Maux de jambe: que faire?

Une sensation douloureuse dans les mollets des jambes est un phénomène assez fréquent, qui peut avoir différents facteurs. Très souvent, une personne n’est pas pressée de consulter un spécialiste, essayant de faire face à sa maladie et de supporter la douleur elle-même - c’est une mauvaise tactique, qui à son tour peut avoir des conséquences désagréables.

Causes de la douleur au mollet:

1. Charge excessive sur les articulations du mollet, causée par une surcharge physique grave, inhabituelle pour l'homme;
2. Fort gain de poids et obésité;
3. Blessures et dommages musculaires;
4. Un changement brusque de charge sur les jambes, par exemple, une longue marche ou une course, inhabituelle pour une personne.

Ce ne sont que des facteurs qui n'entraînent pas de maladies graves et ne garantissent pas une maladie nécessitant une intervention immédiate. Dans ce cas, il vous suffit de comprendre la principale raison pour laquelle une douleur désagréable se produit chez les veaux et de l'éliminer: pour réduire la charge, essayez de perdre du poids et pétrissez les muscles tendus des jambes. Mais il existe un certain nombre de maladies dans lesquelles la douleur musculaire est un symptôme.

Maladies caractérisées par des douleurs au mollet:

1. Diabète.

2. Maladies de la colonne vertébrale, telles que: ostéochondrose, déplacement des disques vertébraux, tumeur, tuberculose de la colonne vertébrale. Toutes ces pathologies peuvent causer des douleurs dans les muscles du mollet.

3. Athérosclérose. Lorsque cette maladie survient, les parois des vaisseaux sanguins se contractent et se contractent et se contractent, de sorte que les muscles du bas des jambes commencent à faire mal. La douleur empire avec une longue marche. Un symptôme caractéristique de cette maladie est des pieds froids, quel que soit le régime de température.

4. Inflammation du muscle gastrocnémien. Cette maladie s'appelle myosite. C'est la cause la plus courante de douleur dans les jeux de pieds. Elle peut être causée par des complications de maladies virales et infectieuses, ainsi que par des surtensions musculaires et des blessures. La myosite est une maladie très grave qui nécessite un traitement obligatoire, uniquement sur recommandation d'un spécialiste. Dans ce cas, la douleur est de nature douloureuse et augmente avec la marche et l'effort physique.

5. Maladies des nerfs périphériques. La douleur des mollets avec névralgie est généralement constante, mais peut aussi être paroxystique.

6. La thrombophlébite est une maladie vasculaire qui provoque une douleur lancinante au mollet.

7. Affections veineuses: thrombose, dilatation des varices.

8. Rupture du tendon d'Achille.

9. Maladies osseuses infectieuses, telles que l'ostéomyélite. Dans ce cas, la douleur est longue et vive.

Toutes ces maladies sont très graves et sans une intervention rapide, elles peuvent avoir des conséquences désastreuses, dangereuses pour la santé et, parfois, pour la vie humaine.

Maux de jambe: que faire? Premièrement, établir la raison pour laquelle il y a des sensations douloureuses et consulter un spécialiste. Il diagnostique la maladie et prescrit un traitement. Après cela, suivez scrupuleusement les recommandations du médecin et appliquez un certain nombre de mesures préventives.

Pour traiter la douleur dans le mollet des jambes, quels que soient les facteurs qui le provoquent, devrait être un expert, mais le soulagement de la douleur peut être réduit avec l'aide de la médecine traditionnelle.

Maux de jambe: que faire? 10 remèdes populaires contre la douleur aux jambes du mollet:

1. Teinture de châtaigne

La teinture à base de fruits de châtaignier peut être utilisée non seulement à l'extérieur mais aussi à l'intérieur. Un demi-litre de vodka et 50 grammes de châtaigne sont nécessaires à sa préparation. Infuser le mélange doit être dans les 2-3 semaines dans un endroit sombre et frais. Après l'heure indiquée, a reçu un moyen d'essuyer ses pieds tous les jours. Pour l'ingestion: une cuillère à café de teinture diluée avec un verre d'eau et à prendre avant les repas. La durée du traitement est de deux semaines.

2. Bains au sel de mer

Afin d'améliorer la circulation sanguine, il est utile de prendre des bains de sel marin et d'y plonger les jambes pendant 15-20 minutes, ainsi que d'effectuer des opérations contrastées pendant la douche, en dirigeant le jet d'eau vers les mollets, en changeant alternativement d'eau chaude et froide.

3. compresses de miel

Les compresses de miel peuvent aider à soulager l'inflammation et à soulager la douleur, ainsi qu'à améliorer le flux sanguin. Pour ce faire, le miel, légèrement bouilli au bain-marie, est enduit de veaux et attaché avec un bandage élastique ou un tissu épais. Ces lotions devraient être sur les jambes tout au long de la journée. Avant de se coucher, ils doivent être changés et laissés pendant la nuit.

4. Bains à base d'ortie, de tussilage, de plantain

De la lourdeur dans les jambes aidera le bain d'un bouillon d'ortie, mère-belle-mère et plantain. Tous les composants sont pris en quantités égales (4 cuillères à soupe) et versé trois litres d'eau bouillante. Le mélange est légèrement refroidi et filtré.

5. huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être utilisées pour soulager les sensations de chaleur et de lourdeur. Pour ce faire, ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle à deux cuillerées à soupe d’huile végétale et appliquez-les sur les boutons douloureux deux fois par jour. Il convient le mieux pour cette huile: lavande, eucalyptus, arbre à thé, citron.

6. compresses froides

Les compresses froides ont un effet analgésique. Vous pouvez envelopper dans un tissu épais de glace ordinaire et le poser sur le mollet, et vous pouvez préparer de la glace aux herbes, qui renforcera l'action. Couleur tilleul Versez de l'eau bouillante et laissez refroidir, puis congelez dans des moules.

7. Bains de conifères

Les bains sont un remède très efficace contre les douleurs dans les jambes, avec l'ajout d'aiguilles de pin. On verse 100 grammes d'aiguilles avec un litre d'eau et amène à ébullition, après quoi la décoction est placée dans un bain-marie pendant une demi-heure.

8. Teinture de menthe poivrée

La menthe poivrée aide à soulager l'enflure et à réduire la douleur. Les fleurs de menthe et de sureau noir se prennent en trois cuillères à café et les fleurs de tilleul et de camomille en deux. Tous les composants sont versés dans un troisième litre d'eau bouillante. Insister 30 à 45 minutes et prendre 15 minutes avant de manger.

9. massage au miel

Le massage au miel a un effet bénéfique sur la circulation sanguine et détend les muscles tendus. Le massage est effectué sur le principe de forte descente de la paume trempée dans du miel, dissoute dans un bain-marie.

10. Baume à la menthe poivrée

Le baume à la menthe aidera à combattre la chaleur et la douleur. Pour la recette dont vous aurez besoin: huile de pépins de raisin et huile essentielle de menthe. Les composants sont pris en proportions: une cuillère à café d'huile de pépins de raisin pour 4 gouttes d'huile essentielle. Le baume résultant frotte sur les mollets.

Douleur au mollet

La douleur dans les mollets des jambes est un phénomène courant. Souvent, il est dû à un effort physique prolongé sur les membres inférieurs et ne signale aucune pathologie. Cependant, la réponse à la question «Pourquoi les veaux font-ils mal?» N'est pas toujours univoque, car les causes peuvent être liées à des maladies très graves. Ceci s'applique aux cas où une douleur aiguë et des crampes sont répétées régulièrement, ou une douleur persistante à la jambe dans le mollet ne disparaît pas pendant une longue période.

Si vous rencontrez un problème similaire, nous vous recommandons de contacter la clinique de la douleur CELT! Cette unité, spécialisée dans le diagnostic et le traitement des syndromes douloureux situés à divers endroits. Le haut niveau professionnel de nos spécialistes, leur vaste expérience, ainsi que l'équipement médical et les méthodes de traitement modernes, leur permettent de ramener nos patients à une vie bien remplie, en éliminant la douleur.

Causes de la douleur chez les veaux

Les douleurs au niveau des mollets des jambes peuvent être dues au surmenage des muscles, mais une telle manifestation clinique peut souvent indiquer les pathologies des vaisseaux artériels, des veines, des tissus, des muscles environnants et de la colonne vertébrale. Si votre mollet de la jambe gauche ou de la jambe droite est constamment blessé ou si vous avez des crampes régulières aux jambes, consultez un médecin, car les conséquences peuvent être imprévisibles.

Maladies veineuses

Un symptôme de douleur dans les maladies veineuses est un signal précieux, car c'est grâce à lui que peuvent être identifiées des pathologies graves nécessitant un traitement médical immédiat:

  • Varices - caractérisées par une douleur persistante dans les muscles du mollet, qui se fait sentir dans la seconde moitié de la journée et s'accompagne d'un gonflement des chevilles. Cette maladie peut également être déterminée visuellement, car des dilatations visibles des veines apparaissent sur les membres inférieurs. La raison pour laquelle le mollet de la jambe droite ou gauche fait mal, dans ce cas, est le développement d'un œdème de la jambe, en raison duquel se produit une compression des terminaisons nerveuses;
  • Thrombose veineuse aiguë - nécessite un traitement immédiat, car les caillots sanguins qui se forment dans les veines profondes peuvent pénétrer dans les vaisseaux de la circulation pulmonaire et obstruer les artères, entraînant une embolie pulmonaire souvent fatale. La douleur dans le mollet affecté couvre la surface interne du mollet et s'étend jusqu'à la cuisse et jusqu'au pied. Ils sont accompagnés d'un gonflement de la jambe, d'une sensation de lourdeur dans les jambes et d'une douleur accrue lorsque vous essayez de plier le pied.

Maladie de l'artère

Les maladies des artères entraînent un apport insuffisant d'oxygène et de nutriments aux tissus, ce qui entraîne leur destruction. Les douleurs dans ce cas sont causées par une ischémie (manque d'approvisionnement en sang) et sont différentes pour différentes maladies:

  • L'obstruction vasculaire artérielle aiguë est caractérisée par une douleur aiguë accompagnée d'une sensation de brûlure, qui s'accompagne d'un gonflement de la jambe affectée et de son refroidissement.
  • L'insuffisance artérielle chronique se caractérise par deux types de douleur: les convulsions de l'ischémie aiguë et la douleur persistante due à une insuffisance chronique d'approvisionnement en sang. Les deux types de douleur peuvent être accompagnés de crampes, d'atrophie du tissu musculaire, d'apparition d'ulcères et de gangrène.

Maladies musculaires

Les dommages causés aux tissus musculaires de différentes étiologies peuvent également être une cause de douleur chez les veaux:

  • Les processus inflammatoires des muscles gastrocnémiens (myosite) - sont caractérisés par des sensations douloureuses douloureuses persistantes qui n'arrêtent pas ou ne résultent pas de crises convulsives et apparaissent plus lumineuses lors des mouvements;
  • Les maladies parasitaires (en particulier la trichinose) sont caractérisées par des douleurs musculaires, qui s'accompagnent de gonflement du visage, de fièvre, de nausées, de vomissements et de diarrhée.

Lésion des fibres nerveuses

L'un des symptômes de la névrite et de la polynévrite est une douleur persistante qui se manifeste lors d'attaques et peut se propager le long du nerf touché. Une telle manifestation peut être provoquée par la compression des racines nerveuses. Ses compagnons sont souvent:

  • troubles trophiques dans les régions innervées (organes et tissus fournis par les nerfs) de la région;
  • sensation d'engourdissement, de picotement ou de chair de poule;
  • troubles du mouvement dans la région innervée;
  • désensibilisation.

Autres raisons

Les mollets des jambes peuvent être douloureux en raison de lésions des tissus adjacents:

  • ostéomyélite du tibia;
  • maladies de l'articulation du genou;
  • maladies de l'articulation de la cheville;
  • inflammation de la peau.

La douleur réfléchie chez les mollets des membres inférieurs est l’un des symptômes de l’ostéochondrose de la colonne lombaire.

Une douleur intense dans les jambes du mollet que faire

Causes de la douleur chez les veaux. Difficultés de diagnostic Les causes les plus souvent douloureuses pour les mollets des jambes sont très diverses:

1. Maladies des vaisseaux veineux:

  • thrombose veineuse aiguë;
  • syndrome post-thrombotique;
  • varices.

2. Pathologie des vaisseaux artériels:

  • l'athérosclérose;
  • endartérite oblitérante.

3. La défaite des troncs nerveux innervant les membres inférieurs.

4. Maladies des muscles du mollet:

  • myosite aiguë;
  • myosite chronique (professionnelle, parasitaire, ainsi que myosite chronique causée par d'autres causes).

5. Maladies des tissus environnants:

  • arthrite des articulations de la cheville et du genou;
  • ostéomyélite du tibia et / ou du péroné;
  • inflammation de la peau et / ou du tissu sous-cutané de la jambe inférieure;
  • déchirure ou rupture du tendon d'Achille.

6. Pathologie de la colonne vertébrale:

  • ostéochondrose;
  • blessure à la colonne vertébrale;
  • troubles chroniques de la colonne vertébrale;
  • tumeurs, tuberculose rachidienne, etc.

7. Diabète.

Ainsi, la douleur dans les mollets des jambes est l'un des symptômes les plus courants. Parfois, il est causé par des causes innocentes, telles que la fatigue musculaire après un exercice inhabituel. Mais souvent, ce symptôme indique une pathologie grave, telle que l'athérosclérose, le diabète, une tumeur à la colonne vertébrale.

Dans certains cas, la douleur aux mollets des jambes ne nécessite pas d'intervention médicale immédiate (varices), et dans d'autres cas, le fait de ne pas demander l'aide d'un spécialiste peut entraîner la mort prématurée (thrombose aiguë des veines de la jambe).

Les règles de base pour le diagnostic différentiel de la douleur dans les mollets des jambes, il est souhaitable de connaître non seulement les spécialistes, mais également tous les patients, afin de se faire une idée générale de son urgence et des types de spécialistes qui devraient demander de l'aide.

Douleur dans les mollets des jambes avec la pathologie des veines La douleur dans les mollets des jambes survient le plus souvent lors de maladies des vaisseaux veineux, telles que: 1. Thrombose veineuse profonde de la jambe, maladie post-thrombotique.

2. Varices superficielles.

En cas de déficience aiguë du flux sanguin dans les veines de la jambe, un œdème du membre se développe, les terminaisons nerveuses sont comprimées, ce qui conduit à l'apparition de douleur. Dans les troubles circulatoires chroniques, le mécanisme du syndrome douloureux est plus compliqué, car la malnutrition chronique des tissus survient dans la zone touchée, les substances toxiques s’accumulent et les processus inflammatoires sont souvent associés.

Si vous soupçonnez une maladie des vaisseaux du lit veineux, ils se tournent vers un chirurgien. En règle générale, un traitement conservateur est prescrit aux premiers stades.

Douleur dans les mollets des jambes avec thrombose veineuse profonde de la jambe

Un symptôme tel que la douleur des mollets est d’une grande utilité en cas de thrombose aiguë des veines de la jambe - une pathologie nécessitant une intervention médicale immédiate.

Le fait est que les caillots sanguins formés dans les veines profondes de la jambe peuvent se rompre et que le sang afflue dans le cœur, puis dans les vaisseaux artériels de la circulation pulmonaire. Des fragments de thrombus assez volumineux peuvent obstruer les artères et les artérioles, entraînant une complication grave - une embolie pulmonaire entraînant souvent la mort du patient. Ainsi, la thrombose veineuse profonde dans les jambes est une maladie potentiellement mortelle.

Par conséquent, au moindre soupçon que la douleur chez les veaux est causée par la formation de caillots sanguins dans les veines profondes de la jambe, vous devriez consulter un médecin et subir un examen supplémentaire. Montre un repos au lit strict, car le moindre effort physique peut provoquer la séparation des fragments d'un caillot de sang. Les premiers jours de l'apparition de la pathologie sont particulièrement dangereux lorsque les masses thrombotiques ne sont pas encore organisées.

Les autres symptômes de thrombose veineuse profonde de la jambe sont les suivants:

Dans certains cas, l’anamnèse peut aider au diagnostic - une thrombose veineuse profonde de la jambe se produit souvent après une immobilisation involontaire prolongée résultant de blessures, de maladies graves ou d’interventions chirurgicales. Les maladies oncologiques (en particulier les cancers du poumon, de l'estomac et du pancréas), l'utilisation à long terme de contraceptifs oraux contribuent à l'émergence d'une pathologie. Une thrombose veineuse profonde des jambes survient dans la période post-partum.

Les déclencheurs du développement de thrombose des veines internes de la jambe sont le plus souvent bactériens.

, Shin blessure, effort physique ou nerveux.

Lors de la confirmation du diagnostic du patient est placé dans un hôpital chirurgical, nommer un repos au lit strict avec une position surélevée du tibia et injecter des médicaments qui favorisent la résorption d'un caillot de sang.

Dans environ 90% des cas de thrombose veineuse profonde et aiguë du bas de la jambe, une pathologie chronique se développe, une maladie post-thrombotique.

En raison de modifications secondaires des parois des veines, une tendance accrue à la thrombose est observée. Une insuffisance chronique de la circulation sanguine locale entraîne fatigue, œdème du membre affecté, d'abord instable puis stable, avec épaississement douloureux dans la graisse sous-cutanée et hyperpigmentation de la surface interne du tibia. À un stade avancé du développement de la maladie, apparaissent des ulcères trophiques difficiles à traiter. Dans de tels cas, une correction chirurgicale est recommandée, rétablissant le flux sanguin vers la jambe touchée.

Douleurs douloureuses chez les mollets avec des varices à la surface des varices

Une autre maladie commune causant

douleur dans les jambes (principalement dans les mollets) est

varices

. Le diagnostic dans ce cas ne cause pas beaucoup de difficulté, puisque les veines superficielles affectées peuvent être vues visuellement.

Les varices appartiennent à la catégorie des maladies à prédisposition héréditaire. Cette pathologie se développe généralement après 20 ans et est plus fréquente chez les femmes.

Aux stades précoces, les patients sont exclusivement préoccupés par un défaut esthétique et, au stade de la décompensation, la maladie se manifeste par une lourdeur des jambes, une fatigue, une douleur persistante chez les mollets et des crampes nocturnes. En outre, en raison d'une déficience chronique de la circulation sanguine, une dermatite de la surface interne du tibia se développe dans les tiers inférieur et moyen, entraînant la formation d'ulcères trophiques mal cicatrisants.

Douleur dans les mollets des jambes dans la pathologie des vaisseaux artériels

La douleur dans les mollets des jambes dans la pathologie des artères et des artérioles est aiguë, sévère, parfois insupportable. Le syndrome douloureux est associé à une ischémie aiguë ou chronique (manque d'approvisionnement en sang). Les tissus présentant des lésions des vaisseaux à adduction souffrent de carences en nutriments et en oxygène. En conséquence, des processus destructeurs se développent

Si vous suspectez une insuffisance artérielle, adressez-vous à un chirurgien, il est préférable de faire appel à des experts en chirurgie vasculaire.

Douleur dans les mollets des jambes avec occlusion aiguë (obstruction) des artères des membres inférieurs

L'occlusion aiguë des artères des membres inférieurs est caractérisée par un arrêt soudain du flux sanguin dans le vaisseau affecté. Les causes d'occlusion aiguë d'une artère des membres inférieurs sont le plus souvent sa thrombose.

La formation de thrombus peut être causée par: 1. Dommages à la paroi artérielle dus à une maladie chronique (athérosclérose, endartérite oblitérante) ou à des lésions du vaisseau (dommages mécaniques, électriques, engelures, dommages au vaisseau lors de procédures médicales).

2. Changements dans le sang quand

, maladies chroniques graves dues à l'introduction de médicaments.

3. Violation de la circulation sanguine lors de spasmes vasculaires, réactions de choc, après des opérations sur le tronc artériel.

Les embolies des artères des membres inférieurs sont moins courantes: blocage du vaisseau par un fragment de thrombus, plaque athérosclérotique, tissu tumoral en cas de cancer, etc.

La douleur dans les mollets des jambes avec occlusion des vaisseaux artériels est aiguë, une sensation de brûlure, accompagnée d'un gonflement important du membre et de son refroidissement. En outre, en raison du manque d'oxygène dans les tissus, des troubles de la sensibilité et une paralysie du membre affecté se développent. Il y a ensuite une contracture musculaire (manque de mouvements passifs) et la gangrène commence. Ainsi, quelle que soit la cause, l'occlusion des vaisseaux artériels des membres inférieurs fait référence à des pathologies aiguës nécessitant des soins médicaux immédiats (recanalisation du vaisseau touché ou amputation).

Douleur dans les mollets des jambes avec insuffisance artérielle chronique des membres inférieurs

Les causes les plus courantes d’insuffisance artérielle chronique du membre inférieur sont:

. Pour déterminer la cause de la douleur chez les veaux dans de tels cas, il est nécessaire de connaître les données historiques.

L'athérosclérose est une lésion vasculaire artérielle systémique chronique qui se développe habituellement après 40 ans chez les personnes présentant une prédisposition héréditaire aux troubles du métabolisme lipidique (proches parents victimes de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux, de claudication intermittente). Plus souvent des hommes malades âgés de 50 à 60 ans. Des maladies telles que l'hypertension et le diabète sucré contribuent au développement de l'athérosclérose. Souvent chez les patients présentant une insuffisance artérielle chronique des membres inférieurs causée par l'athérosclérose, il existe d'autres manifestations de cette maladie (maladie coronarienne, accident vasculaire cérébral).

L'endartérite oblitérante est une maladie d'étiologie inconnue. On suppose que la prédisposition génétique, les risques professionnels (hypothermie fréquente des extrémités), le tabagisme et les maladies virales jouent un rôle majeur dans sa survenue. Plus souvent, les femmes sont malades. La pathologie se développe à un jeune âge (jusqu'à 40 ans).

En outre, l’athérosclérose affecte, en règle générale, les gros vaisseaux et, avec l’endartérite oblitérante, les artérioles.

Par conséquent, dans l’athérosclérose chez la plupart des patients, le pouls dans la fosse poplitée n’est pas détectable et un cinquième patient a des difficultés à déterminer le pouls dans l’artère fémorale.

En raison de la défaite des petits vaisseaux artériels, où la fermeture complète de la lumière se produit plus rapidement, l'apparition précoce de douleurs nocturnes chez les veaux est plus caractéristique d'une endartérite oblitérante.

Les douleurs des mollets des jambes présentant des lésions athéroscléreuses des vaisseaux des membres inférieurs et une endartérite oblitérante sont de deux types: attaques douloureuses lors d'une ischémie aiguë (claudication intermittente) et douleurs persistantes dues à la manifestation d'un arrêt circulatoire chronique. Dans les deux cas, une douleur atroce est souvent accompagnée de crampes.

La claudication intermittente se caractérise par l'apparition d'une douleur intense, parfois insupportable, lors de la marche. Une caractéristique du syndrome de la douleur est que la douleur gèle sur place et disparaît après 2 à 3 minutes de repos. L'ampleur de l'activité physique pouvant provoquer une attaque est jugée sur le degré de lésions vasculaires. Dans les cas graves, une attaque provoque une marche calme de 50 mètres sur une surface plane. Pour les lésions athéroscléreuses des artères des extrémités, la douleur des mollets au repos est absente pendant une longue période, ce qui indique une compensation suffisante de la circulation sanguine.

La douleur au repos se manifeste par une décompensation marquée de la circulation sanguine et est plus souvent perturbée la nuit (les patients se plaignent de ne pas pouvoir dormir). Un signe caractéristique - la douleur diminue lors de l'abaissement du membre du lit (dans cette position, le flux sanguin s'améliore).

En règle générale, l'apparition de douleurs nocturnes et de douleurs au repos est accompagnée de la manifestation d'autres signes d'insuffisance artérielle chronique sur le membre affecté:

  • perte de cheveux;
  • changements dégénératifs dans la plaque à ongles;
  • atrophie musculaire;
  • blanchiment du membre lors de la levée et apparition d'une hyperémie congestive lors de la descente;
  • manifestations nécrobiotiques, de la formation d’ulcères peu cicatrisants à la gangrène.

Douleur dans les mollets des jambes avec des lésions des muscles Des douleurs dans les mollets des jambes se produisent également avec des lésions directes des muscles - myosite. Les douleurs dans de tels cas sont douloureuses ou tirées dans la nature, elles sont amplifiées à plusieurs reprises au cours des mouvements, ce qui conduit souvent à l’immobilisation du membre affecté. La myosite se caractérise par la douleur du muscle affecté à la palpation et, au cours de l’évolution chronique, par la formation de nodules et de cordons inflammatoires dans le tissu musculaire.

Le plus souvent, la myosite des muscles gastrocnémiens survient à la suite d'une blessure ou d'une surcharge excessive. Les autres causes courantes d'inflammation musculaire aiguë sont les maladies infectieuses, principalement virales, et l'hypothermie. Le diagnostic dans de tels cas n'est pas difficile, car les données de l'anamnèse indiquent sans ambiguïté la cause. La douleur dans de tels cas est assez intense et conduit à une invalidité temporaire.

La myosite chronique se produit souvent à la suite de sa forme aiguë. Séparément, il est nécessaire de distinguer les myosites professionnelles associées à une augmentation chronique de la charge sur les muscles gastrocnémiens. Particulièrement dangereux à cet égard, la tension musculaire statistique constante causée par une posture inconfortable (conducteurs, dentistes).

Dans la myosite, le syndrome douloureux peut être de nature différente - la douleur peut être constante ou épisodique, douloureuse ou lancinante, sourde ou douloureusement aiguë. En règle générale, la douleur apparaît aux points déclencheurs dits déclencheurs et augmente avec l'irritation. L'hypothermie, les mouvements brusques, la palpation des zones de déclenchement provoquent le syndrome de la douleur. Il soulage ou atténue la douleur du repos, une compresse chaude sur la zone de déclenchement.

La trichinose, c'est-à-dire des lésions musculaires parasitaires, provoque également des douleurs aux mollets des jambes. Le plus souvent, les trichinelles pénètrent dans l'organisme en mangeant du porc infecté, non soumis à un traitement culinaire suffisant.

Les premiers symptômes sous forme de troubles du tractus gastro-intestinal (nausées, vomissements, diarrhée) apparaissent quelques jours après l'infection. Puis rejoint la fièvre et la myalgie. La lésion de plusieurs groupes musculaires est caractéristique (les muscles oculomoteurs, maxillaires, intercostaux et des membres sont souvent touchés).

Avec les épidémies de groupe de la maladie, le diagnostic de trichinose ne pose pas de difficulté. Mais il y a souvent des cas d'infection isolés, lorsque la première attaque de la maladie est perçue comme une intoxication alimentaire courante. Puis, après un certain temps, la maladie réapparaît avec une nouvelle attaque de douleurs musculaires, généralement plus faible. Peut aider dans le diagnostic de tels signes? en tant que lésion de groupes musculaires caractéristiques de la trichinose et de la fièvre.

Si vous suspectez un processus inflammatoire dans les muscles, consultez un neurologue. S'il y a des raisons de penser que la trichinose est la cause de la douleur chez les veaux, un spécialiste des maladies infectieuses doit être choisi comme médecin traitant.

Douleur dans les mollets des jambes avec névrite et polynévrite

La cause de la douleur chez les veaux est souvent

et polynévrite. Le syndrome douloureux d’origine neurogène est caractérisé par des attaques de forte douleur tirante ou déchirante le long du nerf touché.

Ainsi, le clampage du nerf sciatique lors des contractions spasmodiques du muscle piriforme (complication fréquente de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale) conduit au développement du syndrome de piriforme. Cette pathologie est caractérisée par des douleurs brûlantes et des paresthésies à la surface antérolatérale du tibia. À l'avenir, une faiblesse des muscles du mollet et une sensibilité altérée peuvent se développer.

Le plus souvent, la douleur dans les mollets des jambes se manifeste par une lésion combinée de plusieurs nerfs - une polynévrite. Outre le syndrome douloureux, la polynévrite se caractérise par une diminution de la sensibilité, une paresthésie ainsi que des troubles moteurs et trophiques dans la région innervée. Dans les cas graves, la polynévrite peut entraîner une faiblesse croissante et

muscles innervés, paralysie flasque, apparition de modifications dystrophiques graves causées par une altération du trophisme des tissus (dermatite, ulcères non cicatrisants, etc.)

La polynévrite, qui provoque des douleurs dans les mollets des jambes, peut avoir une origine différente: 1. Le diabète.

2. alcoolique chronique

3. Maladies infectieuses:

  • la diphtérie;
  • la dysenterie;
  • fièvre typhoïde;
  • le paludisme;
  • la leptospirose;
  • mononucléose virale;
  • hépatite virale.

4. Les changements dystrophiques associés au manque de nutrition des tissus (pathologie du cancer,

, Etat après suppression

Le diabète et l'alcoolisme sont les causes les plus courantes de polynévrite, provoquant des douleurs chez les veaux. Ces maladies ont un signe spécifique - l'apparition d'une douleur aiguë lorsque vous appuyez sur le mollet.

Le principal médecin traitant de la polynévrite est un neuropathologiste. En cas de diabète sucré, la consultation d'un endocrinologue est nécessaire, en cas de polynévrite alcoolique - un psychiatre. Si la polynévrite résulte d'une maladie infectieuse, l'infectiologiste sera le consultant et, dans le cas d'une pathologie oncologique, l'oncologue. Lorsque l'état après le retrait de l'estomac est nécessaire de consulter un chirurgien.

Douleurs douloureuses dans les mollets des jambes avec la défaite des tissus environnants

La douleur dans les mollets des jambes avec la défaite des tissus environnants a un mécanisme complexe de développement. Il s’agit tout d’abord de la douleur reflétée dans la région avoisinante et cédant au veau. Cependant, les perturbations circulatoires causées par le processus pathologique dans les tissus adjacents ont une certaine importance dans l'apparition de la douleur. En outre, l'inflammation réactive se produit souvent dans les zones adjacentes au tissu affecté.

Les causes les plus courantes de douleur aux mollets des jambes sont les maladies des tissus voisins, telles que:

  • ostéomyélite du tibia et / ou du péroné;
  • pathologie de l'articulation du genou et / ou de la cheville;
  • déchirure ou rupture du tendon d'Achille;
  • inflammation de la peau et / ou du tissu sous-cutané de la jambe inférieure.

Le diagnostic des pathologies des tissus environnants qui provoquent des douleurs dans les mollets des jambes ne pose généralement pas de problèmes, car il existe un syndrome douloureux et des modifications pathologiques visibles correspondantes dans les tissus affectés.

Avec l'ostéomyélite, les maladies inflammatoires de la peau et / ou du tissu sous-cutané, la rupture du tendon d'Achille, le médecin traitant est un chirurgien. L'arthrite des extrémités est traitée par un thérapeute.

Douleur réfléchie dans les mollets de la pathologie de la colonne vertébrale

Douleur dans les mollets dans la pathologie

est reflété. Elle est causée par un clampage des nerfs à la sortie du canal rachidien (le syndrome dit de racine).

Assez souvent, le syndrome douloureux directement dans la région de la lésion de la colonne vertébrale est absent ou peu prononcé et la douleur aux extrémités est le symptôme principal. Cependant, le diagnostic est grandement facilité par le fait que la douleur ressentie directement dans les mollets des jambes est rarement isolée et que sa répartition caractéristique le long du nerf sciatique peut être déterminée (surface latérale et postérieure de la cuisse, surface latérale du tibia, parfois le dos du pied et du pouce).

En outre, la douleur dans le syndrome radiculaire présente les caractéristiques suivantes:

  • augmentation de la toux et des éternuements;
  • gain de nuit;
  • le lien entre le syndrome douloureux et les mouvements de la colonne vertébrale, avec certains mouvements pouvant atténuer ou augmenter la douleur.

La cause la plus fréquente de syndrome radiculaire est l'ostéochondrose de la colonne lombaire. Le prolapsus du disque intervertébral est douloureux. Cette complication de l'ostéochondrose se produit souvent avec un effort physique excessif, en particulier lors de la levée de poids. Les médecins diagnostiquent généralement un diagnostic similaire statistiquement pendant la période des vacances d'été, lorsque les citoyens commencent à effectuer un travail physique inhabituel (il est assez courant que les mêmes données statistiques soient enregistrées à l'étranger; certains chercheurs occidentaux ont donc surnommé la maladie le temps des vacances lors de l'élimination des racines)..

De plus, la douleur chez les veaux atteints du syndrome des racines survient souvent après des lésions de la colonne lombaire. Dans ce cas, les douleurs nocturnes atroces, parfois accompagnées de convulsions des muscles du mollet, sont particulièrement caractéristiques.

Les tumeurs ou la tuberculose de la colonne vertébrale et diverses maladies chroniques de la colonne vertébrale entraînant l'apparition d'un syndrome radiculaire (spondylose et spondylarthrose déformantes, spondylarthrite ankylosante) sont des causes plus rares de douleur reflétée dans les jambes.

Le meilleur médecin pour les lésions de la colonne vertébrale est un vertébrologue (médecin spécialisé exclusivement dans les maladies de la colonne vertébrale). S'il n'est pas possible de consulter un spécialiste, plusieurs médecins devront être impliqués: avec ostéochondrose, neuropathologiste et chirurgien, avec la maladie de Bechterew, neuropathologiste et rhumatologue, avec tumeurs de la colonne vertébrale, neuropathologiste et oncologue.

Douleur chez les mollets des jambes atteintes de diabète sucré

. La base du mécanisme d’apparition de cette pathologie repose sur plusieurs facteurs dus à une augmentation prolongée du niveau

1. La défaite des vaisseaux artériels de moyen et petit calibre et l’insuffisance artérielle chronique qui en résulte.

3. Le développement de processus infectieux et inflammatoires sur fond de trophisme perturbé (ulcères chroniques, etc.).

Ainsi, la douleur des mollets des jambes atteintes de diabète sucré peut être provoquée par une insuffisance artérielle. Dans de tels cas, elle est aggravée lors de la marche. De plus, la douleur dans les mollets des jambes peut avoir une nature paroxystique d'origine neurogène. Enfin, la douleur chez les veaux peut être causée par des processus inflammatoires infectieux au niveau de la peau et du tissu sous-cutané du bas de la jambe.

Le diabète sucré traite les endocrinologues. En cas de polynévrite grave, la consultation d'un neurologue est nécessaire. Dans le syndrome du pied diabétique grave - un neurologue et un chirurgien.

Traitement de la douleur chez les veaux

Afin de traiter avec succès la douleur dans les mollets des jambes, il est tout d'abord nécessaire d'identifier la cause de la douleur et, si possible, de l'éliminer.

Dans les troubles vasculaires aigus, un traitement hospitalier d’urgence est nécessaire (chirurgical (insuffisance artérielle aiguë) ou conservateur (thrombose veineuse profonde et aiguë du bas de la jambe)).

En cas d'insuffisance vasculaire chronique, en cas d'échec du traitement conservateur et de présence de complications graves, telles que la formation d'ulcères cicatrisant mal, etc., une correction chirurgicale du défaut vasculaire est montrée.

Une intervention chirurgicale est également nécessaire pour certaines pathologies de la colonne vertébrale (tumeurs, prolapsus des disques intervertébraux, accompagnées de troubles neurologiques graves).

Souvent, il n'est pas possible d'éliminer radicalement la cause de la douleur chez les veaux, mais un traitement conservateur de la maladie sous-jacente (insulinothérapie pour le diabète, bas élastiques et régime d'entretien pour les varices) permet de soulager et, dans certains cas, d'éliminer complètement le syndrome douloureux.

Malgré l'hétérogénéité des causes de douleur chez les veaux, il existe des recommandations communes à toutes les maladies, susceptibles d'améliorer de manière significative l'état général du patient: 1. Combattre le surpoids (perdre du poids améliore la circulation sanguine dans les membres, réduit la charge sur la colonne vertébrale, atténue les symptômes du diabète de type 2 et a un effet bénéfique sur le système nerveux).

2. Cesser de fumer et de l'alcool.

3. Mode doux pour les membres (il faut éviter les longues tensions statiques des muscles de la jambe).

4. Nutrition complète. La consommation de sel doit être limitée car le sel contribue à la rétention de liquide dans le corps et

oedème des jambes

5. Le bon mode de travail et de repos. Lent marche dans l'air frais. Sommeil sain.

Gymnastique avec douleurs dans les mollets - vidéo

ATTENTION! Les informations sur notre site Web sont des références ou populaires et sont fournies à un large cercle de lecteurs pour discussion. La prescription de médicaments ne doit être effectuée que par un spécialiste qualifié, en fonction des antécédents médicaux et des résultats du diagnostic.

Avec la douleur dans les mollets, beaucoup de gens connaissent leurs propres expériences. Les sensations douloureuses peuvent être permanentes, entraînant de nombreux inconvénients et transformant chaque pas en angoisse.

Pour vaincre la maladie, vous devez savoir pourquoi les veaux font mal, pour en comprendre la cause.

Causes communes

L'exercice de haute intensité est souvent la cause de la douleur chez les veaux. La douleur tirante chez les mollets, accompagnée de crampes, indique la fatigue des muscles de la jambe. Dans ce cas, il est nécessaire de réduire la charge si nécessaire et d'appliquer un massage des membres inférieurs.

La déshydratation banale est une cause fréquente de douleur au mollet. Encore une fois, cela montre à quel point un apport hydrique adéquat est important. L'apport quotidien recommandé en liquide pour un adulte varie de 2 à 3 litres, en fonction du poids et de l'intensité de l'effort physique.

Rappelons seulement que pendant la grossesse, on observe la situation inverse. Très souvent, les femmes enceintes ressentent une lourdeur et des douleurs aux jambes dues à un œdème. Dans ce cas, il est nécessaire de réduire la consommation de boissons, mais cela doit être fait dans des limites raisonnables, car le fruit a également besoin de liquide. Un taux raisonnable dans ce cas est préférable de coordonner avec le médecin.

Les traumatismes sont une autre cause de douleur dans les jambes. En règle générale, les fractures passées du tibia se manifestent souvent, alors que des douleurs douloureuses peuvent perturber le jour et la nuit. Souvent, la maladie est causée par une mauvaise accrétion du membre (avec déplacement). Cependant, des blessures moins graves entraînent également des symptômes douloureux.

Les syndromes douloureux dans une jambe indiquent souvent la présence d'une blessure, mais pas toujours. En cas de perturbation du mollet de la jambe droite ou seulement de la gauche, cela peut être un signe de troubles circulatoires ou de maladies neurologiques. La douleur dans les deux jambes indique des irrégularités importantes dans le travail général du corps ou la fatigue habituelle.

Dans tous les cas, que des douleurs soient observées dans le mollet de la jambe gauche, du membre droit ou des deux membres, la réussite du traitement est indispensable pour identifier la cause de la maladie survenue.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Myosite

L'inflammation du muscle gastrocnémien est le résultat d'un exercice intense prolongé ou d'un microtraumatisme. Cela inclut également la lésion du tendon d’Achille. Il existe également des raisons professionnelles lorsque les jambes sont dans une position inconfortable pendant le travail. Les signes de myosite incluent la formation de nodules inflammatoires dans le tissu musculaire et une douleur accrue est observée à la palpation. Les sensations douloureuses du patient sont différentes:

La douleur peut apparaître rarement ou gêner constamment, aggravée par des mouvements brusques et une hypothermie.

Afin de se débarrasser d'une telle maladie, il est nécessaire de réduire l'effort physique et, en cas de blessure, laisser les membres se reposer jusqu'à la guérison complète. Diverses pommades sont utilisées pour soulager l’état du patient:

  • anti-inflammatoire;
  • réchauffement;
  • des analgésiques;
  • localement irritant (pour soulager le stress).

Si nécessaire, des antipyrétiques sont utilisés et des antibiotiques sont utilisés pour les complications purulentes.

Une infection parasitaire des muscles (trichinose) peut causer des lésions aux muscles des jambes. L'agent pathogène pénètre dans le corps lors de la consommation de viande n'ayant pas subi de traitement thermique suffisant. Un complexe d'antibiotiques est utilisé pour traiter cette maladie.

Un neuropathologiste est chargé d'établir un diagnostic en cas de maladie musculaire. Si la maladie est apparue en relation avec la trichinose, elle sera traitée par un médecin spécialiste des maladies infectieuses.

Veines pathologiques

Les maladies des veines se manifestent souvent par des douleurs dans les jambes, en particulier chez les veaux. Cela se produit à la suite d'une compression des terminaisons nerveuses par un œdème, ce qui est inévitable avec de tels troubles. Les maladies vasculaires sont caractérisées par une altération de l'apport sanguin dans les tissus, la libération de substances toxiques et des inflammations.

Cette condition est également exprimée par la douleur et l’inconfort.

Varices

Ce type de maladie survient généralement chez les personnes âgées de plus de 20 ans et est souvent héréditaire. Les veines touchées sont suffisamment bien marquées, donc, avec un diagnostic dans ce cas, aucun problème ne se pose. Les premiers stades de la maladie ne provoquent pas d’anxiété particulière, mais par la suite, les varices apportent beaucoup de souffrances.

  1. Sensation de lourdeur dans les jambes.
  2. Douleur aux mollets.
  3. Fatigue constante.

Le patient se plaint de crampes dans les jambes la nuit. Une perturbation de la circulation sanguine locale provoque l'apparition d'ulcères trophiques.

Thrombose veineuse profonde de la jambe

Les varices conduisent à cette maladie si le traitement est mal effectué ou tardivement. La thrombose est appelée inflammation des parois des vaisseaux sanguins, entraînant la formation d'un caillot sanguin dans la lumière d'une veine (thrombus). La pathologie est la plus caractéristique des veines des membres inférieurs. Principaux symptômes:

  • douleur lancinante constante;
  • sensation de brûlure;
  • tubercules visibles dans les veines;
  • gonflement;
  • augmentation de la température locale.

Très souvent, la maladie affecte les veines des deux jambes en même temps.

La maladie est assez grave car il existe un risque de formation de caillot sanguin sur la paroi du vaisseau et de son déplacement ultérieur dans la circulation sanguine. Cette situation conduit souvent à un infarctus pulmonaire. Le médecin phlébologue établit le diagnostic et le traitement de la thrombose, ainsi que des varices.

Pour le diagnostic, l’échographie Doppler et la rhéovasographie sont utilisées. L'angioscanning duplex par ultrasons donne une image plus précise. Le traitement thérapeutique vise à éliminer les symptômes et les causes de la maladie, pour lesquels sont utilisés:

  • les anticoagulants;
  • phlébotoniques;
  • bandage avec des bandages élastiques;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • désagrégants.

Si nécessaire, appliquer et méthodes chirurgicales: ligature des veines saphènes ou leur retrait.

Pathologies des vaisseaux artériels

Ces conditions peuvent causer des douleurs dans les jambes jusqu'à la boiterie. Les pathologies les plus courantes sont l'occlusion aiguë des artères des membres inférieurs et leur insuffisance artérielle chronique.

Occlusion aiguë des artères des membres inférieurs

L'essence de la pathologie est la cessation de la circulation sanguine dans l'artère à la suite de son blocage par un thrombus. Le plus souvent, cela est facilité par les maladies et affections suivantes.

  1. Endartérite coulée.
  2. Athérosclérose
  3. Leucémie
  4. Spasmes des vaisseaux.
  5. Syndrome postopératoire.
  6. Blessure ou gelure.

La pathologie est accompagnée d'un gonflement des membres et d'une douleur aiguë.

En même temps, il y a une sensation de brûlure à l'intérieur, tandis que l'extérieur du tibia et du pied est souvent froid au toucher. Un manque prolongé d'oxygène dans les tissus du membre entraîne une diminution de la sensibilité.

L'occlusion artérielle est une maladie grave nécessitant un traitement immédiat, quelles qu'en soient les raisons. L'absence de traitement entraîne inévitablement une gangrène et une amputation ultérieure du membre.

Insuffisance artérielle des membres inférieurs

Un apport insuffisant en sang artériel est susceptible de provoquer la même athérosclérose ou une endartérite occlusive.

Cependant, dans ce cas, les troubles circulatoires ne surviennent pas soudainement, mais ont une nature permanente et chronique.

Avec l'athérosclérose concomitante, des maladies caractéristiques de lui sont souvent présentes:

  • hypertension artérielle;
  • diabète sucré;
  • ischémie du coeur.

Puisque l'athérosclérose conduit à la défaite des gros vaisseaux et de l'endartérite en lactation - petite, il existe certaines différences dans les symptômes. Les petits vaisseaux peuvent se chevaucher complètement en assez peu de temps. L'endartérite est donc caractérisée par l'apparition rapide de douleurs chez les veaux. Avec l'athérosclérose dans la plupart des cas, il est impossible de sonder le pouls dans la fosse poplitée et parfois dans l'artère fémorale.

Au fil du temps, les deux maladies entraînent une déficience permanente de la circulation sanguine, qui se manifeste par une douleur constante. Cependant, dans certains cas, il y a des attaques d'ischémie aiguë, conduisant à une claudication intermittente avec une douleur aiguë.

Mais presque toujours, le syndrome douloureux est accompagné de crampes.

Névrite et polynévrite

Les maladies du système nerveux, telles que les névrites et les polynévrites, sont dues à une inflammation des tissus individuels du corps. La polynévrite est une forme de névrite dans laquelle les nerfs sont très endommagés. Les causes de l'inflammation sont souvent diverses maladies infectieuses, ainsi que:

  • manque de vitamines;
  • intoxication au plomb ou à l'alcool;
  • intoxication du corps associée à un métabolisme inapproprié;
  • diabète sucré;
  • botulisme

La néphrite et la polynévrite manifestent de graves douleurs à la traction.

Si le nerf sciatique est pincé, des douleurs avec brûlure sont possibles. Cependant, la polynévrite progressive entraîne une diminution progressive de la sensibilité musculaire et une dystrophie partielle. Le traitement principal de ces affections est la prérogative du neuropathologiste mais, selon les raisons, d'autres spécialistes peuvent également être impliqués:

  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • endocrinologue (diabète);
  • narcologue (avec intoxication alcoolique);
  • oncologue (pour le cancer).

Le cours du traitement est choisi en fonction des causes sous-jacentes de la maladie et, de manière générale, des médicaments contre la douleur sont prescrits. Pour améliorer l'effet thérapeutique de l'application de boue est utile.

Dommages aux tissus adjacents

Les mollets des jambes sont souvent douloureux à cause d'anomalies des tissus environnants. La nature de ce syndrome douloureux est le reflet d'une autre douleur qui passe dans le mollet. Mais souvent, les dommages aux tissus situés à proximité entraînent des perturbations du système circulatoire, ce qui a un effet direct sur le caviar des jambes.

Arthrite du genou et de la cheville

La maladie est une inflammation de l'articulation due à des blessures, des maladies infectieuses ou un dépôt d'acide urique dans l'articulation. Au cours de la première phase de la maladie du patient, des douleurs légères périodiques dans l'articulation sont perturbées, qui sont ensuite remplacées par un syndrome douloureux aigu au cours de l'effort et de la marche. Au troisième stade, la déformation de l'articulation se produit, le patient est privé de la possibilité de se déplacer de manière autonome.

La maladie est diagnostiquée par rayons X, échographie et tomographie assistée par ordinateur, une numération globulaire complète est réalisée.

Le traitement comprend des anti-inflammatoires et des analgésiques.

Ostéomyélite du tibia

Dans cette maladie, un processus purulente-nécrotique se produit dans la moelle osseuse, provoquée par un staphylocoque, une rickettsie ou d'autres bactéries, ainsi que par certains types d'infections fongiques. En plus d'une douleur dans le membre, le patient s'inquiète de:

  • malaise;
  • des frissons;
  • haute température;
  • transpiration

Les diagnostics incluent la radiographie, les ultrasons, l’imagerie par résonance magnétique et les tests sanguins. Le traitement vise à supprimer l'infection à l'origine de la maladie. Si nécessaire, appliquer une intervention chirurgicale.

Inflammation de la peau et du tissu sous-cutané

Les mollets peuvent avoir mal à cause de l'érysipèle de la peau causé par des infections. Les zones touchées de la peau deviennent rouge vif, avec une sensation de brûlure. La température peut augmenter et des nausées peuvent survenir. Les antibiotiques sont utilisés pour le traitement, ainsi que pour le traitement de la région affectée de la jambe.

Lors de la panniculite, des modifications nécrotiques se produisent dans le tissu adipeux sous-cutané. Les cellules graisseuses qui s'affaissent sont remplacées par du tissu conjonctif et des nœuds. Le patient a du caviar et des nodules sont observés, il y a une fièvre, une somnolence et un malaise.

Des anti-inflammatoires et des antioxydants sont utilisés pour le traitement.

Pathologies rachidiennes

Douleur dans les mollets des jambes causée par des maladies de la colonne vertébrale, appelée syndrome radiculaire. Le pincement des nerfs entraîne une douleur aiguë, aggravée non seulement par les mouvements, ni même par la toux. Il y a aussi des douleurs nocturnes douloureuses. Voici les maladies les plus courantes de la colonne vertébrale, provoquant des douleurs chez les veaux.

  1. Ostéochondrose.
  2. Blessures.
  3. Différents types de tumeurs.
  4. Tuberculose rachidienne.

Un spécialiste de la colonne vertébrale est spécialisé dans les maladies de la colonne vertébrale, mais en l’absence d’un médecin à la vision aussi étroite, un neuropathologiste vous aidera.

Le diabète

Associés au diabète, les troubles métaboliques peuvent être déclenchés par une insuffisance artérielle et une inflammation du tissu sous-cutané. Ces deux conditions entraînent des douleurs chez les veaux. Il est important d'identifier les premiers signes du diabète.

  1. Soif constante.
  2. Mauvaises blessures guérissantes.
  3. Mémoire altérée et bien-être général
  4. Minceur inexpliquée.

En cas de diabète, les femmes s'inquiètent du muguet et des infections vaginales fréquentes, tandis que les hommes réduisent considérablement les érections et les douleurs à l'aine. Au premier soupçon de diabète, vous devez effectuer un test sanguin de sucre.

Comment pouvez-vous vous aider?

Si les veaux font mal, que faire dans cette situation? Bien entendu, il est nécessaire d'identifier et de traiter la cause de la maladie. Mais une ambulance pour soulager la maladie peut être fournie à la maison. À cette fin, un bain avec une décoction d’aiguilles de pin convient. Pour sa préparation, il est nécessaire de remplir 100 g d'aiguilles 1 l. l'eau froide, faire bouillir et garder 30 minutes dans un bain-marie. Verser dans un bol et laisser les pieds dans le bouillon pendant 15 minutes.

De toute évidence, la douleur dans les mollets des jambes n'est pas toujours préoccupante à cause de la fatigue et indique parfois une perturbation grave du travail du corps.

Pas besoin de reporter la visite chez le médecin, en espérant que tout va guérir tout seul.

Comment oublier la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale?

  • La douleur limite-t-elle vos mouvements et votre vie bien remplie?
  • Etes-vous inquiet de la gêne, du resserrement et de la douleur systématique?
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades?
  • Les personnes qui ont appris de l'expérience amère pour le traitement des articulations utilisent... >>

Avis des médecins sur cette question lu

En raison de la structure particulière des muscles, ainsi que de leur emplacement dans le corps humain, des processus tels que le mouvement sont possibles, ce qui est la conséquence de tout acte physique. Le muscle gastrocnémien est l'un des muscles les plus importants du corps, grâce auxquels la marche et la course sont possibles. Cette formation de muscle biceps, qui est située à l'arrière de la jambe et est reliée au talon par le tendon d'Achille. Dans le même temps, des sensations douloureuses, pouvant avoir différentes étymologies, peuvent souvent se produire dans un muscle particulier. Souvent, le diagnostic est établi sur la base de la nature de la douleur, car les sensations dépendent en grande partie du facteur qui les provoque.

Le symptôme de toute maladie peut être une douleur chez les veaux

Comme vous le savez, de nombreux facteurs déterminent l'apparition de douleurs dans les muscles du mollet. Il est de coutume de qualifier ces sensations de manifestations symptomatiques de diverses maladies. Curieusement, mais le symptôme décrit peut être le résultat d'un traumatisme ordinaire ou d'une surtension, ou le résultat d'une maladie infectieuse ou même oncologique.

Sur cette base, il est possible d'identifier un certain nombre de groupes de maladies dans lesquelles la douleur dans les muscles des membres inférieurs, en particulier le muscle gastrocnémien, sera une manifestation caractéristique. Tout d’abord, il convient de noter les surtensions: les lésions des tissus résultant de la violation de leur intégrité entraînent des déchirures et des étirements de natures diverses. Cela doit également inclure un phénomène tel que la déshydratation, qui conduit également à l'apparition de sensations douloureuses dans le bas des jambes.

Le deuxième groupe est une violation de la circulation sanguine, qui est la base des changements pathologiques dans les vaisseaux et les artères. Les neurologues décrivent assez souvent le phénomène des dommages au système nerveux périphérique, ainsi que le pincement des nerfs de la colonne vertébrale. Les problèmes de la colonne vertébrale peuvent provoquer des douleurs chez les veaux, telles que l'ostéochondrose ou la spondylose - les principales sources d'inconfort musculaire.

Dans certains cas, l'apparition de douleur due à l'ingestion d'organismes pathogènes. Par exemple, certaines infections infectieuses ou bactériennes entraînent des douleurs très vives chez le veau. Les helminthiases peuvent également être un facteur probable lorsque les œufs des vers se propagent dans le sang et commencent à se développer activement dans le tissu musculaire.

Causes possibles de la douleur dans le muscle gastrocnémien

En ce qui concerne les causes du phénomène décrit, il peut y en avoir beaucoup. Dans le paragraphe ci-dessus, les groupes de maladies les plus courants ont été décrits, dans lesquels le processus décrit est un symptôme. Vous devez maintenant décrire les causes de ces affections, ainsi que les mécanismes de la douleur. Il est à noter que dans chaque situation individuelle, la douleur sera exprimée différemment, accompagnée de manifestations supplémentaires, agissant à la suite d'un traumatisme, d'une infection, de processus biologiques pathologiques, etc. C'est pourquoi les descriptions détaillées de la nature de la douleur sont données ci-dessous en fonction de la cause de ce sentiment.

Forte douleur au mollet en marchant ou en courant

Si des sensations douloureuses ne se manifestent que pendant l'activité physique, par exemple lors de la course à pied ou de la marche, et qu'il n'y a pas de gêne au repos, il est fort probable que nous parlons de lésions du muscle gastro-méningé. La douleur dans ce cas est assez aiguë, a une plus grande intensité et a tendance à augmenter lorsqu'elle est ignorée. Cela est principalement dû à une surtension lors de l'entraînement au gymnase, lors de la course à pied, du football ou du basket-ball, et même lors de longues marches.

La physiologie de l'activité musculaire réside dans le tissu micronadry, ce qui entraîne la libération d'acide lactique, ce qui permet aux muscles de grossir. Si la charge était trop intense, il y a après effet un effet de précontrainte, qui peut être lié à la norme, mais aussi servir de preuve d’exagération de son propre potentiel.

D'autres types de blessures musculaires peuvent être décrits, tels que des tensions musculaires. Un ligament d’Achille peut également être affecté par une blessure, ce qui entraîne également des douleurs aiguës dans la région de la jambe.

Pourquoi le muscle sur une jambe fait-il mal?

Etrangement, mais souvent un seul, le muscle gauche ou droit, fait mal, et cela peut être le résultat de n'importe quelle maladie. Parmi les facteurs de douleur les plus courants, il est habituel de distinguer trois groupes principaux: les traumatismes, les troubles de la circulation sanguine et la pathologie neurologique et les déficiences. Pour chacun de ces groupes, la douleur ne peut être attribuée qu’à l’un des membres.

Par exemple, lorsque vous faites du jogging, vous pouvez marcher sur le pied sans succès, avec pour résultat que le caviar sera retiré. Il est possible de donner un tel exemple, lorsque le patient souffre de douleurs aiguës à une jambe, car les deux muscles du mollet sportif ne sont pas aussi bien pétris avant les séances d’entraînement. Toutefois, si aucun échauffement n'est effectué avant que le muscle ne soit soumis à une charge importante, le risque de blessure augmente de 70%.

En ce qui concerne les violations de la circulation sanguine, ce processus affecte principalement un seul membre, ce qui permet de remarquer les veines prélevées sur une jambe. La même chose peut être dite à propos du pincement nerveux, comme si les fibres nerveuses étaient endommagées, une région spécifique plutôt locale en souffrait. Ainsi, on peut dire que la douleur dans les muscles des jambes des deux côtés est un phénomène assez rare, ne se produisant que dans le cas de maladies graves et complexes.

Souvent accompagné de crampe

La douleur convulsive dans les muscles du mollet est un phénomène caractéristique des personnes qui passent beaucoup de temps sur leurs jambes sans pouvoir soulager la tension des membres. Il s’agit le plus souvent de vendeurs, d’utilisateurs de certaines machines, de serveurs, etc. Une douleur peut survenir après une crampe, le fait de tirer un personnage terne provoquant une grande gêne.

Cela se produit parce que le sang stagne dans les jambes et qu’il n’ya pas de nutrition complète des muscles. Le corps, en particulier les muscles, manque d’oxygène, car le transport de l’hémoglobine est perturbé et, par conséquent, l’oxygène ne circule pas dans les jambes dans la quantité requise. Il est à noter que les toxines s’accumulent dans les extrémités en raison d’une altération de la circulation sanguine, ce qui peut également provoquer des douleurs lors de convulsions.

Douleur sous le genou par derrière et dans le mollet

Ces sensations peuvent être rencontrées dans différentes situations, de la rupture de ligaments à la violation du flux sanguin. À cet égard, il est nécessaire de faire attention aux symptômes auxiliaires, ainsi que la nature de la douleur. Si la douleur est caractérisée comme étant sévère et se produit dans la région située sous le genou, affectant le muscle gastrocnémien, cela peut indiquer une lésion de l'appareil ligamenteux. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin dès que possible pour des soins médicaux d'urgence.

Si la nature décrite du syndrome douloureux est plus prononcée le matin, dans un cas similaire, il y a violation de la circulation veineuse. En raison de la position couchée sans changement de posture pendant longtemps, il se produit une stagnation du sang qui donne l'impression que la chair de poule est en train de couler, que le membre est engourdi, que des douleurs apparaissent et que les pieds sont constamment froids.

Douleur douloureuse avec varices

Les varices sont une maladie héréditaire qui, à ses débuts, ne se manifeste que par des motifs prononcés sur les jambes. La douleur apparaît déjà lorsque la maladie a commencé à progresser en raison de l’ignorance des manifestations symptomatiques externes. La douleur dans ce cas est tiraillante et constante, il y a des convulsions, de la fatigue, de la lourdeur dans les membres.

En règle générale, les personnes de plus de 20 ans sont confrontées au problème décrit. Tout d'abord, la pression dans les veines augmente, elles se dilatent et leurs parois s'amincissent. Les veines deviennent visibles visuellement et apparaissent sous forme de motifs bleus enchevêtrés. Il convient de noter que des nodules se forment sur les veines, entraînant un blocage et l'apparition de caillots sanguins.

Causes de douleur aiguë

La survenue de douleurs sévères dans le muscle gastrocnémien peut avoir plusieurs causes. Dans le premier cas, une douleur aiguë est le résultat d'une entorse ou d'une entorse, et dans le second cas, il s'agit d'une lésion ou d'un pincement du nerf. Il est à noter que le bas du dos est le plus souvent endommagé, le nerf spinal étant comprimé dans la région lombaire ou sacrée, après quoi des sensations douloureuses aiguës et plutôt intenses se produisent.

Violation possible du système nerveux périphérique, telle que la névralgie. Dans ce cas, la douleur est caractérisée par des pulsations, des crampes, alors que beaucoup de temps peut s'écouler entre les spasmes et que la lutte douloureuse elle-même peut durer plusieurs minutes.

Pourquoi avoir mal aux jambes sous les genoux au repos et même la nuit

Des sensations douloureuses permanentes peuvent survenir dans certains cas, par exemple dans une situation de pincement d'une hernie intervertébrale, dans la région thoracique ou lombaire. Il peut également s'agir d'une blessure, par exemple d'une ecchymose avec la formation ultérieure d'un hématome sous-cutané. Un ligament déchiré ne permet pas non plus au propriétaire de se détendre pas une minute.

Très souvent, un mode de vie sédentaire, en particulier à l’ère de l’informatique, entraîne des modifications dégénératives de la colonne vertébrale, du squelette musculaire, etc. Il convient de noter qu’une maladie telle que l’ostéochondrose caractérisée par une mobilité réduite de la colonne vertébrale peut provoquer des douleurs au niveau des jambes caractère permanent. Dans le même temps, il a tendance à s’affaiblir légèrement, mais pas à passer complètement.

Accompagné d'un gonflement de la jambe

Fondamentalement, un problème tel que la survenue d'un gonflement des extrémités, accompagné d'une douleur est le résultat d'un débit sanguin réduit. Les veines se dilatent, respectivement, les terminaisons nerveuses sont comprimées, ce qui conduit à l'apparition de douleur. Il est à noter que si la circulation sanguine est altérée est un processus chronique, la spécificité du syndrome douloureux sera compliquée par un certain nombre de facteurs.

Dans la forme chronique de la maladie décrite, les toxines s'accumulent dans les vaisseaux des membres, ainsi que l'apparition d'un œdème associé à la malnutrition des muscles des membres inférieurs. Parfois, il peut y avoir une sensation de brûlure, engourdissement, faiblesse, ainsi que froid dans les mollets et les pieds.

Douleur lancinante

Des douleurs persistantes dans les muscles du mollet sont notées dans une maladie comme la fasciite. Le processus pathologique est caractérisé par une inflammation importante, l'apparition de poches et de sensations douloureuses résultant d'une lésion de la couche musculaire. En raison du développement de la maladie, les jambes ressentent une lourdeur, une douleur, une somnolence accrue et une perte de flexibilité des articulations.

Identifier une maladie spécifique ne l’est pas, car la pathologie a une gravité externe. La peau du patient devient plus rugueuse et se couvre d'écailles, semblables à la peau d'une orange. La palpation de la zone avec une peau modifiée révèle un corps solide, qui est le véritable foyer de la maladie.

Que faire et comment traiter les douleurs sévères au mollet

Quel que soit le type de douleur qui s’inquiète dans chaque cas, il est nécessaire de faire appel de toute urgence à l’aide d’un spécialiste. Dans la plupart des situations, comme par exemple dans le cas d'une pathologie de la circulation sanguine, il est nécessaire de réaliser un diagnostic en temps voulu et de procéder à des interventions thérapeutiques. Comme vous le savez, il est facile de corriger les symptômes au début de la maladie, mais si vous ignorez les symptômes pendant une longue période, les changements deviennent irréversibles et les méthodes de guérison classiques ne seront plus pertinentes.

Si aucune stratégie anti-inflammatoire et décongestionnante n’a été mise en œuvre, l’inflammation devient chronique. Dans ce cas, les médecins soutiennent qu'il est nécessaire de mettre en œuvre une intervention chirurgicale, mais celle-ci ne peut être déterminée qu'à la suite d'un examen diagnostique complet. Il convient de rappeler que les cas négligés peuvent être accompagnés des conséquences les plus indésirables, à la fois pour le bon fonctionnement du muscle gastrocnémien et pour tout le corps.

Traitements possibles

La tactique de traitement ne peut être déterminée qu’après avoir mené une enquête exhaustive comprenant un certain nombre d’études, telles que rayons X, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique, etc. Comme décrit ci-dessus, la douleur dans le muscle gastrocnémien est un symptôme assez flou sur lequel tirer des conclusions sur la présence d'une maladie. Par conséquent, lorsque le problème décrit se pose, il est nécessaire d’effectuer le traitement non pas de la douleur, mais du syndrome dont le symptôme est la douleur.

Les remèdes populaires aideront à éliminer la douleur

Il convient de rappeler que les recettes de la médecine traditionnelle ne sont pas une panacée, mais bien un outil auxiliaire utile pour soulager partiellement la douleur, réduire l'enflure et l'inflammation. À ces fins, une décoction à base des composants suivants est parfaite: feuilles de bouleau, graines de carotte et immortelle - vous devez prendre une demi-cuillère à soupe de chaque produit. À ce mélange d'herbes, vous devez ajouter la même chose à la cuillère à soupe de la série, au millepertuis, à la busserole et à la tige de cerises.

Pour commencer la cuisson, vous devez mélanger tous les ingrédients et verser de l'eau bouillante à raison de 2 cuillerées à soupe du mélange sec par litre d'eau. Produit infusé pendant environ 12 heures, après quoi il peut être utilisé comme compresse. Pour ce faire, vous devez faire tremper du tissu naturel ou de la gaze dans l’infusion, puis l’envelopper dans une jambe douloureuse. La procédure de traitement doit être effectuée trois fois par jour.

Drogues: onguents et comprimés

Cette section décrit les médicaments les plus efficaces et les plus populaires pouvant être utilisés dans ces situations. Cependant, il est important de noter que chaque remède a un certain nombre d'indications et de contre-indications: pour cette raison, l'association et l'utilisation d'agents pharmacologiques sans consulter un médecin est dangereuse pour la santé. Dans le même temps, on peut attribuer aux pommades à effet anesthésique, anti-inflammatoire, chauffant et stimulant du flux sanguin prononcé:

Quant aux moyens sous forme de comprimés, ils doivent alors inclure les médicaments suivants:

La douleur dans les mollets est un phénomène courant qui peut survenir à la fois chez les personnes en bonne santé et chez les patients souffrant de diverses pathologies.

«Caviar», dans le contexte de l'article, désigne les muscles du mollet de la jambe (à deux têtes), qui participent au travail du pied et soutiennent le corps lors des mouvements. Naturellement, ces muscles sont soumis à de lourdes charges, en particulier lors de la marche. Lorsque le fonctionnement normal des fibres musculaires est perturbé, la douleur survient. Les causes du développement des troubles sont nombreuses et pas toujours pathologiques.

Raisons

Les plaintes relatives à la douleur dans la région gastrocnémienne surviennent dans diverses maladies et affections - de la fatigue musculaire banale après l'exercice à la présence d'un excès de poids à une pathologie grave du corps, qui est l'une des manifestations de ce symptôme.

Les maladies vasculaires sont la cause la plus fréquente de douleur chez les veaux:

  • thrombophlébite,
  • varices,
  • obstruction aiguë des artères.

Le caractère distinctif des douleurs sur le fond des troubles vasculaires est leur intensité - les sensations douloureuses sont prononcées, aggravées lors de la marche.

L'innervation normale avec facultés affaiblies des membres inférieurs entraîne également une douleur dans la région de la jambe inférieure. Se produire avec ces maladies:

  • ostéochondrose de la lombo-sacrée,
  • névralgie, principalement, le nerf sciatique,
  • divers processus inflammatoires (névrite).

Si la cause est de nature neurologique, la douleur est notée avec un effet de «tir» qui dure pendant une courte période, en alternance avec un bien-être relatif. La douleur résultant de troubles neurologiques augmente avec l'effort et ne passe pas au repos.

En outre, les causes pouvant causer de la douleur chez le veau peuvent être attribuées à une maladie telle que le diabète. Avec cette pathologie, il y a une sensation d'engourdissement dans les membres inférieurs, et l'activité convulsive peut augmenter la nuit.

La douleur dans les muscles du mollet peut être le processus inflammatoire qui se développe dans les fibres musculaires. Ces maladies incluent diverses myosites, y compris des complications après un rhume ou un traumatisme aux muscles des jambes. Douleur - douleur, aggravée par le mouvement. Un trait caractéristique est la présence de phoques à la palpation de la région gastrocnémienne.

Avec des dommages au tissu osseux des membres inférieurs (tibia et péroné), le symptôme principal est le syndrome de la douleur:

  • ostéomyélite
  • l'ostéoporose
  • lésions osseuses malignes.

La douleur dure longtemps, d'intensité intense.

Le syndrome convulsif de la genèse générale résultant d'un effort excessif et de l'étirement des fibres musculaires provoque une douleur chez les veaux.

Le diabète

La maladie est causée par une insuffisance ou un manque complet d'insuline, ce qui conduit à une violation du métabolisme des glucides.

Il existe 2 types principaux de la maladie:

  1. Le premier type, insulinodépendant (IDDM). L'augmentation des taux de sucre est associée à une production insuffisante d'insuline par les cellules pancréatiques.
  • La maladie se développe rapidement (à partir de plusieurs semaines).
  • Les symptômes de l'hyperglycémie sont exprimés: soif sévère (polydipsie, le patient peut boire jusqu'à 10 litres de liquide par jour), excédant la formation d'urine (polyurie), démangeaisons de la peau.
  • Perte de poids nette (jusqu'à 15 kg en 1-2 mois).
  • Faiblesse générale, somnolence.
  • Au premier stade du diabète, une augmentation de l'appétit est caractéristique, qui est remplacée par son absence totale (anorexie) au fur et à mesure du développement du dérèglement du métabolisme des glucides. L'acidocétose progressive se manifeste par l'odeur d'acétone ou de fruits de la bouche, de nausées avec des vomissements. Les patients se plaignent de douleurs abdominales. Une déshydratation sévère peut provoquer le coma.
  • Chez les enfants, le diabète sucré de type I peut se manifester par une altération de la conscience.
  1. Le type II est le diabète sucré insulino-dépendant (DNID), qui est beaucoup plus courant (jusqu'à 85% des cas diagnostiqués). L'augmentation des taux de glucose est due à la résistance à l'insuline ("résistance" pathologique des tissus corporels aux effets de l'insuline).

Ce type de maladie est dangereux pour son tableau clinique modéré aux stades initiaux. Le diagnostic est établi par hasard, lors d'un contrôle de routine (lors d'une recherche de sucre dans le sang) ou lors de contacts avec des spécialistes en raison du développement des complications de la maladie. Symptômes:

  • Démangeaisons de la peau et de la vulve (vagin).
  • Déficience visuelle.
  • Maladies cardiovasculaires.

Le symptôme de diabète tardif est un syndrome de lésions ulcéreuses des jambes (pied diabétique) et de troubles circulatoires des membres inférieurs (lésion oblitérante des vaisseaux sanguins). Avec l'apparition de longues plaies ne cicatrisant pas et d'ulcères sur la peau du pied (pied, mollet), la douleur est légèrement exprimée (perte de sensibilité causée par une neuropathie diabétique).

La défaite des troncs nerveux innervant les membres inférieurs

Les lésions des fibres nerveuses périphériques résultent généralement d'un traumatisme.

La douleur chez les mollets peut être perturbée par une compression, une irritation ou une contraction du nerf tibial, qui fournit les muscles du mollet, la plante du pied et les orteils des cellules nerveuses. La sensibilité des tissus mous dans la région de la jambe (dos), de la semelle et des doigts (leur surface arrière) augmente. Le pied est obligé de prendre une position surélevée - le patient, en marchant, ne repose pas sur toute sa surface, mais uniquement sur le talon.

Un syndrome douloureux causal se développe, dont les premiers signes sont une violation de la sensibilité de la peau dans la jambe inférieure (fourmillements, engourdissements - paresthésies). Au fil du temps, des douleurs intenses et brûlantes apparaissent. Les patients comparent la douleur à une brûlure après avoir fait bouillir de l'eau. Initialement, la douleur est clairement localisée (dans le pied), puis s'étend vers le haut et au-dessus de la jambe.

L'intensité de la douleur peut être augmentée par un bruit intense, un éclair de lumière, un toucher ou une exposition à l'air chaud. La douleur disparaît lorsque la zone douloureuse est refroidie (avec des compresses froides et humides, par exemple) la nuit.

Les troubles trophiques vasomoteurs apparus sont une réaction des vaisseaux (leur spasme) au syndrome douloureux aigu.

Maladies de la colonne vertébrale

Les tumeurs. Tumeurs localisées dans la région de la colonne vertébrale de nature maligne ou bénigne.

La douleur irradiante dans le mollet est associée à la croissance tumorale. Au début, la douleur (d'intensité plus ou moins grande) est localisée dans le dos. Puis, augmentant en taille, la formation commence à exercer une pression sur les racines nerveuses (à la sortie du canal rachidien). Le syndrome radiculaire en développement provoque une douleur intense aux membres inférieurs. Sa caractéristique est l'absence de localisation prononcée, la douleur s'étend sur toute la longueur du nerf sciatique, allant des pieds à la cuisse.

Symptômes caractéristiques de la douleur:

  • Augmente lors de mouvements brusques (notamment toux, éternuement).
  • L'intensité augmente la nuit.
  • "Dépendant" des mouvements de la colonne vertébrale: s'intensifie et s'atténue en fonction de leur nature.

Les autres signes caractéristiques du développement de l’éducation sont:

  • Violation de la sensibilité, faiblesse musculaire (le plus souvent - dans les membres inférieurs).
  • Dysfonctionnements du système urinaire et du tractus gastro-intestinal.
  • Paralysie
  • La malformation du dos est généralement associée au développement d'une éducation bénigne pouvant atteindre une taille impressionnante.

Tuberculose rachidienne. Processus inflammatoire (nature infectieuse) de la colonne vertébrale.

L'inflammation dans les phases initiales se manifeste par des douleurs mineures dans la région de la vertèbre touchée (après un effort physique, à la fin de la journée de travail). Mais avec la progression des changements dégénératifs dans une ou plusieurs vertèbres, le syndrome de la douleur est exacerbé, les périodes de rémission sont progressivement réduites.

Un processus inflammatoire prolongé (localisé dans la colonne lombo-sacrée) peut déclencher le développement du syndrome radiculaire. Ses manifestations sont identiques à la compression des nerfs par les formations croissantes de la colonne vertébrale: douleur intense le long du nerf endommagé, qui réagit aux charges et aux mouvements.

Blessures à la colonne vertébrale. Les lésions traumatiques de la colonne vertébrale diffèrent par la nature (ouverte et fermée) et par la topographie, le degré et la gravité des violations.

Mais dans tous les cas, la réaction à l'action du facteur traumatique sera un syndrome douloureux de l'une ou l'autre intensité, localisation claire ou incertaine.

Les sensations désagréables chez les mollets des membres inférieurs sont généralement associées à des lésions traumatiques graves de la colonne lombaire:

  • Les troubles neurologiques associés à une irritation des racines nerveuses se manifestent par des douleurs aiguës et brûlantes.
  • La perte de sensibilité (jusqu’à la paralysie complète) est caractéristique des lésions de la moelle épinière.

Ostéochondrose. La maladie affecte les segments de la colonne vertébrale (cartilage et disques intervertébraux) et se poursuit sous une forme chronique.

Lors de modifications pathologiques des tissus de la colonne vertébrale dans la région lombo-sacrée, la douleur se propage vers le bas le long du nerf sciatique. Son intensité dépend du degré de lésion du tissu cartilagineux; dans les formes sévères de la maladie, le syndrome douloureux limite considérablement l'activité physique du patient.

Les douleurs sont aggravées à la fois par la charge sur la colonne vertébrale (par exemple, soulever des poids) et par l'activité physique.

Maladies musculaires

Myosite. Maladie inflammatoire des fibres musculaires. Peut se produire sous forme aiguë et chronique.

Avec la défaite des muscles de la jambe, le tableau clinique se manifeste par les symptômes suivants:

  • La peau dans la projection du muscle endommagé est hyperémique (surtout dans la forme purulente de la maladie).
  • Un gonflement ou un gonflement peut se produire.
  • Augmentation de la température
  • Faiblesse musculaire (jusqu'à l'atrophie) dans la zone touchée.
  • La palpation est déterminée par des formations solides - sous la forme de nodules et de petits phoques.

Le plus souvent, le processus inflammatoire se développe dans les muscles gastrocnémiens (parmi les lésions inflammatoires des fibres musculaires des membres inférieurs). Le syndrome douloureux qui évolue avec le temps (d'un caractère terne) augmente avec la marche, la pression, ce qui entraîne une restriction des mouvements. À l'arrière de la jambe, la peau devient hypersensible.

Selon l'étiologie de la myosite, un tableau clinique d'intoxication générale (avec infections parasitaires) peut accompagner les symptômes de la maladie: vomissements, frissons, fièvre, selles avec facultés affaiblies, etc.

La trichinose Invasion aiguë d'helminthes filamenteux (Trichinella spiralis).

Selon la gravité de la maladie, les symptômes cliniques peuvent être plus ou moins prononcés:

  • La fièvre
  • Puffiness (dans la région de visage).
  • Éruptions cutanées
  • Douleurs musculaires.
  • Avec des tests sanguins de laboratoire - une augmentation significative du nombre d'éosinophiles.
  • Les douleurs musculaires (y compris les muscles du mollet) apparaissent même lorsque la maladie est effacée, bien que leur intensité et leur durée (environ une semaine) soient insignifiantes.

Les symptômes sont plus prononcés dans les cas de trichinose légère, modérée et grave:

  • Augmentation significative de la température (jusqu'à 38-40 degrés).
  • Maux de tête
  • La douleur dans le mollet, la mastication, les muscles occipitaux et lombaires est intense.
  • Gonflement, gonflement du visage.

Dans les formes modérées et sévères, la symptomatologie des lésions des systèmes respiratoire et cardiovasculaire se joint: bronchite, pneumonie, tachycardie, jusqu’au développement de l’insuffisance cardiaque. Il y a des violations du système nerveux central (maux de tête, insomnie, etc.), des dysfonctionnements du système digestif.

Blessures. Les blessures traumatiques des fibres musculaires du membre inférieur comprennent:

  • Étirement. La douleur survient dans les muscles après un certain temps (dans les 24 heures) après un effort physique excessif. Le gonflement et la tension des tissus mous dans la zone endommagée sont visualisés. Douleur aggravée par des pressions, des mouvements. Cela dure de quelques jours à 2-3 semaines.
  • Pauses. La violation de l'intégrité du muscle est accompagnée d'une douleur aiguë. Son intensité augmente, une hémorragie sous-cutanée (hématome) se forme. La réaction des fibres musculaires à un syndrome douloureux intense se manifeste par une contraction convulsive et involontaire (spasme). La palpation a été marquée par une forte douleur à l'endroit de la rupture, avec une rupture complète, vous pouvez trouver la zone qui sépare le muscle sectionné du tendon. Caractérisé par un gonflement dans la zone de dommages, une limitation significative des mouvements.

Les lésions traumatiques moins courantes comprennent le syndrome de collision (longue, jusqu’à 8 heures, écrasement des fibres musculaires avec débris, bosses, etc.) et les hématomes spontanés causés par l’utilisation d’anticoagulants.

Névrite et polynévrite

Processus inflammatoires des fibres nerveuses périphériques (simples - avec névrite, multiples - avec polyneurite), dans lesquels la conduction de l'influx nerveux est perturbée. Avec le syndrome de la douleur, une perte de sensation apparaît, y compris une paralysie et une parésie.

  • Lorsque les nerfs des membres inférieurs sont endommagés, l’engourdissement commence au pied et s’étend vers le haut (jusqu’à la région de la jambe inférieure).
  • Selon le même principe (de bas en haut), l'hypersensibilité se répand également (au toucher, en modifiant le régime de température).
  • Faiblesse des fibres musculaires.
  • Douleur le long du nerf touché.
  • Symptômes communs: faiblesse, apathie, fièvre.
  • Limitation partielle (avec parésie) ou complète (avec paralysie) des fonctions motrices en raison du développement d'une atrophie musculaire et d'une diminution des réflexes tendineux.

Maladie veineuse

Thrombose (thrombophlébite). Maladie caractérisée par une altération du flux sanguin (jusqu'à l'arrêt complet) due à la formation d'un caillot sanguin dans la lumière d'un vaisseau sanguin.

Le tableau clinique dans le développement de la thrombose est pleinement manifeste, mais les symptômes sont légers:

  • Douleur dans les muscles des jambes, dont l'intensité augmente après l'exercice (par exemple, la marche) ou un long séjour en position debout.
  • Une caractéristique distinctive est l'apparition de sensations douloureuses lors des mouvements de flexion du pied (à l'intérieur).
  • La pression injectée par le brassard du tonomètre provoque une gêne allant jusqu'à 100 mm de mercure. st. (avec une manipulation similaire sur une jambe en bonne santé, les indicateurs à 160–170 mmHg ne provoquent pas de sensation de malaise).
  • Au fil du temps, des poches, un gonflement (en particulier dans la partie inférieure de la jambe) et la sensation de lourdeur qu’ils provoquent apparaissent.
  • Au-dessous de la formation d'un thrombus, les phanères deviennent pâles, ils prennent parfois une teinte bleutée et les zones touchées sont plus froides au toucher.
  • Quelques jours après la thrombose, les veines superficielles sont bien visualisées sous la peau.

La thrombophlébite des veines profondes de cette localisation survient dans la plupart des cas presque asymptomatique.

Varices. La condition est causée par une insuffisance de l'appareil à valve.

Le syndrome de la douleur est localisé dans les zones touchées - avec un gonflement grave. À la gêne peut également être attribuée à la sensation d'éclatement, de chaleur, de picotement. Caractéristique est la manifestation de la douleur - augmente le soir, après l'exercice.

Les bains chauds, le temps chaud, les changements hormonaux peuvent provoquer des manifestations de varices. La douleur s'atténue lorsque la position des membres inférieurs est élevée, avec des mouvements actifs de «tremblement» de la cheville.

La maladie se développe sur une longue période, des manifestations visuelles (veines saillantes, astérisques formés par les vaisseaux affectés) apparaissent aux derniers stades de la maladie.

Les symptômes suivants devraient alerter:

  • Sensation de lourdeur dans les jambes.
  • Douleur mineure et douloureuse dans les muscles du mollet.
  • Fatigue, gonflement des muscles de la jambe.

Maladie artérielle

Obstruction aiguë des artères des membres inférieurs. L'arrêt de la circulation sanguine de l'artère principale.

  • douleur intense et soudaine;
  • violation de la sensibilité (engourdissement) et une diminution locale de la température de la peau;
  • picotements, sensations chatouillantes.
  • À l'examen, les symptômes suivants sont détectés:
  • décoloration de la peau: du pâle (au début) au marbre ou au rouge-violet (avec le développement de la gangrène);
  • la peau est froide au toucher;
  • le pouls n'est pas détectable en dessous de la fermeture (occlusion) de l'artère affectée, il s'élève au-dessus du site avec une perméabilité réduite;
  • violation de la sensibilité;
  • limitation significative de l'activité motrice;
  • gonflement des fibres musculaires.

Insuffisance artérielle chronique des membres inférieurs. Une condition dans laquelle des troubles circulatoires ischémiques sont observés.

  • La douleur survient même après une courte promenade.
  • Le mouvement ne peut reprendre que lorsque le syndrome douloureux s’est résorbé et s’est calmé.
  • La douleur survient souvent la nuit.

Dommages aux tissus environnants

L'arthrite Maladie inflammatoire des articulations et des tissus mous environnants.

Un certain nombre de symptômes sont assez caractéristiques, quelle que soit la localisation des processus inflammatoires:

  • Hyperémie
  • Mobilité restreinte dans l'articulation osseuse touchée.
  • Syndrome de la douleur, en particulier lors des mouvements (intensité maximale - le matin, décroissance - le soir). La douleur augmente progressivement (de mineure à aiguë) avec la progression des modifications pathologiques des tissus articulaires causées par le processus inflammatoire.
  • Augmentation de la température locale (peau) sur les zones douloureuses.

Les symptômes concomitants dépendent de l'étiologie de la maladie: par exemple, les symptômes d'un processus inflammatoire aigu (fièvre, faiblesse, manque d'appétit, etc.) apparaissent dans l'arthrite infectieuse et dans la polyarthrite rhumatoïde, une déformation grave de l'articulation touchée est caractéristique.

Ostéomyélite. Maladie inflammatoire du tissu osseux (de tous ses composants, y compris la moelle osseuse) à caractère infectieux avec formation de foyers de suppuration et de nécrose.

Étant donné que les os tubulaires longs sont les plus «vulnérables», le foyer de la maladie est souvent localisé aux extrémités supérieures et inférieures.

Selon le type d'ostéomyélite, l'intensité du tableau clinique peut varier:

  • La maladie commence par une augmentation de la température corporelle (avec ostéomyélite septique-pyemichesky - jusqu'à 40 degrés).
  • Syndrome de douleur intense, à cause duquel la jambe adopte une position semi-courbée forcée.
  • Hyperémie, gonflement, augmentation de la température locale sur le site de la blessure.

Les symptômes ci-dessus apparaissent lorsque la maladie se développe (son évolution aiguë) et que celle-ci passe rapidement (en moyenne après un mois et demi) au stade chronique. Les phases d'exacerbation et de rémission alternent, leur durée dépend de la forme de la maladie et de l'état général du corps.

Un symptôme distinctif de l'ostéomyélite chronique est la formation d'une fistule - un abcès sur la peau avec un écoulement purulent constant et long (parfois pendant plusieurs années).

Rupture du tendon d'Achille. La violation de l'intégrité du tendon, formée par la tête des muscles de la jambe, est causée par une exposition directe à des facteurs traumatiques ou par un effort physique excessif.

  • Comme pour toute blessure traumatique, le syndrome douloureux a un caractère intense, constant et douloureux.
  • À l'examen, une dépression formée au-dessus de la brèche a été visualisée, dont l'ampleur et la profondeur dépendent de l'œdème des tissus mous.
  • La palpation est déterminée par 2 épaississement du tendon déchiré.
  • Les mouvements de flexion du pied dépendent du degré de dommage: avec une rupture complète, ils sont absents, avec un dommage partiel possible (avec une faible amplitude).
  • Les mouvements passifs sont douloureux.
  • Claudication: en cas de blessure grave, la victime ne peut même pas s'appuyer sur le membre douloureux.
  • Avec le test de symptôme de Pirogov (en position ventrale, avec réduction arbitraire des muscles gastrocnémiens), les contours de la tête des muscles du mollet sur le membre blessé sont absents.

Maladies inflammatoires de la peau. Le syndrome de la douleur dans les muscles du mollet est le plus prononcé dans l'érysipèle - infectieux (causé par les streptocoques), une maladie inflammatoire de la peau.

La maladie commence à présenter des symptômes d'intoxication (maux de tête, nausées, faiblesse, fièvre).

Au cours de la journée (jusqu'à 20 heures), des changements pathologiques locaux apparaissent:

  • des démangeaisons;
  • gonflement, syndrome de la douleur;
  • l'apparition de rougeurs s'accompagne d'un gonflement de la peau;
  • Des taches rouges se forment dans la formation: plus denses au toucher, brillantes, aux bords irréguliers et déchirés;
  • consolidation et douleur des ganglions lymphatiques régionaux (lymphadénite).

La température et les symptômes d'intoxication disparaissent après une semaine (parfois 5 jours), après quoi la manifestation du processus inflammatoire local s'atténue également. Sur le site de gonflement et d'hyperémie prononcée, la peau commence à se décoller.

Sans traitement médical, dans la plupart des cas, on observe une progression de la maladie: les zones touchées grossissent, il y a des bulles remplies de contenu jaune sale. Une telle évolution de l'érysipèle peut entraîner des complications graves - la lymphostase.

Blessures à la cheville. La cheville relie le plus gros os fibulaire et le plus gros os du tarse, la cheville.

Les blessures les plus fréquentes de cette articulation osseuse comprennent:

  • des fractures;
  • rupture de l'appareil ligamentaire;
  • entorses

L'évolution de la douleur, de l'enflure, de la perte (totale ou partielle) de la fonction motrice (principaux symptômes des lésions traumatiques) est influencée par la gravité de la lésion, sa nature et sa localisation dans la région articulaire.

Diagnostic et traitement

Pour établir la cause de la douleur chez les veaux, on utilise toute la gamme des mesures diagnostiques prises dans la médecine moderne.

Tests de laboratoire: numération globulaire complète, test sanguin biochimique, métabolisme électrolytique de l'eau, tests sérologiques, analyse d'urine. Si vous soupçonnez une raison particulière, l'accent est mis sur des diagnostics spécifiques. Avec le diabète, par exemple, ce sont des indicateurs de sucre (glucose) dans le sang, de goutte, de taux élevés d'acide urique et de lésions vasculaires, de taux de cholestérol.

Méthodes de diagnostic instrumentales: angiographie, doppler en association avec l'échographie - avec lésions vasculaires, rayons X - lésions des os et des articulations, IRM et scanner - avec le caractère neurologique de la douleur au mollet, ostéoscintigraphie - avec lésions métastatiques de l'os de la jambe et autres études nécessaires.

Si des patients cancéreux sont suspectés, il est recommandé aux patients de rechercher les marqueurs tumoraux, ainsi que la tuberculose osseuse ou l'ostéomyélite - une biopsie de la lésion.

Le diagnostic de la douleur chez les veaux est un processus responsable et scrupuleux. Un seul algorithme d'enquête n'existe pas. Un médecin expérimenté, sur la base des plaintes du patient, de la nature de la douleur et des maladies associées (y compris ses antécédents), constitue la quantité de recherche nécessaire pour confirmer ou infirmer ses soupçons.

La tactique et la quantité de traitement nécessaire contre la douleur chez les veaux sont planifiées en fonction de la cause qui les a provoquées: le facteur provoquant est éliminé - la douleur disparaît. En d’autres termes, les spécialistes traitent d’abord la source, ce qui a conduit à l’apparition d’une douleur.

Un traitement symptomatique atténue la douleur dans la région des muscles: utilisation d'analgésiques, pommades chauffantes, séances de massage thérapeutique, etc.

Comment garder vos pieds en bonne santé

  1. L'une des tâches préventives principales consiste à prévenir la formation de caillots sanguins et de varices: activité physique mesurée, élimination des mauvaises habitudes, consommation suffisante de liquides, etc.
  2. Une alimentation complète et équilibrée contribuera à maintenir les vaisseaux sanguins en santé plus longtemps: évitez les aliments gras, préférez les légumes, les fruits et les fruits de mer.
  3. Une consommation excessive de sel retient les liquides dans le corps, contribuant à la formation d'un œdème et à la stagnation.
  4. Une hygiène quotidienne des pieds empêchera la création d’un environnement favorable aux bactéries et microorganismes nuisibles.
  5. Évitez les cosmétiques ayant un effet desséchant prononcé.
  6. Ne négligez pas les premiers symptômes, même mineurs, de la maladie. Hyperémie, inconfort, douleur mineure, gonflement - c’est une raison pour consulter un spécialiste.
  7. Les exercices et les exercices physiques dans l'eau sont particulièrement utiles pour les jambes.
  8. En choisissant des vêtements, faites attention à son confort.
  9. Suivez les instructions du médecin, en particulier si le patient a recours à un établissement médical en raison d'une rechute d'une maladie antérieure.
  10. Combattre le surpoids. Les kilos superflus empêchent la circulation sanguine normale, augmentent la charge sur le système musculo-squelettique, sont la cause de conditions stressantes.

Ce que le docteur traite

Dans un premier temps, il est intéressant de contacter un médecin généraliste - un médecin généraliste ou un traumatologue. Après l’évaluation initiale et le diagnostic nécessaire, le traitement de la douleur des veaux sera effectué par un spécialiste du profil - un neuropathologiste (neurologue), un chirurgien vasculaire, un oncologue, un dermatologue, un endocrinologue ou un spécialiste des maladies infectieuses.

Vous ne savez pas comment choisir une clinique ou un médecin à des prix raisonnables? Centre d'enregistrement unifié par téléphone au +7 (499) 519-32-84.