Traitement efficace de divers types d'arthrite des articulations

La guérison de la polyarthrite est possible, mais le processus est lent et difficile. Ceux qui veulent retrouver la santé devront changer leur mode de vie et éventuellement leur caractère. Qu'est-ce qui sera un assistant fiable dans la lutte pour des articulations saines et que ne fera-t-il que nuire? Nous comprendrons ensemble.

Il est important que la maladie puisse être guérie. Mais nous devons travailler très fort à ce sujet.

Poly signifie beaucoup. La polyarthrite affecte de nombreuses articulations. Cela peut se produire en même temps ou toutes les nouvelles articulations seront progressivement intégrées au processus. Le concept d'arthrite combine de nombreuses maladies inflammatoires des articulations, dans lesquelles les gaines des articulations (synovite) sont affectées par des lésions articulaires. Selon les causes de son apparition, il en existe plusieurs types. Par conséquent, lors de l'établissement d'un diagnostic général d'arthrite des articulations, le traitement de ses différents types sera différent. Les principaux types de maladie:

  • rhumatismale - affecte souvent les grosses et moyennes articulations;
  • rhumatoïde - avec des modifications immunitaires dans et autour du cartilage;
  • l'arthrite infectieuse est une conséquence de maladies infectieuses graves;
  • cristallin - causé par des troubles métaboliques;
  • psoriasique - inhérent chez les jeunes et se développe six mois après des lésions cutanées psoriasiques;
  • réactif - accompagné d'urétrite ou de conjonctivite. Le plus souvent, il est causé par une infection à Chlamydia.

Comment se manifeste la polyarthrite

Le premier des types d'arthrite rhumatismale articulaire mentionnés ci-dessus présente des symptômes instables, à savoir une transition rapide de l'inflammation d'une articulation à une autre. On l'appelle «rhumatisme volant». Elle se manifeste par des douleurs aiguës, un gonflement et une déformation des articulations. Leur mobilité est limitée par la douleur, la température de la peau au-dessus de l'articulation augmente, parfois avec des rougeurs. Il est caractéristique que la lésion des articulations soit symétrique et disparaisse en quelques jours.

La polyarthrite rhumatoïde ne peut initialement se manifester que par une sensibilité accrue aux changements climatiques. Il n'y a pas de douleur intense et le gonflement des articulations est à peine perceptible. Mais au fil du temps, la maladie progresse, la douleur s'intensifie, des engourdissements, des brûlures, des frissons aux extrémités inquiètent. Les patients ressentent la raideur matinale et la douleur lors de leurs déplacements. Parfois, la température augmente, l'appétit disparaît et certaines maladies des organes internes apparaissent. La symétrie est également inhérente à ce type d'arthrite.

La polyarthrite infectieuse apparaît après des maladies antérieures: tuberculose et brucellose, gonorrhée et syphilis, rubéole et scarlatine, dysenterie, chlamydia, ainsi qu’amygdalite chronique, grippe. Les articulations sont douloureuses, gonflées, la peau au-dessus d’eux devient rouge, la mobilité est limitée. Avec le traitement correct de la maladie sous-jacente passe rapidement.

La polyarthrite d'échange est caractérisée par le dépôt de divers sels dans les cartilages articulaires, qui les rendent rugueux avec des ulcérations et des fissures. Un exemple marquant de ce type est l'arthrite goutteuse. Lorsque la consommation excessive de gras, la viande, les aliments fumés et l'alcool est perturbé le métabolisme de la purine. Cela conduit à la déposition de sels d'acide urique dans les articulations - la goutte. Au début, le patient peut ne rien ressentir, mais lors de la cristallisation du sel, de graves douleurs apparaissent. Principalement affecté le gros orteil. Il gonfle et devient rouge. Les autres articulations sont touchées beaucoup moins souvent. Pendant une attaque, la température monte à 37-38 degrés. Nodules goutteux (dépôts de sel) - les tophi apparaissent sur la peau.

La goutte peut causer une douleur intense. La racine du problème est la malnutrition.

Malade, aidez-vous!

Comme vous l'avez déjà compris, la polyarthrite est une maladie complexe et durable. Et vous ne pouvez pas compter sur quelqu'un qui peut vous guérir complètement. Vous devez vous-même participer activement à cela. Le corps a une limite d'endurance, il faut le connaître et le respecter. Si les premiers symptômes de la maladie sont apparus, il est temps d'abandonner les habitudes qui affaiblissent votre corps. L'arthrite reposait sur l'abus d'aliments gras, de sucre et de féculents (pain et pommes de terre, tartes et gâteaux, bonbons), d'alcool et de tabac, et d'épices. Et cela aidait à stresser, exerçant leurs désirs sensuels et leur surcharge physique. Tout cela a contribué à l'accumulation de substances toxiques qui a duré des années. Maintenant, nous devons nous en débarrasser. Cela peut être fait en jeûnant.

Attention: le jeûne thérapeutique ne peut être fait que sous surveillance médicale!

La durée du jeûne dépend des circonstances individuelles. Après la réunion, la nutrition doit être radicalement modifiée. Mangez des céréales, des produits laitiers, plus de légumes et de fruits. Poisson très utile, faible en gras.

Évitez les brusques émotions, détendez-vous plus souvent, écoutez de la bonne musique, allez dans la forêt, nagez dans la piscine avec de l’eau chaude. S'il y a un excès de poids, vous devez perdre du poids - cela réduira la charge sur les articulations.

Traitement de la polyarthrite

Le traitement médicamenteux vise principalement à soulager la douleur et l’inflammation. Ce sont des anti-inflammatoires analgésiques et non stéroïdiens. Ces fonds permettent également de réduire les autres signes de la maladie - gonflement des articulations, frissons et brûlures.

Dans la polyarthrite infectieuse et réactive, des antibiotiques sont inclus dans le traitement. Le traitement est dirigé vers le site de l'infection.

Pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, nous avons utilisé des immunosuppresseurs, des médicaments hormonaux. La goutte (un trouble métabolique dans lequel les sels se déposent dans les articulations) est maintenant traitée avec succès en réduisant le niveau de la substance en cause dans le corps.

La physiothérapie est d'une grande importance. Ils soulagent efficacement la douleur, le gonflement et l'inflammation des articulations. Ceux-ci incluent massage, ultrasons, phonophorèse (exposition aux vibrations ultrasonores en association avec des médicaments), paraffine et ozocérite (applications thermiques avec un produit ressemblant à de la cire d’origine pétrolière), barothérapie (exposition à l’air à différentes pressions) et thérapie magnétique, exercices thérapeutiques.

Le traitement est effectué par des cours répétés à l'automne et au printemps, en période d'exacerbation saisonnière.

Une place spéciale est occupée par un traitement de spa. Ce sont des eaux minérales, de la boue de guérison naturelle, des massages sous-marins.

En raison de l'approche intégrée, du repos et de la bonne écologie, le traitement dans le sanatorium donne de bons résultats

Remèdes populaires

Le traitement donne un bon effet sabelnik. Coupez les tiges sèches de la plante, versez-la dans une demi-bouteille et versez 70% d'alcool. Trois semaines pour insister dans le noir. Prendre avant les repas pour 1 cuillère à thé ou 1 cuillère à soupe, diluer avec de l'eau. Dans les cas graves, prenez un petit verre trois fois par jour. Le traitement est mieux effectué pendant la saison froide. Buvez deux bouteilles de cette teinture. Elle a également frotté les articulations et faire des compresses.

Pommade de chélidoine: 1 partie du jus de chélandine est mélangée à 4 parties de vaseline, frottée dans les articulations plusieurs fois par jour.

De nombreuses limitations, maîtrise de soi et renoncement à soi-même, détermination ferme et persévérance vous aideront à vaincre une maladie comme la polyarthrite et à recouvrer la santé perdue.

Polyarthrite des articulations - symptômes et traitement. Informations détaillées et conseils utiles

La polyarthrite ou des lésions simultanées de plusieurs groupes d'articulations ne constituent pas une maladie distincte, mais le résultat d'autres pathologies. Avec la polyarthrite, toute la structure articulaire est suffisante, à savoir les vaisseaux, les nerfs, les muscles, les ligaments, les capsules, les ménisques et, plus important encore, les plaques cartilagineuses. Sous l’influence d’un certain facteur, agent inflammatoire et comorbidités articulaires, se déclenche un mécanisme du processus infectieux-inflammatoire qui entraîne la destruction des tissus osseux et cartilagineux, limitant ainsi la biomécanique de l’organe. Cette pathologie est caractéristique de toutes les personnes, sans distinction de sexe ou d'âge. Par conséquent, toutes les personnes sensées devraient tout savoir sur l’arthrite articulaire, les symptômes et le traitement.

Classification, liste des motifs

Une lésion multiple non ordinaire d'articulations inflammatoires ou d'arthrite des articulations a son trait particulier, à savoir plusieurs articulations de différentes zones de l'appareil locomoteur simultanément ou progressivement s'enflamment, et non de manière jumelée comme cela se produit habituellement avec l'arthrite, l'arthrite déformant l'arthrite. L'étiologie et la pathogenèse de la polyarthrite - elles sont identiques à l'arthrite, c'est-à-dire que la structure de la structure articulaire est perturbée par l'abrasion de la plaque cartilagineuse, l'apparition d'os nus avec ostéophytes + fausses articulations. Ensuite, le corset musculo-ligamentaire est impliqué et la fonction motrice des articulations est partiellement ou totalement limitée. Pour le concept le plus complet de photo joint articulation polyarthrite.

C'est important! Le tableau clinique de l'arthrite se manifeste dans plusieurs articulations, ce qui est très handicapant. Au premier signe de maladie, contactez immédiatement votre traumatologue ou votre rhumatologue.

Classification de la polyarthrite selon le type de facteurs causant la pathologie:

Attention! La polyarthrite est causée par des infections virales telles que le SRAS. L'intoxication alimentaire provoque également une inflammation de plusieurs articulations (le plus souvent les membres inférieurs et supérieurs). Après la cessation de la maladie - tous les symptômes de la polyarthrite disparaissent.

Les types de diagnostic, c’est-à-dire les examens de laboratoire et instrumentaux effectués après un examen général par un traumatologue, un chirurgien ou un rhumatologue, déterminent quel type de cancer affecte exactement le corps.

Image symptomatique

Pour chaque type de polyarthrite, les symptômes individuels sont particuliers. Cela dépend du type principal ou d'une maladie somatique. Par conséquent, chaque type est symptomatiquement caractérisé individuellement, à savoir:

  • La polyarthrite sur fond de rhumatisme se manifeste par une douleur migratrice, c’est-à-dire que la douleur aiguë d’une articulation peut s’apaiser et que, dans l’autre, elle peut commencer, et ainsi de suite, tout au long de la chaîne. Les manifestations de la polyarthrite dépendent directement du type de pathologie. En plus du syndrome douloureux (se développant la nuit), les patients présentent une paralysie complète ou partielle des mouvements des articulations déformées ou gonflées. Avec la progression de la maladie, la douleur augmente, l'état général s'aggrave et des signes neurologiques s'y joignent; brûlure, engourdissement + frissons. En plus des lésions articulaires causées par les rhumatismes, d'autres systèmes tels que: cardiovasculaire, urinaire et digestif, sont également endommagés. Par conséquent, ces patients souffrent d'hypertension, d'arythmie, de fibrillation auriculaire, de douleurs cardiaques avec irradiation à l'épaule gauche ainsi que de douleurs à l'abdomen épigastrique, de troubles gastro-intestinaux et de dysfonctions dysuriques.
  • L'arthrite infectieuse multiple (qui touche souvent les articulations du genou et de l'épaule) se caractérise cliniquement par les symptômes suivants: douleur, gonflement léger et trouble partiel du mouvement. Tous les symptômes disparaissent après un traitement médical complet. La polyarthrite de ce type d'articulation consiste en un traitement hospitalier ou ambulatoire sous la surveillance d'un médecin.
  • La forme cristalline des pathologies des articulations est caractérisée par les symptômes suivants: douleur intense aux articulations des pieds, des mains, moins souvent des genoux ou de la colonne vertébrale. Les articulations sont enflées, douloureuses. Certains conglomérats (tophi) sont visibles autour de l'articulation. La biomécanique est complètement cassée. Mouvement difficile et très douloureux. Les patients ayant des organes locomoteurs réagissent aux changements météorologiques. Si la maladie est déclenchée, la flore microbienne participe à la destruction avec la température, les nausées, le réflexe nauséeux, la suppuration de l'articulation.

Les patients atteints de maladies de l'appareil locomoteur, quels que soient le stade et le type de maladie, s'intéressent à: l'arthrite des articulations, le traitement médicamenteux. Après examen et détection de certains symptômes, il est recommandé de procéder à un examen dans des centres spécialisés.

Technique thérapeutique

Avant la nomination du traitement, il est nécessaire de réaliser des études de diagnostic en tant que laboratoire et en investissant de manière déterminante pour déterminer la cause. Pour le diagnostic d'arthrite multiple, une analyse par test mettant en évidence un facteur rhumatoïde est réalisée. Selon les statistiques, environ 30% des cas chez les patients étudiés montrent la présence d'un facteur. Des anticorps d'origine antinucléaire sont présents dans le sang. Cela peut être une polyarthrite rhumatoïde multiple séropositive, il s’agit d’une forme grave de la maladie. Dans la goutte, on trouve une grande concentration de purines, et dans infectieuse - un grand titre de leucocytes, toxines et enzymes du processus inflammatoire.

Sur la base des résultats de l'examen, un traitement individuel est prescrit.

Le traitement de la polyarthrite comprend les médicaments suivants:

  • analgésiques atteints du syndrome de la douleur: Analgin, Baralgin, y compris les médicaments du groupe de médicaments, en fonction de l'intensité de la douleur;
  • médicaments non stéroïdiens: Diclofenac, Dikloberl, Ibuprofen, Movalis, Voltaren, Metindol, Butadion, Naproxen;
  • médicaments sur ordonnance du groupe TSOG1 ou TSOG2 (inhibiteurs non sélectifs des enzymes);
  • antispasmodiques: No-Shpa, Spazmalgon;
  • myorelaxants périphériques et centraux: Papaverine, Sirdalud Mydocalm, Baclofen;
  • les chondroprotecteurs: Hondrolone, Hondroxide, Alflutop, Rumalon, Hondrotin + Glucosamine;
  • vitamines: B12, B1, B6, A, D, PP;
  • médicaments antioxydants: vitamine C;
  • médicaments qui augmentent l'immunité: interféron alpha;
  • blocage intra-articulaire: Novocain, Canal ou Hydrocortisone;
  • désensibilisateurs: Tavegil, Suprastin, Dimedrol;
  • massages et exercices thérapeutiques.

Le type de cristal de pathologie de la polyarthrite de la liste ci-dessus est soumis à un ajustement du niveau des sels, des micro et macroéléments, ainsi que de l'acide urinaire et oxalique. Allopurinol et Urodan sont ajoutés au schéma thérapeutique. Un point est ajouté au schéma: traitement de désintoxication. Tous les types de polyarthrite comprennent l’ajustement de la ration nutritionnelle, qui exclut les boissons au poivre, gras, frites, épicées et amères, ainsi que les boissons acides, sucrées, alcoolisées et non gazeuses.

C'est important! En cas de polyarthrite rhumatoïde à plusieurs mains, les réponses immunitaires sont modulées à l'aide de cytostatiques (cytostatiques anticancéreux), du groupe immunosuppresseur (suppresseurs chimiques de l'immunité).

La méthode des anticorps monoclinaux est également utilisée (la dernière technique thérapeutique). En cas de déformation complète des doigts, les mains sont exécutées - remplacement de l'endoprothèse de toutes les articulations touchées.

Médecine traditionnelle: recettes

Le traitement de la polyarthrite articulaire avec des remèdes populaires associé à un traitement médicamenteux apportera de grands avantages pour guérir la maladie:

  • Teinture d’aiguilles d’épinette: 200g d’aiguilles sont écrasées à fond et versez 500 ml de vodka. Insister 7-10 jours. Cette teinture frotte les articulations douloureuses.
  • Friction de la propolis et de la vodka: 50g de propolis + 100ml de vodka. Infusé 7 jours. Frottez les articulations 3 à 5 fois par jour. Cours de traitement: jusqu'à récupération complète.
  • Teinture d'ail sur alcool et miel: 150g d'ail émincé + 100g de miel + 50-100 ml d'alcool à usage médical. Insister 10 jours. Frottez les points douloureux 2 fois par jour. Après broyage, mettez dessus kulechek, laissant pour une heure.
  • Pommade d'hellébore caucasienne: une cuillère de poudre d'hellébore + une cuillère de miel d'abeille + une cuillère de poudre de moutarde et de saindoux. Remuez bien et laissez dans un endroit chaud et sombre pendant 10 jours. Utilisation ultérieure comme pommade.
  • Teinture de boutons de bouleau: 200 g de poudre de boutons de bouleau séchée versent 0,5 litre d'eau bouillante, insistez jour. Il est recommandé de boire 50 ml une ou deux fois par jour avant les repas.
  • Bardane + miel: la racine coupée est versée avec un litre de vodka, un mois est brassé. Cette teinture essuie les articulations.

Avant d'utiliser des teintures ou des onguents traditionnels, il est recommandé de consulter un médecin.

Les maladies articulaires, c’est-à-dire la défaite simultanée de plusieurs groupes différents, constituent un défi de taille. L'identification en temps voulu de la cause et son élimination aideront à éviter la multitude de complications du système musculo-squelettique entraînant des lésions d'autres organes et systèmes vitaux. De plus, le patient, armé des informations nécessaires, ne permettra pas le passage de la maladie au stade chronique avec l'attribution d'un groupe de personnes handicapées.

Quelle est la différence entre l'arthrite et la polyarthrite?

L'arthrite et la polyarthrite sont des processus inflammatoires dans une ou plusieurs articulations. Il existe plusieurs types de maladies causées par un traumatisme, une infection, un exercice excessif et de mauvaises habitudes. Les deux maladies sont accompagnées d'une douleur intense dans les articulations mobiles, d'un gonflement et d'un mouvement limité. Aux premiers symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin et suivre strictement ses recommandations.

La principale différence entre l'arthrite et la polyarthrite réside dans l'étendue des dommages aux articulations du corps.

Qu'est-ce que la polyarthrite et l'arthrite?

Les deux maladies affectent les articulations de n’importe quelle partie du système musculo-squelettique. Avec l'arthrite, un composé mobile est enflammé et avec la polyarthrite, plusieurs. C'est toute la différence essentielle. Sinon, les maladies sont similaires - les causes, les symptômes, les types et le traitement sont les mêmes. La forme la plus grave et la plus incurable est la polyarthrite rhumatoïde, lorsque la pathologie s'étend des petites articulations aux tissus volumineux et voisins. Les processus inflammatoires ont plusieurs causes:

  • les infections;
  • troubles auto-immuns;
  • l'obésité;
  • perturbations hormonales;
  • haltérophilie régulière;
  • mauvaises habitudes
  • mauvais régime

Si vous ne traitez pas l'inflammation des articulations ou la principale maladie qui a provoqué l'arthrite, celle-ci peut entrer dans la phase de la polyarthrite.

Quelles sont les maladies similaires?

Les symptômes

Selon le type d'inflammation articulaire, le tableau clinique peut être exprimé en fièvre, éruptions cutanées, apparition de tophi. La polyarthrite rhumatoïde et la polyarthrite sont graves et présentent des symptômes communs qui se manifestent dans les domaines suivants:

  • douleur articulaire sévère;
  • gonflement;
  • hyperémie de la peau;
  • mouvement limité;
  • raideur des membres après le réveil du matin;
  • malformation articulaire;
  • atrophie des muscles et des tissus entraînant un handicap.
Retour à la table des matières

Traitement des deux pathologies

Le traitement est prescrit après avoir déterminé la cause de la maladie. L'arthrite d'étiologie infectieuse est traitée avec des antibiotiques. Pour le type goutteux, les médecins recommandent un régime qui régule le niveau d'acide urique dans le corps. La polyarthrite rhumatismale est incurable, mais il est possible de soulager l’état du patient en utilisant des préparations à base d’or, des onguents et des comprimés anti-inflammatoires - Diclofenac, Ibuprofen, Ketonal, Piroxicam. Médicaments hormonaux efficaces - Prednisolone, Dexaméthasone, Triamcinolone.

Le complexe nommé physiothérapie - électrophorèse, massage, thérapie magnétique, thérapie de boue, régime, exercice, méditation et yoga. Le traitement folklorique est l’utilisation externe et interne de tisane provenant de renouée, d’ortie, de sauge, de camomille, de foin de blé, de réglisse et d’aiguilles de pin.

En quoi les maladies sont-elles différentes?

L'arthrite se distingue de la polyarthrite par sa particularité: elle peut survenir sous une forme migratrice. C'est-à-dire qu'étant apparue dans un joint, la maladie finit par passer à un autre. Si la maladie n'est pas traitée, une maladie rhumatismale se développe à partir du type migrateur. Une caractéristique de l’arthrite multiple est qu’elle peut toucher plusieurs articulations à la fois ou de façon séquentielle.

Causes et traitement de la polyarthrite rhumatoïde

Préparations pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (ci-après RP), il est important d'utiliser correctement. La RP est une maladie chronique. La pathologie se développe en raison de complications après la maladie ou est une maladie indépendante. La qualité de vie dans cette maladie est considérablement réduite.

Pathogenèse de la polyarthrite

En règle générale, chez les personnes de plus de 30 ans, il existe un début de polyarthrite rhumatoïde d'origine auto-immune. Lorsque RP développe un processus inflammatoire. Les changements ultérieurs dans les articulations sont associés à ce désordre dans le corps. Sous l'influence de divers facteurs, le système immunitaire commence à attaquer les tissus du corps, les percevant comme un objet étranger. La protection échoue et le cerveau envoie à tort un signal au corps concernant le danger.

En raison de conditions immunopathologiques, les structures cartilagineuses articulaires sont affectées. Une pathologie progressive stable détruit les petites articulations. La polyarthrite rhumatoïde, de nature systémique, se caractérise par une évolution lente. Il affecte 5 articulations ou plus. L'immunité est impuissante, il est donc très difficile d'être traité. Aux derniers stades de la maladie, l'immobilité complète se développe dans l'articulation. Les manifestations tardives de polyarthrite semblent pitoyables.

Facteurs étiologiques de la polyarthrite rhumatoïde

Les causes exactes de cette maladie systémique grave n'ont pas encore été étudiées. La cause principale est une immunité altérée. Les experts ont conclu que le facteur héréditaire joue un rôle important. Les personnes génétiquement prédisposées sont à risque. Parfois, une maladie survient comme complication d'une pathologie différente.

Les personnes en âge de travailler sont les plus exposées à la maladie. La polyarthrite rhumatoïde affecte le plus souvent les femmes. Cependant, cette maladie survient même chez les enfants.

Les processus de développement du RP sont déclenchés par les facteurs suivants:

  • l'hypothermie;
  • effets négatifs du rayonnement ultraviolet;
  • altération hormonale du corps;
  • stress émotionnel constant;
  • exposition à divers microorganismes;
  • prendre certains médicaments;
  • infections latentes paresseuses;
  • interventions chirurgicales;
  • hypersensibilité du système immunitaire - réactions allergiques;
  • la destruction des articulations est souvent causée par l'angine.

La maladie n'a pas de saisonnalité. La nature chronique de la maladie est considérée comme son trait distinctif. Pendant de nombreuses années, la polyarthrite chronique peut se développer sous une forme latente. Puis, souvent à 50 ans, la pathologie se manifeste soudainement.

Signes cliniques typiques

Une telle maladie auto-immune commence souvent par temps froid.

Dans la période latente de la pathologie, les signes suivants sont notés:

  • augmentation de la transpiration locale;
  • douleur musculaire;
  • perte de poids déraisonnable;
  • la faiblesse;
  • fatigue générale.
  • augmentation de la température non motivée.

Une caractéristique est l'apparition subaiguë ou aiguë de la pathologie. Dans la plupart des cas, il existe une première option avec des symptômes flous. La grande majorité des cas de polyarthrite commence par une inflammation des articulations du poignet, des articulations des doigts. Habituellement, la maladie se trouve dans la phase active. Il existe des signes spécifiques de pathologie auto-immune.

Les glandes salivaires et lacrymales sont endommagées. La température corporelle augmente. Les douleurs prolongées dans la nature sont des douleurs musculaires, aggravées la nuit. Une transpiration excessive se produit. Les ganglions lymphatiques augmentent. Une maladie systémique grave se développe progressivement.

Les articulations sont enflammées de manière symétrique - c'est une caractéristique de la polyarthrite rhumatoïde. Les tendons musculaires sont également touchés. Au fil du temps, les subluxations se produisent dans les articulations. À l'arrière du poignet, la masse musculaire est atrophiée. Chez 20% des patients, des nodules rhumatoïdes sont détectés - des éruptions nodulaires atteignant 2 cm de diamètre, des dépôts de fibrine apparaissant dans la partie supérieure des villosités synoviales. La main rhumatoïde se forme lorsque les articulations se déforment.

Des changements pathologiques similaires se produisent avec le pied. Une polyarthrite rhumatoïde du pied se développe dans le cadre d'un processus auto-immun. Le développement du pied plat se produit en raison de la défaite de petites articulations. Une déformation des doigts en forme de marteau se produit lors de la formation d'un pied plat transversal. Il y a une déviation excessive vers l'extérieur.

Caractérisé par un manque d'appétit. Progressivement, le processus pathologique affecte les organes internes. Le traitement est prolongé et compliqué lorsque la PR affecte le système nerveux, le myocarde, les organes respiratoires et les reins. Peu à peu, la violation de leurs fonctions. Un trouble secondaire se développe - arthropathie inflammatoire. L'inconfort provoque une sensation d'engourdissement et provoque une atrophie musculaire.

Il y a une baisse constante de l'humeur. Le développement progressif chronique de la maladie est caractéristique. Pratiquement pas de périodes de lumière. Il y a une tendance à la rechute. La raideur matinale des articulations pendant 30 minutes et plus crée de nombreux problèmes. Gonflement des articulations est un symptôme lumineux.

En médecine, différentes options sont décrites:

  1. Dans l'enfance, une polyarthrite rhumatismale juvénile peut survenir. Cette maladie est diagnostiquée chez les filles. La colonne cervicale et les articulations de la mâchoire sont touchées.
  2. Une fièvre épuisante et des frissons surviennent dans la polyarthrite pseudo-septique. Le patient ne présente aucun signe d'articulation malade. Cette pathologie survient dans le contexte d'un traitement inadéquat de la polyarthrite rhumatoïde.
  3. Dans la polyarthrite rhumatoïde classique, il se produit une destruction articulaire. La pathologie est lente.

Parfois, la maladie est difficile à reconnaître car elle présente de nombreux visages. Les complications de la pathologie sont extrêmement dangereuses. Dans 70% des cas, il y a une perte de capacité professionnelle.

Méthodes d'examen diagnostique

Le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde est très important. Il n'y a pas de marqueur précis pour cette maladie auto-immune. Le diagnostic de laboratoire est utilisé pour identifier une pathologie progressive progressive. Sur la base d'un ensemble de critères, le médecin traitant tire une conclusion à propos de la maladie.

Les procédures de diagnostic suivantes aident à identifier la maladie:

  1. À l'aide de plusieurs tests, vous pouvez déterminer le facteur rhumatoïde (RF). L'échographie Doppler est considérée comme disponible pour l'examen des articulations.
  2. Le degré d'endommagement des articulations peut être déterminé par rayons X. Cependant, la radiographie peut ne pas aider à détecter la maladie à ses débuts.
  3. L'IRM convient mieux au diagnostic précoce. L’analyse la plus fiable et spécifique est considérée comme l’ADC.
  4. Les modifications caractéristiques de la RP sont détectées par les résultats des analyses histologiques. La gravité de la pathologie peut être déterminée à l'aide d'un test sanguin clinique. Avec un long cours de RP, le niveau d'hémoglobine diminue.

Tactiques de traitement de pathologie

Il existe de nombreuses façons de traiter la maladie. Seul un spécialiste sait traiter la polyarthrite rhumatoïde.

Le traitement comprend les activités suivantes:

  1. L'ibuprofène, l'indométhacine et le naproxène soulagent l'inflammation. Il existe de nombreux médicaments pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.
  2. Les moyens de base comprennent la D-pénicillamine, les sulfamides. Ces médicaments efficaces de nouvelle génération peuvent provoquer une rémission. Dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, l’effet cliniquement significatif de l’utilisation de ces médicaments apparaît lentement.
  3. Le diclofénac aide à réduire la douleur, à réduire l'inflammation et à réduire l'enflure. Les glucocorticoïdes sont utilisés si le traitement par AINS ne donne pas de résultats positifs. Pommade Indomethacin, Ketoprofen, Nikofleks-crème doucement frotté dans la zone touchée.
  4. Cures longues efficaces utilisant l’étanercept, l’adalimumab et l’inflikimab. La pommade RP Diclofenac à base d’AINS procure un effet bénéfique.
  5. Les médecins recommandent d'appliquer une compresse imbibée d'une solution de lidocaïne, d'héparine, de dimexidum et de diclofénac sur les points douloureux. Si vous utilisez uniquement la pommade, l'effet souhaité ne sera pas. L'automédication ne vaut pas la peine d'être faite.
  6. La plasmophorèse et la lymphocytophorèse sont utilisées efficacement. Il n'est pas recommandé d'appliquer une pommade contenant une substance active pendant longtemps à la maison.
  7. La rééducation pour la polyarthrite rhumatoïde doit être sous la surveillance d'un spécialiste. La thérapie par l'exercice, la physiothérapie sont utilisées pour améliorer l'état du patient.
  8. Une bonne alimentation avec la polyarthrite rhumatoïde améliore l'effet de l'utilisation de médicaments. Manger des sucreries et des plats épicés n'est pas recommandé.
  9. Pommade Piroxicam supprime le processus inflammatoire. Il est recommandé d'associer ce médicament à des médicaments sous d'autres formes.
  10. Diverses options de thérapie par l'exercice, yoga. Les exercices peuvent être effectués à la maison. Il est important de limiter le travail physique.

Mesures préventives

Les facteurs déclenchants de la maladie doivent être éliminés. Un ensemble des mesures suivantes aidera à préserver la santé des articulations:

  • besoin de nourriture épargnée avec polyarthrite rhumatoïde;
  • utilisation de pneus orthopédiques;
  • prévention des maladies chroniques;
  • utilisation de méthotrexate tel que prescrit par un médecin;
  • l'hypothermie devrait être exclue;
  • thérapie d'exercice. La thérapie physique pour la polyarthrite rhumatoïde est nommée par un spécialiste;
  • alimentation équilibrée;
  • il est important de se débarrasser des mauvaises habitudes;
  • visite d'un rhumatologue tous les six mois.

Polyarthrite rhumatismale: action efficace pour une guérison rapide

La polyarthrite rhumatismale est une maladie inflammatoire qui se manifeste par une lésion chronique de grosses articulations: genou, coude, hanche et cheville. En outre, la maladie affecte les cellules nerveuses et les cellules musculaires du cœur (cardiomyocytes). Moins fréquemment, les petites articulations des mains, des pieds, des poignets et des chevilles sont impliquées dans le processus pathologique. La bactérie streptocoque est à l’origine du développement de la maladie. La maladie est toujours précédée d'une infection aiguë du système nasopharyngé: amygdalite, otite moyenne, sinusite, laryngite. En plus des articulations, la maladie endommage les organes internes, le plus souvent la valve cardiaque, ce qui peut entraîner une maladie cardiaque.

Pathogenèse

La polyarthrite rhumatismale est une manifestation du rhumatisme, qui se caractérise par des lésions des articulations et des tissus inflammatoires, ainsi que du système cardiovasculaire. La maladie se développe sur le fond d'une infection aiguë ou chronique avec une sensibilité accrue à celle-ci. Une telle infection peut même être un simple rhume, mais il s’agit le plus souvent de foyers purulents tels que l’amygdalite et la sinusite.

Les facteurs de départ de la maladie sont certains types de bactéries: les streptocoques bêta-hémolytiques du groupe A. Après avoir pénétré dans l'organisme humain, ils provoquent des maladies infectieuses aiguës: amygdalite (mal de gorge), otite moyenne, sinusite. Cependant, toutes les personnes qui ont mal à la gorge ne sont pas devenues victimes de polyarthrite rhumatismale. La maladie ne se développe que si le corps contient des anomalies du système immunitaire. Selon les statistiques médicales, cette complication n'est observée que chez 3% des personnes infectées par le streptocoque.

De plus, plusieurs facteurs d'affaiblissement du corps peuvent provoquer la maladie:

  • affaiblissement du système immunitaire;
  • manque de vitamines et de minéraux;
  • facteur neurogène;
  • surcharge physique importante;
  • hypothermie

La première crise de polyarthrite rhumatismale survient souvent après une hypothermie grave, par exemple, après avoir nagé dans une rivière froide en été ou après une surcharge physique intense. En outre, la cause de la maladie peut être un stress psycho-émotionnel. Le système nerveux peut rapidement affecter l’apparition de la maladie; par exemple, la détresse émotionnelle et l’anxiété peuvent conduire à une polyarthrite rhumatismale plus aiguë.

Beaucoup de gens croient à tort que le rhumatisme articulaire aigu est une maladie des personnes âgées. Cependant, ce n'est pas le cas. À l'inverse, la maladie est plus fréquente chez les enfants, les adolescents et les jeunes si leurs organismes sont prédisposés aux infections à streptocoques.

L'essence de la maladie est une inflammation de la membrane synoviale des articulations, dans laquelle se développent en parallèle une cardite rhumatismale et d'autres organes. Cependant, ce sont principalement les grosses articulations qui sont touchées, moins souvent - les petites articulations des mains et des pieds.

Par conséquent, lorsque le médecin dit qu’un mal de gorge est une maladie perfide, vous devriez le croire sur parole. Si vous ne devez pas traiter de maladies infectieuses d'origine streptococcique, une complication peut se développer sous la forme de rhumatisme articulaire aigu. Il est également dangereux de se soigner soi-même, cela peut aggraver l'évolution de cette maladie.

Symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

Les symptômes de la maladie se manifestent brusquement et toujours de manière inattendue. Après avoir souffert d'un mal de gorge ou d'une sinusite, cela peut prendre plusieurs semaines et la personne semble se sentir en bonne santé. Soudainement, la santé se dégrade fortement et les symptômes se manifestent violemment. Le patient a:

  • une forte augmentation de la température corporelle à 38–39 ° C, accompagnée de fièvre;
  • inflammation des articulations accompagnée de douleur, rougeur de la peau et gonflement des articulations.

J'aimerais m'attarder sur la douleur liée à la polyarthrite rhumatoïde. Premièrement, la nature des sensations douloureuses diffère considérablement des autres types de polyarthrite. Deuxièmement, elles sont si intenses que le moindre mouvement provoque une douleur intense. De plus, la douleur a un caractère "volatile" et peut migrer, en changeant de localisation tous les deux à trois jours. Ces symptômes durent environ 20 jours, puis disparaissent, ce qui induit le patient en erreur. Il lui semble que la maladie est passée, cependant, ce n'est pas du tout le cas. C'est la ruse de cette maladie.

Après la disparition des symptômes aigus, la polyarthrite rhumatismale poursuit sa procession victorieuse à travers le corps - elle frappe la valve cardiaque. Il convient de rappeler que seul un traitement rapide de la maladie au stade le plus précoce peut protéger le corps contre les complications. Au cours de la maladie, la déformation des articulations et l’atrophie musculaire ne sont pas observées, ce qui indique une évolution bénigne de la maladie.

Les méthodes modernes de traitement peuvent raccourcir l’évolution de la maladie à plusieurs jours. Par conséquent, il est préférable de traiter les rhumes à temps afin de ne pas entraîner de complications.

Diagnostic de la maladie

Un diagnostic différentiel avec les maladies suivantes est requis:

  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • arthrite infectieuse - allergique;
  • certains types d'arthrite et de rhumatismes.

La maladie diagnostiquée est assez simple. Pour ce faire, notez les points suivants:

  • symétrie de la lésion;
  • nature migratoire et volatile de la douleur;
  • considérer quelles articulations sont touchées;
  • identifier les anticorps anti-streptocoques;
  • diagnostiquer en temps voulu les complications cardiaques (dommages à la valve).

Pour ce faire, effectuez une série d’études de laboratoire:

  • numération globulaire complète;
  • analyse d'urine;
  • détection du facteur rhumatoïde;
  • test sanguin biochimique;
  • détection des streptocoques;
  • examen du liquide synovial;
  • électrocardiogramme (ECG).

Dans certains cas, la polyarthrite rhumatoïde peut imiter un rhumatismal, c’est-à-dire démontrer des symptômes caractéristiques de la polyarthrite rhumatismale: procéder à une douleur à haute température, volatile et migratoire. Cependant, dans la polyarthrite rhumatoïde, on observe une douleur dans les articulations pendant trois et quatre semaines, ce qui n'est pas le cas pour l'évolution bénigne de la polyarthrite rhumatismale.

En outre, la présence de maladies rhumatismales peut entraîner des modifications du muscle cardiaque, qui se développent plusieurs semaines après le début du processus inflammatoire.

Comment traiter le rhumatisme articulaire aigu

Le traitement de la polyarthrite rhumatismale n'implique aucune méthode de traitement radicale. Dans ce cas, le schéma thérapeutique ressemble à ceci:

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les médicaments de ce groupe ont des effets anti-inflammatoires, analgésiques et antipyrétiques. L'acceptation des anti-inflammatoires peut durer longtemps et parfois tout au long de la vie du patient. A cette fin, les médicaments suivants sont prescrits:

Le fait que les médicaments du groupe des AINS puissent causer l’ulcère gastroduodénal et le bronchospasme constitue une difficulté particulière dans l’utilisation de ces médicaments. Par conséquent, ils doivent être utilisés avec prudence chez les personnes atteintes de maladies chroniques du poumon et du système digestif.

Médicaments antirhumatismaux

Ceci est un groupe de médicaments qui peuvent arrêter et ralentir la progression des maladies rhumatismales. Ceux-ci comprennent:

  • méthotrexate;
  • le léflunomide;
  • la sulfasalazine;
  • azathioprine.

Corticostéroïdes

Les préparations de ce groupe éliminent parfaitement l'inflammation et soulagent la douleur. Cependant, ces médicaments sont prescrits dans des cas extrêmes, car ils ont des effets indésirables graves. Ces médicaments comprennent:

Des injections de corticostéroïdes sont parfois injectées dans la cavité articulaire.

Antibiotiques

Les premiers prescrivent des médicaments qui arrêtent l’effet des streptocoques. C'est principalement:

En cas de besoin, prescrire des médicaments d'un autre groupe d'antibiotiques. Également prescrit des médicaments qui améliorent le métabolisme.

Immunosuppresseurs

Les préparations de ce groupe inhibent la réplication cellulaire, ce qui réduit l'activité du système immunitaire. Ce groupe comprend:

  • certains corticostéroïdes;
  • la cyclosporine;
  • azathioprine.

Si le patient a des anomalies dans le travail du cœur, un repos strict au lit est alors prescrit. Si de tels symptômes ne sont pas observés, le médecin vous prescrira des médicaments à des fins prophylactiques afin de maintenir une activité cardiaque normale.

La diététique joue un rôle important dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Le patient doit surveiller attentivement son régime alimentaire. Le régime devrait inclure:

  • aliments riches en protéines (viande, haricots, pois);
  • légumes et fruits contenant les vitamines C et K (abricots secs, dattes, pommes de terre au four, raisins secs, kaki).
  • Il est nécessaire de limiter la consommation de sel, d'alcool et de nicotine.

Différences polyarthrite rhumatismale de rhumatoïde

Contrairement aux idées reçues, la polyarthrite rhumatismale et la polyarthrite rhumatoïde sont deux maladies différentes, chacune ayant ses propres causes et symptômes. Ils ne sont unis que par le syndrome articulaire, qui présente une similitude commune dans les manifestations. La polyarthrite rhumatismale est une maladie moins grave qui, avec un traitement rapide, passe sans conséquences désagréables. Mais rhumatoïde est une maladie auto-immune systémique qui affecte les organes internes et conduit à des déformations des articulations et à une atrophie musculaire.

La cause de l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme, qui résulte d'une maladie infectieuse (mal de gorge, sinusite). La maladie débute de façon aiguë. À haute température, il existe une lésion symétrique de grosses articulations, douloureuse au toucher. La polyarthrite rhumatoïde se caractérise par la volatilité ou la migration de la douleur. Le principal danger de cette maladie est qu’en cas de traitement inadéquat ou d’absence de traitement, la valve cardiaque est généralement touchée, ce qui peut provoquer un seuil cardiaque. Il est à noter que cette forme de polyarthrite est très bien étudiée et permet une guérison rapide en un temps record.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie très complexe car son étiologie reste inconnue à ce jour. La maladie n'a pas d'apparition aiguë, elle apparaît lentement et progressivement. Il n'y a pas non plus de douleurs aiguës, elles sont modérées et chroniques. En outre, la polyarthrite rhumatoïde affecte principalement les petites articulations des mains, des pieds, des poignets et des chevilles. Au fil du temps, les grosses articulations sont également impliquées dans le processus pathologique. Rigidité, rougeur et gonflement observés de la zone touchée. Ensuite, il ne reste pas longtemps à attendre la manifestation principale de cette maladie - la déformation des articulations. Il convient également de noter qu'il existe certaines difficultés dans le traitement de cette forme de polyarthrite, car la cause de son développement est inconnue. L'évolution de la polyarthrite rhumatoïde est moins favorable que la rhumatologie.

Remèdes populaires dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde

Les prescriptions en médecine traditionnelle peuvent être très efficaces dans le traitement du rhumatisme articulaire aigu. Pour soulager l’état général du patient et éliminer le syndrome douloureux, utilisez diverses herbes médicinales. Mais avant de commencer un traitement avec des méthodes traditionnelles, vous devez consulter votre médecin et suivre ses recommandations et ses rendez-vous.

En tant que médicaments utilisés:

  • le curcuma, qui peut être ajouté à différents plats et lait;
  • curry, ajouter également à la nourriture et au lait;
  • décoction de camomille compresse chaque jour avant le coucher;
  • chélidoine - ils lubrifient les articulations touchées;
  • propolis - il est appliqué sous forme de compresse pour les articulations douloureuses quotidiennement au coucher, pendant une semaine.

Prévention de la polyarthrite rhumatismale

Pour la prévention des maladies, vous devez respecter les règles suivantes:

  • il est nécessaire de traiter toutes les maladies infectieuses en temps voulu, en particulier celles causées par le streptocoque;
  • traiter complètement les maladies chroniques;
  • réadaptation rapide des dents malades;
  • être surveillé régulièrement par un cardiologue et un rhumatologue;
  • contre le rhume, la grippe, les infections virales respiratoires aiguës et les infections respiratoires aiguës, reposez-vous au lit et ne vous laissez pas traiter "sur pied";
  • éviter les courants d'air et l'hypothermie;
  • éviter les efforts physiques intenses;
  • bien manger;
  • mener une vie saine;
  • s'engager dans une quantité modérée de thérapie physique.

Quel est le traitement de la polyarthrite - traitement traditionnel et populaire?

Le traitement de la polyarthrite n’est pas un processus facile et long. Une personne souffrant d'inflammation des articulations est confrontée à de nombreux inconvénients.

Les sensations douloureuses désagréables, la rigidité des mouvements nuisent à la qualité de la vie.

La polyarthrite est très difficile à traiter, mais elle peut être surmontée

Mais si vous effectuez le traitement approprié, la polyarthrite peut être surmontée. Thérapie traditionnelle et populaire vient à la rescousse.

Approche générale du traitement des maladies inflammatoires des articulations

Pour vous débarrasser des maladies inflammatoires des articulations, vous devez choisir la bonne tactique thérapeutique et adapter votre mode de vie.

Le succès du traitement de l’arthrite articulaire ne dépend pas seulement des prescriptions du médecin, mais également de l’aspiration du patient à vaincre la maladie de toutes ses forces.

Pour parvenir à un rétablissement complet, vous devez adhérer à ces principes:

  • Le traitement par anti-inflammatoires basiques (DMARD) doit commencer le plus tôt possible.
  • Les médicaments doivent être aussi actifs que possible. Le schéma thérapeutique doit être revu tous les 2 à 6 mois.
  • Les mesures thérapeutiques dépendent des manifestations cliniques et de l’activité de la maladie;
  • Les facteurs pouvant entraîner une exacerbation de la maladie doivent être évités: tabagisme, alcool, non-respect du régime alimentaire, exercice excessif;
  • Le poids corporel idéal devrait être maintenu.

Seul un médecin peut prescrire le traitement approprié pour la polyarthrite.

Pour éliminer la polyarthrite, le traitement médicamenteux est le plus influent. Le traitement médicamenteux vise à corriger divers processus pathologiques dans le corps humain.

Certains médicaments agissent sur la cause de la maladie, d'autres éliminent le mécanisme de développement de l'inflammation et d'autres soulagent les symptômes.

L’élimination de la douleur est l’objectif premier du traitement de l’inflammation des articulations, quelle que soit leur origine.

Préparations pour le traitement de la polyarthrite

Les protocoles internationaux pour la polyarthrite basés sur plusieurs études mettent en évidence le schéma thérapeutique le plus efficace.
Il comprend quatre groupes principaux de médicaments anti-arthritiques et de suppléments de traitement.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les médicaments de ce groupe éliminent le développement de la réponse inflammatoire qui se développe dans les articulations. Ils «neutralisent» les mauvaises protéines - médiateurs inflammatoires qui provoquent douleur, fièvre, faiblesse et état général insatisfaisant du corps.

Des médicaments bien connus tels que le diclofénac, le piroxicam, l'indométacine, l'ibuprofène sont utilisés.

Les AINS réduisent l'inflammation dans l'arthrite

Les AINS ont beaucoup d'effets indésirables, vous devez donc les prendre avec prudence, pas à long terme.

Les scientifiques ont créé un nouveau sous-groupe de médicaments anti-inflammatoires, qui n’est pas aussi agressif en termes d’effets secondaires, mais le traitement de la polyarthrite n’est pas pire. Un groupe de médicaments de nouvelle génération appelés inhibiteurs sélectifs de TSOG2. Cela inclut des médicaments tels que le nimésulide, le célécoxib, le méloxicam, l’étodolac, le lornixicum et d’autres.

Analgésiques

Les médicaments analgésiques pour l'arthrite des articulations sont utilisés pendant les périodes d'exacerbation, accompagnées de douleurs aiguës aux articulations. Des analgésiques tels que la réopirine, la catadolone et la butadione sont utilisés. Ce dernier médicament est connu comme une pommade de polyarthrite anesthésique efficace.

Chondroprotecteurs

Les chondroprotecteurs sont des médicaments à base d'ingrédients actifs, également présents dans les tissus cartilagineux humains. Le médicament peut consister en chondroïtine, glucosamine ou une combinaison de ceux-ci.

Moyens ralentir les dommages, l'amincissement et la désintégration du tissu cartilagineux des articulations et le restaurer partiellement.

En outre, les médicaments ont des effets anti-inflammatoires et analgésiques.
L'arthrite, le téraflex (une préparation complexe), les dons (monothérapie à base de glucosamine), le sulfate de chondroïtine sont traités avec de la polyarthrite. Les médicaments doivent être pris pendant longtemps. Le premier effet apparaîtra un mois après le début de la réception.
En savoir plus sur les chondroprotecteurs dans la vidéo:

Myorelaxants

Les médicaments de ce groupe éliminent les contractions des muscles réflexes qui participent au développement de la douleur.

Ils augmentent l'activité thérapeutique des AINS et sont prescrits ensemble.

Les relaxants musculaires améliorent l'état du système musculo-squelettique, en prévenant la formation de contractures et en réduisant la douleur. Les médicaments du groupe comprennent le syrdalud, le baclofène, le mydocalm, le diazépam et le tranxen.

Comment traiter la polyarthrite en fonction de l'étiologie?

L'inflammation des articulations se produit pour diverses raisons. Le moyen très efficace de se débarrasser de la polyarthrite consiste en un ensemble d’actions visant à éliminer la cause fondamentale.
Aide à la polyarthrite:

La pommade polyarthritique soulage la douleur

Le traitement de la polyarthrite infectieuse comprend des antibiotiques. Les mesures thérapeutiques sont appliquées à l'hôpital. Des antibiotiques pour la polyarthrite sont injectés dans la cavité articulaire et perfusés par voie intraveineuse. Le traitement complexe comprend également des médicaments anti-inflammatoires et symptomatiques. Les articulations touchées sont immobilisées et leur ponction est réalisée avec élimination de l'exsudat.

Le traitement de la polyarthrite rhumatismale se caractérise par l’utilisation d’AINS, des médicaments antirhumatismaux, qui sont utilisés pendant une longue période, et non pendant les cours, mais pendant des années.

En fonction de la gravité du processus inflammatoire, des glucocorticoïdes sont prescrits. Ils sont injectés dans les articulations les plus enflammées et les prennent par voie systémique.

L'évolution de la polyarthrite cristalline dépend directement du régime alimentaire du patient. Pour un traitement réussi, en plus du refus de produits contenant des purines, des anti-inflammatoires et un traitement symptomatique doivent être utilisés.

Comment vous aider?

Le traitement de la polyarthrite à domicile peut être ajouté au traitement principal.
Il est nécessaire d'établir une nutrition adéquate et d'ajuster son propre poids. Le régime alimentaire avec polyarthrite est strict, interdit beaucoup de nourriture. Les pâtes, le pain blanc, les aliments épicés, fumés, marinés, exotiques, le thé fort, le café, réduire la consommation de sel doivent être exclus de l'alimentation. Faire une liste de produits qui assureront une nutrition adéquate pour l'arthrite des articulations aidera le médecin traitant.

Une bonne nutrition est très importante pour le traitement efficace de la polyarthrite.

Un effort physique important dans la polyarthrite est contre-indiqué, mais la thérapie physique vous permet de renforcer les ligaments et les muscles, d'augmenter la quantité de mouvement dans l'articulation, de ralentir le processus pathologique.

Le massage avec polyarthrite a un effet bénéfique sur le déroulement de la réaction inflammatoire et accélère la récupération.

Parmi les autres méthodes de traitement non pharmacologiques, la natation et la physiothérapie sont utilisées avec succès.

Le traitement des remèdes populaires contre l'arthrite doit être sous la supervision du médecin traitant. Les méthodes traditionnelles ne sont pas très efficaces, basées sur l’effet de la chaleur, à cause desquelles le syndrome douloureux est brièvement réduit. Ces fonds sont principalement utilisés à titre auxiliaire d'un traitement médical.
Parmi la variété de recettes de la médecine traditionnelle peuvent être identifiés de tels moyens efficaces:

  • Huile d'eucalyptus. Pour soulager l'enflure et la douleur, il convient de le frotter quotidiennement dans les zones touchées, de préférence le matin et le soir.
  • Bouillon d'absinthe. La plante séchée est versée dans de l'eau bouillante dans un rapport de 1: 5, maintenue sur le feu pendant 15 minutes et laissée au repos pendant un certain temps. Sur les fonds, compressez 1 à 2 fois par jour;
  • Mélange de radis noir, miel, alcool, sel. Un verre de jus de radis est mélangé à un verre de miel, ajoutez 100 ml d'alcool et 20 grammes. le sel L'outil obtenu est appliqué deux fois par jour sur les zones à problèmes des articulations.

Plus de recettes que vous apprendrez de la vidéo:

Que faut-il éviter, souffrant de polyarthrite?

Quand la polyarthrite ne devrait pas être autorisée:

  • L'hypothermie;
  • Charges excessives;
  • Sauts brusques, blessures;
  • Surpoids;
  • Nutrition déséquilibrée;
  • Foyers d'infection chroniques (amygdalite, sinusite, carie);
  • Mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme);
  • Mode de vie sédentaire.

Est-il possible de récupérer?

Comment traiter la polyarthrite de toutes les articulations, pour oublier pour toujours la maladie désagréable?

Si vous suivez toutes les recommandations du médecin, respectez le schéma thérapeutique, adoptez une approche thérapeutique globale, le résultat sera visible 1 à 3 mois après le début du traitement.

Parfois, pour éviter la déformation des articulations en portant des pneus de fixation spéciale, des corsets, des chaussures. Dans les cas avancés, une intervention chirurgicale sous forme d'arthroscopie et de prothèses articulaires peut être indiquée.