Douleur au coude: causes, traitement, que faire si le coude fait mal que de traiter

La douleur dans l'articulation du coude de la main droite ou gauche n'est pas considérée comme une pathologie rare et ne dépend pas de l'âge. Le traumatisme ou l’activité professionnelle constituent le principal facteur de son développement. Cette articulation subit des contraintes motrices quotidiennes (flexion-extension), susceptibles à l'influence de divers poids, que la personne porte.

La structure de l'articulation du coude

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires.» Pour en savoir plus.

Donc, son anatomie n'est pas si simple. Le coude gauche ou droit comprend plusieurs articulations: brachioradiale, brachioptère, radioulaire proximal. Ensemble, ils créent un mécanisme complexe.

La flexion et l'extension de l'articulation du coude fournissent les muscles. Ils sont attachés à l'articulation avec les tendons. Pour la fixation du sac articulaire, il y a 4 faisceaux. La structure de ce "mécanisme" inclut les vaisseaux sanguins qui assurent l’entrée et la sortie du sang, ainsi que les ganglions lymphatiques. Le coude contient également un réseau de nerfs à l'aide duquel il est innervé.

Douleur au coude: causes

Les coudes gauche et droit peuvent faire mal. Et les raisons sont complètement différentes. Naturellement, pour commencer à traiter cette pathologie, vous devez les examiner plus en détail. La cause de la douleur dans l'articulation du coude est:

  1. Choc, ecchymose, microtraumatisme dû à une flexion ou à une extension inappropriée du bras, augmentation de la charge (transport de sacs lourds).
  2. Perturbation de la circulation sanguine locale. Ici, la cause de la pathologie est la compression des vaisseaux sanguins, petits et grands.
  3. Les changements dégénératifs du cartilage liés à l'âge, ainsi que la détérioration prématurée des tissus, déclenchée par des processus inflammatoires dans la poche synoviale.
  4. L'épicondylite (externe et interne) est une inflammation des ligaments de l'articulation du coude. Cette raison est la plus fréquente. Cette maladie provoque des douleurs après des exercices physiques, du poids et des rotations prolongées du bras vers la droite ou la gauche. La charge entraîne des ligaments de microtraumatismes. Au repos, la gêne ne se produit pas.
  1. Ostéochondrose cervicale. Dans ce cas, l'apparence du coude ne change pratiquement pas. Dans ce cas, non seulement l'articulation peut faire mal, mais le malaise s'étend à toute la main droite ou gauche. Augmentation de la douleur due à l'hypothermie. De plus, la main peut devenir engourdie.
  2. Arthrose Cette maladie ne se caractérise pas uniquement par la douleur. Lorsque vous pliez ou redressez l'articulation du coude, vous entendez un craquement. Si le traitement n'a pas été prescrit, l'articulation est déformée et modifiée extérieurement.
  3. L'arthrite Cette pathologie ne se développe pas indépendamment. Fondamentalement, il a une nature systémique. En plus de la douleur ressentie par le patient, il présente une rougeur de l'extérieur ou de l'intérieur de l'articulation, il gonfle.
  4. Bursite (maladie du sac synovial).
  1. Tendinite (inflammation des tendons).
  2. Fasciite diffuse (inflammation musculaire).
  3. Chondromatose synoviale.
  4. Hernie ou saillie du disque intervertébral.

La douleur dans l'articulation du coude est également provoquée par certaines pathologies cardiovasculaires ou neurogènes:

  • Pathologie inflammatoire des racines nerveuses. Il se produit à la suite d'une blessure à l'articulation.
  • Syndrome du canal cubital. Elle est causée par une prédisposition génétique ou une anatomie congénitale du coude.
  • Infarctus du myocarde. Cet état pathologique provoque une douleur dans l'articulation, un engourdissement.
  • Pathologies oncologiques et systémiques.

Les blessures, les luxations, les fractures, les ecchymoses peuvent également provoquer des douleurs dans cette région. Parfois, le coude peut être malade en raison d'une lésion des organes internes. Vous devez donc faire attention à la moindre perturbation de l'articulation.

Le rhumatologue et psychophysiologue, académicien du RAMTN Evdokimenko Pavel Valerievich, parlera plus en détail des causes de la maladie:

Classification de la douleur et des caractéristiques de leur manifestation

Cela peut être fait en fonction du lieu de l'inconfort et du moment de son apparition:

  1. Lorsqu'il est plié, il apparaît en raison d'une arthrose déformante, d'une bursite, d'une arthrite, d'un traumatisme ou d'un néoplasme pathologique. Ce type de douleur provoque une épicondylite médiale, rupture du tendon.
  2. Lors de l'extension, le coude fait mal à cause de toutes les pathologies ci-dessus, ainsi que de l'arthrose, l'épicondylite latérale. Dans ce cas, la personne ne peut pas tenir l'objet sur une main tendue, serrer la brosse dans un poing.
  3. À l'intérieur, la douleur apparaît à nouveau à cause de l'épicondylite médiale, de la contusion ou d'autres blessures traumatiques.
  4. À cause de la séance d'entraînement. Ici, la cause du développement d'une gêne est considérée comme une blessure ou une forte tension musculaire. Provoque une gêne et un exercice inapproprié.
  1. L'apparition de sensations désagréables au cours de la poignée de main peut indiquer une blessure grave à l'articulation du coude.
  2. Si la partie indiquée du bras a commencé à être douloureuse après la levée de poids, cela signifie que la personne développe une épicondylite subaiguë.
  3. Au repos, une pathologie peut se développer en raison de maladies inflammatoires ou dégénératives de l'articulation.
  4. Si le coude fait mal à un enfant, il est très probablement blessé. De plus, ce symptôme indique le développement d'une arthrite réactive, déclenchée par des infections virales ou bactériennes. Si une telle pathologie est apparue chez un enfant, elle ne devrait en aucun cas être déclenchée, car cela pourrait entraîner des problèmes de santé importants à l'avenir.

Vous pouvez toujours classer la douleur par la nature de sa manifestation:

  • Réfléchi. Ils apparaissent à la suite de lésions aux organes internes ou à d’autres parties du corps. Ici, les changements externes du coude ne se produisent pas.
  • Projeté. Ils sont causés par une blessure ou une compression du canal rachidien.
  • Neuropathique. Ici, la douleur peut être sévère, accompagnée de brûlures et de picotements.
  • Sharp. Ils sont caractéristiques d'une blessure grave au coude: fracture, entorse, rupture du ligament. Une douleur aiguë accompagne également la polyarthrite rhumatoïde réactive et la bursite.
  • Brûlant. La cause de cette affection est une inflammation nerveuse, la goutte.
  • Douloureux et stupide. Cela provoque de telles sensations d'arthrose, voire de formation maligne.
  • Sharp (causée par une blessure).
  • Permanent Ils apparaissent en raison du développement de maladies graves du système de soutien.

Comme vous pouvez le constater, il est impossible de déterminer immédiatement quelle pathologie a causé une douleur dans l'articulation du coude. Pour ce faire, vous devez immédiatement contacter un médecin (orthopédiste, traumatologue, neurologue, médecin généraliste, rhumatologue) et vous soumettre à un examen approfondi.

Caractéristiques du diagnostic de pathologie

L’examen du patient implique l’utilisation des procédures suivantes:

  • Conversations du médecin avec le patient, au cours desquelles se trouve le lieu de localisation de la douleur, leur nature, le moment où elles apparaissent le plus fortement. En outre, un spécialiste tente de déterminer la cause de la douleur.
  • Examen externe et palpation du coude gauche ou droit affecté. Au cours de cette procédure, le médecin peut détecter des changements dans la structure de l'articulation.
  • Radiographie (nommé en cas de blessure ou de développement suspect de maladie dégénérative).
  • Tests neurologiques.
  • CT ou IRM. De telles procédures sont plus souvent recommandées pour les tumeurs malignes présumées (une grosseur est apparue dans la région articulaire), l’ostéochondrose.

Quelle procédure de diagnostic à partir de deux est préférable de choisir et quelle est la différence entre un neurologue expérimenté, Mikhail Moiseyevich Shperling:

  • Test sanguin général pouvant confirmer ou infirmer la présence d’un processus inflammatoire dans le corps.
  • ECG Un cardiogramme est prescrit si le patient a une douleur au coude qui brûle.
  • Échographie du coude.
  • Tests spécifiques
  • Test rhumatismal.
  • Arthroscopie.

Même les problèmes "négligés" avec les articulations peuvent être guéries à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

Un tel examen complet de l'articulation du coude gauche ou droit aidera à déterminer pourquoi cela fait mal, quelle charge est autorisée sur celle-ci et quel traitement sera le plus efficace.

Douleur au coude: premiers secours

Traiter cette pathologie est nécessaire, après avoir consulté votre médecin. Cependant, si une visite urgente à la clinique ne fonctionne pas, vous pouvez donner à la victime les premiers soins. Si le patient a subi une blessure au coude, des lésions musculaires ou osseuses, il convient de prendre les mesures suivantes:

  1. Retirez complètement la charge du bras blessé (gauche ou droit) et immobilisez-la. Pour éliminer une douleur intense, vous pouvez appliquer une compresse froide sur l'articulation. Si le coude est trop enflé, cette procédure aidera à réduire l'enflure.
  2. Une douleur au coude faisant très mal, des analgésiques peuvent être nécessaires pour le patient: ibuprofène, Voltaren. L'utilisation d'une pommade à effet anesthésique est autorisée.

Si vous entendez un craquement après la chute ou l'impact de l'articulation du coude, cela peut indiquer une fracture de l'os. L'auto-guérison de tels dommages ne fonctionnera pas, vous devez donc appliquer d'urgence à la traumatologie.

Traitement

Si le patient est incapable de serrer sa main dans un poing, son coude commence à craquer lorsqu'il bouge et une bosse apparaît sur le côté (gauche ou droite), ce qui lui fait très mal, alors il ne doit pas tarder à suivre un traitement.

Traitement de la toxicomanie

En fonction de la pathologie ayant provoqué l'état pathologique, les médicaments suivants sont prescrits à la personne:

  1. AINS sous forme de comprimés ou d'injections de stéroïdes: "Colchicine". Ils vous permettent d'éliminer la douleur et de réduire l'intensité du processus inflammatoire. Si un patient a une douleur au coude sévère due à la goutte, le diurétique Allopurinol est également prescrit.
  2. Chondroprotecteurs: «Artra», «Chondroïtine». Ils sont utilisés pour traiter les dommages au cartilage des articulations.
  1. Vitamines du groupe B: "Milgamma". Ils aident à combattre les causes neurologiques de la douleur.
  2. Onguent local chauffant et analgésique: "Voltaren", "Fastum-gel".
  3. Des médicaments antibactériens pour éliminer les signes d'arthrite purulente et de bursite. Ils sont prescrits au patient sous forme d'injections.
  4. Médicaments vasodilatateurs qui aident à rétablir la circulation sanguine dans l'articulation.
  5. Les relaxants musculaires pour soulager les spasmes musculaires.

La pharmacothérapie n'est qu'une partie d'un traitement complet. Il est complété par d'autres moyens et méthodes de traitement de la pathologie.

Traitement non médicamenteux du syndrome de la douleur

Si le patient plie le bras avec difficulté et que le poing se crispe avec difficulté, le coude commence à craquer, à faire très mal et même à devenir engourdi. Vous pouvez utiliser les méthodes suivantes pour restaurer la fonctionnalité de l'articulation:

  • Réduire la charge sur l'articulation du coude gauche ou droit à l'aide d'appareils orthopédiques: orthèses, bandages.
  • Procédures de physiothérapie: UHF, électrophorèse au dimexide, thérapie au laser et magnétique, applications à la boue ou à la paraffine, ozokérite.
  • Aspiration du liquide articulaire, ainsi que drainage du sac synovial (si du liquide s'y accumule).

Comment est la procédure de drainage, vous pouvez voir clairement dans cette vidéo:

  • Thérapie par ondes de choc.
  • Massage professionnel utilisant une pommade thérapeutique.
  • Entraînement physique thérapeutique, thérapie manuelle, ainsi que le traitement par rayons X.
  • Entraînement thérapeutique simple.

Dans les cas les plus extrêmes, la douleur au coude peut être traitée chirurgicalement. Il prévoit le remplacement de l'os endommagé dans la blessure, l'élimination de ses fragments. Si le coude fait très mal, on montrera au patient l'alitement. Le joint à ce moment peut être enfermé dans un casting. Bien que certaines maladies dystrophiques ne puissent être complètement guéries, la lutte contre celles-ci doit être poursuivie.

Douleur au coude: traitement des remèdes populaires

Bien que la douleur soit localisée dans la partie interne de l'articulation, de côté ou d'en haut, elle doit néanmoins être traitée. Pour cela, en combinaison avec d'autres méthodes de thérapie, des remèdes populaires peuvent être utilisés. S'il est difficile de serrer le poing ou de plier le bras, ces recettes vous seront utiles:

  1. Les feuilles fraîches de chou ou de bardane aideront à éliminer les poches. Ils ont besoin d'un peu de battement avec un marteau et se lient au coude touché la nuit. Il est nécessaire de traiter le coude du patient de cette manière jusqu'à ce que la gêne disparaisse.
  2. La peau autour de l'articulation touchée peut être maculée et frottée avec des teintures à l'alcool de moutarde, de miel ou de térébenthine. Dans certains cas, le patient peut avoir une sensation de brûlure. Si cela est exprimé fermement, il est préférable de refuser l’utilisation de tels moyens.
  3. Éliminer la douleur et l'engourdissement du coude permettra l'application avec de l'argile. Les matières premières doivent être chauffées à 45 degrés, traiter le joint avec de la vodka, puis appliquer de la gaze et une couche d'argile (1 cm) dessus. Pour améliorer l'effet d'une compresse, vous devez envelopper avec un chiffon en laine. Cela ne dure qu'une heure, cependant, plusieurs procédures de ce type aideront à améliorer la compression du poing et à éliminer la douleur. Peut-être que la main s'arrêtera engourdie.
  1. Compresser avec du sel marin chaud. Sa température devrait être de 65 degrés.
  2. Huile de laurier, qui a un effet de réchauffement. Ils doivent frotter la peau directement sur l'articulation touchée.
  3. Si votre coude vous fait mal, un remède traditionnel, tel que du jus de céleri frais, qui peut être frotté dans une articulation ou ingéré, peut aider à surmonter l'inconfort. Le traitement est effectué pendant 14 jours.

Les remèdes populaires, ainsi que les médicaments, ne peuvent complètement guérir les maladies systémiques ou dégénératives de l'appareil de soutien. Cependant, ils aident à améliorer de manière significative la vie du patient.

Elena Malysheva donne d'excellents conseils sur les mesures à prendre en cas d'ecchymose dans la zone qui nous intéresse:

Mesures préventives

Pour que la compression des doigts se produise normalement, l’entraînement n’a pas provoqué de gêne, et lorsque le coude a été plié, il n’est pas engourdi, vous devez éliminer en temps utile tous les facteurs susceptibles de provoquer un état pathologique. Ici, la prévention joue un rôle énorme. Il prévoit la mise en œuvre de telles règles:

  • Les athlètes ou les personnes effectuant un travail complexe doivent effectuer des exercices thérapeutiques quotidiens pour plier et déplier une articulation.
  • Vous ne devez pas vous fier longtemps au coude lorsque vous travaillez devant un ordinateur et lisez des livres. Cela provoque un syndrome cubital.
  • Il est important de bien manger.
  • Il est conseillé d'éviter toute blessure à l'articulation du coude.
  • Il faut éviter de trop refroidir, visiter des saunas ou des bains.
  • Effectuer un traitement rapide et efficace de tous les processus inflammatoires et infectieux du corps.
  • Si un engourdissement est ressenti dans la main, il est urgent de contacter un neurologue.

Quoi qu'il en soit, si un coude fait mal, une personne ne peut pas travailler pleinement, se reposer. Il est conseillé d'éviter tous les facteurs susceptibles de déclencher une telle pathologie. Un mode de vie actif et correct est la principale méthode de prévention des maladies.

Pour le traitement et la prévention des maladies des articulations et de la colonne vertébrale, nos lecteurs utilisent la méthode de traitement rapide et non chirurgicale recommandée par les grands rhumatologues de Russie, qui ont décidé de s’opposer au chahut pharmaceutique et ont présenté un médicament qui TRAITAIT VRAIMENT! Nous nous sommes familiarisés avec cette technique et avons décidé de l’offrir à votre attention. Lire la suite

Un rhumatologue et psychophysiologiste, académicien du RAMTN Evdokimenko Pavel Valerievich, raconte des informations utiles sur la gymnastique:

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie bien remplie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et des douleurs systématiques...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisiez ces lignes - elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Voulez-vous recevoir le même traitement, demandez-nous comment?

Epicondylite du coude - coude du joueur de tennis, douleur au coude

Causes de l'épicondylite du coude

Toute personne, homme ou femme, quel que soit son âge, peut contracter l'épicondylite (mais le plus souvent, les personnes de plus de 35 ans le sont toujours).

En fait, l'épicondylite est une blessure légère (déchirure du tendon au coude et inflammation subséquente): le plus souvent, l'épicondylite débute par un mouvement de la main infructueux, après une forte augmentation de la gravité, après un «tiraillement» à la main ou un jet.

De plus, le moment d'une action traumatique peut ne même pas être perçu par une personne, sinon elle ressentira une douleur qui passera presque immédiatement. Et déjà, le phénomène de l'épicondylite ne se manifeste qu'au bout de quelques heures ou de quelques jours, alors que l'enflure et l'inflammation des tendons blessés augmentent.

Vous pouvez également tomber malade d'une épicondylite, même une fois après avoir surchargé le bras avec une charge à l'effort (surtout en rotation). Par exemple, une épicondylite peut commencer après un long travail avec un tournevis, un levier serré ou une clé. Plusieurs de mes patients sont tombés malades après un bras de fer improvisé - ils se sont battus dans leurs bras.

En plus du microtrauma ponctuel, l’épicondylite peut être causée par une surcharge chronique du tendon: les personnes souffrant souvent d’épicondylite répétent chaque jour le même type de mouvements professionnels de la main. Par exemple, les massothérapeutes, les peintres, les couturières, les dactylographes, les maçons, les menuisiers et, bien sûr, les athlètes professionnels, y compris les joueurs de tennis (d'où le terme «coude de joueur de tennis»).

En outre, les personnes qui se sentent débordées au gymnase en faisant de l’exercice sur des simulateurs ou avec des haltères lourds (haltères) tombent souvent malade d’une épicondylite. Surtout s’ils font de l’exercice sans tenir compte de leur âge et s’efforcent de se charger de la même charge de travail à 40–50 ans qu’à 18–20 ans.

Et, bien sûr, les ménagères «professionnelles» souffrent souvent d’épicondylite et doivent porter des sacs très lourds dans les magasins ou porter un enfant dans leurs bras.

Bon à savoir!
Bien que l'épicondylite soit localisée dans la région du coude, l'articulation du coude n'est généralement pas affectée par cette maladie. Seuls les tendons sont enflammés. Le plus souvent, le processus se déroule comme suit. De la surcharge, les fibres tendineuses, ressemblant à des brins de caoutchouc très serré et dense, s'étirent et se déchirent. Ils sont formés quelque chose comme "micronotsechki", semblables à ceux qui sont formés sur le caoutchouc surmené. Dans ce cas, les parties des fibres du tendon qui servent de «pont» et relient le tendon lui-même à l'os sont les plus touchées. Suite à une surcharge chronique, les fibres du tendon se détachent partiellement à la jonction du périoste, gonflent et s'enflamment.

Les symptômes de l'épicondylite du coude

Il existe deux variantes de l'épicondylite de l'articulation du coude: latérale et interne. Dans l'épicondylite latérale, la douleur est exprimée à la surface externe du coude. Dans la partie médiane, ils sont localisés sur la surface interne de l’articulation du coude (c’est-à-dire sur la surface qui entre en contact avec le corps lorsque le coude est pressé).

Parfois, la douleur causée par une épicondylite se propage juste au-dessus ou au-dessous de l'articulation du coude sur la surface correspondante (intérieure ou extérieure) du bras. Avec une forte inflammation des tendons, la douleur peut parfois disparaître même au poignet. Cependant, cette propagation de la douleur se produit assez rarement.

En général, la douleur de l'épicondylite à la main est tout à fait tolérable, et ce n'est que lorsque le bras est tendu que la charge sur le bras et le port de poids deviennent difficiles à supporter. Parfois, la douleur persiste pendant un certain temps après les charges qui les ont provoquées, mais après, au repos, elles passent généralement assez rapidement.

La nuit, l'épicondylite est douloureuse au coude - seulement si le tendon est très enflammé ou s'il y a eu une très forte charge sur le bras douloureux la veille.

Malgré la douleur, la quantité de mouvement dans le coude reste normale. La main est pliée et non pliée dans le coude comme il se doit, dans son intégralité. L'épicondylite n'a pas changé de forme dans l'articulation du coude. L'articulation ne rougit pas et ne gonfle pas, comme c'est le cas avec certaines arthrites, c'est-à-dire que l'extérieur du coude a l'air parfaitement sain. Lors de l'examen et de la palpation des coudes, seule la douleur de certains points caractéristiques des points d'attache des tendons aux condyles de l'articulation du coude attire l'attention.

Diagnostic de l'épicondylite du coude

Le diagnostic de l'épicondylite de l'articulation du coude repose en grande partie sur les symptômes caractéristiques énumérés ci-dessus. Après tout, ni les analyses ni les examens radiologiques dans la plupart des cas d'épicondylite ne montrent d'anomalies.

Très rarement, sur des images radiographiques exceptionnelles, on peut trouver une calcification du tendon à la place de son attachement au condyle de l'articulation du coude, c'est-à-dire en présence d'une épicondylite, il est possible de détecter le dépôt de microcristaux de calcium dans la zone de la jonction tendon-os endommagée. Nous constatons ce phénomène dans environ 10% des cas.

Plus fiable pour confirmer le diagnostic d'une épicondylite peut être des tests fonctionnels sur la mobilité de l'articulation. Ainsi, contrairement à l'arthrite et à l'arthrose, tout mouvement du coude avec épicondylite (et la flexion et l'extension du coude) reste pratiquement indolore ou peu douloureux, que le patient lui-même ou le médecin qui examine le bras le réalise.

Mais si le médecin essaie de maximiser la main du patient dans le sens horaire ou contre celle-ci en lui fixant le coude à l’avance, puis invite le patient à remettre le bras dans sa position initiale, surmontant ainsi la résistance du médecin, une telle tentative sera alors extrêmement douloureuse.

La douleur à surmonter la résistance dans ce cas est presque 100% la confirmation du diagnostic d'épicondylite ulnaire, ou au moins un signe clair que la douleur dans la région du coude est causée par une lésion du tendon. Après avoir effectué un tel test fonctionnel, il suffit au médecin de clarifier la nature du dommage et le traitement approprié.

LIRE LA SUITE: Traitement de l'épicondylite du coude Les principales méthodes de traitement de la douleur au coude.

La vidéo avec la gymnastique pour le traitement de l'épicondylite peut être visionnée ici.

Un article du Dr. Evdokimenko © pour le livre Douleur et engourdissement dans les mains, publié en 2004.
Edité en 2011
Tous droits réservés.

Vous pourriez être intéressé par:

Douleur au coude. Les principales causes de douleur dans l'articulation du coude Les maladies qui causent le plus souvent une douleur dans le coude. Leurs traits distinctifs.

Tendon au coude

Causes de l'épicondylite du coude

Toute personne, homme ou femme, quel que soit son âge, peut contracter l'épicondylite (mais le plus souvent, les personnes de plus de 35 ans le sont toujours).

En fait, l'épicondylite est une blessure légère (déchirure du tendon au coude et inflammation subséquente): le plus souvent, l'épicondylite débute par un mouvement de la main infructueux, après une forte augmentation de la gravité, après un «tiraillement» à la main ou un jet.

De plus, le moment d'une action traumatique peut ne même pas être perçu par une personne, sinon elle ressentira une douleur qui passera presque immédiatement. Et déjà, le phénomène de l'épicondylite ne se manifeste qu'au bout de quelques heures ou de quelques jours, alors que l'enflure et l'inflammation des tendons blessés augmentent.

Vous pouvez également tomber malade d'une épicondylite, même une fois après avoir surchargé le bras avec une charge à l'effort (surtout en rotation). Par exemple, une épicondylite peut commencer après un long travail avec un tournevis, un levier serré ou une clé. Plusieurs de mes patients sont tombés malades après un bras de fer improvisé - ils se sont battus dans leurs bras.

En plus du microtrauma ponctuel, l’épicondylite peut être causée par une surcharge chronique du tendon: les personnes souffrant souvent d’épicondylite répétent chaque jour le même type de mouvements professionnels de la main. Par exemple, les massothérapeutes, les peintres, les couturières, les dactylographes, les maçons, les menuisiers et, bien sûr, les athlètes professionnels, y compris les joueurs de tennis (d'où le terme «coude de joueur de tennis»).

En outre, les personnes qui se sentent débordées au gymnase en faisant de l’exercice sur des simulateurs ou avec des haltères lourds (haltères) tombent souvent malade d’une épicondylite. Surtout s’ils font de l’exercice sans tenir compte de leur âge et s’efforcent de se charger de la même charge de travail à 40–50 ans qu’à 18–20 ans.

Et, bien sûr, les ménagères «professionnelles» souffrent souvent d’épicondylite et doivent porter des sacs très lourds dans les magasins ou porter un enfant dans leurs bras.

Bon à savoir!
Bien que l'épicondylite soit localisée dans la région du coude, l'articulation du coude n'est généralement pas affectée par cette maladie. Seuls les tendons sont enflammés. Le plus souvent, le processus se déroule comme suit. De la surcharge, les fibres tendineuses, ressemblant à des brins de caoutchouc très serré et dense, s'étirent et se déchirent. Ils sont formés quelque chose comme "micronotsechki", semblables à ceux qui sont formés sur le caoutchouc surmené. Dans ce cas, les parties des fibres du tendon qui servent de «pont» et relient le tendon lui-même à l'os sont les plus touchées. Suite à une surcharge chronique, les fibres du tendon se détachent partiellement à la jonction du périoste, gonflent et s'enflamment.

Les symptômes de l'épicondylite du coude

Il existe deux variantes de l'épicondylite de l'articulation du coude: latérale et interne. Dans l'épicondylite latérale, la douleur est exprimée à la surface externe du coude. Dans la partie médiane, ils sont localisés sur la surface interne de l’articulation du coude (c’est-à-dire sur la surface qui entre en contact avec le corps lorsque le coude est pressé).

Parfois, la douleur causée par une épicondylite se propage juste au-dessus ou au-dessous de l'articulation du coude sur la surface correspondante (intérieure ou extérieure) du bras. Avec une forte inflammation des tendons, la douleur peut parfois disparaître même au poignet. Cependant, cette propagation de la douleur se produit assez rarement.

En général, la douleur de l'épicondylite à la main est tout à fait tolérable, et ce n'est que lorsque le bras est tendu que la charge sur le bras et le port de poids deviennent difficiles à supporter. Parfois, la douleur persiste pendant un certain temps après les charges qui les ont provoquées, mais après, au repos, elles passent généralement assez rapidement.

La nuit, l'épicondylite est douloureuse au coude - seulement si le tendon est très enflammé ou s'il y a eu une très forte charge sur le bras douloureux la veille.

Malgré la douleur, la quantité de mouvement dans le coude reste normale. La main est pliée et non pliée dans le coude comme il se doit, dans son intégralité. L'épicondylite n'a pas changé de forme dans l'articulation du coude. L'articulation ne rougit pas et ne gonfle pas, comme c'est le cas avec certaines arthrites, c'est-à-dire que l'extérieur du coude a l'air parfaitement sain. Lors de l'examen et de la palpation des coudes, seule la douleur de certains points caractéristiques des points d'attache des tendons aux condyles de l'articulation du coude attire l'attention.

Diagnostic de l'épicondylite du coude

Le diagnostic de l'épicondylite de l'articulation du coude repose en grande partie sur les symptômes caractéristiques énumérés ci-dessus. Après tout, ni les analyses ni les examens radiologiques dans la plupart des cas d'épicondylite ne montrent d'anomalies.

Très rarement, sur des images radiographiques exceptionnelles, on peut trouver une calcification du tendon à la place de son attachement au condyle de l'articulation du coude, c'est-à-dire en présence d'une épicondylite, il est possible de détecter le dépôt de microcristaux de calcium dans la zone de la jonction tendon-os endommagée. Nous constatons ce phénomène dans environ 10% des cas.

Plus fiable pour confirmer le diagnostic d'une épicondylite peut être des tests fonctionnels sur la mobilité de l'articulation. Ainsi, contrairement à l'arthrite et à l'arthrose, tout mouvement du coude avec épicondylite (et la flexion et l'extension du coude) reste pratiquement indolore ou peu douloureux, que le patient lui-même ou le médecin qui examine le bras le réalise.

Mais si le médecin essaie de maximiser la main du patient dans le sens horaire ou contre celle-ci en lui fixant le coude à l’avance, puis invite le patient à remettre le bras dans sa position initiale, surmontant ainsi la résistance du médecin, une telle tentative sera alors extrêmement douloureuse.

La douleur à surmonter la résistance dans ce cas est presque 100% la confirmation du diagnostic d'épicondylite ulnaire, ou au moins un signe clair que la douleur dans la région du coude est causée par une lésion du tendon. Après avoir effectué un tel test fonctionnel, il suffit au médecin de clarifier la nature du dommage et le traitement approprié.

: Traitement de l'épicondylite du coude Principaux traitements de la douleur au coude.

La vidéo avec la gymnastique pour le traitement de l'épicondylite peut être visionnée ici.

Un article du Dr. Evdokimenko © pour le livre Douleur et engourdissement dans les mains, publié en 2004.
Edité en 2011
Tous droits réservés.

Les personnes qui commencent à faire de l'haltérophilie, ainsi que les athlètes expérimentés, se plaignent souvent de douleurs aux ligaments du coude après une séance d'entraînement.

Ceux qui font de l'exercice régulièrement peuvent distinguer ce symptôme de la douleur musculaire ou de la fatigue (résultant de l'accumulation d'acide lactique). La pathologie des ligaments se manifeste par des douleurs constantes dans la région du coude, à la place de la localisation du tendon, où les fibres musculaires sont absentes.

Ce type de douleur augmente avec la charge du bras après l'exercice.

Un certain nombre de conditions pathologiques peuvent provoquer des symptômes - entorse, tendinite, bursite du coude. Par conséquent, lorsqu’elles apparaissent, il est nécessaire de consulter un traumatologue.

Entorse

La cause la plus fréquente de symptômes désagréables de la part du coude est l’étirement des structures fibreuses. Les ligaments sont douloureux en raison de l'irritation des récepteurs sensibles, lorsqu'ils sont exposés à une force supérieure à la force des fibres.

Raisons

La fréquence des entorses a augmenté ces dernières années en raison de l'occupation active de la musculation et de l'haltérophilie par les jeunes. Conduire à s'étirer:

  1. Soulever la gravité sans échauffement suffisant, entraînement des fibres musculaires. Lorsqu'un muscle ne parvient pas à supporter la charge, le poids de l'objet soulevé tombe sur le tissu conjonctif et les structures osseuses du bras, en particulier les ligaments de l'articulation du coude.
  2. Virages serrés autour de l'axe de l'articulation avec sa charge - exercices avec haltères sans préchauffage suffisant.
  3. Charge de travail professionnelle pour les massothérapeutes et autres personnes effectuant un travail physique pénible.
  4. Circulation routière, blessures domestiques, chutes - dans ce cas, l’étirement est accompagné de dommages aux structures voisines: fractures, dislocations, etc.

Quelle que soit la cause de l'étirement, le diagnostic et le traitement de la maladie seront les mêmes.

Les symptômes

Après avoir subi une blessure ou un entraînement intense, la personne ressentira une douleur aiguë dont le niveau dépendra du degré d’étirement des fibres. Après quelques heures, la douleur deviendra douloureuse, l'articulation deviendra enflée, les mouvements seront limités.

Il est important de distinguer l'entorse de sa déchirure ou de sa rupture.

En cas de graves dommages au mouvement sera impossible, la douleur est prononcée, du sang peut s'accumuler dans la cavité articulaire - hémarthrose.

Pour le diagnostic de pathologie, le médecin peut prescrire un examen aux rayons X de l'articulation touchée, qui exclura la luxation et la fracture des os constituant l'articulation. L'imagerie par résonance magnétique peut éliminer l'écart et la séparation du ligament à partir du point de fixation.

Traitement

Immédiatement après avoir été blessé, il est recommandé de laisser reposer le segment du bras concerné et d'appliquer de la glace sur la zone du coude. Après une période de douleur aiguë, il est nécessaire d'immobiliser le membre avec un bandage élastique ou un bandage.

En cas de douleur intense, vous pouvez prendre des fonds d'analgésique (analgésique). Leurs homologues peuvent servir de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens qui vont également réduire l'intensité de l'inflammation - Nise, Diclofenac, Ibuprofen.

Il est recommandé d'appliquer un gel ou une pommade contenant des composants anti-inflammatoires sur la région de l'articulation du coude.

Dans la plupart des cas, la physiothérapie n'est pas nécessaire, il suffit de créer du repos et d'utiliser des agents symptomatiques.

Tendinite

Si les symptômes de l'articulation du coude sont plus prononcés et précédés de blessures fréquentes et de comorbidités, on peut supposer le développement d'une tendinite - inflammation des tendons des structures musculaires.

Raisons

La tendinite se produit dans la zone de fixation de l'extrémité du tendon du muscle au tissu osseux et se développe sous la forme d'un syndrome inflammatoire. Les facteurs suivants mènent à la pathologie:

  1. Microtraumatismes fréquents. Très caractéristique des athlètes, le début de la maladie est souvent observé après un entraînement intensif.
  2. Ostéochondrose de la colonne cervicale, qui conduit à la malnutrition et à l'innervation des muscles.
  3. Affections rhumatismales du coude: arthrite, goutte, lupus érythémateux disséminé.
  4. Collagénoses, métabolisme des protéines.
  5. Infections, pénétration d'agents pathogènes dans les muscles des avant-bras.

Souvent, les facteurs prédisposants se combinent, renforcent l’effet de l’autre et conduisent au développement d’une tendinite.

Les symptômes

Avec le développement d'une maladie telle que la tendinite, le tableau clinique peut ne pas être spécifique et nécessiter un diagnostic sérieux et complet de la part du médecin. Cependant, la plupart des patients se plaignent de:

  • Douleur dans la projection du tendon affecté, qui augmente avec la charge des muscles de l'avant-bras ou de l'épaule.
  • La rougeur de la peau sur la zone touchée est un signe d'augmentation de la circulation sanguine et de stagnation du sang veineux. Ces mêmes facteurs entraînent une augmentation de la température de la peau sur le tendon malade.
  • Œdème des tissus environnants, associé à la transpiration du plasma sanguin provenant des vaisseaux des tissus du coude.
  • Limitation des mouvements associée à la douleur et à l'enflure.
  • Crunch au moment de la blessure, une sensation de morue, crepitus lors des mouvements dans l'articulation.

Si de tels symptômes se développent, il est recommandé de consulter un traumatologue afin de prévenir des complications graves, telles que la contracture de l'articulation du coude.

Diagnostics

Après un examen clinique général de la zone touchée, le médecin est le plus souvent prêt à poser un diagnostic préliminaire de tendinite. Cependant, pour un diagnostic fiable, il est nécessaire d'appliquer des techniques supplémentaires. Les moyens de diagnostic sont:

  • Test sanguin général. Indiquer les signes d'inflammation dans le corps.
  • Rayons X. Permet d'exclure les fractures de l'os huméral, du coude et du radial. La luxation de l'articulation est également détectée à la radiographie. Aux stades avancés de la maladie, avec l'apparition d'une tendinite calcifiante, les diagrammes de radiographie montrent des dépôts de calcium dans le tendon.
  • L'imagerie par résonance magnétique est la méthode de diagnostic la plus précieuse. L'IRM permettra de visualiser les ligaments, de détecter en eux la plus petite pathologie.
  • Échographie. La méthode est précieuse en termes de rapidité et d'efficacité de mise en œuvre, d'absence de lésion de la peau. L'échographie révèle un œdème du tissu environnant, la luxation des surfaces articulaires est exclue. Les éléments tendineux sont mal visualisés.

Traitement

Dans la période aiguë des dommages, il est recommandé de prendre un traitement approprié au traitement des entorses. De telles activités aideront à éviter le développement de tendinites. Toutefois, si les tendons sont encore enflammés, un traitement complexe est nécessaire, y compris les mesures suivantes:

  1. Porter un pansement pour immobiliser (immobiliser) les tendons.
  2. L'utilisation d'anti-inflammatoires dans les pilules et les formes externes.
  3. Injection dans la zone du tendon des médicaments hormonaux - glucocorticoïdes pour soulager le syndrome inflammatoire.
  4. Antibiotiques pour le caractère infectieux de la maladie.
  5. Traitement de la maladie sous-jacente, telle que la polyarthrite rhumatoïde, la goutte, la maladie métabolique.
  6. Traitement chirurgical. Comprend l'excision des fibres mortes, le drainage de la fibre environnante. Utilisé avec l'inefficacité des méthodes précédentes.

Bursite

Parfois imiter la pathologie des ligaments de l'articulation du coude peut bursite - inflammation des sacs tendineux entourant l'articulation.

Les causes du développement de la maladie sont l'arthrite et l'arthrose, l'infection, des troubles circulatoires au niveau de l'articulation, une attaque goutteuse et d'autres facteurs.

Les symptômes

Les difficultés de diagnostic de la maladie sont dues au fait que les symptômes de la bursite ressemblent aux signes d'autres processus inflammatoires. Ils sont douleur, gonflement, rougeur de la peau, restriction du mouvement dans l'articulation.

Les caractéristiques distinctives sont:

  • Fièvre - fièvre. La bursite est plus active que d'autres maladies de l'articulation du coude. Les toxines produites dans le foyer de l'inflammation pénètrent dans le sang et provoquent l'apparition de fièvre.
  • Maux de tête, faiblesse générale, malaises, diminution des performances - signes qui accompagnent un processus inflammatoire actif.
  • Toute tentative de mouvement dans l'articulation entraîne une douleur aiguë.
  • Sensation d'éclatement, fluctuations (mouvement fluide) de l'articulation touchée.
  • L'augmentation des ganglions lymphatiques ulnaires.
  • Avec un long parcours de formation de passages fistuleux s'ouvrant à la surface de la peau.

Ces symptômes doivent être une raison pour commencer le traitement, la bursite peut avoir des conséquences graves.

Diagnostic et traitement

Lors du diagnostic, le médecin se concentre sur l'état général du patient, la gravité des symptômes de l'articulation du coude.

Les examens de laboratoire et instrumentaux aident à compléter et à établir le diagnostic final: analyse générale du sang et de l'urine, examen microbiologique, ponction diagnostique de l'articulation, échographie, rayons X et IRM de la région ulnaire.

Le traitement de la bursite à l'aide de méthodes conservatrices est possible avec un flux latent asymptomatique.

Cette forme de pathologie est caractéristique des maladies rhumatismales, la goutte. Des anti-inflammatoires, des diurétiques et de l'allopurinol (un médicament qui favorise le traitement de la goutte) sont utilisés. Le syndrome inflammatoire aigu dans l'articulation est éliminé par l'introduction de corticostéroïdes dans la cavité du sac.

Avec le développement de la bursite purulente, la ponction médicale du sac avec évacuation du liquide accumulé est utilisée. Parfois, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale: grâce à l'incision, le processus inflammatoire est éliminé, un drainage est établi, le long duquel le pus qui se forme est drainé.

D'après ce qui précède, on peut conclure que la douleur dans les ligaments de l'articulation du coude peut être un signe de diverses conditions pathologiques. Si vous soupçonnez une pathologie grave, vous devez contacter votre médecin pour mener une étude approfondie.

Une douleur au coude s'est produite au moins une fois chez chaque personne. Le plus souvent, ils passent très vite. Dans le cas où ils sont observés pendant une longue période, il est nécessaire de consulter un médecin, car ce symptôme est caractéristique de certaines maladies graves, qui peuvent se compliquer si elles ne sont pas traitées.

Parmi les affections les plus courantes qui provoquent des douleurs au coude, il convient de souligner les points suivants:

  • une épicondylite ("tennis elbow");
  • arthrite ou bursite du coude;
  • arthrose (arthrose déformante).

Épicondylite

la douleur au coude peut être la cause de plusieurs maladies

Cette maladie est une maladie inflammatoire des tendons. La manifestation la plus frappante est la douleur au coude. Dans le même temps, la quantité de mouvement dans l'articulation ne diminue pas du tout.

Une personne peut faire presque n'importe quel travail, mais elle ressent de la douleur lorsqu'elle est surchargée de travail ou lorsqu'elle soulève des poids. Au repos et en effectuant des mouvements sans charge supplémentaire, l’épicondylite ne provoque généralement aucune perturbation.

Qui est à risque

Le plus souvent, cette maladie se développe chez les personnes qui ont déjà eu des dommages aux tendons. Les facteurs de risque de cette maladie sont une surcharge des tendons du coude. Les personnes qui travaillent dur, mais aussi les représentants de disciplines sportives telles que le tennis et le golf sont à risque de contracter cette maladie.

Traitement

Le traitement de l'épicondylite doit être complexe. Réduire la gravité de la douleur en utilisant des médicaments anesthésiques de blocage, ainsi que l’électrophorèse et la phonophorèse. Dans ce cas, si l'épicondylite vient de commencer, le coude est immobilisé pendant 7 à 8 jours.

Si cette maladie gêne une personne depuis longtemps, un bandage élastique est appliqué sur le coude endommagé. En même temps la nuit il doit être enlevé.

Pour la prévention et le traitement des maladies des articulations et de la colonne vertébrale, nos lecteurs utilisent un nouveau traitement SAFE à base d'extraits naturels,..

Afin que les muscles limités dans les mouvements du membre ne souffrent pas, il est recommandé d'utiliser la thérapie par l'exercice, les massages, les bains d'air sec et la thérapie par la boue. En savoir plus sur le traitement de cette maladie dans cet article.

Coude d'arthrite

Cette maladie est assez commune. Il représente le développement du processus inflammatoire dans la région de l'articulation du coude. Dans ce cas, le patient souffre de douleur - douleur dans l'articulation et les tissus environnants. Un processus aigu peut être accompagné d'une augmentation de la température de la peau sur l'articulation articulaire touchée.

De plus, il peut y avoir une restriction de mouvement dans l'articulation. Le plus souvent, cela se produit déjà lorsque le processus inflammatoire et la douleur ont été observés pendant une longue période. D'autres manifestations dépendent en grande partie de la forme spécifique de l'arthrite.

Problèmes articulaires - une voie directe vers le handicap!
Arrêtez de tolérer cette douleur dans les articulations! Écrivez une recette éprouvée d'un médecin expérimenté...

l'arthrite du coude peut être causée par 6 raisons

Aujourd'hui, il en existe 6 types principaux:

  • rhumatoïde;
  • traumatique;
  • infectieux;
  • échange
  • psoriasique;
  • réactif.

L'échange d'arthrite survient le plus souvent avec la goutte (plus sur cette maladie). Dans ce cas, dans la zone de l'articulation touchée, on peut voir des accumulations de sels sous forme de petites formations sphériques (tophi).

L'arthrite infectieuse se développe généralement après une maladie aiguë causée par certaines bactéries ou certains virus. En conséquence, une personne peut ressentir une augmentation de la température corporelle, une diminution des performances et une fatigue accrue.

Dans le rhumatisme psoriasique, outre la douleur au coude, il existe une lésion cutanée caractéristique. L'arthrite traumatique survient après un accident vasculaire cérébral, des entorses et des fractures. Dans le même temps, le volume des mouvements dans une articulation est souvent très limité. La polyarthrite rhumatoïde se caractérise par une évolution progressive. Au début, une personne ne s'inquiète que d'un peu de douleur. Ensuite, il augmente progressivement. En outre, il y a une raideur matinale dans l'articulation.

Groupe de risque

Auparavant, cette maladie concernait principalement les personnes âgées. Aujourd'hui, on l'observe souvent chez les jeunes. Les personnes les plus susceptibles de se développer sont les personnes souffrant souvent de maladies infectieuses qui traumatisent le coude, ainsi que les personnes atteintes de psoriasis ou de goutte.

Traitement

Les AINS sont une partie importante du traitement de l'arthrite.

Le traitement dépend de la cause de l'arthrite. Quelle que soit sa forme spécifique, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits (voir liste et propriétés). Ils réduisent la gravité de l'inflammation et soulagent la douleur.

Dans le cas d'une variante infectieuse, des médicaments antibactériens devraient être utilisés. L'arthrite traumatique nécessite souvent la création d'une immobilité de l'articulation du coude ou même une intervention chirurgicale.

Pour la polyarthrite rhumatoïde, des corticostéroïdes sont ajoutés au schéma thérapeutique. L'échange d'arthrite nécessite l'utilisation de médicaments spéciaux normalisant le métabolisme du sel dans l'organisme. Dans le rhumatisme psoriasique, des lotions spéciales sont souvent appliquées sur l'articulation touchée. Toutes ces formes d'arthrite sont assez graves. Il faut donc confier le traitement à un médecin.

Arthrose

l'arthrose du coude est une maladie grave

Pour l'arthrose du coude, les symptômes suivants sont caractéristiques:

En savoir plus sur l'outil, qui n'est pas dans les pharmacies, mais grâce à laquelle de nombreux Russes ont déjà récupéré de la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale!

Dit un docteur célèbre

  • douleur dans la région du coude; tandis que plus souvent, il ne se produit pas au repos, mais pendant un effort physique; une telle douleur peut être maintenue dans la brosse;
  • restriction de mouvement;
  • Des tests médicaux spéciaux ont révélé une diminution de la force musculaire.

Groupe de risque

Les plus susceptibles de développer une telle maladie sont ceux qui, dans leurs activités professionnelles, traitent souvent de vibrations (travailleurs utilisant divers mécanismes de déplacement).

En outre, les athlètes, en particulier les tireurs et les joueurs de tennis, sont souvent atteints de cette maladie. En outre, l'arthrose apparaît souvent chez les personnes qui ont déjà été blessées à l'articulation du coude.

Traitement

Si une arthrose se développe, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il prescrira un traitement complet et rationnel. Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés pour réduire la douleur et l'inflammation dans l'articulation du coude. Vous pouvez les utiliser dans des comprimés et des onguents. Si la douleur ne disparaît pas, un blocage avec des médicaments anesthésiques est effectué. Si l'inflammation ne s'atténue pas à la suite de la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, le patient est alors transféré vers une corticothérapie.

Tendon au coude comment traiter

Une inflammation du tendon, appelée tendinite, commence généralement par la bourse ou le vagin du tendon, puis se propage sur le tendon lui-même et les muscles environnants.

Sont à risque:

  • tendon calcanéen;
  • le genou;
  • la cuisse;
  • le coude;
  • l'épaule;
  • pouce (en bas).

Raisons

Les patients qui effectuent un travail physique intense sont plus susceptibles que les autres d'avoir une tendinite.

  • maladies musculo-squelettiques (goutte, polyarthrite rhumatoïde réactive);
  • microtraumas (étirement);
  • forte activité motrice;
  • troubles de la posture;
  • affaiblissement des tendons ou leur mauvaise formation.

Les symptômes

Les symptômes secondaires peuvent varier en fonction de la localisation de la maladie. Il existe des particularités dans les manifestations de tendinite temporale ou de lésions de l'articulation de la cheville. Sur les formes de localisation que vous lirez ci-dessous.

Il y a des symptômes généraux que vous devriez connaître:

  1. La douleur Manifesté dans la région du tendon touché avec palpation et mouvements actifs. Les mouvements passifs ne causent pas de gêne.
  2. Rougeur de la peau. En outre, la zone touchée sera plus chaude au toucher que d’autres parties du corps.
  3. Crunch Écoute à travers le phonendoscope (à distance) ou en cours de mouvement.
  4. Gonflement local.

Localisation

L'inflammation peut affecter n'importe quelle articulation.

  • Tendinite au genou. Les patients non informés sont souvent confondus avec les entorses et les tendons. Cette maladie peut être déclenchée par une blessure. La plupart des joueurs de basketball et de volleyball, dont les activités sont dominées par le saut d'obstacles, souffrent de cette maladie. Le symptôme principal est la douleur dans la rotule.
  • Inflammation de l'articulation de l'épaule. Les principaux symptômes sont une douleur intense et un gonflement. Surtout particulièrement manifeste avec des mouvements soudains. La cause de la maladie est un surmenage chronique dû à des microtraumatismes permanentes du tendon du sus-épineux. La maladie est divisée en trois étapes.
  • Tendinite temporale. Cela commence toujours par un syndrome douloureux (prononcé) dans la région des joues. Une douleur accrue survient au cours d'un repas - quand une personne mâche. Un nidus de douleur peut se déplacer au cou et à la tête. Beaucoup de gens confondent le symptôme mentionné avec un mal de dents et se tournent par erreur vers un dentiste.
  • La défaite du tendon d'Achille. C'est une maladie caractéristique des forces de sécurité. La dégénérescence se produit sous l'influence de lourdes charges. S'appuyant sur le pied, le patient ressent des sensations douloureuses. Si vous ne voyez pas un médecin à temps, vous pouvez avoir une rupture du tendon.
  • Tendinite du biceps. La zone de localisation est le point de fixation de l'épaule au sommet du biceps. Des manipulations fréquentes avec le même type de main peuvent provoquer cette affection, par exemple lorsque vous jouez au tennis.
  • Inflammation de l'articulation du coude. Sont concernés les muscles extenseurs du carpe. Les dommages sont associés à la fatigue et au stress. La plupart des athlètes impliqués dans le tennis (grand et table), le badminton et le golf souffrent de telles maladies.

Diagnostics

Avant de demander comment traiter une tendinite, comprenons son diagnostic. Il comprend les étapes suivantes:

  1. Inspection primaire. À l'aide de la palpation, le médecin détermine la zone de la lésion.
  2. Diagnostics différenciés. Avec l'arthrite, le patient souffre de douleur tout le temps, et pas seulement avec des mouvements d'un certain genre.
  3. Études de laboratoire. Il n'y a pas de changements majeurs.
  4. Rayons X. Sur la photo, la pathologie n'est visible que lorsque les calcinats sont formés - et seulement dans les derniers stades.
  5. Résonance magnétique et tomodensitométrie. Détecte les changements dégénératifs et les ruptures des tendons.
  6. Diagnostic échographique Montre les coupes de tendon et les changements dans sa structure.

Traitement traditionnel

Nous énumérons les méthodes de traitement traditionnel, en les détaillant sans arrêter.

  • Thérapie conservatrice. Cela implique le refroidissement de la zone touchée et le repos complet. Prescrit dans les premiers stades de l'affliction. Le but est de soulager l'inflammation.
  • Exercice. Appliquer à des stades ultérieurs.
  • Panser et porter un bandage.
  • Traitement de la toxicomanie. Injections de corticostéroïdes (locaux) et plasma riche en plaquettes. Pour les inflammations du genou, il est recommandé de percer la capsule articulaire, de retirer le liquide et d’utiliser des antibiotiques.
  • Intervention chirurgicale. Produit dans les cas les plus avancés, lorsque la maladie devient chronique. Le tissu dégénératif est excisé, il en va de même pour les aponévroses du tendon.

Traitement non conventionnel

La localisation dans ce cas n'a pas d'importance. Cela peut être une défaite du poignet ou du pied, l’essentiel - le principe. Nous parlons de thérapie par ondes de choc, de pharmacopuncture, d'acupuncture et d'autres méthodes, dont beaucoup nous sont parvenues des pratiques médicales orientales. Ces méthodes aident à éliminer l'inflammation, à soulager la douleur, à stimuler la régénération des tissus et à améliorer la microcirculation sanguine.

Si vous souhaitez améliorer votre statut immunitaire et votre métabolisme, les médecins recommandent de recourir à l'aide de l'acupression, qui affecte les zones les plus bioactives de votre corps. Les remèdes à base de plantes seront également utiles (un cours individuel est prescrit) avec des effets anti-œdème, anti-inflammatoires et immunomodulateurs.

Remèdes populaires

Le traitement de la maladie avec des remèdes populaires peut être considéré comme une méthode conservatrice supplémentaire, donnant parfois de très bons résultats. L'efficacité de la thérapie augmentera avec l'utilisation parallèle de diverses recettes qui affectent le foyer de la pathologie.

Nous listons les moyens les plus efficaces:

  • Massage sur glace. Les guérisseurs folkloriques vous conseillent de vous armer de plusieurs gobelets en plastique, de les remplir d'eau et de les mettre au congélateur. Le massage est effectué pendant 15-20 minutes avec la partie supérieure de la glace formée.
  • Racines de sassaparilla et de gingembre. Faites attention au fait que le gingembre doit être frais. Le médicament résiste bien aux maladies des articulations et des tendons. Les racines sont pré-écrasées, puis une cuillère à thé du mélange est versée avec de l'eau bouillante (1 tasse). Le mélange résultant est pris 1-2 fois par jour.
  • Curcuma Cette substance est connue des ménagères comme un assaisonnement. Les guérisseurs pensaient l'utiliser à des fins médicinales. Le système racinaire de la plante contient de la curcumine, qui a des effets analgésiques et anti-inflammatoires.
  • Fruits de cerisier des oiseaux. Si les tanins contenus dans le jus de cerise d'oiseau sont combinés à des anthocyanes, un effet anti-inflammatoire et raffermissant peut être obtenu. Le bouillon de merisier se prépare comme suit: Versez de l'eau bouillante (1 tasse) avec une cuillère à soupe de baies sèches, puis insistez pour obtenir un bain-marie. Si les baies sont fraîches, prenez 3 cuillères à soupe.
  • Vinaigrettes au sel. Attaché à la zone touchée. Vous devez d’abord diluer 1 cuillerée à soupe de sel dans de l’eau chaude (1 tasse) jusqu’à disparition complète des cristaux. Ensuite, une serviette de gaze est prise, humidifiée dans la solution résultante et emballée dans un sac en plastique. La compresse est placée dans le congélateur. Plus tard, la serviette est séparée du sac et appliquée sur la zone touchée. La compresse doit être bandée et maintenue sur le joint jusqu'à ce qu'il soit complètement sec.
  • Sac à main de berger. L'herbe séchée est aspirée et absorbée dans de la gaze de la même manière que celle décrite dans le paragraphe précédent.

Prévention

Avant un effort physique grave, effectuez un entraînement léger dont le rythme augmente progressivement. Des changements fréquents de cours et de repos profiteront à votre corps. À la limite du travail n'est pas recommandé. Si la charge est accompagnée de douleur, nous vous conseillons d’abandonner la séance d’entraînement et de consulter immédiatement un médecin.

Causes et traitement de l'inflammation de l'articulation du coude

Les coudes jouent un rôle important dans l’activité motrice d’une personne. L'inflammation de l'articulation du coude (arthrite) limite sa mobilité, tout en réduisant sa capacité de travail. Il est plus souvent observé chez les personnes jeunes et d'âge moyen. Le côté droit souffre davantage parce que les mains des droitiers qui travaillent sont blessées.

Pour comprendre ce qui se passe à l'intérieur de l'articulation du coude, il est nécessaire de rappeler sa structure.

Caractéristiques structurelles

Dans l'articulation du coude (contrairement aux autres), 3 extrémités osseuses de l'humérus, du coude et des os radiaux sont connectées en même temps; sa structure est donc considérée comme complexe.

La nature des mouvements possibles (uniquement flexion et extension) est limitée aux surfaces de contact en forme de bloc.

À l'extérieur, il est fermé par une mince capsule, qui est soutenue par les ligaments et les tendons des muscles. À l'intérieur du sac articulaire, il y a constamment un fluide qui alimente les parties anatomiques. De plus, il joue le rôle de "lubrification" entre les surfaces frottantes.

Les extrémités des os sont recouvertes d'une couche de périoste. Il protège et renouvelle les tissus, à travers lesquels les nutriments provenant du liquide synovial sont fournis.

Qu'est-ce qui est enflammé à l'intérieur du coude?

Selon le degré d'implication dans le processus inflammatoire de parties de l'articulation, il est habituel de distinguer:

  • bursite - tissus enflammés à l'intérieur du sac articulaire;
  • épicondylite - inflammation externe du périoste de l'humérus, tendons musculaires.

Une inflammation isolée du périoste (périostite) ou des ligaments (tendinite) est rare, considérée comme le stade initial de l'arthrite.

Pourquoi l'inflammation se produit?

Les causes de l'inflammation de l'articulation du coude peuvent être une variété de facteurs:

  • blessure à la chute, blessure à l'entorse, ligaments déchirés, luxation, fractures des surfaces articulaires;
  • une activité physique intense dans le sport, la musculation en musculation s'étire et endommage les tendons;
  • mouvements monotones à long terme dans une position inconfortable pour les mains des musiciens, des conducteurs professionnels, des employés de bureau (si les coudes sont inférieurs au niveau du bureau et du clavier de l'ordinateur);
  • agent responsable de l'infection, pénétrant à partir d'une plaie proche ou livré avec du sang provenant de foyers chroniques lointains (avec érysipèle).

Manifestations cliniques

Les symptômes de l'arthrite du coude sont déterminés et dépendent du type de lésion.

Pour bursite caractérisée par:

  • douleur dans l'articulation de nature acérée en mouvement et au repos, ce qui s'explique par la présence d'une multitude de terminaisons nerveuses sur la surface interne;
  • le patient «porte» littéralement le bras affecté dans une position courbée selon un angle de 90 degrés;
  • une augmentation de la taille due au gonflement;
  • rougeur de la peau sur la lésion;
  • plus chaud au toucher "douloureux" joint;
  • à la palpation il y a des phoques.

Typique pour l'épicondylite:

  • douleur seulement sous charge;
  • gonflement modéré de l'articulation;
  • croquer lors du déménagement.

Les symptômes de l'érysipèle du coude comprennent les symptômes généraux suivants:

  • augmentation de la température
  • mal de tête
  • nausée
  • faiblesse

Avec inflammation des ligaments:

  • douleur seulement quand on bouge;
  • le patient peut indiquer un point douloureux;
  • il n'y a pas de gonflement des tissus, l'articulation est froide au toucher.

Diagnostics

Outre l'examen par un chirurgien ou un traumatologue, les éléments suivants sont utilisés pour le diagnostic:

  1. Méthode aux rayons X - des images des deux articulations sont souvent nécessaires pour comparer les modifications, le rétrécissement de l'interligne articulaire, la destruction de l'enveloppe cartilagineuse est déterminée en deux projections, l'ostéoporose osseuse est possible;
  2. analyse du fluide intra-articulaire obtenu lors de la ponction, avec ensemencement sur milieu bactérien (c'est ainsi que l'agent pathogène est détecté et que l'antibiotique nécessaire est sélectionné)
  3. Une numération globulaire complète et des tests biochimiques pour les fractions protéiques, la protéine c-réactive permettent de différencier les douleurs locales des maladies systémiques du tissu conjonctif.

Traitement

Pour traiter l'arthrite du coude, commencez par imposer un bandage de soutien avec un foulard, des bandages et des coudières. Ils fournissent un maximum de repos aux surfaces frappées.

Si la nature infectieuse est avérée, des antibiotiques doivent être pris en interne dans le traitement de l'inflammation de l'articulation du coude ou des injections intramusculaires doivent être administrées.

Le rôle des anti-inflammatoires non stéroïdiens dans l'élimination de la douleur et du gonflement a été prouvé.

L'utilisation locale de Fastum-gel, Finalgon, aide à réduire la douleur.

Les massages et les traitements de physiothérapie sont recommandés pour éliminer les symptômes aigus et exclure les processus de suppuration.

  • électrophorèse avec des anti-inflammatoires;
  • thérapie magnétique;
  • thérapie par ondes de choc;
  • UHF;
  • effet thermique des applications de paraffine et d'ozocérite;
  • irradiation laser.

Dans les conditions du sanatorium, des bains de boue et des enveloppements contenant des substances naturelles bioactives sont présentés.

Pour le développement et la préservation de la fonction articulaire, il est recommandé dans le traitement de l'exercice de récupération.

L'intervention chirurgicale est indiquée uniquement avec suppuration.

Des recommandations spéciales concernent les méthodes folkloriques. Souvent, les patients sans dynamique dans un état, même avec des signes de détérioration, viennent à la réadmission. Au cours de la conversation, il s'est avéré qu'ils utilisaient diverses compresses pour «soigner». Il faut faire très attention aux conseils populaires. Toute utilisation de ceux-ci doit être coordonnée avec le médecin traitant.

Epicondylite du coude - symptômes et traitement, description de la maladie et de ses types

Une douleur aiguë au niveau du coude peut limiter de manière permanente la mobilité de la main, générer un inconfort important et réduire l'activité physique d'une personne. Une personne rare n'a pas rencontré un tel phénomène au moins une fois dans sa vie. Les causes de la douleur au coude peuvent être nombreuses, l'une d'entre elles étant l'épicondylite.

L'épicondylite du coude est un processus inflammatoire qui se produit dans la région du coude et affecte la région des tissus situés près de l'articulation. La maladie se caractérise toujours par une douleur aiguë et perçante et l’incapacité de plier / plier le bras au niveau du coude lors d’une crise douloureuse. L'inflammation dans l'épicondylite peut être localisée à la fois sur la face externe et interne du coude. En médecine, il existe deux types de la maladie:

  • Externe ou externe (latérale);
  • Épicondylite interne (médiale).

Types de maladie

  1. L'épicondylite externe est une maladie accompagnée d'une inflammation des muscles attachés à l'épicondyle de l'épaule. Les cas d'inflammation de cette partie des muscles surviennent le plus souvent chez les personnes qui jouent au tennis et qui contractent constamment les muscles de l'épaule et de l'avant-bras.
  2. L'épicondylite interne est une maladie du coude caractérisée par une inflammation des muscles responsables de la flexion / extension des mains. Les épicondylites médiales sont beaucoup plus courantes que les crises externes: elles sont le plus souvent touchées par des personnes travaillant dans les domaines de l'élevage (laitières), de la construction et de la réparation (peintres, menuisiers, emplâtres) et des sports (boxeurs, haltérophiles).

La maladie survient souvent après avoir endommagé les ligaments et les tendons, et la portée de l'activité elle-même ne peut en aucun cas être à l'origine de l'inflammation. La profession vous oblige à travailler et à trop solliciter un certain groupe de muscles, provoquant ainsi la maladie. Le plus souvent, c'est la main qui travaille qui est touchée, celle qui dirige, et c'est surtout à l'extérieur. La maladie est très répandue parmi les autres maladies, mais le pourcentage global d'épicondylites est difficile à déterminer car, au lieu d'aller voir un médecin, le patient utilise des analgésiques, des onguents anti-inflammatoires ou chauffants.

Formes de la maladie

L'épicondylite du coude comporte plusieurs phases d'écoulement:

  • L’aigu est caractérisé par une manifestation intense et constante de symptômes;
  • Subaiguë se manifeste lorsque l’articulation est sous charge et se met en mouvement;
  • Stade chronique - lorsque tous les symptômes d'inflammation persistent pendant 3 mois ou plus, et que la douleur persiste même au repos de l'articulation.

La maladie est dangereuse car, si elle n'est pas traitée, de graves complications peuvent survenir, conduisant à une atrophie complète de l'articulation du coude.

Les symptômes

Les symptômes de l'épicondylite se manifestent généralement chez les personnes âgées de 40 à 60 ans. Le plus souvent, les patients se plaignent de:

  1. Douleur brûlante et pénétrante dans le bras du coude à la main, qui se produit sans cause pendant la flexion.
  2. Parfois, le foyer de la douleur se situe dans la zone de l'épicondyle et se jette dans le coude et la main.
  3. Au niveau du coude, on observe une rougeur, la zone est chaude au toucher.
  4. Renforcer la douleur dans l'articulation lorsque vous essayez de serrer / desserrer la main, soulevez le gobelet, portez-le à ses lèvres.
  5. La douleur est aiguë au début de l'inflammation et douloureuse, terne - à un stade avancé.
  6. Une excroissance est formée dans la zone commune.

Traitement

L'épicondylite du coude est une maladie grave, et si vous ne commencez pas à traiter la zone du coude à temps, vous pouvez rester invalide.

Le traitement de l’épicondylite du coude commence par la référence du patient à la polyclinique, un examen préliminaire et un diagnostic correct, qui est établi par le médecin orthopédiste.

Au cours de l'examen, le médecin examine soigneusement les endroits où la douleur se produit, les tripote, redresse et plie le bras, demande à serrer la main dans un poing. Si une épicondylite est suspectée, une analyse radiologique est prescrite pour examiner l'état de l'articulation du coude, un tomogramme par ordinateur. Après avoir confirmé le diagnostic, le médecin prescrit un traitement.

Traitez immédiatement l’épicondylite en déterminant le degré de douleur et de maladie. Le traitement comprend plusieurs étapes:

  1. Enlèvement du processus inflammatoire. Dans de tels cas, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ortofen, Diclofenac, Ibuprofen, Nise, Indaméthacine) sont utilisés en comprimés. Si l'inflammation est fortement prononcée, des injections sont ajoutées au comprimé, qui sont prescrites par le médecin.
  2. Suppression de la douleur dans l'articulation du coude. Le syndrome de la douleur est éliminé en appliquant des analgésiques, des onguents, des crèmes et des gels à base de diclofénac ou d'ibuprofène.
  3. Thérapie par ondes de choc, physiothérapie, acupuncture, enveloppement à la paraffine, électrophorèse. La méthode est prescrite après le retrait de l'inflammation et de la douleur, après 7-14 jours. Le traitement implique l’impact sur les lésions en appliquant du courant, des aiguilles, de la paraffine et d’autres aides.
  4. Massage thérapeutique. Nommé après le soulagement des principaux symptômes de la maladie, est effectué par des masseurs expérimentés en massant l'articulation du coude, l'épaule et l'avant-bras, l'omoplate.
  5. Exercice thérapeutique. Cela implique des exercices visant à détendre le muscle blessé, en supprimant la sensation de raideur et de douleur.
  6. Prévention des rechutes. Cette étape consiste en un ensemble d’actions visant à éliminer les symptômes et à les reproduire.

Pour prévenir l’épicondylite, il est recommandé d’éviter les efforts physiques excessifs sur les épaules, le coude et le cou, mais aussi de renoncer aux mauvaises habitudes, à la natation et à la thérapie physique, à l’observance du travail et au repos. Les athlètes doivent faire attention à la conformité des équipements sportifs aux exigences techniques de base, tandis que les étirements des muscles doivent être portés avec des bandages et des bracelets élastiques.

Si la maladie est déjà en cours, on procède à une intervention chirurgicale pour éliminer l'atrophie musculaire.

Vous pouvez traiter la maladie avec des remèdes populaires à la maison, en appliquant des pommades et en effectuant certains exercices.

Traitement des remèdes folkloriques d'épicondylite à la maison

À la maison, le traitement largement utilisé des maladies des remèdes populaires articulations du coude.

  1. Par exemple, on utilise la racine et les feuilles de la consoude, à partir desquelles on prépare une pommade. Pour ce faire, prenez les racines et les feuilles de la plante dans un rapport de 1 pour 1, écrasez-les, ajoutez du miel à la masse avec de l'huile de tournesol (également en quantités égales) et mélangez bien jusqu'à ce que les feuilles et les racines soient broyées en poussière. La pommade est imbibée de coton et enroulée autour d'un joint douloureux pendant une journée. Un sac en plastique est noué sur le dessus, puis une autre couche de tissu chaud est enroulée. La durée du traitement est d'un mois.
  2. L'argile bleue Valdai est un autre moyen de se débarrasser de la douleur au coude. L'argile dissoute dans de l'eau chaude est appliquée sur une gaze qui s'enroule autour du coude. Fixez le haut avec un pansement et réchauffez-le avec un chiffon doux pendant 30 minutes.
  3. Les restes de thé vert dans la théière sont un excellent outil pour soulager l'inflammation de l'articulation du coude et détendre les muscles avec une épicondylite externe. Pour préparer une compresse de thé, les feuilles de thé utilisées sont congelées au congélateur et les glaçons obtenus sont entraînés le long du coude par des mouvements circulaires.

Il est préférable d’éliminer les symptômes de l’épicondylite avec des remèdes populaires une fois le traitement principal terminé, l’inflammation supprimée et la résolution du médecin.

Traitement des articulations Plus >>

Physiothérapie pour l'épicondylite

Des exercices spéciaux aident également à faire face à la douleur, en éliminant les symptômes de la maladie. Pour ce faire, vous devez faire des exercices deux fois par jour (matin et soir), y compris les exercices suivants:

  1. Mouvements circulaires lents du bras dans la région des muscles, puis dans l’autre direction.
  2. Mouvements circulaires de la main d’abord puis de l’autre côté.
  3. Articulation du coude par des caresses et des fourmillements.

Conclusion

Ainsi, les principaux symptômes de la maladie sont une douleur aiguë aiguë et une croissance dans la région de l'articulation du coude. Le traitement de l'épicondylite est effectué avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des remèdes populaires. Des exercices spéciaux renforcent le résultat et permettent d'éviter la récurrence de la maladie. La manière de choisir une méthode de traitement d'une maladie ne peut être déterminée que par un médecin. Vous ne devez donc pas vous soigner vous-même.

Malheureusement, en cas d'inflammation du système musculo-squelettique, il est absolument impossible de la guérir. Toutefois, en l'absence de facteurs provocateurs et d'une approche thérapeutique appropriée, le respect de toutes les prescriptions du médecin et la réalisation d'exercices spéciaux permettent d'éliminer complètement les symptômes d'épicondylite et de se débarrasser de de douleur dans l'articulation du coude, obtenant une rémission stable.