Comment enlever la douleur avec la mastopathie?

La douleur avec la mastopathie peut avoir une nature et une intensité différentes. Ce symptôme dérange beaucoup une femme, cela dépend du stade de la maladie et des modifications que le tissu mammaire a subies.

Aux stades initiaux, la maladie peut ne causer aucun symptôme. Graduellement, la mastopathie devient plus prononcée, ce qui provoque une sensation de lourdeur, un engorgement et une douleur dans les glandes mammaires.

La nature de la douleur

Les douleurs thoraciques chez les femmes ayant reçu un diagnostic de mastopathie augmentent généralement plusieurs jours avant la menstruation.

Les sentiments peuvent être:

  1. Douleur lancinante.
  2. Tirant ou perçant.
  3. Tir et extension à la main.

Ce symptôme se produit parce que:

  1. Lorsque la mastopathie dans le corps augmente le niveau d'œstrogène, ce qui a un impact significatif sur l'état des glandes mammaires.
  2. Le tissu conjonctif des glandes mammaires se développe et appuie sur les terminaisons nerveuses.

Cela peut blesser non seulement la poitrine. Les sensations désagréables exercent souvent une pression sur les mamelons.

Pour les stades avancés de la mastopathie, la libération d'un liquide de différentes couleurs à partir des mamelons est caractéristique. Il arrive aussi que la douleur donne au bras, à l'épaule et au cou.

Une douleur intense est le principal symptôme de la mastopathie, mais toutes les femmes ne peuvent pas la ressentir. Environ vingt pour cent des patientes du mammologue ne souffrent pas d'hypersensibilité mammaire.

Comment éliminer la douleur

Si vous éprouvez des sensations désagréables dans les glandes mammaires, il est nécessaire de consulter le spécialiste des seins et d’examiner le sein vous-même. L'auto-examen consiste à évaluer l'état des mamelons, la symétrie mammaire, la présence de tumeurs.

Pour soulager la douleur, il est également recommandé aux femmes de normaliser leur nutrition et leur mode de vie.

Il est nécessaire d'introduire de tels changements dans le régime alimentaire:

  1. Exclure les aliments gras et sucrés, la caféine et les boissons alcoolisées.
  2. Mangez plus de légumes, fruits, viande maigre, fruits de mer, lait.
  3. Suivez le régime d'alcool. Le taux quotidien devrait être d'au moins 1,5 litre d'eau. Il est également conseillé de boire du thé vert et de l'eau minérale.

Une bonne nutrition dans la mastopathie aide à normaliser les hormones et à réduire l'intensité des symptômes de la mastopathie.

En combinaison avec un mode de vie sain, pratiquez de telles méthodes de traitement de la maladie:

  • Médicaments hormonaux. Ce traitement normalise le niveau d'hormones dans le corps afin de réduire la douleur dans les glandes mammaires. Ils peuvent prescrire des gestagènes, des androgènes, des contraceptifs oraux, des inhibiteurs de la prolactine et d'autres médicaments. Il existe également des moyens pour un usage externe. Ce sont des gels et des pommades qui doivent être frottés dans la glande mammaire malade. L'hormonothérapie ne donnera les résultats souhaités qu'après plusieurs mois d'utilisation régulière du médicament.
  • Anti-inflammatoire. Ils sont conçus pour éliminer les douleurs sévères. Utilisez habituellement des médicaments traditionnels comme l'analgine ou l'ibuprofène.
  • Suppléments Nutritionnels Dans la lutte contre la mastopathie, l'utilisation de compléments alimentaires est également pratiquée. Attribuer de l'huile, de l'onagre, de l'huile de poisson et d'autres substances contenant des acides linoléiques et gras, soulager la douleur et arrêter le processus inflammatoire.
  • Phytothérapie Le traitement avec des plantes médicinales est très courant. Un effet positif sur l'état des glandes mammaires ont des herbes médicinales et des frais. La racine de valériane et la racine de réglisse, le plantain, l'ortie, la camomille, la chélidoine et d'autres aident à arrêter le syndrome douloureux. Pour que la phytothérapie produise un effet bénéfique, il est nécessaire de consulter un médecin et de suivre attentivement la posologie avant de commencer le traitement.
  • Remèdes populaires. À la maison, vous pouvez utiliser des compresses spéciales pour soulager les douleurs sévères. Le remède le plus courant est la feuille de chou. Il devrait être appliqué sur la poitrine du patient, mettre un bandage sur le dessus et partir pour la nuit. Pour un meilleur effet, il peut être enduit de miel ou de beurre. Les gâteaux au miel et les betteraves râpées ont également un effet analgésique. Même à la maison, vous pouvez préparer des lotions à partir d'herbes médicinales. Préparez même leur propre pommade. Une recette courante est les graines de lin hachées avec du beurre.

Les remèdes populaires aident à éliminer les manifestations douloureuses de la mastopathie seulement pendant un certain temps. Si vous ne commencez pas le traitement, les symptômes peuvent réapparaître.

Mastopathie: symptômes et traitement

Mastopathie - les principaux symptômes:

  • Ganglions lymphatiques enflés
  • Douleur de ganglion lymphatique
  • Douleur mammaire
  • Décharge de mamelon
  • Oppression thoracique
  • Noeud dans la poitrine

La mastopathie est une maladie du sein bénigne (dans la très grande majorité des cas) qui se manifeste sur fond de déséquilibre hormonal dans le corps de la femme. La mastopathie, dont les symptômes apparaissent chez les femmes du groupe d'âge reproducteur (entre 18 et 45 ans), est caractérisée par le développement de processus pathologiques dans les tissus des glandes sous forme de croissance.

Description générale

Comme nous l’avons déjà noté, la mastopathie touche les femmes de la tranche d’âge en âge de procréer, c’est-à-dire âgées de 18 à 45 ans, avec un pic d’incidence de 30 à 45 ans. Lorsque nous considérons les caractéristiques physiologiques du corps de la femme, il est assez facile d'expliquer l'essentiel du développement de cette maladie, nous allons essayer de le faire.

Pour commencer, considérons la composition de la glande mammaire et son tissu glandulaire, qui repose sur un nombre important de tubules contenant des cellules qui contribuent à la sécrétion de lait. Ce tissu glandulaire dans chaque glande est distribué aux lobes (en quantité de 15 à 20). Ils assurent également, pendant l'allaitement (l'allaitement au sein même), la libération du lait, qui s'accompagne de l'ouverture des canaux situés au sommet du mamelon. Un tissu conjonctif suffisamment dense est prostré dans les régions interdisternales des glandes mammaires au moyen duquel les lobes sont maintenus tout en formant une sorte de capsule dans la glande mammaire. Une telle capsule ressemble à une coquille dense fixant les glandes mammaires par rapport aux tissus qui l’entourent. De plus, les lobes des glandes mammaires ont également un tissu adipeux à travers lequel se crée la rondeur du sein. En ce qui concerne les femmes en bonne santé, il convient de noter que leur rapport tissu conjonctif (assurant l'entretien) et tissu glandulaire (autrement dit, actif) est déterminé par des limites constantes et bien définies dans les glandes mammaires, assurant ainsi leur structure et leur fonctionnement normaux.

Chaque mois, le corps d'une femme subit des modifications cycliques qui se produisent dans le contexte d'une influence hormonale de la progestérone et de l'œstrogène. Ces hormones non seulement régulent le cycle menstruel en deux phases, mais affectent également directement le tissu mammaire.

Si nous considérons les processus d'influence hormonale dans la norme, alors dans ce cas, l'effet des œstrogènes formés pendant la période de la première phase du cycle menstruel (avant l'ovulation) conduit au développement de processus prolifératifs dans les glandes mammaires, ce qui implique une prolifération cellulaire. À son tour, la progestérone, formée au cours de la deuxième phase du cycle menstruel (respectivement après l’ovulation, avant l’apparition de la menstruation), conduit à une restriction de l’action produite par les œstrogènes, permettant ainsi d’inhiber les processus de multiplication cellulaire. La progestérone est une hormone de grossesse, car son effet entraîne une augmentation du volume des glandes mammaires, celles-ci se préparant à l'allaitement. L'exposition à l'œstrogène entraîne un gonflement du tissu mammaire. Les glandes mammaires sont dilatées vers la deuxième moitié du cycle, mais l'augmentation est insignifiante, mais de manière très distincte pour l'écrasante majorité des femmes, ce qui est décrit dans la variante de l'augmentation de la tension et de la sensibilité du sein.

En l'absence de grossesse, le niveau d'œstrogène augmente, entraînant des modifications des glandes mammaires, qui se traduisent par un état inverse, c'est-à-dire une diminution de leur taille et le respect de leurs indicateurs antérieurs. En cas de grossesse, le taux de prolactine dans le sang augmente, ce qui indique respectivement son effet sur le développement du lait dans les glandes mammaires.

En ce qui concerne les écarts par rapport à la norme en ce qui concerne les processus à l’examen, le tableau est le suivant. En raison de l’impact d’un certain nombre de facteurs défavorables, il se produit une perturbation de l’équilibre hormonal normal, entraînant une formation excessive d’œstrogènes, tandis que la progestérone, qui l’empêche, est formée en une quantité insuffisante pour normaliser les processus. Ainsi, il y a une reproduction excessive des cellules dans les tissus des glandes mammaires, à la suite de laquelle se développe une mastopathie.

Dans certains cas, le développement de cette maladie contribue à la production excessive d'une autre hormone, la prolactine, produite par l'hypophyse. La prise en compte de la situation normale avec la production de cette hormone indique une augmentation du volume de sa production pendant les périodes de grossesse et d’allaitement (ce qui est nécessaire pour l’émergence et la production de lait pour nourrir l’enfant). Dans la variante pathologique consistant à envisager sa production, un excès est également noté en dehors du facteur grossesse accompagnant ce processus. Cette option n'est pas simplement une pathologie, mais également une condition pour le développement de la mastopathie.

Causes de la mastopathie

Outre les conditions de base décrites ci-dessus, fondées sur des troubles hormonaux à la suite desquels une mastopathie se développe, d'autres causes de cette maladie sont également identifiées. Les facteurs suivants les concernent:

  • formation de tumeurs dans les ovaires, leur inflammation (salpingo-oophorite, annexisite), fibromes utérins, endométriose - ces facteurs contribuent à la perturbation de la production d'hormones sexuelles dans le corps de la femme, ce qui conduit par conséquent à la mastopathie;
  • maladies des glandes surrénales;
  • maladies associées à la fonction thyroïdienne (diabète, hypothyroïdie, syndrome métabolique avec obésité concomitante et hypertension artérielle);
  • sexualité irrégulière;
  • maladie du foie;
  • la présence de problèmes psychologiques réels (névrose, stress, dépression, etc.);
  • absence de grossesse et donc d'accouchement jusqu'à l'âge de 30 ans;
  • prédisposition génétique réelle;
  • Les avortements fréquents - dans ce cas, on considère la situation comme une modification du fonctionnement du corps féminin dans son ensemble, qui se produit dès les premiers jours de la grossesse, consiste à préparer l'accouchement et les modifications correspondantes de l'état des glandes mammaires, dans lesquelles les avortements entraînent des perturbations hormonales et des mastites dans leur contexte;
  • lésion des glandes mammaires, ce qui est également important lorsque vous portez des soutiens-gorge rapprochés et inconfortables contenant des os de métal (en conséquence, il est conseillé d'affecter les microtraumas auxquelles le sein est exposé dans ce cas);
  • refus d'allaiter un enfant, interruption intempestive de cette alimentation;
  • traitement à long terme avec l'utilisation d'hormones;
  • la présence de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal;
  • la présence de mauvaises habitudes (alcool et tabac);
  • carence en iode.

Mastopathie: formes (types)

Une caractéristique des formes diffuses de la mastopathie est la série actuelle de modifications qui se produisent dans les tissus des glandes mammaires. Nous distinguons leurs types:

  • Mastopathie diffuse caractérisée par la prédominance de la composante glandulaire (adénose des glandes mammaires). Pour cette forme de mastopathie, comme on peut le supposer à partir de sa définition initiale, une prolifération excessive du tissu glandulaire dans les glandes mammaires est caractéristique, ce qui entraîne une augmentation des glandes mammaires productrices de lait.
  • Mastopathie fibro-osseuse diffuse caractérisée par la prédominance de la composante kystique dans les processus d'accompagnement. En particulier, cette forme de mastopathie se manifeste par la formation de cavités de petite taille contenant un fluide (c'est-à-dire des bulles de liquide), qui sont autrement définies comme des kystes.
  • Mastopathie diffuse kystique-fibreuse avec le composant fibreux dominant (mastopathie fibreuse). Dans ce cas, la mastopathie est accompagnée d'une prédominance de tissu conjonctif dans la glande mammaire.
  • Mastopathie fibrokystique mélangée. Pour cette forme de mastopathie, la prolifération du tissu conjonctif avec l'apparition simultanée de kystes (cavités) dans la glande mammaire est caractéristique.

Dans le cas des formes ganglionnaires de la maladie, les glandes mammaires sont affectées localement (c’est-à-dire que la glande mammaire n’est pas complètement touchée, mais seulement dans certains de ses segments). Compte tenu de la particularité de la lésion dans la mastopathie nodulaire, les zones de phoques sont limitées et ces phoques se développent après la forme diffuse de la mastite qui les précède. Le fibroadénome est la forme la plus courante de mastopathie nodulaire. Cette formation a une forme arrondie, elle est assez dense et mobile. La plupart des fibroadénomes sont formés chez les femmes à un jeune âge. Cette éducation est bénigne, son élimination est principalement réalisée par une intervention chirurgicale.

Résumez les points principaux concernant les types de mastopathie. Mastopathie nodulaire - mastopathie, dont les symptômes apparaissent sur le fond de sceaux simples; mastopathie fibrokystique - les symptômes apparaissent dans le contexte du développement des kystes, ainsi que des fibroadénomes et des papillomes (intra-canalaire); mastopathie kystique - les symptômes apparaissent dans le contexte de la formation de kystes; mastopathie diffuse - les symptômes apparaissent dans le contexte de l'apparition d'une variété de phoques dans les glandes mammaires. En général, la mastopathie fibreuse est la mastopathie, dont les symptômes indiquent la pertinence du caractère bénin du processus par lequel se forment les kystes, la fibrose et les nœuds denses des glandes mammaires. Arrêtons-nous sur les symptômes de la mastopathie, dans lesquels nous mettons en évidence certaines des caractéristiques inhérentes à chacune des variétés de ses formes.

Mastopathie: Symptômes

Les signes les plus courants de la mastopathie sont les manifestations suivantes de cette maladie:

  • douleurs constatées dans les glandes mammaires, avec une nature permanente ou périodique de la manifestation, et l'augmentation de cette douleur se produit souvent au début de la menstruation, et la rémission conduit à son achèvement;
  • écoulement des mamelons (ressemblant au colostrum, etc.);
  • sensation de compaction dans la glande mammaire;
  • apparition de nodules dans la glande.

Le plus souvent, les manifestations de la maladie à l'étude consistent en l'apparition de phoques dans la région des tissus de la glande, la nature de leur tumeur (caractéristique réelle de la mastopathie nodulaire). Une autre forme de la maladie, la mastopathie diffuse, est caractérisée par le fait que le tissu mammaire est douloureux et relativement dense au toucher. La mastopathie fibrokystique combine les modifications indiquées dans les versions précédentes. En règle générale, les modifications se produisant dans la glande se trouvent du côté de sa partie supérieure.

La particularité de la mastopathie fibrokystique est que son évolution, contrairement à celle-ci, par exemple une maladie telle que le cancer du sein, entraîne la défaite des deux glandes en même temps (avec le cancer, une seule des glandes est touchée principalement). Comme on peut le voir directement à partir de la définition de cette forme de mastopathie (mastopathie fibrokystique), les modifications qui s'y produisent ont un caractère fibreux et un caractère kystique, l’un des composants indiqués étant prédominant.

Lorsque l'on considère en particulier ces composants, l'image suivante est formée. Ainsi, le composant fibreux prédominant est caractérisé par l'occurrence d'un compactage. Si le composant kystique prévaut, les tissus des glandes contiennent dans ce cas de nombreux kystes dans la région des canaux lactifères (c.-à-d. Des microcystes). L’apparition de la maladie dans ce cas est accompagnée de formations si petites qu’il est impossible de les reconnaître, que ce soit par palpation (palpation) ou par échographie - la nature des modifications ne peut être tracée dans ce cas qu’à l’aide d’un microscope.

Passons maintenant à un examen plus détaillé de ces symptômes.

  • Douleur de la poitrine

La douleur qui se produit au cours de la mastopathie, de par sa nature, peut être décrite comme douloureuse, parfois accompagnée d’une sensation de lourdeur, concentrée, comme on le sait, dans les glandes mammaires. L'augmentation de la douleur survient au cours de la période prémenstruelle (ce que nous avons déjà noté dans l'une des deux phases du cycle, dans le contexte d'une production accrue d'oestrogène). Avec la mastopathie, la douleur est non seulement locale, mais irradie souvent (se propage) vers l'omoplate ou le bras, le cou.

La douleur est l'un des principaux symptômes de la mastopathie. Cependant, malgré cela, environ 10 à 15% des patients n'en souffrent pas. Dans ce cas, la palpation et l'examen déterminent les mêmes changements qui accompagnent l'évolution de la maladie chez les femmes souffrant de douleur. Une telle évolution de la maladie peut s'expliquer, par exemple, par la différence de seuil de douleur individuelle pour chaque patient.

La douleur dans la mastopathie est liée au fait que les processus pertinents pour la maladie entraînent la compression des terminaisons nerveuses par les formations kystiques et le tissu conjonctif, alors que ces terminaisons nerveuses sont simultanément impliquées dans le tissu sclérotique.

Environ 10% des patients sont confrontés à une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques présentant une mastopathie (ils sont affectés dans la région axillaire), ainsi qu’à un certain degré de douleur.

  • L'augmentation en volume des glandes mammaires

Cette manifestation des symptômes consiste à engager périodiquement les glandes, qui sont liées, comme nous l’avons noté précédemment, au même cycle menstruel. Cet engorgement est dû à une stase veineuse et à un œdème, qui affecte le tissu conjonctif. En moyenne, une augmentation des glandes mammaires se produit dans les limites de 15%, ce qui s'accompagne également d'une sensibilité accrue des glandes mammaires (qui réside dans l'inconfort caractéristique observé à la palpation), ainsi que de la douleur. Dans certains cas, les sensations sont accompagnées par une gêne abdominale et des maux de tête, une anxiété et une irritation nerveuse générale. Des symptômes similaires déterminent en général le syndrome prémenstruel.

Par la nature de la décharge des mamelons avec la mastopathie peut être très différente. Ils sont donc abondants (ce qui est leur manifestation indépendante) ou situationnels (c'est-à-dire qu'ils n'apparaissent que pendant la pression exercée sur le mamelon). L'écoulement thoracique peut être transparent, blanchâtre ou brun. L'apparition de saignements est un danger particulier - une manifestation similaire au cours de la mastopathie indique une transformation du processus en une forme maligne du flux. Il est important de comprendre que, quels que soient la couleur, la nature et la consistance de l'écoulement thoracique, vous devez immédiatement consulter le spécialiste approprié!

  • L'apparence dans le ou les nœuds de poitrine

Dans le cas de la mastopathie nodulaire, un nœud (ou des nœuds) est détecté, dont les contours sont clairement visibles. Quant à la taille d'un tel noeud, ils peuvent atteindre différentes limites. Il est souvent difficile de déterminer exactement ce qui est pertinent dans un cas particulier, la mastopathie ganglionnaire ou le cancer du sein. Par conséquent, des mesures de diagnostic supplémentaires sont appliquées pour clarifier en détail la nature d'un tel néoplasme.

Diagnostiquer

Dans le diagnostic de la maladie, diverses méthodes sont utilisées, nous les soulignons ci-dessous:

  • Palpation (sonde): cette méthode de recherche vous permet de poser un diagnostic primaire de manière autonome, ce qui permet de détecter rapidement la maladie en question. Comme indiqué précédemment, la palpation implique, comme nous l'avons vu, de sonder, avec son aide, il est possible de déterminer les caractéristiques structurelles des glandes mammaires, ainsi que de déterminer s'il y a des phoques dans la poitrine, s'il y a de la douleur. Le médecin procède également à la palpation, ce qui a pour but d’établir un diagnostic préliminaire, puis d’être orienté vers des mesures diagnostiques supplémentaires.
  • Mammographie. Il s'agit d'une étude dans laquelle une radiographie des glandes est prise. La mammographie permet de déterminer même la présence dans les glandes de petits phoques dont l'identification à la palpation n'est pas possible.
  • Échographie. Avec cette procédure, il est possible de détecter les modifications auxquelles les glandes mammaires sont soumises dans un cas particulier (modifications diffuses, nodulaires). La combinaison de cette méthode et de la précédente, la mammographie, permet de déterminer la mastopathie avec la plus grande efficacité sur les mesures diagnostiques déjà envisagées.
  • Ponction. Il est utilisé pour étudier la tumeur nodale. L’utilisation de cette méthode permet un degré de précision assez élevé pour déterminer la nature de la structure propre au nœud, ainsi que pour établir un diagnostic différentiel simultané (mastopathie choisie parmi un certain nombre d’autres maladies intéressant les glandes mammaires, pouvant par exemple concerner le cancer du sein, etc.).. Une seringue est utilisée pour la ponction, le jeu est inséré dans le nœud de la glande mammaire, ce qui est fait pour retirer ses cellules et pour une étude ultérieure au microscope.

En cas de difficultés de diagnostic, des mesures supplémentaires sont appliquées, telles que la ductographie, la dopplerosonographie, etc.

Auto-examen

L’examen du sein est particulièrement important pour les femmes ayant dépassé l’âge de 35 ans, car c’est à partir de ce moment que de tels changements hormonaux deviennent pertinents, ce qui entraîne par la suite des maladies assez dangereuses. En particulier, il est nécessaire de prêter une attention particulière à leur propre santé à cet égard pour les femmes chez lesquelles un cancer du sein a déjà été diagnostiqué (mère, tante, sœur) parmi leurs proches.

L'auto-examen primaire pour la mastopathie est effectué après la fin de la menstruation - pendant cette période, les signes du développement de maladies des glandes mammaires apparaissent sous la forme la plus prononcée.

  • Auto-examen en décubitus dorsal:
  • mentalement, la poitrine est divisée en quatre parties (latérale, inférieure, supérieure);
  • chacun des départements est sondé en détail pour la détection de phoques ou de nodules.
  • Auto-examen devant le miroir.
  • vous devez lever vos mains et évaluer les caractéristiques des contours externes du sein, des mamelons: aucune cavité ne doit apparaître sur le sein lui-même, la forme des mamelons doit correspondre aux caractéristiques correctes;
  • Chacun des mamelons est retiré doucement en alternance, ce qui vous permet de vous assurer qu'il n'y a pas de sécrétions.

Le fait que les maladies en développement des glandes mammaires présentent des signes tels que:

  • apparition de plis cutanés sur les glandes mammaires;
  • sondage des phoques;
  • détection de pénétration cutanée;
  • la présence de douleur, y compris avec leur propagation à l'omoplate, le bras ou le cou;
  • changements dans la forme des mamelons, leur couleur, leur sélection.

Pour une connaissance approfondie de la conduite indépendante de l’enquête primaire, voir ci-dessous.

Traitement

Les principes de base utilisés dans le traitement de la maladie considérée sont la normalisation de l’état du contexte hormonal (c’est-à-dire la normalisation du ratio des hormones sexuelles dans le sang), ainsi que l’élimination du stress tout en augmentant la résistance du corps à celles-ci. En outre, bien entendu, un traitement local des tissus des glandes est également effectué. Comme indiqué dans la description ci-dessus, la mastopathie nodale (fibroadénome) est principalement soumise à une ablation chirurgicale (une telle chirurgie est définie comme une résection sectorielle).

Le traitement de la mastopathie doit être complexe et sa plus grande efficacité est obtenue avec plusieurs préparations endocriniennes. Par exemple, il s’agit de préparations homéopathiques (à base de plantes), en particulier les types suivants sont utilisés:

  • Mastodinon. Ce médicament est non hormonal, sa réception assure la normalisation du niveau de prolactine dans le sang, ainsi que la réduction de la douleur, empêchant ainsi le développement du syndrome prémenstruel. Il est utilisé sous forme de gouttes (deux fois par jour, 30 gouttes, diluées dans de l'eau) ou sous forme de comprimés (méthode: matin et soir, 1 pc.). Le cours d'un tel traitement est de 3 mois.
  • Cyclodinone. Un médicament non hormonal qui aide à réduire la production de l’hormone prolactine tout en normalisant le cycle menstruel et en réduisant la douleur concomitante des glandes mammaires. Il est utilisé sous forme de gouttes (40 gouttes chaque matin, diluées dans de l'eau) ou de comprimés (le moment de l'administration est similaire à celui des gouttes, 1 comprimé.). La durée du traitement dans toute variante est de 3 mois.
  • Mamocalm est une préparation à base de plantes non hormonale à base de varech (algue). Le médicament est saturé en iode, ce qui entraîne un effet correspondant visant à assurer la normalisation des fonctions inhérentes à la glande thyroïde. En outre, le médicament est également axé sur la réduction de la manifestation de la douleur mammaire et de la douleur associée aux menstruations. Le médicament Mamocalm est utilisé sous forme de pilule (1-2 comprimés. 2-3 p. Par jour). Étant donné que la préparation contient de l'iode, elle doit être utilisée avec une extrême prudence par les patients présentant des troubles de la fonction thyroïdienne qui les intéressent. La réception de cette préparation, ainsi que les préparations énumérées précédemment, doivent être coordonnées avec le médecin traitant.

La mastopathie diffuse est traitée par hormonothérapie dans le cas d'un stade suffisamment tardif de l'évolution de la maladie, ce qui est particulièrement nécessaire en présence d'autres formes de désordres hormonaux du corps. Les anti-œstrogènes, les médicaments qui favorisent l'absence d'ovulation et les médicaments destinés à réduire le taux de prolactine (en plus du mastodinone susmentionné) sont également utilisés dans le traitement de la mastopathie.

Une douleur prononcée nécessite des restrictions dans la réception du café, du thé, du cacao et du chocolat. En outre, il est important de suivre un certain régime en évitant les aliments fumés et les aliments gras, y compris autant de fruits et de légumes que possible. La vitamine est également un élément important du traitement de la maladie. Une attention particulière doit être accordée aux vitamines des groupes A et E. En prenant des vitamines pour améliorer les fonctions inhérentes au foie, cet organe est extrêmement important pour leur fournir des processus hormonaux métaboliques.

Prévisions

Si une maladie est détectée à un stade précoce, le rétablissement est possible dans 99% des cas. Le traitement de la mammite nécessite un suivi qui, en fonction de la forme spécifique de la mammite et d'autres facteurs associés à l'évolution de la maladie, est d'environ 3 à 6 mois.

Si vous présentez des symptômes de mastopathie, vous devez contacter votre mammologue ou votre gynécologue de premier recours. Dans tous les cas, le traitement de la mastopathie ne devrait pas être différé ni ignoré comme une nécessité, et ne devrait pas non plus être effectué de manière indépendante.

Si vous pensez souffrir de mastopathie et des symptômes caractéristiques de cette maladie, vous pouvez alors faire appel à un médecin: un spécialiste du sein, un gynécologue.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La mastopathie

La mastopathie est un processus de nature pathologique avec un spectre prononcé de prolifération cellulaire dans les tissus des glandes mammaires et un rapport altéré de l'épithélium du tissu conjonctif et de ses composants. Sous mastopathie implique un groupe de processus de dysplasie, principalement avec une évolution bénigne en cas de pathologies de la glande mammaire, avec une croissance accrue des cellules dans ses tissus. Cette pathologie affecte les femmes en âge de procréer. À la ménopause, la mastopathie est relativement rare et dans plus de la moitié des cas, on peut parler de la présence possible d'un processus malin.

Causes de la mastopathie

La fonction principale des glandes mammaires est le développement du lait maternel pour nourrir l'enfant. Les glandes comprennent: les tissus conjonctif, glandulaire et adipeux. La taille et la forme des glandes mammaires déterminent le rapport du volume de tous ces tissus.

Les changements cycliques se produisent tous les mois dans les glandes mammaires, qui ont également lieu dans l'utérus. Ce processus est régulé par les hormones sexuelles féminines. On sait que les glandes mammaires se prêtent facilement aux hormones, de même que les organes du petit bassin. À un rapport pathologique d'hormones sexuelles, la prolifération des tissus dans les glandes commence à se former, ce qui est un facteur provocant de la mastopathie du sein. Tout d'abord, le parenchyme est affecté par les hormones dans les glandes mammaires. Il a un effet direct: prolactine, œstrogène, hormone somatotrope et progestérone. Pendant la grossesse, le parenchyme des glandes est directement affecté par les œstrogènes placentaires, la progestérone, la prolactine et le lactogène. Dans une moindre mesure, le parenchyme du sein peut être exposé aux hormones glucocorticoïdes et à l'insuline. Le stroma du sein est le moins sensible aux hormones. Mais il peut aussi développer une hyperplasie sous l'influence des œstrogènes.

Les adipocytes et le tissu adipeux du sein représentent un dépôt d'œstrogènes, d'androgènes et de progestérone. Les adipocytes ne participent pas à la synthèse des hormones, mais ont tendance à les capter à partir du plasma sanguin. Sous l'influence de l'aromatase, les androgènes sont convertis en estrone et en estradiol. Ce processus augmente avec l'âge, facteur considéré dans le développement du cancer du sein. Le développement de processus pathologiques dans les glandes mammaires est également déterminé par la participation de l'appareil récepteur à celles-ci. Pendant la ménopause, l'appareil récepteur finit par perdre sa fonction.

Les raisons qui conduisent au développement de la fonction hormonale dans la mammite peuvent être à la fois hormonales et exogénitales.

Les raisons de la nature hormonale doivent être attribuées, tout d’abord, à une violation du rapport et de la fonction de l’œstrogène et de la progestérone. Les œstrogènes sont des hormones produites au cours de la première phase du cycle (folliculaire) et responsables du fonctionnement de l'appareil folliculaire. L'apparence et l'humeur d'une femme dépendent également de l'activité de l'œstrogène. Il est connu que dans la première phase du cycle, une femme a un appétit modéré ou une diminution de celui-ci, une amélioration du teint et de l'état des cheveux, les glandes mammaires sont molles et indolores. Dans la seconde moitié du cycle (lutéal), l'hormone progestérone remplace l'œstrogène, ce qui prépare le corps de la femme à la conception possible d'un enfant. Pendant cette période, une femme peut remarquer une augmentation de l'appétit, de la libido, une légère augmentation de poids, une augmentation de la température corporelle à 37,2 ° C et une légère éruption d'acné sur le visage et le corps.

L'ovulation se produit entre les phases folliculaire et lutéale du cycle menstruel. Le corps jaune dans l'ovaire produit de la progestérone jusqu'à la 16e semaine de gestation en cas de conception, ou jusqu'à la fin du cycle si la conception n'a pas eu lieu. Les œstrogènes à ce stade sont produits en quantité minimale. Mais s'il y a violation du fonctionnement de ces hormones, l'ovulation peut ne pas se produire ou une fausse couche peut survenir. Précisément, de tels processus conduisent au développement de la mastopathie mammaire. L'hyperestrogénisme est la principale cause non seulement de la mastopathie, mais également des problèmes gynécologiques (hyperplasie de l'endomètre), du myome et du lipome utérins, des kystes ovariens fonctionnels, du syndrome des ovaires polykystiques, etc.).

Les maladies du foie jouent un rôle important dans le développement de la pathologie des glandes mammaires. Dans le foie, il se produit un échange de fermentation et de cellules résultant de leur division. Le foie contribue à l'inactivation des hormones stéroïdes. Les maladies du complexe hépatobiliaire peuvent sembler être l'initiateur de la formation de l'hyperestrogénie persistante. Cela est dû au retard du métabolisme de l'œstrogène dans le foie. Le facteur héréditaire ne prend pas non plus la dernière place, mais seulement dans le cas où la mastopathie était apparentée au sang. Les troubles du système endocrinien affectent également le statut hormonal global et apparaissent en raison d'une hypothyrose, d'un diabète, d'une carence en iode. Cela implique des troubles mentaux, le manque d'activité sexuelle complète, l'apparition de névroses et des situations stressantes.

Les autres raisons du développement de la mastopathie du sein comprennent: la consommation d'alcool, le tabagisme, l'avortement, les fausses couches habituelles, l'augmentation du poids corporel.

Symptômes et signes de la mastopathie

Les manifestations cliniques de la mastopathie diffuse comprennent un engorgement avec sensation de tiraillement douloureux des glandes mammaires et leur gonflement. D'une manière différente, cette condition s'appelle la mastodynie. Ces manifestations symptomatiques peuvent être prolongées ou se produire périodiquement (au cours de la deuxième phase du cycle). Mais la nature cyclique de la douleur avec une forme similaire de mastopathie peut permettre de distinguer son évolution bénigne de celle maligne. La douleur dans une telle mastopathie peut être d'intensité différente: comme une sensation de picotement dans la poitrine tirée, ainsi qu'une douleur prononcée, qui peut apparaître au contact d'un vêtement.

Lors de l'examen manuel des glandes mammaires présentant une mastopathie de forme diffuse, il est possible de révéler une granularité fine et une dureté caractéristique, ainsi qu'une lobulation prononcée. Des signes similaires de mastopathie se retrouvent dans les deux glandes mammaires, mais le plus souvent, la douleur dans une glande est plus prononcée. Les sceaux peuvent avoir le caractère de nœuds avec des limites floues.

Mastopathie Le caractère fibrocystique avec une prédominance de tissu glandulaire (adénose) peut se manifester sous forme de douleur dans la poitrine et de sécrétions des mamelons. Dans cette forme de mammite, une douleur douloureuse peut être le seul symptôme. L'écoulement des mamelons apparaît lorsque la mastopathie de cette forme est longue. À la veille de la menstruation, les glandes mammaires peuvent se condenser, acquérir une dureté caractéristique et, une fois pressées à partir des mamelons, un liquide clair comme le colostrum peut être libéré de manière arbitraire.

Au stade initial de cette mastopathie, les femmes peuvent ne pas se plaindre du tout, considérant que la douleur et l'engorgement des glandes mammaires à la veille des jours critiques constituent la norme absolue. Pendant ce temps, la mastopathie continue son développement.

La mastopathie focale est la forme caractérisée par l'apparition de phoques ou de foyers localisés dans la glande mammaire, qui ne peuvent faire l'objet d'une régression malgré la phase du cycle. En cas de mastopathie focale, la douleur peut être localisée dans le quadrant de la glande où se trouve le nœud. Les manifestations cliniques d'une telle mastopathie peuvent modifier le caractère pendant tout le cycle menstruel. Avant les jours critiques, la douleur augmente habituellement avec les rayonnements à l'épaule ou au bras et la compaction augmente en taille. Parfois, la douleur peut être ressentie non seulement à l'épaule, au bras et au cou, mais également à plusieurs endroits à la fois.

Lorsque l'adénose glandulaire, en tant que forme de mastopathie, on observe souvent une granularité du sein. Les sélections par type de colostrum apparaissent avec une pression sur le mamelon. Leur volume change au cours du cycle menstruel.

Il convient de noter que toute forme de mastopathie à l’apparition de la menstruation diminue. Les phoques sont réduits en taille, peuvent disparaître complètement. La glande mammaire elle-même devient douce, indolore au toucher. En plus de tout ce qui précède, il peut y avoir une lymphadénite aux aisselles, sous la clavicule et au-dessus de la clavicule. Les symptômes courants de la mammite comprennent: les cheveux secs et la peau du visage, la prise de poids, la migraine, les troubles du sommeil.

Formes de mastopathie

La mastopathie est divisée en plusieurs formes. La mastopathie fibro-diffuse est considérée comme la forme la plus répandue parmi les autres formes de mastopathie du sein. La principale cause de son développement est une quantité accrue d'œstrogènes et une quantité réduite de progestérone. La mastopathie fibro-diffuse se caractérise par des modifications morphologiques et histologiques de la structure de la glande mammaire, ce qui entraîne une violation de la relation entre les composants épithéliaux et conjonctifs. De tels changements dans la composition cellulaire indiquent le développement initial d'une mastopathie fibreuse diffuse. Dans les glandes mammaires se développent des structures de tissu conjonctif, qui sont des nodules et des brins. Le traitement de cette forme de mastopathie est effectué à l'aide d'une hormonothérapie, de l'homéopathie, de la phytothérapie, d'un régime alimentaire et de vitamines.

La mastopathie fibrokystique est également une forme assez courante de mastopathie mammaire. Cela commence à être dangereux lorsque des éléments de cellules atypiques apparaissent dans les tissus. Il se caractérise par la présence de kystes dans le tissu mammaire, qui peuvent être simples ou multiples. Accompagné d'un syndrome douloureux peu prononcé. Cyclical, en règle générale, la douleur n’a pas dans cette forme de mastopathie. Le traitement est effectué de manière conservatrice et chirurgicale.

La mastopathie focale est caractérisée par la formation de foyers ou de nœuds dans les glandes mammaires. La mastopathie focale (nodulaire) peut être caractérisée par la présence de fibroadénomes, kystes, lipomes et autres formations dans le tissu mammaire. Manifeste sous la forme d'un sceau, qui peut être à la fois mobile et fixe lors de la palpation. Lorsque le fibroadénome peut être un signe symptomatique cyclique, augmentant à la fin du cycle. Le traitement de la mastopathie de cette option est réalisé exclusivement par chirurgie, car les tumeurs ne sont pas régies par une régression indépendante.

Il existe également une forme de mastopathie, comme l'adénose. Il est divisé en formes locales et diffuses. Dans la forme locale de l'adénose, on observe l'apparition de phoques qui ont une structure lobée. Chaque lobule de la glande peut avoir une grande taille et être enveloppé par une capsule fibreuse. Les phoques présentant une forme locale d'adénose ne sont regroupés que dans une zone de la glande mammaire. Dans la forme diffuse d'adénose, les phoques n'ont pas de frontières claires et une certaine forme. La croissance chaotique de telles formations et provoque une forme diffuse de l'adénose.

Il existe également cinq types d'adénose des glandes mammaires. L'adénose sclérosante est caractérisée par la prolifération d'acini concentrés dans une zone alors que toutes les couches épithéliales sont préservées. Ces couches sont entourées d'une membrane basale. Mais l'étroitesse des acini, qui entourent les lobules avec les tissus fibreux, peut être assez prononcée. Dans le même temps, la configuration des tranches est préservée. À la recherche mammologichesky la configuration semblable est examinée avec précision. Dans l'adénose apocrine, il s'agit d'une métaplasie épithéliale prononcée. Parfois, cette affection peut être qualifiée de métaplasie apocrine, surtout quand on parle du foyer de l'adénose avec une prolifération épithéliale aiguë. La forme apocrine est caractérisée par un polymorphisme prononcé dans les noyaux des cellules, ce qui la rend similaire au cancer infiltrant.

L'adénose canalaire est caractérisée par des canaux dilatés, des cellules avec une métaplasie épithéliale cylindrique.

L'adénose microglandulaire est une forme rare, caractérisée par une prolifération importante des plus petits canaux, où ils ne sont pas comprimés, et par la sclérose.

L'adénose adénomioépithéliale est caractérisée par l'apparition d'adénomioépithéliome dans le tissu mammaire.

Traitement de la mastopathie

Le traitement de la mastopathie consiste à utiliser plusieurs méthodes, car il est assez difficile de guérir la mastopathie. Avant le traitement, il est nécessaire de mener une étude approfondie qui consiste à recueillir l'anamnèse, à effectuer une échographie des glandes mammaires, une mammographie, une thermographie, etc. Lors de la collecte de l'anamnèse, l'hérédité de la patiente est établie (présence d'oncologie des organes reproducteurs de la mère et d'autres parents proches).

En général, le développement de la mastopathie est favorisé par un dysfonctionnement de la menstruation. Au cours de l'examen effectué par le spécialiste des seins, les glandes mammaires sont déterminées par la symétrie de leur emplacement, de leur forme et de leur taille. L'état des contours et de la forme des mamelons, l'aspect de la peau, la couleur et la structure de l'aréole, la présence de veines saphènes dilatées sont pris en compte.

L'examen physique des glandes mammaires se fait par palpation du bout des doigts, en partant des mamelons dans la direction radiale. L'inspection est effectuée dans une position verticale, mais peut également être effectuée dans une position horizontale d'une femme. Lorsqu'un joint est détecté, ses limites, sa consistance, sa taille et sa mobilité sont évaluées. Palpez également la région des ganglions lymphatiques axillaires, sous-claviers et supraclaviculaires.

La mammographie est largement utilisée comme méthode de diagnostic. Elle est réalisée dans la phase folliculaire du cycle. La méthode de thermographie dans le diagnostic de la mastopathie consiste à mesurer la température de la peau, qui est fixée sur un film photographique. La température de la peau sur toutes les formations est beaucoup plus élevée que la température au-dessus des zones saines. Et sur les formations d'une genèse maligne, c'est la plus haute. S'il y a un écoulement des mamelons, alors recourir à la mammographie de contraste avec l'introduction d'urostras. Cette étude est réalisée exclusivement dans des conditions stationnaires. En plus des méthodes de diagnostic utilisées ci-dessus: diagnostic par ultrasons, diagnostic par radio-isotopes, lymphographie, biopsie et autres recherches sur la biopsie.

La nomination de contraceptifs oraux est justifiée dans de telles circonstances, lorsque se manifestent des manifestations symptomatiques de la mammite. Il est important de respecter le dosage dans leur rendez-vous. L'estradiol contenu dans ces médicaments ne devrait pas dépasser 0,03 mg. Cela inclut OK Regulon, Janine, Lindinet 30, Novinet, etc.

Le traitement de la mastopathie kystique est effectué en prenant en compte: la nature de la maladie, l'activité physiologique des ovaires, la sévérité des processus de prolifération. Le traitement qualitatif de la mastopathie kystique est la combinaison d’une méthode conservatrice et d’une méthode chirurgicale. Lors de l'exécution d'une méthode chirurgicale, une aiguille de ponction est insérée dans le kyste sous le contrôle d'un transducteur à ultrasons et son contenu est aspiré. Le kyste se colle, ce qui l’empêche de se reformer. Après une telle opération, le contenu kystique est envoyé pour cytologie.

En présence de nombreuses cavités kystiques, seule une hormonothérapie avec tactique d’attente est effectuée. Parce que, avec un tableau similaire de la forme kystique de la mastopathie, la méthode chirurgicale consiste à réséquer l’ensemble de la glande, ce qui est hautement indésirable pour la plupart des patients, en particulier en âge de procréer.

Dans le traitement de la mastopathie kystique, on utilise des dérivés de la progestérone, des dérivés de la testostérone, du COC, des préparations antiprolactine et des anti-œstrogènes. Les schémas thérapeutiques les plus courants de cette forme de mastopathie comprennent la nomination de gestagènes et de COC. Les progestatifs ont pour effet de ralentir la fonction gonadotrope de l'hypophyse. Ils ont également un effet anti-œstrogénique dans les glandes mammaires. Ils sont pris exclusivement dans la phase lutéale du cycle, ce qui réduit considérablement les symptômes de la mammite sous forme d'engorgement des glandes et de la mastalgie. La réception OK doit être poursuivie pendant au moins six mois afin de déterminer l'efficacité de leur utilisation.

Le traitement de la mastopathie diffuse est la nomination d'antiœstrogènes, de gestagènes et de certains COC. Le tamoxifène, par exemple, est capable de bloquer les récepteurs dans les tissus des glandes mammaires, ce qui réduit l'activité physiologique de l'œstrogène. En outre, les anti-œstrogènes réduisent les manifestations de la douleur dans les glandes mammaires, normalisent le cycle menstruel et réduisent les pertes de sang pendant la menstruation. Mais leur utilisation prolongée peut conduire au développement de processus hyperplasiques dans le bassin. Une contraception orale bien choisie dans le traitement de cette forme de mastopathie a également un effet positif sur l'évolution de la maladie. Après le début de la COC chez les patients, une inhibition des récepteurs des œstrogènes dans l’endomètre, une élimination des manifestations symptomatiques et une normalisation du cycle menstruel ont été observées. Récemment, des dérivés de progestérone ont été prescrits pour traiter la forme diffuse de la mastopathie. Ils ont des propriétés progestatives prononcées. La durée du traitement hormonal devrait durer de 3 à 6 mois. Dans presque tous les cas, l'hyperplasie mammaire a diminué.

Le traitement de toute forme de mastopathie implique la prise de complexes de minéraux et de vitamines.

Les vitamines avec mastopathie peuvent renforcer les défenses immunitaires et normaliser les hormones. Sous l'influence des vitamines, le développement et la croissance des cellules épithéliales sont améliorés, ce qui affecte avantageusement le fonctionnement du système nerveux central et possède une activité anticancéreuse. Les vitamines pour la mastopathie sont principalement les vitamines C, E, A et B.

Pour réduire la prolifération rapide des tissus dans les glandes mammaires, il est possible de prescrire des doses minimales d’iode pendant tout le cycle avant l’apparition de la menstruation. Le traitement par l'iode dure environ neuf mois. Chez certains patients, la mastopathie peut se manifester par un œdème des jambes, en particulier au cours de la période précédant la menstruation. Dans de tels cas, il est nécessaire de prendre des médicaments diurétiques pour éliminer l'excès de liquide.

L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens contribue à atténuer les symptômes de la mastalgie. Ils commencent à prendre trois jours avant le début de la mastalgie au sein. En raison du fait que le traitement à long terme de NVNS peut provoquer l'apparition de certains effets secondaires, la mastopathie peut être corrigée à l'aide de médicaments améliorant la microcirculation du sang veineux. Des médicaments apaisants doivent être prescrits aux patients qui vivent des situations de stress.

Chirurgie de mastopathie

En cas de mastopathie nodale et focale, un traitement chirurgical est utilisé. La forme kystique de la mastopathie peut également faire l’objet d’un traitement chirurgical dans le cas de la formation d’unités de volume.

En cas de mastopathie nodulaire, on utilise la résection de la section sectorielle de la glande mammaire, car il est impossible de guérir la mastopathie de cette forme par une méthode exclusivement conservatrice. Une méthode conservatrice de cette pathologie peut être utilisée comme méthode complémentaire de traitement. Les nœuds pour la mastopathie sont les suivants: kystes, fibroadénomes, papillomes intra-canalaires, lipomes, tumeurs ressemblant à des feuilles, lipogranulomes, angiomes. Les grandes tailles de tels nœuds impliquent l'excision de la zone pathologique sous anesthésie générale. Les petits phoques peuvent être excisés sous anesthésie locale. Il faut garder à l'esprit que de telles manipulations sont effectuées dans un hôpital.

Avant l'opération, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic complet. Il comprend: des tests sanguins en laboratoire, une échographie des glandes mammaires, une biopsie du sein (si nécessaire). En cas de formation de kystes, une ponction est réalisée avec un examen cytologique du liquide aspiré. La même manipulation est effectuée en milieu hospitalier et ambulatoire. Le patient est libéré le même jour. La ponction par aspiration est réalisée sous anesthésie locale avec Novocain, Ledocaine, Ultracain, etc. Après aspiration, la récurrence de la mastopathie en forme de kyste ne dépasse pas dix pour cent.

La résection sectorielle pour fibroadénome, lipome et structures similaires est réalisée dans des conditions stationnaires sous anesthésie générale. La zone anormale dans le tissu non affecté est excisée, suivie d'un examen atypique du matériau. Si vous suspectez une tumeur maligne au sein, une biopsie excisionnelle est utilisée avec un examen histologique d'urgence.

En cas de mastopathie avec de multiples kystes et formations, une résection radicale de la glande mammaire est utilisée, car de telles formes apportent au patient une gêne considérable, qui s'accompagne souvent d'une douleur intense et est permanente. La période postopératoire dure environ dix jours et comprend un traitement anti-inflammatoire prophylactique, la physiothérapie et un régime. Quelques mois après la résection radicale, la glande opérée est corrigée par mammoplastie.

Médicaments pour la mastopathie

Le traitement de la mastopathie est principalement dans la nomination de certains médicaments. Tout d’abord, ils incluent l’hormonothérapie. Cette thérapie vise initialement à réduire les effets de l'œstrogène sur les glandes mammaires, son autre effet est la correction de la dysprolactinémie et de l'hypothyroïdie.

Les médicaments hormonaux sont divisés en cinq groupes.

♦ Le premier est anti-œstrogènes. Pour avoir un effet stimulant, les œstrogènes doivent interagir avec les récepteurs cellulaires. Avec un certain hyperestrogénisme, ces médicaments empêchent l'œstrogène d'interagir avec ces récepteurs, ce qui réduit leur activité biologique. En outre, ils bloquent les récepteurs des œstrogènes dans ces tissus, qui agissent en tant que "cibles" (utérus, ovaires, glandes mammaires). Des études ont été menées à l'effet que des médicaments anti-œstrogènes (Tamoxifène) sont utilisés depuis le début des années 80. L'effet clinique positif du tamoxifène est observé dans un grand nombre de cas (plus de 70%) et est objectivement détecté 1,5 à 2 mois après le début de l'utilisation. Ce médicament est prescrit 10 mg par jour.

Des études récentes montrent que la prise de tamoxifène à raison de 20 mg par jour pendant 10 à 12 jours menstruels, trois cycles d'affilée, contribue à éliminer presque tous les cas de douleur liée à la mammite. Cependant, certains patients ont présenté une douleur thoracique accrue au cours du premier mois suivant le début du traitement. Des réactions similaires ont été attribuées à l'action des composants œstrogéniques du tamoxifène. Dans de rares cas, il était nécessaire d'interrompre le traitement en raison de l'apparition d'effets secondaires importants, après l'annulation, ils sont passés par eux-mêmes. Le tamoxifène est utilisé avec succès dans le traitement de la mastopathie également à une dose de 10 mg entre 5 et 24 jours du cycle. Les effets secondaires du tamoxifène incluent: transpiration prononcée, bouffées vasomotrices, mastalgie au cours des premières semaines de traitement. Il existe des preuves des propriétés cancérogènes des médicaments anti-œstrogènes. La durée minimale de traitement par anti-œstrogènes est de 3 mois.

♦ Le deuxième groupe de médicaments utilisés dans le traitement de la mastopathie comprend les contraceptifs oraux. Une contraception correctement choisie avec apport OK supprime l’ovulation et la stéroïdogenèse en supprimant la production d’androgènes et la production de récepteurs d’œstrogènes. Contribue à l'alignement des fluctuations excessives des hormones sexuelles. La contraception orale contribue également à la protection à long terme contre le cancer des organes reproducteurs.

Les signes symptomatiques de mastopathie sont considérablement réduits ou disparaissent complètement 45 à 60 jours après le début de leur réception, mais les données objectives ne peuvent être obtenues que 9 à 12 mois après le début de l'utilisation. Malgré ces qualités positives de la contraception orale, peu de femmes se plaignent d’une augmentation des signes cliniques de mammite. Dans de tels cas, nous pouvons parler du remplacement du médicament ou du choix d’une autre méthode de traitement de la mammite.

En sélectionnant OK, la dose des composants actifs et les propriétés qu’ils possèdent jouent un rôle important. Compte tenu du rôle des œstrogènes dans l'apparition de la mastopathie, il est important de privilégier ceux qui présentent des taux élevés de progestérone synthétique (0,075 mg) et une faible quantité d'estradiol (0,03 mg). La prise de ce groupe de médicaments dans le traitement de la mastopathie est prescrite pour une période de trois mois. La nomination de mini-buveurs n’est pas jugée appropriée, car leur contenu en hormones est minime. Dans des cas exceptionnels, l'utilisation de contraceptifs oraux seuls peut ne pas donner un résultat positif. Dans de tels cas, l'acétate de médroxyprogestérone 5 mg peut être utilisé en plus de 16 à 25 jours du cycle avec OK.

♦ Le 3ème groupe de médicaments pour le traitement de la mammite comprend la progestérone de synthèse ou les gestagènes. Leur effet thérapeutique dans le traitement de la mastopathie et du syndrome prémenstruel repose sur la suppression du système physiologique «hypophyse-ovaire» et la réduction de la prolifération des œstrogènes dans les glandes mammaires.

L'utilisation de dérivés de la progestérone est maintenant largement utilisée en raison de leurs propriétés gestagéniques considérablement plus fortes, de leur activité anti-œstrogénique modérée et de l'absence d'effet androgène. De plus, l'administration de progestatifs est justifiée chez les patients présentant une insuffisance de la phase d'activité lutéale accompagnée de manifestations caractéristiques de ce trouble: hyperestrogénie, saignement intermenstruel, myome utérin. Attribuez MPA 10 mg, Noretisteron 5 mg entre 15 et 25 jours du cycle, en synchronisant les traitements dans les six mois. Afin de créer un effet anti-œstrogénique supplémentaire avant l'ovulation, vous devez prendre des progestatifs à partir de 10-25 jours du cycle. Pour supprimer l'ovulation, ces médicaments commencent à prendre entre 5 et 25 jours du cycle. Pendant la ménopause, la progestérone est prescrite en réduisant progressivement la posologie du médicament. En outre, il est capable de fournir un bon effet dans le traitement des pathologies de l'appareil reproducteur, après un traitement à la progestérone, vous pouvez détecter une diminution du tissu mammaire.

♦ Le prochain groupe de médicaments dans le traitement de la mastopathie comprend le médicament très efficace Danazol. Sa base est la capacité d'inhiber la synthèse des hormones gonadotropes et de certaines enzymes hépatiques dans la stéroïdogenèse. De plus, il a un faible effet androgène et une activité progestogène. Danazol est utilisé à une dose de 100 à 400 mg. Néanmoins, la posologie moyenne est de 200 mg / jour au cours des deux premiers mois, de 100 mg / jour pendant 60 jours supplémentaires, à 100 mg / jour entre 14 et 28 jours du cycle menstruel. Un tel schéma réduira le risque d'effets secondaires lors de la prise.

♦ Le dernier groupe de médicaments pour le traitement de la mammite comprend les inhibiteurs de la synthèse de la prolactine. Par exemple, ils incluent la bromocriptine, administrée aux femmes présentant une hyperprolactinémie cliniquement prouvée. La quantité de prolactine dans le sérum doit être déterminée après le test TRH. La bromocriptine est prescrite à une dose de 5 à 7,5 mg sous le contrôle de la quantité de prolactine. Ses effets secondaires incluent: transpiration, migraines, vertiges.

Régime alimentaire pour mastopathie

Le régime alimentaire pour la mastopathie est axé sur le respect de certaines règles nutritionnelles. Pendant le régime, il est souhaitable de réduire de manière significative la consommation de graisses et d'augmenter la quantité de fibres végétales contenues dans les haricots et les produits à base de grains entiers.

La consommation de fibres solubles normalise l'échange d'œstrogènes, réduit la stimulation des hormones du sein. La relation caractéristique entre l'incidence de la mastopathie et l'utilisation d'aliments à haute valeur énergétique a été révélée. Les femmes qui consomment des aliments gras et des produits de restauration rapide risquent de contracter la mastopathie plusieurs fois plus que les femmes qui consomment des légumes et des fruits frais.

En outre, les graisses associées à l'apport alimentaire dans le corps peuvent aider à réduire l'immunité, en particulier pour les graisses animales. Avec la mastopathie, il est nécessaire d’obtenir exactement des graisses végétales, qui aident à maintenir une quantité normale de prolactine. Les acides gras oméga-3, ainsi que les vitamines contenues dans la mastopathie, réduisent le risque d'obésité, ce qui est un type de prévention de cette maladie. Ces acides se trouvent dans les poissons gras (hareng, maquereau, flétan, huile), les graines, les noix, l'huile d'olive. C'est aussi un effet très bénéfique sur les niveaux hormonaux des légumineuses et des épices, notamment le céleri, le cumin et le persil.

Réduire de manière significative les manifestations symptomatiques de la mastopathie facilite l’utilisation du régime dit sans sel. Il est préférable de le commencer une semaine avant le jour de la menstruation présumée, pour prévenir la rétention d'eau dans le corps. En outre, vous devez abandonner complètement l'utilisation de boissons alcoolisées fortes, car la charge sur le foie augmente considérablement. Cela provoque une violation de son fonctionnement et contribue donc à ralentir le métabolisme des hormones stéroïdiennes, ce qui conduit à la mastopathie. Le calcium et le magnésium sont également responsables de la contraction musculaire, qui joue un rôle important dans le maintien du fonctionnement normal des organes pelviens. Ces oligo-éléments contribuent entre autres à la normalisation du cycle menstruel.