Traitement du cancer de la pruche

La popularité de la phytothérapie augmente. Pourquoi est-ce que cela se passe? Premièrement, les plantes médicinales font moins de mal que les médicaments, car les plantes ne contiennent pas de produits chimiques. Deuxièmement, les médicaments pharmacologiques ont souvent une longue liste d'effets secondaires, alors que les herbes n'en ont pratiquement pas. Troisièmement, il est accessible et efficace. Parfois, la phytothérapie peut être la seule issue, par exemple dans le traitement du cancer. Aujourd'hui, nous allons parler de la pruche et de ses propriétés dans le cancer. Vous apprendrez également des recettes de décoctions, infusions à base de cette plante.

Pruche - médicament ou poison?

L'herbe à pruche tachetée ou tachetée (oméga, goudron) est une plante médicinale de la famille des parapluies. Il a une tige verticale, verte, avec des taches brunes ou brunes et une floraison blanchâtre. Environ 1 cm d'épaisseur, vide à l'intérieur. Les feuilles sont pennées, largement triangulaires, pointues, semblables au persil, en dessous, elles sont plus grandes et vers le haut, plus petites. Parapluies de forme complexe à petites fleurs blanches. Les graines en forme d'oeuf, vert foncé, ressemblent également à du persil. Sentez l'oméga désagréable, la souris.

Il se développe dans toute l'Europe, y compris en Ukraine et en Russie. Vous pouvez trouver cette mauvaise herbe n'importe où: près des maisons, des terrains vagues, des forêts, des prairies, des potagers, etc. Il vit 2 ans et atteint une hauteur de 1 à 2 m.Il fleurit pendant l'été.

La pruche comme alternative à la chimiothérapie

La pruche repérée est utilisée depuis longtemps dans la médecine traditionnelle pour le traitement d'une grande variété d'affections: goutte, anémie, toux aiguë, aménorrhée, rhumatismes, migraines, maladies des yeux, tube digestif, parésie des paupières supérieures. En plus de cela, il s'agit d'une herbe anesthésique puissante - une panacée contre le cancer - est indiquée pour les tumeurs de différents types et stades.

En plus des propriétés utiles, la plante peut devenir très dangereuse, car elle contient un poison mortel. L'intoxication par la pruche est souvent due à sa similitude avec d'autres plantes (persil, carotte, panais). Les gens prennent à tort une plante dangereuse pour la consommation humaine et la mangent.

L'empoisonnement peut aussi être le résultat d'une mauvaise cuisson.

Pour cette raison, certains médecins sont sceptiques quant à l'utilisation d'oméga moucheté en tant que médicament. Bien qu’il soit entre les mains d’un spécialiste expérimenté, il peut être un salut pour les patients cancéreux, en particulier ceux à qui l’opération est contre-indiquée. L'essentiel est de suivre une certaine méthode en évitant les concentrations élevées de pruche. Il convient de noter qu'il y a très peu de cas d'intoxication, mais que le traitement a de nombreux résultats positifs.

Composition et propriétés médicinales

Les graines, l’herbe et les fleurs de pruche contiennent les substances suivantes:

  • les alcaloïdes (leur plus forte concentration dans les feuilles);
  • flavonoïdes (quercétine et kaempférol - contenus dans des fleurs). Ces substances. Les flavonoïdes ont un effet sédatif et anti-inflammatoire, anti-tumoral et renforcent les parois des vaisseaux sanguins;
  • les coumarines. Abaisser le taux de cholestérol dans le sang, soulager les crampes;
  • flavonglycosides. Améliorer le travail du système cardiovasculaire;
  • Vitamine A et C;
  • huiles essentielles;
  • acide de café. Montre une activité immunomodulatrice et anti-inflammatoire. Interfère avec le développement des tumeurs.

Propriétés curatives de la pruche:

  • anti-inflammatoire;
  • antitumoral;
  • immunomodulateur;
  • antispasmodique, analgésique;
  • antimicrobien, antioxydant;
  • antipyrétique, cicatrisation des plaies;
  • diurétique et cholérétique.

Les flavonoïdes combattent les radicaux libres, qui sont l’une des causes du cancer et d’autres maladies.

De plus, le goudron aide à améliorer le système cardiovasculaire, digestif et nerveux, la perméabilité capillaire et la numération sanguine.

Pruche en oncologie

Omega, comme remède contre les néoplasmes malins et bénins, a commencé à être utilisé il y a longtemps.

Quelle est la raison d'utiliser la pruche en oncologie?

  1. Le plus toxique des alcaloïdes dans sa composition est le konyin. Lorsqu'il est ingéré à petites doses, il provoque une réaction du système immunitaire, à la suite de laquelle des anticorps sont produits. Les anticorps commencent à combattre l'antigène koniin et détruisent en même temps les cellules des néoplasmes. Cet effet est particulièrement efficace dans les tumeurs métastatiques.
  2. Les coumarines qui font partie de la pruche ont un effet sur la division cellulaire dans le corps et le suspendent. Ce processus n’affecte que les cellules cancéreuses, car elles ont un mécanisme de division plus actif. Les coumarines renforcent l'effet pendant la chimiothérapie.
  3. Les propriétés cicatrisantes de la pruche en oncologie peuvent soulager les spasmes et la douleur, ce qui est très important pour les patients cancéreux.
  4. La tumeur supprime le système immunitaire et le goudron a un puissant effet de stimulation immunitaire. Cela contribue à augmenter la résistance de l'organisme au cancer, c'est-à-dire qu'il commencera par tenter de détruire les cellules affectées.
  5. Les flavonoïdes, les alcaloïdes et l'acide caféique soulagent l'inflammation. Cette propriété est utile dans les conditions précancéreuses, ainsi que lorsque le néoplasme s'est déjà développé et a commencé à se métastaser.
  6. Les composants de la pruche ont un effet calmant sur le système nerveux, il est utilisé pour la dépression et le stress. Cancers il est également nécessaire.

Les patients dans les premiers stades, en utilisant le médicament d'oméga, ont montré un ralentissement de la croissance tumorale, une amélioration de l'état général et de la qualité de vie. Les cas de récupération ne sont pas rares. Le traitement avec le cancer de la pruche au stade 4 a également donné de bons résultats: la vie de ces personnes a duré, la douleur a reculé.
En raison de ses propriétés bénéfiques, cette plante toxique peut aider avec diverses tumeurs: sein, vessie, poumons, estomac, foie.

L'utilisation du cancer en association avec la chimiothérapie augmente de 7 fois l'effet des médicaments! En dépit de nombreux résultats positifs, cette méthode de thérapie n’est pas officiellement confirmée par la médecine en Russie.

Achat et collecte

Les feuilles, les graines (fraîches et sèches) et les fleurs de pruche sont utilisées pour le traitement du cancer. Comme cette mauvaise herbe pousse dans de nombreux endroits, il ne sera pas difficile de la trouver. Je collectionne la plante pendant la période de floraison (en juin-août) et les graines - d'août à septembre.

Lors de la collecte, il est important de suivre les règles de précaution:

  • porter des gants de caoutchouc sur les mains, ne pas le toucher avec les mains nues;
  • ne pas respirer ses vapeurs (porter un masque). Il est conseillé de collecter des oméga par temps venteux;
  • lorsque la collecte est terminée, assurez-vous de vous laver les mains à l'eau et au savon.

Arracher la pruche avec ses mains ou couper avec un couteau. Je mets dans le pot. Si vous avez besoin d’herbe pour la préparation d’une infusion d’alcool, vous pouvez immédiatement prendre un pot contenant une solution alcoolique ou de la vodka. La solution est faite en ajoutant 96% d'alcool à de l'eau purifiée (dans cet ordre!), Pour obtenir finalement 50% d'alcool. Broyer les feuilles avec les fleurs et les alcool sur place.

Dans le même temps, respectez cette technique:

  • prendre 2 canettes: 0,5 l et 3 l. Si vous avez besoin d'un peu de médicament, ramassez-le dans un récipient d'un litre, en tenant compte du fait que l'herbe qu'il contient doit être troisième. Dans un grand verser de l'alcool dilué ou de la vodka environ un demi-litre. Ensuite, vous devrez peut-être faire le plein;
  • recueillir le goudron toxique dans un petit pot à moitié, puis verser dans un pot avec de la vodka jusqu'à ce qu'il soit plein. Chaque fois que vous jetez des matières premières dans le pot, vous devez le secouer.
  • Lorsque vous rentrez chez vous, vous devez fermer le flacon avec un couvercle étanche et le placer dans un endroit frais pendant 2 semaines.

Lors de la collecte des matières premières pour le séchage, faites attention: ne le laissez pas à l'intérieur. Posez-le sur un morceau de tissu ou de papier journal en une fine couche. L'herbe doit être séchée dans un endroit sombre et ventilé (de préférence à l'extérieur). Pour qu'il ne gonfle pas, remuez-le périodiquement. Lorsque la pruche est suffisamment sèche, elle s'effrite facilement dans ses mains et les graines dorment suffisamment. Ensuite, il doit être fermé dans un emballage scellé et placé dans un endroit sombre inaccessible aux enfants. Omega est stocké de cette manière pendant 2 ans. Il ne doit pas être entreposé près de la nourriture ou d'autres herbes!

Dans le traitement de l'oncologie avec la pruche, utilisez souvent de l'alcool à base de teinture. Il existe d'autres formes: décoction, extrait, pommade.

Vidéo informative

Infusion et décoction de pruche

La teinture de pruche pour le cancer se fait à l'alcool et à l'eau. La première méthode est la plus efficace, car le konyin se dissout mieux dans l’alcool et, lorsqu’on utilise de l’eau, des propriétés plus utiles sont perdues. Fabriquer principalement des médicaments à partir d’une plante fraîche.

Comme mentionné ci-dessus, si vous souhaitez préparer une infusion de vodka, vous devez verser l'oméga immédiatement après la collecte (ou dans un délai d'une demi-heure). Ensuite, insistez dessus pendant 2 semaines. Recommander périodiquement secouer la boîte de teinture.

Attention! Vous ne pouvez pas commencer à prendre le médicament en moins de 2 semaines, car il contient un poison.

La perfusion est faite à partir du calcul suivant:

  • 1 partie de matières premières pour 3 parties d'alcool (pour l'herbe fraîche);
  • 30 g d'herbe séchée, un demi-litre d'alcool;
  • si les fleurs sont récoltées, alors un pot d'un demi-litre rempli jusqu'au sommet doit être rempli de vodka jusqu'au bout;
  • quand on utilise des graines de pruche, elles sont prises à raison de 1 à 2. Pour les graines, il faut 70% d'alcool. Insister 15-20 jours, puis décanter.

À quoi devrait ressembler la teinture? Sa couleur est sombre, bleu-violet, son odeur est désagréable, souris.

La teinture de pruche préparée est conservée pendant 14 jours dans un récipient fermé au réfrigérateur.

En cas de contre-indications à la consommation d'alcool, prenez une décoction. Les feuilles sèches broyées versent de l'eau (environ 70 ° C) à raison de 1 c. À thé. sur 200 ml. Cette infusion doit rester toute la nuit dans un thermos, la filtrer par sutra et boire. Il est utilisable pendant 5 jours.

Vidéo informative

Pommade de pruche

La pommade est utilisée pour le cancer externe (par exemple, le cancer de la peau (mélanome, carcinome basocellulaire), le thorax, les ganglions lymphatiques, etc.). Il devrait être utilisé simultanément avec l'ingestion. Appliquez-le en fine couche à l'endroit où se trouve l'organe endommagé. Faites-le 2 fois par jour pendant un mois.

La pommade (ou huile) est vendue dans les pharmacies, mais elles sont fabriquées à la maison. Donc, vous serez sûr que le remède est naturel.

Avant de préparer la pommade, faites l'huile:

  1. Des graines et de l'herbe oméga (un pot d'un demi-litre ou deux tasses) seront nécessaires.
  2. Versez-les avec de l'huile d'olive ou de tournesol (environ 0,5 litre), fermez le couvercle.
  3. Mettez dans un endroit sombre pendant 3 semaines. Secouez une fois par jour.
  4. À la fin, filtrer et conserver au réfrigérateur.

En plus de lubrifier cette huile, elle est utilisée pour les tampons et les compresses. Dans ce cas, ils doivent être humidifiés dans cet outil et collés avec un pansement (enrouler avec un pansement). Changez-les toutes les 3 à 6 heures.

Avec la maladie des organes génitaux féminins (cancer du vagin, du col utérin, etc.), mettez des tampons d'huile pour la nuit pendant 2-3 mois.

La pommade est faite à base d'huile:

  • Il est nécessaire de mettre 100 g d'huile végétale sur un petit feu.
  • Lorsque l'huile est chauffée, jetez-y les morceaux de cire et remuez-la pour la dissoudre. Ajouter de la cire jusqu'à ce que l'huile devienne blanche. La base de la pommade se révélera.
  • Lorsque cette pâte est refroidie, ajoutez l'huile de pruche de la recette précédente. Il peut être rendu plus concentré. Surtout pour l'utilisation de personnes gravement malades.

Cette huile est bien absorbée par la peau, procurant ainsi un effet positif aux bons endroits. Ainsi, vous ne pouvez pas être empoisonné, et il n'y aura pas d'autres effets secondaires.

Méthodes de traitement du cancer de la pruche

Tout d’abord, avant de commencer le traitement, consultez un phytothérapeute avec votre médecin, qui vous expliquera les règles à suivre pour préparer la teinture (ou vendra celle qui est finie), ainsi que l’apport de pruche le plus approprié pour le cancer.

Deuxièmement, pour une efficacité maximale, il est nécessaire de nettoyer le corps (foie, intestins). Pour ce faire, utilisez un régime alimentaire, des lavements ou buvez des bouillons spéciaux.

Avant le traitement et à l'heure, il est utile d'inclure les légumes et les fruits, les céréales, la viande maigre et le poisson, le lait, le pain au son dans l'alimentation. Déconseillez catégoriquement de manger des aliments gras, trop salés et épicés, de la viande fumée et des conserves. Le tabagisme et l'alcool sont interdits.

Pour améliorer la qualité du traitement avec la pruche, celle-ci est associée à d'autres plantes qui démontrent une activité antitumorale, soulagent l'inflammation, augmentent l'immunité et éliminent les toxines. Ceux-ci incluent: rose de chien, origan, achillée millefeuille, bardane, aiguilles de pin, etc.

Comment prendre la pruche avec l'oncologie? Faites-le par une certaine technique. La plus courante est la méthode de Tichchenko. C'est le nom d'un expert en pharmacologie connu qui a aidé de nombreux patients à faire face aux tumeurs.

Traitement du cancer de la pruche par Tishchenko

La plus populaire de ses méthodes s'appelle "royale". Ils boivent la teinture sur une diapositive: de 1 goutte à 40, puis de nouveau à 1. Il est recommandé de prendre des oméga le matin avant un repas, l'estomac vide. Lavez-le avec de l'eau, mais en petites quantités (environ 100 ml), car il affaiblit l'effet du poison. Avec des doses croissantes, la quantité d’eau augmente à 200 ml.

Bien sûr: buvez 40 jours de teinture, en ajoutant 1 goutte par jour, puis 40 - en diminuant. Ensuite, nous commençons à ajouter et à enlever. Alors faites-le 3 fois. Total prendra presque un an. Pendant ce temps, l'état du patient devrait s'améliorer. Dans certains cas, un rétablissement complet est possible.

Surveillez votre état: si vous vous sentez mal au niveau des 30 gouttes, arrêtez-vous là et réduisez la dose à 1 goutte. Puis recommencez l'ajout.

Pour un corps affaibli (par exemple, en cas de récidive du cancer), la limite supérieure atteint 15 à 20 gouttes. Dans le même temps, vous devez examiner votre état de santé: si des signes d'intoxication apparaissent, réduisez le nombre de gouttes de 1.

Les personnes atteintes de diverses formations malignes et de maladies chroniques sont traitées avec la méthode royale. Pour la prévention du cancer, vous pouvez boire de la teinture de pruche au stade 1, c'est-à-dire de 1 à 40 gouttes et de nouveau à 1. Faites-le une fois par an.

Technique de Danikov

Cette méthode suggère le schéma suivant: le premier jour, boire 1 goutte de perfusion diluée dans 100 ml. de l'eau Dans les jours suivants, augmentez la dose d'une goutte. Le 25e jour, lorsque la dose sera de 25 gouttes, remplacez l'utilisation par quatre (buvez la perfusion toutes les 4 heures pendant 15 gouttes). Un tel régime devrait être maintenu jusqu'à la reprise. S'il y a des signes d'empoisonnement, vous devez sauter un jour, puis continuer.

Contre-indications à la pruche et symptômes d'empoisonnement

Il n'y a pratiquement aucune contre-indication pour cette herbe. Les exceptions concernent les personnes souffrant d'intolérance et d'allergies individuelles. En outre, les patients hypertendus doivent être prudents, car la pruche a un effet sur la pression. Les enfants sont également traités avec cette plante, mais les doses doivent être moindres.
N'oubliez pas que cette plante est toxique, le principal est donc d'éviter les surdoses et les empoisonnements.

Faites attention aux symptômes suivants:

  • vertige, migraine;
  • frissons, gonflement des membres;
  • blanchiment de la peau;
  • pupilles dilatées;
  • nausée, vomissement;
  • brûlant dans la bouche;

Dans les cas graves, une paralysie survient, entraînant la mort.

Que peut-on faire en cas d'empoisonnement?

  • laver l'estomac. Pour ce faire, utilisez une solution d'acide chlorhydrique (3%) ou de permanganate de potassium;
  • boire 30 comprimés de charbon actif;
  • boire des laxatifs (par exemple, sulfate de magnésie);
  • sortir dans l'air frais.

Si les symptômes sont mineurs, réduisez la dose, mais n'arrêtez pas le traitement. Il y a beaucoup de bonnes critiques à propos de la pruche, même de la part de personnes en 4 stades de cancer. Le rétablissement complet n'est pas garanti, mais l'état physique et émotionnel des patients s'améliore considérablement et augmente leur espérance de vie.

Il y avait aussi des cas où l'utilisation de la pruche dans le cancer n'a pas aidé. Le résultat dépend des caractéristiques individuelles et de la réponse du corps au traitement. Peut-être que certains de ces outils ne conviennent pas, vous devriez donc choisir une autre herbe.

Quelle était l'utilité de l'article pour vous?

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez-la et appuyez sur Maj + Entrée ou cliquez ici. Merci beaucoup!

Merci pour votre message. Nous allons corriger l'erreur bientôt

Cancer de la pruche: profitez de toutes les occasions

Quand un malade se lasse de combattre une maladie mortelle et rejette toutes les recommandations de la médecine officielle, il se précipite pour trouver des remèdes populaires qui, selon des "personnes bien informées", ont pu aider sans condition lorsque les tentacules de la tumeur ont atteint presque tous les organes. Il n’est pas surprenant que l’utilisation de la pruche dans le cancer commence quand il n’ya aucune confiance en la guérison, mais vous voulez prolonger votre vie autant. Dans cette situation difficile, les gens vont souvent jusqu'à ingérer de telles substances auxquelles il est même effrayant de penser.

Données historiques

Pruche d'herbe connue depuis longtemps. En outre, non seulement en tant que médicament, mais également en tant que poison, qui peut prendre la vie d'une personne. Bien sûr, il ne faut pas douter de ses propriétés médicinales, mais il est en même temps nécessaire de rechercher en profondeur s'il est vraiment possible de remplacer les médicaments anticancéreux par cette plante et s'il est nécessaire de rejeter complètement toutes les recommandations des oncologues.

La pruche (autre nom - parapluie toxique, goudron) est une plante parapluie bisannuelle qui peut provoquer de graves maux de tête et même des vertiges lorsque vous mangez ses fruits en petite quantité, ou qui est mortelle (en cas d'intoxication grave). On croit que c'est de la pruche que Socrate a péri, délibérément empoisonné par le poison de cette plante.

Au Moyen Âge, à la Renaissance, de nombreuses substances toxiques étaient utilisées comme médicaments et comme arme de meurtre. Peu à peu, avec le temps, de nombreux pays ont abandonné l’utilisation d’une plante inhabituelle précisément parce qu’elle est trop toxique. Actuellement, la médecine traditionnelle de certains pays reconnaît encore ce joli "parapluie", qui est dans le même système que d’autres matières premières médicinales. Ils n’ont pas oublié les propriétés de la pruche et sont toujours utiles, surtout lorsque l’homéopathie se développe beaucoup et que le nombre de maladies oncologiques augmente.

Dans de nombreuses sources (livres et Internet), on peut trouver des données qui, dans le cas d'une forme négligée ou de métastases, lorsque le médicament est officiel, il est non seulement possible d'utiliser la pruche d'un cancer, mais cela est nécessaire. Il convient de noter que certains de ceux qui distribuent des gouttes toutes faites mentionnent néanmoins que la plante agit sur chaque personne de manière strictement individuelle. Nous entendons ici les formes de cancer qui, malheureusement, ne sont pas soumises aux radiations (dans ce cas, la pruche ne peut être utilisée que pour soulager la douleur). Une chose est étrange: de nombreux distributeurs recommandent vivement de boire de la pruche afin de prévenir le développement d’une tumeur maligne. Il s'avère qu'une personne en parfaite santé commencera à prévenir le cancer avec la teinture de pruche et sera obligée de la prendre tout le temps.

Comment utiliser dans le cancer

Donc, la pruche d'herbe. Application au cancer de son très vaste. Cette plante est un stimulateur très puissant du système circulatoire. S'il est correct d'utiliser des médicaments préparés à partir de celui-ci, la production de nouvelles cellules sanguines est considérablement accélérée. Comprendre comment boire de la teinture de pruche, il est possible de se mettre debout et d’oublier cette terrible maladie.

Les chercheurs et les guérisseurs développent depuis longtemps de nombreuses techniques impliquant l'utilisation de cette plante lors de l'oncologie. Malheureusement, tout le monde ne pouvait pas fournir un résultat décent. Considérez le programme de traitement le plus simple et le plus sûr, composé de plusieurs étapes.

  • Ramasser de l'herbe. Pour que la plante puisse bénéficier du traitement du cancer, seules des inflorescences fraîches doivent être récoltées. La meilleure période pour cela est le début de l'été - les premiers jours de juin.
  • Préparation du médicament. En utilisant des ciseaux ordinaires, toutes les inflorescences collectées doivent être écrasées et placées dans un grand récipient dans lequel la vodka est versée. Puis couvrez le récipient avec un couvercle et placez-le dans un endroit frais (un réfrigérateur serait préférable). La hotte sera prête à être utilisée dans seulement 17 à 18 jours (environ 2,5 semaines).
  • Teinture de réception. Et maintenant, vous pouvez commencer la bataille de la pruche contre le cancer. Premier jour: le patient boit un verre d'eau à jeun et une goutte de médicament est ajoutée à l'eau. Le deuxième jour, deux gouttes sont ajoutées, le troisième, trois gouttes, etc. Continuez donc pendant six semaines, jusqu'à ce que la dose quotidienne atteigne 40 gouttes. Ensuite, la quantité de médicament doit être réduite chaque jour: 39 gouttes, 38, 37, etc., à un. Une fois le cycle terminé, le patient se sentira beaucoup mieux. Mais ce n'est pas la fin.

En cas de cancer, la teinture de la pruche (son utilisation est considérée comme nécessaire par de nombreuses personnes) doit être appliquée systématiquement. Ce n’est qu’alors que l’effet tant attendu se produira. Alors seulement, la terrible maladie disparaîtra. En raison du fait que le dosage changera sans à-coup, le corps gagnera progressivement en force et le système immunitaire sera renforcé. Après quelques mois, le corps sera prêt à résister seul à l'oncologie. Les personnes qui ont essayé d’être traitées de cette façon ont laissé leurs avis sur les sites consacrés à ce problème, ce qui indique que cette méthode de traitement est efficace et sans danger.

La technique douce permettra au corps de s'habituer progressivement au poison. Cela ne donnera pas un résultat rapide, mais ce ne sera pas aussi dangereux qu'une méthode intensive, dont le traitement commence immédiatement par quelques gouttes et la dose augmente au cours de la journée. Quelle méthode choisir, dites au médecin qui pratique l’utilisation de divers remèdes populaires contre le cancer. Ne vous soignez pas vous-même en lisant quelques critiques sur Internet.

Méthodes de cuisson

Je dois dire qu'il y a pas mal de façons de préparer des médicaments. La pruche dans la lutte contre l'oncologie est bonne sous toutes les formes, mais le plus souvent, la teinture de pruche "reçoit" de bons mots. S'il est nécessaire de commencer le traitement dès maintenant et que juin n'apparaîtra que dans quelques mois, il est tout à fait possible d'appliquer non seulement de jeunes pousses, mais même des semences. Ils collectent des brindilles de couleur et des brindilles molles, un récipient dans lequel le médicament sera préparé plus tard, est rempli d’un tiers des parties de la plante, de la vodka y coule, tout est mélangé et mis au réfrigérateur pendant trois semaines. Pour cette méthode de préparation, certaines caractéristiques sont caractéristiques:

  • pour écraser les feuilles et les brindilles de la plante, vous ne pouvez en aucun cas utiliser un hachoir à viande;
  • tous les deux ou trois jours, la préparation de la teinture doit être bien secouée;
  • le récipient dans lequel se trouve le médicament doit être maintenu hermétiquement fermé.

Le capot ainsi préparé présente un avantage important: si la situation est assez urgente, le traitement peut être démarré trois jours seulement après le début de la perfusion. À propos de la pruche, on peut vraiment dire que cette plante est au premier rang des plantes utilisées pour soigner le cancer.

C’est cette technique qui a aidé des patients apparemment désespérés à se débarrasser du cancer, ce que la médecine traditionnelle a refusé, dans lequel l’arsenal renferme un équipement coûteux et des technologies modernes. Si la pruche est utilisée correctement et avec précaution, les propriétés curatives du cancer vont lutter de toutes leurs forces contre cette maladie. Dans ce cas, le processus de guérison sera très lent, mais assez sûr. Cette plante apparemment simple est tout à fait capable de faire face aux tumeurs oncologiques du foie, des glandes mammaires, de l'œsophage, de l'estomac, etc.

Pruche: propriétés curatives et contre-indications du cancer

Depuis longtemps dans la médecine traditionnelle, une attention particulière a été portée aux propriétés curatives de cette plante. Aujourd'hui, certains médecins conseillent d'associer la méthode de teinture de la pruche à d'autres médicaments. Les principaux avantages de la plante sont le renforcement du système immunitaire, la cicatrisation de toute plaie, l’effet antitumoral et calmant, l’effet antiseptique, l’effet sur les cellules cancéreuses, la suppression de l’irritation de la peau.

Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que quelle que soit la méthode de traitement choisie, la dose prise ne doit pas dépasser 90 gouttes. Si plus, la surdose est inévitable:

  • diarrhée possible,
  • des frissons
  • léthargie
  • nausée
  • peut avoir un mal de tête
  • détériorer la vue.

Il y a ensuite la paralysie, qui commence par le fait que les membres sont engourdis et que tout cela se lève dans la tête. Dans ce cas, il est urgent d'arrêter le traitement et de se précipiter chez le médecin. Si le traitement n'est pas fourni dans les délais, il est probable que le décès est inévitable.

Quoi qu'il en soit, avant de commencer à utiliser la pruche, vous devez connaître les propriétés curatives et les contre-indications de cette plante. Une consultation médicale est également requise. Après tout, il est ainsi possible d’identifier d’autres maladies dans lesquelles la consommation de teinture de pruche est strictement interdite. Les contre-indications comprennent l'épuisement, l'hypertension artérielle, l'insuffisance rénale, l'épilepsie, les maladies du foie.

Après la chirurgie - le cancer a été retiré, le traitement peut être démarré deux semaines plus tard. Il est strictement interdit de boire de la teinture pendant la grossesse, car cela peut provoquer une fausse couche ou le bébé va se développer avec des vices. Il devrait immédiatement cesser de fumer et de boire de l'alcool.

Certains patients commencent à boire de la pruche immédiatement après la chirurgie pour prévenir une rechute. C'est peut-être du bon sens. Mais il est impossible de prévenir l'oncologie avec la pruche chez les personnes en bonne santé, car avec l'utilisation prolongée des alcaloïdes de cette plante, le corps ressentira une intoxication chronique, mais cela peut entraîner des problèmes complètement différents.

Pruche dans le cancer (oncologie): traitement, critiques

Le cancer est un cancer terrible provoqué par la mort de plusieurs centaines de milliers de personnes chaque année dans le monde. En entendant le diagnostic fatal, beaucoup de gens paniquent, abandonnent et refusent de se battre. Demandez à n'importe quel spécialiste et il vous dira que c'est stupide. Il existe de nombreux remèdes populaires permettant de guérir complètement le cancer.

Contenu de l'article:

La médecine alternative utilise activement la pruche en oncologie depuis plusieurs décennies et donne des résultats étonnants. Pour vaincre le cancer, il faut croire sincèrement au meilleur, pour que la guérison devienne possible, tandis que la réticence à se battre entravera le rétablissement.

Qu'est-ce que la tête de pruche?

Cette plante est largement distribuée dans notre pays. Il pousse à proximité avec des endroits humides, mais n'aime pas l'humidité en même temps. Les buissons de pruches, cachés dans l'ombre des ceintures forestières situées au bord des routes, se trouvent souvent près des voies ferrées, à plusieurs centaines de mètres des rivières et des lacs, et même dans les potagers. En d'autres termes, ils peuvent être trouvés partout.

Dans le peuple, cette plante a plusieurs noms. Le nom officiel est «pruche tachetée», mais vous entendrez plutôt «bogela», «angélique» et «oméga».

Herbe de pruche. Application du cancer

La plante en question est un puissant stimulateur du fonctionnement des organes du système circulatoire. Avec l'utilisation correcte des médicaments fabriqués à partir de celui-ci, la production de nouveaux corps sanguins est accélérée. En sachant boire de la pruche après un cancer, vous pouvez rapidement vous mettre debout et oublier la terrible maladie.

Bien sûr, les guérisseurs et les chercheurs ont mis au point de nombreuses techniques impliquant l’utilisation de la pruche dans le cancer, mais elles ne donnent pas toutes un résultat décent. Le programme de traitement le plus simple et le plus sûr sera décrit ci-dessous. Il comprend plusieurs étapes:

  • • Ramassez l'herbe. Pour que le traitement en oncologie soit efficace, vous devez collecter de nouvelles inflorescences. La meilleure période est le début de l'été, les premiers jours de juin.
  • • Préparation du médicament. Les inflorescences sont écrasées (à l'aide de ciseaux) et placées dans un grand récipient rempli de vodka. Ensuite, le récipient est recouvert d’un couvercle et placé dans un endroit frais (le plus pratique est de le mettre au réfrigérateur). Après 2,5 semaines (17-18 jours), la hotte sera prête à être utilisée.
  • • Teinture de réception. Maintenant commence le combat "la pruche contre le cancer". Le premier jour de la matinée, le patient boit un verre d'eau à jeun, dans lequel est ajoutée une goutte de médicament. Le lendemain, deux gouttes sont ajoutées à l'eau, puis trois, quatre et ainsi de suite. Au bout de 6 semaines, lorsque la dose quotidienne atteint 40, la quantité de médicament diminue: 39, 38, 37, et ainsi de suite. 1 À la fin du cycle, la santé du patient s’est considérablement améliorée, mais ce n’est pas la fin.

La pruche dans le cancer n'est efficace qu'avec la répétition systématique de tels cycles. Adhérez à un système clair, et le traitement du cancer de la pruche aura du succès, un terrible cancer se retirera. Grâce à un changement de dosage en douceur, le corps gagnera en force, renforçant ainsi le système immunitaire. Dans quelques mois, une résistance indépendante au développement du cancer apparaîtra. De nombreuses critiques sur le traitement du cancer de la pruche confirment l'efficacité et la sécurité de cette méthode.

Il convient de noter qu’il existe de nombreuses façons de préparer des médicaments. La pruche contre le cancer est bonne sous n'importe quelle forme. Si vous devez commencer le traitement dès maintenant et qu'il reste encore quelques mois avant le début du mois de juin, vous pouvez utiliser de jeunes pousses ou même des graines de plantes à la place des inflorescences. Vous pouvez collecter les brindilles colorées et douces, 1/3 pour les remplir avec un récipient dans lequel le médicament sera préparé, verser la vodka et les mettre au réfrigérateur pendant 3 semaines. Les caractéristiques suivantes sont caractéristiques de cette méthode de préparation:

  • • pour broyer les feuilles et les brindilles ne peuvent pas utiliser un hachoir à viande;
  • • tous les 2-3 jours, la teinture doit être secouée;
  • • le récipient de médicament doit être scellé.

L’extrait ainsi préparé présente l’avantage de pouvoir débuter le traitement après 3 jours de perfusion en cas d’urgence. Cette plante est vraiment universelle! À propos de lui, nous pouvons dire avec confiance: "la pruche - l'herbe de cancer numéro 1."

Grâce à cette méthode d'utilisation de la pruche en oncologie, des patients sans espoir ont été complètement éliminés du cancer, ce que même la médecine traditionnelle ne pouvait résoudre avec toutes les technologies modernes et les équipements coûteux. Si vous utilisez correctement la pruche, le traitement du cancer sera lent, mais régulier. Cette plante est capable de faire face aux tumeurs oncologiques des glandes mammaires, de l'estomac, du foie, de l'œsophage, etc.

Il convient de noter immédiatement que vous ne devez pas placer d'espoir particulier sur le premier cycle de traitement (de 1 goutte à 40, puis à 1). En particulier, si nous parlons d'un patient qui, au début du cours, est dans un état grave. L’effet véritablement tangible du traitement par oncologie de la pruche est observé au quatrième ou au cinquième mois, au milieu du deuxième cycle.

Précautions dans le traitement de l'oncologie de la pruche

Le corps de chaque personne est caractérisé par certaines particularités. Par conséquent, la méthode décrite ci-dessus peut être légèrement modifiée, en fonction des circonstances. Selon de nombreuses revues de traitement du cancer de la pruche, à la quatrième semaine, lorsque le dosage atteint 25 gouttes par demi-verre, des exacerbations peuvent se produire. Tout dépend de l’état de santé du patient. Quoi qu'il en soit, le processus de traitement doit être surveillé par une personne expérimentée qui peut arrêter l'augmentation de la posologie dans le temps.

Pour les cas graves, un cycle de 15 gouttes est recommandé. Pour le corps n'est pas surchargé, vous devez surveiller attentivement le dosage. Lorsque la situation s’améliorera quelque peu, il sera possible d’allonger jusqu’à 25 gouttes, puis 40. De nombreuses critiques sur l’utilisation de la teinture de pruche dans le cancer disent une chose: une surdose ne devrait pas être autorisée. Cette plante elle-même est toxique, de sorte qu'une personne peut tout simplement ne pas avoir assez de santé pour terminer son parcours.

Avant de commencer un traitement, vous devez d'abord savoir comment prendre la pruche dans le cancer. Les essais et les erreurs pour trouver le bon chemin ici ne réussiront pas.

Outre un moyen efficace et une approche compétente pour se débarrasser du cancer, une troisième clé est nécessaire: l'autonomie. Ces propos sont confirmés par de nombreuses revues de la pruche dans le cancer. Cette maladie ne peut être surmontée qu'avec fermeté et détermination.

Pruche contre le cancer: aide-t-elle, propriétés, schémas thérapeutiques

Un malade qui en a marre de lutter contre une maladie mortelle et de rejeter de manière décisive les recommandations de la médecine officielle, demande aux forces restantes de rechercher des remèdes populaires qui, selon les «experts», pouvaient aider lorsque la tumeur maligne se propageait dans tout le corps et la «mangeait» pratiquement. Il n’est pas surprenant que de nombreux patients commencent à prendre la pruche dans le cancer, alors que la confiance en la guérison a presque disparu, mais il reste encore un peu d’espoir de prolonger leur vie. Dans un tel état, les gens vont souvent pour tout et atteignent parfois de telles substances qui font peur à prendre à l'intérieur.

La pruche est connue depuis longtemps comme une drogue et un poison pouvant tuer une personne elle-même. Sans douter de ses propriétés curatives, il est encore nécessaire de déterminer s’il peut remplacer les médicaments anticancéreux et s’il vaut la peine de rejeter complètement les recommandations des oncologues.

Un peu d'histoire

Pruches ou énigmes, oméga, parapluie toxique, goudron et bien d’autres plantes dites «parapluies âgées de deux ans», provoquant de graves maux de tête et des vertiges lors de la consommation de fruits en petite quantité ou la mort dans les cas d’empoisonnement grave. Hippocrate connaissait les propriétés uniques de la pruche, mais les Grecs de l’Antiquité l’utilisaient non seulement comme médicament. Ils disent que le grand Socrate est mort de la pruche, délibérément empoisonnée par le poison de cette plante.

De nombreuses substances toxiques d'origine végétale au Moyen Âge, à la Renaissance et aux temps modernes, ont continué d'être utilisées à la fois comme médicaments et comme arme de meurtre. Telle était l'époque... Cependant, peu à peu, de nombreux pays ont commencé à abandonner l'utilisation de la pruche en raison de sa toxicité. Par exemple, aux États-Unis d'Amérique, les puzzles ont été prescrits comme principal médicament anesthésique au début du 19e siècle et en Russie, ils n'ont été exclus de la pharmacopée officielle qu'à la veille du 20e siècle. Entre-temps, à l’heure actuelle, la médecine traditionnelle de certains pays reconnaît encore ce «parapluie» qui se compare à d’autres matières premières médicinales. Mais, comme on dit, le nouveau est un vieux bien oublié, de sorte que les propriétés de cette plante n’ont pas été oubliées et ont été rappelées grâce au développement de l’homéopathie et au nombre croissant de maladies oncologiques.

Les scientifiques russes à la recherche d'un traitement efficace contre le cancer continuent d'explorer de nouveaux médicaments anticancéreux, où la pruche n'a pas non plus été ignorée. De nombreuses sources font référence au développement de l’Académie médicale Arkhangelsk de l’Aléoutien Nikolai Nikolayevich, qui, en fait, s’occupait de cette plante, a étudié ses propriétés et ses effets sur l’organisme touché par le cancer. Toutefois, il convient de noter que le professeur et ses autres collaborateurs (candidat aux sciences médicales, S.V. Korepanov, travaillant dans l’Altaï, pharmacien L.N. Dyakonova de Saint-Pétersbourg) ont fondé leurs conclusions sur la recherche scientifique, c’est-à-dire les alcaloïdes des plantes sur les cellules cancéreuses ont été manipulés par des experts, pas des amateurs. N. N. Aleutisky et ses co-auteurs ont breveté des méthodes de traitement du cancer de la pruche (préparations à base de plantes pour traiter les sarcomes et autres tumeurs). Il est possible que, dans un proche avenir, les matières accumulées dans la pruche forment la base d'un nouveau médicament anticancéreux, qui sera publié par l'industrie pharmaceutique afin d'être prescrit à des doses spécialement choisies, en tenant compte d'autres circonstances.

Maintenant, de nombreuses sources prétendent que la pruche aide dans tous les cas, avec les formes négligées, avec les métastases, lorsque le médicament officiel "refuse le patient". Il est vrai que certains distributeurs de gouttes prêtes à l'emploi avertissent néanmoins que la pruche n'agit pas de la même manière sur toutes les personnes, expliquant cela à l'immunité individuelle. Le lecteur a probablement deviné qu'il s'agissait de cancers ne pouvant plus être traités (dans ce cas, la pruche peut être utilisée pour soulager la douleur). Mais ce qui est intéressant: ces mêmes distributeurs recommandent de boire de la pruche pour prévenir le développement d’une tumeur maligne. C'est-à-dire qu'une personne en parfaite santé commence à prévenir le cancer de la pruche et la prend tout le temps? En tout cas, l'auteur a rencontré des conseils similaires.

Pruche, ses propriétés et sa préparation

La pruche tachetée est l'une des espèces de la famille des plantes-parapluies de deux ans à croissance sauvage qui, dans la médecine traditionnelle, est considérée comme le principal moyen de lutte contre les néoplasmes malins en raison de ses alcaloïdes toxiques:

  • Koniina (le plus important);
  • Méthylconia;
  • La Conhydrine;
  • La pseudoconhydrine;
  • Koniceina.

Outre les composants énumérés, la composition chimique de la pruche comprend des huiles grasses (glycérides) et essentielles, certains acides organiques et des flavonoïdes (quercétine, kaempférol).

Il se développe partout dans le monde. En Russie, il couvre l’ensemble du territoire européen, jusqu’à la Sibérie occidentale et au Caucase. Pendant ce temps, la plante, récoltée en Ukraine, est reconnue comme la meilleure matière première pour la fabrication de teinture de pruche contre le cancer, mais la pruche, qui pousse, par exemple, dans le territoire de Krasnodar, ne cédera pas ses propriétés curatives à son homologue ukrainien. En passant, il est à noter que les plantes des plantes empoisonnées des latitudes sud dépassent de loin celles de leurs parents du nord et que le plus grand danger de la pruche vient avant la floraison. Par la suite, le poison est principalement concentré dans les fruits et les graines, tandis que les parties restantes deviennent moins toxiques. Un grand nombre d'alcaloïdes dangereux sont perdus pendant le séchage et, après la cuisson à ébullition, l'oméga devient absolument inoffensif. Bien entendu, toutes ces nuances sont prises en compte lors de la récolte d'une plante pour le traitement du cancer de la tête de pruche, mais la perte d'une partie de la toxicité ne signifie pas qu'elle peut être perçue comme une herbe ordinaire:

  1. La pruche ne peut pas goûter, c'est - "non", bien que toxique. L'oméga est caractérisé par l'odeur de la souris, qui apparaît lorsque les parties de la plante sont frottées à la main.
  2. N'impliquez pas les enfants dans la collecte des matières premières, mais expliquez également pourquoi vous devez vous éloigner de lui et comment distinguer les feuilles d'oméga toxique du persil ordinaire, qui est largement consommé.
  3. Les parties récoltées de la plante ne doivent pas être placées ou stockées à côté d'autres agents médicinaux de la flore.

Les fleurs se rapprochent du "sommet de l'été" (juin-juillet), ce qui signifie qu'à l'heure actuelle, les herboristes se préparent généralement à récolter la "récolte". Afin d'utiliser la pruche dans le cancer, diverses parties de l'herbe (fleurs, feuilles, tiges) sont utilisées. Pendant la floraison, les feuilles et les graines immatures sont récoltées (avec un parapluie).

La récolte des herbes médicinales - toute la science. Pour la préparation de la teinture de pruche, la méthode la plus populaire consiste à recueillir la plante immédiatement dans un pot préparé contenant une bouteille de vodka. Avec des feuilles déchirées et des parapluies, le pot est rempli au tiers, parfois secoué pour que les parties de la plante soient bien humidifiées. Si vous ne vous procurez que des parapluies, vous pouvez remplir le bocal et le dessus, mais ils doivent être humidifiés. Le futur médicament à son arrivée à la maison doit être placé dans un réfrigérateur et laissé à perfusion pendant 2 à 2,5 semaines.

La teinture de graines et de feuilles non mûres de la zone racinaire peut être préparée dans de l’alcool pur (à usage médical, bien sûr). Pour cette partie de la plante est versé avec de l'alcool dans le rapport de 1: 2 (graines avec feuilles: alcool) et insister au réfrigérateur pendant 2,5 semaines (18 jours).

Médecine traditionnelle, homéopathie, pharmacologie officielle

En tant que médicament maison, la pruche a toujours été utilisée dans divers états différents:

teinture usine de pruche

  • Peur, anxiété, insomnie (comme sédatif).
  • La douleur de n'importe quel endroit et origine (oncologique aussi).
  • Spasmes et convulsions (épilepsie, chorée, coqueluche, migraine).
  • Indigestion (brûlures d'estomac, constipation, coliques);
  • Miction altérée
  • Maladies de l’appareil génital féminin (troubles menstruels, fibromes utérins, endométriose).
  • Rhumatisme, goutte (application locale).
  • L'anémie
  • Diathèse exsudative.
  • Inflammation des ganglions lymphatiques.

Généralement, dans de tels cas, on applique une teinture de pruche à 10% (un demi-litre de vodka + 50 grammes d'herbes séchées et hachées), qui restent pendant 3 semaines dans un endroit sombre. Il est utilisé, comme les autres remèdes populaires: égoutté dans une cuillère à soupe d’eau (10 gouttes) et bu avant les repas 2 fois par jour. En cas de douleur intense, la dose peut être augmentée à 20 gouttes.

Au cours de la période d’oubli temporaire de la population de la pruche, les homéopathes qui en préparaient des médicaments ont continué d’utiliser des médicaments à partir de petites doses spécialement sélectionnées d’alcaloïdes végétaux. Les remèdes homéopathiques pour le traitement de l'athérosclérose et d'autres pathologies cardiovasculaires basées sur cette plante sont toujours populaires parmi les patients qui rejettent "tous les produits synthétiques". Les partisans de la phytothérapie n’ont jamais ignoré l’utilisation de la pruche dans toutes les localisations cancéreuses. Cependant, étant donné la croissance de la pathologie cancéreuse, une attention particulière a été accordée au traitement du cancer du poumon, du cancer de l’estomac et des tumeurs du sein.

Pruche contre le cancer: schémas thérapeutiques

Le traitement du cancer du poumon par la pruche n'est pas différent de celui du cancer de l'estomac ou d'autres tumeurs.

Il existe plusieurs systèmes pour le traitement des maladies oncologiques avec la teinture de cette plante:

  • Selon la technique la plus bénigne numéro 1 (méthode Tishchenko V.V. ou «royale»), la pruche devrait être bue une fois par jour avant les repas (en même temps!), En étalant la teinture dans un demi-verre d'eau. La dose est augmentée quotidiennement d'une goutte et correspond au jour d'administration: 1 jour - 1 goutte, 2 jours - 2 gouttes... 40 jours - 40 gouttes et un compte à rebours. La pruche doit être pris 2 à 3 cours d'affilée (terminé puis le suivant), mais un répit d'une semaine est toujours acceptable si le patient est fatigué ou si d'autres circonstances l'empêchent de commencer immédiatement un nouveau cours. Il est recommandé de renouveler le schéma thérapeutique (1-40-1) 2 fois par an ou 3 fois en 2 ans jusqu'à un rétablissement complet (comme le disent au moins les guérisseurs traditionnels).
  • Il est un peu plus difficile de prendre la pruche selon la méthode n ° 2, car la dose augmente plus fortement: le traitement commence par une goutte, mais trois fois par jour. Une seule dose est augmentée chaque jour d'une goutte, c'est-à-dire que le patient boit 3 gouttes (1x3) le premier jour, 6 gouttes (2x3) la deuxième, 9 gouttes (3x3) la troisième, etc., portant ainsi la dose unique à 40 gouttes. Ensuite, la posologie est réduite dans le sens opposé: 40x3, 39x3, 38x3... Le traitement doit être calculé pour 2-3 cours d'affilée, qui doivent être repris 3 à 4 fois par an.
  • Une méthode encore plus stricte N ° 3 est également recommandée pour la lutte contre le cancer de toutes les localisations, qui prévoit l’augmentation d’une dose unique au cours de la journée: 1 goutte le matin le premier jour, 2 gouttes l’après-midi et 3 gouttes le soir. Commencez le deuxième jour avec quatre gouttes et continuez à augmenter la dose à 40 gouttes, puis la dose est réduite selon le schéma habituel. Il faut garder à l’esprit qu’à un moment donné, le patient peut ressentir l’influence de la pruche (nausée, vertiges, mal de tête); dans ce cas, il faut arrêter la perfusion jusqu’à disparition des effets indésirables, puis la reprendre.
  • Dans les formes sévères de cancer, il est recommandé de prendre la pruche selon la méthode n ° 4, qui prévoit l’augmentation de la dose selon l’un des schémas ci-dessus et son adaptation au début des symptômes d’empoisonnement, tout en continuant de boire de la pruche, en réduisant la dose de quelques gouttes seulement. Il convient de noter que l'auteur ne partage pas cette approche pour le traitement des processus malins. Sans un oncologue, de telles activités amateurs peuvent être très dangereuses.

La pruche est diluée dans de l'eau et sa quantité augmente proportionnellement à l'augmentation de la dose (10 gouttes - 50 ml, donc 40 gouttes - près du verre).

De la chose la plus importante

L'essentiel, c'est que la pruche est très toxique et, comme le patient a décidé d'essayer un remède traditionnel, cela ne devrait être fait qu'après avoir consulté un oncologue. Certains boivent de la pruche après une intervention chirurgicale pour prévenir les rechutes, ce qui peut avoir une certaine signification, mais il est impossible de prévenir le cancer de la pruche chez les personnes en bonne santé: une utilisation à long terme des alcaloïdes de cette plante entraînera une intoxication chronique, connue pour ses nombreux problèmes.

Ne vous fiez surtout pas uniquement à la pruche dans le cancer de tous les stades et toutes les localisations. En remplaçant le traitement antitumoral traditionnel par un remède traditionnel, vous pouvez simplement rater le temps précieux qu'aucune pruche ne peut inverser. Le lecteur lui-même peut penser: si les oméga sont si omnipotents, pourquoi les maladies oncologiques continuent-elles à faire des milliers de victimes chaque année? Peut-être que les personnes décédées avaient juste une immunité individuelle contre les médicaments fabriqués à la maison, ou le cancer qui se propageait dans tout le corps était-il plus fort?

Teinture de pruche: guérison du cancer ou mort?

On dit que les anciens Grecs ont exécuté le philosophe athée Socrate de manière "humaine", le forçant à boire de la teinture de pruche. Ils disent que certains criminels l'utilisent encore et envoient leurs victimes dans un autre monde. Il est également dit qu’avec l’aide de cette potion toxique, il est possible de guérir le cancer sans dommage pour le corps. Et la pruche aide même lorsque la médecine officielle est impuissante. Qui dit la vérité?

Hemlock, connu aussi sous le nom d'omeg, herbe puante, pou de porc, gorigolova, adventice - une plante omniprésente et hautement toxique.

Pendant longtemps, la pruche a été utilisée à deux fins opposées: à l'aide d'une teinture empoisonnée, des peines de mort ont été appliquées et ont été utilisées pour guérir une maladie mortelle, le cancer.

En outre, les guérisseurs de l'ancienne Russie ont guéri un médicament dangereux composé de douleurs de diverses origines, vertiges, migraine, épilepsie, hypertension, ulcères gastriques et intestinaux, constipation, tuberculose, perte auditive, syphilis, érysipèle, épuisement et de nombreux autres types de maladies.

Les guérisseurs traditionnels citent comme exemple pour leurs patients qui ont perdu l’espoir d’une guérison miraculeuse du cancer chez des patients cancéreux sans espoir qui avaient pris la teinture de pruche à différents stades de la maladie. Cependant, ils ne disent pas combien de pruches malheureuses "anti-douleur" ont été envoyées dans le monde à venir - à la fois dans l'Antiquité et à l'époque éclairée. Et aussi sur le nombre de personnes gravement malades, le traitement avec la pruche est devenu une nouvelle épreuve difficile qui n’a pas répondu à leurs attentes.

Le point le plus important: vous ne trouverez pas de médecin en Russie qui traite les patients atteints de pruche de manière légale. Dans notre pays et sur le territoire de la majorité absolue des pays développés, la teinture toxique n'est pas comprise dans le nombre de produits médicaux approuvés.

Attention! Vous n'achetez pas une telle bouteille à la pharmacie. Lisez attentivement le texte de l’étiquette - il comporte une erreur grammaticale que le médecin ne permettra JAMAIS. Vous ne trouverez également pas sur l’étiquette des informations sur le fabricant, car les fabricants de médicaments préfèrent rester à l'ombre. Il y a de très bonnes raisons à cela: en cas d'empoisonnement par infusion d'une pruche sans aide d'urgence spécifique, une personne meurt - plutôt lentement, presque sans douleur... et inévitablement.

Néanmoins, ni les interdictions officielles, ni le simple bon sens ne deviennent un obstacle pour les personnes désespérées qui se cramponnent dans l’espoir de prolonger leur vie.

  • Vaut-il la peine pour un patient atteint de cancer de prendre un risque notoire si les possibilités de la médecine officielle sont épuisées ou insuffisantes?
  • Où pousse la pruche et peut-elle être récoltée seule?
  • Comment fonctionne la teinture?
  • Quels sont les signes d'empoisonnement de la pruche?
  • Quoi de plus efficace et plus sûr: la décoction d’herbe sèche ou d’extrait d’alcool?
  • Dans quelle mesure la réception "prophylactique" de la pruche est-elle justifiée?
  • Et finalement, la pruche guérit-elle le cancer?

Les réponses à ces questions et à d’autres sont présentées ci-dessous.

Meet - pruche

Pruche (conium maculatum)

Sur le territoire de la Fédération de Russie, l'un des 4 types de pruche - Conium maculatum est distribué. La tige d'une plante de la première année de vie dépasse rarement un demi-mètre, la deuxième année, elle peut atteindre 2 mètres.

Le mot maculatum du latin est traduit par «tacheté, moucheté»: des taches rouge-marron sont clairement visibles sur le sol de la tige vert clair de l'aube.

Trouver une mauvaise herbe toxique peut être partout, presque - sous n'importe quelle clôture

ou sur le bord de la route. Quiconque a essayé de se frotter au moins une fois le parasol «fleurissant» de la pruche n'oubliera jamais l'odeur désagréable de «souris». Et ceux qui ne se sont pas lavé les mains avec du savon après cela (mieux encore - plusieurs fois!) Et, Dieu nous en préserve, se sont frotté les yeux ou les lèvres avec ces mains, n'oublierons jamais les conséquences de leurs actions téméraires.

Attention! Il est formellement déconseillé de procéder à l'auto-collecte et au séchage de la pruche, sans équipement de protection, ni connaissances et conditions particulières pour sécher le gazon, en émettant des substances toxiques en même temps que le liquide en cours d'évaporation!

À propos, la pruche ne déchire pas toujours uniquement les herboristes engagés dans des enfants curatifs ou autogérés qui guérissent eux-mêmes. La plante bisannuelle de la première année est facile à confondre avec le persil ou les carottes et la seconde - avec l’aneth. Par conséquent, la pruche peut être empoisonnée dans votre propre jardin.

Comment fonctionne la pruche?

La pruche est appelée une pruche et non par accident: lorsque l'odeur d'une plante est inhalée, la tête commence à faire mal. Les signes d'empoisonnement de la pruche lors de l'ingestion sont différents (voir ci-dessous) et sont principalement dus aux propriétés du poison neurotoxique qu'il contient - l'alcaloïde libre de la viande de cheval.

C'est le konyin qui est la «force de choc» de la teinture de pruche. Une fois dans le sang, cette substance a un effet néfaste sur les cellules du système nerveux périphérique et central.

Voici ce que Wikipedia écrit à ce sujet: «La coniine est rapidement absorbée dans le sang du tube digestif. Après absorption, il provoque la paralysie des terminaisons nerveuses sensorielles et motrices et affecte également le système nerveux central, tout d'abord en l'excitant puis en le paralysant. "

Le système de défense réagit à la pénétration de poison dans le corps humain - une immunité qui «se dépêche d'aider» le système nerveux souffrant tout en travaillant dans tous les autres domaines. Un tel «brassage» des mécanismes d'autodéfense explique les propriétés anticancéreuses «miraculeuses» de la teinture de pruche - un stimulateur extrêmement dangereux pour la santé de l'immunité naturelle.

Un autre mécanisme entre en jeu dans la lutte contre le cancer: les cellules malignes accumulent des poisons plusieurs fois plus intensément que les cellules saines en raison de l'augmentation du métabolisme. Par conséquent, la teinture de pruche peut réellement aider un patient atteint de cancer pendant une très courte période, en règle générale.

Ainsi, la pruche fonctionne:

  • à peu près la même chose que la chimiothérapie officielle, dans laquelle l'effet destructeur du poison sur une tumeur s'accompagne de conséquences négatives pour tout l'organisme,
  • et à peu près les mêmes que les immunostimulants non toxiques, qui savent également «renforcer» le système immunitaire.

En ce qui concerne la capacité prouvée de la pruche à soulager la douleur, alors tout s’explique encore plus facilement: en bloquant la fin des cellules nerveuses, la konyine conduit à l’élimination de la douleur, mais pas à celle de sa cause.

En plus du raifort, la plante contient 4 autres alcaloïdes toxiques: la méthylconiine, la conicine, la conhydrine, la pseudoconhydrine et également les tanins. Dans les fruits, il y a une huile essentielle, l'acide caféique, le carotène (provitamine A), la vitamine C, dans les feuilles et les fleurs - les flavonoïdes quercétine et le kaempférol, dans les tiges - l'huile essentielle, l'acide caféique.

Pourquoi, tout en prenant la teinture de pruche ne peut pas être guéri du cancer pour toujours?

Parce que le "médicament" toxique ne conduit qu'à l'élimination des cellules tumorales déjà formées, sans affecter les mécanismes qui favorisent leur formation et leur croissance. En outre, les tumeurs «intelligentes» peuvent s'adapter à l'action de tout poison, ce qui rend le traitement des rechutes du cancer beaucoup plus difficile. Sachant cela, les herboristes conseillent à leurs patients de suivre une administration prophylactique de teinture de pruche après le traitement principal. Certains "guérisseurs traditionnels" vont plus loin, déclarant que la réception préventive de la pruche est nécessaire pour toutes les personnes en bonne santé, pour ne jamais avoir le cancer. Malheureusement, ils parviennent à trouver de telles personnes...

Attention! Une teinture toxique peut non seulement causer une intoxication grave, voire mortelle, même après avoir pris 1 à 2 gouttes, mais elle affecte également les cellules du foie et des reins, ainsi que le système sanguin, nerveux et cardiovasculaire de la manière la plus déplorable. En outre, le renforcement continu de l’immunité entraîne l’appauvrissement des fonctions de protection de l’organisme, ce qui entraîne une liberté d’action sans restriction dans les tumeurs cancéreuses et d’autres maladies dangereuses. Et ils utilisent cette liberté avec succès!

C'est important! Si vous décidez toujours d'être traité avec une pruche, étudiez-en soigneusement les effets secondaires et demandez l'aide d'un professionnel de l'urgence dès le premier signe d'intoxication au koniin!

Effets secondaires lors de la prise de teinture de pruche

Les premiers symptômes d'une intoxication au koniin se manifestent par une somnolence, une vision et une audition floues, des baves, une émoussement au toucher, des vertiges, des nausées et une dilatation des pupilles. Lorsque l'un de ces signes apparaît, les herboristes conseillent de réduire progressivement la dose au minimum, de nettoyer les intestins avec une solution faible de permanganate de potassium dans le lait pendant 3 jours et de revenir progressivement à la dose précédente. Vaut-il la peine? Pensez-y vous-même, car, ayant déjà commencé à guérir avec une pruche, vous assumez l'entière responsabilité de votre vie et de votre santé. Votre droit de décider: poursuivre l’expérience ou chercher d’autres moyens de sortir de la «situation sans issue», non moins efficace et sans danger.

Si l'intoxication progresse, le patient développe une paralysie «ascendante», accompagnée d'une perte totale de sensibilité et de mobilité des parties du corps recouvertes par celle-ci. La paralysie commence avec les pieds et s'étend du bas vers le haut, atteignant le diaphragme - un muscle activement impliqué dans l'acte de respiration. Cela est dû à une paralysie du diaphragme et la mort survient par suffocation.

Point important! Les pathologistes ne peuvent diagnostiquer avec précision la cause du décès en cas d’empoisonnement par la koniine que par des modifications des organes et des tissus du défunt. Pour clarifier les raisons, il est nécessaire d’étudier les vomissures et les expectorations, les dépositions des témoins et les preuves.

Un autre point important! Il n’existe pas de traitement spécifique (antidote) pour l’intoxication par la koniine: l’aide vise uniquement à éliminer les symptômes. Dans les cas graves (avec arrêt respiratoire), une respiration artificielle peut être nécessaire. Le pronostic d'une intoxication grave à la pruche avec une longue période de privation d'oxygène due à un manque de respiration ne peut pas être qualifié d'optimiste: même si le cœur et les poumons peuvent être démarrés, il est impossible de récupérer les cellules mortes du cortex cérébral.

Bien que les méthodes modernes de traitement auxiliaire auxiliaire permettent d'abandonner complètement l'utilisation de poisons végétaux particulièrement dangereux, la croyance en la pruche continue de pousser les personnes désespérées à prendre de la teinture.

Malheureusement, certains patients considèrent le traitement de la pruche comme le seul moyen de prolonger la vie, ne serait-ce que pour une courte période, et non à ce titre, chaque jour nouveau apportant de la joie et non du supplice… Les informations ci-dessous sont destinées à ceux d'entre eux.

Puis-je me soigner avec la pruche?

Le fait est que c'est exactement ce que vous devez faire si vous êtes déterminé à essayer l'effet de la teinture sur vous-même. Les guérisseurs herboristes ne vous vendront qu'une potion et vous informeront des régimes que vous pouvez facilement trouver sur Internet. À l'avenir, en règle générale, il ne vous restera plus qu'un poison individuel et vous ferez des expériences sur votre corps vous-même.

Voici un exemple d'une des méthodes:

«Pruche repérée. Remplissez jusqu'au sommet les matières premières finement hachées (inflorescences ou, dans les cas extrêmes, les feuilles), ajoutez de la vodka, fermez bien et placez dans un endroit sombre et froid pendant 2-3 semaines. Versez la pièce dans le plat et placez-la au réfrigérateur. Prenez une fois par jour à 8h00, une heure avant les repas, pour 0,5 verre d'eau, en commençant par une goutte, et ainsi de suite jusqu'à quarante, en augmentant chaque jour d'un (1-2-3-4, etc.). Après avoir atteint quarante gouttes, commencez à en réduire une par jour (40-39-38-, etc.) à une goutte. Sans pause, répétez le traitement 2 à 3 fois.
Avec une augmentation du nombre de gouttes, augmentez la quantité d'eau à une tasse.
Avec l'apparition des effets secondaires (faiblesse dans les jambes, vertiges, nausées, vomissements), réduisez la dose de 3 gouttes et continuez à ne vous accumuler qu'au bout de 3-4 jours. Si ces phénomènes réapparaissent, ne l'augmentez plus et commencez à réduire avec cette dose.
ATTENTION! Lorsque vous appliquez des douches ou des microclysters avec une pruche, réduisez la limite supérieure de la teinture de pruche (augmentez-la non pas à 40 mais à 25-30 gouttes).

Seulement pour le cancer des organes génitaux féminins:
Au 5ème jour de traitement avec la teinture de pruche commencer à appliquer la douche vaginale: 50 gr. arrosez 5 gouttes de teinture de pruche, faites des douches nocturnes du gobelet Esmarch à raison de 15 gouttes par minute. Tous les 5 jours, augmentez la dose de 5 gouttes pour atteindre 15 gouttes.
En même temps, faites une douche vaginale avec une solution de vitriol bleu: vous prenez 0,4 g pour 1 litre d’eau. (avec un pois) de vitriol bleu. "

Quoi de mieux d'utiliser: des matières premières sèches ou de la teinture d'alcool à la pruche?

Il n'y a pas de grande différence: l'un et l'autre agissent de la même manière, ils peuvent provoquer la réaction allergique la plus forte (y compris la mort) et sont mortels en cas de surdosage.

La pruche est préférable de cuisiner soi-même ou d'acheter chez les herboristes?

Si vous ne faites pas confiance à la "médecine traditionnelle" et que vous parvenez à rester en vie après la récolte des matières premières, il est préférable de cuire le poison vous-même. Des recommandations pour la collecte, le traitement et le stockage en grande quantité de la pruche sont présentes dans le réseau.

En voici un:

«Les parties collectées de la plante sont des feuilles, des fleurs, des fruits (graines). Période de collecte - Mai-septembre. Les feuilles et les fleurs sont récoltées au début de la floraison et sont séchées de la manière habituelle à l'ombre, à l'air libre, séparément des autres plantes. Les graines sont récoltées avec des parapluies et séchées comme des feuilles et des fleurs. Lorsque les parapluies sont secs, les graines sont faciles à verser.
Les matières premières séchées sont stockées dans des récipients hermétiquement fermés (pots en verre recouverts de nylon) séparément des autres plantes. Durée de vie - 2 ans.

Comment les médecins se réfèrent-ils à la pruche?

Dans la plupart des cas - négatif. Cependant, certains scientifiques, oncologues et praticiens en oncologie expérimentent la teinture toxique en prescrivant des traitements pour leurs patients volontaires. Leur intérêt pour l'effet anticancéreux de la pruche et d'autres herbes ne doit pas être considéré comme une manifestation de cruauté: l'effet destructeur des médicaments chimiothérapeutiques officiels sur le corps du patient oncologique incite les oncologues à rechercher d'autres méthodes de traitement du cancer.

Est-il possible de guérir le cancer en prenant la pruche?

Vous ne pourrez pas guérir complètement du cancer avec la teinture de pruche, mais il est probable que vous obtiendrez un certain succès et que vous ralentirez le développement de la maladie pendant un certain temps si vous pouvez terminer le traitement. Environ aussi, seule la chimiothérapie officielle fonctionne plus rapidement et plus efficacement. Malheureusement, la qualité de vie après le traitement par poison se dégrade souvent.