracétamol ou aspirine à haute température) et des médicaments antitussifs (libexine, synecode). Pour liquéfier et améliorer l'excrétion des expectorations, il est indiqué les agents expectorants et mucolytiques (bromhexine, acétylcystéine, thermopsis, lasolvan, mucobène, racine de réglisse ou althea). Un traitement immunocorrecteur est nécessaire chez les patients atteints de trachéite chronique.

Le traitement local consiste à utiliser des aérosols (IRS-19, kameton ou hexoral), à boire du lait chaud ou des solutions alcalines (eau minérale), à ​​appliquer des compresses chauffantes (uniquement après normalisation de la température). Inhalation efficace avec des huiles essentielles, de la propolis ou de l'eau alcaline minérale. L'aérosol dans les voies respiratoires à travers un nébuliseur aide. Ce dispositif physiothérapeutique divise les solutions en plus petites particules dispersées, qui enveloppent uniformément les parois du pharynx et de la trachée. De la physiothérapie appliquer électrophorèse, UHF, réflexologie, massage.

La cartographie du traitement, la durée du traitement, le choix des médicaments et leur posologie dans chaque cas particulier sont déterminés strictement de manière individuelle et dépendent de l'âge du patient, de la cause et de la forme de la maladie, de la gravité des symptômes et de la présence éventuelle de pathologies concomitantes aggravant le cours de la trachéite.

Prévention de la trachéite

Les principales mesures préventives visent à éliminer les causes du développement de la trachéite et à renforcer le système immunitaire.

Cela contribuera à éviter une exacerbation de la maladie en respectant les règles suivantes:

  • durcissement du corps;
  • éviter l'hypothermie et rester dans des pièces très fréquentées en automne-hiver;
  • restriction maximale du contact avec l'allergène, ce qui développe une réaction allergique;
  • cesser de fumer;
  • changement de travail s'il s'agit d'une production nuisible;

traitement opportun et de qualité des foyers d’infection aiguë et chronique.

Quelle est la trachéite?

La trachéite est une pathologie qui affecte la membrane muqueuse des tissus tapissant la surface de la trachée humaine. C'est un tube qui provient du larynx, descend et est divisé en deux parties, entrant dans les bronches.

Les symptômes de la trachéite peuvent être différents, allant d'une toux sèche et épuisante à des modifications atrophiques de la membrane muqueuse. La principale difficulté pour diagnostiquer cette maladie consiste à la distinguer à temps des pathologies apparentées dont les caractéristiques sont similaires, à savoir la laryngotrachéite, la pharyngite et la bronchite.

Informations de base sur la maladie

La trachée appartient à la partie inférieure du système respiratoire humain, avec les poumons et les bronches, mais malgré cela, la maladie de la trachéite est attribuée aux pathologies des voies respiratoires supérieures.

Le processus inflammatoire peut prendre diverses formes, notamment aiguës et chroniques, et les causes de son développement peuvent se cacher dans la défaite d’une infection bactérienne ou virale, dans les rhumes fréquents et l’hypothermie, dans les séjours prolongés ou dans des conditions environnementales défavorables.

L'évolution prolongée de la trachéite s'explique souvent par le fait qu'il ne s'agit pas de la maladie principale et qu'une infection supplémentaire l'a rejoint, par exemple une bronchite, une rhinite ou une laryngite. Dans de nombreux cas, ces pathologies ne sont même pas une conséquence du développement de la trachéite, mais sa cause.

Les idées fausses des patients sur la pathologie

La trachéite est une maladie plutôt ambiguë, qui conduit à l’émergence de diverses théories et rumeurs à son sujet. Par exemple, de nombreux patients affirment que cette maladie n’est pas contagieuse, ce qui est une grave erreur. Dans la plupart des cas, la trachéite est causée par des virus et des bactéries et peut donc être transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air.

La première étape de la pathologie est la trachéite catarrale, l’inflammation est localisée dans la gorge et provoque l’apparition d’une laryngite. Si l'infection n'est pas traitée, le processus descend jusqu'aux parties inférieures, l'inflammation de la trachée commence, s'accompagne de toux et du risque d'infecter les autres, en particulier lorsqu'il s'agit de groupes de personnes - employés de bureau, enfants en bas âge fréquentant la maternelle.

Les trachéites résultant d'une laryngite peuvent être transmises dans les zones non ventilées, par une poignée de main, tout en utilisant des ustensiles et des articles ménagers courants. De plus, cette pathologie peut régulièrement se reproduire chez les patientes dont le système immunitaire est affaibli: les enfants et les femmes enceintes sont particulièrement exposés au risque de contracter une maladie récurrente.

Une autre idée fausse est le débat sur la durée de la trachéite. Les patients qui affirment que leur durée habituelle de 10 jours est également une erreur. La durée et la gravité de la maladie dépendent du type de virus qui infecte le corps, de l’état du système immunitaire humain ainsi que des symptômes de la trachéite (qu’ils aient été détectés à temps et qu’un traitement approprié ait été utilisé).

Dans les cas avancés, la maladie peut évoluer pendant des mois et peut prendre différentes formes, notamment la trachéite purulente, lorsque la membrane muqueuse est atrophiée, endommagée et infectée. En résumé, nous pouvons dire que de toutes les maladies des voies respiratoires supérieures, la trachéite est la pathologie la plus difficile à diagnostiquer et à traiter.

Si elle a été détectée au stade aigu, deux semaines de traitement suffiront pour récupérer. Une maladie passée à la forme chronique peut nécessiter plus d'un mois de traitement intensif aux antibiotiques.

Formes de la maladie

La trachéite peut se présenter sous deux formes: aiguë et chronique. Ils diffèrent par les signes, les causes et la durée de l'écoulement. Il est nécessaire de considérer chacun des formulaires séparément.

Forme aiguë

Ce type de trachéite est le plus souvent causé par un processus inflammatoire dans les bronches, d'où le nom de trachéite bronchique. Dans une forme indépendante, une telle forme est extrêmement rare et survient plus souvent après une bronchite grave et prolongée. Les causes de l'apparition de la trachéite bronchique peuvent être différentes: il s'agit d'hypothermie régulière, d'infections virales respiratoires aiguës fréquentes et d'infections des voies respiratoires supérieures.

En outre, une forme aiguë de pathologie se développe pour de telles raisons:

  • augmentation de l'humidité dans la pièce, qui devient un terrain favorable pour les micro-organismes pathogènes;
  • inhalation de gaz nocifs, de produits ménagers et de substances chimiques pouvant provoquer des manifestations allergiques et une irritation de la trachée;
  • affaiblir les défenses du corps;
  • maladies respiratoires récurrentes, en particulier chroniques;
  • pathologies des systèmes cardiovasculaire et pulmonaire provoquant des processus stagnants dans les voies respiratoires.

En plus de ces facteurs, la bronchite est la trachéite, qui est exacerbée au printemps et à l’automne, lorsque l’immunité diminue. Ici, les provocateurs sont pauvres, des repas irréguliers contenant peu de vitamines, des conditions de vie défavorables (salles non ventilées avec trop de gaz ou d’humidité), ainsi que des maladies allergiques, chez l’adulte il s’agit d’asthme bronchique, de diathèse des enfants.

Lorsqu’il est examiné par un médecin, l’hyperémie et le gonflement de la muqueuse trachéale sont bien visibles, la quantité abondante de mucus sécrétée et sa consistance sont épaisses, visqueuses et grumeleuses. Les hémorragies dues à des lésions des muqueuses sont exprimées à la surface des tissus et des traînées de sang peuvent être présentes dans l'écoulement des expectorations.

Symptômes de la forme aiguë de la maladie

La bronchotrachéite présente des symptômes caractéristiques similaires à ceux de la bronchite conventionnelle, qui représente le risque que la maladie devienne chronique en raison d'un diagnostic tardif.

Symptômes de la trachéite au stade aigu:

  • toux sèche, caractérisée par une intensité et un paroxysme, surtout pire la nuit et le soir;
  • l'incapacité de respirer à fond, à cause des nouvelles attaques de la toux;
  • maux de gorge et sensation de douleur derrière le sternum;
  • transition progressive de la toux sèche à la toux productive;
  • le mucus s'accumule et tousse pas des bronches, mais de la trachée, et la quantité d'expectorations augmente;
  • enrouement;
  • déclin général du bien-être, faiblesse;
  • la température de la trachéite dans la forme aiguë est généralement de faible degré, elle peut atteindre 38 à 39 ° C chez les enfants

Qu'est-ce qu'une trachéite dangereuse sous forme aiguë? Dans le contexte d'une immunité affaiblie à la maladie, des infections secondaires peuvent se rejoindre - la grippe, les ARVI, en particulier pendant la saison de propagation de ces pathologies. Dans ce cas, le patient peut subir des conséquences sous forme d'asphyxie, dangereuse voire fatale.

Par conséquent, le diagnostic de trachéite devrait être opportun. S'il était possible d'identifier la maladie à temps, le pronostic du traitement serait plutôt favorable et un traitement d'une à deux semaines donnerait des résultats positifs et contribuerait à améliorer l'état de santé du patient.

Forme chronique

Cette variété survient lorsque la forme aiguë de la maladie n'est pas traitée ou que le traitement était inefficace ou incomplet. Dans la trachéite chronique, il se produit des modifications atrophiques importantes du tissu trachéal qui entraînent une toux permanente et épuisante.

Les raisons qui ont provoqué le passage de la maladie à la forme chronique:

  • traitement non qualitatif de la forme aiguë de la pathologie ou de l'absence totale de traitement;
  • l'apparition d'une infection bactérienne ou virale;
  • l'abus de produits du tabac (dans ce cas, la trachéite est aggravée par la toux matinale du fumeur, qui irrite davantage le tissu muqueux trachéal);
  • affaiblissement grave du système immunitaire;
  • exacerbation de pathologies chroniques survenant dans le corps.

La forme chronique de trachéite est plus fréquente chez l'adulte, les enfants ne pouvant en souffrir qu'après des infections - rougeole ou coqueluche. En outre, la forme chronique est divisée en deux types:

  • La muqueuse trachéale atrophique devient mince et sèche.
  • Hypertrophique - vaisseaux qui nourrissent la membrane muqueuse, grandissent, gonflent. Le tissu devient hyperémique et œdémateux.

Le flegme libéré du tissu endommagé de la muqueuse peut contenir non seulement du sang mais également des taches purulentes.

Symptômes de trachéite chronique

Quels signes peuvent être accompagnés d'une forme chronique de la maladie? Le plus souvent, c'est une toux douloureuse qui ne passe pas longtemps. Cela change le son de la respiration, il devient bruyant et la voix enrouée. Les principaux symptômes de la trachéite chronique:

  • toux persistante;
  • l'accumulation de quantités abondantes de crachats entraîne son dessèchement et la formation de croûtes dans la trachée, ce qui irrite encore plus la muqueuse et aggrave les épisodes de toux;
  • sentiment de faiblesse, faiblesse et fatigue constante chez un patient;
  • maux de tête qui sont difficiles à arrêter avec des analgésiques.

Comme le processus inflammatoire sous cette forme est négligé, son élimination peut nécessiter des antibiotiques à large spectre, ainsi qu'un certain nombre de procédures auxiliaires.

Forme virale de la maladie

Les agents responsables de la trachéite virale sont les virus parainfluenza, les virus grippaux A et B, le virus RS et d’autres qui causent des maladies des voies respiratoires supérieures. Il convient de noter que la trachéite virale n'est pas une pathologie indépendante, elle survient uniquement dans le contexte de maladies associées.

Si les ARVI sont accompagnés de rhinite, de fièvre et d'une faiblesse générale du corps, la trachéite jointe provoque une inflammation localisée plus basse que dans le nasopharynx. Les causes de la forme virale de la maladie reposent sur l'ingestion d'un agent viral dans le corps par les muqueuses du nez et de la bouche, ainsi que sur l'infection d'une personne malade par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Les maladies allergiques et le tabagisme peuvent conduire au développement de pathologies. Si l'étiologie de la maladie est virale, alors ces facteurs ne seront pas les causes principales, mais ils aggraveront l'évolution de la maladie et entraîneront certainement des complications.

Symptômes d'infection virale

Cette forme de la maladie a les manifestations prononcées suivantes:

  • élévation de la température au niveau de 37,5–38 ° C;
  • rhinite (virale ou allergique);
  • maux de gorge;
  • toux sèche, qui finit par devenir humide, et ses attaques s'aggravent la nuit;
  • douleurs dans les articulations et les muscles;
  • faiblesse générale.

La pathologie peut être distinguée de la pharyngite habituelle par la présence d'une toux douloureuse fréquente du patient, en particulier humide, avec des taches de sang, ce qui n'est pas caractéristique de la forme pure de pharyngite.

Si un patient a remarqué deux ou trois de ces symptômes, il devrait absolument consulter un médecin. Il n’est pas rare qu’une forme virale soit une trachéite sans toux, une personne traite une infection virale respiratoire aiguë dont les signes disparaissent au bout de 7 à 10 jours, et la trachéite continue de progresser et se transforme souvent en une forme chronique.

Forme bactérienne

La trachéite bactérienne provoque un staphylocoque, un streptocoque ou un staphylocoque doré. Habituellement, la forme bactérienne de la maladie est grave, avec des symptômes prononcés d'intoxication, se présente comme une complication après une maladie infectieuse. Il est détecté lors du diagnostic des patients qui sont allés chez le médecin avec des symptômes de toux aboyante, ressemblant aux symptômes du croup.

Au cours de la trachéite bactérienne, il se produit une desquamation du tissu épithélial situé sous le pharynx et une sécrétion abondante de sécrétions muqueuses purulentes. Le fonctionnement normal des organes respiratoires est altéré, ce qui aggrave le tableau clinique et rend la thérapie assez difficile.

Les symptômes

Les patients chez qui on a diagnostiqué une trachéite bactérienne présentent les symptômes suivants:

  • aboiements toux contre enrouement;
  • température élevée, généralement entre 38 et 38,5 degrés;
  • gonflement de la partie inférieure du pharynx;
  • diminution de la quantité de salive;
  • faiblesse, malaise.

Pour assurer un traitement adéquat de la forme de trachéite bactérienne, il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel, qui permettra de distinguer la pathologie des autres infections bactériennes des voies respiratoires supérieures.

Diagnostics

L'établissement d'un diagnostic précis et la prescription d'un traitement adéquat ne doivent être effectués que par un médecin. Premièrement, le médecin recueille les antécédents généraux du patient, écoute les plaintes, découvre la durée de la maladie, quelles en sont les principales manifestations, évalue la possibilité d'associer le processus inflammatoire à des infections passées ou à des conditions de vie et de travail défavorables.

Habituellement, le patient se plaint de douleurs à la gorge et derrière le sternum, d'une toux atroce, d'une faiblesse, d'un enrouement. Ensuite, le médecin procède à un examen primaire - visuel et avec un laryngoscope, évalue l'état de la gorge muqueuse, puis écoute le patient avec un phonendoscope. Ainsi, des râles secs ou humides dans les poumons, une respiration difficile sont détectés.

Procédures d’examen supplémentaires éventuellement nécessaires:

  • Examen aux rayons x.
  • La spirographie est utilisée dans les cas de suspicion d’exacerbation de l’asthme ou d’obstruction des poumons.
  • Examen des expectorations pour la présence d'un agent bactérien ou viral.
  • Numération sanguine complète - elle peut rester dans les limites de la normale ou peut indiquer la présence d'un foyer inflammatoire dans le corps.

La trachéite est généralement bien diagnostiquée, mais si un médecin a des doutes sur la base de l'examen et des résultats du test, il peut renvoyer le patient à un pneumologue (si vous suspectez une pathologie pulmonaire).

Traitement

En savoir plus sur la façon de traiter la trachéite, voir cet article. Les principales méthodes de traitement sont les médicaments et les auxiliaires. Si la maladie est détectée sous une forme aiguë et non sévère, vous pouvez vous passer de médicaments antibactériens.

La forme en cours d'exécution, qui se déroule dans un climat de température élevée, libère une expectoration visqueuse mélangée à du pus et du sang et une toux intense, nécessite l'utilisation d'antibiotiques pour éliminer le processus inflammatoire. En règle générale, ces médicaments pour la trachéite prescrits sous forme d'inhalation avec un nébuliseur, pour des effets locaux plus étendus.

Le traitement de la trachéite implique également la désignation des groupes de médicaments suivants:

  • antiviral;
  • antitussif;
  • expectorant et mucolytique - en présence d’une grande quantité de crachats visqueux et difficiles à éliminer;
  • solutions alcalines pour inhalation - pour éliminer plus rapidement l'inflammation et les expectorations.

Dans le traitement des formes chroniques, les immunomodulateurs sont indiqués pour réduire le risque de récurrence de la maladie. La vitamine est également importante pour restaurer les défenses naturelles de l'organisme.

Prévention

Les mesures préventives reposent sur plusieurs règles de base:

  • renforcer l'immunité en durcissant et en maintenant un mode de vie sain;
  • marcher et passer plus de temps à l'extérieur;
  • respecter les règles d'hygiène, et en cas de maladie - déclarer la quarantaine;
  • identifier et traiter en temps voulu les maladies respiratoires aiguës et chroniques.

Nous ne pouvons pas dire de l'importance des sports, tels que le jogging ou la natation. Ces charges sportives contribueront au développement des systèmes musculaire, mais aussi pulmonaire, ce qui permettra de prévenir efficacement les trachéites et autres pathologies respiratoires.

De tout cela, il apparaît clairement que la trachéite n'est pas une maladie sans danger. La pathologie est souvent difficile à identifier en temps voulu, en raison de la similitude des symptômes avec les rhumes.

Une toux prolongée qui ne peut pas être traitée avec des médicaments mucolytiques ne doit pas être ignorée pendant une longue période. Un tel signe devrait être une raison pour consulter un médecin et être examiné afin de réduire le risque de complications et d'infection des autres.

Trachéite - symptômes, formes, diagnostic et traitement des enfants et des adultes

La trachéite est un processus inflammatoire qui se produit sur la muqueuse trachéale. Le plus souvent, le diagnostic de trachéite est complété par l'identification des maladies associées - rhinite, laryngite ou pharyngite. La maladie est inhérente à toutes les catégories de patients - enfants et adultes, femmes et hommes.

Types de trachéite

La trachéite ne peut se développer que dans deux types:

  • aigu - le processus inflammatoire progresse rapidement, répond bien au traitement, avec un traitement bien choisi ne provoque pas de complications, et le rétablissement complet se produit dans les 3 semaines;
  • chronique - toujours une conséquence de la trachéite aiguë sous-traitée, il existe une longue évolution (parfois toute la vie) avec des périodes de rémission et d'exacerbation.

À son tour, la forme chronique du processus inflammatoire considéré est divisée en deux sous-espèces:

  • atrophique - la muqueuse trachéale s'amincit, acquiert un caractère brillant et lisse et forme à la surface de petites croûtes sèches qui provoquent une toux sèche et douloureuse;
  • hypertrophique - la muqueuse, au contraire, s'épaissit, elle forme une grande quantité de mucus et d'expectorations, les vaisseaux se dilatent.

Causes de la maladie

La principale et unique cause de l'apparition du processus inflammatoire dans la muqueuse trachéale est une infection - elle est presque toujours virale, mais dans de rares cas, les médecins distinguent l'étiologie bactérienne. La présence d'une infection dans le corps ne conduit pas toujours au développement de la trachéite, pour cela il est nécessaire que plusieurs facteurs «fonctionnent»:

  • inhalation régulière d'air trop froid ou trop chaud;
  • hypothermie fréquente;
  • fumer;
  • inhalation fréquente de substances toxiques - cela peut être dû à des conditions de travail spéciales;
  • maladie respiratoire chronique;
  • maladies inflammatoires dans les cavités nasales et le nasopharynx;
  • dysfonctionnement du système cardiovasculaire.

Tableau clinique

Les symptômes de la trachéite ne sont pas toujours clairs et se développent généralement "progressivement". Le premier est toujours une toux - il présente des caractéristiques distinctives pour le processus inflammatoire considéré:

  • sec;
  • paroxystique;
  • se produit plus souvent la nuit ou tôt le matin;
  • devient plus intense lorsque vous riez, pleurez ou avez une conversation bruyante, une vive inspiration d'air froid / chaud;
  • accompagné de douleurs à la poitrine et au larynx et de douleurs.

Dans le contexte de la toux, la température corporelle commence à augmenter - elle n'atteint jamais les paramètres critiques de la trachéite, mais elle se maintient le plus souvent à un niveau bas (37-38 degrés). Un à deux jours après le début de la maladie, des crachats commencent à se former dans la trachée et, après chaque toux, le patient constate son apparition.

Important: dès l'apparition des expectorations, on peut s'attendre à une diminution de l'intensité du syndrome douloureux lors de la toux et à la stabilisation de la température corporelle.

Il convient de noter que la trachéite peut être accompagnée d'un enrouement de la voix, mais uniquement si le processus inflammatoire du larynx se joint à la maladie en question. Si l'inflammation progresse et se propage par les voies respiratoires, on peut alors s'attendre à ce que la trachéobronchite se développe - elle est toujours beaucoup plus difficile que la simple trachéite. Par exemple, une trachéobronchite est caractérisée par une forte augmentation de la température corporelle à des niveaux élevés, la toux devient permanente, toujours accompagnée d'un fort syndrome de douleur dans la poitrine.

Comment diagnostique-t-on la trachéite?

Malgré les symptômes prononcés de la trachéite, le diagnostic doit être posé par un spécialiste - cela vous permettra de prescrire un traitement compétent et efficace. Le médecin établit le diagnostic final sur la base des données suivantes:

  • symptômes - nous parlons des plaintes du patient concernant la toux, des douleurs à la gorge et à la poitrine, une légère fièvre, une faiblesse générale, un enrouement, etc.
  • antécédents médicaux: un spécialiste détermine la durée d'un état malsain, le début des premières manifestations de la trachéite et ce à quoi on peut les attribuer (le patient peut par exemple clarifier le fait de l'hypothermie);
  • Examen général du patient - en écoutant les poumons avec un phonendoscope, le spécialiste révélera des râles secs, une respiration difficile et, dans certains cas, des râles humides. Un laryngoscope peut également être impliqué - un instrument médical optique spécial qui vous permet d’étudier l’état de la muqueuse laryngée;
  • formule sanguine complète - elle peut être normale, sans modifications visibles, mais elle peut également indiquer la présence d’un processus inflammatoire dans le corps: augmentation du taux de leucocytes, accélération de la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR).

La trachéite est généralement diagnostiquée rapidement, mais dans certains cas (par exemple, si le patient a demandé une aide médicale tardive, lorsque la maladie progresse activement), un examen supplémentaire peut être nécessaire. Cela inclut les procédures:

  • radiographie de la poitrine - les médecins excluent donc la pneumonie;
  • spirographie - les voies aériennes sont évaluées et la maladie pulmonaire obstructive chronique ou l'asthme bronchique est exclue;
  • Examen de laboratoire des expectorations - cette procédure est nécessaire pour identifier l'agent responsable de la maladie, si des médicaments antibactériens (antibiotiques) doivent être prescrits.

Si le thérapeute découvre des incohérences dans l'état du patient et la description classique de la trachéite, il faudra alors consulter un pneumologue, spécialiste des maladies respiratoires.

Traitement de la trachéite

La thérapie, visant à éliminer complètement la trachéite, implique des activités complexes. Seul un médecin doit prescrire des médicaments - la maladie inflammatoire en question peut être complètement guérie sans prendre d'antibactériens (antibiotiques), mais si des expectorations purulentes, une température corporelle trop élevée ou une toux trop intense étaient détectées lors de l'examen du patient, ces médicaments étaient indispensables.

En cas de trachéite, il est conseillé d'effectuer une procédure d'inhalation avec des antibiotiques, si possible en utilisant un nébuliseur.. Dans ce cas, les effets des médicaments seront localisés, exactement dans la zone des lésions de la muqueuse.

Traitement médicamenteux

En règle générale, lors du diagnostic de la trachéite, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  • médicaments antiviraux;
  • médicaments mucolytiques - médicaments qui contribuent à la dilution des expectorations et assurent leur écoulement simple;
  • médicaments antitussifs;
  • les inhalations avec des solutions alcalines - elles aideront à réduire rapidement les manifestations du processus inflammatoire et amélioreront la décharge des expectorations.

Fais attention: Le traitement médicamenteux ne doit être prescrit que par un médecin, car c’est en cas de trachéite que les règles de la combinaison médicamenteuse doivent être strictement suivies. Par exemple, les agents antitussifs et mucolytiques ne peuvent en aucun cas être pris simultanément. Le fait est que le premier soulagera les épisodes de toux, le dernier assurera la liquéfaction des expectorations, qui s'accumuleront dans la trachée et d'autres organes du système respiratoire.

S'il est nécessaire de traiter une trachéite chronique, tous les médicaments et immunomodulateurs susmentionnés sont prescrits pendant la rémission, ce qui renforcera et renforcera l'immunité du patient.

Méthodes traditionnelles de traitement de la trachéite

La trachéite peut être traitée avec beaucoup de succès et selon des méthodes répandues. Les plus efficaces sont:

  1. Bains de pieds à la moutarde. Pour ce faire, il suffit de verser de la moutarde sèche dans les chaussettes (en poudre) et de les mettre sur vos pieds.
  2. Infusion de mûres. Les baies sont utilisées pour sa préparation, et les feuilles de cette plante - 2 cuillères à soupe versent 200 ml d’eau bouillante, infusez pendant 15 minutes et utilisez-le sous forme de thé au moins 4 fois par jour.
  3. Propolis. Il est destiné à être utilisé pour les inhalations domestiques - 40 g de cire et 60 g de propolis sont placés dans un plat en aluminium, placés dans un bain-marie et chauffés. Puis sur la vaisselle avec un mélange de propolis et de cire besoin de respirer, recouvert d'une couverture ou une serviette. La durée de la procédure est de 10 minutes, le nombre de procédures est de 2 fois par jour jusqu'à la disparition des symptômes.
  4. Collection à base de plantes. Recueillir la collection de graines de thym / menthe / aneth (10 g chacune), de racine de banane plantain / réglisse (15 g chacune), de trèfle (5 g) et de pied de patton (20 g). Le mélange sec obtenu verse de l’eau bouillante dans une quantité de 800 ml, insistez 60 minutes. Prenez la perfusion à 200 ml avec l'ajout de miel (une quantité arbitraire) 3-4 fois par jour.

La trachéite chronique peut être guérie avec succès (entrée dans une rémission à long terme) en utilisant les méthodes folkloriques suivantes:

  • Faites bouillir 500 ml de lait et ajoutez une cuillère à soupe de boutons de pin, laissez refroidir et égouttez. Prenez une décoction pendant la journée en petites portions, la durée du traitement - jusqu'à ce que les symptômes disparaissent;
  • mélanger une cuillère à soupe de miel, moutarde sèche, farine et huile de tournesol (toute), ajouter une cuillère à soupe de vodka à la masse, chauffer le tout au bain-marie et appliquer une compresse sur la partie supérieure de la poitrine. Il est nécessaire de faire de telles compresses tous les jours, pendant la nuit, et de ne pas s'arrêter tant que l'intensité des symptômes n'a pas diminué.
  • Faites bouillir les pommes de terre "en uniformes", écrasez-les dans la peau et faites une compresse sur la partie supérieure de la poitrine.

En aucun cas, les compresses de chaleur et le réchauffement ne peuvent pas être effectués avec une température corporelle élevée - attendez qu'elle se stabilise. Si vous avez des allergies, consultez votre médecin sur l'utilisation des herbes médicinales et de la propolis pour traiter la trachéite.

Les recommandations générales pour le traitement des remèdes traditionnels contre la trachéite sont présentées dans le clip vidéo:

Recommandations générales

Afin de soulager l'état du patient et de le débarrasser rapidement des symptômes désagréables de la trachéite, vous devez écouter les recommandations des experts:

  • Assurez-vous de bien boire au patient - cela peut être du thé avec des framboises ou du viburnum, du thé à la menthe ou un thé apaisant avec de la mélisse et de l'origan;
  • pendant la maladie, les aliments doivent être rationnels, variés et enrichis - les fruits et les légumes doivent être présents dans le menu du jour;
  • si une toux avec trachéite provoque un irritant externe (poussière ou fumée), il est nécessaire de s'en débarrasser;
  • arrêter de fumer au moins pendant la période de traitement de la trachéite;
  • Assurez-vous de suivre un cours de physiothérapie (par exemple, une électrophorèse calcique).

Trachéite chez les enfants

Dans l’enfance, la trachéite est diagnostiquée assez souvent, mais elle ne présente aucun danger pour la vie d’un petit patient. L'évolution de la maladie dans l'enfance diffère peu du tableau clinique ci-dessus, mais il convient de noter qu'avec une immunité affaiblie, une augmentation significative de la température corporelle est possible, jusqu'à des indicateurs critiques.

Le traitement de la trachéite chez les enfants s'effectue généralement sans utiliser de médicaments antibactériens. En général, en l'absence d'une évolution complexe de la maladie inflammatoire considérée, les enfants sont traités à la maison et les méthodes traditionnelles peuvent être appliquées:

  • inhalations d'eucalyptus;
  • moutarde réchauffe les pieds;
  • compresses avec pommes de terre bouillies "en uniforme" (la recette est un peu plus élevé).

Important: si une trachéite se développe chez le nourrisson, des mesures urgentes doivent être prises pour éliminer les symptômes de la maladie. Des sirops contre la toux, l'inhalation d'huiles essentielles et une consommation abondante (thé, préparations à base de plantes) facilitent le traitement. Commencer à faire des compresses et à utiliser de la moutarde sèche dans le traitement de la trachéite chez les enfants n'est possible qu'à partir de 3 ans.

Le docteur Komarovsky, pédiatre, parle du traitement de la toux chez les enfants:

Complications possibles de la trachéite

Si la maladie inflammatoire à l'étude persiste sans traitement approprié, sa forme aiguë peut évoluer en une maladie chronique qui, d'ailleurs, survient très souvent. Une complication peut être la propagation du processus inflammatoire dans d'autres organes du système respiratoire - la trachéobronchite.

C'est important: si après un traitement complet de la maladie à l'étude, la toux sèche persiste pendant 3 à 4 semaines, alors ce phénomène ne doit pas être considéré comme une complication - les médecins affirment que c'est la norme.

La trachéite n'est pas une maladie dangereuse pour la vie d'une personne, mais ses symptômes désagréables peuvent perturber en permanence le rythme habituel de sa vie. Par exemple, à cause d’une toux sèche la nuit, le patient est tourmenté par l’insomnie, ce qui entraîne fatigue chronique, irritation et même dépression / dépression nerveuse. Par conséquent, le traitement du processus inflammatoire sur la membrane muqueuse de la trachée devrait être sous la surveillance de spécialistes et dans le respect du principe de la thérapie complexe. Dans ce cas, les prévisions sont toujours favorables.

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, médecin généraliste de la catégorie de qualification la plus élevée.

45,247 vues totales, 1 vues aujourd'hui

myLor

Traitement du rhume et de la grippe

  • Accueil
  • Tous les
  • Trachéite sans traitement thermique

Trachéite sans traitement thermique

La trachéite est un syndrome clinique caractérisé par des modifications inflammatoires de la muqueuse trachéale, ce qui est une manifestation d'infections respiratoires aiguës ou chroniques. En plus des infections respiratoires, la trachéite est plus courante en automne, en hiver et au printemps.

En règle générale, la maladie ne se manifeste pas comme une maladie indépendante mais se développe dans le contexte d'autres infections virales. Quelle est la maladie, quels sont les premiers signes et symptômes, ainsi que la manière de traiter la trachéite chez l'adulte, envisagez ensuite.

La trachéite est appelée inflammation de la muqueuse trachéale. La trachéite chez l'adulte se produit rarement de manière isolée; elle se manifeste le plus souvent par une rhinite, une pharyngite, une laryngite, une bronchite, une rhinopharyngotrachéite, une laryngotrachéite, une trachéobronchite.

Combien de temps dure la maladie? La période de la maladie et la période de récupération dépendent toujours de la forme du processus inflammatoire, qui peut être à la fois aigu et chronique, c'est-à-dire prolongé. En outre, l’état de l’immunité du patient a une incidence sur la durée de la trachéite. Plus le corps combat activement la trachéite, plus la guérison est rapide.

Le pronostic pour un traitement rapide est favorable, la durée de la maladie varie de 7 à 14 jours.

En fonction du facteur étiologique de la trachéite est:

  • Infectieux:
  • bactérien;
  • viral;
  • mixte, ou bactérienne virale.
  • Allergique.
  • Infectieux-allergique.

En fonction de la combinaison avec d'autres maladies (les formes les plus courantes):

  • Rinofaringotrachéite - inflammation de la membrane muqueuse du nez, du pharynx et de la trachée;
  • laryngotrachéite - inflammation du larynx et de la trachée;
  • trachéobronchite - inflammation de la membrane muqueuse de la trachée et des bronches.

L'évolution de la maladie peut être:

Il survient plus fréquemment et, au cours de l'évolution et des symptômes, il ressemble à une maladie respiratoire aiguë courante. La trachéite aiguë survient soudainement et a une courte durée (en moyenne deux semaines). Lors de son passage à la forme chronique, des exacerbations périodiques sont observées, alternant avec des périodes de rémission.

La trachéite chronique peut être une conséquence de la trachéite aiguë et d'autres processus inflammatoires chroniques (inflammation des sinus du nez, du nasopharynx). Facteurs contribuant à:

  • tabagisme et abus d'alcool;
  • une forte diminution de l'immunité;
  • risques professionnels et écologie défavorable;
  • emphysème pulmonaire;
  • maladie cardiaque et rénale;
  • rhinite chronique, sinusite (inflammation des sinus paranasaux, par exemple, sinus maxillaires - sinusite).

Dans la trachéite hypertrophique, les vaisseaux se dilatent et la membrane muqueuse se gonfle. Les sécrétions de mucus deviennent intenses, des expectorations purulentes apparaissent.

La trachéite chronique atrophique provoque un amincissement de la membrane muqueuse. Il prend une couleur grise, un aspect lisse et brillant, peut être recouvert de petites croûtes et provoquer une forte toux. La trachéite atrophique est souvent associée à une atrophie de la membrane muqueuse des voies respiratoires, située au-dessus.

La cause de la trachéite est la même infection que la rhinite, la pharyngite et la laryngite: staphylocoques, streptocoques, etc. En cas de traitement insuffisant (ou de l'absence de traitement) de ces maladies, le processus inflammatoire peut se propager à la trachée, provoquant une trachéite.

Certains facteurs peuvent provoquer le développement de la trachéite:

  • être dans une pièce humide et mal chauffée pendant une longue période;
  • respirer dans l'air froid, trop sec ou humide;
  • irritation des voies respiratoires avec des vapeurs ou des gaz toxiques;
  • infectieux, contact, aliments et autres types d'allergènes;
  • l'hypothermie;
  • fumée de tabac en fumant;
  • augmentation de la poussière de l'air.

La trachéite allergique est une réaction allergique qui se développe en réponse à l'inhalation de divers allergènes:

  • poussière domestique, industrielle ou de bibliothèque,
  • pollen végétal,
  • microparticules de poils d'animaux,
  • composés chimiques
  • contenus dans l’air des locaux industriels des industries chimiques, pharmaceutiques et de la parfumerie.

Le principal signe d'inflammation aiguë de la trachée est une toux aiguë, aggravée la nuit et le matin. Tout d'abord, il sèche "aboiements", dans la suite avec la libération de crachats épais. Avec une attaque de toux, la personne commence à ressentir la douleur douloureuse dans le sternum et la gorge, ce qui cause des problèmes de respiration. Dans cet état pathologique, la respiration devient superficielle et rapide.

En outre, l'état général du patient se détériore de manière notable:

  • la température corporelle augmente
  • il y a augmentation de la faiblesse et de la somnolence
  • le patient se fatigue vite
  • les ganglions lymphatiques peuvent augmenter.
  • température corporelle élevée (environ 380 ° C);
  • faiblesse générale du corps;
  • fatigue accrue avec un effort physique minimal;
  • douleur à la poitrine et entre les omoplates lors d'épisodes de toux;
  • essoufflement;
  • maux de tête;
  • l'insomnie;
  • brûlures et maux de gorge;
  • une légère augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux;
  • enrouement;
  • respiration sifflante dans les poumons;
  • écoulement nasal sévère;
  • peau grisâtre due à une altération du processus respiratoire;
  • transpiration;
  • manque d'appétit.
  • Se manifeste par des modifications majeures de la gorge muqueuse. Il gonfle, devient œdémateux, les vaisseaux sanguins sont dilatés.
  • Peut-être que l'accumulation de contenu purulent ou muqueux, qui, en se desséchant, donne lieu à des croûtes difficiles à séparer.

La toux paroxystique aiguë est caractéristique de l'inflammation du larynx, de la trachée, des bronches et des poumons. Tout processus inflammatoire dans le tube respiratoire est initialement caractérisé par une toux sèche. Cette affection est due à une légère sécrétion de crachats lors de l'irritation des récepteurs nerveux des bronches, de la trachée, du larynx. Les flegmes ne partent pas d'eux-mêmes, car ils sont formés en petites quantités.

En cas de trachéite concomitante, les patients atteints de pharyngite ou de laryngite se plaignent de:

  • sensation de brûlure
  • chatouiller,
  • la sécheresse
  • chatouillement et autre malaise dans la gorge.

Les modifications et les néoplasmes de caractère endotrachéal sont considérés comme l'une des complications de la trachéite. Ils peuvent être à la fois bénins et malins et peuvent survenir en raison de l'influence constante du processus inflammatoire et des modifications de la muqueuse trachéale.

S'il y a des signes d'inflammation des voies respiratoires, vous devriez contacter votre médecin généraliste qui, après un examen physique, recommandera certainement de consulter un oto-rhino-laryngologiste. Le diagnostic de trachéite est établi sur la base de données cliniques et épidémiologiques.

La trachéite est généralement diagnostiquée rapidement, mais dans certains cas (par exemple, si le patient a demandé une aide médicale tardive, lorsque la maladie progresse activement), un examen supplémentaire peut être nécessaire. Cela inclut les procédures:

  • radiographie de la poitrine - les médecins excluent donc la pneumonie;
  • spirographie - les voies aériennes sont évaluées et la maladie pulmonaire obstructive chronique ou l'asthme bronchique est exclue;
  • Examen de laboratoire des expectorations - cette procédure est nécessaire pour identifier l'agent responsable de la maladie, si des médicaments antibactériens (antibiotiques) doivent être prescrits.

Les pathologies modérées et bénignes associées à d'autres signes d'infection respiratoire sont traitées à domicile (en consultation externe).

  • identification et élimination du facteur étiologique - allergène, virus, bactérie;
  • soulagement des symptômes de la maladie;
  • prévenir le développement de complications ou le passage à la forme chronique.

L’effet le plus important lors de la mise en œuvre d’un traitement médicamenteux chez l’adulte peut être obtenu avec l’aide de médicaments produits sous forme d’aérosols. Cette forme de médicament vous permet de pénétrer dans tous les départements de la trachée et de l’arbre bronchique.

  • Les antibiotiques sont utilisés dans le traitement de la trachéite bactérienne (amoxicilline, ceftrioxon, azithromycine),
  • viraux - agents antiviraux (protéflazide, umifénovir, préparations d’interféron),
  • avec des allergies - médicaments antiallergiques (loratadine, dézoloratadine, hifénadine).
  • Les médicaments expectorants sont utilisés (racine d'althée, pied de biche, thermopsis) et mucolytiques (acétylcystéine, bromhexine).

Les antibiotiques sont prescrits pour les infections bactériennes prouvées. Pour obtenir les résultats d'un ensemencement bactérien, il faudra compter 1 à 2 semaines Pendant cette période, la trachéite doit être traitée. Supposons qu'une infection bactérienne puisse être basée sur une augmentation du nombre de leucocytes dans le sang, en maintenant une température élevée pendant plus de 3 jours.

L’effet le plus important lors de la mise en oeuvre d’un traitement médicamenteux peut être obtenu à l’aide de médicaments produits sous forme d’aérosols. Cette forme de médicament vous permet de pénétrer dans tous les départements de la trachée et de l’arbre bronchique.

Tout au long du traitement, un régime chimique doux et mécanique est recommandé (élimination des graisses, des épices, des frites), uniquement des boissons chaudes et une consommation en grande quantité. Des pansements de moutarde sont fixés sur la poitrine, la pièce est régulièrement ventilée et un nettoyage humide est effectué.

La trachéite chronique chez l'adulte est traitée beaucoup plus longtemps que sa forme aiguë. Cela est dû au fait que le traitement de la trachéite chronique vise non seulement à éliminer le symptôme de la toux, mais également à traiter les complications telles que la pharyngite et la bronchite. La forme chronique de la maladie a le plus souvent une étiologie bactérienne, respectivement, montre un traitement antibactérien.

  • Dans la répartition des expectorations mucopuruleuses, des antibiotiques à large spectre sont utilisés: ampicilline, doxycycline.
  • Phytoncides utilisés pour l'inhalation: oignons, ail et hlorfillipta.
  • Parmi les médicaments expectorants utilisés boisson alcaline abondante, une solution à 3% d'iodure de potassium, décoctions et infusions d'Althea et thermopsis.
  • situations stressantes;
  • activité physique;
  • fumer;
  • boire des boissons alcoolisées.

La médecine traditionnelle offre de nombreux moyens efficaces de lutter contre les maladies du système respiratoire, mais avant de commencer, il est recommandé de consulter un spécialiste.

  1. Vous pouvez vous gargariser avec une infusion de pelures d'oignon. 2 cuillères à soupe de cosse verser deux tasses d'eau bouillante, insister 2-4 heures dans un thermos et plusieurs fois par jour se gargariser avec la gorge.
  2. Pour effectuer une inhalation avec trachéite, vous pouvez utiliser de l'eau minérale, mais uniquement alcaline. Grâce au traitement avec leur aide, il est possible d'humidifier la membrane muqueuse des voies respiratoires et d'éliminer rapidement les crachats accumulés.
  3. Bains de pieds à la moutarde. Pour ce faire, il suffit de verser de la moutarde sèche dans les chaussettes (en poudre) et de les mettre sur vos pieds.
  4. La trachéite allergique, la médecine traditionnelle recommande un traitement avec une infusion de feuilles et de fruits de mûre. Pour cela 2 c. l mélanger verser 500 ml. Faire bouillir de l'eau et laisser infuser pendant 1 heure. Buvez la solution filtrée au lieu de thé.
  5. Prendre 1 cuillère à soupe: miel, poudre de moutarde, huile végétale. Mélange le. Chauffer au bain-marie. Ajoutez 1,5 cuillères à soupe de vodka. Envelopper dans une étamine et faire une compresse. Partez la nuit.
  6. La racine de réglisse aide à la trachéite. Le médicament a une propriété expectorante et antitussive prononcée. Cela réduit le nombre d'attaques, mais les rend plus efficaces. Le sirop de réglisse est l’un des moyens les plus efficaces d’origine végétale.

La prévention de la trachéite aiguë et chronique vise à éliminer rapidement les causes de la trachéite, en renforçant le corps, en particulier les personnes exposées aux maladies aiguës des voies respiratoires supérieures.

  • Évitez l’hypothermie, un rassemblement important de personnes dans les périodes automne-hiver-printemps.
  • Mode de vie sain (bonne nutrition, promenades au grand air, sports, vitamines), lutte contre les mauvaises habitudes.
  • Durcissement du corps pendant la période de santé (essuyage, aspersion d'eau fraîche).
  • Le traitement précoce des infections respiratoires aiguës et des infections virales respiratoires aiguës peut prévenir, dans certains cas, l'apparition de la trachéite.
  • Traitement opportun des foyers d’infections chroniques et des maladies associées.

Une bonne nutrition, un mode de vie sain et une attention particulière à votre santé aideront à éviter la survenue de maladies telles que la trachéite. Les symptômes et le traitement de cette maladie ne peuvent être déterminés que par un spécialiste.

© Toutes les informations du site Web "Symptômes et traitement" sont fournies à titre d'information uniquement. Ne vous soignez pas vous-même, mais contactez un médecin expérimenté. | Accord utilisateur |

La trachéite est un processus inflammatoire qui se produit sur la muqueuse trachéale. Le plus souvent, le diagnostic de trachéite est complété par l'identification des maladies associées - rhinite, laryngite ou pharyngite. La maladie est inhérente à toutes les catégories de patients - enfants et adultes, femmes et hommes.

La trachéite ne peut se développer que dans deux types:

  • aigu - le processus inflammatoire progresse rapidement, répond bien au traitement, avec un traitement bien choisi ne provoque pas de complications, et le rétablissement complet se produit dans les 3 semaines;
  • chronique - toujours une conséquence de la trachéite aiguë sous-traitée, il existe une longue évolution (parfois toute la vie) avec des périodes de rémission et d'exacerbation.

À son tour, la forme chronique du processus inflammatoire considéré est divisée en deux sous-espèces:

  • atrophique - la muqueuse trachéale s'amincit, acquiert un caractère brillant et lisse et forme à la surface de petites croûtes sèches qui provoquent une toux sèche et douloureuse;
  • hypertrophique - la muqueuse, au contraire, s'épaissit, elle forme une grande quantité de mucus et d'expectorations, les vaisseaux se dilatent.

Causes de la maladie

La principale et unique cause de l'apparition du processus inflammatoire dans la muqueuse trachéale est une infection - elle est presque toujours virale, mais dans de rares cas, les médecins distinguent l'étiologie bactérienne. La présence d'une infection dans le corps ne conduit pas toujours au développement de la trachéite, pour cela il est nécessaire que plusieurs facteurs «fonctionnent»:

  • inhalation régulière d'air trop froid ou trop chaud;
  • hypothermie fréquente;
  • fumer;
  • inhalation fréquente de substances toxiques - cela peut être dû à des conditions de travail spéciales;
  • maladie respiratoire chronique;
  • maladies inflammatoires dans les cavités nasales et le nasopharynx;
  • dysfonctionnement du système cardiovasculaire.

Les symptômes de la trachéite ne sont pas toujours clairs et se développent généralement "progressivement". Le premier est toujours une toux - il présente des caractéristiques distinctives pour le processus inflammatoire considéré:

  • sec;
  • paroxystique;
  • se produit plus souvent la nuit ou tôt le matin;
  • devient plus intense lorsque vous riez, pleurez ou avez une conversation bruyante, une vive inspiration d'air froid / chaud;
  • accompagné de douleurs à la poitrine et au larynx et de douleurs.

Dans le contexte de la toux, la température corporelle commence à augmenter - elle n'atteint jamais les paramètres critiques de la trachéite, mais elle se maintient le plus souvent à un niveau bas (37-38 degrés). Un à deux jours après le début de la maladie, des crachats commencent à se former dans la trachée et, après chaque toux, le patient constate son apparition.

Important: dès l'apparition des expectorations, on peut s'attendre à une diminution de l'intensité du syndrome douloureux lors de la toux et à la stabilisation de la température corporelle.

Il convient de noter que la trachéite peut être accompagnée d'un enrouement de la voix, mais uniquement si le processus inflammatoire du larynx se joint à la maladie en question. Si l'inflammation progresse et se propage par les voies respiratoires, on peut alors s'attendre à ce que la trachéobronchite se développe - elle est toujours beaucoup plus difficile que la simple trachéite. Par exemple, une trachéobronchite est caractérisée par une forte augmentation de la température corporelle à des niveaux élevés, la toux devient permanente, toujours accompagnée d'un fort syndrome de douleur dans la poitrine.

Comment diagnostique-t-on la trachéite?

Malgré les symptômes prononcés de la trachéite, le diagnostic doit être posé par un spécialiste - cela vous permettra de prescrire un traitement compétent et efficace. Le médecin établit le diagnostic final sur la base des données suivantes:

  • symptômes - nous parlons des plaintes du patient concernant la toux, des douleurs à la gorge et à la poitrine, une légère fièvre, une faiblesse générale, un enrouement, etc.
  • antécédents médicaux: un spécialiste détermine la durée d'un état malsain, le début des premières manifestations de la trachéite et ce à quoi on peut les attribuer (le patient peut par exemple clarifier le fait de l'hypothermie);
  • Examen général du patient - en écoutant les poumons avec un phonendoscope, le spécialiste révélera des râles secs, une respiration difficile et, dans certains cas, des râles humides. Un laryngoscope peut également être impliqué - un instrument médical optique spécial qui vous permet d’étudier l’état de la muqueuse laryngée;
  • formule sanguine complète - elle peut être normale, sans modifications visibles, mais elle peut également indiquer la présence d’un processus inflammatoire dans le corps: augmentation du taux de leucocytes, accélération de la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR).

La trachéite est généralement diagnostiquée rapidement, mais dans certains cas (par exemple, si le patient a demandé une aide médicale tardive, lorsque la maladie progresse activement), un examen supplémentaire peut être nécessaire. Cela inclut les procédures:

  • radiographie de la poitrine - les médecins excluent donc la pneumonie;
  • spirographie - les voies aériennes sont évaluées et la maladie pulmonaire obstructive chronique ou l'asthme bronchique est exclue;
  • Examen de laboratoire des expectorations - cette procédure est nécessaire pour identifier l'agent responsable de la maladie, si des médicaments antibactériens (antibiotiques) doivent être prescrits.

Si le thérapeute découvre des incohérences dans l'état du patient et la description classique de la trachéite, il faudra alors consulter un pneumologue, spécialiste des maladies respiratoires.

La thérapie, visant à éliminer complètement la trachéite, implique des activités complexes. Seul un médecin doit prescrire des médicaments - la maladie inflammatoire en question peut être complètement guérie sans prendre d'antibactériens (antibiotiques), mais si des expectorations purulentes, une température corporelle trop élevée ou une toux trop intense étaient détectées lors de l'examen du patient, ces médicaments étaient indispensables.

En cas de trachéite, il est conseillé d'effectuer une procédure d'inhalation avec des antibiotiques, si possible en utilisant un nébuliseur.. Dans ce cas, les effets des médicaments seront localisés, exactement dans la zone des lésions de la muqueuse.

En règle générale, lors du diagnostic de la trachéite, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  • médicaments antiviraux;
  • médicaments mucolytiques - médicaments qui contribuent à la dilution des expectorations et assurent leur écoulement simple;
  • médicaments antitussifs;
  • les inhalations avec des solutions alcalines - elles aideront à réduire rapidement les manifestations du processus inflammatoire et amélioreront la décharge des expectorations.

Fais attention: Le traitement médicamenteux ne doit être prescrit que par un médecin, car c’est en cas de trachéite que les règles de la combinaison médicamenteuse doivent être strictement suivies. Par exemple, les agents antitussifs et mucolytiques ne peuvent en aucun cas être pris simultanément. Le fait est que le premier soulagera les épisodes de toux, le dernier assurera la liquéfaction des expectorations, qui s'accumuleront dans la trachée et d'autres organes du système respiratoire.

S'il est nécessaire de traiter une trachéite chronique, tous les médicaments et immunomodulateurs susmentionnés sont prescrits pendant la rémission, ce qui renforcera et renforcera l'immunité du patient.

Méthodes traditionnelles de traitement de la trachéite

La trachéite peut être traitée avec beaucoup de succès et selon des méthodes répandues. Les plus efficaces sont:

  1. Bains de pieds à la moutarde. Pour ce faire, il suffit de verser de la moutarde sèche dans les chaussettes (en poudre) et de les mettre sur vos pieds.
  2. Infusion de mûres. Les baies sont utilisées pour sa préparation, et les feuilles de cette plante - 2 cuillères à soupe versent 200 ml d’eau bouillante, infusez pendant 15 minutes et utilisez-le sous forme de thé au moins 4 fois par jour.
  3. Propolis. Il est destiné à être utilisé pour les inhalations domestiques - 40 g de cire et 60 g de propolis sont placés dans un plat en aluminium, placés dans un bain-marie et chauffés. Puis sur la vaisselle avec un mélange de propolis et de cire besoin de respirer, recouvert d'une couverture ou une serviette. La durée de la procédure est de 10 minutes, le nombre de procédures est de 2 fois par jour jusqu'à la disparition des symptômes.
  4. Collection à base de plantes. Recueillir la collection de graines de thym / menthe / aneth (10 g chacune), de racine de banane plantain / réglisse (15 g chacune), de trèfle (5 g) et de pied de patton (20 g). Le mélange sec obtenu verse de l’eau bouillante dans une quantité de 800 ml, insistez 60 minutes. Prenez la perfusion à 200 ml avec l'ajout de miel (une quantité arbitraire) 3-4 fois par jour.

La trachéite chronique peut être guérie avec succès (entrée dans une rémission à long terme) en utilisant les méthodes folkloriques suivantes:

  • Faites bouillir 500 ml de lait et ajoutez une cuillère à soupe de boutons de pin, laissez refroidir et égouttez. Prenez une décoction pendant la journée en petites portions, la durée du traitement - jusqu'à ce que les symptômes disparaissent;
  • mélanger une cuillère à soupe de miel, moutarde sèche, farine et huile de tournesol (toute), ajouter une cuillère à soupe de vodka à la masse, chauffer le tout au bain-marie et appliquer une compresse sur la partie supérieure de la poitrine. Il est nécessaire de faire de telles compresses tous les jours, pendant la nuit, et de ne pas s'arrêter tant que l'intensité des symptômes n'a pas diminué.
  • Faites bouillir les pommes de terre "en uniformes", écrasez-les dans la peau et faites une compresse sur la partie supérieure de la poitrine.

En aucun cas, les compresses de chaleur et le réchauffement ne peuvent pas être effectués avec une température corporelle élevée - attendez qu'elle se stabilise. Si vous avez des allergies, consultez votre médecin sur l'utilisation des herbes médicinales et de la propolis pour traiter la trachéite.

Les recommandations générales pour le traitement des remèdes traditionnels contre la trachéite sont présentées dans le clip vidéo:

Afin de soulager l'état du patient et de le débarrasser rapidement des symptômes désagréables de la trachéite, vous devez écouter les recommandations des experts:

  • Assurez-vous de bien boire au patient - cela peut être du thé avec des framboises ou du viburnum, du thé à la menthe ou un thé apaisant avec de la mélisse et de l'origan;
  • pendant la maladie, les aliments doivent être rationnels, variés et enrichis - les fruits et les légumes doivent être présents dans le menu du jour;
  • si une toux avec trachéite provoque un irritant externe (poussière ou fumée), il est nécessaire de s'en débarrasser;
  • arrêter de fumer au moins pendant la période de traitement de la trachéite;
  • Assurez-vous de suivre un cours de physiothérapie (par exemple, une électrophorèse calcique).

Trachéite chez les enfants

Dans l’enfance, la trachéite est diagnostiquée assez souvent, mais elle ne présente aucun danger pour la vie d’un petit patient. L'évolution de la maladie dans l'enfance diffère peu du tableau clinique ci-dessus, mais il convient de noter qu'avec une immunité affaiblie, une augmentation significative de la température corporelle est possible, jusqu'à des indicateurs critiques.

Le traitement de la trachéite chez les enfants s'effectue généralement sans utiliser de médicaments antibactériens. En général, en l'absence d'une évolution complexe de la maladie inflammatoire considérée, les enfants sont traités à la maison et les méthodes traditionnelles peuvent être appliquées:

  • inhalations d'eucalyptus;
  • moutarde réchauffe les pieds;
  • compresses avec pommes de terre bouillies "en uniforme" (la recette est un peu plus élevé).

Important: si une trachéite se développe chez le nourrisson, des mesures urgentes doivent être prises pour éliminer les symptômes de la maladie. Des sirops contre la toux, l'inhalation d'huiles essentielles et une consommation abondante (thé, préparations à base de plantes) facilitent le traitement. Commencer à faire des compresses et à utiliser de la moutarde sèche dans le traitement de la trachéite chez les enfants n'est possible qu'à partir de 3 ans.

Le docteur Komarovsky, pédiatre, parle du traitement de la toux chez les enfants:

Complications possibles de la trachéite

Si la maladie inflammatoire à l'étude persiste sans traitement approprié, sa forme aiguë peut évoluer en une maladie chronique qui, d'ailleurs, survient très souvent. Une complication peut être la propagation du processus inflammatoire dans d'autres organes du système respiratoire - la trachéobronchite.

C'est important: si après un traitement complet de la maladie à l'étude, la toux sèche persiste pendant 3 à 4 semaines, alors ce phénomène ne doit pas être considéré comme une complication - les médecins affirment que c'est la norme.

La trachéite n'est pas une maladie dangereuse pour la vie d'une personne, mais ses symptômes désagréables peuvent perturber en permanence le rythme habituel de sa vie. Par exemple, à cause d’une toux sèche la nuit, le patient est tourmenté par l’insomnie, ce qui entraîne fatigue chronique, irritation et même dépression / dépression nerveuse. Par conséquent, le traitement du processus inflammatoire sur la membrane muqueuse de la trachée devrait être sous la surveillance de spécialistes et dans le respect du principe de la thérapie complexe. Dans ce cas, les prévisions sont toujours favorables.

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, médecin généraliste de la catégorie de qualification la plus élevée.

38,319 vues totales, 2 vues aujourd'hui

Le choix des médicaments pour les adultes, le traitement de la trachéite dépend du stade de développement de la maladie.

Chez l'adulte, la trachéite chronique est plus souvent observée, à la fois dans les formes atrophiques et hypertrophiques, et la manière de la traiter, quels médicaments utiliser, ne peut être déterminée avec précision qu'après le diagnostic.

Le nom de la maladie vient du grec. trachéose - une gorge respiratoire. L'inflammation de la gorge ou de la trachée respiratoire est généralement associée à des maladies des voies respiratoires supérieures - écoulement nasal, pharyngite, laryngite.

Ce complexe de maladies de la trachée et des organes ORL s'appelle lorotrachéite.

La lorotrachéite comprend la rhinofaringotrachéite, la laryngotrachéite, la pharyngotrachéite. Ces maladies sont principalement d'origine virale, avec des schémas thérapeutiques similaires.

Les agents responsables de la lorotrachéite sont généralement les virus qui causent la grippe, le rhume. L'inflammation de la membrane muqueuse ne peut exister isolément.

Originaire d'un endroit, le processus inflammatoire réduit l'immunité locale des muqueuses et prépare la paroi interne d'autres parties des voies respiratoires à l'introduction de l'infection.

Si l'inflammation de la trachée apparaît comme une complication de la bronchite, cette maladie est appelée trachéobronchite. Il existe des trachéites aiguës et chroniques.

La trachéite chronique survient chez l’adulte et peut être:

La cause de la trachéite chez l’adulte, comme chez l’enfant, est une infection virale.

Contribuer à la formation d'inflammation de la trachée, maladies chroniques du coeur, des poumons, affaiblissement du système immunitaire, ce qui est affecté négativement:

  • fumer;
  • consommation d'alcool;
  • rhumes infectieux fréquents;
  • épuisement physique;
  • le stress;
  • avitaminose.

Les facteurs provocateurs comprennent une brûlure chimique de la trachée lors de l'inhalation de vapeurs caustiques, une irritation mécanique due à l'inhalation par brouillard de poussière d'air pollué, une hypothermie et des allergies.

Vous pouvez en apprendre davantage sur la maladie de la trachéite chez les enfants, ses symptômes et les méthodes de traitement dans notre article La trachéite chez les enfants - symptômes et traitement.

Le symptôme principal du début de la trachéite chez l’adulte est une toux douloureuse sans cracher. La douleur derrière le sternum se fait sentir non seulement quand on tousse, mais aussi pendant une conversation normale.

Lorsque la toux, la douleur augmente, donne dans le dos entre les omoplates, devient forte, caractère piquant. Lorsqu'il tousse et après une crise, le patient ressent un mal de gorge.

Chez l'adulte, la trachéite aiguë survient généralement sans symptôme tel que l'élévation de la température et ne nécessite pas de traitement par antipyrétique.

Contrairement aux enfants, dans lesquels un thermomètre peut indiquer une température de 39 ° C pendant une fièvre accompagnée de frissons, la température chez un adulte souffrant de trachéite aiguë aiguë peut rester normale ou augmenter légèrement jusqu'à 37,2-37,5 ° C le soir.

La température augmente si l'inflammation se propage aux bronches, avec une évolution défavorable de la maladie.

Dans ce cas, il peut atteindre jusqu'à 38,50 ° C, accompagné d'une inflammation des ganglions lymphatiques les plus proches de la trachée.

Dans la forme hypertrophique de la trachéite chronique, les expectorations purulentes muqueuses sont abondamment sécrétées, et le patient tousse à peine après une nuit de sommeil.

Le mucus épaissi dans la trachée forme des croûtes, provoquant une irritation intense des récepteurs nerveux et une toux aboyante.

Au fil du temps, le développement de la forme hypertrophique de la maladie entraîne une atrophie de la muqueuse trachéale.

Ce processus dystrophique ne se limite pas à la trachée, le phénomène s'étend aux voies respiratoires en général. Vous pouvez vous familiariser avec le mécanisme de l'atrophie de la muqueuse respiratoire dans l'article Rhinite chronique atrophique.

Chez l'adulte, à mesure que les symptômes de l'atrophie muqueuse s'intensifient, la toux s'affaiblit sans pour autant disparaître complètement. Et cela ne signifie pas que le patient a guéri d'une trachéite chronique. La maladie est entrée dans une autre phase.

Après avoir détruit une membrane muqueuse, les phénomènes destructeurs se sont transmis aux couches profondes qui ne contiennent pas les terminaisons nerveuses.

Le choix des médicaments à traiter dépend de la nature de l'évolution de la maladie et, dans le cas de la trachéite chronique, du stade de la maladie.

La condition principale du succès du traitement de cette maladie chez l’adulte est l’arrêt du tabac, tant actif que passif. Ce n'est que dans cette condition que la trachéite aiguë peut être guérie sans que la maladie ne devienne chronique.

Pour le traitement d'une toux douloureuse avec trachéite chez l'adulte, on entend par protivokashlevye, tel que la codéine, la Libeksin, le Sinekod.

Pour nettoyer la trachée de l'infection, l'inhalation est utilisée avec Lasolvanom, Berodual. Pour calmer la toux et éliminer l'inflammation de la trachée, Erespal, un anti-inflammatoire en comprimés à activité antihistaminique, est prescrit aux adultes.

Les médicaments expectorants favorisent la guérison, la carbocistéine, ACC, est prescrite aux adultes. En inhalation prescrit Fluimucil-antibiotique.

Lorsque la trachéite est largement utilisée, l'inhalation par le biais d'un nébuliseur. Il est possible d'introduire des médicaments dans le corps avec cet inhalateur à tout âge.

Le dispositif est particulièrement utile pour les personnes âgées qui ne doivent pas se fatiguer pendant l’intervention, essayant de prendre une profonde respiration.

Pour l’inflammation trachéale chez l’adulte, utiliser Bioparox en aérosol. En ce qui concerne les propriétés de ce médicament, nous avons indiqué dans l’article Antibiotiques pour les antrites aiguës et chroniques.

La trachéite chez l'adulte se développe lorsque l'immunité est affaiblie. Afin de la soutenir, des immunomodulateurs sont prescrits (Imunorix), un pyobactériophage complexe.

Au stade de la trachéite hypertrophique prescrire:

  • inhalation par les antibiotiques du nébuliseur;
  • inhalation lors de l'inhalation de poudres aux propriétés astringentes.

Dans la trachéite atrophique, le traitement consiste à instiller (administrer) des huiles végétales émollientes dans la trachée, avec des enzymes protéolytiques, qui sont obtenues en ramollissant les croûtes sèches et en les séparant de la paroi de la trachée.

Pour ramollir les croûtes qui se forment dans la trachée, pour améliorer leur écoulement, ils inhalent d’abord avec une solution saline.

En savoir plus sur la procédure d'inhalation sur l'exemple de l'article Inhalation avec bronchite avec un nébuliseur.

Après le retrait des croûtes, le nettoyage des muqueuses du patient dans un établissement médical à l'aide d'une seringue laryngée consiste à injecter de l'huile (infusion goutte à goutte) à l'argousier, de la pêche, de l'eucalyptus, de l'huile d'olive, du cèdre et de l'huile de rose musquée.

En général, le traitement de la trachéite atrophique chez l'adulte correspond au traitement de la rhinite atrophique chronique décrite dans l'article mentionné ci-dessus.

Dans la trachéite chronique chez les adultes prescrit un traitement antibiotique:

  • aminopénicillines - Flemoklav, Augmentin;
  • macrolides - Azithromycine, Clarithromycine;
  • céphalosporines - Supraksom, Ceftriaxone, Zinatsef;
  • fluoroquinoloamies - lévofloxacine, Tavanic, Moximac, Avelox.

Un médecin antibactérien est sélectionné par le médecin traitant en fonction des résultats de l’analyse de la sensibilité de la microflore à l’antibiotique.

L'efficacité du choix est estimée à 3 jours après la prescription du médicament. En l'absence de résultat, l'antibiotique est remplacé.

Pendant la grossesse, les antibiotiques essaient de ne pas utiliser, en particulier au cours du premier trimestre. Si nécessaire, l'utilisation de Sumamed comprimés, Fluimucil-antibiotique en inhalation.

Avant d'effectuer toute procédure à la maison, vous devez connaître le diagnostic, les médicaments en cours de traitement et, au contraire, ceux qui nuisent aux adultes atteints de trachéite.

L'automédication sans diagnostic préalable peut nuire gravement à la santé.

Chez les adultes atteints de trachéite hypertrophique, le traitement vise à améliorer les écoulements de crachats; à la maison, il est plus facile d'y parvenir par inhalation avec un nébuliseur de médicaments expectorants, de décoctions de camomille, de menthe poivrée, d'eaux salées, alcalines.

En cas de trachéite atrophique, il est nécessaire de nettoyer la muqueuse de l’accumulation de croûtes sèches, de stimuler les processus de régénération, de restaurer ses fonctions.

Il est impossible de restaurer la membrane muqueuse de la trachée. Si le patient continue de fumer, c’est ce problème qui peut provoquer une aggravation de la maladie chez les adultes en cas de trachéite et d’apparition de complications.

Dans la forme atrophique de la trachéite chez l'adulte, tous les médicaments irritants pour le mucus sont interdits - solutions alcoolisées, salées, gazéifiées, pastilles contre la toux à la menthe.

Le processus de guérison de cette maladie est long et doit être surveillé par un oto-rhino-laryngologiste.

Les maladies de la trachée ne représentent pas une menace pour la vie, mais sans traitement, elles peuvent endommager les organes adjacents - l'œsophage, les vaisseaux sanguins et les nerfs.

La trachéite chez l'adulte peut être compliquée par une inflammation des bronches. Dans ce cas, la maladie prend le caractère de trachéobronchite. Cette maladie chez les personnes âgées se développe en bronchopneumonie et menace la vie.

La trachéite aiguë chez l’adulte guérit en 1 à 2 semaines, le pronostic de cette maladie est favorable.

Le pronostic pour le traitement de la forme chronique de la maladie est favorable, sous réserve de traitement, de prescrire un médecin, de surveiller systématiquement

Bonjour, chers visiteurs du projet "Good IS!", Rubrique "Médecine"!

Dans l'article d'aujourd'hui, nous allons discuter de cette maladie, comme - la trachéite.

Trachéite (lat. Trachéite) - inflammation de la muqueuse trachéale.

Bien que la trachée appartienne aux voies respiratoires inférieures, la CIM (Classification internationale des maladies) désigne la trachéite en tant que maladies des voies respiratoires supérieures.

CIM-10: J04.0, J42.
CIM-9: 464.1

Au cours de la maladie, distinguer les trachéites aiguës et chroniques. La chronique est une complication des aigus.

La trachéite est rarement isolée, mais elle se manifeste le plus souvent par une rhinite, une pharyngite, une laryngite, une bronchite, une formation de rinofaringotrachéite, une laryngotrachéite, une trachéobronchite.

Les symptômes de la trachéite aiguë se produisent généralement après le développement d'une inflammation aiguë des voies respiratoires sus-jacentes. Le signe le plus caractéristique de la trachéite est une toux sèche la nuit et surtout le matin, ainsi que des quintes de toux lorsque vous prenez une profonde respiration, des éclats de rire, des pleurs ou une variation de la température de l'air. Pendant et après une attaque de toux, il y a une douleur lancinante dans la gorge et derrière le sternum, à la suite de quoi les patients essaient de limiter leur respiration. Dans de tels cas, en particulier chez les enfants, la respiration devient superficielle et rapide. Même une petite accumulation de crachats dans la région de la bifurcation de la trachée provoque une autre attaque d'une forte toux convulsive. Avec une laryngite concomitante, la voix peut être enrouée. Avec percussion et auscultation de lumière, les anomalies ne sont généralement pas observées. L'état général du patient souffre généralement légèrement, la température corporelle est souvent légèrement élevée, surtout le soir; chez les enfants, il peut atteindre 39 °. Le flegme est visqueux, de nature muqueuse au début, il s’éloigne à peine en petites quantités. Progressivement (à partir du 3ème-4ème jour), il devient muco-purulent, plus abondant, il est plus facile de se séparer: la douleur lorsque la toux devient moins intense.

Parfois en même temps que la trachée, le processus inflammatoire capte les grandes bronches et le tableau clinique prend le caractère d'une trachéobronchite dans laquelle la toux est plus douloureuse et constante que dans la trachéite, la température corporelle est plus élevée.

La complication la plus courante de la trachéite et de la trachéobronchite est la propagation du processus inflammatoire vers la membrane muqueuse des voies respiratoires sous-jacentes. Le développement d'une bronchopneumonie (pneumonie associée à une bronchite) chez les personnes âgées et d'une bronchiolite chez les enfants est particulièrement dangereux.

Le principal symptôme de la trachéite chronique est une toux douloureuse paroxystique, surtout la nuit et le matin, accompagnée de douleurs à la poitrine. Les expectorations chez un patient atteint de trachéite chronique peuvent être parfois rares et visqueuses, dans d’autres, copieuses et mucopuruleuses. Cependant, malgré sa consistance, il se sépare presque toujours très facilement.

L'évolution de la maladie chez la plupart des patients est longue, avec des exacerbations.

Autres symptômes de trachéite:

- brûlure à la poitrine;
- faiblesse générale;
- mal de tête;
- difficultés respiratoires, se détériorant avec le temps;
- stridor respiratoire - respiration bruyante;
- rétractions intercostales (compression des côtes pendant la respiration);
- divers degrés d'insuffisance respiratoire;
- mal de gorge, difficulté à avaler;
- dysphonie (voix sans voix).

La cause de la trachéite est la même infection que la rhinite, la pharyngite et la laryngite: staphylocoques, streptocoques, etc. En cas de traitement insuffisant (ou de l'absence de traitement) de ces maladies, le processus inflammatoire peut se propager à la trachée, provoquant une trachéite.

La cause la plus commune de la trachéite aiguë est une infection virale, moins souvent un staphylocoque, un streptocoque, etc. Le développement de la trachéite est favorisé par l'inhalation d'air sec, froid ou poussiéreux, de vapeurs et de gaz irritants (peintures, essence, autres produits chimiques). Chez les personnes sujettes aux allergies, la trachéite peut se développer dans un environnement poussiéreux.

La trachéite chronique se développe principalement d'aiguë. Cela se produit souvent chez les personnes qui abusent du tabac et de l'alcool, ainsi que de la congestion des voies respiratoires en raison de l'emphysème, d'une maladie cardiaque et de problèmes rénaux. Les causes de la trachéite chronique sont souvent des maladies inflammatoires chroniques de la cavité nasale et des sinus paranasaux (rhinite, sinusite).

- espèces de bactéries streptocoques, en particulier S pyogenes;
- infections de type B sémophiles (Hib) (cette cause est moins fréquente après l'administration du vaccin contre Hib);
- des représentants du genre Klebsiella;
- des représentants du genre Pseudomonas;
- des représentants du genre Peptostreptococcus;
- des représentants du genre Prevotella;
- bactéricides;
- anaérobies;
- Moraxella catarrhalis (des études récentes suggèrent qu'il s'agit de la principale cause de trachéite bactérienne).

Le diagnostic de trachéite aiguë repose sur le tableau clinique, l'anamnèse et les résultats de l'examen de la trachée au laryngoscope.

Au cours de l'auscultation des poumons au stade initial de la trachéobronchite, on entend des râles à petites et moyennes bulles sèches, humides et non résonnantes, dispersés le long des deux poumons (principalement au niveau de la racine et des lobes inférieurs).

Aussi pour le diagnostic de la maladie peut être attribué:

- examen radiographique
- examen endoscopique

Traitement de la trachéite aiguë

Le traitement de la trachéite aiguë doit viser principalement à éliminer les facteurs de causalité et contribuant à la trachéite.

Sans utilisation d'antiviraux, le traitement est principalement symptomatique: sparadraps de moutarde sur la région du sternum et entre les omoplates, médicaments antipyrétiques et anti-inflammatoires (aspirine, paracétamol), gorgées de chaleur, inhalations thermiques.

Lorsque des symptômes d'intoxication ou la propagation du processus dans les parties inférieures des voies respiratoires - médicaments à base de sulfamide et antibiotiques, y compris sous forme d'aérosols.

Lors de l'épuisement de la toux sèche nommé - "Codeine", "Libeksin", "Glaucin".

En cas de décharge d'expectorations difficile, les expectorants incluent: herbe de Thermopsis, racine d'Althea, réglisse, etc., ainsi que des inhalations alcalines.

Pour les expectorations purulentes, des préparations à base de sulfanilamide sont prescrites, des antibiotiques (de préférence en aérosols).

Si une infection virale est supposée (en premier lieu, grippe A et B), “Remantadin” est prescrit selon le schéma suivant: le premier jour - 0,1 g 3 fois par jour, les deuxième et troisième jours - 0,1 g 2 fois par jour, le 4e jour - 0,1 g 1 fois par jour après les repas. La remantadine est plus efficace dans les premiers jours de traitement.

En cas d’association trachéite avec pharyngite aiguë, laryngite au 1 er ou 3e jour de la maladie, un mélange d’hydrochlorure d’apomorphine de 1 cuillère à soupe est efficace. l toutes les 2-3 heures, appliquer et infusion de thermopsis, Althea.

En cas d'infection virale non spécifiée, «l'interféron» est utilisé sous forme d'irrigations répétées (0,6 mg par procédure) de la membrane muqueuse du nasopharynx et de la trachée.

L'inhalation. Pour l'inhalation, il est conseillé d'utiliser un inhalateur à vapeur ou à ultrasons conventionnel. À la maison ou en l'absence d'inhalateur, un récipient émaillé ordinaire peut être utilisé pour l'inhalation, dans lequel 4 à 5 verres d'eau sont chauffés avec l'ajout de divers médicaments provoquant un léger effet anti-inflammatoire. Par exemple: 5-10 gouttes de teinture iodée à 5-10%, 1-2 c. l feuilles d'eucalyptus broyées, 0,5-1 c. eucalyptus, menthol ou huile d'anis.

Pour l'inhalation, vous pouvez utiliser un entonnoir en forme de cône enroulé dans un papier épais dont l'extrémité large recouvre étroitement le plateau, tandis que le patient respire par l'extrémité étroite de l'entonnoir inséré dans la bouche. Vous pouvez également respirer de la vapeur sur une casserole recouverte d'une large serviette ou d'un grand drap à une distance de 20 à 30 cm, en gardant à l'esprit que plus cette distance est longue, plus la température de la vapeur est basse.

Ces inhalations thermiques doivent être effectuées pendant 5 minutes plusieurs fois par jour pendant 3 à 5 jours.

Dans le traitement des exacerbations aiguës et aiguës de la trachéite chronique, des inhalations de propolis (colle d'abeille) sont souvent utilisées. Pour préparer cette inhalation, placez 60 g de propolis et 40 g de cire dans un récipient en aluminium de 300 ml et placez-le dans un autre récipient plus grand avec de l'eau bouillante. Respirez le matin et le soir pendant 10-15 minutes.

La thérapie vitaminique est également indiquée pour le traitement de la trachéite aiguë (vitamines A et C, 3 mg et 0, 1 g, respectivement, 3 fois par jour).

Avec le traitement opportun de la trachéite aiguë non compliquée, le rétablissement survient généralement en 1 à 2 semaines.

Le traitement de la trachéite chronique repose sur les mêmes principes que dans la trachéite aiguë. Pour les expectorations purulentes et mucopuruleuses, des antibiotiques à large spectre sont utilisés:

- ampicilline 2 à 3 g par jour, la durée du traitement est de 1,5 à 3 semaines;
- "Doxycycline" 0,2 g le premier jour et 0,1 g les jours suivants, la durée du traitement est de 7 à 14 jours).

Les inhalations de phytoncides d’ail ou d’oignons sont indiquées (le jus d’ail et d’oignon est préparé avant inhalation, mélangé avec une solution de novocaïne à 0,25% ou une solution de chlorure de sodium isotonique dans un rapport de 1 partie de jus pour 3 parties de solvant). Inhalation passer 2 fois par jour (au cours de 20 inhalations). Les phytoncides incluent également "Chlorfillipt". Appliquer à l'intérieur d'une solution d'alcool à 1% de 25 gouttes 3 fois par jour.

Également pour le traitement de la trachéite chronique, des médicaments expectorants à action réfractaire sont présentés, lesquels augmentent la sécrétion des glandes bronchiques et diluent les expectorations.

Par «expectorant», on entend une boisson alcaline abondante prescrite, une solution à 3% d’iodure de potassium, des infusions et des décoctions d’Althea, un thermopsis jusqu’à 10 fois par jour, une inhalation avec une solution à 2% de bicarbonate de sodium.

Les médicaments expectorants sont utilisés à la fois pendant la période d'exacerbation de la maladie et pendant la période de rémission.

1. Radis avec du miel. Dans le traitement de la trachéite, le jus de radis noir avec du miel dans un rapport 1: 1 aide beaucoup. Ils boivent dans une cuillère à soupe 3 fois par jour après les repas. Pour cuisiner, vous devez couper le noyau de radis et y mettre du miel. Le radis fera démarrer le jus et, dans quelques heures, le mélange sera prêt.

2. Lorsque des symptômes de laryngite et de trachéite apparaissent, il est utile de respirer un gruau d'oignon ou d'ail enveloppé dans de la gaze.

3. Il est utile de boire du jus de carotte fraîchement préparé pour ½ tasse 2 à 3 fois par jour.

4. Vous pouvez vous gargariser avec une infusion de pelures d'oignon. 2 cuillères à soupe de cosse verser deux tasses d'eau bouillante, insister 2-4 heures dans un thermos et plusieurs fois par jour se gargariser avec la gorge.

5. Rincer efficacement avec de la teinture de feuilles de framboise (2 cuillères à soupe versez 0,5 litre d’eau bouillante dans un thermos, insistez 1 à 2 heures).

6. Vous pouvez vous gargariser avec de la teinture de calendula (1 à 2 cuillerées à thé par tasse d'eau tiède).

7. La décoction de feuilles d'eucalyptus convient également à l'inhalation et à l'administration orale (2 cuillerées à soupe de feuilles d'eucalyptus exigent un thermos de 0,5 litre d'eau bouillante pendant 1-2 heures). Se gargariser plusieurs fois par jour, et boire 2 cuillères à soupe 3 fois par jour après les repas dans une forme chaude.

8. Les effets anti-inflammatoires et émollients ont des inhalations de vapeur de pomme de terre, une décoction d’herbes buvable: camomille (2 cuillères à soupe pour 0,5 l d’eau), plantain de grande taille (2 cuillères à soupe pour 0,5 l d’eau), racine d’Althea (2 cuillères à soupe) 0,5 litre d'eau). Ces bouillons peuvent être respirés, recouverts d'un pot de décoction, vous pouvez les boire ½ tasse 3 fois par jour avant les repas.

9. Inhalation de propolis. Pour cela, 40 g de cire et 60 g de propolis sont placés dans un plat en aluminium et placés dans un bain-marie. Respirez pendant 15 minutes deux fois par jour.

10. Mélangez les feuilles d'eucalyptus, de sauge, de fleurs de camomille, d'herbes, de menthe et de boutons de pin. La masse résultante verse un verre d'eau bouillante et met pendant 30 minutes dans un bain-marie, puis verse dans un inhalateur. Inhalez les vapeurs pendant 15 minutes maximum.

11. La recette suivante est efficace: 5 à 6 gousses d'ail et bouillir dans un verre de lait, refroidir et boire 1 cuillère à café plusieurs fois par jour.

12. En cas d'enrouement, le jus de chou fraîchement préparé, 30 à 40 minutes avant les repas, 3 à 4 fois par jour, vous aide à démarrer avec une demi-tasse et l'amener à 1 tasse.

13. Lorsque la trachéite est utile expectorant et plantes d'expectoration éclaircie: feuilles mère et belle-mère, racine de réglisse, herbe de millefeuille, elecampane, succession, thym, racine d'Althea. Pour préparer, prenez 2 cuillères à soupe de l’une de ces plantes médicinales et versez 0,5 litre d’eau bouillante dans un thermos, insistez 1 à 2 heures, filtrez et buvez ½ tasse 2 à 3 fois par jour 30 minutes avant le repas (boisson à la racine de réglisse) 2 cuillères à soupe 3-4 fois par jour).

14. Il est utile de coudre un petit oreiller, de le remplir de thym séché et de le suspendre près de la tête de lit. Les huiles essentielles de thym soulagent la toux et les maux de gorge.

15. À la maison pour la préparation de l'infusion d'eau, versez 1 tasse d'eau bouillie froide dans 2 cuillères à soupe de racines d'althéa séchées et écrasées, puis infusez à température ambiante pendant 30 minutes en remuant de temps en temps. Ensuite, le liquide est drainé sans presser le précipité, filtré à travers plusieurs couches de gaze et ajouté de l'eau bouillie froide à 200 ml.

16. Les gens utilisent le préparé pour la poudre d'altea root. Il est mélangé avec de l'eau chaude à l'état de crème épaisse. La suspension résultante est filtrée et prend 1 cuillère à soupe 2 fois par jour.

17. Une décoction très efficace pour traiter la trachéite consiste en une infusion du mélange suivant: 10 parties de thym, graines d'aneth et de menthe, 15 parties de racine de plantain et de réglisse, 5 parties de trèfle et 20 pieds de pied. 4 cuillères à soupe mélange haché verser de l'eau bouillante (800 ml), insister 1 heure et filtrer. Boisson chauffée à 40 ° C avec du miel 200 ml. Au cours de la nuit, boire 2-3 portions.

18. En médecine traditionnelle, dans de nombreux pays des conseils, pour traiter la trachéite, il existe une recette pour la décoction de bourgeons ou de jeunes pousses de pins. Pour cela, 15 boutons sont bouillis dans 250 ml d’eau. Et prenez un bouillon chaud 4 fois par jour. Vous pouvez ajouter ici 10 g de cannelle, 5 g de girofle et 1 noix de muscade.

19. Mélange d'oeufs. Il est nécessaire de faire bouillir un verre de lait, d'ajouter une cuillère à soupe de miel et de beurre, un jaune bien fouetté et une cuillère à thé. soda Boire le soir

20. Si vous avez une forme chronique de la maladie et que vous vous demandez constamment comment guérir la trachéite, essayez d’utiliser des compresses composées d’un mélange de miel, d’huile de tournesol, de moutarde sèche et de farine. Chaque ingrédient doit prendre une cuillère à soupe. Et ajoutez 1,5 cuillère à soupe. vodka. Tous mélanger, chauffer le bain-marie. Mettez le mélange dans la gaze et appliquez une compresse à l'endroit où cela fait le plus mal. Fixez avec du polyéthylène et une écharpe chaude. La procédure est répétée plusieurs jours de suite.

21. Trachéite chez les enfants: traitement avec des compresses de pommes de terre. Faire bouillir deux pommes de terre dans un uniforme, pétrir chaud, ajouter une cuillère à soupe d'huile végétale, attacher à la poitrine, couvrir et maintenir jusqu'à ce qu'il refroidisse.

22. La trachéite allergique, la médecine traditionnelle recommande un traitement par infusion de feuilles et de fruits de mûre. Pour cela 2 c. mélange verser un demi-litre d'eau bouillante et laisser infuser pendant 1 heure. Buvez la solution filtrée au lieu de thé.

Les causes et les symptômes de la trachéite chez les enfants sont les mêmes que chez les adultes. La seule différence concerne les méthodes de traitement de cette maladie.

Le fait est que le corps de l’enfant, contrairement à celui de l’adulte, n’est pas encore complètement développé et n’en est donc qu’à ses balbutiements; par conséquent, le diagnostic est erroné. Par conséquent, le choix de médicaments pour traiter la trachéite chez un enfant peut nuire à la santé du bébé. Après tout, les médicaments pour adultes peuvent être puissants pour l'enfant et avoir un impact négatif sur le développement futur du bébé.

Par conséquent, tout d'abord, le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un médecin.

La tâche principale du médecin et des parents dans le traitement de la trachéite chez les enfants est d’accroître l’immunité et de reconstituer le corps en vitamines.

Aucun médicament, en particulier les antibiotiques, sans rendez-vous, ne doit être pris de manière catégorique.

Pour vaincre la toux, le bébé se verra prescrire des sirops et des décoctions (sirop de racine de réglisse, stoptussine, prélèvement dans la poitrine), des gargarismes, une inhalation d'herbes et d'huiles essentielles, des boissons chaudes, de préférence alcalines. Aide bien le thé avec viburnum, framboise, tilleul, lait chaud au miel. Si l'enfant est très petit, le gargarisme ne fonctionnera pas. Dans ce cas, il est nécessaire de donner au bébé une tisane chaude, et le plus souvent, mieux c'est. En outre, il est recommandé de prendre trois fois par jour des vitamines A et C, qui renforcent l’immunité.

De plus, dans le traitement de la trachéite, des préparations antivirales et en aérosol sont prescrites.

En cas de trachéite, il est utile de frotter le baume du baume avec la baume du bébé. La procédure doit être effectuée deux fois par jour. Un des frottements est préférable de faire la nuit.

Le frottement peut être fait quotidiennement, à partir des premiers jours de la maladie, et les inhalations, qui seront discutées plus avant, sont utilisées au plus tôt le troisième jour suivant le début de la maladie.

L'inhalation de vapeur est un moyen très efficace de lutter contre la trachéite. Mais si le bébé est très petit, l'inhalation classique ne fonctionnera pas. Dans ce cas, vous pouvez trouver un moyen de sortir: mettez une casserole avec de l’eau et d’autres composants sur le gaz, fermez la porte de la cuisine, prenez le bébé dans vos bras et restez avec lui pendant 10 minutes près du bouillon bouillant. Si l'enfant a plus de deux ans, vous pouvez faire une inhalation classique.

Voici quelques options pour leur composition:

1. L'inhalation de miel est très efficace et favorise la récupération dans les plus brefs délais. Pour sa préparation 10 gr. fleur de miel, dissolvez-le dans l'eau, ajoutez 5 ml. chlorure de calcium. Le mélange doit être chauffé au bain-marie. Avec ces émanations, l'enfant doit respirer pendant au moins 7 minutes.

2. Iode + eucalyptus. Pour cette option, vous avez besoin de cinq verres d'eau, de 25 gouttes d'iode, de deux cuillères à soupe de feuilles d'eucalyptus ou d'herbes de sauge. Vous pouvez ajouter une cuillère à café d'huile d'anis. La durée d'inhalation, comme dans le cas précédent, est d'environ 5 à 7 minutes.

3. Inhalation d'arbre à thé. Prenez une tasse d'eau chaude et ajoutez 5 gouttes d'huile d'arbre à thé. Demandez à votre bébé de respirer au-dessus de la vapeur.

Pour le traitement de la trachéite, des compresses chauffantes sont utilisées avec succès. Elles doivent être appliquées sur la région du sternum et entre les omoplates, ainsi que pour tenir des bains de pied moutarde.

Parmi les autres activités menées pour réduire la maladie et accélérer la récupération, il est possible de distinguer:

- nettoyage humide fréquent;

- Humidification de l'air (sèche la membrane muqueuse et ne fait qu'aggraver la situation). Pour ce faire, vous pouvez utiliser un humidificateur.

De plus, vous pouvez utiliser une lampe à sel comme veilleuse. En plus de l'éclairage, cet appareil est également capable d'influer positivement sur le climat intérieur.

Dans la trachéite chronique, il n’est pas rare qu’un traitement climatique soit recommandé, c’est-à-dire un traitement en sanatorium, en mer, avec une exposition maximale à l’air frais.

Pendant la grossesse, le corps de la femme est affaibli et susceptible aux infections et aux virus. Par conséquent, elle présente souvent une inflammation de la muqueuse trachéale. Les symptômes de la trachéite chez la femme enceinte sont les mêmes que chez toutes les personnes, mais le traitement se distingue par sa durée et sa complexité en raison de la consommation limitée de médicaments.

La trachéite chez la femme enceinte est dangereuse car le virus ou l’infection peut être transmis au bébé par la placenta. La trachéite déclenchée peut nuire à la santé du fœtus et compliquer l’accouchement. Une caractéristique de cette maladie chez les femmes enceintes est qu’elle entraîne souvent une bronchite due à une "omission" de la maladie de la trachée aux bronches. Pour éviter cette trachéite, il faut diagnostiquer et traiter à temps.

La trachéite pendant la grossesse est également dangereuse car la paroi frontale de l'abdomen est tendue, ce qui est indésirable pour une femme enceinte. Par conséquent, la trachéite doit être traitée et la toux doit être rendue moins intense et moins douloureuse.

C'est important! En cas de symptômes de trachéite au cours de la grossesse, consultez toujours un médecin et ne vous soignez pas pour ne pas nuire à la santé de l'enfant à naître!

Lorsque les femmes enceintes ont des infections respiratoires, en particulier une trachéite, il est nécessaire de se reposer davantage les premiers jours. Il est conseillé d'aérer la pièce souvent, de faire un nettoyage humide deux fois par jour. Au début de la maladie est autorisé à prendre des médicaments antiviraux à base d'interféron.

Dans le traitement de la trachéite, les remèdes revêtent une grande importance, car ils soulagent la toux, car C'est l'un des principaux symptômes douloureux de la trachéite. Pour réduire l'intensité de la toux, des inhalations de vapeur ou d'ultrasons sont administrées avec une solution saline, du soda, de l'eau minérale, de l'ail ou des oignons.

En règle générale, il est prescrit chaud et souvent bu (lait avec soda ou borjomi, thé chaud avec du miel ou du citron, citron vert et autres thés, boissons aux fruits, compotes, lait). Dans le régime alimentaire devrait prévaloir les produits laitiers.

Cependant, la nomination de médicaments expectorants pouvant diluer les expectorations et faciliter leur excrétion est nécessaire.

Les expectorants utilisés pour les femmes enceintes peuvent être divisés en deux groupes:

- des préparations du réflexe action, les substances dites sécrétomotrices (bicarbonate de sodium, chlorure d'ammonium, iodure de sodium, thermopsis, ipéca, terpinehydrate). Parmi ces médicaments, il est recommandé de prendre un mélange de thermopsis, car il ne provoque aucun effet secondaire à aucun stade de la grossesse;

- mucolytiques. De tels produits incluent Ambroxol (Trisolvin, Ambrosan), Bromhexin (Mukodeck, Flegamin, Bisolvon).

Les méthodes physiques (essuyage avec une éponge humide, douche froide, froid sur la zone des gros vaisseaux) réduisent les températures élevées chez les femmes enceintes. En cas d'inefficacité, l'utilisation de paracétamol est autorisée.

De la médecine traditionnelle pour supprimer la toux, il est recommandé d'utiliser une décoction de racine d'alteynogo.

Les médicaments antibactériens dans le traitement de cette maladie ne sont pas recommandés pour les femmes enceintes. Cependant, ils peuvent être prescrits s'il y a des expectorations purulentes. Par conséquent, au cours du premier trimestre, les pénicillines semi-synthétiques, par exemple "Amoxicilline", sont généralement prescrites. À compter du début du deuxième trimestre, les macrolides (Vilprafen, Azithromycine, Rovamycine) et les céphalosporines (Céfuroxime, Kefzol) sont prescrits.

L'état général est facilité principalement par des moyens symptomatiques. Lorsque la congestion nasale est effectuée, une douche nasale est effectuée avec une solution saline ou de sel marin. En cas de sensations désagréables dans la gorge - herbes gargarantes (camomille, sauge, écorce de chêne).

La prévention de la trachéite aiguë et chronique vise à éliminer rapidement les causes de la trachéite, en renforçant le corps, en particulier les personnes exposées aux maladies aiguës des voies respiratoires supérieures.

Le durcissement du corps, la réduction de la poussière et de la pollution atmosphérique (utilisation d’épurateurs d’air) revêtent une grande importance.

Essayez également d'éviter le tabagisme actif et passif.

De plus, évitez toute hypothermie prolongée.

Maintenir propre et hygiène de base à la maison.

Essayez de marcher plus au grand air et passez activement votre temps libre.

Mangez riche en vitamines. Au fait, vous pouvez aussi faire cuire des aliments dans un bain-marie. Avec cette méthode de préparation, les produits perdent au minimum la quantité de vitamines.