Causes et traitement des palpitations, quoi prendre

Dans cet article, vous apprendrez: pourquoi des palpitations cardiaques peuvent survenir (ou fréquence cardiaque en abrégé HR), est-ce dangereux? Comment mener à bien son traitement et s'il est toujours nécessaire.

Un rythme cardiaque de 90 battements par minute (chez l'adulte) est considéré comme rapide. Chez les nouveau-nés, la fréquence cardiaque ne doit pas dépasser 150 battements par minute. Chez les enfants jusqu'à 10-12 ans - jusqu'à 120-130. Chez les adolescents - jusqu'à 110 battements par minute.

Les causes des palpitations peuvent être différentes et ne sont pas toujours associées aux maladies cardiaques. Dans certains cas, une fréquence cardiaque élevée peut être une variante de la norme et il n’est pas nécessaire de faire quoi que ce soit - mais dans la plupart des cas, un traitement est toujours nécessaire.

En soi, une impulsion rapide n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme d'autres troubles du corps. Ils sont soignés par des médecins tels qu'un cardiologue, un arythmiste, un chirurgien cardiaque, un endocrinologue, un nutritionniste, un médecin du sport, un neurologue, un psychothérapeute.

Principalement avec un pouls rapide, consultez un thérapeute.

Détermination de la fréquence cardiaque

Pourquoi le rythme cardiaque accélère-t-il?

Causes de la fréquence cardiaque élevée:

  • processus physiologiques normaux;
  • mauvais mode de vie;
  • défauts cardiaques et vasculaires congénitaux et acquis;
  • maladies endocriniennes.

Au cours de la journée, le pouls peut varier considérablement. Et si vous remarquez que le cœur bat un peu plus vite que d'habitude, ne vous inquiétez pas immédiatement.

Quand une impulsion rapide est normale?

Normalement, le rythme cardiaque augmente pour les raisons suivantes:

  • activité physique;
  • se réveiller après le sommeil;
  • un changement de la position du corps (lorsque vous vous êtes levé brusquement);
  • émotions fortes (à la fois négatives et positives);
  • consommation de nourriture (si vous mangez bien, le pouls peut augmenter).

Habituellement, un tel battement de coeur n'est même pas ressenti. Ou bien, vous le remarquerez peut-être, mais il ne s'accompagnera pas d'autres symptômes désagréables (inconfort, douleur à la poitrine, sensation de "décollement" du cœur de la poitrine, essoufflement grave, etc.).

Dans ce cas, vous n'avez rien à faire. Cette condition n'est pas dangereuse si vous n'avez pas de maladie cardiaque.

Le cœur bat plus souvent pendant l'enfance et l'adolescence. Si vous remarquez que votre enfant a plus de pouls que vous, c'est normal. Si l'enfant ne se soucie pas, vous pouvez être calme.

Aussi connu sous le nom de tachycardie idiopathique. Une condition dans laquelle une fréquence cardiaque élevée est associée aux caractéristiques individuelles du corps. Habituellement, dans ce cas, le rythme cardiaque s'écarte de la norme de 10 à 15 battements par minute. Dans ce cas, il n'y a aucune raison qui provoque un pouls rapide, ni aucun problème de santé. Dans ce cas également, vous n'avez rien à faire, aucun traitement n'est nécessaire.

Fréquence cardiaque élevée en raison d'un mode de vie inapproprié

La tachycardie peut être déclenchée par:

  1. fumer;
  2. régime alimentaire malsain (grandes quantités de gras, frits, épicés, fast-food, manque de produits à base de poisson);
  3. surmenage émotionnel ou physique (stress au travail ou à l'école, stress sportif excessif);
  4. manque de sommeil;
  5. boire de grandes quantités de café ou de boissons énergisantes.

Dans ce cas, consultez votre cardiologue et faites-vous tester pour déterminer si vous avez une maladie cardiaque ou d’autres organes. Si les médecins ne révèlent aucune pathologie, pour normaliser le rythme cardiaque, il est nécessaire d'éliminer les causes qui ont causé son augmentation.

Pour ajuster le régime, vous devez consulter un nutritionniste. Les athlètes auront besoin d’un médecin du sport pour élaborer un nouveau plan d’activité physique. Si vous souffrez de stress constant et de problèmes de sommeil, consultez un psychothérapeute.

Si le mauvais mode de vie provoque des maladies, le traitement de la pathologie sous-jacente à l'origine de la tachycardie sera nécessaire.

Impulsion rapide causée par la maladie

La tachycardie est un symptôme de nombreuses maladies du système cardiovasculaire:

  • ischémie cardiaque chronique (qui est elle-même provoquée par des pathologies vasculaires coronaires, par exemple l'athérosclérose ou la thrombose);
  • malformations cardiaques (sténose des valves mitrale et autres, canal artériel ouvert, troubles de la conduction myocardique, bloc auriculo-ventriculaire);
  • myocardite (processus inflammatoire dans le coeur);
  • infarctus du myocarde;
  • Syndrome WPW (présence d'un faisceau de Kent - voie anormale entre l'oreillette et le ventricule).

Dans ce cas, le rythme cardiaque rapide est paroxystique. C'est la soi-disant tachycardie paroxystique. Il est accompagné d'autres manifestations désagréables. Il peut y avoir un type d'arythmie mettant la vie en danger - fibrillation ventriculaire.

Souvent, le pouls peut également augmenter en raison de troubles du système nerveux:

  • dystonie neurocirculatoire,
  • dystonie vasculaire.

Ces maladies sont difficiles à diagnostiquer car elles s'accompagnent de nombreux symptômes similaires à d'autres maladies.

Une fréquence cardiaque élevée peut également être un symptôme de maladies du système endocrinien:

  • l'hyperthyroïdie;
  • très rarement - l'hypothyroïdie.

Dans ce cas, le pouls est fréquent constamment, pas sous forme d'attaques. Les complications comprennent le flutter auriculaire ou la fibrillation auriculaire.

Symptômes accompagnant les palpitations cardiaques

D'autres manifestations dépendent de la maladie qui a déclenché un pouls rapide. Pour comprendre à quel médecin s'adresser et quoi faire, examinez les manifestations de la maladie, dont l'un des symptômes est la tachycardie.

Tachycardie paroxystique pour malformations cardiaques

Il y a des limites de temps claires, vous pouvez donc vous rappeler exactement quand l'attaque a commencé et quand elle s'est terminée. Il peut survenir soit spontanément au repos, soit en raison de facteurs provoquants (stress, effort physique, consommation de substances affectant le système cardiovasculaire).

Une attaque de palpitations cardiaques (jusqu'à 220 battements par minute) est accompagnée de:

  • des vertiges;
  • parfois évanouissement;
  • les acouphènes;
  • sensation d'oppression thoracique et «saut» du cœur de la poitrine;
  • parfois des nausées et de la transpiration.

Pendant le paroxysme, un flutter ou une fibrillation ventriculaire peuvent se développer. Une attaque prolongée peut provoquer un choc cardiogénique et un arrêt cardiaque.

Si vous avez remarqué au moins une fois un paroxysme de tachycardie, contactez un arythmiste, qui vous prescrira un examen supplémentaire, puis un traitement (cela dépendra de la raison précise, dans la plupart des cas, il est opérationnel).

Tachycardie dans les troubles de la régulation nerveuse

L'augmentation de la fréquence cardiaque est observée avec le TRI et le NDC (dystonie neurocirculatoire).

Tachycardie avec VSD résistant (jusqu'à 140 battements par minute), le cœur réagit mal à l'effort physique. Parfois, il est si grave que le patient ne peut pas effectuer ses activités quotidiennes (marcher longtemps, monter des escaliers, etc.)

Lorsque la NDC augmente la fréquence cardiaque, elle peut être à la fois constante et paroxystique.

Manifestations de l'IRR, sauf la tachycardie:

  1. étourdissements et acouphènes fréquents;
  2. faiblesse et fatigue;
  3. transpiration;
  4. intolérance;
  5. anxiété et méfiance;
  6. somnolence;
  7. sautes d'humeur;
  8. la température baisse;
  9. les attaques de panique et les états obsessionnels sont possibles.

Avec des symptômes psychologiques prononcés, la maladie est difficile à distinguer de la névrose ou de la psychose.

Manifestations de dystonie neurocirculatoire:

  • frilosité des pieds et des mains;
  • mains et pieds froids, peau pâle;
  • fatigue, faiblesse;
  • maux de tête et vertiges;
  • pression artérielle basse ou élevée.

Le traitement de ces maladies est symptomatique. Elles sont menées par un neurologue et un cardiologue.

Symptômes de la dystonie neurocirculatoire

Palpitations cardiaques pour les troubles endocriniens

La tachycardie est toujours accompagnée d'hyperthyroïdie - une production excessive d'hormones par la glande thyroïde. Avec cette pathologie, le rythme cardiaque augmente constamment, la fréquence cardiaque atteint 120 battements par minute, même au repos. Le pouls ne ralentit pas même pendant le sommeil.

La maladie peut être identifiée par les symptômes suivants:

  • hypertrophie de la glande thyroïde;
  • grande différence entre la pression supérieure et inférieure;
  • douleur abdominale;
  • augmentation de l'appétit malgré cela - perte de poids;
  • transpiration;
  • irritabilité, fatigue;
  • violation du cycle menstruel chez les filles, augmentation des glandes mammaires et diminution de la puissance chez les hommes;
  • hypertrophie du foie (réversible);
  • glycémie élevée.

Si vous rencontrez ces symptômes, consultez un endocrinologue.

Très rarement, une tachycardie persistante peut être un signe d'hypothyroïdie, mais habituellement, avec cette maladie, le rythme cardiaque ralentit au contraire.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Diagnostics

Pour identifier les causes de la tachycardie, les médecins examinent le cœur, les organes internes, le sang, la thyroïde et le système nerveux.

Si vous avez remarqué une augmentation de la fréquence cardiaque, accompagnée d'autres symptômes désagréables, consultez votre médecin (tout d'abord, un cardiologue, il peut ensuite vous diriger vers d'autres spécialistes).

Pour déterminer la cause d'une augmentation de la fréquence cardiaque, vous devez procéder comme suit:

  • ECG;
  • Examen Holter;
  • Echo KG (échographie du coeur);
  • Échographie de la glande thyroïde;
  • Échographie du foie;
  • numération globulaire totale, cholestérol et glucose, pour les infections;
  • analyse d'urine.

Après avoir étudié les résultats de tous les tests, le médecin vous prescrira un traitement en fonction de la maladie identifiée. Pour les maladies endocriniennes ou nerveuses, vous devrez prendre des médicaments et pour les malformations cardiaques, vous serez souvent opéré.

Une fois la maladie sous-jacente éliminée, le rythme cardiaque reprend son cours normal.

Comment traiter la tachycardie dans diverses maladies

Les palpitations cardiaques peuvent être complètement guéries en se débarrassant de sa cause.

Élimination des maladies cardiaques

Les causes et le traitement des palpitations cardiaques sont étroitement liés: selon la maladie, l’augmentation de la fréquence cardiaque est traitée par différentes méthodes (conservatrice ou opératoire).

Pourquoi des palpitations cardiaques se produisent et comment y faire face

Tout le monde connaît des situations où le cœur commence à frapper fort pour l'excitation, la peur et la joie. Ceci est tout à fait normal et ne nuit pas au corps.

Autre chose, si la tachycardie se fait souvent sentir, sans être associée à une activité physique ou à des bouleversements émotionnels. Dans ce cas, un rythme cardiaque fort peut être dangereux, car le cœur travaille de manière plus intensive, ses besoins en oxygène augmentent et le risque de crise cardiaque apparaît.

Pourquoi

Les causes des palpitations sont différentes. Cela peut se produire à une pression normale, élevée ou réduite.

Les palpitations cardiaques sont la norme dans les cas suivants:

  • Avec l'activité physique: sports, travail physique, haltérophilie, marche rapide, course à pied, etc.
  • Avec stress émotionnel: peur, excitation, joie, colère, irritation, etc.
  • Avec une augmentation de la température corporelle, par exemple, dans les maladies infectieuses. Lorsque t augmente de 1 degré, la fréquence cardiaque augmente de 10 battements par minute.
  • Avec une réaction allergique.
  • De trop manger.
  • De l'utilisation de boissons énergisantes.
  • Avec point culminant.

Les causes de la tachycardie pathologique sont diverses maladies, notamment:

  • cardiosclérose;
  • la dystrophie du myocarde;
  • l'arythmie;
  • l'anémie;
  • dystonie vasculaire végétative;
  • perturbation endocrinienne;
  • l'hypoxie;
  • malformations cardiaques.

Trouver la cause exacte de l'augmentation de la fréquence cardiaque n'est possible que par un diagnostic complet.

Comment vous aider avec des palpitations cardiaques

Si une attaque de tachycardie survient pour la première fois chez une personne qui ignore ses pathologies, il doit prendre les mesures suivantes:

  • ouvrir la fenêtre à l'intérieur;
  • déboutonner le col;
  • laver à l'eau froide;
  • si possible, assurez-vous de vous coucher ou au moins de vous asseoir, mais ne restez pas debout.
  • prendre des médicaments (il peut s'agir de Corvalol, Valocordin, Validol, Valériane, Agripaume).

Beaucoup de gens paniquent au cours d'une attaque de tachycardie, surtout si cela se produit la nuit. Vous devez vous calmer et commencer à respirer correctement. Avec des palpitations cardiaques, vous devez prendre une profonde respiration, puis retenir votre souffle, tirer et expirer lentement. Le soulagement ne vient pas immédiatement, il est donc recommandé de faire environ cinq minutes.

Avec un battement de coeur fort, vous pouvez essayer de tousser.

Le massage oculaire est un autre outil qui aide à enrayer les attaques de tachycardie, accompagnée de vertiges et d'incoordination. C'est très simple:

  • fermez les yeux et appuyez sur les globes oculaires du bout des doigts;
  • gardez vos yeux dans les yeux pendant environ 10 secondes, puis relâchez-les;
  • après 10 secondes, répétez.

Aide à atténuer les effets de la tachycardie sur les points biologiquement actifs des doigts. Pour le travail du système cardiovasculaire, rencontrez le petit doigt et le pouce. Lorsque des palpitations cardiaques sont nécessaires aux deux mains, appuyez sur le bout du petit doigt sur la base de l'ongle du pouce.

La médecine traditionnelle suggère de se frotter le dos des poignets, où se trouvent les points actifs associés au travail du système cardiovasculaire.

Les palpitations cardiaques peuvent être un précurseur d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque. Dans ce cas, une assistance immédiate est requise. Vous devez appeler une ambulance et prendre des sédatifs.

Palpitations cardiaques et hypertension artérielle

Souvent, la tachycardie se caractérise non seulement par un rythme cardiaque rapide, mais aussi par l'hypertension. Si la pression augmente lors d'une attaque, les mesures suivantes sont nécessaires:

  • Il est pratique de s’asseoir ou de s’allonger et d’essayer de se détendre complètement.
  • Buvez de l'eau froide. En traversant l'œsophage, il exerce une pression sur le cœur, normalisant ainsi son travail.
  • Parfois, laver à l'eau froide peut aider.
  • Une autre façon de réduire le rythme cardiaque, si la pression artérielle est élevée, consiste à prendre une profonde respiration, à tenir votre nez et votre bouche avec votre main et à essayer d’exhaler.
  • Si la cause de l'attaque est le stress, la relaxation, l'aromathérapie et la méditation aideront.
  • Avec un rythme cardiaque prononcé, les médecins conseillent de prendre de l'anapriline.
  • Le menu devrait inclure davantage de fruits de mer et de poissons riches en acides gras oméga-3.
  • Les complexes vitaminiques doivent être pris par ceux qui souffrent de tachycardie à haute pression causée par un manque de magnésium dans le corps.

Faible battement de coeur

La tachycardie hypotensive est assez courante. Des signes tels que le rythme cardiaque rapide et la basse pression sont caractéristiques de telles conditions pathologiques:

  • choc (anaphylactique, traumatique);
  • dystonie vasculaire;
  • saignements abondants.

Lorsque la tachycardie, se développant sur le fond de l'hypotension, les symptômes suivants sont souvent observés:

  • nausée, vomissement;
  • des vertiges;
  • mal de tête;
  • peau pâle;
  • douleur dans le coeur et l'estomac;
  • sentiment de peur, anxiété accrue.

Tachycardie chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit des modifications importantes qui commencent à fonctionner différemment. Les palpitations cardiaques (jusqu'à 100 battements par minute et plus) sont normales pendant cette période. La tachycardie pendant la période de gestation est souvent bénigne et sans danger. Mais il arrive que cela s'accompagne de symptômes désagréables:

  • maux de tête;
  • des vertiges;
  • douleur à la poitrine;
  • parfois évanouissement.

Les médecins recommandent une future maman:

  • repos plus
  • éviter le stress;
  • boire plus d'eau pure.

Tachycardie chez le fœtus

Lors d'une échographie à la cinquième semaine de gestation, le médecin peut diagnostiquer une tachycardie fœtale. La fréquence cardiaque est un indicateur très important qui détermine le développement d'un enfant à naître. L’hypoxie peut être à l’origine d’un rythme cardiaque soutenu chez le fœtus, dont les causes peuvent être les suivantes:

  • trouver la future mère dans une pièce boueuse;
  • anémie chez une femme;
  • activité physique de la femme enceinte.

Palpitations cardiaques chez un enfant

Chez les enfants, le pouls est plus élevé que chez les adultes. En outre, plus l'enfant est jeune, plus son cœur bat souvent. En règle générale, un rythme cardiaque fort chez les enfants a les raisons suivantes:

  • peur, joie, situation stressante;
  • activité physique;
  • maladies cardiaques et non cardiaques;
  • changement de temps.

Si l'augmentation de la fréquence cardiaque est associée à un stress émotionnel ou physique, elle est normalisée indépendamment.

Mais la tachycardie n'est pas toujours inoffensive. Cela peut être le signe d'une maladie grave, par exemple une insuffisance cardiaque, des arythmies, une myocardite.

L'enfant peut présenter des attaques aiguës de palpitations, appelées tachycardie paroxystique. Parfois, ils durent plusieurs heures et sont accompagnés de vertiges, nausées, douleurs à la poitrine, crampes, sueurs froides, évanouissements.

Comment traiter

Le traitement est prescrit en fonction de la cause. Il est important de préserver le patient des symptômes désagréables: vertiges, maux de tête, nausées, essoufflement, évanouissements.

On utilise généralement deux méthodes: la pharmacothérapie et les remèdes populaires.

Traitement médicamenteux

Pour combattre la tachycardie, vous devez prendre les médicaments suivants:

  • Apaisante. Ceux-ci incluent des remèdes naturels à base de plantes. Voici Motherwort, Valerian, Novo-Passit. Ils peuvent être produits en comprimés, gouttes, teintures.
  • Antiarythmique. Ces comprimés normalisent le rythme cardiaque. Indépendamment, ils ne peuvent pas boire, seulement sur ordonnance. Ceux-ci incluent Flecainide, Verapamil et d'autres.

Pour le traitement de la tachycardie, prenez des comprimés de quatre groupes:

  • Glycosides cardiaques (Dogoxin).
  • Bêta-bloquants (Atenolol, Concor).
  • Préparations sédatives (Novo-Passit).
  • Antioxydants (mexicor, preductal).

Phytothérapie

Le plus souvent, de la menthe maison, de la mélisse, de la camomille, du millepertuis, de l'héroïne et d'autres sont utilisés pour traiter les palpitations cardiaques à la maison.

Pour normaliser le rythme cardiaque et la pression, vous pouvez préparer une infusion d'herbes. Pour ce faire, prenez une cuillerée de racine de valériane séchée, d’herbes de millefeuille et de mélisse. Mélanger les composants, verser de l'eau bouillante et mettre au bain-marie pendant 40 minutes. Quand cool, filtrer et boire.

L'aubépine est un autre remède efficace. L'extrait aqueux de fruits doit être pris trois fois par jour, à raison de 20 gouttes par quart de tasse d'eau avant les repas. Pour la préparation, vous aurez besoin d'une cuillère à soupe de fruits pilés, que vous devrez remplir d'un verre d'eau bouillante, mettre à feu doux et cuire jusqu'à ce qu'il reste la moitié du volume initial.

Des fleurs d'aubépine peuvent être préparés infusion. Pour ce faire, versez les fleurs (une cuillère) avec un verre d'eau bouillante et mettez-les au bain-marie pendant 15 minutes. Prendre deux fois par jour avant les repas pour un demi-verre.

À titre préventif

Afin de prévenir les attaques de tachycardie, il est recommandé:

  • Évitez le stress et les efforts physiques importants.
  • Refuser d'utiliser du thé noir et du café ou limiter leur consommation, privilégier le thé vert.
  • Au lieu de thé, vous pouvez boire l'infusion d'aubépine et d'églantier, ce qui aide à normaliser le rythme cardiaque. Pour sa préparation, les fruits de ces plantes sont mélangés dans des proportions égales, versé avec de l'eau bouillante et infusé.
  • Si la tachycardie se développe sur le fond de l'hypertension, le jus d'avoine vert aide (boire 50 g trois fois par jour) ou une infusion de fleurs de bleuet bleu (prendre ½ tasse trois fois par jour). Avec une tendance aux crises cardiaques avec une pression artérielle élevée, il est recommandé de prendre une cuillère à soupe par jour d’infusion d’Adonis et de boire du thé vert avec des feuilles de menthe ou de la mélisse.

En conclusion

Les palpitations cardiaques peuvent être ressenties par des personnes de tout âge. Pour combattre efficacement la tachycardie, vous devez connaître ses causes. Un traitement complexe permet d’obtenir les meilleurs résultats: normalisez votre mode de vie, utilisez des remèdes traditionnels et prenez des médicaments.

Palpitations: augmentées et normales, causes d'augmentation, comment et quoi traiter?

Notre cœur est conçu de telle sorte que, en cas de stress physique ou émotionnel (stress), il doit pomper plus de sang pour répondre aux besoins en oxygène des muscles squelettiques. Cela est nécessaire parce que la «partie animale», partie biologique de la nature humaine en situation de stress, suit le principe ancien de «battre, craindre, courir» pour survivre. Pour ce faire, le cœur commence à rétrécir plus souvent, augmentant ainsi le volume minute du sang pompé. Il existe une tachycardie, ou une augmentation du rythme cardiaque de plus de 90 battements par minute, qui peut être ressentie ou non par une personne sous la forme d'un sentiment de battement de coeur rapide.

palpitations cardiaques (tachycardie) à l'ECG

Cependant, l'augmentation de la fréquence cardiaque n'est pas toujours une réponse physiologique normale du corps à la charge, car elle peut survenir au repos et être une conséquence de la pathologie fonctionnelle ou organique du système cardiovasculaire.

Causes de battement de coeur

Parmi toutes les conditions pouvant provoquer un rythme cardiaque rapide, on peut distinguer physiologique, c'est-à-dire agir temporairement avec restauration indépendante de la fréquence cardiaque normale, et pathologique, c'est-à-dire basée sur divers troubles du cœur ou d'autres organes.

Causes physiologiques

  1. Activité physique - course à pied, marche rapide, natation, sports,
  2. Stress émotionnel - stress aigu et chronique, crise de panique, peur grave, stress mental,
  3. Émotions fortes - colère, joie, colère, etc.
  4. Grossesse - en raison d'une augmentation générale du volume sanguin dans le corps d'une femme enceinte ainsi que de l'augmentation de la charge sur son cœur, il existe une augmentation du rythme cardiaque, qui ne nécessite pas de traitement si aucune autre cause pathologique n'est identifiée et que la femme tolère de manière satisfaisante un rythme fréquent.

Conditions pathologiques

1) cardiaque

a) Troubles fonctionnels de la régulation du système cardiovasculaire:

  • Dystonie végétative-vasculaire (DVV, dystonie neurocirculatoire) - dysrégulation du tonus vasculaire, entraînant une augmentation réflexe de la fréquence cardiaque,
  • Dysfonctionnement du nœud sinusal (stimulateur cardiaque), qui se manifeste par une tachycardie sinusale,
  • Modifications brusques de la pression artérielle (au sein du TRI, dues aux caractéristiques fonctionnelles du corps), qui entraînent une accélération du rythme cardiaque en réponse à une pression réduite.

b) lésions organiques du myocarde:

  • Infarctus du myocarde, aigu ou différé il y a quelque temps,
  • Malformations cardiaques, nature congénitale ou acquise,
  • Hypertension, en particulier de longue date ou avec une pression artérielle élevée,
  • La cardiosclérose, c'est-à-dire la formation de tissu cicatriciel au site d'un muscle cardiaque ordinaire, par exemple après une inflammation du myocarde (myocardite) ou un infarctus aigu du myocarde,
  • Cardiomyopathies - maladies accompagnées de modifications de la structure du muscle cardiaque - hypertrophie (augmentation de la masse du myocarde) ou dilatation (amincissement du muscle cardiaque et expansion des cavités cardiaques).

Dans de telles maladies, les palpitations cardiaques peuvent se manifester par une tachycardie, lorsque le cœur se contracte souvent mais correctement, ainsi que par une fibrillation auriculaire ou d'autres types de tachyarythmies, lorsque le rythme est fréquent et anormal, c'est-à-dire si le cœur se contracte de manière irrégulière.

2) non cardiologique

Maladies d'autres organes et systèmes:

  1. Les maladies de la thyroïde, en particulier les lésions auto-immunes ou le goitre, accompagnées d'une augmentation du taux d'hormones dans le sang - l'hyperthyroïdie,
  2. Maladies du tractus gastro-intestinal - gastrite, ulcère gastrique, hernie diaphragmatique, etc.,
  3. Maladies du système broncho-pulmonaire - bronchite obstructive chronique, asthme bronchique, surtout si le patient utilise des inhalateurs dont la substance active augmente le rythme cardiaque (beroduel, salbutamol, berotok, etc.),
  4. La fièvre,
  5. Maladies infectieuses et purulentes aiguës,
  6. L'anémie,
  7. Alcool, nicotine, stupéfiants et autres intoxications,
  8. Intoxication aiguë
  9. Troubles nutritionnels avec dystrophie,
  10. Tumeurs cérébrales, médiastin, processus oncologiques en phase terminale dans le corps,
  11. Plusieurs types de choc (brûlure, traumatisme, hémorragie, etc.).

Symptômes et manifestations des palpitations

Cliniquement, les palpitations peuvent varier considérablement d'un patient à l'autre, en fonction du facteur causal, des caractéristiques psycho-émotionnelles et de la sensibilité générale de l'organisme. Dans certains cas, le rythme accéléré est ressenti par le patient comme une légère sensation désagréable de malaise thoracique, dans d'autres cas, par de graves battements cardiaques avec diverses «inversions, décolorations, arrêts», etc. Avec un pouls fortement accéléré (plus de 100 à 120 par minute) peuvent décrire leurs sentiments de cette manière - "le cœur tremble, secoue comme une queue de lièvre". Parfois, les patients ne ressentent pas du tout une accélération du rythme cardiaque.

En règle générale, les palpitations cardiaques deviennent paroxystiques et disparaissent au fur et à mesure que les facteurs déclenchants sont éliminés s'ils sont physiologiques en quelques minutes, mais une telle attaque peut parfois durer des heures, des jours voire des semaines.

Dans le cas où le patient ne souffre d'aucune maladie du cœur ou d'autres organes et que le pouls fréquent est causé par des facteurs transitoires, une fois la cause éliminée (repos, arrêt de l'exercice, exclusion d'une situation stressante), le rythme cardiaque redevient normal (60 à 90 par minute). S'il existe une certaine maladie, il peut être nécessaire d'utiliser des médicaments ou de traiter la maladie pour éliminer les symptômes désagréables.

Quels sont les autres symptômes de battement de coeur?

Chez les personnes atteintes de dystonie végétative-vasculaire, une augmentation de la fréquence cardiaque peut être combinée à des manifestations psycho-émotionnelles prononcées telles que pleurs, irritabilité, agressivité et réactions végétatives telles que transpiration, pâleur, tremblement des membres, maux de tête, nausées, vomissements. Dans les cas prononcés chez ces patients, une accélération du rythme cardiaque accompagne une crise de panique.

En présence d'un taux élevé d'hormones thyroïdiennes (hyperthyroïdie, thyrotoxicose), le patient note des palpitations cardiaques, associées à une transpiration, des tremblements internes, une perte de poids avec un appétit accru, une augmentation apparente des fissures palpébrales et des globes oculaires gonflés.

Si nous parlons de la relation des déclencheurs dans diverses maladies, alors tout peut provoquer une tachycardie - exercice ou stress dans l'insuffisance cardiaque, l'adoption d'une position horizontale après avoir mangé (surtout la nuit) en cas de maladies à l'estomac, surdose de médicaments en inhalation pour l'asthme bronchique, etc.

Des symptômes dangereux qui nécessitent une attention!

La tachycardie peut être un symptôme d'affections menaçant le pronostic vital, par exemple, si une insuffisance cardiaque et des battements de coeur forts sont combinés à une douleur intense dans la moitié gauche de la poitrine, entre les omoplates ou derrière le sternum, et s'accompagnent d'une détérioration soudaine avec une sueur froide, un essoufflement qu'on peut suspecter. patient infarctus du myocarde aigu.

Avec une combinaison de battements cardiaques fréquents, d'essoufflement, de manque d'air, de toux étouffante avec ou sans flegme mousseux rose, vous pouvez penser à l'apparition d'une insuffisance cardiaque ventriculaire gauche aiguë. Ces symptômes peuvent être particulièrement violents la nuit, lorsque la congestion veineuse du sang dans les poumons augmente et qu’un asthme cardiaque et un œdème pulmonaire peuvent alors se développer.

Dans le cas où un pouls fréquent est accompagné d'une sensation de rythme cardiaque irrégulier, on peut penser à des troubles du rythme tels que la fibrillation auriculaire, des extrasystoles fréquentes, le syndrome de tachi-Brady dans le syndrome des sinus, pouvant entraîner une perte de conscience et même un arrêt cardiaque.

La tachycardie ventriculaire et les battements prématurés ventriculaires fréquents sont particulièrement dangereux. Ils se manifestent par une augmentation considérable du rythme cardiaque et s'accompagnent de sueurs, d'un assombrissement des yeux, d'un essoufflement et d'une sensation d'essoufflement. Le danger de telles conditions est qu’elles peuvent conduire à une fibrillation ventriculaire et à un arrêt cardiaque (asystole).

Ainsi, en présence de symptômes aussi vivement exprimés et de la détérioration du bien-être général lors d'attaques de battement de coeur rapides, vous devez immédiatement consulter un médecin (en clinique ou en urgence), car ce n'est parfois que par les résultats d'un ECG que vous pouvez déterminer la cause et le degré de danger des conditions augmentation du rythme cardiaque.

Diagnostic du rythme cardiaque rapide

Comme on peut le voir dans la partie de l'article qui décrit les causes du rythme cardiaque rapide, il existe de nombreux déclencheurs et maladies causatives. Par conséquent, si le patient est incapable de déterminer de manière indépendante l'état dans lequel son rythme cardiaque augmente, et, en particulier, si ces symptômes sont difficiles pour le patient, il doit consulter un médecin en temps utile afin d'élaborer un plan d'examen et de traitement, si nécessaire.

À partir de consultations d'experts, à l'exception du thérapeute, des examens de l'endocrinologue, du gynécologue, de l'infectiologue, du gastroentérologue et d'autres médecins peuvent être nécessaires.

Parmi les études les plus informatives, on peut citer:

  1. Formule sanguine complète - pour réduire le niveau d'hémoglobine ou la présence d'un processus inflammatoire,
  2. Analyse générale de l'urine pour exclure l'inflammation chronique des reins, ainsi que les lésions rénales dues à l'hypertension, le diabète, etc.
  3. Test sanguin biochimique - examine les indicateurs de la fonction rénale et hépatique,
  4. Un test sanguin pour les maladies infectieuses - hépatite virale, VIH, syphilis,
  5. Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes, les hormones surrénales,
  6. Profil glycémique et test de tolérance au glucose en cas de suspicion de diabète sucré,
  7. Détermination du niveau d'hormones sexuelles chez la femme enceinte, en particulier si de graves maladies endocrinologiques étaient présentes avant la grossesse.
  8. ECG, en combinaison avec la surveillance Holter de l’ECG et de la tension artérielle par jour, ainsi que l’ECG après exercice mesuré au bureau des méthodes de recherche fonctionnelle,
  9. Échocardioscopie (échographie du coeur) pour le diagnostic de malformations, d'altération de la fonction contractile du myocarde et de nombreuses autres maladies cardiaques,
  10. En cas de troubles graves du rythme cardiaque, dont la cause présumée est une maladie coronarienne, un patient peut subir une angiographie coronaire - un «examen interne» des artères coronaires qui alimentent le muscle cardiaque,
  11. Échographie de la glande thyroïde, des organes internes, des organes du petit bassin, en cas de suspicion d'une pathologie correspondante,
  12. Fibrogastroscopie (examen de la muqueuse gastrique avec un gastroscope), analyse du suc gastrique à la recherche d'un ulcère peptique, fluoroscopie de l'œsophage et de l'estomac avec baryum pour suspicion de hernie du diaphragme, etc.
  13. L'examen de la fonction respiratoire peut être nécessaire si un patient décrit des symptômes de tachycardie et d'attaques d'asthme similaires à des crises d'asthme.
  14. IRM du cerveau si le neurologue soupçonne des anomalies cardiaques résultant d'une catastrophe cérébrale, telle qu'un accident vasculaire cérébral, ou d'une tumeur au cerveau ou d'autres maladies.

Il est peu probable qu'un patient ait besoin d'une liste complète des études susmentionnées car, dans la plupart des cas, des attaques de tachycardie isolée sans autres symptômes apparaissent à la suite de causes physiologiques. Si la cause est pathologique, plusieurs autres symptômes sont généralement observés. Le médecin peut donc déjà orienter le patient lors de la première inspection, dans quelle direction de diagnostic il doit évoluer.

Traitement

La réponse à la question de savoir comment et combien de temps traiter les accès de battement de coeur fréquents ne peut être répondue que par un expert en réception interne. Dans certains cas, seuls le repos, le sommeil et une alimentation appropriés sont indiqués, et dans certains cas, il est impossible de se passer d'une brigade d'ambulances sans être surveillée dans un hôpital.

Premiers soins pour une attaque de palpitations

Au stade des premiers secours, un patient en crise peut être aidé comme suit:

  • Apaiser le patient
  • Ouvrez la fenêtre, dégagez le col pour l’air frais,
  • Aidez-vous à s’allonger ou à s’accroupir si le patient s’étouffe,
  • Appeler une brigade d'ambulances
  • Mesurer le pouls et la pression artérielle,
  • Appliquez des échantillons de vagal ou de Valsalva - demandez au patient de se fatiguer et de tousser, de sorte que la pression dans la cavité thoracique augmente et que le rythme se détende un peu; Vous pouvez humidifier votre visage avec de l’eau froide et bien appuyer sur les globes oculaires pendant trois à cinq minutes.
  • Prenez une moitié ou une pilule entière d'anapriline sous la langue ou buvez une pilule d'egilok, de concor ou de coronal si vous avez déjà pris ces médicaments, mais uniquement en fonction de votre pression artérielle - avec une pression inférieure à 90/60 mmHg, ces médicaments sont absolument contre-indiqués, et le rythme est seulement médiée par les médicaments intraveineux, avec les médicaments cardiotoniques.

Ces recommandations s’appliquent aux patients atteints de maladies cardiovasculaires dans l’histoire, car dans le cas d’une autre pathologie grave, par exemple pour un patient en état d’empoisonnement grave ou de choc traumatique, les mesures de sauvetage et de stabilisation seront complètement différentes.

Ainsi, dans ce document ne sont que quelques-unes des raisons et schémas approximatifs de ce que l’on peut penser dans diverses combinaisons de battement de coeur rapide avec d’autres symptômes. Par conséquent, loin de la médecine, il est préférable de ne pas entreprendre d’autodiagnostic ni d’auto-traitement, mais de solliciter l’aide d’un médecin qui non seulement diagnostique la maladie à temps, si elle existe, mais vous prescrit également un traitement compétent qui vous permet de ne pas commencer la maladie.

Palpitations cardiaques - que faire

✓ Article vérifié par un médecin

Un rythme cardiaque fort dans un état normal, sans pathologies, se manifeste pendant l'exercice, le travail intensif ou sous l'influence de troubles émotionnels. L'accélération du rythme cardiaque est également affectée par la prise de certains médicaments, de certaines boissons - thé fort, café.

Ce sont des raisons physiologiques pour l’élimination desquelles le travail du cœur revient à la normale. La sensation d'un battement de coeur fort sans raison apparente devrait grandement alerter. Le travail intensif du cœur a besoin d'oxygène, le corps pompe le sang plus rapidement, il existe un risque d'infarctus du myocarde.

Palpitations cardiaques - que faire

Causes des palpitations

Presque toutes les maladies infectieuses s'accompagnent initialement d'une augmentation du rythme cardiaque.

L'augmentation du rythme cardiaque peut être la norme dans les cas suivants:

  • trop manger;
  • prendre certains médicaments;
  • l'utilisation des esprits;
  • activité physique;
  • stress émotionnel;
  • fièvre
  • prendre des boissons énergisantes;
  • l'allergie;
  • l'âge des enfants;
  • fin de grossesse;
  • ménopause.

Pendant le tabagisme, la fréquence cardiaque augmente également.

L'augmentation du rythme cardiaque a de nombreuses causes.

Provoquer une perturbation du rythme normal peut:

  • l'obésité;
  • surmenage;
  • augmentation de la pression;
  • des cauchemars;
  • stress et névrose;
  • intoxication par les toxines.

Après l'élimination de ces facteurs, la fréquence cardiaque revient à la normale. Mais il existe des maladies ou des affections dans lesquelles un pouls constant et fréquent est possible, c'est-à-dire que le rythme cardiaque rapide se réfère à la pathologie:

  • perturbation endocrinienne;
  • troubles sanguins;
  • maladies ulcéreuses du tube digestif;
  • malformations cardiaques;
  • maladies oncologiques;
  • l'arythmie;
  • cardiosclérose;
  • dystrophie du myocarde.

Diagnostic électrocardiographique des arythmies cardiaques

C'est important! Des épidémies ou des accès de palpitations cardiaques signalent le développement d'une maladie cardiovasculaire, d'une maladie de la thyroïde, de troubles hormonaux et leur ignorance peut être dangereuse.

Attaque de tachycardie

Tachycardie - la soi-disant augmentation de la fréquence cardiaque avec une fréquence cardiaque de plus de 90 battements par minute. Une personne ressent un changement du rythme cardiaque dû à des impulsions contractiles prématurées et parfois supplémentaires du myocarde. Un battement de coeur fort peut être perturbé même s'il est devenu moins fréquent.

Une poussée de palpitations cardiaques avec des battements de 130 ou plus par minute est appelée une attaque de tachycardie paroxystique, et le rythme cardiaque n'est pas perdu. Une personne ressent non seulement une augmentation de son rythme cardiaque, mais également des phénomènes tels que:

  • la faiblesse;
  • douleur à la poitrine;
  • essoufflement;
  • des vertiges;
  • un état de peur;
  • abaisser la pression artérielle.

Des modifications externes peuvent également se produire:

  • peau pâle;
  • changement de couleur des lèvres;
  • palpitations des veines autour du cou.

La tachycardie paroxystique se divise en deux formes: ventriculaire et supraventriculaire; pour un diagnostic correct, un examen électrocardiographique est nécessaire.

Tachycardie et hypertension

Pour un effort physique intense, une agitation mentale, une combinaison de pouls rapide et d'hypertension artérielle est normale. Lorsque cela se produit, l'adrénaline est libérée, ce qui affecte le rythme cardiaque.

L'absence d'autres symptômes négatifs indique la réponse du corps. Dans le cas de manifestations désagréables de nature différente, un rythme cardiaque fort, associé à une pression artérielle élevée, indique:

  • l'anémie;
  • oncologie;
  • troubles de la glande thyroïde.

Pour un diagnostic précis, il est nécessaire de consulter un spécialiste, un cardiologue, un endocrinologue.

Tachycardie et hypotension artérielle

Un pouls rapide et une pression artérielle basse sont typiques de ces états:

  • infarctus du myocarde;
  • intoxication aux toxines;
  • perte de sang grave;
  • choc anaphylactique;
  • type mixte ou hypotensive de dystonie neurocirculatoire.

L'infarctus du myocarde peut survenir avec une malformation cardiaque existante ou en raison du blocage du vaisseau qui alimente le myocarde en sang. Patients à risque:

  • les hommes;
  • les fumeurs;
  • souffrant d'hypertension;
  • avoir un excès de poids;
  • alcooliques;
  • les diabétiques;
  • souffrant de maladie cardiaque rhumatismale.

Les fumeurs sont à risque

La dystonie neurocirculatoire se développe dans un contexte de stress constant, de manque de sommeil, de maladies infectieuses chroniques et de modifications hormonales affectant également l’apparition du corps.

Traitement des palpitations

En cas de maladies infectieuses et catarrhales, les antipyrétiques aident, en abaissant la température, on élimine le rythme cardiaque. Une attaque de tachycardie peut aider à soulager l'eau froide, il est recommandé de la boire à petites gorgées en retenant votre souffle. Vous pouvez également laver avec de l'eau glacée.

Moyens de température peu coûteux. Antipyrétique bon marché

En tant que premier secours pour éliminer la tachycardie supraventriculaire, le patient lui-même peut effectuer l'action suivante: tendre au moment de respirer à fond. Un travailleur médical chargé du retrait de l'attaque procède à une procédure de massage du sinus carotidien (expansion de l'artère carotide interne) en appuyant sur l'artère carotide chez un patient allongé sur le dos. Si aucune des méthodes n'est efficace, des drogues sont injectées.

Les médicaments capables de normaliser le rythme cardiaque sont très divers.

  1. Les bêta-bloquants sont conçus pour réduire la fréquence cardiaque, abaisser légèrement la pression artérielle.

Les bêta-bloquants sont conçus pour réduire la fréquence cardiaque.

C'est important! Avant de prendre tout médicament, il est nécessaire de consulter un médecin, car dans certains cas, un certain type de médicament peut ne pas convenir et causer des irrégularités encore plus sérieuses dans le travail du coeur.

Par exemple, une attaque de tachycardie paroxystique chez des patients présentant une anomalie congénitale - un syndrome d'éveil prématuré des ventricules - n'est pas recommandée avec le vérapamil, en raison du risque élevé de palpitations. Le vérapamil n’est pas utilisé pour éliminer la poussée de tachycardie ventriculaire, car il n’est pas efficace.

Tableau Préparations avec un battement de coeur fort.

Palpitations cardiaques

Les palpitations cardiaques peuvent survenir non seulement dans le cadre de diverses maladies, mais aussi d’autres causes physiologiques non liées à des troubles internes. Dans certaines situations de la vie, chaque personne, y compris un enfant, a des battements de coeur fréquents. En tant que signe d'une maladie, on l'observe dans une grande variété de maladies, et pas seulement dans les maladies cardiovasculaires.

Si les causes de cette manifestation ne peuvent être déterminées de manière indépendante, il est nécessaire de contacter des spécialistes de divers domaines médicaux pour évaluer d'autres symptômes associés et établir un diagnostic. Avec une fréquence cardiaque normale, une personne ne ressent pas le battement de son cœur, mais si, pour une raison quelconque, le rythme augmente, il devient immédiatement perceptible - une personne a une forte pulsation à la nuque ou des coups violents à la poitrine.

Normalement, le pouls d'un adulte en bonne santé peut atteindre 80 battements par minute. Si le cœur bat plus de 90 fois, cela signifie que la personne a des palpitations. Si vous ne remarquez pas ce symptôme à temps et n'identifiez pas le processus ou la maladie qui l'a provoqué, il peut provoquer une insuffisance cardiaque, une crise cardiaque et également conduire à un arrêt cardiaque complet. L'augmentation du rythme cardiaque peut se manifester non seulement chez l'adulte, mais aussi chez l'enfant, mais il ne faut pas oublier que pour les enfants de moins de sept ans, il s'agit d'un processus tout à fait normal.

Étiologie

Comme mentionné ci-dessus, un grand nombre de facteurs qui ne sont pas toujours liés à des maladies graves peuvent provoquer des battements de coeur fréquents. Causes des palpitations cardiaques chez un adulte ou un enfant sans problème de santé:

  • il y a souvent un rythme cardiaque rapide après l’alcool, surtout lorsqu’il est pris en grande quantité;
  • une tendance à la manifestation d'un état nerveux avant un événement important de la vie;
  • l'impact de situations stressantes au travail ou à la maison;
  • effectuer des activités physiques intenses qui ne sont pas typiques d'une personne dans la vie quotidienne;
  • travailler ou rester longtemps sous l'influence de la lumière directe du soleil, ainsi que dans une pièce mal ventilée;
  • consommation de grandes quantités de boissons riches en caféine;
  • l'utilisation de comprimés, dont un effet secondaire entraîne une augmentation du rythme cardiaque;
  • régime irrationnel du jour, lorsqu'une personne dort trop peu de temps ou souffre d'insomnie;
  • avec une pression artérielle trop élevée ou trop basse;
  • catégorie d'âge. Les personnes âgées sont plus susceptibles aux battements de coeur fréquents;
  • L'ingestion de grandes quantités d'aliments gras, surtout avant le coucher, peut provoquer des palpitations cardiaques après avoir mangé, ce qui provoque une insomnie;
  • activité hormonale, par exemple, pendant la menstruation ou pendant la ménopause, et se produit souvent avec une forte excitation sexuelle;
  • en hauteur, si une personne est obligée de travailler longtemps en hauteur ou pour une autre raison qui s'avère être au-dessus du niveau de la mer, par exemple lors d'un tourisme ou d'une activité sportive, la pression diminue et le rythme cardiaque devient plus fréquent;
  • susceptibilité accrue, de toute action, processus ou événement. Se produit très souvent chez un enfant.

Causes pathologiques des palpitations:

  • un large éventail d'infections;
  • les pathologies cardiaques, ainsi que leur traitement inopportun;
  • manque de vitamine C;
  • diminution du taux d'hémoglobine dans le sang;
  • carence en calcium;
  • perturbation endocrinienne en cas d'ablation d'une partie ou des deux parties de la glande thyroïde;
  • myocardite;
  • hémorragie interne;
  • diverses situations de choc - augmentation du rythme dû au saignement, douleur intense, manque d'oxygène, intoxication aiguë. Le choc entraîne une diminution de la pression, ce qui provoque ce symptôme;
  • tumeurs cancéreuses ou autres lésions cérébrales;
  • anomalies congénitales du coeur.

Les pulsations cardiaques sont souvent rapides pendant la grossesse - cela est dû au fait qu'au cours d'une telle période de la vie, le corps de la femme subit de nombreux changements qui affectent le fonctionnement des organes et des systèmes internes. Après la naissance de l'enfant, ce symptôme disparaît de lui-même. Le traitement des femmes enceintes se déroule sous le contrôle total de médecins, car tous les médicaments et les pilules ne peuvent pas être pris pendant cette période.

Espèces

Un rythme cardiaque fréquent qui dure longtemps a la classification suivante, en fonction du lieu de localisation:

  • atrial ou supraventriculaire - caractérisé par une contraction rapide des oreillettes, alors que les ventricules cardiaques fonctionnent normalement;
  • ventriculaire - contraction rapide observée dans les ventricules cardiaques;

Selon la fréquence cardiaque, les palpitations cardiaques sont:

  • sinus - l'impulsion survient dans un certain noeud à travers la même périodicité;
  • arythmie - il y a une perturbation du rythme normal, les impulsions sont accélérées et il n'y a pas de séquence.

Un petit enfant peut ressentir une forme proximale de battement de coeur fréquent, qui se caractérise par une manifestation soudaine et la cessation d'une période de rythme rapide.

Selon la manifestation clinique sont distingués:

  • fibrillation auriculaire - la fréquence cardiaque atteint jusqu'à 700 battements par minute;
  • flutter auriculaire - le rythme cardiaque est stable et peut atteindre 350 battements par minute;
  • fibrillation et battement des ventricules - en raison de la fréquence élevée des battements, le cœur ne dépasse pas le sang.

Le traitement de chacun de ces types est attribué individuellement.

Les symptômes

L’augmentation prolongée et prolongée de la fréquence cardiaque étant elle-même un symptôme, les personnes atteintes présentent généralement des symptômes associés à la maladie qui a provoqué un trouble du rythme. Souvent, il y a de tels signes:

  • augmentation du pouls;
  • pulsation intense de l'artère carotide;
  • l'apparition d'essoufflement, même avec un léger effort physique;
  • accès de vertige intense;
  • alarme constante;
  • malaise dans la poitrine et le coeur;
  • s'assombrit devant les yeux;
  • faiblesse générale du corps;
  • bouche sèche;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • hypertension artérielle;
  • toux sans expectorations.

Bien que le rythme cardiaque rapide soit normal pour un enfant, les parents devraient consulter un médecin si les symptômes suivants apparaissent:

  • augmentation de la température corporelle;
  • douleur musculaire;
  • transpiration et tremblements accrus;
  • l'acquisition de la peau pâle ombre;
  • respiration inhabituelle;
  • capricieux - les bébés manifestent constamment des pleurs;
  • pulsion émétique;
  • violation de l'intestin sous forme de diarrhée.

Des complications

Si vous ne commencez pas rapidement un traitement pour la cause du rythme cardiaque fréquent, cela peut entraîner un certain nombre de complications, non seulement chez l'adulte, mais également chez l'enfant:

  • l'apparition de caillots sanguins;
  • crise cardiaque;
  • perte de conscience, qui se poursuivra jusqu'à ce que des mesures d'urgence soient prises pour normaliser le rythme et sortir une personne de son état inconscient;
  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • œdème pulmonaire;
  • perte de poids importante;
  • mort subite du patient.

Afin d'éviter les conséquences, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente à temps.

Diagnostics

Afin de déterminer pourquoi un rythme cardiaque rapide, il est nécessaire de procéder à un examen complet du patient, comprenant les activités suivantes:

  • La mesure du pouls est le moyen le plus simple de diagnostiquer un rythme cardiaque qui n’est pas normal. Le pouls se retrouve au poignet et au cou, puis marquez une minute et notez le nombre de battements;
  • examen général du patient par un médecin - vous permet d'identifier certains symptômes externes, tels que la pâleur, la faiblesse, l'épuisement. Fondamentalement, cette condition est observée chez les personnes qui ont longtemps été porteurs de ce symptôme;

Traitement

Étant donné que de nombreuses personnes sont confrontées à ce problème, les médecins se demandent souvent quoi faire avec les palpitations cardiaques. L'essentiel est de réduire la fréquence des impulsions cardiaques. Si l'attaque s'est produite à la maison ou au travail, mais qu'il n'y avait pas de médicament, vous devez vous allonger, essayer de vous calmer et de vous débarrasser de vêtements moulants, retenez votre souffle pendant un moment, puis expirez lentement. Le traitement médicamenteux consiste à prendre:

  • les sédatifs;
  • pilules normalisant le rythme cardiaque;
  • médicaments pour éliminer d'autres symptômes. Des médicaments sont prescrits à chaque patient individuellement, car les signes et les causes de son apparition sont différents.
  • médicaments qui améliorent la circulation de l'oxygène dans le corps.

Le traitement par intervention chirurgicale ne survient que lorsque le patient ne répond pas aux autres traitements pendant un certain temps. Au cours de ce traitement, de petites électrodes sont implantées sur la personne, qui sera responsable de la fréquence du rythme.

Prévention

Pour qu'un enfant ou un adulte ne connaisse jamais de problèmes de rythme cardiaque, il est nécessaire de:

  • mener une vie saine;
  • plus souvent en plein air;
  • pratiquer une activité physique régulière d'intensité modérée;
  • traiter en temps opportun les maladies susceptibles de provoquer la manifestation de ce symptôme;
  • exclure du régime alimentaire la caféine, les aliments gras et salés, manger des aliments riches en calcium.

"Palpitations cardiaques" observés dans les maladies:

L'abcès du rein est une maladie rare caractérisée par la formation d'une zone limitée d'inflammation remplie d'infiltration purulente. Le foyer pathologique est séparé des tissus sains de cet organe par un puits de granulation. La maladie se réfère au nombre de maladies nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence.

L'agoraphobie est une maladie du spectre névrotique, qui appartient au groupe des troubles phobiques anxieux. La manifestation caractéristique des pathologistes est la peur d'être dans des lieux publics et dans des espaces ouverts. Il convient de noter que l'agoraphobie comprend non seulement la peur des espaces ouverts, mais également la peur des portes ouvertes, la peur de la présence d'un grand nombre de personnes. Habituellement, le sentiment de panique chez une personne découle du fait qu’elle n’a pas l’occasion de se réfugier dans un endroit sûr pour elle.

Granulocytes - leucocytes ayant un cytoplasme granulaire spécifique (granuloïde). La moelle osseuse est responsable de leur production. L'agranulocytose est une maladie caractérisée par une diminution du contenu des granulocytes dans le sang. Cela conduit à une sensibilité accrue du patient à diverses maladies fongiques et bactériennes. L'immunité humaine s'affaiblit progressivement, ce qui entraîne de nombreuses complications à l'avenir. Mais avec une détection rapide de la pathologie et son traitement approprié, tout cela peut être évité.

L'adénome surrénalien est la tumeur la plus commune de cet organe. Il a un caractère bénin, comprend le tissu glandulaire. Chez les hommes, la maladie est diagnostiquée 3 fois moins que chez les femmes. Le groupe de risque principal comprend les personnes âgées de 30 à 60 ans.

L'adénome parathyroïdien est une petite croissance bénigne de 1 à 5 cm, capable de synthétiser de manière indépendante l'hormone parathyroïdienne, provoquant des symptômes d'hypercalcémie chez une personne. Les glandes parathyroïdes sont situées sur la surface arrière de la thyroïde et leur objectif principal est de produire de l'hormone parathyroïdienne, impliquée dans le métabolisme du calcium et du phosphore dans le corps. L'adénome conduit au fait que la parathormone commence à être produite plus que nécessaire, ce qui provoque les symptômes de cette maladie.

L'adénome formé sur la glande thyroïde est une tumeur bénigne à bords nets et une capsule fibreuse. Une telle tumeur n'est pas soudée aux tissus environnants, elle est de petite taille et absolument indolore. Le danger d'un adénome sur la glande thyroïde réside dans son éventuelle dégénérescence en tumeur maligne. Par conséquent, si la tumeur se développe rapidement, son retrait immédiat est indiqué. L'opération consiste à exciser le néoplasme avec la capsule, puis à l'envoyer pour un examen histologique afin de confirmer ou d'infirmer la présence de cellules cancéreuses dans l'adénome.

L'acrophobie est une maladie caractérisée par la peur des hauteurs. Dans ce cas, une personne peut ressentir des vertiges, des nausées et des vomissements et, dans certains cas, des réactions motrices perturbées, voire de la stupeur. Différentes personnes sont à l'origine de cette affection pour diverses raisons. Le degré de manifestation est également différent. Mais dans tous les cas, c'est un grand inconfort pour une personne. Une personne ne peut pas lutter seule contre une telle pathologie et a donc besoin de l'aide d'un médecin qualifié.

L'arthrite allergique est une pathologie aiguë caractérisée par une modification des articulations. Cette maladie est souvent causée par la progression des allergies aux antigènes d'origine étrangère. Elle se distingue par le fait qu’elle a un parcours simple, qu’elle est facile à traiter et que les pronostics sont favorables. Avec une telle maladie, l'arthrite infectieuse-allergique se manifeste souvent. Cela est dû au fait que le corps est trop susceptible aux agents pathogènes pendant cette période. Ce sont deux troubles différents qui ont presque les mêmes symptômes et le même cours.

L'infection anaérobie est une maladie de nature bactériologique, provoquée par la croissance et la reproduction de bactéries sans oxygène ou par sa grave pénurie. L'agent causal est une bactérie anaérobie. Leurs toxines pénètrent dans le corps et sont considérées comme très dangereuses. Les bactéries affectent principalement les muscles et les tissus conjonctifs. Les patients sont plus susceptibles de présenter des symptômes d'empoisonnement du corps que des signes de nature locale. Chez les femmes, cette pathologie résulte d'un avortement anormal ou de lésions graves des organes génitaux.

L'angiomyolipome est un cancer rare bénin qui se forme en raison d'une mutation de cellules vasculaires, musculaires et adipeuses. Ce type de pathologie affecte principalement les reins, mais on trouve également des lésions des glandes surrénales, du pancréas et de l'utérus. Les ovaires, le cortex surrénalien et le cerveau sont également sensibles à la pathologie.

L'anévrisme du coeur est une pathologie extrêmement difficile qui peut à tout moment causer une perte de sang importante et entraîner la mort du patient. Un anévrisme se forme en raison de l'amincissement et du gonflement de la partie du myocarde. À chaque nouvelle impulsion cardiaque, ses parois ne deviennent que plus minces; il ne s'agit donc que d'une question d'un certain temps où, sans traitement, l'anévrisme cardiaque se rompra.

L'anémie chez les enfants est un syndrome caractérisé par une diminution du taux d'hémoglobine et de la concentration de globules rouges dans le sang. Le plus souvent, la pathologie est diagnostiquée chez les enfants jusqu'à trois ans. Un grand nombre de facteurs prédisposants peuvent affecter le développement d'une telle maladie. Cela peut affecter des facteurs externes et internes. En outre, n'exclut pas la possibilité de l'influence d'une grossesse insuffisante.

Anthropophobie (syn. Phobie humaine, peur de la foule) - un désordre dont l’essence réside dans la peur panique des individus, qui s’accompagne d’une idée obsessionnelle de s’isoler d’eux. Cette maladie doit être distinguée de la phobie sociale, dans laquelle on craint un grand nombre de personnes. Dans les cas de cette maladie, le nombre de personnes importe peu, l’essentiel est que tout le monde soit inconnu du patient.

L'apnée est un processus pathologique causé par l'un ou l'autre facteur étiologique conduisant à un arrêt momentané de la respiration pendant le sommeil. L'apnée du sommeil nocturne chez les nouveau-nés est assez courante - jusqu'à 60% des cas. Chez les prématurés, ce chiffre atteint 90%. Dans ce cas, il est possible comme une violation du processus de respiration et son arrêt, mais pas plus de 10 secondes. Dans la plupart des cas, l'apnée du sommeil disparaît après 3 à 5 semaines.

L'appendicite chez un enfant est une inflammation de l'annexe, considérée comme l'une des affections urgentes les plus courantes en chirurgie pédiatrique, puisqu'elle représente environ 75% des opérations médicales d'urgence.

La dysplasie arythmogène (cardiomyopathie ventriculaire droite arythmogène synchrone, maladie de Fontan, ARVD) est une maladie caractérisée par le remplacement progressif du tissu musculaire normal du myocarde par du tissu conjonctif ou du tissu adipeux. Le plus souvent, le ventricule droit est affecté et les lésions du ventricule gauche se produisent dans des cas isolés et uniquement lors de la progression de la maladie.

Le syndrome asthéno-végétatif est un trouble fonctionnel du système nerveux autonome qui régule l'activité normale de tous les organes internes et des systèmes de l'organisme. La base de la maladie est une violation du passage des impulsions des terminaisons nerveuses vers les cellules tissulaires, ou des troubles sont observés entre les neurones du système nerveux central et des systèmes périphériques avec la participation obligatoire de la tige autonome.

Le syndrome asténo-névrotique (syn. Asthénie, syndrome asthénique, syndrome de fatigue chronique, faiblesse neuropsychiatrique) est un trouble psychopathologique à évolution lente, qui touche à la fois les adultes et les enfants. Sans traitement en temps opportun conduit à un état dépressif.

Le statut asthmatique est une crise d'asthme bronchique prolongée, due à la progression de l'insuffisance respiratoire. Cette pathologie se développe à la suite d'un œdème de la muqueuse bronchique, ainsi que de spasmes de leurs muscles. Dans le même temps, il n'est pas possible d'arrêter une crise en prenant une dose accrue de bronchodilatateurs, qui, en règle générale, prennent déjà un patient asthmatique. Le statut asthmatique est une condition très dangereuse pouvant entraîner la mort du patient. Il nécessite donc des soins médicaux d'urgence.

L'atélectasie du poumon est une maladie plutôt dangereuse caractérisée par la présence de tissu pulmonaire sans air. Cela signifie que le lissage ou la décomposition diffuse des tissus de cet organe est insuffisant. Un grand nombre de facteurs prédisposants sont à l’origine du développement d’une telle maladie, allant des anomalies congénitales à l’aboutissement de nombreuses années de dépendance à la cigarette.

La pneumonie atypique est un processus inflammatoire dans les poumons, dont l'étiologie n'est pas typique. En d'autres termes, la maladie n'est pas causée par des bactéries, principalement des cocci, comme c'est le cas dans les cas de pneumonie classique, mais par des micro-organismes et des virus.

Constipation atonique - modification du fonctionnement normal de l'intestin entraînant un retard de la défécation. La condition est causée par une altération de la motilité intestinale. Les femmes sont plus souvent confrontées au problème de la constipation atonique que les hommes. Cependant, s’il s’agit d’un cas isolé, ne vous inquiétez pas, c’est bien pire lorsque la maladie accompagne constamment la personne et devient la norme.

La thyroïdite auto-immune est une maladie auto-immune de la glande thyroïde, caractérisée par une évolution chronique. Au cours de son développement, les thyrocytes sont détruits progressivement et à long terme. En conséquence, l’hypothyroïdie commence à progresser. Les statistiques médicales sont telles que la maladie touche 3 à 11% de la population totale.

Troubles affectifs (changements d'humeur) - il ne s'agit pas d'une maladie distincte, mais d'un groupe d'affections pathologiques associées à une violation des expériences internes et à l'expression externe de l'humeur d'une personne. De tels changements peuvent conduire à un mauvais ajustement.

Acidose - état de l'organisme, dû à certains facteurs étiologiques, caractérisé par une violation de l'équilibre acido-basique. Une telle violation peut survenir tant chez les adultes que chez les enfants. L'acidose métabolique, comme d'autres formes de ce processus pathologique, peut entraîner non seulement des complications, mais également la mort. Par conséquent, l'auto-traitement est inacceptable - vous devez consulter un médecin.

Aérophobie - une violation de nature psychologique, qui se traduit par une peur panique de voler dans n’importe quel avion. Les statistiques montrent qu'environ 40% des habitants de la planète souffrent de cette maladie. Cependant, si vous prenez en compte votre santé et si vous menez correctement vos activités préparatoires avant le vol, vous pouvez minimiser les symptômes de cette violation.

La rage est une pathologie infectieuse grave qui se développe chez l'homme après avoir été mordu par un chat, un chien ou un animal sauvage. Cette maladie se caractérise par de graves symptômes et entraîne souvent la mort d'une personne.

Le blocage du faisceau du faisceau de His (BNPG) est une pathologie cardiologique exprimée en violation de la conduction intracardiaque, du ralentissement ou de l’arrêt complet de la conduction le long des branches du faisceau de His. Les signes de blocage incomplet du paquet droit de son paquet sont généralement absents au stade initial de développement. Lorsque la maladie s'aggrave, le tableau clinique se manifeste, qui se caractérise par une faiblesse, des vertiges et une symptomatologie de la perturbation du système cardiovasculaire.

La maladie de Takayasu est une pathologie auto-immune chronique qui affecte l'aorte et ses principales branches. Elle se caractérise par une perte de pouls dans les mains et par la formation de vaisseaux sanguins annulaires sur la rétine.

L'asthme bronchique chez l'enfant est une maladie caractérisée par des périodes alternées de rémission et d'obstruction des voies respiratoires, totalement ou partiellement réversibles. Lors d'une attaque de la maladie, un spasme des petites et grandes bronches se produit, mais même pendant les périodes de bien-être normal de l'enfant, des processus inflammatoires de la membrane muqueuse de cet organe sont diagnostiqués. La maladie a une nature principalement allergique et ses premiers signes peuvent apparaître chez la moitié des enfants malades âgés de moins de deux ans et chez 80% des enfants avant l'âge scolaire.

Page 1 sur 8

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.