ProTrakt.ru

L'intestin est non seulement le plus grand organe du système digestif, mais aussi le plus fonctionnel. Toute défaillance dans son travail peut causer beaucoup de désagréments et de douleurs à une personne. Si le temps ne permet pas de diagnostiquer la cause de la douleur dans l'intestin, vous pouvez alors ignorer le début du développement d'une maladie grave pouvant être extrêmement dangereuse pour une personne.

Intestins et ses divisions

Le tractus intestinal comprend des sections telles que:

  • le côlon;
  • l'intestin grêle;
  • gros intestin;
  • annexe;
  • côlon sigmoïde;
  • le rectum;
  • l'anus.

Si la pathologie est notée dans l'un de ces domaines, la personne peut alors dire en termes généraux que ses intestins lui font mal. Parce qu’il est parfois difficile de comprendre l’endroit exact de la douleur et plus encore de déterminer l’organe malade.

Toutes les zones de l’intestin vont sans à-coup, voire dans d’autres organes. Il semble donc que l’intestin soit douloureux, mais c’est le foie, ou l’inverse, une personne pense que son estomac lui fait mal et qu’il s’agit alors d’un colon.

De plus, les femmes ne supposent souvent pas que c'est l'intestin qui fait mal, mais elles attribuent tout le problème aux organes pelviens. Les hommes n’ont pas cette habitude et ils comprennent immédiatement que ce n’est pas seulement l’estomac qui fait mal, mais aussi les intestins et le médecin consultent le médecin plus rapidement que les femmes, qui pensent qu’elles boivent du No-shpu et que tout ira bien.

Après tout, cela peut brouiller l'image et ensuite établir que la vraie maladie sera plus difficile.

Vidéo:

Types de douleur

La douleur est de nature, de durée et de localisation différentes. Mais ces trois caractéristiques peuvent permettre au médecin d’établir le diagnostic correct dans les meilleurs délais. Par conséquent, il est nécessaire de savoir comment une maladie se manifeste.

Si vous avez des douleurs intestinales causées par des coups de couteau, des coupures, des émoussements, des émoussements, des émoussements, vous devez immédiatement consulter un médecin pour déterminer la cause de ce symptôme. Ceci est particulièrement important si la douleur est nuit, interférer avec le sommeil. En plus des maladies mentionnées ci-dessus, il existe encore une vaste liste de maladies susceptibles de causer des douleurs abdominales.

Ceux-ci comprennent:

  • les hémorroïdes;
  • processus inflammatoires dans le côlon;
  • néoplasmes intestinaux malins ou bénins;
  • cancer de l'intestin;
  • vaincre les helminthes du corps;
  • maladies virales ou infectieuses.
Les hémorroïdes

Et ce n'est pas toute la liste. Par conséquent, pour savoir ce qui blesse vos intestins, vous devez consulter un médecin. Lui seul peut choisir le traitement en fonction de vos symptômes et de votre diagnostic.

Conseil E. Malysheva

Les hémorroïdes disparaissent en une semaine et les "bosses" se dessèchent le matin! Au coucher, ajouter 65 grammes au bassin avec de l'eau froide.

Causes de la douleur

Si vous déterminez où l’estomac fait mal, où il cuit ou pique et que vos soupçons se portent sur les intestins, consultez immédiatement un médecin pour comprendre ce qui a causé la douleur dans les intestins et le type de maladie qui a provoqué la maladie.

Les causes de la douleur dans les intestins peuvent être:

  1. La population intestinale humaine des helminthes. Les parasites tels que le ténia à large bande, les vers ronds, les lamblia et autres provoquent souvent une gêne dans les intestins.
  2. Dysbactériose. La microflore intestinale normale est inhibée sous l'influence d'antibiotiques ou d'une microflore bactérienne pathogène.
  3. Réaction auto-immune. Parfois, pour des raisons inconnues, le corps commence à produire des anticorps contre ses propres cellules saines, y compris les cellules de la muqueuse intestinale.
  4. En raison d'une infection dans le corps, le côlon devient enflammé.
  5. Diminution de la motilité intestinale. Les parois cessent de rétrécir et poussent les masses fécales vers l'avant, et les selles étirent les parois du gros ou du petit intestin, le blessant.
  6. La diarrhée Même avec un processus non pathologique, la diarrhée cause des problèmes considérables au corps. Les selles aqueuses fréquentes contribuent au fait que le rectum et l'anus sont gravement douloureux.
  7. Constipation Il y a un spasme du tractus intestinal, des masses fécales étirent les parois et empêchent les gaz de s'échapper.
  8. Pancréatite chronique. Le pancréas cesse de fonctionner normalement et libère les enzymes nécessaires à la digestion, ce qui contribue à ralentir la digestion des aliments. Lire la suite ici.
  9. La grossesse Le fruit presse étroitement l'intestin, à cause de ce qu'il commence à faire mal.

Les symptômes

Toutes ces maladies ne sont pas accompagnées d'une douleur à l'abdomen seul.

Elle est toujours accompagnée des symptômes suivants:

  • diarrhée ou constipation, peuvent alterner les uns avec les autres;
  • le mucus, le sang, le pus sont mélangés avec des matières fécales;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • malaise général et faiblesse;
  • mal de tête;
  • refus de manger;
  • perte de poids spectaculaire;
  • fièvre
  • douleur au bas du dos, jambe droite.

Autrement dit, si la cause de la douleur intestinale est une maladie et non une grossesse ou une autre condition physiologique, il devrait exister d'autres symptômes qui pourraient aider votre médecin à établir votre diagnostic.

Si vous êtes sûr que votre estomac vous fait mal, parce que vous avez avalé, empoisonné, vous pouvez alors essayer de régler le problème vous-même. Mais si la raison pour vous n’est pas claire, vous devez subir un examen complet à l’hôpital.

Diagnostics

Vous pouvez découvrir pourquoi vos intestins sont douloureux en examinant un spécialiste - un gastro-entérologue.

Il vous assignera de tels tests et examens:

  • remise des selles aux œufs;
  • les matières fécales pour un coprogramme qui apprennent le contenu des matières fécales, s'il y a des résidus d'aliments non digérés;
  • ensemencement bactériologique pour examen de la microflore;
  • examen coloscopique;
  • Radiographie du tube digestif;
  • Échographie des organes abdominaux.

Après avoir examiné les résultats des tests, le médecin déterminera quelle maladie a causé des douleurs intestinales. Il vous dira comment éliminer la douleur et les crampes.

Prévoira non seulement des médicaments, mais aussi un régime, et conseille également de respecter la routine quotidienne.

Traitement

Pour se débarrasser de la douleur, vous pouvez boire un antispasmodique. En cas de maladies infectieuses, des anti-inflammatoires doivent être pris. Mais le traitement principal devrait être l’étiotropie - visant à éliminer la cause. En d'autres termes, vous pouvez utiliser des agents antibactériens, antifongiques, antihelminthiques.

Dans une maladie auto-immune, le médecin vous prescrira des immunosuppresseurs qui inhiberont la réponse immunitaire à des cellules intestinales saines.

Si un cancer ou une tumeur est détecté, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Toutes ces méthodes devraient soulager le patient non seulement des douleurs à l'estomac, mais aussi de la cause même de la maladie.

Dans la plupart des cas, vous devez suivre un régime alimentaire spécial, qui doit contenir des produits maigres, davantage de produits d’origine végétale (à l’exception de certains légumes), le patient ne peut pas boire d’alcool, manger du fast-food ni d’autres aliments malsains.

Aide à domicile

Tous ne consultent pas le médecin avec impatience, car ils ne veulent pas faire la queue, ne veulent pas attraper la grippe ou un ARVI, refusent de boire des antibiotiques, parce que c’est mauvais pour le corps, ils ne veulent pas se soumettre à des procédures «humiliantes» comme la coloscopie ou le scanner du recteur.

Même les hémorroïdes «négligées» peuvent être guéries à la maison, sans intervention chirurgicale ni hôpital. N'oubliez pas de manger une fois par jour.

Par conséquent, ils essaient de résoudre le problème eux-mêmes, de préférence avec des remèdes populaires.

Pour ces personnes, vous pouvez conseiller quoi faire à la maison:

  • boire un antispasmodique et prendre une position confortable dans laquelle la douleur sera moins visible;
  • attendez un moment et regardez le résultat: si la douleur a disparu, le problème n'est pas global;
  • manger moins de nourriture, il est souhaitable de manger fractionné et légèrement;
  • en cas de constipation, vous devez mettre des bougies ou prendre un laxatif; vous pouvez utiliser des ingrédients naturels - figues, pruneaux;
  • Un massage de l'abdomen dans le sens des aiguilles d'une montre atténuera la douleur dans l'intestin et permettra aux masses fécales de se déplacer plus rapidement vers la sortie;
  • charbon actif - un remède universel pour soulager la douleur dans les intestins et les ballonnements;
  • respect obligatoire du régime d'alcool - 2 litres d'eau par jour;
  • une nutrition adéquate, il est important d’exclure les légumineuses, les boissons gazeuses, toutes acides, épicées, salées, poivrées et frites;
  • effectuer des exercices et des exercices de gymnastique afin d'activer la motilité intestinale;
  • le gingembre et la menthe ont un effet bénéfique sur la douleur intestinale;
  • décoction recommandée de racine de camomille ou de réglisse.

Après tout, si le temps ne permet pas de diagnostiquer la maladie, vous pouvez alors avoir des complications pouvant parfois même entraîner la mort.

Pour éviter cela, vous devez adopter un mode de vie sain, adopter un régime alimentaire sain et rationnel, abandonner les mauvaises habitudes, bouger activement au moins deux heures par jour. Il est important de consulter le médecin au moins une fois par an pour un examen de routine afin de détecter la maladie avant son entrée en vigueur et de présenter des signes cliniques.

Douleur dans les intestins: pourquoi cela se produit et comment vous aider

Nous vivons dans un monde non idéal. Les personnes de tous âges peuvent ressentir une lourdeur et une douleur à l'abdomen, qui surviennent pour diverses raisons - peu graves. Cependant, souvent, une personne, confrontée à un symptôme similaire, panique. Certains, au contraire, n'attachent pas beaucoup d'importance et essaient d'éliminer l'inconfort des analgésiques. Ces deux solutions apparemment simples ne sont pas correctes, car elles ne résolvent pas le problème. Que faire s'il y a des douleurs dans les intestins? Tout d'abord, vous devez vous écouter attentivement et analyser la nature de la douleur et la cause possible.

Allumer la logique

Pour ne pas paniquer immédiatement, il faut penser de manière logique: s'agit-il exactement d'une douleur aux intestins ou existe-t-il une chance de développer une autre maladie des organes gastro-intestinaux? Si vous êtes sûr qu'il n'y en a pas, cela pourrait-il provoquer des douleurs intestinales? Peut-être est-ce une réaction aux produits laitiers? Ou la raison en est-elle une longue abstinence dans les aliments, les médicaments pris et peut-être un trouble de la motilité? Après avoir décidé de ces questions, il sera plus facile de comprendre ce qui ne va pas. Cependant, il ne s'agit que de la première étape.

Particularités des troubles intestinaux

Dans notre cavité abdominale, il y a d'autres organes que l'intestin. L'ignorance de l'anatomie de votre propre corps peut conduire à une impasse en cas de douleur abdominale.

Un peu pour clarifier la situation aidera à analyser la nature de la douleur. Les raisons qui conduisent à ce symptôme sont différentes et se font sentir de différentes manières. Par conséquent, pour commencer, nous définissons la propriété de la douleur, qui peut se manifester:

  • les crampes (les troubles vont dépasser brutalement et inopinément, puis se retirer indéfiniment, puis se rappeler à nouveau),
  • en continu.

Ensuite, essayez de comprendre la nature de la douleur:

Déterminez l'intensité de la douleur: forte, modérée, faible.

Après avoir clarifié ces points, essayez d’utiliser la méthode d’élimination.

Il est plus facile de vérifier si les entrailles sont la cause de tels problèmes. Pour ce faire, après la procédure de défécation, écoutez votre corps: si la douleur n’a pas diminué, il existe un problème avec un autre organe.

Un autre signe de problèmes intestinaux est une diminution de l'intensité de la douleur lors d'un changement de posture. Allongez-vous, par exemple, sur le ventre, les genoux collés au ventre. Aidé? En règle générale, pour les problèmes intestinaux, la douleur disparaît, car dans ce cas, la pression des gaz et des matières fécales sur les parois intestinales cesse. De plus, les gaz peuvent comprimer les organes voisins, ce qui est souvent la cause directe des douleurs intestinales.

Si les sensations douloureuses disparaissent lorsque la personne a pris la position fœtale, couchée sur le côté, il y a alors lieu de parler de problèmes de pancréas. Quels autres symptômes accompagnent l'inflammation du pancréas, appelée pancréatite - lisez cet article.

La différence suivante entre les problèmes intestinaux est l’indépendance entre la douleur et l’alimentation. Toutefois, si le cas est dans le côlon transverse sous l'estomac, la situation sera différente. Un estomac plein exercera une pression sur cet intestin, provoquant une douleur.

C'est important! Ne retardez pas le jeu de «devinettes» avec votre corps. Il est préférable de faire appel à des spécialistes, de passer des tests et de procéder à des examens supplémentaires dans un établissement médical.

Portrait de douleur

Il n’est pas facile de comprendre les causes de la maladie qui vous a pris.

Légèrement clarifier la situation aidera portrait de la douleur. Ils peuvent être:

  • Crampes aiguës, localisées en bas. Il existe un syndrome du côlon irritable, ainsi qu'une colite, une entérite et des infections bactériennes.
  • Constant, douloureux. Certains des plus dangereux, surtout si une personne est tourmentée pendant plusieurs heures. Cela se produit lorsque l’inversion ou la rupture du rectum, la reproduction abondante de vers, de tumeurs, se dirigent si hardiment vers l’hôpital.
  • Continu, pointu. Vue encore plus dangereuse. Appelez immédiatement une ambulance.
  • Pointu, «poignard», pointu, localisé du nombril à gauche, bas du ventre excitant. Une appendice enflammée, une obstruction de l'uretère, une perforation intestinale ou gastrique et une grossesse extra-utérine se produisent également chez les femmes.

IMPORTANT: Ce type de douleur nécessite non seulement un appel du médecin, mais également une intervention chirurgicale urgente!

Ce qui conduit à des maladies de l'abdomen

Mais revenons aux intestins. Soudainement, tous les signes indiquent le problème de ce segment du corps humain. Comment comprendre ce qui a conduit à une telle nuisance, car dans toute maladie, le plus important est d'identifier les causes et le traitement.

Rappelez-vous l'anatomie: l'organe en question a des terminaisons nerveuses. Les nerfs sont fournis avec toutes les couches de l'intestin: ses muscles et ses parties sous-muqueuses. Il est nécessaire d'étouffer les spasmes des nerfs et ceux-ci réagissent immédiatement par une réaction douloureuse.

Il suffit qu'une partie des intestins soit enflammée. Dès que le sang se précipite sur la zone touchée, le tissu gonfle, les nerfs se contractent et la douleur apparaît.

En outre, la muqueuse intestinale peut être affectée. Bien qu'il n'y ait pas de terminaison nerveuse, la couche sous-muqueuse sous-jacente en possède et signale de graves dysfonctionnements internes.

La colite ulcéreuse, les helminthes, les tumeurs et les polypes entraînent généralement la défaite de la muqueuse intestinale.

Limiter le cercle de ces maux suspectés aidera à clarifier le lieu douloureux:

  • Spasmes, zone passionnante autour du nombril - un signe d’helminthiase,
  • spasmes à droite, s'étendant jusqu'à la jambe, région inguinale - appendicite,
  • douleur renversée, il est difficile de comprendre exactement où elle fait mal - le premier soupçon de la défaite de l'intestin grêle.
  • Tirer des sensations par le bas, près de l'anus, indique des hémorroïdes et des fissures rectales.

Comme la plus grande partie de l'intestin est située du côté gauche, l'estomac fait également mal, surtout du côté gauche. Localisation préférée - le côté gauche du nombril, parfois à droite.

Cependant, une douleur à gauche peut également apparaître en raison d'un dysfonctionnement du système génito-urinaire chez les personnes des deux sexes.

Une douleur dans le bas-ventre, à gauche du sexe faible, fait état d'inflammation des appendices, d'endométriose et de processus adhésifs.

La nature similaire de la douleur à droite indique des pathologies gynécologiques se développant dans le lobe droit d'organes femelles appariés.

Si une femme qui a récemment survécu à l'accouchement ressent une douleur dans la région anale, du côté gauche ci-dessous, les ligaments pourraient être endommagés. Les spasmes pendant les règles et les efforts confirmeront ce diagnostic.

Pour les femmes en âge de procréer souffrant de douleurs abdominales basses, l'endométriose est ajoutée à la liste des affections du côté gauche.

La douleur du côté gauche est associée à une inflammation des intestins, surtout si la personne commence à remarquer des changements dans la consistance des selles, des traces de sang, du mucus. Le patient souffrira également de flatulences, de gonflements graves, de diarrhée et de coliques.

Les maladies suivantes peuvent entraîner une inflammation: colite, dysbactériose, entérocolite, hernie, helminthiase, etc.

Manger une grande quantité de nourriture avec des produits de fermentation entraîne une accumulation de gaz dans les intestins, provoquant une colique sévère.

Le risque d'inflammation intestinale est que cela conduit souvent à la stagnation des matières fécales, lesquelles peuvent s'accumuler et se durcir dans l'intestin. Cela indiquera la présence de nausées (souvent des vomissements), de constipation, de sensations désagréables dans l'estomac. En outre, des sensations douloureuses du côté gauche indiquent parfois une appendicite. Il arrive que la douleur lors de l'inflammation de l'appendice se fasse sentir du côté gauche, qui est associé à la tension musculaire du péritoine. La maladie est accompagnée de nausées ou de vomissements, de faiblesses, de malaises et d'une forte fièvre.

L'un des symptômes confus est la douleur simultanée à l'estomac et aux intestins. Dans ce cas, il y a plus d'une raison:

  1. Maladies infectieuses du gros intestin (colite, transversite), accompagnées de ballonnements et de grondements, appels fréquents à la défécation, selles molles avec sang et mucus.
  2. Syndrome du côlon irritable, dans lequel constipation, impuretés muqueuses dans les selles, fatigue et migraine ne sont pas exclus.
  3. Duodénite. La muqueuse enflammée de l'intestin grêle entraîne également des nausées, des vomissements, une faiblesse et une forte fièvre.

Lorsqu'une personne présente des spasmes graves de la région abdominale, des vomissements et de la température, il s'agit de l'état de l'abdomen aigu. Souvent la cause de la péritonite et de la pancréatite.

IMPORTANT: ne prenez pas d'analgésique dans ce cas, cela compliquera le diagnostic, ce qui entraînera une perte de temps. Il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance pour une hospitalisation immédiate.

Plan d'action contre les spasmes

Alors, vous avez attrapé la douleur. Que faire dans cette situation? Devrais-je négliger l'assistance médicale qualifiée? Immédiatement, nous ne pouvons effectuer un traitement à domicile que si tous les signes évidents indiquent des problèmes d'intestins. Avec une douleur assez tolérable et la capacité de se déplacer sans problèmes, le plan d'action est le suivant:

  1. Prenez un antispasmodique. Vous pouvez utiliser No-Spa, Spasmalgon, Papaverine et des médicaments similaires;
  2. Prenez une position dans laquelle vous vous sentez le plus à l'aise et détendu et attendez 30 minutes.

Si l'analgésique a fonctionné - ne vous précipitez pas pour rouler avec bonheur, l'organe malade a encore besoin d'une rééducation. Prendre des mesures supplémentaires:

  1. La douleur pourrait être due au retard de la selle pendant plusieurs jours, alors assurez-vous de boire un laxatif dans ce cas;
  2. Essayez de vous libérer de l'accumulation de gaz dans l'intestin en caressant votre pot dans le sens des aiguilles d'une montre.
  3. Prenez Smektu dissous dans de l’eau ou un ou deux comprimés de charbon actif pour éliminer les ballonnements.

En règle générale, une personne qui souffre de douleurs fréquentes dans la région intestinale est aidée en buvant beaucoup d'eau. Pendant la journée, vous devez boire 8 verres - pas de compote, de jus de fruits, de soupe - c’est de l’eau pure. Cette méthode simple a un effet positif sur la motricité et soulage la constipation.

Même si de telles manipulations conduisent à une amélioration, il n’est pas nécessaire de reporter la visite à l’hôpital, où vous devrez passer des tests:

  • Coptogramme - révélera des défauts digestifs,
  • Les matières fécales sur la liste des oeufs,
  • Fèces pour identifier la dysbiose.

Les résultats de l'analyse indiqueront au médecin quel examen prescrire à l'avenir pour clarifier le diagnostic et déterminer le traitement.

Il est particulièrement important de consulter un médecin présentant les caractéristiques suivantes:

  • l'apparition soudaine d'une constipation persistante et de douleurs dans les intestins;
  • alternance de constipation et de diarrhée;
  • douleur intestinale gauche et droite qui ne s'arrête pas la nuit;
  • la survenue de spasmes non associés aux repas;
  • la présence de sang dans les matières fécales;
  • selles molles pendant des jours;
  • perte de poids soudaine.

IMPORTANT: Ces symptômes indiquent une maladie grave et dangereuse pour laquelle une personne a besoin d'un traitement urgent.

Symptômes du syndrome du côlon irritable

Une raison fréquente de douleur à l'estomac est l'irritation des intestins. Dans ce cas, la maladie est une rébellion typique des intestins, ils émettent des grondements et bouillonnent. Le dessous ou le côté gauche de l'abdomen est parfois exposé à des spasmes d'une telle force qu'une personne se couvre de sueur froide et ressent une douleur qui irradie dans le bas du dos. En règle générale, cela se termine avec des selles molles.

Le problème est que de tels symptômes peuvent durer plus d'une journée sans prendre les médicaments habituels dans de tels cas.

Souvent, seul un médecin peut guérir le syndrome du côlon irritable. Le traitement complet de cette maladie comprend:

  • Prescrire certains médicaments
  • Les compléments alimentaires,
  • Utiliser des techniques de relaxation psychologique,
  • Maintenir un régime avec une teneur prédominante en cellulose et en pectine.

De telles mesures éliminent les causes du syndrome du côlon rebelle: mauvaise alimentation, stress, écologie médiocre, etc.

Un traitement complet apportera une récupération après quelques semaines, ce qui n’est pas obtenu par l’usage exclusif de médicaments.

Dans ce cas, la simple absorption de comprimés ne donne pas de résultats positifs.

Ainsi, il devient clair que si les intestins sont malsains - ça va faire mal

le plus souvent sur le côté gauche de l'abdomen, où se trouve la partie descendante et sigmoïde du côlon.

Cependant, toute localisation de syndromes douloureux nécessite des recherches plus approfondies au sein d'une institution médicale.

Grossesse et problèmes intestinaux

La douleur intestinale est une plainte fréquente pendant la grossesse. Tout cela à cause de l'hormone progestérone, qui provoque une perturbation du tractus gastro-intestinal et un inconfort. Il a un effet relaxant sur les parois de ces organes.

Souvent, ne réalisant pas que c’était les intestins qui tombaient malades, les femmes enceintes commençaient à paniquer. Mais la douleur intestinale présente certaines particularités:

  • Localisation de crampes abdominales directement sur son fond,
  • La présence de diarrhée et de spasmes chez les dysbactérioses ou IBS (des tests de laboratoire sont nécessaires pour confirmer),
  • La combinaison de flatulences et de spasmes, qui dure plusieurs mois, indique que les intestins sont irrités.
  • La présence d'une envie accrue de se rendre aux toilettes, une sensation de selle incomplète due à la contraction du côlon.
  • La combinaison des nausées et des spasmes qui se produisent avec la dysbiose, la gastrite, le SCI et la colite.
  • La combinaison de saignements au cours des selles, de spasmes et de douleurs dans l'anus indique une tumeur, des hémorroïdes et des polypes des parois intestinales.

Symptômes de la colique intestinale

Le besoin urgent de déféquer accompagné de douleurs dans le bas de l'abdomen parle de colique intestinale. Ses raisons sont les suivantes:

  • Changer radicalement les habitudes alimentaires des femmes enceintes,
  • L'effet négatif de la progestérone sur le tractus intestinal: la motilité ralentit, les produits de transformation des aliments se développent.
  • La pression de l'utérus croissant sur les intestins.

Prévention des flatulences et des crampes dans la douleur intestinale - le bon régime: régularité, exclusion des grosses portions, aliments fumés, sucrés et épicés. Une bouteille d'eau tiède aidera à soulager une douleur aiguë.

Tout d'abord, une femme enceinte doit se calmer, le stress aggrave toujours la situation. Vous pouvez consulter par téléphone avec votre médecin, et avec des selles liquides prolongées pendant plus de 2 jours, des nausées, des vomissements et de la fièvre, ne refusez pas l'hospitalisation.

Des aides dans la lutte pour la santé intestinale

Analysons donc pour le développement général les principales méthodes de traitement des affections intestinales examinées. Peut-être prendrons-nous une note pour consulter plus tard le médecin et l'inclure dans notre programme de rétablissement.

Traitement médicamenteux

Afin de sélectionner le mélange précieux qui sauvera une personne des symptômes désagréables, le médecin doit d'abord établir le diagnostic correct. Quel type de potion de guérison peut traiter les maladies suivantes?

Dysbactériose

Ici, il importe tout d’abord de prendre des probiotiques, qui contiennent des bactéries bénéfiques. Ils amélioreront la microflore intestinale, dont les dégâts ont été causés par une infection et des antibiotiques. Le processus digestif et l'équilibre des bactéries dans le corps seront restaurés avec succès. Et les prébiotiques normalisent la motilité intestinale, ce qui conduit également à la dysbiose.

Candidose intestinale

Dans cette forme de dysbactériose longue et non traitée, les microorganismes fongiques prolifèrent activement. Les vaincre et renforcer le système immunitaire facilitera la prise d'antimycotiques ou d'autres médicaments antifongiques.

Syndrome du côlon irritable

Cette maladie provoque chez l'homme des spasmes, de la constipation ou de la diarrhée, qui peuvent être éliminés avec des antispasmodiques, des fibres, des sorbants, des probiotiques et des prébiotiques.

Entérite et colite

Astringents, agents d’enduction, médicaments anti-inflammatoires, antibiotiques aideront à faire face à l’inflammation de la membrane muqueuse de l’intestin grêle et du gros intestin. Si une infestation de ver est détectée, des substances anti-parasitaires sont ajoutées.

En cas de colite non spécifique, des hormones et des immunosuppresseurs sont également traités.

Parfaitement soulager les symptômes de maladies intestinales à base de plantes et autres remèdes populaires:

  • Une décoction de fleurs de camomille, de millefeuille et de sauge élimine l'inflammation, améliore les capacités motrices et restaure la microflore.
  • Le jus de pommes de terre rouges enveloppe et guérit les parois intestinales.
  • La teinture d'ail détruit les agents pathogènes, élimine la dysbactériose.
  • Une décoction d’ortie, d’écorce de nerprun, d’achillée millefeuille aide à la constipation.
  • Le bouillon d’écorce de chêne a un effet positif sur la diarrhée.
  • La gelée d'avoine aide parfaitement à la candidose et à la dysbactériose.

Bonne nutrition

Lorsque des problèmes intestinaux doivent suivre ces règles dans le régime alimentaire:

  1. Supprimez du régime les aliments frits, gras, fumés, riches, ainsi que le café et les boissons gazeuses.
  2. Donner la préférence aux plats cuits à la vapeur.
  3. Pour s'habituer à manger souvent, mais par petites portions, oublier la nuit.
  4. Inclure dans le régime alimentaire des fruits, des herbes et des légumes.
  5. Établir un régime de consommation Le taux quotidien d'eau pure - 1,5 litres. Boire n'est pas souhaitable avec les repas.

IMPORTANT: Il est nécessaire de suivre un régime alimentaire non seulement pendant l'apparition des symptômes, mais également après leur élimination.

Émeutes dans l'estomac - compagnon fréquent tout au long de la vie humaine. Il est tout à fait possible de les éliminer, il suffit d'être patient, d'agir de manière rationnelle et de ne pas négliger l'assistance médicale. Et surtout, ne perdez pas espoir et vous pourrez vaincre toute maladie!

Expérience professionnelle de plus de 7 ans.

Compétences professionnelles: diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal et du système biliaire.

Maux d'intestins, que faire à la maison

En cas de douleur à l'abdomen, on peut suspecter de nombreuses maladies différentes en soi, car différents organes sont situés dans cette zone. Cependant, le plus souvent c'est l'intestin qui signale une grande partie de la cavité abdominale qui signale les problèmes.

Maux d'intestins, que faire à la maison

Pourquoi les intestins peuvent faire mal et quels sont les symptômes

L'intestin étant un organe important, la douleur peut également être localisée dans différentes zones de l'abdomen: dans l'épigastrique, dans le nombril et dans la partie inférieure.

Luxation de la douleur - l'un des indicateurs les plus importants qui aident à établir la cause de la maladie.

De plus, la nature de la douleur peut être différente, émettez:

Chaque maladie a ses propres manifestations de la douleur.

En plus des douleurs dans l'intestin, d'autres symptômes peuvent apparaître, tels que:

  • nausée, vomissement;
  • la diarrhée;
  • la constipation;
  • impuretés de mucus, sang, pus dans les matières fécales;
  • perte de poids;
  • démangeaisons désagréables dans l'anus;
  • gonflement;
  • éructations;
  • goût désagréable dans la bouche;
  • augmentation de la température.

Diarrhée comme symptôme supplémentaire

La douleur peut venir soudainement ou durer un certain temps, ce qui est également un indicateur important.

Les causes de la douleur dans les intestins peuvent être des facteurs à la fois pathologiques et non pathologiques.

Ces derniers comprennent: trop manger, l'abus de malbouffe, l'empoisonnement habituel, une violation du régime alimentaire, la famine. Dans de tels cas, il suffit de normaliser le régime pour que les intestins fonctionnent correctement.

Les pathologies incluent les problèmes intestinaux suivants:

  • inflammation de l'appendice;
  • dysbactériose;
  • syndrome du côlon irritable;
  • colite ulcéreuse;
  • diverticulite;
  • bulbit;
  • colite ischémique;
  • infestation par le ver.

Inflammation de l'appendice

Une inflammation de l'appendice est peut-être le diagnostic le plus dangereux, car dans cette condition, le processus de l'intestin ressemblant à un ver peut se rompre à tout moment, provoquant une péritonite (pouvant même parfois conduire à la mort).

On peut suspecter une appendicite pour plusieurs raisons:

  • douleur dans l'abdomen droit pointue, coup de couteau;
  • en position couchée sur le côté droit, la douleur est réduite;
  • debout ou couchée sur le côté gauche, la douleur augmente.

Une personne peut ressentir une fausse envie de déféquer, ce qui provoque parfois des maux d'estomac, une augmentation de la température et une sensation de nausée.

Portez une attention particulière aux douleurs abdominales

Une personne peut avoir une fausse envie de faire ses besoins.

Faites attention au sceau de l'abdomen

Essayez de vous tenir droite et de marcher. Si vous ne pouvez pas faire cela sans ressentir une douleur intense, alors vous pourriez avoir une appendicite.

Dysbactériose

La dysbactériose est une violation de la microflore intestinale, dans laquelle le nombre de bactéries bénéfiques diminue.

La cause de cette condition peut être un traitement médicamenteux à long terme, en particulier des antibiotiques, lorsque toute la microflore et bénéfique et nocif est détruit. De plus, une quantité insuffisante d’enzymes sécrétées ou une réaction allergique à certains types de produits (intolérance aux protéines, au lactose) affectent l’équilibre des micro-organismes dans l’intestin.

Les symptômes les plus caractéristiques de la dysbiose:

  • sensation de douleur dans l'abdomen;
  • douleur qui se propage dans tout l'abdomen;
  • se sentir comme si quelque chose transfusait dans les intestins;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • éructations;
  • décoloration et odeur de la chaise.

Les symptômes s'aggravent après avoir mangé, notamment des produits de boulangerie, du chocolat, des boissons gazeuses ou de l'alcool.

Syndrome du côlon irritable

Syndrome du côlon irritable - une condition dans laquelle le corps ne peut pas fonctionner correctement, le péristaltisme est perturbé, il devient sensible à tout changement.

La maladie se manifeste principalement en violation de la défécation (constipation persistante ou troubles intestinaux), ainsi que de la douleur abdominale, qui est douloureuse ou de nature à causer des crampes.

Syndrome du côlon irritable

Les causes de la maladie peuvent être:

  • instabilité psycho-émotionnelle (stress, dépression, choc);
  • infection de la muqueuse intestinale;
  • déséquilibre hormonal (surtout chez les femmes en période de menstruation ou de grossesse).

Les selles deviennent liquides ou, au contraire, il y a constipation, certains patients ayant des douleurs abdominales sévères, des maux de tête, une détérioration générale de l'état de santé et des nausées.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une lésion inflammatoire de la muqueuse intestinale, entraînant une ulcération. La maladie peut être due à une infection, à la réponse auto-immune du corps ou à des facteurs héréditaires.

La pathologie se manifeste par des crampes abdominales, une diarrhée mêlée de sang, des saignements intestinaux.

L'un des principaux signes de la colite ulcéreuse est la diarrhée chronique, c'est-à-dire les selles liquides persistantes.

Un autre symptôme courant de la colite ulcéreuse est la douleur abdominale et les crampes.

La colite ulcéreuse, même légère, entraîne souvent une perte de poids involontaire.

Diverticulite

La diverticulite est une inflammation des intestins, dans laquelle la formation de croissances muqueuses supplémentaires sous forme de sacs se produit. Les restes de nourriture s'y accumulent progressivement et les bactéries se multiplient, ce qui conduit à la suppuration et à la péritonite.

  • douleur ondulante douloureuse dans la partie supérieure de l'abdomen;
  • nausée avec des nausées;
  • violation de la défécation;
  • accumulations de caillots sanglants ou de pus dans les selles;
  • augmentation de la température.

Selon l'endroit où le diverticule est formé, la douleur peut être ressentie à la fois du côté droit et du côté gauche du côlon.

Lorsque l'infection bactérienne du diverticule peut augmenter la température

Faites attention aux ballonnements et aux flatulences accrues.

La constipation est généralement observée avec une diverticulite, mais dans certains cas, la diarrhée devient une conséquence de l'infection des sacs.

Brobit

La bulbitis est une inflammation de la section bulbaire du duodénum, ​​qui survient soit à la suite d’une infection à Helicobacter pylori, soit à cause de l’accumulation d’acide dans l’organe provenant de l’estomac.

Les causes de cette maladie:

  • anomalies intestinales;
  • abus d'alcool;
  • brûlures chimiques ou thermiques des intestins;
  • surdosage de drogues.
  • des nausées allant jusqu'à vomir, des taches dans le vomi sont possibles;
  • douleur abdominale;
  • faiblesse générale du corps;
  • assombrissement des matières fécales;
  • augmentation de la formation de gaz.

Colite ischémique

La colite ischémique est une inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin due à un apport sanguin insuffisant en organes. Les provocateurs d'un tel état sont: perte de sang, de liquides, d'infections intestinales, de blessures, d'athérosclérose.

Les symptômes ressemblent à ceux de la colite ulcéreuse, possibles:

  • saignement de l'anus;
  • la diarrhée;
  • crampes douleurs abdominales.

Faites attention aux points de sang dans les selles

Invasion helminthique

L'invasion de vers est une lésion de l'intestin due à la pénétration de parasites à l'intérieur.

Lorsque les parasites pénètrent dans le corps humain, ils s’installent principalement dans les intestins, où ils collent à leurs parois, se nourrissent et libèrent les produits de leur activité vitale - les toxines.

Faites attention à la fatigue et à l'épuisement, si ces sentiments ne passent pas

Leur présence est difficile à deviner et parfois, ils sont détectés accidentellement lors d'examens de diagnostic. Souvent dans l'intestin, l'étiologie n'est pas claire, alors qu'il n'y a pas d'autres symptômes prononcés, auquel cas ils sont contrôlés pour des parasites.

Si vous avez soudainement une constipation difficile à expliquer, cela peut être un signe de vers.

Peut-être le symptôme le plus prononcé de l'invasion helminthique est considéré comme une démangeaison dans l'anus, qui survient principalement la nuit. Le fait est que pendant cette période, les vers femelles descendent de l’intestin directement vers les plis de l’anus pour effectuer une nouvelle ponte. À ces moments, la personne ressent un fort inconfort dans l'anus.

Les démangeaisons peuvent être plus graves la nuit, car pendant la nuit, les vers pondent leurs œufs.

À cause des vers, une personne peut avoir faim, même si elle vient de bien manger, ou se sentir rassasiée même quand elle n'a rien mangé.

Les oxyures sont une variété de nématodes et peuvent provoquer une irritation de la peau.

Traitement des intestins à la maison

Si le diagnostic d'appendicite est exclu (par exemple, il a déjà été supprimé), vous pouvez alors vous aider vous-même à la maison.

Caractéristiques d'alimentation

Il est nécessaire de régler le pouvoir. Il devrait y avoir de petites portions, à intervalles réguliers afin de ne pas surcharger l'estomac et les intestins. Les aliments gras, frits et épicés doivent être remplacés par des aliments bouillis, cuits à la vapeur ou grillés sans huile. Il sera donc possible d'éviter de nombreuses complications.

Changer votre régime

Limiter la taille des portions

Le sel doit être minimisé car il irrite la membrane muqueuse.

Il n'est pas recommandé de manger des aliments très chauds, il est souhaitable qu'il soit chaud.

Le régime devrait contenir les produits suivants:

  • soupes faibles en gras, il est possible sur bouillon de viande ou de légumes;
  • fruits et légumes cuits au four (pommes, poires, courgettes, citrouille);
  • bouillie sur l'eau avec une petite addition de beurre;
  • produits laitiers fermentés: kéfir faible en gras, crème sure, fromage cottage;
  • le pain d'hier;
  • poisson maigre

Potiron cuit au four

Kissels, le riz et la bouillie de flocons d’avoine sont recommandés pour cuire aussi souvent que possible, car ils ont tendance à envelopper la membrane muqueuse.

Pudding à la semoule avec gelée (nourriture saine et savoureuse pour les enfants et les adultes)

Les aliments riches en cholestérol doivent être exclus du menu.

Il est nécessaire de normaliser le régime d'alcool. En raison du manque de liquide, les selles de l'intestin stagnent et, à leur tour, l'irritent et empoisonnent simultanément le corps. Les boissons gazeuses et l'alcool en tant que provocateurs de flatulences, de gaz et d'inflammations doivent être remplacés par des jus naturels, de l'eau minérale non gazeuse.

Pour référence! Lorsque la douleur abdominale n'est pas recommandée, utilisez une bouteille d'eau chaude ou une compresse, car la chaleur peut aggraver l'inflammation.

Des tisanes aux effets antispasmodiques, carminatifs et anti-inflammatoires, ainsi que d'autres produits destinés à la fabrication de médicaments maison peuvent aider à réduire la douleur.

La phytothérapie est préférable de discuter avec votre médecin

Vous pouvez utiliser les recettes suivantes.

  1. Infusion de menthe. 1 cuillère à café feuilles de menthe fraîches ou séchées besoin de verser un verre d'eau bouillante et laisser infuser, puis filtrer. Une telle boisson peut être consommée 2 fois par jour une demi-heure avant les repas pour éviter les ballonnements.

Ne buvez pas une décoction de fleurs de camomille très concentrée

Traitement médicamenteux

Selon la cause de la douleur, divers médicaments sont utilisés. Certains d'entre eux peuvent être utilisés indépendamment, d'autres uniquement en fonction du témoignage d'un médecin. Si une personne souffre de douleurs intestinales dues à une maladie chronique, elle connaît déjà le schéma thérapeutique. Dans d'autres cas, il est nécessaire de consulter un spécialiste avant d'utiliser l'un ou l'autre moyen, car vous ne pouvez qu'aggraver la situation sans connaître la cause première de la douleur.

Attention! La thérapie individuelle est choisie pour les femmes enceintes, car la plupart des médicaments sont dangereux pour le futur bébé.

Les remèdes les plus populaires pour la douleur intestinale