Pourquoi des douleurs menstruelles, comme des douleurs abdominales, peuvent-elles se produire?

De nombreuses femmes sont habituées aux sensations douloureuses pendant la menstruation. Et bien que, idéalement, l’estomac ne soit pas dérangé pendant la menstruation, des sensations légères et inconfortables sont également une variante normale. Une autre chose est lorsque l'estomac fait mal comme pendant la menstruation, mais il n'y a pas de menstruation et il ne devrait pas y en avoir, par exemple, au début ou au milieu du cycle. Que signifie une telle douleur et comment se comporter?

Quelles sont les causes de la douleur, comme avec la menstruation:

  • PMS;
  • grossesse extra-utérine;
  • grossesse utérine;
  • maladies inflammatoires des organes reproducteurs;
  • kystes ovariens;
  • torsion ovarienne;
  • maladie intestinale inflammatoire;
  • maladies des voies urinaires;
  • appendicite.

Chaque pathologie de cette liste de douleur, comme pendant la menstruation, n’est pas le seul symptôme. Par conséquent, il est utile d’étudier attentivement les symptômes de chacune de ces affections afin de comprendre quel spécialiste vous devez contacter en premier et quelle est l’urgence.

Syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel n'est pas une blague. La cause du syndrome est des changements hormonaux dans le corps qui précèdent la menstruation. En raison d'une perturbation hormonale, des symptômes tels que la dépression et la nervosité, l'agressivité, les maux de tête et les vertiges, la tachycardie et l'enflure se produisent. Douleur abdominale possible, douleur à la poitrine et gonflement. Ces symptômes sont plus ou moins prononcés: dans environ 10% des cas, ils apparaissent si vivement qu'une femme devient handicapée.

Grossesse extra-utérine

Le symptôme principal de la grossesse extra-utérine est une douleur vive, mais pas immédiatement très prononcée, dans la partie de l'abdomen, où l'œuf fécondé était attaché. La douleur est aggravée en marchant ou en modifiant la position du corps. Si la douleur est associée à des saignements et à un test de grossesse positif, la probabilité d'une grossesse extra-utérine est élevée. Pour confirmer le diagnostic, une échographie est effectuée.

La grossesse

Vous devez immédiatement consulter un médecin si la douleur est accompagnée de saignements même mineurs, car ce symptôme évoque un avortement spontané, menaçant ou débutant.

Dans les premiers stades de la grossesse avec une fausse couche menaçante, la douleur est plus tiraillante, plus pressante, puis à la limite des crampes. L'avortement commencé se manifeste par une douleur intense liée à des crampes accompagnée de sécrétions sanglantes plus abondantes pouvant aller jusqu'à un saignement.

Kyste de l'ovaire

Un kyste est une formation remplie de liquide située à la surface de l'ovaire. Fondamentalement, le kyste se forme à partir du follicule au cours de son «vieillissement excessif». Dans la plupart des cas, de telles formations ne se manifestent pas: après leur apparition, elles diminuent de taille et disparaissent en un ou plusieurs mois.

Cependant, un kyste peut devenir trop volumineux, puis des symptômes tels que douleur, sévère, aiguë, lourdeur dans la région pelvienne, troubles du cycle, écoulement sanglant du vagin, pression dans le rectum et la vessie apparaissent.

Le kyste peut se rompre. Dans ce cas, la douleur s'intensifie, il y a des saignements abondants, la température corporelle dépasse 38 degrés.

Torsion de l'ovaire

En règle générale, la pathologie se produit dans le contexte d'un kyste, mais elle peut également résulter d'anomalies du développement, d'une faiblesse des ligaments. Symptômes caractéristiques - apparition soudaine d'une douleur vive dans le bas de l'abdomen, s'étendant jusqu'aux hanches, aux côtés et au dos. Il peut s'agir de nausées, de constipation ou de diarrhée, d'une légère augmentation de la température. L'estomac peut être douloureux au toucher.

Maladies inflammatoires des organes reproducteurs

Pourquoi les maux d'estomac, bien que le cycle menstruel soit normal, la menstruation est arrivée à l'heure et s'est terminée comme d'habitude? La cause peut être diverses maladies de l'utérus et de ses appendices. Les maladies les plus courantes telles que les annexites, la salpingite. Toutes ces pathologies peuvent être aiguës ou chroniques, unilatérales ou bilatérales. Le traitement implique une antibiothérapie, l'administration d'immunomodulateurs. Après élimination de l'inflammation, la physiothérapie est prescrite.

Annexite

Les annexites sont appelées inflammation des trompes de Fallope, des ovaires et d'autres organes adjacents situés dans la région pelvienne. La cause de l'annexite est dans la plupart des cas une infection ascendante.

Les principaux symptômes de la maladie sont la douleur, comme pendant la menstruation, un écoulement sourd, constant ainsi que mucopurulent et éventuellement une augmentation de la température corporelle.

Salpingite

Comme les autres maladies inflammatoires des organes reproducteurs, la salpingite (inflammation des trompes de Fallope) est causée par une infection bactérienne ou virale ayant pénétré dans le vagin, puis dans les trompes de Fallope.

Symptômes de la salpingite: mal de ventre, comme pendant la menstruation, mais constamment, quelle que soit la phase du cycle.

La douleur redonne, peut "tirer" dans la jambe. Elle est localisée du côté de l'inflammation ou des deux côtés de l'abdomen - avec salpingite bilatérale. Il y a toujours des pertes vaginales avec une odeur désagréable, mais leur couleur et leur consistance dépendent de l'agent causal de la maladie. Vous pouvez ressentir des sensations de brûlure et de douleur en urinant, une gêne pendant les rapports sexuels, des troubles du cycle, de la fièvre.

Maladies d'autres organes et systèmes

Lorsque cela fait mal au bas-ventre, cela ne signifie pas toujours «dysfonctionnement» du système reproducteur. Dans de nombreux cas, des problèmes peuvent survenir dans d'autres organes situés près de l'utérus et de ses appendices.

Appendicite

L'inflammation de l'annexe se manifeste par plusieurs symptômes caractéristiques:

  • douleur qui peut être localisée dans le nombril, le bas-ventre droit, dans la région pelvienne;
  • la faiblesse;
  • nausée, vomissements sans soulagement;
  • augmentation de la température.

Le diagnostic principal est d'appuyer sur l'appendice (partie inférieure droite du côté) - avec une appendicite, la douleur augmente considérablement. En outre, ils progressent si vous vous allongez sur le côté gauche. Un symptôme caractéristique est un son sourd lorsque vous tapez sur le côté droit de l'abdomen.

Maladies du système génito-urinaire

La douleur dans le bas de l'abdomen est caractéristique des maladies de la vessie: cystite, calculs, cancer. Cependant, la douleur au niveau du pubis s'accompagne d'autres symptômes plus caractéristiques: mictions fréquentes, difficiles et douloureuses, malaise général, cystite, élévation de la température corporelle.

Inflammation du bas intestin

Les maladies de l'intestin grêle, plus précisément la partie inférieure du côlon, se manifestent par de nombreux symptômes, en plus des douleurs abdominales basses:

  • la diarrhée;
  • intoxication;
  • augmentation de la température;
  • peau sèche;
  • troubles digestifs.

Que faire avec les douleurs abdominales

Tout d’abord, si vous avez mal au ventre, comme pour les règles, vous devez contacter un spécialiste: un gynécologue, un urologue ou un gastro-entérologue. Le médecin organisera un examen et, en fonction de ses résultats, déterminera le déroulement du traitement. Il ne vaut pas la peine de s’auto-traiter, en particulier avec de telles douleurs, car elles peuvent se produire dans le contexte d’infractions graves qui doivent être traitées de toute urgence.

L'automédication n'est permise que si vous prenez des analgésiques. Des antispasmodiques ou des médicaments combinés (analgésiques + antispasmodiques) sont les plus utiles. Mais la prise d'analgésiques ne doit pas être auto-thérapeutique, un traitement chez le médecin est nécessaire.

Ça fait mal au bas-ventre, comme dans les règles: que faire?

À un certain âge, la fille est confrontée à l’inévitabilité des douleurs mensuelles du bas-ventre. Un cycle menstruel régulier n'est pas une déviation, mais au contraire un indicateur clair d'un état de santé normal. Mais est-il normal de ressentir un inconfort? Une douleur évidente est un certain écart par rapport à la norme, de sorte qu'un examen annuel par un gynécologue est obligatoire pour chaque femme adulte afin d'identifier les maladies les plus diverses à un stade précoce. Mais il est arrivé que des règles régulières, même en dépit des sensations de traction tirées dans le bas de l'abdomen, provoquent un frisson particulier chez une femme et indiquent la survenue ou non d'une grossesse. Et pourquoi le bas-ventre fait-il mal, comme pendant les règles, quand ils ne sont pas là?

Syndrome prémenstruel et douleur

Pour beaucoup de femmes et de parties d'hommes qui regardent, le syndrome prémenstruel semble être une période effrayante et perturbante, dans la mesure où la douleur, la faiblesse et les vertiges sont attendus. Une femme réagit mal à un tel état, s’effondre sur d’autres, est capricieuse et scandaleuse. Pendant cette période, elle a mal au dos et au bas-ventre et sa poitrine se gonfle. Mais la douleur dans une telle période est compréhensible, mais s'il n'y a pas de raison, on ne sait pas trop quoi penser. Alors, quel est le point?

Comment déterminer la cause?

Et si tu n'es pas enceinte, une heure? Dans cet état, le bas-ventre a parfois mal, ce qui peut être un mauvais signe. Alarmes et alerte vous devez et nature de la douleur. Les sensations de tirage peuvent parler de violations du développement du bébé et du déroulement de la grossesse.

Considérez la situation plus incompréhensible: le test est négatif, le bas-ventre fait mal, comme pendant les règles, mais ils ne le sont pas. Dans ce cas, vous avez une route directe chez le gynécologue et vous devez y aller rapidement, car les symptômes ressemblent à un kyste et à d'autres structures des ovaires. Le médecin vous examinera, vous prescrira une échographie pour mener une étude. Les jeunes femmes sont souvent victimes d’endométriose, qui se reconnaît à l’absence de menstruation et de sensations douloureuses.

Dans un nouveau lieu

On dit qu'après un déménagement, une personne s'acclimate. Oui, et un stress important est une poussée pour le corps, qui doit être expérimentée et acceptée. Notre corps s'adapte plus lentement que le cerveau et les manifestations externes d'une telle adaptation peuvent être un retard. Par ailleurs, les raisons du retard peuvent être variées, telles que le changement climatique, l'exercice excessif, un régime alimentaire errant, un régime alimentaire et une vie sexuelle irrégulière. Même le médecin admet un retard dans de telles conditions, notant que les signes du début de la menstruation peuvent persister. Par conséquent, dans des conditions de vie difficiles, ne soyez pas surpris que vous ressentiez une douleur abdominale basse, comme lors de la menstruation. Une autre raison de l'absence de la caractéristique principale du cycle sera une violation du fond hormonal de la femme, qui est facilitée par l'utilisation de médicaments pour mettre fin à la grossesse ou pour la période d'adaptation après la perte de l'enfant.

Temps dur

Un long retard sans aucun signe de grossesse suscite de graves inquiétudes et pour de bonnes raisons. C'est une vraie maladie appelée aménorrhée. Avec sa menstruation peut ne pas être jusqu'à six mois, mais beaucoup plus bas au ventre fait mal. Après l'examen, le médecin lui ordonne de passer des tests de laboratoire, une échographie et un examen stationnaire, après quoi il lui prescrit un traitement hormonal. Quand devriez-vous commencer à vous soucier de retarder les sensations douloureuses? Oui, après 10 jours, il est peut-être temps de consulter un médecin.

Si, néanmoins, la grossesse...

Sans examen ni médecin, il est difficile d’établir la cause exacte de la maladie. Une personne ordinaire ne sait pas dans de tels cas quoi faire. L'abdomen fait mal, il n'y a pas de menstruation, le cœur n'est pas à la place de l'excitation, car la douleur peut venir avant les menstruations et pendant l'ovulation. Alors grossesse ou menstruation? La loi notoire de la méchanceté est bien reflétée ici, car les principaux signes de grossesse et de menstruation sont similaires. Le test de détection de la présence d'une hormone spéciale produite dans le corps d'une femme pendant la grossesse donne de meilleurs résultats qu'un test après la fixation de l'œuf fécondé au mur de l'utérus. Notre corps n'est pas une horloge et si vous avez mal à la taille et au bas de l'abdomen, c'est qu'il s'agit d'un signe de problèmes et de la nécessité de consulter un médecin. Ne négligez donc pas leur propre santé, leur charge de travail, leur manque chronique de sommeil, le changement climatique. Lorsque vous avez mal au bas-ventre, comme lors de la menstruation, vous devriez le prendre comme une cloche inquiétante.

Maladies graves

Des sensations douloureuses peuvent parler de l'apparition de maladies dangereuses, notamment un kyste ovarien, une endométrite, des annexites, une pyélonéphrite, une cystite, une urolithiase. Lorsque le bas de l'abdomen fait mal, il est possible que certains organes de la femme soient gonflés. La douleur est une alarme de vos intestins ou de votre estomac. Écoutez-vous - y a-t-il des nausées, de la fièvre? Peut-être étourdi? Il est possible que votre appendicite vous agonise ou qu'une maladie adhésive se manifeste. Les peurs sont également à l’origine de troubles du système musculo-squelettique, précédés de sensations douloureuses.

Cycles de vie des femmes

Toutes les maladies du corps féminin ont leurs propres causes, mais vous devez vous rappeler que la vie est un changement de cycle. Le moment d'apparition de sensations douloureuses est donc d'une grande importance. Par exemple, si après un accouchement, une ovulation ou une menstruation, le bas-ventre fait mal, alors les raisons peuvent être différentes pour chaque cas. Si, en plus de la douleur, il y a aussi des nausées, un processus inflammatoire a commencé dans le corps. La température est-elle ajoutée? Courez chez le médecin - ou attendez l'inflammation des appendices, qui sont des microorganismes pathogènes. Ils ne sont pas sensibles à tous les médicaments, le médecin doit donc les prescrire. Si vous commencez un traitement et prenez des antibiotiques à temps, vous éviterez de graves conséquences. Il convient de signaler qu’il est possible que du pus s’accumule, ce qui doit être éliminé par voie chirurgicale, par exemple par la laparoscopie. Si vous commencez la maladie, elle aura des conséquences très négatives, telles que l'infertilité ou une grossesse difficile. Dans tous les cas, si le bas-ventre fait mal, comme pendant la menstruation, il est impossible de différer, sinon le temps sera perdu.

Question masculine

Il est nécessaire de considérer la situation lorsque le bas-ventre fait mal chez les hommes. Ils n’ont pas leurs règles et cette douleur leur est nouvelle, bien qu’il puisse y avoir beaucoup de raisons. Mais il est conditionnellement possible de séparer les causes de la douleur par sexe. Chez les hommes, la douleur est moins fréquente, mais il est possible que la plupart du temps la réduise au silence, les plaintes constituant un signe de faiblesse. La douleur dans les maladies chroniques est douloureuse et, lors de l’exacerbation de la maladie, des contractions aiguës et ressemblantes. Il n'y a pas de différence de sexe dans la douleur lors de l'inflammation de l'appendice, l'appendice situé localement dans le coin inférieur droit de l'abdomen, près du gros intestin. En plus de la douleur, l'appendicite peut être reconnue par l'état permanent de nausée, de vomissements et de température corporelle élevée.

Si la douleur est localisée sur le côté gauche de l'abdomen, il est possible qu'il y ait une diverticulite, qui s'accompagne également de nausées et d'une fièvre légère. Souvent, la douleur indique la survenue d'une hernie inguinale, ce qui est une pathologie grave. Dans ce cas, la douleur est aiguë et la conscience instable. Perte de conscience possible. Nécessite une chirurgie d'urgence. La douleur abdominale peut devenir un symptôme de pyélonéphrite, de calculs rénaux, d'orchite, c'est-à-dire une inflammation du processus dans les testicules ou les appendices. Dans ce dernier cas, la douleur est transmise à l'aine. Assez rarement, mais il arrive que la douleur parle du développement d’un cancer dans l’intestin. Il est alarmant que la douleur apparaisse aux derniers stades de la maladie, lorsque la tumeur est déjà trop grosse et exerce une pression sur les organes. Une visite chez le médecin devient inévitable lorsqu'un homme commence à avoir des problèmes avec le processus de miction, jusqu'à la rétention urinaire. À propos, c’est un symptôme non seulement de la cystite, mais aussi de la prostatite. Aimez-vous votre vie intime? Courez chez le médecin!

Conclusion

En résumé, la douleur dans le bas-ventre, comme lors de la menstruation, ne disparaît pas d'elle-même et n'apparaît pas de nulle part. C’est un problème grave qui doit être traité le plus rapidement possible afin de prévenir et de prévenir les maladies. Que faire - fait mal au bas-ventre? Appelez le médecin et tout en vous procurant une tranquillité totale, ainsi que la position horizontale. Sur le ventre, vous devez mettre de la glace ou une bouteille d'eau fraîche. Vous pouvez prendre des analgésiques. Un goutte-à-goutte intraveineux de chlorure de sodium est autorisé. La douleur après la menstruation indique un niveau excessif de prostaglandines et une contraction utérine. Toute perturbation, telle que la production accrue d'œstrogènes et le déséquilibre hormonal, peut être accompagnée de douleur.

Le ventre tire comme avant la menstruation.

Les douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos sont familières à toutes les femmes. Le plus souvent, ils sont caractéristiques des premiers jours de la menstruation. Les autres jours du cycle, les femmes en bonne santé se sentent bien. Cependant, une douleur lancinante, comme lors de la menstruation, peut apparaître n'importe quel jour du cycle menstruel. Si cela se produit, ils deviennent une source de préoccupation pour les femmes. Voyons donc quelle est la cause de la douleur et à quel moment vous devez consulter un spécialiste.

Causes de la douleur chez les femmes

Si l’abdomen de la femme tire et fait mal comme lors de la menstruation, mais attende longtemps après le début de ses règles, la cause de cette affection peut être:

  • la grossesse
  • la menace de fausse couche;
  • l'inflammation;
  • l'infection;
  • médicaments hormonaux;
  • échec hormonal;
  • blessure mécanique;
  • rapports sexuels intenses;
  • appendicite.

Pendant les premiers jours de la grossesse, les symptômes du syndrome prémenstruel sont typiques: le bas de l'abdomen peut faire mal et le bas du dos tire comme lors de la menstruation. Il peut également y avoir irritabilité, nausée et sensation de gonflement des seins.

En règle générale, tous les symptômes sont observés au cours de la semaine, alors que l'œuf fécondé est fixé dans l'utérus. Parfois, au cours de cette période, il peut y avoir de légères taches brunes que les femmes peuvent également confondre avec l’apparition de la menstruation.

Comme le développement de la grossesse en raison de l'étirement des muscles de l'utérus, peuvent apparaître périodiquement des sensations de traction. Normalement, ils ne devraient pas être forts et durer plus d'une semaine.

Les douleurs faibles comme la menstruation sont également caractéristiques de la grossesse extra-utérine, en particulier si les lumières des tubes sont rétrécies.

Aux premiers stades de la grossesse, le risque de fausse couche est élevé, surtout si la femme n'est pas au courant de sa position. Dans ce cas, la tentative infructueuse de l'œuf de prendre pied dans l'utérus peut entraîner des règles normales. Cependant, si la grossesse est déjà connue et que le bas de l'abdomen et le bas du dos vous font mal, comme pendant les règles, vous devriez consulter un médecin. Le plus souvent, une telle douleur augmente le tonus de l'utérus. Si vous ignorez cela, l'issue de la grossesse peut être défavorable.

Les processus inflammatoires peuvent causer de la douleur comme avant la menstruation. Ils sont faiblement exprimés, le plus souvent, ce sont les douleurs tirant, faisant mal, donnant parfois dans le dos. Mais cette condition n'est caractéristique que pour le stade initial des processus inflammatoires. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la douleur augmente.

Les kystes avec torsion partielle des jambes peuvent également causer une douleur faible. Cela est dû à des troubles circulatoires.

Une douleur semblable à la douleur menstruelle peut provoquer des infections des voies urinaires et l'activité d'agents pathogènes des maladies sexuellement transmissibles.

Avec le bon équilibre hormonal, les femmes ne ressentent aucune gêne durant les périodes du cycle menstruel. Si une femme a le bas-ventre et le dos mal pendant les menstruations, les prostagladines peuvent en être la cause. Cette hormone, lorsqu'elle est produite par le corps en excès, améliore la contraction des muscles utérins, rendant ce processus douloureux. Avec une telle violation du travail du corps, les douleurs apparaissent le plus souvent à la fin de la menstruation.

La cause des troubles hormonaux est le plus souvent une activité accrue de la glande thyroïde. En règle générale, d'autres symptômes, tels que l'insomnie, des changements de poids, etc., se joignent également.

En outre, les médicaments hormonaux peuvent affecter l'équilibre des hormones. Dans ce cas, si des symptômes de symptômes apparaissent, vous devez contacter votre médecin.

Une inflammation de l'appendice peut également apparaître sous la forme d'une douleur tirante dans le bas de l'abdomen, semblable au début de la menstruation. Ceci est le résultat d'un changement de localisation de la douleur.

Dois-je consulter un médecin pour des douleurs abdominales basses?

En présence de crampes inhabituelles, similaires aux règles, à n'importe quelle période du cycle, contactez un spécialiste pour en connaître la raison. Surtout, ces derniers auront besoin d'aide si d'autres symptômes se sont ajoutés à la douleur. Le diagnostic et le traitement dans ce cas doivent être confiés à un spécialiste.

L'estomac fait mal au mois

Une douleur à l'estomac pendant la menstruation est une manifestation d'inconfort désagréable dans la projection de la cavité abdominale et des structures pelviennes, qui se manifeste à des degrés divers, mais son apparition est toujours liée au début de la phase sécrétoire de la menstruation.

Près de 50% des femmes déclarent avoir périodiquement mal au ventre pendant les règles avec une intensité extrême au cours des 24 premières heures qui suivent l’apparition d’un écoulement menstruel utérin. Chez certains patients en âge de procréer, le bas-ventre souffre lorsque la menstruation est si intense qu’ils perdent complètement leur capacité de travail et sont contraints de recourir à une forme de correction médicale. Nous devrions également mentionner la catégorie de filles qui apparaissent pour la première fois tous les mois. L'estomac pour cette raison fait pratiquement mal dans 90% des cas. La situation dans laquelle une jeune fille de la période de procréation a mal à l'estomac pendant les règles ne doit pas être attribuée à la variante pathologique et est considérée par les gynécologues comme une variante normale. Par conséquent, cette catégorie de personnes n'est pas soumise à une correction médicale.

Souvent, les femmes en âge de procréer non seulement tirent et se blessent à l'estomac pendant la menstruation, mais il existe un autre symptôme gynécologique pathologique sous la forme d'une violation du cycle menstruel, ainsi que des manifestations qui ne sont pas localisées dans les structures du système urogénital (vomissements multiples, faiblesse progressive, activité intestinale réduite). Le complexe de symptômes cliniques ci-dessus est un signe indirect de déséquilibre hormonal, qui se produit souvent lorsque les premières règles sont formées. L'estomac fait mal dans cette situation pendant plusieurs jours et nécessite souvent une correction médicale.

Pourquoi les maux d'estomac pendant les menstruations

Avant de prendre une décision finale sur le choix et la faisabilité de l’une ou l’autre méthode de correction thérapeutique de la douleur abdominale pendant la menstruation, il est nécessaire de vérifier le motif sérieux du développement de cette affection, puisqu’éliminer souvent la cause fondamentale du syndrome douloureux vous permet d’arrêter la douleur sans utiliser de médicaments.

L'étiopathogénie des douleurs abdominales pendant la menstruation est presque identique pour diverses formes de cette affection, et le substrat pathologique est principalement un myomètre trophique altéré, qui se développe à la suite d'un spasme transitoire de collecteurs de sang situés dans la paroi utérine. Le processus d'augmentation de la contraction utérine, qui résulte d'une augmentation de la concentration de prostaglandines dans le sang, sert de provocateur direct du développement d'un spasme artériel régional. Avec une concentration normale de prostaglandines, il se produit une contraction utérine continue de faible intensité, de sorte que la femme a des douleurs dans le bas-ventre pendant les règles. Les liens étiopathogénétiques du développement du syndrome de douleur abdominale ont toujours une corrélation claire avec une augmentation de l'intensité des contractions du myomètre.

Les adolescents sont une catégorie particulière de patients qui présentent des douleurs abdominales abdominales. Cette forme de pathologie est appelée gynécologue algoménorrhée primaire. Dans la majorité des cas prioritaires, des plaintes telles que «tirer et se faire mal à l'estomac pendant la menstruation» sont présentées par des filles présentant une variante asthénique de la musculation, souffrant d'instabilité de l'arrière-plan psycho-émotionnel. Chez certains patients, il existe une résolution indépendante de la douleur pendant la menstruation après l'accouchement, due à l'étirement physiologique du col utérin, qui agit comme une sorte d'obstacle à la libération de sang menstruel pendant la phase sécrétoire de la menstruation.

L'étiopathogénie de la douleur abdominale pendant la menstruation avec la variante principale de l'algoménorrhée s'observe à l'adolescence, en raison d'un large éventail de facteurs prédisposants étiologiques. Ainsi, un lien pathogénique fondamental dans le développement de la douleur pendant la menstruation chez les adolescents est une violation de la régulation du système nerveux sympathique, qui s'accompagne du développement d'un déséquilibre du statut hormonal sous la forme d'une augmentation de la concentration de dopamine et de noradrénaline. Outre les douleurs abdominales basses pendant les règles, les filles souffrent de constipation fréquente, de tachycardie sinusale, d'extrémités froides, de troubles de la circulation périphérique, de troubles du sommeil nocturne et même d'une réaction pyrétique à court terme du corps de type subfébrile. Avec la forme inversée de déséquilibre dans la régulation du système nerveux parasympathique, on note une augmentation de la concentration de sérotonine, ce qui provoque également l'apparition de douleurs pendant la menstruation, ainsi qu'un affaiblissement des selles, une diminution de la température corporelle et une réaction allergique à court terme.

En cas d'infection intra-utérine d'une fille tuberculeuse, les structures du système urogénital se détériorent de manière inflammatoire, ce qui se manifeste par des anomalies congénitales du développement, une formation anormale et des glandes mammaires embryonnaires, une salpingoophorite chronique, une violation du caractère cyclique du cycle menstruel et, bien sûr, des douleurs pendant les règles. Les marqueurs cliniques distinctifs de la douleur abdominale dans l'étiologie tuberculeuse menstruelle sont la saisonnalité de leur apparition dans la période automne-printemps.

Dans divers types de troubles dysmétaboliques, en particulier concernant les violations de la teneur en magnésium dans le corps, une douleur peut survenir pendant la menstruation en combinaison avec la constipation et la myopie.

Si nous considérons le profil gynécologique de la maladie, accompagné de l'apparition de douleurs pendant la menstruation, nous devrions tout d'abord mentionner différents types d'anomalies dysplasiques du développement associées à un excès de tissu conjonctif dans le corps. En plus de la douleur pendant la menstruation chez les filles, des déséquilibres corporels, des difformités scoliotiques et des pieds plats se développent.

Dans le cas où la fille a un arrière-plan neuropsychiatrique défavorable, il existe une violation sous la forme d'une distorsion de la perception de la douleur et, par conséquent, un inconfort même minime au bas de l'abdomen pendant la menstruation est perçu comme un syndrome douloureux prononcé. Malgré un examen gynécologique complet du patient, il est souvent impossible de détecter une pathologie organique. Avec les anomalies existantes du développement des structures de la sphère gynécologique, l'apparition de la douleur pendant la menstruation s'explique par la difficile sortie du flux menstruel.

En cas de douleur pendant la menstruation chez les femmes après l'accouchement, les gynécologues utilisent le terme «algoménorrhée secondaire», qui nécessite souvent l'utilisation d'une correction thérapeutique. Parmi les provocateurs étiologiques de la douleur pendant la menstruation, il faut considérer la formation d'adhérences denses dans la cavité pelvienne, l'apparition de formations volumineuses dans l'utérus, les lésions endométriosiques du myomètre et les appendices. Les signes cliniques distinctifs de ce syndrome douloureux sont sa préservation même après la fin de la menstruation.

Après avoir appliqué des bénéfices opérationnels sur l’utérus, il se forme souvent des déformations cicatricielles grossières qui perturbent le processus de contraction normale de l’utérus pendant la menstruation et peuvent indirectement provoquer l’apparition de douleurs et de malaises abdominaux désagréables.

Douleur d'estomac sévère pendant la menstruation

L'option la plus courante pour les plaintes de patientes recherchant une consultation initiale avec un spécialiste en gynécologie et en obstétrique est l'apparition de douleur lors de l'apparition de la menstruation, ainsi que pendant toute la période de menstruation. Ainsi, dans 80% des cas, les filles en âge de procréer développent des douleurs abdominales modérément douloureuses dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le périnée, bien que certaines d'entre elles considèrent cette affection non pas comme une douleur, mais comme une sensation désagréable.

Une variante typique de l'algoménorrhée, se manifestant par une douleur abdominale intense au début des règles, est enregistrée chez 10% du nombre total de femmes demandant à participer à cette occasion. Les patients décrivent souvent cet état pathologique sous la forme de douleurs périodiques intenses, provoquées directement par des crampes, juste au-dessus de l'utérus et s'étendant jusqu'au périnée. Une douleur intense au sommet de sa gravité peut être accompagnée de l'apparition d'un seul vomissement et d'un relâchement de la chaise à court terme, ce qui n'est aucunement lié à l'acte de manger. Très souvent, une douleur abdominale sévère pendant la menstruation, en particulier le premier jour de la phase de sécrétion, s'accompagne de l'apparition d'un mal de tête prononcé de nature essentiellement compressive, ainsi que d'étourdissements et parfois d'une altération de la conscience à court terme. Pathognomonique pour les douleurs de la menstruation Les directions de l'irradiation sont la région lombaire, le périnée et la zone périanale, une zone qui peut être arrêtée seule pendant deux jours.

Les signes cliniques caractéristiques du syndrome de douleur abdominale pendant la menstruation sont le développement de troubles psycho-émotionnels concomitants, qui se manifestent par une irritabilité accrue, des troubles du sommeil nocturne allant de la somnolence à l'insomnie absolue, divers types de troubles de l'humeur ayant tendance à des pensées dépressives. L'apparition des symptômes psychosomatiques ci-dessus dépend directement des troubles hormonaux chez la femme, le cycle menstruel étant un processus hormono-dépendant. Étant donné l'absence totale de modifications organiques possibles dans les structures du cerveau, ces troubles neuropsychiatriques ne nécessitent aucun type de correction médicale.

La classification clinique des douleurs abdominales pendant la menstruation, basée sur l'analyse des caractéristiques du syndrome de la douleur et des manifestations cliniques mineures disponibles, est utilisée dans la pratique quotidienne par des spécialistes en gynécologie et en obstétrique. Avec une douleur abdominale d'intensité légère pendant la menstruation, il n'y a pas de syndrome douloureux typique, mais plutôt une gêne au bas de l'abdomen, qui n'est pas accompagnée d'une invalidité de la femme. Même l'apparition d'une douleur légère pendant la menstruation nécessite un examen gynécologique complet de la femme afin d'exclure la présence d'une pathologie organique de la cavité pelvienne.

Au cours de la sévérité moyenne des douleurs abdominales pendant la menstruation, la différence est une augmentation de l'intensité du syndrome douloureux et l'apparition de troubles psycho-émotionnels concomitants, qui, bien que de courte durée, peuvent toutefois causer un handicap.

L'apparition d'un syndrome de douleur abdominale très forte pendant la menstruation dans presque 100% des cas est associée à la présence d'une pathologie grossière des organes pelviens d'une femme portant une genèse congénitale ou un syndrome inflammatoire infectieux. Pendant toute la période du flux menstruel, le bien-être d'une femme souffrant de douleurs abdominales sévères est tellement aggravé qu'elle perd complètement sa capacité de travail et nécessite la correction médicale du syndrome douloureux, ainsi que de graves troubles psycho-émotionnels. Un syndrome abdominal douloureux intense pendant la menstruation peut être compensé, dans lequel son intensité pendant toute la période menstruelle ne change pas, et décompensé, dans lequel il y a une augmentation progressive de l'intensité et de la nature de la douleur.

Pour les douleurs abdominales très graves pendant la menstruation, ajout d'autres manifestations cliniques liées au syndrome végétatif-vasculaire (vertiges, nausées non motivées, maux de tête compressifs sévères, engourdissements des membres supérieurs et inférieurs, troubles de la conscience à court terme), complexe de symptômes psycho-émotionnels sous forme d'irritabilité accrue, perversion préférences gustatives et olfactives, manque d’appétit et même développement de la dépression; syndrome métabolique endocrinien. Dans toutes les situations, il n’ya pas de corrélation claire entre l’intensité de la douleur à l’abdomen pendant la menstruation et la profusion de saignements utérins.

Lorsque les douleurs abdominales pendant la menstruation chez la femme sont causées par la présence de lésions endométriosiques des organes pelviens, en plus de l'algoménorrhée, le développement d'un complexe symptomatique actif de la genèse infectieuse-inflammatoire sous la forme d'une réaction pyrétique sous-fébrile, une augmentation de la RPS, la présence de mucopur de décharge utérine,. La mise en place de l'examen gynécologique manuel de la patiente, chez qui des douleurs abdominales sont observées pendant la menstruation en même temps que la lésion endométriotique de l'utérus, provoque une gêne et une douleur marquées.

Le principal marqueur clinique de l'endométriose, qui le distingue des autres provocateurs de douleurs abdominales sévères pendant la menstruation, est la tendance à développer des saignements utérins spontanés qui ne sont pas liés au cycle menstruel. Compte tenu de ces faits, chaque femme visitant un gynécologue ou un obstétricien se plaignant de douleurs abdominales aiguës pendant la menstruation devrait être examinée pour rechercher les marqueurs de l'endométriose, car cet état pathologique peut devenir un provocateur d'obstruction des trompes et d'infertilité.

Douleur à l'estomac pendant les règles - que faire?

La plupart des femmes utilisent souvent à tort une variété de types médicaux de correction de la douleur abdominale pendant la menstruation, bien que dans 20 à 30% des cas seulement, une correction thérapeutique soit réellement nécessaire. Cependant, on observe souvent la situation inverse, dans laquelle la patiente, malgré des douleurs abdominales prononcées et systématiques pendant la menstruation, ne demande pas conseil à un spécialiste en gynécologie et provoque ainsi une aggravation de l'évolution de la pathologie sous-jacente.

Le profil gynécologique d'un spécialiste est souvent extrêmement difficile à déterminer la quantité de mesures diagnostiques et thérapeutiques appropriées dans la prise en charge de la patiente souffrant de douleurs abdominales pendant la menstruation; par conséquent, cette catégorie de femmes devrait systématiquement tenir un journal d'observation thérapeutique indiquant tous les changements dans le corps au moment des menstruations. Au cours de la période de sécrétion abondante du cycle menstruel, les gynécologues recommandent l'observance thérapeutique chez les femmes souffrant de douleurs abdominales, une restriction complète de l'activité physique ainsi que la correction du comportement alimentaire. Il existe un large éventail de mesures thérapeutiques non spécifiques permettant d'arrêter ou de réduire l'intensité de la douleur abdominale pendant la menstruation, parmi lesquelles il convient de noter, à savoir: l'exercice physique régulier, dont l'effet bénéfique affecte le renforcement du cadre musculaire de la cavité abdominale, ainsi que la correction de comportements alimentaires rejet des boissons alcoolisées, limitation de tout stress sur le corps de la femme, utilisation de techniques de relaxation générales sous forme de massage et d'acupuncture ry, effectuant des procédures physiothérapeutiques telles qu’électrophorèse avec Novocain.

La pathogenèse de l'apparition de douleurs abdominales intenses lors de l'apparition du flux menstruel dans certaines situations nécessite l'utilisation de types de correction médicale, dont le montant est déterminé uniquement par le gynécologue après un examen approfondi de la patiente. L'élément fondamental du traitement médical des douleurs abdominales pendant la menstruation est le traitement par étipathogénétique, impliquant l'utilisation de diverses catégories de médicaments, dont l'influence pharmacologique vise à soulager directement les causes profondes de cet état pathologique.

Ainsi, dans une situation où des douleurs abdominales pendant la menstruation sont observées chez une fille souffrant de la forme principale d'algoménorrhée, la quantité de traitement est déterminée par plusieurs médecins dans le cadre d'un gynécologue, d'un endocrinologue, d'un généticien, d'un psychoneurologue et d'un rééducateur. Pour déterminer l'une ou l'autre méthode de traitement, il est nécessaire de prendre en compte non seulement l'âge du patient, mais également l'intensité du syndrome douloureux, la possibilité d'utiliser des médicaments étiopathogénétiques et la présence de toute pathologie somatique sévère.

La situation la plus difficile en ce qui concerne la correction médicale est l’algoménorrhée primaire, dans la mesure où il est extrêmement difficile d’éliminer la cause fondamentale de l’apparition de douleurs abdominales pendant la menstruation. Afin de normaliser l'état psycho-émotionnel du patient qui souffre pendant la période de douleur maximale, les neurologues recommandent l'utilisation de divers types de sédatifs tels que Adaptol à une dose quotidienne de 1 g, Sedasena 1 capsule deux fois par jour. Pendant la période de douleur intense dans l'abdomen et le bassin, avec des spécialistes mensuels du profil gynécologique, il est autorisé d'utiliser des médicaments antispasmodiques sous la forme de No-shpy à une dose quotidienne de 120 mg, Spazmolgona 500 mg par jour, ainsi que des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que Naiz dans la dose quotidienne maximale. 200 mg, indométacine en une dose unique de 25 mg. L'application privilégiée de ces médicaments consiste à les utiliser plusieurs jours avant l'apparition du flux menstruel et la durée de toute la période douloureuse.

L'effet pharmacologique des médicaments du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens est basé sur un effet analgésique prononcé, qui se développe à la suite d'une forte diminution de la concentration de prostaglandines. Un autre avantage en ce qui concerne l'utilisation des médicaments de ce groupe pharmacologique pour soulager les douleurs abdominales pendant la menstruation est l'apparition rapide de l'effet analgésique.

En ce qui concerne le soulagement des douleurs abdominales sévères pendant la menstruation, qui est le plus souvent observé chez les patientes présentant la forme principale d’algoménorrhée, il est préférable d’utiliser des moyens de la catégorie des gestagènes naturels, qui visent à relâcher les muscles utérins, ce qui a également un effet analgésique (Progestérone 5 mg par jour par voie intramusculaire). 6 injections).

Mon estomac me fait mal pendant la menstruation - quel médecin m'aidera? Si vous avez cette maladie, vous devriez immédiatement demander conseil à des médecins tels que gynécologue, médecin généraliste.

Sévère douleur à l'estomac pendant la menstruation: que faire?

✓ Article vérifié par un médecin

La douleur abdominale pendant la menstruation est un symptôme très courant auquel une femme sur deux en âge de procréer est confrontée. Les sentiments douloureux ont la plus grande intensité dès les premiers jours de la menstruation et commencent à se calmer à partir du troisième jour. En règle générale, la nature de la douleur est tirante, mais le syndrome douloureux peut parfois ressembler à une douleur aiguë ou lancinante, localisée dans le bas de l'abdomen. Un tel phénomène en médecine s'appelle la dysménorrhée et se produit le plus souvent chez les femmes qui n'ont pas encore accouché, ainsi que chez celles qui ont des problèmes de poids ou qui ont de mauvaises habitudes.

La dysménorrhée peut être accompagnée de tout un ensemble de symptômes: maux de tête, nausées, manque d’appétit, faiblesse et fatigue rapide. Le signe le plus prononcé de la dysménorrhée est la douleur abdominale. Pour certaines femmes, leur estomac leur fait tellement mal qu'elles ne peuvent pas faire les tâches ménagères et professionnelles. Dans une telle situation, il est important de savoir quoi faire et comment réduire l'intensité des sensations désagréables.

Sévère douleur à l'estomac pendant la menstruation: que faire?

Pourquoi la douleur survient-elle?

La contraction de la douleur dans le bas-ventre est provoquée par des contractions utérines. La partie interne de l'utérus est recouverte de muqueuses contenant un grand nombre de vaisseaux sanguins et de capillaires. Cette enveloppe s'appelle la couche muqueuse ou endomètre. Pendant l'ovulation, l'endomètre produit les hormones nécessaires à la fixation d'un ovule fécondé aux parois de l'organe et au développement ultérieur de l'embryon. Si la fécondation ne se produit pas, le rejet de l'endomètre se produit, accompagné d'un saignement utérin. Cette période du cycle menstruel s'appelle menstruation (nom médical - Regula).

Le premier jour de la menstruation, l'utérus commence à se contracter intensément pour se débarrasser des caillots sanguins et du sang accumulé dans sa cavité. Les spasmes des parois utérines et provoquant des tiraillements, des sensations douloureuses dans le bas-ventre. Ils peuvent avoir une intensité différente et ressembler à de faibles douleurs du travail. Environ 35% des femmes ressentent une douleur très intense pendant la menstruation et perdent leur capacité de travail habituelle. Il est donc important pour elles de savoir comment gérer la douleur rapidement et efficacement.

Cycle menstruel sans grossesse

Faites attention! L'intensité de la douleur au début de la menstruation dépend de l'âge de la femme, de son mode de vie et de son facteur héréditaire. Les femmes dont la mère ou les grand-mères ont souffert de dysménorrhée sont plus susceptibles de souffrir de ce syndrome. Le même tableau clinique est observé chez les femmes à mobilité réduite ou à mode de vie sédentaire.

La fréquence de la dysménorrhée chez les femmes âgées de 18 à 45 ans

Causes de douleur intense pendant la menstruation. Comment soulager la condition

Les mensuels normaux viennent régulièrement et durent 3-5 jours. Ces jours-ci, une femme se fatigue rapidement, se sent mal. Cependant, cela ne cause pas trop d'inconfort, cela n'interfère pas avec le mode de vie habituel. Cependant, certains ressentent une douleur intense à l'abdomen. Parfois, elle est si douloureuse qu'une femme est obligée de tout abandonner, de rester à la maison, de prendre des médicaments contre la douleur. Une telle douleur pendant la menstruation est un signe de pathologie. La cause peut être des maladies et des troubles hormonaux. Tolérer et espérer que le malaise passera par lui-même, c'est impossible. Nous devons aller chez le médecin.

Lorsque les douleurs de la menstruation sont considérées comme une pathologie

La muqueuse utérine (endomètre) est régulièrement mise à jour, donnant lieu à des apparences mensuelles. Le retrait de l'épithélium mort de l'utérus se fait par contraction de ses muscles. Lorsque cela se produit, la compression des terminaisons nerveuses et des vaisseaux sanguins, ce qui provoque l'apparition de sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen. Les douleurs sont données au sacrum et au bas du dos. Ils apparaissent généralement à la veille de la menstruation et dans les 2 premiers jours suivant leur arrivée.

La menstruation douloureuse (dysménorrhée) est une pathologie. En plus des douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le dos, il existe des affections concomitantes de gravité variable. Si le cycle d’une femme est régulier, si la nature de ses règles correspond à la norme, les symptômes désagréables disparaissent rapidement, sans provoquer son tourment particulier. Les cas graves nécessitent un traitement grave.

Types de dysménorrhée

Il existe deux types de dysménorrhée:

  1. Primaire (fonctionnel), associé à aucune maladie. En général, les règles deviennent douloureuses 1,5 à 2 ans après le début de la puberté, lorsque le cycle se normalise et que l’ovulation se produit régulièrement. Souvent, la douleur pendant la menstruation est considérablement atténuée après la première naissance.
  2. Secondaire (acquis), associé à des modifications pathologiques des organes génitaux et à diverses maladies. Se produit le plus souvent chez les femmes de plus de 30 ans. Elle s'accompagne généralement de troubles végétatifs-vasculaires (vertiges, transpiration excessive et autres), ainsi que de tachycardie et d'arythmie cardiaque.

Si, au cours des années, l'intensité de la douleur pendant la menstruation reste constante, cette dysménorrhée est appelée compensation. Si la douleur pendant la menstruation devient plus forte chaque année, on parle alors de décompensée.

Degrés de dysménorrhée

Il y a 4 degrés de dysménorrhée, caractérisée par l'intensité de la douleur.

0 degré. La douleur abdominale est faible, les analgésiques ne sont pas nécessaires.

1 degré. Douleur modérée, assez tolérable. Les symptômes accompagnant naturellement sont une dépression légère, des maux de tête et une indigestion. Malaise peut être complètement éliminé en prenant un médicament anesthésique.

2 degrés. La douleur pendant les règles est sévère et s'accompagne de symptômes tels que nausées, vertiges, frissons, faiblesse générale, migraine, irritabilité. La durée des maux augmente. Les analgésiques et les sédatifs contribuent à améliorer le bien-être.

3 degrés. Une douleur abdominale sévère apparaît chez une femme 2 à 3 jours avant le début des règles, elle se poursuit jusqu'à la fin. Dans le même temps, la température augmente, un mal de tête (aux vomissements) est très douloureux, une tachycardie et une douleur au coeur se produisent. Des évanouissements peuvent survenir. La femme est complètement inutilisable. Améliorer la condition des moyens conventionnels ne peut pas.

Ajout: La douleur pendant la menstruation peut être de nature différente (crampes, traction, douleurs, coups de poignard), pour donner dans le bas du dos, les hanches.

Causes des menstruations douloureuses

La localisation pathologique de l’utérus, la formation d’adhésions et de cicatrices après un avortement, la sensibilité accrue du corps de la femme aux changements qui s’y produisent et l’excitabilité émotionnelle peuvent entraîner des douleurs fonctionnelles pendant les règles. L'hérédité joue un rôle important. La survenue de douleurs peut entraîner une carence en vitamines et un manque de magnésium et de calcium dans l'organisme. Un mode de vie sédentaire est également une cause de la dysménorrhée progressive. Contribue à l'apparition de douleurs pendant la menstruation et d'un facteur tel que les troubles hormonaux dans le corps. L'excès d'hormone prostaglandine entraîne une contraction accrue de l'utérus et une constriction des vaisseaux sanguins.

L’émergence d’une dysménorrhée primaire contribue à l’utilisation du dispositif intra-utérin. La dysménorrhée secondaire peut survenir à la suite de pathologies telles que l'endométriose, les fibromes utérins, la grossesse extra-utérine, les maladies inflammatoires des organes pelviens. Forte douleur pendant la menstruation due à la formation de polypes et de kystes dans l'utérus.

Vidéo: Quelles sont les causes des règles douloureuses

Comment réduire la douleur pendant la menstruation

Si la douleur est modérée, le cycle est régulier, les périodes mensuelles sont normales en volume et en durée, puis, à l'aide de certaines techniques, les sensations douloureuses peuvent être atténuées.

Recommandation: en cas de douleurs sévères, il est recommandé de consulter un médecin et de s'assurer qu'il n'y a pas de symptômes asymptomatiques. Dans certains cas, les maladies inflammatoires chroniques et même les tumeurs peuvent ne pas se manifester. Le symptôme de douleur peut être le seul signe de problème.

Si, après un examen gynécologique, aucune maladie n'est détectée chez une femme, à la maison, l'affection peut être soulagée des manières suivantes:

  1. Masser les muscles abdominaux dans le sens des aiguilles d'une montre, ce qui soulagera les tensions et soulagera les spasmes. Il est également bon de faire un massage lombaire.
  2. Prenez une douche chaude qui aide à détendre les muscles et à dilater les vaisseaux sanguins.
  3. Allongez-vous sur le côté, les jambes repliées sur le ventre (position fœtale).
  4. Ne prenez pas de shpu pour éliminer les spasmes de l'utérus, du cétonal ou de l'ibuprofène (ont un fort effet analgésique), de la valériane (comme sédatif).
  5. Faites des exercices légers (flexion, rotation du corps). Bonne aide de la douleur pendant le yoga menstruation.
  6. Appliquez pendant la menstruation des compresses avec du sel de mer sur le bas de l'abdomen. Avant les menstruations et après eux, il est utile de prendre des bains relaxants de courte durée (15-20 minutes) avec addition de sel.
  7. Buvez du thé apaisant à la camomille et à la menthe (ajoutez 1 à 2 c. À thé de miel à 1 tasse de thé). Il est utile de prendre une infusion de persil, fraise.
  8. Si vous n'êtes pas allergique, vous pouvez appliquer de l'huile essentielle sur la peau du sacrum et du bas-ventre. La procédure est effectuée 2 fois par jour 2 jours avant la menstruation et dans les 2-3 premiers jours après leur début. Il aide à soulager la douleur intense avec un mélange mensuel contenant 50 ml d’huile d’Hypericum, 5 gouttes d’huile d’yarrow et d’huile de sauge.
  9. En cas de douleur et de saignements abondants au bas de l'abdomen, appliquez de la glace pendant 15 minutes (placez le sac dans un sac).

Il est recommandé d'aller nager. Pendant la natation, les muscles se détendent, soulagent la tension nerveuse. Les endorphines (les soi-disant hormones de la joie, substances à effet anesthésique) sont produites de manière intensive dans le corps.

Vidéo: Exercices contre la douleur mensuelle

Quand voir un docteur

Les signes évidents de pathologies graves sont souvent une douleur intense, qui dure longtemps (plus de 2 jours). De plus, les sensations douloureuses sont si fortes que la femme est obligée de reporter toutes ses affaires et de rester à la maison. Les douleurs abdominales sont accompagnées de diarrhée, de nausée et de vomissements. Des vertiges, des maux de tête, des douleurs à la couture dans l'abdomen peuvent être des signes de perte de sang excessive et d'anémie.

Des crampes abdominales sévères surviennent pendant la grossesse extra-utérine. Dans ce cas, une femme nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Lorsque les analgésiques et les non-shpa ne vous aident pas, que la douleur et l'intensité des pertes s'intensifient, la consultation d'un médecin est simplement nécessaire. Toutefois, si, lors de la menstruation, de fortes douleurs apparaissent soudainement dans le contexte d’un cycle perturbé, une diminution du poids corporel peut être le signe d’une tumeur. Examiner par un gynécologue est un besoin urgent.

Les médicaments prescrits pour la dysménorrhée

En plus des médicaments antispasmodiques, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits par le médecin pour éliminer la douleur pathologique au cours de la menstruation. Ils sont capables de supprimer la production de prostaglandines, réduisant ainsi la contractilité de l'utérus.

Les contraceptifs oraux sont largement utilisés pour le traitement de la dysménorrhée - médicaments hormonaux à faible dose qui empêchent la formation d’un excès de prostaglandines. Des préparations à base de plantes à base de phytoestrogènes, qui contribuent à l'amélioration du fond hormonal, ainsi que des agents homéopathiques à action non hormonale (ménalgin) sont également utilisés. S'accumulant progressivement dans le corps, ils aident à réguler le cycle menstruel, à réduire la douleur et à améliorer l'état du système nerveux.

Des préparations complexes contenant des vitamines, du calcium, du fer, du magnésium, ainsi que des extraits de plantes (facteur temps, par exemple) sont prescrites. Il est recommandé de commencer à prendre le médicament à l'avance, avant le début du mois. Ensuite, au moment de leur apparition, la dose requise est accumulée dans le corps, le médicament agit plus efficacement.

Méthodes de thérapie physique - UHF et électrophorèse aident à réduire la douleur pendant la menstruation. Dans ce cas, la procédure est effectuée à l'avance. Avant l’apparition de la menstruation, des solutions spéciales (novocaïne, bromure de sodium) sont appliquées sur l’abdomen et exposées à des ultrasons ou à des impulsions électriques. L'échauffement et l'anesthésie se produit.

Prévention de la dysménorrhée

Pour que les règles soient moins douloureuses, il est recommandé de cesser de boire de l'alcool les jours critiques, d'éviter le stress, de ne pas attraper un rhume, de bouger plus, de faire du yoga. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de sucre ces jours-ci, des aliments qui provoquent un gonflement intestinal. Il est utile de manger du chocolat qui stimule la production d’endorphines, ainsi que de produits contenant du calcium et du magnésium.