Le botulisme est-il dangereux ou non? Premiers secours et traitement.

Le botulisme est une maladie infectieuse toxique aiguë causée par les effets néfastes d'une neurotoxine protéique spécifique. L'agent causal de la maladie est la bactérie Clostridium botulinum, présente dans les aliments. La pathologie se développe soudainement après avoir mangé du botulisme avec un bâtonnet infecté, parfois d'aspect tout à fait bénin, se manifestant par une paralysie et une parésie.

Au stade initial de développement, le botulisme est facilement confondu avec la gastro-entérite - une inflammation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle et de l'estomac. Avec un traitement tardif, une concentration élevée de poison dans le corps et dans les cas graves entraîne la mort.

Botulisme - Symptômes

Les principaux signes du botulisme ressemblent à de nombreuses maladies infectieuses, ce qui rend très difficile le diagnostic précoce. Dans tous les cas, le patient souffre de troubles du sommeil, de vertiges, de migraines et d’apparition de faiblesse musculaire.

Il existe 3 options pour le développement du botulisme - il s’agit de la phase initiale:

1) manifestations gastro-entériques. La variante la plus commune du flux de botulisme. Les symptômes ressemblent à une infection toxique: nausée, vomissements, constipation ou diarrhée, sensation de brûlure dans l'épigastre, flatulence, douleur aiguë au niveau des crampes d'estomac, légère augmentation de la température, sécheresse des muqueuses de la cavité buccale, difficulté à faire passer les aliments à travers l'œsophage.

2) les manifestations oculaires. Il y a une parésie d'accommodation. Symptômes: déficience visuelle - image fantôme, image floue, maillage, vision de face ou brouillard devant les yeux, hypermétropie aiguë.

3) manifestations respiratoires. Le scénario le plus dangereux se manifeste par une insuffisance respiratoire aiguë. La mort peut survenir après quelques heures. Symptômes: tachycardie, oppression thoracique et lourdeur dans la poitrine, insuffisance respiratoire (respiration superficielle), cyanose, apparition d'un essoufflement, douleur dans la région thoracique.

À l’avenir, les signes de la maladie présentent les caractéristiques suivantes: altération de la motricité des globes oculaires, omission de la paupière supérieure, vision double, pupille dilatée. Ensuite, le réflexe de déglutition est perturbé, il y a une immobilité complète de la langue, l'apparition d'une langue nasale et une perte de voix, la sensation d'un objet étranger dans la gorge. Les symptômes dans chaque cas peuvent être différents dans n'importe quelle combinaison. Membranes muqueuses sèches obligatoires et développement d'une constipation sévère.

Causes du botulisme

Le botulisme est une infection dont le scénario de développement est plutôt incertain. Lorsque le bacille pénètre dans le corps, les manifestations de la maladie peuvent commencer dès 4-6 heures plus tard. Parfois, bien que moins souvent, la période d’incubation dure de 7 à 10 jours. La bactérie Clostridium botulinum pénètre dans l'organisme des manières suivantes:

  • ingestion d’aliments contaminés - le bâton se développe le plus souvent lorsque les règles de la préservation de la maison sont violées (marinade de champignons, cuisson des saucisses, séchage et fumage du poisson de rivière et du lac);
  • à travers le sol, des oiseaux ou des animaux (vaches, lapins, oiseaux aquatiques, cochons, la baguette n’est pas nuisible, mais pour les personnes - très dangereuse);
  • par des lésions cutanées - si des conditions anaérobies sont créées à la surface de la plaie, contribuant au développement de bactéries;
  • à travers la poussière contenant des spores pathogènes - les adultes, contrairement aux enfants, ne sont pas sensibles aux spores présentes dans l'air, les nourrissons pouvant être infectés par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Traitement du botulisme à l'hôpital

Au moindre soupçon de botulisme, en particulier après avoir consommé des champignons en conserve, du poisson séché ou des saucisses faites maison, une hospitalisation est requise. Les premiers soins doivent être fournis au patient dès que possible - cela donne une chance d'obtenir un résultat favorable et une récupération plus rapide du corps. Après avoir analysé les vomissures, les aliments en conserve, lavé l’eau de l’estomac et identifié l’agent responsable de la maladie, ils commencent à détoxifier le corps.

Un certain nombre de mesures de désintoxication (spécifiques et non spécifiques) sont effectuées à l'hôpital. Du sérum de cheval antitoxique antibiostinique, une immunoglobuline antinébotulinique homologue, du plasma de donneur congelé frais (antinobulinique antitoxique spécifique) est introduit.

Par détoxication non spécifique, on entend un lavage gastrique à l'aide d'une sonde, un lavement et l'utilisation d'entérosorbants. Solutions injectées par voie intraveineuse polyioniques, glucose. Veillez à utiliser des diurétiques. La prise d'un traitement antibiotique est nécessaire pour prévenir la formation de toxines et la multiplication des bâtons de botulinum dans le corps humain. Le traitement implique une oxygénation hyperbare dans l’une des options possibles pour le développement de la maladie.

Complications et prévention du botulisme

En fonction de la dose de poison dans le corps et de la rapidité des premiers secours, les médecins déterminent le pronostic. Dans 35 à 60% des cas, le patient peut décéder d'une hypoxie. La toxine botulique provoque la paralysie des muscles respiratoires et entraîne de graves perturbations des systèmes nerveux, cardiovasculaire, immunitaire et digestif.

Pour éviter les intoxications alimentaires et les traces de botulisme dans le corps, vous devez suivre les règles de base de la nutrition:

  • ne jamais utiliser d'aliments en conserve gonflés, tant pour la production industrielle que pour la cuisine maison;
  • refuser d'acheter des produits dangereux sur les marchés;
  • rappelez-vous que le plus grand pourcentage d'empoisonnement est observé après la consommation de champignons;
  • respecter la technologie de préparation (durée du traitement thermique) et de stockage des conserves, champignons, poissons, viande en conserve et saucisses maison;
  • laver soigneusement tous les fruits, surtout avec un contact de terre;
  • aliments qui ne sont pas soumis à un traitement culinaire, à conserver uniquement dans le réfrigérateur à une température ne dépassant pas + 10 ° C;
  • Avant de manger en conserve, assurez-vous de faire bouillir 15 minutes.

Remèdes populaires contre le botulisme

L'auto-traitement dans ce cas est inacceptable, car avec le botulisme, le taux de mortalité est élevé. Toutes les recettes de la médecine traditionnelle ne sont utilisées qu'avec l'autorisation du médecin et principalement pendant la période de récupération du corps. La durée du traitement pour ce type d'intoxication peut durer jusqu'à 1 an.

Aux premiers symptômes du botulisme, il faut faire appel à une ambulance. Avant l'arrivée des médecins, il est conseillé d'effectuer un lavage gastrique avec une solution de permanganate de potassium ou de soude à faible teneur en carbonates, comme pour tout empoisonnement, et de procéder à un lavement nettoyant.

Après avoir éliminé les symptômes aigus du botulisme, les phytothérapeutes recommandent de prendre des décoctions de feuilles de plantain, d'herbes d'échinacée et d'ortie. La méthode de cuisson à la vapeur des herbes et des dosages ne peut être prescrite que par le médecin traitant.

Les guérisseurs traditionnels recommandent de prendre une décoction de cannelle pendant la période de rééducation: verser une cuillère à thé d'épices finement moulues avec 0,2 l d'eau chaude et faire bouillir à feu doux pendant environ 3 minutes, en remuant constamment. Le bouillon est légèrement refroidi et bu sous forme de chaleur.

Lors du traitement du botulisme, le patient doit suivre un régime alimentaire prescrit par un médecin. Complexes multivitaminiques souvent prescrits. Les procédures utiles sont le durcissement, les bains, les douches, le massage électrique, le massage général, la physiothérapie, la marche et la natation. Pendant la période de récupération, il est souhaitable de suivre un traitement spa.

Selon des spécialistes des maladies infectieuses, de nombreux patients intoxiqués par des aliments auraient pu sauver la vie si leur entourage l'avait conduit à l'hôpital pour qu'il administre à temps le sérum anti-tulitis. Soyez vigilant et prudent, essayez de parler des symptômes de la maladie au plus grand nombre d'amis possible et expliquez à quel point le botulisme est dangereux. Peut-être que cela sauvera la vie de quelqu'un! Vous bénisse!

Botulisme - c'est quoi? Agent causal, symptômes et traitement

L'agent causal de la maladie est la bactérie Clostridium botulinum, présente dans les aliments. La pathologie se développe soudainement après avoir mangé du botulisme avec un bâtonnet infecté, parfois d'aspect tout à fait bénin, se manifestant par une paralysie et une parésie.

Au stade initial de développement, il est facile de le confondre avec la gastro-entérite - une inflammation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle et de l'estomac. Avec un traitement tardif, une concentration élevée de poison dans le corps et dans les cas graves entraîne la mort.

Qu'est ce que c'est

Le botulisme est une maladie infectieuse qui résulte de l'ingestion du produit de l'activité vitale de la bactérie Clostridium botulinum - toxine botulinique dans le corps humain. La maladie est rarement retrouvée aujourd'hui, environ 1000 cas par an sont enregistrés dans le monde entier. La maladie continue d'être mortelle. Sa principale source de nourriture, même si d’autres se démarquent.

Classification

Il existe quatre types de botulisme:

  1. Aliments (lorsqu'ils sont infectés en consommant des aliments contenant de la toxine botulique)
  2. Plaie (lorsque les plaies ouvertes sont contaminées par un sol contaminé);
  3. Botulisme infantile (chez les enfants jusqu'à 6 mois en raison de spores de Clostridia entrant dans le tractus gastro-intestinal; la source est le plus souvent un sol contaminé, de la poussière de maison, moins souvent du miel);
  4. Botulisme d'étiologie incertaine.

Selon la gravité du botulisme divisé en formes légères, modérées et lourdes. Voir aussi: Epidémiologie du botulisme.

Comment pouvez-vous être infecté?

L'agent causal - Clostridium botulism - est largement répandu dans la nature avec un habitat permanent dans le sol. Il forme des spores extrêmement résistantes aux facteurs physiques et chimiques.

  • Les spores résistent à l'ébullition pendant 5 heures et à une température de 120 degrés. Celsius meurt dans 30 minutes. Dans un environnement avec une petite quantité d'oxygène, ils se multiplient et forment une toxine. La toxine est partiellement détruite lorsqu'elle est chauffée à 70-80 degrés. Celsius, lorsqu'il est bouilli pendant 5-15 minutes, est complètement détruit. La toxine botulique est l’un des poisons les plus puissants connus dans la nature. Sa dose mortelle pour les humains est d’environ 0,3 µg.
  • Les réservoirs d'agents pathogènes du botulisme dans la nature sont des animaux à sang chaud, moins souvent à sang froid, intestinaux de Clostridia qui sont excrétés dans l'environnement extérieur avec des matières fécales. L'agent pathogène lui-même ne cause pas de maladie humaine, seule la toxine est dangereuse. L'empoisonnement nécessite la reproduction de l'agent pathogène avec accumulation de toxine botulique dans un environnement contenant peu d'oxygène (jambon, saucisses, conserves, poisson salé), ainsi que dans des légumes, des fruits et des champignons en conserve.

Ces dernières années, le rôle des champignons en conserve a augmenté dans l'apparition du botulisme. L'accumulation de toxines est particulièrement intense à une température de 22 à 37 ° C. Une personne tombe malade en mangeant des aliments contenant de la toxine botulique. Le patient est dangereux pour les autres.

Période d'incubation

En moyenne, la période d'incubation de la maladie peut durer de plusieurs heures à un jour. Sa durée est déterminée par le nombre d'infections dans le corps.

La période allant de l’empoisonnement au début des premiers signes de botulisme peut aller jusqu’à 2-3 jours et même jusqu’à 10 jours, mais ces cas sont assez rares. Il y a eu des cas où la durée de la période d'incubation a été augmentée en raison de la consommation d'alcool par le patient.

Les manifestations de la maladie ont le plus souvent une nature soudaine, ressemblant fortement aux symptômes d'intoxication alimentaire. La toxine contenue dans les produits contaminés est rapidement absorbée par les intestins, pénètre dans le sang et se propage instantanément dans tout le corps. Dans le même temps, les organes vitaux deviennent des objets de dommages.

Plus tôt le botulisme se fait sentir, plus l'évolution de la maladie est grave.

Premiers signes

Les premiers symptômes du botulisme sont les suivants:

  1. Douleur abdominale aiguë, avec caractère de crampes.
  2. Nausée, vomissements indomptables.
  3. Diarrhée, les selles deviennent fréquentes et fluides, sans impuretés étrangères.

Ce sont des signes précoces de botulisme, beaucoup d'entre eux sont associés à une intoxication alimentaire ordinaire et ne vont pas chez le médecin. Ils comptent sur leur propre force, ce qui ne fait qu'aggraver leur état et leur pronostic.

Symptômes du botulisme

Les symptômes ci-dessus du botulisme durent environ un jour, puis une distension abdominale apparaît, une sensation de "rupture" dans l'estomac, la diarrhée est remplacée par la constipation. Ces manifestations sont causées par le développement de la parésie intestinale. Les motoneurones responsables du péristaltisme intestinal sont touchés. En conséquence, le péristaltisme disparaît, le passage dans les intestins est absent, les gaz et les masses fécales s’y accumulent.

Les symptômes neurologiques suivent des signes gastro-intestinaux. Parmi eux se trouvent:

  1. Le visage devient comme un masque, il n'y a pas d'expression faciale, le patient ne peut pas tirer la langue.
  2. Il convient également de noter la faiblesse musculaire, elle se manifeste dans presque tous les groupes musculaires.
  3. Parmi les premiers, les motoneurones qui innervent les muscles occipitaux sont affectés, ce qui provoque une paralysie, la tête pend et afin de la maintenir dans une position normale, la patiente doit la tenir avec ses mains.
  4. Parmi les symptômes neurologiques figurent également l'omission d'une ou deux paupières supérieures, dilatations des pupilles, réaction lente des pupilles à la lumière ou à son absence, strabisme, nystagmus, faible convergence.
  5. Le patient est léthargique, ses maux de tête sont de nature diffuse, vertiges, faiblesse, en règle générale, il n'y a pas de fièvre.
  6. La faiblesse des muscles intercostaux pose des problèmes de respiration, la respiration devient superficielle. Peu à peu, il y a une faiblesse dans les membres.
  7. Doubler les yeux, sensation de brouillard devant les yeux, incapacité à voir les petits détails, la lecture est difficile, ceci est dû à la paralysie des locaux.

En outre, il y a une violation du système cardiovasculaire, avec une auscultation du cœur révélée des tons étouffés. Une hypoxie (manque d'oxygène dans le sang) se développe en raison de troubles respiratoires. L'apparition d'une insuffisance respiratoire est un signe de mauvais pronostic, car il s'agit de la principale cause de décès chez les personnes atteintes de botulisme.

Il y a aussi d'autres symptômes d'empoisonnement, le botulisme se manifeste par la bouche sèche, la membrane muqueuse de la bouche est sèche, rouge vif. Dans l'espace épiglottique, il se forme une accumulation de mucus transparent qui, au fil du temps, devient blanchâtre. La voix change, elle devient assourdie, le patient s'inquiète du sentiment de "coma" dans la gorge.

Des complications

Les conséquences les plus fréquentes du botulisme sont:

Diagnostics

Le diagnostic repose généralement sur des antécédents médicaux (indiquant l'utilisation d'aliments mal transformés), un examen clinique et un examen bactériologique des matières fécales, des vomissures, des eaux de lavage de l'estomac et des intestins, du contenu de la plaie, des aliments suspects. Également effectuer la détection de la toxine dans les matériaux étudiés par la méthode biologique (sur les souris blanches).

Comment traiter le botulisme?

L'algorithme pour le traitement intensif des patients atteints de botulisme comprend:

  • lavage gastrique pour éliminer les résidus de toxines de l'estomac;
  • dialyse intestinale (solution de soude à 5%);
  • sérum antitoxique (type A, C, E à 10 000 ME, type B à 5 000 ME);
  • milieux de perfusion parentéraux à des fins de désintoxication, de correction des troubles liés aux électrolytes de l’eau et aux protéines;
  • thérapie antibactérienne;
  • oxygénation hyperbare comme moyen d'éliminer l'hypoxie;
  • traitement des complications.

Le traitement du botulisme comprend deux directions. La première consiste à empêcher la réalisation de l'hypothèse hypothétique de la formation d'une toxine in vivo, en éliminant le poison de l'organisme et en neutralisant la toxine circulant dans le sang. La seconde est l’élimination des modifications pathologiques causées par la toxine botulique, y compris les toxines secondaires.

  1. Tous les patients et les personnes suspectes de botulisme sont soumis à une hospitalisation obligatoire. Quel que soit le moment choisi, le traitement commence par le lavage de l’estomac et des intestins avec une solution à 2% de bicarbonate de sodium (soude) et un siphon avec une solution à 5% de bicarbonate de sodium jusqu’à 10 litres pour éliminer les toxines non encore absorbées. Un lavage gastrique doit être effectué au cours des 1-2 premiers jours de la maladie, lorsqu'il peut encore y avoir des aliments contaminés dans l'estomac. Effectuer un lavage avec une sonde pour éviter l’aspiration possible d’eau de lavage, par petites portions du liquide, en particulier en cas de défaillance respiratoire, afin de ne pas provoquer d’arrêt réflexe respiratoire.
  2. Dans le traitement du botulisme par antibiothérapie. Il est prescrit pour la prévention et le traitement des processus inflammatoires causés par le botulisme, agent pathogène pénétrant dans l'intestin, ainsi que pour la prévention des complications fréquentes (pneumonie, cystite). Si la déglutition n’est pas compromise, le chloramphénicol est prescrit à raison de 0,5 gramme 4 fois par jour pendant 5 jours ou d’ampicilline à raison de 0,75 à 1 gramme par jour.
  3. Les glucocorticoïdes sont utilisés comme thérapie par impulsions pour prévenir les réactions allergiques à l'administration de sérums antitoxiques hétérogènes. De plus, les glucocorticoïdes sont utilisés dans le traitement de la maladie sérique.

Des enterosorbants sont également prescrits (polyphepan, enterodez, cellulose microcristalline, etc.). Chaque jour, 400 ml de lactasol et de diurétiques (furosémide, lasix, 20–40 mg) sont injectés par voie intraveineuse. Il est nécessaire de surveiller le respect des bilans en eau et en électrolytes, ainsi que l’approvisionnement en énergie. Des agents de soutien métaboliques sont prescrits, tels que les mélanges glucose-potassium-magnésium, la riboxine, l'ATP et les vitamines (principalement les groupes B).

Réhabilitation

Une personne qui a subi un botulisme doit être sous la surveillance d'un médecin généraliste de district pendant deux semaines après son congé. S'il a des effets résiduels, il est également nécessaire de consulter un cardiologue (avec myocardite), un neuropathologiste, un ophtalmologiste (avec des conséquences liées aux organes de la vue). S'il existe des preuves au cours de la période de récupération, le médecin peut prescrire un médicament au patient - médicaments anti-atrophie optique, vitamines, médicaments nootropiques, médicaments cardiovasculaires.

  • Pendant 3 mois ou plus (comme indiqué), le patient doit éviter toute activité physique excessive. En vertu de l'interdiction, l'entraînement sportif spécialisé, le travail physique pénible, le travail, impliquent une forte pression sur l'analyseur visuel.
  • Le patient qui a subi un botulisme doit accorder une attention particulière à son régime alimentaire, à son contenu calorique et à sa composition. Il est recommandé de manger 4 fois par jour, à intervalles réguliers. Il n'est pas permis d'inclure des plats gras et épicés dans le menu, il est nécessaire de limiter la consommation de sels. Des graisses animales, il est souhaitable d'abandonner en faveur de la plante, pour fournir suffisamment de protéines. Le manque de vitamines peut être reconstitué en prenant des complexes spéciaux - komplivit, vitrum, l'alphabet, etc.

En outre, une procédure de physiothérapie peut être prescrite à une personne atteinte de botulisme. Cela comprend les manipulations de l'eau (douches médicinales, bains), le durcissement, l'inhalation d'oxygène et l'électro-sommeil. Cela est nécessaire pour se débarrasser des effets résiduels de l'hypoxie, si la maladie est aiguë. Les bénéfices apportés et les procédures de bien-être de nature générale, parmi lesquels la gymnastique thérapeutique, le massage, la natation dans la piscine. Tout cela ensemble accélérera le processus de restauration des fonctions normales du système musculaire.

Le médecin peut recommander au patient de passer une période de rééducation dans un établissement de sanatorium spécialisé dans les maladies du système nerveux.

Prévention du botulisme

Les principales mesures préventives contre l’infection sont la création de conditions qui empêchent la croissance et la reproduction des spores bactériennes et empêchent la pénétration de l’agent pathogène dans les aliments. Ces dernières incluent des mesures visant à maintenir la propreté dans les lieux de préparation des produits alimentaires, constituant un lieu favorable pour le développement de l'agent causal de la maladie.

Les produits de mise en conserve dans des récipients hermétiquement fermés sont les plus dangereux pour l'homme, car il est impossible à la maison de détruire complètement Clostridium botulinum. Il s’agit surtout de champignons, car il est très difficile de les éliminer des particules de sol, qui contiennent des spores botuliques.

Avant d'utiliser des conserves, chauffez les pots ouverts à 100 ° C pendant 30 minutes (dans de l'eau bouillante) pour détruire la toxine. Les aliments qui ne sont pas soumis à un traitement thermique, mais constituent un lieu favorable pour la toxine (poisson salé et fumé, saindoux, saucisses) doivent être conservés à une température ne dépassant pas 10 ° C.

Quel médecin contacter

En cas de suspicion de botulisme (nausées, vomissements, fièvre, diarrhée survenue après avoir consommé des conserves faites maison), il est nécessaire d'appeler une ambulance, qui conduira le patient dans un hôpital infectieux. En plus d'un spécialiste des maladies infectieuses, un neurologue peut être impliqué dans le traitement d'un patient, dans les cas graves, un anesthésiste-réanimateur.

Botulisme: qu'est-ce que c'est, causes, symptômes de la maladie et traitement

Le botulisme est une maladie infectieuse qui se développe en même temps que la toxine botulique pénètre dans le corps humain. La maladie se présente sous forme aiguë, caractérisée par une violation des systèmes nerveux central et autonome. Il y a une paralysie des muscles et peut-être l'apparition de complications graves pouvant aller jusqu'à la mort.

Lorsque les aliments ingérés, les bactéries nocives commencent à proliférer activement. L'absence d'oxygène est une condition favorable pour leur croissance rapide. Au cours de ce processus, du botulinum est libéré - une substance toxique dangereuse pour la vie humaine.

Les causes

Le moyen le plus courant d’attraper des bactéries dangereuses dans le corps humain est de traiter des aliments mal transformés. L’assistant principal et l’agent causal du botulisme est un environnement sans oxygène dans lequel se trouvent des aliments en conserve.

La nourriture la plus dangereuse:

  • conserves et couture;
  • poisson fumé et séché;
  • saucisses;
  • miel (dans de rares cas).

Le risque d'infection maximal est supporté par les produits préparés à la maison. La raison principale peut être un traitement thermique insuffisant des aliments, ainsi que le non-respect des conditions de température du stockage ultérieur.

IMPORTANT! La botuline n’apparaît pas dans le produit: ni couleur ni odeur. Déterminer que le produit est inutilisable est très difficile. Les couvercles gonflés sont un signe certain de l’état gâté des boîtes de conserve. Vous ne pouvez pas ouvrir de telles banques et goûter le produit.

Les symptômes

La manifestation des premiers symptômes peut avoir lieu à la fois sous une forme impétueuse aiguë et progressivement avec un caractère croissant (voir les photos des patients ci-dessus). Une caractéristique distinctive importante de la pathologie sont les troubles neurologiques prononcés.

La période d'incubation de la maladie peut aller de plusieurs heures à 10 jours. Pendant cette période, ainsi que tout au long de la maladie, la personne infectée n'est pas contagieuse pour les autres.

Symptômes typiques de la maladie:

  • des nausées et des vomissements;
  • douleur aiguë dans l'abdomen;
  • la diarrhée;
  • état général de faiblesse, manque de force;
  • bouche sèche (problèmes de salivation);
  • changement de voix (enrouement, changement de timbre);
  • troubles de la parole (la perte de prononciation est perdue, la parole devient difficile et incohérente);
  • désir de tousser;
  • respiration compliquée, essoufflement;
  • problèmes de vision (aux yeux des doubles, il est impossible de lire le texte, une grille apparaît, des scintillements, etc.);
  • l'expression du visage devient comme un masque.

Le stade initial ressemble souvent à des signes d'empoisonnement (aliments normaux), ce qui peut entraîner une mauvaise compréhension de la situation, ce qui affectera la rapidité de l'aide nécessaire. Une des principales caractéristiques distinctives de l'apparition du botulisme à un stade précoce est l'absence d'augmentation de la température dans la période aiguë. Toute autre intoxication est presque toujours accompagnée de fièvre.

Types de botulisme

On distingue les types de maladie suivants:

  • Nourriture Le type le plus commun. L'infection se produit par le biais de produits dans lesquels l'agent causal du botulisme est présent.
  • Enfants Observé chez les nourrissons de moins de 6 mois. L'infection pénètre dans le corps de l'enfant en raison du non-respect des règles d'hygiène (à travers la poussière).
  • Respiratoire. Une personne tombe malade à la suite d'une attaque massive de bactéries par voie aérienne (armes biologiques).
  • Plaie. L'infection se produit par une plaie ouverte sur le corps humain à la suite d'un contact avec une terre infectée.
  • Non défini. Elle survient dans de très rares cas, caractérisés par l’impossibilité d’établir la cause de l’infection.

Symptômes caractéristiques du botulisme infantile:

  • pleurer avec une respiration sifflante;
  • ne tient pas la tête;
  • état général faible;
  • maux d'estomac;
  • problèmes de succion et de déglutition.

La gravité de la maladie et la gravité des symptômes peuvent être divisées en trois étapes:

  • Lumière (dure jusqu'à 3 jours). Il se caractérise par de faibles signes de botulisme, les symptômes sont vagues. Peut-être une légère vision floue, de petits changements dans la voix, un abaissement des paupières, une faiblesse générale.
  • Moyenne (dure 2-3 semaines). Tous les symptômes caractéristiques de la maladie apparaissent, mais le système respiratoire ne présente aucun problème.
  • Lourd. En raison de l'état complexe général du corps (y compris du système respiratoire), une personne peut mourir dans les 2-3 jours, à moins de fournir une assistance appropriée en temps voulu.

Méthodes de diagnostic

Après l’apparition des premiers symptômes, vous devez consulter un médecin rapidement. Le diagnostic est effectué à l'aide de mesures complexes spéciales. Il est important de distinguer le botulisme des maladies neurologiques présentant des symptômes similaires, ainsi que des intoxications par des poisons de toutes sortes.

Des informations sont collectées sur les facteurs précédant l'apparition des symptômes. En particulier, des aliments en conserve ou du charqui maison ont été consommés. Si l'examen initial a lieu à la maison, le patient et ses proches sont informés de ce qu'est le botulisme et de son dangerosité. Il est particulièrement important de mener une telle conversation si le patient refuse d’être hospitalisé.

L'institution médicale continue de recueillir l'histoire. Des diagnostics de laboratoire sont en cours: des tests sont en cours de collecte pour déterminer s'il y a de la botuline dans le sang, l'urine ou des vomissures. De plus, si un produit a été identifié à l'origine, après quoi une infection pourrait s'être produite, il doit être envoyé au laboratoire pour analyse sans faille. Déterminez le lieu d’acquisition et suspendez les ventes ultérieures afin d’éviter l’apparition de la maladie.

Traitement botulisme

Le traitement de botulisme est effectué uniquement dans des conditions stationnaires. En cas de manifestation de symptômes dangereux, il est nécessaire d'appeler de toute urgence l'équipe de l'ambulance. Il est important pour le régulateur de signaler les soupçons de cette lésion infectieuse du corps. Bien que le malade ne soit pas dangereux pour les autres, il est hospitalisé à l'hôpital pour maladies infectieuses.

À l'hôpital, des mesures complexes sont prises pour éliminer les toxines du corps et empêcher le développement ultérieur de la maladie, ce qui peut avoir des conséquences irréversibles.

  • si, après consommation du produit présumé empoisonné par une bactérie, il ne s'est pas écoulé plus de 72 heures, un lavage gastrique est effectué. La botuline et ses propriétés toxiques sont neutralisées en utilisant une solution de soude;
  • un sérum spécial est introduit, conçu pour déduire les substances à base de toxine botulique. En l'absence d'indicateurs vitaux urgents, un test d'allergie est d'abord effectué car le médicament peut provoquer une intolérance aiguë. Pour supprimer un éventuel choc anaphylactique, l’hormone prednisolone est introduite;
  • le traitement symptomatique est effectué en fonction de la manifestation de la maladie;
  • en cas de complications du fonctionnement des voies respiratoires, il est possible de connecter le patient à un appareil respiratoire;
  • prescrit un traitement thérapeutique d'immunoglobuline équine.

Le sérum est injecté dans l'organisme avant que le laboratoire ne confirme le diagnostic: sur la base d'une évaluation globale des symptômes.

Un signe caractéristique de l'élimination des substances toxiques du corps est la disparition de la bouche sèche. Ensuite, les symptômes neurologiques disparaissent.

Le schéma thérapeutique implique la nomination des médicaments suivants:

  • traitement de désintoxication (glucose, lactasol);
  • les diurétiques;
  • cytoprotecteurs;
  • chloramphénicol;
  • ampicilline ou tétracyclines.

Après avoir effectué les mesures thérapeutiques et le déroulement thérapeutique, une série de tests est effectuée pour exclure l’apparition de complications. Le patient sort de l'hôpital, mais a l'obligation de continuer à se soumettre à un contrôle médical sur son lieu de résidence. En règle générale, dans les deux semaines, mais si des effets résiduels sont détectés, des mesures préventives et une surveillance de l'état pathologique doivent être appliquées jusqu'à la guérison complète.

Traitement à domicile (premiers secours)

Le botulisme est une maladie qui, si elle est mal administrée, peut entraîner la mort. Il est nécessaire de comprendre à quel point il est dangereux pour une personne et si l'auto-traitement est justifié.

Demander en temps utile une aide médicale empêche la maladie de se développer et d’entraîner des complications irréparables. Toutefois, avant l’arrivée de la brigade d’ambulances, vous pouvez organiser un certain nombre d’activités qui peuvent améliorer l’état du patient et tenter d’éliminer une partie de la toxine du corps. De telles actions ne sont recommandées que lorsque l'arrivée de spécialistes est retardée.

Les premiers soins, qui peuvent être fournis à la maison, sont une boisson chaude abondante, ainsi que l’utilisation de charbon actif.

Médecine populaire

Une fois le diagnostic de botulisme confirmé, les symptômes et la phase aiguë de la maladie étant neutralisés, il est temps d'appliquer un traitement thérapeutique. A ce stade, l'utilisation de la médecine traditionnelle est autorisée, mais uniquement en association avec un traitement médicamenteux prescrit.

Le remède populaire le plus courant qui aide à faire face rapidement à la maladie - est la cannelle.

Préparation: 1 c. cannelle broyée verser 1 verre d'eau, mettre le feu. Après l'ébullition, laissez bouillir pendant 2 à 4 minutes, puis retirez du feu et laissez refroidir légèrement. Ce bouillon est recommandé de boire chaud, a permis d'ajouter une petite quantité de sucre.

Parmi les décoctions et les infusions à base de plantes émettent:

Prévention

Une maladie mortelle est plus facile à prévenir qu'à guérir complètement. Étant donné que la cause d'infection la plus fréquente est la nourriture elle-même, il est toujours important, avant d'utiliser tel ou tel produit, de réfléchir à sa nature, à son mode de cuisson et aux conditions dans lesquelles il a été stocké.

Principes de base de la prévention du botulisme:

  • ne pas acheter d'aliments en conserve, de couturiers, de poisson fait maison salé et séché à des étrangers;
  • en cas de récolte indépendante pour l’hiver, tenez compte de toutes les règles de conservation: ajoutez du vinaigre ou de l’acide citrique, manipulez les bocaux et les couvercles, stockez dans une pièce sombre à une température de 2 à 6 degrés;
  • ne pas participer aux conditions domestiques dans les boîtes de conserve telles que la viande, le poisson, les herbes et les champignons;
  • ne pas ouvrir et ne pas essayer de coudre des aliments en conserve avec un couvercle gonflé;
  • pendant la cuisson, séparez toujours les aliments crus des plats préparés, conservez des planches à découper différentes pour ces types de produits.
  • règles d'hygiène personnelle: toujours se laver les mains après avoir été dehors et avant de manger;
  • faire un nettoyage humide dans la maison, surtout si la famille a un petit enfant;
  • S'il y a des blessures et des coupures aux mains, évitez tout contact direct avec le sol.

Il existe actuellement une vaccination complexe contre le botulisme. Cependant, de telles mesures préventives ne sont recommandées que pour les personnes qui sont en contact permanent avec des bactéries nocives.

Au niveau des États, la prévention du botulisme se fait au détriment des inspections sanitaires des installations de production de conserves. Tous les entrepôts et les magasins sont également soumis à un contrôle. Les produits qui n'ont pas été testés selon les normes de fabrication et de stockage ne sont pas autorisés à être vendus.

Prévisions

Si les symptômes ont été correctement identifiés et que le traitement a débuté à temps, les risques de complications graves sont considérablement réduits. L'administration rapide de sérum pour éliminer les substances toxiques du corps rend le pronostic de récupération très favorable.

L'une des complications les plus graves de l'infection est le développement d'une inflammation des poumons, qui se produit dans le contexte de problèmes d'hypoxie. Le résultat le plus terrible de la maladie est la mort d'une personne. Il survient principalement en cas d'insuffisance respiratoire, également due à un choc anaphylactique après l'administration de sérum.

En cas de refus de traitement ou de diagnostic erroné de la maladie, le risque de décès est d'environ 60%. Si l'assistance professionnelle a été fournie à temps, la probabilité de mortalité est réduite à 6%.

Les éclosions de la maladie dans le pays sont extrêmement rares, mais à chaque traitement, il est important de déterminer la source de l'infection. Bien que la personne elle-même ne soit pas contagieuse pour les autres, il est possible qu'un produit infecté ait été pris au point de vente dans de mauvaises conditions de stockage, ce qui pourrait entraîner des maladies ultérieures.

Le rétablissement complet ne peut se produire que dans quelques mois. Le traitement du botulisme est un processus long et complexe qui nécessite une approche responsable et une attention particulière aux mesures préventives.

En conclusion

La mise en conserve est l'une des méthodes les plus courantes de conservation à long terme des fruits et légumes. Toute la saison des récoltes peut être capturée dans la cuisine des ménagères, les conserves utilisant des technologies spéciales. Outre la séquence de prescription, il est important de respecter les nombreuses règles et conditions de préparation du produit pour l'hivernage, ainsi que la forme et les conditions de son stockage. Tout cela est nécessaire pour exclure la possibilité d'une maladie dangereuse - le botulisme.

Botulisme Symptômes, causes et traitement du botulisme

Bonne journée, chers lecteurs!

Dans l'article d'aujourd'hui, nous allons parler avec vous de cette maladie, comme - le botulisme, ses signes et symptômes, ses causes, ses méthodes de traitement et sa prévention.

Qu'est ce que le botulisme?

Le botulisme est une maladie aiguë, infectieuse, toxique et mortelle qui se développe en raison de l'ingestion de la bactérie botulinique (Clostridium botulinum) et de ses produits métaboliques.

Clostridium botulinum (Clostridium botulinum, Botulinum, Baculinus botulinum) est un bacille anaérobie mobile formant des spores, dont la taille varie de 0,6 à 1,0 x 4 à 9 microns. Le bâton peut exister sous 2 formes - végétative et spore.

Examinons maintenant les caractéristiques de la baguette, à partir desquelles nous pouvons mieux comprendre comment la baguette pénètre dans le corps humain et ce qui doit être fait pour qu'elle meure chez un non-humain.

La forme végétative botulinum ne peut exister que dans les conditions suivantes - en l'absence totale d'oxygène, la température du milieu est de 20 à 37 ° C. Ne pas s'effondrer dans l'environnement (produits) avec une forte concentration de sel, d'épices, d'acides. Peut vivre pendant des années. Détruit pendant l'ébullition (15 minutes) ou dans un environnement à température élevée (80 ° C - 30 minutes).

La forme de spores (les déchets produits par les bâtons de botulisme) peut persister dans l'environnement extérieur pendant des décennies. Ne s'effondre pas lorsqu'il est congelé, séché, dans une solution saline à 18% et dans de l'eau bouillante (jusqu'à 6 heures). Détruit par autoclavage - la température doit être de 120 ° C pendant 30 minutes.

Si nous prenons en compte les informations ci-dessus, nous pouvons tirer certaines conclusions qui nous guident vers le processus de cuisson ou de préparation des aliments, dans lequel la présence potentielle de botulinum devrait disparaître. Mais continuons...

Botulisme CIM

CIM-10: A05.1
CIM-9: 005.1

Causes du botulisme

Les principales sources de bâtons de botulisme sont les produits alimentaires - champignons en conserve, saucisses, poisson, légumes non lavés.

Regardons comment cette infection s'infiltre dans le corps humain?

Au début, le botulinum (Clostridium botulinum) pénètre dans les intestins d’animaux, dans la plupart des cas sauvages, qui ne se nourrissent pas complètement d’aliments «propres». Après cela, déjà dans les matières fécales des animaux, l’infection commence à se multiplier activement. Après un besoin naturel, les clostridia (l'agent causal du botulisme) pénètrent dans le sol, où ils vivent tranquillement depuis des années, puis dans le sol, avec des champignons et d'autres légumes, sur la table d'une personne. Il est important de noter ici que la cause de la maladie réside sur le produit lui-même et qu'une préparation inappropriée est un lavage insuffisant, un nettoyage insuffisant, une stérilisation de mauvaise qualité de la boîte de conserve (dans le cas d'une mise en conserve).

De plus, Clostridium botulinum, comme d’autres bactéries, produit les produits de leur activité vitale, dans notre cas la toxine botulique. La toxine botulique est l’un des poisons les plus puissants, dont la force est 375 000 fois supérieure à celle d’un serpent à sonnette. C'est pourquoi, avec des soins médicaux inopportuns et non qualifiés, une personne est sujette à la mort.

La consommation de botulisme peut également provenir de divers mollusques, oiseaux, poissons. L'infection peut également pénétrer dans le sol à partir d'un animal décédé, qui était son porteur, lors de la décomposition. Je ne peux pas manquer de mentionner le fait tiré de la Bible, qui nomme des animaux purs et impurs (Lévitique 11). Si le botulisme n'est pas l'une des raisons de l'interdiction. En effet, en fait, certains soi-disant. Les «animaux impurs» mangent des charognes, les mollusques absorbent aussi les déchets de l'eau... Laissons cette question ouverte et passons à autre chose.

Produits alimentaires potentiellement dangereux pouvant contenir le botulisme et le produit de son activité vitale:

  • Champignons (surtout en conserve)
  • Légumes et fruits (surtout en conserve)
  • Conserves
  • Saucisses
  • Jambon
  • Poisson salé, fumé et séché
  • Autres produits sans traitement thermique suffisant

Un fait intéressant est que le bacille botulinique émet une grande quantité de gaz, qui se traduit par un gonflement des boîtes de conserve après leur enroulement, mais leur odeur et leur apparence ne changent pas.

Symptômes du botulisme

Les signes d'intoxication par le botulisme se développent rapidement. La période d'incubation va de 2 à 6 heures, et rarement de quelques jours, au bout de laquelle apparaissent les premiers signes d'infection par le botulisme: douleurs abdominales, diarrhée (3 à 5 fois par jour), fièvre jusqu'à 37-37,6 ° C, vomissements. Si des soins médicaux rapides ne sont pas fournis, le poison, agissant sur le système nerveux humain, conduit à la paralysie des muscles et d'autres organes.

Parmi les autres symptômes du botulisme, on distingue:

  • Des nausées;
  • Violation de l'acuité visuelle: brouillard dans les yeux, strabisme, difficulté de mise au point, vision double, pupilles dilatées;
  • Troubles de la parole, changement de voix, aphonie;
  • Faiblesse générale;
  • Troubles de la déglutition, sécheresse de la bouche, contraction de la langue;
  • Tachycardie, essoufflement;
  • Hypertension artérielle;
  • L'amymie;
  • Ballonnements, constipation (apparaît après plusieurs accès de diarrhée);
  • Peau pâle;
  • Problèmes d'uriner (retardés).

C'est important! Si, après avoir consommé des aliments, en particulier des champignons, au moins un ou deux des symptômes mentionnés ci-dessus se manifestent, appelez immédiatement un médecin. Sinon, une paralysie des muscles, y compris du système respiratoire, peut se développer et entraîner la mort.

Complications de botulisme

Les complications les plus fréquentes du botulisme sont les suivantes:

  • Choc anaphylactique;
  • Pneumonie d'aspiration;
  • Trachéobronchite purulente;
  • Parotide purulente;
  • Maladie sérique.

Classification du botulisme

Le botulisme est classé comme facteur étiologique de la sueur. Ainsi, distinguons:

Botulisme alimentaire. Il pénètre dans le corps après la consommation de produits infectés par un bâtonnet (Clostridium botulinum), ainsi que de leurs produits métaboliques, à savoir: les toxines.

Botulisme par blessure. Il pénètre dans l'organisme par le contact du sang avec une surface infectée (coupures, injections) et il est particulièrement courant chez les toxicomanes lors d'une injection d'héroïne. Il se caractérise par un développement moins rapide. La période d'incubation peut aller jusqu'à deux semaines, jusqu'à l'apparition des premiers signes d'infection.

Botulisme "pour enfants". Cette forme de maladie n’est caractéristique que chez les enfants de moins de 6 mois. Il entre dans le corps le plus souvent après la violation des règles d’hygiène et des normes sanitaires régissant la vie de l’enfant - manger de la nourriture avec les mains sales ou avaler diverses saletés non seulement de la nourriture, mais aussi des objets extérieurs, la poussière de maison. Une source commune est également - le miel, donc ce produit n'est pas recommandé pour une utilisation par les bébés de moins de 1 an.

Parmi les symptômes du botulisme chez l’enfant, on peut citer les forts pleurs avec enrouement, la faiblesse, l’incapacité de garder la tête, le manque d’appétit, des problèmes de chaise et une violation du réflexe de succion-déglutition.

Botulisme "respiratoire". Pénètre dans le corps par aération, et ensuite, si le litige est volumineux. Fondamentalement, cela n’est possible que par l’utilisation d’armes bactériologiques.

Autres formes Le diagnostic de "botulisme non spécifié" est posé si les spécialistes des maladies infectieuses ne peuvent pas établir l'étiologie de la maladie.

Diagnostic du botulisme

Le diagnostic du botulisme est réalisé par un spécialiste des maladies infectieuses. Pour déterminer la cause de l'infection, des études de laboratoire sur les débris alimentaires, les vomissures et le sang du patient sont effectuées.

Traitement botulisme

Le traitement du botulisme doit être effectué uniquement dans un hôpital. Cela est principalement dû à la survenue possible de complications, telles que paralysie musculaire, troubles respiratoires et autres maladies mortelles.

Le traitement du botulisme comprend:

1. lavage gastrique. Il est nécessaire d'éliminer les toxines et les résidus d'aliments empoisonnés des intestins. Il est effectué dans les 1-2 premiers jours de la maladie;

2. Afin de neutraliser la toxine, des sérums anti-tropiques de types A, C, E (10 000 ME chacun) et B (5 000 UI) sont administrés par voie intraveineuse ou intramusculaire. Avant l'introduction du sérum, il est pré-désensibilisé. Dans la plupart des cas, une seule injection de sérum suffit, mais si les symptômes continuent de progresser, le médicament est ré-administré.

3. thérapie de désintoxication. Nécessaire pour l'élimination des substances toxiques. Des solutions pour perfusion intraveineuse sont principalement administrées à base de polyvinylpyrrolidone - «Hemodez», «Reopolyglukine». Ces médicaments lient bien la toxine botulique et l'éliminent du corps avec l'urine.

4. Antibiotiques. Ils sont utilisés pour supprimer le développement de bâtons de botulinum à partir de la spore sous forme végétative - «lévomycétine» (2,5 g / jour - 5 jours).

5. En cas de violation de la fonction de déglutition du patient est alimenté avec une sonde, principalement un aliment liquide. Attribuez un numéro de régime spécial 10 (numéro de table 10).

6. Dès les premiers signes d’altération de la fonction respiratoire, le patient est connecté à un ventilateur.

7. Si la miction est retardée, un cathétérisme peut être attribué au patient à l'aide de cathéters de Foley.

8. En outre, le médecin peut prescrire l’administration de solution d’adénosine triphosphate (à 3%) et de cocarboxylase.

9. Dans les cas graves, le traitement du botulisme par la méthode d'oxygénation hyperbare s'est manifesté de manière positive.

10. Après la thérapie principale, lorsque les symptômes du botulisme sont minimaux ou absents, la physiothérapie est prescrite pour accélérer le rétablissement de la santé.

La durée d'hospitalisation dans le traitement du botulisme est généralement de 3-4 semaines.

Prévention du botulisme

La prévention du botulisme implique le respect des règles et recommandations suivantes:

- Avant utilisation, les aliments doivent être soigneusement lavés et nettoyés, en particulier pour les produits en conserve.

- Respecter les règles des conserves. Les banques et les couvercles doivent être rincés et échaudés. Les couvercles d'étain avant la couture doivent être bouillis.

- Utilisez uniquement des recettes de cuisine éprouvées, en particulier lors de la mise en conserve.

- Compte tenu des particularités de stockage, les médecins ne recommandent pas la mise en conserve domestique à la maison des produits suivants: champignons, poisson, viande et légumes verts.

- Ne consommez pas d'aliments trop mûrs, gâtés ou périmés.

- Si possible, traitez les produits avec de l'eau bouillante avant de les utiliser.

- Le stockage des produits qui ne peuvent pas être traités thermiquement doit être conservé à une température ne dépassant pas 10 ° C - poisson, saucisses.

- Il est fortement déconseillé d'acheter des conserves à la main. Faites également attention au fabricant de produits en conserve et dans les magasins, car les entreprises modernes ont souvent dépassé les limites de la conscience pour la rentabilité.

- Les banques avec conservation, qui ont fait sauter le couvercle, doivent être détruites, ainsi que la préservation.

- Faites un nettoyage humide dans la maison au moins 2 fois par semaine.

- Lorsque vous blessez la peau, veillez à traiter la plaie, ne la laissez pas au hasard, cela minimise non seulement les traces de botulisme dans le corps, mais également les autres infections non moins dangereuses.

C'est important! Les aliments infectés dans des boîtes enroulées, même si le gonflement ne change pas de couleur, d'odeur, d'apparence et de goût, il est donc vivement déconseillé de vérifier le goût des aliments provenant des boîtes gonflées.

Botulisme: signes et traitement

Le botulisme est une maladie infectieuse toxique causée par les toxines de la bactérie Clostridium botulinum. La maladie est répandue. L’agent infectieux responsable de la contamination est constitué d’animaux, de poissons et d’êtres humains à sang chaud, dont les matières fécales dont les Clostridia pénètrent dans l’environnement, se transforment en spores. Sous cette forme, ils peuvent être stockés longtemps dans l'eau et le sol. Dans cet article, nous parlerons des symptômes et du traitement du botulisme.

Une fois dans la nourriture, les bactéries se multiplient rapidement en l'absence d'oxygène, libérant ainsi la toxine. Le botulisme se développe le plus souvent lorsque l'on consomme des légumes, de la viande, des champignons ou du poisson en conserve, en particulier ceux préparés à la maison. L'infection par le botulisme est possible lorsque vous mangez des saucisses, du jambon, du poisson fumé ou des conserves. Il existe des cas de botulisme dans la plaie, qui se développent lorsque des bactéries pénètrent dans la plaie.

Il convient de noter qu'une personne atteinte de botulisme n'est pas dangereuse pour les autres.

Symptômes du botulisme

La période d'incubation de la maladie dure plusieurs heures, parfois plusieurs jours. Les principaux signes du botulisme sont des symptômes neurologiques. Les symptômes de gastro-entérite et d'intoxication générale ne sont détectés que chez la moitié des patients. Les patients se plaignent de douleurs abdominales intenses accompagnées de vomissements répétés. Un peu plus tard, la diarrhée se joint, les selles sont liquides jusqu'à 10 fois par jour sans aucune impureté. Le syndrome d'intoxication est caractérisé par une fièvre du corps jusqu'à 40 ° C, un malaise et des maux de tête. À la fin du premier jour, une atonie intestinale se produit et la diarrhée est remplacée par une constipation persistante et la température corporelle est normalisée.

Après les symptômes gastro-intestinaux commencent à montrer neurologique. Les premiers signes de botulisme les plus typiques sont les troubles visuels. Les patients se plaignent du "voile devant les yeux", du dédoublement des objets, il leur est difficile de distinguer les objets proches. Ensuite, un ptosis se développe (descente des paupières supérieures) et une faiblesse musculaire progressive.

La faiblesse musculaire augmente avec la progression de la maladie. Au début, il est exprimé dans les muscles occipitaux, il est difficile pour les patients de se tenir la tête. En raison de la faiblesse croissante des muscles intercostaux, la respiration superficielle devient, il semble aux patients que la poitrine est comprimée. Les patients sont adynamiques, léthargiques, le visage en forme de masque, le développement du strabisme est possible. Il est difficile pour les patients de tirer la langue de leur bouche.

En raison de l'atrophie des muscles du larynx, le ton et le timbre de la voix changent, parfois le tonus nasal se développe, la voix devient enrouée. L'un des signes typiques du botulisme est une violation de la déglutition. Les patients ont d’abord des difficultés à avaler les aliments solides, puis les liquides. Dans les cas les plus graves, l'aphagie complète se produit, lorsque l'on essaie d'avaler de l'eau, celle-ci s'écoule par le nez. Au cours de cette période, une pneumonie par aspiration peut se développer en raison de l’aspiration de morceaux de nourriture, d’eau ou de salive. En raison de la paralysie des muscles du diaphragme, la décharge des expectorations est perturbée, son accumulation peut conduire à une asphyxie.

Un autre symptôme obligatoire du botulisme est une violation de la salivation, les patients se plaignant de la bouche sèche. La membrane muqueuse de la bouche et du pharynx est rouge vif.

Traitement botulisme

Le botulisme nécessite un traitement d'urgence à l'hôpital, où une assistance d'urgence peut être fournie pour la progression de la maladie et le développement de complications.

Aux premiers signes de la maladie, il est nécessaire de procéder à un lavage gastrique. Tout d’abord, utilisez de l’eau bouillie et du vomi à collecter pour l’étude. Dans l'ambulance et à l'hôpital pour le lavage à l'aide de sondes. Après avoir lavé l'estomac, les enterosorbants sont prescrits pour neutraliser les toxines de la lumière intestinale.

Simultanément à l'élimination mécanique de la toxine botulique du tractus gastro-intestinal, du sérum antibotulinique est administré aux patients. L'introduction de sérum est faite en cas de diagnostic selon les données cliniques, sans attendre la confirmation du botulisme en laboratoire. Le sérum est réintroduit et dans les jours qui suivent le traitement, la fréquence d'administration dépend de la gravité de la maladie. Le critère d'évaluation de l'efficacité du sérum antitoxique est le développement inverse des symptômes du botulisme. Habituellement, la bouche sèche disparaît d'abord, puis les symptômes neurologiques disparaissent progressivement.

Le schéma thérapeutique comprend également un traitement de désintoxication, l’administration de solutions étant réalisée par voie intraveineuse (solution de glucose à 5%, lactasol). Des diurétiques peuvent être prescrits pour corriger la diurèse.

Le chloramphénicol est prescrit à tous les patients pour supprimer l'activité vitale de l'agent pathogène. Au lieu de cela, le médicament peut être prescrit de l’ampicilline ou des tétracyclines. Si des complications purulentes apparaissent, un traitement antibactérien est prescrit.

En cas de progression de la paralysie des muscles respiratoires, le médecin peut décider de connecter le patient au ventilateur.

Prévention du botulisme

Les principales mesures préventives consistent à respecter les règles régissant la préparation et la conservation des produits en conserve, des produits semi-finis à base de viande et de poisson.

En cas de maladie, les produits suspects doivent être saisis et soumis à une surveillance en laboratoire. Les personnes qui, avec les malades, ont consommé ces produits devraient être placées sous surveillance médicale pendant 10 à 12 jours. L'administration intramusculaire de sérum anti-toxique antibotulinique et l'administration d'entérosorbants sont présentées.

La vaccination avec la polyanatoxine n'est effectuée que chez les personnes susceptibles d'être en contact avec des toxines botuliques.

Quel médecin contacter

En cas de suspicion de botulisme (nausées, vomissements, fièvre, diarrhée survenue après avoir consommé des conserves faites maison), il est nécessaire d'appeler une ambulance, qui conduira le patient dans un hôpital infectieux. En plus d'un spécialiste des maladies infectieuses, un neurologue peut être impliqué dans le traitement d'un patient, dans les cas graves, un anesthésiste-réanimateur.