Pneumonie - les premiers signes de la maladie

Maladie commune grave. Cela se produit à tout âge et n'importe où dans le monde. Il est particulièrement dangereux pour les personnes âgées, chez les patients souffrant de maladies concomitantes (diabète, maladie cardiaque), en période postopératoire, de maladies oncologiques et hématologiques. Il existe de nombreux types de pneumonies, de sévérité légère à sévère, voire mortelles.

La pneumonie est une maladie causée par une infection qui enflamme les voies respiratoires inférieures, c'est-à-dire les poumons, avec une lésion obligatoire des alvéoles.

Raisons

Les principales causes de pneumonie sont les bactéries:

  • Le premier est le pneumocoque (pneumonie à streptocoque);
  • le deuxième agent causal le plus important est un hémophilus bacillus;
  • Staphylococcus aureus provoque généralement une pneumonie avec la grippe. Le virus de la grippe crée des conditions favorables à l’introduction de staphylocoques dans le système pulmonaire humain.
  • petites bactéries (mycoplasmes, chlamydiaes, légionelles) - provoquent des pneumonies dans des espaces confinés (dortoirs, casernes, établissements d'enseignement).

Le deuxième groupe s'appelle hôpital ou nosocomial. Elle se caractérise généralement par une évolution sévère et un pourcentage élevé de mortalité. Les principales sources sont des microorganismes à Gram négatif: E. Coli, Klebsiella, Proteus.

Une autre cause de pneumonie est l’infection anaérobie, principalement chez les patients en réanimation sévère.

Virus - créent dans les voies respiratoires supérieures des conditions favorables à la reproduction des bactéries susmentionnées.

Champignons - provoquent généralement une évolution sévère, généralement en association avec la flore bactérienne. Il est plus fréquent chez les patients présentant une immunodéficience.

Classification

Par degré de distribution

  • Unilatéral (un poumon atteint);
  • bilatérale (les deux poumons sont touchés);
  • pneumonie focale (petit espace est infecté);
  • segmental (un ou plusieurs segments sont infectés);
  • lobaire (atteint une grande partie du poumon);
  • égoutter (petites lésions fusionnent en plus grandes);
  • total (complètement affecté tous les poumons).

Sur l'interaction avec d'autres maladies

  • Primaire (se manifestant comme une maladie indépendante);
  • secondaire (apparaît sur le fond d'une autre infection).

Acquis par la communauté - primaire, domicile;

nosocomial - hôpital, hôpital;

immunodéficience - infection par le VIH, immunodéficience congénitale.

Facteurs contribuant au développement de la maladie:

Les adultes souffrent moins souvent que les enfants, mais ils ont beaucoup plus de facteurs responsables de la maladie. À savoir:

  • L'hypothermie;
  • mauvaises habitudes - tabagisme, toxicomanie, alcoolisme;
  • insuffisance cardiaque, maladies endocriniennes;
  • l'anesthésie;
  • gaz ou poussière irritant les voies respiratoires.
  • Essoufflement, toux avec expectorations, fièvre - vous avez peut-être une pneumonie, qui est très dangereuse pour votre enfant. Découvrez quels sont les premiers signes de pneumonie chez les enfants.
  • Il est difficile de respirer, surmonte les faiblesses et la transpiration, souffre de frissons - assurez-vous de consulter un pneumologue! Lisez comment détecter la tuberculose à temps et y remédier avec succès.

Les premiers signes et symptômes chez l'adulte

La pneumonie aiguë est un processus difficile de lésion du tissu pulmonaire, caractérisé par une taille et une gravité importantes.

Ils se distinguent par la gravité:

Avec un cours léger des symptômes suivants:

  • Essoufflement après l'exercice;
  • Toux avec expectorations mucopuruleuses difficiles à décharger;
  • Augmentation de la température jusqu'à 38,5 С;
  • Fréquence respiratoire pas plus de 20 en 1 minute;
  • Tachycardie légère;
  • Rayons X - infiltration de tissu pulmonaire dans 1, 2 segments;
  • Dans l'analyse du sang - une légère leucocytose.

Dans les cas graves:

  • Intoxication grave - adynamie, cyanose, désorientation, délire;
  • Augmentation de la température corporelle au-dessus de 39,0 С;
  • Respiration privée peu profonde, plus de 30 par minute;
  • Augmenter la fréquence des battements de coeur à 120;
  • Tension artérielle inférieure à 100/60 mm. Hg v.
  • Rayon X - lésion étendue, plus d'un lobe, épanchement pleural possible;
  • Dans le test sanguin - leucocytose élevée.

Le degré moyen est un lien intermédiaire entre l'évolution légère et sévère.

Le gold standard du diagnostic consiste en 5 signes:

  1. Apparition aiguë de la maladie, accompagnée de fièvre.
  2. toux et expectorations mucopurulentes.
  3. Raccourcissement du son de percussion pulmonaire et apparition de phénomènes auscultatoires au niveau de la région pulmonaire touchée (respiration vésiculaire affaiblie, respiration bronchique, crépitation).
  4. Leucocytose avec décalage gauche neutrophile.
  5. Rayon X - infiltration dans les poumons.

La pneumonie chronique est une inflammation chronique des voies respiratoires qui provoque la déformation de l'arbre bronchique et remplace le tissu fonctionnel par du tissu conjonctif.

Les signes d'une évolution chronique - douleur à la poitrine, perte de poids du patient, faiblesse, transpiration, toux avec expectorations, cependant, seul le médecin peut confirmer officiellement la maladie, après avoir examiné le patient.

Diagnostics

Si le rhume est guéri, si vous vous sentez faible, si vous ressentez une douleur à la poitrine, si vous ne toussez pas avec expectorations, fièvre, sensation de dyspnée persistante, consultez immédiatement un médecin. Tous ces symptômes indiquent que vous pourriez avoir une pneumonie.

Principales méthodes de diagnostic:

  • Auscultation - son de percussion sourd, changements dans la nature de la respiration, râles humides, parfois de crepitus;
  • Numération sanguine complète - leucocytose prononcée, augmentation de 30% du pb de neutrophiles, augmentation de la RSE;
  • La radiographie du thorax est déterminée par l’obscurcissement du tissu pulmonaire - lobaire, segmentaire, polysegmental;
  • Test sanguin biochimique - diagnostic au cours duquel vous pouvez en apprendre davantage sur l'état des organes internes, les besoins du corps en oligo-éléments, l'état du métabolisme;
  • Analyse des expectorations - diagnostic des maladies du tissu pulmonaire.
  • Insomnie, essoufflement, transpiration - qu'est-ce que c'est, juste fatigué? Il est préférable de poser un diagnostic de sarcoïdose pulmonaire et de se protéger des complications graves.
  • Détérioration, récidives fréquentes du rhume - le médecin a identifié une trachéite. Pour vous aider plus d'informations sur les procédures et les remèdes populaires pour cette maladie.

Un exemple de formulation du diagnostic

  1. Pneumonie acquise dans la communauté, pneumocoque, dans le lobe inférieur du poumon droit (segments 9 à 10). Pour gravité modérée. Phase Swing. Complications: pleurésie exsudative séro-purulente. Insuffisance respiratoire 2 degrés.
  2. Pneumonie communautaire acquise, staphylocoque, dans les lobes inférieurs et moyens des lobes droit et supérieur du poumon gauche. Courant fort. Phase Swing. Complications: Destruction dans le lobe supérieur gauche. Pleurésie purulente exsudative à droite. Cœur pulmonaire aigu, compensé. Insuffisance respiratoire 3 degrés. Hépatite toxique, néphrite toxique.

Il doit procéder à des examens cliniques, instrumentaux et de laboratoire. Le médecin peut alors déterminer avec certitude si vous avez une pneumonie.

La prévention nécessite une activité physique régulière, une alimentation saine et équilibrée, une abstinence des mauvaises habitudes, une surveillance médicale.

Les premiers symptômes de la pneumonie

Informations générales

Le développement de la pneumonie chez les enfants et les adultes a un caractère infectieux et est dû à l’influence d’un certain nombre de facteurs physiques et chimiques. Dans le processus de développement de cette maladie, un processus inflammatoire est noté dans le tissu pulmonaire.

Dans la pneumonie, les alvéoles sont principalement touchées, ainsi que le tissu pulmonaire interstitiel.

Le nom de «pneumonie» regroupe un vaste groupe de maladies, chacune caractérisée par un tableau clinique, une étiologie, des signes, des paramètres de laboratoire et des caractéristiques du schéma thérapeutique.

La question de savoir comment la pneumonie diffère de la pneumonie n’est pas pertinente puisque ces deux noms définissent une maladie similaire.

Définissant le concept de "pneumonie", le terme "pneumopathie" devrait être mis en évidence. Qu'est ce que c'est Ce nom définit les maladies associées à des processus inflammatoires non infectieux dans les tissus des poumons. En règle générale, se développent des pneumonies d’origine bactérienne, virale-bactérienne ou fongique.

Dans cet article, nous examinerons les symptômes initiaux de la pneumonie chez les enfants et les patients adultes, ainsi que les principales causes de développement de cette maladie, les méthodes de traitement et la prévention des complications.

Causes de la pneumonie

Les causes de la maladie sont associées à l’influence d’un certain nombre de facteurs. Les experts déterminent les causes suivantes de pneumonie:

  • complications de maladies virales (conséquence d'une grippe reportée, d'un rhume des poumons ou d'un ARVI);
  • exposition à des bactéries atypiques (agents pathogènes - mycoplasmes, chlamydia, légionelles);
  • l'effet de divers composés chimiques sur le système respiratoire humain (gaz et vapeurs toxiques);
  • l'effet de la radiation avec une infection associée;
  • manifestation de processus allergiques dans les poumons (asthme bronchique, BPCO, toux allergique);
  • effets thermiques (hypothermie brûlée);
  • inhalation d'aliments, de liquides ou de corps étrangers (une pneumonie d'aspiration se développe).

Wikipedia montre que le développement de la pneumonie est associé à la présence de conditions favorables à la reproduction active de micro-organismes pathogènes dans les voies respiratoires inférieures de l'homme. Quelle est la pneumonie des poumons, les gens savaient dans les temps anciens. L'agent causal d'origine de la pneumonie est le champignon Aspergillus, en raison des effets duquel sont morts subitement les spécialistes qui ont enquêté sur les pyramides égyptiennes.

La division de la pneumonie en deux sous-espèces a été adoptée:

  • pneumonie non hospitalière - se développe à la suite d'une exposition à un certain nombre d'agents d'origine infectieuse et non infectieuse en dehors du cadre hospitalier;
  • pneumonie nosocomiale - se développe en raison de l'exposition à des microbes nosocomiaux, qui sont souvent résistants aux antibiotiques présents dans le schéma thérapeutique traditionnel.

Dans la pneumonie acquise en communauté, la fréquence suivante de détection de divers agents pathogènes d'origine infectieuse est notée chez les patients (les informations sont fournies dans le tableau).

Si la pneumonie est diagnostiquée chez un patient, son traitement est déterminé en fonction de l'agent pathogène, des comorbidités, de l'âge du patient, etc. Dans les cas graves, en fonction de l'évolution de la maladie, un traitement approprié est prescrit et conduit à l'hôpital. Une maladie bénigne n'entraîne pas d'hospitalisation.

Symptômes de pneumonie des poumons

Symptômes de pneumonie

Les signes de pneumonie ressemblent le plus souvent à des symptômes de grippe ou de rhume. L'apparition des symptômes du patient dépend de l'origine de la pneumonie.

Dans la pneumonie bactérienne, le développement des symptômes à la fois aigu et progressif est possible. Les signes du tremble dans ce cas sont: tremblement, fièvre, transpiration excessive, pouls et respiration rapides, douleurs thoraciques aiguës, ainsi qu'une toux qui produit des expectorations épaisses, rouges ou verdâtres.

Dans le cas d'une maladie de type viral, le patient présente une toux sèche, de la fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires, une fatigue intense, une faiblesse, un essoufflement.

Lorsque la pneumonie se développe à la suite de l’action des mycoplasmes, les symptômes ressemblent à des signes de maladie à la fois virale et bactérienne, mais sont en général moins prononcés.

Les premiers signes de pneumonie

Afin de consulter rapidement un médecin et de diagnostiquer la maladie, vous devez savoir quels peuvent être les premiers signes de pneumonie chez les enfants, les adolescents et les adultes. En règle générale, les premiers symptômes de la pneumonie sont:

  • augmentation de la température;
  • manifestation d'essoufflement et de toux;
  • des frissons, de la fièvre;
  • faiblesse, fatigue;
  • douleur à la poitrine en essayant de prendre une profonde respiration;
  • mal de tête

Cependant, très souvent, les premiers symptômes de pneumonie chez l’adulte, ainsi que les signes de maladie chez l’enfant, peuvent ne pas sembler aussi prononcés - les maladies virales sont souvent asymptomatiques.

Signes de pneumonie chez un adulte

Comme elle se manifeste chez l’adulte, la pneumonie dépend du type d’agent pathogène, de la gravité de la maladie, etc. Les signes caractéristiques de la pneumonie chez l’adulte, le développement aigu du processus, son ampleur et le risque de complications d’un traitement inapproprié sont plus importants que la raison du traitement immédiat des patients. Le médecin détermine dans chaque cas quels symptômes de pneumonie chez l’adulte: le processus se passe sans température ni température, etc. Le traitement prescrit dépend des résultats de l’étude.

Les symptômes de pneumonie chez une personne adulte apparaissent déjà dans les premiers jours de la maladie. Les premiers signes de cette maladie dépendent de son agent causal.

La toux est le principal symptôme de la pneumonie. En règle générale, au début, la toux dans les processus inflammatoires dans les poumons est obsessionnelle, sèche et se manifeste constamment. Cependant, parfois dans des cas plus rares, dans les premiers jours de la maladie, une toux est légère, rare. En outre, au cours de l'évolution de la maladie, la toux devient plus humide, dans ce cas, l'écoulement d'expectorations purulentes, qui a une couleur jaune verdâtre, se produit. Une toux, ainsi qu'un nez qui coule, peut se manifester dès les premiers jours de la maladie et durer plusieurs jours.

Un autre signe de la maladie, manifesté dans la première fois - une augmentation de la température corporelle. Au tout début de la pneumonie, il peut être très élevé et atteindre 39 à 40 degrés. C'est ainsi que se développent la pneumonie radicale et d'autres types de pneumonie. Cependant, la température (dans le cas d'une pneumonie atypique) peut être maintenue sur les indicateurs sous-fébriles - 37,1 à 37,5 degrés. Mais même à cette température, si le patient a une faiblesse, un malaise, une toux, le patient doit toujours consulter un spécialiste. Un symptôme grave est également une augmentation répétée de la température au cours de la maladie. Un autre signe de pneumonie est le manque d'efficacité des médicaments antipyrétiques.

Il convient de prendre en compte les symptômes pouvant survenir chez les adultes sans fièvre dans les premiers jours de la pneumonie.

Si de grands volumes de poumons sont touchés, le patient peut ressentir un essoufflement constant, ainsi que le sentiment de ne pas avoir assez d'air. Lorsque vous prenez une profonde respiration, la personne ressent de la douleur, une condition similaire est également notée lors de la toux. Le poumon ne peut pas nuire, car il manque de récepteurs de la douleur. Cependant, la plèvre est impliquée dans le processus pathologique, ce qui conduit à la manifestation de la douleur.

Déjà dans les premiers jours de la maladie, une personne a la peau pâle. Il existe également un certain nombre d'autres symptômes - une forte détérioration de l'appétit, une faiblesse, une fatigue intense, une transpiration active, des frissons.

Il convient de noter que toute maladie d'origine virale ne devrait pas être gênante plus de 7 jours. Si une semaine après le début de la grippe ou du rhume, l'état du patient s'est aggravé, c'est la preuve du développement d'une inflammation des voies respiratoires inférieures.

Signes de pneumonie chez un enfant

Il est important que les parents sachent quels symptômes de pneumonie chez un enfant devraient les mettre sur leurs gardes, car chez les enfants, les signes de pneumonie peuvent présenter certaines caractéristiques. La façon dont la pneumonie se manifeste chez les enfants dépend des caractéristiques de la maladie et de l'âge de l'enfant. Une pneumonie pédiatrique peut survenir si un enfant présente certains symptômes:

Augmentation de la température corporelle

Vous pouvez suspecter le processus inflammatoire, si l'élévation de température (plus de 38 degrés) dure plus de trois jours, alors qu'il ne peut pas être renversé avec des médicaments conventionnels. La température, qui ne dépasse pas 37,5 degrés, devrait également préoccuper les jeunes enfants. Surtout si un certain nombre de signes d'intoxication sont également notés - taux de transpiration élevé, faiblesse, manque d'appétit. Chez le nouveau-né, ainsi que chez le nourrisson, il peut ne pas y avoir de changements brusques de la température corporelle lors de la manifestation de l'inflammation, car la thermorégulation n'est pas encore parfaite et le système immunitaire est encore immature.

Particularités de la respiration

Chez les enfants malades, la respiration est très fréquente, superficielle. Les nourrissons âgés de moins de 2 mois par minute font 60 respirations par minute. Les enfants de moins de 1 an - 50 ans, ceux qui ont déjà 1 an - 40 ans. En règle générale, lors d'une inflammation, le bébé tente arbitrairement de s'allonger d'un côté. Un autre signe peut également être noté: lorsque les parents déshabillent le bébé, ils peuvent remarquer que, dans le processus de respiration du côté où se trouve le poumon douloureux, la peau entre les côtes est happée et prend du retard dans la respiration. Parfois, le rythme respiratoire du bébé est perturbé, ses arrêts périodiques se produisent, et la profondeur change également. Les plus jeunes enfants peuvent commencer à acquiescer, à gonfler leurs joues, à étirer leurs lèvres. Parfois, du nez et de la compagnie apparaissent écoulement mousseux.

Comportement de bébé

Les plus jeunes enfants atteints de pneumonie pleurent et deviennent capricieux, deviennent léthargiques. Ils dorment mal, ne veulent pas manger. Souvent marqué vomissements et la diarrhée, les bébés rotent, refusent de prendre le sein.

Un enfant peut développer non seulement un streptocoque, mais aussi une pneumonie atypique. Les symptômes qui peuvent survenir dépendent de l'agent pathogène, des caractéristiques de l'écoulement. En règle générale, lorsqu'une maladie est provoquée par la chlamydia et le mycoplasme, la maladie se développe initialement comme un rhume. Le bébé s'inquiète de la toux sèche, des maux de gorge et des écoulements nasaux. La toux initiale due aux chatouilles est possible, plus tard la toux devient douloureuse lorsque l'enfant pleure ou mange.

Il est important de garder à l'esprit que s'il existe un certain nombre de facteurs (pollution de l'air, effet d'allergènes ou de produits chimiques), un enfant peut développer une pneumonie chronique, dont les symptômes apparaissent périodiquement.

Les premiers symptômes de la tuberculose chez l'adulte

La clinique de la tuberculose est très similaire au tableau clinique de la pneumonie. Cependant, les premiers signes de tuberculose chez l'adulte sont parfois légers, ils augmentent progressivement. Les premiers signes de tuberculose chez les enfants et les adultes sont notés:

  • toux, avec expectorations qui dure plus de trois semaines;
  • hémoptysie;
  • une augmentation légère mais prolongée de la température;
  • perte d'appétit, perte de poids;
  • fatigue sévère, irritabilité.

Si quelques-uns seulement de ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement passer en revue les études et déterminer le diagnostic.

Pneumonie chez l'adulte, diagnostic

En cas de détection tardive de la maladie, les conséquences pour les adultes atteints de pneumonie peuvent être très graves. En particulier, une pneumonie prolongée peut se développer, entraînant de graves complications. La forme destructive de la maladie avec les processus purulents du tissu pulmonaire est également probable. Par conséquent, un diagnostic opportun est très important.

Le tableau clinique de la maladie comprend les principaux syndromes et symptômes caractéristiques des processus inflammatoires. Par conséquent, une évaluation approfondie des symptômes du patient aidera à diagnostiquer la maladie. Le médecin prend en compte tous les signes de la manifestation de la pneumonie en essayant de noter les caractéristiques de telles manifestations.

Température de pneumonie

Le médecin interroge et détermine quelle est la température chez les patients adultes, ainsi que quelle est la température chez les enfants. Dans la pneumonie, chez l'adulte et chez l'enfant, la température est généralement élevée et dure plusieurs jours. Cependant, le médecin prend en compte l'éventualité d'une évolution atypique de la maladie, à savoir si une maladie inflammatoire peut se développer sans fièvre. La présence d'une température dépend de l'âge du patient et des caractéristiques du processus inflammatoire. Par exemple, les nourrissons peuvent parfois avoir une température subfébrile.

Qu'est-ce qu'une toux?

Le médecin interroge le patient pour déterminer combien de jours ce symptôme se manifeste, quel type de toux chez un enfant ou un patient adulte se produit, que des douleurs à la poitrine soient ressenties ou non. Cela prend en compte qu'il est possible et une pneumonie sans toux. Si la maladie ne provoque pas de toux, le médecin se concentre sur d'autres symptômes, en tenant compte de tout ce qui concerne l'évolution de la maladie dans l'enquête.

Tests de laboratoire

Pour confirmer la maladie, un test sanguin général et biochimique est effectué. Un test de laboratoire général pour l'inflammation montre un certain nombre de changements: leucocytose, augmentation de l'ESR et neutrophilie. Dans sa forme virale, le médecin considère que cette pneumonie entraîne une augmentation du nombre de leucocytes due aux lymphocytes.

Radiographie

Une radiographie pulmonaire est effectuée, parfois les maladies pulmonaires chez les enfants et les adultes sont déterminées à l'aide de la tomographie par ordinateur.

Également à l'hôpital, il y a un examen microscopique, une analyse d'urine et une culture d'expectorations (avec une pneumonie, les expectorations sont jaune-vert).

Dans les premiers jours de la maladie, le médecin peut entendre une respiration sifflante. Les poumons pendant l'inflammation sont exploités à l'aide d'un stéthoscope. Toutefois, si un enfant ou un adulte soupçonne une pneumonie, il est important de mener toute une gamme d’études afin d’assurer un traitement rapide et de savoir exactement quoi faire en cas de maladie.

Traitement de la pneumonie

Prescrire le traitement de la pneumonie devrait toujours être un spécialiste. Si un patient rend visite à un médecin rapidement, le traitement de la pneumonie chez l'adulte et chez l'enfant réussit. Comment traiter et comment traiter cette maladie dépend de l'agent pathogène qui l'a provoquée. Pour que le traitement soit efficace, il est nécessaire de savoir clairement comment débute la pneumonie et comment la reconnaître.

Le médecin prescrit tous les médicaments après la recherche, y compris les tests de laboratoire (leucocytes, ESR, etc.).

Le schéma thérapeutique, la durée du traitement, la nécessité de placer le patient à l'hôpital sont déterminés uniquement après que le diagnostic a été posé par un spécialiste. En règle générale, le traitement de la maladie dure 7 à 10 jours. La durée du traitement de la pneumonie bilatérale chez l'adulte est déterminée uniquement par un médecin.

Le traitement de la pneumonie peut être effectué à la fois à l'hôpital et à la maison. Cependant, le traitement à domicile, ainsi que le traitement de la pneumonie à l’aide de remèdes traditionnels, nécessitent une surveillance régulière de l’état du patient: un médecin local et une infirmière doivent lui rendre visite en permanence. Les indications directes pour le placement du patient à l'hôpital sont certains moments. C'est une maladie de pneumonie chez un enfant de la première année de vie, une évolution grave de la maladie avec un certain nombre de complications, une maladie aggravée par des manifestations somatiques, l'incapacité de traiter complètement une personne à la maison.

Ceux qui se demandent s'ils décèdent d'une pneumonie doivent savoir que le traitement de ce type de maladie à domicile est le plus souvent provoqué par le décès, sans consulter un médecin. Il est impératif d'hospitaliser les enfants de moins d'un an et les patients âgés, car ce qu'il faut faire en cas de pneumonie dans de tels cas ne peut être déterminé que par un spécialiste. Dans de tels cas, il peut parfois être nécessaire soins intensifs, ventilation artificielle des poumons.

Soins de base dans le traitement de la pneumonie

Pour que le traitement de la pneumonie soit aussi efficace que possible, le patient doit bénéficier de soins individualisés de haute qualité. Une telle approche vis-à-vis des enfants malades est particulièrement importante. Il est important de respecter strictement le repos au lit afin de limiter l'activité physique. Cependant, cela ne signifie pas qu’une personne doit rester immobile, il est important de changer de position, de bouger. Une fois que le patient a récupéré d'une pneumonie grave, il ne devrait pas travailler dur pendant deux à trois mois supplémentaires.

Dans le processus de traitement de la pneumonie à la maison doit être particulièrement prudent pour se conformer à toutes les exigences, à la fois l'hygiène personnelle et générale. La nutrition du patient devrait répondre à tous les besoins du corps aux prises avec la maladie. Les aliments doivent contenir suffisamment de calories, des aliments riches en vitamines et des aliments naturels. Un point très important dans la nutrition du patient est de fournir une quantité suffisante de boisson. Le liquide consommé doit être chaud et varié: thé à la framboise approprié, jus de canneberge, eau minérale. De temps en temps, vous pouvez boire du lait chaud avec du miel et du soda.

En cas de fièvre aiguë, les patients ne présentant aucun symptôme d’insuffisance cardiaque doivent boire environ 2,5 à 3 litres de liquide par jour.

Le traitement de la pneumonie chez les enfants constitue une approche particulière de l'alimentation. Il faut offrir à l'enfant de manger souvent et progressivement, de préférence en même temps, en lui offrant son plat préféré. L'appétit de l'enfant est rétabli après le retrait de l'état aigu. En mangeant, vous devez choisir des plats à faible teneur en glucides, qui provoquent des processus de fermentation dans les intestins. Le respect du régime de consommation d'alcool chez les enfants est l'un des principes les plus importants de la prise en charge d'un enfant malade. Vous devez boire tellement pour compenser la perte de liquide due à une température élevée et à un essoufflement.

Les patients atteints de pneumonie doivent constamment garder le contrôle de la fonction intestinale pour prévenir les manifestations de flatulence et de constipation. La pièce dans laquelle le patient séjourne doit être régulièrement ventilée pour garder l'air propre. Un autre point important sur le chemin de la guérison est la toux active des expectorations. Afin de rendre la toux plus efficace, vous pouvez faire des exercices à partir d'exercices de respiration.

Traitement médicamenteux de la pneumonie

Le traitement de la pneumonie avec des antibiotiques est l’une des directions principales dans le traitement de la maladie. Il est important que les antibiotiques soient prescrits au patient à temps, c'est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire d'attendre le moment où l'agent pathogène est identifié. Cependant, la nomination d'antibiotiques au patient doit être effectuée uniquement par le médecin traitant, en aucun cas, ne peut prendre des médicaments par eux-mêmes.

Si le traitement de la pneumonie a lieu en dehors de l'hôpital, les patients se voient souvent prescrire des pénicillines, des macrolides et des céphalosporines de la 1re génération. Le choix du mode d'administration de l'antibiotique dépend directement de la gravité de la maladie.

Si la pneumonie est traitée à l'hôpital, le patient est assigné aux céphalosporines de 3e génération, aux pénicillines avec de l'acide clavulanique, aux fluoroquinolones, aux aminoglycosides et aux carbapénèmes. Si l'étiologie de la pneumonie est inconnue, un traitement combiné peut être prescrit, dans lequel deux ou trois antibiotiques différents sont utilisés. L'efficacité du traitement de cette maladie avec des antibiotiques peut être évaluée après 36 à 48 heures. S'il y a amélioration du bien-être, de l'appétit et de l'absence de dynamique négative de la pneumonie, le résultat du traitement peut être considéré comme positif.

Mais le traitement de la pneumonie avec des antibiotiques implique également l'utilisation de médicaments supplémentaires. Donc, souvent utilisé ces médicaments, dont l'impact implique la restauration de la fonction de drainage des bronches. Ce sont des médicaments aminophylline, beroduel, atrovent. Il est également conseillé de prendre des médicaments qui diluent les expectorations et aident à améliorer le processus d'expectoration. Les médicaments qui stimulent les défenses de l'organisme (interféron, immunoglobuline, etc.) sont également utilisés, ainsi que des méthodes permettant d'augmenter la résistance non spécifique de l'organisme aux patients souffrant de pneumonie. Dans ce cas, les adaptogènes sont efficaces - teinture de ginseng, extrait d’Eleutherococcus, préparations d’aralia, de Pantocrinum, de Rhodiola rosea, de Saparala. Ils sont utilisés en doses individuelles deux ou trois fois par jour. Tous ces médicaments ont un effet significatif sur le corps humain. Ils renforcent le système immunitaire, stimulent les processus métaboliques dans le corps, aident à renforcer la résistance d’une personne à de nombreuses influences négatives, ainsi qu’aux effets des infections. Pour restaurer les défenses de l'organisme, dans certains cas, la gamma globuline est administrée à des patients, des complexes de vitamines sont prescrits (dans ce cas, des quantités suffisantes de vitamine C et de vitamines du groupe B sont particulièrement importantes).

Dans le processus de traitement de la pneumonie chez les enfants et les adultes, des antihistaminiques et des anti-inflammatoires sont utilisés. Dans les cas graves de la maladie, le médecin traitant estime parfois qu'il est approprié de prendre des hormones corticostéroïdes. S'il existe des indications spécifiques, des analgésiques, des analeptiques respiratoires, des séances d'oxygénothérapie, etc. sont également prescrits.

Une fois que la température corporelle du patient est revenue à la normale et que les symptômes d'intoxication générale du corps ont disparu, un certain nombre de procédures physiothérapeutiques peuvent être appliquées. Le médecin prescrit souvent un micro-ondes, une inductothermie, une UHF, un massage de santé, une électrophorèse, etc.

Autres traitements pour la pneumonie

Une autre étape importante dans le traitement complexe de la pneumonie consiste à organiser des séances régulières d'exercices de physiothérapie. De tels exercices physiques aident à intensifier la circulation du sang et du liquide lymphatique dans le corps, à normaliser la ventilation pulmonaire perturbée au cours de l'évolution de la maladie. La physiothérapie est prescrite au patient une fois que la température corporelle est normalisée ou réduite à un niveau subfébrile. Initialement, la gymnastique comprend plusieurs exercices de respiration en décubitus dorsal. De plus, il est souhaitable que le patient se couche plusieurs fois par jour avec un côté en bonne santé afin d'améliorer l'aération. Pour réduire les adhérences dans l'angle diaphragmatique-costal, vous devez placer un coussin sous la cage thoracique et vous allonger sur un côté sain. En position couchée sur le dos, la formation d'adhérences dans la zone située entre la plèvre diaphragmatique et la paroi thoracique postérieure diminue.

Ensuite, au bout de quelques jours, des exercices en position assise ou debout sont assignés au patient en phase de récupération, dans le but d’accroître la mobilité de la poitrine et impliquent également un entraînement à la respiration diaphragmatique.

Après une guérison complète, il est recommandé aux personnes qui ont eu une pneumonie de faire du ski, de l'aviron et de faire du sport.

Pour améliorer la fonction de drainage des bronches et la fonction de ventilation des poumons, des inhalations sont souvent prescrites. Cependant, il convient de noter que l'inhalation est effectuée après l'élimination de l'état le plus aigu. Pour les inhalations, des préparations spéciales sont utilisées, par exemple du bioparox, ainsi que des décoctions à base de plantes.

Avec l'aide de massage peut considérablement améliorer le processus de décharge des expectorations. De plus, le massage a un effet broncho-relaxant. Selon la prescription du médecin, on utilise à la fois une segmentation classique et une acupression.

Avec l'aide de massage en conserve peut accélérer considérablement le processus de décharge des expectorations avec une forte toux. Pour ce faire, on peut appliquer sur la peau une vaseline pré-lubrifiée dont la contenance devrait être de 200 ml. Après avoir sucé les canettes, des mouvements de massage sont effectués du bas du dos à la colonne cervicale. Ce massage devrait durer environ dix minutes. Après cela, le patient est enveloppé dans une couverture et on lui donne un verre de thé chaud. Ce massage peut être fait tous les deux jours.

Après avoir retiré l'état aigu, il est également recommandé au patient d'effectuer des applications de paraffine, de boue et d'ozocérite. Certains experts recommandent également d'organiser des séances d'acupuncture. Cependant, cette méthode ne peut pas être pratiquée par des personnes en état d'intoxication, avec fièvre, insuffisance cardiaque et respiratoire.

Il est important que le traitement de la pneumonie soit effectué jusqu'à la guérison complète du patient: son état de santé doit non seulement être normalisé, mais également les indicateurs des examens de laboratoire et radiologiques.

Après la fin du traitement principal, il est souvent recommandé aux patients de poursuivre la guérison de la maladie dans des conditions de sanatorium. En règle générale, avec la bonne approche du traitement, le patient récupère plus rapidement en trois à quatre semaines.

Traitement des remèdes populaires contre la pneumonie

Le traitement de la pneumonie avec des remèdes populaires peut également être utilisé à condition que la maladie soit traitée à domicile et en l’absence de maladie grave du patient. Il existe un certain nombre de recettes de décoctions et de teintures d'herbes médicinales, qui affectent efficacement l'état général du patient. Certaines recettes éprouvées par des années d’expérience peuvent être utilisées parallèlement au traitement médical. Nous proposons plusieurs recettes possibles pour le traitement des remèdes populaires contre la pneumonie.

Prenez deux cuillères à soupe de feuilles d'aloès, hachez et mélangez avec une cuillère à café de sel. 1 cuillère à café le sel Le mélange est pris trois fois par jour avant les repas, une cuillère à café. La teinture de calendula, qui se prend vingt gouttes trois fois par jour, est préparée comme suit: deux cuillères à soupe de fleurs de calendula sont versées avec un verre d’alcool médical. Infusion préparer pendant 15 jours dans un endroit sombre. De la même façon, vous pouvez faire une teinture d'armoise aux herbes (une cuillère à soupe d'herbe, un verre de vodka), qui est prise quatre fois par jour, une cuillère à thé.

Un autre outil de la médecine traditionnelle aide efficacement à se débarrasser de la toux. Pour cela, un verre d'avoine avec cosses est mélangé à un litre de lait. Le mélange doit être cuit pendant une demi-heure, puis filtrer et ajouter deux cuillères à soupe de beurre, cinq cuillères à soupe de miel. Au coucher, le patient devrait prendre un verre d’argent.

En outre, pour le traitement de la pneumonie chez les enfants et les adultes sous forme de boisson, la médecine traditionnelle recommande de prendre des décoctions d'herbes médicinales. Il existe de nombreuses options pour la collecte des herbes qui affectent efficacement l'état du patient souffrant de pneumonie.

Il doit être mélangé dans une partie de la renouée de l'herbe, des fruits anisés, des bourgeons de pin, des fruits à l'aneth, du thym, de la racine de réglisse. La collection est remplie d’eau froide, infusée pendant environ une heure, après quoi elle doit être amenée à ébullition et cuite environ cinq minutes. Manger une demi-tasse trois fois par jour.

Une autre cuillère à thé de fleurs de camomille, de calendula et de fleurs de millepertuis est comprise dans une autre collection d'herbes. Le mélange est versé avec deux verres d'eau bouillante, infusés pendant deux heures. Prenez le besoin de collecter une troisième tasse trois fois par jour.

En outre, les frais médicaux peuvent inclure d'autres herbes: sauge, pied de biche, thym commun, prêle des champs, feuilles de plantain, menthe poivrée, ortie, devyasil haute, baies de sureau noir et autres plantes médicinales.

Il faut ajouter du miel et du citron au thé que le patient boit tout au long de la journée. Il est recommandé de boire périodiquement du lait chaud en ajoutant une cuillerée à thé de beurre et du miel.

La thérapie par les jus est également utilisée dans le traitement de la pneumonie - consommation quotidienne de jus de légumes et de fruits frais. Les jus de betterave, de carotte et d'épinard sont particulièrement utiles pour les malades.

La teinture d'eucalyptus, qui est utilisée à la fois en externe pour l'inhalation et le gargarisme et en interne, 30 gouttes trois fois par jour, est efficace pour lutter contre les symptômes de la pneumonie.

Afin d'activer le processus d'expectoration des expectorations, il est recommandé d'utiliser du jus de chou fraîchement pressé mélangé avec du miel. La médecine traditionnelle recommande également l'utilisation régulière de raisins secs, figues, amandes.

Les banques, un moyen efficace de traiter la pneumonie à domicile, sont placées sur le dos et la poitrine du patient. De plus, des compresses et des pansements chauffants sont utilisés.

Antibiotiques pour la pneumonie

En cas de pneumonie, les antibiotiques destinés aux adultes doivent être utilisés après confirmation de la maladie par au moins une méthode de diagnostic.

Il ne faut pas oublier que certains symptômes - par exemple, respiration rapide chez un enfant à température, toux profonde chez un adulte, etc. - ne constituent pas une raison pour prendre des médicaments antibactériens immédiatement, car le patient pourrait tomber malade d'une autre maladie. Il est impossible de déterminer indépendamment si le patient présente quatre signes ou cinq signes d'inflammation. Pour la prise d'un traitement antibiotique adéquat, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Avant la nomination d'antibiotiques, il est important de déterminer l'agent responsable de la maladie. Dans cette condition, le traitement sera le plus approprié. Mais dans certains cas, il est impossible, par conséquent, les experts prescrivent des médicaments antibactériens à large spectre. Ils sont également utilisés avant de déterminer l'agent pathogène pour créer des concentrations thérapeutiques d'ingrédients actifs dans le sang.

La pneumonie provoquée par un streptocoque (pouvant causer un streptocoque dans la gorge d'un enfant, etc.) est traitée avec des pénicillines ayant une gamme étendue d'effets, parfois prescrits par la vancomycine en association avec des aminosides.

Les mycoplasmes chez les enfants, ainsi que les infections à Chlamydia et à Legionella, nécessitent la nomination d'antibiotiques spécialisés - Clarithromycine, Sumamed. Des médicaments antibactériens à large spectre sont également recommandés.

La bronchopneumonie est traitée avec des antibiotiques - pénicillines semi-synthétiques, le traitement de la bronchopneumonie chez l'adulte peut être effectué à domicile.

En cas d'inflammation pulmonaire, on utilise parfois un complexe de 2 ou 3 préparations antibiotiques, surtout si l'inflammation nécessite plus d'un segment.

Complications de la pneumonie

Si les patients consultent des spécialistes immédiatement après leur maladie, puis adhèrent au régime de traitement prescrit, les complications ne se développent généralement pas. La manifestation de complications peut être directement liée à la maladie, ainsi que des médicaments. Augmente également le risque d'exacerbation de maladies chroniques - insuffisance cardiaque, emphysème, etc.

Comme complication, une pleuropneumonie peut se développer, caractérisée par l’implication d’un ou de plusieurs lobes pulmonaires dans le processus inflammatoire, accompagnant l’évolution aiguë et sévère de la maladie.

Probablement manifestation de la pleurésie (inflammation de la plèvre), qui peut évoluer en pleurésie exsudative lorsque du liquide s'accumule dans la cavité pleurale.

Une autre complication dangereuse est l’abcès du poumon, où des cavités remplies de pus se développent. Cette complication se développe chez les personnes atteintes de maladies chroniques.

En outre, la pneumonie peut être compliquée par une septicémie et une bactériémie.

Il existe un risque de développer une endocardite infectieuse, des problèmes respiratoires.

Parfois, après avoir contracté une pneumonie, les premiers signes d'asthme se développent chez les adolescents et les enfants.

Prévention des complications de la pneumonie

A titre préventif, une vaccination annuelle contre la grippe est recommandée. Cela est particulièrement vrai pour les personnes à risque (enfants, personnes âgées, patients gravement malades).

Il est très important de faire le diagnostic à temps et de respecter le schéma thérapeutique prescrit par un spécialiste de la grippe, du rhume et de la toux prolongée.

Il est nécessaire de respecter les règles bien connues d'hygiène et de mode de vie sain.

Prévention de la pneumonie

En tant que mesures préventives contre la pneumonie, il est important de respecter les règles sanitaires et hygiéniques générales, de consacrer régulièrement du temps pour le durcissement et l’entraînement physique. La réhabilitation des foyers d’infection chronique est également importante. Toutes les maladies entraînant des lésions pulmonaires doivent être traitées immédiatement et correctement. Un mode de vie sain pour les adultes, une approche compétente pour prendre soin d'un enfant, ainsi que le durcissement d'un bébé au cours de sa première année de vie aideront à éviter les maladies. Il existe également des médicaments (bronhomunal, IRS-19, ribomunil) qui stimulent les propriétés protectrices du corps pendant la période de risque d'infection par les maladies infectieuses. Ils produisent également un certain effet de vaccin contre les agents pathogènes respiratoires.

Pneumonie - symptômes, traitement par des méthodes folkloriques et traditionnelles

La pneumonie est une inflammation aiguë du tissu pulmonaire, causée dans la plupart des cas par divers micro-organismes. Dans certains cas seulement, la maladie est causée par d'autres causes (par exemple, une pneumonie congestive peut être observée avec un repos prolongé au lit).

L'infection la plus fréquente se produit par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air lorsque, au contact d'une personne malade (toux, éternuement, conversation), une inhalation de la microflore pathogène se produit. Une voie d'infection hématogène est possible lorsque l'agent pathogène pénètre dans les poumons par la circulation sanguine (par exemple, lors d'une septicémie ou d'autres maladies infectieuses). Il existe également un mécanisme endogène de développement de l'inflammation du tissu pulmonaire, provoqué par l'activation de microbes déjà présents dans le corps. Les maladies pulmonaires chroniques, le nasopharynx, les maladies cardiaques, le diabète sucré, le repos au lit prolongé, une immunité réduite, le tabagisme, l'alcoolisme, etc. sont des facteurs contribuant au développement de la pneumonie. Les enfants et les personnes âgées sont également à risque.

Symptômes de pneumonie

Toux La toux peut être sèche ou avec des expectorations (muqueuses, mucopuruleuses, sanglantes). L’expectorat «rouillé» est caractéristique de la pneumonie lobaire, pulsation sanguinolente - dans le cas de la pneumonie provoquée par la baguette de Friedlander, l’excrétion sanguinolente purulente est excrétée dans la pneumonie à streptocoque. Si le flegme dégage une odeur putride, cela peut indiquer une suppuration du foyer inflammatoire.

L'hémoptysie est l'un des symptômes de la pneumonie causée par des champignons; une combinaison d'hémoptysie et de douleurs latérales est un signe d'infarctus du poumon.

Douleur à la poitrine. La douleur thoracique dans la pneumonie peut être superficielle et profonde. Les douleurs superficielles sont une conséquence de l'inflammation des muscles intercostaux, elles sont généralement aggravées par une respiration profonde.

Les douleurs profondes sont associées à des lésions ou à un étirement de la muqueuse du poumon (plèvre) et à une inflammation. Ils sont généralement très intenses, aggravés par la respiration profonde et la toux.

Lorsque l'inflammation se situe dans les parties inférieures des poumons et que la plèvre diaphragmatique est impliquée dans le processus, la douleur peut se propager à la cavité abdominale et provoquer une douleur abdominale.

L'essoufflement (sensation de manque d'air) est l'un des principaux signes de pneumonie. C'est surtout dans les inflammations qui se sont développées sur le fond des maladies chroniques du système broncho-pulmonaire et de l'insuffisance cardiaque. La gravité de la dyspnée correspond généralement à la gravité de l’état général du patient.

Outre les symptômes décrits pour la pneumonie, il convient de noter les manifestations d'intoxication générale du corps. Le patient s'inquiète des frissons, de la fièvre du corps à 39-40 ° C, de la faiblesse générale, de la transpiration, du manque d'appétit, des nausées et parfois des vomissements. Chez les personnes gravement affaiblies et âgées, il peut y avoir un trouble de la conscience.

Traitement des remèdes populaires contre la pneumonie

  • Aloe. 2 cuillères à soupe l feuilles d'aloès, 1 c. le sel Aloe moudre en bouillie et mélanger avec du sel. Mélange prendre 1 c. 3 fois par jour pendant 1 heure avant les repas.
  • Origan. 1 cuillère à café herbes d'origan. L'herbe d'origan versez 1 tasse d'eau bouillante et laissez infuser pendant 2 à 2,5 heures. Infusion prendre 0,25 tasse 3 fois par jour.
  • Calendula. 2 cuillères à soupe l fleurs de calendula, 1 tasse d'alcool médical à 50% d'alcool ou de vodka. Les fleurs de calendula versent de l'alcool ou de la vodka, insistez 14-15 jours dans un endroit sombre et frais, puis filtrez la teinture. Teinture à prendre 20-25 gouttes, diluées dans une petite quantité d’eau, 3-4 fois par jour pendant une demi-heure avant les repas.
  • L'avoine 1 tasse d'avoine avec une balle, 1 l de lait, 2 c. l beurre, 5 c. l chérie Avoine bien rincer et verser le lait froid. Porter à ébullition à feu doux et cuire pendant 30 minutes, filtrer le bouillon, ajouter le miel et le beurre. Décoction prise avant le coucher pour 1 verre.
  • Wormwood. 1 cuillère à soupe l herbes d'absinthe, 1 verre de vodka. Wormwood versez de la vodka et insistez 5-6 jours dans un endroit chaud et froid, en tremblant tous les jours. Prenez 1 teinture de teinture avec un verre d’eau, 4 fois par jour.
  • Sur 1 partie de fruits d’anis, l’herbe de renouée, les rognons de pin, l’herbe de thym, les fruits de fenouil, la racine de réglisse. 4 c. À thé collection broyée verser 1,5 tasse d’eau bouillie froide, insister 2 à 2,5 heures, puis porter à ébullition et cuire à feu doux pendant 5 à 7 minutes. Après avoir refroidi la souche du bouillon. Prenez 0,5 tasse de bouillon 3 fois par jour pendant une demi-heure avant les repas.
  • 5 c. À table l racine de réglisse, 2 c. l fleurs de mauve, Althea médicinal, graines de pavot, thym, 1 c. l feuilles de tussilage, fleurs de molène, fruits anisés. 5 c. collection broyée verser 1 verre d’eau bouillie froide, laisser reposer pendant 2 à 2,5 heures, puis porter à ébullition et cuire à feu doux pendant 5 à 7 minutes. Après avoir refroidi la souche du bouillon. Bouillon pris sous forme de chaleur 0,25 tasse 3 à 4 fois par jour.
  • 1 c. fleurs de calendula, de camomille, d’hypericum. Mélanger les composants de la collection et verser le mélange obtenu dans 2 tasses d'eau bouillante, laisser reposer pendant 2 h, puis filtrer. Infusion prendre 0,3 tasse 2 à 3 fois par jour.
  • 4 cuillères à soupe l Sauge aux herbes, 2 c. l feuilles de tussilage, fleurs de calendula, 1 c. l les racines de la cyanose sont bleues, les fruits de l'anis ordinaire, 3 c. Fleurs de camomille, herbes de thym. 3 c. collection broyée verser dans un thermos 1 tasse d'eau bouillante, laisser infuser pendant 8-10 heures, égoutter. Perfusion prendre 0,25 tasse 4 à 5 fois par jour.
  • 4 cuillères à soupe l fleurs de primevère printemps, 3 c. l prêle d'herbe, 2 c. l grandes feuilles de plantain, 1 c. l laisse la plante pied ordinaire. 1 cuillère à soupe l la collecte verser 2 tasses d'eau bouillante, insister 2-2.5 heures. Infusion prise sous forme de chaleur 0,3 verre 4-5 fois par jour.
  • 4 cuillères à soupe l Fleurs de camomille, menthe poivrée aux herbes, 2 c. l mère herbe à cinq lames, herbe du millepertuis, 1 er. l racines bleues bleutées, racines de réglisse nues, racines de valériane médicinales. 2 c. À thé collection broyée verser 1 tasse d'eau bouillante. Faire bouillir au bain-marie pendant 10 minutes, puis laisser infuser pendant 1 heure, puis filtrer. Bouillon prendre 2 c. l 5-6 fois par jour.
  • 5 c. À table l herbe de romarin sauvage, 4 c. l herbes d'origan, 2 c. l feuilles d'ortie, 1 cuillère à soupe. l bourgeons de bouleau. 5 c. collection broyée verser dans un thermos 2 tasses d'eau bouillante, laisser reposer pendant 3-4 heures, puis filtrer. Infusion prendre 0,3 tasse 3 à 4 fois par jour après les repas.
  • 2 cuillères à soupe l fleurs de calendula, herbes à la menthe poivrée, herbes à pied de pied, herbes à la sauge, herbes à violettes tricolores, 1 c. l racines d'elecampane, fruits d'anis ordinaire, 2 c. Feuilles d'eucalyptus, bourgeons de pin. 1 cuillère à soupe l collection broyée verser 1 tasse d'eau bouillie froide. Insister 12 h, puis laisser bouillir 10 minutes à feu doux. Après avoir refroidi la souche du bouillon. Prenez le bouillon sous forme de chaleur 0,25 tasse 3 fois par jour.
  • 2 cuillères à soupe l feuilles mère et belle-mère, racine Althea, 1 cuillère à soupe. l herbes d'origan. 1 cuillère à soupe l collection broyée versez 2 tasses d'eau bouillante. Infuser pendant 20-25 minutes, puis filtrer après 2-3 couches de gaze. Infusion prise sous forme de chaleur 0,5 tasse 3 fois par jour.
  • 1 c. feuilles de tussilage, d’herbe à talons, fleurs de sureau noir. Collection de plantes versez 1 tasse d'eau bouillante. Infuser pendant 30 minutes, égoutter. Infusion prendre 0,25 tasse 4 fois par jour.
  • 4 cuillères à soupe l feuilles de pied de pied, racine tricolore violette, 6 c. l grandes feuilles de plantain, 3 c. l racine de réglisse nue. 3 c. collection broyée verser dans un thermos 1 tasse d'eau bouillante, insister 2-2.5 heures. Infusion prise sous forme de chaleur 0,5 tasse 2 fois par jour.
  • 2 c. À thé herbe violette tricolore, herbe de romarin sauvage des marais, grandes feuilles de plantain, feuilles de tussilage, fleurs de camomille en pharmacie, racines médicinales Althea, 1 c. graminées et racines d’onagre au printemps, racines de réglisse, coriandre. 4 c. À thé collection broyée verser 1 verre d’eau bouillie froide, porter à ébullition au bain-marie, mais ne pas faire bouillir. Insister 2 h, puis porter à nouveau à ébullition et filtrer immédiatement. Infusion prendre 0,3 tasse 3 fois par jour après les repas.
  • 1 er l herbes d'asperges, fleurs de sureau noir, feuilles de tussilage. Les matières premières végétales versent 2 tasses d’eau bouillante et infusent pendant une heure et demie, puis filtrent l’infusion. Infusion boire au lieu de thé et 1 verre 3 fois par jour.

Traitement de la pneumonie avec les recettes de Vanga

  • Le patient doit être déshabillé, enveloppé dans un drap et étendu 20 fois sur du sable chaud plusieurs fois par jour.
  • Pour l'expectoration des expectorations épaisses, vous pouvez utiliser du jus de chou pressé et la même quantité de miel. Puis cuire ce mélange jusqu'à ce qu'il soit épaissi sur un petit feu et consommer à l'intérieur.
  • Dans ce cas, on considère comme un médicament puissant: prendre des graines d’ortie et de la moutarde, du jus de concombre pressé, de l’anis en quantités égales. Tout cela est mélangé avec du miel et donné au patient.
  • Prenez 60 g de fenugrec, 45 g de graines de lin, la même vesce lenticulaire, 60 g de jus de réglisse bouilli. Tout cela est mélangé avec de l’huile d’amande et du miel et administré au patient trois fois par jour.
  • Vous pouvez également prendre des figues blanches, des raisins secs, des pelées, de la racine de réglisse et des cheveux vénériens. Cuire toute cette composition jusqu'à ce qu'elle soit ramollie et laisser le patient la boire la nuit.
  • Sur la poitrine du patient peut mettre les banques, qui mettent parfois même avec une encoche.
  • L'eau d'orge et de blé, la décoction de mauve sauvage, le jus de haricots et les raisins secs (kishmish), en particulier à la fin de la maladie, sont des aliments appropriés en cas de maladie. Au plus fort de la maladie, les malades devraient manger du pain trempé dans de l'eau, des œufs à la coque, des pignons de pin et des amandes douces.
  • Dans le traitement de la pneumonie, il est recommandé d'utiliser toutes les substances qui nettoient, éliminent la dureté et ramollissent. Il s’agit par exemple de l’infusion de racine de réglisse, de l’infusion de violette, de la moelle de concombre, des graines de chicorée et du mucus de graines de cognassier.
  • Une fois tous les deux jours, il est recommandé d'arroser le patient avec la composition suivante: prenez 50 g de cassia laxatif et de raisins secs sans pépins, versez environ 200 g d'eau et laissez cuire jusqu'à ce que la composition soit réduite de moitié. Ensuite, retirez le mélange du feu et ajoutez 100 g de morelle. Toute cette quantité peut être donnée en une fois à un patient dont la force n'est pas trop épuisée, et la moitié de cette quantité est recommandée à un patient faible et affaibli.
  • Utilisez des vinaigrettes et des compresses médicinales cuites avec de la farine d'orge, du vin blanc doux, des dattes et des figues sèches.
  • Si la maladie chez un patient est accompagnée d'une fièvre intense, alors il est donné édulcoré avec de l'eau de miel avec du jus d'orge. Si la chaleur est basse, alors recommandez la décoction d’hysope, dans laquelle le thym a été bouilli, le shandra commun, les figues.
  • Prenez les graines d'Althea, de mauve, de concombre, de melon, de citrouille, de jus de réglisse bouilli de manière dense, d'inflorescences de rhizo parfumé, d'inflorescences de tributaires médicinaux, ainsi que de violette. Pour faire des tortillas, ajoutez le mucus de la graine de lin et donnez au patient à boire avec le jus de figues.
  • Une cuillère à soupe de pied de pied versez 1 tasse d'eau bouillante. Insister 30 minutes. Prendre au frais 5 fois par jour. 4 cuillères à soupe d'aiguilles de pin (épinette de Sibérie) versez 2,5 tasses d'eau bouillante pendant 3 jours. Prendre 3 cuillères à soupe 5 fois par jour.
  • Aloe moulu, 1 cuillère à café de sel, laisser reposer dans l'eau. Prendre 1 cuillère à soupe 3 fois par jour avant les repas pendant 1 heure.
  • 50 g d'ambre non fondue versez 0,75 g de vodka au raisin, insistez 10 jours, en secouant périodiquement le contenu, ne filtrez pas. Utiliser pour frotter la poitrine et le dos à haute température. Lorsque la teinture est terminée, la même portion d'ambre peut être réutilisée, après l'avoir écrasée et remplie à nouveau de vodka. Le matin, ajoutez 2 à 3 gouttes de cette teinture aux tisanes.
  • Infusion de racine d'Althea (1 cuillère à café pour 1 tasse d'eau) prendre 1 cuillère à soupe en 2 heures.
  • Infusion de racine d’Althea (1 c. À soupe), de feuilles de tassil (1 c. À soupe), d’herbes à l’origan (1 c. À thé) au bout de 2 heures pour calmer la toux.
  • Infusion de rhizome et de racines d’élécampane (1 cuillère à soupe pour 1 tasse d’eau bouillante) prendre 3 à 5 cuillères à soupe par jour.
  • Décoction d'herbes de thym (1 c. À soupe), d'herbes de violette tricolore (1 c. À soupe), de bourgeons de pin (1 c. À soupe), de feuilles de plantain (1 c. À thé), d'herbe de marais séchée (1 c. À thé) sous forme chaleureuse de% 4 verres -5 fois par jour avant les repas.
  • Infusion de ginseng prendre 20 gouttes 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.
  • Frais recommandés pour une pneumonie pour administration par voie orale:

Régime alimentaire pour la pneumonie

Avant de choisir un régime, il est recommandé de nettoyer les maux d'estomac avec un laxatif. Au tout début de l'inflammation focale, il est utile de donner du lait chaud ou du lait chaud en ajoutant une goutte d'essence de térébenthine purifiée à un verre de lait. Donner du bouillon et du lait aux malades, mais ne pas les forcer à manger beaucoup, car la nourriture est violemment nuisible. Pour abaisser la température, donnez de l’eau avec du jus de citron ou de canneberge. Les patients très faibles et âgés peuvent être donnés pour augmenter la force d'un peu de vin. Avant une crise, il est bon de donner quelque chose de diaphorétique - une infusion de tilleul, de menthe poivrée ou de sauge.

Traitements traditionnels pour la pneumonie

Le traitement de la pneumonie doit commencer le plus tôt possible, être complet et effectué sous la surveillance obligatoire d'un médecin.

  • Hospitalisation obligatoire du patient à l'hôpital. Un traitement à domicile ne peut être organisé que si toutes les règles du régime sont observées et que des soins adéquats sont prodigués. Les patients chez lesquels la maladie actuelle s'est produite sur fond de maladies chroniques ou aiguës des bronches ou des poumons (par exemple, sur fond de bronchite), ainsi que les patients atteints de maladies concomitantes graves qui aggravent l'évolution de la pneumonie, les personnes âgées et les enfants doivent être hospitalisés. Le respect de cette condition est nécessaire car le traitement tardif et inadéquat de formes même de pneumonie même bénignes peut entraîner une évolution prolongée de celle-ci et l’ajout de complications.
  • Le repos au lit doit être observé pendant toute la période de la maladie, en particulier en cas de fièvre et d'intoxication grave. Mais le patient est autorisé à changer périodiquement de position, à s’asseoir et à cracher des crachats. Ces activités sont importantes pour assurer un drainage et une ventilation adéquats des poumons. Les expectorations doivent être recueillies dans un pot de mayonnaise et fermées avec un couvercle.
  • La chambre du patient doit être régulièrement ventilée et un nettoyage humide quotidien doit être effectué.
  • Les soins minutieux de la cavité buccale et de la peau revêtent une importance particulière.
  • Le régime alimentaire du patient devrait être riche en calories, riche en vitamines et en micro-éléments. À des températures élevées et en cas d'intoxication grave, les aliments doivent être donnés sous forme frottée, liquide ou semi-liquide. Le liquide doit pénétrer dans l'organisme sous forme de bouillons, de jus de fruits et d'eau minérale.
  • La prise d'antibiotiques est obligatoire dans le traitement des patients atteints de pneumonie. Cependant, avant de prescrire des médicaments, une culture d'expectorations doit être effectuée pour déterminer le type spécifique d'agent pathogène. Mais cette analyse ne sera pas prête immédiatement et le traitement doit être prescrit immédiatement. Pour ce faire, faites appel à des antibiotiques à large spectre, qui affectent toute flore microbienne. Le traitement doit être effectué sous contrôle de laboratoire, car les microbes deviennent très vite insensibles à un type de médicament particulier. Et si cela se produit, l'antibiotique doit être changé. Les médicaments antibactériens doivent être utilisés à de telles doses et à des intervalles tels que la dose de médicament ayant un effet thérapeutique soit maintenue dans le sang et le tissu pulmonaire. La dose et le nombre de médicaments antibactériens dépendent de la gravité de la maladie (ce critère est déterminé cliniquement, par des symptômes tels que la température, l’intoxication, l’essoufflement, la toux, les expectorations) et l’ampleur du processus, déterminée par radiographie.
  • Le traitement antibactérien doit être associé à la nomination de médicaments anti-inflammatoires et désensibilisants (acide ascorbique, chlorure de calcium, gluconate de calcium, médicaments antihistaminiques).
  • Avec une résorption lente de l'infiltration, la présence de symptômes d'asthme, en tenant compte des contre-indications, des préparations hormonales sont prescrites dans un court cours. Les glucocorticostéroïdes à fortes doses sont prescrits aux patients atteints de formes sévères de la maladie, avec des infiltrats étendus dans le tissu pulmonaire et en l'absence d'effet positif du traitement administré.
  • Le drainage bronchique et la restauration de la perméabilité de l'arbre bronchique sont d'autres aspects importants du traitement. À cette fin, on prescrit aux patients des médicaments expectorants broncho-lytiques. La racine d'Althea, l'acétylcystéine, le thermopsis, la feuille de psyllium, le lait chaud au soda et le miel possèdent de telles propriétés. Ces remèdes diluent bien les expectorations. Par toux obsessionnelle improductive, on entend par protivokashlevye.
  • En cas de pneumonie sévère avec dyspnée, la cyanose, oxygénothérapie hyperbare, est indiquée chez les patients.
  • L'oxygénothérapie est également prescrite aux patients atteints d'affections pulmonaires graves concomitantes pouvant entraîner des complications graves - insuffisance respiratoire. L'emphysème des poumons, la bronchite actuelle à long terme avec exacerbations fréquentes, la pneumosclérose.
  • Patients atteints de pneumonie, il est important de restaurer les défenses de l'organisme. Pour ce faire, ils reçoivent une gamma globuline. En poursuivant le même objectif, on prescrit également des vitamines aux patients (en particulier dans cette situation, la vitamine C et les vitamines du groupe B sont importantes). Des stimulants biogènes et des adaptogènes sont également utilisés - aloès, racine de ginseng, citronnelle, etc.
  • Les analgésiques sont utilisés pour soulager la douleur, qui est parfois à la pointe dans les cliniques de cette maladie.
  • Chez les patients âgés, les médicaments cardiovasculaires sont prescrits pour la prévention de l’insuffisance cardiovasculaire.
  • La thérapie par distraction est également utilisée: plâtres à la moutarde, enveloppements.
  • La thérapie physique est largement utilisée pour accélérer la résorption des infiltrats et prévenir les complications.

Traitement de suivi nécessairement effectué et radiographiquement dans les délais impartis.

Après la récupération, il est souhaitable de suivre un traitement au spa.